Vous êtes sur la page 1sur 17

S.G.P.

« DIPREST »
CENTRE NATIONAL D’ASSISTANCE TECHNIQUE
Direction de la Formation et du Perfectionnement

FORMATION DES CADRES EN BATIMENT EN VUE DE L’OBTENTION


DU GRADE D’INGENIEUR D’APPLICATION

COURS DE BETON ARME

CHAPITRE IX : FLEXION COMPOSEE

DOCUMENT DE LECTURE

Présenté par :

M. REMKI Mustapha

Novembre 2010
CNAT /DFP 27, Rue Mohamed Merbouche Hussein Dey (Alger)
Tél : (021) 49 65 15, (021) 77 26 94 FAX : (021) 77 26 94
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

CHAPITRE VIII : FLEXION COMPOSEE

1. Introduction

Une poutre à plan moyen est sollicitée en flexion composée lorsque :


- elle est soumise à l’action de forces disposées symétriquement par rapport au plan
moyen ;
- la réduction au C.D.G d’une section Σ des forces à gauche de cette section se
décompose en :
*) un couple M (moment fléchissant) d’axe perpendiculaire à la fibre moyenne
*) une force N (effort normal) perpendiculaire au plan moyen
*) une force V (effort tranchant) située dans le plan de la section.
Par convention : M > 0 : les fibres supérieures de la poutre sont comprimées.
N < 0 : la section est comprimée.
Le système formé par (N, MG) peut être remplacé par une force unique équipollente à N et
appliquée en un point C, appelé centre de pression, tel que GC = e = M / N

N compression (+) e > 0 (fibre sup. comprimée)


e < 0 (fibre inf. comprimée)
MG > 0 MG < 0 donc e dépend du signe de M et N.

2. Section partiellement comprimée

On suppose qu’il existe éventuellement une nappe d’armatures comprimées, et que la


hauteur de l’A.N est tel que : d’ ≤ y ≤ d. Dans ce cas, il s’agit d’un dimensionnement à
l’ELU ou à l’ELS, on peut se ramener à un calcul de flexion simple.

1
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

2.1. Méthode générale : par assimilation à la flexion simple

N N
dp e0 fbu
ε bc
F sc
= A .σsc sc

Asc y ε sc

F bc

h d Zb
Zs
eA
Ast
F s
= A .σ s s

b
ε s σs

Diagramme des Diagramme des


déformations contraintes

D’après le principe d’équivalence, le système de forces internes et le système de forces


externes doivent avoir la même résultante et le même moment résultant.
En exprimant les moments par rapport au c.d.g. des aciers tendus, les équations d’équilibre
s’écrivent :

MA = N. eA = Fbc . Zb + Fsc. Zs (1)

N = Fbc + Fsc – Fs (2)

 N 
Donc N= F + Aσ − Aσ ⇒ F + Aσ − σ s  As + =0 (3)
bc sc sc s s bc sc sc  
 σ s

Considérons maintenant la même section soumise en flexion simple à un moment M = N. eA


et déterminons les sections fictives et de cette section pour que les contraintes soient les
mêmes que dans le cas précédant. Les équations d’équilibre vont s’écrire :

M = N. eA = Fbc. Zb + Fsc. Zs (4)

Fbc + Fsc – Fs = 0 (5)

(5) donne Fbc + σsc - σs = 0 (6)

La comparaison des équations d’équilibre pour les deux cas, nous donne :

= Asc et = As + N / σs

Pour N pris avec son signe

2
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

N compression Asc = et As = - N / σs

N traction Asc = et As = + N / σs

2.2. Dimensionnement par l’ELS

- Sollicitation Nser, Mser,G


e1
M ser, G v1 va1
- Centre de pression e=0
e2 h
N ser

- Limites de noyau central dans le cas d’une


−h h va1
Section rectangulaire ≤ ei ≤ v2
6 6

h h/6

-h/6

La section est partiellement comprimée si :


a) N étant une compression, le centre de pression C se trouve à l’extérieure du noyau
central de la section, c'est-à-dire e0 > e1 ou e0 < e2
b) N étant une traction, le centre de pression C se trouve à l’extérieure des traces des
deux nappes d’armatures, c'est-à-dire e0 > va1 ou e0 < va2 (en signe)

2.3. Dimensionnement par l’ELU

2.3.1. Section rectangulaire

h/2
d Nu
h
h/2 Nu d-h/2

d’

b
Réduction du c.d.g G0 du Réduction du c.d.g. des
béton seul armatures

3
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

 h
M uA
= M uG
+ N ud − 
 2

a) en flexion composée avec traction, la section est partiellement comprimée si le centre


de pression est à l’extérieure des traces des deux nappes d’armatures
b) en flexion composée avec compression, pour que la section soit partiellement
comprimée il faut que la position de l’AN est tel que y ≤ h (ou bien y ≤ d). Cette
position détermine la valeur réduite µbc du moment frontière correspondant au cas où
la droite de déformation passe par le pivot B et par le pivot C

µ = ψα (1 − δ G α ) ψ = 0.8, δG = 0.4 (diag. Rectang.)


bc

h h
µ bc
= 0 .8  1 − 0 .4 
d d
2
M bc
= µ bd f
bc bu

La section est partiellement comprimée lorsque MuA ≤ Mbc


La nappe d’acier inférieure sera tendue si y ≤ d, c'est-à-dire α ≤ 1
La démarche de calcul à suivre pour le dimensionnement des armatures sera donc celle
indiquée pour la flexion simple en remplaçant dans toutes les équations le moment Mu par
MuA
1  
a) section rectangulaire sans aciers comprimés As = f  d (1M uA

− 0.4α )
− N u
su
 
b) section rectangulaire avec aciers comprimés

M − M lu 1  M uA − Ascσ sce (d − d ') 


A = uA
et A = 
d (1 − 0.4α )
+ Aσ − N u
sc
σ (d − d ')
sce
s
f su  sc sce

2.3.2. Section à table de compression (T)

Réduction en G0 Réduction en A
b

h0
v1
MuG
0
d
h

v2 Nu
d-v1
MuA Nu

b0

4
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

 
M uA
= Ne u A
= M uG
+ N u (d − v1) , M Tu
= b h0  d − h0  f
 2  bu

a) MuA < MTu alors la section est rectangulaire de largeur b


b) MuA ≥ MTu, l’A.N tombe dans la nervure

Fbc1

Fbc2
≡ +

Equations d’équilibre

N u
= F bc 2
+ F bc1 − F A = (b − b0 )h0 f + 0.8 y b0 f − Aσ s s
bu bu

 h0  f + 0.8 y (d − 0.4 y ) f
M uA =F bc 2 Z 2 F bc1 Z 1
+ = (b − ) 
b0 h0  2  bu
d − b0 bu
 
Ces équations sont celles d’une section rectangulaire de largeur b0 qui serait soumise :

- à un effort normal (réduit) : N uR


= N − (b − b )h f
u 0 0 bu

 
- à un moment de flexion (réduit) : M = M − (b − b )h  d − h0  f
0
uR uA 0
 3  bu

Donc, déterminer les armatures de la section en T revient donc à déterminer celle de la


section rectangulaire b0 h soumise à NuR et MuR, en faisant attention que dans les

expressions de la section des armatures tendues As, le terme soustractif est N uR


(et non
σ s

N u
).
σ s

Application 1 5

fc28 = 25 MPa, feE40, fiss. Préjudiciable


Sollicitations : Nu = 2300 KN, Nser = 1640 KN, MuG = 650 KN.m, 65
MserG = 464 KN.m.
1) dimensionner à l’ELU As et Asc.
2) Optimiser la section du béton. 5

50
5
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

Application 2 N
100
3
Fc28 = 25 MPa, feE40, fiss. Préjudiciable, Nu = 10 KN, 55
Nser = 900 KN 10
Dimensionner cette section à l’ELU.
80

45

30

6
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

3. Section entièrement tendue

Une section est entièrement tendue si elle est soumise à un effort normal de traction et si
M
le c.d.p défini par e0 = est situé entre les nappes d’armatures.
N

3.1. Dimensionnement à l’ELU


A.N

Fs2 =As2 σs2

h va1 eA2

e0 va1 Nu
eA1
MuA

Fs1 =As1 σs1

Equilibre des forces : Nu = Fs1 + Fs2

Nu = As1 fsu + As2 σs2

Equations d’équilibre des moments : MuA = Nu .eA = Fs2. Z2 = As2 σs2 (d – d’)

Nu = As1 fsu + As2 σs2 valable quelque soit 2 équations à 3 inconnus

Nu .eA = As2 σs2 (d – d’) la forme de la section (As1, As2, σs2)

Si les deux sections As1 et As2 sont inconnues, le problème peut avoir plusieurs solutions,
la solution la plus économique correspond à σs2 = σs1 = fsu.
En prenant les moments successivement par rapport à l’une et à l’autre des deux nappes
d’armatures, on trouve : N u e A2 = As1 f (e A1 + e A2 ) su

⇒ Ne u A2 Ne u A2
A s1
=
(e + e ) f
=
(d − d ') f su Fs2
A1 A2 su
eA2
Ne A f (e
u A1
= s2 su A1
+ e A2 )
Nu
⇒A = N e u A1 eA1
(d − d ') f
s2
su
Fs1
f t 28
Avec la condition supplémentaire A s1
+ A s2
≥ A
s min
=B
f e

7
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

B section du béton, ft28 : contrainte de traction du béton, fe : limite d’élasticité de l’acier.

Cas des armatures symétriques (As1 = As2)


 N u ; B f t 28 
As1 = As 2 = max
2 f 2f 
 su e 

3.2. Dimensionnement à l’ELS

Le calcul se fait selon le même principe que l’ELU, il suffira de remplacer dans les
formules Nu par Nser et fsu par σs.

Application
100
fc28 = 25 MPa, feE40, fiss. Préjudiciable
Sollicitation : Nu = 1 MN (traction)
MuG = 0.2 MN.m 10
Dimensionner à l’ELU As et Asc : 80
- solution économique
- solution géométrique

30

8
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

4. Section entièrement comprimée

On se trouve dans cette situation si :


a) A l’ELU : Nu est un effort de compression et l’A.N se trouve en dehors de la section,
c'est-à-dire : y ≥ h (Pivot C)
b) A l’ELS : Nser est un effort de compression et le centre de pression est à l’intérieure du
noyau central.

Dans les deux cas, le calcul manuel de dimensionnement des armatures est complexe
comme nous allons le voir. On a généralement recours à des abaques qui ont été établis
pour des sections particulières à partir des diagrammes d’interaction (M, N).

4.1. Dimensionnement à l’ELU

4.1.1. Section rectangulaire à deux nappes d’armatures

4.1.1.1.Coefficient de remplissage ψ et coefficient de centre de gravité δG

h
y=αt h

b
A.N

Diagramme de Diagramme de Diagramme de


dformation contraintes référence

y 1 1 4 
On pose α t = et ξ = ⇒ α t =  + 3 
h 7α t − 3 7ξ 

En cherchant le centre de gravité du diagramme des contraintes de compression, on


trouve :

4 2 2 1 −ψ
ψ = 1−
21
ξ = 1 − 0.19ξ ⇒ ξ =
0.19
= 2.294 1 − ψ

 8  2
0 .5 −   ξ 2
 49  0.5 − 0.163ξ
Et δ G
=
 4 2
=
1 − 0.19ξ
2
1 −  ξ
 21 

9
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

0.357
⇒ δ G = 0.857 − ξ = f (α t ), ψ = f (α t ) , δ G
= f (α t )
ψ

4.1.1.2.Equations d’équilibre

Equilibre des forces : N u


= ψbh f bu
+ Aσsc sc
+ Aσ s s

Equilibre des moments : (par rapport aux armatures les moins comprimées)

M uA
= ψbh f [(h − d ') − δ h] + A σ (h − 2d ')
bu G sc sc

d'
On pose : δ t
=
h

ψ (1 − δ t − δ G ) +
2
M uA
= bh f bu A σ (h − 2d ')
sc sc

Décomposons la section en deux sections fictives :

M1 + M2
MuA ≡

A σ (h − 2d ') = b h f ψ (1 − δ − δ )
2
M 1
= M uA
− sc sc bu t G

− A σ (h − 2d ')
Soit le moment réduit : µ = M ⇒µ = M 2
1 uA sc
2
sc

bh f bh fbt bt
bu bu
0.357
Donc µ = ψ (1 − δ t − δ G ) or : δ G
= 0.857 − ⇒ µ = ψ (0.143 − δ t ) + 0.357
bt ψ bt

D’où : ψ =
µ bt
− 0.357
0.143 − δ t

Pour que la section soit entièrement comprimée, il faut que ψ ∈ [0.81,1]


Pour que la section soit partiellement comprimée, il faut que ψ p 0.81

10
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

4.1.1.3.Détermination des sections d’armatures

h/2-d’
h
d-h/2

1er cas : Asc connue.

h 
Moment agissant rapporté à Asc : M + N u  − d '
uA '
= M uG
2 
Par hypothèse, on a : M uA > MBc et 0.81 ≤ ψ ≤ 1, donc c’est le pivot C

Avec ψ =
(µ bt
− 0.357 ) d’où la condition :
0.143 − δ t
0.473 – 0.81 δt ≤ µbt ≤ 0.5 – δt

Qui doit être satisfaite pour que la section soit entièrement comprimée, elle se traduit aussi
par la condition :

Nu (d – d’) – MuA > (0.337 h – 0.81 d’) b h fbu

Condition prédominante à MuA > MBc

N.B : Si cette condition n’est pas satisfaite alors la section est partiellement comprimée.

La détermination de la section As d’armatures se fait alors en calculant le moment réduit


µbt puis la position de l’axe neutre αt et déduire As de l’équation d’équilibre des forces,
ceci se traduit par l’organigramme n° 1 suivant : (voir organigramme 1).

2ème cas : Asc inconnue.

a) Aucune condition n’est imposée sur χ = A s

A sc
Dans ce cas, le problème comporte une infinité de solution dépendant uniquement de αt
que l’on peut se fixer à priori. La solution la plus économique est obtenue pour αt = ∞
puisque ψ = 1 et σs = fsu, c'est-à-dire que le béton et l’acier seront exploités intégralement.
Pour αt quelconque, on peut calculer les valeurs de ψ, δG et σs et déduire Asc et As à partir
des équations d’équilibre ; le calcul peut être traduit par l’organigramme suivant (voir
organigramme n° 2).
Solution économique : αt = ∞ ; ψ = 1 ; δG = 0.5 ; σs = fsu

11
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

M uA
− ψb h
2
f (0.5 − δ )
t
[ 1
]
bu
f A f
A A f N
= et = − bh −
sc
f (h − 2d ')
su
s
su
u bu sc su

b) Le rapport χ est imposé

On doit opérer par approximation successive, on se donnant à priori une valeur de µbt tel
que : 0.473 – 0.81. δt < µbt < 0.5 – δt. On établit un organigramme d’approximation
(voir organigramme n°3).

4.1.2. Section à table de compression (T)

3
Etant dans le pivot C, la contrainte du béton est σb = fbu pour x = h.
7
3
Toute table de compression d’épaisseur h0 tel que
7 h
h (ce qui est le cas général) ; est
0

soumise à une contrainte de compression uniforme qui est égale à fbu.
Dans ces conditions, il est possible d’appliquer directement la section à table de
compression la méthode précédente. En effet, le problème se ramène à la recherche des
armatures d’une section rectangulaire de largeur b0 qui serait soumise à une sollicitation
 
réduite : Nur = Nu – (b – b0) h0 fbu et M uRa = M uA − b − b0 h0  d − h0  f ( )
 2  bu

4.2. Dimensionnement à l’ELS

On est dans le cas d’une section entièrement comprimée (S.E.C).


Nser : effort de compression, et e0 = M ser
< e1 (limite de noyau central).
N ser

h
e1 = h/6

-h/6

Le problème de dimensionnement des armatures comporte une infinité de solutions. Les


sections Asc et As doivent satisfaire au pourcentage minimal réglementaire des armatures
et la condition σ bc ≤ σ bc . La démarche à suivre (valable pour le dimensionnement et
pour la vérification) est la suivante :

12
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

 B 
1- On se fixe les valeurs de Asc et As. Asmin = Max 4u ,0.2 , tel que u :
 100 
longueur en mètre du périmètre de la section droite, B : aire (cm2) de la
section, et Asc + As = Asmin.
2- On calcule ensuite la section du béton homogénéisée Bh, ainsi que le moment
d’inertie de cette section Ih par rapport au plan moyen passant par le centre de
gravité Gh de la section Bh. Bh = B + 15 (Asc + As).

3- On calcule la contrainte maximale du béton :


'

a) si Mser,Gh > 0 ⇒ σ bcmaw = Nser


+
M ser , Gh v1

Bh I h
'

b) Si Mser,Gh < 0 ⇒ σ bc max = N ser



M ser , Gh v 2

B h I h

v'1
h

v'1

4- Si σbcmax << σbc, les sections d’aciers choisies doivent être diminuer pour
réduire l’écart entre σbcmax et σbc.
5- Si σbcmax >> σbc, il faut augmenter les sections d’aciers et recommencer les
calculs jusqu’on trouve σbcmax < σbc.

Application

fc28 = 25 MPa, fbu = 14.2 MPa


feE40, fsu = 348 MPa 5
Sollicitation: Nu = 2548 KN, MuG0 = 77 KN.m
Nser = 1820 KN, MserG0 = 55 KN.m
50
Dimensionner la section à l’ELU.

25

13
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

Org. N°1 : Section Asc connue

Données : b, h, d, d’, fbu, fsu, MuG0, Nu, Asc, σsc = fsu

h 
M uA
= M uG 0
+ N u  − d '
2 

non
S.P.C N (d − d ') − M
u uA
f (0.337.h − 0.81.d ').b.h. f bu

oui
S.E.C

M uA
− A . f .(h − 2.d ')
sc
µ bt
=
b. h . f
2
su

bu

ψ =
µ bt
− 0.357
0.143 − δ t

ξ = 2.294. 1 − ψ

1 4 
α t
=  + 3 
7ξ 

2.(α t − 1 + δ t )
ε s
=
3 3
10 α t − 7 

ε s
→ σ s (diagramme )

1
[ − ψ .b.h. f A .f ]
A
σ N
s
= u
− sc
bu su
s

14
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

Org. N°2 : Asc inconnue, le rapport χ= A s


n’est pas imposé
A sc

Données : b, h, d, d’, fbu, fsu, MuG0, Nu, sc, αt

h 
M uA
= M uG 0
+ N u  − d '
2 

non
S.P.C N (d − d ') − M
u uA
f (0.337.h − 0.81.d ').b.h. f bu

oui
S.E.C

2
 4 
= 1 − 0.19ξ = 1 − 0.19 
 7. − 3 
2
ψ
 αt 

ξ = 2.294. 1 − ψ

0.357
δ G
= 0.857 −
ψ

2.(α t − 1 + δ t )
ε s
=
3 3
10 α t − 7 
ε s
→ σ s (diagramme )

M uA
− ψ .b. h .
2
f (1 − δ − δ )
bu t G
Asc
=
f (h − 2.d ')
su

1
[ − ψ .b.h. f A .f ]
A
σ N
s
= u
− sc
bu su
s

15
CNAT-2010
CHAP IX : FLEXION COMPOSEE
__________________________________________________________________________________________

Org. N°3 : Asc inconnue, le rapport χ= A


s
est imposé
A
sc

(µ bt ) 0

ψ =
µ bt
− 0.357
0.143 − δ t

ξ = 2.294. 1 − ψ

ξ → α ,ε s ,σ s

N u
− ψ .b.h. f bu
A sc
=
f + χ .σ s
su

M uA
− A . f (h − 2d ')
sc
µ bt
=
b. h . f
2
su

bu

non
µ bt
± ∆µ
bt
µ bt
= (µ bt ) 0

oui

Asc, σs
As = χ. Asc

16
CNAT-2010

Vous aimerez peut-être aussi