Vous êtes sur la page 1sur 5

L'enfer et le paradis en nous...

Le soleil spirituel Tome 2 Chapitres 117 & 118 Jacob Lorber

-3 Novembre 1843-de 16h à 18h30-

-1- A ce point on dira: Il est certainement très probable que les choses prennent à
la fin un tel pli, et que toute blessure infligée à l'esprit, dans son état absolu, devienne manifeste et
réactive.
-2- Mais après la profonde explication de l'Enfer fondamental, il ne nous apparaît
pas encore clairement comment de semblables réminiscences de l'amour offensé dans le monde,
peuvent se manifester comme le plus profond Enfer, à l'état spirituel absolu.
-3- En effet, il n'est pas si facile de trouver sur la Terre un homme qui n'ait pas
lui-même souffert pour de semblables afflictions, ou bien qui en ait été la cause; et si l'on admet
que, à l'état spirituel absolu, de telles réminiscences se manifestent comme un fondement de l’Enfer,
nous aimerions vraiment savoir combien d’hommes parviennent au Ciel.
-4- Comment l'homme peut-il arriver à un jugement de condamnation aussi
grave, alors que lui, en péchant contre l'Ordre divin, se trouvait dans un état absolument passif,
d'autant plus que pour s'abstenir de pécher, il lui manque la force nécessaire, fruit d'une longue
expérience ?
-5- Pour l'objection qui concerne combien vont en Enfer, ou bien combien en
Paradis, je vous exhorte à faire attention, et à ne pas vous méprendre, parce que ce qui vous est
exposé concerne non pas qui va en Enfer, ou combien y vont, mais bien plutôt seulement ce qu'est
le vrai Enfer, tel qu'il apparaît dans l'homme, quel qu'il soit.
-6- En effet sur toute la Terre, il n'y a pas d'homme, même parfait qui ne porte pas
justement en lui, complètement l'Enfer entier depuis ses fondations, comme il porte d'ailleurs aussi
le Ciel entier.
-7- Cependant, comme au début j’ai mis suffisamment en évidence ce qui dans
l’homme est le Ciel, et comment il est créé et propagé en lui, j'ai dû aussi montrer de quelle façon
l'Enfer est créé et propagé aussi dans l’homme.
-8- Il serait extrêmement triste et tout autre que miséricordieux que l'homme -
pour la raison qu'il porte en lui la parfaite image de la façon dont apparaît l'Enfer - dût aussi être
déjà l'un de ses habitants bel et bien prêt.
-9- Si c'était le cas, alors tous les anges devraient être aussi des esprits infernaux,
puisque eux-aussi portent apparemment en eux la parfaite image de l'Enfer.
-10- S'il n'en était pas ainsi, il ne serait possible à aucun ange de pénétrer dans un
tel lieu, et de rétablir la paix quand il le faut entre les esprits excités, et moi-même je ne pourrais pas
vous montrer et vous dévoiler l'Enfer, si je ne l'avais pas complètement en moi.
-11- Il serait très dangereux même pour les habitants du Ciel de ne pas avoir en
eux l'image correspondante de l'Enfer, comme il apparaît dans sa réalité, pour prendre aussi contre
eux d'énergiques mesures.
-12- Par contre, aucun esprit, en tout l'Enfer, ne peut entreprendre quelque chose,
sans que nous l'apercevions immédiatement en nous.
-13- Enfer et Ciel se trouvent en même temps dans l'homme comme deux polarités
opposées, sans lesquelles on ne pourrait même pas penser à l'existence de quelque chose.
-14- C'est pourquoi, qu'il serve à chacun comme connaissance, qu'ici on ne parle
pas de qui va en Enfer - car cela signifierait juger l'humanité sur la Terre - mais bien seulement de
ce que l'Enfer est en soi.
-15- Mais, que de semblables *infidélités d'amour* soient en elles-mêmes un
véritable Enfer, chacun peut l'apercevoir, étant donné que de telles infidélités ont comme base
*l'amour-propre et l'ambition*.
-16- En effet, qu'est ce que la jalousie sinon le réveil de l'amour de soi, de
l'égoïsme et du désir de dominer ? - Cependant, le jaloux ne devient pas jaloux, parce que l'être
choisi par lui a peu d’amour, mais bien seulement parce qu'il est diminué dans ses droits et que sa
valeur est peu appréciée justement de qui il attendait la plus grande considération.
-17- Dites-moi, n'est-ce pas là réellement le pôle diamétralement opposé à celui où
l'on devrait s'oublier complètement soi-même, par amour du prochain, afin de se tenir prêt pour
pouvoir lui faire du bien ?
-18- Mais, comment peut-on soumettre en soi cet Enfer fondamental de la manière
la plus facile, au point de ne pas le rendre actif en nous, et de le rendre complètement passif ?
-19- C’est extrêmement facile; il suffit de pardonner de tout son cœur au Nom du
Seigneur, à ceux qui nous offensent et de les bénir en Ce Nom; et ce faisant, l'Enfer tout entier, avec
son orgueil offensé, est soumis entièrement à l'homme.
-20- En vérité je vous dis: Un regard de repentir, tourné vers le Père, bon et saint,
est suffisant pour se soustraire à l'Enfer pour toute l'éternité !
-21- Regardez le larron sur la croix, qui éleva son regard vers le Seigneur et dit
avec une grande et douloureuse contrition dans son cœur:
-22- "Ô Seigneur, quand Tu seras dans Ton Royaume et tiendra jugement contre
nous, grands délinquants, souviens-Toi de moi, et ne me châtie pas trop durement pour les grands
méfaits que j'ai commis !"
-23- Et vous voyez, le tout-puissant Juge lui répondit ainsi: "En vérité, aujourd’hui
encore, tu seras avec Moi en Paradis ! De ce très authentique évènement, il faut espérer que tout
chrétien, même seulement relativement croyant, déduise combien il faut peu en réalité pour
soumettre à tout jamais et entièrement l’Enfer le plus bas et le plus puissant.
-24- Un exemple semblable est celui de la Samaritaine au puits de Jacob, laquelle
avait eu des relations avec sept hommes; le Seigneur lui dit:
-25- "Femme, donne-Moi à boire !" - Et ensuite Il continua: "Si tu savais Qui est
Celui Qui te demande à boire, tu lui demanderais au contraire qu'Il te donne à boire de l’Eau Vive,
afin que ta soif soit étanchée pour l'éternité !"
-26- Qui n'aperçoit pas ici, quel minime échange le Seigneur demande à cette
pécheresse pour le don du Royaume des Cieux ? Un peu d'eau seulement (c'est-à-dire, un peu de
bonne volonté).
-27- A n'importe quel chrétien qui connaît seulement relativement les Ecritures, est
bien connu l'épisode de la femme adultère, épisode où le Seigneur écrit sur le sable, alors qu'IL
permet à Marie-Madeleine de Lui embaumer les pieds; et ce fut à elle encore réellement en premier
que le Seigneur vint après Sa Résurrection !
-28- Et de même le Seigneur montre également combien peu Il demande du
pécheur, pour l'obtention de Sa Grâce et de Sa Miséricorde tant dans la parabole du fils prodigue,
que dans celle de la recherche de la centième brebis qui s'était égarée !
-29- Voilà la raison pour laquelle nous ici, nous ne voulons pas faire connaître ici
qui finit en Enfer, mais bien seulement comment l’Enfer est constitué en lui-même.

Chapitre 118
-1° Décembre 1843-de 17h à l8h15-

-1- Et voici un autre qui objecte: Tout cela est juste en effet, la vue de l'apparence
de l'Enfer peut être de quelque utilité, cependant, pas avant que l'on sache quand l'Enfer, dans son
apparence, se trouve dans l'homme ou dans une société humaine, et y fait sa positive apparition,
c'est-à-dire devienne la polarité principale, et que ces individus, auprès desquels il se manifeste
ainsi, appartiennent réellement à l'Enfer.
-2- Bref, qui, comment et quand on arrive dans l'Enfer, on doit le savoir en tout
premier lieu, autrement les notions, bien qu'exactes, sur son apparence, ne servent à rien.
-3- En effet, qui ne sait pas où, comment et quand il peut tomber dans les mains
de l'ennemi, est déjà perdu, car, là où il estimera être le plus fortement en sécurité, il sera assailli par
son ennemi, sans espérance de salut. C'est pourquoi on demande: Quand est-ce qu'un pécheur, de
quelque espèce qu'il soit, finira-t-il dans l'Enfer et quand au contraire n'y appartient-t-il pas ?
-4- On peut raisonnablement soumettre cette question, car en pas mal d'exemples
tirés des Ecritures, il y a des pécheurs parfaitement identiques, dont les uns ont fini dans l'Enfer,
tandis que d'autres au contraire ont été sauvés.
-5- Bien que la question puisse sembler sage, moi, Jean, je vous dis cependant
qu'au contraire elle ne l'est absolument pas.
-6- En effet, si j'expose l’apparence de l’Enfer, j'indique indirectement à qui
réellement l'Enfer revient, car il faut espérer qu'à la suite d'une telle exposition, on ne pensera pas
que, sous le concept *Enfer*, il faut entendre positivement un lieu de prison où l'on peut aller, mais
bien plutôt seulement un état dans lequel un être libre peut se mettre, par la nature de son amour et
par sa manière d’agir; et chacun comprendra que tant que quelqu'un appartient à l'Enfer, il agira en
conformité avec les principes qui émanent de celui-ci.
-7- Mais de tels principes sont: Ambition, amour-propre et égoïsme, et ils sont
diamétralement opposés aux principes célestes qui sont: humilité, amour pour Dieu et amour pour le
prochain.
-8- C'est pourquoi, distinguer les uns des autres, est tout aussi facile que
distinguer la nuit du jour. Qui à part soi veut s'interroger pour savoir s'il appartient à l'Enfer, ou bien
au Ciel, n’a qu'à interroger soigneusement son moi profond.
-9- Si ce dernier, selon son amour ou sa tendance fondamentale, énumère ses
désirs et ses aspirations, les uns après les autres, et reconnaît lesquels de ceux-ci sont innés dans son
cœur, et lesquels ne le sont pas: ce poisson est à moi et je voudrais attraper cet autre, mais vraiment
laissez-moi tout car je veux et désire tout; eh bien, si le cœur est ainsi disposé, alors celui-là est un
être positif pour l'Enfer et en celui-ci il veut rester.
-10- Qui par contre se dit en lui-même: Rien n'est à moi, ni ceci ni cela, et ce peu
que j'ai, je l'ai grâce au Seigneur et non grâce à mon mérite;
-11- Eh bien pour celui-là, avec une telle réponse et une telle disposition d'esprit,
le Ciel est son pôle positif.
-12- Par exemple: Quelqu'un choisit une jeune fille pour en faire son épouse, et en
même temps une telle jeune fille est choisie aussi par un autre; et le premier, par suite de cela, est
pris immédiatement de la plus aveugle jalousie, si l'autre a trouvé un meilleur accueil, alors voilà
qu'en lui œuvre déjà le pôle négatif de l'Enfer.
-13- Si cependant le premier s'exprimait ainsi: "Ma chère, tu es seule maîtresse de
ton cœur. Même si moi je t'aime, je ne veux pas pour autant te priver de ta liberté, et donc non plus
t'imposer un sacrifice; et même, en raison de l’amour que je te porte, je désire ton bonheur, et ainsi
tu es complètement libre.
-14- "Fais donc ce qu'il te plait le mieux, et ce n'est pas pour autant que tu perdras
mon amitié; et même, je suis prêt à n'importe quel sacrifice, pour favoriser ton bien.
-15- "En effet, si j'insistais pour me faire accorder ta main, j’aimerais en toi,
seulement moi-même, et je voudrais faire de toi une esclave; cependant ce n'est pas moi que j'aime
en toi, mais bien seulement toi en moi. C'est pourquoi, pour moi, chacun de tes désirs - que je
considère comme apte à te procurer du bonheur devant Dieu et pour toi-même, et que je suis en
mesure de te procurer avec mes petites possibilités - quand tu le veux, peut être à ta disposition.
-16- Vous voyez, alors cela serait une Lumière émanant du plus haut des Cieux,
car c'est là réellement le langage d'En-Haut. Et qui peut s'exprimer ainsi, du plus profond de son
cœur, ne contient même plus une goutte positive de l'Enfer.
-17- Celui qui peut renoncer ainsi à lui-même sur ce point qui est le plus délicat,
pourra renoncer d'autant plus facilement sur d'autres points moins délicats.
-18- Par contre, qui se laisse emporter par la jalousie et brise immédiatement avec
celle qu'il aime, s'emporte contre elle avec mépris, rancune et colère, et en fait tout autant avec son
rival, celui-là agit déjà sous l'impulsion de l'Enfer.
-19- La règle pour l'homme céleste est la suivante: Celui qui s'aperçoit que l'objet
de son amour est aussi l'amour de son prochain, celui-là ne doit mettre aucun obstacle à la
réalisation de l'amour de ce dernier, mais il doit immédiatement se retirer; car il est mieux de rester
les mains vides en toute occasion dans le monde, plutôt que de gagner quelque chose avec une lutte
si insignifiante soit-elle.
-20- En effet, plus on se sacrifie ici et plus on renonce à soi-même, d'autant plus
on trouvera dans l'au-delà de richesse spirituelle.
-21- Qui sacrifie ici une veste de poil, en trouvera là-bas une d'or; qui en sacrifie
deux, en trouvera dix; et pour qui ici renonce à une jeune fille qu'il a choisie, dans l'au-delà il y en
aura cent d’immortelles qui viendront à sa rencontre.
-22- A celui qui cède un maigre monceau de terre, là bas il lui sera donné un
monde entier. Qui en a aidé ici un seul, trouvera dans l'au-delà cent bras tendus qui l'aideront à
entrer dans la vie éternelle.
-23- Et ainsi, personne ne perdra quelque chose de ce qu'il a sacrifié ici. Qui sème
en abondance, récoltera aussi en abondance. Qui le fait avec parcimonie, aura aussi une maigre
récolte.
-24- Je pense maintenant que cela devrait être plus que suffisant pour rendre
compréhensible à tous quand en soi devient positif *l'Enfer*, ou bien quand c'est le *Ciel*; de sorte
que personne n'aura plus besoin de s'avancer pour demander:
-25- "Qui va en Enfer... Qui ira au Ciel ? Et quand, et comment ?" - Car nul ne va
en Enfer ni au Ciel, car chacun porte les deux en soi.
-26- Si l'Enfer est positif en l’homme, il forme déjà un Enfer entier par la manière
de vivre et d'agir de celui-ci. Si le Ciel est positif en l'homme, l'homme lui-même est le Ciel dans sa
façon d'aimer et de vivre.
-27- C'est pourquoi, que chacun observe de quelle polarité est constitué son cœur,
et il saura si celui-ci appartient à l'un ou à l'autre des deux royaumes.
-28- En effet il n'existe nulle part un soi-disant lieu qui se nomme Ciel ou Enfer,
mais bien plutôt tout cela est en chaque homme; et personne n'arrivera jamais en n'importe quel
autre Ciel ou autre Enfer qui ne soit celui qu'il porte en lui.
-29- Vous avez pu vous en convaincre suffisamment quand nous nous sommes
trouvés en ce Soleil central, où nous avons vu des choses merveilleuses.
-30- Mais où était ce Soleil, sinon en nous ? - Et où sommes-nous maintenant ? En
apparence, sur le Soleil Spirituel; mais en substance, ou dans la réalité, en nous-mêmes.
-31- Comment cela est-il possible ? Chaque rêve vous le montre, rêve dont vous
avez déjà reçu les démonstrations les plus concluantes; c’est réellement ainsi que sont les choses
(avec la différence qu'au cours des rêves les deux existences ne sont pas encore séparées).
-32- Cependant, afin de pouvoir comprendre cela encore plus profondément, nous
examinerons la prochaine fois quelques exemples.

CHAPITRE 119

(Exemples qui confirment comment cela arrive en nous. Le peintre paysagiste. L'imagination. Dans
l’esprit de l'homme est présent tout ce que l’Infini comprend en lui, donc Ciel et Enfer, et au milieu
le monde naturel. Pour entrer en cette *chambre*, l'amour est la clé principale, et ainsi aussi la porte
d'accès au monde intérieur de l’Esprit. L’esprit ensuite est le créateur de son propre monde. Il peut
être bon ou mauvais, selon l’espèce de son amour; car il est dit: "Vos œuvres vous suivent !")....
Pour lire la suite cliquez ICI : http://www.scribd.com/doc/18645316/Jacob-LorberLe-Soleil-
Spirituel-V2