Vous êtes sur la page 1sur 16

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty

uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd
fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx
cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
SYNTHESE MMP

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg
hjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxc
vbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg
hjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxc
vbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg
hjklzxcvbnmrtyuiopasdfghjklzxcvbn
mqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwert
yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas
dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz
xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm
qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty
2

1/ CRITERES DE DEFINITION D’UN MARCHE PUBLIC

FORME (critère formel) Contrat écrit

OBJET : (critère matériel) - Réalisation de travaux ;


- Acquisition de
fournitures ;
- Prestations de services ;
- Réalisation d’études

ELEMENTS Cahier des charges


CONSTITUTIFS : (C.C.A.G, C.P.C, C.P.S)
(critère objectif)
ORGANES Services contractants
D’APPROBATION :
(critère organique)
SEUIL DE PASSATION : Montant supérieur à
(critère de seuil) 8.000.000,00 D.A TTC
4.000.000,00 D.A TTC
CONCURRENCE : Modes/ procédures de
(critère procédural) passation
Publicité

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


3

2/LES DIFFERENCES ENTRE UN CONTRAT DE DROIT PRIVE

ET UN CONTRAT DE DROIT PUBLIC

CONTRAT DE DROIT PRIVE CONTRAT DE DROIT PUBLIC

Soumis aux règles du droit Soumis aux règles du droit


privé public

Libre choix du partenaire Obligation de mise en


concurrence sauf exceptions
légales
Egalité des intérêts des deux Inégalité des intérêts
parties (déséquilibre formel)

Immutabilité du contrat Mutabilité du contrat sauf


exceptions légales ou
contractuelles.
Libre négociation Adhésion à des clauses
préalablement et
unilatéralement établies.
Clauses compromissoires Non compromission. Sauf
(arbitrage) dans le cadre des relations
commerciales internationales
Compétence des tribunaux de Compétence des tribunaux
l’ordre judiciaire administratifs

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


4

3/Catégories de Marchés Publics :


Il existe deux catégories de Marchés Publics : par nature ou par objet.

I- Par nature
Marché simple ou unique ;

Le Marché à commandes ;

Le contrat programme ;

Le marché fractionné (à tranches) ;

Marché à lots séparés ;


II- Par objet :
Le marché de travaux ;
Le marché de fournitures ;
Le marché de services.
Le marché d’études
Le marché de travaux : a pour objet la construction, l’entretien, la
réhabilitation, la restauration, ou la démolition, par l’entrepreneur, d’un ou d.une
partie d’un ouvrage, y compris les équipements associés nécessaires à leur
exploitation, dans le respect des clauses déterminées par le service contractant,
maître de l’ouvrage.
Si des prestations de services sont prévues au marché et leurs montants ne
dépassent pas la valeur des travaux, le marché est de travaux.

Le marché de fournitures : a pour objet l’acquisition


ou la location, par le service contractant, de matériels ou de produits destinés à
satisfaire les besoins liés à son activité, auprès d’un fournisseur.

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


5

Si des travaux de pose et d’installation des fournitures sont intégrés au marché et


leurs montants sont inférieurs à la valeur de celles-ci, le marché est de
fournitures.
Le marché de fournitures, peut porter sur des biens d'équipements ou
d'installations complètes de production d'occasion dont la durée de
fonctionnement est garantie ou rénovée sous garantie.

Le marché de prestations de services : est un


marché autre que le marché de travaux, de fournitures ou d’études.
Il porte sur les prestations matérielles telles la réparation ou l’entretien des
mobiliers (équipement, jardinage,…).

Le marché d’études : a pour objet de faire des études de


maturation, et éventuellement d’exécution, de projets ou de programmes
d’équipements publics, pour garantir les meilleures conditions de leur réalisation
et/ou de leur exploitation.
A l’occasion d’un marché de travaux, le marché d’études recouvre les
missions de contrôle technique ou géotechnique, de maîtrise d’œuvre et
d’assistance technique au maître de l’ouvrage.

4/LES PRIX DANS LES MARCHES

Un marché doit obligatoirement indiquer la forme de prix, et notamment qu’il


est, selon le cas :
 A prix global et forfaitaire
 Sur bordereau de prix unitaires
 Sur dépenses contrôlées ;
 A prix mixtes

Marché à prix global et forfaitaire


Le marché à prix global et forfaitaire est celui dans lequel les prestations
demandées au partenaire cocontractant sont complètement déterminées, et où le
prix est fixé en bloc et à l’avance. Le quantitatif et estimatif joint au marché

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


6

sert uniquement comme base de calcul pour l’établissement de décomptes


mensuels provisoires.

Marché à prix unitaires


Le prix unitaire est un prix qui s’applique à une nature d’ouvrage ou à un
élément d’ouvrage dont les quantités ne sont indiquées dans le marché qu’a titre
provisionnel.

Marché à prix mixtes


Dans ce type de marché une partie de prestations est au forfait, une autre à prix
unitaires, (ex. Infrastructures au prix unitaire, et super structure au forfait).
Marché sur dépenses contrôlées
Le marché dont les prestations sont exécutées en dépenses contrôlées doit
indiquer la nature, le mode de décompte et la valeur des divers éléments qui
concourent à la détermination du prix à payer (Art. 72).

Marché à prix fermes


Le prix d’un marché est ferme lorsqu’il ne varie pas, quelque soient les
variations économiques et les aléas techniques.

Marché à prix révisables


Lorsque les prix sont susceptibles de connaître des variations d’ordre
économique, le marché prévoit les clauses, ainsi que la ou les formules de
révision des prix et les modalités de mise en œuvre.

Prix actualisables
Les prix peuvent être actualisables si les circonstances économiques l’exigent,
en cas de retard nom imputable au partenaire contractant et si une clause
contractuelle le prévoit.

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


7

5/LES INTERVENANTS DES MARCHES


PUBLICS

Le service contractant : agissant en qualité de maître de


l’ouvrage, de client ou d’acheteur ou son délégué. (La personnalité morale en
général).
Le partenaire cocontractant : l’entreprise ou le fournisseur
un ou un groupement d’entreprises.

Les tierces :
I- Le maître d’ouvrage :

Le maître d’ouvrage délégué :

Le maître d’œuvre :

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


8

Partenaires cocontractants : Le partenaire


cocontractant peut-être une ou plusieurs personne (s) physique (s) ou
morale (s) s’engageant au titre du marché soit individuellement, soit
dans le cadre d’un groupement d’entreprises, tel que défini à l’article
59 désigné « ENTREPRENEUR ou FOURNISSEUR ».
Les partenaires nationaux, les entreprises étrangères installées en
Algérie et des partenaires étrangers offrant des garanties gouvernementales, des
garanties de bonne exécution.

Il doit remplir les obligations fiscales, parafiscales et sociales ;


Il doit ainsi produire des mises à jour des pièces suivantes :
Impôt sur le revenu global (I.R.G) ;
La taxe sur la valeur ajoutée (T .V. A).
Le sous – traitant : la sous- traitance porte sur une partie de
l’objet du marché dans le cadre d’un engagement liant directement le partenaire
cocontractant au sous-traitant.
Le cocontractant est seul responsable vis-à -vis du service contractant
(l’Administration)
De l’exécution de la partie sous traitée.
Le champ d’intervention doit être prévu au marché ;
Le choix du sous traitant est obligatoirement approuvé par le service
contractant ;
Lorsque les prestations du sous traitant sont prévues au marché, il
peut être payé directement par le contractant.
Le marché n’est valable et définitif qu’après son approbation par
l’autorité compétente :

6/LES ORGANES D’APPROBATION

Le Ministre pour les marchés de l’Etat ;


Le Responsable institution autonome ;
Le Wali la wilaya ;
Le Président APC;
Le Directeur Général ou le Directeur EPA National ou Local ;

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


9

Le Directeur Général ou le Directeur E PIC ;


Le Directeur E T S à caractère scientifique, culturel, professionnel
ou technique.
Le directeur Centre de recherche et de développement ;
Le directeur Etablissement public spécifique à caractère scientifique
et technologique ;
Le président directeur général ou le directeur général Entreprise
publique économique.

Chacune de ces autorités peut déléguer ses pouvoirs à des responsables chargés
de la préparation et de l’exécution des marchés publics.

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


10

7/Les modes de passation des Marchés


Publics :
REGLE GENERALE EXCEPTION

Appel à la concurrence Gré à Gré

APPEL D’OFFRES Gré à Gré (après consultation)


 Ouvert : -appel à la concurrence infructueux
Tout candidat peut soumissionner si seulement une offre est réceptionnée ou si, après
évaluation des offres reçues, seulement une offre est
pré qualifiée techniquement
 Restreint :
-pour les marchés d’études, de fournitures et de
-candidats répondant à certaines conditions
services spécifiques dont la nature ne nécessite pas le
minimales d’éligibilité, préalablement définies
recours à un appel d’offres ;
par le service contractant (en matière de
- pour les marchés de travaux relevant directement des
qualification, de classification et de références
institutions nationales de souveraineté de l’Etat.
professionnelles),
-pour les opérations réalisées dans le cadre de la
-la complexité et l’importance du projet, de
stratégie de coopération du Gouvernement, ou
manière à permettre aux entreprises de droit
d’accords bilatéraux de financement concessionnels,
algérien de participer aux appels d’offres, dans
de conversion de dettes en projets de développement
le respect des conditions optimales relatives à
ou de dons, lorsque lesdits accords de financement le
la qualité, au coût et au délai de réalisation.
prévoient.

 Consultation sélective :  Gré à Gré (simple)


- cocontractant unique qui détient soit une situation
candidats autorisés à soumissionner sont ceux
monopolistique, soit, à titre exclusif, le procédé
qui sont spécifiquement invités à le faire après
technologique retenu.
présélection.
- dans les cas d’urgence impérieuse motivée par un
danger imminent que court un bien ou un
 Adjudication : investissement déjà matérialisé sur le terrain.
Opérations simples de type courant -approvisionnement urgent destiné à sauvegarder le
et ne concerne que les candidats
nationaux ou étrangers installés en Algérie
fonctionnement de l’économie ou les besoins
 Concours :
Mise en concurrence d’hommes d’art essentiels de la population.
Pour la réalisation d’une opération comportant -un projet prioritaire et d’importance nationale
des aspects techniques, économiques, soumis à l’accord préalable du conseil des ministres ;
esthétiques ou artistiques particuliers. -un texte législatif ou règlementaire attribue à un
établissement public un droit exclusif pour exercer
une mission de service public
-promouvoir l’outil national public de production
soumis à l’accord préalable du conseil des ministres .

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


11

L’appel d’offre doit comporter les mentions obligatoires


suivantes :
-la dénomination, l’adresse et le numéro d’identification
fiscale (NIF) du service contractant ;
-le mode d’appel d’offres ;
-les conditions d’éligibilité ou de présélection ;
-l’objet de l’opération ;
-la liste sommaire des pièces exigées avec un renvoi aux
dispositions y afférentes du cahier des charges pour la liste détaillée ;
- la durée de préparation des offres et le lieu de dépôt des
offres ;
-la durée de validité des offres ;
-L’obligation de caution de soumission, s.il y a lieu ;
-la présentation sous double pli cacheté avec mention « à ne
pas ouvrir » et les références de l’appel d’offres ;
-le prix de la documentation, le cas échéant.
-Le service contractant met à la disposition des
soumissionnaires, la documentation nécessaire et les renseignements au candidat
qui en fait la demande ;
-les renseignements ou pièces complémentaires exigées des
soumissionnaires ;
- la ou les langues à utiliser pour la présentation des soumissions
et documents d’accompagnement ;
-les modalités de paiement ;
-toutes autres modalités et conditions fixées par le service
contractant auxquelles doit être soumis le marché ;
- le délai accordé pour la préparation des offres ;
-le délai de validité des offres ;
-l’heure limite de dépôt des offres et la formalité faisant foi à
cet effet ;
-l’heure d’ouverture des plis ;
-L’adresse précise où doivent être déposées les soumissions.

L’avis d’appel est lancé en langue nationale et au moins dans une langue
étrangère, il est publié obligatoirement dans le B.O.M.O.P et au moins dans
deux quotidiens nationaux.
L’avis d’attribution provisoire du marché est inséré dans les
mêmes quotidiens lorsque cela est possible, en précisant le prix, les délais de

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


12

réalisation et tous les éléments qui ont permis le choix de l’attributaire du


marché.
Les appels d’offres des wilayas, des communes et de leurs EPA à
respectivement (50.000.000 DA) et à (2 0.000.000DA) peuvent être publiés
localement (quotidiens locaux ou régionaux) et aux sièges de la wilaya ou de
l’A.P.C…

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


13

INCONVENIENTS
AVANTAGES

Appel d’offres ouvert


 Longue et importante préparation
Faire jouer pleinement la concurrence  introduction d’une multitude de marques
 meilleure économie (contrat d’équipement)
 grande efficacité
 moyen objectif pour un choix judicieux
et impartial.

Appel d’offres restreint


 Longue et importante préparation
 Possibilité d’offres réellement
étudiées et concurrentielles
 Orienter le choix vers une meilleure
conception.
Consultation sélective

 Réduction des délais (candidats connus  Exclusion de candidats potentiels


et remplissant les critères).
Adjudication

 Procédure rapide (achats de produits  Basée sur le critère économique (prix).


ou services simple et bien définis)

Concours
 Délais longs difficiles à maîtriser
 L’aspect économique n’est pas un critère  Procédure coûteuse pour les deux parties
de choix prépondérant
Gré à Gré (après consultation )
 Exclusion de candidats potentiels moins
 Réduction des délais connus
 Préparation peu encombrante
Gré à Gré (simple)  Choix préétabli à justifier lors d’un
contrôle
 Rapide
 Economie du coût de concurrence

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


14

8/LE DOSSIER D’APPEL


D’OFFRES
Le dossier d’appel d’offres est un ensemble de documents interdépendants et
traités comme un tout à élaborer à l’occasion d’un appel d’offres et d’une
consultation sélective. Il doit être rédigé de manière à encourager la
concurrence.

Le service contractant tient à la disposition de toute entreprise admise à


soumissionner, la documentation prévue à l'article 42.
Cette documentation peut-être adressée au candidat qui en fait la demande.

La documentation relative à l’appel d’offres ouvert restreint et la consultation


sélective mise à la disposition des candidats, contient tous les renseignements
nécessaires leur permettant de présenter des soumissions acceptables,
notamment :
Le dossier d’appel d’offres comprend :
- l’avis d’appel d’offres,
- l’instruction aux soumissionnaires, incluant la formule de soumission, les
critères de sélection et les principaux renseignements sur la durée, les garanties,
l’assurance ...
- les conditions générales du marché ainsi que les conditions d’application
particulière définissant le cadre dans lequel la prestation doit se dérouler,
- les spécifications et normes techniques décrivant la qualité des
matériaux et les normes d’exécution à utiliser,
- les bordereaux (détails estimatifs) classant les rubriques, les quantités et
la liste des prestations à fournir en indiquant la nature des prix unitaires,
- les plans d’exécution donnant les détails sur le site, la nature et
l’étendue des travaux et pouvant comprendre la liste des matériaux et des
installations spécifiques,
- le projet de marché ainsi que la liste des documents à considérer
comme pièces constitutives du marché

Les autres informations contenues dans la réglementation des marchés publics


doivent également figurer dans tout D.A.O, à savoir :

 La description précise de l’objet des prestations demandées ;


 Les modalités de paiement ;
 La ou les langues à utiliser pour la présentation des soumissions et documents
d’accompagnement ;
 Le délai de validité des offres ;

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


15

 La date et l’heure limite de dépôt des offres et la formalité faisant foi à cet
effet ;
 L’adresse précise à laquelle doivent être envoyées les soumissions ;
 Les renseignements ou pièces complémentaires exigées des
soumissionnaires ;
 Toutes autres modalités et/ou conditions fixées par le service contractant
auxquelles doit être soumis le marché, tel que les coefficients de révision de
prix, éventuellement.

En outre, le D.A.O doit clairement énoncer si la possibilité est laissée aux


soumissionnaires de :

- soumissionner pour un ou plusieurs lots ;


 présenter des variantes d’offres ainsi que la méthode de leur évaluation.

Il n'existe pas, au plan national, de dossiers types d'appel d'offres


devant faciliter les actions des services contractants ainsi que des commissions
d'évaluation des offres, et devant par conséquent contribuer à la réduction des
délais de passation des marchés.

La réglementation de la passation des marchés publics intègre le


Cahier des clauses administratives générales qui fixe les dispositions
administratives applicables aux travaux. De plus, les cahiers des prescriptions
communes et spéciales viennent compléter le CCAG dans les dossiers d’appel
d’offres.
A ce stade, il est opportun de renforcer le processus de préparation des
dossiers types d’appel d’offres en disposant de CCAG spécifiques, non
seulement pour les travaux, mais aussi pour les marchés de fournitures et
d’études.

La préparation de dossiers type d’appel d’offres, applicables à


l'ensemble des acheteurs publics, devrait être élaborée sous la responsabilité de
la Commission nationale des marchés publics et comprendre, notamment un
modèle d’avis d’appel à la concurrence, le règlement général d’appel d’offres et
un cadre de règlement particulier, le cahier des clauses administratives générales
correspondant à l’objet du marché, le cahier des prescriptions spéciales (CPS),
les modèles de soumission et de garanties, et le modèle de marché.
Ces dossiers devraient concerner :
les appels d’offres de fournitures courantes;
les appels d’offres d’équipements informatiques;
les appels d’offres de travaux;
les demandes de propositions de consultants.

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr


16

un recueil des dispositions utilisées pour les concessions d'ouvrages de service
public etc.
Les dossiers type contribueront à améliorer la transparence du système de
passation des marchés. En particulier, le processus d’évaluation et de
comparaison des offres devra être explicité dans les dossiers type et complété
dans chaque dossier particulier de manière à ce que les commissions
d'évaluation des offres ne créent pas de manière unilatérale une méthode
d’évaluation qui n’avait pas été divulguée aux soumissionnaires.
Il faudrait également y insérer des dispositions relatives aux taux de
change à utiliser pour convertir les offres en une monnaie unique et à la base sur
laquelle les prix seront comparés.

Document de lecture MMP saadaouisadek@yahoo.fr

Vous aimerez peut-être aussi