Vous êtes sur la page 1sur 38

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS

DÉPARTEMENT GÉNIE CIVIL ET HYDRAULIQUE

Dr. Lokmane Abdeldjouad


Éléments Finis Barres

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #2


Analyse statique linéaire

La plupart des problèmes d'analyse structurelle peuvent être traités comme des problèmes
statiques linéaires, sur la base des hypothèses suivantes:

1. Petites déformations (le motif de chargement n'est pas modifié en raison de la forme
déformée)

2. Matériaux élastiques (pas de plasticité ou de défaillances)

3. Charges statiques (la charge est appliquée à la structure de manière lente ou régulière)

L'analyse linéaire peut fournir la plupart des informations sur le comportement d'une structure
et peut être une bonne approximation pour de nombreuses analyses. C'est également la base de
l'analyse non linéaire dans la plupart des cas.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #3


Élément de barre

Considérons une barre prismatique uniforme:

L: Longueur

A: Surface en coupe

E: Module d'élasticité

𝑢 = 𝑢(𝑥) Déplacement

𝜀 = 𝜀(𝑥) Déformation

𝜎 = 𝜎(𝑥) Contrainte

𝑑𝑢
Relation déformation-déplacement: 𝜀 = (1)
𝑑𝑥

Relation contrainte-déformation: 𝜎 = 𝐸𝜀 (2)


MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #4
Matrice de rigidité --- Méthode directe

En supposant que le déplacement 𝑢 varie linéairement le long de l'axe de la barre, c'est-à-dire:

𝑥 𝑥
𝑢 𝑥 = 1− 𝑢𝑖 + 𝑢𝑗 (3)
𝐿 𝐿

𝑢𝑗 −𝑢𝑖 ∆
On a: 𝜀 = = (∆ = élongation) (4)
𝐿 𝐿

𝐸∆
𝜎 = 𝐸𝜀 = (5)
𝐿

𝐹
On a aussi: 𝜎 = (𝐹 = force en barre) (6)
𝐴

𝐸𝐴
Ainsi, (5) et (6) conduisent à: 𝐹 = ∆ = 𝑘∆ (7)
𝐿

𝐸𝐴
Où 𝑘 = est la rigidité de la barre.
𝐿

La barre agit comme un ressort dans ce cas et nous concluons que la matrice de rigidité de l'élément est:

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #5


Matrice de rigidité --- Méthode directe

𝐸𝐴 𝐸𝐴
𝑘 −𝑘 − 𝐸𝐴 1 −1
𝐿 𝐿
k= = 𝐸𝐴 𝐸𝐴 = (8)
−𝑘 𝑘 − 𝐿 −1 1
𝐿 𝐿

Cela peut être vérifié en considérant l'équilibre des forces aux deux nœuds.

𝐸𝐴 1 −1 𝑢𝑖 𝑓𝑖
L'équation d'équilibre des éléments est: = (9)
𝐿 −1 1 𝑢𝑗 𝑓𝑗

Degré de liberté (ddl): Nombre de composants du vecteur de déplacement à un nœud.

Pour l'élément de barre 1D: un ddl à chaque nœud.

Signification physique des coefficients en k

La 𝑗 ème colonne de k (ici j = 1 ou 2) représente les forces appliquées à la barre pour maintenir une forme
déformée avec un déplacement unitaire au nœud j et un déplacement nul à l'autre nœud.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #6


Matrice de rigidité --- Une fonction approchée

Nous dérivons la même matrice de rigidité pour la barre en utilisant une approche formelle qui peut être
appliquée à de nombreuses autres situations plus compliquées.

Définissez deux fonctions de forme linéaire comme suit:

𝑁𝑖 𝜉 = 1 − 𝜉 , 𝑁𝑗 𝜉 = 𝜉 (10)

𝑥
Où: 𝜉 = , 0≤𝜉≤1 (11)
𝐿

A partir de (3), nous pouvons écrire le déplacement comme:

𝑢
𝑢 𝑥 = 𝑢 𝜉 = 𝑁𝑖 𝜉 𝑢𝑖 + 𝑁𝑗 𝜉 𝑢𝑗 = 𝑁𝑖 𝑁𝑗 𝑢𝑖 = 𝑁𝑢 (12)
𝑗

𝑑𝑢 𝑑
La déformation est donnée par (1) et (12) comme: 𝜀 = = 𝑁 u = Bu (13)
𝑑𝑥 𝑑𝑥

Où B est la matrice déformation-déplacement de l'élément, qui i :


𝑑 𝑑 𝑑𝜉
𝐵= 𝑁𝑖 𝜉 𝑁𝑗 𝜉 = 𝑁𝑖 𝜉 𝑁𝑗 𝜉 = −1/𝐿 1/𝐿 (14)
𝑑𝑥 𝑑𝜉 𝑑𝑥

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #7


Matrice de rigidité --- Une fonction approchée

La contrainte peut s'écrire:

𝜎 = 𝐸𝜀 = 𝐸Bu (15)

Considérez l'énergie de déformation stockée dans la barre:

1 1 1
𝑈 = ‫(𝑉׬ = 𝑉𝑑𝜀 𝑇 𝜎 𝑉׬‬u𝑇 B𝑇 𝐸Bu)𝑑𝑉 = u𝑇 ‫(𝑉׬‬B𝑇 𝐸B)𝑑𝑉 u (16)
2 2 2

Où (13) et (15) ont été utilisés.

1 1 1
Le travail effectué par les deux forces nodales est: 𝑊 = 𝑓𝑖 𝑢𝑖 + 𝑓𝑗 𝑢𝑗 = u𝑇 f (17)
2 2 2

Pour le système conservateur, nous déclarons que: 𝑈 = 𝑊 (18)

1 1
qui donne: u𝑇 ‫(𝑉׬‬B𝑇 𝐸B)𝑑𝑉 u = u𝑇 f
2 2

On peut conclure que: ‫(𝑉׬‬B𝑇 𝐸B)𝑑𝑉 u = f ou ku = f (19)

Où: k =‫(𝑉׬‬B𝑇 𝐸B)𝑑𝑉 (20) ; k est la matrice de rigidité de l'élément.


MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #8
Matrice de rigidité --- Une fonction approchée

L'expression (20) est un résultat général qui peut être utilisé pour la construction d'autres types d'éléments.
Cette expression peut également être dérivée à l'aide d'autres approches plus rigoureuses, telles que le
principe de l'énergie potentielle minimale ou la méthode de Galerkin.

Maintenant, nous évaluons (20) pour l'élément barre en utilisant (14):

𝐿 −1/𝐿 𝐸𝐴 1 −1
k = ‫׬‬0 𝐸 −1/𝐿 1/𝐿 𝐴𝑑𝑥 =
1/𝐿 𝐿 −1 1

qui est la même que celle que nous avons dérivée en utilisant la méthode directe.

Notez que de (16) et (20), l'énergie de déformation dans l'élément peut être écrite comme:

1
𝑈 = u𝑇 ku (21)
2

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #9


Exercices

Exercice 1

Trouvez les contraintes dans l'assemblage à deux barres qui est chargé avec la force P et
contraint aux deux extrémités, comme indiqué sur la figure.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #10


Exercices

Solution 1

Utilisez deux éléments de barre 1D.

𝑢1 𝑢2
2𝐸𝐴
Élément 1: k1 = 𝐿
1 −1
−1 1

𝑢2 𝑢3
𝐸𝐴
Élément 2: k2 = 1 −1
𝐿
−1 1
Imaginez une broche sans frottement au nœud 2, qui relie les deux éléments. Nous pouvons
assembler l'équation globale EF comme suit:

𝐸𝐴 2 −2 0 𝑢1 𝐹1
−2 3 −1 𝑢2 = 𝐹2
𝐿
0 −1 1 𝑢3 𝐹3

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #11


Exercices

Solution 1

Les conditions aux limites sont: 𝑢1 = 𝑢3 = 0 ; 𝐹2 = 𝑃

2 −2 0 0 𝐹1
𝐸𝐴
L'équation EF devient:
𝐿
−2 3 −1 𝑢2 = 𝑃
0 −1 1 0 𝐹3

En supprimant la 1ère ligne et la colonne, et la 3ème ligne et la colonne, nous obtenons:

𝐸𝐴
3 𝑢2 = 𝑃
𝐿

𝑢1 0
𝑃𝐿 𝑃𝐿
Donc: 𝑢2 = 3𝐸𝐴 et 𝑢2 = 1
3𝐸𝐴
𝑢3 0

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #12


Exercices

Solution 1

La contrainte dans l'élément 1 est:

𝑢 𝑢2 − 𝑢1 𝐸 𝑃𝐿 𝑃
𝜎1 = 𝐸𝜀1 = 𝐸B1 u1 = 𝐸 −1/𝐿 1/𝐿 𝑢1 = 𝐸 = −0 =
2 𝐿 𝐿 3𝐸𝐴 3𝐴

De même, la contrainte dans l'élément 2 est:

𝑢 𝑢3 − 𝑢2 𝐸 𝑃𝐿 𝑃
𝜎2 = 𝐸𝜀2 = 𝐸B2 u2 = 𝐸 −1/𝐿 1/𝐿 𝑢2 = 𝐸 = 0− =−
3 𝐿 𝐿 3𝐸𝐴 3𝐴

Ce qui indique que la barre 2 est en compression.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #13


Exercices

Solution 1

Remarques:

1. Dans ce cas, les contraintes calculées dans les éléments 1 et 2 sont exactes dans la théorie
linéaire pour les structures à barres 1D. Cela n'aidera pas si nous divisons davantage
l'élément 1 ou 2 en éléments finis plus petits.

2. Pour les barres coniques, les valeurs moyennes des sections transversales doivent être
utilisées pour les éléments.

3. Nous devons d'abord trouver les déplacements afin de trouver les contraintes, car nous
utilisons le MEF basé sur les déplacements.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #14


Exercices

Exercice 2

Déterminer les forces de réaction de support aux deux extrémités de la barre illustrée ci-
dessus, étant donné ce qui suit:

𝑃 = 6 × 104 𝑁 ; 𝐸 = 2 × 104 𝑁/mm2 ; 𝐴 = 250 mm2 ; 𝐿 = 150 mm ; ∆= 1,2 mm

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #15


Exercices

Solution 2

Nous vérifions d'abord si le contact de la barre avec le mur de droite se produira ou non. Pour
ce faire, nous imaginons que le mur de droite est supprimé et calculons le déplacement à
droite:

𝑃𝐿 (6 × 104 )(150)
∆0 = = = 1,8 mm
𝐸𝐴 (2 × 104 )(250)

Ainsi, le contact se produit.

1 −1 0 𝑢1 𝐹1
𝐸𝐴
L'équation EF globale se révèle être: 𝐿 −1 2 −1 𝑢2 = 𝐹2
0 −1 1 𝑢3 𝐹3

Les conditions de charge et aux limites sont: 𝐹2 = 𝑃 = 6 × 104 𝑁 ; 𝑢1 = 0 ; 𝑢3 = ∆= 1,2 mm

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #16


Exercices

Solution 2

1 −1 0 0 𝐹1
𝐸𝐴
L'équation EF devient: 𝐿 −1 2 −1 𝑢2 = 𝑃
0 −1 1 ∆ 𝐹3

𝑢2
La 2ème équation donne: 𝐿 2
𝐸𝐴
−1 = 𝑃

𝐸𝐴 𝐸𝐴
C'est: 𝐿
2 𝑢2 = 𝑃 + 𝐿 ∆

𝑢1 0
1 𝑃𝐿
Pour résoudre ce problème, nous obtenons: 𝑢2 = + ∆ = 1,5 mm et 𝑢2 = 1,5 mm
2 𝐸𝐴
𝑢3 1,2

Pour calculer les forces de réaction du support, nous appliquons les première et troisième
équations dans l'équation globale EF.
MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #17
Exercices

Solution 2

La 1ère équation donne:

𝑢1
𝐸𝐴 𝐸𝐴
𝐹1 = 1 −1 0 𝑢2 = −𝑢2 = −5 × 104 𝑁
𝐿 𝑢3 𝐿

et la 3ème équation donne:

𝑢1
𝐸𝐴 𝐸𝐴
𝐹3 = 0 −1 1 𝑢2 = −𝑢2 + 𝑢3 = −1 × 104 𝑁
𝐿 𝑢3 𝐿

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #18


Charge répartie

La charge axiale uniformément répartie q (N / mm, N / m) peut être convertie en deux forces nodales
équivalentes de grandeur qL/2. On vérifie cela en considérant le travail effectué par la charge q :

𝐿 1 1 1
1 1 𝑞𝐿 𝑞𝐿 𝑢𝑖
𝑊𝑞 = න 𝑢𝑞𝑑𝑥 = න 𝑢 𝜉 𝑞(𝐿𝑑𝜉) = න 𝑢 𝜉 𝑑𝜉 = න 𝑁𝑖 𝜉 𝑁𝑗 𝜉 𝑢𝑗 𝑑𝜉
2 2 2 2
0 0 0 0

1
𝑞𝐿 𝑢𝑖 1 𝑞𝐿 𝑞𝐿 𝑢𝑖 1
= න 1−𝜉 𝜉 𝑑𝜉 𝑢 = = 𝑢𝑖 𝑢𝑗 𝑞𝐿/2
2 𝑗 2 2 2 𝑢𝑗 2 𝑞𝐿/2
0

1 𝑞𝐿/2
C'est: 𝑊𝑞 = u𝑇 f 𝑞 avec f 𝑞 = (22)
2 𝑞𝐿/2

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #19


Charge répartie

Ainsi, à partir du concept U =W pour l'élément, nous avons:

1 𝑇 1 1
u ku = u𝑇 f + u𝑇 f 𝑞 (23)
2 2 2

qui donne: ku = f + f 𝑞 (24)

𝑓𝑖 + 𝑞𝐿/2
Le nouveau vecteur de force nodale est: f + f 𝑞 =
𝑓𝑗 + 𝑞𝐿/2

Dans un assemblage de barres:

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #20


Éléments de barre en 2D

Local Globale
𝑥, 𝑦 X,Y
𝑢𝑖′ , 𝑣𝑖′ 𝑢𝑖 , 𝑣𝑖
1 ddl à un nœud 2 ddl sur un nœud

Remarque: Le déplacement latéral 𝑣𝑖′ ne contribue pas à l’étirement de la barre, dans la théorie linéaire.

Transformation:

𝑢𝑖
𝑢𝑖′ = 𝑢𝑖 cos 𝜃 + 𝑣𝑖 sin 𝜃 = 𝑙 𝑚 𝑣
𝑖

𝑢𝑖
𝑣𝑖′ = −𝑢𝑖 sin 𝜃 + 𝑣𝑖 cos 𝜃 = −𝑚 𝑙 𝑣 où 𝑙 = cos 𝜃 , 𝑚 = sin 𝜃
𝑖

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #21


Éléments de barre en 2D

𝑢𝑖′ 𝑙 𝑚 𝑢𝑖
Sous forme matricielle: ′ = (26)
𝑣𝑖 −𝑚 𝑙 𝑣𝑖

𝑙 𝑚
෨ 𝑖 où la matrice de transformation 𝑇෨ =
Ou 𝑢𝑖′ = 𝑇𝑢 (27)
−𝑚 𝑙

est orthogonale, c'est-à-dire: 𝑇෨ −1 = 𝑇෨ 𝑇

𝑢𝑖′ 𝑙 𝑚 0 0 𝑢𝑖
𝑣𝑖′ −𝑚 𝑙 0 0 𝑣𝑖
Pour les deux nœuds de l'élément bar, nous avons: ′ = 𝑢𝑗 (28)
𝑢𝑗 0 0 𝑙 𝑚
𝑣𝑗′ 0 0 −𝑚 𝑙 𝑣𝑗


Ou u′ = 𝑇u avec 𝑇 = 𝑇 0 (29)
0 𝑇෨

Les forces nodales se transforment de la même manière: f′ = 𝑇f (30)

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #22


Matrice de rigidité dans l'espace 2D

𝐸𝐴 1 −1 𝑢𝑖′ 𝑓𝑖′
Dans le système de coordonnées local, nous avons: = ′
𝐿 −1 1 𝑢𝑗′ 𝑓𝑗

1 0 −1 0 𝑢𝑖′ 𝑓𝑖′
𝐸𝐴 0 0 0 0 𝑣𝑖′ 0
En augmentant cette équation, nous écrivons: = ou k′ u′ = f′
𝐿 −1 0 1 0 𝑢𝑗′ 𝑓𝑗′
0 0 0 0 𝑣𝑗′ 0

En utilisant les transformations données en (29) et (30), nous obtenons: k′ 𝑇u = Tf

Multiplying both sides by 𝑇 𝑇 and noticing that 𝑇 𝑇 𝑇 = 𝐼, we obtain: 𝑇 𝑇 k′ 𝑇u = f (31)

Ainsi, la matrice de rigidité d'élément k dans le système de coordonnées global est: k = 𝑇 𝑇 k′ 𝑇 (32)

qui est une matrice symétrique 4 × 4.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #23


Matrice de rigidité dans l'espace 2D

Formulaire explicite:

𝑢𝑖 𝑣𝑖 𝑢𝑗 𝑣𝑗
𝐸𝐴
𝑙2 𝑙𝑚 −𝑙2 −𝑙𝑚
k=
𝐿 𝑙𝑚 𝑚2 −𝑙𝑚 −𝑚2 (33)
−𝑙2 −𝑙𝑚 𝑙2 𝑙𝑚
−𝑙𝑚 −𝑚 2 𝑙𝑚 𝑚2

Calcul des cosinus directionnels 𝑙 et 𝑚:

𝑋𝑗 −𝑋𝑖 𝑌𝑗 −𝑌𝑖
𝑙 = cos 𝜃 = ; 𝑚 = sin 𝜃 = (34)
𝐿 𝐿

La matrice de rigidité de structure est assemblée en utilisant les matrices de rigidité d'élément de la
manière habituelle comme dans le cas 1D.

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #24


Contrainte d'élément

𝑢𝑖
𝑢𝑖′ 1 1 𝑙 𝑚 0 0 𝑣𝑖
𝜎 = 𝐸𝜀 = 𝐸B =𝐸 − − 𝑢𝑗
𝑢𝑗′ 𝐿 𝐿 0 0 𝑙 𝑚
𝑣𝑗

𝑢𝑖
𝐸 𝑣𝑖
C'est: 𝜎 = −𝑙 −𝑚 𝑙 𝑚 𝑢𝑗 (35)
𝐿
𝑣𝑗

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #25


Exercices

Exercice 3

Un plan treillis simple est constituée de deux barres identiques (avec E, A et L) et chargée
comme indiqué sur la figure. Trouver:

1. déplacement du nœud 2

2. le stress dans chaque barre

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #26


Exercices

Solution 3

Cette structure simple est utilisée ici pour démontrer le processus d'assemblage et de solution
en utilisant l'élément de barre dans un espace 2D.

Dans les systèmes de coordonnées locaux, nous avons:

𝐸𝐴 1 −1
k1′ = = k′2
𝐿 −1 1

Ces deux matrices ne peuvent pas être assemblées ensemble, car elles sont dans des systèmes de
coordonnées différents. Nous devons les convertir en système de coordonnées global OXY.

√2
Élément 1: 𝜃 = 45° ; 𝑙 = 𝑚 = 2

En utilisant la formule (32) ou (33), nous obtenons la matrice de rigidité dans le système global

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #27


Exercices

Solution 3

𝑢1 𝑣1 𝑢2 𝑣2

𝑇 ′
𝐸𝐴 1 1 −1 −1
k1 = 𝑇1 k1 𝑇1 = 1 1 −1 −1
2𝐿 −1 −1 1 1
−1 −1 1 1

√2 √2
Élément 2: 𝜃 = 135° ; 𝑙 = − ;𝑚 =
2 2

𝑢2 𝑣2 𝑢3 𝑣3
1 −1 −1 1
𝐸𝐴
On a : k2 = 𝑇2𝑇 k′2 𝑇2 = −1 1 1 −1
2𝐿
−1 1 1 −1
1 −1 −1 1

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #28


Exercices

Solution 3

Assembler l'équation EF de la structure:

𝑢1 𝑣1 𝑢2 𝑣2 𝑢3 𝑣3
1 1 −1 −1 0 0 𝑢1 𝐹1𝑋
1 1 −1 −1 0 0 𝑣1 𝐹1𝑌
𝐸𝐴 𝑢2
−1 −1 2 0 −1 1 𝐹
2𝐿
𝑣2 = 2𝑋
−1 −1 0 2 1 −1 𝐹2𝑌
0 0 −1 1 1 −1 𝑢3 𝐹3𝑋
0 0 1 −1 −1 1 𝑣3 𝐹3𝑌

Conditions de charge et aux limites: 𝑢1 = 𝑣1 = 𝑢3 = 𝑣3 = 0 ; 𝐹2𝑋 = 𝑃1 ; 𝐹2𝑌 = 𝑃2

𝐸𝐴 2 0 𝑢2 𝑃1
Équation EF condensée: 2𝐿 =
0 2 𝑣2 𝑃2

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #29


Exercices

Solution 3

En résolvant cela, nous obtenons le déplacement du nœud 2:

𝑢2 𝐿 𝑃1
𝑣2 =
𝐸𝐴 𝑃2

En utilisant la formule (35), nous calculons les contraintes dans les deux barres:
0
𝐸 √2 𝐿 0 2
𝜎1 = −1 −1 1 1 = 𝑃 + 𝑃2
𝐿 2 𝐸𝐴 𝑃1 2𝐴 1
𝑃2

𝑃1
𝐸 √2 𝐿 𝑃2 2
𝜎2 = 1 −1 −1 1 = (𝑃 − 𝑃2 )
𝐿 2 𝐸𝐴 0 2𝐴 1
0

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #30


Exercices

Exercice 4 (Contrainte multipoint)

Pour le treillis plan illustré ci-dessus: 𝑃 = 1000 kN ; 𝐿 = 1 m ; 𝐸 = 210 Gpa

𝐴 = 6 × 10−4 𝑚2 pour les éléments 1 et 2

𝐴 = 6√2 × 10−4 𝑚2 pour l’élément 3

Déterminez les déplacements et les forces de réaction.


MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #31
Exercices

Solution 4

Nous avons un rouleau incliné au nœud 3, qui nécessite une attention particulière dans la
solution EF. Nous assemblons d'abord l'équation globale EF pour le treillis.

Élément 1: 𝜃 = 90° ;𝑙 = 0 ; 𝑚 = 1
𝑢1 𝑣1 𝑢2 𝑣2
0 0 0 0
(210×109 )(6×10−4 )
k1 = 0 1 0 −1 (N/m)
1
0 0 0 0
0 −1 0 1
Élément 2: 𝜃 = 0° ;𝑙 = 1 ; 𝑚 = 0
𝑢2 𝑣2 𝑢3 𝑣3
1 0 −1 0
(210×109 )(6×10−4 )
k2 = 1
0 0 0 0 (N/m)
−1 0 1 0
0 0 0 0

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #32


Exercices

Solution 4
1 1
Élément 3: 𝜃 = 45° ;𝑙 = √2 ; 𝑚 = √2
𝑢1 𝑣1 𝑢3 𝑣3
0,5 0,5 −0,5 −0,5
(210×109 )(6√2×10−4 )
k1 = 0,5 0,5 −0,5 −0,5 (N/m)
√2
−0,5 −0,5 0,5 0,5
−0,5 −0,5 0,5 0,5

L'équation globale EF est:


0,5 0,5 0 0 −0,5 −0,5 𝑢1 𝐹1𝑋
1,5 0 −1 −0,5 −0,5 𝑣1 𝐹1𝑌
1 0 −1 0 𝑢2 𝐹
1260 × 105 𝑣2 = 2𝑋
1 0 0 𝐹2𝑌
1,5 0,5 𝑢3 𝐹3𝑋
𝑆𝑦𝑚 0,5 𝑣3 𝐹3𝑌
Conditions de charge et aux limites: 𝑢1 = 𝑣1 = 𝑣2 = 0 ; 𝑣3′ = 0 ; 𝐹2𝑋 = 𝑃 ; 𝐹3𝑥 ′ = 0

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #33


Exercices

Solution 4
De la relation de transformation et des conditions de charge et aux limites, nous avons:
√2 √2 𝑢3 2
𝑣3′ = − 𝑣 = −𝑢3 + 𝑣3 = 0
2 2 3 2
C'est: 𝑢3 − 𝑣3 = 0
Ceci est une contrainte multipoint.
De même, nous avons une relation pour la force au nœud 3:
√2 √2 𝐹3𝑋 2
𝐹3𝑥 ′ = = 𝐹3𝑋 + 𝐹3𝑌 = 0
2 2 𝐹3𝑌 2
C'est:𝐹3𝑋 + 𝐹3𝑌 = 0
En appliquant la charge et les conditions de charge et aux limites dans l'équation EF de la
structure en «supprimant» les 1ère , 2ème et 4ème lignes et colonnes, nous avons:

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #34


Exercices

Solution 4
1 −1 0 𝑢2 𝑃
1260 × 105 −1 1,5 0,5 𝑢3 = 𝐹3𝑋
0 0,5 0,5 𝑣3 𝐹3𝑌
De plus, à partir de la contrainte multipoint et de la relation de force au nœud 3, l'équation
devient:
1 −1 0 𝑢2 𝑃
1260 × 105 −1 1,5 0,5 𝑢3 = 𝐹3𝑋
0 0,5 0,5 𝑢3 −𝐹3𝑋
1 −1 𝑢 𝑃
2
lequel est: 1260 × 105 −1 2 𝑢 = 𝐹3𝑋
3
0 1 −𝐹3𝑋
La 3ème équation donne: 𝐹3𝑋 = −1260 × 105 𝑢3

En substituant cela dans la 2ème équation et en réarrangeant, nous avons:


5 1 −1 𝑢2 𝑃
1260 × 10 =
−1 3 𝑢3 0
MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #35
Exercices

Solution 4
En résolvant cela, on obtient les déplacements:
𝑢2 1 3𝑃 0,01191
𝑢3 = = (m)
2520×105 𝑃 0,003968
À partir de l'équation globale EF, nous pouvons calculer les forces de réaction:
𝐹1𝑋 0 −0,5 −0,5 −500
𝐹1𝑌 0 −0,5 −0,5 𝑢2 −500
𝐹2𝑋 = 1260 × 105 0 0 0 𝑢3 = 0 (kN)
𝐹2𝑌 −1 1,5 0,5 𝑣3 −500
𝐹3𝑋 0 0,5 0,5 500

Une contrainte multipoint générale peut être décrite comme: σ𝑗 𝐴𝑗 𝑢𝑗 = 0

Où 𝐴𝑗 sont des constantes et 𝑢𝑗 sont des composantes de déplacement nodal. Dans


le logiciel EF, les utilisateurs n'ont qu'à spécifier cette relation avec le logiciel. Le
logiciel prendra en charge la solution.
MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #36
Éléments de barre en 3D

Local Globale
𝑥, 𝑦, 𝑧 X,Y, Z
𝑢𝑖′ , 𝑣𝑖′ , 𝑤𝑖′ 𝑢𝑖 , 𝑣𝑖 , 𝑤𝑖
1 ddl à un nœud 3 ddl sur un nœud
Les matrices de rigidité des éléments sont calculées dans les systèmes de coordonnées locaux, puis
transformées en système de coordonnées globales (X,Y, Z) où elles sont assemblées.

Les progiciels EF effectueront cette transformation automatiquement.

Données d'entrée pour les éléments de barre:

• (X,Y, Z) pour chaque nœud

• E et A pour chaque élément


MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad #37
MERCI

MÉTHODES DES ÉLÉMENTS FINIS – Dr. Lokmane Abdeldjouad [Fin de Diapo] #38

Vous aimerez peut-être aussi