Vous êtes sur la page 1sur 5

CONDUITE A TENIR VIS-A-VIS DES « PERSONNES CONTACTS »D’UN CAS COVID-19 CONFIRME EN

MILIEU PROFESSIONNEL (EXTRA-MILIEU DE SOINS)


Découverte d’un cas COVID-19 confirmé parmi les salariés qui a été en contact étroit(1)avec ses collègues de travail.

Le salarié doit informer son supérieur hiérarchique qui doit immédiatement convoquer la cellule de crise(2) pour se réunir
afin de déterminer la liste du personnel entré en contact étroit avec le cas positif. Le médecin du travail ou à défaut le
médecin inspecteur du travail évalue le risque et pilote la conduite à tenir.

L'entreprise informe :
-la direction régionale de la santé pour la coordination de l’action avec la cellule de crise, l’identification des cas entrés en
contact étroit avec le cas positif en dehors de l’entreprise et la réalisation des prélèvements RT-PCR(3).
-la direction régionale de l'inspection médicale et de la sécurité au travail(4,5).

- Les personnes identifiées « CONTACT ETROIT » avec le cas positif continuent leurs activités professionnelles tout en
respectant rigoureusement le port de masque, la distanciation physique et le lavage des mains en milieu professionnel et
extraprofessionnel y compris à domicile.
- Réalisation de prélèvement pour RT-PCR entre le 4ème et le 7ème jour de l’exposition.
(Si symptomatique avant le 4ème jour➔ faire un prélèvement pour un test RT-PCR)

RT-PCR NEGATIVE RT-PCR POSITIVE

A : SALARIE ASYMPTOMATIQUE B : SALARIE SYMPTOMATIQUE(8) - Auto-Isolement à domicile oudans


- Le salarié continue son activité - Auto-isolement à domicile un centre de prise en charge jusqu’à
professionnelle tout en respectant pendant 7 jours à partir de la la déclaration de la guérison
rigoureusement les gestes date d'apparition des symptômes
(6) virologique(9).
barrières . (le congé sera prescrit par le
- Port obligatoire d’un masque - Contact tracinget dépistage des
médecin traitant).
barrière(7) en milieu professionnel contacts étroits par le médecin du
- Si possible, refaire un 2ème travail en milieu professionnel et
et extraprofessionnel (y compris à
prélèvement pour RT-PCR le
domicile) pendant 14 jours à partir par la direction régionale de la santé
7ème jour de la date de
de la date de la dernière pour les autres contacts.
l’exposition et au moins 48h
exposition. - Reprise de travail après visite
après le 1er prélèvement.
- Auto-surveillance des symptômes
- Sinon reprise de l’activité 03 médicale de reprise par le médecin
et prise de température 2 x/j
jours consécutifs après la du travail moyennant la
pendant au total 14 joursà partir
disparition des symptômes avec présentation du certificat médical
de la date de la dernière
application stricte des gestes
exposition. de guérison et en respectant
barrières et d’hygiène.
- Contacter le médecin du travail ou rigoureusement les gestes barrières
à défaut la cellule de crise à et d’hygiène.
l’apparition de symptômes RT-PCR négative
- Reprise de l’activité après - Port obligatoire d'un masque
évocateurs pendant les 14 jours et
visite de reprise par le barrière en permanence (en milieu
refaire un 2ème prélèvement pour
un test RT-PCR. médecin du travail en professionnel et extra-
respectant rigoureusement professionnel) jusqu’à 14 jours après
les gestes barrières et la déclaration de la guérison.
d’hygiène.
Si le 2ème test RT-PCR est
- Port obligatoire d'un masque
négatif, le salarié poursuit son barrière en permanence (en
activité professionnelle avec milieu professionnel et extra-
application stricte des gestes professionnel y compris à
barrières et d’hygiène. domicile) pendant 14 jours à
partir de la date de
l’exposition.
RT-PCR POSITIVE
1) La définition du « contact étroit » : Toute personne qui a partagé le même environnement (lieu de travail, salle
de classe, le ménage, rassemblement, salle d’attente, moyens de transport, etc…) avec un cas confirmé positif
pendant une période ≥ 15 minutes avec une distance inférieure à un mètre.
2) La cellule de crise : comme définie dans le guide des mesures sanitaires pour la prévention contre la COVID-19 à
la reprise orientée de l’activité professionnelle comprend le chef d’entreprise ou son représentant (président),
les responsables des directions centrales, s’ils existent, le médecin du travail, le responsable de la sécurité au
travail, s’il existe, les représentants du personnel.
3) Voir Annexe 1 : Liste des médecins référents au sein des directions régionales de la santé par gouvernorat.
4) Pour fournir le listing des cas contacts et les résultats des prélèvements pour RT-PCR.
5) Voir Annexe 2 : Liste des médecins inspecteurs du travail référents par gouvernorat.
6) Les gestes barrières : port de masque, distanciation physique et lavage des mains.
7) Masque barrière : Masque en tissu conforme aux normes imposées par le cahier de charge pour la confection
des masques barrières élaboré suite à un communiqué commun entre le ministère de la santé et le ministère de
l’industrie et des PME à propos des conditions de fabrication du masque barrière du 11 avril 2020.
8) Les symptômes évocateurs de COVID 19 sont notamment la fièvre et /ou la toux, la difficulté respiratoire, la
perte du gout et de l’odorat, la diarrhée.
9) La guérison virologique : selon les dernières recommandations et mises à jour émises par l’Observatoire
National des Maladies Nouvelles et Emergentes (OMNE) et L'Instance Nationale de l'Evaluation et de
l'Accréditation en Santé (INEAS).
La guérison virologique est déclarée si un (1) test RT-PCR est négatif :
- Pour les sujets asymptomatiques : 14 jours après la date de confirmation de laboratoire.
- Pour les sujets symptomatiques :
Période d’au moins 14 jours écoulée depuis le début des signes.
Et absence de symptômes aigus depuis 72 heures
Et absence de fièvre depuis 72 heures (sans prise d’antipyrétiques).

N.B :
- La décision de fermeture de l’entreprise sera prise après décision collégiale entre l’entreprise, la direction
de l’inspection médicale et de la sécurité au travail et la direction régionale de la santé.
- La COVID 19 est actuellement une maladie à déclaration obligatoire selon l’arrêté du ministre de la santé du
19 août 2020 complétant l’arrêté du 1er décembre 2015, fixant la liste des maladies transmissibles à
déclaration obligatoire.
Annexe 1
Annexe 2

LISTE DES REFERENTS « COVID-19 »


DE L’INSPECTION MEDICALE ET DE LA SECURITE AU TRAVAIL

REFERENT NUMERO DE TELEPHONE

DGIMST Dr Kaouthar KALLEL 98 245 070

TUNIS 1 Dr Kamel LAHMAR 28 566 445

TUNIS 2 Dr Dhouha REZGUI 98 385 810

ARIANA Dr Jamel DARRAGI 24 344 917

BEN AROUS Dr Sihem TOUNEKTI 99 113 116

MANNOUBA Dr Basma OUESLETI 98 206 862

NABEUL Dr Raja TOUMI 98 277 434

BIZERTE Dr Monia TRABALSI 98 639 914

BEJA Dr Imen CHAIEB 97 840 840

JENDOUBA Mme Mouna BOUSELMI 95 177 457

ZAGHOUAN Dr Mohsen MARNAOUI 98 245 640

KEF Dr Basma OTHMENI 95 078 650

SILIANA Dr Adel BEN HASSOUNA 98 911 244

SOUSSE Dr Riadh KRAIEM 98 406 551

MONASTIR Dr Hanen MZABI 22 823 615

MAHDIA Dr Mohamed JNAIEH 98 639 996

KAIROUAN Dr Bassem TISSAOUI 29 219 166

SFAX Dr Toufik BOUASSIDA 98 637 166

KASSERINE Mr Mefteh FEZAA 98 597 675

SIDI BOUZID Dr Wassef GUERMEZI 98 680 375

GABES Dr Imen SAADA 24 348 484

MEDENINE Dr Latifa THEBET 97 288 946

TATAOUINE Dr Fatma DAGHARI 97 632 412

GAFSA Dr Ferid HMIDA 98 429 115

TOZEUR Dr Wahiba MILEDI 96 927 143


KEBILI Mr Maher SLIMANE 22 310 397

Vous aimerez peut-être aussi