Vous êtes sur la page 1sur 5

ICTÈRE NÉONATAL

OBJECTIFS
- expliquer la physiopathologie
- reconnaître un ictère néonatal
- rechercher l'étiologie
- énumérer les principes du traitement

I- INTRODUCTION
- Coloration jaune de la peau et des muqueuse par hyperbilirubinémie
- Fréquence: 30% à 60%
- 2/3 des prématurés et 1/3 des bébés à terme
- risque de neurotoxicité (bilirubine libre)
- risque de cirrhose <= atrésie des voies biliaires (bilirubine conjuguée)
- thérapeutiques variables selon étiologie

Métabolisme de la bilirubine

II - PHYSIOPATHOLOGIE
Nouveau-né
- production bilirubine +++
- immaturité foie
• baisse de la captation
• baisse de la conjugaison
- cycle entéro-hépatique très sollicité par absence initiale de flore bactérienne
- bilirubine non liée encore plus élevée en cas : hypoxie, hypothermie, acidose, jeûne,
hypoalbuminémie
III- DIAGNOSTIC POSITIF
1- Anamnèse:
- ATCD familial d'incompatibilité: groupe de la mère et fratrie, RAI, transfusion, gestité
et parité mère
- sérologies (hépatite), infection mère
- terme, médicaments, SFA (asphyxie périnatale), mode d'allaitement
- début

2- Signes cliniques (bilirubinémie > ou = 70 micromoles)


- peau et conjonctives jaunes
- urines foncées ou non
- selles décolorées ou non
- pâleur, hépatomégalie, splénomégalie, anasarque

3- Paracliniques
- hyperbilirubinémie totale (N=10 micromoles/l)
- hyperbilirubinémie libre et/ou conjuguée
- anémie, test de Coombs direct +, groupage
- CRP et/ou procalcitonine élevée
- échographie abdominale (voies biliaires)

Deux types d'ictère possibles


- A bilirubine libre
• urines claires
• selles non décolorées
• bilirubine libre +++

- A bilirubine conjuguée
• urines foncées
• selles décolorées
• bilirubine conjuguée +++

IV- DIAGNOSTIC DE GRAVITÉ


- Facteurs:
• prématurité
• syndrome hémorragique
• infection
• bosse séro-sanguine
- Ictère nucléaire:
• ictère +++
• crises convulsives
• choréo-athétose
• hypertonie
• paralysie oculaire
- Cirrhose:
• foie cirrhotique
• déshydratation
• dénutrition
• HTP
• syndrome hémorragique

- Biologie:
• bilirubine totale
◦ > 310 micromoles/L (nouveau-né à terme)
◦ > 200 micromoles/L (prématuré)
• bilirubine non liée > 0,8 micromoles/l
• BIE > 15 micromoles/L (bilirubine intra-erythrocytaire)
• pH diminué
• glycémie diminuée
• albuminémie diminuée
• GR diminués

V- DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE
1- Ictère à bilirubine libre
a- Ictère avec hémolyse: précoces (<24h)
- immunisation foeto-maternelle (Rh)
- infection materno-foetale
- hémolyses constitutionnelles (déficit en G6PD, pyruvate kinase, maladie de Minkowski-
Chauffard: sphérocytose)
- accidents transfusionnels

Immunisation foeto-maternelle
• ATCD mère : grossesses antérieures, avortement, transfusion
• Clinique
◦ ictère + pâleur
◦ HSMG
◦ anasarque foeto-placentaire
◦ MFIU
• Bilirubine libre +++
• Anémie
• Test de Coombs Direct +
• => Neurotoxicité +++

b- Ictère sans hémolyse


• Ictère du prématuré / infection / polyglobulie / jêune
• "Prolongé" = Hypothyroïdie/ Maladie de Gilbert / Maladie de Criggler Najar /
Sténose du pylore
• BSS - résorption / ictère au lait maternel / ictère physiologique
Ictère physiologique Ictère pathologique
Nu autres signes
absent le premier jour début < 24h (précoce)
résolutif à J10 ictère prolongé
< 250 micromoles/l intense

2- Ictère à bilirubine conjuguée

• Syndrome cholestatique
◦ Selles décolorées et urines foncées, bilirubine conjuguée +++
◦ atrésie des VB, sténose des VB, kyste du cholédoque, paucité ductulaire
◦ SFA => anoxie hépatique
◦ mucoviscidose, galactosémie, tyrosinémie, diminution alpha-1-antitrypsine
◦ choléstase bénigne <= alimentation parentérale

• Syndrome infectieux
◦ hépatites infectieuses
◦ infection urinaire
◦ septicémie

IV- TRAITEMENT
1- Buts
- faire baisser la bilirubinémie
- prévenir l'ictère nucléaire (ictères à bilirubine libre)
- prévenir la cirrhose (atrésie des VB)
- traiter la cause

2- Moyens
a- Non médicamenteux
- photothérapie
- EST (exsanguino-transfusion)
- arrêt médicaments
- nursing
- alimentation adaptée

b- Médicaments
- albumine
- traitement étiologique
3- Indications
a- Ictère à bilirubine libre
- photothérapie: ictère à bilirubine libre (selon bilirubinémie, poids, durée de l'ictère)
- EST si :
• J1 bilirubine totale > 170 micromoles
• J3 bilirubine totale > 340 micromoles
• bilirubine non liée > 1,5 micromoles
- arrêt transitoire allaitement maternel si ictère au lait maternel
- albumine si hypoalbuminémie < 30g/l "prématuré" ou bilirubine non liée > 0,8
micromoles
- traitement étiologique

- évaluer efficacité traitement


• modification courbe de bilirubinémie
• 3 traitements
◦ photothérapie conventionnelle
◦ photothérapie intensive
◦ EST (albumine accessoirement)
• évaluer dynamique
◦ vitesse augmente suivant le pallier du traitement
◦ passer pallier suivant si insuffisant

b- Ictère à bilirubine conjuguée


=> traitement étiologique

c- Dans tous les cas


- nursing
- alimentation

CONCLUSION
- fréquent chez les prématurés
- début < 24 heures, toujours pathologique
- Si précoce: hémolyse ou IMF
- Si prolongé: anomalies des voies biliaires ou métaboliques ou endocriniens
- Ictère au LM et surtout physiologique = diagnostic d'élimination
- gravité= ictère nucléaire (libre) / cirrhose (atrésie des voies biliaires)