Vous êtes sur la page 1sur 21

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


UNIVERSITE DES SCIENCES
ET TECHNOLOGIE HAOUARI BOUMEDIANNE

FACULTE DE GENIE CIVIL

om
Objet : Etude de sol

v.c
En date du22/01/2007, nous BOUSMAHA ANES, étudiant à FGC/USTHB, avons
procédé à l'analyse du sol au laboratoire selon la procédure suivante:
1)- But de la Manipulation:
ni
Recherche des caractéristiques du sol :
- Teneur en eau
zu
- Densité humide
- Densité sèche
- Densité spécifique des grains solide
D

2)- Prélèvement des Echantillons:


w.

Des carottes paraffinées dans des caisses sont livrées au laboratoire


A- DETERMINATION DE LA TENEUR EN EAU :
MANIPULATION :
ww

1)- on prend une carotte de sol à analyser


2)- on déparaffine cette carotte à l’aide d’un couteau
3)- on extrait de la carotte trois échantillons
4)- on prend trois tares T1, T2, T3 et les peser vides
5)- on met les échantillons dans les tares, et on les pèse
6)- on met les trois tares dans l’étuve portée à une température de 1050 pendant 24H
minimum (méthode dessiccation)
7)- après passage de l’étuve on retire les tares (après 24H) et on les pèse.

REMARQUE

Pendant les étapes de la manipulation on remplit le tableau suivant

om
Tares T1 T2 T3

Poids des tares vides (g) 30.7 34 33.9

v.c
Poids du sol humide avec le poids de
la tare (g) ni 59.1 62.8 56.3

Poids du sol sec avec le poids de la


tare (g) 54.4 59.1 53.4
zu
Poids du sol sec
Ws (g) 24.7 25.1 19.5
D

Poids de l’eau
Ww (g) 3.7 3.7 2.9
w.

Teneur en eau
w (%) 14.97 14.74 14.87
ww
L‘exploitation des Résultats de la Teneur eu Eau :
La teneur en eau est définie comme étant les poids de l’eau sur le poids des grains
solides.
Ww
w(%)   100
Ws

Avec :
Ww : poids de l’eau

om
Ws : poids des grains solides
On calcule la teneur en eau de chaque tare, après on fait la moyenne des trois teneurs
en eau

v.c
*pour la tare (1) : w =(ww/ws).100=(3.7/24.7).100=14.97%

*pour la tare (2) : w =(ww/ws).100=( 3.7/25.1).100=14.74%


ni
*pour la tare (2) : w =(ww/ws).100=(2.9/19.5).100=14.87%

** w = (w+ w +w)/3=(14.97+14.74+14.87)/3=14.86
zu
D’où la teneur en eau est :
D

w =14,86 %

On remarque que se sol a une faible teneur en eau


w.

B- DETERMINATION DE LA DENSITE HUMIDE D’UN SOL :


ww

MANIPULATION :

1) On pèse soigneusement le reste de la carotte, on note sa masse Mh c’est la masse


humide de la carotte
2) On paraffine la carotte en la plongeant dans le chaudron en prenant garde de ne pas
brûler et de bien enrober toutes les surfaces de la carotte.
3) Après refroidissement de quelque secondes, on pèse la carotte paraffinée, on note
Mhp : masse humide paraffinée, la masse obtenue
4) On introduit la carotte paraffinée dans le panier dans la balance hydrostatique. on pèse
la carotte dans l’eau, on lit la masse effective de la carotte lorsque les oscillations du
panier se sont atténuées, on note la masse effective de la carotte paraffinée M’HP
Avec :
M h=24 (g) M h p=24.5(g)
M’ h p=12.85 (g)
D p=0,9 (densité de la paraffine)

om
La masse de la paraffine notée M p (c’est la différence entre la masse paraffinée et la
masse humide) M p=M h p – M h = 24.5-24=0.5(g)
DPp/ W ) ….» p=(dp .w) ……… » p=(0.9 .1)=0.9N/Cm3

v.c
V p= (Mp / p ) ........... » v=(0.5/0.9)=0.55 Cm3
Vb=M b p - M ’h p ………..» Vb= 24.5 - 12.85=11.65 Cm3
Vbrut=vnet+vp………..»vnet=vb–vp
ni
V net =Vb – Vp =11.15 Cm3
zu
V ne t= Vh
D

Calcul de la densité humide d

h=Mh/Vh
w.

h=24/11.15=2.15g/Cm3
ww

Détermination de la densité sèche du sol d


On a la teneur en eau w=14,86%

d=h/(1+w)………..d=2.15/(1+0.1486)=1.87g/ Cm3

DETERMINATION DE LA DENSITE SPECIFIQUE DU SOL s


Parmi les méthodes de la détermination de ce paramètre, on utilise dans ce TP deux
méthodes :
- méthode de pycnomètre
- méthode dite du volume constant

a) Méthode de Pycnomètre :
On va mesurer le volume d’un échantillon de sol par un simple calcul, c’est la variation
du niveau de liquide causée par l’introduction de l’échantillon de sol. Le calcul se fait après
peser l’échantillon et connaître son poids.

om
b) Méthode Dite du Volume Constant :
Dans cette méthode on prend le sol en poudre de dimension inférieure ou égale à 0,1

v.c
mm, mais cette fois ci on garde le même volume de liquide (eau distillée).

MANIPULATION : ni
zu
1) On prend une fiole vide et on la pèse, soit W1sa masse
2) On la remplit avec l’eau distillée jusqu’ a une graduation de 100 ml( v eau 1), et on la
pèse, soit W2 sa masse
D

3) On prend cette fiole vide, et on met une quantité de sol sèche (sous forme de poudre de
dimension inférieure ou égale à 0,4 mm) qui on la note Ws, après on la pèse et soit W 3
w.

sa masse
4) On remplit presque la moitié de la fiole
ww

5) On bouillit la suspension pendant la durée indiquée par l’assistante


6) Puis on remplit cette fiole (qui contient le sol) avec l’eau distillée jusqu’ a la même
graduation ( v eau 0 ) , et on la pèse, soit W4 sa masse
O na
Wf=W1 , WF+S=W2 , WF+S+EAU=W3 , WF+EAU=W4
VT=VS+VEAU
WEAU=WEAU+VS
VS=MEAU 1 –MEAU 0
VS= (w4 – w1 ) - (w3 – w2)
s = (w2-w1)/(w4-w1) - (w3-w2)
O na
W1 =56.7 g
W2 =82 g

om
W3 =171g
W4=156.3 g
s=(82-56.7)/(15 6.3-56.7)-(171-82)=2.38g/ Cm3

v.c
Calcul de la densité spécifique du sol (GS) :
GS=( s/w)
w=1g/ Cm3 ni
D ou Gs=2.38
Conclusion:
zu
L’analyse du sol demande a révélé qu’il s’agit d’un sol à faible teneur en
eau de densité sèche de 1.87, de densité humide de 2.15 et de densité
D

spécifique de 2.38
w.

Tenant compte de la marge d’erreur et des conditions liées à


l’apprentissage de la manipulation, les conclusions sont données sous
ww

réserve d’une confirmation par une nouvelle série d’expériences.

L’étudiant
BOUSMAHA ANES
ww
w.
Dzu
ni
v.c
om
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET
POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


UNIVERSITE DES SCIENCES
ET TECHNOLOGIE HAOUARI BOUMEDIANNE

FACULTE DE GENIE CIVIL

m
co
Objet : ESSAI D’EQUIVALENT DE SABLE

iv.
En date du13/02/2007, nous BOUSMAHA ANES, étudiant à
FGC/USTHB, avons procédé au laboratoire à l’essai d’équivalent de sable
n
dans le cadre du choix et contrôle du sable a béton
zu

1) But de la manipulation
L'essai d'équivalent de sable est utilisé entre autres pour évaluer la
propreté des sables entrant dans la composition des bétons.
.D

Cet essai permet d’évaluer la quantité et la qualité d’éléments fins


contenus dans ces sables et dont la présence notable peut modifier
w

profondément le comportement mécanique.

Une procédure normalisée permet de déterminer un coefficient


ww

d'équivalent de sable qui quantifie sa propreté.

2) Appareillage
*Entonnoir pour introduire le sable
*une série d’éprouvettes cylindriques transparentes et graduées
*un défloculant
*un piston taré
*un chronomètre
* Réglet métallique pour la mesure des hauteurs des sables
3) manipulation
1. remplir les éprouvettes avec la solution lavante, jusqu'au premier trait
2. Verser la quantité de 120g de sable en éliminant les bulles d'air.
3. Boucher les éprouvettes et les agiter par des mouvements rectilignes
horizontales de 20cm d'amplitude, 90 allers retours en 30 secondes.
4. Laver et remplir les éprouvettes avec le tube plongeur

m
5. rincer le bouchon au dessus de l'éprouvette.

6 .faire descendre le tube laveur en le faisant tourner entre les doigts pour

co
laver les parois intérieures de l'éprouvette

7. laver le sable en faisant descendre et remonter lentement le tube laveur

solution supérieure
iv.
dans la masse de sable pour faire remonter les particules fines dans la

8. Sortir le tube, fermer le robinet lorsque le niveau du liquide atteint le trait


n
supérieur puis laisser reposer 20 mn en évitant toute vibration. La tolérance
sur le temps de repos est faible car la hauteur du floculat dépend fortement
zu
de celui-ci.

9. Mesurer à vue les hauteurs h1 et h2


.D

Précautions prises :
 Matériel propre et solution lavante récente
 orifices du tube laveur nettoyés

w

vibration évitée pour les éprouvettes en cours d 'essai

4) RESULTATS :
ww

E.S H1 H2 ES
E1 15.2 9.5 62.5 %
E2 16.2 9.7 59.88 %
E3 17.5 9.7 55.43 %

* E.S = (h2 / h1).100


* E.S=(E1+E2+E3)/3=59.27%
5) INTERPRETATION DES RESULTATS :

L’essai effectue sur la fraction du sol a révèle un E.S >55 il a détermine


une quantité et une qualité notable d’éléments fins contenus
dans ces sols .

m
co
Conclusion :

iv.
Les résultats de cet essai révèle un sol très propre
conseillé pour l’utilisation dans le béton bitumineux
restent incomplets et nécessitent d’être complètes par
n
d’autres essais d’identification
zu
w .D
ww
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET
POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


UNIVERSITE DES SCIENCES
ET TECHNOLOGIE HAOUARI BOUMEDIANNE

FACULTE DE GENIE CIVIL

m
co
Objet : Etude de sol
En date du05/03/2007, nous BOUSMAHA ANES, étudiant à

iv.
FGC/USTHB, avons procédé à l'analyse granulométrique par
sedimentometrie en suivant la procédure ci après
n
zu
1) BUT DE L’ESSAI :

Cet essai sert a compléter l analyse par tamisage et à déterminer la


distribution en poids des particules fines ( diamètre inférieur à 80 μ m) ,
.D

qui est base sur la loi de STOKES en exprimant la vitesse moyenne de


sédimentation d’une particule sphérique dans un liquide visqueux en fonction
du diamètre de cette particule
w

On utilise cette loi pour déterminer le diamètre équivalent des particules.


ww

 s  w 2
vg D
18
 : Vitesse moyenne de décantation
s et w : Poids spécifiques de la particule et de l’eau en g/cm3
 : La viscosité dynamique du solide
g : L’accélération de la pesanteur en cm/s2
2) PREPARATION DE L’ECHANTILLON :

-On recueille le tamisât de 80 10-6 m obtenu lors de l’essai de tamisage par


voie humide
-on le laisse décanter avec son eau de lavage dans un bac
-on fait évaporer l’eau , en introduisant le bac dans une étuve pour
dessiccation .

m
-le tamisât sèche est désagrège avec le pilon dans un mortier
-on pèse la quantité du sol prépare
-on introduit la prise dans un récipient auquel on ajoute 500 cm3 de la

co
solution (eau distillée + defloculant )
-on laisse imbiber a température ambiante
-on utilise un agitateur mécanique pour disperser la suspension pendant


3) L’ESSAI :
n iv.
3mn minimum a une vitesse de 1000 tr / mn .

-Dans une éprouvette, on verse la suspension dispersée après la fin de


l’agitation
zu
-on rince les palettes de l’agitation avec de l’eau distillée .
-on veuille de ne pas perdre une partie de l échantillon au cours de
l opération
-on verse l’eau distillée jusqu a 1000 cm3
.D

-on utilise une éprouvette temoin ou on plonge le thermomètre et le


densimètre parfaitement propre
.
w

Pour obtenir une concentration uniforme sur toute la hauteur de


l’éprouvette on agite par un agitateur manuel .
ww

 Une fois qu’on arrête l’agitation manuelle, on retire l’agitateur, et au


même temps on déclanche le chronomètre, par convention, cet instant
indique le début de l’essai.

 On plonge le densimètre avec précaution dans la suspension


immédiatement après le décrochement du chronomètre.

4) Réalisation des mesures :

 Faire les lectures a t : ( 30s – 1 - 2 - 5 - 10 – 20 – 40 - 80 ) minutes


 Noté a chaque lecture la densité é de la solution à : 0.0001 prés et
la température de l’eau se trouvant dans l’éprouvette témoin .

 Les trois premières lectures 0.5 – 1 et 2 min se feront sans retiré le


densimètre de la solution .

 Apres la troisième lecture , retiré le densimètre après chaque


mesure

m
 Apres la quatrième mesure, on plongera le densimètre 30 secondes
avant de faire la lecture

co
5) EXPLOITATION DES MESURES :

APPLICATION DE LA LOI DE STOKES :


iv.
La loi de STOKES permet de déterminer le pourcentage (p) de particules
de taille inférieur au diamètre équivalent (D) de chaque instant à partir des
n
lectures de temps (t) et de la température () et de la densité de la
suspension (Rt).
zu

VISCOSITE DYNAMIQUE DE LA SOLUTION

La viscosité () est donnée par


.D

179.10 5

1     2
w


 : température de la solution en degrés Celsius
 : constante (33,68 x 10-3)
ww

 : constante (0,22 x 10-3)

DIAMETRE EQUIVALENT (D) :

Le diamètre équivalent (D) est donné à chaque instant (t) par la formule
suivante :

1.18.H t
D
t.g.(  s   )
Avec Ht : la profondeur effective de la poussée du densimètre à l’instant (t)

*On prendre par exemple pour t = 0,5 min = 30 sec


D(0.5min)=(18.1,15.16,35.10-2.10-3./10.30.1,7.103 )1/2 ==> D=81,46.10-6
m

PROFONDEUR EFFECTIVE DU CENTRE DE POUSSEE :

m
La profondeur effective elle est donnée par la loi :

co
Ht = H – 100 H1 (Rt + Cm – 1) – Hc

Cm = 4.10-4 (correction due au ménisque)

iv.
Rt = lecture sur densimètre à l’instant (t)

Hc : déplacement du niveau de la solution lié à l’introduction du densimètre


n
Hc = 0,5 (Vd/A)
zu
Avec : Vd : volume de densimètre
A : la section droite de l’éprouvette d’essai

Hc = 0,5 (Vd/A) = 0,5 ( 50 / 29,21 ) = 0,85 cm


.D

H0 = 130 mm
H1 = 38mm
w

h1 = 184 mm
Vd = 50 cm3
A = 29,21 cm2
ww

H = H0 + 0,5 h1 = 130 + (0,5 . 184) donc H = 22,2 Cm


Temps Rt Tempé  Ht D
Lecture -rature ( 10-3) ( 10-2 ) ( 10-6 )
H Min Sec densimètre (°c) kg /m s m m

m
0 30 1.015 15 1,15 16.35 81.46
0 1 0 1.014 16 1.12 16.73 57.5

co
0 2 0 1.0125 17.5 1.08 17.3 40.6
0 5 0 1.0115 17.5 1.08 16.83 25.32
0
0
10
20
0
0
1.007
1.002
n 17.5
17.5
iv. 1.08
1.08
18.54
20.44
18.8
13.96
0 40 0 1.0015 18 1.06 20.63 9.82
zu
1 20 0 1.001 18 1.06 20.93 9.11
.D

POURCENTAGE DES ELEMENTS INFERIEUR A D :

Le pourcentage est donnée par :


w

Vs s  t 
p . . w   1
ww

m s   w  w 
Tel que :

Vs : volume de la suspension

m : masse du sol sec utilisé ( m = 40 g )

t : masse volumique de la suspension


t = Rc .w =(R + Ct + Cm + Cd) w
R : lecture de densité
Rc : lecture de densité corrigée
Ct : correction due à la variation de température
Cd : correction due à la défloculant

Temps
0,5 1 2 5 10 20 40 80
(mn)

m
T (°c) 15 16 17.5 17.5 17.5 17.5 18 18
ct(10 -3) -0.76 -0,64 -0,42 -0,42 -0,42 -0,42 -0,35 -0,35

co
t
1,013 1,012 1,011 1,010 1,006 1,001 1,0007 1,0002
(g/cm3)
(%) 54.9 51.45 46,37 42.3 24.53 4.68 2.97 0.99

iv.
On a déterminé ce paramètre Précédemment, il ne reste que a remplacer
n
dans l’équation du pourcentage
Pour la 1er valeur
zu
P (0,5 min) = (1000/40) (2,7/1,7). (1,013 – 1) =0,549 = 54.9 %

PRESENTATION DES RESULTATS :


.D

la courbe granulométrique obtenue nous donne plus de détail sur


w

l’échantillon de sol objet de l analyse et révèle les données suivantes sur


chaque diamètre D Le pourcentage de tamisas cumule des particules
correspondant a chaque taille
ww

plus de 50% correspond a un diamètre de 80 μ m


moins de 25 % correspond a un diamètre inférieur a 20 μ m
CONCLUSION :
La sedimentometrrie est utilisée en complément de la méthode d
analyse par tamisage pour les particules fines dont le diamètre est
inférieure à 80 μ , la courbe granulométrique obtenue , montre que
le sol pris comme échantillon est compose de limon et de sable fin.

m
co
n iv.
zu
w .D
ww
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene
U.S.T.H.B
Faculté de génie civil

m
co
n iv.
TP MDS N° 6 :
zu
w .D
ww

2ème année Hydraulique Sous Groupe n°: 3


Préparé par :
Définition:

L’équivalent de sable est un indicateur, utilisé en géotechnique, caractérisant la


propreté d’un sable ou d'une grave. Il indique la teneur en éléments fins,
d’origine essentiellement argileuse, végétale ou organique à la surface des
grains. Ce terme désigne également l’essai qui permet de déterminer cet
indicateur. On parle d’ « essai d’équivalent de sable piston » ou, plus
simplement, d’ « essai d’équivalent de sable »

m
co
Principe:

iv.
L’essai consiste à verser un échantillon de sable et une petite quantité
de solution floculante dans un cylindre gradué et d’agiter de façon à détacher les
revêtements argileux des particules de sable de l’échantillon. On complète alors
le sable en utilisant le reste de solution floculante afin de faire remonter les
n
particules de fines en suspension au-dessus du sable. Après 20 min, les hauteurs
des produits sont mesurées. L’équivalent de sable est le rapport hauteur du sable
zu
sur hauteur totale, exprimé en pourcentage3.
.D

1.But de la manipulation et domaine de son application :

C’est un essai empirique simple et rapide ,cet essai est plus particulièrement
w

utilisé en géotechnique routière .


L’essai est effectué sur la fraction du matériau dont les éléments sont inférieurs
à 5mm.
ww

L’intérêt de cet essai est de permettre le contrôle de la constance de certaines


qualités de matériaux mis en œuvre sur un chantier et de déterminer la nature du
sol et de son emploi .
On peut utiliser cet essai pour divers problèmes de chantiers :
-Elimination des sols gélifs
-Matériaux d’assises de chaussées
-Granulats pour assises de chaussées
-Choix et contrôle des sables a béton
2. l’essai :

-On tamise l’échantillon du sol a étudier.


-On verse dans l’éprouvette jusqu’au 1er repère un agent dispersant (eau
distillée+ l’agent defloculant).
-On prélève 120g de sol qu’on verse soigneusement dans l’éprouvette posée
verticalement .
-Frapper fortement la base de l’éprouvette sur la paume de la main pour déloger

m
le bulles d’air et mouiller parfaitement l’échantillon.
-On laisse reposer l’ensemble durant 10minutes.
Ensuite soit manuellement on ferme l’éprouvette et l’on agite fortement et d’une

co
manière horizontale de 90 coups de 20cm d’amplitudes pendant 30 secondes ou
automatiquement, on agite grâce a la machine a secouer les éprouvettes (90
coups en 30secondes).
On remet l’éprouvette en position verticale on l’a remplit par la solution lavante

-Rincer les parois de l’éprouvette.


n iv.
a l’aide du tub laveur qui contient de l’eau distillée de la façon suivante :
-Enlever le bouchon de l’éprouvette et le rincer au dessus de l’éprouvette.

-Faire descendre le tube au fond de l’éprouvette et le remonter lentement jusqu'à


ce que le niveau de la solution atteigne le 2eme repère.
zu
-On pose et on laisser décanter par le biais d’un chronomètre ou d’une montre
on mesure h1 et h2.
w .D

solution
ww

h1 floculat

Dépôt solide h2
grossier

Remarque : Pour plus de précision il est tenu de prendre 3eprouvettes mais vu


qu’on a un manque de matériel on effectue 1seule manipulation
Par définition E.S = h2/h1x100
Le tableau ci dessous permet de classer le sol et son possible utilisation en se
basant sur les valeurs de E.S

ES Nature du sol Bon pour


E.S<25 Très sale /
25<E.S<35 Sale Pour les remblais
35<E.S<40 moyen Couche de fondation

m
40<E.S<55 propre Couche de base+béton
bitumineux
55<E.S Très propre Béton

co
bitumineux+grave
bitume

Exploitation des resultation:


n iv.
La fiche d’essai nous donne plus de détail sur ces résultats

On a trouvé apres la manipulation les resultats suivants:


zu

h1= 18.8 cm
h2= 15.4 cm
E.S= (15.4/18.8)x100= 81.91
.D

Conclusion :
w

D’après la valeur de E S obtenue on déduit que la nature du sol est tres propre et
ce sol est bon pour Béton bitumineux et grave bitume.
ww