Vous êtes sur la page 1sur 1

La grammaire utile ! Un exemple : la déchéance de Fantine.

EXTRAIT

Elle passait des nuits à pleurer et à songer. Elle avait les yeux très brillants et elle sentait une douleur fixe dans l'épaule,
vers le haut de I'omoplate gauche.
Elle toussait beaucoup. Elle haïssait profondément le père Madeleine, et ne se plaignait pas. Elle cousait dix-sept
heures par jour ; mais un entrepreneur du travail des prisons, qui faisait travailler les prisonnières au rabais, fit tout à
coup baisser les prix, ce qui réduisit la journée des ouvrières libres à neuf sous. Dix-sept heures de travaiI, et neuf sous
par jour ! Ses créanciers étaient plus impitoyables que jamais. Le fripier, qui avait repris presque tous les meubles, lui
disait sans cesse : Quand me payeras-tu coquine ?
Que voulait-on d'elle, bon Dieu ! Elle se sentait traquée et il se développait en elle quelque chose de la bête farouche.
Vers le même temps, le Thénardier lui écrivit que décidément il avait attendu avec beaucoup trop de bonté, et qu'il
lui fallait cent francs, tout de suite ; sinon qu'il mettrait à la porte la petite Cosette, toute convalescente de sa grande
maladie, par le froid, par les chemins, et qu'elle deviendrait ce qu'elle pourrait, et qu'elle crèverait, si elle voulait.
-Cent francs, songea Fantine ! Mais où y a-t-il un état à gagner cent sous par jour ?
-Allons ! dit-elle, vendons le reste.
L'infortunée se fit fille publique.

Victor HUGO, Les Misérables, tome 1, livre cinquième, chap. X « la descente ».

ANALYSE de la dernière phrase du passage : « L’infortunée se fit fille publique. »

• « fille publique » : périphrase pour désigner, sur un mode euphémistique, l’activité de Fantine, prostituée.
Cela renforce le sentiment de perdre le personnage qui n’est sujet qu’à travers une série de substitution et
glissements dans la désignation puisque « l’infortunée » transforme l’adjectif qualificatif en nom à la faveur
d’une simple substantivation. Fantine n’a droit ni à son patronyme ni même à un véritable nom commun pour
la désigner. Son appellation dans la phrase relève d’un recyclage de natures de mot.
• « se fit » : tournure semi-passive, pronom réfléchi « se », qui renvoie à Fantine (sujet) à sa condition d’objet
(attribut du COD « fille publique »). La prostitution consiste à passer, brutalement (ce qu’indique le passé
simple « se fit ») de la condition de sujet (respecté) à simple objet (sexuel et marchand).
• « fit », « fille », « publique » + « infortunée » (nasalisation du -i-) : trois fois le son -i- crissant, censé mimer
au plan sonore, par le biais d’une assonance, la douleur de Fantine et la dimension pathétique de son
existence.
• Fantine a disparu de la phrase (en tant que référent nommé) mais demeure vaguement présente dans
l’allitération en -f- : « infortunée », « fit », « fille ».

Ce relevé et ce survol de divers phénomènes (stylistiques, grammaticaux, harmoniques) nous indiquent deux choses :
d’une part le pathos exacerbé de la figure de Fantine qui doit faire impression par tous moyens sur le lecteur forcément
empathique, et d’autre part le rapport qui unit l’auteur V. HUGO à son personnage : Fantine a encore droit à des effets
poétiques dignes d’une tirade racinienne et tout étant balayée du monde social (et bientôt de l’intrigue du roman) elle
persiste, par des indices sonores, indirects, lancinants. Le narrateur qui raconte son éviction progressive de la vie des
vivants et du roman, nous montre aussi qu’il peine à la laisser partir ; tout d’elle est fichu, mais quelque chose d’elle
demeure.
Tout cela fonctionnant d’autant mieux que Victor HUGO place cette formule terrible en fin de paragraphe, en forme
d’effet de chute (chute au sens narratif mais aussi religieux).

Pour établir ces constats, il a fallu mobiliser divers outils grammaticaux et stylistiques :
• Valeur et aspect du passé simple
• Voix (passive, active) du verbe
• Classe et nature de mot (l’adjectif, le nom, l’article), la formation des mots (substantivation)
• Rhétorique : périphrase, euphémisme, harmonies imitatives (allitération, assonance).