Vous êtes sur la page 1sur 6

OUVRAGES

ART
d’

CONSTRUIRE
ENTRETENIR
RÉHABILITER

dodin campenon bernard


remet au goût du jour
La construction de viaduc
par haubanage provisoire
auteurs : romain niCoLas, inGÉnieur mÉthodes, dodin Campenon bernard - jean-pauL brisard, Chef de projet,
dodin Campenon bernard - didier primauLt, inGÉnieur prinCipaL mÉthodes dimt VinCi ConstruCtion Grands projets -
sÉbastien bros, responsabLe bureau des mÉthodes, dodin Campenon bernard

le ViADuc De coMPiègNe coNSTiTue uNe Pièce MAîTreSSe De lA DéViATioN rouTière NorD oueST De
l’AggloMérATioN. D’uNe loNgueur ToTAle De PrèS De 2,2 kM, ceT ouVrAge SiTué Sur leS coMMuNeS
De choiSy Au BAc eT De clAiroix ASSure le FrANchiSSeMeNT De lA PlAiNe iNoNDABle De l’AiSNe eT
De l’oiSe, De l’eMBouchure Du FuTur cANAl SeiNe NorD euroPe, De lA Voie SNcF coMPiègNe-lAoN
eT eNFiN De lA rouTe De choiSy À coMPiègNe. il VieNT D’êTre AcheVé eN uTiliSANT lA MéThoDe De PoSe
À l’AVANceMeNT PAr hAuBANAge ProViSoire.

120 TRAVAux n° 870 MARS / AVRIL 2010


2 PileS (photo 3)
CyCLe de ConstruCtion des traVÉes Courantes les fûts de piles ont été bétonnés au
moyen d’un coffrage scindé en deux
demi coques auto-stables, elles-mêmes
divisées en éléments de 3 m de hauteur.
un nombre suffisant d’éléments de cof-
frage a été fabriqué, permettant de réa-
liser tous les fûts du viaduc, de 1,30 m
à 10,95 m de hauteur. un escalier
périphérique a été installé de manière à
sécuriser les accès du personnel.
les chevêtres ont été coffrés selon un
principe semblable, en utilisant deux
demi-coques sans tiges traversantes.

tablier
géNérAliTéS
la solution adoptée par le groupement
reprend la technique éprouvée de pré-
fabrication et pose à l’avancement avec
mât de haubanage provisoire (photo 4).
cette méthode, mise au point par cam-
penon bernard dans les années soixan-
te-dix, a été utilisée et améliorée sur
près de 15 ouvrages depuis son inven-
tion. les outils de pose actuels ont été
conçus par campenon bernard pour la
description de l’ouvrage d’arrêt d’urgence et est équipé de le mode de construction du tablier construction du viaduc de Frébuge sur
le viaduc de compiègne est un ouvrage barrières de sécurité lourdes de type béton précontraint était laissé au choix l’a40 à la fin des années 1980.
de type caisson en béton précontraint bn4. de l’entreprise, le dossier de consulta- leur dernière utilisation date de l’année
d’une longueur totale de 2 143,50 le tablier est un caisson en béton tion décrivant un tablier « construit à 2000, pour la construction du viaduc
mètres. Il est constitué de trois tabliers précontraint à hauteur constante de l’avancement, coulé en place ou avec des barrails sur l’a89. le principe géné-
indépendants séparés par des joints 3,20 m. le hourdis inférieur mesure des voussoirs préfabriqués à joints ral de réalisation d’un ouvrage selon
de dilatation. on distingue donc trois 25 cm d’épaisseur, le hourdis supérieur conjugués collés ». le marché a été cette méthode est relativement simple.
ouvrages d’art successifs : a une épaisseur maximale de 26 cm. attribué au groupement des filiales l’ouvrage est découpé en voussoirs et
à l’oa 1, situé à l’ouest du viaduc, les âmes inclinées ont une épaisseur de VcF campenon bernard tP / gtM préfabriqué au sol pendant la construc-
possède 13 travées pour une longueur courante de 30 cm, et sont épaissies gcs / chantiers Modernes, qui a pro- tion des appuis. le tablier est ensuite
totale de 785,25 m ; au voisinage des appuis. posé une solution béton précontraint assemblé d’une culée vers l’autre en
à l’oa 2, situé au centre du viaduc, les piles comportent toutes un fût plein avec pose à l’avancement de voussoirs utilisant un mât de haubanage provisoire
possède 12 travées pour une longueur de 3,50 m de diamètre. elles sont sur- préfabriqués au moyen d’un mât de agissant comme un cintre par le haut.
totale de 712,20 m ; montées d’un chevêtre prismatique de haubanage provisoire. les principaux atouts de cette méthode
à l’oa 3, situé à l’est du viaduc, 3,25 m de hauteur, mesurant en plan l’ordre de service de commencement sont de sécuriser la réalisation du tablier
possède 11 travées pour une longueur 4,50 m longitudinalement et 6,80 m des travaux a été notifié au groupement (dans une usine fixe), de limiter les
totale de 646,05 m. transversalement. le 6 mars 2007, pour un délai global de bétonnages en place (seuls des joints
le viaduc possède ainsi deux culées, elles sont fondées sur quatre pieux 30 mois comprenant une période de de clavage entre les travées et les lon-
deux pile-culées (entre oa 1 et oa 2, et de diamètre 1 400 mm (1 600 mm préparation de 2 mois. grines support des bn4 sont coulés en
entre oa 2 et oa 3) et 33 piles. pour les deux pile-culées) coiffés d’une place) et de réaliser simultanément les
les travées courantes mesurent semelle de liaison de 7,55 m de côté appuis appuis et une partie du tablier. en outre,
58,70 m, les travées de rive de chaque et de 2 m d’épaisseur. les pieux sont Pieux cette méthode s’adapte à une grande
viaduc mesurent 57,20 m. ancrés dans un horizon de craies atteint les piles ont toutes été réalisées à l’abri variété de géométries d’ouvrage (profil
la toute première travée de l’oa 1 a entre 10 et 15 mètres sous le terrain de batardeaux de palplanches permet- en long et tracé en plan). son emploi
une portée de 40 m. enfin, le franchis- naturel, constitué en surface d’une tant de contenir les venues d’eau du est cependant réservé à des ouvrages
sement de l’aisne, de l’oise, du futur couche de limons puis d’une couche terrain inondable. les premiers pieux très répétitifs de manière à rentabiliser
canal seine nord europe et des voies de sables et de graves. ont été réalisés selon la méthodologie l’usine de préfabrication des voussoirs
sncF nécessitent la réalisation de six prévue au marché : forage gainé en et à standardiser la pose du tablier.
longues travées de 66,50 m. marché et délais tête sur 4 m, puis foré à la boue. elle présente en outre de nombreuses
le tracé en plan de l’ouvrage est la consultation des entreprises compre- les terrains en place étant plus dégradés subtilités de réalisation, tant au niveau
courbe et présente un point d’inflexion nait 3 solutions de base, la 1re proposant qu’estimé initialement, cette méthode de la préfabrication des voussoirs que
au niveau de la pile-culée portant l’oa un tablier mixte acier / béton plus oné- s’est révélée inadaptée : la boue seule de leur pose, comme nous le verrons
1 et l’oa 2. le rayon de l’oa 1 vaut reuse que la solution finalement retenue ne permettait pas d’empêcher les dans les paragraphes suivants.
3 600 m, celui de l’oa 2 et de l’oa 3 par le Maître d’ouvrage, la 2e un tablier venues de sable dans le béton frais des la réalisation du tablier comporte donc
vaut 1 350 m. l’ouvrage a une largeur construit par encorbellement successif pieux. une nouvelle méthode a donc deux étapes distinctes : préfabrica-
de 12,75 m et un profil en travers écartée très rapidement en raison de été adoptée pour les pieux suivant : tion dans une usine foraine et pose
symétrique en toit à 2,5 %. Il accueille son coût et la 3e un tablier en béton tubage toute hauteur (jusqu’aux craies) à l’avancement au moyen du mât de
deux voies de circulation, deux bandes précontraint. et forage à l’eau. haubanage provisoire.

MARS / AVRIL 2010 TRAVAux n° 870 121


OUVRAGES

ART
d’

CONSTRUIRE
ENTRETENIR
RÉHABILITER

nous détaillons ci-après ces deux éta- culées ou sur pile-culées.


pes et leur dépendance mutuelle lors chaque travée débute par un voussoir
de la conception de l’ouvrage. courant V1 et s’achève par deux demi-
voussoirs sur pile, sur culée ou sur
PréFABricATioN pile-culée. seules les trois premières
DeS VouSSoirS travées de chaque ouvrage (oa 1, 2
le tablier est intégralement réalisé dans et 3) comportent en outre deux demi-
une usine à voussoirs spécifiquement voussoirs sur culée ou pile-culée.
construite au voisinage du viaduc. le joint de clavage entre deux travées
cette usine est divisée en quatre zones se situe donc entre le VsP et le V1 de
principales (photo 5) : la travée suivante.
à Quatre cellules de préfabrication des Cellules de préfabrication
voussoirs ; l’usine de préfabrication comporte
à une zone de préfabrication des trois cellules dédiées à la réalisation
cages d’armatures ; des voussoirs courants, et une cellule
à un atelier de parachèvement des dédiée à la réalisation des voussoirs
voussoirs déviateurs ; spéciaux (photo 6). chaque cellule cou-
à une zone de stockage des vous- rante assure la réalisation des voussoirs
soirs. courants d’une même travée dans le
une grue à tour dessert la zone de pré- sens de la pose, du V1 vers le V20 (ou
fabrication des armatures et les cellules V23 pour les longues travées). 3
de préfabrication des voussoirs. le dernier voussoir courant de la travée
un portique de levage d’une capacité est ensuite disposé dans la cellule
de 50 t permet la manutention des spéciale de manière à réaliser les deux
voussoirs entre les cellules et le stock. demi-voussoirs sur pile.
l’usine permet de réaliser chaque tra- les cellules permettent de réaliser un
vée de l’ouvrage selon le principe de voussoir courant par jour. le voussoir
préfabrication « à joints conjugués ». est décoffré le lendemain du béton-
chaque voussoir de la travée est ainsi nage, et translaté en position de contre
réalisé en utilisant son prédécesseur moule au moyen d’un chariot sur rails.
comme contre-moule, assurant ainsi Il sert alors de masque pour couler le
leur assemblage parfait lors de la voussoir suivant. dès le décoffrage du
pose. tous les voussoirs d’une travée voussoir suivant, le voussoir en contre
sont donc conjugués. afin de permettre moule est levé au moyen du portique
un réglage lors de la mise en place du et amené au stock. une durée de deux
tablier, les travées ne sont pas conju- jours s’écoule donc entre le bétonnage
guées entre elles, mais séparées par un et le stockage de chaque voussoir,
joint de clavage coulé en place. permettant d’atteindre une résistance
Découpage du tablier suffisante au levage.
la longueur des voussoirs est détermi- le dernier voussoir courant de chaque
née par la capacité des outils de pose, travée est utilisé en contre moule dans
dimensionnés pour des pièces préfa- la cellule spéciale, de manière à réaliser
briquées de 50 t. le tablier n’ayant les deux demi-VsP achevant la travée.
pas une masse linéaire constante – les la cellule spéciale permet de couler
voussoirs déviateurs, les voussoirs por- dans un même coffrage extérieur les
tant les bossages de précontrainte et deux-demi VsP conjugués. le premier
les voussoirs sur appui sont nécessaire- demi-VsP est donc réalisé entre le
ment plus lourds que les voussoirs cou- dernier voussoir courant et un masque
rants – les travées ont été découpées disposé au milieu de la cellule spéciale,
en voussoirs de longueurs distinctes. et le second demi-VsP est coulé entre
les travées courantes, de 58,70 m de le premier demi-VsP et un masque
4
longueur, comprennent ainsi 2 demi- disposé au bout de la cellule spéciale.
voussoirs sur pile (VsP) de 1,600 m une opération de décoffrage du premier
de longueur, 12 voussoirs courants de demi-VsP est ainsi économisée, de à Mécaniser les opérations de cof- un pilier surélevé d’où il peut mesurer
2,842 m de longueur, 6 voussoirs avec même qu’un réglage de la position du frage et de décoffrage des cellules au la géométrie des voussoirs et piloter le
bossages de 2,750 m de longueur, premier demi-VsP. en pointe, la cellule moyen de vérins hydrauliques ou de positionnement du contre-moule.
et enfin 2 voussoirs déviateurs de spéciale a permis de réaliser deux treuils mécaniques ; un programme informatique semblable
2,325 m de longueur, soit un total de demi-VsP en quatre jours, soit deux à Mécaniser les opérations de réglage à celui utilisé aux barrails a permis la
20 voussoirs et deux demi-voussoirs sur jours par voussoir spécial. du voussoir en contre moule, porté par gestion de la géométrie de l’ouvrage,
pile. les longues travées de 66,50 m ces cadences de production élevées un chariot réglable hydrauliquement en en fournissant les paramètres de
comptent quant à elles 23 voussoirs et constituent un des atouts principaux de implantation, en altitude et en gisement réglage des voussoirs en contre moule
deux demi-voussoirs sur pile. le tablier la méthode de préfabrication et pose de manière à réaliser la géométrie du en fonction de la géométrie à atteindre
totalise ainsi 810 voussoirs, répartis en à l’avancement. Pour les atteindre, les tablier ; et des défauts éventuels des voussoirs
732 voussoirs courants et 78 voussoirs méthodes employées au viaduc des à limiter et simplifier les interven- réalisés ;
spéciaux – demi-voussoirs sur pile, sur barrails ont été reprises : tions du géomètre, qui travaille depuis à limiter les opérations de ferraillage

122 TRAVAux n° 870 MARS / AVRIL 2010


travées permet de n’utiliser la cellule
spéciale qu’une fois par travée (contre
deux fois pour les travées du viaduc des
barrails). en outre, la conception de la
cellule spéciale de compiègne a permis
d’économiser une opération de décof-
frage, le second demi-VsP étant coulé
dans la cellule spéciale sans décoffrage
du premier demi-VsP. ces évolutions
se sont avérées particulièrement judi-
cieuses puisque la durée de réalisation
de chaque voussoir spécial a pu être
ramenée à 2 jours contre 4 au viaduc
des barrails.
Gestion du stock
le stockage des voussoirs constitue un
enjeu primordial pour le bon fonctionne-
ment du chantier, puisqu’il conditionne
non seulement la préfabrication des
voussoirs mais aussi la pose du tablier.
la zone de stockage doit permettre
d’accueillir un grand nombre de vous-
soirs, mais doit dans le même temps
être de taille suffisamment réduite pour
5 limiter les durées de déplacement du
portique de manutention. cette double
exigence a été atteinte à compiègne
grâce à une disposition originale de
l’usine, implantée presque exclusive-
ment hors de l’emprise du portique.
les cellules courantes et l’atelier de
préfabrication des armatures en par-
ticulier ont été disposés hors de l’em-
prise du portique, et étaient desservis
uniquement par la grue à tour.
les voussoirs réalisés dans les cellules
courantes ont été translatés sous le
portique au moyen de chariots sur
rails. ainsi, seules deux zones sous
le portique ont été sacrifiées au stoc-
kage des voussoirs : la cellule spéciale
(de manière à disposer le voussoir en
contre moule au moyen du portique)
et l’atelier d’achèvement des voussoirs
déviateurs. cette disposition compacte
a ainsi permis de limiter les durées de
déplacement du portique.
les voussoirs courants sont stockés sur
2 niveaux et les voussoirs spéciaux sur
un seul niveau.
en outre, l’usine et le stock ont été
6
aménagés à proximité immédiate de
la culée de l’oa 3, permettant ainsi un
en place : les cages d’armatures sont liser les voiles intérieurs des voussoirs été apportée en déplaçant le joint de cla- approvisionnement aisé des voussoirs
intégralement préfabriquées puis dépo- déviateurs. les cellules courantes per- vage entre le VsP et le premier voussoir par le tablier sans nécessité d’un stoc-
sées à la grue à tour dans les cellules. mettent ainsi de couler tous les vous- courant. cette disposition – ainsi que le kage tampon.
les gaines de précontrainte sont fixées soirs à l’exception des voussoirs sur ratio plus élevé de voussoirs courants
aux cages d’armatures ; appui. les bossages sont coffrés au par rapport aux voussoirs spéciaux (20 PoSe
à Faciliter le bétonnage et réduire sa moyen de panneaux amovibles s’adap- pour 2 contre 14 pour 2 au viaduc des Cintre par le haut
durée : le bétonnage des voussoirs se tant au noyau intérieur des cellules. barrails) – a permis d’économiser une une fois les piles achevées, les vous-
fait à la pompe, au moyen d’un mât de la conception des cellules a comme on cellule spéciale et de réduire fortement soirs sont assemblés en place pour
bétonnage desservant les trois cellules le voit été fortement inspirée de celle du le temps nécessaire à la réalisation reconstituer le tablier. chaque voussoir
courantes. la cellule spéciale est équi- viaduc des barrails, dont le principe a des voussoirs spéciaux. en effet, le fait est approvisionné par le tablier grâce
pée d’un mât dédié ; fait la preuve de son efficacité. de regrouper les deux demi-voussoirs à un fardier de transport, puis pris en
à utiliser un atelier annexe pour réa- une amélioration majeure a cependant spéciaux à la même extrémité des charge par une potence orientable de

MARS / AVRIL 2010 TRAVAux n° 870 123


OUVRAGES

ART
d’

CONSTRUIRE
ENTRETENIR
RÉHABILITER

10 m de hauteur et présenté face au soir sur pile qui le précède, de manière


dernier voussoir posé. Il est ensuite à permettre un réglage au départ de la
brêlé au dernier voussoir posé, puis travée. sa position exacte est ajustée
haubané par deux haubans ancrés au moyen de vérins, puis le voussoir est
sur un mât de haubanage provisoire brêlé au voussoir sur pile par des barres
dressé au droit de la pile précédente de précontrainte provisoire.
(photos 1 et 7). de manière à équilibrer un joint est ensuite coulé en place entre
les efforts horizontaux résultant sur le le VsP et le V1. après séchage du joint,
mât du poids de la travée en construc- la potence est avancée sur le voussoir
tion, des haubans de retenue sont mis V1 et le voussoir V2 est approvisionné,
en tension entre le mât et le tablier déjà encollé (de manière à garantir l’étan-
réalisé, de part et d’autre de la pile pré- chéité du caisson) et brêlé au voussoir
cédente. V1. une précontrainte de fléau est mise
ce haubanage reprend ainsi le poids en œuvre. la même opération est répé-
des voussoirs en porte à faux, consti- tée pour la pose du voussoir V3.
tuant un cintre par le haut qui permet l’ensemble des voussoirs 1 à 3 consti-
de se passer de précontrainte de fléau tue un mini fléau pour lequel aucun
sur la quasi-totalité de la travée. haubanage provisoire n’est mis en
une précontrainte de fléau est mise en œuvre. cette opération permet de libérer
œuvre sur les trois premiers voussoirs l’espace nécessaire à l’installation du
de chaque travée de manière à dégager mât de haubanage provisoire au droit
sur le tablier l’espace nécessaire à la de la pile. la pose et le réglage du V1
mise en place du mât de haubanage requièrent une demi-journée de travail,
et de la potence. idéalement en fin de journée de manière
Matériel à permettre le séchage du joint. la pose
le tablier a été assemblé au moyen des des deux voussoirs constituant le mini
outils désormais classiques de campe- fléau nécessite quant à elle six heures
non bernard : fardier de transport des de travail. en parallèle de la réalisation
voussoirs, potence de pose et mât de du fléau, une équipe est affectée au
haubanage provisoire. ces outils sont débrêlage et au déshaubanage de la
7
dimensionnés pour l’assemblage de travée précédente.
voussoirs de 50 t. les 17 voussoirs courants suivants sont
le mât a été utilisé dans sa version la posés selon le schéma suivant : pose du dernier ½ VsP. la réalisation entre les travées, situé aux barrails au
plus haute (23 m) et a été équipé de à approvisionnement du voussoir par d’une travée courante complète néces- milieu du VsP et déplacé à compiègne
4 x 17 vérins, de manière à pouvoir le fardier ; site ainsi un total moyen de 8 postes, ce entre le VsP et le V1 s’est avéré une
accueillir 17 paires de haubans et ainsi à Présentation du voussoir à sa posi- qui est remarquable en comparaison du réelle amélioration en permettant de
à soutenir 17 voussoirs. la mise en tion finale au moyen de la potence, rendement obtenu au viaduc des bar- raccourcir le délai de réalisation d’une
tension des haubans provisoires 7t15 brêlage du voussoir ; rails (7 à 8 postes pour seize voussoirs travée. en effet, les opérations de mise
avant et arrière s’effectue de manière à retour du fardier au stock ; par travée). en toute fin d’assemblage, en tension de la précontrainte ont pu
simultanée depuis des nacelles de tra- à avancement de la potence à l’ex- le rendement a été borné par l’aug- être menées sans attendre la prise du
vail suspendues au mât. l’ancrage des trémité du tablier, sur le dernier mentation de la distance au stock de joint de clavage, et les opérations de
haubans sur le tablier est réalisé par voussoir posé ; voussoirs, le fardier mettant plus d’un débrélage et de déshaubanage pendant
des cônes amovibles placés dans des à Mise en place des haubans et ten- quart d’heure à parcourir le trajet entre ont pu se dérouler pendant le séchage
réservations dans le hourdis supérieur. sion simultanée des haubans avant le stock et l’extrémité du viaduc. du joint de clavage et du matage de
ces réservations permettent en outre et arrière. Spécificité des longues travées l’appui. l’expérience acquise au viaduc
d’accueillir le palonnier de levage et les la pose des voussoirs courants requiert le viaduc de compiègne compte six des barrails a donc été particulièrement
ancrages de la potence. un peu moins d’une heure par vous- longues travées de 23 voussoirs cou- bien mise en pratique à compiègne.
Réalisation de la première travée soir, soit deux postes pour la totalité des rants et deux demi-VsP. la première à l’accostage des travées sur les
la première travée de l’ouvrage n’a pas voussoirs courants. les deux demi-VsP partie de ces longues travées a été réa- piles a été d’une remarquable précision
pu être réalisée au moyen du mât de sont posés en encorbellement à l’extré- lisée de manière identique aux travées grâce à un suivi géométrique perma-
haubanage provisoire faute d’ancra- mité de la travée, au dessus de la pile courantes. les trois derniers voussoirs nent de la travée en construction.
ges à l’arrière capables de reprendre d’accostage. deux vérins sont disposés et les deux demi-VsP de chaque longue les corrections apportées au niveau
les efforts horizontaux. elle a donc sous le premier demi VsP de manière à travée ont été posés puis ripés sur de la tension dans les haubans tout au
été assemblée sur cintre et posée au effectuer une éventuelle correction de la un étaiement-console fixé à la pile long de l’assemblage de la travée ont
moyen d’une grue mobile (photo 8). géométrie de la travée, puis un matage d’accostage, au moyen de la potence ainsi conduit à accoster quelques milli-
Cycle de construction est coulé entre l’appareil d’appui et le stationnée sur le V20 puis sur le V21. mètres au dessus des appareils d’appui
des travées courantes (figure 2) VsP. Pendant la réalisation du matage, une fois la précontrainte définitive de préinstallés sur la pile, permettant d’une
le cycle de construction des travées les gaines de la précontrainte définitive la travée mise en tension, la potence part de limiter l’opération de vérinage
courantes commence à la pose du extérieure sont installées, et les torons pouvait être avancée et stationnée sur de la travée (et donc d’épargner les
premier voussoir courant V1. le V1 de la précontrainte intérieure enfilés. la pile pour débuter la travée suivante. joints entre les voussoirs), et d’autre
est approvisionné au moyen du fardier, un poste complet est nécessaire pour Succès du chantier part de positionner l’appareil d’appui
pris en charge par la potence de pose poser le VsP, réaliser le matage de l’ap- deux points en particulier peuvent en temps masqué, avant l’accostage
et présenté à sa position définitive. pui et gainer / enfiler la précontrainte susciter la fierté des constructeurs du sur la pile et non après une opération
comme nous l’avons vu précédemment, définitive. enfin, la précontrainte défini- viaduc de compiègne : de vérinage. là encore, l’expérience
ce voussoir n’est pas conjugué au vous- tive est mise en tension dès la fin de la à le déplacement du joint de clavage accumulée par l’entreprise au cours

124 TRAVAux n° 870 MARS / AVRIL 2010


prinCipaLes
quantitÉs
PILES : 35 dont 2 pile-culées
CULÉES : 2 culées sur 5 pieux
φ 1 400
TABLIER : 2 143,5 m
de longueur soit 27 330 m²
PIEUX φ 1 400 : 2 520 m
PIEUX φ 1 600 : 320 m
BÉTON APPUIS : 9 800 m3
ARMATURES DES PIEUX :
320 T
ARMATURES APPUIS : 830 T
BÉTON TABLIER : 15 500 m3
COFFRAGES APPUIS : 6 700 m²
COFFRAGES TABLIERS :
78 300 m²
ARMATURES TABLIER :
3 500 T
PRÉCONTRAINTE INTÉRIEURE :
295 T
PRÉCONTRAINTE EXTÉRIEURE :
425 T
NOMBRE DE VOUSSOIRS :
810 u
8

des précédents chantiers, mais aussi comme chaque chantier avant lui, celui
tout au long de l’assemblage du viaduc de compiègne a apporté son lot d’in- prinCipauX interVenants
s’est révélée précieuse. en particulier, novations : amélioration du rendement
la souplesse de l’ensemble haubané a de pose, accostage presque parfait sur MAîTRE D’OUVRAGE / MAîTRE D’œUVRE :
été progressivement comprise, jaugée les piles. Direction Départementale de l’Équipement de l’Oise
et maîtrisée. la grande longueur des travées réali- CONCEPTION : SETRA
sées à compiègne a permis d’éprouver ENTREPRISES :
conclusion la robustesse de la méthode et d’utiliser Dodin Campenon Bernard, GTM/GCS, Chantiers Modernes
le viaduc de compiègne constitue une les outils existant au maximum de leurs ÉTUDES D’EXÉCUTION :
nouvelle étape dans l’utilisation et la capacités. l’expérience acquise nous Piles : Campenon Bernard Dodin Ingénierie - Tablier : Arcadis
maîtrise par Vinci construction France permet désormais d’esquisser l’avenir SOUS-TRAITANTS :
de la construction de viaducs par pré- de la méthode et des outils de pose à Batardeaux : Van der Straaten - Pieux : Pro Fond
fabrication et pose à l’avancement. l’avancement. m

abstract
the compiègne viaduct, eL viaducto de compiègne,
a temporary cabLe-stayed structure una construcción mediante
romain niCoLas, dodin Campenon bernard - jean-pauL brisard, dodin Campenon atirantado provisionaL
bernard - didier primauLt, VinCi - sÉbastien bros, dodin Campenon bernard romain niCoLas, dodin Campenon bernard - jean-pauL brisard, dodin Campenon
bernard - didier primauLt, VinCi - sÉbastien bros, dodin Campenon bernard
The Compiègne viaduct is a key element of the road bypass
northwest of the urban area. With a total length of around 2.2 km, El viaducto de Compiègne constituye una pieza maestra de la
this structure, located in the districts of Choisy-au-Bac and Clairoix, variante vial noroeste de la aglomeración. De una longitud total de
provides a crossing over the floodable plain of the Aisne and the Oise rivers, unos 2,2 kilómetros, esta obra ubicada en los municipios de Choisy-au-Bac
the mouth of the future Seine-North-Europe canal, the Compiègne-Laon y de Clairoix permite el franqueo de la planicie aluvial del río Aisne y del río
railway track, and finally the road from Choisy to Compiègne. Oise, de la embocadura del futuro canal Sena-Norte-Europa, de la vía de
It was completed recently using the method of progressive installation ferrocarril SNCF Compiègne-Laon, y finalmente, de la carretera de Choisy
with temporary cable staying. m a Compiègne. Este puente acaba de ser finalizado utilizando el método
de tendido por avance mediante atirantado provisional. m

MARS / AVRIL 2010 TRAVAux n° 870 125

Vous aimerez peut-être aussi