Vous êtes sur la page 1sur 1

Les anti-masques se mobilisent en

Europe

Date de diffusion : 04/09/2020


LES ANTI-MASQUES SE MOBILISENT EN EUROPE Dossier 661

Mise en route : regardez le reportage sans le son et répondez aux questions.


1. Où se passent les trois manifestations ? Qu’est-ce qui vous le dit ? ___
___
2. Les manifestants sont-ils pro ou anti-masques ? Justifiez votre réponse. ___
___

Activité 1 : écoutez le reportage avec le son pour vérifier vos réponses. Précisez la ville
où se passent les manifestations et le nombre de manifestants.

Activité 2 : donnez la définition des mots clés du reportage en vous aidant du
vocabulaire et en construisant des phrases avec les pronoms relatifs QUI et QUE,
comme dans l’exemple.
1. Un rassemblement : un grand nombre de personnes - se réunir
Un rassemblement, c’est un grand nombre de personnes qui se réunissent.
2. Une pandémie : une maladie – toucher – le monde
Une pandémie, c’est
3. Des mesures : des décisions – prendre - les politiques
Des mesures, ce sont
4. Confiner : rester - un endroit - fermé
Être confiné, c’est
5. La tyrannie : le pouvoir absolu – un dictateur - appliquer
La tyrannie, c’est

Activité 3 : écoutez à nouveau le reportage et décidez si les affirmations sont vraies ou
fausses.
 ×
1. Il y a eu le plus grand rassemblement de manifestants anti-masques à Berlin.
2. La police n’était pas présente à la manifestation de Berlin.
3. Le manifestant allemand qui est interrogé souhaite pouvoir discuter des mesures que le
gouvernement a prises contre la pandémie.
4. Les manifestants étaient masqués à la manifestation Paris.
5. La police n’était pas présente à la manifestation de Paris.
6. La personne française qui est interrogée ne comprend pas pourquoi on confine toute la
population.
7. Les manifestants à Londres protestent contre la tyrannie scientifique et médicale.

Activité 4 : exprimez votre opinion sur le port du masque en utilisant les pronoms
relatifs QUI et QUE et en vous aidant des structures suivantes.
Le masque, c’est un objet qui est désagréable et que je n’aime pas.
C’est le masque qui permet de ne pas contaminer les autres. Ce n’est pas le masque que je n’aime pas,
mais le confinement.

Page 1 sur 1
Anne-Philippe Prévost-Wright Alliance française de Bruxelles-Europe