Vous êtes sur la page 1sur 3

Evaluation des risques professionnelle

L’évaluation des risques n’est qu’une étape dans la démarche globale de


prévention .l’employeur doit s’engager dans la réalisation de cette évaluation (organisation –
méthode-moyen-objectif).

La démarche prévention doit être collective, associer les salariées qui sont souvent ceux qui
connaissent le mieux la situation dangereuse.

L’analyse doit porter sur le travail réel du salarié.il faut distinguer entre le travail théorique tel
décrit dans la fiche de poste et le travail prescrit

Le travail prescrit : c’est celui que le responsable demande au salariée de réaliser

Le travail réel : c’est celui réalisé par le salarié pour répondre au travail prescrit en fonction des
aléas et dysfonctionnement imprévu.

L’employeur doit utiliser des méthodes d’évaluation adaptées à son entreprise (activité, taille de
l’entreprise, nature des risques…).la maitrise et l’évaluation appartient à l’employeur soit se faire
conseiller par des aides extérieurs à l’entreprise avec l’association des acteurs interne de
l’entreprise qui doit être privilégiée.

Les actions de prévention résultant de cette évaluation doivent être décidées et


formalisées.

La démarche évaluation des risques peut être réalisée en suivant les étapes suivantes :

1. Préparation de la démarche
2. Evaluation des risques, identification et classement
3. Elaboration de programme d’action s
4. Mise en œuvre des actions de préventions
5. Réévaluation des risques.

I. Préparation de la démarche :

Constitution du groupe de travail pluridisciplinaire


Définir les unités de travail..
Les moyens financiers, modalité de communication des résultats
La documentation concernant la sécurité doivent être rassemblés (données
statistique sur les AT/MP)
Registre de sécurité
Rapport annuel du comité d’hygiène et de sécurité
Fiche de l’entreprise et du médecin de travail
Fiche des données de securité des produits chimiques utilisés
Programme annuel de prévention des risques 

II. Evaluation des risques :


Elle doit se faire de manière globale et exhaustive, en tenant compte des situations de
travail réel du salarié.

III. Identification des dangers :

Il s’agit de repérer dans chaque unité de travail tous les dangers aux quels peuvent être
exposé les salaries il faut :

 Observer le poste de travail et son environnement à la recherche du danger.


 Déterminer et analyser toute les taches réalisées
 Demander l’avis de l’opérateur sur les situations dangereuses potentielles ou réels à
leurs postes.
 Rechercher d’éventuels dommages corporels ou matériels antérieur au poste
 Connaitre la nature des produits utilisés et leurs éventuelles toxicités.

IV. Evaluer les risques :

Il faut définir les risques au poste de travail pour chaque situation dangereuse et évaluer en
fonction :

 De la nature du danger
 De la gravité de ses conséquences éventuelles.
Ex :
Faible : dommage mineur, accident bénin
Modérée : accident avec arrêt sans séquelle
Grave ; accident avec séquelle
Très grave : mortel.
 Des antécédents d’accident du travail ou maladie professionnel lié à ce poste.
 Des circonstances d’exposition et da la probabilité d’apparition en fonction de la
fréquence, de la durée d’exposition, de nombre de salariés exposés et les moyens de
prévention existant déjà au poste.

Très improbable

Improbable

Probable

Très probable

V. Classer les risques :

Pour déterminer les priorités de plan d’action en fonction de la gravité potentielle et de la


probabilité d’apparition.
VI. Elaboration de plan d’action ou programme d’action et mise en œuvre des
actions préventives 

Consiste à rechercher des solutions respectant les principes généraux de préventions qui
peuvent être d’ordre technique, organisationnel et humain. Planifier l’ensemble des actions
de préventions et établir des priorités d’action et décrire les mesures envisagées permettant
de supprimer ou de réduire le risque.