Vous êtes sur la page 1sur 100

UNIVERSITE –LAARBI TBESSI-TEBESSA

FACULTÉ DES LETTRES ET DES LANGUES

DÉPARTEMENT DES LETTRES ET DE LANGUE FRANÇAISE


FILIÈRE DE FRANÇAIS
__________________

Mémoire élaboré en vue de l’obtention du Diplôme de Master


Option : Sciences du Langage et Didactique

L’IMPORTANCE DES ACTIVITÉS LUDIQUES DANS


L’ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DU FLE

Cas des apprenants de 3èmeannée primaire de l’école

(MAHIEDDINE Ali ben Maamar- Chéria)


-
Tébessa-

Sous la direction de : Présenté par :


Mr. KHELLAF Zoheir SOLTANI Habiba

TALBI Kelthoum

Année Universitaire 2016 – 2017


Remerciements

Tout d’abord, nous remercions notre Dieu pour son immense bonté tout-puissant pour la
volonté, et la patience qu’il nous a données durant toutes ces années d’études, et la force
pour compléter ce travail.

Nous apprécions aussi l’effort de notre famille, pour leur soutien moral, et spirituel. Que
Dieu vous donne la bonne santé tous les jours de votre vie.

Je tiens tout particulièrement à remercier mon encadreur, M. KHELLAF Zoheir pour son
abnégation et sa générosité, qui a bien voulu accepter de superviser ce modeste travail. Qui
ma aidée, orientée, conseillée soutenue et encourager pendant toute la durée de ce modeste
travail.

Mes profonds remerciements vont aussi à tous les membres du jury qui ont accepté de lire ce
modeste travail de recherche et de l’évaluer.

Merci également à tous ceux qui m’ont aidée de près ou de loin à la réalisation de ce travail
de recherche.
Dédicace
Cet humble travail est dédié à :

Mes très chers parents qui ont toujours été là pour moi, et qui m’ont donné un magnifique modèle de labeur
et de persévérances. J’espère qu’ils trouveront dans ce travail toute ma reconnaissance et tout mon amour.

A toute ma famille, surtout à mes chère frères, que dieu le garde pour moi.

Mes plus proches copines : Fatma, Chahra, Mariem, Hanene, Habiba, Amina, Rima, Selma.

Et particulièrement à mon conjoint qui me donne la force et le bonheur.

Et à toutes les personnes qui, par leur amour et leur encouragement, m’ont ouvert la voie vers les cimes du
savoir, Je dédie ce travail.

A Mes parents:
Kelthoum

Ma mère «J'aurais souhaité que vous soyez à mes côtés aujourd’hui, mais le bon Dieu a choisi autrement. Je
ne saurais trouver assez de mots pour vous exprimer ma douleur ; car votre appel à Dieu a été la plus grande
perte de tous les temps pour moi .ne peut vous remplacer .Vous avez œuvré pour ma réussite, de par votre
amour, votre soutien, tous les sacrifices, et vos précieux conseils, pour toute votre assistance, et votre
présence dans ma vie. Reçois à travers ce travail aussi modeste soit –il l'expression de mes sentiments et de
mon éternelle gratitude .Je prie Dieu, qu’il vous fasse beaucoup de miséricorde, de clémence, et vous accorde
le paradis» Exemple de la gentillesse, symbole grandiose de patience mon père exemple de l’encouragement.

A mes frères Tawfik, Ammara, Thabet, Djihad, Moussa, M. Raid, M. Mouaize.

A mes sœurs: Moufida, Ilhem, Latifa (ma nièce : mayoucha) Awatif, Foula, Hanen.

A tous les instituteurs et les professeurs qui m’ont encadré de l’école primaire, jusqu'à l’université, et qui ont
peiné à m’inculquer le savoir.

Mes plus proches copines : Miki, Amrra, Amel Soltani, Marwa et Khawla, Sara.

A mes meilleurs amis : Miki, Kelthoum, Radja, Amina, Houda, Bouchra, Sabrina, Hanen. Sara.

Enfin je dédie à tous mes amis que je n’ai pas cités, à tous ceux qui me connaissent et au reste de ma famille.

Habiba
TABLE DES MATIERES

Introduction………………………………………………………………………….....10

Première partie théorique

Chapitre I : Les activités ludiques


1- L’enseignement………………………………………………………………………..15

2- L’apprentissage………………………………………………………………………..15

3- Les activités ludiques …………………………………………………………………16

3.1 L'activité……………………………………………………………………………......16

3.2 Ludique…………………………………………………………………………..........16

3.3 Qu’est-ce qu’une activité ludique ?………………………………………...…………17

4- Pourquoi des activités ludiques dans une classe de FLE……………………...……...21

4.1 Les activités de la phase d’acquisition………………………………………...…….21

4.2 Les activités de systématisation……………………………………………..………22

4.3 Les activités d’utilisation…………………………………………………..………..23

5- L’enseignement en Algérie………………………………………………….….……..23

5.1 L’enseignement/apprentissage du FLE en Algérie…………………………….…….23


5.2 Le système éducatif Algérien………………………………………………….……..24
Chapitre II : L’enseignement ludique en classe de FLE

1- La place du jeu dans l'enseignement / apprentissage du FLE au primaire………26


2- L’enseignement ludique en classe de FLE………………………………………......26
2.1 Le jeu ludique…………………………………………………………………….…...27
2.2 Le jeu éducatif……………………………………………………………………......29
2.3 Le jeu pédagogique……………………………………………………………….…..31
3- Le jeu en classe de FLE………………………………………………………………32

3.1 Le jeu, source de motivation………………………………………………………...34


3.2 Le jeu, aide à acquérir des compétences………………………………..…………….35

3.3 Le jeu, facteur d’acquisition………………………………………….….…………....36

4- La variété des activités ludiques…………………………………….…….…………...37

4.1 Les jeux linguistiques……………………………………………….…….…………...37

4.2 Les jeux de créativité……………………………………………………….………....38

4.3 Les jeux culturels……………………………………………………………….……..39

4.4 Les jeux dérivés de théâtre……………………………………………………………39

5- L’importance des activités ludique pour les apprenants…………………………….42

Deuxième partie : La partie pratique

Chapitre III : L’analyse

1- Présentation du questionnaire………………………………………………..............44

1-1 Technique de mise en œuvre pour le déroulement de l’enquête ………………..46

1-2 Enquête auprès des enseignants du FLE au cycle primaire ……………….……46

2- Analyse et interprétation des données…………….………………………………….46


3- Description de corpus……………………………………………………….………..58
4- Description du manuel scolaire de 3AP…….………………………………………..58
5- Les activités pour les apprenants .…………………………………………………....62

Conclusion……………………………………………………………………………………68

Références bibliographiques…………………………………………...…………………...71

Annexe……………………………………………………………………………………….74
Introduction
Dans le domaine d'enseignement/apprentissage, l’étude du FLE demande une forme
variée de méthodes nécessaires pour aboutir aux attentes et aux besoins des apprenants d’une
part et aux objectifs de l’enseignant en classe. Dans la quête de trouver une méthode
appropriée l’enseignant se confronte des difficultés de matériels pédagogiques requis,
d’activités ayant pour but de faciliter l’enseignement.

On a classé que la langue française comme une langue étrangère au sein du processus
d’enseignement/apprentissage en Algérie. Donc, les apprenants doivent apprendre cette
langue à partir de la 3éme année primaire. Les activités ludiques sont les meilleures activités
qui facilitent l’apprentissage de la langue étrangère depuis le départ.

Dans notre recherche, nous tentons de travailler sur le jeu ludiques et leur importance
dans l'enseignement / apprentissage cas des apprenants de 3émé primaire. Il est possible donc,
de poser une problématique primordiale sur laquelle nous nous basons pour faire ce mémoire
et réaliser nos objectifs :

 Comment faire réussir les apprenants plutôt que de leurs s’engager dans ces activités ?
 Les activités ludiques sont–elles des activités très intéressantes dans l'enseignement
/apprentissage du cycle primaire ?
Nous sommes arrivés à proposer les hypothèses suivantes qui seront étudiées et
vérifiées dans ce travail.

 Les activités ludiques sont des activité en outre , qui n'ont pas servi les cours du FLE
 Les activités ludiques sont indispensables pour les cours en FLE. Dans toutes les
méthodologies d’enseignement à la portée de l’apprentissage d’une langue, il y a des
activités importantes pour la compréhension et la bonne maitrise des cours.
" En relation de temps, le jeu ne facilite pas et ne permet pas à l’enseignant de
terminer son programme du cours dans un délai déterminé, Puisque la pratique de jeu
prend beaucoup de temps."

La valeur de l’enseignement du FLE est l’acquisition et la maîtrise de l’outil de


communication le plus à la portée de l’enfant algérien. Pour obtenir un résultat satisfaisant,
l’enseignant doit faire apprendre aux élèves « les quatre compétences de communication, à
savoir la capacité de comprendre un message oral et écrit et s’exprimer à l’oral et à l’écrit »
C’est pour cela que l’enseignant doit se centrer ces efforts sur les besoins de ses apprenants; il
se doit d’identifier son public, les attentes et motivations du public auquel son cours est
destiné. De notre part nous insérons les objectifs suivants :

10
 Déterminer l'état actuel des pratiques ludiques dans l'enseignement/apprentissage
du français dans les écoles primaires en Algérie.
 Produire un document qui encouragera les enseignants à utiliser les activités
ludiques dans leurs cours de langue .Insérer les activités ludiques dans le cadre de
l'enseignement/ apprentissage des enfants de cycle primaire.
 Apporter un sort de motivation aux enseignants et aux apprenants à partir des
données recueillies.
 Savoir les avantages qui apportent les activités de jeu dans l'enseignement
/apprentissage d'une langue.
Le choix du sujet est motivé par le fait qu’il suit un enseignant et nous remarqué que les
apprenants aiment les activités ludiques qui leurs facilitent l'acquisition des savoirs.

Notre recherche s'intitule « L'importance des activités ludiques dans l'enseignement


/apprentissage du français langue étrangère. Et pour vérifier nos hypothèses nous avons fait
une enquête au sein de l'école primaire MAHIEDDINE Ali Ben Maamar.

Donc, nous suivrons une démarche qui se base sur l’analyse et la description des
données de l’enseignement/apprentissage.

Le plan de travail compose de trois chapitres deux chapitres théoriques et dernières


chapitre pratique.

Dans le premier chapitre, nous avons défini quelques notions de base comme la
relation entre l'enseignement et l'apprentissage du FLE, les activités ludiques qui nous a
conduit à présenter le concept activité et le mot ludique et on a posé aussi la question
suivante: Qu’est ce qui une activité ludique ? Pour passer à la question suivante : pourquoi des
activités ludiques dans une classe de FLE.

Dans ce cadre, on a présenté les activités de découverte, les activités de systématisation,


les activités d’utilisation.

On a également mentionné, la notion de l'enseignement en Algérie pour avoir une idée


sur l'enseignement / apprentissage du FLE en Algérie et le système éducatif algérien.

Les deuxième chapitre a tenu comme un titre : "L’enseignement ludique en classe de FLE".

Dans ce chapitre, on à parler de la place du jeu dans l'enseignement / apprentissage du FLE au


primaire, L’enseignement ludique en classe du FLE pour présenter la définition du jeu
ludique, le jeu éducatif. Le jeu pédagogique on a parlé aussi du jeu en classe du FLE en
11
passant par les notions suivantes : le jeu source de motivation, le jeu aide à acquérir des
compétences, le jeu facteur d'acquisition .On a mentionné la variété des activités ludiques
pour définir les jeux linguistiques ; les jeux de créativité, les jeux culturels et les dérivés de
théâtre pour finir par l'importance des activités ludiques pour les apprenants.

Pour la partie pratique nous avons fait une présentation du questionnaire, analyse et
interprétation des données description du corpus description du manuel scolaire de 3AP et les
activités pour les apprenants.

12
Première partie :
La partie théorique
Les activités ludiques
 Définition de quelques concepts clés

1- L’enseignement

Au dictionnaire de la didactique, nous trouvons la définition suivante : « Le terme


enseignement signifie initialement précepte ou leçon, et, à partir du 18ème siècle, action de
transmettre des connaissances »1. Pour Cuq JP, dans leur ouvrage donnent une définition
reliant entre l’enseignement et l’apprentissage : « l’enseignement est une activité de médiation
organisée entre l’objet d’apprentissage et l’apprenant ». « Enseignement public /privé,
enseignement primaire /secondaire et didactiques propres à chaque discipline, (enseignement
du français, des langues des mathématiques etc.)»2

Nous pouvons citer quelques objectifs tracés pour l’enseignant :


 Transmettre des connaissances et des méthodes de travail.
 Permettre aux apprenants d’apprendre à apprendre.
 Cerner les difficultés rencontrées par les apprenants et tenter d’y remédier.

2- L’apprentissage

Il y a plusieurs définitions accordées au terme « apprentissage » :

« L'apprentissage est la démarche consciente, volontaire et observable dans laquelle un


apprentissage peut être défini comme un ensemble de décisions relatives aux actions à
entreprendre dans le but d'acquérir des savoirs ou des savoir –faire en langue étrangère »3

La définition qui guidera notre analyse des phénomènes et des théories de


l'apprentissage tout au long de ce manuel est la suivante : « L'apprentissage consiste à
acquérir ou à modifier une représentation de l’environnement. Ce processus cognitif permet à
un animal d'utiliser son expérience passée pour assimiler l'organisation de son environnement
et les conséquences de ses propres actions, et pour s'y accommode, il contribue donc à
l'autorégulation et à l'adaptation des comportements »4

Il consiste à acquérir des connaissances ou à les modifier .il s'agit là d'une excellente première
approximation, qui correspond d'ailleurs à la définition que fournit tout bon dictionnaire

1
CUQ, Jean-Pierre, Gruca : cours de la didactique du français langue étrangère et seconde, Ed Pug, Grenoble,
2
Ibid.
3
Idem .
4
Les fondements de l'apprentissage et de la cognition ; Gaëtan Morin éditeur, page 02
15
apprendre consiste, en effet, à acquérir des connaissances sur le monde qui nous entoure sur
notre environnement, en termes plus techniques, nous dirons que l'apprentissage est un
processus cognitif, c’est- à –dire un système organisé et dynamique de connaissances.
Pour un spécialiste du conditionnement classique : « il serait simple d'expliquer les réactions
de Jacques en invoquant l'association d'un stimulus au départ neutre, la vus d'un chien avec un
stimulus aversif (stimulus inconditionnel) »5
L’apprentissage est le résultat d’échanges continuels entre un individu et son entourage
dans une situation et dans un temps donnés. C’est ainsi que l’apprentissage consiste en
premier lieu, à modifier et à changer certains comportements ou attitudes en réaction à une
situation nouvelle ; c’est-à-dire que l’acquisition des connaissances passe par une interaction
entre le sujet et l’objet d’étude ; d’où la forme d’adaptation aux exigences de cette nouvelle
situation.
La notion d’apprentissage implique également« l’idée d’un changement qui résulted’un
exercice ou d’une expérience vécu, et on peut parler d’apprentissage uniquement si ces
changement sont dus à des exemples ou des expériences »

3- Les activités ludiques


3-1 l'Activité : ce terme polysémique peut renvoyer :
 Aux opérations cognitives, souvent inconscientes, auxquelles donne lieu tout
processus mental (repérer, comparer, mémoriser, etc. exemple en (lisant un
journal)
 Aux exercices eux-mêmes (répondre à des questions, résumé, participé à un jeu de
rôle, etc.)
 Les activités au support utilisé pour apprendre (dialogue, actualités télévisées,
chanson, exercice de grammaire, etc. l'activité d'apprentissage peut être définie
comme un lien entre ce que font effectivement les élèves (leur tâche sur un support
donné) et l'objectif vise (qu'apprend l'élève ?)6
3-2 Le Ludique : Relatif au jeu ; qui manifeste un certain penchant pour le jeu : une
forme ludique d’apprentissage. (NOUVEAU DICTIONNAIRE DE FRANÇAIS,
LA ROUSSE)

5
Ibid.
6
. CUQ, Jean-Pierre, Gruca l : cours de la didactique du français langue étrangère et seconde, Ed Pug, Grenoble,
2002. P14
16
3-3 Qu’est-ce qu’une activité ludique ?
a) Définition du jeu
« Le jeu ludique pour l’enfant est une activité libre et gratuite dont la motivation
première n'est pas l’efficacité de l’action mais la libre expression de ses instincts.»
b) la valeur du jeu
« Le jeu est chez l’enfant une activité essentielle et nécessaire à son équilibre et à son
développement intellectuel, psychomoteur, affectif et social. Jouer permet aux enfants
d’acquérir des notions complémentaires au jeu, par le jeu. Les jeux ludiques peuvent donc être
considérés comme des activités dans lesquelles les enfants se construisent en développant
leurs capacités et compétences. Par le jeu, ils font l’expérience de la vie, par eux-mêmes et en
compagnie de leurs pairs. Ils apprennent petit à petit comment fonctionne le monde dans
lequel ils vivent.»7
Contrairement à ce que l’on peut croire, les enfants ne seront pas attirés par le jeu s’ils
sentent que cela ne leur apporte rien. Évidemment, il y a dans le jeu la notion de plaisir, mais
également le besoin de se développer.
On peut déterminer la valeur du jeu comme l'auto- développement et l’apprentissage
de la vie à travers le jeu que celle des bénéfices de la croissance sont aidé à la vie publique
Nous avons consulté quelques définitions et des théories qui appartiennent à des didacticiens,
compris les spécialistes dans ce domaine selon les normes d'enseignement didactique :
1- Selon Jean Pierre Cuq :« une activité d’apprentissage dite ludique est guidé par des
règles de jeux et pratiqué pour le plaisir quel procure, elle permet une communication
entre apprenant en collecte d’information, problème créativité, prise de décision.
Orienté vers un objectif d’apprentissage, elle permet aux apprenants d’utilisée pour
faire façon collaborative et créative l’ensemble de leur ressource verbale et
communicative »8
C’est-à-dire que les activités ludiques sont des activités qui se font se forment des jeux et qui
permettent aux apprenants de communiquer et discuter entre eux en utilisant la langue.
2- Selon Piaget (1896-1980) « jouer, c'est prendre un échantillon du monde extérieur et
en user au service de son monde intérieur. C'est aussi extérioriser un fragment de son
monde intérieur pour le concrétiser en objet extérieur»9
Donc jouer c'est vivre dans un autre monde qui rendre l'enfant très content, il génère de
l'énergie et l'activité et lui fait inventer plus.

7
Disponible sur http://www.imagineo.ca/Blogs/48/25/ PDF Author: Marie-ève Parent, Directrice du support aux
ventes, Formes et Jeux
8
CUQ, Jean-Pierre, Gruca l, Op.cit., 2002.P22
9
Jean -Noël Foulin, Serge Mouchon : PSYCHOLOGIE DE L'EDUCATION .Dépôt légal octobre 2001, page 14
17
 Piaget et les jeux associés à différentes étapes de développement
Piaget (1970), « apporte des thèses en faveur de la classification des étapes de développement
que traverse un enfant. Piaget expose une typologie des jeux en relation de différentes étapes
de développement» 10
Piaget de classe les enfants se développe en plusieurs étapes en font un être humain complet
et innovant .à travers le déroulement suivant :
a) Le stade sensori–moteur :(0à 24 mois) Piaget postule que l'essentiel de l'enfance est
consacré à la mise en place de connaissances construction de l'intelligence opératoire
Le jeune enfant commence à ajuster des moyens à un but .Premières habitudes et premières
coordinations se dessinent .Vers la fin de la première année apparait le schème de la
conservation de l'objet .L'enfant entreprend la recherche d'un objet que l'on a soustrait à sa
vue .Cette acquisition, que Piaget juge fondamentale, est source des constructions futures.
b) Le stade préopératoire :(est compris entre 2et 6 ans) « Plus qu'une étape strictement
définie, il s'agit d'une phase préparatoire ou s'ébauchent des fonctions essentielles (la
fonction symbolique en est une illustration).La pré causalité et la transduction
constituent les linéaments d'une logique encore balbutiante .L'action est représentée
mentalement, même si la représentation concerne l'état de l'action et non sa
transformation »11
C'est la période des classifications d'objets et des mises en ordre, la période de la construction
d'une activité symbolique .Cette dernière consiste à évoquer la réalité absente notamment
grâce au développement du langage.
c) Le stade des opérations concrètes :(jusque vers 7-11 ans) «Le pensée de l'enfant
devient capable de réversibilité .Elle élabore des suites logiques qui conduisent à un
phénomène et construit et construit, en chemin inverse, le processus qui remonte à
l'état initial. Les opérations qui Piaget qualifie d'infra logiques (en ceci qu'elles se
distinguent des opérations logico –mathématiques) s’établissent durablement .il s'agit
par exemple, de ce qui relève de succession et de simultanéité, de la construction de
l'espace euclidien et des systèmes de coordonnées, de l'horizontalité et de la
verticalité»12

10
MICHEL PERRAUDEAU Maitre Formateur en IUFM, LES CYCLES ET LA DIFFERENCIATION
PEDAGOGIQUE, ARMAND COLIN BORDAS
11
Ibid.
12
Jean-Noël Foulin, Serge Mouchon : PSYCHOLOGIE DE L'EDUCATION .Dépôt légal octobre 2001, page 15
18
En termes pédagogiques, il n'est pas inutile de savoir que l'enfant conquiert la possibilité de se
décentrer de son point de vue personnel, de son égocentrisme intellectuel, pour coordonner
différents points de vus possibles.
Piaget pense donc que l'enfant a besoin des activités ludiques ou des jeux selon son âge car
chaque étape à des critères différents de l'autre.
d) Le stade des opérations formelles :(Jusque vers 12-13ans) «il s'agit d'un long
parcours d'organisation du monde jalonné d'acquisitions concernant les connaissances
et l'utilisation des systèmes de relations entre les objets (les classifications, les
sériations puis entre les objets et le sujet (le temps et l’espace), entre les objets, le
sujet, le temps et l'espace »13
«Piaget se soit beaucoup intéressé à l’éducation, il n'a pas développé de recherches
spécifiques dans ce domaine .Cependant le modèle de développement intellectuel qu'il
Propose, à la fois structuraliste, constructiviste et interactionniste .offre un cadre de réflexion
largement utile à l’éducation»14
C'est la période ou s'affirme la logique formelle ; ou se développent les conduites scientifique
et ou se structurent les systèmes cohérents de représentation de temps et d'espace conservation
des longueurs ; constitution d'une métrique.
3- La Théorie béhavioriste
« Le behavioriste*a été à la fois une révolution méthodologique (étude des seuls faits
observables) et une théorie de l’apprentissage, Issue de la physique classique, le
modèle de l'apprentissage »15
La théorie béhavioriste issue des travaux de Skinner est encore appelée théorie
ou «apprentissage programmé (1968) ».Elle met en évidence des études sur les réflexes
conditionnés. Il y a plusieurs manières de renforcement en classe. Il peut prendre la forme
d’applaudissement.
« Le conditionnement instrumental (Burrhus Skinner ,1904-1990) se distingue du
conditionnement classique en considérant l'individu comme actif. L'apprenant établit lui –
même la relation entre deux événements, un comportement et une réponse ou renforcement
.Cette conception de l'apprentissage a fourni à Skinner les principes de « (l'enseignement
programmé)* »16

13
Ibid.
14
MICHEL PERRAUDEAU Maitre Formateur en IUFM, LES CYCLES ET LA DIFFERENCIATION
PEDAGOGIQUE, ARMAND COLIN BORDAS .Page 10
15
Jean-Noël FOULIN Serge MOUCHON; Psychologie DE L'éducation : Dépôt légal octobre 2001, page, 12
16
Ibid.
19
4- La théorie de jeu de Sigmund Freud
Le jeu de la bobine est une activité ludique observée par Sigmund Freud en 1920, ainsi
que sa théorisation qui ouvre celle de la seconde topique1 et ce qui servira de prémices à
l'utilisation de la technique du jeu en psychanalyse d'enfants. Ce jeu est aussi désigné comme
l'expérience du fort-da.
Freud déclarait que :
« Chaque enfant qui joue se comporte comme un poète, dans la mesure où il se
crée un monde propre, ou pour parler plus exactement, il arrange les choses de
son monde suivant un ordre nouveau, à sa convenance »17
Autrement dit, les jeux poussent l'enfant à créer des choses nouvelles par une grande
motivation.
Freud observe son petit-fils d'un an et demi qui lance au loin une bobine (en accompagnant
son geste d'un mot "Fort") et la ramène en tirant sur un fil attaché à la bobine (en disant
«Da").Il note que l'enfant reproduit ce jeu à chaque absence de sa mère et que le deuxième
acte lui produit le plus de plaisir.
Freud se demande comment concilier le fait que l'enfant éprouve du plaisir en
reproduisant un événement pénible. Le véritable objet du jeu est le retour joyeux. Le jeu est là
pour supporter sans protestation le départ et l'absence de la mère. L'enfant se trouvait passif
devant cet événement, il subissait cette séparation de la mère. Il assume le rôle actif en le
reproduisant sous la forme d'un jeu, malgré son caractère désagréable. Freud dit aussi que
reproduire dans le jeu une impression pénible est une source de plaisir indirecte qui permet
d'obtenir un plaisir plus direct. Pour lui, « l'enfant reproduit dans les jeux tout ce qui l'a
impressionné, en se rendant maître de l'intensité de l'impression. »18
PIAGET, FREUD et WALLON s’accordent à voir le développement de l’enfant
scandé par des moments obligés les stades –s'appuyant sur des moments antérieurs des stades
ou encore la phylogenèse .Les différences résident dans le statut à donner aux stades dépassés
et leur ordre d'apparition .Il est strict chez Piaget un stade ne peut apparaitre que si le stade
précèdent a été dépassé dialectique chez Wallon st subverti par l'après coup chez Freud.
Chez tous, même si cela est accentué chez FREUD, que le passé soit ainsi présentifiéest chose
normale.

17
Sigmund Freud : Principe du Plaisir et Névrose traumatique. Principe du Plaisir et Jeux d'enfants, in "Au-delà
du principe de plaisir" (1920), chap. 2, Payot, coll. "Petite Bibliothèque Payot", 2010 (consulté le 19/03/2017).
18
http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/ain/bourg2/IMG/pdf/Approches_theoriques_du_jeu .PDF Maryse METRA. 5
février 2006. IUFM Lyon, (consulté le 20-03-2017).

20
4- Pourquoi des activités ludiques dans une classe de FLE ?

Nous entendons par activité ludique une activité de amusante que détente tels que les jeux
éducatifs, les chansons. Notons que ce n’est pas l’activité qui est ludique mais l’attitude et le
déroulement qui rend l’activité ludique.

Pour rendre l’enseignement/apprentissage du FLE plus intéressant et moins ennuyeux


les activités ludiques sont indispensables. Selon Pablo Neruda (July 12,1904) :
« L’enfant qui ne joue pas n’est pas un enfant, mais l’homme qui ne joue pas a perdu
l’enfant qui vivait en lui »
Donc on peut dire que les jeux sont la partie inséparable de notre vie donc ils sont
importants pour toutes les catégories de la société pour créés des nouvelles et résoudre tous
les problèmes.
Les jeux font partie de notre vie. Ils nous permettent à un temps de sortir de la
monotonie de la classe, expérimenter, imaginer, créer, tester notre capacité et résoudre des
problèmes.
« Les jeux pédagogiques comme un ensemble d’activités plaisantes ; amusantes et
récréatives entreprises par un enseignant et ses élèves dans une classe de langue pour faciliter
et promouvoir l’enseignement/apprentissage de cette langue.»19
Les activités ludiques peuvent s’insérer dans trois phases d’apprentissage :
4.1 Les activités de La phase d’acquisition
La phase représente essentiellement le parcours qu'emprunte toute information depuis
sa perception par la mémoire sensorielle jusqu'à sa compréhension, ou sa représentation en
mémoire à court terme. Une série de traitements sera effectuée sur cette représentation en vue
de produire une réponse, ou de réaliser la tâche. Le travail de l'enseignant consiste à planifier,
structurer et animer une séquence d'enseignement qui permettra à l'apprenant de percevoir
l'information à saisir, de l'analyser en fonction de ses acquis antérieurs, en compréhension et
en production, et des critères qui permettent de le contrôler (par exemple observation de
corpus, repérages, conceptualisations, etc.), la compréhension d'une situation d'apprentissage.
« Il faut donc aborder la représentation comme un système explicatif à comprendre,
soit pour détecter l'erreur à éliminer ou l'obstacle à franchir, ou pour prendre appui sur cette
base afin de favoriser la compréhension et l'apprentissage chez les élèves. Apprendre, c'est
19
BOADIWAA MAAME AMA, L’IMPORTANCE DES ACTIVITÉS LUDIQUES DANS
L’ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGERE: LECAS DES
APPRENANTSD’ASANTEMAN SENIOR HIGH SCHOOL, YAA ASANTEWAA GIRLS SENIOR HIGH
SCHOOL ET OPOKU WARE SENIOR HIGH SCHOOL MASTER OF PHILOSOPHY (FRENCH;MARCH,
2015 .Page 24
21
modifier ses représentations jusqu'à ce que l'on comprenne et retienne l'objet
d'apprentissage. »20

Cette phase consiste à induire chez un individu l’apprentissage d’un comportement ou

d’une habileté qui n’est pas dans son répertoire comportemental. Ce comportement peut être

nouveau ou encore présenté sous une nouvelle forme.

4.2 Les activités de systématisation


Cette phase se traduit par le maintien du comportement lors d’épisodes subséquents en
présence de la tâche ou de l’occasion comportementale. Cette phase vérifie si la performance
comportementale n’est pas affectée après une absence de stimulation ou de l’espacement des
périodes de pratique.
Elles entraînent à réaliser un aspect particulier, sont fonctionnées, réitérées (de façon à
automatiser les procédures), et contrôlées (la performance est-elle conforme à ce que l’on
vaudrait qu’elle soit ?). En voici des exemples : reformulation en production, remise en ordre
ou exercice lacunaire en compréhension.
 Les Activités de systématisation à l'oral
Pratiquer une langue, c’est d’abord la parler mais c’est surtout interagir. Or, l’interaction
orale est peut-être la compétence la plus difficile à aborder pour les apprenants de niveau A.
Les contextes d’apprentissage, le manque de temps, le sentiment d’insécurité linguistique des
apprenants, la difficulté à évaluer l’oral, par définition volatile, et à proposer des activités de
remédiassions, tous ces éléments contribuent à réduire le temps consacré à l’interaction orale
dans la classe.21
Cet atelier a pour but de proposer des pistes de réflexion pour une meilleure intégration de
l’oral dans la classe par le biais d’activités ludiques, pour dédramatiser le passage à l’oral
dans une approche interactive et dynamisant de la didactique des langues. A travers des
échanges et des mises en situation pratiques, nous réfléchirons ensemble à des pistes
concrètes pour tirer le meilleur parti des activités ludiques afin de créer une atmosphère
propice à la prise de parole en classe de langue.

20
Gilles Noiseux, les tomes 1 et 2 de son Traité de formation à l'enseignement par médiation (1997 et 1998),
traite de façon exhaustive du concept de représentation et de ses implications pour le processus
d'apprentissage.pdf.
(Consulté le 20-03-2017)
21
Disponible sur https://cleformation.jimdo.com/r%C3%A9pertoires/interventions/activit%C3%A9s-ludiques-
de-syst%C3%A9matisation-%C3%A0-l-oral /PDF Palerme 2016 : Adrien Payet, (consulté le 20-03-2017).
22
4.3 Les activités d’utilisation
Elles sont situées communicative mentent entrainent simultanément les différentes
composantes du discours, en compréhension comme en expression, dans des conditions aussi
réalistes que possible.
Ces activités servent de base à l’évaluation de la capacité à communiquer, et peuvent
permettre d’éventuels retours en arrière vers des activités d’observation ou de systématisation.
Par exemple, écouter ou lire pour décider d’une action, jeux de rôles improvisés, jeux de
compétition, résolution de problème, etc.
Une activité est l'exécution d'une partie du cas d'utilisation, elle est représentée par un
rectangle aux bords arrondis.

5- L’enseignement en Algérie
Enseignement / apprentissage de FLE dans les écoles primaires est au cœur des
préoccupations de tous les acteurs du système éducatif. L'objectif principal de FLE
d'enseignement est d'enseigner aux étudiants à communication la créativité et la découverte,
l'objectif principal de l'apprentissage d'une langue étrangère n'acquiert des connaissances
académiques, mais son utilisation dans la vie quotidienne, comprendre et répondre à ce qui est
dit de s’exprimer.
L’Algérie est un pays sa langue maternelle est l’arabe c'est pour cela que la langue
française est une langue étrangère. Elle devient une langue d'enseignement et on lui accorde
beaucoup plus d'importance. « D'une année à une autre les reformes se succèdent en
améliorant le niveau du français et en l'intégrant dans tous les domaines. »22
La langue étrangère s'enseigne en Algérie dans le cycle primaire depuis la 3éme année ou
l'enfant sera dans une situation d'apprendre une autre langue qui marche en parallèle avec sa
langue maternelle en commençant par l'alphabet en passant par l'apprentissage des mots puis
des phrase orales et écrite.

5-1 L’Enseignement/Apprentissage du FLE en Algérie


Des études de l'Académie ont vu ces dernières années, des progrès importants dans le
développement du langage, dans le contexte de l'apprentissage et de l'éducation qui
correspondent aux premières réflexions sur l'enseignement / apprentissage de FLE en Algérie.

22
Le rôle de l'apprentissage de l'oral dans la remédiation;_Le-role-de-lapprentissage-de-loral-dans-la-
remediation1.htmlPDF/ (consulté le 20-03-2017).
23
« L’enseignement du français en Algérie ne satisfait plus ni les enseignants ni les
parents qui constatent une baisse remarquable du niveau général et affirment que les élèves
ont de plus en plus de difficultés à communiquer (à l’oral comme à l’écrit) dans cette langue.
C’est dans ce contexte que la notion de stratégie d’apprentissage a suscité notre intérêt afin de
mieux comprendre et de bien montrer comment exploiter ces moyens dans le but de favoriser
l’apprentissage du F.L.E.»23
Témoigné la langue française au niveau de l'année au cours des dernières années de ce
que la difficulté de cette langue .lorsque les enseignants sont intéressés à trouver des solutions
appropriées pour rendre le langage plus simple et plus facile.
« En fait, le français en Algérie a vécu plusieurs évolution, d’une langue du colonisateur à
une langur de littéraire finalement un véhicule de la culture science, de la technologie et de
l'ouverture de l'algérien sur le monde »24
Alors l'Algérie n'a pas choisi d'être francophone mais en quelque sorte, le français est
une langue imposée.

5-2 Le système éducatif Algérien


« Le système éducatif algérien est divisé en plusieurs niveaux : préparatoire,
fondamental (primaire, et moyen), secondaire, professionnel et enfin l'enseignement
supérieur. »25
Le système éducatif en Algérie a connu un changement depuis l'indépendance ,le
système présente un rôle important et efficace et commence en cinq ans primaires et
l'expérience , en plus de l'année préparatoire ,ce stade principale sont à la base de l'éducation
.Apprend et découvre l'élève et être une base solide pour les années à venir .Au stade moyen
de développer les capacités intellectuelles et le consentement éclaire et être prêts à découvrir
la même interdiction sur scène bien secondaire ,et ceux- ci sont le stade social et culturel et
être dans le sens de la transition vers l'enseignement supérieur et de l'intégration dans le
monde académique .
Dans le système éducatif algérien, l’activité ludique a repris sa place, nous y trouvons
des jeux de mots, des saynètes, du théâtre, dont le but est de mettre l’apprenant au cœur de
son apprentissage.

23
Mémoire HAMZA Sara, L’ACTIVITE LUDIQUE COMME OUTILPEDAGOGIQUE
FAVORISANTL’ACQUISITION DU VOCABULAIRE DANS UNE CLASSE DE FLE « CAS DES
APPRENANTS DE 5éme ANNEEPRIMAIRE »/ OPTION : DIDACTIQUE DES LANGUES-CULTURES,
UNIVERSITE MOHAMED KHIDER – BISKRA, 2014 / 2015 page 04
24
KANOUA, S. Culture et enseignement du français en Algérie, édition Synergies Alger, 2008, p88.
25
Article : ébauche concernant l’Algérie et l’éducation disponible sur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_%C3%A9ducatif_alg%C3%A9rien
24
L’enseignement ludique en classe du FLE
1- La place du Jeu dans l'enseignement /apprentissage du FLE au
primaire:
« La méthode communicative a comme objet principal d'apprendre à l'élève qui est
devenu un acteur actif dans son acte d'apprentissage « apprenant » à parler dans une langue
étrangère, en utilisant une pédagogie qui s'appuie sur la motivation comme un moyen efficace
dans le processus de l'enseignement /apprentissage du FLE en tenant compte des facteurs
importants tels que les aspects affectifs, psychologiques, des apprenants. »26
L'école primaire de notre jour adapte souvent une pédagogie qui fait appel aux pratiques
ludiques en tant que méthodes d'apprentissage, à cause de leurs pouvoirs de créer des
situations stimulantes qui engendrent une bonne source de motivation et permettent à l'enfant
d'apprendre par plaisir la langue où il trouve l'espace à la créativité ,l'affection, la détente et
l'imaginaire.
Les pratiques ludiques son diverses, dessin, chant, théâtre, jeu...etc. Notre recherche se
focalise sur le jeu comme méthode d'apprentissage de l'oral au FLE au primaire.

2- L’enseignement ludique en classe de FLE

L’activité ludique, présente en classe la langue participe dans les processus


d’apprentissage.

Il est à noter qu’il y a des enseignants qui ne voient pas d’intérêt dans les jeux, même
s’ils sont utilisés depuis longtemps, comme il y a d’autres qui l’utilisent seulement en fin
d’une séance pour compenser le temps libre.

« Jérôme Bruner souligne l’importance du jeu, qui trouve en lui un lieu d’une assimilation,
d’un dialogue avec l’autre, d’interaction et d’où surgit la nomination et le langage.»27

Dans le système éducatif algérien, l’activité ludique à repris sa place, nous y trouvons
des jeux des mots, des saynètes, des théâtres, dont le but est de mettre l’apprenant au cœur de
son apprentissage.

Dans cette partie, nous donnerons la première définition du jeu, en particulier son rôle
dans l'enseignement / apprentissage et l'importance de ELF. Et son importance dans le

26
Le jeu dans l'enseignement / apprentissage de l'oral en FLE (français langue étrangère) pour une médiation
pédagogique adaptée aux apprenants, PDF, (Consulté le 20-03-2017).
Disponible sur http://checharfle.unblog.fr .Le Français au Cycle Primaire ; PDF. (Consulté le 20-03-2017).
27
Jérôme Bruner, comment les enfants apprennent à parler, collection : éducation culture, 2000.
26
développement de la capacité intellectuelle de l'enfant. Nous allons examiner le rôle que peut
accomplir une activité amusante à apprendre quelques mots en langue étrangère

Nous allons essayer de cette partie de l'introduction de certaines propositions et des


solutions fournies par des spécialistes des activités divertissement éducatif qui peuvent être
utilisés pour les enseignants dans les pratiques de classe se termine.

2-1 Le jeu ludique

« Si le mot jeu s’applique à une multitude d’activités, il caractérise essentiellement la


capacité à s’abstraire un instant de la réalité, à s’engager dans un espace de liberté. Voici un
certain nombre de définitions issues du Vocabulaire de la Psychologie »28 (Piéron. 1963).

Le jeu est une activité récréative d'abord .il a été appliqué dans un certain nombre
d'activités éducatives .Destinée à rendre l'enfant dans un espace et le développement des
capacités intellectuelles et cognitives.

Selon le petit Robert, (1991 :p1046) : le « jeu » vient du mot latin « jocus » qui
signifie « badinage, plaisanterie » ou en latin plus courant « amusement, divertissement ».
Quant au mot « ludique » ; c’est un dérivé du mot latin « ludus » qui signifie relatif au jeu.

Le jeu est défini dans le dictionnaire du petit Robert autant que « Activité physique ou
mentale qui n’a pas d’autre but que le plaisir qu’elle procure. Or, nous tenterons de montrer
que le jeu n’est pas seulement une source de plaisir mais aussi un très bon outil
pédagogique.»29 Le jeu défini dans le petit Robert autant que « activité psychique ou morale
purement gratuite généralement fondée sur la convention ou la fiction qui n'a dans la
conscience de celui qui s'y livre ,d'autre fin qu'elle- même ,d'autre but que le plaisir qu'elle
procure » .C'est-à-dire que le jeu touche beaucoup plus le coté psychique de la personne qu'lui
donne la motivation pour apprendre et fixer ce qu'il apprend.

28
Approches théorique –du jeu PDF;(consulté le 20-03-2017)

29
DREGE Isabelle, FOUCHER Stéphanie, (2005) Licence de Science, Technologies et Santé Parcours
Pluridisciplinaire, Cours de psychologie de M PULIDO, article, Le jeu à l’école (consulté le 21-03-2017).

27
Le jeu est l’activité fondamentale de l’apprenant, c’est son travail à lui, sa
préoccupation ; il représente un moyen de structuration de la personnalité, d’apprentissage de
la vie, de développement, de découverte des autres…

Le jeu est défini dans la plupart des dictionnaires de langue courante comme une
activité physique ou mentale, non imposée, purement gratuite, généralement fondée sur la
convention ou la fiction, qui n'a dans la conscience de celui qui s'y livre d'autre fin qu'elle-
même, d'autre but que le plaisir qu'elle procure.

Parmi ces caractéristiques, notons celles de gratuité et de plaisir, qui font que cette activité
semble s'éloigner des obligations de la vie sociale. En tant que divertissement et amusement,
il s'oppose à la contrainte.

 Exemple : -le jeu d’exercice : il concerne les deux premières années de la vie de
l’enfant. Il s’agit alors d’interaction entre l’enfant et les objets du monde physique. L’enfant
répète par pur plaisir des gestes qu’il a appris et assimilés.
L’historien Néerlandais, à tenter de donner une définition au jeu dans son livre « Homo
Ludens » le jeu serait « une action ou une activité volontaire, accomplie dans certaines
limites fixées de temps et lieu, suivant une règle librement consentie mais complètement
impérieuse, pourvue d’une fin en soi, accompagné d’un sentiment de tension ou de joie et
d’une conscience d’être "autrement" que dans la vie courante »30

Dans son ouvrage, « pédagogie du jeu », N de Grandmont parler d’une progression dans le
jeu qui va de la modification du jeu jusqu’à on transformation. Les étapes par lesquels passe
cette progression sont : le jeu ludique, le jeu éducatif, le jeu pédagogique.

Nicole de Grandmont, précise dans son livre « pédagogie du jeu » que le vrais sens du jeu
vient de ce qu’il est une activité ludique caractérisée par l’irréversibilité de son action et par
l’imprévisibilité de son contenu », elle souligne également l’importance des notions de plaisir,
de gratuité, et de créativité d’où l’explication qu’elle propose : « le jeu ludique fait appel à
l’imaginaire, au merveilleux et favorise la créativité », elle ajoute que « Dans le jeu ludique,
les règles évoluent selon les caprices du joueur, sans limite de temps ni d’espace ». Cette

30
Johan Huizinga, Homo Ludens, essai sur la fonction social du jeu, Gallimard, 1951 (1ére Ed, 1938).
28
définition permet de montrer que c’est le joueur qui décide de l’utilisation du jeu, ce qui
rejoint le caractère « libre » du jeu évoqué par R. Cailloi et J. Huizinga.31

Le plaisir de jouer est un élément essentiel dans la vie humaine. Il est un moyen d'explorer
et d'apprendre est très important pour le développement de l'individu, elle permet, selon
Grandmont « d’organiser, de structurer et d’élaborer le monde extérieur et d’appréhender la
réalité.» A. Rabaly, aussi, trouve que l’activité ludique est le territoire essentiel des
apprentissages de l’enfant et où s’actualisent les potentialités personnelles de créativité et de
création. Donc, il y a une motivation intrinsèque dans le jeu ludique qui consiste à réaliser une
activité essentiellement pour le plaisir et la satisfaction qu’on en retire. Pour N. De.
Grandmont le ludique permet de vivre un degré de créativité toujours incessant dont la source
est les caractéristiques génétiques et sociales de l’individu. Aussi elle précise
que : « L’histoire du jeu nous fait voir que, par son activité ludique, le jeu permet à tout sujet
de comprendre et d’apprivoiser le monde dans lequel il vit, et selon ses propres
perceptions. »32

Donc, le jeu exige l'engagement critères personnels de l'enfant il .l'aide à s'exprimer et


donner des choses. Le jeu donc considéré comme le travail de l’enfant, il est un moyen et en
même temps une fin en soi.

2-2 Le jeu éducatif :


 éducatif (adj.) qui concerne l'éducation, système éducatif, propre à éduquer jeu
éducatif.
« Un jeu éducatif est un jeu visant l'apprentissage de compétences ou de connaissances et
le développement de plusieurs aptitudes. Il peut être un jeu vidéo (voir jeu vidéo éducatif). Ils
sont notamment utilisés à l'école comme outils pédagogiques.»33

Le jeu éducatif n’est pas intrinsèquement différent du jeu ludique seulement, il présente
quelques caractéristiques que qualifie par spécifique.

En premier lieu, le jeu éducatif représenterait « Le premier pas vers la structure »


(Grandmont)34, cette réflexion rejoint celle de Freinet (1960) qui décrivait le jeu éducatif

31
Jean Château, (1979) septième édition, Le jeu de l'enfant après trois ans, sa nature, sa discipline: Introduction à
la pédagogie. Paris : Librairie philosophique J.VRIN
32
Nicole de Grandmont, Pédagogie du jeu : Jouer pour apprendre, Ed Boeck université 1997. P47-48
33
Disponible surhttp://www.jeuxjeuxjeux.fr/jeux/educatif/Jeux Educatif (consulté le 21-03-2017)
29
comme un jeu imposé possédant tous les caractéristiques néfastes du travail obligatoire. Le
jeu éducatif permettrait de contrôler les acquis, d’évaluer les appris et d’observer le
comportement des élèves (Grandmont).

En second lieu, il favoriserait l’acquisition de nouvelles connaissances (Grandmont,


1997 :66). Dans son contexte éducatif, le jeu aura comme rôle de motiver les apprenants et de
réunir l’organisation et la structure spécifiques au jeu, aux pré requis

. Ainsi « le jeu éducatif est associé aux connaissances, aux comportements et au plaisir. Il
permet de développer d’abord et avant tout de nouvelles connaissances par des jeux qui
démystifient un peu l’effort d’apprendre, non pas que l’effort soit absent, pas du tout, il est
tout simplement moins perçu par l’apprenant ».

En troisième lieu, le jeu éducatif devrait garder son statut de jeu, en gardant évidement son
caractère « distrayant » et sans « contraintes » car le rôle fondamental du jeu est de « créer un
climat de plaisir » Grandmont, 1997 :64).

On peut dire que le jeu éducatif nese diffère pas du jeu ludique mais il se caractérise par
des points spécifiques selon N.De. Grandmont.

« Ce type de jeu est associé aux connaissances, aux comportements et au plaisir. Il permet
de développer d’abord et avant tout de nouvelles connaissances par des jeux qui démystifient
un peu l’effort d’apprendre, non pas que l’effort soit absent, pas du tout, il est tout simplement
moins perçu par l’apprenant »35

Jeu éducatif vise à développer les attitudes des connaissances scientifiques et les capacités
et ajoute plus de plaisir, et divertissement

34
Nicole de Grandmont , pédagogie du jeu ; jouer pour apprendre, université de Boeck ; Edition Bruxelles 1997,
p.66/ Mémoire de master, Mme BOUDJEMAA Ilham, Le rôle des activités ludiques comme facteur de
motivation dans l’enseignement du FLE, 2016. P12
35
Article : ébauche concernant le jeu et l’éducation, Disponible sur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_%C3%A9ducatif/ (Consulté le 20-03-2017).
30
2-3 Le jeu pédagogique
Cette notion est définie par Nicole De Grandmont « une activité ou un outil qui joue le
rôle d’un test de connaissances et des apprentissages. En effet la différenciation entre jeu
éducatif et jeu pédagogique réside dans le fait que le jeu pédagogique désigne un moyen de
vérification et de renforcement des compétences, et favorise un apprentissage précis qui porte
sur des buts ou des compétences à instaurer, alors que le but et l’intention envisagée par les
jeux éducatifs sont moins déclarés. »

Une distinction entre jeu éducatif et jeu éducatif en termes de l'acquisition de la capacité,
mais nous ne trouvons pas de différence entre les deux jeux éducatifs est un moyen d'atteindre
et renforcer la capacité intellectuelle, cognitive et mentale.

Autrement dit le jeu pédagogique ne cherche pas le plaisir mais il cherche de faire
apprendre des connaissances par des autres. « Dans le jeu pédagogique, le facteur du plaisir
est peu, il n’est plus intrinsèquement lié à l’acte du jeu, cependant, cette sensation de plaisir
émane de la vérification des connaissances par l’apprenant de sorte que le plaisir devient
travail.»36

La logique dans le jeu pédagogique est établie sur l’idée que le plaisir de jouer
s’accentue au fur et à mesure qu’il y a apprentissage et elle est fondée sur deux sortes de
pédagogie.

Les jeux pédagogiques contribuent à l'acquisition de connaissances ou de compétences.


Ils sont de plus en plus reconnus par les pédagogues et les enseignants comme utiles, pour les
raisons suivantes :

 Les enfants aiment et ont besoin de jouer. Un contenu perçu comme ennuyeux, peut
les passionner une fois formulé sous forme ludique.
 Les joueurs jouent ensemble : leur attention est soutenue, au contraire d'un cours où
les élèves peuvent penser à autre chose.
 La motivation de gagner renforce l'attention
 Les jeux de société socialisent les enfants qui apprennent à respecter une règle
commune, ce qui fait partie des objectifs de l'école maternelle et primaire.
 Les parents sont le plus souvent favorables à cette approche, qui leur permet parfois de
prolonger l'expérience scolaire à la maison.
36
Https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu#Jeu_et_apprentissage_scolaire /article Jeu et éducation PDF
(Consulté le21-03-2017).
31
Lorsque l’apprenant est prêt, le jeu pédagogique éducatif interviendra pour l’aider à vérifier
ses connaissances et les réintégrer par la suite afin de résoudre d’autres problèmes.

3- Le jeu en classe de FLE


Le jeu est le travail de l’enfant. C’est son « laboratoire » dans lequel, il peut comprendre
comment fonctionnent certaines choses, comment doit-il réagir face à différentes situations.
Le jeu peut mener, en effet, au travail car il y a un parallèle entre le jeu et le travail. Patrick
Fougère, un psychologue de l’éducation, précise dans la revue : les langues modernes(1994)
que « l’enfant, lui, prend les activités très au sérieux et les considère même comme plus
fructueuses et enrichissantes que nombre d’exercices traditionnels ».37

Il explique qu'un apprenant peut apprendre par les activités ludiques mieux qu'un
apprenant travaille des exercices traditionnels. Il ajoute aussi «le jeu n’est pas le travail. Il
mène au travail.

Qui veut dire que le jeu ne reflété pas un climat de travail mais il même l'enfant à
travailler en s'amusant et sans faire attention …

Par exemple un enfant qui forme des mots à partir des lettres colorées, cet enfant a déjà la
capacité de lire et d'orthographier des sons puis des mots donc ce jeu de mots amène l'enfant à
enrichir son stock lexical et faire la correspondance phonie/graphie.

Le jeu est une activité indispensable pour l’enfant, c’est un élément nécessaire à son
équilibre et à développement global, psychologique, cognitif, affectif et social.

En jouant l'enfant apprend à s'explorer et explorer son univers, quand il joue, il le fait avec
sérieux, pour lui, jouer n'est jamais ne rien faire à ce moment l'enfant donne un grand effort, il
respecte les règles, aussi il décide et s'exerce sans avoir des contraintes d'échec à cause de
l'effet de la détente qui est un constituant fondamental dans le jeu.

Donc, l'utilisation du jeu est une nécessité à l'école primaire, cette dernière inclut dans
son acte didactique une pédagogie d'enseignement /apprentissage qui emploie le jeu comme
moyen, pour bénéficier de l'envie inévitable de l'enfant à jouer, d'une maniéré
pédagogiquement étudiée et en tant qu'activité sérieuse sous une forme ludique, l’enseignant

37
Http://francomania.ru/francomania-old/savoir-faire/activites-ludiques-en-classe-fle-aspect-theorique.html ,
Activités ludiques en classe de FLE; PDF / (Consulté le 21-03-2017).
32
de la langue étrangère et précisément la langue française va installer chez ses apprenants une
compétence langagière par le billet du jeu.

Ce groupe de facteurs touche l'organisation et la planification des activités en classe


.Un enseignement adapté aux différences et au rythme individuels maximise l'apprentissage
.Les approches pédagogiques doivent alors être variées Consécutivement au rendement la
rétroaction et le renforcement sont utilisés efficacement.

Il demande effort, discipline. « Le jeu demande d’accepter des règles venant du dehors
de soi, et par là aider à acquérir la capacité de vivre en groupe, de coopérer. »

C'est grâce aux jeux qu'on apprend et grâce aux jeux aussi qu'on communique et
échange les idées les membres d'un groupe de travail.

Roger Caillois trouve également que « Le jeu en pédagogie a pour objet premier
d’instruire. »

Il devient à ce point structuré qu’on y contact une quasi-absence de surprise et


d’incertitude, de même qu’une présence importante de sollicitations et de réponses
prédéterminées qui ne peuvent se concilier avec l’esprit du jeu ». Le jeu devient synonyme de
travail.

Cela fait maintenant plus d'une trentaine d'années que le jeu commence à trouver sa
place dans la classe de langue.

Il a été pendant longtemps perçu comme une activité récréative qui discrédite
l'enseignement. Encore aujourd'hui, le jeu est très souvent considéré comme un passe-temps
par beaucoup de professeurs. Ils l'utilisent par exemple lorsqu'ils ne savent plus quoi faire en
fin de cours et qu'il reste encore dix ou quinze minutes. L'activité ludique est aussi assimilée à
une récompense pour les apprenants ayant bien travaillé.

33
Pour dépasser ces visions réductrices, nous pourrions plutôt l'envisager comme un outil
didactique à part entière ayant sa place dans une séquence de cours de Français Langue
Etrangère comme le considère François Weiss dans son ouvrage "Jouer, communiquer,
apprendre.

En effet, un jeu bien utilisé en classe a autant de pertinence qu'un exercice de grammaire
ou que d'autres types d'activités.

3-1 Le jeu, source de motivation


Comme nous l’avons déjà mentionné, le jeu procure avant tout du plaisir et cela constitue
l’une des composantes les plus puissantes de la motivation à apprendre. Il suffit d’observer la
réaction des élèves lorsqu’on leur annonce qu’ils vont faire des petits jeux.

Avoir recours à la dimension ludique aide beaucoup pour entretenir la motivation des
élèves, qui trouvent plaisir à être en classe. Le jeu ne peut qu’aiguiser leur curiosité , plus les
enfants sont motivés, plus l’apprentissage est facile.

Lorsqu’on joue, on travail sans en avoir l’impression. L’auteur Susan Halliwell parle d’un
« apprentissage indirect » et précise que « Les jeux sont bien davantage qu’un à-côté
divertissant. Ils fournissent l’occasion de construire et d’utiliser des phrases alors que
l’attention est prise par l’effort du jeu. Ils sont de cette manière, un moyen très efficace
d’apprentissage indirect et ne devraient donc pas être rejetés sous prétexte de temps perdu. Il
ne faudrait pas non plus les considérer juste comme des bouches trous en fin de cours ou
comme une récompense après un « vrai travail ». Le jeu est effectivement un vrai travail. Il
tient une place capitale dans le processus d’acquisition d’une langue. » (Halliwell, 1995,6).38

Pourdire que le jeu est un apprentissage indirect on dit que le jeu est un outil on dit que le
jeu est un outil ou bien un moyen qui fait de plaisir et qui vise l'acquisition des savoirs d'une
façon indirecte.

Par exemple un panier plein des fruits d'ailleurs l'apprenant est invité à choisir un fruit et le
nommer.

38
Susan Halliwell, enseigner l’anglais à l’école primaire, Longman, p 5-6.

34
Ce jeu vise la nomination des fruits mais il tient une forme motivée

Il est important de préciser qu’en classe de langue et surtout au moment des premiers
apprentissages, tout est complètement nouveau et différent. Ainsi, des jeux qui seraient puérils
ou ennuyeux dans la langue maternelle ne seront pas forcement vécus comme tel dans la
langue étrangère. Ils pourront même valoriser l’élève qui réussit moins bien, en ajoutant un
contenu langagier différent à des règles déjà acquises. Le jeu va aider et encourager
l’apprenant en créant la motivation et en la maintenant. Le jeu arrive à dédramatiser les
situations d’apprentissage.

Nous ne pouvons, dans ce cas, dissocier plaisir et travail car ils sont étroitement liés dans
la dimension ludique de l’apprentissage d’une langue étrangère auquel l’apprenant participe
activement. Cela implique que les ″règles du jeu″ sont acquises et respectées par les
apprenants : les objectifs à atteindre doivent être clairs car le jeu devient ici un support
d’apprentissage.

Weiss (1983, p8) note que le jeu « peut grandement contribuer à animer les classes de
langue et à permettre aux apprenants de s’impliquer davantage dans leur apprentissage en
prenant plaisir à jouer avec les mots, les phrases et les textes qu’ils créeront individuellement
et collectivement »39

Et pour animer une classe de FLE, on peut traduire les longs textes et les mots difficiles à
déchiffrer à un petit jeu de mots composés des lettres colorée pour créer un climat de
motivation.

3-2 Le jeu, aide à acquérir des compétences :


Le jeu aide à développer l'éducation des compétences". L'impact est important pour lui
d'avoir joué dans le développement des capacités mental de l'apprenant et l’apprentissage qui
consacre une influence importante dans le développement des capacités mentale de
l'apprenant et sur les moyens et l'apprentissage facile. L'ingérence dans la formation des ses
compétences et rencontrer mentale de répondre aux besoins de jeu.

Lorsque l’apprenant joue, il s’engage complètement. Le jeu incite à communiquer avec


les autres et arrive à banaliser ses problèmes de langue. L’apprenant ose parler, essaye, se
trompe, réessaye. Toutes les barrières entre individus tombent et la communication s’établit

39
Weiss F, Jeux et activités communicatives dans la classe de langue, collection « Pratique pédagogique »,
Hachette, 1983.
35
dans un esprit de coopération ou de compétition entre membre d’un groupe dans un climat de
confiance et de sécurité. En effet, le plaisir de parler nait, chez l’apprenant, à partir des
situations de communication variées et ludiques. Susan Halliwell précise que l’apprenant doit
avoir une véritable raison qui le pousse à communiquer.

Martin Kervran insiste sur ce point « Le jeu est une activité de communication qui est
fondée sur le défi : atteindre un tout précis en respectant des règles bien définies. […]. Il
créer le besoin et le désire de maitriser la langue : pour participer efficacement et pour
gagner, il faut écouter, parler et comprendre. Les acquis linguistiques sont présentés fixés ou
révisés dans une situation motivante et naturelle ».40
Martin Kervran veut dire que le jeu aide l'apprenant à communiquer dans un climat de
travail collectif en écoutant .comprenant et parlant pour défendre le point de vue d'une
manière contente.

Dans son ouvrage « les apprenants et l’enseignement des langues étrangères » Charmian
O’Neill explique le pourquoi : « On a souvent eu l’occasion d’insister sur les liens entre
l’activité et l’acquisition linguistique chez les apprenants […]. Dans certains matériaux pour
apprenant on note d’ailleurs une tendance à insister de façon beaucoup plus nette et plus
motivée sur les aspects Kinésiques de l’apprentissage, sur la nécessité de l’implication
physiques dans toute activité en langue étrangère »41. Donc la langue représente un outil pour
atteindre un but.

Le jeu pourrait être dans ce cas un excellent moyen pour y parvenir. Faire associer les
mots aux actions et aux gestes correspondants permet de bien retenir les notions étudiées.

Les apprenants acquiert et apprend à l'exception des activités à jouer et ce qui lui fait
l'acquisition du langage.

3-3 Le jeu, facteur d’acquisition


« L’expérience se personnalise et donc se mémorise mieux car la personne est impliquée »
(Décuré, 1994, p21)

Par l'expérience et l'apprenant d'acquérir l'expérience et les capacités de connaissances en


répétant et lui fait penser à des moyens d’éducation sophistiqués et à chaque fois de
développer des moyens de créativité.

40
Martine Kervran, Enseigner l’anglais avec facilité, éd : Bordas, 2002.
41
Charmian O’Neill, les enfants et l’enseignement des langues étrangères, Didier, 1993, p 239.
36
Quand à Weiss (1983, p 8). « Les jeux et les exercices de créativité »

Les jeux des exercices est d'acquérir des compétences par le jeu à travers crée l'apprenant, et
donne toutes ses énergies créatrices (d’utiliser de façon nouvelle, personnelle, le vocabulaire
et les structures acquis au cours des leçons en les faisant sortir du cadre, du contexte, de la
situation dans lesquels ils les ont appris. Cette utilisation de ce sujet est la nouvelle façon une
étape critique personnelle dans tous les niveaux d'apprentissage est souvent difficile à réaliser
en utilisant des exercices en cours de différentes façons.

A travers l’action l’apprenant arrive à mémoriser mieux, il s’implique profondément dans


ses expériences ; il joue, échoue et rejoue de nouveau. La répétition qui se fait naturellement
de structures aide l’apprenant à fixer l’information dans sa mémoire. Les activités ludiques
représentent une amorce très utile au travail.

4- La variété des activités ludiques


« Un des problèmes importants pour l'élève en difficulté d'apprentissage trouve sa source
dans des activités qui sont les mêmes pour tous ,Des activités ouvertes peuvent faciliter
l'apprentissage .Ces activités ,qui permettent des choix ,peuvent être réalisées par des élèves
de niveaux différents .L'organisation fonctionnelle de la classe ;les ressources humaines et
matérielles favorisent la mise en place d'activités ouvertes ,un soutien matériel approprié aura
un effet positif sur l'auto-apprentissage et sur l'autocorrection. L'aménagement de la classe,
l’institution des règles, la gestion du temps, le rôle des élèves et de l'enseignant sont autant
d'éléments à considérer dans une organisation fonctionnelle de la classe adaptée aux
élèves. »42

Le jeu est l'éducation et le comportement effectif initial dans la société d'acquérir des
compétences communication intellectuelle et culturelle, qui vise à créer une ambiance de
compétition et de motivation.

Jean Pierre Cuq et Isabelle Gruca distinguaient quatre types d’activités dites ludiques :

42
Goupil, Les élèves en difficulté d'adaptation et d'apprentissage ,2ème édition, Gaëtan Morin éditeur. P 99.
37
4-1 Les jeux linguistiques

Dans cette catégorie, vous pouvez déduire tous les jeux qui se rapportent à la langue est
une sorte de processus formel et linguistique, même si l'apprenant est en face d'un jeu, il est
dans ce cas des, la langue traitant des multiples composantes d'activités langagières, en
particulier. «Les jeux grammaticaux, morphologiques, syntaxiques, lexicaux, phonétiques et
orthographiques ».43Donc l'apprenant est capable d'acquérir une langue et ses règles en
jouant.

Dans ce type d’activité nous proposons un exemple de jeu linguistique, celui des :

Mots croisés : c’est un jeu de lettres. Son but est de retrouver tous les mots d’une grille

grâce aux définitions données en annexe. Des définitions sont données pour toutes les lignes

(mots horizontaux) et toutes les colonnes (mots écrits verticalement) de la grille : ainsi les
lots de ces deux directions s’entrecroisent, d’où le nom de « mots croisés »44

Jeux vidéo : Les jeux vidéo utilisent des moyens techniques spécifiques, soit des consoles
de jeu vidéo, des bornes d'arcade, ou encore des ordinateurs. D'invention assez récente (dans
les années 1950), ils ont ouvert le champ à de nouvelles manières de jouer. Plusieurs types de
jeu vidéo ont vu le jour. Voici une liste non-exhaustive :

 Le jeu de simulation
 Le jeu de plates-formes
 Le jeu de rôle
 Le jeu en réseau
4-2 Les jeux de créativité

Le concept de la créativité est pour la majorité des éducateurs didacticiens, et est


associée à la situation du jeu pour voir le travail qui ne peut être évité. En ce qui concerne le
concept de la créativité et de l'innovation et sa relation avec la situation de jeu d'enseignement
« Jeu, langage et créativité », intitulé justement « Créativité », dont il attribut, dans l’article
écrit par Haydée Silva , aux « jeux de créativité les fonctions de développer le potentiel
langagier des élèves en encourageant l’invention et la production pour le plaisir de formes, de

43
Cuq, Jean-Pierre, Gruca, Isabelle, Op cit, p 417.
44
http://fr.wikipedia.org/wiki/ mots-croisés. (Consulté le 22-03-2017.)
38
sens, de phrases, de discours ou de récits originaux, insolites, cocasses*, poétiques, etc., »45 .
Ce type de jeux invite l'apprenant à exploiter tous ses efforts st ses connaissances langagiers
et élargir son imagination pour arriver à créer des mots, des phrases et des expressions ….etc.

De ce fait, les jeux de créativité consistent à exploiter les connaissances langagières


des apprenants d’une manière originale et inédite, citons dans cette catégorie l’exemple
suivant :

Les charades : c’est un jeu qui consiste à créer des mots en à partir des syllabes définies.

4.3 Les jeux culturels

Cette grande partie des jeux de langue exploite les connaissances culturels des
apprenants en les intégrant dans une situation de teste de bagage linguistique à savoir le
vocabulaire et la grammaire, comme les détermine le Dictionnaire du français langue
étrangère et seconde« les jeux culturels qui font d’avantage référence à la culture et aux
connaissances des apprenants »46

L'étudiant est prêt, il va à la table des négociations, il écrit acrostiches lui et le reste de la
classe peut lui poser des questions sur ce qu'il a écrit. Par exemple, on peut se demander: Est-
ce que vous aimez la langue française? Pourquoi aimez –vous cette langue ?

Donc, ce genre de jeu fait appel à l'apprenant de donner d'autres connaissances des
cultures.

4.4 Les jeux dérivés de théâtre

Se sont « les jeux qui transforment la salle de classe en scène théâtrale, les apprenants en
acteurs, et qui reposent sur l’improvisation […], la dramatisation, la directivité […] »47

La nature des jeux de jeu comme base pour les enfants ou motiver les apprenants à
reconstruire un monde fantastique pour développer le champ imaginaire de la connaissance et
de leur fournir des compétences pratiques et de communication. Les activités théâtrales
varient selon les principes suivants :
45
Haydée Silva, La créativité associée au jeu en classe de Français Langue Étrangère, disponible sur
http://www.francparler.org/dossiers/ silva2005.htm
*Cocasses : qui renvois à la comique et les mimes.
46
Cuq, Jean. Piérre, Gruca, Isabelle, cours de didactique de français langue étrangère er seconde, Ed presse
université de Grenoble, p 458.
47
Cuq, Jean. Piérre, Gruca, Isabelle, op cit, p 45.
39
 L’improvisation : Dans ce cas l’apprenant va envisager des situations instantanées
suite à une consigne ou une proposition de son enseignant, il est préférable de
commencer par des situations banales.
Par exemple le projet de vacances en famille.

 La directivité : l'attitude de l'enseignant qui s'appuie sur une certaine représentation de


la répartition des rôles au sein de la classe
Dans cette perspective .l'enseignant possède la savoir, prodigue, les connaissances, tandis
que les élèves rendent des travaux et essaient de produis des résultats et une approche
suppose une soumission aux choix préétablis par l'enseignant.

 La dramatisation: méthodologie audiovisuelle la dramatisation, est une technique


systématisée qui vise la mise en action par les élèves du dialogue de la leçon après
l'avoir mémorisé les élèves le rejouent, ils sont censés ainsi s'identifier aux
personnages et s'approprier leur langage par imitation.

-Les jeux de rôles

Le rôle du jeu dans l'enseignement de la langue, qui est la communication interactive


entre le groupe et chacun d'entre eux joue un rôle dans le développement de la compétence
communicative dans les trois aspects des composants linguistiques, les composantes de la
science et le langage volet social et pratique, et le rôle du jeu a également l'avantage de
développer la capacité intellectuelle pour répondre à ce qui est pas prévu, et d'encourager
l'expression spontanée.

« Un événement de communication interactif à deux ou plusieurs participants ou chacun


joue un rôle pour développer sa compétence sous ses trois aspects : la composante
linguistique, la composante sociolinguistique et la composante pragmatique ,Dans cette
interaction imaginaire et stimulé, l'apprenant doit mobiliser tous les moyens de langage
expressif en corrélation avec la connaissance des sons verbaux, et mime où il devrait être la
communication comme dans l'état d'origine. En d'autres termes, l'étudiant impliqué dans
l'échange de la langue, elle-même linguistique et pratique, il fait face à une situation où il est
appelé Communicatif parler et parole et à se comporter dans un groupe.»48

48
Activités ludiques en classe de FLE ; PDF, disponible sur http://francomania.ru/francomania-old/savoir-
faire/activites-ludiques-en-classe-fle-aspect-theorique.html/ (consulté le 21-03-2017).
40
Don, le jeu de rôle avec lequel nous essayons de reconstituer une situation plus
authentique de communication. Il peut être guidé ou libre. Les apprenants se mettent en
groupe de deux. Une situation de communication est mise en place (personnages, lieu,
objectif de communication, ...). Ensuite, les deux apprenants interagissent dans cette situation
qui ressemble à un contexte authentique.
.
Enfin, on peut dire que l'aspect ludique est une continuation des idées pédagogiques de
Jean-Jacques Rousseau a écrit dans « Emile »: « Donner à l'enfant le désir d'apprendre de
quelque manière que ce soit bon.

5- L’importance des activités ludiques pour les apprenants

Nous savons que l'apprentissage d'une langue étrangère exige la maitrise de la


compétence de l'oral et celle de l'écrit .et pour maitriser ces deux compétences d'une
manière plus facile ,on est invité nous comme des enseignants à jouer sur le moral de
l'apprenant en lui offrant des activités ludiques comme les jeux de mots ,les jeux de
dialogues ,les illustration les bandes ,dessinées...etc.

Ces activités ludiques sont des outils plus efficaces pour chercher les savoirs puis les
acquérir dans un climat de plaisir et de la motivation.

41
Le jeu occupe une place primordiale dans la vie d'un enfant dès son plus jeune âge. Il lui
permet notamment d'apprendre à développer son imaginaire et d'échanger avec les autres...
Explications de Caroline Perez, éducatrice de jeunes enfants.

« Le jeu est aussi important que de lire des histoires ou encore de faire des dessins... Souvent
les parents disent : "Ah, il a joué, donc il n'a rien fait ". Mais pas du tout. Le jeu apprend
énormément de choses. Pour les plus petits, c'est une expérimentation, la découverte de
l'univers qui les entoure. Pour les plus grands, cela leur permet de développer leur imaginaire,
de se construire »49

49
Http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/perez-caroline-quelle-est-l-importance-du-jeu-pour-un-
enfant.shtml, Quelle est l'importance du jeu pour un enfant (consulté le 21/03/2017).
42
Analyse et interprétation

Des données
1 Présentation du questionnaire
Le questionnaire est une suite de questions ouvertes sans souci de structuration.
L’objectif ici consiste à provoquer la production d’un discours autour de la vraie valeur du
ludique dan l’enseignement/apprentissage d’une langue étrangère. Autrement dit, nous
espérons à partir des réponses pouvoir expliquer l’importance de ludique et aussi si les
enseignants apprécient cette méthode et même si elle aboutit à des résultats fiables ou bien
si ce n’est que de la perte du temps, est ce que les jeux sérieux (ludique) sont utilisés par
beaucoup d’enseignants ou que quelques-uns.

Questionnaire

Ce questionnaire est destiné aux enseignants du cycle primaire dans le cadre de la


préparation d'un travail de recherche pour obtenir un diplôme de master académique.

Notre travail intitulé « L'importance des activités ludiques dans l'enseignement/ apprentissage
du FLE.cas des apprenants de 3AP ».
Pour cela nous proposons une série de questions, s’il vous plait veuillez répondre à ces
questions en toute objectivité.

1- Questionnaire destiné aux enseignants de 3ème AP

Renseignements générales :
-Age :……….
-Sexe:……..... Féminin: masculin:
 Combien d'années d'expérience en enseignement possédez-vous au total ?
 Moins 5 ans
 De 5 à 10 ans
 De 10 à 20 ans
 De 20 à 30 ans

-Formation :
-Diplôme :
 Quel est le niveau de vos élèves ?
Très bon Moyen
Bon En dessous de la moyenne

44
1. D’après vous, quelles sont les activités ludiques que vous connaissez ?
Les comptines Les jeux de dialogue
Les jeux de mots Autres
2. Travaillez –vous les activités ludiques dans la classe?

Oui Non
 Pourquoi…………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………..

3. Quelles sont les activités que vous travaillez avec vos apprenants ?
Les comptines Les jeux de mots Autres

 Pourquoi…………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………..

4. Est-ce qu’il une différence entre une activité ludique et le jeu de rôle ?

Oui Non

5. Citez la différence en quelques lignes.

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

6. D'après vous, les apprenants aiment –ils les activités ludiques ?

Oui Non

 Pourquoi…………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………

7. Les activités ludiques favorisent les apprenants à comprendre les leçons ?

Oui Non

 Pourquoi…………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………

8. Quelle est la meilleure activité ludique d'après vous ?

Les jeux de mots Les comptines Le jeu de rôle

45
9. Quelles sont les activités dans lesquelles vous utiliser les illustrations ?

Lecture Oral Comptine Exercice


10. Quelles sont les supports didactiques que vous préférez ?
Support écrits Support audio
Support audio visuels (image, vidéo)
 Pourquoi…………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………

1-1 Techniques de mise en œuvre pour le déroulement de l’enquête

Afin de confirmer nos hypothèses nous avons fait une enquête dans une école primaire

pour toucher le vrai monde des apprenants de 3ap et obtenir des résultats qui peuvent nous

aider à réaliser nos objectifs.

1-2 Enquête auprès des enseignants du FLE au cycle primaire :

Notre enquête est réalisée au niveau primaire, durant la semaine du 5 au 15mars 2017
auprès des enseignants exerçant au cycle primaire.

C’est à travers ces paramètres que nous avons pu décrire la situation de l’enseignement
du FLE au cycle primaire à dote l'apprenant d'un outil de communication et d'expression lui
permettant d'utiliser ses acquisitions langagières pour déterminer le rôle de l’activité ludique
et activités scolaires ,personnelles et sociales et d'accéder directement à l'information et au
savoir universel.

L'enseignement de français au cycle primaire a pour but de développer chez le jeune


apprenant des compétences de communication pour une interaction orale (écouter /parler) et à
l’écrit, (lire /écrire) dans des situations scolaires adaptées à son développement cognitif.

2 Analyse et interprétation des données :

Pour aider l’exploitation des résultats obtenus, nous avons dans un premier temps,
engendré des tableaux et des histogrammes synthétisant les déclarations données pour chaque
question.

46
 Question : Combien d'années d'expérience en enseignement possédez-vous au total ?
L'expérience Pourcentage
d'enseignement
Mois de 5 ans 30%

De 5 à 10 ans 0%

De 10 à 20 ans 10%

De 20 à 30 ans 60%

Graphique : De l'expérience en enseignement

Tableau: De l'âge des enseignants

L'âge Nombre de maîtres Pourcentage


De 40à 55 ans 06 60%
De 30 à 40 ans 00 0%
De 23 à 30 ans 04 40%

47
 Analyse des résultats du tableau d'expérience en enseignement et de l'âge des
enseignants
Les questions observant distribués aux mêmes professeurs qui ont montré que 90% d'entre
eux sont des hommes et 10% des femmes dues en général à compter les maitres ;les hommes
sont plus nombreux que les femmes ;et cela est dû à la nature des disciplines scolaires dans la
langue française , et l'âge a un grand rôle ou plus que les hommes âgés de 45 à 55 ans la plus
grand proportion de pourcentage suivis par les hommes âgés qui rapport 27 à 35 ans ,et avait
également connu un rôle important lorsque la proportion d'hommes qui ont acquis leur
expérience allant de 20à 30 la plus grande proportion .

 Question: « Quel est le niveau de vos apprenants ? »


Très bon Moyen
Bon En dessous de la moyenne
Tableau : «Le niveau des apprenants »

Réponses Nombre de maîtres Pourcentage

Bon 05 50%
Moyen 03 30%
Très bon 02 20%
En dessous de la 00 00%
moyenne

Graphique: Le niveau des apprenants

48
Présentation des résultats :

L'examen du résultat, nous permet de remarquer qu’un grand nombre d’enseignants


qui est 50% environ trouve que les apprenants ont un niveau bon. 30% ont un niveau Moyen
0% sont au-dessous de la moyenne .par contre le niveau (très bon) est de 20%.cela signifie
qu'elle est entre le bon et le moyen, mais ils ont privilégié pétrir l'année et toujours le
premier apprentissage de langues aussi. Ils sont encore des débutants.

3.2 Analyse du questionnaire


Question N°01 :D'après vous, quelles sont les activités ludiques que vous connaissez ?
Les comptines Les jeux de dialogue
Les jeux de mots Autres

Tableau N°01 :« Les activités ludiques que vous connaissez»

Réponses Nombre de maitres Pourcentage

Les comptines 07 37%

Les jeux de mots 05 26%

Les jeux de dialogue 06 32%

Autres 01 05%

Graphique N°1 : « Les activités ludiques que vous connaissez»

49
Présentation des résultats :

L'examen du résultat nous permet de remarquer que les enseignants disent que
l’origine des difficultés de leurs apprenants est à 37% dues aux comptines,32% aux jeux de
dialogue, de l’orale et pour terminer, 26% les jeux de mots au sujet du fonctionnement de la
langue.5% pour les autres.

Commentaire:

37% des enseignants qui préfèrent les comptines et32% les jeux de dialogue pour
faciliter d'apprentissage et pour améliorer la prononciation des apprenants, 26%les jeux de
mots pour connaitre les lettres , les sons ,les , devinettes et les mots croisés.

Question N°02 :Travaillez-vous les activités ludiques dans la classe ?


Oui Non

Tableau N°02 :« les activités ludiques pratiquées dans la classe »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage

oui 09 90%

Non 01 10%

Graphique N°2 : « Les activités ludiques dans la classe »

50
Présentation des résultats :

Concernant cette question, nous avons compté 90% qui disent oui au sujet, travaillez-
vous les activités ludiques dans la classe et 10% ont dit non.

Commentaire:

90% des enseignants qui travaillent les activités ludiques dans la classe pour changer
le rythme de la classe .et créer un climat de motivation pour maitriser la langue , les activités
ludiques jouent un rôle très important pour mettre l'apprenant dans une situation
d'apprentissage facile et l'intégration des apprenant de FLE et pour faire attirer l'attention des
apprenants et pour faciliter la compréhension et faciliter la tâche aux apprenants .la plus part
d' enseignants travaillent avec l'approche par compétences.

Question N°03 : Quelles sont les activités que vous travaillez avec vos apprenants ?
Les comptines Les jeux de mots Autres

Tableau N°03:« Les activités qui travaillent avec les apprenants»

Réponses Nombre de maitres Pourcentage

Les comptines 06 46%

Les jeux de mots 05 39%

Autres 02 15%

Graphique N°3 : « Les activités qui travaillent avec les apprenants»

51
Présentation des résultats :

Pour cette question, nous avons eu des réponses variées, 46% pour les comptines, 39%
pour les jeux de mots et 15% pour les autres.

Commentaire:

46% des enseignants qui préfèrent les comptines comme des activités ludiques
travaillées avec les apprenants dans la classe, les comptines sont motivantes et aident à
enrichir le stock lexical des apprenants.

39% des enseignants ont choisis le jeu de rôle pour enrichir le bagage linguistique et
améliorer l'oral chez l'apprenant.

Question N°04 : Est –ce qui 'il y a une différence entre une activité ludique et le jeu rôle ?

Oui Non

Tableau N°04:« La différence entre une activité ludique et un jeu de rôle »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage


Oui 07 70%
Non 03 30%

Graphique N°4 : « La différence entre une activité ludique et un jeu de rôle »

Présentation des résultats :

52
70% des enseignants ont répondu par oui ; il y a une différence entre une activité
ludique et un jeu de rôle, et 30% qui ont répondu par non.

Commentaire:

70% des enseignants qui ont dit qu'il y a une différence entre une activité ludique et un
jeu de rôle parce qu'une activité ludique est une activité amusante ,récréative divertissante
orientée vers un objectif d'apprentissage mais un jeu de rôle est une interprétation d'un rôle
d'un personnage dans un dialogue ou dramatisation d'une pièce théâtrale .une activité ludique
peut être en groupe ou individuelle mais jeu rôle est en groupe .et on peut récréer par contre le
jeu de rôle, il faut le mémoriser .le jeu de rôle est une technique ou une activité par la quelle

On invite une grand public et l'activité ludique c'est un jeu d'exercice il se profile une simulie
de structure.

Question N°06 :D'après vous, les apprenants aiment –ils les activités ludiques ?

Oui Non

Tableau N°06:« Les apprenants aiment ils les activités ludiques»

Réponses Nombre de maitres Pourcentage


Oui 10 100%
Non 00 0%

Graphique N°6 : « Les apprenants aiment ils les activités ludiques »

53
Présentation des résultats :

Tous les apprenants aiment les activités ludiques.

Commentaire:

100% des apprenants aiment les activités ludiques pour respirer et sortir du climat des
leçons et des activités écrites, ils jouent et apprennent et de nature l'enfant aime jouer. Elles
donnent un bon apprentissage; les activités ludiques servent à la simulation pendant
l'apprentissage et la motivation des apprenants dans la classe.

Question N°07: Les activités ludiques aident –elles les apprenants à comprendre les leçons?
Oui Non

Tableau N°07:«Les activités ludiques favorisent les apprenants à comprendre les leçons »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage

oui 10 100%

Non 00 0%

Graphique N°7 : «Les activités ludiques favorisent les apprenants à comprendre les leçons»

Présentation des résultats :

100%des apprenants peuvent comprendre les leçons à l'aide des activités ludiques.

54
Commentaire :

100% des apprenants peuvent comprendre les leçons à l'aide des activités ludiques
parce qu'elles sont amusantes, motivantes, différentes d'autres activités et faciles, ils
rejoignent le concret et le semi-concret à la parole, quand l'apprenant a respiré un peu il peut
donner d'autres choses intéressantes et aussi les activités ludiques aident les apprenants à
comprendre les leçons et travaillent les activités de la lecture et l’écrit.

Question N°08 : Quelle est la meilleure activité ludique d'après vous?

Les jeux de mots Les comptines Le jeu de rôle

Tableau N°08 :« La meilleure activité ludique »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage


Les jeux de mots 05 46%
Le jeu de rôle 02 18%
Les comptines 04 36%

Graphique N°8 : « La meilleure activité ludique »

Présentation des résultats :

46% des enseignants ont choisi les jeux de mots comme une meilleure activité ,36%
ont dit les comptines et 18% ont déclaré par le jeu de rôle.

Commentaire :

Le jeu de mots c'est la meilleure activité ludique pour les apprenants et les
enseignants car elles aident à améliorer l'oral et développer l'intelligence chez l'apprenant et

55
aussi elles le cultivent les jeux de rôle a tenu la deuxième activité pour les enseignants car
elles développent la spontanéité de l'apprenant et travaillent l'oral et l'écrit les comptines sont
la dernière meilleure activité ludique pour les enseignants car elles aident les apprenants à
maitriser l'oral pour travailler l'écrit.

Question N°09 : Quelles sont les activités dans lesquelles vous utilisez les illustrations ?

Lecture Oral Comptine Exercice

Tableau N°09 :« Les activités et les illustrations »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage


Lecture 08 34%
Oral 08 33%
Comptine 07 29%
Exercice 01 4%

Graphique N°9 : « Les activités et les illustrations »

Présentation des résultats:

Pour cette question, nous avons eu des réponses variées, 34% ont répondu par la
lecture, 33% par l’oral, 29% par les comptine et 4% par les exercices.

Commentaire:

Les illustrations sont très importantes pour faciliter la lecture, améliorer l'oral
mémoriser les comptines et travailler les exercices.

56
Question N°10 : Quelles sont les supports didactiques que vous préférez ?

Support écrits Support audio


Support audio visuels (image, vidéo)

Tableau N°10 :« Les supports didactiques que vous préférez »

Réponses Nombre de maitres Pourcentage


Supports écrits 03 22%
Supports audio 02 14%
Audio visuels (image, 09 64%
vidéo)

Graphique N°10 : « Les supports didactiques que vous préférez »

Présentation des résultats:

Un grand nombre d’enseignants 64% qui ont préféré l'utilisation des supports
didactiques audio visuels dans leurs apprentissages, 22% ont choisi des supports écrits et
14% ont choisi des supports audio.

Commentaire :

La majorité de l'enseignants aiment de travailler avec les supports audio visuels ce


qui montre ses efficacités dans l'apprentissage de la langue .les supports didactiques aident à
avoir une bonne écriture et l'audio-visuel aide à comprendre et donc l'apprenant peut parler
librement ,et les apprenants aiment la concrétisation ,pour faire combiner entre la langue
orale et celle écrite ….les jeux sont des occasions pour l'apprenant pour apprendre la langue ,
par la mémorisation et la production orale en situation .La compréhension vient en jouant .

57
L'apprentissage chez les apprenants a besoin des supports didactiques pour le faciliter.
On conclure, que les activités ludiques sont des activités plus larges et très
intéressantes dans l'enseignement/apprentissage du cycle primaire car elles permettent à
motiver, s’amuser, apprendre et donc à maitriser la langue étrangère.

3 Description de corpus:

Pour concrétiser notre expérience, nous avons choisi les apprenants d’une classe de
3èmeAP (premier année langue étrangère) à l’école (Mehieddine Ali Ben Maamar-Abla-) –
Tébessa-Chéria-, le nombre des apprenants est de 16sexes différents, 08 filles et 08 garçons
âgés de 08 ans jusqu'à 09 ans.

Les supports pédagogique s'utilisés en classe de l'oral sont le livre (le manuel scolaire,)
tableau, jeux, chansons …etc.

Le manuel scolaire est un support didactique de base indispensable sous forme d'un
livre , ouvrage qui représente un outil de travail .l'outil audio peut présenter une chanson, un
conte, un dialogue, les écoutes des apprenants aux produits sonores vont l'aidera construire
une idée sur le contexte qui va l'amener vers une production orale au moment de répondre aux
questions posées.

4 Description du manuel scolaire de 3AP:


-Titre du manuel : Mon premier livre de Français
-Auteurs : Mina M’hamsadji –Tounsi I.E.E.F
Anissa Bezoucha P.E.S
Sadjia Mazouzi-Guesmi M.E.F
Illustrations et maquette : Louisa L’hocine
-Editeur : ONPS (Office national de presse scolaire) 2014/2015

-ANNEE SCOLAIRE : 2014/2015


-NIVEAU : 3ème A.P
 Projet 1 : Réaliser un imagier thématique sur l’école pour la présenter au concours
inter-écoles.
 Projet 2 : Confectionner une affiche illustrant des consignes de sécurité routière pour
la présenter à une autre classe.
 Projet3: Réaliser la fiche technique d’un arbre fruitier pour la présenter à l’exposition
de la journée mondial de l’arbre, le 21 mars

58
 Projet4: Confectionner un dépliant illustré sur la préservation de l’environnement
pour l’afficher dans la classe.
Le manuel de l'élève de 3éme AP est édité par le G.S.D. (groupe de spécialistes la
discipline) il a été homologué par la commission d'homologuée et d'approbation de L'INRE
(ministère de l'éducation nationale).
Ce livre est élaboré pour apprendre aux jeunes enfants une nouvelle langue il est considéré
comme un intermédiaire qui réalise et va pour assurer ce premier contact d'un lange étrangère
.Le manuel de 3ème AP structuré d'une attirable, qui fait l'enthousiasme des enfants (des
couleurs, des dessins et des images différentes).
La première page de ce livre est réservée à une introduction rédigée par des auteures
(groupe de spécialiste) ou lis présentent le fonctionnement de livre et son organisation.
Just après cette introduction, le sommaire est présente par : quatre projet, qui se sont illustrés
par des différentes images présentant l'environnement de l'élève : l’école, la route, la classe
ces projets sont intitulés et indiqués par le numéro des pages au-dessous de ces quelque pages
sont réservées à d'autres activités : histoires à écouter lexique illustré et phonatoire.
L'activité de l'oral : pour s'entrainer à communiquer, on trouve : un dessin de deux enfants
avec des gestes, et une écriture démonstrative juste en haut de cette «j'écoute et je dialogue».
L'activité de l'écrit : pour bien maitriser le geste graphique et apprendre les normes de
l’écriture, le manuel est souligné d'une façon semblable à celle du cahier, en montrant
clairement les lignes et interlignes.
Je constat que ce manuel mit l'accent dans un premier, sur le développent de l'oral à
travers la lecture et développent de l'écoute pour apprendre des mots nouveaux, dans un
2émelieu, il s'intéresse à l’écrit, en exploitant des mots étudies pour la rédaction des petits
messages.
Globalement ce manuel se base sur la découverte et l'intégration de l'apprenant dans le
processus d'apprentissage d'une nouvelle langue étrangère (FLE)

59
Dans le Manuel, IL existe quatre projets, chacun de ces projet comporte trois séquences, nous
avons pris l’initiative de les citer en détail:
Projet 1: Réaliser un imagier thématique sur l’école pour le présenter au concours inter-
écoles.
-Séquences du projet 1
Ma nouvelle école.
Mes camarades de classes.
Mon métier d’élève.
Projet 2: Confectionner une affiche illustrant des consignes de sécurité routière pour la
présenter à une autre classe.
-Séquences du projet 2
- Je suis piéton
- Je suis passager
- Je respecte le code de la route
Projet 3: Réaliser la fiche technique d’un arbre fruitier pour la présenter à l’exposition de la
journée mondiale de l’arbre, le 21 mars.
-Séquences du projet 3
60
- Le coin vert
- Au marché
- La fête de l’arbre
Projet 4: Confectionner un dépliant illustré sur la préservation de l’environnement pour
l’afficher dans la classe.
-Séquences du projet 4
- J’économise d’eau
- J’économise l’électricité
- Je protège mon environnement
Dans chaque séquence on trouve les activités suivantes:
- L’oral : J’écoute et je dialogue (acte de parole)
- Lecture (je prépare ma lecture)
- Je lis (je lis à haute voix)
- Activité de lecture
- J’écris (je copie sur mon cahier) - Comptine

Sur la page suivante, on trouve le sommaire, là, est mentionné chaque projet avec les numéros
de pages accompagnés.

61
5 Des activités pour les apprennent :

 La séance Nº1 :
Activité «le travail en groupe » :
Tout d'abord l'enseignante invite les apprenants à faire la comptine (C'est la rentrée) puis
la comptine (en sortant de l’école).
Ensuite, elle fait une révision des sons étudiés en utilisant les jeux de mots.
Les apprenants sont invités à former des mots en collant deux ou trois syllabes …etc.

62
Après la révision, l’enseignante a invité ses élèves à exécuter les activités en déchiffrant
les mots sur le livre puis en soulignant /entourant /coloriant les sons ou les mots visés.

Les apprenants font les activités en discutant et en corrigeant leurs erreurs.

Oral Production :

D’abord, l’enseignante invite les apprenants à jouer le dialogue de la séance précédente en


offrant le matériel qui aide les enfants à dramatiser ce dialogue en faisant les gestes et les
mimes.

Au fur et à mesure, l'enseignante corrige la prononciation et motive ses apprenants.

Ensuite, elle a invité ses apprenants à faire parler, les gravures en faisant le dialogue de la
séance présentée.

L'enseignante toujours contrôle ses élèves en corrigeant leur production orale.

La séance Nº 2 :
 Activité : « Situation d'intégration » :
L'enseignant comme d'habitude a invité les apprenants à réciter une comptine.
Puis elle a posé des questions aux apprenants :
 Comment s'appelle l'arbre qui nous donne des bananes ?
 Comment s'appelle l'arbre qui nous donne des fraises ?
 Comment s'appelle l'arbre qui nous donne des pommes ?
 Comment s'appelle l'arbre qui nous donne des cerises ?

63
Les enfants répondent aux questions posés : l'arbre qui donne des bananes…etc.

Un bananier, un fraisier, un pommier, un cerisier.

L’enseignante a collé le dessin du cerisier et le dessin d'un panier des fruits sur le tableau.

Elle a invité les apprenants à lui montrer le fruit du cerisier (les cerises) les apprenants sont
invités à répéter le nom du fruit. Elle demande aux apprenants de dessiner le fruit du cerisier
sur une feuille blanche et écrire son nom.

La séance Nº 3 :

 Activité : « Oral poésie » :


L'enseignante a invité ses apprenants à réciter la comptine mémorisée depuis les séances
précédente.

64
Après elle a .écrit la 1ere partie de la nouvelle comptine sur le tableau .Elle a fait une
lecture à haut voix de cette partie en expliquant les mots par les gestes .le mime et les
gravures .Elle a ensuite invite les apprenants à répéter les vers l'un après l'autre en invitant les
apprenant à les répéter en respectant la musique adaptées .

La séance Nº4 :

 Activité : « Evaluation : Exercice écrit » :


L'enseignante a commencé sa séance par la révision des sons déjà vus par le jeu de mots.

Elle a choisi un exercice en l'écrivant sur le tableau.

L'enseignante a invité les apprenants à lire la consigne puis les mots en coupant les
syllabes collectivement.

Les apprenants ont fait l'exercice sur le tableau. Puis sur le cahier de classe l'enseignante
control et corrige la position et le travail des apprenants.

D’abord, l’enseignante a posé des questions sur la partie de l'histoire qui est enseignée
dans la séance précédente.

Elle a Demandé aux apprenants à rester tranquilles pour raconter la 2ème partie de
l'histoire en expliquant les mots par les gestes, les mimes et les dessins.

Enfin, elle a posé des questions aux compréhensions globales de cette partie de l'histoire.

65
66
L’éducation par le jeu, aussi connue sous le nom de Ludo-éducation n’est autre que
l’association de l’éducation et la distraction. Le concept vise à instruire et socialiser l’enfant
en intégrant des leçons dans des formes de divertissement telles : les programmes de
télévision, les jeux vidéo, les programmes multimédias ou encore par la musique. Quoi qu’il
en soit, il est important que l’enfant n’ait pas la sensation de travailler pendant qu’il s’amuse.
En perpétuelle évolution, cette approche se diversifie tant que possible en intégrant à chaque
fois un contenu éducatif. Le support le plus utilisé n’est autre que les médias dont la radio, la
presse et le plus exploité est Internet.
Le jeu est indispensable à l’enfant surtout chez les plus jeunes. Le fait d’associer
apprentissage et divertissement est un concept intéressant faisant intervenir le jeu. Ce dernier
ne nécessitant aucun effort spécifique, il autorise l’enfant à s’instruire tout en s’amusant. Le
principe est aussi valable pour les enfants que les adolescents. Grâce au jeu, l’enfant n’est
soumis à aucune pression et progresse à son rythme. Il est important de noter qu’il ne faut en
aucun cas s’attendre à un « résultat » en mettant à la disposition de votre enfant tel ou tel jeu.
Il contribue considérablement au développement moteur de la manière la plus simple possible.
C’est également un moyen de développer la communication entre les enfants et les parents.
Activité de jeu ou un travail de volontaire, effectué dans les limites de temps et de lieu selon
certaines règles et règlements acceptés et approuvés par les praticiens, et être obligatoire et
définitive en elle-même, et est accompagnée par la pratique du jeu est quelque chose de la
tension, l'anticipation, la joie et la certitude.
Il est une activité ou un groupe de couleurs activité organisée, exercée par un seul ou dans un
groupe, pour atteindre très spécifique. Cela va selon les règles de son concept.
Prévoir ceux qui ont exercé un certain sens du plaisir et de l'intérêt sans dommage. Être basé
sur l'esprit de compétition amicale avec soi-même et avec les autres.
Et jouer peu importe combien de formes, est une sorte de libre activité pratiquée par
l'organisme exercice automatique n'est pas destiné derrière seulement le plaisir de l'exercice,
ce qui est naturellement années inclinées, bien que différentes formes d'âge à l'autre et d'une
communauté à l'autre, Jouer à ce qui est le tissu de l'imagination d'un enfant et sa création, de
l'environnement qui vient comme les jeux automatiquement du même enfant.
Que l'utilisation des jeux éducatifs, répartis est depuis longtemps dans le domaine de
l'éducation depuis. Les écoles ont commencé à se livrer à des activités où les premiers
enseignants sont des opportunités pour leurs étudiants
En faisant le jeu de rôle à jouer, comme délirant dans le jeu, et la réincarnation de caractères.
Les médecins et les patients ... et ainsi de suite …..

68
Mais dans les années soixante du siècle, popularisé l'utilisation des jeux éducatifs dans
les écoles. Les établissements d'enseignement supérieur, et dans les domaines des
universitaires différents.
Le cycle primaire c'est la base de tous les autres cycles, c’est pour cela on a besoin de
développer la situation d'enseignement /apprentissage relative à ce cycle.
La langue Française est une langue étrangère qui fonctionne en parallèle avec la langue mère
c'est pour cela il faut mobiliser les différents outils pour aider les apprenants à maitriser cette
langue .les activités ludiques sont l'un des outils didactiques qui cherche a facilité
l'apprentissage et aimer la langue cible .On a fait une étude qui a pour objectif de connaitre
l'importance des activités ludique dans l'apprentissage du FLE chez les apprenants de 3AP.
On a assisté quelques séances d’observation, on a fait aussi des séances pratique pore obtenir
un résultat .On a remarqué que les activités ludiques font beaucoup de plaisir aux apprenants
.et grâce à ce plaisir les apprenants ont pu comprendre, participer, communiquer et résoudre
leurs problèmes facilement .et d'après le questionnaire, nous avons remarqué que les
enseignants préfèrent travailler des activités ludiques parce que pour eux, ces activités aide à
transmettre et acquérir les connaissances.
Finalement, on a constaté que d'aspres notre expérience que ludique est un outil très important
dans l'acquisition des savoirs surtout au cycle primaire tout en espérant que notre recherche
sera une porte aux autres thèmes afin d'améliorer l'enseignement /apprentissage de la langue
Française en Algérie.

69
OUVRAGES
 François Y. Doré et Pierre Mercier: Fondements de l'apprentissage et de la cognition
;Gaëtan Morin, Edition . 1993,. 496 Pages .
 Jean-Noël Foulin, Serge Mouchon : PSYCHOLOGIE DE L'EDUCATION .Dépôt légal,
Edition octobre 2001. 127 Pages .
 Jean- Piérre Cuq, , Isabelle, Gruca: cours de didactique de français langue étrangère
seconde ,Ed presse université de Grenoble , Edition 2003 , 304 Pages.
 Georgette Goupil: Les élèves en difficulté d'adaptation st d'apprentissage ,4eme édition,
Gaëtan Morin, Edition .2014 .360 Pages.
 Nicole De Grandmont: La pédagogie du jeu ; jouer pour apprendre, université
De Boeck ; Edition Bruxelles, Edition 1997.112 Pages .
 MICHEL Perraudeau : Les cycles et la différenciation pédagogique . Edition ,Février
2001. 168 Pages .
 Nicole De Grandmont: pédagogie du eu, jouer pour apprendre, Edition 1997. 112 Pages.

MEMOIRES CONSULTES

 Ahlem Taghezout : L’activité ludique dans l’apprentissage des mots en français langue
étrangère, Mémoire de master, Université d’Oran, Algérie, 2008/2009 ,160Pages.
 BOADIWAA MAAME AMA (PG 7361312) : L’importance des activités ludiques
dans l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère «LE CAS DES
APPRENANTS D’ASANTEMAN SENIOR HIGH SCHOOL », MASTER OF
PHILOSOPHY (FRENCH), UNIVERSITY OF SCIENCE AND TECHNOLOGY IN
PARTIAL FULFILLMENT OF THE REQUIREMENT FOR THE AWARD OF THE
DEGREE, MARCH, 2015, 90 Pages
 HAMZA Sara : L’activité ludique comme outil pédagogique
favorisant « L’acquisition de vocabulaire dans une classe de FLE », Mémoire de
master, Université MOHAMED KHIDER -BISKRA, 2014/2015,43 Pages .
 SMAIDA Aida : L’impact des activités ludiques sur la compréhension de l’écrit,
Mémoire de master, Université MOHAMED KHIDER -BISKRA, Juin 2013.Pages 59

71
DOCUMENTS PEDAGOGIQUES

 Fiche pédagogique d’une activité orale et écrit .


 Manuel scolaire de 3AP.

DICTIONNAIRES

 Jean- Piérre Cuq; Isabelle Gruca: cours de didactique de français langue étrangère
seconde ,Ed presse université de Grenoble , édition 2003, 304 Pages .
 R.Galisson et Coste ,Dictionnaire Didactique des langues, Edition Hachette. Paris
1976, 351 Pages.
 Fédération internationale des professeurs de français, Le Français dans le
Monde, Librairies Hachette et Larousse, Edition 2004 ,366 Pages .
 Josette Rey –Debove Le Robert, dictionnaire de français. Paris Edition 1991 Pages
 GAFFIOT Félix, le Gaffiot de poche, dictionnaire Latin Français, France.
 Paris, Hachette- livre, Edition 2001,116 Pages .
 Nouveau Dictionnaire de français, Larousse . Edition 2006,1650 Pages .

ARTICLES :

 DREGE Isabelle, FOUCHER Stéphanie, (2005) : Licence de Science, Technologies et


Santé Parcours Pluridisciplinaire, Cours de psychologie de M PULIDO, article, Le jeu à
l’école (Consulté le 21-03-2017 à 15: 15 ).
 Jean Château : Le jeu de l'enfant après trois ans, sa nature, sa discipline: Introduction à
la pédagogie. Paris : Librairie philosophique J.VRIN Edition 1979 (Consulté le 22-07-
2017 à 12:11).
 KANOUA, S: Culture et enseignement du français en Algérie, édition Synergies
Alger.(Consulté le 18/03/2017 à 13:42 ).
 Sigmund Freud : Principe du Plaisir et Névrose traumatique. Principe du Plaisir et Jeux
d'enfants, in "Au-delà du principe de plaisir" Edition (1920), chap. 2, 2010 (Consulté le
19-03-2017 à 14:33).

SITOGRAPHIE :

 www.larousse.fr/dictionnaire/français. (Consulté le 11/02/2017 à 15:55 ).

 http://www.uclouvin.be/cps/ucl/adri/document/le-jeu-en-classe-de-FLE.pdf. (Consulté le
20/02/2017 à 16:55 ).
72
 http://fr.wikipedia.org/wiki/mots-croisés. (Consulté le 02/03/2017 à 14:23 ).
 http://www.francparler.org/dossier/Silva 2005.(consulté le 15/03/2017 à 11:45 ).
 https://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/adri/documents/Le_jeu_en_classe_de_FLE.pdf .
(Consulté le 25/03/2017 à 16:45 ).
 http://www.imagineo.ca/Blogs/48/25/ PDF (Consulté le 11/04/2017 à 13:14 )
 /http://www2.aclyon.fr/etab/ien/ain/bourg2/IMG/pdf (Consulté le 18/03/2017 à 12:11 )
 www.pdffactory.com. (Consulté le 10/03/2017 à 10:22 ).
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_%C3%A9ducatif_alg%C3%A9rien,
(Consulté le 23/03/2017 à 15:26 ) ..
 /http://checharfle.unblog.fr/PDF.Le Français au Cycle Primaire ; PDF. (Consulté le 25-
03-2017).
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_%C3%A9ducatif(Consulté le 27-03-2017 à 18:22).
https://fr.wikipedia.org.(Consulté le 28/03/2017 à 11:45).
 http://www.journaldesfemmes.com(Consulté le 28/03/2017 à 14:33).

 http://ot-ds.sipr.ucl.ac.be/cps/ucl/doc/adri/documents/Le_jeu_en_classe_de_FLE.pdf
(Consulté le 29/03/2017à 12:45).

73