Vous êtes sur la page 1sur 23

Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Remerciements

Je tiens tout d’abord à remercier la direction régionale de la société


Tunisie Télécom de m’avoir accueilli dans ses locaux.

Par ailleurs, je voudrais remercier mon encadreur M.Kais DIMASSI,


ingénieur électrique,
électrique, pour sa disponibilité
disponibilité et son assistance
assistance qui ont assuré le
bon déroulement de mon stage.

Je tiens également à remercier tout particulièrement et à témoigner


toute ma reconnaissance aux techniciens et ouvriers, principaux intervenants
dans l’expérience enrichissante qui m’a été offerte.

1
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Sommaire

Introduction ....................................................................................................4
1- Présentation générale de Tunisie Télécom ................................
................................................5
................5
1.1 Historique ........................................................................................................... 5
1.2 Organigramme ....................................................................................................6
1.3 Infrastructure ......................................................................................................

2- Service Technique en détails: ...............................


...............................................................
....................................
....8
2.1 Centre de commutation : .........................................................................................8

2.1.1 Les fonctions du centre : ...............................................................................................


............................................................................................... 8

2.1.2 L’organisation du centre :.............................................................................................. 9

2.2 Centre de transmission : ........................................................................................ 11

2.2.1 Les fonctions du centre : ...................................................................


............................................................................................
......................... 11

2.2.2 L’organisation du centre : ..................................................................


...........................................................................................
......................... 12

2.2.3 Les équipements du centre : ......................................................................................


...................................................................................... 12

2.3 Centre de construction des lignes:.....................


.......... ......................
......................
......................
......................
....................
......... 14

2.3.1 Les fonctions du centre : .............................................................................................


............................................................................................. 14

2.3.2 L’organisation du centre : ..................................................................


...........................................................................................
......................... 15

3. Tâches effectuées : .................................


..................................................................
...................................................
.................. 16
3.1 .Centre de commutation et centre de transmission : : ............................................ 16
3.2.Centre de construction de ligne : : ..........................................................................7
3.2.1 Nouvelle installation : .............................................................
.................................................................................................
.................................... 71
3.2.2 Relèvement
Relèvement de dérangements : ....................................................................
...............................................................................
........... 7
3.2.3 Autres travaux : .........................................................................................................
......................................................................................................... 20

4- Vie socioprofessionnelle : .............................


.............................................................
.............................................
............. 21
4.1 Relations horizontales ........................................................................................... 21
4.2 Relations verticales ................................................................................................ 21
4.3 Relation avec le client .....................
.......... ......................
......................
......................
......................
......................
......................
..............
... 21
4.4 Motivation............................................................................................................. 22

Conclusion .................................................................................................... 23

2
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Liste des figures

Figure 1 :Architecture d’un autocommutateur................................................. 8


Figure 2 : Répartiteur Général ........................................................................ 71
Figure 3 : Réglettes horizontales ……………………………………………………….. ........ 77
Figure 4 : Réglettes verticales ........................................................................ 77
Figure 5 : Principe de Multiplexage par TNM................................................... 7

Figure 6 : Principe de Multiplexage par TNE ................................................. 7

Figure 7 : BTS -vue interne ........................................................................... 7

Figure 8 : BTS -vue externe .......................................................................... 7

Figure 9 : Réseau téléphonique .................................................................... 7

Figure 10 : Sous répartiteur(SR) ..................................................................... 78

Figure 11 : Point de Concentration(PC) ......................................................... 78

3
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Introduction

Crée en 1996, Tunisie Télécom est fière d’avoir une histoire intimement liée à celle de
la télécommunication en Tunisie. Ce n’est pas un hasard si le nom « Tunisie Télécom»
incarne encore aujourd’hui tradition, qualité, longévité , performance et innovation
technologique. Depuis sa création, Tunisie Télécom œuvre à consolider l’infrastructure des
télécoms en Tunisie, à améliorer le taux de couverture et à renforcer sa compétitivité. Elle
contribue également activement à la promotion de l’usage des TIC et au développement des
sociétés innovantes dans le domaine des télécoms.

Pionnière du secteur des télécoms en Tunisie, Tunisie Télécom a établi un ensemble


de valeurs définitoires qui place le client au centre de ses priorités. L’adoption de ces valeurs
se traduit en particulier par une amélioration continue des standards de l’entreprise et de la
qualité des services .C’est au sein de sa direction régionale à Mahdia que j’ai effectué mon
stage ouvrier, la télécommunication étant l’un de mes centres d’intérêt.

Lors de ce stage d’une durée d’un mois, j’ai été affecté au service technique. J’avais
pour objectif de m’intéresser exclusivement aux aspects techniques, organisationnels et
sociaux qui règnent au sein de la société. La synthèse des informations et de l’expérience
acquises tout au long du stage feront l’objet de ce rapport.

Une présentation générale de l’entreprise sera tout d’abord fournie. Par ailleurs, ce
rapport donnera une description détaillée du service technique, pour ensuite décrire
précisément les tâches que j’ai effectuées au sein de ce même service. Il traitera enfin des
aspects sociaux et humains de la vie ouvrière au sein de l’entreprise.

4
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

1- Présentation générale de Tunisie Télécom :

1.1 Historique

La société Tunisie Télécom a été crée en 1995 par la loi 95-36 qui a défini sa forme
 juridique comme étant un établissement public à caractère industriel et commercial placé
sous la tutelle du ministère des communications ,le principal objectif étant d’assurer les
activités relatives aux domaines des communications conformément à la législation et la
réglementation en rigueur. L’entreprise proposait dès lors à sa clientèle privilégiée une large
gamme de services dans le domaine de la télécommunication.

Après avoir changé son statut en société anonyme de droit public fin 2002, Tunisie
Télécom a connu une privatisation partielle en juillet 2006 avec l'entrée dans son capital, à
hauteur de 35 %,du consortium émirati ETI (Emirates International Télécommunications).
Cette opération visait à améliorer la rentabilité de Tunisie Télécom et à lui permettre de se
hisser parmi les grands opérateurs internationaux.

L’entreprise prometteuse, forte de son succès, a conclu une convention de


coopération technique avec Djibouti Télécom pour le développement de ses réseaux de
télécommunications .De plus, Tunisie Télécom met en place, exploite et commercialise le
premier réseau GSM en Mauritanie (Mattel) depuis mai 2000.

Depuis sa création, Tunisie Télécom a numérisé ses centrales et a introduit de


nouvelles technologies telles que la téléphonie mobile, le réseau numérique à intégration de
service RNIS, l’Internet, le réseau UMTS-3G … En Mai 2010 , il est fort de plus que 1.300.000
abonnés au réseau fixe (RTCP), bénéficiant d’un quasi monopole sur ce marché , et de
4.487.200 abonnés au réseau GSM (la première ligne est inaugurée le 20 mars 1998). Il joue
également un rôle important dans l’amélioration du taux de pénétration de l’Internet en
Tunisie.

La société assure l’installation, l’entretient et l’exploitation des réseaux public s de


télécommunications, les services publics ou privés dans ce domaine ainsi que la promotion
des nouveaux services, adoptés au développement technologique du secteur, au moyen
d’une structure appropriée et d’un effectif de plus de 80 00 employés.

5
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

1.2 Organigramme :

6
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

1.3. Infrastructure :

Tunisie Télécom se compose de 24 directions régionales, de 80 Actels et points de


vente et de plus de 13 mille points de vente privés. Elle emploie plus de 8000 agents.

La direction régionale de Mahdia, qui m’a accueilli au cours de mon stage, comporte 4
centres de base localisés dans le centre ville du gouvernorat de Mahdia et qui sont à
proximité:

Direction régionale

 ACTEL

(Agence Commerciale des


TELcommunication )

CCL (Centre de CNT (Centre de CC (Centre de


Construction des Transmission
Lignes) Numérique) Commutation)

7
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

2-Service Technique en détails:


2.1. Centre de commutation :

2.1.1. Les fonctions du centre :

La commutation est une étape très importante pour faire une communication
(téléphonique, fax, Internet…).Elle joue un rôle fondamental dans le réseau de
télécommunication .Ce rôle est représenté par les fonctions suivantes :

 Concentrer le trafic en provenance des sources à faible activité sur des supports de
transmission communes en agissant une partie de leur capacité à chaque source
active (concentre le trafic pour rentabiliser les voies de transmission).
 Acheminer l’information d’une source vers le destinataire selon un itinéraire fixe ou
variable à travers le réseau d’un commutateur à l’autre.
 Maintenir la liaison pendant toute la durée de la communication avec surveillance de
deux terminaux et de taxation.
La commutation est techniquement assurée par l’autocommutateur qui présente un
aiguilleur à multiples directions piloté par une logique complexe, celle-ci est capable
d’enregistrer le numéro demandé, de déterminer la direction à prendre, de réserver un
chemin libre, de surveiller la commutation durant toute sa durée et de taxer l’abonné
demandeur.

Figure 1 :Architecture d’un autocommutateur

8
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

2.1.2.L’organisation du centre :

Le centre de

commutaion

Chef du Centre

Salle d’alimentation Salle d’exploitation Salle des


équipements
et de maintenance

2 techniciens 2 techniciens
2 techniciens

1 ouvrier

Organigramme du CC

 Salle d’alimentation :

L’alimentation en tension et en courant des équipements de commutation, des bais de


climatisation, des terminaux d’exploitation est assurée par trois sources d’alimentations :

-Source provenant de la STEG (380v) : cette tension alternée passe par un redresseur
ce qui produit une tension continue entre 48V et 52 V ;

-Groupe électrogène comportant un moteur diesel qui fait tourner un alternateur


débitant 380V. Ce groupe électrogène est servi comme source de secours suite à des
coupures du réseau STEG qui se déclenche automatiquement .

-Batteries servant au démarrage du groupe électrogène.

Remarque : un système de climatisation mis en place pour neutraliser les effets


calorifiques.

 Salle d’exploitation et de maintenance :

9
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Exploitation :

L’exploitation du système de commutation EWSD est informatisée, le logiciel adopté


permet la mise à jour du fichier abonné et la supervision du système d’exploitation pour
détecter les dérangements.

*Si le problème est interne, une modification dans la base de données par l’agent permet
de le résoudre.

*Si le problème est externe des équipes sont envoyées sur terrain.

Maintenance :

Il existe trois types de maintenance dans le centre de commutation :

- Maintenance du matériel du réseau :

Deux techniciens analysent les alarmes qui concernent le matériel afin de localiser la panne.

- Maintenance des Lignes d’abonnés :

Un agent teste la continuité de la ligne et l’obtention des mesures permet de déterminer


l’affaiblissement du signal sur la ligne.

- Maintenance des équipements de climatisation :

L’opération se fait par la suivie des alarmes (DISPALARM).

 Salle des équipements :

Dans cette salle on trouve un répartiteur d’entrée et une table d’essai.

Répartiteur d’entrée :

-Un répartiteur permet de relier physiquement les équipements de communication de


transmission et les lignes du réseau d’abonnés ainsi que tous les auxiliaires d’exploitation qui
peuvent comporter.

Au niveau du répartiteur les câbles de forte capacité provenant du réseau ligne d’abonné
Figure 3 : Répartiteur Général
s’éclatent dans des réglettes verticales (portant l’adresse de l’abonn é au niveau du câble
primaire) et les câbles provenant du système de commutation s’éclatent dans des réglettes

10
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

horizontales (portant les numéros d’abonné). Des jarretières de coordination font la liaison
entre les 2 types de réglettes.

Figure 3 : Réglettes horizontales Figure 4 : Réglettes verticales

Table d’essai :

-Une Table d’essai numérique se trouve aussi dans la salle, elle sert aux mesures sur les
lignes dérangées afin de localiser le dérangement et de le réparer.

2.2. Centre de transmission :

2.2.1. Les fonctions du centre :

Le centre de transmission a pour rôle d’acheminer le trafic entre différents centres de


commutation, il s’occupe donc des supports de transmission et des opérations qui
s’exécutent à ces extrémités.

Les tâches principales d’un centre de transmission numérique sont les suivantes :

-Exploitation et maintenance des équipements de transmission.

-Mise en service et exploitation des lignes spécialisées.

-La relève des dérangements affectant équipements.

-Assistance aux nouvelles installations.

-Maintenance et exploitation des abonnés de la téléphonie rurale.

2.2.2. L’organisation du centre :

11
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Chef du centre

Bureau d’ordre Salle d’exploitation Salle des équipements

 Chef du centre

Il présente l’entête de l’organigramme, il gère et contrôle les personnels ainsi que tout
type de travail effectué au sein du centre de transmission numérique CTN.

  Bureau d’ordre

Il a pour rôle l’organisation de toutes les tâches effectuées dans le centre à savoir le
lancement des demandes d'approvisionnement, la gestion du personnel ainsi que
l’organisation de la documentation du centre.

  Salle d’exploitation

Où chaque personnel est chargé d’une ou plusieurs tâches à accomplir concernant le


contrôle, la maintenance et la surveillance des équipements de transmission.

 Salle des équipements

C’est le lieu où se fait l’installation de baies, de bâtis rangés, des équipements et d’autres
systèmes de transmission conçus pour le traitement de l’information échangée.

2.2.3.Les principaux équipements du centre :

  Le TNM (Terminal Numérique de Multiplexage) :


C’est le plus utilisé dans le centre. Son fonctionnement consiste à grouper plusieurs
voies appartenant chacune à une communication sur un même train numérique pour les
transporter ensuite sur le même support sans risque de perte d’information.

12
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Figure 5 : Principe de Multiplexage par TNM

  Le TNE (Terminal Numérique d'Extrémité ) : 


Le TNE est un équipement de multiplexage MIC( Modulation par Impulsion Codée) à
codage voie par voie pour former un train numérique à 2048 Mbit/s dont 30 voies
téléphoniques et deux voies pour la signalisation .

Le TNE transporte par multiplexage et codage, un ensemble de 30 signaux


téléphoniques analogiques à fréquences vocales, en un seul train d'informations binaires à
plus faible débit représentant la signalisation.

Figure 6: Principe de Multiplexage par TNE

  Le TNL (Terminal Numérique de Ligne) :


Le terminal numérique de ligne ou TNL constitue une interface entre les équipements à 2
Mbits/s ou 140 Mbits/s et la ligne de transmission. En d’autre terme il assure l’adaptation à la
ligne de transmission.

13
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Les fonctions assurées par un terminal de ligne sont :

 L’amplification, la régénération et le codage du signal numérique à émettre.

 Le transcodage du signal numérique embrouillé.

 L’adaptation du signal logique ainsi obtenu au signal de la ligne.

 La détection des indications défaut.

 Station de base : BTS :

Figure 7 : BTS -vue interne Figure 8 : BTS -vue externe

C’est l’unité de base pour la couverture radio électrique d’un territoire .Une station
de base BTS assure la couverture radio d’une cellule du réseau. Elle fournit un point d’entrée
dans le réseau aux abonnés présents dans sa cellule pour recevoir ou transmettre des
appels(téléphonie mobile).

La BTS gère simultanément 8 communications au maximum qui est une limite


imposée par le multiplexage temporel TDMA (AMRT) d’ordre 8 utilisé. La taille d’une cellule
du réseau varie selon la densité du trafic. Le rayon d’une cellule peut atteindre les limites
inférieures imposées par les coûts d’infras tructure et les conditions de propagation des
ondes radio (environ 200m). Pourtant, dans les espaces ruraux, la densité du trafic est
beaucoup plus faible mais les dimensions des cellules sont beaucoup plus importantes
(30Km).

2.3. Centre de construction des lignes :

2.3.1.Les fonctions du centre

Le CCL ou Centre de Construction de Ligne est destiné essentiellement à l’installation et la


maintenance des réseaux locaux d’abonnés. Le CCL est une entité de la section
d’exploitation des télécoms qui est chargé de :

14
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

-L’étude des nouvelles demandes.

-L’exécution des ordres des constructions ou de transfert provenant de l’agence


commerciale de télécommunication (ACTEL).

-La réception des avis de dérangements afin de les traiter.

Le CCL est chargé d’installer les nouvelles lignes téléphoniques, de réparer les
dérangements et d’entretenir le réseau téléphonique de façon générale.

2.3.2. L’organisation du centre

Chef du CCL

(Ingénieur en
Télécommunication)

Bureau de Bureau Orienteur Bureau de Chef 


Documentation d’ordre contrôle et suivi Magasin
et d’orientation

Les équipes sur terrain

 Chef du CCL :

Le chef du centre (ingénieur de télécommunication) supervise le travail d’une façon générale. Il


intervient pour organiser le travail des équipes en insistant sur les abonnés prioritaires (ex : ministère,
police…) .

  Bureau d’ordre :

Il a pour rôle de collecter les renseignements concernant les dérangements, de contrôler les
entrées et les sorties du matériel et de superviser le personnel du CCL .

15
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

  Bureau de contrôle et suivi :

Cette section est chargée de contrôler les entreprises privées dans leurs travaux suivant le cahier de
charge (ex : ECR, SOTETEL) .

 Orienteur :

Un technicien qui dirige les équipes de travail suivant la nature des travaux à exécuter. Il est le
point de coordination entre le CCL et les équipes à l’intérieur.

  Bureau de documentation et F.T.A :

Il renferme tout ce qui concerne l’abonné : position technique (câble de transport, câble de
distribution ou couleur de la paire de fil) et établit les études concernant les nouvelles
constructions (longueur de câble 5/1 ou 1 paire, nombre de poteau et accessoires de ligne
nécessaires).

  chef magasin :

Responsable du matériel des travaux tel que les postes téléphoniques, les connecteurs, les
rouleaux des câbles .

  Les équipes sur terrain :

Elles sont divisées selon les régions du gouvernorat de Mahdia, elles interviennent pour relever les
dérangements aériens et souterrains et entretenir le réseau téléphonique, mais aussi pour effectuer de
nouvelles installations.

3. Tâches effectuées :

3.1. Centre de commutation et centre de transmission :

Dans ces deux centres je n’ai pas eu l’autorisation pour faire des tâches donc je n’ai fait que
des observations.

Parmi les jours d’observations que j’ai fait ,j’ai eu l’occasion d’accompagner une
équipe d’ingénieurs les plus compétents de Tunisie Télécom dont la mission était de réaliser
une étude complète pour l’installation des nouveaux équipements de la troisième
génération(3G).C’était une occasion importante pour côtoyer des ingénieurs qui sont parmi
les personnes les plus qualifiées dans ce domaine en Tunisie.

16
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

3.2. Centre de construction de ligne :

En seulement quelques jours passés au centre de construction de ligne, j’ai réussi à


faire le tour des tâches susceptibles d’y être réalisées. Les ouvriers y travaillant sont en effet
appelés à effectuer un travail aussi répétitif que pénible : construction des nouvelles lignes ,
relèvement des dérangements, entretient des lignes.…,des tâches importantes qui
demandent beaucoup de patience ainsi que de savoir-faire.

Je m’attarderai néanmoins dans ce qui suit à décrire la tâche de construction des


nouvelles lignes et celle du relèvement des dérangements.

Avant de décrire les tâches effectuées, voici un schéma qui représente la structure de
réseau téléphonique pour mieux comprendre la suite.

Figure 9 : Réseau téléphonique

Remarque : On appelle les boites de distribution des points de concentration (PC) .

3.2.1 Nouvelle installation :

Après avoir reçu un ordre de construction dans le bureau du chef du


centre, l’équipe de CCL se déplace vers l’adresse de l’abonné et vérifie la
possibilité de la réalisation (pas de saturation du réseau). Si la liaison est possible,
l’équipe se dirige vers le SR (sous répartiteur) qui contiendra la ligne d’abonné et
l’installation sera effectuée de la manière suivante.
ère
1 étape : Au niveau de SR, l’équipe effectue le raccordement du câble de
transport au câble de distribution (dirigé vers l’abonnée) à l’aide des jarretières.

17
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Figure 10 : Sous répartiteur(SR)

ème
2 étape : l’équipe se dirige vers le PC correspondant. A partir du PC, l’équipe se
sert d’un câble 5/1 ou un câble 9/1 pour faire rejoindre la ligne téléphonique
 jusqu’au domicile de l’abonné en utilisant des crochets à balancelle, des crochets
à arrêt et des traverses.

Figure 11 : Point de Concentration(PC)

ème
3 étape : Au niveau de domicile de l’abonné, l’équipe de CCL fait la
connexion de câble 5/1 avec un câble gris (câble à une paire) par un
domino.
ème
4 étape : La connexion de câble gris avec une rosace qui contiendra la
fiche téléphonique.
ème
5 étape : l’équipe de CCL met en service l’abonné tout en vérifiant la ligne
avec la table d’essai.

18
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

3.2.2 Relèvement de dérangements :


L’équipe de CCL reçoit des ordres de dérangement qui sont des bouts de
papier dans lesquelles on marque le numéro de l’abonné, sa position
géographique (SR, PC) ainsi que sa distribution et sans doute le type de
dérangement (voir exemple de types de dérangement ci dessous).

 Identification du dérangement :

 j’ai participé à l’identification des différents dérangements. J’ai utilisé les méthodes suivantes face
à chaque type de dérangement :

-Isolement : On boucle la paire de fils côté abonné et en mesurant la résistance il peut


dire qu’il y a isolement si la résistance est infinie.

-Boucle : En mesurant la résistance d’isolement entre les deux fils de la paire, on la


trouve faible ou nulle.

-Courant étranger  : En arrêtant l’alimentation de la paire et en isolant la tête et la


distribution puis en mesurant le potentiel de chaque fil par rapport à la terre, on déduit
l’existence ou non du courant étranger.

-Perte à la terre : En utilisant un ohmmètre, on mesure la résistance entre le fil et la


terre .

19
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

-Friture : En isolant les deux fils de la ligne au niveau du S/R ou au niveau du PC et en


mesurant la résistance à l’autre bout de la ligne, on peut savoir s’il y a mélange entre les
deux fils ou non.

 Localisation du dérangement :
Afin de localiser le dérangement, on suit la démarche suivante :

a) Coté centrale (le lieu où se trouve le grand poteau de transmission) :

L’équipe vérifie la relation centrale/paire de transport en établissant un court circuit


dans la paire de transport réservée à l’abonnée en question puis on mesure la résistance et
l’intensité. Deux cas se présentent alors :
 La liaison entre la centrale et la paire de transport n’est pas bonne, on vérifie alors du
coté de la centrale le fusible, la jarretière (reliant la tête horizontale et verticale de la
paire de l’abonnée) et la paire de la tête horizontale.
 Si la liaison est bonne, nous vérifions le coté du sous répartiteur.

b) Coté sous répartiteur :

Dans le sous répartiteur, en mesurant le courant, on peut localiser la panne si elle est
du coté transport (liaison SR/Centrale) ou bien du coté distribution (liaison SR/abonné).
 Défaut coté transport : si le défaut est localisé du coté transport l’équipe procède à la
permutation de l’abonné sur une autre paire disponible. La réparation d’un manchon
ou d’un câble n’est pas possible car le réseau est entièrement souterrain.
 Défaut côté distribution : dans ce cas, le travail sera plus facile car le réseau est aérien.
Ainsi l’équipe peut permuter la mauvaise paire avec une autre paire de réserve et si
nécessaire elle peut réparer le câble ou bien le changer complètement.
S’il n’y a pas de problème coté transport et distribution, l’équipe vérifie coté abonné.

c) Coté abonné :

L’ouvrier vérifie d’abord la présence de la tonalité et du courant d’alimentation, si la


tonalité parvient au PC, le défaut est au niveau du câble 5/1ou au niveau de l’installation
privée de l’abonné (dans ce cas on informe l’abonné et il se charge du problème). Notons
que la plupart des dérangements qu’on a rencontrés dans les PC, étaient causés par une
infiltration d’eau ou un dommage causé par la foudre.

3.2.3 Autres travaux :


En plus de la construction des nouvelles lignes et le relèvement des
dérangements, les agents de CCL effectuent d’autres travaux tel que :

20
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

 l’entretient des lignes.

 la mise en jour de la documentation.

 la surveillance de chantier.

4- Vie socioprofessionnelle :

Le stage ouvrier, qui représente le premier contact réel avec le milieu professionnel,
s’est avéré être une étape importante dans ma compréhension des aspects sociaux qui y
règnent. Le contact direct avec l’ouvrier était incontestablement l’atout majeur dans la
réalisation de mes objectifs.

4.1 Relations horizontales :

Les ouvriers présentent des intérêts convergents. Ils arrivent ainsi, tant bien que mal,
à entretenir de bonnes relations au sein de la société, et ce malgré des conditions de travail
parfois déplorables. Une assez bonne entente et une certaine cohésion règnent
particulièrement entre ouvriers de la même génération .De surcroît, on ne peut nier
l’existence de certaines tensions ou conflits qui nuisent à une atmosphère générale déjà
pesante.

4.2 Relations verticales :

Les ouvriers entretiennent avec leurs chefs hiérarchiques des relations purement
professionnelles : les ouvriers sont méfiants et les chefs, autoritaires, se font respecter. On
note néanmoins une certaine confiance qui règne entre ingénieurs et techniciens, auxquels
on n’hésite pas à donner l’initiative pour agir.

4.3 Relation avec le client :

L’ouvrier est en contact avec le client car ce travail nécessite la visite de la maison de
l’abonné. Ce qui exige de la part des ouvriers un discours courtois et le bon comportement
avec les clients. J’ai aussi remarqué que certains abonnés arrivent à fixer eux même le
problème, l’intervention de l’équipe devient inutile. J’ai constaté que ces derniers sont en
général coopératifs et compréhensifs, Certains nous a accueilli chaleureusement.

21
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

4.4 Motivation :

Les ouvriers, démotivés, sont pessimistes quant à leur avenir : les salaires stagnent ou
évoluent peu et les perspectives de promotion sont quasi absentes. Toutefois, les salaires
qui ne sont pas assez importants sont compensés par diverses primes destinées à entretenir
la motivation des ouvriers:

-Le treizième mois : c’est un salaire additionnel qui s’a joute à la fin de chaque année.
- La prime de recouvrement : cette prime (960DT) concerne toutes les catégories, elle
est versée en deux tranches.
-La prime de bilan : c’est une prime de rendement octroyée après que l’entreprise a fait
le bilan de ses gains.

La société souffre d’un manque énorme d’initiatives motivantes, aucune possibilité


n’est offerte aux employés pour s’adonner à des activités extra- professionnelles. La société
ne dispose, entre autre, d’aucune équipe de sport qui favoriserait l’échange et l’intégration.
L’inexistence d’activités culturelles et intellectuelles est par ailleurs déplorable. On se rend
de mieux en mieux compte que l’épanouissement de l’ouvrier est fortement négligé dans les
établissements tunisiens.

22
Rapport de stage ouvrier Ecole Polytechnique de Tunisie

Conclusion

Pour gagner des parts de marché et dominer le marché de télécommunication en

Tunisie, « Tunisie Télécom» offre à ses clients un service de qualité, assuré par des ouvriers

qualifiés et soigneusement formés. L’entreprise étudie également des nouvelles stratégies

de Marketing et de ventes pour mener à bien ses objectifs.

Le stage m’a été enrichissant tant sur le plan technique qu’humain. J’ai certes acquis

de larges connaissances dans le domaine de la télécommunication , mais j’ai eu aussi

l’occasion de côtoyer de près l’ouvrier. J’ai pu ainsi comprendre son rôle dans la société et

mesurer son degré d’implication. J’oserais tout de même dire qu’il y a des problèmes

internes dans cette entreprise parmi lesquelles la mauvaise gestion. Une reconsidération de

ces points pourrait tout de même améliorer le rendement global et permettre à l’entreprise

de voir sa productivité en hausse.

Pour conclure, je trouve que ce stage a tout à fait sa place dans la formation

d’ingénieur, il augmente les facultés d’adaptation dans l’entreprise et permet aux futurs

ingénieurs de faciliter leur intégration lors de leur premier emploi.

23