Vous êtes sur la page 1sur 59

RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR

LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)


BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

DEVIS D'ARCHITECTURE

SHAPIRO ET WOLFE ARCHITECTES

MARS 2015
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

INDEX

SECTION # TITRE PAGES

Avis au soumissionnaire 1à6

1 Conditions générales supplémentaires 1-1 à 1-14

2 Démolition 2-1 à 2-3

5 Béton 5-1 à 5-5

7 Exterior Cladding System (Unifix System) 7-1 à 7-5

12 Maçonnerie 12-1 à 12-8

13 Charpente et menuiserie 13-1 à 13-3

30 Spécialités 30-1

Étendue des travaux sur le toit 1

Étendue des travaux en protection incendie 1

Étendue des travaux en électricité 1

Étendue des travaux en climatisation 1

Étendue des travaux de plomberie 1

Schedule C – Local 1 1

Schedule C – Local 2 1

Plan de toit 1

Dessins de structure de la mezzanine S1 1

Dessins de structure de la mezzanine S1-a 1

Shapiro et Wolfe architects


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04index.doc
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC
PROJET No. 15-04 (083)

AVIS AUX SOUMISSIONNAIRES

1. NOM DU PROJET

RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR LES NOUVEAUX LOCATAIRES


(LOCAUX 1 ET 2).
2. EMPLACEMENT

301-306 BOULEVARD BRUNSWICK, POINTE-CLAIRE.

3. PROPRIÉTAIRE

BREVARD INVESCO
C/O LES IMMEUBLES MANDEVCO INC.
425, PLACE JACQUES-CARTIER
BUREAU 400
MONTRÉAL (QUÉBEC)
H2Y 3B1
Att: M. SERGE LEMBERG
4. FORMULE OFFICIELLE DE SOUMISSION

a. Toutes les soumissions seront soumises en un (1)


original et deux (2) copies, sur la formule officielle
de soumission fournie, sans altérations ou additions
ou conditions avec tous les espaces remplis. Les
soumissionnaires peuvent annexer des feuilles
explicatives séparées pour détails additionnels, prix
alternatifs ou prix unitaires. Les soumissions
présentées d'une autre façon ne seront pas
considérées.
b. Les soumissions doivent être signées par un
représentant légalement autorisé à engager le
soumissionnaire à toutes les conditions du contrat et
une attestation de telle autorisation devra
accompagner ce document.
c. Dans le cas où quelqu'information serait retenue dans
la formule de soumission, elle serait alors invalidée.

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
5. DATE DE RETOUR DES SOUMISSIONS

Les soumissions seront reçues sous pli scellé au bureau de:


Les Immeubles Mandevco Inc.
425, Place Jacques-Cartier
Bureau 400
Montréal, Québec
H2Y 3B1
Att: Serge Lemberg
Le mercredi 18 mars 2015 à 16:00.

6. RÉCEPTION DES SOUMISSIONS

Les soumissions seront reçues avant l'heure de la fermeture


de l'appel d'offres. Toute soumission reçue au bureau de
l’architecte après l'heure de la fermeture NE SERA PAS
CONSIDÉRÉE, quelles que soient les raisons motivant ce
retard.

7. BULLETINS ET ADDENDAS

a. Toute communication aux soumissionnaires au sujet des


conditions de la soumission sera effectuée par
bulletin.
b. Tout changement aux documents du Contrat durant la
période de soumission sera communiqué aux
soumissionnaires par Addenda numéroté. Ces addenda
deviendront alors partie intégrante des Documents du
Contrat.
c. Si des explications sont requises par les
soumissionnaires relativement aux Documents de Contrat
ou si ils trouvent des inconsistances ou omissions
dans les dessins, devis ou autres documents ou ont des
doutes relativement à l'intention ou la signification
d'un ou des éléments des dits documents ils doivent
alors aussitôt en aviser l'architecte qui émettra un
addenda incluant les clarifications requises.
L'architecte n'est pas responsable pour les
instructions verbales.
8. INSPECTION DES DOCUMENTS ET DU SITE

Toute soumission de prix sera une indication que le


soumissionnaire garantit avoir inspecté le site et toutes
les conditions, tous les documents séparés, les dessins et
le devis et que sa soumission comprend le coût de tous les
items requis dans le contrat.
Si durant la visite du site des travaux le soumissionnaire
remarque des faits ou des conditions qui viennent en
conflit de quelque manière que ce soit avec le document
d'appel d'offres, il doit obtenir les renseignements et
explications avant de remettre sa soumission. Le
soumissionnaire est entièrement responsable de toutes les
erreurs qu'il peut commettre pour avoir omis d'obtenir les
renseignements et explications nécessaires.

Shapiro et Wolfe architectes 2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
9. VISITE DU SITE
Une visite sera convoqué sur le site devant les locaux 1 et
2, mercredi le 11 mars 2015 à 13:00. Tous les
soumissionnaires invités doivent être présents. Les
réponses aux questions seront envoyées aux soumissionnaires
par addenda.

10. PROPOSITION D'ALTERNATIVES AUX ITEMS SPÉCIFIÉS.

a. Lorsque le soumissionnaire propose l'utilisation


d'items, de matériaux ou de procédés équivalents
autres que ceux indiqués sur les dessins ou le devis
ou sur les documents de soumission, il devra le faire
sur une feuille séparée, listant toutes les données
descriptives requises pour évaluation et indiquera le
montant net de l'augmentation ou de la réduction du
montant de la soumission. La soumission devra
cependant être basée exclusivement sur les items
mentionnés ou indiqués sur les dessins ou devis.

b. Les soumissionnaires devront présenter des


propositions alternatives de méthodes de construction,
lesquelles méthodes pourraient réduire les coûts sans
toutefois affecter l'intégrité du design. Ces
propositions alternatives devront être listées
séparément et non incluses dans le montant de la
soumission.
11. PLUS BAS SOUMISSIONNAIRE

Le Propriétaire ne s'engage pas à accepter la soumission la


plus basse ou toute autre soumission.

12. MODIFICATION AUX SOUMISSIONS

Aucune modification à une soumission par lettre, télécopie


ou autrement n'est acceptable.
13. SOUS-CONTRATS, MÉCANIQUE ET ÉLECTRICITÉ
a) i. Les installations mécaniques, électriques et
protection incendie seront fournis par
l'entrepreneur général comme proposition
« Design-Build ».

ii. L’étendue des travaux pour plomberie,


ventilation, électricité et protection incendie
sont inclus avec les documents de soumission et
devront être lus ensemble avec les dessins
d’architecture ainsi que l’étendue des travaux
préparé par Shapiro et Wolfe architectes.
iii. Les sous-traitants en mécanique, électricité et
protection incendie à qui seront accordés des
contrats devront préparer des dessins
d’exécution pour les demandes de permis et pour
la construction ainsi que pour l’approbation du
propriétaire. Ces dessins devront être signés
et étampés avec le sceau d’un ingénieur qui a
vérifié la conformité des dessins avec les
exigences des documents de soumission et les
codes de bâtiment en vigueur.
Shapiro et Wolfe architectes 3
C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
b) L'Entrepreneur Général sera responsable de l'entière
coordination et de la surveillance des sous-traitants
en mécanique, électricité et protection incendie.
d) L'Entrepreneur Général devra effectuer toutes les
coupures et rapiéçages (incluant excavation et
remblayage) nécessaires aux travaux des sous-traitants
précités.
e) L'Entrepreneur Général devra inclure au prix de sa
soumission, les frais de surveillance, de coordination
et d'administration des sous-traitants précités.
14. DATE DE LIVRAISON.

La construction du projet débutera le 23 mars 2015 et les


travaux intérieurs devront être complétés pour l’occupation
par le locataire (local 1) pour le 7 avril 2015.

15. ACCEPTATION ET REJET DES SOUMISSIONS

Le Propriétaire ne s'engage à accepter ni la plus basse ni


aucune des soumissions reçues.
Le Propriétaire se réserve le droit de passer outre à tout
vice de forme que peuvent présenter les soumissions reçues

La décision du Propriétaire à ces égards est définitive et


ne peur donner lieu à aucun recours de quelque nature que
ce soit de la part d'un quelconque soumissionnaire.
16. RETRAIT DU SOUMISSIONNAIRE CHOISI

Si le Propriétaire notifie un soumissionnaire de


l'acceptation de sa soumission et si le soumissionnaire
refuse le Contrat qui lui est offert ou tarde indûment à
entreprendre les travaux, le Propriétaire peur rescinder
l'octroi du Contrat et est libre d'accorder le Contrat à un
autre soumissionnaire, de demander de nouvelles soumissions
ou de négocier avec un autre entrepreneur.

Dans tous les cas, le propriétaire a le droit de mettre en


demeure le soumissionnaire choisi, afin d'obtenir
remboursement pour tout coût additionnel qui peut résulter
du retard ou défaut du soumissionnaire, ou faire valoir ses
droits sur le cautionnement de soumission.

17. DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

Toute demande de renseignements doit être faite par


télécopieur au numéro (514) 861-2747 à:
M. Severino Moranelli, Tel: (514) 861-2410, #254, et reçue
au moins quarante-huit (48) heures avant la date de dépôt
des soumissions des entrepreneurs spécialisés au B.S.D.Q.

Le soumissionnaire qui fait cette demande est responsable


de sa bonne livraison.
Les réponses font normalement l'objet d'addenda disponibles
à tous les soumissionnaires.

Shapiro et Wolfe architectes 4


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
Des renseignements peuvent être obtenus verbalement afin
d'aider les soumissionnaires, mais ils ne lient ni le
Propriétaire ni le Consultant.
18. NOTIFICATION D'ADDENDA

Lors de l'émission d'addenda, ceux qui ont accepté


l'invitation à soumissionner en sont informés par
télécopieur. Il n'y a pas d'autre notification, à moins
que le format des documents émis ne l'exige.
19. CONDITIONS DE SOUMISSION

Les soumissionnaires devront soumettre une liste détaillée


de leur prix de soumission afin de faciliter l'évaluation
des coûts en comparaison du budget du Propriétaire.
20. CONDITIONS SPÉCIALES.

a. Le temps supplémentaire doit être inclu dans le


montant total du contrat.

b. Les ouvriers doivent stationner leurs véhicules


personnels dans la dernière rangée du stationnement
près de la rue Revcon adjacent au chantier.
c. La voie de circulation principale dans le
stationnement devant les magasins devra être gardée
libre de toute obstruction à la circulation pour les
véhicules du département des incendies, des locataires
et du public.
21. CONTRAT

L'Entrepreneur ainsi que tous ceux travaillant à partir des


dessins et devis devront se conformer à toutes les
exigences des Conditions Générales du Marché à Forfait,
document CCDC2 1994, ainsi qu'à tous les amendements et
prescriptions ci-inclus, qui devront faire partie
intégrante des documents de soumission.
22. PERMIS DE CONSTRUCTION

La demande de permis de construction doit être faite par le


propriétaire.
23. CENTRE COMMERCIAL EXISTANT

Les rénovations extérieures à la façade et les rénovations


intérieures (excluant la démolition structurale) pour les
locaux 1 et 2 doivent être effectués durant les heures
d’opération normale du centre commercial existant.
L'entrepreneur doit planifier et coordonner son travail et
celui de ses sous-traitants afin de ne pas interférer avec
les opérations normales et le fonctionnement de la Caisse,
du Tim Hortons et du stationnement.
L’entreprosage des matériaux et de l'équipement, la
circulation des camions pour la livraison des matériaux et
l'enlèvement des matériaux excavés, des débris de
construction, etc., doivent être soigneusement planifié
afin de ne pas gêner ou entraver les aires de stationnement
Shapiro et Wolfe architectes 5
C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
et les routes de circulation menant à et à partir du site
de construction. Aucuns détours ou blocages seront
autorisés.
Tous les travaux de démolition et de construction bruyants
doivent être cédulés avant ou après les heures d'ouverture
afin de ne pas perturber le fonctionnement normal des
activités commerciales soit en raison de l'accessibilité,
du bruit, de la poussière et les débris ou autre.
Note Importante:
Tous les travaux de démolition pour l'enlèvement de la
mezzanine structurale et dalle de béton et la dalle de sol
doivent être faits après les heures d'affaires normales de
la Caisse Desjardins.

24. PROTECTION DU PUBLIC ET DES LOCATAIRES

Un accès temporaire protégé doit être fournis en tout


temps pour la protection et la sécurité des employés et du
public en général.
a. Barricades temporaires construites solidement doivent
être érigées sur le trottoir pour séparer le site de
construction de l'accès à la Caisse.

25. HORAIRE

Un calendrier des heures de travail et la portée des


travaux en cours de planification doivent être approuvés
par le gestionnaire du bâtiment.
Les heures d’ouverture de la Caisse Populaire:
Lundi, Mardi 9:00 – 17:00
Mercredi, Jeudi 9:00 – 20:00
Vendredi 9:00 – 16:00
Samedi,dimanche Fermé

Shapiro et Wolfe architectes 6


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04avis.doc
SECTION 1

CONDITIONS GÉNÉRALES SUPPLÉMENTAIRES

1-1 ÉTENDUE

Ce devis se réfère à un contrat pour la rénovation intérieure et


extérieure des locaux 1 et 2 dans le Centre Commercial situé au
301 à 306 boulevard Brunswick au coin de la rue Ravcon dans la
Ville de Pointe-Claire, Québec. Ces travaux seront exécutés
selon les plans et devis préparés par et sous la surveillance des
architectes Shapiro et Wolfe, ci-après dénommés "l`Architecte".
1-2 CONTRAT

L`entrepreneur ou toute autre personne exécutant des travaux


selon ces plans et devis, devra se conformer aux exigences des
conditions générales de la formule Type de Contrat pour travaux
faits suivant une somme stipulée, "Contrat à Forfait" CCDC No. 2,
1994, ainsi qu`aux amendements qui suivent.

L`entrepreneur sera requis de signer la Convention faisant partie


de la formule ci-haut mentionnée, et, toutes les conditions
amendées ici feront partie des documents du contrat et de ces
devis.
1-3 AMENDEMENTS

Art. 5.1 La retenue spécifiée à l'article 5.1 sera de 10%.

Art. 5.3.1 L'intérêt spécifié à l'article 5.3.1 sera égal au taux


minimum établi par la Banque du Canada sans
majoration.

Art. 7. Dans les définitions, article 7. Professionel,


considérer que pour la gestion de ce contrat le rôle
du professionnel est pris en charge conjointement par
le représentant du Propriétaire et les consultants
externes ayant participé à l'élaboration des documents
contractuels.
Partie 1 Clauses Générales
Article CG 1. Documents du Marché
Clause 1.1.9 sera corrigée pour se lire:

"Si des contradictions existent entre les devis et les plans, les
devis auront précédence, excepté dans le cas où les plans sont clairs
dans leurs fins utiles, et les devis sont erronnés.

Clause 1.1.10 sera supprimée et remplacée par:

Un fichier en PDF et CAD de tous les dessins et devis sera envoyé à


l'entrepreneur qui sera responsable pour faire les copies requises
pour la construction.

Shapiro et Wolfe architectes 1-1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Corriger l`article CG. 1.1 en ajoutant ce qui suit:

1.1.13a Les entrepreneurs sont tenus de produire un ouvrage complet,


y incluant toute main-d`oeuvre et matériaux requis,
nécessaires ou normallement utilisés à l`intérieur de leurs
métiers respectifs, pour exécuter proprement et correctement
leurs travaux.

1.1.13b L`omission aux plans et/ou devis, de matériaux et/ou


main-d`oeuvre, et qui serait nécessaire pour se conformer au
paragraphe ci-haut mentionné, devra être considéré comme
étant inclus.

l.1.13c Toutes omissions aux plans et/ou devis qui ne permettraient


pas d`achever l`ouvrage complètement tel que décrit au
paragraphe 1, devront être mentionnés à l`Architecte avant
la signature du contrat. La signature du contrat liera
l`entrepreneur à tous ces paragraphes.

1.1.13d Dans l`éventualité de contradictions entre différents


dessins ou entre dessins et devis, l`entrepreneur devra
fournir la plus grande partie de main-d`oeuvre et/ou
matériaux spécifiés.

1.1.13e Dans l`éventualité d`une référence, à la main-d`oeuvre et/ou


matériaux, faite aux devis mais pas indiquée aux plans, ou
vice-versa, main-d`oeuvre et matériaux devront être fournis.
PARTIE 3 Exécution de l'ouvrage

Art CG 3.2 Travaux par le maître de l'ouvrage ou par d'autres


entrepreneurs: l'article 3.2.2.2. est biffé.

Article CG 3.11 Dessins d`Atelier

Corriger Article 3.11 en ajoutant clauses 3.11.7 à 3.11.10:

3.11.7 Lorsque des dessins d'atelier doivent être soumis pour un


examen, on doit les présenter en format PDF et CD dont deux
(2) exemplaires seront conservés par le Propriétaire et les
Professionnels au moment de l'examen.

3.11.8 Les dessins (en format CD's) doivent parvenir assez tôt aux
Professionnels pour disposer d'au moins cinq (5) jours
ouvrables pour les examiner et au besoin les commenter.

3.11.9 Les dessins soumis doivent être complets et fournir tous les
détails, dimensions et renseignements requis. Les dessins
annotés par le Professionnel qui sont retournés à
l'Entrepreneur doivent être corrigés et au besoin resoumis.
Si le professionnel juge que les révisions sont trop
nombreuses ou trop importantes, il retourne les dessins non
approuvés sans les annoter.

Shapiro et Wolfe architectes 1-2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

3.11.10 L'examen des dessins d'atelier est fait dans le but de


constater la conformité avec le concept général; il ne
signifie pas que le Professionnel approuve les dessins
d'atelier dans leurs détils, cette responsabilité demeurant
celle de l'Entrepreneur qui les a soumis. Cette
vérification ne relève pas lEntrepreneur de sa
responsabilité pour les erreurs ou omisisons contenues dans
les dessins d'atelier ni de son obligation de satisfaire à
toutes les exigences du contrat.

Article CG 3.14 Nettoyage.

Corriger Article 3.14 en ajoutant les clauses suivantes:

3.14.4 Avant l’acceptation et à la terminaison des travaux, une


compagnie reconnue et spécialisée dans ces travaux sera
engager pour:

(a) Nettoyer toutes les devantures des locataires et le


trottoir et pavage avant.
PARTIE 5 PAIEMENT

Art.C.G.5.1 Informations d'ordre financier exigées du maître de


l'ouvrage: les articles 5.1.1 et 5.1.2 sont biffés.

Art.C.G.5.2 Demande de paiement d'accompte: l'article 5.2.3. doit


se lire "La ventilation annexée à la formule de
soumission est la base d'évaluation des demandes de
paiement.

Art.C.G. 5.3 Paiements d'acomptes: à l'article 5.3.2., remplacer 5


jours par 20 jours.

Art.C.G. 5.5 Paiement de la retenue à l'achèvement substantiel de


l'ouvrage: biffer l'article 5.5.3.

Art.C.G. 5.6 Libération progressive de la retenue: biffer cette


clause au complet.

Art.C.G. 5.7 Paiement final: à l'article 5.7.4., remplacer 5 jours


par 30 jours.

PARTIE 7 - AVIS DÉFAILLANCE

Art.C.G. 7.1 Droit du maître de l'ouvrage d'exécuter ou de


suspendre l'ouvrage ou de résilier le contrat: aux articles
7.1.2 et 7,1.3 remplacer 5 jours par 1 jour.

Shapiro et Wolfe architectes 1-3


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

PARTIE 11 - ASSURANCES

Modifications à l'article CG 11.1 - Assurance:

L'Entrepreneur devra maintenir en vigueur pour toute la durée d'un


projet une assurance responsabilité civile spécifique au projet et
d'une limite minimum de $5,000,000.00 par évènement, comportant les
clauses suivantes:

- Les Immeubles Mandevco Inc. et Shapiro et Wolfe nommée comme


assurés additionnels
- Responsabilité contingente.
- Responsabilité réciproque.
- Renonciation à la subrogation.
- Préavis d'annulation de trente (30) jours.
L'Entrepreneur doit détenir aussi une assurance sur ses propres outils
et équipements.

De plus, l'Entrepreneur devra maintenir en vigueur toutes les


couvertures d'assurances requis aux documents contractuels.

L'Entrepreneur devra soumettre au Propriétaire une preuve


satisfaisante de la mise en vigueur des assurances pré-citées de même
qu'un engagement écrit de l'assureur que les contrats d'assurances ne
seront ni modifiés ni annulés sans un avis préalable de trente (30)
jours ouvrables au Propriétaire.
PARTIE 12 - Indemnisation, renonciation et garantie

Corriger Article 12.3 en ajoutant clause 12.3.7;

12.3.7 En dépit des provisions de cet Article, si toute section du


Code Civil de la Province de Québec crée une responsabilité
plus grande pour défauts dans les matériaux et la main-
d’oeuvre, les mesures données dans telles sections du Code
Civil seront prises.
1-4 ADDITIONS

Ajouter les articles suivants, lesquels seront considérés comme


faisant partie des Conditions générales du Contrat.

Article CG 13 N.A.

Article CG 14 But des plans et devis

L`Entrepreneur se conformera et se soumettra à la teneur des dessins


et devis, lesquels font partie intégrale, ayant pour but d`englober
toutes choses nécessaires à la complète exécution des travaux. Tous
les travaux ou matériaux indiqués sur les dessins, même si non
particulièrement décrits au devis, ou non indiqués sur les plans et

Shapiro et Wolfe architectes 1-4


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

devis mais dont il est nettement déductible qu`ils sont nécessaires à


la complète exécution du travail, seront fournis et exécutés par
l`Entrepreneur, tout comme s`ils étaient spécifiés.

Si l`Entrepreneur requière des clarifications sur tout dessin ou


partie du devis, avant la signature du contrat, il devra en aviser
l`Architecte, selon les instructions décrites dans l`Avis aux
Soumissionnaires. Si de telles clarifications sont requises après la
signature du contrat, il devra aviser l`Architecte par écrit, au moins
sept (7) jours avant de commencer le travail ou commander les
matériaux relatifs à la partie non clarifiée. Aucune réclamation pour
paiement supplémentaire ne sera considérée pour tout travail ou
matériel omis du contrat si l`entrepreneur n`a pas obtenu de
clarification sur les plans et devis durant la période de soumission.
En général, les dessins avec la date la plus récente ou les devis
auront précédence.

Le devis est divisé en sections par commodité seulement. Ces sections


ne seront pas interprétées comme définissant l`ampleur de chaque corps
de métier impliqué. La répartition du travail parmi les corps de
métier sera à l`entière responsabilité de l`Entrepreneur.
Article CG 15 Dessins d`Atelier non Cédulés

L`Entrepreneur avisera l`Architecte sept (7) jours d`avance si il


requière des dessins ou des dessins d'atelier non-cédulés, ou si
aucune cédule n`est préparée.
Article GC 16 Emplacement des Travaux

L'Entrepreneur sera seul responsable du bon emplacement des travaux.


Toute erreur ou omission sera corrigée à ses frais.
Il sera responsable de la vérification des dimensions de l'ouvrage.
Il s'assurera de son emplacement selon les indications aux plans et
devis.

Tous les points de repère, lignes, niveaux et pentes seront établis et


maintenus par l'Entrepreneur et il sera toujours responsable.

Avant le début des travaux, l'Entrepreneur vérifiera toutes les


pentes, lignes et dimensions notées sur les plans et avisera
l'Architecte de toute erreur aux plans avant d'exécuter ce travail.

L'Entrepreneur érigera et maintiendra des planches de repères solides


à toutes les lignes de centre, et il établira à chaque plancher, des
repères d'élévations exacts des planchers finis, visibles pour tous
les sous-traitants.

Il sera responsable des niveaux et dimensions requis par les autres


corps de métier, pour qu'ils puissent assujettir leurs travaux aux
siens. Il avisera tous les sous-traitants que toutes dimensions ou
niveaux doivent être obtenus de lui.

Shapiro et Wolfe architectes 1-5


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Article CG 17. Matériaux et Outillage

Quand des matériaux seront en unités multiples, ils seront de même


caractère, c'est-à-dire, de même composition et même couleur. Tout
produit manufacturé sera installé ou appliqué selon les directives de
ce manufacturier en stricte conformité à ses instructions.

Quand des matériaux ou de l'équipement seront composés de différentes


composantes, toutes leurs parties seront conformes aux devis du
manufacturier ou tout autre devis pertinent.

Si aucun nom de manufacturier n'est spécifié, le matériel ou


l'équipement sera du Canada, quoique le coût, la procurabilité et le
temps de livraison seront à considérer. L'Entrepreneur ne pourra pas
changer le fournisseur qu'il aura choisi durant la période de
soumission sans une autorisation écrite de l'Architecte.
Où applicable, le travail et le matériel seront conformes aux plus
récentes éditions des devis de la A.C.N. et de tout autre Standard
spécifié. L'Entrepreneur aura continuellement sur le chantier, des
copies de ces Standards, disponibles aux fins de référence. Dans les
cas où des normes ne sont pas spécifiées, l'Entrepreneur se conformera
aux exigences minimum établies par la C.G.S.B., la A.C.N., et le Code
National du Bâtiment 1995.
Article CG 18. Equivalence.

Où les mots "ou équivalent approuvé" apparaissent dans ce devis, il


sera compris que L'Entrepreneur peur proposer l'usage de matériaux ou
produits semblables à ceux spécifiés, mais ils devront pouvoir remplir
les mêmes fonctions, être de même qualité, durabilité, apparence,
comptablité avec les matériaux adjacents, faciles d'entretien, etc.
Tout matériel ou produit équivalent sera soumis à l'Architecte, par
écrit, avec documents prouvant leur équivalence, soulingant les
raisons de la substitution avec un montant soit crédit ou extra.

Toute proposition sans preuve d'équivalence ne sera considérée. Si, de


l'opinion de l'Architecte, l'équivalence n'est pas prouvée dans toutes
les catégories des items spécifiés, L'Entrepreneur sera avisé que son
produit proposé est inacceptable et ne devra pas être utilisé. La
décision de l'Architecte sera finale.

L'approbation peut être refusée, même si l'équivalence est prouvée, si


son usage apporte des délais au cheminement critique des travaux, des
difficultés de maniement, entreposage, installation, finition ou
maintenance, etc. aussi si il apporte des changements aux autres
matériaux ou travaux ou s'il requière une compétence spéciale, nons
requise à l'item spécifié. Tout matériel ou produit installés sans
l'approbation écrite de l'Architecte seront enlevés et remplacés par
les item spécifiés, et ce, sans frais au Propriétaire.

Shapiro et Wolfe architectes 1-6


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Article CG 19 Déviations aux plans et devis.

Aucune déviation aux plans et devis ne sera faite par L'Entrepreneur


sans une autorisation écrite de l'Architecte. Si toute partie des
travaux est exécutée de manière non satisfaisante, cette partie sera
démolie et reconstruite aux frais de l'Entrepreneur.
Article CG 20 Inspection et essais.

Où des services d'inspection et d'essais sont spécifiés, la compagnie


employée à ces fins devra adresser ses rapports écrits directement à
l'Architecte. Ces rapports seront faits en temps opportuns et à la
fin des travaux en cause.

Si des services additionnels d'inspection et d'essais, non spécifiés


sont requis par le Propriétaire, l'Entrepreneur verra à coopérer avec
le Propriétaire afin de faciliter ces inspections et essais.
Article CG 21 Travaux Supplémentaires

Tout changement ayant pour effet d'augmenter le coût du marché devra


au préalable être autorisé par le Représentant du Propriétaire.

Les travaux supplémentaires ne devront pas allonger l'échéancier des


travaux, à moins qu'un délai ait été consenti par écrit par le
Propriétaire.

A moins d'entente particulière, tous les travaux supplémentaires


seront payés selon la méthode à forfait.

Dans l'éventualité où des travaux supplémentaires seraient rénumérés


selon la méthode de dépenses contrôlées, l'entrepreneur devra faire
signer quotidiennement par le représentant du Propriétaire, un
bordereau indiquant pour chaque changement les détails suivants:
nombre, classification de la main-d'oeuvre et les heures travaillées,
le type et quantité de matériaux incorporés à l'ouvrage, type et
heures d'utilisation du matériel (équipement) utilisé pour la
réalisation des travaux supplémentaires.

Les coûts sont établis de la façon suivante:

21.1 Matériaux
Prix coûtant payé par l'Entrepreneur (incluant tous les escomptes
applicables), majoré de 5% + 5% administration et profit. Les
factures et autres pièces justificatives devront être présentées
sur demande.

21.2 Matériel
Prix de louage payé par l'Entrepreneur (incluant tous les
escomptes applicables), majoré de 5% + 5% (administration et
profit). Les factures et autres pièces justificatives devront
être présentées sur demande. Aucun montant ne pourra être réclamé
pour les outils habituels des ouvriers ou les consommables, déjà
inclus aux tarifs horaire de main-d'oeuvre.

Shapiro et Wolfe architectes 1-7


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

21.3 Sous-traitance

Lorsqu'une partie des travaux est exécutée par un sous-traitant


dont il est fait mention a la liste des sous-traitants, les
conditions stipulées précédemment s'appliqueront au sous-traitant
exécutant. Dans ce cas, l'Entrepeneur aura droit à une indemnité
de 5% de la valeur des travaux payés au sous-traitant.

21.4 Présentation

Dès que l'Entrepreneur aura établi le coût d'un travail


supplémentaire, il devra en présenter le détail au Représentant
du Propriétaire qui procédera aux vérifications requises et
émettra ensuite un ordre de changement. Cet ordre de changement
sera signé par le Représentant du Propriétaire et en dernier lieu
par le Propriétaire, pour approbation. Les changements seront
facturables aux mêmes conditions que les autres travaux à partir
de cette approbation.

L'Entrepreneur doit transmettre le coût établi d'une demande de


changement par le propriétaire ou son représentant.
Article CG 22 Ajustements aux travaux déjà exécutés

L`Entrepreneur sera responsable du raccord de nouveaux travaux aux


travaux déjà exécutés et fera tous les changements nécessaires. Tous
ces ajustements, coupage, retouchage, réparage, etc. seront inclus
dans le prix du contrat. L`Entrepreneur vérifiera toutes les
dimensions et conditions, pour s`assurer l`exactitude de ses travaux
avec un minimum de coupage, retouchage et réparage.
Article CG 23 Site

Le site de la nouvelle construction est situé au Centre Commercial au


301 à 306 boulevard Brunswick au coin de la rue Ravcon à Pointe-
Claire.
Article CG 24 Ministère de l'Environnement

N/A
Article CG 25 Examen

Avant de soumettre leur prix, les soumissionnaires devront bien


examiner les lieux des travaux et en devenir familiers. Ils devront
obtenir eux-mêmes toutes les informations requises pour la bonne
exécution des travaux du contrat.

Aucune réclamation subséquente ne sera considérée pour tout travail ou


matériaux requis pour la bonne exécution et la complétion des travaux
de ce contrat, incluant toute condition pouvant survenir, dû à des
travaux de ce contrat, incluant toute condition pouvant survenir, dû à
des travaux faits sous des contrats précédents.

Shapiro et Wolfe architectes 1-8


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Chaque sous-traitant, avant le début de ses travaux, examinera le


travail des autres corps de métier qui affecte les siens. Il ne
débutera ses travaux que quand il sera satisfait des travaux
prédédents les siens. Le début de ses travaux sera interprété comme
acceptation des travaux précédant les siens.
Article CG 26 Coordination

L'Entrepreneur sera responsable de la bonne coordination des travaux


de tous ses sous-traitants.

Tous et chacun des sous-traitants devront se familiariser entièrement


avec les travaux de tous les autres sous-traitants travaillant sur ce
projet, de tel façon à ce qu'il prévoit et prépare ses travaux afin de
faciliter les travaux des autres sous-traitants.

Tous et chacun des sous-traitants ne procèderont avec leurs travaux


qu'après avoir consulté les plans et devis architecturaux,
structuraux, mécaniques et électriques de tous les corps de métier
impliqués dans ce projet.
Article CG 27 Coopération

L`Entrepreneur Général, tous les autres entrepreneurs, ainsi que tous


les sous-traitants devront collaborer entre eux dans leurs travaux, et
avec les travaux adjacents. Chaque corps de métier donnera aux autres
toute la possibilité de compléter ses travaux. L`Entrepreneur devra
coopérer en tout point possible avec les autres entrepreneurs à
l`emploi du Propriétaire travaillant aussi sur ce projet.
L`Entrepreneur devra coopérer avec les sous-traitants des locataires.
Article CG 28 Bureaux temporaires.

L`Entrepreneur pourvoira et maintiendra en bonne condition un bureau


temporaire à l'épreuve des intempéries, où indiqué par l'architecte,
pour l'usage de l'architecte, du propriétaire, de l'entrepreneur et de
toutes les autres personnes ayant affaire au chantier. Les bureaux
temporaires seront éclairés, chauffés, munis de portes et serrires,
tables, bancs, supports pour les dessins. Un téléphone sera à l`usage
des intéressés. L`installation et l`opération du téléphone et des
autres services sera aux frais de l`Entrepreneur.
Article CG 29 Electricité temporaire

L`Entrepreneur en électricité fournira tout éclairage et le pouvoir


électrique, complet avec filage, fixtures, équipement, panneaux,
commutateurs, interrupteurs de circuits, générateurs, moteurs, etc.,
(excepté les ampoules) selon la nécessité; il fournira les intensités
requises pour permettre les meilleurs conditions d`éclairage pour
l`exécution et la finition des travaux. La source du pouvoir sera
prise du service électrique existant. L'entrepreneur général payera
pour la fourniture des ampoules.

Shapiro et Wolfe architectes 1-9


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Article CG 30.Chauffage et hivernisation temporaires (si requis)

L`Entrepreneur fournira et maintiendra un système adéquat de chauffage


temporaire, il fournira le combustible requis, incluant toutes les
protections et enclos contre les éléments et le gel, de tout travail
sous ce contrat, et ce, jusqu`à la fin des travaux. Le choix du
système, des barrières de protection et les enclos seront à la charge
de l`Entrepreneur, aussi bien que la durée de temps requise pour
protéger les travaux adéquatement, le tout sujet à l`approbation de
l`Architecte. L`Entrepreneur fournira le chauffage temporaire requis
par les travaux jusqu`a ce que la bâtisse soit complétée.
Article CG 31. Eau temporaire

L`Entrepreneur fournira toute l`eau temporaire requise pour la


construction.
Article CG 32. Toilettes temporaires

L`Entrepreneur fournira et maintiendra en usage, pour toutes les


personnes ayant affaire au chantier, des toilettes temporaires
satisfaisant les lois locales. Ces toilettes temporaires seront
raccordées immédiatement au commencement des travaux.
Article CG 33. Entreposage temporaire

L`Entrepreneur fournira et maintiendra à l`épreuve de l`eau, des


bâtisses ou abris temporaires pour la protection de tout matériel
pouvant être endommagé par l`eau.
Article CG 34. Protection de l`ouvrage et la propriété

Du début des travaux jusqu’à l’acceptation officielle des travaux par


le propriétaire y compris les périodes possibles d’arrêt de travail
pour quelque cause que ce soit, prendre les mesures nécessaires pour
assurer une protection suffisant de tous les travaux, de la propriété
du Propriétaire, contre toute détérioration ou malveillance de
quelque cause que ce soit et de quelque manière que ce soit, tant
durant le jour que pendant la nuit, pour éviter tout accident aux
personnes et aux choses et pour prévenir les vols, le feu ou les
dommages causés par les intempéries.
Article CG 35. Protection des propriétés existantes

L`Entrepreneur prendra toutes les précautions requises pour éviter les


dommages aux structures et services existants, qu`ils soient dûs au
minage des asises, manque d`étayage ou contreventement, enfoncement de
pieux, changement de la table d`eau existante, manque de drainage
approprié ou toute autre cause. Il aura suffisamment d`assurances en
force pour se protéger contre tous ces dommages, et ce, sans frais au
Propriétaire.

Shapiro et Wolfe architectes 1-10


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

L`Entrepreneur avisera l`Architecte de toute filerie, tuyauterie,


équipement, etc. existants et non couverts dans les devis qui
pourraient affecter ses travaux ou ceux de ses sous-traitants. Il
protègera ou enlevera ces items selon la décision de l`Architecte.
Article CG 36. Protection des ouvriers et du public

L`Entrepreneur prendra toutes les précautions nécessaires pour la


protection des employés sur le chantier, et se pliera à toutes les
exigences des lois de la sécurité, fédérales, provinciales et
municipales afin de prévenir accidents et blessures à toute personne
sur ou près les lieux des travaux.

Toutes les échelles, escaliers, plateformes, garde-fous, etc. seront


installés. Ils seront faits de matériaux solides et sans défaut, bien
assujettis et contreventés, pouvant supporter toutes les charges qui
leur seront soumises. Il érigera toutes les protections nécessaires
contre des items tels que les objets saillants, monte-charges,
écoutilles, puits ou débris tombants.

L'Entrepreneur, ses agents et tous ses employés ainsi que toute


personne sous son contrôle verront à ce qu'aucune personne ne soit
blessé et que la propriété ne soit endommagée, qu'aucun droit ne soit
enfreint dans la protection de l'ouvrage, et que l'entrepreneur soit
le seul responsable pour tout dommage réclamé par qui que ce soit, en
rapport avec les blessures aux personnes, les dommages aux terrains,
bâtisses, structures, clôtures, arbres, rues, chemins ou propriétés de
toute description.

Il sera aussi le seul responsable de toute infraction de tout droit,


privilège, servitude occasionnée par ses travaux, sa négligence, ses
abus ou délits, ainsi que ceux de ses agents, employés et toute
personne sous son contrôle.

L'Entrepreneur devra, à ses frais, prendre toutes les mesures


nécessaires pour éviter tout dommage, blessure ou infraction; pour
éviter aussi toute interruption du traffic sur tout chemin public ou
privé. Il assurera à toute personne ou corporation la pleine et
ininterrompue jouissance de leurs droits durant la période des
travaux.

L'Entrepreneur indemnisera le Propriétaire et le gardera sauf de


toutes réclamations, demandes, pertes, dépenses, dommages, actions,
poursuites ou requêtes de qui que ce soit, occasionnés par, ou
attribuables à tels dommages, blessures ou infractions.
Article CG 37 Dommages aux travaux
L'Entrepreneur, dans ce contrat, souffrira toutes pertes ou dommages,
de quelque cause qu'ils soient, à ses travaux ou partie de ses
travaux, jusqu'à l'acceptation finale par le Propriétaire. Si toute
perte ou dommage est causé avant cette acceptation finale,
l'Entrepreneur devra, à ses frais, réparer immédiatement ou
ré-exécuter ses travaux afin que tout le travail ou la partie
endommagée soit complété pour la date limite.

Shapiro et Wolfe architectes 1-11


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Tout retard occasionné par lui à ses sous-traitants, ou toute perte de


temps par lui sera à ses frais.
Article CG 38. Nomenclature de la construction

Dans les sept (7) jours après l'adjudication du contrat,


l'Entrepreneur général devra soumettre en triplicate, pour approbation
par l'Architecte, un cheminement critique et une nomenclature de
construction montrant les dates suivant lesquelles toutes les parties
ou corps de métier devront commencer et achever leurs travaux
respectifs. Cette nomenclature sera coordonnée avec la programmation
d'étapes pour livraison des équipements du Locataire.
Article CG 39. Sécurité du Travail

Le Propriétaire à titre de Maître d'oeuvre du projet, désigne


l'Entrepreneur comme son mandataire et représentant en matière de
sécurité et prévention pour l'ensemble du chantier. Ce mandat
chapeaute aussi les sous-traitants et fournisseurs du Propriétaire
devant intervenir en cours de chantier. De façon générale,
l'Entrepreneur doit s'acquitter de toute tâche en matière de sécurité,
bien-être et prévention découlant de la Loi 117 et des amendements à
ladite loi.

a. transmettre les avis d`ouverture et de fermeture du chantier à la


CSST;

b. préparer et transmettre à la CSST, aux sous-traitants et tout


autre personne ou entreprise concernée un programme de
prévention;

c. assumer la gestion quotidienne du programme de prévention;

d. donner suite aux avis et recommandations de la CSST;

e. faire le suivi au niveau de chaque intervenant afin qu`il


respecte les normes du programme de prévention, y compris les
sous-traitants et fournisseurs de Innovak.

f. s`acquitter des obligations mentionnées à l`article 51 de la loi


17 et notamment l`alinéa 5 à savoir s`assurer que les
Sous-Traitants utilisent des méthodes et techniques visant à
contrôler et éliminer les risques pouvant affecter la santé et
la sécurité du travail;

g. animer un comité de sécurité, si un tel comité doit être


constitué, soit lorsqu`un chantier atteint à un moment donné
plus de 25 travailleurs;

h. d`une façon générale, l`Entrepreneur doit s`acquitter de toute


tâche en matière de sécurité, bien-être et prévention découlant
de la loi 17 ou de tout règlement adopté sous son empire ou de
toutes lois ayant un impact en matière de sécurité au travail.

Shapiro et Wolfe architectes 1-12


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

L`Entrepreneur est tenu de transmettre au Propriétaire une copie de


toute la correspondance et les documents échangés avec la CSST et
s`engage à tenir Les Immeubles Mandevco Inc. indemne de toute amende
ou réclamation relative à la sécurité du travail au chantier.
Article CG 40. Informations requises par le Propriétaire

L`Entrepreneur général devra, sur complétion du projet, fournir au


propriétaire, en deux (2) copies, les documents suivants:

a. Plans d`architecture et d`ingénierie tels que construits, sur CD-


ROM préparé à l’aide du logiciel Autocad Version 2013.

b. Tous les documents des garanties mentionnées aux Exigences


minimales.

c. Les quittances en bonne et dûe forme attestant que tous les


Sous-traitants et fournisseurs ont été payés en entier pour les
services rendus, matériaux fournis et travaux effectués.

d. Les lettres de bonne et dûe forme de la CCQ et de la CSST,


attestant de la conformité des Sous-traitants avec ces
organismes.
Article CG 41. Réception Provisoire

a. L'Entrepreneur doit aviser les Professionnels lorsqu'il juge que


les travaux sont substantiellement parachevés. Suite à cet
avis, les Professionnels procèderont à une vérification des
travaux et dresseront une liste des travaux à refaire, à
corriger ou à compléter et en remetront une copie à
l'entrepreneur.

b. Les travaux seront reçus provisoirement si, selon les


Professionnels, les ouvrages prévus aux documents contractuels
sont presque complétés et que la valeur des travaux à compléter
est inférieure à 1.0% du prix total du marché.
Article CG 42. Réception Définitive

Les travaux seront considérés comme terminés lorsque tous les ouvrages
seront complétés en entier.

Toutefois, s'il subsiste des défectuosités mineures représentant un


coût de construction ne dépassant pas $5,000.00, la réception finale
sera accordée en autant que l'Entrepreneur prenne l'engagement formel
de rectifier ces défauts dans un délai de trente (30) jours. De plus,
L'Entrepreneur devra avoir fourni au Propriétaire la documentation
décrite à l'article CG 43. Si l'Entrepreneur n'a pas fourni toute
cette documentation, le Propriétaire aura le droit de retenir une
somme supplémentaire de $5,000.00 jusqu'à temps que ces documents
soient fournis.

Shapiro et Wolfe architectes 1-13


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 1

Article CG 43. Garanties

Les garanties suivantes devront être mises en vigueur à la date


prévue, au nom du Propriétaire:

a. Les garanties de l'Entrepreneur Général prévues au Code Civil du


Québec.

b. Une garantie d'un (1) an sur la main-d'oeuvre et les travaux


exécutés.

c. Chaque garantie devra indiquer:

i. Le nom exact du propriétaire.

ii. Le nom et l`adresse du projet.


iii. La date où la garantie commence (laquelle sera la date de
complétion du projet telle que déterminée par l`Architecte).

iv. Une définition claire et précise de ce qui est garanti et des


actions correctives qui seront entreprises suivant les
garanties.

v. La signature et le sceau de la compagnie émettant ces telles


garanties.

Shapiro et Wolfe architectes 1-14


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se01.doc
SECTION 2

DÉMOLITION

2-1 CONDITIONS GÉNÉRALES

Les conditions générales de la formule canadienne type de


contrat de construction pour une somme stipulée, dernière
édition, et les conditions générales supplémentaires,
Section 1, font partie de cette section.
2-2 ÉTENDUE DES TRAVAUX

Fournir tout le matériel et la main d'oeuvre requis pour la


démolition de certains éléments du bâtiment, le dégarnissage
de l'intérieur du local jusqu'à la coquille intérieure et
l'enlèvement des matériaux de revêtements sur les élévations
extérieures hors site tel que montrés aux plans et ici
spécifiée.
2-3 TRAVAUX INCLUS

a. Protéger tout filage, conduits, tuyaux, drains ou


autres qui doivent demeurer en place.
b. Les items suivants devront être démolis:
i. La mezzanine existante. Voir plans de structure
existants.

ii. Dégarnissage de l'intérieur incluant:


1. la dalle de béton au plancher;
2. aux murs périmètres jusqu'à la face de
gypse sur colombages.
3. au pontage du toit.
iii. Les escaliers, les devantures, la vitrerie, le
chauffe-eau sur la mezzanine.
iv. Murs, cloisons, retombées, plafonds, suspensions
tel qu'indiqué sur le plan de démolition, etc.
incluant tout élément fixé ou bâti aux murs.
v. Dégarnir l'intérieur de tout le local au complet
incluant la dalle de béton au plancher prêt pour
recevoir la nouvelle tuyauterie en plomberie
souterraine qui devra être installé par les deux
locataires.
vi. Portes et cadres.
vii. Traits de scie et enlèvement de la dalle de béton
existante
viii. Enlèvement de toute la filerie, conduits,
luminaires, appareils électrique, distributeurs
divers et toutes les attaches à la structure
abandonnés après le débranchement par le sous-
traitant en électricité. Voir l'étendue des
travaux en électricité.
ix. Enlèvement de toutes les gaines de ventilation et
diffuseurs incluant les suspensions, supports,
etc.

Shapiro et Wolfe architectes 2-1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04SE02-demolition.DOC
SECTION 2

x. Enlèvement des enseignes existantes


xi. La terrasse entière incluant les supports et la
balustrade
c. Dégarnir et enlever tous les revêtements et matériaux
sur les élévations extérieures tel qu’indiqués sur les
dessins d’architecture.

d. Obtenir tous les permis nécessaires des autorités


municipales et provinciales le cas échéant, et s'en
tenir aux règlements de la Ville de Pointe-Claire
relativement aux restrictions relatives à la démolition
et le déblaiement des débris.

e. Tous les matériaux résultants de cette démolition


deviendront la propriété de cet entrepreneur et il devra
enlever le tout du site.
f. Protection.
2-4 TRAVAUX PAR D'AUTRES SOUSTRAITANTS

a. Enlever l’alimentation en électricité incluant le


système de distribution électrique 600v par le
soustraitant en électricité. Les transformateurs
seront conservés pour le propriétaire.
b. Enlever les têtes de gicleurs sous la mezzanine par le
soustraitant en protection incendie.

c. Enlever la structure en acier par le soustraitant en


structure si requis.
2-5 EXAMEN

a. Examiner l'envergure de la démolition à faire et


déterminer les méthodes les plus efficaces à utiliser
afin d'y conserver le plus de bon matériel possible.

b. Il est de la responsabilité de l'entrepreneur


(soumissionnaire) d'examiner en détail le site et
l'édifice existant pendant la période de soumission
pour déterminer l'étendue complète de toutes les
conditions existantes, qui devront être enlevés ou
démolis.

c. Aucune demande pour un ou des extras ne sera acceptée


pour des items inconnus.

2-6 EXÉCUTION

a. Ce travail sera fait méthodiquement et bonne


considération sera accordée aux occupants du bâtiment.

Shapiro et Wolfe architectes 2-2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04SE02-demolition.DOC
SECTION 2

b. Tous matériaux de démolition devront être rapidement


transportés hors du projet et du site.

c. La maçonnerie pour la démolition sera faite par


petites sections et pour éviter tout effondrement, on
utilisera tout l’étançonnage nécessaire.

d. Cet entrepreneur peut récupérer et disposer à son


profit de tous matériaux résultant de la démolition,
pourvu que ceci ne retarde pas les travaux.
e. L'entrepreneur doit déposer tout matériel dans l'aire
de démolition et doit éliminer toute accumulation de
déchets du site. L'entrepreneur ne peut pas utiliser
l'extérieur pour l'entreposage des déchets et des
produits de démolition, excepté dans un contenant à
déchets.
f. Tous les travaux doivent être exécutes selon les codes
et règlements en vigueur.

g. Ou de nouveaux travaux joignent des existants et ou


des travaux existants sont modifiés, un rapiéçage doit
être fait de façon à ce que le nouveau travail se
marie bien avec l’existant. L’approbation de
l’architecte sera obtenue avant de couper ou percer le
mur de bloc portant au mur mitoyen avec la Caisse
Desjardins. Fournir tous les linteaux de support
structural et/ou tout renforcement si requis.

h. La protection contre a poussière sera essentielle pour


prévenir tout dérangement des locataires et du public.

2-7 NETTOYAGE

Aussitôt le travail complété, débarrasser le site de tous


débris et laisser propre.

Shapiro et Wolfe architectes 2-3


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04SE02-demolition.DOC
SECTION 5

BÉTON

5.1 CONDITIONS GÉNÉRALES

Les conditions générales de la formule type Canadienne de


contrat de construction pour une somme stipulée, dernière
édition, et les conditions générales supplémentaires de la
section 1, font partie intégrante de ce chapitre.

5.2 ÉTENDUE DES TRAVAUX

Ces travaux comprennent tous les ouvrages en béton, selon


les indications sur les plans d’architecture.

5.3 TRAVAUX INCLUS

a. Dalle de béton.
b. Les formes et leur alignement.
c. L’acier d’armature et sa pose.
d. Toutes les ouvertures, rainures, enchâssures, etc.
requis pour la tuyauterie.
e. Essais de béton (selon montant contractuel
provisoire).
f. Retraits et dépressions dans les dalles de béton.

5.4 MATÉRIAUX INSTALLÉS SOUS CE CHAPITRE, MAIS FOURNIS PAR


D’AUTRES.

a. Supports encastrés, tirants, ancrages, manchons pour


toute la tuyauterie, etc. tel que requis par les
autres corps de métiers.

5.5 COOPERATION AVEC LES AUTRES CORPS DE MÉTIERS.

Vérifier toutes les dimensions avec les autres corps de


métiers concernés pour les ouvertures dans les planchers.

5.6 ESSAIS

L’architecte nommera une firme reconnue pour


l’échantillonage et l’exécution des essais nécessaires.
L’entrepreneur co-opérera avec cette firme en prenant les
mesures nécessaires pour faciliter les essais. Il donnera
un avis préalable de 24 heures à cette firme, avant chaque
coulée de béton. Un minimum de quatre cylindres sera pris
pour chaque 100 verges cubes de béton placé. Pour de plus
petites quantités, n’excédant pas 30 verges cubes, au moins

Shapiro et Wolfe architectes 5-1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se05-béton.doc
SECTION 5

2 cylindres seront pris. La moitié de ces cylindres seront


vieillis au chantier et les autres seront vieillis au
laboratoire.

5.7 BÉTONNAGE DES DALLES

a. La dalle de béton sur sol sera d’une épaisseur minimum


de 5’’, de béton d’une résistance moyenne à la
compression de 25 m.p.a. (minimum 22.5 m.p.a., maximum
27.5 m.p.a., à 28 jours, sur une couche de pierre
concassée, (0-3/4’’), compacté à 95% du Proctor
modifié tel que vérifié par l’ingénieur des sols. Le
treillis de 6 x 6 x 6/6 sera soulevé jusqu’à 2’’ du
dessus de la dalle.

b. Vérifier que les remblais sur lesquels les dalles


seront bétonnées ont été compactés et nivelés à la
satisfaction du Représentant de la Compagnie
d’Inspection, et qu’ils sont propres et ne contiennent
aucune trace de sol remanié. Si les travaux sont
exécutés par temps froid, s’assurer que ces remblais
ne sont pas gelés.

c. Dans les pièces ayant des drains de plancher, on doit


prévoir des pentes de 1% vers ces drains.

d. S’assurer que les dalles sur sol sont désolidarisées


des murs de fondation et plaçant un carton bitumineux.
S’assurer que les dalles sur sol sont désolidarisées
des colonnes en plaçant un carton fibre autour des
poteaux de béton des fondations intérieures, jusqu’au
niveau de la dalle. Le haut du carton fibre (1 po.
min.) sera plus tard gratté et remplacé par du mastic
de scellement.

e. Mettre en place le béton en le vibrant et en


s’assurant que l’armature, les drains et autres pièces
coulées dans le béton ne sont pas déplacées.

f. Aucun scelleur ou durcisseur ne sera employé dans la


construction des dalles qui seront recouvertes de
carreaux de céramique ou de tuile VCT ou tapis.
Toutes les dalles auront durci pendant au moins 28
jours avant de procéder à l’installation des carreaux
de céramique. Les dalles de béton destinées à recevoir
ces revêtements seront finies à la flotte de bois ou
au balai. La surface sera plane et de niveau dans une

Shapiro et Wolfe architectes 5-2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se05-béton.doc
SECTION 5

tolérance de 3mm (1/8’’) dans 3m (10’-0’’). Prévoir


des pentes uniformes vers les tuyaux d’écoulement.

g. En présence de toute dalle coulée depuis moins de 24


heures, aucun gaz de combustion (huile à chauffage,
gaz propane, gaz naturel, diesel, essence, etc.) ne
sera accepté dans le bâtiment. Tous les systèmes de
chauffage seront électriques ou à combustion interne
avec cheminée d’évacuation étanche vers l’extérieur.
Les équipements motorisés seront électriques, à moins
que le représentant de la Compagnie d’Inspection
n’accepte par écrit un système de ventilation adéquat.
Toutefois, cette autorisation ne libère en rien
l’entrepreneur de toute responsabilité reliée à la
présence d’une dalle poussièreuse résultant d’une
réaction chimique du béton avec le gaz de combustion.
Si le représentant de la Compagnie d’Inspection
constate une détérioration de la dalle dûe à la
présence de gaz de combustion, toute permission
préalable sera retirée, sans dédommagement pour
l’entrepreneur et sans restreindre les autres recours
du propriétaire.

5.8 FINITION ET CURE DES DALLES

a. La dalle extérieure sera finie à la truelle de bois de


façon à obtenir des surfaces légèrement rugueuses sans
stries ni ondulations.

b. Les dalles intérieures seront finies à la truelle


mécanique équipée de lames métalliques. Ces truelles
seront passées à plusieurs reprises et à intervalles
appropriés de façon à obtenir des surfaces denses et
parfaitement lisses, sans imperfections. La méthode
de cure sera une cure humide avec fils de plastique
pour 7 jours.

c. La finition des dalles intérieures (béton exposé ou


revouvert d’un revêtement) sera telle que l’espace
entre tout point du béton et une règle de 3m(10’-0’’)
déposée sur la surface n’excédera pas 3mm (1/8’’).

d. Exécuter dans les dalles sur sol non armées les joints
de contrôle en conformité avec le plan de l’Architecte
et avec ce qui suit:
- les traits de scie seront généralement localisés
aux axes et entre les axes pour produire des

Shapiro et Wolfe architectes 5-3


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se05-béton.doc
SECTION 5

rectangles presque carrés, d’envion 400 pi.ca.


maximum;
- des traits de scie isoleront les surépaisseurs de
dalle et tout autre élément susceptible de causer
de la fissuration;
- un trait de scie sera exécuté sur chaque joint de
coulée;
- entreprendre ce travail dès que la surface du
béton a suffisamment durci pour ne pas être
sujette à s’effriter et le compléter dans un
délai maximum de 18 heures après la mise en place
du béton à scier;
- La cure sera effectuer avec le polyethylène 4 mil
et de l’eau pour une période de 7 jours.
Ensuite, enlever le polyethylène et laisser la
surface de béton sécher.

5.9 NETTOYAGE

Périodiquement pendant la marche des travaux, et à leur


complétion, nettoyer et enlever du site, tous les déchets,
matériaux de surplus, etc., résultant de ces travaux.

5.10 EXIGENCES PAR TEMPS FROIDS

a. Lorsque du béton doit être mis en place par temps


froids, tous les matériaux et équipements requis pour
une protection adéquate et le mûrissement seront sur
les lieux et prêts à être utilisés avant le début du
bétonnage.

b. Lorsque la température de l’air ambiant est de 5oC ou


moins, la tempétature du béton, lorsque mis en place,
sera d’au moins 16oC. Et pas plus de 32oC. À cette
fin, les agrégats et l’eau à être incorporés devront
être chauffés.

c. Maintenir la température de toutes les surfaces du


béton à un minimum de 21oC, durant trois (3) jours, et
pas moins de 10oC durant cinq (5) jours après la
coulée. Le béton sera maintenu au-dessus du point de
congélation durant une période de sept (7) jours.

À la fin de la période de protection, la température


du béton sera réduite graduellement à un taux
n’excédant pas 7oC. Par jur jusqu’à ce que la
température extérieur soit atteinte.

Shapiro et Wolfe architectes 5-4


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se05-béton.doc
SECTION 5

d. Le béton ne sera pas coulé sur ou contre une surface


dont la température serait moindre de 5oC. Avant de
couler le béton, sur n’importe quelle surface, toute
la glace et la neige doivent être enlevées, en
utilisant de la chaleur seulement.

Shapiro et Wolfe architectes 5-5


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se05-béton.doc
SECTION 7

EXTERIOR CLADDING SYSTEM (UNIFIX SYSTEM)

1.1 WORK INCLUDED


A. Provide all labour, materials and equipment necessary to install the rain screen
UNIFIX system, as evaluated with CAN/ULC S-101 standard.
1.2 RELATED WORK SPECIFIED ELSEWHERE
A. Metal framing.
B. Sealant.
1.3 DESCRIPTION
A. The system consists of installing PermaBase cement boards to create a rain screen
system. The boards are attached on furring and finished with non-combustible acrylic
base coat, glass fibre mesh, trims, primer and acrylic finish coat.
1.4 CONCEPTUAL REQUIREMENTS
A. All work undertaken must comply with the current codes and norms, the
manufacturer's requirements and construction best practices.
B. The substrate system shall be engineered to withstand all applicable loads, including
live, dead, seismic, positive and negative, etc.
C. The substrate shall be covered with a waterproof membrane, sealed at joints and
openings;
D. Boards shall never be fastened directly on studs;
E. The furring system must allow for venting and for drainage towards the exterior;
F. Control joints that will allow for movement will be put in the following places :
1. At control joints in the substrate;
2. At the junction of two different materials;
3. At inside corners and major openings;
4. At a maximal distance of 16 ft (5m), to counter thermal expansion;
5. Anywhere specified on the plans;
1.5 QUALITY ASSURANCE
A. The applicator shall have a sufficient amount of material and enough qualified labour
at his disposal to install the system.
B. The applicator must follow the directions for use given by the manufacturer for all
system component’s installation.
1.6 DELIVERY, STORAGE AND HANDLING
A. All materials supplied shall be delivered in their original packages with intact and
legible labels.
B. All materials supplied shall be stored in a cool dry location, out of the sunlight,
protected from weather and other damage and at temperatures above 41ºF (5ºC).
C. Materials that are suspected of having been exposed to freezing must not be used.
D. Minimise the exposure of containers to temperatures exceeding 90º F (32ºC).
E. Store boards on a smooth horizontal surface.
F. Boards shall be handled according to manufacturer's recommendation in order to
prevent damage or loss of performance of the boards.
1.7 JOB CONDITIONS
A. Air and substrate temperature shall be at least 41ºF (5ºC) during installation.
B. When installing in temperatures below 41ºF (5ºC), tarping, heating and ventilation
shall be provided.
C. Ambient temperature shall be maintained above 41ºF (5ºC) after installation of the
system for a minimum of 24 to 48 hours or longer if necessary to ensure that drying is
complete.
D. The substrate shall be subjected to tests before the installation of the system to
ensure that it’s solid, waterproof and plumb.
E. Installation of Unifix materials shall be co-ordinated with the other construction trades.
F. Adjacent areas and surfaces shall be protected from damage during the installation
of Unifix materials.
G. All installed materials shall be protected at the end of the work day to prevent water
penetration behind the system.

Shapiro et Wolfe architectes 7-1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se7 exterior cladding system.doc
SECTION 7

1.8 ALTERNATIVES
A. Systems considered equivalent to the UNIFIX system shall conform to CAN\ULC S-
101 standard, feature a 10 year warranty and shall be approved by the architect, in
writing, at least ten (10) working days prior to the project bid date.
1.9 WARRANTY
A. Upon request, the manufacturer shall provide a ten-year limited warranty, stating that
materials conform to specifications and are free of manufacturing defects.

2.1 MANUFACTURER
A. All components of the system shall be obtained from ADEX Systems Inc. or its
authorized distributors. No substitution or addition of other materials is permitted
without written consent from the manufacturer.
2.2 PRODUCTS
A. Steel framing
1. Metal thickness shall not be less than 20 gauge, and flange width not less
than 32 mm (1.25”) for fastening boards. Maximum lengths possible shall be
used to conform with dimensions indicated on drawings. Deflection of
assembly shall not exceed L/360;
2. Metal shall be hot-dip galvanised, in conformity with ASTM-A525 (G90).
B. Lightweight cement board
1. Shall be PermaBase or PermaBase-Flex from UNIFIX inc., with dimensions
as specified on the drawings, and made of Portland cement, sand, expanded
polystyrene beads, with a fully embedded alkali resistant glass fibre mesh
facing.
2. The board shall have the following minimum performance characteristics:
a. Conform to ANSI A118.9;
b. Free of asbestos, gypsum, organic fibres or cellulose;
c. Ends and sides shall be square cut ;
d. Edgetech chamfered longitudinal edges;
e. Water absorption (ASTM C473): less than 8%;
f. Weight: 14,65 kg/m2 (3 lb/pi2);
g. Humidified deflection (ASTM D-1037) : £0,05%;
h. Mildew resistance(ASTM D-3273); no growth;
i. Fungi resistance (ASTM G-21): no growth;
j. Resistance to wind gusts (ASTM E330) : 192 kg/m2 (40 lb/pi2);
k. Flame spread (ASTM E-84) : 0;
l. Smoke developed (ASTM E-84) : 0;
m. Impact resistance (ASTM D-1037) : no damage;
n. Fasteners pull strength (ASTM D-1037) 849 N (125 lbs);
o. Flexural strength (ASTM C947) : 750 psf;
p. Compression strength (ASTM D-2394): 2250;
q. Minimum thickness: 12,7 mm (1/2‘’).
C. Fasteners
Shall be PermaBase Screw from UNIFIX inc., self-tapping, wafer-head screw with the
following minimal requirements:
1. #8-16, 1-1/4" or 1-5/8";
2. Head diameter: 11.5 mm (0.45");
3. Without ribs under head;
4. Zinc plated with chemical coating
5. Salt Spray resistance (ASTM B117): 1000 hours
6. SO2 resistance (Kesternich test) : 15 cycles.
7. Heat resistance (JIS K54007.1) : 250° C / 7hrs
D. PVC mouldings (if necessary)
Shall meet ASTM D-1784 standards for exterior use.
E. Acrylic base coat
Shall be a 100% acrylic based, asbestos-free product, made by ADEX Systems Inc.,
such as the ACRYJOINT.

Shapiro et Wolfe architectes 7-2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se7 exterior cladding system.doc
SECTION 7

F. Glass Fibre Mesh


1. Shall be alkali resistant according to ANSI 99-A-2001.
2. Shall be sold by ADEX Systems or its authorised distributors.
3. Shall meet ASTM E-2098, ASTM D-5035 standards.
4. Shall have different weights according to specific needs:
a. UNITAPE: 75mm (3") wide , self-adhesive
b. UNIROLL: 96 cm (38") wide
G. Primer
Shall be an acrylic and silica mix that can be applied by roller, such as ACRYROLL,
manufactured by ADEX Systems Inc.
H. Finish coat
1. Shall be factory-mixed, 100% acrylic based, ready for use and shall contain
integral colour and texture.
2.3 OTHER MATERIALS
A. Cement
Shall be of type GU, meet CSA A-3001 standard, be fresh and free of lumps.
B. Water
Shall be limpid, potable and free of sediment.
2.4 TESTS
A. Tests performed by an independent laboratory on the specified materials can be
requested.
B. The system must have been evaluated along CAN\ULC S-101 standard.
C. Properties shall meet or exceed the following values when tested by methods listed:
1. Accelerated weathering resistance:
ASTM D822 (exposed 2500 hours): no deleterious effect
2. Salt spray resistance:
ASTM-B117 (exposed 300 hrs): no deleterious effect
3. Freeze-thaw resistance:
ASTM C-666 (50 cycles): no cracks, delamination or crazing.
4. Mildew and fungus resistance:
Mil.Std.810 E: no mildew or fungal growth.
5. Water permeability:
UEAtc “Directives for E.I.F.S.” art. 3.3.1.1.: ≥ 2 hours.
6. Water Absorption :
UEAtc “Directives for E.I.F.S.” art. 3.3.1.2.: ≤ 20%.
7. Bond Test :
UEAtc “Directives for E.I.F.S.”, art. 3.3.2.1.:
after 2 hours drying : ≥ 100 kPa,
after 7 days drying : ≥ 300 kPa.
8. Water vapour transmission:
ASTM E96-95: ≥ 170 ng/Pa.s.m2

3.1 INSPECTION
A. The substrate shall be examined for soundness, solidity, and to ensure that there are
no voids or projections.
B. The waterproofing membrane shall be verified to be continuous and sealed at all
junctions and all apertures.
C. All metal flashing shall be examined to ensure that they allow for the evacuation
towards the exterior of any eventual infiltration.
D. The architect and general contractor shall be advised of any discrepancies and work
shall not proceed until unsatisfactory conditions are corrected.
3.2 MIXING
ACRYJOINT Base coat:
A. In a clean container, ACRYJOINT and GU cement shall be mixed to a final weight
ratio of one-to-one.
B. After 5 minutes have been allowed for initial set, the mixture shall be stirred again.
C. No additive (such as rapid binders, anti-freeze, accelerators or others) shall be
added.

Shapiro et Wolfe architectes 7-3


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se7 exterior cladding system.doc
SECTION 7

3.3 INSTALLATION
A. Install furring (Z or omega shape) vertically on the substrate. Make sure to provide
adequate ventilation and drainage at the bottom of all walls.
B. Maximum distance between furring shall be 400 mm (16'') on vertical surfaces, 300
mm (12'') on ceilings and 200mm (8'') when PermaBase Flex board is used. Furring
shall be lined with a maximum deviation of 3mm in 2400mm (1/8'' in 8ft).
C. Where expansion joints are to be installed, furring shall be interrupted, providing a
minimum space of 12mm (1/2'').
D. Do not install any wet board.
E. Position boards horizontally, perpendicularly to the furring. The rough surface and
tapered edges shall face outwards. All edges shall be fully supported by furring
and/or studs.
Boards shall fit tight and true with adjacent boards, and no space shall show between
them. Avoid jointing boards at corners of openings. Vertical joints shall be offset a
minimum of 300 mm (12”) from those in adjacent panels.
F. Each and every board or piece of board shall straddle a minimum of 3 furring.
G. Start screwing boards in the middle moving towards edges.
H. Fasten cement boards to furring with appropriate screws at every 200 mm (8’’), 150
mm (6") for ceilings.
I. Screws shall be installed between 10 and 15 mm (3/8'' and 5/8'') from edges.
J. Screw heads shall be flush with the surface of board; they must not damage the
fiberglass mesh facing. Ensure that the boards are well attached and that they are in
continuous contact with the support.
K. A 50 mm x 50 mm (2” x 2” ) 20 gauge galvanised steel corner bead shall be installed
at all interior & exterior corners, to provide a good line and support. It shall be
fastened behind the board but not through the substrate.
L. Remove from the board face any label or foreign material that could inhibit adhesion
of the base coat.
M. Attach NOVATRIM mouldings where required, using stainless steel tacks every 200
mm (8''). Ensure that joints are well adjusted and aligned.
N. Apply self adhesive UNITAPE on all board joints.
O. Cover all UNITAPE, screws and NOVATRIM edges with ACRYJOINT mixture,
making sure that all NOVATRIM holes are properly filled.
P. A 9 1/2” x 12” (240 mm x 300 mm) piece of glass fibre mesh shall be applied in the
ACRYJOINT at a 45º angle at the corners of every opening.
Q. Allow 24 hours minimum for drying.
R. The ACRYJOINT mixture shall be applied to the surface to a thickness of 1/16” (1,6
mm).
The UNIROLL mesh shall be embedded in it. The surface shall be smoothed until the
mesh is fully embedded.
S. The mesh shall be lapped a minimum of 2 1/2” (63 mm) on all sides.
T. The mesh shall cover all NOVATRIM wings.
U. A second coat of the ACRYJOINT mixture may be required if, after drying, there are
imperfections or the mesh is not completely embedded.
V. A period of 24 hours shall elapse before installing the finish coat.
W. A coat of ACRYROLL primer of the same colour as the finish coat shall be applied
evenly with a roller before installing the finish coat.
X. The primer shall be touch dry before starting to apply the finish coat.
Y. A tight coat of Unifix Finish, texture [see ADEX and UNIFIX CATALOGUES] shall be
applied with a trowel, continuously, to a thickness not greater than the largest
aggregate.
A wet edge shall be maintained. Levelling and texturing shall take place in one
operation to give it a uniform appearance.
Z. Finish coat shall not be applied on locations where caulking will be applied.
AA. All moulding junctions shall be properly sealed.
BB. Ensure that the general contractor protects all work against infiltration and damages
by installing the necessary flashing and caulking in a timely manner.

Shapiro et Wolfe architectes 7-4


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se7 exterior cladding system.doc
SECTION 7

3.4 CLEAN-UP
A. Materials left over by the applicator shall be removed from the job site.
B. The applicator shall clean adjacent materials and surfaces.

Shapiro et Wolfe architectes 7-5


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04se7 exterior cladding system.doc
SECTION 12

M A Ç O N N E R I E

12-1 CONDITIONS GÉNÉRALES

Les conditions générales de la Formule type de Contrat


de construction pour une somme stipulée, dernière
édition, et les conditions générales supplémentaires
font partie de ce chapitre.
12-2 ÉTENDUE DES TRAVAUX

Fournir toute la main-d'oeuvre et les matériaux


nécessaires pour l'accomplissement des travaux de
maçonnerie, tel qu'indiqué aux dessins et décrit
ci-après, ou les deux.
12-3 TRAVAUX INCLUS

a. Démolition de maçonnerie et linteaux existants.

b. Nouveau parement de pierre.

c. Modifications à la maçonnerie existante aux


endroits indiqués sur les dessins d'architecture.

d. Nouveaux linteaux (allèges). Voir dessins


d'architecture.

e. L'installation des assises imperméabilisantes et


solins à maçonnerie.

f. Ancrages métalliques, attaches et serre-joints à


maçonnerie.

g. Travaux de pierre incluant les joints colorés.

h. Les chantepleures.

i. Les joints de dilatation.

j. L'installation des linteaux boulonnés à la


fondation.

k. La pose des chambranles métalliques à la


maçonnerie.

l. Les coupures et réparations de maçonnerie


nécessaires aux autres corps de métiers.

m. Coopérer avec les autres corps de métiers pour


l'installation des ancrages métalliques, attaches,
serre joints, crochets, manchons, dés, etc.,

12-1
SECTION 12

matériaux de métaux fournis, sous-traitant en


mécanique, sous-traitant en électricité, etc.

n. Boucher les ouvertures dans les murs extérieurs


avec la maçonnerie qui s'appareillent aux
existantes tel qu'indiqué aux dessins.

o. Nettoyage du nouveau parement de bloc.


12-4 MATÉRIAUX INSTALLÉS SOUS CE CHAPITRE MAIS FOURNIS SOUS
D'AUTRES CHAPITRES

Le présent sous-traitant construira dans la maçonnerie


les matériaux suivants, lesquels sont fournis par
d'autres.

a. les linteaux libres sous la section 15 "Métaux".


b. solins sous la section "Toiture".

c. charpente d'acier qui porte la maçonnerie.

d. manchons et dés de tuyauterie pour tous les corps


de métiers.

e. chambranles métalliques de portes.


f. fers divers, acier et autres travaux de métaux pour
tous les corps de métiers.

g. fourrures de bois fixés à la maçonne pour tous les


corps de métiers.

h. ancrages métalliques, attaches, serre-joints,


joints de dilatation pour tous les corps de
métiers.
12-5 MATÉRIAUX FOURNIS SOUS CE CHAPITRE MAIS INSTALLÉS SOUS
D'AUTRES CHAPITRES.

Attaches métalliques de type Model 10-18 calibre 14 de


Métaux Bailey installées sous Section 19.
12-6 MATÉRIAUX

a. Eau: sera propre et exempte de matières délétères


et sera potable.

b. Ciment Portland: sera d'un type approuvé et


conforme aux normes de la prescription C.S.A. A.S.
1961, dernière édition.

12-2
SECTION 12

c. Chaux: sera de marque bien connue, d'un taux élevé


en hydrate de calcium et conforme aux normes de la
prescription C.S.A. A.87.43.

d. Sable: sera propre, aigu, gros, d'une couleur


approuvée, non salin, non alcalin, exempt de
matières organiques ou autres contaminants et sera
conforme aux normes de la prescription C.S.A.
A.82.56, dernière révision.

e. Mélange à mortier: sera d'un type approuvé de


marque "Betonmix Plus" tel que manufacturé par
Daubois Inc. conforme aux normes de la prescription
Type N Acnor, C.S.A. 1.179M, dernière édition. Le
mélange à mortier sera précoloré en usine avec la
teinte spécifiée pour s'appareiller le parement de
brique existant.

f. Parement de pierre:
i. La pierre sera La Rochelle de Technobloc ou
équivalent format 8’’ x 24’’ x 4’’.

ii. Les parements de maçonnerie seront semblable à


l'échantillon, tel qu'accepté par
l'Architecte. Les parements ne seront pas
endommagés, ils seront manipulés avec
attention à partir des camions et seront
correctement empilés. Les pierres brisées ne
seront pas permis.

g. Assise imperméabilisante et solin: seront de


"Nervastral" 30 mil. "Nervastral" 300 tel que
distribué par Val Royal - Lasalle, boulevard
Laurentien, Montréal.
12-7 ÉCHANTILLONS

Deux échantillons de pierres devront être soumis à


l'approbation de l'Architecte, suffisamment avant leur
livraison. La couleur et les agrégats à mortier devront
être soumis également à l'approbation de l'Architecte
avant que tout travail de maçonnerie ne débute. Les
attaches métalliques, rainures et ancres doivent être
soumis aussi à l'approbation de l'architecte.
12-8 MANUTENTION ET EMMAGASINAGE DES MATÉRIAUX

a. Les matériaux emballés seront emmagasinés dans leur


contenant original, non endommagé, et portant les
cachets et étiquettes du fabricant intacts jusqu'à
leur utilisation.

12-3
SECTION 12

b. Tous les matériaux devront être livrés, emmagasinés


et maniés de façon à prévenir les dommages aux
matériaux soit par l'eau ou le bris. Les emballages
ayant des signes apparents de dommages causés par
l'eau ou le bris seront rejetés. Tous les
matériaux seront de la meilleure qualité, dans
leurs catégories respectives.

c. Toutes les unités de maçonnerie seront


soigneusement maniées des camions et empilés avec
attention, de façon à éviter le bris ou éclats de
rebords ou coins de la pierre, ou taches provenant
du sol. Les pierres brisées ne seront pas permis.
12-9 INSPECTION

a. Inspecter les ouvrages desquels les travaux de


cette section dépendent.

b. Ne pas commencer les travaux de cette section avant


que les travaux devant les recevoir soient jugés
satisfaisants.
12-10 ÉCHAFAUDAGES

Le présent sous-traitant devra fournir, ériger et


maintenir tous les ÉCHAFAUDAGES, garde-fous, supports
temporaires, etc., requis pour les travaux de
maçonnerie. A la fin des travaux, les ÉCHAFAUDAGES
seront démolis en prenant soin de ne pas endommager les
travaux de cette section ou ceux des autres corps de
métiers. Les ÉCHAFAUDAGES serviront aussi aux autres
corps de métiers dont les travaux coïncident avec ceux
de la maçonnerie.
12-11 MAIN-D'OEUVRE

Tous les travaux de maçonnerie seront disposés et


construits aux dimensions indiquées aux dessins. Le
dessus des murs où les travaux ne seront pas terminés,
sera bien humecté avant de recommencer les travaux.
Dans l'esprit de ce devis, il est bien établi que les
murs seront imperméables en toutes conditions, et pour
obtenir ce résultat, le présent sous-traitant verra à ce
que tous les joints soient remplis de mortier entre
chaque assise, les murs seront entièrement exempts de
trous ou crevasses. Toute maçonnerie sera régulière,
égale et douce dans le motif et la surface exempte de
pierre brisée ou fragmentée.

12-4
SECTION 12

12-12 POSE

a. Parement de pierre:

i. Où indiqué sur les dessins, les murs seront


construits parement de pierre. La pierre sera
érigée et continuellement retenue.

ii. Le mortier du parement de pierre sera pré-


coloré en usine.

iii. Les joints seront faits de façon à donner le


nombre précis d'assises montrés aux détails
des dessins.

iv. Poser le parement de pierre dans un lit de


mortier plein, et remplir complètement de
mortier les joints verticaux.

v. Le jointoiement des joints de maçonnerie sera


fait au fur et à mesure.

vi. Les ouvrages de maçonnerie à l'extérieur


seront faits à partir d'un échafaudage.

vii. Les points verticaux seront d'égal espacement,


d'aplomb et en ligne, tous les joints seront
uniformes. L'ouvrage sera fait avec précision
en suivant les dessins.

viii. Le parement de pierre sera relié aux


colombages au moyen d'une attache métallique
par 2 pieds carrés d'ouvrage de maçonnerie.

b. Les joints des ouvrages de maçonnerie seront tirés:


ex.: le jointoiement se fera au fer convexe de
façon à former un joint légèrement concave, ajusté,
égal entre chaque rang de pierre. La couleur des
joints sera approuvée par l'Architecte avant le
début des travaux.

c. Assises imperméabilisantes:

i. seront fournies et installées, tel que décrit


à l'item "Matériaux",

ii. tel qu'indiqué, prévoir solins muraux


correctement pliés et avec larmiers
appropriés.

12-5
SECTION 12

d. Linteaux extérieurs:

Poser tous les linteaux en acier galvanisé tel


qu’indiqués aux dessins d’architectural au-dessuss
des ouvertures.

e. Pose des chambranles métalliques de portes:

i. Poser toutes les chambranles métalliques de


portes lorsqu'elles se présentent dans un mur
de maçonnerie. Les chambranles seront posées
d'aplomb et droites, correctement
contreventées jusqu'à ce que la maçonnerie ne
soit terminée à la pleine hauteur.
ii. Examiner les chambranles avant la mise en
place et signaler les déficiences à
l'Architecte.

f. Des chantepleures seront placées à intervalles d'au


plus trois (3) pierres. Un solin de type
Nervastral ou équivalent approuvé sera installé au
bas des murs.
12-13 JOINTS DE DILATATION

a. Dans les murs extérieurs, il devra y avoir des


joints de contrôle tel que montré aux plans. Le
long des murs droits, l'espace maximum entre les
joints sera de 20 pi.

b. Les joints seront remplis d'un remplissage


compressible prémoulé (boudin d'ETAFOAM) jusqu'à
1/2" de la face du bloc. La balance du joint sera
remplie d'un remplissage à joint élastique de
couleur agencée à celle des éléments de maçonnerie
et mortier utilisés.
12-14 COOPÉRATION

a. Le présent sous-traitant examinera soigneusement


les dessins et devis des autres corps de métiers et
fera des percées, coupures et réparations
nécessaires aux travaux des autres corps de
métiers.

b. Il posera toutes chambranles métalliques de portes


et autres ouvertures lorsque des ancrages à
maçonnerie seront requises, tous ouvrages de métaux
divers, ancrages, manchons, supports, plaques
d'appuis, attaches et crochets de toutes sortes,
qu'il fournira lui-même ou que le sous-traitant
responsable de ses propres accessoires lui
fournira.

12-6
SECTION 12

c. Les rainures ou ouvertures requises au


sous-traitant de mécanique ou autres corps de
métiers, seront posées au fur et à mesure que les
travaux avancent. Elles seront placées avec
précision et seront correctement finies aux
dimensions voulues.

d. Les accessoires d'ancrage de métal galvanisé seront


de fabrication approuvée, pour le clouage des
fourrures de bois, fonds de clouage et finis et
seront installés tel que requis.
12-15 PROTECTION

a. Protection des travaux:

i. Tous les ouvrages de maçonnerie et travaux


adjacents seront protégés contre les dommages
de toutes sortes.

ii. Les saillies et coins exposés seront protégés


au moyen de planches solidement attachées.

iii. Couvrir le dessus des travaux de maçonnerie à


la nuit ou durant les jours de fêtes, ou par
mauvaise température. Couvrir les deux côtés
du mur pour les larmiers.

b. Travaux par température froide:


i. Lorsque la température extérieure sera en
dessous ou tout près de 40oF, protéger les
travaux de maçonnerie contre le gel, par des
moyens approuvés, tout en suivant les normes
minimales requises:

1. pour les premiers 3 jours, la température


de l'air sera maintenue au dessus de
50oF.

2. pour les 3 jours suivants, la température


de l'air sera maintenue au dessus de
32oF.

ii. Les travaux de maçonnerie seront érigés dans


une enceinte chauffée par un appareil approuvé
et ne dégageant pas de fumée.

iii. Protéger les unités de maçonnerie à l'abri du


gel et de la glace.

12-7
SECTION 12

iv. Le lit de mortier et le matériel à mortier


seront préchauffés à un minimum de 40oF.
Protéger le mortier contre le gel.

v. Lorsque requis par l'Architecte, installer un


thermomètre indiquant minimum et maximum sur
le chantier.

vi. Réparer les travaux de maçonnerie endommagés


par le gel, le tout à la satisfaction de
l'Architecte.
12-16 NETTOYAGE

a. Tous les travaux de maçonnerie seront entièrement


nettoyés sous la direction de l'Architecte.
Effectuer le nettoyage à l'aide d'une solution
approuvée et rincer progressivement à l'eau claire.

b. La face et les joints de tous les blocs de pierre


seront propres, lisses et exempts de bavures de
mortier.

c. Périodiquement pendant la marche des travaux, et à


leur complétion, nettoyer et enlever du site, tous
les déchets, surplus de matériaux, etc., résultant
de ces ouvrages.
d. Cet entrepreneur devra nettoyer à nouveau, toute
surface qui montrerait des signes d'efflorescence
pour une période de 2 ans, après le certificat de
fin des travaux.
12-17 GARANTIE

Le présent sous-traitant garantit que son travail est


exempt de toute défectuosité dans les matériaux ou la
main-d'oeuvre, pour une période de un an à compter de la
date du certificat final.

Le présent sous-traitant garantit de plus qu'il réparera


ou remplacera, à ses propres frais, toute partie
défectueuse de son travail et du travail des autres
corps de métiers endommagés à la suite de ses
défectuosités, ceci durant toute la durée de la
garantie.

12-8
SECTION 13

CHARPENTE ET MENUISERIE

13-1 CONDITIONS GÉNÉRALES

Les conditions générales de la Formule type de Contrat de construction pour une somme
stipulée, dernière édition, et les Conditions générales supplémentaires font partie de ce
chapitre.

13-2 ÉTENDUE DES TRAVAUX

Fournir la main-d'oeuvre, les matériaux et l'équipement requis pour la charpente et


menuiserie, tel qu'indiqué aux dessins ou ci-après décrit, ou les deux.

13-3 TRAVAUX INCLUS

a. Fournir et installer tous travaux et ouvrages normalement faits par le sous-traitant en


menuiserie, mais cependant non décrit ailleurs.

b. Installation ou pose d'items fournis par d'autres corps de métiers.

c. Fournir et installer la nouvelle charpente en bois, le contreplaqué hydrofuge et la


membrane d’étanchéité pour le nouveau parapet et projections du fascia.

d. Pose des fonds de vissage.

13-4 DOCUMENTS / ÉCHANTILLONS À SOUMETTRE

a. Soumettre les dessins d’atelier requis.


Documents et échantillons à soumettre par courriel
i. Les dessins doivent montrer les détails de construction, de jointement et de
fixation, les détails de profils et les autres détails connexes.

13-5 INSPECTION

a. Inspecter les travaux précédents, desquels dépendent les travaux de ce chapitre.

b. Ne pas commencer les travaux de ce chapitre avant que les ouvrages destinés à
les recevoir ainsi que les conditions de l'emplacement soient satisfaisants.

c. Prendre l'entière responsabilité de rectifier tous travaux jugés inadéquats résultant


de travaux précédents non satisfaisants et qui n'auraient pas été corrigés tel que
requis et prêts à recevoir les ouvrages de ce chapitre.

Shapiro et Wolfe architectes 13-1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-046se13-charpente-menuiserie.doc
SECTION 13

13-6 MATÉRIAUX

a. Fournir des matériaux neufs, secs et propres, droits, de profils et dimensions


conformes aux dimensions nominales reconnues dans l’industrie et telles
qu’indiquées aux dessins. La teneur maximale d’humidité dans le bois ne doit pas
dépasser 7% pour les ouvrages intérieurs.

b. La qualité, les dimensions et la teneur en humidité du bois de construction doivent


être conformes à la norme CSA 0141 et les règles de classification par l’organisme
de classification ayant autorité pour des essences et catégories particulières.
S’assurer que le bois de construction est estampillé selon les exigences du
National Lumber Grades Authority (NLGA).

c. Bois de charpente, non apparent – sapin et pin de l’est.

d. Contreplaqué de sapin de Douglas type hydrofuge et type standard en épaisseur


indiqué sur les dessins d’architecture. Conforme à la norme CSA 0121.

e. La membrane d’étanchéité sera Blueskin SA avec l’apprêt Blueskin tel que


manufacturée par la Compagnie Henry Canada Inc.

f. Les clous et agrafes seront conformes à la norme CSA B111. Les boulons
rondelles et écrous seront conformes à la norme ASTM A307. Les tire-fonds et vis
seront conformes à la norme CSA B34. Les dispositifs de fixation utilisés avec du
bois traité seront galvanisés à chaud conformément à la norme CSA G164. La colle
à bois sera du type imperméable, conforme à la norme CSA 0112.3.

13-7 MAIN-D'ŒUVRE

a. Faire exécuter les travaux par des ouvriers qualifiés dans leurs corps de métier et
compétents dans leur travail. Fabriquer et mettre en place les ouvrages d’équerre,
d’aplomb, bien alignés et ajustés, aux dimensions et de niveau requis.

b. Toute la charpente brute sera faite suivant les règles de l'art. Tous les travaux
seront d'aplomb, droits, d'équerre et bien attachés.

c. Toutes les têtes de clous doivent être entrées dans les travaux de finition. Toute
marque d'outil sur des travaux finis pourrait causer le rejet des ouvrages en cause.

d. Utiliser des morceaux à grandeur maximum possible. Les joints ne seront pas
nuisibles et on prévoira l'expansion du bois.

e. Localiser les jointoiements par dessus les supports.

f. Vérifier toutes les dimensions sur le chantier, de façon à assurer un ajustement


parfait de tous les ouvrages.

Shapiro et Wolfe architectes 13-2


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-046se13-charpente-menuiserie.doc
SECTION 13

13-8 INSTALLATION

a. Les blocages, tire-fonds, et autre menuiserie brute indiqués aux dessins ne devront
pas être considérés comme complets ou exacts. La menuiserie brute sera
exécutée de façon à recevoir les finitions ou autres attachements inclus.

b. Prévoir les fonds de clouages pour être posés par le sous-traitant en maçonnerie,
lorsqu’il y aura pose de fourrure.

c. Prévoir du contreplaqué hydrofuge et charpente prêt à recevoir le système pour la


fixation des panneaux d’aluminium Panfab ou équivalent et pour l’installation des
feuilles d’aluminium anodisés.

13-9 MEMBRANE D’ÉTANCHÉITÉ

a. La membrane d’étanchéité sera appliquée selon les instructions du manufacturier.

i. Appliquer l’apprêt à la brosse, au rouleau ou au pulvérisateur. Laisser


sécher l’apprêt 30 minutes avant d’appliquer la membrane.
ii. Les matériaux doivent être tempérés à la température ambiante pour faciliter
l’application.
iii. Chevaucher les joints latéraux et d’extrémité de la membrane Blueskin SA
sur un minimum de 50mm. Aligner la membrane, retirer la pellicule de
protection et presser fermement en place. Une fois la membrane collée,
rouler toute la surface, incluant les chevauchements, avec un rouleau pour
plastique stratifié pour assurer un contact total. À la fin de chaque journée
de travail, sceller autour des ouvertures et à la ligne de rencontre de la
membrane et du substrat avec Air-Bloc 21 FR, Bakor 230-21 ou Polybitume
570-05.
iv. Effectuer les travaux de finition avec minutie de façon à assurer la continuité
de l’étanchéité de la membrane.

13-10 NETTOYAGE

a. Périodiquement et dès la fin de ses travaux, le sous-traitant devra enlever du


chantier tous les débris et matériaux de surplus, échafaudages, etc.

b. Épousseter tous vitrages et quincaillerie, ajuster tous les ferme-portes, verrous et


autres mécanismes, resserrer tous les boulons, vis et autres attaches, vérifier
l'ouvrage complet de façon à assurer un usage total et entier au Propriétaire.

c. Vérifier toute la quincaillerie de finition avec la nomenclature, vérifier son opération.

Shapiro et Wolfe architectes 13-3


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-046se13-charpente-menuiserie.doc
SECTION 30

SPÉCIALITÉS

30-1 GRILLES GRATTE-PIEDS

Dans le vestibule d'entrée, installer une grille gratte-pied bidirectionnelle en aluminium


avec renforts, de type Bolar, Modèle BSA-1 ou Stena avec un bassin d'égouttement en
acier inoxydable. Sous la grille, des supports de lame devront être espacés à 300mm
(12") c.c. et doivent accommoder une capacité de 10.7 KPA (225 lbs/pi²) et une
déflection maximum de 1/240.

Shapiro et Wolfe architectes 30-1


15-04se30-specialites
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

ÉTENDUE DES TRAVAUX SUR LE TOIT

Note importante :
Les travaux au toit devront être faits par Toitures Léon à l’attention de Alain Ducharme au
450-582-1254

1. Enlèvement des 2 lanterneaux brisés sur le toit et les remplacer avec des nouveaux
avec double parois avec les mêmes dimensions que les existants.

2. a. Enlever tous les ventilateurs et appareils au toit au-dessus des locaux 1 et 2 et


fermer les ouvertures.
b. Effectuer des réparations à la membrane du toit existant.
c. Conserver les margelles pour les unités de climatisation nos. 1 et 2.
d. Conserver les évents de plomberie et les boucher pour usage future.

3. Effectuer des modifications aux parapets et fournier et installer des nouveaux solins en
acier prépeint selon les dessins d’architecture.

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04 travaux sur le toit.doc
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

ÉTENDUE DES TRAVAUX EN PROTECTION INCENDIE

Cette proposition en protection incendie sera basée sur l’étendue des travaux et les
conditions existantes.

1. Étendue des travaux en protection incendie.

2. Enlever le système de gicleurs existant en-dessous de la mezzanine existante. Garder


le système au toit tel quel. Voir cédule C.

3. Boucher le tuyau d’alimentation à la mezzanine avant la démolition de la structure..

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04 travaux en protection incendie.doc
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

ÉTENDUE DES TRAVAUX EN ÉLECTRICITÉ

Cette proposition en électricité sera basée sur l’étendue des travaux et les conditions
existantes.

1. Débrancher le service électrique existant de l’alimentation principal. Enlèvement des


conduits, fils, BX et appareils d’éclairage sera effectuer par le soustraitant en démolition.

2. Effectuer des modifications nécessaires pour l’installation des nouvelles alimentations


aux panneaux de 100 amp/600 volts pour chaque local (local 1 et local 2).

3. Voir cédule C pour locaux 1 et 2 pour détails.

4. Conserver les transfos qui ne sont pas utilisés pour le propriétaire.

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04 travaux en électricité.doc
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

ÉTENDUE DES TRAVAUX EN CLIMATISATION

1. Remplacer l’unité de climatisation 7.5 tonnes avec une nouvelle (voir devis AC-2).

AC-2

Brand : Lennox or equivalent (Allied, ACC, Armstrong) Down flow rooftop package unit.
Capacity: 7.5 tons and corresponding 2 stage gas hearing with aluminized steel combustion
chamber
Power: 347/600 V c/w exterior non fused disconnect or built in equivalent
Optional equipment: Barometric Relief Damper, Modulating economiser/ Enthalpy control
Transition roof curb if required
Discharge and supply ducts terminating inside the premises
Gas plumbing & P-Trap
Electronic non programmable thermostat suspended on 40 ft of coiled wire

All site conditions to be verified prior to bid. Shop drawings of unit to be submitted for
approval prior to order.

2. Effectuer l’installation sur la margelle existante au toit.

3. Enlever l’unité 7.5 tonnes existante et en disposer hors du site.

4. Effectuer une vérification de l’unité no. AC-1 pour s’assurer qu’elle est en bon état de
fonctionnement. Inclure les frais pour remplacer les pièces défectueuses ou trop
vieilles.

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04 travaux en climatisation.doc
RÉNOVATIONS AU BÂTIMENT POUR
LES NOUVEAUX LOCATAIRES (LOCAL 1 ET LOCAL 2)
BREVARD INVESCO
301-306 BOULEVARD BRUNSWICK
VILLE DE POINTE-CLAIRE, QUEBEC

PROJET No. 15-04 (083)

ÉTENDUE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE

Cette proposition en plomberie sera basée sur l’étendue des travaux et les conditions
existantes.

- Enlever le compteur de gaz existant et séparer l’alimentation de gaz en deux pour


chaque nouveau locataire.
- Raccorder les nouvelles entrées au gaz aux unités de climatisation sur le toit.

Shapiro et Wolfe architectes 1


C:\Documents and Settings\cathy\My Documents\WORD\A\SPECS\15-04-083\15-04 travaux de plomberie.doc