Vous êtes sur la page 1sur 6

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple -Un But-Une Foi

MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Cellule de Planification, de Coordination et de


Suivi des Programmes, ex PEPAM

Projet d’Autonomisation des femmes et


des jeunes dans la région de Louga

Termes de référence pour le recrutement d’un


consultant pour le renforcement des capacités
des associations de femmes en techniques de
fabrication de savon

Aout
2020
Contexte
Le Projet Sectoriel Eau et Assainissement (PSEA) qui entre dans le cadre du programme eau
potable et assainissement du millénaire (PEPAM) du Sénégal, couvre les régions de Louga,
Kaffrine et Tambacounda pour l’AEPA en milieu rural et les villes de Dakar et de Ziguinchor
pour l’assainissement urbain.
Les bénéficiaires directs du projet sont 500 000 personnes en milieu rural et 250 000
personnes en milieu urbain, soit un total de 750 000 personnes dont 52% des femmes. Les
principaux résultats attendus du projet sont : (i) l’amélioration des taux d’accès à l’AEPA ; (ii)
la réduction d’au moins 50% des cas de paludisme et 55% des maladies diarrhéiques ; (iii) la
baisse des dépenses liées à la santé ; (iv) la création de plus 5 000 emplois temporaires et
500 emplois permanents pour les femmes et les jeunes.
De façon spécifique, cette composante vise à contribuer à l’amélioration des conditions
socio-économiques des femmes et des jeunes dans certaines communes rurales de la zone
d’intervention du projet (Louga & Kaffrine) par des activités productives, notamment avec
l’appui des groupements de femmes (GF) et des associations de jeunes dans la valorisation
et la diversification des activités génératrices de revenus (AGR) par l’installation et la mise en
service d’unités de production (savonnerie, huilerie, fabrique de serviettes hygiéniques…),
l’aménagement de périmètres maraîchers ou toute autre activité jugée propice dans la zone
de projet. Le projet, à travers ces activités va jeter les soubassements pour le
développement de l’économie verte, une innovation majeure pour le secteur de l’eau et de
l’assainissement mais aussi du secteur global de développement socio-économique.
Une étude diagnostique a été menée dans la région de Louga afin d’identifier les
associations de femmes et de jeunes, d’analyser leurs capacités techniques et financières et
leur degré d’engagement pour faciliter leur autonomie. Le rapport diagnostic a ainsi permis
d’identifier cinq groupements dans les villages de Sakal, Sagatta Djolof, Patoudé, Boulel et
Deck Vote qui vont bénéficier du projet. La mise en œuvre de ce projet nécessite le
renforcement des capacités des associations pour les accompagner dans leurs nouvelles
missions.
C’est dans ce cadre que le CPSCP a décidé de renforcer les capacités des associations de
femmes en production et commercialisation de savon local.

1. Objectifs de la mission
Renforcer les capacités des associations de femmes et de jeunes afin de les accompagner
dans leur autonomisation prévue à travers des activités génératrices de revenus tirées du
programme d’eau et d’assainissement. Ce programme de renforcement des capacités leur
permettra de les outiller pour une meilleure gestion, organisation de l’unité de production
de savon et à la commercialisation.

~2~
2. Résultats attendus
Au terme de la formation, les participantes auront renforcé leurs connaissances en termes :
 De connaissance des différents intrants pour la production du savon
 De connaissance des normes standards
 Des techniques de traitement des matières premières et processus de saponification
 Des techniques de finition et du conditionnement
 Des techniques de production de savon en poudre
 De maîtrise des techniques de production et de commercialisation du savon

3. Public cible
Un groupe de 25 femmes membres des associations de femmes dans les villages de Sakal,
Sagatta Djolof, Patoudé, Boulel et Deck Vote.

4. Modalités de la formation
Les sessions de formation se tiendront à Louga. Elles seront délivrées en langue nationale,
en privilégiant une méthode d’animation dynamique et interactive. L’implication effective
des participantes, la prise de parole et l’échange d’expériences seront recherchées à chaque
étape de la formation.
Quatre sessions de formation se tiendront avec les modules suivants à développer :

Sessions Durée Cibles


Session 1: Introduction à la notion de saponification 1 jour
et organisation de la logistique de production du
savon
 notion de saponification,
 normes standards du savon, processus de mise
en place d’une petite savonnerie,
 choix du lieu d’implantation
Session 2 : Hygiène, santé, sécurité et respect de
l'environnement (HSSE)
 Les règles d’hygiène et santé en milieu
professionnel,
 Utilisation du matériel et des équipements de 25 femmes membres des
protection individuelle (EPI), associations soit 5 femmes par
 Respect des normes environnementales village
Session 3 : Identification et propriétés 1 jour
physicochimiques des différentes matières associées
à la production de savon
 Listing des intrants, des matériels, des additifs
naturels, étude des propriétés : le caractère
moussant, l’attribut détergent, les couleurs, la
texture, les indices et durée de saponification
pour chaque matièreCommunication relative
à distribution
Session 4 : Les techniques de traitement des matières
premières et processus de saponification
~3~
 Mélange des huiles,
 Calculs de formules simples,
 Formulation
Session 5 : Les techniques de traitement des 1 jour
matières premières et processus de saponification
 Mélange des huiles,
 calculs de formules simples,
 formulation
Session 7 : Les techniques de traitement des
matières premières et processus de saponification
 Mélange des huiles,
 calculs de formules simples,
 formulation
Session 8 : La finition et le conditionnement 1 jour
 la découpe, l’estampillage,
 le conditionnement, l'emballage
 le logo
Session 9 : Les techniques de fabrication d’eau de
javel
Session 10 et 11: Les techniques de fabrication d’eau 1 jour
de javel
Session 12 : Calcul des couts de production et de 1 jour
rentabilité
 Prix d'achat,
 Cout de production,
 prix de vente des produits,
 bénéfice
Session 13 : Cas pratiques Ethique et valeurs
citoyennes dans la pratique professionnelle
 exposé sur les valeurs civiques et la
déontologie,
 conduites à tenir
Session 14 : Les techniques de fabrication de savon 1 jour
poudre (Omo)
 Les normes standard de savon poudre 
 Les techniques de fabrication et l’utilisation
des matières premières
Evaluation finale
 évaluation des acquis
 exposition des réalisations

5. Approche pédagogique
L’approche qui sera utilisée est de type participatif. Elle privilégiera l’identification des
besoins et des contraintes à prendre en considération ; la mise en valeur des ressources et
des expériences des participantes dans leur domaine d’intervention ; une alternance entre la

~4~
présentation théorique des concepts et leur application pratique dans les domaines
d’intervention des associations de femmes et de jeunes axée sur la maîtrise des
connaissances et des outils. Cette approche sera basée sur les principes suivants :
 L’utilisation optimale des connaissances et expériences des participantes ;
 L’acquisition de connaissances et le développement de compétences par des
exercices pratiques ;
 Le transfert des acquis de cette formation dans le cadre des projets à gérer par les
participantes.

6. Principales missions
 Élaborer le programme de la formation, les contenus et les outils pédagogiques
requis ;
 Élaborer les supports pédagogiques en langue nationale destinés aux participantes ;
 Animer en langue nationale les ateliers de formation ;
 Élaborer une grille d’évaluation (ante et post) des résultats de la formation destinée
aux participantes ;
 Produire un rapport sur le déroulement, les résultats de la formation et formuler,
dans ce cadre, des recommandations pour les prochaines sessions.

7. Livrables
 Un cahier de mission intégrant les outils et le programme de la formation
 Les supports pédagogiques de la formation ;
 Les rapports des ateliers en français, intégrant les fiches d’évaluation pré et post-
formation et faisant état des recommandations pour d’éventuelles étapes
subséquentes.
 Les listes de présence quotidiennes des participantes

8. Compétences requises
Cet appel à consultation s’adresse aux consultant(es) spécialisés et aux formateurs/trices
dans le domaine en question. Les intervenant(e)s proposé(e)s devront justifier :

 D’une bonne maitrise des techniques de formation interactives et andragogiques,


d’animation participative et de vulgarisation
 D’une expertise confirmée par au moins 5 ans d’expérience sur les questions d’eau,
d’hygiène et d’assainissement ;
 D’une bonne connaissance du secteur associatif ;
 D’une expertise confirmée par au moins 5 ans d’expérience en matière de
gouvernance des femmes, d’argumentaire pour l’équité et l’autonomie des femmes ;
 De la maîtrise des langues nationales et française.
Note : il est impératif de joindre dès la soumission les CV de la totalité des formateurs/trices
postulant à cette mission.

9. Dossier de soumission
Le dossier de soumission doit comprendre les pièces suivantes :
 le programme envisagé ;
 Les CV détaillés et à jour des intervenant(e)s, avec le rôle assigné à chaque expert(e) ;
~5~
 Une offre financière détaillée (tous les postes de dépenses, y compris les frais
annexes et les jours/consultant(e).

~6~