Vous êtes sur la page 1sur 3

Présenté par : Mr El Garouaoui Youssef

Le 11 Janvier 2011.

Partie 1 : Les néologismes

1) Définition :
D’une manière générale, le néologisme consiste bien à créer de nouveaux mots (On parle alors des mots qui se sont
apparu récemment).On peut distinguer deux types de définitions pour le néologisme :

A - Définition linguistique (le néologisme objectif) :

Le néologisme objectif est considéré comme étant naturel à la langue, il s’agit des nouveaux mots qui
apparaissent dans le lexique d’une langue et qui sont crées soit par dérivation lexicale1, des mots
composés2, acronymie3 ou par abréviation.

B -Définition stylistique (le néologisme subjectif) ;

Le néologisme objectif est le fait d'un auteur ou d'une personnalité (au contraire des mots hérités par la langue) .On parle
de la figure de style littéraire propre. En littérature on utilise souvent des néologismes pour des considérations
esthétiques.

Les néologismes sont particulièrement utiles dans l’identification des inventions, de nouveaux phénomènes ou des idées
vieux qui ont pris un nouveau contexte culturel .

2) Exemples de néologismes :

-Pourriel : Terme informatique résultant de la fusion de "courriel" et "poubelle".Il s’agit des courriers
électroniques non sollicitées par les destinataires.
-Rurbain : Habitant originaire de la ville, qui y conserve ses activités économiques mais qui habit en zone rural.
-Tapuscrit : Désigne un texte qui n’est pas manuscrit mais tapé à la machine à écrit ou à l’ordinateur.

3) Mise en phrases :

* Il est strictement interdit au employés de recevoir des pourriels sur leurs boites électroniques
réservées au travail de la société.
*La ville de Casablanca contient un nombre très important des gens rurbains.
*L’informatisation des systèmes de travail a permis aux sociétés une documentation tapuscrite
plus opérationnelle.

1-Dérivation lexicale : Il s’agit de procéder à la formation des mots à partir des radicaux auxquels on ajoute des affixes ;
soit des préfixes placés avant le radical,des infixes placés entre deux parties du radical et des suffixes placés après
le radical Ex : redonner,sautiller,final .
2-Mots composés : On parle de juxtaposition de deux mots libre propre pour former un autre mot à part.
Ex : Garde-corps, garde-fou.
3-L’acronymie : L’abréviation d’un groupe de mots à partir des premières lettres pour former un seul mot appelé
acronyme Ex : Laser (Appareil émettant la lumière).Ce mot provient de l’acronyme anglo-américain (Light
amplification by stimulated of radiation).
1
Partie 2 : Les anglicismes

1) Définition :

Les anglicismes sont des mots empruntés de la langue anglaise et utilisés tel quel dans une autre
langue

L'usage du français contemporain est marqué par de nombreux anglicismes. Le nombre et la


fréquence des anglicismes varient selon les locuteurs et selon les domaines de spécialité. Certains
domaines en regorgent, comme l'économie, mais surtout l'informatique. Celle-ci est en effet sujette à
de nombreux emprunts à l’anglais. Par exemple, la plupart des langages de programmation ont un
vocabulaire inspiré de l'anglais, ce qui fait que les programmeurs ont une tendance naturelle à penser
en anglais.

De nombreux anglicismes possèdent des équivalents français. Leur emploi n'est donc plus motivé par
une lacune du lexique français, mais l'unification du vocabulaire permet de faciliter la transmission sans
ambiguïté de connaissances pointues et en rapide évolution.

2) Exemples d’anglicismes :

-Manager : (selon le cas) directeur, gestionnaire, gérant


-Challenger : 1/ postulant/prétendant au titre ; 2/ concurrent, adversaire, rival
-Merketing : Politique de commercialisation adoptée par les entreprises.

3) Mise en phrases :

*Pour devenir un bon manager, il faut développer 5 facteurs clés : la vision, la communication, le sens
de la direction, la motivation, la gestion des projets.

*Chaque année l’école mohammadia d'ingénieurs organise un concours d’accès réservé aux
challengers qui ont réussit dans les classes préparatoires.

*Pour développer son chiffre d’affaire dans un marché défini, la société est tenue d’adopter une
politique marketing plus concurrentielle.

2
3