Vous êtes sur la page 1sur 138

VILLE DE FONTAINE LE PORT

3, rue du Général Roux


77590 Fontaine le Port

Construction de plusieurs bâtiments à usages multiples, mise en


accessibilité de la salle polyvalente existante, création d’un préau,
d’un cheminement et d’une placette
Rue du général Roux/ rue Jean Moulin

Fontaine le Port (77)

RAPPORT D’ETUDE GEOTECHNIQUE DE


PROJET

(MISSION G2 PHASE PROJET PARTIELLE)

ETUDE PRELIMAIRE
DOSSIER : N° C16 - 8856 Pièce n° 01
Indice Date Observations - Modifications Rédaction Vérification Contrôle
1ère diffusion après contrôle interne – En
Jean Marc
A 20/06/2016 attente des résultats des tests Guillaume
Damien SAUZEAU GALLET DE
d’agressivité de la nappe sur le béton CASADO
SAINT AURIN
0 16/06/2016 Contrôle interne - relecture

Nbre de pages 44 Nbre d'annexes 9

Siège Social : 565 rue des Vœux Saint Georges 94290 VILLENEUVE LE ROI Tél. 01 49 61 11 88 Fax : 01 49 61 11 99
S.A.R.L. au capital de 200.000 € - SIREN 391 764 156 – APE 7112 B
Agences : Caen (14), Lille (59), Portet sur Garonne (31), Saint-Denis (93), Vernon (27), La Roche sur Foron (74)
2

GRILLE DE REVISION

REV A B C D REV A B C D
PAGE PAGE
1 x 33 x
2 x 34 x
3 x 35 x
4 x 36 x
5 x 37 x
6 x 38 x
7 x 39 x
8 x 40 x
9 x 41 x
10 x 42 x
11 x 43 x
12 x 44 x
13 x 45 x
14 x 46 x
15 x 47 x
16 x 48 x
17 x 49 x
18 x 50 x
19 x 51 x
20 x 52 x
21 x 53 x
22 x 54 x
23 x 55 x
24 x 56 x
25 x 57 x
26 x 58
27 x 59
28 x 60
29 x 61
30 x 62
31 x 63
32 x 64

Siège Social : 565 rue des Vœux Saint Georges 94290 VILLENEUVE LE ROI Tél. 01 49 61 11 88 Fax : 01 49 61 11 99
S.A.R.L. au capital de 200.000 € - SIREN 391 764 156 – APE 7112 B
Agences : Caen (14), Lille (59), Portet sur Garonne (31), Saint-Denis (93), Vernon (27)
3

SOMMAIRE
1- Généralités ......................................................................................................... 5
1.1 - Définition de l’opération ......................................................................................... 5
1.2 - Description du projet .............................................................................................. 6
1.3 - Catégorie d’ouvrage ............................................................................................. 11
1.4 - Documents fournis ............................................................................................... 11
1.5 - Normes utilisées .................................................................................................. 11

2- Synthèse géotechnique.................................................................................... 11
2.1 - Généralités .......................................................................................................... 11
2.2 - Résultats des investigations .................................................................................. 13
2.2.1 - Faciès rencontrés .................................................................................................... 13
2.3 - Synthèse géotechnique ........................................................................................ 17
2.4 - Hydrogéologie ..................................................................................................... 18
2.5 - Reconnaissances de fondation .............................................................................. 18
2.6 - Reconnaissances de fondation .............................................................................. 19
2.7 - Aléas ................................................................................................................... 23
2.8 - Zone d’influence géotechnique (ZIG) ..................................................................... 27

3- Note de calcul pour la création des trois (3) bâtiments .................................. 27


3.1 - Etude des ouvrages géotechniques (G2 PRO) ........................................................ 27
3.1.1 - Fondation............................................................................................................... 27
3.1.1.1 - Mode de fondation .......................................................................................... 27
3.1.1.2 - Horizon porteur potentiel ................................................................................. 28
3.1.1.3 - Principes généraux de construction................................................................... 28
3.1.1.4 - Généralité ...................................................................................................... 29
3.1.1.5 - Dimensionnement des fondations ..................................................................... 29
3.1.1.6 - Sujétions d’exécution des fondations superficielles ............................................. 42
3.1.2 - Ebauche dimensionnelle des fondations profondes ..................................................... 42
3.1.3 - Sujétions d’exécution des fondations profondes ......................................................... 47
3.2 - Niveau bas .......................................................................................................... 47
3.3 - Terrassement ...................................................................................................... 47
3.3.1 - Excavation - Praticabilité.......................................................................................... 47
3.3.2 - Praticabilité ............................................................................................................ 48
3.4 - Maintien des terres. ............................................................................................. 48
3.4.1 - Ebauche dimensionnelle – Poussée des terres contre les voiles ................................... 49
3.4.1.1 - Principe .......................................................................................................... 49
3.4.1.2 - Paramètres de dimensionnement...................................................................... 49
3.4.1.3 - Modèle géotechnique ...................................................................................... 50
3.4.1.4 - Diagramme des contraintes et résultante des forces du modèle .......................... 51
3.4.1.5 - Fondations des butons .................................................................................... 53
3.5 - Principes généraux de construction – praticabilité .................................................. 54
3.6 - Protection contre l’eau des niveaux enterrés ...................................................... 55
C16.8856– Mission G2 PRO Partielle
Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 3
4
3.7 - Avoisinants et mitoyens ........................................................................................ 55
3.8 - Discussion sur les incertitudes .............................................................................. 57
3.9 - Autres dispositions ............................................................................................... 57
3.10 - Recommandations générales ............................................................................. 57

ANNEXES
Annexe Nbre de page Objet de l’annexe
1 1 Localisation du secteur d’étude
2 1 Plan d’implantation des sondages
3 2 Description des techniques de sondages
4 13 Résultats des sondages
5 - Résultats des essais en laboratoire
6 2 Reconnaissances de fondations
7 48 Modélisation FOXTA
8 4 Règles de calcul
9 3 Classification des missions géotechniques

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 4
5

1- Généralités
1.1 - Définition de l’opération
Références Désignations
Devis : THG/OLG/P16 – 16054 – 1. Projet : Construction de bâtiments à usages multiples
Commande : Mai 2016. de type R+1 maximum avec RDC semi-enterré selon le
Demandeur : VILLE DE FONTAINE LE PORT dénivelé du site d’étude.
Mandataire : SEMOFI.
Lieu : Angle des rues, Jean-Moulin, Général Roux à
Fontaine-le-Port (77).
Identification de l’opération
Définition de l’étude géotechnique Missions de SEMOFI
Caractéristiques générales :
Constructions neuves : Etude géotechnique de conception G2 phase PRO
partielle (NF 94-500 de novembre 2013)
- Création de bâtiments de type R+1 avec RDC semi-
enterré selon le dénivelé. Etude géotechnique de conception (PRO) :

- Création d’un ouvrage de soutènement d’environ 35ml. - Préciser et actualiser le contexte géotechnique, le
modèle géologique, et les principales caractéristiques
Constructions existantes : géotechniques des couches de sol,
- Affiner, en fonction de l’ouvrage projeté, les risques
- Présence d’une salle polyvalente de type R+1 sans géotechniques, et proposer des mesures adaptées pour
niveau de sous-sol située le long de la rue du Général réduire les risques géotechniques importants en cas de
Roux. survenance,
- Par type d’ouvrage géotechnique :
- Présence d’un talus sur la parcelle en partie Nord. x Préciser les choix constructifs des ouvrages,
x Indiquer les dispositions à prendre vis-à-vis des
Constructions avoisinantes : existants, des nappes et des avoisinants,
x Donner les valeurs caractéristiques nécessaires
- A l’Est: Ensemble de bâtiments pavillonnaires de type au dimensionnement,
R+1 avec ou sans sous-sol. x Fournir un dimensionnement niveau projet des
ouvrages en précisant les méthodes de calcul.
- A l’Ouest: Salle polyvalent longeant la rue du Général - Souligner les incertitudes qui subsistent et les risques
Roux. géotechniques résiduels.

- Au Sud: La rue du chemin de fer longeant la voie SNCF. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’une mission
de type G2 PRO « étude géotechnique phase projet
- Au Nord: De l’intersection entre les rues du général Roux » partielle (NF 94-500 Nov. 2013).
et de la rue Jean Moulin.
Limite de la mission : Nous rappelons que les pieux de
Objectifs : grue sont un ouvrage provisoire qui ne rentre pas dans le
- Analyser les données géotechniques issues de la phase cadre de notre mission.
avant-projet G2 AVP n°C15 – 7551 - Indice B éditée par
SEMOFI en date du 05/04/2016,
- Définir ou confirmer un programme d’investigations
géotechniques ; suivre et contrôler son exécution,
- Fournir une synthèse des investigations géotechniques,
- Proposer, le cas échéant, un programme d’investigations
complémentaires,
- Compléter la synthèse géotechnique de la conception
phase avant-projet,
- Etablir des notes techniques concernant les choix
constructifs des ouvrages géotechniques et les
dispositions particulières,
- Etablir et fournir les notes de calcul de dimensionnement
de niveau projet pour les ouvrages géotechniques
concernés.
Définition de l’étude géotechnique et mission de SEMOFI

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 5
6

1.2 - Description du projet


A ce stade, le projet prévoit la construction de trois (3) bâtiments de type R+1 avec un rez-
de-chaussée semi enterré selon le dénivelé du site.

Le projet prendra place sur les parcelles cadastrées numérotées B01 n° 95, n° 96 et n° 812
représentant une superficie d’approximativement 3825 m².

Le site d’étude se situe sur la commune de Fontaine-le-Port (département de la Seine et


Marne), et plus précisément aux croisements des rues du Général Roux, Jean Moulin et du
Chemin de Fer.

Bâtiment 1

Bâtiment 2

Bâtiment 3

Légende :
: Délimitation de la parcelle d’étude
: Délimitation bâtiment futurs
: Bâtiment existant mitoyen au projet

Figure 1: Plan de masse du futur projet (d’après les plans fournis par la ville de Fontaine-le-Port.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 6
7

D’après les informations fournies par la Maîtrise d’Ouvrage, la cote du niveau bas projeté des
futurs bâtiments est attendue vers une cote altimétrique de 45,88 NGF.

Le bâtiment 1 sera à usage de cuisine et de salle de repos en simple rez-de-jardin. D’après


nos estimations, la création du rez-de-jardin semi enterré entrainera un terrassement de
l’ordre de 0,4 et 0,7 m par rapport au terrain naturel au moment de notre intervention.

Le bâtiment 2 sera à usage de réfectoire, de sanitaire et de hall en rez-de-Jardin et à usage


de local technique en rez-de-salle. La création du rez-de-chaussée semi enterré entrainera
un terrassement de l’ordre de 1,1 et 2,0m par rapport au terrain naturel au moment de notre
intervention. Les bâtiments 1 et 2 seront mitoyens entre eux.

Le bâtiment 3 sera à usages de sanitaires, de hall et de cuisine en rez-de-salle et à usages


de salle modulable, de rangements et d’activités salissantes en rez-de-jardin. Ce bâtiment se
positionnera en mitoyenneté immédiate d’un bâtiment existant. La création du rez-de-
chaussée semi enterré entrainera un terrassement de l’ordre 3,0 et 4,0 mètres par rapport
au terrain naturel au moment de notre intervention.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 7
8

Terrain naturel à ce jour

Niveau bas du futur projet - 45,88 NGF

Figure 2: Plan de coupe du bâtiment 1

Terrain naturel à ce jour


Niveau bas du futur projet - 45,88 NGF

Figure 4: Plan de coupe du bâtiment 2

Terrain naturel à ce jour


Niveau bas du futur projet - 45,88 NGF

Figure 5: Plan de coupe du bâtiment 3

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 8
9

Il est également prévu la construction la construction d’un mur de soutènement en L le long


de la façade Nord du secteur d’étude. Ce futur mur de soutènement se placera en limite de
des futurs bâtiments.

D’après les informations fournies par le bureau d’étude FACEA, en raison du dénivelé du
secteur d’étude orienté Ouest – Est, le futur mur de soutènement devra soutenir en amont
une hauteur de terres variant de 3,0 à 5,0m, sur un linéaire d’environ 35m. Compte-tenu du
contexte de mitoyenneté immédiate avec la rue Jean Moulin au Nord, la fondation du mur de
soutènement sera située du côté du secteur d’étude, donc du côté de la faible hauteur des
terres (aval).

A ce jour, les caractéristiques géométriques du futur ouvrage de soutènement ne sont pas


définies.

Localisation du futur mur de soutènement

Présentation du futur mur de soutènement (d’après les plans fournis par IN4)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 9
10

Présentation du futur mur de soutènement (d’après les plans fournis par IN4)

Néanmoins, d’après les plans fournis par le bureau d’étude IN4 et d’après les informations
comuniquées par IN4, le futur mur de soutènement fera partie intégrante de la future
structure. Le plancher bas et les poutres de la future structure feront office de butons
naturels. Le mur de soutènement sera donc butonné par l’infrastructure du projet. Les
raideurs de l’infrastructure seront ainsi infiniment rigides.

Coupe du futur mur de soutènement (d’après les plans fournis par IN4)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 10
11

1.3 - Catégorie d’ouvrage


A défaut d’indication du Maître d’Ouvrage, nous proposons de retenir (en référence aux
normes NF P 94 282 (annexe I), NF EN 1997-1 et NF EN 1997-1/NA) :
- Une classe de conséquences CC2 ;
- Un ouvrage de catégorie géotechnique 2 ;
- Un ouvrage de durée d’utilisation de projet 4 (50 ans, structures courantes de génie
civil et de bâtiments).
1.4 - Documents fournis

PLANS FOURNIS
Auteur Référence Date Information
Boidot
Robin - Janvier 2016 Avant-projet sommaire
Architecture
IN4
- 22/01/2016 Cahier des charges
Ingénieur
IN4 Descente de charges approfondie – Cahier des
27/05/2016 Cahier des charges
Ingénieur charges G2 PRO – Indice B
IN4 Diffusé par mail
Elévation du mur de soutènement -
Ingénieur le 13/06/2016
IN4 Diffusé par mail
Coupe du mur de soutènement -
Ingénieur le 13/06/2016
Etude géotechnique Mission G1 ES – PGC &
SEMOFI 05/04/2016 -
G2 AVP – n°C15 – 7551 – Indice B
Documents fournis dans le cadre de l’étude
1.5 - Normes utilisées
Pour la réalisation de cette étude, les règlements et normes suivants ont été utilisés :
 NF EN 1997-1, Eurocode 7 - Calcul géotechnique – Partie 1 : Règles générales
 NF EN 1997-1/NA, Eurocode 7 - Calcul géotechnique – Partie 1 : Règles générales –
Annexe Nationale
 NF P 94-261 : Justifications des ouvrages géotechniques – fondations superficielles ;

2- Synthèse géotechnique
2.1 - Généralités
Nous présentons l’ensemble des résultats de la campagne géologique et hydrogéologique
menée sur le site d’étude au cours de l’étude géotechnique Mission G1 ES – PGC et G2 AVP –
Indice B référencée n°C15 – 7551 et diffusée en date du 05/04/2016 afin de réaliser la
synthèse des principales conclusions géotechniques et de les mettre à jour en fonction des
éléments du projet en phase « projet ». Dans le cadre de cette présente mission G2 PRO
Partielle, il a été réalisé un sondage pressiométrique (1) de 15,0m et un (1) sondage à la
tarière de 6,0m.

 Investigations géotechniques in situ réalisées dans le cadre de la mission G1 ES –


PGC et G2 AVP n°C16 - 7551 et de la mission G2 PRO n°C16 - 8856

Une 1ère série d’investigations sur site a été réalisée du 11/03/2016 au 15/03/2016.
Conformément au programme initial, elle a consisté en l’exécution des sondages et des
essais présentés dans le tableau suivant :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 11
12

Enregistreur
Tête du
Prof. des
Sondage sondage Type Essais Machine Equipement
(m) paramètres
(NGF)
de foration
-
SP1 20,0 48,6*** Sondage pressiométrique 19*
-
SP2 15,0 46,6** Sondage pressiométrique 14**
Echantillon intact entre
SC1 4,0 47,5*** Sondage carotté - 1,0 – 2,0m
2,0 – 3,0m
BE20-50 DIMTI
Pose d’un piézomètre
crépine de 1,0 à 10 m
de profondeur
ST1/PZ1 10,0 47,9*** Sondage à la tarière -
Prélèvement tous les
mètres pour
reconnaissance GTR

* : essais réalisés tous les mètres à partir de 1,0m/TN jusque 19,0m/TN ;


** : essais réalisés tous les mètres à partir de 1,0m/TN jusque 14,0 m/TN ;
*** : cote altimétrique en NGF estimée à partir du plan topographique fourni par la Maîtrise d’Ouvrage.

L’implantation des sondages est reportée sur un schéma d’implantation placé en annexe. Les
sondages ont été réalisés depuis le niveau du terrain naturel au moment de nos
investigations (TN). Les profondeurs sont données en m/TN et dans le système NGF. Les
cotes de tête de sondages sont rapportées au système NGF par l’intermédiaire d’un relevé
topographique effectué par nos soins. Elles pourront être précisées ultérieurement par le
géomètre du projet.

Dans le cadre de la présente mission G2 PRO Partielle, une seconde série d’investigations in
situ a été réalisée le 06/06/2016 et a consisté en l’exécution des sondages suivants :

Enregistreur
Tête du
Prof. des
Sondage sondage Type Essais Machine Echantillon
(m) paramètres
(NGF)
de foration
Sondage
SP10 15,0 47,3 14* -
pressiométrique
Prélèvement
EMCI45 DIMTI d’échantillons de sols
Sondage à la
ST10 10,0 47,2 - pour des tests
tarière
d’agressivité de sols
sur le béton
* : essais réalisés tous les 1,5 m de 1,0 à 14,0m/TN.

L’implantation des sondages est reportée sur un schéma d’implantation placé en annexe. Les
sondages ont été réalisés depuis le niveau du terrain naturel au moment de nos
investigations (TN). Les profondeurs sont données en m/TN. Les cotes altimétriques des
têtes des sondages pourront être précisées ultérieurement par le géomètre du projet.

 Essais et mesures en laboratoire :

Lors de l’étude géotechnique Mission G1 ES – PGC et G2 AVP – Indice B référencée n°C15 –


7551 et diffusée en date du 05/04/2016, des prélèvements des échantillons intacts au sein
du sondage carotté ainsi que les prélèvements des échantillons remaniés effectués au sein
du sondage à la tarière ont donné lieux aux essais laboratoires suivants :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 12
13

Détermination de l’angle Détermination de la


Sondage Profondeur (m) Identification GTR
de frottement cohésion
1,0 – 2,0 1 1 -
SC1
2,0 – 3,0 1 1 -
1,0 - - 1
2,0 - - 1
3,0 - - 1
4,0 - - 1
5,0 - - -
ST1-PZ1
6,0 - - -
7,0 - - -
8,0 - - -
9,0 - - -
10,0 - - -

Conformément au programme défini initialement, lors de la présente mission G2 PRO, des


analyses de l’agressivité des sols et des eaux de la nappe sur le béton ont été réalisées suite
à un prélèvement d’échantillons remaniés dans la tarière ST10 et un prélèvement d’eau dans
le piézomètre Pz1 mis en œuvre lors de la campagne G1 ES – PGC et G2 AVP n°C14 – 7551
Indice B.

Profondeur Test d’agressivité des sols sur Test d’agressivité de l’eau


Sondage
(m/TN) le béton sur le béton
0,0 – 1,0 1 -
ST10 1,0 – 2,0 1 -
3,0 – 4,0 1 -
Pz1
(prélèvement dans le Eau de la nappe - 1
piézomètre)
Synthèse des investigations géotechniques en laboratoire

2.2 - Résultats des investigations

2.2.1 - Faciès rencontrés


Les sondages destructifs enregistrés, de par le mode de foration, ne constituent pas une
façon sûre de reconnaissance des faciès souterrains. Seul le mode par carottage permet
cette reconnaissance précise. Toutefois, en fonction des cuttings de forage destructif, des
échantillons remaniés prélevés à la tarière et des indications fournies par le sondeur nous
vous proposons les coupes de sol décrites sur les coupes de sondage en annexe, et dans les
tableaux en pages suivantes.

Remarque : dans nos analyses statistiques sur les valeurs pressiométriques mesurées, l'écart
type, caractérise la répartition des pressions limites et des modules pressiométriques autour
de la moyenne calculée et la dispersion indique si ces valeurs sont homogènes ou non.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 13
14

Couche 1 : Remblais

Description du faciès
En sub-surface, des terrains de nature limono-marneux de teinte brunâtre-beige ont été reconnus sur une épaisseur comprise entre 1,5 et 3,8 m, soit jusque vers 44,3 à 45,4 NGF, au droit de nos sondages ponctuels
réalisés sur site.
De plus, ces Remblais peuvent parfois contenir quelques blocs divers et/ou des niveaux indurés.
Nous insistons sur le fait que des surépaisseurs de Remblais sont possibles compte-tenu de la topographie et des éventuels aménagements passés du site (terrassements lors de la construction des existants,
remblaiement au droit de bâtiments démolis, aménagement des réseaux, …). A ce titre, la présence de vestiges d’infrastructures (fondation, …) pourrait créer ponctuellement des points durs.

De par leur nature et la topographie du site (talus en partie haute du terrain, etc.…) les Remblais peuvent présenter des variations brutales et importantes d’épaisseur non mises en évidence par nos sondages
ponctuels.

La présence de matériau de nature hétérogène, des blocs de toutes tailles et de répartition aléatoire y est alors également possible.

Compte-tenu de l’origine anthropique de cet horizon, nous rappelons que des surépaisseurs de Remblais plus importantes et brutales, non détectées par nos sondages ponctuels, ne sont pas à écarter.

Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 AVP n°C16-8551


Profondeur / épaisseur
SP1 SP2 SC1 ST1
m/TN NGF m/TN NGF m/TN NGF m/TN NGF
toit 0,0 48,6 0,0 46,6 0,0 47,5 0,0 47,9
base 3,8 44,8 1,5 45,4 2,2 45,3 2,0 44,9
ép. 3,8 1,5 2,2 3,0
Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 PRO n°C16-8856
SP10 ST10
m/TN NGF m/TN NGF
toit 0,0 47,3 0,0 47,2
base 3,0 44,3 2,0 45,2
ép. 3,0 2,0
Caractéristiques mécaniques pressiométriques
Pl moy : 0,42 MPa Em moy : 2,3 MPa
(moyenne géométrique) (moyenne harmonique) Nombre d’essai :
Pl min : 0,28 MPa Ecart type : 0,11 Em min : 1,3 MPa Ecart type : 1,3 5
Pl max : 0,59 MPa Dispersion : 0,25 Em max : 4,5 MPa Dispersion : 0,6
Commentaires géotechniques

La signature paramétrique des Remblais met en évidence des terrains hétérogènes globalement peu consistants. En parallèle, les caractéristiques mécaniques définissent des terrains faiblement compacts.

Les essais pressiométriques réalisés au sein de la formation ont mis en évidence des caractéristiques mécaniques très hétérogènes généralement attendues dans ce type de formation anthropique puisque leur
compacité dépend de leur compactage au moment de leur mise en œuvre. Ainsi, il pourra être traversé des niveaux denses, lâches et/ou des points durs.

Cet horizon peut présenter des surépaisseurs locales du fait des aménagements antérieurs du site.

Nous rappelons que ces remblais peuvent présenter des surépaisseurs localisées entre nos points de sondages et renfermer des blocs ou niveaux indurés de toute dimension ainsi que des passages décomprimés en
fonction des aménagements passés du site.

L’hétérogénéité de ces matériaux leur confère une perméabilité variable. De ce fait, des poches d’eau peuvent être localement piégées, et des circulations préférentielles peuvent s’y opérer.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 14
15

 Couche 2 : Alluvions et Colluvions indifférenciés

Description du faciès
Les Colluvions de pente proviennent du démantèlement des formations situées au-dessus topographiquement du site. Au droit du projet, ces Colluvions de pente sont essentiellement composées d’un mélange de limons,
de marnes et d’argiles (provenant des Limons des Plateaux, du Marno-calcaire de Brie et des Argiles vertes). Des blocs de calcaires (provenant du Marno-calcaire de Brie) sont ponctuellement possibles. Des niveaux plus
ou moins marqués sont disposés de manière aléatoire, de par leur nature, les Colluvions de pente sont hétérogènes.

Les Alluvions sont issues d’un mode de dépôt fluviatile. Ce faciès est représenté au niveau du site majoritairement par des matériaux limono-argileux de teinte brunâtre. De plus, au droit du site d’étude, de manière
localisée, ces matériaux pourront présenter des poches vasardes et/ou tourbeuses, et également des lentilles sableuses au sein de cette formation.

La présence des deux formations indifférenciées est rendue possible par le contexte géomorphologique de pied de pente et de limite de plaine alluviale du site.

Cet horizon a été reconnue jusqu’à une profondeur allant de 4,0 à 5,8m/TN (soit jusque vers 42,8 à 43,2 NGF), soit sur une épaisseur de l’ordre de 1,4 à 2,2m.

Des surépaisseurs de Colluvions et d’Alluvions, sont possibles. Ces épaisseurs proviennent du mode de dépôt gravitaire et fluviatile de cette formation se mettant en place en comblant les irrégularités du paléo-relief et
en l’érodant.

A noter que le sondage carotté SC1 n’a pas atteint la base de cette formation (fin du sondage).

Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 AVP n°C16-8551


Profondeur / épaisseur
SP1 SP2 SC1 ST1
m/TN NGF m/TN m/TN m/TN NGF m/TN NGF
toit 3,8 44,8 1,5 45,4 2,2 45,3 3,0 44,9
base 5,8 42,8 3,7 42,9 >4,0* <43,5* 5,0 42,9
ép. 2,0 2,2 >1,8* 2,0
Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 PRO n°C16-8856
SP10 ST10
m/TN NGF m/TN NGF
toit 3,0 44,3 2,0 45,2
base 4,4 42,9 4,0 43,2
ép. 1,4 2,0
Caractéristiques mécaniques pressiométriques
Pl moy : 0,72 MPa Em moy : 4,9 MPa
(moyenne géométrique) (moyenne harmonique) Nombre d’essais :
Pl min : 0,34 MPa Ecart type : 0,35 Em min : 2,1 MPa Ecart type : 8,0 4
Pl max : 1,18 MPa Dispersion : 0,49 Em max : 20,2 MPa Dispersion : 1,6
Commentaires géotechniques

Les paramètres de forage mettent en évidence des de faibles résistances à la foration hétérogène, associées à des caractéristiques mécaniques également hétérogène de faibles à moyennes.

Les caractéristiques mécaniques sont également très hétérogènes (de très faibles à moyennes), et disposées de manières aléatoires d’un sondage à l’autre. Elles sont donc en corrélation avec les paramètres de forage.

Les Colluvions de pente et les Alluvions indifférenciées sont donc hétérogènes.

* : fin des sondages

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 15
16

 Couche 3 : Le Calcaire de Champigny

Description du faciès
Le Calcaire de Champigny est matérialisé par des alternances de bancs calcaires pouvant être fracturés et de niveaux marneux à marno-calcaires. Ils peuvent être silicifiés.
La base de cette formation n’a pu être reconnue par nos sondages (fin des sondages les plus profonds). Cette formation a été traversée sur au moins 14,2m d’épaisseur par nos sondages ponctuels les plus profonds.

Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 AVP n°C16 – 8551


Profondeur / épaisseur
SP1 SP2 SC1 SD1
m/TN NGF m/TN m/TN NGF m/TN NGF m/TN
toit 5,8 42,8 3,7 42,9 - - 5,00 42,9
base >20,0* <29,6* >15,6* <31,0* - - >10,0 >37,9
ép. >14,2* >11,9* - >5,00
Sondages réalisés dans le cadre de la mission géotechnique G2 PRO n°C16-8856
SP10 ST10
m/TN NGF m/TN NGF
toit 4,4 42,9 4,0 43,2
base >16,2* <31,1* >6,0* <41,2*
ép. >11,8* >2,0*
Caractéristiques mécaniques pressiométriques – Faciès altéré – Partie supérieure
Pl moy : 0,83 MPa Em moy : 6,5 MPa
(moyenne géométrique) (moyenne harmonique) Nombre d’essais :
Pl min : 0,35 MPa Ecart type : 0,32 Em min : 3,2 MPa Ecart type : 6,5 5
Pl max : 1,11 MPa Dispersion : 0,39 Em max : 16,1 MPa Dispersion : 1,0
Caractéristiques mécaniques pressiométriques – Faciès sain – Partie médiane sup
Pl moy : 2,15 MPa Em moy : 22,8 MPa
(moyenne géométrique) (moyenne harmonique) Nombre d’essais :
Pl min : 0,88 MPa Ecart type : 0,67 Em min : 9,2 MPa Ecart type : 32,5 21
Pl max : 3,00 MPa Dispersion : 0,31 Em max : 103,5 MPa Dispersion : 1,4
Caractéristiques mécaniques pressiométriques – Faciès altéré – Partie médiane inf.
Pl moy : 1,27 MPa Em moy : 5,8 MPa
(moyenne géométrique) (moyenne harmonique) Nombre d’essais :
Pl min : 0,58 MPa Ecart type : 0,8 Em min : 2,6 MPa Ecart type : 10,5 8
Pl max : 2,79 MPa Dispersion : 0,63 Em max : 31,4 MPa Dispersion : 1,8
Caractéristiques mécaniques pressiométriques – Faciès sain – Partie inférieure
Nombre d’essais :
Pl 1 : 1,85 MPa Em 1 : 11,9 MPa 1
Commentaires géotechniques

Le Calcaire de Champigny est globalement caractérisé par des terrains de bonnes à très bonnes résistances à la foration (VIA faible à très faible), associées à de bonnes caractéristiques mécaniques.
L’ensemble des sondages effectués a permis de mettre en évidence quatre horizons :
- horizon supérieur (faciès altéré): La partie supérieure du Calcaire de Champigny est caractérisé par une faible résistance à la foration hétérogène avec une résistance de foration forte au niveau des blocs de calcaires. Les trois essais
pressiométriques réalisés au sein de cet horizon soulignent des terrains de caractéristiques mécaniques allant de faibles à moyennes, en adéquation avec les paramètres de foration. Ces faibles rapports de Em/Pl sont caractéristiques de
formations altérées. Au droit du secteur d’étude, ce faciès a été observé entre 3,7 et 6,3m de profondeur/TN au droit du sondage pressiométrique SP2;
- horizon médian sup (horizon sain du Calcaire de Champigny) : ce faciès est caractérisé par un comportement mécanique relativement hétérogène associé à de bonnes à très bonnes caractéristiques mécaniques mais des niveaux
marneux peuvent être observés ponctuellement et sont caractérisés par des caractéristiques mécaniques plus faibles, mais néanmoins relativement bonnes ;
- horizon médian inf. (horizon altéré du Calcaire de Champigny) : ce faciès est semblable à l’horizon supérieur (faciès altéré) du Calcaire de Champigny. A noter la présence de poches marneuses comprises entre 10,5 et 15,6 m de
profondeur en SP2, et d’une poche comprise entre 14,2 et 18,0 m de profondeur en SP1 associées à une augmentation significative de la VIA. Ces horizons sont caractérisés par des caractéristiques puis faibles avec de faibles rapports
EM/PL ;
- horizon inférieur (horizon sain du Calcaire de Champigny) : Un seul essai pressiométrique a été réalisé dans ce faciès. Cet essai ne peut être représentatif de ce niveau. Néanmoins, ce faciès est potentiellement caractérisé par un
comportement mécanique relativement hétérogène associé à de bonnes à très bonnes caractéristiques mécaniques mais des niveaux marneux peuvent être observés ponctuellement et sont caractérisés par des caractéristiques mécaniques
plus faibles, mais néanmoins relativement bonnes ;

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 16
17

2.3 - Synthèse géotechnique

Les investigations géotechniques mettent à jour quatre formations distinctes sur les sondages réalisés au niveau de la zone d’étude. Ceci nous amène
à proposer la synthèse géotechnique générale suivante :

Altimétrie Caractéristiques pressiométriques


Description
Formations Base Epaisseur Pl EM Niveau d’eau
lithologique
(m) (MPa) (MPa)
(m/TN) NGF
Complexe limono-
marneux de teinte
brunâtre-beige 0,28 < Pl < 0,59 1,3 < EM < 4,5 Circulations d’eau
Remblais 1,5 à 3,8 44,3 à 44,8 1,5 à 3,8
pouvant contenir des Plmoy : 0,42 EM moy : 2,3 résiduelles
débris et des blocs
divers.
Mélange de limons, Nappe alluviale
de marnes et d’argiles
Alluvions et Colluvions 0,34 < Pl < 1,18 2,1 < EM < 20 ,2 -
Des blocs de calcaires
de pente 3,7 à 5,8 42,8 à 43,2 1,4 à 2,2 Niveaux d’eau stabilisés
sont ponctuellement Plmoy : 0,65 EM moy : 4,2
indifférenciées observé vers 41,3 à
possibles.
43,3 NGF
Calcaire fracturé
pouvant être silicifié 0,58 < Pl < 2,79 2,6 < EM < 31,4
et pouvant contenir 6,4 à 6,6 40,2 à 40,7 2,2 à 2,7
Plmoy : 1,27 EM moy : 5,8
des niveaux marneux.

0,88 < Pl < 3,00 9,2 < EM< 103,5 Présence de la nappe
Calcaire de Champigny Calcaire silicifié 10,5 à 16,2 34,3 à 36,1 4,1 à 9,6 générale au sein de cet
Plmoy : 2,15 EM moy : 22,8 horizon

Calcaire fracturé
pouvant être silicifié 0,58 < Pl < 2,79 2,6 < EM< 31,4
et pouvant contenir >20,0* <28,6* >2,0*
Plmoy : 1,27 EM moy : 5,8
des niveaux marneux.

* fin de sondage

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 17
18

2.4 - Hydrogéologie

Cette étude ne consiste pas en une étude hydrogéologique approfondie, notre mission ne
concerne que le relevé du niveau d’eau ponctuel au sein d’un piézomètre que nous avons
mis en place au droit du site en relation avec le projet.

Notre mission comportait la mise en place d’un piézomètre crépiné entre 1,0 et 10,0 m de
profondeur/TN. Ce piézomètre avait été réalisé au droit du sondage spécifique ST1. Cet
équipement piézométrique avait été mis en place le 14/03/2016.

Le niveau d’eau stabilisé mesuré dans le piézomètre mis en place durant la phase G1/ES et
PGC avait également été relevé à 6,6 m de profondeur/TN, soit à la cote altimétrique de 42,4
NGF.

De plus, un relevé d’eau avait été effectué au sein du piézomètre posé par l’entreprise
FONDASOL durant la Phase d’étude géotechnique G1 ES et PGC datée du 31/07/2015 et
référencée IPE15.0075. Ce niveau correspondait à un niveau d’eau stabilisé, il avait été
relevé à 6,60 m de profondeur/TN, soit à la cote altimétrique de 42,40 NGF.

Une nouvelle mesure en date du 22/06/2016 a été effectuée au sein du piézomètre mis en
place durant la phase G1/ES et PGC et indique un niveau d’eau stabilisé à 4,61 m de
profondeur/TN, soit à la cote altimétrique de 43,3 NGF.

Ces niveaux d’eau peuvent être mis en relations avec le niveau de la nappe générale se
situant dans le Calcaire de Champigny et en relation (communication latérale) avec la nappe
alluviale.

Cote NGF du
Niveau d’eau mesuré Cote NGF du niveau Cote NGF du niveau
niveau d’eau
en date du d’eau mesuré en d’eau mesuré en Niveau bas du
mesuré en date
18/03/2016 depuis le date du 18/03/2016 date du 22/06/2016 projet en NGF
du 22/06/2016
TN (niveau stabilisé) (niveau stabilisé) (niveau stabilisé)
stabilisé)
Pz1 6,6 m 41,3 NGF 4,61m 43,3 NGF
45,88 NGF
PzF 6,6 m 43,3 NGF -

2.5 - Reconnaissances de fondation


Le programme de reconnaissance de fondations des mitoyens comportait la réalisation de
deux fouilles. Les résultats de ces fouilles sont présentés dans le tableau suivant et en
annexe.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 18
19

Nature des
Type de Profondeur
Fouille Localisation terrains H Débord Remarques
fondation d’assise
d’assise
Au niveau de la
salle polyvalente
Limon marneux
existante de type
beige comprenant
R+1 minimum à
Fondation des blocs calcaires
priori sans
RF1 superficielle 1,15 m (Alluvions et 1,15 m 6 cm -
niveau de sous-
(semelle filante) Colluvions de
sol situé le long
pente
de la façade
indifférenciées)
orientée Ouest-
Est
Complexe limono-
argilo-sableux
Au niveau de la
marron-beige
salle polyvalente
comprenant des
existante à priori Comprise La fondation
Fondation blocs calcaires
sans niveau de Comprise entre entre 0,5 présente un léger
RF2 superficielle pluri- 10 cm
sous-sol, située 0,5 m et 0,65 m m et approfondissement
(semelle filante) décimétriques
le long de la 0,65 m orienté Nord-Sud.
(Alluvions et
façade orientée
Colluvions de
Nord-Sud
pente
indifférenciées)

La salle polyvalente mitoyenne située à l’Est du projet est fondée par l’intermédiaire de
fondations superficielles (semelles filantes) au sein des Alluvions et Colluvions de pente
indifférenciées.
2.6 - Reconnaissances de fondation
 Essais mécaniques des sols
L’ensemble des résultats des essais de laboratoire réalisés à l’aide d’échantillons intacts
prélevés au sein du sondage carotté SC1 réalisé sur site, est présenté sous forme d’un
tableau synthétique.
Essais CD (Mohr)
Sondage Profondeur Formation Description
C’ ’
1,8 – 2,0m Remblais Limon brunâtre avec des cailloutis 14,0 28,4
SC1 Alluvions et
2,0 – 3,0m Colluvions de pente Argile calcareuse à limoneuse 17,0 22,9
indifférenciées beige/brunâtre avec des cailloutis

Légende et unité des tableaux présentés dans ce paragraphe :

C’ : cohésion long terme en kPa ;


φ’ : angle de frottement interne long terme en degré.

Il a été réalisé deux (2) essais de cisaillement à la Boîte de Casagrande en long terme (CD).
Ces essais en laboratoire permettent de définir les paramètres intrinsèques des différents
sols.

Globalement, les essais de cisaillements présentent des valeurs de cohésion et d’angle de


frottement relativement élevés. Toutefois, le caractère très hétérogène des Colluvions de
pente et Alluvions ainsi que des Remblais peut amener à des variations très brutales de ces
paramètres intrinsèques.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 19
20

Les horizons marneux à argileux sont susceptibles de présenter une bonne cohésion pour un
angle de frottement relativement faible. A contrario, les horizons sableux sont susceptibles
d’être matérialisés par une cohésion très faible mais un angle de frottement relativement
élevé.
 Classification GTR
Les prélèvements des échantillons remaniés en sondage à la tarière (ST1) ont donnés lieux
aux essais laboratoires suivants :

Teneur en Limite
Sondage Profondeur (m) Analyse granulométrique VBS
eau d’Atterberg
1,0 - 2,0 1 1 1 -
ST1 2,0 - 3,0 1 1 1 -
3,0 – 4,0 1 1 - 1

Les résultats des essais en laboratoire réalisés sur les échantillons remaniés prélevés lors du
sondage à la tarière (ST1) sont présentés ci-dessous :

 Essais d’identification des sols


Granulométrie (%) Limite d’Atterberg
Prof. Classement
Sondage Formation W (%) <50 <20 <5 <2 <0,08 VBS
(m) Wp WL Ip Ic GTR
mm mm mm mm mm

1,0 – 2,0 Remblais 21,1 100 100 94 87 53 23% 41% 18 1,08 - A2m

ST1 2,0 – 3,0 Remblais 17,1 100 98 91 84 54 20% 33% 13 1,20 - A2m

Alluvions et
Colluvions de
3,0 – 4,0 10,7 100 75 54 44 28 - - - - 0,53 B5
pente
indifférenciés

Vous trouverez ci-dessous une synthèse de l’ensemble des classes GTR mesurés au sein des
matériaux du site.

Formation Classe Caractères principaux GTR


- Sols fins peu plastiques,
- Le caractère moyen des sols de cette sous-classe fait qu’ils se prêtent à
l’emploi de la plus large gamme d’outils de terrassement (si la teneur en
Remblais A2
eau n’est pas trop élevée),
- Chute de portance en état humide à très humide, peuvent être durs en
état sec à très sec.
- Sables et graves très silteux ;
Alluvions et - Ces sols peuvent brutalement changer de consistance pour de faibles
Colluvions de pente B5 variations de teneur en eau
indifférenciée - Chute de portance en état humide à très humide, peuvent être durs en
état sec à très sec.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 20
21

 Test d’agressivité des sols sur le béton

L’ensemble des résultats des essais en laboratoire, réalisés sur des échantillons remaniés sur
le sondage à la tarière ST10 conformément à la norme NF P 18 – 011 de décembre 2009
concernant le « béton », les résultats des essais en laboratoire sont résumés dans le tableau
suivant :

Matière Degrés Sulfate soluble


Echantillon Prof. (m) Formation Sèche d’acidité dans le sol sec Classe d’exposition
(% P.B) (ml/kg) (mg/kg M.S)
XA2

ST10 0,0 – 1,0m Remblais 90 <2 10000 3000 <Teneur en sulfates ≤12000

Degrés d’acidité<<200
XA2

ST10 1,0 – 2,0m Remblais 87,9 4 5700 3000 <Teneur en sulfates ≤12000

Degrés d’acidité<<200
Alluvions et 2000 ≤ Teneur en sulfates ≤3000
ST10 3,0 – 4,0m Colluvions 80,0 <2 370
indifférenciées Degrés d’acidité<<200

Le tableau suivant présente la définition des classes d’agressivité sur lequel nous avons
établi la classification des échantillons.

Selon la norme NF P 18 – 011 de décembre 2009, les essais réalisés sur les terrains d’assise
des futures fondations montrent des teneurs en sulfate faibles à moyennes et des degrés
d’acidité faibles.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 21
22

En effet, les résultats des essais d’agressivité des sols vis-à-vis du béton, déterminés par les
teneurs de sulfate (SO4--), montrent que ces derniers présentent les concentrations de la
classe XA2, environnement à agressivité chimique moyenne.

Nous vous fournissons ci-dessous les différentes classes de béton en fonction des classes
d’agressivité recensées d’après la norme P18-011 de décembre 2009.

Toutefois, nous vous renvoyons à la norme NF P 18 – 011 de décembre 2009 concernant les
exigences nécessaires à la fabrication et la formulation du béton résistant aux attaques
chimiques.
 Test d’agressivité de la nappe sur le béton
Les essais laboratoires sont actuellement en cours de réalisation et seront donnés dans le
cadre d’un indice B à la présente étude.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 22
23

2.7 - Aléas
Nous rappelons que la commune de Fontaine le Port est impactée par la nappe alluviale de
qui est en relation directe avec le niveau de la Seine attendue à faible profondeur. De plus,
l’absence d’horizons imperméable sus-jacents rend le site susceptible d’être affecté par le
phénomène de remonté de nappe.

Zone d’étude

Légende :

Aléa inondation par remontée de nappe (source : www.inondationsnappes.fr)

La commune de Fontaine-le-Port fait l’objet d’un plan de prévention des risques


d’inondations liés aux crues de la Seine du fait de sa proximité avec celle-ci. Au vu de la
carte du plan de prévention du risque inondation, notre site d’étude se trouve en zone d’aléa
fort vis-à-vis de ce risque, avec une submersion possible comprise entre 1,0 et 2,0 m.

D’après le PPRI du secteur, la PHEC (niveau relevé en 1910) est attendue entre environ
45,16 NGF au niveau du site d’étude.

Toutefois d’après les documents fournis la cote du niveau bas projeté du projet est d’environ
45,88 NGF. Ainsi, les bâtiments projetés sont situés en dehors de la zone inondable.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 23
24

Zone d’étude

Légende :

Extrait du plan de prévention des risque d’inondation de la vallée de la Seine (source : www.seine-et-marne.gouv.fr)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 24
25

Zone d’étude

Légende :

Extrait du plan de prévention des risque naturel prévisible, risque inondation (source : www.seine-et-
marne.gouv.fr)

Toutefois dans ce contexte de zone inondable, les constructions doivent respecter le


règlement du zonage du PPRI et notamment :

Sont interdits :

 « les sous-sols»
 « l'augmentation du nombre de logements par aménagement ou rénovation ou par
changement de destination d'un bâtiment existant à la date d'approbation du présent
plan »
 « les reconstructions sur place, autres que celles d'établissements sensibles, en cas
de sinistre dû à une crue »
 « les reconstructions sur place d'établissements sensibles après sinistre, quelle que
soit l'origine du sinistre »
 toutes autres nouvelles constructions non admises par les conditions citées ci-dessous

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 25
26

Sont admis, sous réserve de prescriptions

 « les remblais réalisés en dehors de la zone de fort écoulement des zones marron
connexes à la Seine déterminée par une étude hydraulique, si l’équilibre
remblais/déblais est assuré sur l’entité foncière et également en dehors de cette
zone » ;
 Les aménagements de terrains de plein air et les équipements à usage sportif,
récréatif et/ou de loisirs à l’exception des installations fixes d’accueil sauf si celles-ci
sont en rapport avec la présence de milieu naturel aquatique » ;
 « Les clôtures, haies et plantations à condition de ne pas faire obstacle à l'écoulement
des eaux et de ne pas restreindre le champ d'inondation des crues » ;
 « les réseaux publics de fluides ou les réseaux d'intérêt général et leurs locaux et
équipements techniques, à condition de ne pas dépasser l'altitude du terrain naturel ;
ils pourront toutefois être admis au-dessus du terrain naturel en cas d'impossibilité
technique de les enfouir ou de les implanter dans une zone du plan autre qu'une
zone rouge ou marron » ;
 « les infrastructures de transports terrestres » ;

Les règles de construction et d’aménagement :

Pour toutes les constructions nouvelles et les extensions :

 les cotes des plans figurant dans les demandes de permis de construire seront
rattachées au système de nivellement IGN 1969 (altitudes normales), sauf
modification apportée par la réglementation postérieurement à la date d'approbation
du présent plan ;
 « la cote du premier plancher habitable ou fonctionnel des constructions admises, y
compris lors d’une reconstruction, devra être supérieur à l’altitude des PHEC ;
 « pour faciliter l'évacuation, une porte au minimum, desservant les constructions à
usage d'habitation devra être réalisée au-dessus de l'altitude des PHEC, sauf pour les
extensions » ;
 « les clôtures devront être ajourées à larges mailles. » ;
 « les installations fixes d'accueil en rapport avec la présence du milieu naturel
aquatique réalisées lors d'aménagements de terrain de plein air et d'équipements à
usage sportif, récréatif et/ou de loisirs, seront construites sur pilotis » ;
 « les constructions et installations devront pouvoir résister aux tassements
différentiels et aux sous pressions hydrostatiques » ;
 « les équipements vulnérables, notamment les équipements électriques et de
chauffage, ainsi que les parties sensibles à l'eau des installations fixes devront être
situés au-dessus de l'altitude des PHEC » ;
 « le tableau de distribution électrique sera placé au-dessus de l'altitude des PHEC et
un coupe-circuits sera installé pour isoler la partie de l'installation électrique située
sous l'altitude des PHEC afin de faciliter une remise en service partielle de
l'installation après inondation. Les réseaux électriques seront descendant de manière
à faciliter l'évacuation de l'eau dans les gaines » ;
 « les cloisons et l'isolation thermique des parties de bâtiments situées en dessous de
l'altitude des PHEC seront réalisées à l'aide de matériaux qui devront être choisis de
sorte qu'ils retiennent l'eau au minimum et qu'ils conservent au mieux leurs
caractéristiques mécaniques et fonctionnelles après inondation et des dispositions
devront être adoptées pour faciliter l'évacuation de l'eau et le séchage de ces
matériaux. ».

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 26
27

2.8 - Zone d’influence géotechnique (ZIG)


L’étude de site ainsi que les investigations géotechniques ont permis de mettre en évidence
les contraintes suivantes :
- La présence de terrains sous-consolidés et faiblement compacts (Remblais) sur des
épaisseurs variant de 1,5 à 3,8m ;
- La présence de niveaux argileux calcareux à limoneux brunâtre-beiges et de marnes
calcaires beige au sein de l’horizon des Alluvions et des Colluvions de pente associés
à des caractéristiques mécaniques faibles à moyennes;
- La présence d’une nappe alluviale, dont le niveau d’eau a été mesuré vers une cote
altimétrique de 43,3 NGF d’après notre relevé ponctuel, soit à environ 2,6 m sous le
niveau bas projeté ;
- La présence de la salle polyvalente située en mitoyenneté au niveau de la façade Est
du projet. Ce bâtiment est fondé par l’intermédiaire de fondations superficielles
(semelles filantes) au sein des Alluvions et Colluvions de pente indifférenciées ;
- La présence de réseaux le long de la rue de Général Roux et de la rue Jean Moulin
(selon les réponses DICT) obligera à prendre également des dispositions nécessaires
pour les phases de terrassement.

L’ensemble de ces contraintes devront être pris en compte dans la conception du projet.

Toutes modifications du projet, et renseignement sur les incertitudes restantes, aura un


impact sur nos conclusions géotechniques.

3- Note de calcul pour la création des trois (3) bâtiments


3.1 - Etude des ouvrages géotechniques (G2 PRO)

3.1.1 - Fondation

3.1.1.1 - Mode de fondation


La campagne géotechnique a mis en évidence la présence de Remblais de nature limoneuse
sur environ 1,5 à 3,8m d’épaisseur au comportement mécanique sans doute hétérogène et
globalement très faibles d’après nos connaissances géologiques.

D’autre part, les investigations in situ ont permis l’identification des Colluvions de pente et
Alluvions indifférenciées sur environ 2,0m d’épaisseur, soit jusque vers 3,7 à 5,8m de
profondeur/TN correspondant à une cote altimétrique d’environ 43,0 m NGF. Cet horizon est
matérialisé par des caractéristiques mécaniques globalement bonnes mais hétérogènes
pouvant être médiocres à bonnes.

De ce fait, dans le cadre de notre mission géotechnique G2 PRO, nous nous orientons vers
un système de fondation superficielle par l’intermédiaire de semelles filantes et/ou isolées
ancrées au sein des Colluvions de pente et Alluvions associés à des caractéristiques
mécaniques hétérogènes.

L’ancrage de ces fondations est présenté dans le paragraphe 3.1.1.2 ci-après.

Néanmoins, si un tel système de fondation ne permet pas de reprendre les futures descentes
de charges, ou est trop astreignant pour la suite du projet (tassements différentiels trop
importants), il sera possible de s’orienter vers un système de fondations profondes (pieux)
C16.8856– Mission G2 PRO Partielle
Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 27
28

ancrées au-delà de la couche d’altération du Calcaires de Champigny observée jusque vers


40,2 NGF au droit du sondage pressiométrique SP2, selon la longueur des pieux et donc les
futures descentes de charges du projet. Si l’ancrage du pieu est positionné dans l’horizon
altéré du Calcaire de Champigny observé à partir de 34,3 NGF, le terme de pointe devra être
négligé.

3.1.1.2 - Horizon porteur potentiel


L’assise des fondations pourra s’établir au sein des Alluvions et Colluvions de pente
indifférenciées, avec un ancrage de 50 cm minimum dans cette formation.

Cette solution de fondation sera assujettie à un contrôle approfondi du fond de fouille par un
géotechnicien afin de vérifier la qualité des terrains d’assise (éventuelles poches molles,
terrain remanié).

Une première estimation des niveaux d’assises des fondations est synthétisée dans le tableau
suivant :

Niveau bas du futur bâtiment 45,88 NGF

Sondage SP1 SP2 SP10

Cote de la tête des sondages 48,6 46,6 47,3

Niveau d’assise des fondations m/TN* 4,3 2,0 2,1

Niveau d’assise des fondations m/NB** 0,5 0,5 0,5

Cote d’assise des fondations 44,34 44,61 43,8


* Terrain naturel
** Niveau bas
Niveau d'assise des fondations

3.1.1.3 - Principes généraux de construction


Dans tous les cas, il sera nécessaire de respecter les règles de mitoyennetés et normes en
vigueur (NF P 94-261) suivantes :
- Il faut respecter une pente maximale de 3 Horizontal / 2 Vertical entre leurs arrêtes
inférieures et celles des fondations voisines, afin d’éviter toute transmission d’efforts
parasites ;

Dispositions relative aux fondations superficielles voisines

- Descendre les fondations voisines à la même cote ;


- Si l’une des deux conditions précédente n’est pas respectée, c’est-à-dire si la pente
entre les arrêtes des fondations voisines est plus raide que 3H/2V, il faudra tenir
compte dans le dimensionnement des différentes structures des efforts parasites
appliqués par les fondations les plus hautes et les fondations mitoyennes.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 28
29

La réalisation des fondations superficielles du futur projet devra impérativement prendre en


compte la position des fondations mitoyennes. Les fondations projetées ne devront pas
interagir avec les fondations existantes (risque de tassements différentiels et déficit de la
capacité portante des semelles existantes). De plus, les fondations existantes ne devront en
aucun cas être rechargées dans le cadre du projet, sans la réalisation d’un diagnostic
structure de l’ouvrage existant.

3.1.1.4 - Généralité
Au sens de l’Eurocode 7, et selon les normes NF P 94-261 de juin 2013 et NF P 94-500 de
décembre 2006, les justifications des fondations superficielles devront, préalablement à leur
exécution (mission G3 et G4), être élargies à l’ensemble des vérifications minimales
suivantes :

Etat limite aux ELU Situation de projet Combinaison d’action


GEO Stabilité générale du site
GEO Poinçonnement
Exécution (transitoire)
Tous les projets GEO Excentrement du chargement Et
GEO Glissement Exploitation (durable) Fondamentale
STR Structure de la fondation Et/ou Exploitation
(transitoire)
GEO Tassement / rotation
Selon le cas
UPL Soulèvement
Selon le cas GEO / STR Accidentelle (choc) Accidentelle
Selon le cas GEO / STR Sismique Sismique
Etat limite aux ELS Situation de projet Combinaison d’action
GEO Tassement / Rotation / Tassement différentiel
Quasi-permanent
GEO Excentrement du chargement
Tous les projets Exploitation Et/ou
GEO Limitation de la charge transmise au terrain
caractéristique
STR Structure de la fondation
Vérifications à fournir pour les fondations superficielles

3.1.1.5 - Dimensionnement des fondations


A ce stade du projet, les descentes de charges retenues à l’ELS caractéristique (G+Q) sont
celles fournies par le BET Structure IN4.

D’après les informations fournies par le BET Structure IN4 INGENIEURS, les descentes de
charges seront les suivantes :

 380 kN pour la semelle isolée F1 de dimensions 1,8m x 1,0m;


 380 T pour la semelle isolée F2 de dimensions 1,35m x 1,35m;
 271 T pour la semelle isolée F3 de dimensions 2,0m x 1,6m;
 531 T pour la semelle isolée F3’ de dimensions 1,35m x 1,35m;
 271 T pour la semelle isolée F4 de dimensions 1,8m x 1,8m;
 368 T pour la semelle isolée F5’ de dimensions 2,0m x 1,6m;
 368 T pour la semelle isolée F6’ de dimensions 1,8m x 1,8m;
 477 T pour la semelle isolée F5 de dimensions 2,0 m x 1,9m;
 477 T pour la semelle isolée F6 de dimensions 1,95m x 1,95m;
 462 T pour la semelle isolée F7’ de dimensions 2,0m x 1,6m;
 462 T pour la semelle isolée F8’ de dimensions 1,8m x 1,8m;
 464 T pour la semelle isolée F7 de dimensions 2,0 m x 1,7m;
 577 T pour la semelle isolée F7’’ de dimensions 1,35m x 1,35m;
 381 T pour la semelle isolée F8 de dimensions 1,35m x 1,35m;
C16.8856– Mission G2 PRO Partielle
Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 29
30

 335 T pour la semelle isolée F9 de dimensions 2,0 m x 1,1m;


 492 T pour la semelle isolée F9’ de dimensions 1,35m x 1,35m;
 276 T pour la semelle isolée F10 de dimensions 2,15 m x 1,45m;
 360 T pour la semelle isolée F11 de dimensions 1,0 m x 1,9m;
 405 T pour la semelle isolée F12 de dimensions 1,6 m x 1,6m;
 498 T pour la semelle isolée F13 de dimensions 2,0 m x 1,25m;
 498 T pour la semelle isolée F14 de dimensions 1,6m x 1,6m ;
 474 T pour la semelle isolée F15 de dimensions 2,0m x 1,2m ;
 510 T pour la semelle isolée F16 de dimensions 1,6m x 1,6m ;
 164 T pour la semelle isolée F17 de dimensions 2,0m x 1,25m ;
 246 T pour la semelle isolée F18 de dimensions 1,0m x 1,0m ;
 201 T pour la semelle isolée F19 de dimensions 1,0m x 1,0m ;
 187 T pour la semelle isolée F20 de dimensions 1,0m x 1,0m ;
 174 T pour la semelle isolée F21 de dimensions 1,0m x 1,0m ;

A ce jour et à ce stade du projet, nous n’avons pas plus de précisions sur les descentes de
charges du projet.

Plan du futur projet (d’après les plans communiqués par la Maîtrise d’Ouvrage)

A ce jour et à ce stade du projet, nous n’avons pas plus de précisions sur les différents cas
de charges des descentes de charges du projet (pas d’informations sur les ELU durables et
transitoires et les ELU accidentelles).

Les fondations devront être vérifiées vis-à-vis de ces différents cas de charges en phase
exécution.

 Résistance du sol de fondation Rv;d

Les hypothèses géotechniques de dimensionnement sont fournies conformément à la norme


d’application de l’Eurocode 7 pour les fondations semi-profondes (NF P 94-261), selon la méthode
basée sur les caractéristiques pressiométriques des sols. Les principes de calculs sont présentés en
annexe.
A ce stade de l’étude, pour des fondations superficielles sous charges verticales centrées et
hors situation accidentelles, nous proposons les hypothèses géotechniques suivantes :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 30
31

Caractéristiques de
Caractéristiques d’ancrage Hypothèses géotechniques Résistance
Bâtiment

la fondation
Base de
Catégorie de Ancrage Ple* q0 (4) Rv;d Rv;d ELS
Fondation A’ la Kp i
sol formation (kPa) (kPa) ELU (kN) (kN)
fondation

1,0 x 1,0 (1)


0,8 (2)
1 Négligé 238 145

Bâtiments 1,5 x 1,5 Colluvions et


(1)
0,8 (2)
1 Négligé 535 326
Semelle
sans niveau alluvions 0,5 m 500*
isolée
de sous-sols indifférenciées

2,0 x 2,0 (1)


0,8 (2)
1 Négligé 952 580

3,0 x 3,0 (1)


0,8 (2)
1 Négligé 2142 1305

: La base des fondations devra respecter nos recommandations du paragraphe 3.1.1.6 ;


(1)

: De manière sécurité, nous avons retenu la valeur de Kp la plus défavorable au droit du futur projet. Une optimisation des valeurs kp pourra être
(2)

menée dans le cadre d’une mission géotechnique G3 une fois les dimensions de fondations fixées.
* valeur volontairement diminuée vis-à-vis du risque de déformations et de tassements trop importants

Résistance du sol de fondation Rv;d

La capacité portante à l’ELS, sous charge verticale centrée, exprimée en contrainte est :
QELS = 145 kPa (1,45 bars ou 14,5 t/m²).
Le plan de fondation projeté est le suivant :

 Géométrie des appuis ponctuels (semelles isolées)

Selon les descentes de charges et la capacité portante du sol à l’ELS, les géométries de
fondations suivantes peuvent être adoptées :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 31
32

Numéro G+Q / appui Type de Rv;d ELS


fondation A’ (section fondation)
(kN) fondation (kN)

F1 380 1,8m x 1,0m = 1,8m² 261,0<390,0 kN


F2 380 1,35m x 1,35m =1,82m² 264,3<380,0 kN
F3 271 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>271,0 kN
F3’ 531 1,35m x 1,35m =1,82m² 264,3<531,0 kN
F4 271 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>271,0 kN
F5’ 368 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>368,0 kN
F6’ 368 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>368,0 kN
F5 477 2,0 m x 1,9m =3,8m² 551,0>477,0 kN
F6 477 1,95m x 1,95m =3,8m² 551,4>477,0 kN
F7’ 462 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>462,0 kN
F8’ 462 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>462,0 kN
F7 464 2,0 m x 1,7m =3,4m² 493,0>464,0 kN
F7’’ 577 1,35m x 1,35m =1,82m² 264,3<577,0 kN
F8 381 1,35m x 1,35m =1,82m² 264,3<381,0 kN
Semelle isolée
F9 335 2,0 m x 1,1m =2,2m² 319,0<335,0 kN
F9’ 492 1,35m x 1,35m =1,82m² 264,3<492,0 kN
F10 276 2,15 m x 1,45m =3,11m² 452,0>276,0 kN
F11 360 1,9 m x 1,0m =1,9m² 275,5<360,0 kN
F12 405 1,6 m x 1,6m =2,56m² 371,2<405,0 kN
F13 498 2,0 m x 1,25m =2,5m² 362,5<498,0 kN
F14 498 1,6m x 1,6m =2,56m² 371,2<498,0 kN
F15 474 2,0m x 1,2m =2,4m² 348,0<474,0 kN
F16 510 1,6m x 1,6m =2,56m² 371,2<510,0 kN
F17 164 2,0m x 1,25m =2,5m² 362,5>164,0 kN
F18 246 1,0m x 1,0m =1,0m² 145,0< 246,0 kN
F19 201 1,0m x 1,0m =1,0m² 145,0< 201,0 kN
F20 187 1,0m x 1,0m =1,0m² 145,0<187,0 kN
F21 174 1,0m x 1,0m =1,0m² 145,0<174,0 kN
Synthèse du dimensionnement des fondations

Remarque : Les fondations surlignées en rouge correspondent aux fondations dont la


section est insuffisante pour reprendre la descente de charge du projet. Selon le plan de
fondation fourni, la section de dix fondations doit être augmentée. La géométrie des
semelles isolées F1, F2, F3’, F7’’, F8, F9, F9’, F11, F12, F13, F14, F15, F16, F18, F19, F20 &
F21 ne permet pas en l’état actuel de reprendre les descentes de charges ponctuelles. Il est
donc nécessaire de redimensionner la géométrie de ces dernières afin de pouvoir reprendre
les descentes de charges communiquées par le BET Structure.

Les fondations F1, F2, F3’, F7’’, F8, F9, F9’, F11, F12, F13, F14, F15, F16, F18, F19, F20 &
F21 peuvent être optimisées. Nous conseillons, sur la base des descentes de charges
fournies par le BET du projet, de mettre en œuvre des fondations avec la géométrie des
fondations présentées ci-après.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 32
33

Localisation des fondations dont les sections sont insuffisantes

Pour les seize (16) fondations dont les sections sont insuffisantes pour reprendre les
descentes de charges, nous proposons leur remplacement par les semelles suivantes :

Rv;d ELS
Fondation G+Q (kN) Semelle A’ (section de fondation)
(kN)
F1 380 1,8m x 1,5m = 2,7m² 391,5>390,0 kN
F2 380 1,8m x 1,5m = 2,7m² 419,0>390,0 kN
F3’ 531 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>531,0 kN
F7’’ 577 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>577,0 kN
F8 381 1,7m x 1,7m =2,89m² 419,1>381,0 kN
F9 335 2,0 m x 1,3m =2,2m² 377,0>335,0 kN
F9’ 492 1,9m x 1,9m =3,61m² 523,5>492 kN
F11 360 2,0 m x 1,3m =2,6m² 377,0>360,0 kN
F12 405 Semelle isolée 1,8 m x 1,8m =3,24m² 469,8>405,0 kN
F13 498 2,0 m x 1,8m 3,6m² 522,0>498,0 kN
F14 498 1,9m x 1,9m =3,61m² 523,5>498,0 kN
F15 474 2,0 m x 1,8m 3,6m² 522,0>474,0 kN
F16 510 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>510,0 kN
F18 246 1,4m x 1,4m =1,96m² 284,2>246 kN
F19 201 1,0m x 1,0m =1,0m² 245,1>201,0 kN
F20 187 1,0m x 1,0m =1,0m² 208,8>187,0 kN
F21 174 1,0m x 1,0m =1,0m² 175,5>174,0 kN

Nouvelles sections des fondations

Voici un tableau les géométries de fondations retenues par la suite de l’étude avec le
redimensionnement de la géométrie de certaines fondations afin de pouvoir reprendre les
descentes de charges communiquées par le BET Structure.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 33
34

Numéro G+Q / appui Type de Rv;d ELS


fondation A’ (section fondation)
(kN) fondation (kN)

F1 380 1,8m x 1,5m = 2,7m² 391,5>390,0 kN


F2 380 1,8m x 1,5m = 2,7m² 419,0>390,0 kN
F3 271 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>271,0 kN
F3’ 531 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>531,0 kN
F4 271 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>271,0 kN
F5’ 368 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>368,0 kN
F6’ 368 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>368,0 kN
F5 477 2,0 m x 1,9m =3,8m² 551,0>477,0 kN
F6 477 1,95m x 1,95m =3,8m² 551,4>477,0 kN
F7’ 462 2,0m x 1,6m =3,2m² 464,0>462,0 kN
F8’ 462 1,8m x 1,8m =3,24m² 469,8>462,0 kN
F7 464 2,0 m x 1,7m =3,4m² 493,0>464,0 kN
F7’’ 577 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>577,0 kN
F8 381 1,7m x 1,7m =2,89m² 419,1>381,0 kN
Semelle isolée
F9 335 2,0 m x 1,3m =2,2m² 377,0>335,0 kN
F9’ 492 1,9m x 1,9m =3,61m² 523,5>492 kN
F10 276 2,15 m x 1,45m =3,11m² 2,15 m x 1,45m =3,11m²
F11 360 2,0 m x 1,3m =2,6m² 377,0>360,0 kN
F12 405 1,8 m x 1,8m =3,24m² 469,8>405,0 kN
F13 498 2,0 m x 1,8m 3,6m² 522,0>498,0 kN
F14 498 1,9m x 1,9m =3,61m² 523,5>498,0 kN
F15 474 2,0 m x 1,8m 3,6m² 522,0>474,0 kN
F16 510 2,0m x 2,0m =4,0m² 580,0>510,0 kN
F17 164 2,0m x 1,25m =2,5m² 362,5>164,0 kN
F18 246 1,4m x 1,4m =1,96m² 284,2>246 kN
F19 201 1,0m x 1,0m =1,0m² 245,1>201,0 kN
F20 187 1,0m x 1,0m =1,0m² 208,8>187,0 kN
F21 174 1,0m x 1,0m =1,0m² 175,5>174,0 kN

 Estimation des tassements sous fondations unitaires


L’estimation des tassements en fonction de la composante verticale de la charge transmise
par les fondations est synthétisée dans le tableau ci-après en prenant en compte les données
suivantes :

λc : 1.1 pour les semelles isolées et 1.5 pour les semelles filantes.
λd : 1.12 pour les semelles isolées et 2.65 pour les semelles filantes.
α : 2/3 dans les Colluvions de pente/Alluvions.

L’estimation des tassements est basée sur le sondage le plus favorable (SP1) et le plus
défavorable (SP2), en fonction de la charge transmise par les fondations.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 34
35

Fondation Tassement final Sf (mm) Δs /


DDC (ELS) sondage et
Largeur B (m) Longueur L (m)
Type Numéro (kPa) SP1 SP2 fondation
(mm)
SI F1 1,50 1,80 140,7 <5 5 à 10 <5
SI F2 1,50 1,80 140,7 <5 5 à 10 <5
SI F3 1,60 2,00 84,7 <5 5 à 10 <5
SI F3’ 2,00 2,00 132,8 <5 5 à 10 <5
SI F4 1,80 1,80 83,6 <5 5 à 10 <5
SI F5’ 1,60 2,00 115,0 <5 5 à 10 <5
SI F6’ 1,80 1,80 113,6 <5 5 à 10 <5
SI F5 1,90 2,00 125,5 <5 5 à 10 <5
SI F6 1,95 1,95 125,4 <5 5 à 10 <5
SI F7’ 1,60 2,00 144,4 <5 5 à 10 <5
SI F8’ 1,80 1,80 142,6 <5 5 à 10 <5
SI F7 1,70 2,00 136,5 <5 5 à 10 <5
SI F7’’ 2,00 2,00 144,3 <5 5 à 10 <5
SI F8 1,70 1,70 131,8 <5 5 à 10 <5
SI F9 1,30 2,00 128,8 <5 5 à 10 <5
SI F9’ 1,90 1,90 136,3 <5 5 à 10 <5
SI F10 1,45 2,15 88,5 <5 5 à 10 <5
SI F11 2,00 1,30 138,5 <5 5 à 10 <5
SI F12 1,80 1,80 125,0 <5 5 à 10 <5
SI F13 1,80 2,00 138,3 <5 5 à 10 <5
SI F14 1,90 1,90 138,0 <5 5 à 10 <5
SI F15 1,80 2,00 131,7 <5 5 à 10 <5
SI F16 2,00 2,00 127,5 <5 5 à 10 <5
SI F17 1,25 2,00 65,6 <5 5 à 10 <5
SI F18 1,40 1,40 125,5 <5 5 à 10 <5
SI F19 1,30 1,30 118,9 <5 5 à 10 <5
SI F20 1,20 1,20 129,9 <5 5 à 10 <5
SI F21 1,10 1,10 143,8 <5 5 à 10 <5
Estimation des tassements sous les fondations de type semelle isolée

Pour les dimensions de semelles considérées, les tassements absolus et différentiels sont
inférieurs à 5mm. Il sera nécessaire en fonction des descentes de charges réelles du projet,
de vérifier l’admissibilité des tassements vis-à-vis de la structure.
NB : Nous attirons votre attention sur le fait que ces estimations de tassements ne sont
valables que pour des fondations coulées pleine fouille, avec un fond de fouille homogène et
propre. Dans le cas contraire, des tassements supplémentaires peuvent s’opérer du fait de la
mauvaise qualité du fond de fouille.
 Effet radier
Compte tenu de la faible distance entre certaines fondations projetées, des interactions sont
à prévoir entre celles-ci (effet radier). Ainsi, en raison de l’interaction des bulbes de
contrainte sous les fondations, les tassements sont alors majorés par rapport à des semelles
indépendantes (calcul précédent « tassement sous fondations unitaires »).

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 35
36

Le calcul consiste donc ici à regarder le tassement du sol induit par un radier équivalent où
sa dimension sera l’enveloppe des semelles en interaction et sur lequel seront diffusées leurs
charges associées.

Les calculs de tassements ont été réalisés sur le logiciel FOXTA version 3 (Module TASPLAQ)
suivant la méthode de superposition applicable dans le modèle élastique ainsi que la formule
de Steinbrenner (calcul élastique 3D).

Deux modélisations ont été effectuées :


- Modèle Tasplaq d’une semelle seule ;
- Modèle Tasplaq avec les deux semelles en interaction.
Les résultats sont ensuite comparés dans le tableau suivant :

Les caractéristiques mécaniques des sols découlent des sondages réalisés dans le cadre du
projet (sondages réalisés dans le cadre de la mission G2 AVP du dossier n°C16 – 8551 et de
la mission G2 PRO n°C16 – 8856).

Base de la couche EM α Es
de sol Coefficient de
Formation (module (coefficient (Module de
poisson
(NGF) pressiométrique) rhéologique du sol) déformation)

Alluvions et Colluvions
43,2 4,0 0,66 6,0 0,35
de pente indifférenciées
Calcaire de Champigny –
40,2 6,0 0,66 9,0 0,35
Partie altérée
Calcaire de Champigny –
36,1 22,0 0,5 44,0 0,35
Partie saine
Calcaire de Champigny –
28,6 6,0 0,66 9,0 0,35
Partie altérée
* : fin du sondage
Caractéristiques géotechniques prise en compte dans la modélisation

Dans la suite de l’étude nous avons effectués les calculs par groupe de semelles voisines
dans les conditions les plus défavorables.

B C
A

Plan du futur projet avec les descentes de charges associées (d’après les plans communiqués par la Maîtrise
d’Ouvrage)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 36
37

Les caractéristiques mécaniques des fondations sont synthétisées dans le tableau ci-
dessous :

Coefficient
DDC (ELS) Module de Young de Poisson
Exemples Fondation Largeur B (m) Longueur L (m)
(kN) de la fondation de la
fondation

SI F3 1,60 2,00 464,0 1,0 x107 kPa 0,2


A SI F3’ 2,00 2,00 580,0 1,0 x10 kPa
7
0,2
SI F4 1,80 1,80 469,8 1,0 x107 kPa 0,2
SI F7 1,70 2,00 493,0 1,0 x107 kPa 0,2
B SI F7’’ 2,00 2,00 580,0 1,0 x10 kPa
7
0,2
SI F8 1,70 1,70 419,1 1,0 x10 kPa
7
0,2
SI F9 1,30 2,00 377,0 1,0 x10 kPa
7
0,2
SI F9’ 1,90 1,90 523,5 1,0 x10 kPa
7
0,2
C
SI F10 1,45 2,15 452,0 1,0 x10 kPa
7
0,2
469,8
SI F12 1,80 1,80 1,0 x107 kPa 0,2
SI F18 1,40 1,40 284,2 1,0 x107 kPa 0,2
D
SI F19 1,30 1,30 245,1 1,0 x10 kPa
7
0,2

Les résultats de la modélisation sont récapitulés dans le tableau ci-dessous et en annexe 7 :

Tassements sans
Tassements sans effet radier (mm) Tassements avec
interaction (mm)
Exemples Fondation (Centre de la effet radier (mm) Amplification
Méthode fondation) (TASPLAQ)
pressiométrique
(TASPLAQ)

SI F3 5 à 10 10 à 15 15 à 20 10 à 15
A SI F3’ 5 à 10 15 à 20 20 à 25 10 à 20
SI F4 5 à 10 10 à 15 15 à 20 10 à 15
SI F7 5 à 10 15 à 20 15 à 20 10 à 15
B SI F7’’ 5 à 10 15 à 20 20 à 25 10 à 20
SI F8 5 à 10 15 à 20 15 à 20 10 à 15
SI F9 5 à 10 15 à 20 15 à 20 10 à 15
SI F9’ 5 à 10 15 à 20 15 à 20 10 à 15
C
SI F10 5 à 10 10 à 15 15 à 20 10 à 15
SI F12 5 à 10 15 à 20 15 à 20 10 à 15
SI F18 5 à 10 10 à 15 10 à 15 5 à 10
D
SI F19 5 à 10 10 à 15 10 à 15 5 à 10
Résultat de la modélisation TASPLAQ

Les résultats montrent qu’on peut attendre une augmentation des tassements de l’ordre de 5
à 20mm sous l’effet d’interaction des semelles qui sont proches.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 37
38

Afin de limiter les effets d’interaction, nous préconisons généralement d’écarter les
fondations, ou de les regrouper en une semelle unique. Cette disposition pourrait être
adoptée pour les semelles isolées F10 et F12.

Compte-tenu de la sensibilité des dimensions exactes des semelles isolées, de l’entraxe entre
deux appuis et des descentes de charges associées à un appui, l’Entreprise devra vérifier les
tassements différentiels entre chaque appui avec les plans d’exécution et les descentes de
charges associées en phase d’exécution pour vérifier ces problèmes de tassements
différentiels.
 Distorsion angulaire
Pour les tassements différentiels entre deux appuis (distorsion angulaire), la valeur
usuellement admise pour les constructions courantes à l’ELS est de 1/500, soit 2mm pour
1m. Il ne nous a pas été transmis la valeur de distorsion angulaire pour ce bâtiment, nous
avons alors pris par hypothèse la valeur usuelle.

Définition de la distorsion (NF P 94-261)

Dans la suite de l’étude nous avons effectués les calculs pour le profil ci-dessous.

A B C

C’
B’
A’

D’

Les résultats de la modélisation sont récapitulés dans le tableau ci-dessous :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 38
39

Tassements
Exemples Fondation
Min Max
SI F3 11 20
A – A’ SI F3’ 18 23
SI F4 11 19
SI F7 18 19
B – B’ SI F7’’ 20 23
SI F8 18 20
SI F9 15 16
SI F9’ 18 20
C – C’
SI F10 11 16
SI F12 16 19
SI F18 13 14
D – D’
SI F19 12 15
Résultat de la modélisation TASPLAQ

Profil A –A’
Tassements (mm)

F3’

12mm 12mm
5,2mm/m 4,0mm/m

F4
F3

Distance entre fondations (m)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 39
Profil B – B’ 40

F3’

5mm
1,3mm/m 5mm
2,3mm/m
F3
F4

Profil C – C’

F9’
5mm F12
1,0mm/m
9vmm 9vmm
3,6mm/m 5,7mm/m
F9

F10

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 40
Profil D – D’ 41

F19

2vmm
1,1mm/m

F18

Les tassements différentiels sont étudiés en croisant les valeurs les plus favorables avec
celles les plus défavorables. Ainsi, à titre d’exemple, nous avons établi trois coupes afin de
vérifier la règle de distorsion.

Au droit de la coupe A – A’, de la coupe B – B’ entre les fondations isolées F3’ et S16 et de la
coupe C entre les fondations isolées F9’, F10 et F12, le tassement différentiel ne respecte
pas la règle usuelle de 2mm/1m entre les fondations. Les fondations sont trop proches les
unes des autres (moins de 2B en entraxe). Dans ce contexte, Pour réduire les charges au
droit des fondations du projet, une augmentation des sections de ces fondations peut être
une solution. De plus, pour les fondations rapprochées où un effet radier existe, le groupe de
fondation peut être remplacé par une seule fondation de grande dimension. Cette solution
permettrait de mieux répartir les charges sur la fondation et donc de réduire les tassements
différentiels. Nous vous conseillons :

 Soit de réduire le nombre de fondations afin de pouvoir les espacer un peu plus que
les plans de fondations présentés à ce stade de l’étude ;

 Soit des dispositions constructives d’un point de vue structurel à définir par le BET du
projet.

NOTE : Dans tous les cas, il revient au BET du projet de déterminer l’admissibilité
des tassements vis-à-vis de la structure du projet.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 41
42

3.1.1.6 - Sujétions d’exécution des fondations superficielles

La mise en œuvre d’une solution de fondations par semelles superficielles devra être
conforme aux documents en vigueur (NF P 94-261). Plus particulièrement, dans le cadre de
cette étude, cela implique les sujétions suivantes :
 Les fondations devront être coulées immédiatement après ouverture des fouilles pour
éviter toute altération des parois et du fond de fouille ;
 Lors de la réalisation des fondations, l’homogénéité des fonds de fouille devra être
soigneusement vérifiée par un géotechnicien. Les poches molles et les terrains remaniés
éventuellement rencontrés en fond de fouille seront purgés et remplacés par du gros
béton ;
 En période pluvieuse, il faudra porter une attention particulière en cas de venues d’eau
par circulations ou infiltrations dans les terrains superficielles. Il faudra alors évacuer les
venues d’eau par la mise en place d’un système de drainage adapté sans remaniement
des terrains en fond de fouille ;
 De manière sécuritaire, le béton des fondations devra être confectionné avec un ciment
résistant aux environnements agressifs ;
 Les fondations devront respectées les règles de mitoyenneté ;
 Les fondations au-delà de 1,3 m de profondeur devront être blindés toute hauteur
notamment à proximité du mitoyen, sensible aux mouvements de sols lors du
terrassement ;
 L’acceptabilité des déformations par la structure devra être vérifiée par le BET du projet ;
Les techniques mises en œuvre devront recevoir l'aval du Bureau de contrôle.

3.1.2 - Ebauche dimensionnelle des fondations profondes


A ce stade de l’avancement et de l’étude du projet, la définition des fondations reste
sommaire : les descentes de charges aux différentes combinaisons d’action, le type et l’ordre
de grandeur des dimensions des fondations, leur implantation potentielle, les tolérances de
déformation,… ne sont pas définis.

Les éléments de résistance et de comportement des sols de fondation fournis par la suite
constituent uniquement une approche de la faisabilité d’une solution de fondation profonde
(Mission G2 phase PRO).

Au sens de l’Eurocode 7, et selon les normes NF P 94-262 de juillet 2012 et NF P 94-500 de


novembre 2013, les justifications des fondations profondes devront et préalablement à leur
exécution (mission G3 et G4), être élargies à l’ensemble des vérifications minimales
suivantes :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 42
43

Combinaison
Etat limite aux ELU Situation de projet
d’action
GEO Stabilité générale du site Exécution
Tous les projets GEO Portance (transitoire)
STR Résistance structurale Et
GEO / UPL Résistance de traction Exploitation Fondamentale
(durable)
Selon le cas GEO Déplacement en tête
Et/ou Exploitation
GEO Tassement / rotation (transitoire)
Selon le cas GEO / STR Accidentelle (choc) Accidentelle
Selon le cas GEO / STR Sismique Sismique
Combinaison
Etat limite aux ELS Situation de projet
d’action
GEO Mobilisation du sol support Exécution
GEO Tassement (transitoire)
Tous les projets Quasi-permanent
Et
STR Structure de la fondation Et/ou
Exploitation
caractéristique
(durable)
Selon le cas GEO Déplacement en tête

Vérifications à fournir pour les justifications des fondations profondes

 Classes et catégories de pieux

Le type de pieux proposé dans les ébauches de dimensionnement suivantes n’est pas
limitatif, et l’entreprise pourra proposer d’autres types de pieux selon ses techniques de mise
en œuvre, sous réserve de garantir l’atteinte des profondeurs requises.

En relation avec le projet, la nature des terrains traversés, la présence de blocs possibles au
sein des Remblais et des Colluvions de pente, des bancs de grès indurés au sein des
Alluvions anciennes, de l’ordre de grandeur des charges, nous proposons la réalisation de
type de fondation profonde suivant.

Technique de mise en œuvre Classe Catégorie Abréviation Norme de référence


Pieux foré boue 1 2 FB NF EN 1536
Pieux à la tarière creuse avec
2 6 FTC, FTCD NF EN 1536
enregistrement des paramètres

Classes et catégories de pieux

NB : Nous alertons toutefois que la technique de pieu à la tarière creuse devra être justifiée
au préalable lors de la phase d’exécution par l’entreprise au vu de la présence de bancs de
grès indurés au sein des colluvions et alluvions indifférenciées et sur la présence de blocs
et/ou bancs calcaires au sein du Calcaire de Champigny pouvant être une gêne à la foration
des pieux.

En relation avec le stade de l’étude, la valeur moyenne de la contrainte de compression du


béton à l’état limite de service caractéristique est en première approche limitée à 5.5 MPa,
en considérant un béton de classe de résistance C30/37 et indépendamment de toute classe
de pieux et de toute géométrie.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 43
44

 Modèle géotechnique et synthèse des paramètres de sol

Les paramètres de sol fournis à ce stade de l’étude sont dépendants de l’état de


connaissance géotechnique du site au moment de l’étude. Ces paramètres pourront
éventuellement faire l’objet d’adaptations par le géotechnicien du projet en fonction
d’informations et de résultats d’investigations complémentaires qui pourraient survenir aux
différentes phases des études géotechniques.

A ce niveau de connaissance géotechnique du site, nous retenons le modèle géologique


suivant :
Niveau bas du futur projet (NB)
45,88 NGF

Couche neutralisée 1,6m

44,3 NGF
Colluvions et alluvions
indifférenciées 1,5 m

Toit Base
42,8 NGF Formation Faciès
m/NB NGF m/NB NGF
Calcaire de Couche
2,1m
Champigny altéré - 0,0 45,9 1,6 44,3
neutralisée (1)

40,2 NGF Sol


Colluvions et intermédiaire
alluvions - 1,6 44,3 3,1 42,8
Calcaire de indifférenciées Argiles et
Champigny sain 4,2m
Limons
Marne et
Calcaire de
calcaire 3,1 42,8 5,7 40,2
Champigny altéré
marneux
36,1 NGF
Marne et
Calcaire de
calcaire 5,7 40,2 9,8 36,1
Champigny sain
Calcaire de marneux
Champigny altéré Marne et
5,1m Calcaire de
calcaire 9,8 36,1 15,3 30,6
Champigny altéré
marneux
Marne et
Calcaire sain calcaire 15,3 30,6 ≤17,3* ≥28,6*
30,6 NGF marneux
Calcaire de Champigny
≤2,0*m
sain

* : fin des sondages les plus profonds.


Modèle géologique

A ce stade de l’étude, et pour les conditions de fondation précédemment considérées nous


préconisons les hypothèses géotechniques suivantes :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 44
45

Plmoy Ple* Pfmoy* Em


Formation Classe de sol 
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
Couche neutralisée (1)
- -
Sol intermédiaire
Colluvions et
-
alluvions 0,65 - 0,30 4,2 0,66
Argiles et
indifférenciées
Limons
Marne et
Calcaire de
calcaire 0,69 - 0,35 4,7 0,66
Champigny altéré
marneux
Marne et
Calcaire de
calcaire 1,64 1,5 1,30 19,6 0,5
Champigny sain
marneux
Marne et
Calcaire de
calcaire 0,90 - 0,7 5,8 0,66
Champigny altéré
marneux
Marne et
Calcaire de
calcaire 1,85 - 1,57 11,9 0,5
Champigny sain
marneux
(1)
: Toute réaction est négligée sur les premiers 1,6 m de sol à ce stade de l’étude où la géométrie des
fondations et des massifs de réaction en tête de pieux ne sont pas définis
Plmoy : pression limite moyenne sur la hauteur de formation mobilisée par la fondation
Ple* : pression limite nette équivalente
Pfmoy* : pression de fluage nette moyenne sur la hauteur de formation mobilisée par la fondation
Em : module pressiométrique moyen sur la hauteur de la formation mobilisée par la fondation
α : coefficient rhéologique
Synthèse des paramètres de sol

 Résistance sous sollicitations normales (ELU – ELS)

Les hypothèses géotechniques de dimensionnement sont fournies conformément à la norme


d’application de l’Eurocode 7 pour les fondations profondes (NF P 94-262), selon la
procédure du « Modèle de terrain », et selon la méthode semi-empirique basée sur les
caractéristiques pressiométriques Ménard des sols. Les règles générales de calcul sont
présentées en annexe « Règles de calcul ».

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 45
46

A ce stade de l’étude, et pour des pieux foré boue, nous envisageons les valeurs
géotechniques suivantes :

Frottement latéral Pointe


Formation Ple*
Courbe αpieu-sol qs ;i (kPa) kp
(MPa)
Couche neutralisée (1)
Interdit (1)

Colluvions et alluvions indifférenciées Interdit (2)

Calcaire de Champigny altéré Q4 1,5 112 - -


Calcaire de Champigny sain Q4 1,5 139 1,5 1,45
Calcaire de Champigny altéré Q4 1,5 122 - -
Calcaire de Champigny sain Q4 1,5 142 - -
(1): Toute réaction est négligée sur les premiers 1,6 m de sol à ce stade de l’étude où la géométrie des fondations et
des massifs de répartition en tête de pieux ne sont pas définis
(2) : Ancrage des pieux interdit dans cet horizon et frottement latéral négligé
αpieu-sol : paramètre adimensionnel
qs ;i : valeur du frottement axial unitaire limite, bornée le cas échéant à la valeur maximale admissible
kp : facteur de portance pressiométrique
Valeurs géotechniques envisageables pour la résistance des pieux sous sollicitations normales (pour des pieux
forés boue)

Pour des pieux à la tarière creuse avec enregistrement des paramètres, nous envisageons
les valeurs géotechniques suivantes :

Frottement latéral Pointe


Formation Ple*
Courbe αpieu-sol qs ;i (kPa) kp
(MPa)
Couche neutralisée (1)
Interdit (1)

Colluvions de pente et Alluvions


Interdit (2)
indifférenciées
Calcaire de Champigny altéré Q4 1,6 120 - -
Calcaire de Champigny sain Q4 1,6 148 1,5 1,60
Calcaire de Champigny altéré Q4 1,6 130 - -
Calcaire de Champigny sain Q4 1,6 151 - -
(1): Toute réaction est négligée sur les premiers 1,6 m de sol à ce stade de l’étude où la géométrie des fondations et des massifs
de répartition en tête de pieux ne sont pas définis
(2) : Ancrage des pieux interdit dans cet horizon et frottement latéral négligé
αpieu-sol : paramètre adimensionnel
qs ;i : valeur du frottement axial unitaire limite, bornée le cas échéant à la valeur maximale admissible
kp : facteur de portance pressiométrique
Valeurs géotechniques envisageables pour la résistance des pieux sous sollicitations normales (pour des pieux à
la tarière creuse avec enregistrement des paramètres)

Note : il conviendra de respecter une distance minimale de 3Ø d’axe à axe de pieux. Dans le
cas contraire un coefficient de réduction sur le frottement Ce devra être pris en compte.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 46
47

3.1.3 - Sujétions d’exécution des fondations profondes


La méthodologie d’exécution est de la responsabilité de l’entreprise. Elle devra notamment
permettre d’atteindre les profondeurs requises et garantir l’absence de désordres dans les
infrastructures et/ou ouvrages existants. On tiendra compte des points suivants :
- De la présence possible d’éléments de grandes dimensions indurés dans la formation
des Remblais et des Colluvions de pente ;
- De la présence possible d’éléments de niveaux indurés (bancs de grès) durs
susceptibles d’être présents dans la formation des Alluvions et colluvions
indifférenciés;
- De la présence possible de blocs et/ou bancs calcaires silicifiés dans la formation du
Calcaire de Champigny ;
- De la présence de circulations d’eau dans les Colluvions de pente et des Alluvions
indifférenciées.
L’exécution des pieux devra être conforme aux normes NF P 94-262 et NF EN 1536 et devra
respecter les recommandations suivantes :
- L’entreprise mettra en œuvre les matériels adaptés lui permettant d’atteindre les
profondeurs minimales requises ;
- Les matériaux devront être conformes à ceux présentés dans cette étude. Toute
modification devra être validée par le géotechnicien du projet ;
- Pour les efforts parasites et/ou horizontaux, les pieux devront être dimensionnés et
armés en conséquence ;
- Les pieux devront faire l’objet de contrôle d’exécution. Nous rappelons que pour les
pieux FTC, les enregistrements de forage et de bétonnage est obligatoire ;
- L’entreprise réalisera des essais de contrôle qualité après l’exécution des pieux (essais
sur éprouvettes cylindrique, mesures par impédance mécanique ou transparence
sonique, …). ;

- Les techniques mises en œuvre devront recevoir l'aval du Bureau de contrôle.

3.2 - Niveau bas


Compte tenu de la présence de Remblais et surtout de Colluvions de pente de nature
hétérogène observées jusque vers 3,7 à 5,8m de profondeur/TN associées à des
caractéristiques mécaniques très hétérogènes. De même, compte tenue de la présence de
niveaux décomprimés au sein de la partie supérieure du Calcaire de Champigny et afin
d’éviter toute fissuration du dallage, nous vous recommandons de réaliser une dalle portée
par les fondations du projet.

3.3 - Terrassement

3.3.1 - Excavation - Praticabilité


Dans le cas de la réalisation d’un niveau de rez-de-chaussée enterré selon le dénivelé du
secteur d’étude, les terrassements intéresseront les Remblais et les Colluvions et alluvions
indifférenciées.

Les Remblais ainsi que les Colluvions de pente et les Alluvions indifférenciés ne semblent pas
poser de problèmes majeurs de terrassement à l’aide d’engins de moyenne puissance.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 47
48

Néanmoins la présence de blocs de natures et tailles divers sont possibles. Il faudra donc
prévoir du matériel spécifique au passage de ces blocs.

Le niveau d’eau a été observé jusque vers 5,5 m de profondeur/TN en date du 18 mars
2016, soit vers une cote altimétrique estimée de 42,4 NGF.

Ainsi, d’après notre mesure piézométrique, les terrassements devraient être réalisés hors
nappe.

Néanmoins, la présence d’eau en fond de fouille reste possible. En effet, des venues d’eau
anarchiques et des poches d’eaux dans les terrains superficielles sont possibles notamment
en période pluvieuses prolongées. Le cas échéant, la réalisation des fouilles du projet pourra
nécessiter, la mise en œuvre d'un système de drainage des eaux d’infiltrations adapté en
fond de fouille.

3.3.2 - Praticabilité
Le fond de fouille se situera au sein des Colluvions de pente et Alluvions indifférenciés de
nature limono-argileuse voire marno-calcaire; des difficultés de praticabilité sont alors
attendues, notamment en cas d’intempéries.

Nous vous recommandons ainsi de prévoir un dispositif adapté, permettant de protéger


soigneusement le fond de fouille, d’éviter le remaniement de ces sols et d’assurer une bonne
praticabilité en fond de fouille :
 Réaliser un modelage aux abords de la fouille pour éloigner les eaux de ruissellement ;
 Réaliser une protection immédiate du fond de fouille pour éviter le remaniement des
terres par la mise en œuvre d’une plateforme en matériaux drainants par exemple ;
 Evacuer les éventuelles venues d’eau par un système de drainage adapté en évitant le
remaniement des sols.
3.4 - Maintien des terres.
Compte-tenu du contexte de mitoyenneté au niveau du secteur Nord et Est, les travaux par
talutage en arrière est impossible. Le recours à un dispositif de maintien des terres provisoire
ou définitif (intégré au mur de soutènement) sera nécessaire. Quel que soit le système mis
en place, il devra être adapté au risque de boulance et de mauvaise tenue au sein des
Remblais.

Au vu de la configuration du site, nous vous recommandons de réaliser les terrassements par


la technique de passes et voiles alternées associées à un butonnage à l’avancement. Dans ce
cas de figure, l’emploi de béton projeté pourra s’avérer nécessaire en cas d’instabilité
localisée associé à une méthode de terrassement par banquette inversée, et compte tenu de
la nature hétérogène des Remblais, nous recommandons vivement la réalisation de passes
limitées à 1,3m de hauteur et 2,0m de largeur, ouvertes par passes successives avec un
pianotage d’une passe sur 3, et associées à un butonnage à l’avancement.
Les terrassements intéresseront les Remblais. Au vu des matériaux rencontrés lors des
sondages, les terrassements pourront être réalisés à l’aide d’engins de chantier classiques.
L’emploi de matériels spécifiques pourra s’avérer utile lors d’éventuels passages sur des blocs
et/ou de vestiges enterrés au sein des Remblais.
Ainsi, il est nécessaire de prévoir un matériel spécifique (de type BRH) pour le passage des
blocs et bancs indurés et au vu de la présence de blocs dans les Remblais (vestiges
éventuels de fondations du mur de soutènement actuel).

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 48
49

Dans la zone de mitoyenneté (à proximité du bâtiment mitoyen), nous préconisions de


réaliser les travaux de terrassements à l’abri d’un soutènement par tranchée blindée ou
technique équivalente (écran berlinoise, etc.). Cette méthodologie de travaux permet de ne
pas déstabiliser les terrains d’assise des fondations des mitoyens.

Par ailleurs, compte tenu du contexte de mitoyenneté, nous recommandons de procéder à la


réalisation d’un référé préventif avant le démarrage des travaux. De plus, en fonction de
l’état structurel des avoisinants, il pourra être judicieux de mettre en place des cibles
topographiques au droit du mitoyen, préalablement à tous travaux de terrassements. Ces
cibles seront relevées de manière fréquente en fonction de l’avancement du chantier afin
d’établir un suivi des potentiels déplacements de ces avoisinants.

Le cas échéant, les terrassements ne devront en aucun cas déstabiliser les mitoyens. Ce
phasage devra être scrupuleusement étudié par l’Entreprise travaux et la méthode retenue
devra être validée par le Bureau de contrôle du projet. Une attention toute particulière est à
apporter pour la mise en œuvre des butons : la mobilisation des butées et la portance des
semelles sont à justifier par le BET du projet. Les semelles des butons devant être
obligatoirement ancrées au sein des Alluvions et Colluvions de pente indifférenciés, au-delà
d’éventuelles surépaisseurs de Remblais, et des horizons remaniés par le chantier, avec une
assise minimale de 1,0m de profondeur/fond de fouille (risque de matelassage en fond de
fouille). Il est recommandé de procéder à une étude spécifique de la portance des semelles
des butons en fonction de l’inclinaison des charges. En tout cas, la stabilité du site en phase
provisoire et définitive devra être justifiée préalablement au début des travaux et soumise à
l’agrément du Bureau de Contrôle.

Dans tous les cas, les dispositions doivent avoir l’accord du géotechnicien en charge du suivi
d’exécution de l’ouvrage (Mission G4) et du bureau de contrôle.

Note : Des optimisations sur le choix et la technique de terrassement pourront être


proposées par l’Entreprise. Ces dernières seront rigoureusement étudiées lors de la mission
géotechnique G4 et pourront potentiellement être validées.

3.4.1 - Ebauche dimensionnelle – Poussée des terres contre les voiles

3.4.1.1 - Principe
Au stade PRO, nous vous présentons un exemple de profils de poussée des terres qui devra
être fait en phase définitive.

3.4.1.2 - Paramètres de dimensionnement

Hypothèse géotechnique : Les caractéristiques intrinsèques retenues, pour les différentes


formations reconnues, sont déterminées en corrélation avec les résultats des essais in-situ :

Coef de poussée des


Caractéristiques intrinsèque Caractéristiques intrinsèque terres
γ à court terme à long terme
Nature des sols à long terme
(KN/m3)
Cuu
uu (°) ’ (°) C’ (kPa) Ka
(kPa)

Remblais 18 20 0 20 0 0,49

Avec :
y: poids volumique
φuu : angle de frottement interne (non consolidé, non drainé)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 49
50

cuu : cohésion (non consolidé, non drainé)


φ' : angle de frottement interne effectif
c’ : cohésion effective
ka : Coefficient de poussée des terres

Hypothèse hydrogéologique : D’après notre relevé piézométrique en date du 22/06/2016, les


niveaux enterrés n’intercepteront pas la nappe.

Hypothèse de surcharge :

 Mitoyens

Pour intégrer la présence des fondations des ouvrages mitoyens, il est possible de se référer
aux abaques de l’ouvrage Mécaniques appliqués à la géotechnique-Ouvrages de
soutènement – partie poussée due à une surcharge locale. Ce dernier renseigne sur la prise
en compte d’une surcharge ponctuelle et sa diffusion à partir d’une distance d par rapport à
un profil de terrassement.

Prise en compte d'une charge locale sur un voile

En l’absence de donnés sur les contraintes générées par l’ouvrage mitoyen, nous n’avons
considéré aucune surcharge à ce stade de l’étude. Un diagnostic structurel devra être établi
au niveau du bâtiment mitoyen afin d’estimer la descente de charge de cet ouvrage. Ainsi, le
calcul des poussées de terre devra être menée, en intégrant la surcharge liée à l’ensemble
des mitoyens, lorsque la descente de charge sera connue.

 Surcharges routières
Il sera nécessaire de statuer sur la nécessité de prendre en compte une surcharge routière
au niveau de la Rue Jean Moulin.

3.4.1.3 - Modèle géotechnique


L’estimation des poussées de terre est effectué à l’ELS Caractéristique (G+Q) et selon la
méthodologie des voiles contre terre par passes alternées.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 50
51

γ : 18 kN/m3
C’ : 0 kPa
4,5m Remblais
’ : 20°
Ka : 0.49

3.4.1.4 - Diagramme des contraintes et résultante des forces du


modèle
Selon l’annexe nationale à l’EC7-1, l’approche de calcul 2 a été adoptée dans le cadre de
l’estimation des poussées de terre. Elle utilise la combinaison des facteurs partiels suivants
pour les situations permanentes et transitoires : A1 ‘+’ M1 ‘+’ R2.
Remarque : aucune surcharge en tête de voile n’a été prise en compte dans les exemples et
la pression est calculée sans eau.

L’expression pour déterminer les pressions de terre est la suivante :

Pour la réalisation des voiles par la technique de voile par passes alternées, le diagramme de
poussée de terre suivant pourra être retenu :

Cote (m/TN) (kPa) (kPa)

Point 1 (TN) 0,0 0 0

Point 2
4,5
(Base des Remblais)

36,69 kPa

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 51
52

 Tranchée blindée

Le calcul des poussées de terres sera réalisé selon le diagramme trapézoïdal de Peck. La
poussée de terre sera égale à : 0.80 x ka x γ x H.

Diagramme de poussée de Peck

Par ailleurs, conformément à l’annexe C de la norme NF EN 1997-1 et compte-tenu de la


nature des terrains, la cohésion sera prise en compte dans le calcul au sein des Marnes
ludiennes. La valeur de la cohésion sera égale a -2c’ x √ka.
Terrain naturel – 49,7 NGF

1
0.2 H

Remblais 2

-4,5m/TN – 45,20 NGF

Pour le calcul, nous avons considéré H=4,5m et 0,2 x H = 0,9m.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 52
53

Base γ -2c’x√ka Poussée


Formation h [m] c’ [kPa] ’ [°] ka σ [kPa]
[m/TN] [kN/m3] [kPa] [kPa]
Remblais 4,5 4,5 18,0 0,0 20,0 0,49 31,75 0,0 31,75

Calcul des poussés de terres

La force de poussée de terre est égale à :


F = (0,5 x 31,75 x 0,9) + (3,6 x 31,75)= 128,59 kN/ml

3.4.1.5 - Fondations des butons

La solution de fonder les semelles des butons dans les Alluvions et Colluvions de pente
indifférenciées.

 Fondations des butons ancrées dans les Alluvions et Colluvions de pente


indifférenciées par fondation superficielle

Pour des semelles inclinées, il convient de minorer la portance du sol de manière à intégrer
l’inclinaison de la fondation par rapport à l’horizontale.

Les calculs se basent sur les recommandations de l’Eurocode 7 et de la NFP 94-261 en


assimilant les semelles des butons à des fondations situées à proximité d’un talus comme
cela est schématisé ci-après :

β
d

Paramètres permettant le calcul de iB

Dans le cas des sols frottants et cohérents, le coefficient iδ est calculé à partir des
expressions suivantes :

Avec

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 53
54

 α est un paramètre de calage = à 0.6.


 B correspond à la largeur de la semelle superficielle
 De est le paramètre d’encastrement équivalent
 ɣ correspond au poids volumique du sol

Selon la norme NF P 94-261, pour un buton incliné de 45° (par rapport à l’horizontal), les
valeurs suivantes pourront être retenues :
- Ple* : 500 kPa.
- kp : 0.8.
- iβ : 0.25.
- QELU = 60 kPa.
- QELS = 36 kPa.
- Avec B = 1.
Il sera nécessaire de vérifier la stabilité de la fondation au glissement sous l’assise. Ceci
consiste en un exemple, suivant la géométrie de mise en œuvre réelle des butons, les
capacités portante devra être calculé par le BET du projet et vérifié par le bureau de
Contrôle.

Pour la géométrie considérée (c’est-à-dire une semelle posée au sol, ou coulée en place,
perpendiculaire au buton), la vérification de la fondation vis-à-vis du glissement n’est pas
nécessaire sous réserve de satisfaire le non poinçonnement du sol situé sous la fondation.
Vd – R0 ≤ Rv;d
Avec

Vd : Valeur de calcul de la composante verticale de la charge transmise par la fondation


superficielle au terrain ;
R0 : Valeur du poids du volume de sol constitué du volume de la fondation sous le terrain
après travaux (valeur négligé dans le cadre de cette étude) ;
Rv;d : Valeur de calcul de la résistance nette du terrain sous la fondation superficielle.
Rv;d = (A’.kp.Ple*iδiβ)/(ɣRdv*ɣRv) + Aq0
A’ : surface effective de la semelle
Ple* : pression limite nette équivalente
kp : facteur de portance pressiométrique
i : coefficient de réduction de portance lié à l’inclinaison du chargement et à la proximité
d’un talus
Rvr ;d : résistance de fluage aux ELS Quasi-Permanent (en kN)
Rv;d : résistance ultime du terrain aux ELU Fondamental-Courant (en kN)
3.5 - Principes généraux de construction – praticabilité
Le fond de fouille sera composé de terrains limono à marno-calcaires (Alluvions et Colluvions
de pente indifférenciées). De ce fait, en cas d’intempérie, des difficultés de praticabilité sont
possibles. Pour pallier à de telles difficultés, nous vous recommandons donc de prévoir un
dispositif adapté permettant de protéger soigneusement le fond de fouille, d’éviter le
remaniement de ces sols et d’assurer une bonne praticabilité en fond de fouille, à savoir :

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 54
55

 Réaliser un modelage aux abords de la fouille pour éloigner les eaux de


ruissellement ;
 Réaliser une protection immédiate du fond de fouille pour éviter le remaniement des
terres ;
 Evacuer d’éventuelles venues d’eau par un système de drainage adapté en
évitant le remaniement des sols.

NB : En l’absence de ces mesures, des difficultés de praticabilité aux engins de


chantier et un remaniement du fond de fouille sont attendus. A ce sujet nous conseillons de
procéder aux travaux de terrassement en période favorable (généralement de mai à
octobre).
3.6 - Protection contre l’eau des niveaux enterrés
Compte-tenu du niveau d’eau mesuré en date du 22/06/2016, ainsi que le niveau de la PHEC
connue à 45,16 NGF, la nappe générale ne devrait pas intercepter le sous-sol du projet.
Dans ces conditions, le niveau de protection contre l’eau pourrait se limiter aux eaux
d’infiltration et circulations superficielles qui peuvent se manifester en période pluvieuses
prolongées, et notamment en partie amont du projet.

A défaut d’une imperméabilisation du sous-sol par la mise en œuvre d’enduits spécifiques


appliqués sur toute la hauteur des parois périmétriques et dans la mesure où la présence
d’humidité sur les parois verticales de l’ouvrage ne constitue pas un désagrément vis-à-vis de
l’utilisation des locaux, nous vous recommandons les deux solutions suivantes :

 Soit un système de barbacanes et cunettes en pied de voile, associé à une


pompe de relevage liée à un exutoire. Nous rappelons que les barbacanes
ne constituent qu’un exutoire, et que leur fonctionnement est optimal dans
le cas où les terrains en amont du site possèdent une certaine perméabilité.
Dans tous les cas, la position, le maillage et la quantité des barbacanes
devront être définis par un bureau d’étude spécialisé ;

 Soit un drainage périmétrique à l’arrière des voiles enterrées avec un tissu


de type ENKADRAIN en sous-face de ces voiles relié à un exutoire adapté.
Si l’humidité sur les parois du sous-sol n’est pas tolérée, il faudra prévoir
également la mise en place d’enduit type hydrofuge.

Au vu du contexte de versant, du contexte hydrogéologique et du fait que le projet soit en


bordure d’une zone inondable, nous vous conseillons la réalisation d’un suivi piézométrique
sur 1 an associé à une étude hydrogéologique spécifique afin de s’assurer que le niveau
d’eau au droit du site n’est pas ponctuellement supérieure à la PHEC, notamment lors des
périodes humides, avec des venues d’eau du versant de la colline.

Pour les dispositions présentées ci-dessus, une optimisation des protections contre l’eau
pourra être possible au moyen d’une étude hydrogéologique spécifique associé à un suivi
piézométrique afin de définir avec précision la cote des plus hautes eaux et ainsi le cuvelage
associé si besoin.
3.7 - Avoisinants et mitoyens
Les différents travaux projetés ne devront pas déstabiliser le bâtiment existant et les
ouvrages mitoyens. Pour cela, il conviendra de respecter les règles de mitoyenneté en
vigueur.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 55
56

Dans le cas où la solution de fondations superficielles est retenue, celui-ci se situera au


minimum à la même hauteur voire plus bas que les fondations actuelles voisines. Ainsi, il
sera indispensable de tenir compte des efforts parasites engendrés par le bâtiment existant
sur les voiles et les fondations du projet.
En tout état de cause, il est exclu de réaliser les travaux sans assurer la stabilité du site tant
en phase provisoire que définitive.

Localisation du futur projet

Localisation du futur projet


Bâtiment de type R+1 sans
niveau de sous-sol

Contexte de mitoyenneté entre le projet et à un bâtiment existant (d’après les plans fournis par la Maîtrise
d’Ouvrage)

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 56
57

Les deux unités structurelles seront possiblement chargées différemment et seront fondées
de manière différente. De ce fait, le bâtiment existant ayant déjà atteint un équilibre
structurel, nous recommandons la mise en place de joints de structure afin de désolidariser
mécaniquement l’existant et le futur projet, afin d’éviter des désordres à la jonction de ces
deux éléments structurels.
3.8 - Discussion sur les incertitudes
Plusieurs incertitudes de projet et de géotechniques sont présentes au stade PRO. Ce
chapitre a pour but de renseigner sur les différents points énoncés préalablement dans ce
rapport :
Incertitudes géotechniques :

 Les travaux à réaliser ne devront ni déstabiliser, ni causer des déformations au


bâtiment existant. Ils devront être effectués selon une méthodologie et un phasage
justifié par l’entreprise et soumis à l’accord préalable de la Maîtrise d’Œuvre et du
Bureau de Contrôle ;

 Les variations du niveau de la nappe alluviale alimentée par les circulations de


versant en amont.

3.9 - Autres dispositions


Tous dispositifs de drainage devront être conçus de manière à éviter tout impact sous les
fondations : A titre d’exemple, un dispositif d’étanchéité au-dessus des fondations devra être
mis en place pour éviter toute modification de l’état hydrique des sols de fondation.

3.10 - Recommandations générales


Pour des raisons de traficabilité en fond de fouille et surtout pour diminuer les contraintes
vis-à-vis de la nappe, nous vous conseillons vivement de réaliser les travaux en période
favorable (généralement de mai à octobre)

L’ingénieur en charge du dossier,


Damien SAUZEAU

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 57
ANNEXE 1

PLAN DE SITUATION

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 58
Chantier :
Dossier : Client :
Rue Général Roux / Rue Jean Moulin
N°C16 - 8856 Ville de Fontaine le Port
Fontaine le Port(94)

Localisation du site d’étude

Zone d’étude

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 59
ANNEXE 2

PLAN D’IMPLANTATION DES SONDAGES

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 60
Chantier :
Dossier : Client :
Rue Général Roux / Rue Jean Moulin
N°C16 - 8856 Ville de Fontaine le Port
Fontaine le Port(94)

IMPLANTATION DES SONDAGES

SP2 SP10
SP1
ST10
SD1 + Pz
SC1

RF2
RF1

Sondage pressiométrique

Sondage à la tarière pour analyses en laboratoire

Sondage destructif pour la pose du piézomètre

Sondage carotté

Fouilles de reconnaissance de fondation

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 61
ANNEXE 3

DESCRIPTION DES TECHNIQUES


D’INVESTIGATIONS GEOTECHNIQUES

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 62
Les sondages destructifs enregistrés
Les sondages destructifs préalables aux essais pressiométriques ont été effectués conformément aux
prescriptions de la norme 94.110. Ces sondages ne sont donc pas en tout point comparables aux
sondages destructifs purs. Dans tous les cas, les enregistrements des paramètres sont les suivants :
 la vitesse instantanée d’avancement de l’outil (VIA), en m/h. Elle traduit la rapidité
avec laquelle l’outil de forage traverse le matériau. A ce titre, elle est représentative de la
résistance globale de la matière traversée, mais aussi de l’adéquation entre l’outil et ce
matériau. En effet, un matériau peut être peu résistant à la traversée de l’outil tout en
présentant des caractéristiques mécaniques acceptables pour d’autres contraintes,
 la pression sur l'outil (PO) en bar. Elle représente généralement l’appui appliqué par la
tête de rotation sur le train de tiges (sur l’outil s’applique aussi le poids des tiges). Cette
pression enregistre aussi la retenue de la machine vis-à-vis de la chute libre (pour des raisons
de sécurité). Elle devra rester la plus constante possible,
 la pression d’injection (PI) en bar. Elle représente la pression dans le conduit du fluide de
foration et donc est proportionnelle à la capacité du terrain à boucher l’outil de forage.
Généralement, ce sont les terrains imperméables qui génèrent les pressions les plus fortes,
 le couple de rotation (CR) en bar. Il enregistre la pression hydraulique dans les flexibles
d’arrivée des moteurs qui entraînent le train de tiges. Globalement, cette pression est
inversement proportionnelle à la facilité avec laquelle l’outil tourne dans le sol,

Ces paramètres sont enregistrés en numérique, avec sortie en parallèle sur bande papier.

Afin de déterminer la signature paramétrique de l'équipement en condition de chute libre, deux types
d'étalonnage ont été effectués :
 le premier (étal.1) avant foration avec la tête de foration seule. Cet étalonnage a été réalisé
de façon systématique pour chacun des sondages ;
 le second (étal.2) en fin de foration avec la tête équipée de l'ensemble des tiges et de l'outil
utilisé pour réaliser le forage. Cet étalonnage se fait en remontant l'ensemble des tiges
d'environ 2 m depuis le fond du forage.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 63
Les essais pressiométriques
Les essais pressiométriques ont été réalisés conformément aux prescriptions de la norme AFNOR NF-
P94.110.
L’essai pressiométrique consiste à gonfler une sonde normalisée dans le sol jusqu’à que ce dernier
cède sous la pression de gonflement.
La réalisation des essais dépend donc fortement de la qualité des parois du forage préalable. De ce
fait, les enregistrements des paramètres des forages préalables ne sont pas à interpréter comme ceux
de véritables sondages destructifs décrits auparavant.
L’analyse de la courbe effort/déformation de chaque essai permet de déterminer, conformément à la
norme, trois phases distinctes de l’essai :
 l'amorce de la courbe reflète la mise en contact de la sonde avec les parois du sol, et donc de la
qualité du forage,

 une deuxième partie centrale rectiligne qui traduit la plage de résistance du massif de sol
permettant de calculer le module du terrain et de définir la pression de fluage. C’est la phase
pseudo-élastique de l’essai.

 au-delà du point de fluage, la courbe tend rapidement vers une asymptote verticale donnant la
pression limite de rupture du sol.

Les résultats sont présentés sur un profil-coupe faisant apparaître les éléments suivants :

 les formations géologiques,


 les caractéristiques pressiométriques des sols :
- la pression de fluage Pf, en MPa,
- la pression limite de rupture Pl, en MPa,
- le module pressiométrique E, en MPa.

Les équipements piézométriques


Ils correspondent à la mise en place, dans un sondage réalisé préalablement (ici, destructif foré à
l’eau), de tubes en PVC pleins en partie supérieure (tube lisse sans ouverture) et de tubes crépinés en
partie inférieure (tube avec des ouvertures régulières permettant à l’eau renfermée dans les terrains
de passer dans le sondage). Au niveau des tubes crépinés, nous mettons en place, dans l’espace
annulaire, des terrains drainants (graviers dont le diamètre est adapté à l’ouverture des crépines). Au
droit des tubes pleins, nous mettons de la sobranite pour créer une étanchéité.
Ce sondage permet de mesurer le niveau de l’eau et de suivre son évolution dans le temps.

Les sondages carottés


Les sondages carottés ont été réalisé avec un carottier doté d'une couronne en carbure en diamètre
114 mm, à l'eau claire.

Ce type de sondage permet la visualisation et la définition précise des sols rencontrés sans
remaniement ainsi que le prélèvement, si nécessaire, d'échantillons intacts sous protection de gaine
PVC.

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 64
ANNEXE 4

RESULTATS DES SONDAGES

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 65
! "! # # !'!!% "!'! (
$ "!%&!

!!

3
/01 . 0 +
( 3
( - 2 2 2 2
)*

+ , - &5

.
5

,
! ! ! ! #

$%& ' & $


( & '$ ')
! * ( 0 $ & , # #! #
% + , #
, , & ,
+ , # # #"
#
# #
# # #
& ( & $ ,#
,

#
&& + ,

$ ,
1&& + ,

- ( & ,. , & ,
& ,, # # !#
% && $ #
# # % ,, & ,
# # #
#"

# # #"
!
#!"

#!! # #
#"

# "# #"
"
$$

#
"
& , # "# #
4

% + / ,& #"
3 &&

#" !# #
#
$% ( 2

!
#! # #
#

#" #! #
#

# #! #
&

# # #"

# !# #!

9: )
#!

& % + # # "#
, #

1 % 777 8
+ '$ '
#!" # #
!
#

1, 5 6
# # #! # "#
#"

& , # #" #
"
% + / ,& #!

4
"
# #
Contrat C16-8551
1 rue Jean Moulin
Fontaine Le Port (77)
Date début : 14/03/2016 Cote NGF : Profondeur : 0,00 - 1,90 m
Machine : BE20-50

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


1/100 Forage : SP1ET EXGTE 3.18/GTE
Profondeur

VIA PO PI CR PR

Stratig.

Niveau

Fluide
d'eau

Outil
Lithologie (m/h) (Bar) (Bar) (Bar) (Bar)

0 750 1500 0 150 0 25 50 0 75 150 0 150


0

1
!"

*+, ) + %
- ( . . . .
#$

% &' ( 3"4

)
3-4

&
!" # " $

" )
% #
% &% $ '
! ( % )

.
%) ) " )
( %)
)
"" ( )
" ' " )
/"" ( )

% )
- %

*%' " )+ ) " )


" % ))
! ""
! )) " )+

% " % )
( ) ( #
% #+
2
!' 0

1 ""

% " % )
! ( ,% ) " -
%
"

% " % )
( ) ( #
% #+
. 5 " 6 3 % 7 8

*+, ) + %
- ( . . . .
#$

% &' ( 3"4

)
3-4

&
!' 0

2
% " % )

%
( ) ( #

1 ""
% #+

"
Contrat C16-8551
1 rue Jean Moulin
Fontaine Le Port (77)
Date début : 12/03/2016 Cote NGF : Profondeur : 0,00 - 2,16 m
Machine : BE20-50

Logiciel JEAN LUTZ S.A - www.jeanlutzsa.fr


1/100 Forage : SP2ET EXGTE 3.18/GTE
Profondeur

VIA PO PI CR PR

Stratig.

Niveau

Fluide
d'eau

Outil
Lithologie (m/h) (Bar) (Bar) (Bar) (Bar)

0 750 1500 0 150 0 25 50 0 75 150 0 150


0

2
!!"
& &'(& ' )!* &*&& '* !-
+ (& ,&

&& # $% &
6 "
23 3 5

%0 0 #
- " 6

/
- 1" 4 " 4 " 4 " 4 "
./

&4

0
01 #
4
! ! ! #
!
$%& ' & $
#! # #
( & '$ ')

/ $ & ,
#!
* (
% + ,
# # #
, , & ,
+ , #

# $ # $ #" # !#!
& ( &$ ,# #"
,

$ , (& -
&& +
0&& +

, % ,, & # # #
# $ #" $ & , & , #!

# # #
& , #!
+ , + '
$ ' # # #
#!
# $ #! $
#" # !#
!
$$

#! !# #
3

" #
2 &&

# # #
$% ( 1

"
#

# "# #"
! #!

# !!# !#!
#

0<= .
& ,
&

% + . ,&
# # "#"
#

::: ;
# # #
#

8 9%
# ! #! #!
#

#7
#! $ # $
!" #" $ ! $ "(""& "("")
% #"&'"

""
*+

, - .

/
-
! % $ & '&$ ( ) && ' * ') ') && ' & ') '

% $ & '
*

# $ # # $

% $ & '$ ($ + ) ' , ) && ') & ' &


# $ # # $

'
&& * '
&& * '
& $ ( & + ) & ' &

# $ # # $ #$ / 0

56 *
#$
& + ) & ' &
# $ # # $

$- + .

1 & 333 4
!

'
& $ (( + ) & ' &

1- 2
&
" "

0
# $ !# # $
!" #" $ ! ! "(""& !("")
% #"&'"

""

+, -

6- .
* . / 0 ,
+-

1 & 444 5
) ! # &
& !'#
) ! # &#! ! *+ ## &+ &+ & , + # & # &
" ##
#

1* 2 3
! % %$ ! % ( % %$ !
" ## !!

## / &
1## / &
# ! * - + # & # & . ## / & ## / & &0

+
& !'#
! $$ ! $$ !
Sondage carotté : photos des échantillons
Chantier : Rue du Général Roux/ Rue Jean Moulin Dossier n° : C16-8551
Date : 23/03/2016
Fontaine le Port (77) Sondage carotté n°: SC1

Sondage carotté SC1 entre 0,0 et 1,0m


Sondage carotté SC1 entre 3,0 et 4,0 m
Sondage carotté : photos des échantillons
Chantier : Rue du Général Roux/ Rue Jean Moulin Dossier n° : C16-8551
Date : 23/03/2016
Fontaine le Port (77) Sondage carotté n°: SC1

Echantillon intact SC1 entre 1,0 et 2,0

Echantillon intact SC1 entre 2,0 et 3,0


ANNEXE 5

RESULTATS DES ESSAIS EN LABORATOIRE

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 66
Essai de cisaillement rectiligne
Cisaillement direct
réalisé selon la norme NF P 94-071-1

PV 50448
Site de prélèvement Fontaine le Port Société Semofi
N° de Sondage SC 01 Vos références dossier C15-8551
Profondeur (m) 1.8 - 2.0 m Nos références dossier S15-4990
σ'v0 (kPa ) 37.5 Date de réception 21-mars-16
Prélèvement effectué par GeoSond Date de réalisation de l'essai 21-mars-16
Condition de conservation Gaine PVC Opérateur: LAK + MAL
Nature de l'échantillon : Limon brun mou à ferme avec des graviers calcaires
Observations de prélevement / réception

Caracteristiques des éprouvettes 140

Valeur initiales 1 2 3 4 Ep 1

contraintede cisaillement ( kPa )


120

H0 ( mm ) 20 20 20 100

D0 ( mm ) 60 60 60 80
Ep 2
Wini ( % ) 18.6 18.6 18.6 60
Rupture
ei 0.629 0.634 0.638 40 Ep 3
20
Sr ( % ) 78 78 77
0
γh ( T/m3 ) 1.93 1.92 1.92 0 1 2 3 4 5 6 7 8
γd ( T/m )
3
1.63 1.62 1.62
Déformation axial %
γs estimé ( T/m3 ) 2.65 2.65 2.65
Contrainte normale ( kPa ) 214 107 53
0.1
Apres Consolidation
Deplacement Vertical mm

0
t100 ( min ) 0.4 0.2 0.1 -0.1 0 1 2 3 4 5 6 7 8

γd ( T/m )
3
1.93 1.71 1.59 -0.2 Ep 3
Apres Cisaillement -0.3

Wf ( % ) 14.09 20.97 25.33 -0.4 Ep 1


ei 0.373 0.554 0.668 -0.5 Ep 2
Sr ( % ) 100 100 100 % deformation

τf,p ( kPa ) 131.9 73.21 43.15


Deformation pic ( % ) 7.8 8.433 7.697
τf,f ( kPa ) 131.6 73.21 42.8 160

140
Resistance au cisaillement kPa

Deformation final ( % ) 8.408 8.433 8.407


120

100

C' φ' 80
( kPa ) (°) 60

40
Resultats
C'p C'f Φ'p Φ'f 20

14 14 28.4 28.4 0 50 100 150 200 250 300

Contrainte Normal kPa

Remarques :

Nota : Ces donnés sont factuelles issues des differentes normes les régissant, l'interpretation et l'application au site doit être effectué
par une ingénieurie compétente.
Procés verbal établit à Villeneuve le Roi le : 24-mars-16

Daniel AVRIL Jérome GARCIA


Responsable des essais Responsable Laboratoire

GEO.S.LAB Siège Social : 565 av. Des voeux St Georges 94290 Villeneuve le Roi - Tel : 01 49 61 11 88 - Fax : 01 49 61 11 99
S.A.R.L au capital de 10 000 € - SIREN 489 892 950 00010 - code APE 7120 B
Essai de cisaillement rectiligne
Cisaillement direct
réalisé selon la norme NF P 94-071-1

PV 50449
Site de prélèvement Fontaine le Port Société Semofi
N° de Sondage SC 01 Vos références dossier C15-8551
Profondeur (m) 02.0 - 03.0 m Nos références dossier S15-4990
σ'v0 (kPa ) 50 Date de réception 21-mars-16
Prélèvement effectué par GeoSond Date de réalisation de l'essai 21-mars-16
Condition de conservation Gaine PVC Opérateur: LAK + MAL
Nature de l'échantillon : Argile calcairolimoneuse beige marron compact à molle avec des graviers calcaires
Observations de prélevement / réception

Caracteristiques des éprouvettes 120

Valeur initiales 1 2 3 4

contraintede cisaillement ( kPa )


100 Ep 1
H0 ( mm ) 20 20 20 80
D0 ( mm ) 60 60 60
Wini ( % ) 16.98 16.98 16.98
60
Ep 2
40 Rupture
ei 0.726 0.725 0.729 Ep 3
20
Sr ( % ) 62 62 62
0
γh ( T/m3 ) 1.80 1.80 1.79 0 1 2 3 4 5 6 7 8
γd ( T/m )
3
1.54 1.54 1.53
Déformation axial %
γs estimé ( T/m3 ) 2.65 2.65 2.65
Contrainte normale ( kPa ) 214 107 53
0.1
Apres Consolidation
Deplacement Vertical mm

0
-0.1
0 1 2 3 4 5 6 7 8
t100 ( min ) 0.3 0.2 0.1 -0.2
-0.3
γd ( T/m )
3
1.61 1.43 1.38 -0.4
-0.5
Apres Cisaillement -0.6
-0.7
Ep 1
-0.8
Wf ( % ) 24.23 32.47 34.77 -0.9
Ep 3
-1 Ep 2
ei 0.642 0.858 0.921
Sr ( % ) 100 100 100 % deformation

τf,p ( kPa ) 106.5 61.89 36.43


Deformation pic ( % ) 8.417 8.3 8.183
τf,f ( kPa ) 106.5 61.89 36.43 120
Resistance au cisaillement kPa

Deformation final ( % ) 8.417 8.417 8.4 100

80

C' φ' 60
( kPa ) (°)
40

Resultats
C'p C'f Φ'p Φ'f 20

17 17 22.9 22.9 0 50 100 150 200 250

Contrainte Normal kPa

Remarques :

Nota : Ces donnés sont factuelles issues des differentes normes les régissant, l'interpretation et l'application au site doit être effectué
par une ingénieurie compétente.
Procés verbal établit à Villeneuve le Roi le : 24-mars-16

Daniel AVRIL Jérome GARCIA


Responsable des essais Responsable Laboratoire

GEO.S.LAB Siège Social : 565 av. Des voeux St Georges 94290 Villeneuve le Roi - Tel : 01 49 61 11 88 - Fax : 01 49 61 11 99
S.A.R.L au capital de 10 000 € - SIREN 489 892 950 00010 - code APE 7120 B
Identification GTR
LOGO selon les normes
NF P 94-056 / NF P 94-050 / NF P 94-051 / NF P 94-052-1

PV 50445

Site de prélèvement Fontaine le Port Société SEMOFI


N° de Sondage ST1 Vos références dossier C15-8551
Profondeur (m) 1,0 - 2,0 Nos références dossier S15-4991
Date du prélèvement 16/03/2016 Date de réception du dossier 21/03/2016
Prélèvement effectué par SEMOFI Date de réalisation de l'essai 22/03/2016
Condition de conservation sac Opérateur: AGJ

Observation de prélèvements / Réceptions


Argile limono-sableuse brune plastique avec graves calcaires - Dmax : 20 mm

Température d'étuvage de la prise d'essai en °C: 50

Les résultats suivants s'appliquent à la détermination de la teneur en eau pondérale effectuée à partir d'un 
échantillon intact, remanié ou reconstitué, de tous sols et de tous les matériaux cités de la NF P 11‐300.
La teneur en eau est un paramètre d'état qui permet d'approcher certaines caractéristiques mécaniques et 
d'apprécier la consistance d'un sol fin.
w% = 21,1%

La limite de liquidité et la limite de plasticité d'Atterberg s'appliquent aux éléments passants au travers d'un tamis 
de dimension nominale d'ouverture 0,400 mm.

Les limites d'Atterberg sont des paramètres géotechniques destinés à identifier un sol et a caractériser son état au
moyen de son indice de consistance.
Limite de Plasticité Wp 23%
Limite de Liquidité Wl 41%
Indice de Plasticité Ip 18
Indice de Concistance Ic 1,08

Ce présent document s'applique à la description des sols en vue de leur classification, à la détermination 
des classes granulométriques et à la vérification des classes granulométriques imposées. 
L'essai contribue à apprécier les qualités drainantes et la sensibilité à l'eau de leurs matériaux ainsi que leurs
aptitudes au compactage.

Diamètre du
50 20 5 2 0,08
Tamis en mm
% Tamisats
100% 100% 94% 87% 53%
Cumulés

Nota: Ces données sont factuelles issues des différentes normes les régissant, l'interprétation et l'application au site doivent être effectuées par
une ingénierie compétente. iω:
Procés verbal établi à Villeneuve le Roi le : 30-mars-16
Daniel AVRIL Jérome GARCIA
Responsable des essais Responsable Laboratoire

GEO.S.LAB Siège Social :565 rue des Vœux St Georges 94290 Villeneuve le Roi - Tel : 01 49 61 11 88 - Fax : 01 49 61 11 99
labo@geoslab.fr S.A.R.L au capital de 10 000 € - SIREN 489 892 950 00028 - code A.P.E 7120 B
Identification GTR
LOGO selon les normes
NF P 94-056 / NF P 94-050 / NF P 94-051 / NF P 94-052-1

PV 50446

Site de prélèvement Fontaine le Port Société SEMOFI


N° de Sondage ST1 Vos références dossier C15-8551
Profondeur (m) 2,0 - 3,0 Nos références dossier S15-4991
Date du prélèvement 16/03/2016 Date de réception du dossier 21/03/2016
Prélèvement effectué par SEMOFI Date de réalisation de l'essai 22/03/2016
Condition de conservation sac Opérateur: AJG

Observation de prélèvements / Réceptions


Mélange d'argile limoneuse grise et de calcaire altéré blanc plastique - Dmax : 25 mm

Température d'étuvage de la prise d'essai en °C: 50

Les résultats suivants s'appliquent à la détermination de la teneur en eau pondérale effectuée à partir d'un 
échantillon intact, remanié ou reconstitué, de tous sols et de tous les matériaux cités de la NF P 11‐300.
La teneur en eau est un paramètre d'état qui permet d'approcher certaines caractéristiques mécaniques et 
d'apprécier la consistance d'un sol fin.
w% = 17,1%

La limite de liquidité et la limite de plasticité d'Atterberg s'appliquent aux éléments passants au travers d'un tamis 
de dimension nominale d'ouverture 0,400 mm.

Les limites d'Atterberg sont des paramètres géotechniques destinés à identifier un sol et a caractériser son état au
moyen de son indice de consistance.
Limite de Plasticité Wp 20%
Limite de Liquidité Wl 33%
Indice de Plasticité Ip 13
Indice de Concistance Ic 1,20

Ce présent document s'applique à la description des sols en vue de leur classification, à la détermination 
des classes granulométriques et à la vérification des classes granulométriques imposées. 
L'essai contribue à apprécier les qualités drainantes et la sensibilité à l'eau de leurs matériaux ainsi que leurs
aptitudes au compactage.

Diamètre du
50 20 5 2 0,08
Tamis en mm
% Tamisats
100% 98% 91% 84% 54%
Cumulés

Nota: Ces données sont factuelles issues des différentes normes les régissant, l'interprétation et l'application au site doivent être effectuées par
une ingénierie compétente. iω:
Procés verbal établi à Villeneuve le Roi le : 30-mars-16
Daniel AVRIL Jérome GARCIA
Responsable des essais Responsable Laboratoire

GEO.S.LAB Siège Social :565 rue des Vœux St Georges 94290 Villeneuve le Roi - Tel : 01 49 61 11 88 - Fax : 01 49 61 11 99
labo@geoslab.fr S.A.R.L au capital de 10 000 € - SIREN 489 892 950 00028 - code A.P.E 7120 B
Identification GTR
LOGO Selon la norme
NF P 94-050/56/68

PV 50447

Site de prélèvement Fontaine le Port Société SEMOFI


N° de Sondage ST1 Vos références dossier C15-8551
Profondeur (m) 3,0 - 4,0 Nos références dossier S15-4991
Date du prélèvement 16/03/2016 Date de réception du dossier 21/03/2016
Prélèvement effectué par SEMOFI Date de réalisation de l'essai 22/03/2016
Condition de conservation sac Opérateur: AGJ

Observation de prélèvements / Réceptions


Graves calcaires dans une matrice argilo-sabeuse calcaire blanche molle - Dmax : 40 mm

Température d'étuvage de la prise d'essai en °C: 50

Les résultats suivants s'appliquent à la détermination de la teneur en eau pondérale effectuée à partir d'un 
échantillon intact, remanié ou reconstitué, de tous sols et de tous les matériaux cités de la NF P 11‐300.
La teneur en eau est un paramètre d'état qui permet d'approcher certaines caractéristiques mécaniques et 
d'apprécier la consistance d'un sol fin.
w% = 10,7%

La valeur de bleu de méthylène (VBS) constitue un paramètre d'identification qui mesure globalement 
la quantité et l'activité de la fraction argileuse contenue dans un sol ou un matériau rocheux.
Cette valeur est rapportée directement à la surface spécifique des particules constituant le sol, 
laquelle est avant tout régie par l'importance et l'activité des minéraux argileux présents 
dans la fraction fine du sol.

La Fraction 0/5mm de sol mesurée sur la fraction 0/50mm est de : 0,54

La VBS retenue pour la fraction 0/50mm est de : 0,53 en grammes de Bleu pour 100g de sol sec.

Ce présent document s'applique à la description des sols en vue de leur classification, à la détermination 
des classes granulométriques et à la vérification des classes granulométriques imposées. 
L'essai contribue à apprécier les qualités drainantes et la sensibilité à l'eau de leurs matériaux ainsi que leurs
aptitudes au compactage.

Diamètre du
50 20 5 2 0,08
Tamis en mm
% Tamisats
100% 75% 54% 44% 28%
Cumulés

Nota: Ces données sont factuelles issues des différentes normes les régissant, l'interprétation et l'application au site doivent être effectuées par
une ingénierie compétente. iω:
Procés verbal établi à Villeneuve le Roi le : 30-mars-16
Daniel AVRIL Jérome GARCIA
Responsable des essais Responsable Laboratoire

GEO.S.LAB Siège Social :565 rue des Vœux St Georges 94290 Villeneuve le Roi - Tel : 01 49 61 11 88 - Fax : 01 49 61 11 99
labo@geoslab.fr S.A.R.L au capital de 10 000 € - SIREN 489 892 950 00028 - code A.P.E 7120 B
Laboratoire WESSLING, 3 Avenue de Norvège, ZA de Courtaboeuf, 91140 Interlocuteur: D. Hardy
Villebon-Sur-Yvette
Ligne directe: +33 164 476 566
Semofi E-Mail: d.hardy
Monsieur Damien SAUZEAU @wessling.fr
565, rue des Voeux Saint Georges
94290 Villeneuve le Roi

C16 - 8856

N° rapport d'essai UPA16-016365-1 Commande n°.: UPA-05269-16 Date 21.06.2016

Les résultats ne se rapportent qu'aux échantillons soumis à l'essai, sous réserve du flaconnage reçu (hors flaconnage Wessling), du respect des
conditions de conservation des échantillons jusqu'au laboratoire d'analyses et du temps imparti entre le prélèvement et l'analyse préconisé dans les normes
suivies.
Les méthodes couvertes par l'accréditation EN ISO 17025 sont marquées d'un A dans le tableau récapitulatif en fin de rapport au niveau des normes.
Les résultats obtenus par ces méthodes sont accrédités sauf avis contraire en remarque. La portée d'accréditation COFRAC n°1-1364 essais est disponible sur
www.cofrac.fr pour les résultats accrédités par les laboratoires Wessling de Lyon.
Les essais effectués par les laboratoires allemands, hongrois et polonais sont accrédités respectivement par le DAKKS D-PL-14162-01-00, le NAT-1-1009/2012
et le PCA Nr AB 918.
Ces documents d'accréditation sont disponibles sur demande. Ce rapport d'essai ne peut-être reproduit que sous son intégralité et avec l'autorisation des
laboratoires WESSLING (EN ISO 17025)

Page 1 de 3
N° rapport d'essai UPA16-016365-1 Commande n°.: UPA-05269-16 Date 21.06.2016

Informations sur les échantillons


Echantillon-n° 16-092625-01 16-092625-02 16-092625-03
Date de réception: 16.06.2016 16.06.2016 16.06.2016
Désignation ST10 0,0-1,0 ST10 1,0-2,0 ST10 3,0-4,0

Type d'échantillons: Sol Sol Sol

Prélèvement: 08.06.2016 08.06.2016 08.06.2016


Récipient: 1xVB 1xVB 1xVB

Température de réception (C°): 21°C 21°C 21°C


Début des analyses: 16.06.2016 16.06.2016 16.06.2016
Fin des analyses: 21.06.2016 21.06.2016 21.06.2016

Résultats d'analyse

Analyse physique

N° d'échantillon 16-092625-01 16-092625-02 16-092625-03

Désignation d'échantillon ST10 0,0-1,0 ST10 1,0-2,0 ST10 3,0-4,0

Paramètre Unité LQ
Matière sèche % mass MB 90 87,9 80

Paramètres globaux / Indices

N° d'échantillon 16-092625-01 16-092625-02 16-092625-03

Désignation d'échantillon ST10 0,0-1,0 ST10 1,0-2,0 ST10 3,0-4,0

Paramètre Unité LQ
Degré d'acidité ml/kg MS-A <2 4 <2
Sulfates (SO4) calc. mg/kg MS-A 10000 5700 1100
Soufre (S) mg/kg MS-A 3400 1900 370

Page 2 de 3
N° rapport d'essai UPA16-016365-1 Commande n°.: UPA-05269-16 Date 21.06.2016
Les seuils de quantification fournis n'ont pas été recalculés d'après la matière sèche de l'échantillon.
Les seuils sont susceptibles d’être augmentés en fonction de la nature chimique de la matrice.

Méthode Norme
Sulfates, HCl extr. B (agress. sur béton et acier) DIN 4030-2 mod.(A) Umweltanalytik Oppin
Matières sèches NF ISO 11465(A) Umweltanalytik Oppin
Degré d'acidité Baumann-Gully DIN 4030-2(A) Umweltanalytik Oppin

MB Matières brutes

MS-A Matières séchées à l'air

Ce rapport a été édité électroniquement.

Celia Baretge
Responsable service client

Page 3 de 3
ANNEXE 6

RECONNAISSANCE DE FONDATIONS

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 67
Schéma :
Fouille de Reconnaissance de Fondation Vue en Plan

Chantier : Fontaine le Port Dossier n° : C16-8551


Date : 15/03/2016 N S
Fouille n°:F2 Mur du
Sondage : √ manuel  pelle mécanique  autre : bâtiment
A
Photo(s) : C
80 cm

30 cm

45 cm

B
D

Remarque(s) : Semelle filante à surface irrégulière présentant


un débord de 10 cm environ.
Schéma : Schéma :
Vue en coupe de A à B Vu en coupe de C à D
A B C D

Mur du
Mur du
bâtiment
bâtiment

10cm 10cm

Semelle
Limon argilo-sableux
Semelle Limon argilo-sableux marron-beige avec

65 cm
filante à filante à
50 cm

surface
marron-beige avec blocs surface blocs calcaires pluri-
irrégulière calcaires pluri- irrégulière décimétriques
décimétriques

Fond de fouille Fond de fouille


Schéma :
Fouille de Reconnaissance de Fondation
Vue en Plan
Chantier : Fontaine le Port Dossier n° : C16-8551
Date : 15/31/2016
Fouille n°:F1
Sondage : √ manuel  pelle mécanique  autre :

Photo(s) :
Mur du Bâtiment
W E
A

100 cm
45 cm 50 cm

Remarque(s) : Semelle filante à surface irrégulière présentant


un débord de 6 cm environ.
Schéma :
Vue en coupe de A à B
A B

Mur du
bâtiment

6 cm
Limon Sableux marron-
beige avec blocs
calcaires
Semelle
filante à
surface
irrégulière
115cm

Limite non déterminée

Limon argileux beige


avec des blocs
calcaires
Fond de fouille
ANNEXE 7

MODELISATIONS FOXTA

C16.8856– Mission G2 PRO Partielle


Marie de Fontaine le Port – Construction de bâtiments de type R+1 sans niveau de sous-sol et d’un mur de
soutènement – FONTAINE LE PORT (77) Page | 68
Imprimé le : 24/06/2016 - 13:58:24
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 13:58:24 Projet : Profil F1 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 13:58:25 Projet : Profil F1 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:06:41
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:06:41 Projet : Profil F2 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:06:41 Projet : Profil F2 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:14:51
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:14:51 Projet : Profil F2 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:14:51 Projet : Profil F2 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:18:59
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:18:59 Projet : Profil F3 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 11:18:59 Projet : Profil F3 - Fontaine le Port
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:14:18
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:14:18 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:14:18 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:16:57
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:16:57 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:16:57 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:23:51
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:23:51 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:23:51 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:27:47
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:27:47 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:27:47 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:33:14
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:33:15 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:33:15 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:34:50
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:34:50 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:34:50 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:37:01
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:37:01 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:37:01 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:38:28
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:38:29 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:38:29 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:40:16
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:40:16 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:40:16 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:41:41
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:41:41 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:41:41 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:42:56
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:42:56 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:42:56 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:44:06
FoXta v3 Calcul réalisé par : SEMOFI
v3.2.9
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:44:06 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles
Imprimé le : 24/06/2016 - 10:44:06 Projet : Fontaine le Port - Tassement semelles

Vous aimerez peut-être aussi