Vous êtes sur la page 1sur 6

Troubles du comportement sexuel et de

l’identité
L’anxiété dans certaines circonstances augmente l’excitation (p. 647)

 Le comportement
Les dysfonctions  Phase de l’acte sexuel, dans le déroulement
sexuelles  Réaction inadéquate en réaction de l’objet
adéquat de l’excitation
Les déviances de
 L’objet, crée de l’excitation (objet est
l’excitation inadéquat)
sexuelle

Dysfonctionnement sexuel
Les dysfonctionnements sexuels peuvent être spécifiés comme dus à des facteurs
psychologiques, psychologiques combinés à une condition médicale.
Le désire précède
1. Phase du désire la réponse sexuelle qui comprend 4 phases
2. L’excitation
3. Le plateau
4. L’orgasme
5. La résolution
Type de Hommes Femmes
trouble
 Trouble de baisse du
 Trouble de baisse du
désir sexuel (peu ou
désir sexuel (peu ou pas
Désir pas de relations
de relations sexuelles)
(peu ou pas sexuelles)
d’intérêt et  Aversion sexuelle
rapport sexuel)  Aversion sexuelle
(aversion ou évitement
(aversion ou évitement
du rapport sexuel)
du rapport sexuel)
 Trouble de l’excitation
sexuelle (difficulté à
atteindre ou à maintenir
Excitation  Troubles de l’érection
la réaction de
lubrification ou de
renflement)
Orgasme  Inhibé  Orgasme inhibé
 Éjaculatoire précoce
 Dyspareunie (douleur
associée à l’activité
sexuelle, déchirement à
 Dyspareunie (douleur l’intérieur -vestibule)
Douleur associée à l’activité
sexuelle)  Vaginisme (spasmes
musculaires dans le vagin
interférant avec la
pénétration)

Pour diagnostiquer la dysfonction sexuelle, 3


caractères
 fait référence à un trouble qui est apparu après une activité sexuelle
Acquis relativement normale.
Généralisé  survenir à chaque fois que l’individu tente d’avoir des relations
e sexuelles
Situationn  survenir avec certains partenaires ou dans certaines situations mais
el pas avec d’autres ou dans d’autres situations.

Étiologie des dysfonctions sexuelles


Organique  43% des femmes au moins un trouble
s  31% des hommes au moins un trouble
Causes  Modèle psychodinamique
fonctionnel  Modèle comportemental
les  Modèle muldi-modal

Évaluation, 3 dimensions
1. Entrevu
 Sous forme de questionnaires ou la personne écrit (plus à l’aise)
es
2. Exame
n médical  Éliminer toutes causes possibles
approfondi
3.
Évaluatio  Mesurer physio de la réponse sexuelle
n psycho.
Causes et traitements
Causes  Comorbidité entre eux
● Anxiété,
● Abus de substance,
● Antidépresseur
● Contraceptif
 Facteurs Biologiques
● Hormones
● Maladies
● Régations du pénis
 Facteurs Psychologiques
● Stress
● Fatigue
● Traumatisme
● Interprétation
 Facteurs Sociaux et Culturels
● La théorie du scénario du comportement sexuel (durée de
l’acte, performance de l’orgasme, influence de la porno)
● Érotophobie (influence familiale interprétant que la sexualité
est sale et négative donc l’enfant développe une peur de la
sexualité)
 Interaction entre facteurs
 Facteurs Psychologiques et physiques
 Psychologiques
● Focalisation sensorielle (se toucher)
● Plaisir sans attente (se caresser pas de but à atteindre)
● Technique de l’étranglement (au niveau de la base du pénis)
● Entraînement explicité à la masturbation
Traitement ● Dilatateurs (efficace à 80-100%)
s ● Rééducation à la communication
● Exposition au matériel érotique
● Restructuration cognitive
 Médicaux
● Pharmacologie et chirurgicaux (médication par voie orale,
injection de substances vas actives, dispositif d’aspiration)
Les déviances de l’excitation sexuelle
L’anxiété dans certaines circonstances augmente l’excitation (p.
647)
1. Fantaisies imaginatives sexuelles intenses, excitantes et répétées,
ou des pulsions sexuelles, ou des comportements qui impliquent
généralement :
● Des objets inanimés (fétichisme)
● La souffrance ou l’humiliation de soi-même ou de son
partenaire (sado-maso)
● Des enfants ou d’autres personnes non consentantes
(pédophilie, exhibitionnisme, voyeurisme, frotteurisme, sadisme,
nécrophilie)
3 types de 2. Durée
caractéristiques ● Au moins 6 mois
3.Les impulsions, fantasmes ou comportements
causent du désarroi ou une détérioration du
fonctionnement social, occupationnel ou autre.
● Le diagnostic : se pose seulement si l’individu agit
sous l’emprise de ses pulsions ou est fortement
perturbé par celles-ci.
● Les paraphilies interfèrent à divers degrés sur la
capacité du sujet à avoir une activité sexuelle
empreinte d’affection et de réciprocité
Critère de  Léger : l’individu nettement perturbé par des impulsions
sévérité sexuelles paraphiles répétées mais JAMAIS PASSÉ À L’ACTE.
 Moyen : PASSAGE À L’ACTE sous l’emprise d’une
impulsion sexuelle paraphile
 Sévère : PASSAGE À L’ACTE RÉPÉTÉE sous l’emprise
d’une impulsion sexuelle paraphile
 Fétichisme
● Les personnes dont l’objet de leur excitation est non-
vivant, comme le cuire, sous-vêtement féminin, caoutchouc.
 Partialisme
● Les personnes dont l’objet de leur excitation est une
partie du corps comme les pieds, nombril, cheveux
 Voyeurisme
● Une pratique consistant à observer à leur insu des
personnes nues ou se déshabillant pour se stimuler
sexuellement.
 Exhibitionnalisme
● Consiste à trouver de la gratification sexuelle en exposant
ses organes génitaux à des étrangers qui ne s’y attendent pas.
 Travestisme
● Consiste à n’être sexuellement stimulé qu’en revêtant les
tenues typiques du sexe complémentaire. (la personne n’est
pas nécessairement homosexuelle)
Déviance de
l’excitation/les  Sadisme sexuel
paraphilies ● Comportement consistant à infliger de la douleur ou des
humiliations à une personne non consentante. Intention de
faire souffrir la victime physiquement ou psychologiquement
 Masochisme sexuel
● Comportement impliquant des actes (réels, non simulées),
dans lesquels le sujet est humilié, battu, attaché, ou livré à la
souffrance par d’autres moyens. Se faire dominer par l’autre
 Frotteutisme
● Comportement sexuel d’une personne dont les pulsions
sexuelles est de se frotter sur des individus dans les places
publiques comme le métro, bus, etc.…
 Pédophilie
● Comportements ou pulsions sexuelles impliquant une
activité sexuelle avec un enfant ou des enfants prépuberts.
 Inceste
● Comportements ou pulsions sexuelles impliquant une
activité sexuelle avec un enfant dans la famille.
Causes  Des hypothèses
● Incapacité à développer des relations sexuelles normales
● Abus sexuel précoce
● La nature des fantasmes (conditionnement opérant. Le
contexte dans lequel elles débutent)
● Pulsions sexuelles très fortes (viennent envahir et ne peut
les contrôler)
 Castration chimique
 TCC
● 1. cherche à éliminer le comportement inadéquat
● 2. pour le remplacer par un comportement plus adapté
 Technique de l’aversion les stimuli aversifs peuvent être
chimiques : vomitifs, nausées ou électrochocs, imagerie aversive ou
honte
 Technique d’évitement par anticipation : apprentissage
Traitements d’une sexualité plus adaptée
● Reconditionnement orgastique : lors de la masturbation, le
fantasme déviant est associé à l’image hétéro «normale» au
moment de l’orgasme. Aussi, on donne des cours d’info
sexuelle et d’habiletés sociales.
● Masturbation à satiété : l’individu doit se masturber tout
en s’imaginant son fantasme déviant jusqu’à satiété.
CRITIQUE : on ne traite que le symptôme. On anticipe qu’avec le
changement de comportement, les attitudes et émotions vont aussi
changer.