Vous êtes sur la page 1sur 120

ELLEL MINISTRIES

SERIE VERITE ET LIBERTE

LIENS D’ÂME
Les liens invisibles des relations humaines

David Cross
ISBN 978-2-918629-01-6
© Copyright 2006 by Ellel Ministries
Originally published in English under the title 'Soul Ties, The Unseen Bond In
Relationships', by Sovereign World Ltd, PO Box 784, Ellel, Lancaster, LA1
9DA United Kingdom
www.sovereignworld.com
All rights reserved.

Traduit par Marie Dominique Steiner

Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ni transmis sous une
forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou mécaniques, y
compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de données
sans la permission écrite de l'éditeur.

Sauf indication contraire, toutes les citations bibliques sont tirées de la version
Louis Segond 1910.

Publié par Editions l'Oasis, année 2009.


Dépôt légal: 2e trimestre 2010.

Couverture faite par Andy Taylor, Ellel Ministries.

Imprimé en France par IMEAF, 26160 La Bégude-de-Mazenc

Rte d'Oupia, 34210 Olonzac, France, tél (33) (0) 468 32 93 55


fax (33) (0) 468 91 38 63, email editionsoasis@wanadoo.fr
www.editionsoasis.com

Pour un catalogue gratuit avec toutes les éditions OASIS, merci de nous
contacter sur l'adresse ci-dessus ou de visiter notre site web.
Table des matières

Préface page 5
Introduction page 7

Chapitre 1 Lié au passé page 9

Chapitre 2 Lié par les relations – passées et présentes page 17

Chapitre 3 A quoi ressemble un lien d’âme? page 31

Chapitre 4 Les bons liens page 41

Chapitre 5 Les mauvais liens page 51

Chapitre 6 De quelles façons les mauvais liens peuvent-ils


nous affecter? page 67

Chapitre 7 Approfondir la parole de Dieu page 77

Chapitre 8 Jésus libère les captifs page 87

Chapitre 9 Que dois-je faire? page 97

Chapitre 10 Rester libre page 111

A propos de l’auteur page 119


Préface

Je suis heureux que David ait écrit un ouvrage aussi clair à propos d’un sujet
dont l’importance dépasse ce que la plupart d’entre nous imaginent.

Durant les premières années du ministère d’Ellel, nous nous débattions souvent
afin d’aider les gens à trouver la paix, mais durant cette période nous n’avions
pas totalement compris l’importance des mauvais liens d’âmes et la façon dont
ceux-ci tiennent les gens captifs. Dès que nous en avons compris les principes
fondamentaux et que nous avons été capables d’aider les gens à comprendre
l’importance de la repentance vis à vis de ces mauvaises relations, nous avons
vu d’énormes transformations dans leurs vies.

La prière que je formule est que le lecteur de cet ouvrage découvre les choses
d’une façon nouvelle et lumineuse, afin de comprendre les principes qui
régissent les relations humaines qui ont affecté sa vie et d’être capable de
continuer à marcher dans la liberté tout en découvrant que le fait de mettre en
application la vérité contenue dans la parole de Dieu apporte réellement la
libération.

Peter Horrobin
Directeur international d’Ellel Ministries

5
Introduction

Pourquoi le Corps du Christ a-t-il besoin d’un ouvrage à propos des


liens d’âme?

Il existe des clés puissantes qui permettent d’atteindre la libération et la


plénitude dans le ministère de guérison. Guidés par son Saint-Esprit, Dieu nous
a conduits de façon tout à fait extraordinaire, à comprendre ces clés en mettant
en pratique les principes de son Royaume établis sur sa Parole. Depuis
maintenant de nombreuses années nous avons partagé et enseigné dans le
monde entier ce que Dieu nous a montré que ce soit durant des conférences, des
retraites de guérison ou des sessions de formations. Le désir de notre cœur est
de partager tout ce que nous avons découvert afin que beaucoup plus de
personnes soient guéries.
L’une des clés fondamentales de ces principes du Royaume est de
comprendre la façon dont les relations mauvaises ou inadaptées lient la vie des
gens au travers de liens spirituels qui peuvent causer des dommages
émotionnels et parfois physiques. Ce genre de lien est appelé lien d’âme inique.
Il représente un contrôle invisible qui est établi sur la vie des personnes et qui
peut contribuer à les éloigner de façon significative de la situation de paix que
Dieu souhaite pour chacun de ses enfants. Lorsque les membres de notre équipe
ont commencé à comprendre ce principe, et à le mettre en application dans les
vies de ceux qui demandaient de l’aide tout comme on le ferait avec un remède,
ils ont commencé à voir des guérisons s’opérer ainsi que des délivrances
effectives et durables.
L’œuvre que Jésus-Christ a accomplie sur la Croix et qui nous a
sauvés, apporte à la nature humaine une opportunité de restauration
extraordinaire. Chacun de nous a une destinée particulière qui est déterminée
par Dieu mais les blessures non guéries peuvent nous en voler la plénitude. Si
nous ne comprenons pas comment nous avons été blessés au cours de notre vie
et comment Dieu veut nous restaurer, cela risque d’être un obstacle qui nous
empêche de nous approprier et de recevoir le pardon de Dieu, la liberté et la
guérison.
La véritable guérison est l’œuvre de la grâce de Dieu et de sa façon de
conduire les choses. Elle ne se réduit pas à une formule particulière. Cependant
le fait de comprendre les racines de nos problèmes et la façon dont Jésus libère
les captifs, nous permet de laisser à Dieu une plus grande opportunité de nous
guérir et de nous utiliser comme il le souhaite.
7
Chapitre 1

Lié au passé

Prisonnier de ce qui est invisible!

Le ministère de guérison exercé par Jésus-Christ

Alors que nous étions en train de prier pour Marie, une chrétienne accomplie
qui souhaitait recevoir davantage de guérisons dans sa vie, elle se souvint
soudainement d’un incident survenu alors qu’elle avait huit ans. Un garçon plus
âgé s’était approché d’elle, lui avait parlé puis s’était livré à des attouchements
sexuels. Elle s’était sentie troublée et décontenancée. Cet événement était
enfoui dans sa mémoire depuis des années et elle pensait l’avoir oublié, mais
elle comprit que le Seigneur le lui rappelait afin de la guérir. Pendant que Marie
pardonnait à ce garçon pour ce qu’il lui avait fait, elle sentit sa présence et se
souvint de ce qu’elle avait ressenti alors, et en particulier combien elle s’était
sentie salie. Nous avons demandé à Dieu de la délivrer du lien spirituel
invisible que ce garçon avait encore dans sa vie. Au moment où Dieu vint la
guérir et la délivrer, Marie poussa un profond soupir et nous livra son sentiment
de profonde délivrance vis à vis de cet événement qui l’avait souillée. Elle
commença à ressentir une nouvelle impression de fraîcheur et de bien-être dans
tout son être. Marie nous décrivait la réalité de ce lien spirituel qui avait tenu sa
vie captive à ce garçon pendant cinquante ans. Elle fut capable de recevoir une
vraie délivrance au travers de Jésus.
Ce livre concerne ce genre de liens spirituels qui se manifestent dans
les relations humaines. J’utiliserai ainsi le terme de liens d’âmes pour les
décrire. Le procédé qui consiste à recevoir et à s’approprier la liberté et la
plénitude que Jésus a mises de côté pour chacun de nous à la Croix consiste en
une longue aventure de révélations et de découvertes souvent ignorées. Durant
notre marche avec le Seigneur nous découvrons progressivement combien il est
parfait et aussi combien nous nous sommes trouvés enlisés dans un monde
déchu et environné de péchés dont la cause est la chute initiale. Guidés et
attentifs au Saint-Esprit, nous devons regarder au-delà des apparences
naturelles et physiques du monde qui nous entoure, afin de chercher à
9
comprendre l’importance du monde spirituel qui gouverne la vie de tout être
humain.
Il se peut que nous ne soyons pas capables de voir la réalité spirituelle
avec nos yeux humains, mais elle n’en est pas moins réelle et pertinente pour
notre bien-être, que ce que nous pouvons toucher et voir. La captivité
spirituelle et ses conséquences de souillures variées peuvent être le résultat de
relations mauvaises qui peuvent rester enfouies au plus profond de notre être et
cependant, causer toutes sortes de dysfonctionnements dans notre corps.

Les domaines du visible et de l’invisible

Lorsque nous voyons les signes de comportements anormaux chez des


individus, nous pensons naturellement que leurs comportements sont le reflet
de leurs vies. Je me trouvais en Inde il y a quelques années et quelqu’un nous
demanda de prier pour un chrétien dont les jambes étaient paralysées. Il
semblait que cela s’était produit à la suite d’un éventuel traumatisme causé par
un accident ou une chute, mais nous ne purent pas trouver la cause de son état.
Bien entendu, toutes sortes de traumatismes ou de styles de vie peuvent générer
des dysfonctionnements physiques, cependant Jésus nous encourage à regarder
au-delà de notre environnement physique. Nous devons discerner d’une façon
spirituelle ce qui a pu se passer durant les circonstances de la vie. La captivité
dont parle Jésus à propos de l’humanité ne concerne pas celle d’un prisonnier
enfermé dans une prison, mais bel et bien celle causée par le péché dans les
domaines invisibles. La proclamation essentielle de Jésus qui déclare être venu
nous apporter la liberté consiste à nous montrer la réalité de l’environnement
spirituel.

Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le


recouvrement de la vue … Luc 4:19

L’homme paralysé qui a été amené à Jésus sur un brancard avait besoin
avant toute chose de recevoir la guérison concernant ses péchés passés. Les
mots que Jésus lui adresse sont spécifiques: "Prends courage mon fils; tes
péchés sont pardonnés" Mathieu 9:2. Sa paralysie a été guérie dès lors que le
lien spirituel de non-pardon a été résolu. Ceux qui se tenaient auprès de lui
pensaient que l’intégralité du problème était causée par son incapacité à
marcher, mais Jésus savait qu’un degré de liberté plus profond était nécessaire
pour permettre à cet homme une restauration complète de sa vie. Nous étions
débordants de joie en constatant que ce problème était identique à celui du
chrétien rencontré en Inde. Cet homme nous confia avant de se repentir qu’il
10
était retourné récemment dans un temple hindou afin d’adorer des idoles
locales de ce temple. Alors qu’il se repentait sincèrement et qu’il recevait le
pardon de Jésus-Christ il fut complètement guéri de sa paralysie.
Après son arrestation, Jésus a été interrogé par Pilate qui essayait de
déterminer s’il était réellement le nouveau roi des Juifs et s’il était une menace
pour le gouvernement romain. Jésus répondit en disant qu’il était bien un roi
mais non un roi d’un royaume du monde visible que Pilate pourrait identifier. Il
expliqua aussi que seuls ses disciples seraient capables de reconnaître ce dont il
parlait: Mon royaume n’est pas de ce monde…tu le dis toi-même, je suis
roi…celui qui appartient à la vérité écoute ce que je dis. (Jean 18:36-37)

Mais quel est ce domaine spirituel ou ce royaume invisible? Ce


domaine peut-il être exclusivement vu ou discerné avec notre esprit humain?
Nous sommes bien plus que des êtres humains possédant un aspect physique,
nous sommes uniques dans toute la création de Dieu, et nous sommes faits à
l’image de Dieu. Jésus a dit qu'il était venu ouvrir les yeux des aveugles: cette
cécité ne concerne pas seulement notre incapacité à voir de nos yeux, elle
concerne aussi notre incapacité à voir avec notre esprit humain. Dieu est esprit,
et nous avons été créés pour être des êtres spirituels qui ont fusionné avec de la
terre et cette fusion a fait de nous des êtres vivants. Dans le livre 2 au chapitre 7
de la Genèse nous lisons: L’Eternel Dieu façonna l’homme avec de la
poussière du sol, il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et l’homme
devient un être vivant.
Jésus a expliqué à l’apôtre Paul sur le chemin de Damas que ce
domaine spirituel peut être un endroit obscur pour ceux dont les yeux spirituels
sont fermés.

Je t’envoie. Tu devras leur ouvrir les yeux et les faire passer des ténèbres à la
lumière et du pouvoir de satan à Dieu… (Actes 26:17-18).

Jésus dit que ce domaine est celui de satan. Cependant, lorsque les
croyants suivent le Seigneur Jésus, les yeux de leur esprit humain sont ouverts.
C’est ce qui leur permet de commencer à voir la lumière merveilleuse qui est le
Royaume de Dieu. L’un des aspects singulier du domaine spirituel est qu’il est
situé au-delà des limites du temps et de l’espace (bien qu’il influence
clairement nos vies de bonnes ou de mauvaises façons). Par exemple, La Parole
de Dieu nous indique que les parents doivent éduquer leurs enfants dans la
connaissance de Dieu et ainsi amener la bénédiction sur leurs vies.
Malheureusement, certains parents n’élèvent pas leurs enfants dans le respect et
la connaissance de Dieu et ainsi ils les exposent à la malédiction plutôt qu’à la
11
bénédiction, et aux liens d’esclavage plutôt qu’à des liens affectifs solides et
sains. Les liens spirituels qui ont été établis durant notre enfance peuvent
continuer à nous affecter encore aujourd’hui et seul Dieu peut transcender le
temps et nous libérer de leurs effets dommageables. Lorsque nous considérons
ces domaines invisibles, nous découvrons progressivement comment la nature
humaine s’est retrouvée liée ou contrainte par l’obscurité spirituelle, et
comment Dieu souhaite nous apporter délivrance et guérison.
Le grave incident survenu à Marie et que j’ai décrit au début de ce
chapitre s’était produit une cinquantaine d’années plus tôt. Cependant les
répercussions nocives de ce bref incident avaient pour but de la tenir liée à la
fois à l’incident et à la personne impliquée, jusqu’au jour où Dieu lui remémora
ce souvenir qui la conduisit à la libération.

Jésus sait comment nous avons été liés

Il y a une histoire surprenante au chapitre 13 de l’évangile de Luc où il est dit


que Jésus enseignait un jour de Sabbat lorsqu’une femme qui souffrait du dos
et qui se tenait courbée, se présenta devant lui afin d’être guérie. Jésus
s’adressa à elle avec compassion et la libéra de ce lien spirituel grave qui
l’avait tenue courbée pendant dix-huit ans: Il s’y trouvait une femme qui, depuis
dix-huit ans, était sous l’emprise d’un esprit qui la rendait infirme: elle se
tenait voûtée et n’arrivait absolument pas à se redresser. Lorsque Jésus la vit,
il l’appela et lui dit –Femme tu es délivrée de ton infirmité! (Luc 13:11-12)

Dans les versets suivants, nous voyons que comme à l’ordinaire, les
chefs de la synagogue sont fâchés de ce que Jésus guérisse un jour de Sabbat.
Jésus les reprend en leur faisant remarquer que ce qu'il a fait, ils le feraient eux-
mêmes pour l’un de leurs animaux afin de le conduire à la mangeoire ou à
l’abreuvoir. Il explique qu’un âne ne peut être conduit à l’abreuvoir qu’après
avoir été détaché. Combien était-il plus urgent pour cette femme, fille de Dieu,
d’être libérée des liens de la captivité dans lesquels elle s’était trouvée pendant
18 ans! Dès lors qu’elle a été déliée et spirituellement libre, Jésus a guéri
miraculeusement son dos et tous ses troubles physiques en lui imposant les
mains.

Quelle description simple et merveilleuse et cependant très importante


du ministère de guérison de Jésus! Il dénoue les aspects invisibles de nos vies
qui contribuent à nous tenir spirituellement prisonniers et c’est alors que nous
sommes capables de recevoir la restauration de tout notre être – esprit, âme et
corps.
12
Tout au long de la Bible, nous découvrons que le caractère de Dieu est
de conduire ses enfants, son peuple, sous sa protection et sa couverture.
Prenons l’exemple du Psaume 91:4 dans lequel nous lisons ceci: Il t’abrite de
son aile et, caché sous son plumage, tu trouves un refuge sûr. Sa fidélité est un
bouclier, elle est une armure.

Tout au long de nos vies, nous sommes influencés par le monde qui
nous entoure et en particulier par nos relations aux autres avec tout ce qu’elles
comportent d’aspects iniques ainsi que par les impiétés de l’humanité, sans
oublier l’influence de nos propres péchés. La nature corrompue et rebelle de
l’humanité nous a conduits parfois en dehors des barrières de la protection
divine que Dieu désirait pour chacune de nos vies. Le prophète Esaïe illustre
cette situation par ces mots: Ce sont vos fautes qui vous séparent de votre Dieu.
(Esaïe 59:2) Cette situation nous laisse démunis devant l’ennemi, le 'maître de
ce monde', selon le nom que Jésus lui donne, celui qui rôde sans cesse afin de
trouver un moyen de nous agripper. Nous devons donc en tant que chrétiens
rester sur nos gardes:

Ne donnez aucune prise au diable. (Ephésiens 4:27, Semeur)

Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant qui
cherche quelqu’un à dévorer. (1 Pierre 5:7)

L’histoire qui nous est relatée dans le chapitre 13 de l’évangile de Luc


et qui nous parle d’une femme qui a un problème de dos, ne nous indique pas
comment l’ennemi est parvenu à l’affecter ainsi dix huit ans auparavant. Quelle
qu’en ait été la cause, cette femme était liée d’une manière spirituelle à
l’événement, au point où cette cause affectait l’aspect de son corps physique.
Pendant qu’elle se tenait devant Jésus, l’oppression spirituelle qui la tenait liée
de l’intérieur, reflétait sa condition physique par l’aspect de sa colonne
vertébrale.

Il y a quelques années, lors d’une conférence donnée en Europe


centrale par le ministère Ellel, nous avons vu le Seigneur guérir un nombre
impressionnant de gens qui se plaignaient de problèmes de dos. Ces personnes
avaient vécu pendant de longues années sous la tyrannie d’un régime oppressif.
Dieu mit en lumière l’attitude de ressentiment et d’amertume qu’elles
éprouvaient à l’égard de leurs anciens oppresseurs, et leur fit comprendre
combien ces douleurs étaient le fruit de leurs attitudes de souffrances non
résolues. La Bible compare souvent le rôle oppressif des dirigeants au pouvoir,
13
au poids d’un joug lourd et douloureux qui serait posé sur les épaules des
habitants, à l’exemple des Israélites souffrant sous le pouvoir oppressif du roi
Jeroboam qui dirent alors: Ton père nous a imposé un joug très pesant. Nous te
serons soumis à la condition que tu allèges ce joug pesant que ton père nous a
imposés. (2 Chroniques 10:4)

Lorsque les gens durant cette conférence, commencèrent à pardonner à


leurs anciens dictateurs la façon dont ils avaient gouverné le pays, Dieu les
libéra de leurs liens spirituels causés par les sentiments qu’ils éprouvaient à
leur égard, et qui peu à peu avaient évolué en douleurs physiques. Il y a de
nombreuses façons de se retrouver liés et éloignés de la plénitude de Dieu.
Nous pouvons être affectés aujourd’hui par des problèmes irrésolus, y compris
par des mauvaises relations, même si elles appartiennent au passé. Une
illustration classique serait par exemple le fait de se sentir soudainement
submergé par la peur à l’évocation du simple nom d’une personne que l’on
n'aurait pas vue depuis des années. Parfois nos émotions semblent comme
prisonnières d’événements anciens ou de relations passées et l’intensité ou la
soudaineté de nos réactions nous surprend.

Les liens invisibles

Il nous est difficile de comprendre le mystère du domaine spirituel et la façon


dont ce dernier nous affecte. Jésus se réfère aux termes de "captivité",
"d’emprisonnement", "d’aveuglement" et "d’obscurité" afin de nous mettre en
garde face aux conséquences des liens spirituels et de leurs dégâts causés dans
nos vies. Face aux critiques dans la synagogue, et durant la guérison de la
femme qui souffrait de son problème de dos, Jésus utilise l’image d’un animal
attaché à une longe; l’animal est assoiffé mais incapable de se désaltérer et
donc d’être restauré. Jésus se définit lui-même, comme étant le seul qui vient et
délivre de la longe qui a été mise en place, le seul aussi qui peut donner l’eau
vive nécessaire à la restauration.
Lorsqu’une truite absorbe malencontreusement un ver au bout d’un
hameçon, elle ne voit pas la ligne du pêcheur. Cependant elle demeurera
probablement blessée tout le reste de sa courte vie. Son seul espoir serait
qu’une personne intervienne, réprime le pêcheur, tienne soigneusement le
poisson, enlève l’hameçon et le libère de son prisonnier affamé. Bien que la
ligne et l’hameçon soient bien réels, le poisson ne les voit pas, il ne voit que le
ver. L’ennemi discerne fort bien par quels procédés il parviendra à placer des
hameçons dans nos vies. Nous devons apprendre à distinguer les lignes de
pêche et les hameçons de l’ennemi, et si nous nous laissons attraper, nous
14
devons apprendre à connaître davantage celui qui peut nous rendre la liberté.

Beaucoup de choses peuvent nous lier spirituellement: comme par


exemple les traumatismes invalidants, les fausses croyances, les mauvais
comportements, les mauvaises relations. Ce livre s’appliquera particulièrement
à mettre en lumière les conséquences des mauvaises relations, - celles que nous
choisissons, mais également celles que nous ne choisissons pas. La vie tout
entière concerne les relations. Beaucoup d’entre elles sont bonnes mais
beaucoup sont destructives.
Lorsque nous réalisons que les relations sont plus que la rencontre
physique de deux personnes, nous commençons à comprendre que certaines
d’entre elles aient pu avoir affecté nos vies de façon négative. Nous pouvons
nous trouver liés et affectés dans une situation de captivité dont Dieu veut nous
sortir. Nous décrivons ce lien invisible qui nous enlise dans des relations
mauvaises par le terme de "lien d’âme inique". (inique, dans le sens biblique du
terme). Il s’agit d’un lien qui opère dans le domaine spirituel et qui affecte
notre âme. Nous aborderons plus spécifiquement la nature de notre âme au
cours de ce livre.

La Bonne Nouvelle de Jésus est que sa mort sur la croix a apporté la


liberté à ceux qui sont spirituellement captifs, comme il l’avait annoncé dès le
début de son ministère: L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint
pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres … Pour proclamer aux captifs
la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue. (Luc 418-19).

Tout lien d’âme n’est pas nécessairement un mauvais lien d’âme. Nous
lions des relations avec un grand nombre de personnes tout au long de notre vie
et beaucoup d’entre elles sont bonnes et édifiantes. Le lien profond qui unit un
homme et une femme dans un mariage juste, est exactement ce que Dieu avait
initialement prévu dans le but d’instaurer un espace de sécurité qui lui permette
de protéger le couple et de pourvoir à sa famille; je développerai plus loin ce
que je définis par le terme "lien d’âme juste". Jésus nous rappelle la nature du
lien spirituel du mariage lorsque qu'il bouscule l’opinion du monde à propos du
divorce. Il décrit le mariage comme étant une union dans laquelle Dieu est celui
qui joint. (Matthieu 19:6) Nous évoquerons ce que sont les liens d’âmes justes
et ce que sont les liens d’âmes iniques, la façon dont ils se créent, la façon dont
ils nous affectent et comment nous pouvons nous affranchir de ces liens qui
nous empêchent de vivre dans la plénitude de la relation que Jésus veut établir
avec nous.

15
Résumé

Les choses qui nous empêchent d’avancer et d’atteindre cette plénitude et cette
liberté ne sont pas seulement le fruit de circonstances objectives mais sont les
conséquences spirituelles de tout ce qui a affecté la vie d’une personne. Jésus a
dit clairement que nous pouvions être liés. Nous ne pouvons recevoir sa
plénitude et sa vie que lorsque nous le laissons, lui-même, nous libérer de
toutes ces entraves spirituelles.

Les gens peuvent se retrouver piégés par des situations de leur vie qui
ont été vécues en dehors des limites de la protection et de la couverture divine.
Ces situations sont la conséquence de leur désobéissance aux commandements
que Dieu avait établis dès le commencement de la création. Chacun d’entre
nous a, à un moment donné de sa vie, vécu conformément à la rébellion du
monde dans lequel nous vivons, et que ce soit la conséquence de nos propres
péchés ou la conséquence des péchés des personnes que nous avons
rencontrées, nous pouvons être liés spirituellement et servir d’hameçon à
l’ennemi. Il existe dans nos vies un aspect primordial qui consiste à prendre
conscience de la réalité des nombreuses relations que nous avons établies avec
toutes les personnes rencontrées. Certaines sont bonnes et édifiantes alors que
d’autres ne sont pas celles que Dieu avait prévues. Nous allons développer au
chapitre suivant les conséquences particulières qui peuvent résulter de ces liens
relationnels

16
Chapitre 2

Lié par les relations - passées et présentes.

Il est difficile de s’affranchir de certaines personnes.

Qu’est ce qu’une relation?

La relation représente notre moyen de communication avec Dieu, elle est aussi
notre moyen de communication, et d’interaction avec les autres. Dieu nous a
tous créés afin que nous établissions des relations les uns avec les autres.
Durant la période d’intimité qu’Adam partagea avec Dieu avant la Chute, son
Père céleste savait qu’il n’était pas bon que l’homme soit seul.

L’Eternel Dieu dit: il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide
semblable à lui. (Genèse 2:18)

Toute relation inclut nos cinq sens physiques par la parole, l’audition,
le toucher, l’odorat et le sens du goûter que même un petit bébé allaité par sa
mère a la capacité d’expérimenter. Nous avons aussi des rapports aux autres par
nos émotions, lorsque nos rires et nos pleurs reflètent à ceux qui nous
entourent, nos sentiments intérieurs. Beaucoup d’hommes auxquels on a
interdit de manifester la moindre émotion sont surpris de constater que le fait
d’exprimer leurs émotions peut contribuer à les unir à d’autres hommes et non
à les isoler. Jésus était un être émotionnel et exprimait ses sentiments de joie et
de tristesse tout autour de lui. Il a marché sur cette terre en étant complètement
homme et complètement Dieu. Les relations justes et conformes au plan divin
peuvent intégrer tous nos sens et toutes nos émotions.
Et même plus que cela, car nous sommes des êtres infiniment
complexes, existant à la fois dans la réalité physique et dans la réalité
spirituelle. Notre cheminement avec Dieu s’établit au travers de notre esprit
humain. Jésus nous apprend que la véritable louange doit inclure notre esprit.
Durant sa conversation avec la femme près du puits, il lui révèle que Dieu est
esprit et que ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité. (Jean
17
4:24)
En réalité, notre esprit humain est impliqué dans tous les aspects de nos vies et
ceci est vrai également pour toutes relations humaines. L’apôtre Paul met cet
aspect en évidence dans l’épître (1 des Corinthiens 2:11) Qui donc parmi les
hommes connaît les choses de l’homme si ce n’est l’esprit de l’homme qui est
en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’esprit de
Dieu.

Quels sont les niveaux d’intimité des différentes relations?

La nature des relations humaines peut couvrir une panoplie très vaste de degrés
d’intimité. Cela peut commencer par l’échange d’une simple poignée de mains
et aller jusqu’à une relation sexuelle accomplie à un degré d’intimité extrême.
Tout notre être s’implique dans les relations humaines, à des niveaux différents.
Cette interaction avec les autres inclura notre corps, nos pensées, nos émotions,
notre esprit humain et bien entendu notre volonté, dans la mesure où nous
choisissons ceux auxquels nous souhaitons nous lier ainsi que les limites que
nous souhaitons établir dans nos relations aux autres.
Dieu nous a révélés par sa Parole à quel point le fait d’établir les
bonnes et justes limites est une chose absolument vitale.
C’est dans le mariage, par exemple, que Dieu a prévu que le degré
d’intimité d’une relation soit le plus abouti, impliquant le partage de chaque
partie de notre être avec l’autre personne.

C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa


femme et les deux ne seront qu’une seule chair. (Genèse 2:24)

La relation évoluera tout au long de la durée de vie de couple, et peut-


être deviendra t-elle moins physique et émotionnelle et plus spirituelle! Dieu
avait prévu que les époux se donnent l’un à l’autre de la façon la plus intime et
la plus accomplie qui soit. Cette situation implique une certaine vulnérabilité et
nécessite une protection spéciale que Dieu a prévue et pour laquelle il a
ordonné qu’elle se concrétise par l’alliance du mariage.
Je ne parviens pas de manière physique à toucher la partie de mon être
qui pense, qui ressent et qui prend des décisions (ma volonté), pourtant cette
partie est déterminante pour me conduire dans le choix de mes activités et de
mes relations. Cette partie de mon être est mon âme. Elle inclut ma personnalité
intime et représente le point de rencontre des domaines spirituels et physiques.
Mon âme est impliquée dans toutes les relations humaines, elle est reliée avec
les âmes de ceux avec lesquels je suis en présence de façon interactive. Bien
18
entendu, cette interaction peut m’affecter de bonne ou de mauvaise manière, et
comme nous allons le voir, ses conséquences sur mon âme, peuvent être
profondes et m’affecter de façon durable.
Même notre vocabulaire courant qui utilise des termes tels que "âme
sœur" ou être comme "deux frères" sous-entend que les relations impliquent
plus qu’un simple aspect physique. Ceci peut nous aider à comprendre l’impact
des bonnes ou des mauvaises relations que nous avons. La Bible nous parle de
divers aspects de relations et de leurs profondeurs. Les auteurs des lettres aux
premières églises chrétiennes encouragent les croyants à vivre en accord les uns
avec les autres dans une nouvelle unité qui a été rendue possible par la
seigneurie de Jésus. Nous lisons par exemple:

Rendez donc ma joie parfaite: tendez à vire en accord les uns avec les autres.
Et pour cela, ayez le même amour, une même pensée, et tendez vers un même
but. (Philippiens 2:2)

La tâche la plus difficile pour le Corps du Christ est de développer


l’unité spirituelle en Christ. C’était une caractéristique importante de l’Eglise
primitive et une marque de fabrique solide:

Tous les jours d’un commun accord, ils se retrouvaient dans la cour du Temple
(Actes 2:46)

Nous retrouvons un autre exemple qui illustre cet aspect des liens
invisibles et qui s’apparente aux "liens de parenté". Lorsque ce terme est utilisé
à propos de personnes, il indique que quelque chose les unit dans des croyances
communes ou dans des attitudes similaires, à l’image de quelque chose
d’invisible qui les dispose à penser de façon identique. Paul utilise cette phrase
à propos des relations qui l’unissent à Timothée. La confiance qui l’unit à
Timothée lui permet de penser que celui-ci a les mêmes motivations que lui
comme l’illustre l’épître de (Philippiens 2:20):

Il n’y a personne ici en dehors de lui pour partager mes sentiments en ce qui
vous concerne.

Dans cette illustration ce qui les conduit à penser d’une même manière
est motivé par un sentiment juste et conduit par l’Esprit de Dieu. Toutefois
nous allons explorer de quelle façon un lien semblable pourrait être éloigné de
la volonté divine. Prenons l’exemple de personnes impliquées dans l’usage de
stupéfiants ou de relations sexuelles perverses: si elles décident de changer de
19
style de vie, elles auront bien des difficultés à se dégager de l’influence des
autres personnes qui constituent le groupe, à l’image d’une "famille" qui ne se
résigne pas à laisser partir ses enfants. Les relations peuvent nous affecter de
façon superficielle ou très profonde. Le fait de rencontrer une personne et de lui
serrer la main constitue déjà un début de relation, sans pour autant nous affecter
de façon grave. Cependant si cette personne était notre médecin de famille et
que tout en nous tenant la main, il nous annonce que toute notre famille a été
affectée par des décès prématurés, et que nous devrions nous attendre à subir le
même sort, nous serions certainement très affectés par cette poignée de main.
Nous pourrions même nous sentir terrorisés par le choc de cette révélation et
ses conséquences possibles. La rencontre avec ce médecin pourrait affecter
durablement nos pensées, nos émotions et peut-être même nos prises de
décision. Cette relation qui semblait être tout à fait insignifiante prend tout à
coup l’aspect d’une relation lourde de conséquences.

Le problème du contrôle dans les relations

Il existe un principe spirituel qui fait que ceux qui ont une place d’autorité dans
nos vies ont aussi une plus grande influence et le pouvoir de nous construire ou
de nous détruire. C’est la raison pour laquelle la relation que nous avons eue
avec nos parents est d’une importance capitale dans nos vies. Dieu avait prévu
que l’éducation physique, émotionnelle et morale des enfants se ferait au sein
d’une famille dans laquelle la mère et le père pourvoiraient à la nourriture et à
la protection physique et spirituelle de leur progéniture.
Dès l’instant de la conception et jusqu’à l’âge adulte, le contrôle
légitime des parents sur la vie des enfants devait progressivement se
transformer et passer d’un lien d’intimité forte à un lien qui permette une
libération totale, en particulier au moment de leur mariage.
L’amour des parents pour leurs enfants ne devrait pas diminuer, mais
leur contrôle sur les décisions de leur vie doit à un moment donné faire place à
une liberté totale de choisir afin de leur permettre d’apprendre de leurs erreurs
inévitables. Le contrôle inique est un puissant instrument entre les mains de
l’ennemi, qui parvient ainsi à tenir deux personnes enfermées dans une relation
destructrice – nous explorerons ce sujet plus longuement. La nocivité de ce lien
de contrôle peut survenir à chaque fois qu’une personne a reçu une place
d’autorité et qu’elle utilise cette autorité d’une manière abusive.
Il y a quelque temps, pendant que l’on priait pour Emma qui se sentait
dans un état de grande confusion à chaque fois qu’elle pensait à son avenir,
Dieu lui rappela que peu de temps après sa conversion, elle s’était rendue dans
une fête foraine et avait passé un moment dans la tente d’une voyante. Sans
20
trop comprendre, Emma avait accepté avec enthousiasme les paroles de cette
voyante qui lui décrivait son avenir, puis elle était partie sans plus y penser.
Cette relation avec la voyante ne semblait pas avoir particulièrement affecté
Emma, en revanche le contrôle de la puissance des mots qui avaient été
prononcés sur sa vie devint avéré. Lorsque Emma confessa à Dieu son péché,
péché qu’elle avait commis dans la plus grande ignorance et qu’elle reçut la
libération du lien spirituel de la voyante et de l’influence que les mots avaient
sur ses pensées, elle comprit que Dieu lui avait donné une liberté nouvelle. Je
me souviens des mots qu’elle prononça: "j’ai l’impression que ma tête est
débarrassée d’un sac en papier; tout semble à présent plus clair." Il semble que
dans cette situation, une grande partie de la confusion d’Emma provenait du
fait qu’elle avait placé ses pensées sous le contrôle de quelqu’un qui pratiquait
ce que la Bible nomme divination. Il s’agissait pourtant d’un incident unique,
qui s’était produit des années auparavant et pour lequel Emma ignorait tout des
répercussions spirituelles. Dans le chapitre suivant, nous aborderons de façon
plus détaillée le fait que lorsque nous nous soumettons à l’autorité de
quelqu’un, nous lui donnons non seulement l’autorité de gouverner notre vie
physique et émotionnelle, mais aussi notre vie spirituelle.
Lorsque nous examinons la façon dont les relations ont pu nous affecter, nous
devons considérer la profondeur et le caractère de ces relations plus
minutieusement que leurs durées. Des relations longues peuvent parfois être
superficielles et n’avoir que peu d’influence sur nos vies. En revanche, une
relation de courte durée qui s’est produite dans des circonstances iniques et lors
d’une période de vulnérabilité peut parfois nous affecter durablement et avoir
des effets néfastes, même si nous avons pardonné à la personne responsable
depuis longtemps.

Les effets durables des relations

Alors que nous explorons l’impact des relations, passées et présentes, nous
découvrons combien elles peuvent nous empêcher de rentrer dans la plénitude
de notre marche avec Jésus. La plupart des chrétiens essaient de vivre une vie
sainte et juste jour après jour, mais beaucoup découvrent qu’ils n’ont pas été
capables de laisser réellement le passé derrière eux, en particulier dans le
domaine des relations. Lorsque nous exerçons notre ministère dans nos centres
Ellel, nous entendons souvent ce genre de commentaires:

"Je ne parviens pas à oublier mon ancienne petite amie"


"Même aujourd’hui, je suis incapable de prendre une décision sans avoir
consulté ma mère"
21
"Lorsque je pense à cet homme, je me mets à paniquer"
"Je déteste que l’on me dise que je ressemble à mon grand-père."
"Ses mots me hantent toujours"
"Je suis toujours attiré par le même style de personnes alors même que je sais
que ce n’est pas ce qu’il me faut"

Très souvent les mots que les gens utilisent révèlent un aspect de ce qui
les tient dans une forme de captivité. La liste établie ci-dessus nous montre que
des relations anciennes et passées peuvent continuer à avoir des conséquences
néfastes sur la vie des personnes aujourd’hui. En réalité, Jésus nous enseigne à
discerner ce qui se passe dans le cœur des gens en écoutant attentivement les
mots qu’ils emploient:

C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle (Matthieu 12:34)

L’une des façons la plus courante qui nous permette de reconnaître


qu’une relation ancienne ou présente exerce encore sur nous une forme de
captivité spirituelle est la peur. Lorsque des gens prennent conscience de leur
peur à l’égard d’une personne en particulier, il s’agit presque toujours d’un lien
inique dont l’origine doit être approfondie. Dieu nous a donnés l’émotion de la
peur, afin de nous alerter en cas de danger et non pour contrôler nos vies ou
nous submerger inlassablement.

Les relations justes s’apparentent au libre arbitre

Intéressons-nous à la notion du libre arbitre: il s’agit d’un cadeau de l’œuvre de


Dieu. Pourquoi Dieu aurait-il permis que l’être humain dispose de son libre
arbitre alors qu'il savait parfaitement que nous serions désobéissants? En vérité,
si nous ne disposons pas du libre arbitre, aucune relation ne présente le moindre
intérêt. Dieu avait prévu qu'il serait notre Père et que nous serions ses enfants.
Je me souviens de la joie débordante de mon jeune fils qui un jour vint me dire
qu’il voulait passer du temps avec moi, simplement afin d’être seul avec moi.
Je lui ai donc donné un petit travail à mes côtés afin de lui apprendre à
travailler, mais surtout afin que l’on puisse partager la joie d’être ensemble. Si
j’avais obligé mon fils à passer la journée entière à mes côtés, nous n’aurions
eu que peu de relation et très peu de joie durant cette journée. Je commence à
comprendre que lorsque nous choisissons de répondre à notre Père céleste, il
est réellement et simplement touché de notre désir de vouloir marcher avec lui.
Les robots seraient des amis bien ennuyeux, et ceci en dépit du caractère qu’on
leur attribue dans le film "La guerre des étoiles"!
22
Dieu a crée un univers merveilleux dont les lois physiques et
spirituelles participent à l’ordre entier de sa création. Le libre arbitre que Dieu
nous a accordé est situé au cœur de ses décisions, de façon à ce que nous
soyons libres de choisir ou non ses commandements, de porter beaucoup de
fruits et d’exposer sa gloire et sa présence au monde qui nous entoure. Au
moment où Dieu a créé l’homme et la femme, il les a bénis et leur a
recommandé de porter du fruit. Dans l’évangile de (Jean15:16), Jésus nous a
confirmé notre objectif:

Je vous ai choisis et établis afin que vous alliez et que vous portiez du fruit, et
que votre fruit demeure…

Mais nous avons le choix de dire non!


Dieu nous invite à obéir à ses commandements et ce faisant, il établit
les conséquences de nos choix de façon très claire. Tout comme Moïse l’a
expliqué aux Israélites, il s’agit d’un choix de vie et de mort.

Vois, je mets devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Car je te prescris
aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu et de marcher dans ses voies, et
d’observer ses commandements. (Deutéronome 30:15-16)

L’interaction de toutes relations doit être fondée sur le libre arbitre.


Bien sûr, les petits enfants auront besoin d'un peu de contrôle de façon à leur
permettre d’apprendre des conséquences de leurs actes. Ensuite, petit à petit ils
auront besoin d’être dégagés du contrôle parental afin de leur permettre de
s’aventurer dans la vie et de faire leurs propres choix. Jésus n’a jamais contrôlé
ses disciples. Ils ont toujours été libres de le suivre, ou non. Beaucoup l’ont
quitté lorsque son enseignement s’est avéré trop difficile. Les douze ont décidé
de demeurer avec lui bien que Jésus leur ait offert l’opportunité de le quitter.

Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? (Jean 6:67)

Jésus aussi avait le choix d’obéir aux instructions de son Père. Il a


choisi la voie douloureuse de la crucifixion au travers de l’amour librement
consenti.

Le Père m’aime parce que je donne ma vie afin de la reprendre. Personne ne


me l’ôte, mais je la donne de moi-même. (Jean 10:17-18)

Le principe du libre arbitre pour autant stupéfiant qu’il soit est au cœur
23
des pensées de Dieu. Toute relation qui passe outre ce principe aboutit à un
domaine spirituel de ténèbres et conduit à la contrainte et au désordre. Le
contrôle peut prendre diverses formes qui peuvent aller de la domination avérée
à la manipulation la plus subtile. Nous pouvons même utiliser nos émotions
afin de contrôler une autre personne en usant de sa compassion, de sa
culpabilité ou de ses peurs au travers de ce qui s’apparente souvent au chantage
émotionnel.
Quelle que soit la façon utilisée, le contrôle est contraire à la volonté de
Dieu et exerce une entrave spirituelle d’une personne sur une autre en affectant
la volonté de la personne contrôlée. Le contrôle peut subsister bien longtemps
après qu’une relation soit terminée et continuer à affecter l’aptitude d’une
personne à prendre librement une décision.
Lorsque le contrôle est pratiqué en recourant à des forces spirituelles
iniques, nous entrons dans une forme de sorcellerie semblable à celle souvent
évoquée dans l’histoire de Jézabel, qui en usurpant l’autorité de son mari, le roi
Achab connu pour sa faible personnalité, a exercé un contrôle redoutable tout
autour d’elle. Jéhu, qui a été désigné par Dieu afin d’exécuter son jugement à
l’égard de cette famille corrompue, s’est exclamé ainsi en s’adressant au fils de
Jezabel:

Est-ce la paix? tant que durent les prostitutions de Jézabel, ta mère, et la


multitude de ses sortilèges! (2Rois 9:22)

Le fait d’être liés par un tel niveau de contrôle nous attache très
solidement à celui qui en est la cause.
La sorcellerie symbolise l’exemple extrême du lien d’une personne
soumise au contrôle d’une autre, mais illustre simplement la puissance du lien
d’attache qui peut s’établir dans tout abus sévère survenu lors d’une relation.
Tentons de comprendre par quels moyens les relations peuvent nous garder
captifs.

Liés par des peurs injustifiées (injustes)

La peur est un moyen remarquable que Dieu a mis à notre disposition afin de
nous avertir du danger et de nous inciter à rechercher la sécurité. La toute
première mention de la peur apparaît lorsqu’Adam reconnaît qu’il est
spirituellement exposé à cause de sa désobéissance et qu’il découvre alors le
sentiment de peur. Il dit:

J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce-que je suis nu, alors
24
je me suis caché. (Genèse 3:10)

Adam et Eve ont tenté de se couvrir de feuilles, mais seules des peaux
de bêtes pouvaient leur apporter une protection adaptée. Le sentiment de peur
n’est pas destiné à nous envahir continuellement. Nous devons nous sentir de
nouveau en paix lorsque le danger s’est éloigné.
Toutefois, il arrive que des relations qui se sont déroulées en dehors
des limites que Dieu a établies suscitent un sentiment de peur ininterrompue
chez l’une ou l’autre des personnes. L’intimidation n’est rien d’autre que du
contrôle et de nombreuses personnes ont fait l’expérience de ce type de lien, en
particulier, de la part de celles qui exercent une certaine autorité sur leur vie.
Certains ont été confrontés à une manipulation sévère, d’autres ont souffert de
la part de parents abusifs qui ont contrôlé leur famille en faisant régner une
atmosphère de peur. Les enfants ne réalisent pas forcément que ce genre de
comportement est néfaste et pensent qu’il s’agit d’un comportement normal. Ce
n’est parfois que bien plus tard au cours de leur vie, qu’ils réalisent combien les
effets de ce comportement d’intimidation les ont affectés, et combien il peut
encore altérer leurs pensées et leurs décisions aujourd’hui. Il n’a jamais été
dans l’intention de Dieu de nous faire porter les peurs de quelqu’un d’autre.
Ces sentiments ont des conséquences néfastes tant émotionnellement que
physiquement. S’il y a eu dans le passé une personne qui nous a maintenus
dans la peur d’une façon ou d’une autre, le lien qui nous a liés à cette personne
peut perdurer aussi longtemps que nous n’aurons pas amené cette relation au
Seigneur et prié afin de nous en libérer. Le lien invisible qui nous attache à ces
personnes sera une entrave que Jésus seul pourra amener à la lumière afin de
nous restaurer. La parole de Dieu décrit ce lien spirituel en se référant à
l’ennemi qui au travers de relations diverses et inappropriées, contribue à nous
piéger. La Bible fait référence à un animal qui se fait ainsi prendre à un piège.
Un piège placé dans un trou de grillage est aussi un bon moyen d’attraper un
lapin sauvage et plus l’animal se débat, plus le nœud se resserre. Le Proverbe
29:25 nous dit que: La crainte des hommes tend un piège. Lorsque nous vivons
dans la crainte d’une personne, la fuite ne peut souvent venir que d’une main
tendue. Gloire à Dieu pour la main tendue de Jésus-Christ!
La peur a toujours été un moyen de contrôler la vie des personnes.
Dans le cas le plus extrême, nous voyons que les terroristes cherchent à
rançonner des nations en commettant des actes de violences et des atrocités. Le
royaume de ténèbres est gouverné par la peur. L’ennemi essaie de contrôler la
volonté des êtres humains en cherchant comment cultiver la peur. Nous
devrions tenter de nous interroger un instant: Avons-nous l’habitude de vivre
dans ces peurs inconscientes, en particulier, celles qui s’apparentent à nos
25
relations? Il y a une façon simple de repérer les peurs que nous éprouvons à
l’égard de certaines personnes et qui consiste à écouter les petites phrases que
nous répétons régulièrement comme par exemple: "Je donnerais n’importe quoi
pour avoir une vie tranquille." Cette phrase semble être une phrase bien
anodine. Pourtant lorsque j’ai parlé avec Patrick de sa relation avec sa femme,
il est apparu évident qu’au travers de cette simple phrase qu’il répétait souvent,
il était terrifié des sautes d’humeur de sa femme. Ses sautes d’humeur avaient
eu un effet désastreux sur la famille, et en particulier sur les enfants. Il devint
évident qu’il était lié par le fait qu’il devait toujours comme "marcher sur des
œufs" et se sentait prisonnier d’une atmosphère indicible dont l’origine était la
peur. Patrick aimait sa femme et leurs relations étaient plutôt bonnes, mais cet
esprit de contrôle qui les unissait l’un et l’autre était malsain.

Les liens issus des mauvais accords

Les accords qui unissent deux personnes symbolisent une force formidable
pour le meilleur ou pour le pire. Il s’agit d’un principe spirituel annoncé dans la
parole de Dieu et par lequel un bon accord annonce ce que Dieu a prévu de
faire:

Je vous dis encore, que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre, pour
demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon père qui est
dans les cieux. (Mathieu 18:19)

Le psaume 133 nous rappelle l’onction spirituelle qui demeure sur ceux
qui vivent dans une unité d’amour:

Voici qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble,
c’est comme l’huile, l’huile précieuse qui répandue sur la tête, descend sur la
barbe, sur la barbe d’Aaron car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction.

Malheureusement, les mauvais accords ont aussi de redoutables effets.


Ils s’apparentent parfois à une conspiration et ils maintiennent les participants
dans une attache très puissante. Lorsque des personnes ont conclu des pactes ou
fait des vœux de manière collective, elles sont liées de manière préjudiciable.
Les sociétés secrètes, les confréries secrètes et les activités rituelles établissent
des liens puissants sur leurs adeptes, non seulement au travers des mots
prononcés, mai aussi par le contrôle spirituel qui est exercé sur eux.

La parole de Dieu nous encourage à être soumis volontairement les uns


26
aux autres dans nos relations, et en réalité ce n’est qu’en donnant quelque chose
de nous-mêmes que nous pouvons établir de véritables relations. Dans l’épître
aux Ephésiens, 5:21, l’apôtre Paul nous exhorte à être soumis les uns aux
autres dans la crainte de Christ. Ce passage relatif à la "crainte de Christ"
concerne notre abandon à son autorité spirituelle. Il est important que le fait
d’être soumis les uns aux autres ou de s’impliquer dans une relation, se fasse
réellement dans un environnement spirituel sain et sécurisé, et jamais sous une
pression qui pourrait nous inciter à faire partie d’un groupe.
La pression des pairs est particulièrement forte parmi les jeunes pour
lesquels il est important d’appartenir à un groupe plutôt que de se différencier.
Ces pressions aboutissent parfois à des cercles de consommation de drogues,
des réunions sataniques, des pratiques sexuelles dangereuses, dont aucune ne
les laissera indemnes de liens aux conséquences plus ou moins étendues. La
couverture spirituelle sous laquelle ils s’exposent, n’est pas celle de Jésus mais
bel et bien celle de satan et des ténèbres.

Dieu avait prévu que l’accord le plus solide, conçu pour unir deux
personnes serait fondé sur l’engagement du mariage. Cette relation d’alliance
est une alliance sacrificielle qui unit vraiment un homme et une femme. En
dehors du mariage et de notre relation individuelle d’alliance avec Dieu, nous
ne devrions pas nous engager dans une relation de profonde intimité. Quoi qu’il
en soit, l’ennemi a toujours incité la nature humaine à avoir des relations qui
soient en dehors des limites et des barrières de sécurité que Dieu avait établies.

Les liens établis par les relations sexuelles nuisibles

Si nous parlons d’être unis à des personnes, nous ne pouvons pas éviter de
parler de sexualité! Malachie compare la désobéissance du peuple de Dieu à un
homme adultère et il avertit que l’adultère et la désobéissance ont tous deux des
conséquences spirituelles désastreuses: Prenez donc garde dans votre esprit
prévient-il et qu’aucun ne soit infidèle à la femme de sa jeunesse. (Malachie
2:15) De la même manière, Jérémie parlant de la part de Dieu déclare Quoique
j’aie répudié l’infidèle Israël à cause de tous ses adultères… (Jérémie 3:8)
Dieu nous déclare très clairement que le don de soi au travers d'une sexualité
pécheresse, s’apparente au fait de soumettre tout notre être à un acte de fausse
adoration. Les deux actes sont les actes de profonde soumission dans ce que
nous avons de plus intime. L’un concerne notre soumission à une personne,
l’autre concerne notre soumission à un dieu invisible. La Bible utilise le même
terme "connaître" pour décrire l’union sexuelle de deux êtres humains (Genèse
4:1): Et Adam connut Eve sa femme et elle conçut… (Version Segond), et
27
l’union spirituelle d’intimité d’un cœur à cœur qu'il désire établir avec nous.
(Jérémie 31:34) … car tous me connaîtront, du plus petit au plus grand dit
l’Eternel. Il n’existe pas d’autre moyen en dehors de l’acte sexuel, qui permette
à deux personnes de se connaître de façon aussi accomplie. C’est pourquoi, il
n’est pas surprenant qu’une telle intimité représente l’union du corps, de l’âme
et de l’esprit. Il devait toujours en être ainsi. Dieu souhaite que l’acte sexuel
dans le mariage soit le reflet de la relation d’intimité qu'il désire avoir avec
nous, comme l’apôtre Paul le développe dans l’épître aux (Ephésiens 5:31-32):
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa
femme, et les deux deviendront une même chair. Ce mystère est grand, je dis
cela par rapport à Christ et à l’église.
L’union sexuelle est la manifestation physique d’un lien spirituel
unissant deux personnes; il transcende le temps et le lieu. Si cette union
sexuelle a été inique (contraire à Dieu), le lien spirituel qui a uni les deux
personnes continuera, dans une certaine mesure, à les maintenir liées par les
conséquences malsaines de cette relation passée. Dans Proverbes 5:20-22,
l’auteur, le roi Salomon, avertit son fils de la façon suivante: Et pourquoi mon
fils serais-tu épris d’une étrangère, et embrasserais-tu le sein d’une inconnue?
Car les voies de l’homme sont devant les yeux de l’Eternel, qui observe tous
ses sentiers. Le méchant est pris par ses propres iniquités. Il est saisi par les
liens de son péché.

Nous étudierons plus longuement au chapitre 5 intitulé "les mauvais


liens" les situations relatives aux relations auxquelles Dieu ne consent pas, tels
les péchés d’ordre sexuel.

Résumé

Les relations sont le moyen par lequel nous communiquons avec Dieu et avec
tout être humain. Les relations que nous établissons tout au long de notre vie
comportent trois aspects: physiques, émotionnels et spirituels. Tous ces aspects
méritent d’être pris en compte lorsque nous considérons la durée et les effets de
nos relations passées. La manière dont une relation nous a affectés semble
fortement dépendre de notre degré de soumission au contrôle qu’elle exerçait
sur nous intentionnellement ou non.
La nature spirituelle d’une relation nous apporte la bénédiction ou la
malédiction, la liberté ou la captivité. Nous devons avoir conscience que nos
relations passées et présentes établissent un lien sur nous. Ceci est
particulièrement vrai lorsque nous avons du mal à nous dégager de personnes
envers lesquelles nous éprouvons toujours un sentiment de crainte ou des
28
sentiments déplaisants ou injustifiés.
Aujourd’hui encore, nous pouvons nous trouver malencontreusement
attachés à des personnes que nous avons connues dans le passé. Ce peut être
consécutif à un contrôle abusif, à de l’intimidation, à des accords iniques ou à
des activités sexuelles impies. Ces liens peuvent avoir encore aujourd’hui des
conséquences dommageables et déterminer à notre insu, nos modes de pensées
et la conséquence de nos choix.
Lorsqu’ils nous affectent, ces liens relationnels invisibles sont appelés
liens d’âmes iniques. Nous allons maintenant tenter de déterminer ce qu’est
précisément un lien d’âme.

29
Chapitre 3

A quoi ressemble un lien d’âme?

Le joug invisible des relations

Le joug invisible

Alors que ma femme Denise et moi étions en voyage en Australie il y a quelque


temps, nous avons eu le plaisir de visiter un parc à thème dans lequel était
reproduite la ville de Sydney à l’époque des premiers pionniers européens.
Parmi les nombreux éléments qui étaient représentés, se trouvait un chariot tiré
par des bœufs. Celui-ci permettait d’atteler huit bœufs attachés à un joug qui
était conçu à cet effet. Ce chariot promenait les visiteurs dans les rues de
Sydney.
Alors que j’observais les bœufs, je m’aperçus que le joug de bois les
tenait attachés ensemble d’une façon particulière; les bœufs savaient qu’ils
étaient attachés ensemble, mais ils ne pouvaient pas voir ce qui les attachait
ainsi! Cette image nous donne une bonne illustration de ce que représente un
lien d’âme. Il s’agit d’un lien qui nous unit à quelqu’un dans le domaine
spirituel et qui demeure caché. Cependant, ce lien peut affecter sévèrement nos
vies et ce, jusque dans les moindres décisions et orientations que nous prenons.

Quant nous exerçons le ministère dans nos centres Ellel, nous


entendons fréquemment des gens nous dire ceci: "Je ne sais pas pourquoi, mais
je ne parviens pas à prendre une décision sans me sentir angoissé à l’idée de ce
que dirait ma mère." Ce genre de réflexion est normal de la part d’un jeune
enfant mais pas de la part d’un adulte.
Ce qu’ils exposent par ces termes, caractérise un joug inique qui les
relie à leur mère, celle-ci continuant d’exercer un contrôle sur les choix de leur
vie d’adulte. Nous avons là, l’exemple d’un lien d’âme existant entre une mère
et son enfant devenu adulte. Dans ce cas, la volonté de l’enfant même quand il
est adulte, est toujours liée à la volonté de sa mère, alors même qu’ils vivent
loin l’un de l’autre.
31
Une relation juste et conforme à la volonté divine entre un fils ou une
fille adultes et un parent, peut tout à fait inclure la demande d’une opinion
avisée et les parents ne devraient jamais cesser de prier pour leurs enfants.
Toutefois, l’exercice d’un contrôle ininterrompu, même si celui-ci est subtil, ne
fera jamais partie du plan de Dieu. Il est impressionnant de voir combien de
chrétiens adultes, vivent toujours dans une certaine mesure, et inconsciemment,
dans la peur d’un ou de l’autre de leurs parents. Si nous avons un lien comme
celui-ci dans nos vies, il nous tiendra évidemment éloignés de ce que Dieu a
prévu de mieux pour notre destinée et pourra causer angoisse et trouble à tout
notre être.
C’est pour cette raison qu’une juste et légitime séparation est si
importante au moment du mariage. Ceci représente beaucoup plus que le fait de
partir, de quitter physiquement sa famille et de former une autre union.
Cependant, pour les parents désireux de diriger la vie de leurs enfants, le
mariage de leur fils ou de leur fille devrait être l’occasion d’une libération
spirituelle claire, conduisant à la liberté d'accéder à une nouvelle relation.
Celle-ci devant être totalement dissociée de toute possibilité de contrôle
ultérieur.
Lorsque cette libération n’a pas eu lieu, il peut subsister un mauvais
lien d’âme entre le parent et l’enfant, qui peut affecter sérieusement la relation
du nouveau mariage.
Les histoires qui concernent les belles-mères difficiles et leurs
intrusions dans les vies des nouveaux mariés ne sont pas vraiment des
plaisanteries, mais bel et bien des histoires de jougs pesants!

Qui est le maître du joug?

Pendant que nous étudions la nature spirituelle des liens qui nous unissent dans
ces relations et la façon dont nos vies sont régies par ces liens, nous devons
nous interroger et identifier celui qui est aux commandes du joug qui nous lie à
quelqu’un. Lorsqu’une bonne relation scelle deux personnes, nous pouvons
dire qu’il est question d’un joug facile à porter qui est placé sous l’autorité de
Jésus. Il est intéressant de constater que Jésus nous encourage à porter son joug
et à le laisser diriger nos vies, ce qui inclut aussi nos relations:

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et
humble de cœur; et vous trouverez le repos pour vos âmes. (Matthieu 11:27)

Cependant, s’il s’agit d’une relation inique, le joug invisible est entre
les mains du conducteur, qui est un ennemi de nos âmes. Celui-ci prendra
32
l’entière liberté de l'occasion qui lui sera donnée pour manipuler tous ces liens
au moyen de son joug, afin de les orienter vers des ténèbres et un désordre
encore plus grands. Le joug servira simplement le moyen d’exercer une
mauvaise autorité. L’ennemi ne se soucie absolument pas du bien-être de ceux
qui sont attachés ensemble.
Un joug équilibré qui est placé entre deux bœufs et qui est tenu par les
mains bienveillantes du conducteur, ne malmène pas les bêtes et contribue à les
faire avancer ensemble de façon harmonieuse. En réalité, cela permet à chaque
animal de contribuer à la tâche dans la sécurité et la liberté. En revanche, un
joug déséquilibré placé dans les mains d’un conducteur agressif, tirant et
meurtrissant les bœufs, causera du trouble au sein de l’équipage et pourra
blesser le cou de l’animal à chaque pression.
Paul encourage les chrétiens de Corinthe à faire attention à la nature de
leurs relations avec les autres. Il les avertit du danger qu’il y a à s’unir à une
personne dans une relation déséquilibrée sans foi ni loi et sur laquelle règnent
les ténèbres:

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y
a-t-il entre la justice et l’iniquité? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et
les ténèbres? (2 Corinthiens 6:14)

Nous ne pouvons pas voir un lien d’âme à l’œil nu mais il nous est
peut-être plus facile de le concevoir par la façon dont il tiraille nos vies. De la
même façon que le joug unit deux bœufs, le lien qui unit notre âme à l’âme
d’une autre personne est situé dans le domaine spirituel. Et comme il est établi
dans le domaine spirituel, il n’est limité ni dans le temps, ni dans l’espace.
Au travers de la seigneurie de Jésus-Christ, nous pouvons être profondément
liés à d’autres croyants que nous n’avons pas vus depuis des années et qui
vivent loin de nous. Ces liens devraient être des liens d’âmes justes, (au sens
divin). Malheureusement, nous pouvons encore à ce jour être profondément
affectés par une ancienne relation qui a été abusive et oppressive. Cette relation
peut encore avoir sur nous une entrave solide qui affecte nos pensées et nos
façons de réagir. Ceci est l’illustration d’un lien d’âme inique.
La bonne nouvelle dans tout ceci est que Dieu peut toujours voir les
jougs iniques qui sont posés sur le dos de ses enfants. Lorsque nous acceptons
la vérité qu'il nous a révélée, que nous choisissons d’accepter son autorité et sa
couverture sur nos vies et nos relations, les liens qui nous endommagent
peuvent être brisés et un espace de liberté peut être trouvé. Dieu, au travers du
prophète Ezéchiel nous a promis ceci:

33
… ils sauront que je suis l’Eternel quand je briserai les liens de leur joug, et
que je les délivrerai de la main de ceux qui les asservissaient. (Ezéchiel 34:27)

Dans la parole de Dieu, le joug est fréquemment associé à l’oppression


physique et au contrôle spirituel qui sont exercés sur des personnes par le
moyen d’un gouvernement illicite. Toutefois, Dieu est parfaitement apte à nous
délivrer de toutes nos sortes de joug comme il le déclare par le prophète
Nahum:

Je briserai maintenant son joug de dessus toi, et je romprai tes liens.


(Nahum1:13)

De quoi sommes-nous faits – qu’est-ce que notre âme?

Notre âme représente la partie de nous que l’Eternel Dieu a créée en reliant
notre être spirituel à notre être physique. La Genèse nous dit ceci:

L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses


narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante. (Genèse 2:8)

Notre âme est le reflet de ce que nous sommes. C’est par elle que nous
établissons le contact avec les autres. C’est par notre âme que nous pensons,
que nous prenons nos décisions et réagissons en fonction des circonstances de
la vie. Notre corps physique est directement dirigé par les émotions, les pensées
et les choix de notre âme.
Notre âme a été créée pour être gouvernée par l’Esprit de Dieu au
moment où il a soufflé dans notre esprit humain. C’est par ce moyen que Dieu
avait prévu de nous permettre de le connaître de façon intime et de savoir ce
qu’étaient ses directives pour nos vies. Dans le livre 32 de Job au verset 8, il est
dit ceci:

Mais en réalité, dans l’homme c’est l’Esprit, le souffle du Tout Puissant qui
donne l’intelligence.

Mais Dieu a donné à chacun un libre arbitre afin de choisir de quelle


personne nous prendrions nos instructions. Malheureusement depuis la période
du jardin d’Eden, les êtres humains ont désobéi aux commandements de Dieu
et ont préféré choisir les directives du monde et le leader spirituel de celui-ci.
Jésus-Christ est la seule personne, qui, ayant marché sur cette terre, n’a jamais
soumis son âme au contrôle de l’ennemi. A l’approche de l’heure de sa mort, il
34
a dit à ses disciples:
Je ne parlerai plus guère avec vous, car le prince du monde vient. Il n’a rien en
moi. (Jean 14:30)

La bataille pour la gouvernance de notre âme

Lorsque nous suivons délibérément ou non, la façon d’agir du monde dans le


domaine de nos relations, nous donnons à l’ennemi et au royaume des ténèbres
le pouvoir spirituel de gouverner. Nous sommes alors liés par des processus qui
nous entraînent à la dérive et nous éloignent de la plénitude de la connaissance
de Dieu. Nous pouvons alors nous retrouver entravés comme des esclaves.
Alors que, par contraste, lorsque l’Esprit de Dieu gouverne nos vies et nos
relations, nous jouissons de la paix, de la liberté et de la bénédiction d’être ses
enfants. Dans l’épître aux Galates, Paul déclare:

Ainsi, tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la
grâce de Dieu. (Galates 4:7)

Comme chrétiens, nous recevons la vie de Christ dans notre esprit


humain, et nous pouvons de nouveau connaître la voix de Dieu. Toutefois, la
voix de l’ennemi a encore un certain degré d’accès à notre âme et il souhaite
exercer une autorité spirituelle sur nous s’il le peut. Sans aucun doute, nous
pouvons dire qu’il y a une bataille pour nos âmes, mais nous devons réaliser
que le choix de celui que nous voulons voir régner sur nos opinions, nos
comportements et nos relations nous appartient exclusivement. Paul supplie les
Galates d’être prudents et leur recommande de ne pas se laisser aller, afin de ne
pas être dominés par le royaume des ténèbres en se conformant à la manière
d’agir du monde.

Mais à présent que vous avez connu Dieu ou plutôt que vous avez été connus
de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres principes
élémentaires auxquels vous voulez vous asservir encore? Vous observez les
jours, les mois, les temps et les années! (Galates 5: 9-10)

Le choix de celui que vous voulez avoir pour maître de votre vie est
votre décision. Nous pouvons choisir de suivre ce que dit Dieu ou ce que dit le
monde à propos des diverses relations que nous avons eues.

Une allée de passage dans la lumière ou un tunnel dans l’obscurité

35
Le fait d’être attaché à une personne par une relation inique nous rend
spirituellement vulnérables. Un lien d’âme inique qui subsiste dans les ténèbres
spirituelles, donne à l’ennemi l’opportunité d’influencer nos vies au travers du
lien caché qui a été établi avec l’autre personne. Nous sommes susceptibles
d’être affectés par toute souillure spirituelle existant dans sa vie aussi
longtemps que le lien inique demeure. Il peut subsister des éléments dont
certains aspects demeurent encore dans les ténèbres, même dans une relation
foncièrement bonne.
Pendant que j’écrivais ces lignes, le Seigneur m’a donné l’image de
deux maisons exposées en plein soleil. Elles étaient reliées par un passage
commun dans lequel l’un ou l’autre des habitants de ces maisons pouvait
s’engager et rendre visite aux habitants de la maison voisine. Bien sûr, il était
nécessaire de frapper poliment à la porte avant d’être invité à entrer dans la
maison du voisin. Les personnes des deux maisons se rendaient visite de façon
amicale. Mais, dans l’une des maisons, il y avait des rats qui avaient envie de
se rendre dans la maison voisine. Ils avaient creusé un tunnel souterrain et
avaient trouvé un petit trou dans le plancher de la cave par lequel ils pouvaient
pénétrer dans l’autre maison quand ils en avaient envie. Ils ont causé beaucoup
de dégâts dans cette maison mais personne n’a compris comment ils étaient
parvenus à s’introduire. Le tunnel leur donnait un accès caché permanent à la
maison. Ces maisons représentent la vie de deux personnes engagées dans une
relation l’une avec l’autre, avec tous les bons et les mauvais aspects de celle-ci.
Elles sont reliées l’une à l’autre à la fois par l’allée de passage dans la lumière
et par le tunnel situé dans l’obscurité.
L’auteur de l’épître aux Ephésiens décrit quelques- unes des mauvaises
relations qui existaient alors entre les croyants et explique comment celles-ci
pouvaient affecter leurs vies spirituelles:

Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces
choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. N’ayez donc
aucune part avec eux.! Marchez comme des enfants de lumière. (Ephésiens 5:6-
8)

Il y a plusieurs années l’un des groupes Ellel priait pour un homme qui
se débattait dans son ministère. Il confessa au Seigneur un grand nombre des
relations sexuelles qu’il avait eues avant qu’il ne devienne chrétien. Au fur et à
mesure que Dieu lui remémorait ses mauvaises relations, il se repentait
véritablement et renonçait à tout lien d’âme inique avec ses partenaires. Tout à
coup, alors qu’il exposait le nom spécifique d’une personne devant le Seigneur,
il réalisa qu’un esprit mauvais sortait de sa bouche en déclarant: "tu ne peux
36
pas avoir celle-là!" Il se souvint alors que cette femme était toujours vêtue de
noir et qu’elle pratiquait la sorcellerie. Clairement dans ce cas précis, le tunnel
des ténèbres était toujours utilisé par un pouvoir démoniaque alors même que la
relation était terminée depuis de nombreuses années.
Pendant que cet homme invitait le Seigneur à le purifier, le lien inique
fut rompu, l’esprit mauvais fut expulsé et le tunnel des ténèbres coupé de façon
définitive. Les démons sont confinés dans le royaume spirituel des ténèbres et
ils peuvent utiliser l’obscurité d’un lien d’âme inique pour donner ainsi à
l’ennemi, la possibilité de garder son autorité dans la vie d’une personne. Nous
approfondirons les implications démoniaques au travers des liens d’âmes
iniques dans un autre chapitre.
Bienheureusement, cet homme fut libéré de ce lien d’âme inique, mais
cet épisode fut pour chaque personne qui se trouvait alors impliquée dans ce
ministère de prières, un rappel à l’ordre quant à l’influence et les conséquences
des mauvais liens d’âmes. Dans ce cas particulier, le pasteur avait été fortement
affecté dans sa marche avec Jésus. Lorsqu’il s’adresse à la jeune Eglise de
Corinthe, Paul l’avertit de cette façon:

Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec
elle? Car, il est dit, les deux deviendront une seule chair. Mais celui qui
s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. (1Corinthiens 6:16-17)

Comme chrétiens, nous devons choisir quel royaume spirituel nous


voulons pour gouverner chacune des relations de nos vies. Le lien invisible que
nous établissons avec une personne a le pouvoir soit de nous fortifier, soit de
nous détruire. Ces liens qui sont établis dans le royaume spirituel ne sont pas
limités dans le temps. Ainsi nous pouvons être affectés aujourd’hui par des
liens avec des personnes que nous n’avons pas vues depuis des années.
Cependant, la formidable nouvelle est que la seigneurie de Jésus et de son
Royaume peut être établie sur toutes les parties de nos vies passées et
présentes. Ceci se produit au fur et à mesure que le Saint-Esprit nous aide à
comprendre la nécessité d’apporter chaque aspect de nos vies dans la lumière et
la liberté. Le Saint-Esprit veut nous ouvrir les yeux.
Afin que tu leur ouvres les yeux et qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de
la puissance de satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent par la foi en moi, le pardon
des péchés et l’héritage avec les sanctifiés. (Actes 26:18)

Les liens d’âmes et les liens générationnels

Il est nécessaire de passer un moment à comprendre la différence entre ces


37
deux expressions importantes: le lien d’âme et le lien générationnel. Dans un
autre livre de cette même série, nous explorerons en détails la signification d’un
autre principe spirituel, afin de comprendre en particulier que la sainteté de nos
ancêtres ou à l’inverse leurs iniquités, peuvent affecter nos vies.
La réalité de la voie de passage du parcours de l’héritage spirituel est
une loi fondamentale que Dieu avait établie afin d’être pour nous une voie de
bénédictions. Malheureusement, la désobéissance des êtres humains a signifié
que ce parcours pouvait apporter des malédictions plutôt que des bénédictions.
Lorsque Dieu a donné les Dix Commandements par l’intermédiaire de Moïse il
a déclaré ceci:

Tu ne te prosterneras pas devant elles (les idoles), et tu ne les serviras point


car moi, l’Eternel ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit l’iniquité des
pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux
qui me haïssent, et qui fait miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui
m’aiment et qui gardent mes commandements. (Exode 20: 5-6)

Cette loi fondamentale subsiste toujours bien que Dieu nous ait donné
un nouveau commandement destiné à faire face à cette malédiction. Lorsque
nous avons été affectés par le comportement pécheur de nos ancêtres, nous
pouvons nous en libérer à la fois au travers de notre soumission et de celle de
notre héritage, à l’autorité de Jésus qui a maintenant accompli toute la loi de
Dieu pour nous.

Cette voie de passage de notre héritage spirituel qui peut véhiculer


l’iniquité (difformité spirituelle), dans nos vies est appelée "lien générationnel".
Elle nous relie à l’iniquité de nos ancêtres sur trois, voire quatre générations
avec lesquelles nous pouvons n’avoir eu aucune relation. Les liens
générationnels sont enlevés par la reconnaissance et le pardon aux membres de
notre famille et par le fait de s’approprier la purification que Jésus seul, est
venu nous apporter. Vous pouvez vous référer au livre intitulé: "Iniquités
générationnelles"1 si vous souhaitez avoir des informations plus complètes sur
ce sujet.
En conclusion, nous pouvons dire que la différence entre un lien
générationnel et un lien d’âme se résume ainsi: un lien générationnel est une
voie de passage par laquelle l’héritage spirituel apporte soit la piété, soit
l’iniquité de trois, voire quatre générations de notre lignée d’ancêtres. Un lien
d’âme est un lien spirituel qui été établi par chacun d’entre nous au travers de

1
Nous espérons avoir bientôt ce livre disponible en français. (N.d.t.)
38
relations directes qui nous tiennent liés, soit avec des liens d’amour bons et
saints, soit avec des liens iniques des ténèbres spirituelles et de captivité.

Résumé

Nous avons examiné attentivement ce que représente un lien d’âme. Etant


donné que nous parlons d’un lien spirituel invisible, il est plus facile de décrire
les effets du lien d’âme que de décrire le lien d’âme lui-même. Deux bœufs
avançant sous un même joug ne voient pas le poids de la contrainte qui est posé
sur leurs cous mais ressentent les tiraillements de l’autre animal lorsque que le
conducteur qui les dirige change de direction. La Bible compare souvent le rôle
spirituel oppressif qui gouverne la vie d’une personne à un joug posé sur son
cou.
Un lien d’âme a parfois été décrit comme une corde invisible qui relie
des personnes qui se sont connues. Les mèches d’un lien d’âme sont soit
bonnes soit mauvaises, justes ou iniques, gouvernées par le Saint-Esprit ou
gouvernées par le royaume spirituel des ténèbres. Les liens d’âmes font partie
de la création de Dieu. Ils étaient destinés à être un lien d’unité fondé sur
l’amour, qui nous permette d’être unis par une même pensée les uns avec les
autres quand nous nous abandonnons aux directives de Dieu.
L’ennemi de nos âmes, satan, n’a qu’un seul objectif, qui est celui de
tordre la justice et la perfection de la création de Dieu. Lorsqu’une personne est
sortie de la protection de Dieu au cours de ses relations, les liens invisibles
persistent et deviennent un espace d’obscurité et de captivité dans les mains de
l’ennemi.

Nous allons maintenant aborder l’aspect de ces liens dans les relations
et considérer dans le détail ce que représente un bon lien et ce que représente
un mauvais lien.

39
Chapitre 4

Les bons liens

Un lien d’amour

Les bons liens accompagnent les relations justes

Les relations telles que Dieu les définit, sont complètement différentes de la
plupart des relations que nous avons dans ce monde. Nous avons été créés pour
avoir des relations avec les autres, afin au moins, dans une moindre mesure, de
nous permettre de démontrer le caractère de Dieu. La Trinité que représente la
divinité de Dieu nous témoigne de ce qu’est la véritable relation, exprimée par
l’amour et la juste soumission, alors même qu’il existe une parfaite égalité
entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Cet exemple a été démontré pour nous
par Jésus-Christ, qui …existant en forme de Dieu, il n’a point regardé son
égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s’est dépouillé lui-
même, en prenant une forme de serviteur… (Philippiens 2:5-7)
L’essence même de la vie dans le Corps du Christ est incarnée dans le
fait d’être soumis et reliés de façon harmonieuse à ceux qui nous entourent.
C’est de cette façon que nous pouvons exprimer les uns à l’égard des autres
l’identité de Dieu dans un espace de liberté en Christ. Rendez ma joie parfaite",
nous dit l’apôtre Paul "ayant un même sentiment, un même amour, une même
âme, une même pensée. (Philippiens 2:2)
Tout ceci est l’idéal! Cependant dans le quotidien, que signifie
vraiment une bonne et juste relation? Tentons d’explorer ce que Dieu avait
prévu pour nos vies alors que nous cheminons les uns avec les autres. Nous
allons aborder quelques principes avec lesquels Dieu avait l’intention de nous
bénir. Ces principes représentent sans doute un défi au regard des expériences
de la plupart d’entre nous. Mais nous devons comprendre ce que Dieu entend
par bonnes relations, de façon à comprendre ce qui s’est mal passé dans nos
vies et qui nous a causés du tort.

41
Que représente une bonne relation selon Dieu, et qu’elle est la réalité
de la vie?

Premier principe: Dieu nous a demandés de nous aimer les uns les autres
et de le faire sans condition.

Il faut admettre qu’il est difficile de commencer avec ce principe! Cette


vérité radicale que Jésus expose à ses disciples à propos des relations, les
amène à reconsidérer entièrement leur mode de pensée. Il ne s’agissait plus
seulement d’être agréable les uns envers les autres mais en fait de concevoir en
d’autres termes, nos rapports à ceux que nous aimons et à ceux que nous
n’aimons pas. En plus d’aimer ceux que nous aimons, Jésus enseigna à ses
disciples d’"aimer leurs ennemis et de leur vouloir du bien" (Luc 6:35). A
l’opposé de l’amour inconditionnel, se trouve l’amour conditionnel qui nous
incite à dire: "Je t’aimerai si tu m’es agréable." Cette attitude illustre en réalité
le principe d’un mauvais lien de contrôle au sein d’une relation.
Bien entendu, le fait de s’aimer les uns les autres de façon
inconditionnelle ne signifie pas de fermer les yeux sur les péchés des uns et des
autres. Nous avons tous besoin de la discipline des limites posées par Dieu dans
nos vies. Mais Dieu a formé nos cœurs de façon à ce qu’ils soient soignés et
nourris par une acceptation inconditionnelle, en particulier de la part de ceux
qui nous entourent. Ceci devait nous permettre de grandir et de rentrer dans la
destinée que Dieu avait pour nous, et non d’être liés à l’opinion des autres.

Deuxième principe: Nous devons nous vouloir du bien, les uns les autres.

Par amour fraternel, soyez plein d’affection les uns pour les autres, par
honneur, usez de prévenance réciproque. (Romain 12:10)

Il nous est demandé de nous voir les uns les autres comme Dieu nous
voit lui-même, merveilleusement créés par ses mains divines. Lorsque nous
traitons les autres personnes de façon négligente, nous exprimons en réalité
quelque chose de dévalorisant à leur égard. La meilleure façon d’abuser d’une
personne verbalement serait de lui dire par exemple: "Je te considère comme
étant de moindre importance que moi. En conséquences, je te traite comme bon
me semble". C’est là un exemple de contrôle exercé sur autrui.

Une relation juste selon le principe divin signifie qu’il nous faut rester
dans les bonnes limites de cette relation. C’est pourquoi le niveau de confiance
et d’intimité qui est approprié dans une relation de couple est complètement
42
différent de celui que nous avons avec un collègue de travail. Prendre soin
d’une personne implique de la considérer avec respect et attention et non
d’outrepasser les limites d’intimité et de familiarité que sont les bonnes
distances à observer dans ce genre de contexte. Le fait de flirter est approprié
uniquement dans le cadre du mariage, avec son propre conjoint, et non pas avec
celui/celle de l'autre! Le fait de considérer toute personne avec respect signifie
d’honorer chacune d’elle, conformément à ce que Dieu avait prévu au moment
où il l’a créée. Dieu ne nous demande pas de nous flatter hypocritement les uns
les autres. En revanche, lorsque nous nous valorisons sincèrement les uns les
autres, nous nous affermissons dans la confiance et l’estime personnelle. Ceci
contribue à libérer en nous-mêmes, le potentiel que Dieu nous a donné pour
rentrer dans le plan et le dessein qu'il a prévus pour chacun de nous.

Troisième principe: Nous sommes appelés à nous édifier les uns les autres.

C’est pourquoi, exhortez-vous réciproquement les uns les autres, et édifiez-


vous les uns les autres comme en réalité vous le faites. (1Thessaloniciens 5:11)

Nous sommes appelés à nous édifier les uns les autres. Que signifie le
fait de s’édifier? Cela signifie que nous devons nous "construire les uns les
autres". Un édifice est quelque chose qui a été bâti. Tout au long de notre vie,
particulièrement lorsque nous étions enfants, nous étions destinés à grandir
solidement, à la fois physiquement et spirituellement. Dieu avait choisi chacun
de nous en particulier, afin que progressivement nous manifestions la
remarquable splendeur de son caractère et de son essence. Jean-Baptiste avait
une mission précise et devait préparer la venue de Jésus, et la parole de Dieu
nous informe de la façon dont Dieu l’a formé pour l’amener à accomplir cette
mission. Or, l’enfant croissait et se fortifiait dans l’esprit (Luc 1:80). Lorsque
nous nous détruisons par des paroles de découragement ou par des mots ou des
attitudes de désapprobation, nous envoyons des signes qui s’apparentent à ceci:
"Je vais restreindre ta construction personnelle de façon à ce que tu te
conformes à mes attentes." Cette attitude est une relation de contrôle.
Lorsqu’un enfant tente de s’exprimer par un dessin incompréhensible et reçoit
une appréciation manifeste de la part de ses parents qui par exemple,
accrochent le dessin au mur, l’identité de cet enfant est nourrie et fortifiée en
esprit. Dieu désire que nous sachions qu’au travers de notre relation avec lui et
avec les autres, il nous apprécie premièrement pour ce que nous sommes plutôt
que pour ce que nous faisons.

43
Quatrième principe: Nous devons nous pardonner les uns les autres.

La réalité de la vie nous amène à constater que nous n’avons pas


toujours été traités de la façon dont Dieu le souhaitait. C’est au travers du rejet,
de l’abus et de la désapprobation, que beaucoup d’entre nous ont été contrôlés
par des personnes qui n’étaient préoccupées que par le fait de satisfaire ou de
servir leurs propres intérêts. Ce principe du pardon dans les relations est un
ordre de Jésus. C’est le moyen qui nous est offert pour répondre à la réalité des
blessures que les autres nous ont faites. Quel que soit le degré des souffrances
que nous avons subies, il nous est possible de trouver un espace de liberté dans
nos rapports avec ces personnes, au travers du principe glorieux du pardon.
Dieu nous a montrés que si nous voulions marcher dans la liberté, le
pardon devait devenir notre style de vie dans ce monde déchu. Le pardon ne
consiste pas à nier le mauvais comportement d’une personne mais il nous libère
du lien établi par une relation blessée. En effet, ce lien peut subsister si nous
continuons à considérer que telle ou telle personne a une dette envers nous. Le
pardon peut sembler être un signe de faiblesse à l’égard de ceux qui ont eu un
effet dévastateur sur nos vies, pourtant sa conséquence est si surprenante que
Jésus en a fait un commandement clair. Il a recommandé à ses disciples de le
mettre en pratique quotidiennement dans toutes leurs relations.

Lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose
contre quelqu’un pardonnez… (Marc 11:25)

Le pardon est un principe fondamental du Royaume de Dieu qui nous


permet de garder et de restaurer la liberté dans les relations que nous avons sur
terre les uns avec les autres. Ceci est au centre de la relation que nous avons
avec Dieu. Nous n’aurions aucune part dans la famille de Dieu si Jésus ne nous
avait pas témoigné du pardon de Dieu à l’égard de l’humanité, alors qu'il était
pendu au bois de la Croix. Le fait d’avoir une attitude de cœur remplie de
pardon à l’égard des autres représente la clé du pardon de Dieu, et elle nous
apporte sa plénitude et sa liberté pour nos vies:

Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi, nous pardonnons à ceux qui
nous ont offensés. (Matthieu 6:12)

Ces principes fondamentaux de toute relation sont démontrés par notre


attitude à l’égard des autres. La façon la plus ferme qui nous soit donnée de
bénir ou de maudire une personne réside dans les mots que nous utilisons et
que nous lui adressons.
44
Dans son épître l’apôtre Jacques écrit:

De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas qu’il


en soit ainsi parmi vous mes frères. (Jacques 3:10)

Les mots prononcés avec conviction apportent la vie à celui qui les
entend. De la même façon les mots funestes peuvent provoquer des dommages
comme nous l’indique l’auteur du livre des proverbes:

"La langue douce est un arbre de vie, mais la langue perverse brise l’âme."
(Proverbes 15:4)

Nous pouvons nous sentir très affectés par de simples mots durs prononcés par
une personne en laquelle nous avons confiance. Dans certains cas, ce qui nous
affecte, ce ne sont pas tant les mots prononcés que le pouvoir invisible qui est
caché derrière.

Ils ont la langue tendue comme un arc et lancent le mensonge… (Jérémie 9:4)

Leur langue est un trait meurtrier, ils ne disent que des mensonges (Jérémie
9:8)

Lorsqu’une relation est inique, elle peut exercer sur nous un contrôle
qui a le pouvoir de nous altérer. Lorsqu’une relation est juste, elle produit un
lien qui protège et nourrit à la fois l’âme et l’esprit. L’épître trois des
Colossiens illustre parfaitement ce que représente tout bon lien:

Mais par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de l’amour qui est le lien de la
perfection. (Colossiens 3:14)

Les liens familiaux

Comme je l’ai déjà indiqué, Dieu avait prévu que le lien le plus profond serait
établi entre un mari et sa femme dans le contexte sécurisant du serment du
mariage. Le mariage est à l’image de l’engagement divin que Dieu a établi avec
la race humaine. Jésus a confirmé ce que Dieu avait prévu en utilisant le terme
une seule chair (Matthieu 19:5). Cela signifie que l’intimité physique et
spirituelle lie littéralement les vies de l’homme et de la femme. Ce lien fort est
ainsi placé sous la couverture de Dieu et offre un environnement sécurisant
pour la protection du couple lui-même et pour celle des enfants.
45
Le juste lien d’âme existant entre un homme et sa femme permet de développer
une unité de cœur et d’intérêt pour accomplir l’objectif de Dieu. Le fait d’être
en accord avec les plans de Dieu est un principe spirituel puissant qui permet
d’avancer dans les plans de Dieu et dans ceux de toute la famille, comme Jésus
l’a promis:

Si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose
quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.
(Matthieu 18:19)

Le juste lien d’unité qui est établi au sein d’une famille représente une
ligne de défense très importante face à l’œuvre de destruction de l’ennemi. Une
relation authentique signifiera toujours que les époux doivent se soumettre
volontairement l’un à l’autre. Dieu nous indique clairement la façon par
laquelle il souhaite voir les familles s’organiser. Paul nous dit ainsi:

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur. Maris, que chacun
aime sa femme comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle.
(Ephésiens 5:22-25)

Quoique la femme soit absolument l’égale de l’homme devant Dieu, il


est demandé à la femme de donner à son mari l’autorité finale de la famille.
Aucun navire ne pourra naviguer en sécurité sur les flots, s’il y a deux
timoniers et que chacun d’entre eux tire le gouvernail dans une direction
opposée. Cependant, il est demandé au mari de se donner d’une façon
sacrificielle à sa femme dans son rôle de chef de famille. Il est demandé aux
enfants d’être soumis à l’autorité de leurs parents. Les bons liens qui unissent
les petits enfants à leurs parents devraient être forts, de façon à pourvoir à la
fois à l’éducation et à la protection qui leur est nécessaire, pour
progressivement découvrir leurs propres personnalités, et la façon dont ils vont
appréhender le monde qui les entoure. Je me souviens avoir vu une photo de
moi me représentant tout jeune enfant. Je portais alors un petit harnais avec des
rennes que ma mère tenait lorsque je marchais avec elle sur les trottoirs afin de
m’éviter de traverser les routes. Cette photo illustre parfaitement le contrôle
bienveillant que ma mère exerçait sur mes décisions alors que je faisais
l’apprentissage des choses qui m’entouraient, de celles qui ne présentaient
aucun danger et de celles qui m’auraient exposé. Ma volonté était liée à celle de
ma mère qui me guidait à une période de ma vie où mon immaturité m’aurait
conduit au danger. Les liens d’âmes bons et justes existent entre les membres
d’une même famille lorsque chaque membre se soumet par ordre croissant à ce
46
que Dieu a instauré pour lui. Dieu savait parfaitement qu’après la chute le
monde serait spirituellement hostile et donnerait ainsi à l’ennemi le droit (par la
désobéissance de l’homme) d’exercer son autorité et son pouvoir. C’est
pourquoi Dieu avait décidé que le lieu de sécurité serait la cellule familiale où
chaque membre serait relié l’un à l’autre et jouirait ainsi de la protection du
groupe.

On utilise parfois l’expression: "la sécurité découle du nombre", mais


en réalité la sécurité au sein d’un groupe procède du fait que chacun des
membres remplit sa fonction à une place impartie et dans un ordre graduel.
L’ennemi a plus de difficulté à atteindre les personnes qui avancent dans une
structure établie selon les principes divins. Les animaux prédateurs essaieront
toujours de diviser les hordes afin de capturer les animaux isolés. Cette tactique
est l’une des stratégies favorites de l’ennemi.

Votre adversaire le diable, rôde, comme un lion rugissant, cherchant qui il


pourrait bien dévorer. (1 Pierre 5:8)

Bien entendu, alors que la famille progresse, les enfants apprennent à


faire leurs propres choix au fur et à mesure qu’ils prennent leurs propres
décisions. Les rennes doivent tomber et les enfants doivent apprendre à
assumer les conséquences de leurs décisions. Lorsque les enfants quittent la
maison, la libération doit être complète et ils ne doivent plus être soumis à une
forme quelconque de contrôle. Seuls doivent subsister les liens profonds de
l’amour et ceux de l’attention, qui ne devraient jamais varier. Les relations du
Royaume s’apparentent toujours au fait de donner et non à celui de recevoir. Le
fait de donner de soi-même nous rend parfois vulnérables au point de céder un
peu de notre âme.
Malheureusement, au cours de notre vie, le fait de céder nous a parfois
apportés des épreuves et nous avons dû apprendre à nous protéger de façon à
éviter des souffrances supplémentaires.
Cependant, tandis que nous apprenons à faire confiance au véritable
"gardien de nos âmes", nous pouvons progressivement abandonner la carapace
avec laquelle nous avons tenté de nous protéger et ainsi, rentrer plus
profondément dans l’intimité d’une véritable relation. Nous pouvons nous
exposer davantage, tout en sachant que nous sommes en sécurité dans notre
relation avec Dieu car il nous protège de tout mal. Le fait de nous soumettre
nous conduit à établir des liens spirituels que Dieu avait voulus pour notre bien
quand il prévoyait que nous marcherions avec lui, et selon ses principes. Ceux-
ci étaient destinés à établir les limites des bonnes relations.
47
Lorsque nous offrons nos corps lors de rapports sexuels, nous abandonnons
littéralement toute notre identité et nous nous exposons ainsi dans l’expression
de ce que nous avons de plus vulnérable. Dieu savait parfaitement que ceci était
potentiellement dangereux, c’est pourquoi il avait établi le cadre de l’alliance
du mariage dans lequel nous serions libres de nous offrir. Le mariage offre la
sécurité tout au long de la vie, car en donnant, on reçoit également. Rien n’est
alors perdu dans la profondeur de la relation. En réalité sous la couverture du
Saint-Esprit, les vies de l’époux et de l’épouse sont progressivement unies et
édifiées.

Les liens dans le corps de Christ

Jésus a demandé à ses disciples de partager le pain et le vin et de s’identifier à


son corps et à son sang donnés pour la rédemption de la nature humaine. Paul
rappelle aux chrétiens de Corinthe la nécessité de comprendre et de respecter le
sens profond de ces instructions. Il explique en particulier que le repas pris en
commun représente un symbole fort. Ceux qui suivent le Christ sont reliés au
corps de Christ par le Saint-Esprit. Il y a une unité particulière qui associe les
personnes les unes aux autres dans leur abandon commun à Jésus et qui est
manifestée dans le fait de partager et de manger un même pain.

Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul
corps; car nous participons tous au même corps. (1Corinthiens 10:17)

Le Corps de Christ présent sur la terre devrait représenter tout ce qui


est bon dans cette relation affective de l’union d’une âme avec une autre. En
Christ, il peut y avoir une unité de fonction sans qu’il y ait une perte d’identité
personnelle ou une perte de liberté. Ce corps constitué de plusieurs personnes
unies ensemble d’une façon légitime, et au service de Jésus, peut être ainsi
dirigé et comblé par le Saint-Esprit. Chaque personne contribue de cette
manière au bien-être de l’ensemble du corps. Ainsi, plus nous aurons les
pensées de Christ, plus nous aurons une même vision des choses. Nous ne
serons jamais des clones, mais nous deviendrons des individus
complémentaires les uns des autres. Nous deviendrons pour lui une épouse sans
ride, ni tâche.

De nombreux passages de la Parole décrivent la réalité de liens forts


qui existaient entre les chrétiens des premières Eglises. Ils suivaient les
instructions de Jésus ressuscité. Les relations qui se développaient entre eux
étaient visiblement différentes de l’égoïsme du monde qui les entourait. Ils
48
étaient indifférents aux statuts et aux genres des uns et des autres. Leur désir
commun de marcher selon Dieu apportait une unité qui était inspirée de Dieu et
non pas modelée par les hommes.

Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes…
(Actes 1:14)

Le fait de partager de la nourriture a de tout temps été un moyen que


Dieu a mis à la disposition des hommes pour leur permettre de tisser des liens
les uns avec les autres. En effet, être assis avec d’autres personnes pour prendre
un repas démontre une volonté de partager dans l’acte avéré de donner et de
recevoir un peu de la substance élémentaire nécessaire à notre vie physique. Le
fait de manger ensemble est un acte fondateur commun à toutes les familles et
devrait aussi être un aspect du corps de Christ comme cela l’était durant les
premiers temps de l’Eglise de Christ:

Ils étaient chaque jour tous ensembles assidus au temple, ils rompaient le pain
dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.
(Actes 2:46)

Nous avons étudié la signification du mot "joug" et la façon dont il est


utilisé tout au long de la Parole pour décrire comment l’autorité spirituelle régit
la vie des gens et aussi comment fonctionnent nos relations avec les autres.
L’apôtre Paul décrit ses amis de Philippe par le terme de "compagnons
d’œuvre" afin de définir par une simple expression le terme particulier qui les
unit. Tout comme lui, ils avançaient chaque jour sous la direction de Jésus.

J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche à être d’un même sentiment dans le


Seigneur. Et toi aussi, fidèle collègue, je te prie de les aider, elles qui ont
combattu pour l’Evangile avec moi et avec Clément et mes autres compagnons
d’œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie. (Philippiens 4:2-3)

Le fait d’être ainsi soumis les uns aux autres et sous la protection de
Christ qui gouverne toutes nos relations, représente l’essence de
l’enseignement de Paul aux chrétiens d’Ephèse. Il leur était recommandé
d’êtres liés les uns aux autres:

Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. (Ephésiens 5:21)

Ceci est exigeant et représente un vrai challenge. Mais si le corps de


49
Christ parvenait à se résoudre à aimer de cette façon, le potentiel de la
puissance de Dieu qui s’emparerait des gens unis par une seule et même pensée
serait décuplé.
David lui-même a vu ce puissant potentiel que représentent l’onction
abondante et la merveilleuse bénédiction de Dieu dans son Psaume relatif à la
véritable unité. Dans le Psaume 133, il écrit:

Oh, qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble.
C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe
d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements! C’est comme la rosée de
l’Hermon qui descend sur les montagnes de Sion. Car c’est là que l’Eternel
envoie la bénédiction, la vie pour l’éternité.

C’est ainsi que les choses devraient être! Pourtant nous devons aussi
admettre qu’au sein même de l’Eglise, le contrôle arbitraire et toutes sortes
d’attitudes navrantes ne sont pas exclus de nos relations et causent bien des
souffrances au lieu d’apporter des bénédictions et de la paix.

Résumé

Les bons liens qui unissent les personnes entre elles se tissent au moyen de
relations justes et conformes aux plans de Dieu. Jésus a formé ses disciples à
considérer les relations d’une façon radicalement différente. Aucune personne,
à l’exception des jeunes enfants qui doivent être surveillés par leurs parents, ne
devrait être contrôlée ou assujettie par une autre personne. Jésus nous appelle à
accepter, valoriser et édifier les autres, à vivre dans la liberté les uns à l’égard
des autres et en pardonnant à chaque personne lorsqu’elle nous a offusqués ou
blessés.
Toute relation nécessite un certain degré de soumission bienveillante.
Cette attitude peut paraître propice au contrôle, mais au fur et à mesure que
nous nous soumettons à Jésus et à ses commandements, nous pouvons trouver
la sécurité dans une attitude qui consiste à avoir un cœur de serviteurs, au lieu
de vivre dans la crainte d’être asservis.

Nous devons à présent regarder honnêtement à la réalité des relations


que nous avons eues dans notre vie et qui ont été néfastes à bien des égards. Si
certaines d’entre elles ont exercé sur nous une domination ou un contrôle
particulier, il se peut que nous soyons encore affectés à ce jour par leur lien
spirituel. Considérons donc maintenant les caractéristiques des mauvais liens.

50
Chapitre 5

Les mauvais liens

Les mauvaises relations qui nous lient

Tout est lié au contrôle

Dans ce chapitre nous aborderons différents types de relations afin de


comprendre pourquoi nous nous sommes trouvés piégés par de mauvais liens.
Au travers de toutes ces relations, nous découvrirons que le problème principal
est la conséquence d’une situation de contrôle et du lien spirituel qui en résulte.
A chaque fois qu’un contrôle injuste a été exercé sur notre âme au travers d’une
relation inique, l’aspect de notre vie qui est lié à cette relation se trouve hors de
la loi de Dieu. Ceci donne un droit à l’ennemi et lui permettra d’avoir accès à
cette relation pour influencer notre vie et en fin de compte notre volonté. Nous
devons reconnaître qu’un mauvais lien ne représente pas seulement quelque
chose qui n’est pas foncièrement bon, il s’agit en réalité de quelque chose qui
est maintenu dans les ténèbres spirituelles jusqu’à ce que nous recevions la
délivrance par Jésus-Christ.

Les relations semblent être une telle source de souffrances dans la vie!
Dieu nous a créés afin que nous puissions échanger les uns avec les autres par
le moyen de nos pensées, de notre volonté et de nos émotions, en partageant
nos idées et nos décisions, nos bons et nos mauvais moments avec notre famille
et nos amis. Le problème est que lorsque nous ouvrons nos cœurs de cette
façon, le péché qui a corrompu tous les aspects de notre vie, souille et tord tout
ce que Dieu avait à l’origine destiné à la bénédiction.
Peut-être avons-nous ouvert notre cœur à des personnes que nous
croyions dignes de confiance et qu’en retour, ces personnes ont utilisé notre
confiance pour exercer sur nos vies un contrôle abusif que Dieu n’avait jamais
souhaité.
Lorsqu’une personne exerce sur nous une autorité abusive, la relation
qui en résulte est conduite par les ténèbres spirituelles. Peut-être avons-nous
ressenti un immense besoin d’être aimés et nous sommes-nous abandonnés à
51
des relations situées en dehors des limites de Dieu: ces situations sont aussi des
espaces de ténèbres. Mais loué soit Dieu, car il n’est jamais trop tard pour
amener ces relations passées, dans la lumière, au fur et à mesure que Dieu nous
conduit à les identifier. La parole de Dieu nous dit:

Et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres mais plutôt
condamnez-les. (Ephésiens 5:11)

Les relations qui ne sont pas traitées et qui demeurent dans les ténèbres
spirituelles sont un lien qui nous enserre et qui torture nos pensées, notre
volonté et nos émotions. Ces liens d’âmes iniques sont semblables à un crochet
qui nous tiraille en nous empêchant d’être spirituellement libres des
conséquences de ces mauvaises relations. Ils nous empêchent de rentrer dans
notre destinée avec le Seigneur, nous confinant dans les mensonges de
l’ennemi. Approfondissons maintenant les types de relations qui peuvent nous
tenir attachés dans un mauvais lien.

Les mauvais liens établis au travers de la sexualité

Le roi Salomon a désobéi aux instructions que Dieu avait données à son peuple
en s’attachant à des centaines de femmes idolâtres; il est dit qu’il se trouvait:
attaché … entraîné par elles.

Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères…appartenant aux


nations dont l’Eternel avait dit aux enfants d’Israël: Vous n’irez point chez
elles et elles ne viendront point chez vous; elles tourneraient certainement vos
cœurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que Salomon s’attacha
entraîné par l’amour. (1 Roi 11:1-2)

Ceci ne représente pas forcément un lien physique car il lui aurait été
difficile de s’attacher à ses milliers de femmes et de concubines en même
temps. Mais au travers de toutes ces relations sexuelles qu’il avait eues avec au
moins une partie de ces femmes, il était en fait, spirituellement attaché à
chacune d’entre elles ainsi qu’à chacune de leurs croyances. En conséquence,
ces liens impies commencèrent à exercer un contrôle sur son être et le
détournèrent de Dieu. Un seul lien d’âme inique contracté par une mauvaise
relation sexuelle peut avoir le même résultat.
C’est par le rapport sexuel que nous nous soumettons entièrement à une
autre personne plus que dans tout autre relation, et c’est aussi par ce moyen que
nous sommes le plus vulnérable. L’ordonnance de Dieu est que ce niveau
52
d’intimité s’exprime entre deux personnes de sexes opposés et dans l’alliance
du mariage. Toute relation de ce niveau d’intimité qui est vécue en dehors des
limites de Dieu, nous expose au royaume spirituel des ténèbres et représente un
lieu de servitude et non un lieu de paix. L’apôtre Paul le dit très bien dans:
(1Corinthiens 6:16)

Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec
elle? Car, est-t-il dit les deux deviendront une seule chair.

Il est intéressant de noter que le mot grec utilisé ici pour "attache"
signifie littéralement "colle"! Il est question ici d’une réalité spirituelle qui
signifie que l’union de deux personnes, lors d’un rapport sexuel, les attache
littéralement bien au-delà de l’union physique.
L’intention originale de Dieu était que l’intimité sexuelle dans le cadre
du mariage illustre progressivement le bien-fondé des liens physiques,
émotionnels et spirituels établis entre maris et femmes. Malheureusement, les
rapports sexuels qui sont pratiqués en dehors de l’ordonnance de Dieu
établissent aussi ces liens, mais ceux-ci sont situés dans les ténèbres et
apportent des malédictions et non des bénédictions. Le lien invisible qui est
établi au travers d’un rapport sexuel inadapté n’est pas détruit par la séparation
physique de deux personnes après leur rupture. Les liens d’âmes impies qui
sont situés dans le domaine spirituel sont éternels et ne peuvent être brisés que
par la liberté que Jésus apporte.
Les liens sexuels iniques peuvent avoir des effets différents les uns des
autres. Parfois, des personnes se sentent submergées de souvenirs évoquant
leurs précédents partenaires alors même qu’elles ont des rapports sexuels avec
leur conjoint; elles se disent incapables et ce, quoi qu’elles fassent, de s’en
libérer. Si des personnes ont été liées lors d’une relation affective, à des
partenaires qui ont été impliqués dans des pratiques idolâtres, elles peuvent
elles-mêmes être affectées par le pouvoir spirituel qui gouverne ces pratiques
religieuses, comme Salomon lui-même quand il s’est éloigné de Dieu.

Notre groupe Ellel a eu l’occasion de prier pour une femme qui s’était
trouvée impliquée dans toutes sortes des relations sexuelles dans un quartier de
Londres habituellement fréquenté par des Hindous. Durant sa délivrance, et
pendant que Dieu la libérait de différents liens d’âmes, son corps pris
brièvement l’aspect de divinités démoniaques Hindoues qui s’étaient emparées
d’elle au travers des relations sexuelles qu’elle avait eues.
Dans le mariage, les bons liens d’âmes nous permettent d’être unis en
pensées à notre partenaire et s’il arrive que nous soyons physiquement éloignés
53
l’un de l’autre, nous parvenons à penser de la même façon ou à être
inconsciemment amenés à faire les mêmes choses. Nous pouvons nous offrir
les mêmes cadeaux ou penser à nous téléphoner exactement au même moment.
Tout ceci est normal entre époux mais l’est beaucoup moins si nous nous
trouvons submergés par toutes sortes d’idées noires dont l’origine pourrait
provenir, par exemple, de la pratique occulte d’anciens partenaires avec
lesquels nous avons eu des relations sexuelles. Il se peut que nous n’ayons pas
vu ces personnes depuis des années mais que notre façon de penser soit
inconsciemment toujours influencée par la leur, alors même que nous ignorons
la source de cette influence.

L’attirance pour l’homosexualité et le lesbianisme représente un


dysfonctionnement par rapport à l’intention initiale de Dieu et de ses plans pour
le développement et l’expression de notre sexualité. Ces distorsions de pensées
sont les conséquences de dommages qui, sous diverses formes, ont porté
atteinte à l’identité d’une personne. La Bible enseigne clairement que la
pratique de l’homosexualité et du lesbianisme qui consiste à exprimer notre
attirance sexuelle en offrant notre corps à une personne du même sexe est un
péché, et en conséquence établira des liens d’âmes iniques avec toutes
personnes impliquées dans ces relations.
Les groupes homosexuels contribuent à renforcer leur sentiment
d’identité en se retrouvant dans des lieux spécifiques ou sur certains sites
internet. Nous avons tous le profond désir de faire partie d’une "famille" et
l’ennemi prend plaisir à tordre ce désir, dans la mesure où la nature pécheresse
de l’homme le pousse à toujours outre-passer les limites que Dieu lui a
données. Les homosexuels ou tous les autres groupes qui se livrent à des
pratiques sexuelles iniques s’exposent au risque de se retrouver puissamment
liés les uns aux autres dans le domaine spirituel. Le processus de guérison pour
ceux qui souhaitent trouver la liberté, exigera une rupture d’avec le lien
institutionnel de ces groupes, ainsi qu’avec chaque individu spécifique.
Tout au long de la Bible, Dieu a comparé la perversion sexuelle et
l’adultère à un adultère spirituel en ce que ces activités s’apparentent à
l’adoration de faux dieux. Ces deux activités engagent de façon profonde et
nuisible, le don de notre identité dans ce qu’elle représente de plus fondamental
et Dieu nous l’interdit. Lorsque nous nous prosternons, (littéralement
allongeons nos corps physiques) devant une personne ou devant une idole, nous
prosternons aussi notre âme et notre esprit. Nous offrons ainsi tout notre être au
contrôle spirituel de l’autre personne.

54
Les mauvais liens établis au moyen de fausse adoration

L’idolâtrie ou la fausse adoration représente symboliquement le renoncement


de notre être tout entier à tout ce qui peut, personne ou chose, nous séparer de
la véritable adoration de Dieu au travers de Jésus-Christ. Dieu nous a légués un
principe spirituel important qui annonce clairement que nous devenons à
l’image de ce que nous adorons:

Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, ceux qui se confient en elles.
(Psaume 115:8)

Spirituellement, nous devenons peu à peu gouvernés, et en réalité


progressivement soudés à ce que nous adorons. Ceci bien entendu, était le plan
et le désir initial de Dieu pour nous dans notre relation avec lui . De même que
nous adorons Jésus, nous nous immergeons de plus en plus dans son Esprit.
Nous devenons unis à Jésus, en Esprit.

Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. (1Corinthiens
6:17)

Dans toutes fausses religions, les sectes et autres pratiques telles que le
yoga et les arts martiaux, en particulier, là où le chef spirituel exerce une
autorité sur ses adeptes, ceux qui s’initient aux pratiques du "maître" se lieront
peu à peu à celui qui exerce sur eux une autorité spirituelle, et progressivement
prendront un trait de son caractère. Nous avons le choix de décider de ce que
nous voulons adorer. Le principe essentiel à comprendre est que nous donnons
l’autorité spirituelle de nos vies à ceux que nous choisissons de suivre. Pour
ceux qui sont issus de religions établies sur de fausses adorations et qui sont
venus au christianisme, il sera nécessaire de rompre les liens qui auront été
établis avec les précédents dirigeants spirituels, les gourous et les faux
prophètes. Le fait d’avoir pratiqué des adorations communes aura aussi
participé à tisser des liens avec les membres impliqués.
Toute personne avec laquelle nous avons eu une relation sérieuse et à
laquelle nous avons accordé une place d’importance, peut devenir pour nous
une sorte d’idole. Il est intéressant de noter que les chanteurs sont parfois
appelés des idoles de pop. Les clubs de fans de ces chanteurs peuvent
comporter des membres qui sont parfois fortement influencés par l’attirance
qu’ils éprouvent pour leurs idoles de pop ou pour leurs idoles de cinéma. Les
fans désirent ressembler ou parfois même, s’identifient au caractère de leurs
idoles. Nous avons souvent aidé des personnes désireuses de s’affranchir, au
55
travers de Jésus, des liens solides qui les avaient unies à des personnes qu’elles
avaient suivies et considérées comme leurs idoles.

Les mauvais liens établis par les phantasmes sexuels

Le même problème survient lorsque l’on s’engage dans une sexualité visuelle.
Le fait d’offrir notre identité sexuelle à des images pornographiques
s’apparente à de l’idolâtrie. Les images représentées soit sur des photos, soit
sur un écran, symbolisent un partenaire imaginaire auquel nous pouvons nous
attacher de la même manière qu’avec une personne réelle. Ces images n’ont pas
d’âme humaine à proprement parler, mais notre âme peut être attachée par le
pouvoir des ténèbres qui est porté par ces représentations ou par des sites
Internet pornographiques. Il est courant que des esprits impurs s’emparent de
personnes qui ont été impliquées de façon importante dans la pornographie.
L’ennemi cherche à promouvoir les relations iniques par tous les moyens
possibles. Nous devons faire un choix clair afin de résister à la pornographie et
prendre comme le psalmiste une résolution:

Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux, je hais la conduite des


pécheurs; elle ne s’attachera pas à moi. (Psaume 101:3)

Jésus nous a clairement dit que l’adultère du cœur était


symboliquement aussi fort que l’adultère physique:

Mais moi, je vous dis, que quiconque regarde une femme pour la convoiter a
déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. (Matthieu 5:28)

Les conséquences sur notre âme seront tout aussi marquantes si on se


trouve avec un partenaire sexuel imaginaire ou avec un partenaire sexuel réel.
Notre sexualité représente un aspect très précieux de notre identité et Dieu
n’avait jamais envisagé que nous puissions l’utiliser dans un autre contexte que
celui de l’engagement du mariage qu'il avait établi pour être le lieu de sécurité.
L’ennemi est par nature un menteur. Et lorsque nous choisissons
d’entrer dans des relations fondées sur les fantasmes, nous rentrons dans son
territoire de tromperie et de ténèbres, et nous pouvons alors être piégés en nos
âmes. Dans nos centres Ellel, nous sommes confrontés à d’innombrables
chrétiens qui se sentent pris au piège de la pornographie. La pornographie
représente un problème mondial qui a très clairement progressé durant ces
dernières années, en particulier grâce au moyen de l’Internet et de ses accès aux
images sexuelles.
56
Les liens établis avec les animaux

Il est bon de prendre un moment afin d’évaluer les différentes possibilités par
lesquelles des personnes peuvent se retrouver liées à des animaux. Les animaux
bien sûr, ne possèdent ni esprit humain, ni âme, mais les ténèbres spirituelles
peuvent se manifester dans et par les animaux. Jésus a envoyé des démons dans
des porcs lorsqu’il a libéré l’homme démoniaque dans le pays de Gérasa:

Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient.


Et les démons suppliaient Jésus de les laisser entrer dans les pourceaux. Il le
leur permit. (Luc 8:32)

S’il existe une mauvaise relation entre une personne et son animal,
l’aspect spirituel qui dirige cette relation ou qui dirige l’animal lui-même, peut
se trouver entre les mains de l’ennemi. Voici quelques exemples de relations
iniques donc mauvaises, avec les animaux: Idolâtrer son animal, user de
bestialité, l’utiliser pour le soumettre ou se soumettre à lui. Lorsque l’ennemi a
un droit dans ce domaine, la personne peut être liée de façon démoniaque à son
animal. Dans le cas de situations où des liens profonds existent avec un animal,
les personnes peuvent parfois prendre les caractéristiques de celui-ci.
Cette identification à des animaux, dans le cas par exemple de rituels
sacrificiels, est incitée par les fausses religions et les pratiques de la sorcellerie
afin d’acquérir une force spirituelle provenant du contrôle exercé par certains
attributs ou caractéristiques d’animaux. Ceci illustre le verset décrit par l’apôtre
Paul dans l’épître (Romains 1:25):

Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont servi et adoré la
créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement.

Cette sorte de lien entre les animaux et les êtres humains ne peut pas
être exactement comparée à un lien d’âme traditionnel, mais les liens
démoniaques existent bel et bien dans ce type de relation et peuvent créer des
zones de ténèbres considérables dans la vie d’une personne. Quoi qu’il en soit,
souvenons-nous, que dans toutes ces situations, nous avons une remarquable
occasion de liberté dans le pardon que Dieu nous a donné en Jésus-Christ.

Les liens fondés sur des accords iniques

Les gens nouent des relations par toutes sortes de moyens. En réalité, Dieu a
établi le principe d’engagement divin pour qu’il soit le siège privilégié de la
57
relation fondamentale et existentielle que nous devrions avoir avec lui et avec
notre époux (épouse). Les alliances étaient traditionnellement scellées par des
vœux solennels qui étaient établis au moyen d’actes rituels de soumission et
des sacrifices. Lorsque nous suivons les instructions de Dieu par notre relation
personnelle avec Jésus, l’engagement que nous prenons avec lui et celui que
nous prenons avec notre époux (épouse) suscite d’importantes bénédictions. En
revanche, tout engagement de ce type qui se noue en dehors des limites établies
par Dieu peut s’avérer très préjudiciable.
Nous pourrions comparer à cet exemple d’engagement inique les cas de
conspiration ou de complots qui ont de tous temps été considérés comme des
activités illicites. Le mot lui-même implique une union spirituelle qui est
établie entre plusieurs personnes à des fins illégales. Il devient alors un lien
inique. Parfois les participants d’un acte de conspiration ou d’un pacte,
s’engagent par des sortes de rituels ou de simples discours. Ceux-ci sont
présentés sous la forme de vœux afin de se lier eux-mêmes à leur engagement
commun.
Une fraternité universitaire ou collégiale peut avoir l’aspect d’un
groupe d’amis bien inoffensifs. Pourtant, il n’est pas rare d’assister à des rituels
de bizutages qui sont en fait des passages obligés qui permettent aux nouveaux
venus de se joindre au groupe. Je me souviens d’avoir prié avec un homme
particulièrement sensible. Il s’appelait Colin. Colin avait fait un pacte dans son
collège avec plusieurs de ses amis des années auparavant. Après avoir
beaucoup bu, ils s’étaient engagés à traiter la vie avec un mépris total quant à
toutes les conséquences de leurs actes. Le pacte avait été conclu par toutes
sortes de rituels de poignées de mains. Cet événement lui avait semblé
insignifiant et sans grande gravité jusqu’au jour où Dieu le lui rappela alors que
nous étions en train de prier ensemble à propos d’évènements qui le
préoccupaient et l’affectaient. Alors qu’il se repentait de son mauvais
comportement à l’égard de sa vie et qu’il renonçait à cet ancien rituel, son
corps entier fut secoué et il prit conscience que Dieu le libérait à la fois du
pacte qu’il avait scellé et des liens iniques qui le tenaient à ses anciens amis.
Jésus nous dit:

Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement ni par le ciel car c’est le trône de
Dieu, ni par la terre, car c’est son marchepied … Que votre parole soit oui,
oui, non, non; tout ce qu’on y ajoute vient du malin. (Matthieu 5:34,37)

Une autre fraternité, et non des moindres, maintient les gens dans des liens
démoniaques iniques. Il s’agit de la Franc-maçonnerie. Elle consiste en un

58
accord progressif qui est établi entre les membres qui avancent par degrés en
son sein. Elle implique un déni de l’unicité et de la divinité de Jésus-Christ.
Ceci se fait par l’affirmation de vœux et la pratique de rituels partagés
avec les autres Francs-maçons et ces moyens les lient dans la reconnaissance et
l’acceptation de faux-dieux. Beaucoup d’hommes rejoignent la Franc-
maçonnerie ou d’autres sociétés secrètes de façon tout à fait innocente, ayant
pour seul objectif le désir de faire partie d’un groupe et d’être acceptés.
Ce besoin d’appartenir à une "famille" incite beaucoup de personnes à
vouloir se joindre à d’autres et à être impliquées dans des activités de type
rituel. Il est intéressant de constater que les rituels contenus dans la Franc-
maçonnerie sont destinés dans leur expression intrinsèque, à abaisser, (ou plus
précisément à humilier) voire à intimider, les participants, aux yeux de
l’autorité de la fraternité. Ces rituels symbolisent un contrôle puissant et inique
qui est exercé sur la vie des individus et qui progressivement les lie aux autres
membres, ainsi qu’aux autorités spirituelles et physiques de la Franc-
maçonnerie.
Prenons un instant pour examiner la première étape qu’un initié Franc-
maçon doit franchir, afin de nous permettre de réaliser de quelle manière un
engagement inique peut piéger les hommes qui sont conduits dans ce domaine
de captivité spirituelle. Il est d’abord demandé au candidat de se dévêtir et de
remplacer ses vêtements par une sorte de pyjama. Sa jambe gauche au niveau
du dessus du genou, son bras gauche juste au-dessus de coude ainsi que le côté
gauche de sa poitrine sont laissé nus. Ses yeux sont recouverts d’un bandeau,
une corde est passée autour de son cou et les pointes d’une paire de compas
sont pressées contre sa poitrine. Le rituel d’entrée est appelé: "le choc
d’entrée". Après avoir été humilié et intimidé par ce procédé, le candidat est
obligé de faire des vœux de douleur à mort, en jurant devant une divinité
inconnue. Il se peut que le candidat croie sincèrement que rien de vraiment
sérieux ne se cache derrière ces rituels, mais ces vœux ainsi que les divers actes
de soumission symbolisent précisément les activités spirituelles qui lient les
gens les uns aux autres. Ces liens ainsi formés sont contraires aux desseins de
Dieu.
Il existe au-delà des comportements sexuels et des activités de type
rituel, des activités qui sont exercées en commun et qui peuvent aussi nous lier
de façon inique à d’autres personnes. Les drogués partagent souvent leurs
expériences avec d’autres, en échangeant leurs aiguilles et leurs nécessaires de
drogués. Le groupe représente alors leur "famille" avec laquelle ils offrent
ensemble leurs corps au contrôle des substances chimiques. Lorsque l’on prie
pour des drogués qui choisissent de recevoir la liberté de Jésus-Christ, il est en
général nécessaire de les libérer des drogues, mais aussi du lien spirituel de
59
tous ceux avec lesquels ils ont partagé ce style de vie. Jésus nous encourage à
rechercher notre sens de l’appartenance exclusivement dans la "famille du Père.
"

Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-ci est
mon frère, et ma sœur et ma mère. (Matthieu 12:50)

Parfois les enfants se déclareront "frères de sang" après s’être coupés


ou piqués légèrement les mains avec une aiguille et avoir mêlé un peu de leur
sang. Bien que cela puisse ressembler à un jeu bien innocent, ceci s’apparente
bien plus à des pratiques occultes. Le partage du sang et les relations sexuelles
représentent les points clés des alliances sataniques car elles sont destinées à
renforcer les liens des membres du groupe. Dieu a déclaré dans la Bible que la
vie spirituelle est précisément identifiée par le sang. Dans le livre de (Lévitique
17:11), nous lisons par exemple ceci:

Car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il
serve d’expiation pour vos âmes, car c’est par la vie que le sang fait
l’expiation.

Le fait de partager son sang avec une personne et en particulier sous la


forme d’un rituel, signifie que nous choisissons de partager notre vie spirituelle
avec elle et ceci est contraire à ce que Dieu a déclaré. Ces pratiques occultes
produisent lorsque nous y entrons en toute connaissance de cause, de solides
attaches entre membres. Parfois, alors même que nous avons agi innocemment,
l’ennemi peut se saisir de ce type de relations pour nous nuire. Il est sage de
rechercher la purification de Dieu si nous avons échangé notre sang ou avons
été impliqués dans un don d’organes. Nous ne pouvons jamais être sûrs de la
pureté spirituelle des personnes impliquées, même dans le cas où les dons du
sang ou les transfusions sanguines étaient destinés à servir une bonne cause.
Un échange de sang inique ou même une perte de sang peut se produire
pendant l’échange de seringues lors de prises de drogues, lors de tatouages et
de piercing. Des liens iniques peuvent être établis dans le domaine spirituel au-
travers de toutes ces pratiques. L’ennemi semble vouloir établir son propre
réseau de ténèbres parmi les jeunes d’aujourd’hui et ceux-ci cèdent à toutes ses
activités sans en comprendre les moindres conséquences. Le fait de vouloir
s’affranchir de cette "sub-culture" pourra nécessiter de rompre des liens
invisibles et particulièrement puissants qui auront été établis avec d’autres
personnes.

60
Les mauvais liens et les fausses guérisons

La médecine alternative et les compléments alimentaires représentent


aujourd’hui un énorme marché. Les personnes qui cherchent désespérément à
être guéries rechercheront parfois cette guérison par tout et n’importe quel
moyen. La nature occulte et démoniaque de ces nombreuses pratiques
médicales fait l’objet d’un autre livre de ces séries, mais nous aborderons ces
pratiques brièvement. Il y a beaucoup de gens de bonne volonté, et qui peuvent
de façon involontaire évoquer des forces spirituelles qui sont situées aux
antipodes des limites que Dieu a établies.
Lorsque nous soumettons notre corps au contrôle d’une autre personne,
et ce, alors même que nous recevons les soins médicaux adaptés, nous nous
soumettons à l’autorité spirituelle qui opère dans la vie de cette personne. Aussi
sympathiques et compétentes que soient ces personnes, il est prudent
d’invoquer une bénédiction sur les autorités médicales et de demander la
protection et la couverture de Dieu lorsque nous nous trouvons dans des
situations vulnérables, comme par exemple lorsque nous recevons un
traitement médical. En revanche, si nous choisissons de recevoir un traitement
administré par des personnes qui ont recours à des pratiques spirituelles
iniques, nous prenons le risque d’établir des relations fondées sur le contrôle
surnaturel et les ténèbres.
Si nous soumettons par exemple nos pensées à un hypnotiseur, nous
donnons l’accès de notre âme à un contrôle inique et nous nous lions ainsi à la
fois au traitement et au praticien. Dieu n’a jamais envisagé que nous donnions
le contrôle de notre âme et de notre volonté à une autre personne.
Je me souviens d’un événement qui survint il y a un certain temps.
Sheila avait sollicité l’aide d’un hypnotiseur afin de l’aider à remédier à son
problème d’alcoolisme. Quelques mois plus tard surgit un autre problème de
dépendance sous les traits de la boulimie. Ce ne fut que lorsque Sheila se
tourna vers Jésus et qu’elle fut délivrée du contrôle exercé par son hypnotiseur
qu’elle put s’affranchir définitivement de ses problèmes récurrents de
dépendances.
Les praticiens qui ont recours à l’homéopathie, à la réflexologie à
l’acupuncture ou à tout autre technique, et elles sont nombreuses, invoquent en
réalité des forces spirituelles qui ont un fondement dans l’occultisme ou dans
les fausses religions. Il ne s’agit aucunement de dire qu’il s’agit de mauvaises
personnes, mais plutôt que ces personnes sont trompées dans leur
compréhension de la réalité. Les chrétiens doivent enraciner leur foi dans le
véritable guérisseur afin d’être guéri, ce qui peut inclure à la fois des soins
médicaux appropriés et des prières. Nous ne devons placer notre foi ni dans des
61
techniques spirituelles, ni dans les praticiens eux-mêmes lorsque la source de la
guérison ne provient pas de Dieu. Ces pratiques peuvent établir des liens
spirituels iniques entre les patients et les praticiens et ainsi nous empêcher de
recevoir ce que Dieu a en réserve pour nous.

Les mauvais liens peuvent subsister après la mort d’une personne

Les mauvais liens dont nous cherchons à comprendre le sens se poursuivent


dans le royaume spirituel des ténèbres. Il est important de saisir que l’esprit
humain d’une personne ne meurt pas à la mort du corps physique. Ceci doit
nous permettre d’évaluer l'amplitude des effets de ces liens qui peuvent
toujours nous tenir, et ceci même après la mort d’une personne. Jésus nous a
clairement indiqué que la mort physique n'est pas la fin de l’existence humaine.
Dans la parabole de l’homme riche et de Lazare, par exemple, il décrit
comment, le pauvre Lazare mourut, il fut porté par les anges dans le sein
d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts,
il leva les yeux… (Luc 16: 22-23). Le fait de comprendre cela, peut nous aider à
contribuer à la guérison de personnes qui se trouvent confrontées à la détresse
liée au deuil d’un être cher. Ceci est particulièrement important lorsqu’il s’agit
d’une relation qui n’était pas une bonne relation. Parfois des personnes se
plaignent d’être encore affectées par le souvenir d’une personne longtemps
après la mort de celle-ci. Jésus au moment de sa mort a rendu son esprit à
l’autorité de son Père.

Père, entre tes mains, je remets mon esprit. (Luc23:46)

Nous devons admettre que la mort représente un temps de séparation


d’avec notre corps mortel mais non la destruction de notre être spirituel, et les
pouvoirs des ténèbres cherchent une opportunité de nous garder captifs même
au moyen de la séparation que représente la mort. Supposons par exemple
qu’une personne soit décédée et qu’il ait été particulièrement difficile pour un
proche du défunt, et à cause des circonstances, de trouver le moindre instant de
paix durant le processus de deuil. Il peut être alors utile de recommander à ces
personnes de libérer ou d’abandonner l’esprit humain du défunt à l’autorité du
Père. Dans le passé, cette pratique était courante durant les services funéraires
chrétiens, mais aujourd’hui, elle est rare. Au lieu de cela, des poèmes sont
parfois récités par des proches et leurs contenus semblent vouloir contribuer à
garder un mauvais lien avec le défunt.
Le fait de prononcer cette libération à voix haute peut s’avérer utile
lorsque l’on prie pour une personne qui a été impliquée dans un accident où la
62
mort a emporté les autres passagers de façon soudaine. Il est possible que le
traumatisme et la confusion suscités lors d’un accident fatal laissent les
survivants dans un état de vulnérabilité. C’est pourquoi le fait de confier à Dieu
les esprits de chacune des personnes qui a été victime de l’accident peut
largement contribuer au ministère de prières.
De la même façon, pour une femme et son mari, le fait de prononcer
devant Dieu la libération de l’esprit humain d’un enfant mort né ou avorté,
pourra apporter une grande libération. Dans le cas où une vie a été reprise par
un acte d’avortement ou par un péché commis qui soit en rapport avec la mort
d’un être humain, la confession sera nécessaire et suivie par la repentance et
l’acceptation du pardon de Dieu.
Toute pratique inique impliquant des rituels mortuaires durant ou après
les funérailles et ayant pour objectifs de conserver des liens spirituels avec un
mort est un péché et Dieu nous a ordonnés clairement de ne pas rechercher de
moyens de communication avec les morts, comme par exemple:

Qu’on ne trouve chez toi personne… qui interrogent les morts. (Deutéronome
18:10-11)

Dieu n’interdit pas quelque chose qui n’est pas possible. En


conséquence, nous ne devrions donc pas assurer que c’est impossible. L’église
des spiritualistes par exemple, cherche à réconforter les personnes de cette
manière. Cette méthode n’est pas la bonne méthode aux yeux de Dieu car elle
lie les participants à ceux qui sont morts. Elle les lie aussi aux médiums qui
servent d’intermédiaires. La Bible nous enseigne:

Ne vous tournez points vers ceux qui évoquent les esprits… de peur de vous
souiller avec eux. (Lévitique 19:31)

Les cultures qui pratiquent ces formes d’adorations ancestrales se


rendent vulnérables car Dieu ne le permet pas. Si nous avons eu un lien d’âme
inique avec une personne décédée, il est possible que les effets de ce lien d’âme
perdurent. L’accès des ténèbres spirituelles qui a été ouvert par la voie de cette
relation humaine peut encore être utilisé par ces ténèbres dans le seul but
d’affecter la personne qui vit encore alors même que l’autre personne est morte.
Je me souviens de ce qui s’est produit lorsque nous avons prié pour Betty qui
avait été sexuellement abusée par son grand-père. Elle se rappela avoir eu
conscience du moment de la mort de celui-ci alors même qu’elle se trouvait très
éloignée de l’endroit où il mourut. Sa "présence" à ses côtés semblait être
demeurée vivante telle une ombre et lui causait un sentiment d’anxiété, jusqu’à
63
ce que grâce à la prière et à la délivrance, ce lien soit défait dans le domaine
spirituel. Betty s’est alors sentie totalement libre.

Les bons liens et les mauvais éléments

Lorsque nous abordons le sujet des mauvais liens, nous devons nous souvenir
que beaucoup de relations consistent en un ensemble de bons et de mauvais
ingrédients. Notre père terrestre peut nous avoir protégés et nourris de façon
tout à fait louable. Cependant, s’il a exercé sur notre vie un pouvoir de contrôle
qui nous a laissés dans l’appréhension de ses accès de colère, le lien d’âme que
nous avons avec lui peut ressembler à une corde à plusieurs fils. Et alors même
qu’il existe des "fils" qui ont contribué à nous guider et à nous protéger de
façon saine et solide et auront abouti à de bonnes relations, il peut aussi exister
de mauvaises "fils" qui nous tiennent figés dans une situation d’intimidation
permanente.
La plupart des relations comportent de bons et de mauvais aspects, bien
que certaines relations, comme celle d’un viol par exemple, ne comportent
absolument rien de bon. Lorsque quelques éléments ont été pour nous
l’occasion de bénédictions, nous pouvons être reconnaissants envers Dieu et
quand d'autres éléments nous ont conduits à des liens de captivité, Dieu veut
nous en libérer par sa liberté et sa restauration.

Reconnaître ce que sont les liens iniques

Voici maintenant quelques expressions qui ont été souvent formulées lors de
prières de délivrance. Elles illustrent la présence de mèches et incarnent le
prolongement de liens d’âme et la façon dont ils affectent le bien-être de ceux
qui les expriment.

"Quand je pense à ces personnes, je réalise que j’ai peur. Je serais dans
l’appréhension s’il fallait que je les contacte."

"Il a toujours fallu que je me force pour ne pas penser à cette personne et pour
la garder loin de ma mémoire et de mes pensées, mais ces pensées m’assaillent
soudainement l’esprit."

"Quand je pense à cette personne ou quand je suis avec elle, j’ai l’impression
d’être dans la confusion et je suis incapable de décider par moi-même."

"Il y a des moments où je peux presque entendre cette personne me parler ou


64
même sentir sa présence."

"Toutes sortes d’images sexuelles qui me rappellent cette personne me viennent


à l’esprit"

"J’ai l’impression de faire partie de la famille de ces personnes, d’être attiré par
eux et cela me donne une impression de gêne.

Résumé

Nous avons abordé plusieurs types de relations illustrant comment nous


pouvions nous retrouver soumis, volontairement ou non, à divers contrôles
exercés sur nous par autrui et ainsi être piégés. Ces situations peuvent continuer
de nous affecter des années plus tard et même après la mort d’une personne.
Le degré d’intimité d’une relation ainsi que l’intensité du lien d’âme
inique dépend de notre mesure d’implication, et du degré de mauvais contrôle
que cette relation aura exercé sur nous. L’importance du contrôle peut
s'accroître en fonction des activités exercées. Par exemple, le fait de partager
des activités rituelles génère des liens étroits avec les personnes impliquées. Le
fait d’exercer des pratiques sexuelles illicites s’apparente au fait de soumettre
son identité à une autre personne, et le fait de partager son sang, étant donné
l’implication spirituelle de cette pratique est hasardeux, en particulier lorsqu’il
y une implication occulte.
Voyons maintenant comment les préjudices consécutifs aux mauvais
liens d’âmes peuvent nous affecter.

65
Chapitre 6

Comment les mauvais liens peuvent-ils nous endommager?

Etre sous influence

Subir les dommages de ce qui contrôle nos vies

Quels sont les effets des liens d’âmes iniques sur nos vies?
Nous avons déjà dit qu’il existe un principe puissant qui est à l’œuvre
dans le monde et que nous devons prendre en compte. Il peut se résumer de
cette façon: nous devenons semblables à ce qui contrôle spirituellement nos
vies. Et comme pour tout principe spirituel, les conséquences seront pour nous
soit bonnes, soit mauvaises en fonction de ce que nous suivons les instructions
de Dieu ou non. Le psalmiste exprime ainsi le principe qui définit notre
transformation et la façon dont nous nous dénaturons au contact de fausses
adorations:

Ils leur ressemblent (aux idoles) ceux qui les fabriquent. (Psaume 115:8)

Il décrit la réalité spirituelle suivante: l’objet auquel nous nous offrons


aura sur nous une emprise spirituelle. Cette emprise ira grandissante et fera que
petit à petit nous finirons par ressembler à ce que nous adorons.
Bien sur, comme nous l’avons vu, l’effet positif de ce principe
participe au plan prévu par Dieu. Et lorsque nous entretenons avec Jésus une
relation de confiance fondée sur un total abandon, nous nous destinons à
devenir de plus en plus semblable à lui. Dieu veut que nous soyons unis à
Jésus, intimement liés à lui, de façon à recevoir la plénitude de la vie qu'il a
prévue de nous donner. Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un
seul esprit (1Corinthiens 6:17) Paul nous explique que plus nous nous
abandonnons à Jésus et à son autorité spirituelle, plus nous lui soumettons tous
les aspects de nos vies, plus ceux-ci seront semblables à son image et à son
caractère.

Car ceux qu'il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblable à

67
l’image du Fils, afin que son Fils soit le premier né de beaucoup de frères.
(Romains 8:29)

Ce que Dieu a ordonné et dont l’unique but est notre bien, est
constamment dénaturé par l’ennemi dans la mesure où nous lui donnons un
droit par notre désobéissance aux commandements de Dieu. C’est ce qui s’est
produit dans le cas d’Elymas qui s’opposait à Paul et à Barnabas alors qu’ils
proclamaient l’Evangile. Paul les yeux fixés sur lui déclare:

Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de


toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur?
(Actes 13:29)

Satan, le maître de ce monde (Jean 12:31), n’a qu’un objectif, c’est que
nos vies (nos relations affectives incluses) soient soumises à son autorité afin
que nous nous conformions à son caractère et que nous soyons maintenus très
loin de notre relation à Christ. Satan veut que nous nous conformions à l’image
que le monde propose, image qui en réalité reflète les attributs de son propre
caractère. Et nous devons résister à ses pressions de toutes nos forces. Ne vous
conformez pas au siècle présent…, (Romain 12:2) nous recommande l’apôtre
Paul.
Nous avons dit précédemment que toute relation authentique comporte
une mesure d’abandon à l’autre. Un mariage conforme aux plans de Dieu
incarne le lieu idéal qui est destiné à permettre à l’homme et à sa femme de
s’abandonner l’un à l’autre. Il est intéressant de noter que les premières
cérémonies religieuses de mariage anglican faisaient mention de ces mots qui
étaient alors récités par les époux: "avec mon corps je t’adore." Toute relation
affective vécue au sein d’un environnant conforme aux paroles de Dieu
représente un lieu merveilleux et propice à une soumission mutuelle. Elle est
alors bénie.
Le terme d’adoration peut paraître un peu excessif quand il se rapporte
à une autre personne. Pourtant, cette expression est une pâle description de ce
que représente dans le mariage, le juste abandon de deux personnes soumises
l’une à l’autre. C’est ce que Dieu désire voir régner dans toutes les relations
chrétiennes. Nous sommes appelés à nous soumettre les uns aux autres dans la
crainte de Christ (Ephésiens 5:21). L’auteur des Ephésiens développe ce que
devraient être les relations au sein du mariage, la façon dont l’épouse devrait
faire don d’elle-même à son mari et dont l’époux devrait faire don de lui-même
à sa femme. Tout au long des années d’un mariage sanctifié, l’abandon
réciproque des deux époux contribue à la croissance du couple dans une vision
68
commune l’un avec l’autre, mais aussi avec le Christ, alors même que les
époux ne perdent pas leur identité individuelle et leurs talents spécifiques. En
revanche, si nous nous sommes volontairement ou non soumis à une relation
inique, nous nous sommes placés sous un contrôle spirituel qui n’est pas
conforme à ce que Dieu avait prévu. Dès lors, quelque chose du caractère de
l’ennemi s’est introduit d’une part par la voie du péché issu de cette relation et
d’autre part par les péchés de la personne avec laquelle nous sommes
impliqués. Les conséquences pourront nous exposer à de grandes difficultés et
pourront générer de grandes souffrances. C’est un peu comme si nous étions
tirés d’un côté, par ce à quoi Dieu nous appelle, et de l’autre, par le monde qui
souhaite nous voir devenir conforme à son image en utilisant le mauvais lien
qui nous relie à l’autre personne.
Une personne qui a exercé une forte domination sur notre vie peut
avoir une profonde influence sur notre façon de penser et sur notre
comportement, et ceci, même si elle ne se trouve pas physiquement à nos côtés.
Et inconsciemment nos décisions peuvent être induites par un sentiment
d’intimidation plutôt que par un désir sincère de vouloir suivre Jésus.

Le fait d’être manipulé

Une marionnette actionnée par des ficelles prend la pose voulue par son
marionnettiste: cet exemple nous permet de voir clairement où se trouvent les
ficelles (les liens). Les liens spirituels ne sont pas aussi perceptibles que dans
cet exemple, mais ils n’en affectent pas moins notre habilité à faire nos propres
choix et à développer notre identité. Les liens d’âmes iniques peuvent
s’apparenter à des cordes qui nous tiennent liés au caractère négatif de ceux
avec lesquels nous entretenons une relation néfaste. Dans le livre des
Proverbes, nous lisons ceci:

Le méchant est pris dans les liens de son péché, il est saisi par ses propres
iniquités. (Proverbes 5:22)

Dans nos centres Ellel nous avons rencontré un grand nombre de


chrétiens qui ont été sévèrement affectés dans leur enfance par la domination
d’un adulte. Une telle domination est propice au contrôle spirituel et peut
causer de grands dommages émotionnels et parfois physiques durant le
développement de l’enfant. Lorsque nous aidons les personnes à s’affranchir de
ces problèmes, il n’est pas rare de constater qu’elles sont parfaitement
conscientes du caractère oppressif qu’exerce encore sur eux cet adulte

69
dominateur. Le fait de briser ces liens d’âmes peut les libérer de cette
oppression spirituelle d’une façon extraordinaire.
Lorsque des liens d’âmes ont été solidement établis par des attitudes
abusives, l’asservissement qui en résulte peut avoir un effet désastreux et
dénaturer à la fois le bien-être spirituel, émotionnel et physique d’une personne.
Lorsque par exemple une mère a exercé un contrôle sur la vie de sa fille, peut-
être afin de combler ses propres besoins, les exigences de la mère peuvent avoir
des effets dommageables pour l’enfant, et les conséquences sur la vie de la fille
adulte peuvent être désastreuses.
Alors que,, enfant, elle essaie de parvenir à l’âge adulte et tente de
trouver sa propre identité, elle peut se sentir incapable de démêler son identité
du mode de dysfonctionnement de sa mère. La mort de la mère ne mettra pas
forcément fin à son contrôle dans la vie de la fille. Il peut arriver que la fille
développe des infirmités semblables à celles qu’avait sa mère. L’ennemi peut
utiliser les ténèbres spirituelles d’un lien d’âme inique afin de transférer des
maladies au moment de la mort.
Nous devons aussi faire mention des choix librement consentis par des
personnes désireuses d’établir pour elles-mêmes des liens d’âmes iniques, en
particulier, pour celles qui veulent tirer avantage du pouvoir que ces liens
peuvent exercer sur la volonté d’autrui. Le satanisme et la sorcellerie font usage
de liens d’âmes iniques afin d’influencer les vies de ceux que leurs adeptes ont
l’intention de soumettre à leur contrôle spirituel. Durant des séances
d’occultisme avéré, les membres des groupes se lient intentionnellement au
moyen de rituels iniques qui sont souvent de nature sexuelle, afin d’être
spirituellement reliés entre eux, pour pouvoir communiquer de façon
surnaturelle et exercer un contrôle au sein du groupe.
Les liens d’âmes iniques corrompent nos vies et nous nous sentons
tiraillés par des pressions contradictoires qui sont destinées à nous garder d’une
façon ou d’une autre, sous l’influence de l’ennemi, en utilisant à la fois les
mauvais aspects de nos relations humaines et la personne à laquelle nous
sommes liés.
Le terme "iniquité" est souvent utilisé pour représenter tout ce qui
s’apparente, dans l’esprit humain, à ce qui est tortueux ou plein d’imposture, et
qui se trouve à l’opposé de la ligne de conduite prévue par Dieu. Nous avons
déjà vu comment le roi Salomon avait été lié de façon néfaste à ses épouses
étrangères et comment il avait progressivement changé et s’était engagé dans
les voies iniques et destructrices de leurs croyances et pratiques religieuses.
Les liens d’âmes iniques déforment et endommagent nos cœurs et
ceux-ci finissent par être très différents de ce que Dieu avait prévu pour nous!

70
Bénédictions et malédictions dans les relations

Par sa Parole, Dieu a donné à la nature humaine la faculté de comprendre ses


lois spirituelles afin que chacun puisse connaître tout ce qu'il a ordonné et qui
concerne la justice de son univers. Il nous a donnés des commandements afin
que nous demeurions dans la relation d’alliance qu'il a établie avec nous, de
façon à ce que nous bénéficiions de sa protection et que nous prenions plaisir
aux bénédictions qu'il a mises en réserve pour sa création. Lorsque nous
sortons des limites établies par les commandements de Dieu et dont le but avéré
est la protection de nos vies, nous nous retrouvons d’une part, hors de la
protection du Seigneur, et d’autre part, nous devenons l’objet des malédictions
du royaume des ténèbres qui ont été destinées à ceux qui refusent de l’écouter.
(Ephésiens 5:6) nous avertit de cette façon:

Que personne ne vous séduise par de vains discours! Car c’est à cause de ces
choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

Au chapitre 27 du livre du Deutéronome, nous voyons que beaucoup de


malédictions parmi celles qui sont énumérées, concernent des relations qui sont
vécues hors des limites de la protection divine. Il est clair que ceux qui dans
leur vie, s’impliquent par exemple dans des relations basées sur le sexe et la
violence, s’exposent aux puissances spirituelles des ténèbres et aux
malédictions:

Tu serviras au milieu de la faim, de la soif, de la nudité et de la disette de


toutes choses, tes ennemis que l’Eternel enverra contre toi. Il mettra un joug de
fer sur ton cou jusqu’à ce qu'il t’ait détruit. (Deutéronome 27:48)

Les lois de Dieu ne changent pas: toute relation inique évoluera de la


captivité destructrice au domaine spirituel des ténèbres. Loué soit Dieu, car
pour ceux qui s’appliquent à suivre les commandements de Jésus qui a
accompli la Loi en notre faveur, la liberté remplace désormais cette captivité.

Les dommages causés par les esprits impurs

Nous avons étudié au chapitre trois les différents aspects des mauvais liens
d’âmes. L’une des images était celle d’un tunnel obscur qui reliait deux
maisons entre elles. Des rats avaient la possibilité d’aller et de venir comme ils
voulaient. Nous devons regarder soigneusement ce que représentent ces rats.
Dieu a créé toutes choses et il est au-dessus de tout. Cependant, là où
71
existent des ténèbres spirituelles, l’autorité spirituelle appartient à satan. Il
gouverne le monde par les tunnels de la désobéissance des êtres humains qui
choisissent de suivre sa direction plutôt que de suivre les instructions de Dieu.
Ceci fut déjà le cas d’Adam et d’Eve au jardin d’Eden: (Genèse 3:3-4)

Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: vous n’en
mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous en mouriez. Alors
le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point.

Toutefois, le maître de ce monde, comme Jésus appelle satan (Jean


14:30), n’est pas le seul être spirituel qui occupe ce domaine: il règne sur une
multitude d’êtres spirituels déchus, auxquels Jésus se réfère par des termes tels
que démons ou esprits impurs comme par exemple dans Mathieu 12:28:

Mais si c’est par l’esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu
est donc venu vers vous.

Les liens d’âmes iniques proviennent de relations avec des êtres


spirituels des ténèbres, soit des démons, soit des esprits impurs. Ils offrent un
environnement propice aux activités du pouvoir des ténèbres.
Une relation établie sur la domination abusive, par exemple entre un
père et sa fille, se conforme aux voies de péchés de ce monde, et certainement
au maître de ce monde. Les ténèbres qui alimentent cette relation peuvent
permettre à un esprit impur d’opérer afin de maintenir et de promouvoir un
contrôle inique. Ce n’est pas simplement la puissance de l’attitude du père qui
donne force au contrôle spirituel, il peut aussi s’agir d’un démon qui opère au-
travers du mauvais lien inique. Le degré de contrôle devient alors surnaturel car
il opère au-delà des confins du temps et du lieu.
Nous pouvons comprendre cela en nous représentant le lien d’âme
inique comme étant un "tunnel" qui alimente les ténèbres spirituelles qui
existent par les mauvais aspects d’une relation. Là où il y a une situation de
péché, il y a des ténèbres spirituelles et l’ennemi a ainsi un droit de gouverner.
Il a attendu ce moment depuis qu’il s’est rebellé contre Dieu car il a vu dans le
jardin d’Eden une opportunité de gagner l’autorité du monde que Dieu avait
mise à la disposition de l’homme.
Paul supplie les chrétiens d’Ephèse de ne pas donner à satan une telle
opportunité:

Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas
sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable. (Ephésiens 4:26-27)
72
Les relations basées sur le péché donnent à l’ennemi cette opportunité:
l’autorité ou le droit de gouverner. Avec ce droit, il a le pouvoir de renforcer
son lien au moyen de la puissance des esprits impurs qui travaillent dans
l’obscurité.
Par exemple, les relations sexuelles qui sont vécues en dehors des
limites de l’alliance du mariage entrent dans le territoire spirituel de l’ennemi.
L'union sexuelle illégitime établira des liens d’âmes iniques. Elle peut être
utilisée par des esprits impurs afin de conduire ses participants vers la
tromperie générée par les désirs sexuels nuisibles, car ceux-ci se trouvent en-
dehors de la protection divine. L’apôtre Paul nous explique les conséquences
de ces relations nuisibles:

C’est pourquoi, Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs
cœurs; ainsi ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps. (Romain 1:24)

Le travail d’un démon qui opère lorsqu’un homme est rebelle aux
commandements de Dieu, est destiné à promouvoir le caractère de l’ennemi
ainsi que son image dans ce monde tout entier déjà hostile à Dieu. C’est de ce
monde de ténèbres spirituelles que le Christ nous a sauvés.

Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous
marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance
de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. (Ephésiens
2:1-2)

Lorsqu’une personne qui suit le Christ s’est engagée dans des relations
illicites et choisit désormais d’apporter ces relations à la lumière, il n’est pas
rare de voir les puissances des ténèbres alors exposées et les esprits impurs se
manifester. Quoiqu’il en soit, lorsque les droits de l’ennemi sont retirés au
travers de la confession et de la repentance, les esprits impurs peuvent être
expulsés. Ces esprits ne peuvent pas résider dans la lumière. Nous avons prié
pour de nombreux chrétiens qui se sont trouvés libérés après avoir vécu des
années de captivité consécutives à leurs anciennes relations. Cela s’est produit
après avoir brisé les liens d’âmes iniques et avoir expulsé les esprits impurs qui
leur étaient associés.
Le but des démons et des esprits impurs est de promouvoir le péché qui
donne un droit au pouvoir spirituel des ténèbres qu’ils occupent. Dans les
relations iniques, il se peut par exemple que des esprits tels que le contrôle, la
convoitise, la peur, l’idolâtrie ou les perversions sexuelles soient exposés,
73
quand la relation est amenée à la lumière du Christ et que les mauvais liens sont
brisés. Le "tunnel" des ténèbres qui est véhiculé dans une relation peut aussi
comporter des esprits d’infirmité ou de mort. Il se peut qu’il y ait un besoin de
délivrance en cas de liens relatifs à l’avortement d’un enfant par exemple. Des
esprits de mort peuvent encore souiller l’utérus. Cela peut être le cas aussi en
cas de fausse couche sans être nécessairement la conséquence d’un péché du
père ou de la mère. Dans tous les cas, la mort prématurée fait partie de la
malédiction universelle qui a été appelée par la nature humaine sur elle-même,
et cette malédiction apporte avec elle les ténèbres spirituelles, comme il en est
question en Deutéronome 28:15 et 18:

Mais si tu n’obéis pas à la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et


ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te
prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi … le
fruit de tes entrailles sera maudit…

Préjudices sur le corps physique

Le corps physique reflète souvent la condition spirituelle de l’âme. Les gens


parlent parfois de la tension qui se reflète sur le visage de quelqu’un. En fait ce
n’est pas le visage qui est tendu, mais il s’agit plutôt de la personne intérieure.
Si j’ai le cœur en paix, mon corps physique sera plus reposé. Un mauvais lien
d’âme a pour conséquence d’affecter l’homme intérieur. Ces distorsions et ces
oppressions spirituelles manifestées au niveau de l’âme se manifesteront
inévitablement dans le corps. Un joug spirituel nuisible et lourd pèsera sur
l’intégralité de la personne. Il pourra engendrer sur le corps des souffrances et
des maladies qui auront pour conséquence de perturber la vie de cette personne.
Jésus a mis très souvent en exergue les besoins intérieurs d’une personne avant
même de s’occuper de ses besoins physiques plus spécifiques. Dans le premier
chapitre, nous avons abordé la façon dont Jésus a délié une femme qui avait la
colonne vertébrale courbée par un lien spirituel qui l’a tenue ainsi pendant dix
huit ans, et comment ensuite il a guéri son corps physique.

Femme, tu es délivrée de ton infirmité. Il lui imposa les mains, et à l’instant elle se
redressa… (Luc 13:12-13)

Les infirmités qui sont promues par les démons et qui occupent les
ténèbres spirituelles d’un lien d’âme inique, peuvent affecter particulièrement
des parties du corps qui ont été l’objet de l’impiété de nos relations. Les
infirmités qui concernent le dos et la colonne vertébrale semblent souvent être

74
associées à l’aspect oppressif de certaines relations où le contrôle est exercé, et
qui ont lourdement pesé sur la vie de quelqu’un. Les relations sexuelles
perverties pourront très souvent requérir d’une part de briser des liens d’âmes
iniques et d’autre part la délivrance. Celle-ci pourra concerner l’expulsion
d’esprits impurs d’infirmité relatifs à certaines parties du corps. Une illustration
de ceci serait une souillure affectant la bouche ou le système digestif d’une
personne, celle-ci ayant participé à des relations sexuelles iniques qui auraient
impliqué une sexualité orale.

Résumé

Un lien d’âme inique nous tire dans une direction opposée à celle que Dieu a
prévue pour nous.
Dieu veut que nous soyons unis à lui et unis les uns avec les autres,
unis par un lien d’amour destiné à nous donner la liberté et la plénitude. Les
vraies relations impliquent de s’abandonner les uns aux autres dans une
certaine mesure. Lorsque ceci se produit sous la seigneurie de Jésus, cette sorte
d’abandon contribue à développer l’aspect et le caractère de Jésus lors de nos
rencontres les uns avec les autres, ainsi que dans nos vies personnelles.
Quand il s’agit de relations contraires aux commandements de Dieu,
notre abandon des uns aux autres devient sujet du royaume spirituel des
ténèbres et participe à l’image destructive et souillée de ce monde rebelle ainsi
qu’au caractère de son maître, satan.
Il serait bon maintenant de se pencher sur la parole de Dieu afin de
comprendre de quelles manières les principes des mauvais liens d’âmes se
manifestent.

75
Chapitre 7

Approfondir la parole de Dieu

Les liens d’âmes et la façon dont ils sont exposés dans la parole de
Dieu

Le concept des liens d’âmes dans la Bible

La réalité de la sainte Trinité – Père, Fils et Esprit – dans une seule et même
personne est développée tout au long de la Bible, parole de Dieu, bien que le
mot "Trinité" ne soit jamais employé.
Le terme "liens d’âmes" ne se trouve pas directement employé dans la
Parole de Dieu. Mais le concept de leur existence est avéré dans la Bible. Ils se
manifestent sous la forme de liens invisibles entre les personnes. Ils ont le
pouvoir d’exercer une forte influence sur leurs pensées, leur volonté et leurs
émotions, (leur âme). Nous allons explorer ceci plus profondément afin de voir
comment ce principe est exposé dans le cadre des bons ou des mauvais liens.
Prenons l’exemple de l’amitié authentique qui unissait David et
Jonathan telle qu’elle est exposée dans l’ancien Testament dans (1 Samuel
18:1)

… l’âme de Jonathan fut attachée à l’âme de David

La version anglaise de la Bible amplifiée utilise à la place du verbe


"être attachée", le mot "tricotée", que nous pouvons traduire en français par
"tissée". Il existait entre ces deux hommes un lien émotionnel véritable au point
où la Bible nous dit que "Jonathan aimait David comme lui-même".

Le mot hébreu "qashar" qui est traduit dans plusieurs versions par "lié"
veut simplement dire "attaché". Ce même mot hébreu est utilisé ailleurs dans la
Bible afin de décrire des liens relationnels qui vont plus loin qu'uniquement une
relation physique. Ce lien invisible qui existait entre David et Jonathan semble
avoir été un bon lien: ils souhaitaient se protéger l’un et l’autre des conflits qui
77
les entouraient et les poussaient ensemble, à rechercher la réconciliation avec
Saül bien que cela ne se produisit finalement pas.
Un mot synonyme du mot "qashar" est aussi utilisé pour décrire un cas
de conspiration. Absalom était engagé dans une conspiration contre son père
David. Il manipula de nombreuses personnes en leur offrant toutes sortes de
faveurs afin qu’elles se soumettent à son autorité. Le lien spirituel qu’il était
parvenu à établir était puissant, de sorte que les personnes le suivaient
davantage à cause ou au moyen, de ce lien inique, plutôt que par conviction.

… et la conspiration devint puissante, et les peuples étaient de plus en plus


nombreux auprès d’Absalom. Quelqu’un vint informer David et lui dit: le cœur
des hommes d’Israël s’est tourné vers Absalom. (2 Samuel 15:12-13)

L’essence même du mot "conspiration" signifie grande collision (du


cœur) entre deux ou plusieurs personnes dans le but de commettre une action
illicite. Il est intéressant de noter que dans le droit anglais la conspiration aux
fins de commettre un crime, est considérée comme un outrage même si le crime
n’a pas été commis.
Le mot "qashar" apparaît à nouveau dans l’histoire qui relate les
relations de Joseph et de sa famille. En effet, nous lisons que la vie de Jacob
était tellement liée à celle de son fils Benjamin que si ce dernier ne revenait pas
d’Egypte, chacun pensait que Jacob en mourrait.

Maintenant, si je retourne auprès de ton serviteur, mon père, sans avoir avec
nous l’enfant à l’âme duquel son âme est attachée, il mourra en voyant que
l’enfant n’y est pas… (Genèse 44:30)

Alors que nous parcourons l’histoire de Jacob et découvrons sa


préférence pour Joseph et Benjamin, les fils issus de son épouse Rachel, nous
comprenons que ce bon lien, au demeurant courant entre un père et ses enfants,
est altéré par le favoritisme clairement exprimé à leur égard. Ce sentiment
génère la jalousie et le déséquilibre, et affecte la famille tout entière. Il
représente pour Jacob une sorte de lien affectif qui le rend dépendant du bien-
être de ses enfants au point d’affecter jusqu’à son goût de vivre. Quel que soit
l’amour que nous éprouvons pour nos enfants, ce niveau de dépendance, s’il
devient subordonné à leur vie, est malsain. Cet exemple démontre que même
une relation établie sur un fondement familial sain, peut comporter un élément
inique et conduire ses membres à des formes de servitude.
La Bible utilise d’autres mots et d’autres phrases pour décrire les
façons dont les gens peuvent être solidement liés par l’amitié. Nous avons
78
étudié dans les précédents chapitres le principe des liens d’âmes devenus
progressivement souillés par les contrôles nuisibles, et comment ceux-ci
peuvent servir d'occasion de nous emporter loin d’une véritable relation avec
Dieu. Cela est clairement énoncé dans cette mise en garde du livre du
Deutéronome:

Si ton frère…. Ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t’incite secrètement
en disant: Allons servir d’autres dieux! … Tu n’y consentiras pas, et tu ne
l’écouteras pas… (Deutéronome 13:6,8)

Il n’y a pas de véritable relation affective sans une mesure d’abandon,


mais Dieu ne veut pas que cet état de vulnérabilité soit utilisé par l’ennemi pour
nous conduire dans les ténèbres spirituelles.
Le concept qui consiste à être "tricoté" ou "tissé" par ce qui gouverne
spirituellement notre vie est aussi évoqué dans le Nouveau Testament, au fur et
à mesure que ses auteurs exposent les bons liens que Dieu avait souhaités
établir entre les membres du Corps de Christ, ici, sur la terre. C’est seulement
en Christ que les relations que nous établissons les uns avec les autres
représentent la véritable sécurité. L’apôtre Paul en fait une priorité exclusive:

Je veux, en effet, que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens
pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée… afin qu’ils aient le cœur rempli
de consolation, qu’ils soient unis "tissés" dans l’amour…et enrichis d’une
pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ.
(Colossiens 2:1-2)

Les cordes et les attaches

Lorsque nos relations ont été basées sur le péché, que ce soit à cause de notre
propre péché ou à cause du péché de ceux avec lesquels nous avons été
impliqués, la Bible reconnaît que l’aspect invisible du lien de la relation peut
garder une personne prisonnière des ténèbres spirituelles qui existent dans cette
relation. L’auteur du livre des Proverbes met tout particulièrement les jeunes
gens en garde des liens sexuels qu’il compare à des cordes:

Et pourquoi mon fils serais-tu épris d’une étrangère, et embrasserais-tu le sein


d’une inconnue? Le méchant est pris dans ses propres iniquités, il est saisi par
les liens de son péché. (Proverbes 5: 20-22)
De la même manière, l’auteur du livre des Psaumes décrit le désir du
Seigneur qui veut libérer ceux qui sont tenus captifs par les liens invisibles de
79
ceux qui les ont accablés:

Des laboureurs ont labouré mon dos et ils ont tracé de longs sillons. Mais
l’Eternel est juste, il a coupé les cordes des méchants. (Psaume 129:1, 3-4)

Et bien sûr, il existe aussi les bons liens. Ruth avait avec sa belle-mère
Naomie, une relation toute particulière:

Et elles élevèrent la voix, et pleurèrent encore. Orpa embrassa sa belle-mère


mais Ruth s’attacha à elle. (Ruth 1:14)

Il est intéressant de constater que la description de cette relation qui


utilise le mot "s’attacha" ou "s’accrocha" provient du mot hébreu "dabaq", qui
décrit un lien particulièrement fort, semblable à celui qui décrit la relation
physique et spirituelle que Dieu avait conçue pour unir un homme et sa femme.
(Genèse 2:24)
Rien n’indique que la relation qui existait entre Ruth et sa belle-mère
ait comporté un élément souillé ou malsain. Cette relation était en tout cas
assez solide pour permettre à Ruth de dire que leurs vies suivraient le même
chemin matériel et spirituel.

Où tu iras j’irai, où tu demeureras, je demeurerai; ton peuple sera mon peuple


et ton Dieu sera mon Dieu… (Ruth 1:16b)

Ce lien représente un bon lien.

Approfondir et expliquer les domaines invisibles

Alors que nous lisons la vie de Jésus, nous le voyons expliquer


consciencieusement à ses disciples les différents principes de la vérité du
Royaume de Dieu. Toutefois, les disciples semblaient rarement comprendre ce
qu'il était réellement en train de leur dire. Jésus leur raconta des histoires, usant
de symboles, afin qu’ils puissent méditer en leur cœur au fur et à mesure de
leur croissance et de leur connaissance de sa personne par le Saint-Esprit.
Il est parfois plus facile d’expliquer les choses invisibles par la façon
dont elles nous affectent plutôt que par ce que nous en voyons. Nous ne voyons
pas le vent mais nous voyons ce qu’il fait! Jésus explique l’action du Saint-
Esprit en comparant souvent ses effets sur nous à un souffle de vent:
Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit; mais tu ne sais pas d’où il
vient ni où il va, il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. (Jean3:8)
80
Décrire la façon dont l’Esprit de Dieu dirige nos vies peut sembler plus
facile que le fait de le décrire lui-même!
De la même manière, il est difficile d’expliquer la réalité spirituelle de
la manière dont nous sommes joints les uns aux autres par nos relations.
Lorsque nous prenons conscience des effets négatifs émotionnels et spirituels
que les autres exercent sur nos vies, la réalité de ces liens iniques devient plus
palpable.
Et alors que nous pardonnons à ceux qui ont contrôlé nos vies et que
nous avançons vers la liberté en Christ, la rupture de ces liens peut parfois être
émaillée d’expériences remarquables. Lorsque quelqu’un reçoit un ministère de
prières, une simple phrase telle que – "Je me sens enfin libre de cette personne
pour la première fois de ma vie" - révèle clairement une expérience de
libération. Il est souvent plus facile de traduire un état de captivité et sa
libération ultérieure par des mots, que de décrire les liens spirituels iniques eux-
mêmes.

Je me souviens d’avoir aidé une femme qui s’appelait Rose. Elle sortait
juste d’une douloureuse épreuve pendant laquelle elle avait subi toutes sortes
d’abus verbaux et de contrôle de la part de l’un de ses supérieurs dans l’école
dans laquelle elle travaillait. Après avoir déposé cette situation devant Dieu,
pardonné à son collègue et avoir été libérée du joug sous lequel elle ployait, les
effets de la délivrance furent extraordinaires. Au début, elle eut comme la
sensation d’un terrible poids sur son corps dont la lourdeur lui donnait
l’impression que sa tête touchait ses genoux. Presque aussitôt après, elle
remarqua que le poids la quittait et elle ressentit un étonnant sentiment de
liberté et de légèreté. Elle aurait été incapable d’expliquer à quoi ressemblait un
lien d’âme inique, mais elle comprenait fort bien ce qu’elle ressentait.
Dieu veut que ses enfants soient unis ensembles de sorte que les liens
apportent l’ordre et l’harmonie et remplissent le rôle pour lesquels ils sont
destinés. Les auteurs des lettres adressées aux premières Eglises tentent de les
amener à comprendre combien les bons liens spirituels entre les gens sont
concrets et salutaires. Paul par exemple, fait part de son impatience à revoir ses
amis croyants établis à Thessalonique:

Pour nous, frères, après avoir été quelque temps séparés de vous, de corps
mais non de cœur, nous avons eu d’autant plus ardemment le vif désir de vous
voir. (1Thessaloniciens 2:17)
Il existe une image fréquemment utilisée pour représenter les membres du
Corps du Christ qui est celle de la construction d’une habitation spirituelle:

81
Et vous-mêmes comme des pierres vivantes, édifiez-vous, pour former une
maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles
agréables à Dieu par Jésus-Christ. (1Pierre 2:5)

Au-travers de la seigneurie de Jésus et en relation les uns avec les


autres, nous sommes collectivement, une demeure spirituelle occupée par la
présence de l’Esprit de Dieu.
Jésus est le fondement de ce nouveau type de relation qui n’est possible
que lorsque nous bâtissons sur lui.

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-
Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui, tout l’édifice bien coordonné
s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes aussi
édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. (Ephésiens 2:20-22)

L’intention de Dieu était que durant notre entrée progressive dans cette
soumission des uns aux autres en Christ, chacun d’entre nous trouve la place
qui lui corresponde exactement, de façon à ce que chacun fasse partie
intégrante de la structure spirituelle de son corps sur la terre. La remarquable
intimité que donne cette union spirituelle n’est pas seulement celle d’un édifice,
elle est comparable aux parties inter-dépendantes d’un corps humain:

… mais en professant la vérité dans l’amour, nous croîtrons en tous égards en


celui qui est le chef: Christ. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son
assistance, que tout le corps bien coordonné et formant un solide assemblage,
tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et
s’édifie lui-même dans l’amour. (Ephésiens 4:15-16)

Voici comment Dieu veut que soient établis les liens d’âmes parmi les
chrétiens.

Les relations apportent soit des bénédictions spirituelles soit des


malédictions spirituelles

Les bonnes relations nous unissent les uns aux autres d’une manière invisible et
nous apportent la bénédiction divine, sa protection et son onction. Nous avons
fait mention précédemment de la façon dont David exprime cette vérité dans un
de ses psaumes: (Psaume 133)

Voici, qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble!
82
C’est comme l’huile précieuse qui répandue sur la tête …Car c’est là que
l’Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité.

Ainsi, si l’Esprit de Dieu couvre et habite de bonnes et saines relations,


quel esprit couvre et habite les relations qui ont été fondées sur l’abus ou
l’immoralité?
Les relations qui sont dans la lumière apportent la vie. Les relations qui
sont encore dans les ténèbres apportent la destruction. Paul nous dit ceci:

Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces
choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. N’ayez donc
aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes
lumière dans le Seigneur. (Ephésiens 5:6-8)

Lorsque nous regardons les versets précédents, nous voyons que


l’expression "ces choses" est utilisée par Paul pour désigner les relations que
les chrétiens d’Ephèse ont les uns avec les autres. Il fait référence aux
mensonges, aux comportements de colère, aux mots grossiers, à l’amertume, au
ressentiment et à l’immoralité qui concernent la vie de ceux auxquels il écrit. Il
leur dit que lorsque ces comportements humains n’ont pas été résolus, ils
subsistent dans les ténèbres – le royaume de satan, qui est le maître de ce
monde rebelle. Les mauvais liens participent au royaume de l’ennemi.

La nécessité de reconnaître les mauvais liens et de les délier

Jésus a envoyé les douze de ville en ville proclamer les nouvelles du Royaume
de Dieu et apporter la guérison et la délivrance. Il savait qu’il leur serait fait un
accueil mitigé et qu’ils seraient parfois confrontés à l’hostilité de ceux auxquels
ils exposeraient un message aussi radical. Il leur dit très clairement de se délier
des souillures consécutives aux relations qu’ils auraient avec tous ceux qui leur
seraient hostiles:

Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez ce
cette maison et de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. (Mathieu
10:14)

Il est intéressant de voir que Jésus a encouragé ses disciples à prendre


le temps de réfléchir aux situations durant lesquelles les attitudes des personnes
rencontrées n’ont pas été bonnes, il leur recommande de prendre garde à ne pas
continuer à avancer en portant avec eux les conséquences de l’hostilité
83
spirituelle qu’ils ont rencontrée.
De la même manière, nous devons laisser le Saint-Esprit nous
permettre de réfléchir à nos relations passées ou récentes ainsi qu’aux
conséquences spirituelles que nous pouvons porter aujourd’hui. La liberté des
liens spirituels a été acquise pour toute l’humanité par Jésus-Christ sur la
Croix. Mais le problème est que la plupart des gens ne prennent pas le temps de
recevoir l’enseignement de Jésus et de s’approprier la liberté qu'il leur offre.
Un disciple n’est pas seulement celui qui suit le Maître, mais c’est aussi celui
qui suit les instructions du Maître.
Il n’y a pas de technique pour délier les gens des liens d’âmes iniques.
Jésus a dit que si nous vivions selon ce qu'il nous a enseigné, nous
découvririons la vérité de ce qu'il est, de ce que nous sommes et nous
trouverions la liberté qu'il a mise en réserve pour nous.

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous
connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. (Jean 8:31:32)

L’enseignement de Jésus à l’égard des relations est clair. Lorsque nous


avons outrepassé les limites de Dieu dans le domaine de nos relations, nous
devons reconnaître devant lui de tout notre cœur que nous avons dévié. Nous
devons aussi pardonner à ceux qui nous ont liés. Par la compréhension de la
vérité, le fait de confesser notre péché et le fait de pardonner aux autres, nous
nous dégageons sur le plan terrestre de ces relations biaisées. Ensuite, par ce
que Jésus a accompli à la Croix, nous pouvons maintenant recevoir, par la foi,
la liberté spirituelle dans la rupture de ces liens invisibles et des liens d’âmes
iniques établis dans ces relations.
Si nous ne pardonnons pas aux autres, nous nous trouvons alors nous-
mêmes enchaînés comme Jésus l’a dit clairement dans la parabole du serviteur
oublieux qui, après avoir reçu la remise de ses dettes, n’avait aucune intention
de faire grâce à son débiteur:

Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il ait payé tout ce
qu’il devait. C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera si chacun de vous
ne pardonne pas à son frère de tout son cœur. (Matthieu 18:34-35)

Jésus a accompli son œuvre à la Croix. Il a pleinement affirmé et


soutenu avec certitude que la promesse que Dieu avait faite au moyen de sa
Parole; celle-ci contenant ses plans et ses desseins, consistait en l’offre de sa
restauration pour les vies détériorées et gâtées par le péché de l’humanité. Pour
s’approprier cette restauration et en apporter toute la gloire à Dieu, les hommes
84
et les femmes n’ont qu’une chose à faire: ils doivent s’accorder avec Dieu en
reconnaissant que ses promesses révélées par Jésus-Christ sont véritables:

Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu c’est en lui qu’est le
oui; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de
Dieu. (1Corinthiens 1:20)

La confession symbolise le fait de s’accorder avec Dieu. C’est


reconnaître qu'il est juste! Cet accord est toujours la meilleure façon de
commencer. La liberté viendra toujours à l’heure de Dieu et selon ses plans.

Résumé

Quoique la formule "liens d’âmes" n’apparaisse pas directement dans la Bible,


le concept des liens spirituels invisibles, mais présents dans toute relation
humaine est clairement énoncé. Le fait d’expliquer le domaine de l’invisible
sera toujours difficile. Il nous est plus facile d’expliquer les effets de ces liens
invisibles.
Si des circonstances, même relatives à des relations anciennes ont pour
conséquence de nous garder dans une sorte de souillure spirituelle, nous devons
absolument chercher à en comprendre les raisons, à reconnaître les aspects
relatifs au péché, à suivre les enseignements de Jésus par le moyen du Saint-
Esprit et à nous approprier la liberté que Jésus nous a acquise en mourant sur la
Croix. Le fait de recevoir les promesses de Dieu nous apporte la plénitude et lui
apporte la gloire.
Nous devons maintenant regarder plus en détail, la vérité merveilleuse
qui réside dans le fait que Jésus est venu pour libérer les captifs. L’ennemi
cherche à dévorer nos vies, mais Jésus a arraché les dents de ce destructeur.

85
Chapitre 8

Jésus délivre les captifs

Celui qui dénoue les liens de nos vies

Le caractère de Dieu

N’importe quel bon berger qui voit l’une de ses brebis prise dans un grillage
fera tout ce qui est en son pouvoir pour la libérer et pour la ramener dans le
troupeau. Il connaît la bêtise de ses brebis et leur propension à se mettre en
difficultés. Mais son désir de les aider est bien plus grand que la frustration
qu’il ressent à les voir constamment s’égarer loin de ce qui détermine les
contours de leur sécurité.
Jésus se définit lui-même comme le bon berger. Il représente en lui-
même l’essence du caractère de Dieu. Le fait de libérer ses enfants de leur
captivité quand ils le lui demandent est le cœur du plan de Dieu. Par
l’intermédiaire du prophète Esaïe Dieu a déclaré ceci:

Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les liens de la méchanceté,


dénoue les liens de la servitude, revoie libres les opprimés, et que l’on rompe
toutes espèces de jougs. (Esaïe 58:6)

Nous avons vu tout au long de la Bible que le mot "joug" est utilisé
pour décrire un lien spirituel qui peut exister entre la vie de deux personnes et
au moyen duquel un être peut être contrôlé d’une façon nuisible.

Qui coupe les liens d’âmes?

Jésus est le libérateur. Il représente toute la vérité et toute la liberté. Alors qu’il
pendait au bois de la Croix, il nous a rendu notre liberté spirituelle par le
moyen de sa mort sacrificielle. C’est Jésus seul, qui peut nous libérer et qui
nous a libérés du lien spirituel que l’ennemi a exercé sur l’humanité. Satan a
tiré profit en de nombreuses occasions, du fait de planter ses dents dans la vie
des gens, là où ils ont consciemment ou non, erré loin de la protection de Dieu.
87
L’apôtre Pierre nous dit que satan utilise la même tactique que celle du lion qui
choisit d’égarer une horde d’animaux de façon à pouvoir agripper ensuite celui
qui s’est éloigné:

Soyez sobre, veillez, votre adversaire le diable, rôde comme un lion rugissant,
cherchant qui il dévorera. (1 Pierre 5:8)

Lorsque Jésus nous libère, nous sommes réellement libres! Tout ce


qu'il attend de nous, c’est que nous suivions ses commandements en confessant
nos péchés, que nous nous repentions de nos fausses croyances et de nos
mauvais comportements, et que nous nous pardonnions à ceux qui ont péché
contre nous. En agissant ainsi, nous faisons tout ce qui est dans nos capacités
en même temps que nous abandonnons les mauvais aspects de nos relations.
Puis par la foi, nous pouvons alors prendre possession de quelque chose
d’extraordinaire – le fait de laisser aller ou de lâcher dans le domaine spirituel,
tout ce que représentait le lien nuisible de cette relation, ainsi que le pouvoir
que la personne avait sur notre être. Jésus a expliqué à ses disciples que ceci
serait la conséquence de leur choix de suivre les voies de son Royaume:

Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel,
et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. (Matthieu 18:18)

Dans le prochain chapitre, nous étudierons la manière dont nous


devons nous approprier (littéralement, prendre possession) de notre liberté à
l’égard des liens d’âmes. Prenons le temps de nous remémorer tout ce qu’a fait
Jésus afin de rendre la liberté à ceux qui ont choisi de la recevoir de lui.

Jésus est le centre de tout

Lorsque Jésus s’est levé dans la synagogue au tout début de son ministère sur la
terre, il a lu les mots suivants qui sont issus du livre d’Esaie.

Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le


recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés. (Luc 4:18)

Il a ainsi affirmé que sa mission était d’apporter la liberté et de


restaurer l’humanité. Il savait très bien que les hommes et les femmes étaient
tous enchaînés à cause de leur désobéissance à Dieu. S’ils devaient être
secourus, ils devaient prendre conscience du problème spirituel et reconnaître
Jésus comme étant le seul moyen d’échapper à tout ce qui avait emprisonné
88
leurs vies.
Il n’y a que deux domaines d’autorité spirituelle dans la vie d’un être
humain. L’un ou l’autre de ces deux domaines d’autorité gouverne chaque
aspect de notre vie. Ceci inclut les attitudes de notre cœur, les mots que nous
employons et chaque relation que nous entreprenons. Jésus appelle l’un de ces
domaines "lumière" il s’agit du domaine dont il est le Seigneur, et l’autre
domaine, celui qui porte le nom de "ténèbres" est gouverné par satan. Ces deux
domaines sont clairement mis en contraste dans sa mission auprès de Saul sur
la route de Damas:

Je t’envoie afin que tu leur ouvres les yeux pour qu’ils passent des ténèbres à
la lumière, et de la puissance de satan à Dieu" (Actes 26:17-18).

Il est important de savoir que ces deux domaines ne sont pas d’égal
pouvoir. Dieu est le créateur suprême de toutes choses, mais l’ennemi a un
domaine, dans lequel il a le droit d’agir. Lorsque les premiers êtres humains ont
choisi de pécher en suivant la direction de satan dans le jardin d’Eden, ils
donnèrent à l’ennemi une autorité spirituelle, et c’est ainsi qu’il devint le
gouverneur spirituel de ce monde. Les êtres humains ont continué tout au long
des générations à faire de mauvais choix, et pas seulement dans leurs rapports
les uns aux autres, et en conséquence, ils continuent de donner du pouvoir à
satan.
Nous ne pouvons pas changer les événements passés de nos vies, mais
Jésus veut régner dans toutes nos relations et apporter dans chacune d’elles un
espace de lumière spirituelle et de liberté. Le miracle dans tout ceci est que
c’est possible et cela concerne même les premières relations de nos vies qui ont
été négatives. La liberté que Jésus a acquise pour nous alors qu'il pendait sur la
Croix transcende le temps. Alors qu'il donnait sa vie, pendu et agonisant, il a
accompli la mission de nous libérer de la captivité que constituaient les
ténèbres spirituelles établies dans toutes les parties de nos vies.
Mais qu’avons-nous donc à faire? En réalité, peu de chose! Nous
regardons à cela plus tard mais ce peut être résumé ainsi: Accordez-vous avec
Jésus et recevez sa liberté.
Nous avons précédemment noté que l’auteur de la lettre aux Ephésiens
résume parfaitement la façon dont les relations peuvent être établies dans la
lumière et la liberté:

Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Christ. (Ephésiens 5:21)

Nous avons vu que toute véritable relation comporte une part de


89
renoncement. Il est impossible de vivre une véritable relation sans se donner
soi-même dans une mesure. Mais le fait de faire don, de soumettre, une partie
de moi-même à quelqu’un est risqué, car ceci me rend vulnérable au
comportement qu’aura cette personne envers moi. Le seul environnement qui
offre la sécurité nécessaire à une relation authentique se produit lorsque ce
renoncement est couvert par l’autorité spirituelle de Jésus. Souvenons-nous que
le mot "crainte" cité dans le précédent verset veut simplement dire soumission
spirituelle.
Lorsque Dieu est l’autorité d’une relation, le Saint-Esprit couvre cette
relation et apporte bénédictions, plénitude et liberté. Le psalmiste nous donne
une illustration de ceci dans le psaume dont nous avons fait mention plus haut
et qui décrit l’huile coulant sur les êtres qui sont unis pour Dieu.

Libres d’être unis à Jésus

Les liens d’âmes iniques nous gardent non seulement unis les uns aux autres
d’une funeste façon mais ils nous empêchent aussi de nous attacher
complètement à Jésus. Comme tout fiancé, Jésus est jaloux de sa fiancée et
tient à ce qu’elle soit pour lui d’un cœur sans partage et qu’elle ne soit pas
attirée par une autre relation, même de façon inconsciente. Il se peut que nous
ne soyons pas conscients de cet écartèlement, mais Jésus, lui, en est conscient.
Comme nous l’avons déjà vu, les relations immorales non résolues peuvent
tenir les gens éloignés d’une marche intime avec le Christ:

Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec
elle? Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.
(1Corinthiens 6:16-17)

L’alliance relationnelle qui est établie entre Dieu et le Corps de Christ


est comparé dans la Bible à une relation unissant un homme et une femme
amoureux l’un de l’autre et s’engageant sur la voie du mariage. Dieu compare
ses enfants à des êtres adultères lorsqu’ils s’offrent et s’unissent à d’autres
personnes de façon spirituelle, et en particulier lorsqu’ils s’unissent pour adorer
d’autres dieux. L’ennemi saisira tous les moyens de séduction possibles pour
nous éloigner de cette relation de fiancés au Christ, que ce soit par le moyen de
la fausse adoration ou par le moyen des liens de relations néfastes qui viennent
sous son contrôle. Quoiqu’il en soit, les bonnes relations ne sont jamais en
concurrence avec notre désir de suivre Jésus, et elles contribuent à une
communion conjointe avec lui.

90
Le fait de couper les liens d’âmes n’est pas…

Parfois des personnes viennent afin d’obtenir des prières et de mettre leur vie
en ordre, sans comprendre que Dieu attend premièrement qu’elles rentrent dans
une relation d’engagement plus profonde avec lui.
Lorsque l’on vient à Jésus pour être délivrés de liens d’âmes iniques, il est
important d’être au clair quant à ce dont on doit se séparer. Ceci peut sembler
invraisemblable, mais la liste établie ci-dessous illustre assez bien les demandes
qui nous sont faites par des personnes qui sont venues à nos centres Ellel:

- Une façon d’écarter des personnes que l’on n’aime pas


- Une bonne manière de se débarrasser de notre conjoint dont on ne veut
plus
- Une façon de prétendre qu’une relation passée n’a jamais existé
- Une façon acceptable d’enterrer le passé
- Une façon de se déconnecter de l’autorité divine

Il est important de bien comprendre que rompre un mauvais lien d’âme ne


détruit pas les relations bonnes et justes, pas plus qu’il ne s’agit d’une
technique destinée à mettre de l’ordre dans des situations dont le but serait de
servir nos intérêts personnels. Nous servons un Dieu souverain, qui par grâce,
et par le moyen de notre foi absolue en lui, a tracé une voie de liberté afin de
nous permettre de connaître une plus grande dimension de son amour.

Les situations de liens d’âmes dans le mariage et dans le divorce

Jésus nous a rappelés qu’un mariage saint nécessitait une rupture d’avec les
liens familiaux de l’enfance. Il a dit ensuite que Dieu lui-même unissait les
partenaires du mariage dans une alliance unique et intime:

N’avez-vous pas lu que le créateur au commencement, fit l’homme et la femme


et qu’il dit: ‘C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère et
s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair?’ Ainsi, ils ne
sont plus deux mais une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que
Dieu a joint. (Matthieu 19:5-6)

Les hommes et les femmes ne doivent pas essayer d’exercer leur propre
autorité dans ces situations mais laisser ce rôle à Dieu. Mais Dieu ne nous
libère-t-il jamais des liens que nous avons eus avec un précédent conjoint?
Voici un cas de figure terriblement difficile. Que nous décidions d’y être
91
confronté ou non, la réalité nous démontre, que tout autour du monde, un
nombre incalculable de chrétiens a vécu la douloureuse expérience du divorce.
Ces chrétiens se sont soit remariés ou ils désirent se remarier. Quelle est la
conséquence des liens qui concernent les partenaires du mariage passé et ceux
du mariage présent?
Dieu hait clairement le divorce à cause de la trahison qu’il implique
souvent et aussi à cause des profonds dommages qui affectent tous ceux qui
sont concernés:

Car je hais la répudiation, dit l’Eternel le Dieu d’Israël, et celui qui couvre de
violence son vêtement, dit l’Eternel des armées, prenez donc garde en votre
esprit, et ne soyez pas infidèles. (Malachie 2:16)

Il est important de se rappeler que le divorce n’est pas premièrement le


document légal, mais bien l’attitude du cœur qui peut certainement être rempli
de faussetés et peut causer une séparation imperceptible bien longtemps avant
que des documents ne soient échangés. C’est l’attitude du cœur rempli de
péchés que Dieu hait passionnément quoiqu’il ne dise pas que le divorce soit
un péché impardonnable.
En revanche Jésus dit, que lorsqu’un homme prend la décision de
rejeter son épouse de façon à pouvoir en prendre une autre, et ce, même de
façon légale, ceci ne résout pas l’aspect du lien spirituel établi par Dieu:

Mais je vous dis, que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et en
épouse une autre commet un adultère. (Matthieu 19:9)

Il y a partout dans le monde une mise au rebus progressif de l’alliance


du mariage qui provoque, au fur et à mesure que les commandements de Dieu
sont ignorés, de vastes désordres dans la société.
Le simple fait de déclarer que les liens d’âmes ont été coupés n’apporte
pas la réponse, parce que ce que Dieu a uni une première fois ne peut pas
s’apparenter à un mauvais lien d’âme qui a besoin d’être rompu. Les liens
spécifiques et néfastes qui ont existé dans l’union précédente, s’il y a eu de
l’abus ou du contrôle par exemple, peuvent être abordés et les mauvais liens
d’âmes coupés. Cependant ce que Dieu a joint par l’alliance du mariage est une
situation qui requiert d’être approfondie.

De nombreux chrétiens envisagent sincèrement de pouvoir se remarier


après un divorce. Il est alors nécessaire d’affronter tous les aspects relatifs à la
libération spirituelle qui concernent la précédente union, de façon à permettre
92
l’union de deux personnes dans une nouvelle alliance. Il semble que nous ne
devrions pas en tant que simples êtres humains présumer de nos capacités à
résoudre ces situations de notre seul chef. Ces situations ne peuvent qu’être
présentées avec un cœur infiniment humble devant un Dieu très aimant, afin de
rechercher ses voies et de comprendre ce qui, selon lui est juste, en évaluant
tout ce qui s’est passé et en ne sous évaluant pas non plus les péchés passés et
commis par les deux partenaires.
Au regard des circonstances de la rupture de leur mariage et de leur
divorce, de nombreux chrétiens engagés croient sincèrement que lorsque toute
leur situation a été déposée devant Dieu avec humilité, ils ont été libérés par
lui, et peuvent ainsi se remarier. Il ne s’agit pas ici de minimiser l’importance
du mariage, et pas davantage de sous estimer les dommages causés par le
divorce. Ces situations relatives à l’attitude de Dieu à l’égard du remariage sont
extrêmement importantes mais doivent cependant être abordées très
honnêtement de façon à chercher à comprendre le plus parfaitement possible
les façons d’agir justes et parfaites d’un Dieu de grâce et de rédemption.

Le rôle des disciples de Jésus

Jésus est le Libérateur, il est celui qui guérit. Cependant, il désire clairement
déléguer son autorité à ses disciples, de façon à ce que ceux-ci apportent la
liberté et la plénitude aux êtres humains. Il a envoyé les douze premiers apôtres
avec son autorité et tout pouvoir sur le royaume des ténèbres:

"Jésus ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les
démons, avec la puissance de guérir les maladies." (Luc 9:1)

Dieu a choisi de demander à ceux qui suivent Jésus d’apporter la liberté


à ceux qui sont liés sous l’autorité de l’ennemi. Cette liberté est une
conséquence du pardon de Dieu. Lorsque les hommes et les femmes reçoivent
le pardon des péchés, l’ennemi perd tout droit de les tenir captifs par la
conséquence spirituelle du péché.
Jésus a délégué spécifiquement son autorité à ses disciples pour attester
du pardon de Dieu sur le péché et la libération de ses liens:

Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. Ceux à
qui vous pardonnez les péchés, il leur sera pardonné, et ceux à qui vous les
retiendrez, il leur seront retenus." (Jean 20:22-23)

Il parle ainsi au moment où il se prépare à retourner auprès de son Père.


93
Après quoi, la totalité de l’Esprit de Dieu viendra sur les disciples afin de leur
donner, non seulement l’autorité mais aussi la puissance de marcher dans le
combat spirituel comme témoins de Jésus.
Dieu avait ordonné que son Corps sur la terre exerce l’autorité légitime
et la puissance sur le royaume des ténèbres, de façon à ce que la vie des
personnes, mais aussi leurs relations dépendent de la seigneurie et de la
couverture spirituelle de Jésus. Lorsque nous sommes dirigés et rendus
capables par le Saint-Esprit, nous pouvons prononcer la libération d’un lien que
l’ennemi a établi sur la vie d’une personne par le moyen d’une relation nocive.
Bien entendu, la personne qui reçoit cette libération doit vouloir désirer
s’accorder avec Dieu à propos des mauvais aspects de la relation. Ce que Dieu
restaure d’une façon spirituelle, est réel et devient un espace de liberté.
Dans le Corps de Christ, il y aura des périodes pendant lesquelles nous
recevrons la liberté de Dieu par les dons qu'il a donnés à des frères et des
sœurs, et il y aura des temps pendant lesquels ce sont eux qui recevront sa
liberté par nous. Le Saint-Esprit distribue ses capacités dans le Corps par les
bons moyens qu'il a choisis.

Un seul et même esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en
particulier comme il veut. (1Corinthien 12:11)

Résumé

Jésus est venu apporter la liberté en lieu et place de la captivité et aussi nous
guérir des dommages qui ont été causés dans tous les domaines de nos vies.
Dieu est déterminé à nous restaurer dans la paix et dans la plénitude d’une
relation pleine et entière avec lui. Nous sommes devenus captifs entre autre
chose, par les liens invisibles établis au moyen de relations néfastes que nous
avons eues et qui nous ont gardés spirituellement liés.
Nous ne pouvons pas présager de la guérison de Dieu si nous
n’entretenons pas avec lui une relation véritable. Il s’agit d’une œuvre de sa
grâce agissante, et qu'il dispense à tous ceux qui choisissent de dépendre de
Jésus. A la Croix, Jésus a accompli la promesse de Dieu, qui était d’apporter la
liberté et la restauration. Il a délégué autorité et puissance à son Corps ici-bas
sur la terre, à la fois pour recevoir et pour donner la guérison au corps, à l’âme
et à l’esprit:

Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les
démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. (Matthieu 10:8)

94
Nous allons maintenant regarder en détail ce que nous devons faire
pour recevoir la liberté de Dieu et nous affranchir des liens d’âmes néfastes. En
Esaïe 58:9 nous lisons la merveilleuse promesse de Dieu: Alors tu appelleras,
et le Seigneur répondra… Mais nous devons faire notre part: Et que l’on rompe
toute espèce de joug…

95
Chapitre 9

Que dois-je faire?

Comment s’approprier les promesses de Dieu?

Dieu attend une réponse

La vérité merveilleuse du plan de Dieu pour garantir à l’humanité la possibilité


d’une véritable relation, réside dans le fait qu'il a choisi de faire lui-même tout
ce qui est nécessaire à notre restauration. Dieu compare son cœur à celui d’un
berger bienveillant qui cherche dans toutes les cachettes possibles sa brebis
égarée et prise au piège.
Les liens d’âmes iniques peuvent avoir représenté des pièges dans
lesquels nous avons errés loin de la protection de Dieu. Nous avons évoqué
plus haut le fait que les brebis ont pour habitude de se faire piéger, soit dans des
buissons épineux, soit dans des barbelés. Elles demeurent immobilisées et
impuissantes ainsi, jusqu’au moment où par la ferme intervention du berger,
elles peuvent enfin être libérées. Nous lisons en (Ezéchiel 34: 11-12) que Dieu
prendra le rôle du berger pour délivrer son peuple:

Car ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, j’aurai soin moi-même de mes
brebis, et j’en ferai la revue. Comme un berger inspecte son troupeau quand il
est au milieu de ses brebis, et je les recueillerai de tous les lieux où elles ont été
dispersées au jour des nuages et de l’obscurité.

Jésus est l’accomplissement complet de toutes les promesses que Dieu


a prévues pour ses enfants.
Jésus a été capable de déclarer à la Croix: Tout est accompli. Il doit y
avoir, cependant, une réponse qui doit venir de nous. Nous devons nous
accorder avec les commandements de Dieu si nous voulons que la promesse de
liberté devienne une réalité dans nos cœurs. Lorsque nous sommes conscients
de péchés, commis par nous ou à notre égard dans un domaine spécifique de
relation, et que nous choisissons véritablement de nous accorder avec Dieu, le
lien de l’ennemi est alors rompu et la guérison peut suivre. L’apôtre Jean nous

97
explique que c’est là, la raison véritable de la venue de Jésus:

Celui qui pratique le péché est du diable, car le diable pèche dès le
commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable.
(1 Jean 3:8)

Lorsque qu’une brebis s’est rendue prisonnière, un berger terrestre fait


tout ce qui est en son pouvoir pour la libérer et la rendre au troupeau. La seule
chose que la brebis ait à faire, c’est de connaître la voix du berger et accepter
de se laisser faire dans les mains du berger. Si les brebis connaissent sa voix,
elles éviteront d’être attrapées par des braconniers motivés par leurs seuls
gains. Le fait de s’abandonner volontairement aux mains du véritable berger
sera pour la brebis la seule façon d’être libérée en toute sécurité, de ce qui l’a
piégée. Et c’est exactement la même chose pour les enfants de Dieu. Le Bon
Berger a gagné pour nous la vérité, mais si nous voulons la recevoir, nous
devons répondre à sa voix et à son désir de prendre en charge toutes les parties
de notre être.
Mais la vérité est souvent que lorsque nous sommes piégés dans des
relations néfastes, nous ne voulons pas tous admettre ce que Dieu dit de cette
situation. Idéalement notre réponse devrait être semblable à celles des
personnes présentes le jour de la Pentecôte et qui ont entendu l’apôtre Pierre
parler de la vérité de Jésus:

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et ils dirent
à Pierre et aux autres: hommes frères, que devons-nous faire? (Actes 2:37)

Lorsque Dieu nous montre l’importance des mauvaises relations,


qu’elles soient anciennes ou présentes, que voulons-nous faire pour mettre
notre situation en ordre? Nous savons que les liens spirituels sont hors des
confins du temps, nous pouvons donc aujourd’hui même nous affranchir de ces
liens passés et présents. Nous avons vu que lorsque nous nous sommes trouvés
impliqués dans une relation située en-dehors de la couverture de Dieu, cette
relation peut encore à ce jour nous garder dans les ténèbres spirituelles qui ont
pour effet de distordre nos vies comme le ferait un joug spirituel.
Dieu connaît les raisons pour lesquelles nous nous sommes retrouvés
ainsi liés dans des relations anciennes, quels préjudices elles nous ont causés et
aussi comment elles exercent, comme le ferait un joug, une pression
douloureuse sur notre âme! Il a toujours déclaré son désir de voir son peuple
libre de ces choses. Le problème du contrôle exercé sur la vie des êtres humains
par des personnes iniques et sans scrupule, est un problème vieux comme le
98
monde et que Dieu est déterminé à mettre en ordre. Ceci est plus important
pour Dieu que n’importe quelle forme extérieure d’observance ou de rituel
religieux:

Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les liens de la servitude,


renvoie libres les opprimes, et que l’on rompe toutes espèces de jougs. (Esaie
58:6)

Comment s’approprier la liberté après s’être débarrassé d’un lien


d’âme inique?

Nous avons tout au long de ce livre vu la façon dont Dieu a accompli sa part en
nous libérant de la captivité spirituelle, et a désarmé l’ennemi de toute son
autorité sur l’humanité par la mort de Jésus sur la Croix:

Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il
vous a rendus à la vie avec lui en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;
il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait
contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la Croix. Il a dépouillé les
dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en
triomphant d’elles par la Croix. (Colossiens 2:13-15)

Malheureusement, la majorité des gens de ce monde ont choisi


d’ignorer ce que Jésus a fait pour eux. Nous, comme chrétiens, nous pouvons
faire un choix différent! Si nous voulons établir l’autorité de Jésus, sur toutes
les parties de notre vie et non établir celle du pouvoir des ténèbres, nous devons
entièrement accepter Jésus pour ce qu'il est, ainsi que pour ce qu'il dit. Son
autorité n’est pas efficace pour notre liberté si nous ne nous soumettons pas
entièrement à lui.
Les commandements de Jésus se rangent dans deux catégories: dans le
jargon militaire, on pourrait décrire les choses ainsi: il y a le règlement, et il y a
les ordres du jour. En réponse à la question: "Que dois-je faire?" Nous pouvons
déjà suivre les commandements que Jésus a enseignés à ses disciples pendant
qu'il était sur la terre. Le règlement consisterait à pardonner à la personne qui
nous a blessés au cours d’une relation particulière et à se repentir d’éprouver
pour cette personne des pensées négatives.
Les ordres du jour peuvent être par exemple que Dieu nous convainque
maintenant de confesser promptement auprès d’un frère ou d’une sœur une
relation particulière et néfaste. En faisant ainsi, nous obéissons aux instructions
de l’apôtre Jacques:
99
Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres,
afin que vous soyez guéris. (Jacques 5:18)

Le Saint-Esprit nous rappellera et nous dictera les ordonnances


particulières que Jésus nous a laissées si nous sommes disposés à l’écouter. Il
nous montrera comment prendre possession de la liberté que Jésus nous a
acquise sur la Croix. Il n’existe pas de technique mais il existe des principes
certainement applicables.

Trouver l’aide adaptée auprès des personnes adaptées.

Il est souvent recommandé de travailler à ces questions avec un couple de


chrétiens dans lequel on a confiance. Ceci peut se passer dans votre église ou
dans des endroits où des chrétiens servant le corps de Christ exercent le
ministère de guérison. Le fait de prendre quelques jours loin de la routine
professionnelle ou familiale peut aussi être profitable. Les organisations
chrétiennes du Ministère International Ellel proposent des lieux qui comportent
toute la sécurité requise et qui permettent aux personnes qui le souhaitent,
d’approfondir des aspects personnels de leur vie avec d’autres personnes qui
comprennent ces principes, dont ceux des liens d’âmes. Le pasteur de votre
Eglise pourrait vous renseigner sur la meilleure approche à adopter.
Il est important de s’accorder avec d’autres, afin de comprendre la
façon dont Dieu veut diriger le processus de guérison. Jésus a envoyé ses
disciples deux par deux afin de proclamer le Royaume de Dieu et d’apporter la
guérison à ceux qu’ils visitaient:

Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les


envoya deux par deux dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même
devait aller. (Luc 10:1)

De la même façon, Jésus a encouragé ceux qui étaient désireux de le


suivre, à chercher à connaître sa volonté en se rassemblant par groupes de deux
ou trois. Le fait de s’accorder le uns les autres et de chercher à s’accorder avec
le Saint-Esprit est la meilleure façon de s’assurer que nous suivons les ordres
du "Commandant en Chef":

Je vous dis encore que, si deux ou trois d’entre vous s’accordent sur la terre
pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père
qui est dans les cieux. (Matthieu 18:19-20)

100
Souvenez-vous, le Saint-Esprit aime partager les directives de Jésus
avec les groupes de croyants et donner à chacun d’eux des dons différents afin
qu’ensemble, ils trouvent la plénitude de la capacité de Dieu:

Un seul et même esprit opère toutes ces choses les distribuant à chacun en
particulier comme il veut. (1Corinthiens 12:11)

Nous devons désirer recevoir avec ardeur les dons particuliers du Saint-
Esprit pour accomplir la tâche présente. Le ministère de prière pour la guérison
a constamment besoin de recevoir la sagesse réitérée de Dieu, sa connaissance,
la foi, le discernement et la manifestation de sa puissance si le territoire de
l’ennemi doit être vaincu.
Un lien d’âme inique est le lieu de l’autorité spirituelle du malin. Elle
peut être exercée par l’intermédiaire des liens qui existent entre des personnes.
Le fait d’être libéré de ces liens d’âmes représente le retrait de cette autorité.
Lorsque l’ennemi possède un peu de territoire, Dieu veut que l’on s’accorde à
croire que Jésus a reçu toute autorité et que l’ennemi n’a aucun droit de
s’accrocher aux véritables disciples de Jésus. Dieu a recherché des hommes qui
étaient prêts à dire à l’ennemi "laisse-les"!’ Il n’y a pas toujours eu des gens
prêts à agir aux ordres de Dieu et en conséquence le peuple de Dieu a trop
souvent été pillé par l’ennemi.

Et c’est un peuple pillé et dépouillé! On les a tous enchaînés dans les cavernes,
plongés dans des cachots, ils ont été mis au pillage et personne ne les délivre,
dépouillés et personne ne dit restitue. (Esaïe 42:22)

Nous pouvons être ceux qui, au travers de Jésus et sous les directives
et la puissance du Saint-Esprit, détacheront les liens de l’ennemi dans la vie des
croyants. Jésus a terminé son oeuvre sur la Croix; mais combien il apprécie de
voir ses disciples exercer son autorité sur l’ennemi afin de sécuriser une
victoire supplémentaire dans un domaine ou un autre de la vie des croyants.

Les étapes du ministère de prière pour apporter la libération des


mauvais liens d’âmes

Supposons que Dieu vous dise que l’opportunité est maintenant venue de régler
quelques relations qui n’ont pas été absolument conformes à ses attentes et qui
ont été des entraves à votre vie. Supposons que deux personnes en lesquelles
vous avez pleinement confiance et qui ont l’aval de votre pasteur viennent vous
voir et consentent à prier avec vous.
101
Au fur et à mesure que le Saint-Esprit vous conduit et répartit ses dons
à chacun de vous, le ministère de prières peut prendre diverses formes, mais la
trame établie ci-dessous représente les étapes qu’il peut être utile de suivre. Ces
étapes donnent un sommaire des principes qui peuvent être examinés à chaque
stade du ministère de prière ainsi que quelques versets qui ont été énoncés tout
au long de ce livre.
Il est également important que vous formuliez les phrases et énonciez
les prières qui confirment que le désir de votre cœur est véritablement pour la
vérité en Christ. A chaque étape, il est suggéré des termes que vous pouvez
employer. Des espaces blancs ont été laissés ainsi que d’autres choses qui vous
concerneront personnellement. Si vous souhaitez dire quelque chose de
semblable à ce qui est écrit mais en utilisant vos propres mots, dits du fond du
cœur, c’est encore mieux.

1. Quelle relation Dieu désigne t-il?

Soyez spécifique quant à la relation que Dieu veut apporter à la lumière et


acceptez de reconnaître le point de vue de Dieu quant à l’aspect de la relation
qui n’allait pas. La responsabilité du péché est peut-être de votre fait, du fait de
l’autre personne ou des deux. Afin de convenir que cette relation était d’une
certaine façon mauvaise, vous avez besoin d’être personnellement convaincu
par le Saint-Esprit, et non pas seulement parce que quelqu’un le suggère.
Peu importe le moment où la relation a existé, si aujourd’hui, vous
reconnaissez la vérité comme Dieu lui-même la voit, vous pouvez amener cette
relation sous la seigneurie de Jésus et trouver la liberté en suivant ses voies.
Jésus a dit:

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous
connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira. (Jean8:31-32)

Suggestion de prière:

Père Eternel, je reconnais maintenant que cette relation que j’ai (que j’ai eue)
avec ______________ (nom de la personne) n’était pas en accord avec toi. Je
m’accorde avec toi et conviens que celle-ci était mauvaise car (soyez précis)
__________________________.

2. Ai-je péché dans cette relation?

Confessez la responsabilité personnelle concernant tous les aspects iniques de


102
la relation. Avez-vous laissé cette relation dépasser des limites de Dieu? Vous-
êtes-vous soumis à l’autre personne plus que vous n’auriez dû? Vous-êtes-vous
unis émotionnellement ou sexuellement à une personne d’une manière ou d’une
autre et vous comprenez aujourd’hui que cela n’était pas ce que Dieu voulait
que vous fassiez? Souvenez-vous que la confession consiste à s’accorder avec
Dieu à propos de quelque chose qu'il a toujours su. Il a attendu patiemment que
vous voyiez les choses comme lui, les voit, et que vous alliez les confesser. La
promesse de la Bible est que:

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et
pour nous purifier de toute iniquité. (1 Jean 1:9)

Suggestion de prière:

Père Eternel, je confesse avoir péché dans cette relation en… (soyez
précis)_______________.
Je te demande pardon et je choisis de me repentir de toutes les façons dont j’ai
laissé cette relation m’entraver par les mauvais liens qu’elle a sur ma vie. Père
pardonne-moi et purifie-moi de tout ce qui n’a pas été conforme à tes attentes,
dans le nom de Jésus-Christ, mon sauveur.

3. Qui a besoin d’être pardonné?

Pardonner à ceux qui nous ont abusés, contrôlés, intimidés, déçus et qui de
quelque façon que ce soit, nous ont tenus attachés à eux, consciemment ou non
avec une sorte de joug qui a détérioré ou endommagé notre vie. Souvenez-vous
que le fait de pardonner ne signifie pas que ce qui s’est passé n’est pas
important ou que l’autre personne n’est pas fautive. Cela signifie simplement
que nous faisons ce que Dieu nous a demandé de faire: c’est à dire de ne plus
en vouloir à ces personnes et laisser Dieu lui-même résoudre l’injustice
produite:

Et lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose
contre quelqu’un, pardonnez afin que votre Père qui est dans les cieux vous
pardonne aussi vos offenses. (Marc11:25)

Suggestion de prière

Père très saint, je te remercie de me pardonner. Je choisis maintenant de


pardonner à (nom de la personne):____________________________, pour ses
103
péchés commis envers moi durant cette relation, et je lui pardonne aussi son
(ses) péché(s) de (soyez précis) _______________________ dans le nom de
Jésus-Christ.

4. Le temps de laisser aller

Choisissez de lâcher prise, de laisser aller et tournez le dos à chaque lien


néfaste ainsi qu’à ses conséquences sur vous par l’intermédiaire de cette
relation. Il pourra être nécessaire de changer d’attitude et peut être aussi de
rendre des objets qui pourraient faire perdurer cette relation. Je me souviens
d’une jeune fille qui avait vivement senti que Dieu lui demandait de se défaire
d’une bague qui lui avait été donnée au moyen d’une sorte de chantage par une
grand-mère très manipulatrice. Parfois nos actes contribuent à affirmer dans le
domaine spirituel avec encore plus de vigueur que nos mots, que nous sommes
vraiment déterminés! Jésus a dit à ses disciples:

Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de
cette maison et de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. (Mathieu
10:14)

Suggestion de prière

Père très saint, je proclame (ou j’affirme) que je suis totalement libéré de: (nom
de la personne)________________________ par la liberté de mon pardon et je
choisis de me délier complètement, et de me détourner de tous les mauvais
liens que cette relation a exercés sur moi. Je choisis d’apporter tous les aspects
de cette relation dans la lumière et sous l’autorité de Jésus-Christ.

Brisement des mauvais liens d’âme

Jésus nous dit Tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel
(Mathieu 18:18).
Lorsque le droit de l’ennemi a été enlevé au moyen de notre accord
avec Jésus par le moyen de la confession, de la repentance et du pardon, le lien
des ténèbres de l’ennemi n’a plus autorité sur la relation inique. Par notre foi en
Jésus-Christ et dans le fait qu'il ait défait l’œuvre de l’ennemi à la Croix, nous
pouvons donc proclamer que nous sommes libérés des liens invisibles par
lesquels nous avons été spirituellement joints à l’âme de l’autre personne.

104
Suggestion de prière

Maintenant, je me délie et laisse aller complètement tous les liens de cette


mauvaise relation. Par la foi en Jésus-Christ et en sa victoire à la Croix sur
toute l’autorité de l’ennemi, je déclare maintenant que ce mauvais lien d’âme
entre moi et cette personne _________________(nom de la personne) est
coupé dans le nom de Jésus-Christ. Amen.

6. Recevoir la guérison de Dieu pour notre âme

Apporter la restauration aux blessures de l’âme. Les animaux qui ont marché
sous le poids d’un joug lourd et tordu auront certainement besoin de soins à
l’endroit où le joug a blessé leur chair. Tout ce qui en nous aura été bousculé et
tiraillé par les liens d’âmes iniques aura souffert au niveau de la pensée, de la
volonté et des émotions. Le désir de Dieu est de restaurer notre âme et de
l’amener au calme et à la paix. Le fait d’établir la couverture spirituelle de
l’autorité de Jésus sur chaque partie de nos vies, ramène cette partie de nous
dans la justice de Dieu et toutes les parties qui sont endommagées peuvent être
restaurées par lui, comme il l’a promis:

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et
humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vos âmes. (Mathieu 11:29)

Ne soyez pas surpris de vos sentiments de colère et de vos larmes; le


fait de se délier de mauvais liens d’âmes peut mettre en évidence bien des
souffrances. Les liens d’âmes iniques peuvent causer d’immenses peines de
cœur.

Suggestion de prière

Père très saint, dans le nom de Jésus-Christ et par lui, je soumets


volontairement mon âme à ta seigneurie et je reçois guérison et paix dans tous
les endroits de ma vie qui ont été blessés et troublés par cette relation. Je te
remercie pour la restauration de mes pensées, de ma volonté et de mes
émotions. J’abandonne à Jésus tous mes sentiments de peur, de colère, de
tristesse et de honte.

7. Recevoir la restauration de Dieu dans l’esprit humain

Des relations sérieuses qui se sont trouvées en dehors des limites de Dieu
105
peuvent causer des dommages profonds. L’adoration inique ou des activités
sexuelles, la trahison et l’abus causeront aussi une humiliation et des blessures
à l’esprit humain. En (Malachie 2:15) nous lisons:

… prenez donc garde en votre esprit, et qu’aucun ne soit infidèle à la femme de


sa jeunesse.

Nous savons très bien au fond de notre cœur lorsqu’une union sexuelle
inique ou une relation abusive nous a affectés profondément. Certaines
personnes ont le sentiment de ressentir la présence intime de l’autre personne
parfois des années après la fin de la relation. Certaines personnes ont
l’impression qu’un peu de leur identité a été perdu, écrasé ou souillé.
L’union sexuelle conforme aux plans de Dieu représente l’union très
intime de deux personnes, l’union physique étant sensée refléter l’intimité
spirituelle. Comme Paul nous l’enseigne dans la première épître aux
Corinthiens en 6:16, les unions sexuelles même illicites, unissent les personnes
de la même manière établissant des liens qui demeurent mais n’apportent pas la
joie de l’une union divine.

Ne savez-vous pas que celui qui s’unit à la prostituée ne forme avec elle qu’un
seul corps.

Comme nous l’avons vu au chapitre cinq, dans la Bible, le mot "unir"


signifie plutôt "coller"!
Dans ce genre de relations, il peut être très utile de demander à Dieu
d’opérer une juste séparation entre votre esprit humain et l’esprit de l’autre
personne et aussi de restaurer l’intégrité de chaque partie de votre être. Dieu
seul peut parfaitement voir et restaurer vos afflictions et tout ce que votre cœur
a enduré à cause des outrages spirituels de l’autre personne. Vous pouvez venir
à Dieu par le moyen de la confession et du pardon et demander à être purifié de
la déception causée à votre esprit, à votre âme et à votre corps. Paul nous
recommande:

Purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre


sanctification dans la crainte de Dieu. (2 Corinthiens 7:1)

Nous pouvons demander à Dieu de nous donner des passages de sa


Parole qui restaureront les profondes blessures de notre esprit humain.

106
Suggestion de prière

Père très saint, tu connais les conséquences que cette mauvaise relation a sur
mon esprit humain. Par Jésus, mon Seigneur, Je te demande de purifier mon
esprit, mon âme et mon corps de toute corruption et de restaurer chaque partie
de mon être dans la plénitude. S’il te plait, Père, éloigne de moi chaque partie
de: (nom de la personne): ___________________________ qui a été unie à
moi.

8. S’affranchir des mauvais liens établis au-travers de la rupture de la


mort

Nous avons abordé précédemment le fait que les liens d’âmes iniques peuvent
exister avec une personne morte, tout simplement parce que l’esprit humain
d’une personne ne meurt pas au moment de la mort physique de celle-ci. Dans
cette parabole de l’homme riche et de Lazare, Jésus nous dit:

Le pauvre mourut et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche
mourut aussi et il fut enseveli dans le séjour des morts. Dans le séjour des
morts, il leva les yeux… (Luc 16:22-23)

L’ennemi peut nous tenir dans les liens de ceux qui sont morts si nous
étions impliqués avec eux avant leur mort dans des relations iniques. Cela peut
être traité de la même façon que pour toute autre relation en utilisant les étapes
précédentes, mais en prenant soin de ne rentrer dans aucune forme de dialogue
avec la personne qui est décédée.
Il pourrait aussi y avoir un lien d’âme inique avec la personne décédée
si:

A – vous avez volontairement ou non été en contact avec sa mort par exemple
lors d’ un avortement, une fausse couche ou un accident fatal. Genèse 1:11
nous parle de Caïn se mettant sous le coup d’une malédiction après qu’il ait tué
son frère:

Maintenant tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de


ta main le sang de ton frère.

B – vous avez souhaité vous accrocher à la personne décédée d’une façon


inique, par le moyen de rituels, d’adoration ancestrale. Deutéronome 18:11-12
spécifie clairement celui qui s’adresse aux morts se rend détestable au
107
Seigneur.

Dans les cas des liens d’âmes iniques qui sont liés à la mort et en
particulier, ceux qui sont liés à l’avortement ou même aux fausse-couches, il se
peut qu’il y ait un besoin particulier de délivrance, comme cela c’est le cas au
chapitre suivant. Par exemple, il se peut qu’il se trouve un esprit de souillure
dans l’utérus.
Souvenons-nous que Jésus a rendu son Esprit à l’autorité de son Père,
au moment de sa mort,

Jésus s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes
mains (Luc 23:46). Ceci est un bon exemple à imiter et qui nous permet de
nous assurer que nous avons remis toute personne décédée avec laquelle nous
avons eu une relation quand elle était en vie, à l’autorité de Dieu,
conformément à Christ.

Suggestion de prière:

Père très saint, tu sais ce que j’ai ressenti lorsque cette personne est décédée. Je
choisis maintenant de te confier et d’abandonner son esprit à ton autorité. S’il
te plaît, purifie-moi de toute souillure liée à sa mort, purifie-moi aussi de tout
lien inique que cette relation a continué d’exercer sur moi.

9. Expulser un pouvoir démoniaque

Si vous avez l’impression qu’un pouvoir démoniaque a été exercé par


l’intermédiaire d’un lien d’âme, adressez-vous à (aux) esprit(s) impurs et
ordonnez-leur de partir. Selon la nature de la relation, il pourra s’agir d’esprits
de peur, de contrôle ou de perversion sexuelle. Souvenez-vous que le fait de
chasser un esprit impur n’est pas une prière: il s’agit simplement d’exercer
l’autorité que nous avons en Christ et qui nous est donnée afin de nous adresser
aux pouvoirs de ténèbres et de les chasser par la puissance du Saint-Esprit.
Jésus utilisait des ordres simples afin de chasser tout esprit impur, exerçant sa
juste autorité et résistant à toutes les tentatives de prise de contrôle par les
esprits. Dans l’histoire qui nous est contée au début du premier chapitre de
l’évangile de Marc, nous lisons par exemple, qu'il a simplement chassé l’esprit
et lui a commandé: Tais-toi, et sors (v:25).

108
Suggestion de prière:

Je m’adresse aux pouvoirs de ténèbres, en particulier à l’esprit de: (citer les


noms des différents domaines où les liens existent)
__________________________________, qui a (ont) utilisé le canal de ce lien
d’âme pour mettre ma vie en captivité. Dans l’autorité de Jésus-Christ, mon
sauveur, je t’ordonne de te taire et de sortir maintenant.

Il peut s’avérer utile que ces mêmes termes adressés aux esprits impurs soit
employés de la même manière par le frère ou la sœur en Christ qui sont auprès
de vous.

Résumé

Jésus a totalement détruit l’autorité de satan et son œuvre qui consiste à


maintenir la nature humaine dans les ténèbres spirituelles des relations impies.
Bien que l’œuvre de Jésus ait été accomplie à la Croix, Dieu s’attend à ce que
nous comprenions et prenions conscience aujourd’hui du fait que la captivité
spirituelle peut affecter notre corps, notre âme et notre esprit. Lorsque nous
nous accordons avec lui en ce qui concerne la réalité du péché et que nous
pardonnons les péchés des autres, nous pouvons nous approprier la liberté
intérieure et la restauration pour tous les dommages de nos vies qui ont été la
conséquence de nos mauvais liens à d’autres.
La libération d’un lien d’âme n’est pas une technique de guérison que
nous pouvons manipuler comme bon nous semble. C’est un espace authentique
et véritable de liberté pour tous ceux qui désirent suivre Jésus. Ceci procède
totalement de la grâce et de la miséricorde de Dieu réalisée par l’œuvre de la
Croix, alors que nous nous approchons par la foi vers le "Gardien de nos
âmes."
Il n’y a aucun intérêt à recevoir la liberté que Jésus nous a donnée après
qu'il nous ait affranchis d’une relation passée négative si nous ne prenons pas
garde à nos relations présentes et futures. Voyons maintenant comment
continuer à marcher dans la liberté.

109
Chapitre 10

Rester libre

Continuer d’avancer dans des relations saines et saintes

Dernières questions relatives aux liens d’âmes

Il est temps dans ce dernier chapitre d’aborder quelques ultimes questions


relatives aux liens d’âmes afin de tenter de comprendre la façon dont le
Seigneur aimerait nous voir vivre et avancer dans l’avenir, les uns avec les
autres dans de bonnes et saintes relations. Les bonnes relations génèrent de
justes liens qui nourrissent nos vies, elles apportent la liberté à l’identité que
Dieu nous a donnée.
Durant toutes les années pendant lesquelles nous avons recherché la
face de Dieu, afin d’apporter la liberté dans la vie des personnes en les libérant
des liens de leurs funestes relations, beaucoup de questions nous ont été posées
à propos de ce principe de guérison. Nous souhaitons que ce livre, avec lequel
nous avons exploré cet important concept, vous ait apporté quelques réponses.
Voici maintenant en conclusion quelques-unes de ces questions, accompagnées
de quelques tentatives de réponses.

Question: Lorsqu’un lien d’âme est coupé d’avec une personne avec laquelle
j’ai eu une mauvaise relation, cela m’apportera une liberté significative, mais
quel effet cela apportera-t-il à l’autre personne?
Réponse: Lorsque nous délions les autres par le moyen de notre confession, du
pardon et de la coupure des liens d’âmes, c’est notre vie propre qui est libérée
des ténèbres spirituelles. La marche de l’autre personne dans la liberté de Dieu
est une responsabilité qui lui appartient. Cependant nous avons reçu de
nombreux témoignages de personnes qui ont affirmé qu’après avoir reçu le
ministère de prières, elles avaient remarqué chez l’autre (les autres)
personne(s) des signes encourageants (alors même que ces personnes ignoraient
tout de la prière) comme si elles avaient réalisé que quelque chose d’important
et de stimulant s’était produit dans leurs vies.

111
Q: Lorsque je vois des relations iniques dans ma famille et chez mes amis,
puis-je prier pour la coupure d’un lien d’âme?
R: Chaque personne est responsable de ses propres péchés dans les relations, et
chacun doit y faire face personnellement devant le Seigneur. Cependant, le fait
de déclarer quelque chose qui soit en accord avec Dieu, conforme à sa volonté
et destiné à apporter la liberté dans la vie des personnes, peut s’avérer très utile
et contribuer à enlever l’aveuglement spirituel qui dissimule leur guérison.

Q: Lorsqu’un lien d’âme est coupé, est-ce que je ressentirai toujours quelque
chose?
R: Fréquemment une personne qui a été libérée d’un mauvais lien d’âme, saura
immédiatement qu’elle a été libérée. Les autres noteront progressivement un
changement et un mieux être après le ministère de prières. Après avoir été
délivré de la captivité qu’ont causé les mauvais liens, il est fréquent de se
retrouver sensibilisé par la charge émotionnelle qu’ont pu causer les blessures
de cette relation. Dieu guérira tout cela, mais il se peut que cela prenne un peu
de temps.

Q: Est-ce que les liens d’âmes peuvent être coupés d’avec les organisations
iniques?
R: Supposons que nous nous soyons soumis à l’autorité d’une organisation
inique telle que le New Age par exemple, ou même celle d’une entreprise
professionnelle pour laquelle nous avons travaillé, et que nous prenions
conscience aujourd’hui de leur pouvoir de contrôle ou de leurs méthodes
néfastes. Il peut être utile après avoir confessé y avoir participé, de s’adresser
sévèrement à tous les liens invisibles qui nous ont unis aux autres membres,
aux collègues, aux chefs, ainsi qu’à tout ce qui a eu une action spirituelle inique
sur l’organisation, et par conséquent, sur nous.

Q: Jésus a-t-il coupé les liens d’âmes dans la vie des gens lorsqu’il a accompli
son ministère terrestre?
R: Selon les textes de la Bible, lorsque Jésus parlait aux personnes et les
libérait, il utilisait très peu de mots, mais avait une énorme autorité et les faits
suivaient! Lorsqu’il a délié la femme surprise en état d’adultère (Jean 8), du
châtiment qui était la conséquence du péché, il a premièrement désarmé
l’ennemi (qui l’accusait par l’intermédiaire de ceux qui l’entouraient), puis il a
ôté le lien des ténèbres qui était sur sa vie et dont sa relation inique était
responsable. En utilisant quelques mots extrêmement puissants il a dit: "Je ne
te condamne pas, va et ne pêche plus". Le lien de captivité lié à l’incident et au
partenaire sexuel était coupé. Et fait extraordinaire, elle s’est retrouvée libre
112
d’aller et elle était au clair avec Dieu.
Lorsque nous prions les uns les autres afin de nous délier d’un lien
d’âme, nous sommes en fait, en train d’attester le même principe que celui de
Jésus à cette femme: "Au-travers de Jésus vous êtes pardonné, et l’ennemi n’a
plus aucun droit de vous maintenir dans cette relation et de l’utiliser comme un
espace de ténèbres dans votre vie. Vous n’êtes plus sous la condamnation.
Soyez libérés et faites attention dans vos futures relations".

Marcher dans la liberté de Dieu

Nous avons regardé au passé, mais comment nous garder en règle avec Dieu
dans nos relations avec les autres dans l’avenir?
Il y a un problème avec les relations du Royaume de Dieu. Dieu veut
que l’on soit soumis de plein gré les uns aux autres, mais pour beaucoup
d’entre nous, quand nous avons agi ainsi dans le passé, nous avons été blessés
et abusés. Nous pouvons facilement en conclure qu’il est préférable d’être
désormais sur nos gardes ou de garder les choses pour nous.
L’apôtre Paul nous rappelle toutefois que, en Christ, nous avons un nouveau
"Gardien de nos âmes":

Car vous étiez autrefois comme des brebis errantes. Mais maintenant, vous êtes
retournés vers le Berger et le gardien de vos âmes. (1 Pierre 2:25)

Nous pouvons confier nos relations à Jésus. Bien entendu, nous devons
être prudents quant à notre degré d’implication dans nos relations et nous
devons être particulièrement prudents quant au choix de ces relations. Jésus,
lui-même ne s’impliquait pas de la même façon avec toutes les personnes qui
l’entouraient.

Mais Jésus ne se fiait point à eux, car il les connaissait tous. (Jean 2:24)

Jésus acceptait et aimait sans condition tous ceux qu'il rencontrait. Il a


aussi pardonné à tous ceux qui l’ont trompé. Cependant le degré d’intimité de
ses relations était spécifique à chacun de ceux qui l’entouraient et ceci était vrai
aussi envers ses disciples. Parfois, il prenait juste certains disciples lors de
circonstances particulières. Il semblait avoir une relation d’amitié plus grande
avec certains d’entre eux et avec Jean en particulier.
Ces principes que Jésus nous a montrés sont en fait des
recommandations générales données à tous ceux qui le suivent, afin de nous
permettre de comprendre comment nous comporter les uns à l’égard des autres,
113
à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du Corps de Christ. Nous devons ainsi que
nos frères et nos sœurs en Christ, devenir de plus en plus conformes à Jésus,
mais nous sommes loin d’être parfaits et nous avons besoin d’être guidés dans
nos agissements les uns vis à vis des autres. Le fait de pardonner à ceux qui
nous ont blessés est un commandement du Royaume de Dieu. Les limites de
notre intimité et de notre confiance ne peuvent être déterminées que dans la
pratique du discernement que nous recevons de Dieu.
Le degré d’intimité que nous devons établir avec les diverses personnes
que nous rencontrons doit être évalué sous la direction de Jésus et nous
pouvons assurément le lui demander. Toute véritable relation nécessite une
mesure de soumission volontaire, mais Jésus est le seul à savoir ce qui est
vraiment dépourvu de danger. Tout au long de ce livre nous nous sommes
référés à Paul et à ses conseils aux (Ephésiens 5:21):

Soumettez-vous les uns aux autres dans votre crainte de Christ.

Parfois dans nos relations nous pouvons nous trouver dans des
situations dans lesquelles nous réagissons davantage sous l’impulsion de la
peur des autres que par la crainte de Christ. Nous pouvons être plus préoccupés
par ce que les gens peuvent penser ou dire, que par le fait de suivre les
instructions de Jésus. La crainte ou (la révérence) de Christ ne représente pas
pour nos émotions un lieu de captivité, mais bien au contraire un lieu de
profonde sécurité.
Pour les personnes qui ont fait dans leur enfance des expériences
difficiles, et dont les relations étaient fondées sur des dysfonctionnements
divers, il peut être difficile d’apprendre à établir les bonnes limites dans les
relations affectives entre adultes. Le fait d’apprendre combien donner de soi et
combien ne pas trop se livrer peut prendre du temps. Ceux qui ont souffert de
situations de rejet peuvent se retrouver dans des situations dans lesquelles ils se
trouvent être dominés (ou contrôlés) par les autres, tiraillés qu’ils sont entre
leur peur inconsciente d’être rejetés et leur désir de plaire à tous ceux qui les
entourent. Ceux dont l’enfance repose sur un fondement de trahison auront
énormément de mal à faire confiance à qui que ce soit. Même faire confiance à
Dieu leur sera parfois difficile. Dieu ne souhaite nullement que l’on se fasse
sans cesse "avoir" ou sans cesse manipuler par les autres pour parvenir à
accéder à ses desseins. Jusqu’au moment où Jésus s’est présenté lui-même,
comme celui qui était le seul sacrifice parfait de l’humanité, il n’a pas permis à
la foule de s’emparer de lui. A un moment nous lisons:

… ils le menacèrent jusqu’au sommet de la montagne…. Mais Jésus passa au


114
milieu d’eux et s’en alla. (Luc 4: 29-30)

Il est venu pour servir les hommes et les femmes et non pour être
asservi par eux.

Faire attention aux pièges de l’ennemi

Le but de l’ennemi dans nos vies est de gagner ou de reprendre un peu


d’autorité spirituelle, tout particulièrement lorsque nous marchons en disciples
de Jésus-Christ. L’un de ses procédés consiste à nous engager dans des
relations dans lesquelles nous nous retrouvons malencontreusement liés ou
dominés par quelqu’un d’autre. Ce contrôle peut être émotionnel, sexuel et peut
même se pratiquer par le moyen de pouvoir occulte. C’est lorsque nous nous
sentons désespérés que nous sommes le plus vulnérables. Nous pouvons alors
nous laisser influencer ou même d’une certaine façon nous soumettre
inconsciemment ou non, à ceux qui marchent dans les ténèbres.
Je me souviens d’un entretien que j’ai eu avec Rébecca. Elle s’était liée
d’amitié avec un groupe qui pratiquait une forme de sorcellerie. Elle se sentait
terriblement seule chez elle, et un jour innocemment, elle est rentrée dans une
boutique New Age. Après quelques visites, elle commença à se sentir acceptée
pour la première fois de sa vie par les personnes qui se trouvaient dans cette
boutique. Après avoir passé un certain temps dans ce groupe, elle a rencontré
quelques chrétiens et a découvert l’amour de Jésus. C’est alors qu’elle prit
conscience de la force du pouvoir occulte dont elle avait fait l’expérience. Il a
fallu beaucoup de détermination et de prières pour la libérer du lien spirituel du
groupe. L’ennemi avait utilisé le désespoir de Rébecca pour la piéger, mais
Dieu répondit à son profond désir de le rencontrer et il la délivra au fur et à
mesure que tous les points furent mis en lumière alors qu’elle priait.
Les gens peuvent facilement se fourvoyer lorsqu’ils cherchent de l’aide
de façon désespérée, et en particulier lorsqu’ils souhaitent être guéris. La Bible
nous encourage très clairement à nous éloigner de relations qui sont situées
hors des commandements de Dieu. Nous devons faire très attention aux
personnes sur lesquelles nous nous appuyons lorsque nous avons besoin d’aide.
En 2 Corinthiens 6:14, Paul nous avertit:

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y
a-t-il entre la justice et l’iniquité? Ou qu’y a-t-il de commun entre les ténèbres
et la lumière?

Parfois, les ténèbres sont évidentes, comme lorsqu’il s’agit de pratiques


115
occultes ou de guérisseurs. Si nous nous soumettons à des thérapeutes qui
utilisent des méthodes de guérison en invoquant une puissance de guérison
fondée sur l’occultisme, cela représente une relation inique et nous pouvons
alors nous retrouver spirituellement liés au praticien. Il se peut très bien que ces
praticiens soient pleins de bonnes intentions, mais les thérapies telles que
l’homéopathie, l’hypnose, l’acupuncture, la réflexothérapie et l’iridologie ont
toutes un fondement occulte et peuvent nous laisser liés de façon néfaste, sous
l’autorité de la personne à laquelle nous avons soumis notre vie.
Mais dans d’autres circonstances, les ténèbres sont moins évidentes. Il
existe des personnes qui exercent sur nos vies une place d’autorité légitime,
mais qui abusent de leur position par des attitudes iniques de domination ce qui
est une manière de nous détruire ou au moyen d’un langage nuisible à notre
égard. Ceci peut nous conduire à une sorte de dépendance vis à vis de ces
personnes. Des médecins, des enseignants, des conjoints et des parents peuvent
tous donner d’excellents conseils. Cependant, s’ils nous laissent dans la peur
par leur langage ou leurs agissements, l’autorité divine et légitime peut avoir
été spoliée par un contrôle profane.
Parfois, même dans l’église, le leadership peut être entaché de mauvais
contrôle spirituel, et exercé de façon légaliste par une autorité manipulatrice ou
par de fausses prophéties. Si vous avez l’impression de devenir trop dépendant
ou si vous éprouvez de la crainte vis à vis de quelqu’un, il est temps d’apporter
cette relation devant le Seigneur. Dieu veut être le seul à diriger nos vies. Bien
sûr, cela peut se faire par l’intermédiaire d’autres personnes, mais cela ne doit
jamais se faire au moyen de leur intimidation.

Je me souviens d’une jeune femme qui a été troublée pendant des


années par une prophétie prononcée sur sa vie. Cette prophétie avait été très
puissante et l’avait déstabilisée alors qu’elle était jeune en Christ. Il nous
sembla à cette occasion que le prophète en question n’avait pas agi d’une façon
appropriée et que cette jeune fille n’avait pas reçu le soutien adapté de la part
de son pasteur. Ce n’est que lorsqu’elle a pu pardonner aux dirigeants de
l’Eglise et être libérée des mauvais liens qui la reliaient au prophète et au
contrôle des mots qu’il avait prononcés, qu’elle ressentit un profond sentiment
de liberté et qu’elle fut capable de continuer sa marche avec le Seigneur.
La Bible nous enseigne que comme nous marchons dans un monde
déchu et le plus souvent obscur, nous devons faire attention:

Prenez donc garde afin de vous conduire avec circonspection, non comme des
insensés, mais comme des sages: rachetez le temps car les jours sont mauvais.
(Ephésiens 5:15-16)
116
Le fait d’avancer avec précautions dans nos relations avec les autres ne
doit pas pour autant être une cause d’anxiété. Nous pouvons à chaque instant
demander à notre Père céleste ce qui est bon pour nous. Dieu aime donner la
sagesse à ceux qui la lui demandent.

Confession et pardon

Certaines relations ne se passeront pas bien. Il est vraisemblable que nous


ferons des erreurs et les autres ne se comporteront par toujours à notre égard de
façons toujours saintes. Il n’y a pas très longtemps, ma femme et moi avons
naïvement donné suite à une offre qui proposait des vacances gratuites.
Lorsque nous sommes arrivés, il nous a été demandé d’assister à une
présentation qui semblait ne comporter aucune obligation particulière.
Cependant, pendant que l’attachée commerciale nous parlait, elle s’est aperçue
que nous n’étions pas les riches prospects et acheteurs potentiels qu’elle avait
imaginés. Son attitude et son comportement de contrôle dépassèrent les bornes
et les mots qu’elle a utilisés étaient une forme de malédiction à peine voilée.
Nous étions totalement piégés et Dieu nous a clairement montré que nous
n’aurions jamais dû nous trouver là. Par la suite, nous avons dû nous défaire
des liens suscités par notre manque de discernement que cette femme et ses
collègues avaient utilisés contre nous. Cet événement fut pour nous une bonne
leçon.
Fort heureusement, grâce à la confession et au pardon de ceux qui se
sont mal conduits à notre égard, nous avons la chance d’avoir une liste très
réduite de soucis à gérer avec le Seigneur. Nous pouvons marcher dans la
liberté sans être liés à de mauvaises relations. Le fait de rechercher le point de
vue de Dieu dans toutes les situations, d’être prêts à s’accorder avec lui et
d’être absolument décidés à tourner le dos à ce qui n’est pas juste doit devenir
un style de vie qui doit accompagner une détermination journalière de
pardonner à tous ceux qui nous blessent.

Conclusion

Nous sommes parvenus à la fin de ce livre et à la fin de notre exploration des


liens d’âmes. Il n’y a aucune technique pour s’approprier cette surprenante
liberté que Jésus a offerte à l’humanité entière à la Croix. Cependant Dieu a
expliqué au moyen de sa Parole qu’il existe des principes fondés sur une
relation personnelle avec lui, et qui peuvent changer radicalement l’autorité
spirituelle de tous les aspects de nos vies. Jésus appelle l’autorité spirituelle de

117
satan, le maître de ce monde, "ténèbres". Jésus appelle son propre règne
"lumière".
Notre vie a été remplie de bonnes et de mauvaises relations. Les
mauvaises relations qui ont été contraires aux commandements de Dieu laissent
des espaces de ténèbres spirituelles ainsi que des liens à l’intérieur de nous.
Lorsque nous apportons ces relations dans la lumière par le moyen de la
confession, de la repentance et du pardon, nous avons une merveilleuse
opportunité d’être libérés de tout ce qui nous tient captifs par les liens d’âmes
qui existent dans chacune de ces relations. Dieu veut que nous nous
affranchissions de tout joug d’esclavage que pourrait avoir sur nous un lien
nuisible. Dieu veut que nous restions libres, mais nous avons une part
importante à jouer:

C’est pour la liberté que Jésus-Christ nous a affranchis. Demeurez donc


fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.
(Galates 5:11)

Il a été donné à la femme décrite dans le chapitre 8 de l’évangile de


Jean, et qui s’était piégée dans les ténèbres de l’acte d’adultère, d’entendre le
mot le plus beau, prononcé par Jésus. Le Seigneur dans son rôle suprême, en
désarmant toute la condamnation de l’ennemi, par un seul mot, l’a libérée de la
captivité et de la sanction causée par cette relation inique. Jésus lui a dit: Va!
Quelles relations présentes ou passées, Dieu veut-il vous voir apporter
à la lumière aujourd’hui de façon à ce qu'il puisse délier votre âme de tout ce
qui vous éloigne de lui?

Pourquoi ne pas le lui demander?

118
A propos de l’auteur

David Cross est le directeur de l'équipe Ellel basée à Glyndley Manor, un


centre d'enseignement et de restauration chrétien près d'Eastbourne au côté sud
d'Angleterre. Il a eu une éducation comme ingénieur, mais il a développé
beaucoup d'habilités de la vie dans une grande variété de professions, entre
autre professeur de ski dans les 'Highlands' d'Ecosse. Malgré cet
accomplissement, David s'est retrouvé de plus en plus insatisfait avec l'ethos de
la 'philosophie d'autosuffisance' sur lequel il avait construit sa vie jusqu'à ce
point. Un changement de direction est venu lorsqu'il s'est converti à Hong
Kong au début des années 80, et il a commencé à suivre Jésus avec
enthousiasme. De retour en Grande Bretagne, il est devenu ancien de l'Eglise
d'Ecosse à 1984. Après, en 1993 David et son épouse Denise ont rejoint Ellel
Ministries. Son enseignement clair et avec autorité de la parole de Dieu a
apporte de la guérison et compréhension à de nombreuses personnes dans la
confusion, et endommagées par l'idéologie du monde d'aujourd'hui.
____________________

A propos du Ministère Ellel (Ellel Ministries)

Notre vision

Ellel Ministries est une mission chrétienne non-dénominationelle.


Une organisation ayant pour vision le fait d’instruire et d’équiper l’Eglise, en
accueillant les gens, en leur enseignant les principes du Royaume de Dieu et en
guérissant ceux qui en ont besoin. (Luc 9:11)

Notre mission

Notre mission est de répandre notre vision dans le monde, au fur et à mesure
que Dieu ouvre les portes, selon les prescriptions de Jésus et de son appel à
l’Eglise, qui consiste à proclamer le Royaume de Dieu en prêchant la Bonne
Nouvelle, en guérissant les cœurs brisés et en libérant les captifs.
Nous avons donc la responsabilité d’apporter l’Evangile, de guérir, de délivrer,
de faire des disciples et de les former. Les versets particuliers sur lesquels notre
mission s’appuie sont ceux d’Esaie 61:1-7, de Matthieu 28:18-20, de Luc 9:1-
2; 9:11, de Ephésiens 4:12, de 2 Timothée 2:2.
Les fondements de notre foi

Dieu est Trinité. Dieu le Père aime tous les hommes. Dieu le Fils, Jésus-Christ,
est le sauveur, il est celui qui guérit. Il est Seigneur et Roi.
Dieu le Saint-Esprit habite les chrétiens et leur donne la puissance (la
dynamique) par laquelle ils ont la capacité de poursuivre le ministère de Christ.
La Bible est l’autorité divine en matière de foi, de doctrine et de conduite, elle
est la base de l’enseignement.

Pour plus d’informations


Si vous souhaitez plus d’informations sur ELLEL France vous pouvez nous
écrire à l’adresse suivante:
Ellel France "La Fraternité Chrétienne"
10 avenue Jules Ferry
38380 Saint Laurent du Pont
Tel: 0033 (0)476554266
Email: info.france@ellelministries.org
Web France : www.ellelministries.fr
Web international : www.ellelministries.org/france
Si vous souhaitez plus d’informations sur ELLEL Ministries International

Ellel Grange
Ellel, Lancaster, LA2 0HN
Tel. (0) 1524 751651 Fax. (0) 1524 751738

Glyndley Manor
Stone Cross, Pevensey, E. Sussex, BN24 5BS
Tel. (0) 1323 440440 Fax. (0) 1323 440877
Ellel Pierrepont
Frensham, Farnham, Surrey, GU10 3DL
Tel. (0) 1252 794060 Fax. (0) 1252 794039
Blairmore House
Glass, Huntley, Aberdeenshire, AB54 4XH, Scotland
Tel. (0) 1466 700 200 Fax. (0) 1466 700 205

Aussi en: Europe de l’Est et Ouest, Canada , Australia , Afrique du Sud

adresse WEB: info@grange.ellel.org.uk www.ellelministries.org

Vous aimerez peut-être aussi