Vous êtes sur la page 1sur 1

Istanbul possède un des plus grands port de l'époque ainsi qu'un arsenal

Soliman fait construire des écoles et des lycées dans sa capitale. Il existe aussi des universités

Après Soliman, les gouverneurs coupable de corruption peuvent voir leurs terres confisquées Des populations de toutes origines (musulmans, Grecs, Juifs, Arméniens, Francs...) peuplent Istanbul

De grands sultan comme Soliman rationalise et modernise les codes de lois ottomans: réforme fiscale, code pénal Une capitale qui rayonne dans le monde Les Sultans y font venir des provinces des artisans compétents, ainsi que de riches marchands et propriétaires

Le Sultan dirige à l'aide de ses ministres (Vizirs) chargés des questions du droit, de finances et du contrôle des gouverneurs Un empire organisé et controlé Ils font aussi construire des palais ex: palais de Topkapi

L'empire est divisé en province contrôlés par des gouverneurs (Bey) nommés par le Sultan et des chefs de Millets souvent issus des peuples locaux afin d'assurer la fidélité à l'empire Les Sultans font construire des hauts lieux de culte ex: Basilique Sainte Sophie transformée en mosquée

Il a un pouvoir total sur les nominations, les gouverneurs, l'armée et les terres Le Sultan ottoman est capable de fournir une aide militaire à des peuples aussi éloignés que les Indonésiens en lutte contre les Portugais

Le Sultan est omnipotent, considéré comme le représentant d'Allah sur terre L'armée ottomane est nombreuse (50 000 à 200 000 hommes uniquement pour la cavalerie légère) et moderne (artillerie)

Les crimes contre les dhimmis sont sévèrement réprimés Il possède une armée permanente d'élite, les Janissaires, recrutés selon la pratique du devchirmé, c'est à dire une capture et une conversion forcée de jeune chrétien des Balkans
La puissance ottomane à son apogée
Les dhimmis doivent payer un impôt pour pouvoir exercer librement leurs cultes Un fort rayonnement religieux Le reste de l'armée est composée d'un recrutement dans les provinces selon un modèle féodal
Un empire militaire craint et respecté
Les peuples non musulmans (essentiellement chrétiens et juifs) appelés dhimis sont protégés par le Sultan L'Empire est allié de certaines puissances européennes, notamment le Royaume de France

L'empire Ottoman est la croisée des cultures Byzantines, orientales, et du proche orient : ex Pichet d’Iznik L'Empire Ottoman remporte de nombreuses victoires contre les puissances chrétiennes (Mohacs en août 1526) et parvient un contrôler un territoire allant jusqu'à Vienne en Europe

L'Empire possède des hauts lieux de culture. Ex mosquée de Mehmet II associant lieu de prière, université de droit et de théologie La présence de corsaires ottomans en Méditerranée

Les Ottomans sont capable de dessiner des cartes navales très précises pour l'époque avec l'aide des nombreux astronomes travaillant pour le Sultan. Ex: carte de Piri Reis Une flotte puissante en Méditerranée en lutte contre les puissances chrétiennes
Une puissance culturelle admirée
Les Sultans pratiquent un important mécénat artistique. Des centaines de sociétés artistiques impériales sont administrées depuis le palais Des produits de luxes sont exportés en Méditerranée. Ex : des céramiques

Ces sociétés attirent des artistes les plus talentueux de toutes les parties de l'Empire, donnant un mélange de culture européenne, turques et islamiques Un empire commercial au croisement de plusieurs civilisations L'Empire Ottoman est un point de passage obligé pour les produits rares venant d'Orient: épices, soies, pierres précieuses

Le système d'éducation gratuit pour les garçons permet à l'empire d'être très en avance scolairement sur les Etats chrétiens Les marchands européens, notamment italiens, y exportent les produits achetés en Europe du nord. L'Empire est donc un point de rencontre entre les marchands occidentaux et orientaux