Vous êtes sur la page 1sur 18

Participe/Gérondif

Que sont le participe et le gérondif ?

LE PARTICIPE PRÉSENT, L’ADJECTIF VERBAL, LE GÉRONDIF

a/Le participe présent


● ​Le participe présent
-est une forme verbale qui marque une action et qui peut avoir un
complément d’objet ou de circonstance.
-Il est invariable.
-Il se forme sur le radical de la 1​ère​ personne du pluriel du présent de
l’indicatif, auquel on ajoute la désinence -ant. Exemple:
Nous allons » = allant.
Nous finissons » = finissant.
●Le participe présent, employé dans sa forme verbale ou comme adjectif
verbal, remplace généralement une proposition subordonnée.
Lorsquele participe présent est employé dans sa forme verbale, il est suivi
d’un complément d’objet ou d’un complément circonstanciel, et il reste
invariable.
Exemple:
Voilà une question intéressant professeurs et étudiants [qui intéresse].

II/L’adjectif verbal
●L’adjectif verbal marque l’état, la qualité.
Il a la valeur d’un véritable qualificatif, et s’accorde en genre et en nombre
avec le nom.
●L’adjectif verbal peut avoir une orthographe différente de celle du
participe présent, par modification de l’orthographe interne ou de la
terminaison ​–ant​ qui devient e​ nt​.

●​Certains participes présents ont donné naissance :


-​des noms : un mendiant, le commerçant
-des prépositions : durant, suivant
- des adverbes : cependant..
- parfois en modifiant leur orthographe : affluant / affluent /confluant /
confluent...
●​Le gérondif​ est la forme ​adverbiale du verbe.
Comme l’adverbe, il explicite le verbe dans la phrase.
Le participe présent qualifie un nom ou un pronom : le gérondif modifie un
verbe.
Le participe présent dans sa forme verbale tend à désigner un état, tandis
que le gérondif insiste sur l’action tout en restant invariable.
●​Sa forme est:
EN+participe présent.
Exemple : En cherchant une solution ,il évita l’aide d’autrui.
●​Le gérondif​ exprime la simultanéité et aussi la manière.
Exemple:
En se mettant en route ,elle se rendit compte de sa légèreté (la
simultanéité = deux actions qui ont lieu en même temps ).
C’est ​en travaillant​ qu’on réussit dans la vie ( la manière ).
Remarque : ​La construction ​tout + gérondif​ traduit également l’idée de
simultanéité.
Exemple ​: Tout en admettant le bien fondé de votre démarche, nous ne
l’approuvons pas.
Exercices
-Trouve les formes du participe présent et du gérondif des verbes suivants.

perdre /marcher /lire /écrire / réfléchir

-Complète les phrases avec ​les formes du participe présent​ des verbes indiqués.

C’est une chambre (donner) sur la rue.

J’ai lu un livre (passionner) .

Ne (voir) pas le panneau, elle a eu un accident.

Nous cherchons une personne (parler) anglais.

C’est une coïncidence (troubler) .

-Transforme les phrases suivantes en remplaçant les subordonnées soulignées par un gérondif.

Pendant que je regarde la télévision, je bois du thé.→

Si tu apprends tes leçons, tu auras une bonne note au prochain test.→

Quand elle est tombée, elle s’est fait mal au bras.→

Si vous prenez le vélo, vous serez plus rapide qu’à pied.→

Quand j’étais attentif, je mémorisais bien mes leçons.→


-Choisis la forme correcte.

Martin est (tomber) dans la piscine.


Ce film (effrayer) m’a fait crier.
Jeanne (oublier) les clefs de l’appartement, nous dormîmes dans la voiture.
(partir) tôt, ils furent seuls sur la route.
Ton seau est (trouer) !

Corrigés des exercices

Exercice 1
Trouve les formes du participe présent et du gérondif des verbes suivants.
Infinitif Participe présent Gérondif
perdre perdant en perdant
marcher marchant en marchant
lire lisant en lisant
écrire écrivant en écrivant
réfléchir réfléchissant en réfléchissant
Exercice 2

Complète les phrases avec les formes la forme en ant qui convient :
C’est une chambre donnant sur la rue.
J’ai lu un livre passionnant.
Ne voyant pas le panneau, elle a eu un accident.
Nous cherchons une personne ​parlant​ anglais.
C’est une coïncidence ​troublante.
Exercice 3

Transforme les phrases suivantes en remplaçant les subordonnées soulignées par un gérondif.
-Pendant que je regarde la télévision, je bois du thé. → En regardant la télévision, je bois du thé.
-Si tu apprends tes leçons, tu auras une bonne note au prochain test. → En apprenant tes leçons, tu auras une bonne note au prochain test.
-Quand elle est tombée, elle s’est fait mal au bras. → En tombant, elle s’est fait mal au bras.
-Si vous prenez le vélo, vous serez plus rapide qu’à pied.→ En prenant le vélo, vous serez plus rapide qu’à pied.
-Quand j’étais attentif, je mémorisais bien mes leçons. → En étant attentif, je mémorisais bien mes leçons.

Le participe présent et l'adjectif verbal



Attention à​ bien faire la différence entre ​le participe présent​ et ​l'adjectif verbal​. Leur orthographe ne suit pas les mêmes
règles.
Le participe présent​ est ​toujours invariable​ et il exprime une action : des fillettes tremblant de peur.
Quant à l'adjectif verbal​, il indique toujours un état et suit les règles d'accord de l'adjectif : des fillettes
tremblantes.

L'orthographe de l'adjectif verbal et du participe présent ne sont pas toujours identiques. Par exemple :

Participe présent Adjectif verbal


adhérant adhérent
convainquant convaincant
différant différent
divergeant divergent
équivalant équivalent
fatiguant fatigant
négligeant négligent
provoquant provocant

À noter également les orthographes différentes de certains noms, différents du participe présent :
Participe ​présent Nom
Adhérant un adhérent

Différant un différend

Fabriquant un fabricant
Présidant un président
Résidant un résident

Participe présent Adjectif verbal Nom

obligeant obligeant l'obligeance


exigeant exigeant l'exigence
négligeant négligent la négligence

P​lus que jamais, il faut bien faire attention à comprendre la phrase à écrire et la fonction de chaque mot avant de faire
les accords.

-Il ne faut pas confondre les ​adjectifs verbaux​ ​variables​ qui se terminent par –ant avec l​ es participes
présents​, toujours ​invariables​ et terminés par –ant.

* En effet​, un adjectif verbal​ et variable peut être ​précédé d’un adverbe d’intensité.
Exemple : Ils ont recueilli des échantillons p​arfaitement​ ​concordants.
*Un adjectif verbal variable peut ​être nié par l’adverbe de négation ​« non ».
Exemple : ​Ces insecticides sont des produits ​non i​rritants pour la peau.

Dans l’exemple ci-dessous​, « rentrant » est un participe présent, car il ne peut pas être précédé par un
adverbe d’intensité ou par l’adverbe de négation « non ».
Rentrant dans la cavité de l’arbre, les longicornes abîment le bois.
* Très​ ?​ rentrant dans la cavité de l’arbre, les longicornes abîment le bois.
* ​Non ?​ rentrant dans la cavité de l’arbre, les longicornes abîment le bois.

*Le plus souvent, le participe présent et l’adjectif verbal en –ant s’orthographient de la


même façon. ​Toutefois, il faut mémoriser les nombreuses ​exceptions dont les principales sont présentées
dans le tableau suivant.​Lorsqu’ un participe se termine en –quant, il arrive que l’adjectif verbal se termine
en –cant.

Infinitif Participe présent Adjectif verbal


Communiquer Communiquant Communicant
Convaincre Convainquant Convaincant
Provoquer Provoquant Provocant
Suffoquer Suffoquant Suffocant

Vaquer Vaquant Vacant

* ​Lorsqu’ un participe​ se termine en ​–guant​ l’adjectif verbal se termine en ​–gant.


Infinitif Participe présent Adjectif verbal

Extravaguer Extravaguant Extravagant


Fatiguer Fatiguant Fatigant
Intriguer Intriguant Intrigant
Naviguer Naviguant Navigant
Zigzaguer Zigzaguant Zigzagant
-Dans d’autres cas la graphie, en –ant du participe présent diffèrent de la graphie en –ent de l’adjectif
verbal​.

Adhérer Adhérant Adhérent

Affluer Affluant Affluent

Coïncider Coïncidant Coïncident

Converger Convergeant Convergent

Déférer Déférant Déférent

Différer Différant Différent

Diverger DivergeantDivergent

Émerger ÉmergeantÉmergent
Équivaloir Équivalant Équivalent

Exceller Excellant Excellent

Expédier Expédiant Expédient

Influer Influant Influent

Négliger Négligeant Négligent

Précéder Précédant Précédent

Somnoler Somnolant Somnolent

Violer Violant Violent

EXERCICE 1
Complétez les phases suivantes en employant, selon le cas, le participe présent ou l'adjectif verbal
correspondant au verbe entre parenthèses.
1. Ce sont des insectes vraiment (terrifier) .
2. C’est leur mode de vie qui les rend très (menacer) .
3. Les larves (creuser) des galeries dans les arbres, elles entravent d’abord la circulation de la sève.
4. Il est donc vrai de dire qu’elles peuvent causer des dégâts (importer) .
5. Ce longicorne s’ajoute à la longue liste des insectes et maladies (provenir) de l’étranger.
6. Il est certain que la situation est (inquiéter) .
7. Les matériaux en bois importés au Canada doivent maintenant être totalement exempts d’écorce et
de signes visibles (indiquer) la présence de parasites vivants.
8. Les importations (venir) de la Chine sont d’ailleurs dans le collimateur de l’Agence canadienne
d’inspection des aliments.
9. La femelle adulte protège ses oeufs en (recouvrir) le tout de ses excréments.
10. Le longicorne asiatique arbore, entre autres, une vingtaine de petites taches blanches et des raies
blanches sur ses antennes, deux traits le (distinguer) du longicorne noir.
EXERCICE 2

Complétez les phases suivantes en employant, selon le cas, le participe présent ou l'adjectif verbal
correspondant au verbe entre parenthèses .
1. Des jets de vapeur s’échappent, sifflant du lanceur; les contrôleurs (effectuer) les derniers tests pendant ce temps.
2. Rappeler) à plusieurs la Saturn V qui a amené les Américains sur la Lune, la puissante Ares 3 est parée au décollage.
3. Dans un fracas terrible, la fusée (s’élever) lourdement laisse derrière elle une colonne de flammes et de fumée. des galeries dans les arbres, elles
entravent d’abord la circulation de la sève.
4. La fusée Ares 3 (filer) vers l’orbite, Robert Zubrin, ingénieur, se remémore en accéléré le chemin parcouru.
5. « Spoutnik est passé au-dessus de nos têtes quand j’étais enfant, dit l’ingénieur. Une expérience (terrifier) pour les adultes.
6. Zubrin a toujours rêvé d’envoyer des humains sur Mars. Il en montre même la faisabilité de façon très (convaincre) .
7. Cependant, l’exposition aux rayons est dangereuse. L’ingénieur affirme toutefois que les protons (émaner) ) des éruptions solaires peuvent être
stoppés par une douzaine de centimètres d’eau et de provisions.
8. Deux ans avant ce vol historique, la fusée Ares 1 décollait en direction de Mars, sans astronaute à bord. Plutôt, une cargaison de 45 tonnes
(comprendre) entre autres, un vaisseau de retour vers la Terre.
9. Par les hublots, le panorama martien s’offre aux astronautes : le sol est parsemé de roches aux arêtes (couper) , de dunes et de petites collines.
10. Pour s’établir sur Mars, il faudrait utiliser des gaz à effet de serre (provoquer) ainsi un réchauffement de la planète. À l’aide de ces gaz , peu à peu,
la température augmenter) , les calottes polaires martiennes fondraient.

EXERCICE 3
Complétez les phases suivantes en employant, selon le cas, le participe présent ou l'adjectif verbal correspondant au verbe entre parenthèses .
1. Avant l’ère numérique, la voix humaine était transmise sous forme analogique, un signal se (dégradant) sur de longues distances.
2. Une norme de télécommunication plus (performant) , le G.729, a bouleversé la téléphonie par Internet et les nouveaux téléphones cellulaires.
3. Par contre, son alter ego numérique, en (transformant) a voix sous forme de 0 et de 1, peut franchir des milliers et des milliers de kilomètres.
4. Grâce à des algorithmes plus efficaces, on a pu multiplier, et ce, à moindre coût, la capacité des canaux (existant) .
5. Toutefois, on avait besoin d’algorithmes de compression vocale de plus en plus (performant) et (répondant) à des normes uniformes.
6. Mais toujours plus gourmandes, les entreprises de télécommunications manifestent rapidement leur désir d’avoir une norme (équivalant) à 8 Kbps.
7. Les normes (précédant) étaient de 32 et 16 Kbps.
8. D’abord, l’algorithme devait être aussi (performant) que les normes (existant) , mais respecter un débit beaucoup moindre, c’est-à-dire 8 Kbps.
9. Du point de vue mécanique et acoustique, la voix est d’une qualité (étonnant) .
10. En (communiquant) avec la voix, l’homme transforme ses poumons en soufflerie.
EXERCICES
TRANSFORME LES PHRASES SUIVANTES EN UTILISANT LE PARTICIPE PRÉSENT

1. Puisqu’il n’avait pas gagné, il décida de ne jamais plus jouer aux jeux de hasard.
2. Comme j’étais sûr de vous rencontrer, j’ai apporté les photos que nous avons prises en été
3. Puisqu’elle a les poumons fragiles, elle ne devrait plus fumer.
4. Il ne veut plus acheter des produits qui viennent de Chine
5. Comme il néglige ses amis, il les perd les uns après les autres.
6. Elle aime regarder les hirondelles qui voltigent t dans l’air.
7. J’ai pris la radio parce que je pensais que tu aimerais écouter un peu de musique pendant le trajet.
8. Puisque tu ne réussis pas à le joindre au téléphone, tu lui enverras un télégramme.
9. Comme elle fait partie de l’union des consommateurs, elle a le droit à des escomptes dans un certain nombre de magasins.
10. Je ne t’ai pas attendu parce je savais que tu préférerais rentrer seul avec Monique.

REMPLACE LA PROPOSITION RELATIVE PAR LE PARTICIPE PRÉSENT CORRESPONDANT

1) Les gens qui parlent l’anglais sont de plus en plus nombreux.


2) Les touristes qui polluent l’environnement recevront des amendes.
3) Les élèves qui travaillent bien bénéficieront d’une bourse.
4) J’aime me promener le long du fleuve qui baigne la ville.
5) Les oiseaux qui chantent au petit matin me réveillent agréablement.
6) La route qui passe par Rennes a été construite récemment.
7) L’étoile qui brille dans le ciel est la grande Ourse.
8) Cécile, qui avait perdu ses clés, a dû appeler les pompiers.
9) Les trains qui partent de la gare de Lyon vont tous vers le sud.
10) L’avion qui atterrit maintenant provient de Bogota.

FAIS L’ACCORD DES ADJECTIFS VERBAUX S’IL EST NÉCESSAIRE.

1) Je n’aime pas les mets trop piquant…


2) Quels enfants bruyant…….!
3) La musique que nous écoutions était vraiment émouvant…
4) Le phénomène du réchauffement de la terre est inquiétant…
5) Les histoires qu’elle me raconte sont angoissant…
6) Je ne réussis pas à tenir cette tasse dans les mains. Elle est brûlant…
7) Nous avons entendu dans les ténèbres des cris déchirant…
8) C’est une histoire surprenant…
9) Je ne supporte pas sa voix menaçant…
10) Cette promenade a été vraiment fatigant…

COMPLÈTE LES ÉNONCÉS SUIVANTS EN CHOISISSANT LA FORME CONVENABLE ET EN FAISANT L’ACCORD DE L’ADJECTIF VERBAL, QUAND IL LE FAUT
1)​ Vos coquilles Saint-Jacques sont vraiment ……………….,Madame(excellent/excellant)
2) Après une journée si ……………….., je n’ai d’autres aspirations que de voir un beau film à la télé(fatigant/fatiguant)
3) Nos idées ne …………………..pas, j’ai arrêté de discuter avec lui(coïncident/coïncidant)
4) On pourrait demander à Monsieur Sautet : je sais qu’il a des amis …………. (influent/influant)
5) C’est un élève ………………….toujours ses copains : il a fini par être appelé par le directeur (provoquant/provocant)
TRANSFORME L​ES PHRASES EN EMPLOYANT LE GÉRONDIF
1) Elle est tombée parce qu’elle courait trop vite.
2) Elle étudie et elle écoute de la musique en même temps.
3) Elle lit des revues et répond en même temps au téléphone.
4) Il a provoqué un incendie : il a laissé le gaz ouvert.
5) L’automobiliste est passé à toute vitesse et klaxonnait en même temps.
6) Maman fait le ménage et chante ce matin: elle doit être sans doute heureuse.
7) Si vous travaillez dur vous pourrez gagner une fortune
8) Les ouvriers travaillaient et parlaient de leurs problèmes syndicaux.