Vous êtes sur la page 1sur 1

Comités d’entreprise : Faites-vos comptes !

Ce que dit la loi taille et aux budgets gérés par le Bien que l’expert comptable ne
comité (signature des comptes, soit pas obligatoire, il est parfois
En matière de comptabilité du engagement des dépenses…). utile de se faire assister d’un
C.E., le code du travail impose Ces procédures seront professionnel spécialisé auprès
deux obligations au comité consignées dans le règlement comités d’entreprise. Il vous
d’entreprise. D’une part, il doit intérieur du C.E., ce dernier permettra de sécuriser votre
rendre compte, chaque année, étant soumis à l’approbation du comptabilité, de mieux
de sa gestion financière, d’autre comité. appréhender vos choix de
part, à chaque renouvellement gestion et de communiquer sur
du comité, il rend compte de sa Que faire en pratique ? les comptes du C.E. dans la plus
gestion au nouveau CE et lui grande transparence.
transmet tous les documents. Si l’article R. 432-14 du code du
travail précise que le C.E. doit Votre entreprise dispose de personnel
La responsabilité du trésorier faire un compte rendu détaillé de détaché, notamment d’une autre
société du Groupe :
et/ou du secrétaire sa gestion financière, il ne
prévoit pas d’obligations en
Lors de nouvelles élections, il est matière de méthodes La masse salariale du personnel
courant que le nouveau C.E. ne comptables à utiliser. Il est laissé détaché est à prendre en compte dans
le calcul de la subvention de
donne quitus sur les comptes à l’appréciation du comité le fonctionnement du comité de
que sous réserve d’un audit de choix de son organisation l’entreprise d’accueil.
la comptabilité. Il s’agit de valider comptable.
la légalité des sommes En pratique, le C.E., amené à La cour de cassation, en date du 7
novembre 2007 (n°06-12.309) a en effet
disponibles sur chacun des gérer parfois des budgets précisé que la masse salariale servant au
budgets et des engagements équivalents au chiffre d'affaires calcul de la subvention de 0.2% de
pris au jour de l’élection. de petites et moyennes fonctionnement d’une entreprise qui
En cas de faute de gestion de la entreprises, voire de grandes compte parmi son personnel des salariés
mis à sa disposition par une entreprise
part de certains membres du entreprises dans certains cas, a extérieure doit inclure le montant de la
comité, leur responsabilité peut intérêt à se rapprocher le plus rémunération de ces salariés dans la
être personnellement engagée. possible des normes comptables base de calcul de la subvention de
Tel peut être le cas notamment existantes. Une attention toute fonctionnement. Une seule condition est
nécessaire et suffisante : il faut que ces
en cas d’abus de confiance particulière doit être apportée à salariés soient intégrés de façon étroite
(dépenses engagées à des fins la construction du bilan, et permanente à la communauté des
personnelles ou syndicales sur notamment lorsque le C.E. travailleurs de l’entreprise d’accueil.
le compte du comité), de dispose d’un patrimoine Tel peut être le cas, par exemple, du
personnel d’encadrement d’une société
dépenses injustifiées ou de (placements, stocks, matériel…), mère rémunérée par celle-ci et détaché
dépenses abusives au regard contracte avec des fournisseurs dans une filiale.
des prestations fournies. ou engage des dépenses et des Toutefois, cette notion de mise à
dettes. disposition permanente et d’intégration
étroite à l’entreprise d’accueil devra
Prévoir des mesures de La simple tenue de la s’analyser au cas par cas.
contrôle interne comptabilité en recettes et
dépenses trouve alors Les tribunaux n’ont tranché que sur le
Pour éviter tout litige ou rapidement ses limites, calcul de la subvention de
fonctionnement. A ce jour il n’existe donc
suspicion, nous invitions notamment lorsqu’il s’agit, au pas de jurisprudence sur ce sujet quant
vivement les comités à mettre en moment du renouvellement du au calcul de la subvention des œuvres
place des procédures de C.E., de rendre compte de la sociales. Affaire à suivre !
contrôle interne adaptées à la situation patrimoniale du C.E.

DECEMBRE 2007
Art. R. 432-14 .-
« A la fin de chaque année, le comité d'entreprise fait un compte rendu détaillé de sa gestion financière, qui est porté à la connaissance du
personnel de l'entreprise (…). Il doit indiquer, notamment, d'une part, le montant des ressources dont le comité dispose dans le cours de l'année
(…), d'autre part, le montant des dépenses assumées par lui, soit pour son propre fonctionnement, soit pour celui des oeuvres sociales
dépendant de lui ou des comités interentreprises auxquels il participe (…).

C.E.C. - 2 bis rue des Coquelicots, 91160 LONGJUMEAU

Vous aimerez peut-être aussi