Vous êtes sur la page 1sur 14

Qcm corrigés de la lignée blanche

La granulopoièse et la lymphopoïèse

1) Concernant la granulopoeise :
a- elle est médullaire depuis la vie embryonnaire
b- la lignée granulocytaire est majoritaire dans la MO
c- le 1er progéniteur de la lignée est le CFU –GEMM
d- est régulée par les facteurs de croissance et le fer
e-explorée par la culture in vitro des précurseurs
bc
2) Le promyélocyte
a- a une taille plus grande que le myéloblaste
b- sa chromatine est plus fine que celle du myeloblaste
c- est riche en granulations secondaires
d- représente le 2eme stade de maturation des précurseurs granulocytaire
e- le noyau présente 2 a 3 nucléoles

ad

3) Le métamyélocyte
a- La chromatine est mottée
b- Riche en granulation primaires et secondaires
c- C’est le stade qui précède les polynucléaires circulants
d- A pratiquement la meme taille que le myélocyte
e- Est présent a un pourcentage faible par rapport aux autres précurseurs en
cas de myélémie

Acd

4) A propos du compartiment de multiplication et maturation


a- caractérisé par son auto-renouvellement et multiplication
b- il comprend les 4 stades précurseurs
c-le temps de sejours dans ce compartiment est moins de 48h
d- c’est un compartiment mitotique
e- c’est l’un des compartiment medullaire

bde

1 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

5) Le compartiment vasculaire
a- represente 100% des PN circulants
b- les PN du pool marginal et circulant sont explorées par la NFS
c- le pool marginal represente 30% de l’ensemble des PN
d- ses deux pool sont en échange permanent
e- l’adrenaline peut provoquer la démargination des PN

de

6) Les polunucléaires neutrophiles :


a- Est une cellule a chromatine fine
b- Représente 40-70% de l’ensemble des granulocytes circulantes
c- Est caractérisée par son noyau polylobé
d- Son cytoplasme est acidophile
e- Est une cellules phagocytaire
Bce

7) Le polynucleaire eosinophile , cocher la ou les reponse (s) fausse (s )


a- A un noyau bilobé le plus souvent
b- Est riche en granulations basophiles tres affine a l’eosine du colorant
c- Son taux est augmenté en cas de réactions allergiques
d- Est présent a un pourcentage très faible dans le sang a l’état normal
e- Caractérisé par son action antiparasitaire surtout contre les helminthes
B

8) A propos des lymphocytes


a- Petite cellule a contour irrégulier
b- Son Rapport N/C est petit
c- Sa Chromatine tres fine
d- Son Cytoplasme basophile
e- Son Cytoplasme peut contenir des granulations
De

9) Les lymphocytes
a- La taille de GR est évaluée par rapport a la taille de petit lymphocyte
b- C’est une cellule de l’immunité
c- Un taux > 4 g/l est pathologique
d- Son taux est tres augmenté en cas d’infections parasitaire
e- La taille du petit lympphocyte est entre 9-17 µ

Abc

2 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

10) Le polynucléaire neutrophile possède les caractéristiques suivantes :


a) Durée de vie d’ une semaine
b) 50% des polynucléaires sont non-circulants
c) Il est doué de fonction de phagocytose
d) Dans les granulations primaires, le constituant le plus spécifique est le
lysosyme
e) Il n’est pas bactéricide
bc

3 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

les leucémies aigues

1) Parmi les éléments suivants, lequel est constamment présent lors du diagnostic
de leucémie aiguë ?

a - Blastes dans le sang


b - Splénomégalie
c - Blastes dans la moelle
d - Hyperleucocytose
e - Hyperuricémie

La L.A. est définie par une prolifération blastique médullaire supérieure à 20 %.


A - N'est pas constant, l’absence des blastes dans le sang définit l’etat aleucemique
B - Fait partie du syndrome tumoral.
D - Dépend de l'insuffisance médullaire liée à l'envahissement blastique.
E - Complication métabolique liée à toute hypercellularité ( l’augmentation de l’ac
urique est due a la destruction des cellules blastique et dégradation de leurs matériel
nucléaire )

2) A propos des leucemies aigues :


a- Sont des proliférations malignes clonale de cellulles extra-hematopoeitique
b- Sont caractérisées par une accumulation des cellules immatures capable de se
différencier
c- Les cellules immatures accumulées sont a l’origine de l’étouffement medullaire
d- Les cellules blastiques sont capable d’envahir et infiltrer les autres organes
e- Elles sont frequentes uniquement chez l’enfant
Cd

a : Sont des proliférations malignes clonale de cellulles hematopoeitique


b : Sont caractérisées par une accumulation des cellules immatures incapable de se
différencier
e : les LAM frequente chez l’adulte , et les LAL frequente chez l’enfant

4 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

3) Concernant les leucemies aigues :


a- les instabilités génétiques peuvent favoriser la survenue des LA
b- le passage des cellules blastique dans le sang est systématique
c- l’installation des troubles est rapide
d-la splénomégalie est le signe le plus évocateur
e- les infections récurrentes résistantes aux ATB peuvent faire penser a une LA

ace

a : vrai : la trisomie 21 multiplie X 20 la survenue de LAL


b : faux , le passage N'est pas constant
d : Fait partie du syndrome tumoral plus caractéristique de LMC
e : vrai : les infections sont la conséquence de la neutropénie secondaire a
l’insuffisance médullaire

4) Lors des leucemies aigue , on trouve :


a- une anemie normochrome , normocytaire regenetarive
b- une hyperleucocytose constante
c- une thrombopenie
d- des blaste dans le sang
e- une hyperlymphocytose

cd

a : faux : une anemie normochrome , normocytaire aregenetarive


b- une hyperleucocytose inconstante , mais la neutropenie est constante
e- une hyperlymphocytose est rencontré dans la LLC

5) Le diagnostic des LA est posé par :


a- l’hemogramme
b- le myelogramme
c-biopsie osteo-medullaire
d- la cytogenitique
e- Les coloration cytochimique cyto-enzymatiques

abe

c : faux , car le diagnostic des LA est beaucoup plus cytologique qu’histologique


d : faux : la cytogenitique a un interet pronostic

5 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

6) La classification FAB des LA est basée sur :


a- Etude cytochimique cytoenzymatique
b- Etude immunologique
c- L’aspect morphologique
d- Les donné de biologie moleculaire
e- Les antécédents
Ac

Etude immunologique  classification EGIL + classification de l’OMS


Les donné de biologie moleculaire  classification de l’OMS
Les antécédents  classification de l’OMS

7) A propos des LA :
a- Sans traitement les patients meurent en quelques mois
b- Le décé survient suite a des thromboses , des infections ou des déficits
immunitaires poste chimiothérapie
c- Les LAM constituent le 1er cancer pediatrique
d- Les LAM sont caratérisées par les localisations extrahematopoeitique
e- Des troubles métaboliques sont fréquents
Ae

B : faux : Le décé survient suite a des hémorragies , des infections ou des déficits
immunitaires poste chimiothérapie
C : faux : les LAL constituent le 1er cancer pediatrique
D : faux Les LAL sont caratérisées par les localisations extrahematopoeitique

8) La LAM promyélocytaire
a- Est catactérisée par la translocation t (15-17)
b- L’inversion 16 est typique dans ce type de LAM
c- Les bâtonnets d’awer en fagot sont très caractéristiques
d- Le taux des promyéloctes est > a 10%
e- Le taux de blastes est > a 20%

Ace

B : FAUX : L’inversion 16 est caractéristique de la LAM 4


D : faux : Le taux des promyéloctes est > a 20%

6 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

9) Une des propositions suivantes concernant les leucémies aiguës


myéloblastiques est exacte :

A - L'étude cytogénétique met souvent en évidence une trisomie 21


B - Les atteintes méningées et testiculaires sont les deux localisations extra-
hématopoiétiques les plus fréquentes
C - Elles peuvent être induites par des chimiothérapies de type alkylants
D - Il n'y a jamais de bâtonnets d'Auer dans cette forme cytologique
E - Aucune des propositions n'est exacte

A - Les leucémies aiguës Iymphoïdes et non myéloblastiques sont plus fréquentes.


B - C'est une caractéristique des leucémies aiguës lymphoblastiques.
D - Faux ; caractéristiques des LAM1, LAM2, LAM3.

7 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

leucémie myéloïde chronique

1) Parmi les examens suivants, quel est celui qu'il n'y a pas lieu de pratiquer dans
le cadre du bilan diagnostic d'une leucémie myéloïde chronique?
a) la biopsie ostéo-medulaire
b) Le myélogramme
c) L'adénogramme
d) la rechercher du réarrangement BCR-ABL
e) L'hémogramme
c

l’adénogramme peut être réaliser lors du diagnostic de la LLC

2) dans une leucémie myéloïde chronique en phase myélocytaire, on observe


habituellement :
a) Une splénomégalie
b) une thrombopenie
c) Une hyper leucocytose sanguine supérieure à 100G /L
d) Une population médullaire exclusivement composée de myéloblastes
e) des anomalies cytogénétiques
ac

commentaire :
la LMC evolue en 3 phase :
1/ phase myelocytaire chronique : dure 2 a 10 ans en moyenne 3ans
asymptomatique sauf en cas de complications
caractérisée par une SM , et une hyperleucocytose

2/ phase d’acceleration , peut durer 18 mois


signe clinique : fièvre , asthenie
signes biologique : anemie et thrombopenie , blastose MEDULLAIRE < a 20%

3/ phase d’accutisation : elle peut durer quelques mois


transformation en LA ( LAM 2/3 des cas )
anemie , thrombopenie , hyperbasophilie
blastose médullaire > 20%
Nouvelles anomalies cytogénétique justifiants le passage de la forme chronique
a la forme aigue

8 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

3) lors de la leucémie myéloïde chronique on a :


a) Présence quasi constante d'un chromosome Philadelphie
b) Abaissement du score des phosphatases alcalines leucocytaires
c) Hyperleucocytose habituellement modérée
d) Evolution habituelle vers une leucémie aiguë
e) Test de Coombs direct fréquemment positif
abd

4) Concernant la Leucémie Myéloide Chronique :


a) Evolue en 3 phases : Chronicité, Accélération, Acutisation
b) Dans 50% des cas découverte fortuite sur un hémogramme anormal
c) Le myélogramme est pauvre
d) Au caryotype, présence du chromosome Philadelphie qui résulte de la
translocation t(8,21)
e) Le myélogramme n'est pas indispensable
ab

c : il est riche
d : translocation ( 9, 22 )
e : le myelogramme peu de valeurs pour confirmer le diagnostique mais utile
pour deceler une eventuelle acutisation ou transformation en forme aigue en
chiffrant la blastose medullaire

5) Donnez les réponses inexactes concernant la leucémie myéloïde chronique :


a) Sa transformation aigüe est de type myéloïde uniquement.
b) Elle fait partie des syndromes myéloprolifératifs.
c) On retrouve fréquemment un chromosome de Philadelphie associé à une
translocation entre les chromosomes 9 et 21 : t(9 ;21).
d) Le transcrit formé est un transcrit bcr-abl possédant une activité sérine-
thréonine kinase supérieure à la normale.
e) Le traitement actuellement proposé est un inhibiteur de tyrosine kinase
acd

a : faux : 2/3 des cas transformation en LAM ; et 1/3 des cas en LAL
c; faux : t (9, 22 )
d : faux , activité tyrosine kinase

9 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

6) concernant la leucémie myéloïde chronique :


a- est caractérisée par une infiltration des cellules de la lignée granuleuse
b- frequente chez un adulte agé plus de 60 ans
c- caractérisée par une anomalie cytogénétique acquise
d- les adénopathies sont tres caractéristiques
e-peut etre diagnostiquer fortuitement lors de la réalisation d’un hémogramme
ace

b : faux ; adulte jeune


c : faux , les adénopathies sont rares

7 ) une LMC est evoquée devant :


a- une splenomegalie
b- des adenopathies diffuses
c- une hyperleucocytose
d- une myelemie >20 %
e- erythroblastose

acd

8) Le diagnostic de certitude de la leucémie myéloïde chronique est posé


par :
a- L’hemogramme
b- La recherche du rearrangement BCR-ABL
c- Le myelogramme
d- La biopsie osteo-médullaire
e- Immunophenotypage

9 ) il est important de differencier lors du diagnostic une leucémie myéloïde


chronique de :

a- une leucémie lymphoïde chronique


b- une myelemie reactionnelle
c- une myelofibrose primitve
d- lymphomes
e- Maladie de vaques
bce

10 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

leucémie lymphoïde chronique

1) une leucémie lymphoïde chronique (LLC) ?


a) Atteint surtout les jeunes enfants
b) Les lymphocytes sanguins présentent un noyau nucléolé
c) est le plus souvent associée de maladie autoimmune
d) est caractérisée par une lymphocytose > a 4G/L
e) S'accompagne souvent d'une diminution des gammaglobulines sériques
cde
a : faux : atteint l’adulte
b : faux , 90 % des lymphocytes présentent un aspect identique a celui des
lymphocytes noramles ( petits lymphocytes ) certaines lymphocytes sont
nucléolées ( prolymphocytes ) ou ayant un aspect atypique ( plasmocytoide )

2) Au cours de la leucémie lymphoïde chronique, on rencontre fréquemment:


a) Des douleurs osseuses
b) Une lymphocytose uniquement sanguine
c) Une augmentation des polynucléaires basophiles
d) Une hypogammaglobulinémie
e) des adénopathies évocatrices
de
a : rencontré le plus souvent lors des LA
b : lymphocytose sanguine et medullaire
c : une hyperbasophilie est rencontré lors de la phase d’acutisation des LMC

3) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte. Au cours de la leucémie
lymphoïde chronique, le myélogramme montre:
a) Une population de lymphocytes>30%
b) une monocytose
c) Une augmentation de la lignée granuleuse
d) Une augmentation de la lignée érythroblastique
e) La présence de bâtonnets d'Auer dans les blastes
a

11 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

4) La leucémie lymphoïde chronique est caractérisée par :


a) Une prolifération de lymphocytes uniquement sanguine
b) La survenue fréquente d'une hypogammaglobulinémie
c) La survenue possible d'une anémie hémolytique auto-immune
d) Une prolifération de lymphocytes B, CD5+
e) Une évolution en leucémie aiguë
bcd

a : lymphocytose sanguine et medullaire


e : c’est une caractéristique des LMC

5) Les lymphocytes circulants dans la leucémie lymphoïde chronique commune


sont majoritairement :
a) Des lymphocytes CD4
b) Des lymphocytes B
c) Monoclonaux
d) Des lymphocytes non T-non B
e) Porteurs d'immunoglobulines de surface
bce

il s’agit de lymphocytes B monoclonaux , porteurs des marqueurs pan B y


compris l’Ig de surface et ayant la caractéristique de porter le CD5 marqueurs
des LT

6) concernant la leucémie lymphoïde chronique


a) Elle s'accompagne souvent d'adénopathies
b) Au cours de son évolution, il y a souvent une augmentation des
polynucléaires basophiles
c) Elle peut se compliquer de manifestations auto-immunes
d) Une transformation en leucémie aiguë est fréquente
e) Les lymphocytes sont souvent porteurs de CD5
ace

a : adénopathie bilatérales , symétriques , indolores


b : faux
c : car il y’a atteinte d’un clone de lymphocyte impliqué normalement dans la
reconnaissance du soi , ce qui explique le désordre immunologique rencontré
lors de la LLC
d ; faux

12 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

7) Concernant la leucémie lymphoïde chronique


a) Elle peut être observée à tous les âges
b) Elle évolue par poussée pour se terminer en leucémie aiguë
c) Une des complications possibles est l'anémie hémolytique par auto-anticorps
d) Il existe un risque accru de maladies infectieuses ou virales au cours de
l'évolution
e) Il existe des corpuscules d'Auer dans les cellules leucémiques
cd

8) Dans la leucémie lymphoïde chronique, il existe fréquemment


a) Une lymphocytose supérieure à 4 G/L
b) Une augmentation des polynucléaires basophiles
c) Une hyperplaquettose
d) Des douleurs osseuses
e) Des adénopathies
ae

9) Concernant la Leucémie Lymphoïde Chronique,


a) Fréquence maximale chez l'adulte jeune
b) Présence fréquente d'adénopathies
c) Hyperleucocytose toujours modérée (< 20 G/L)
d) Présence d'une immunoglobuline monoclonale dans environ 10 % des cas
e) Evolution rapide avec acutisation fréquente
bd

10) Tous les caractères suivants sauf un peuvent caractériser une leucémie
lymphoïde chronique :
a) Atteinte pérérentielle en dessous de l’âge de 25 ans
b) Adénopathie superficielle dans de multiples territoires
c) Infiltration lymphocytaire pathologique de la moelle osseuse
d) Fréquence des complications infectieuses
e) Symétrie des adénopathies superficielles
a

13 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF
Qcm corrigés de la lignée blanche

11) A propos de la leucémie lymphoïde chronique, il est exacte que :


a) L’étude des marqueurs de membrane des lymphocytes peut en affirmer le
caractère monoclonal
b) Il d’sagit dans 90% des cas d’une prolifération de lymphocyte T
c) Elle peut se compliquer d’une anémie hémolytique auto-immune
d) Elle entraîne un déficit immunitaire humoral
e) Elle se transforme en leucémie aigue lymphoblastique dans environ 10% des
cas
a, c, d

12) Le risque évolutif de la leucémie lymphoïde chronique comporte :


a) Complication infectieuse bactériennes
b) Transformation en leucémie aigue
c) Manifestation auto-immune, causes d’hémolyse ou de thrombopénie
d) Anémie par insuffisance médullaire
a, c, d

13) Les éléments suivants sont habituels au cours d’une LLC :


a) Hyperlymphocytose sanguine
b) Hyperplasmocytose sanguine
c) Myélémie
d) Hypogammaglobulinémie
e) Hyperlymphocytose médullaire
a, d, e

Qcm groupés , préparés et corrigés par :


Dr zemirli , résidente en hémobiologie- transfusion sanguine

https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG
https://www.facebook.com/pharma.Alg.Dr.ZF

BON COURAGE ET BONNE REUSSITE ☺

14 https://www.facebook.com/residanat.pharma.ALG / Dr ZF