Vous êtes sur la page 1sur 1

LACARTO EVALUATION DE LA DEFORESTATION ET DE LA DEGRADATION DES FORETS DANS

BENIN LES AIRES PROTEGEES ET TERROIRS VILLAGEOIS DU BASSIN COTONNIER DU BENIN

Porteur de Projet
Professeur Omer A.B. THOMAS
Enseignant-Chercheur, Directeur du Laboratoire de Cartographie (LaCarto), 10 B.P. 1082 Cotonou-Houéyiho Tel. 229 95 45 90 91/97
77 28 72 - lacarto.geo@gmail.com; thomasomer@yahoo.fr

Mots-clés
Déforestation, dégradation des forêts, images satellites, Bassin cotonnier, Bénin
Résumé
La couverture forestière du Bénin est estimée à 42 % du territoire national dont près de 25 % est aussi érigé en réserves classées
par l’Etat. Ce couvert forestier est dans sa majeure partie dégradé et fragmenté. Sur le plan national en général, et dans le bassin
cotonnier du pays en particulier, les questions relatives à la déforestation et à la dégradation constituent une préoccupation
majeure d’importance car chaque année de vastes superficies de forêts sont détruites par l’agriculture, l’élevage, les feux de
végétation incontrôlés et l’exploitation forestière abusive. Une des conséquences de ce recul du couvert forestier est l’augmen-
tation des émissions de CO2.
L’objectif global du présent projet est de contribuer à la mise à disposition des données d’activités dans le cadre de l’évaluation
des émissions globales de gaz à effet de serre.
Les objectifs spécifiques du projet poursuivis sont :
•  cartographier les changements spatio-temporels de l’occupation des terres dans les aires protégées et les terroirs villageois
du bassin cotonnier du Bénin ;
•  caractériser la dégradation des forêts à travers la structure et la composition des formations forestières des aires protégées et
des terroirs villageois du bassin cotonnier du Bénin ; 

•  analyser les déterminants de la déforestation et de la dégradation des forêts dans le bassin cotonnier du Bénin ; 

•  estimer la contribution de la déforestation et de la dégradation des forêts aux émissions de gaz à effet de serre (GES). 

Un ensemble cohérent de méthodes de recherche sera mis en œuvre pour atteindre ces objectifs. Il s’agit essentiellement de
l’interprétation des images satellitaires de 1985, 2000 et 2015, la réalisation des cartes d’occupation des terres, les inventaires
phytosociologique et forestier, l’analyse des paramètres climatiques, les enquêtes socio-économiques et l’estimation des GES in-
duits par la déforestation et la dégradation des forêts. L’interprétation des différentes images satellitaires permettra de dégager
la tendance évolutive des formations forestières et de calculer le taux de déforestation. Les inventaires forestier et phytosocio-
logique permettront d’apprécier l’état de dégradation ou non des formations forestières. L’analyse des variations interannuelles
et de la stationnarité des précipitations et des températures permettra d’apprécier les liens éventuels entre le climat et la défo-
restation. Les enquêtes socio-économiques permettront d’analyser les perceptions de différents acteurs concernés par la dé-
forestation et la dégradation des forêts. Les activités de développement consisteront au lancement du projet, la sensibilisation
des autorités et populations locales sur les états historique et présent de l’occupation des terres en relation avec les émissions
des GES, la sensibilisation sur la nécessité d’élaborer un plan d’affectation des terres par commune, l’élaboration des fiches tech-
niques et des vade-mecum et la clôture du projet. 
Les résultats attendus au terme du présent projet sont :

•  la déforestation dans le bassin cotonnier du Bénin est évaluée ; 

•  la dégradation des forêts dans le bassin cotonnier du Bénin est évaluée ; 

•  les moteurs de la déforestation et de la dégradation des forêts dans le bassin 
cotonnier du Bénin sont connus ; 

•  la quantité des gaz à effet de serre produite par la déforestation et la dégradation des 
forêts dans le bassin cotonnier du
Bénin est estimée.

En définitive, la mise en œuvre du projet permettra de disposer de données d’activités actualisées pouvant être utilisées aux fins
du mécanisme REDD+ auquel le Bénin est engagé. 


Equipe projet pement sera mis en œuvre pour atteindre les objectifs du projet.
Le projet sera exécuté par une équipe constituée d’universitaires Pour une bonne visibilité des activités un plan de travail trimes-
(Géomaticien, Biogéographe, Hydro-climatologue, Environne- triel sera élaboré et exécuté conformément au programme pré-
mentaliste, Aménagiste) et de professionnel (Agent Forestier). visionnel des activités. Le suivi et l’évaluation du projet se feront
Le projet sera exécuté en partenariat avec les Sections Commu- sur la base de critères et indicateurs pertinents au cours des
nales de l’Environnement et de la Protection de la Nature qui rencontres périodiques entre les membres de l’équipe du projet
sont des démembrements de la Direction Générale des Eaux, Fo- d’une part et entre l’équipe du projet et les autres acteurs d’autre
rêts et Chasse (DGEFC). Pour la collecte des données de terrain, part. Des rencontres mensuelles se tiendront entre les membres
l’équipe sera appuyée par des étudiants en Master. L’ensemble de l’équipe afin d’apprécier l’état d’évolution des travaux réalisés
de l’équipe sera coordonné par le Directeur du Laboratoire de conformément au chronogramme des activités. La coordination
Cartographie de l’Université d’Abomey-Calavi. et l’équipe technique nationale d’OSFACO participeront au suivi
Un ensemble cohérent d’activités de recherche et de dévelop- du projet.