Vous êtes sur la page 1sur 21

L.S.

El Riadh Continuité et limites Mr Zribi


4 ème Sc Solutions

Exercice 1:

-3x3 + 7x2 - 5
1 lim = -
x+ 1 + x + x2

Utilisation d'une règle opératoire :

-3x3 + 7x2 - 5 -3x3


lim = lim = lim -3x = -
x+ 1 + x + x2 x+ x2 x+

-4x + 3
2 lim =0
x- 3x2 + 1

Utilisation d'une règle opératoire

-4x + 3 -4x -4
lim = xlim = xlim =0
x- 3x2 + 1  -   - 
3x2 3x

-5x
3 lim = 
x 3 3 - x
x>3

x>3  0>3-x  3-x<0 donc lim 3 - x = 0-


xx
> 33
-5x
D'autre part lim -5x = - 15 donc lim = 
xx
> 33 x3 3 - x
x>3

3x2 - 5x
4 lim = -
xx
>-3-3 x2 + 4x + 3

lim 3x2 - 5x = 27 + 15 = 42
x
x >-3
-3

lim x2 + 4x + 3 = 9 - 12 = 3 = 0
x
x >-3
-3
En remarquant que x2 + 4x + 3 = (x + 1)(x + 3), on peut donner le signe de x2 + 4x + 3

x - -3 -1 
x2 + 4x + 3 + 0 - 0 +

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 1
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

On en déduit que

lim x2 + 4x + 3 = 0- et comme lim 3x2 - 5x = 42 , on en déduit


x
x >-3
-3 x
x >-3
-3
3x2 - 5x
lim = -
xx>-3
-3 x2 + 4x + 3

3x2 - 5x
5 lim = 
xx
>-1-1 x2 + 4x + 3

lim 3x2 - 5x = 3 + 5 = 8 et lim x2 + 4x + 3 = 1 - 4 + 3 = 0


xx
>-1-1 xx
>-1-1

En remarquant que x2 + 4x + 3 = (x + 1)(x + 3), on peut donner le signe de x2 + 4x + 3

x - -3 -1 
x2 + 4x + 3 + 0 - 0 +

On en déduit que

3x2 - 5x
lim x2 + 4x + 3 = 0+ et comme lim 3x2 - 5x = 8 , on en déduit lim = 
x
x >-1
-1 xx
>-1-1 xx
>-1
-1 x2 + 4x + 3

n
6 lim =0
n+ (n + 3)(n + 5)

Utilisation d'une règle opératoire

n n n n 1
= donc lim = lim = lim =0
(n + 3)(n + 5) n2 + 8n + 15 n+ (n + 3)(n + 5) n+ n2 n+ n

1-x
7 lim =0
xx
< 11 x+2

x<1  0<1-x  1-x>0

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 2
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

1-x 1-x
lim 1 - x = 0+ lim x + 2 = 3 donc lim = 0+ donc lim = 0+
x
x < 11 xx<11 x 1 x + 2
x<1 xx
< 11 x+2

1 1
8 lim sin = sin
x2 x 2

1 1 1 1
lim = donc lim sin = sin
x2 x 2 x2 x 2

9 x2 + 1
lim =1
x+ x+4

lim x2 + 1 =  donc lim x2 + 1 =  et lim x + 4 = 


x+ x+ x+
Il s'agit donc d'une forme indéterminée de type 

On peut factoriser le terme dominant
x21 +  x
1 1 1
1+ 1+
x2 + 1  x2 x2 x2
= = = (x tend vers , donc x est positif)
x+4 
x1 + 
4  4
x1 +  1+
4
 x  x x
1 1 1
lim = 0 donc lim 1 + = 1 et lim 1+ = 1 =1
x+ x2 x+ x2 x + 
x2
4 4
lim = 0 donc lim 1 + = 1
x+ x x+ x
1
1+
x2 x2 + 1
On en déduit lim =1 donc lim =1
x+ 4 x+ x+4
1+
x
2x - 1
lim
10 x = 
+ x

lim 2x - 1 =  et lim x =  on a donc une forme indéterminée du type 


x+ x+ 
On peut factoriser le terme dominant

x2 - 
1
 x
= x 2 - 
2x - 1 1
= parce que x = ( x )2
x x  x

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 3
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

lim x =  donc lim x 2 -  = 


1 1 1
lim = 0 donc lim 2 - = 2 et de plus
x+ x x+ x x+ x+  x
2x - 1
donc lim = 
x+ x

lim n - n = -
11 n +

lim n =  et lim -n = - on a donc une forme indéterminée du type  - 


n+ n+
On peut factoriser le terme dominant
 n 
- 1 = n  - 1 parce que n = ( n )2
1
n -n=n
 n   n 
1 1
lim n =  donc lim = 0 et lim - 1 = -1 de plus lim n = 
n+ n+ n n+ n n+

lim n  - 1 = -
1
lim n - n = -
n+  n
donc donc
 n+

lim
12 x x2 - x + 1 - 2x = -
+

lim x2 - x + 1 = lim x2 =  donc lim x2 - x + 1 =  , d'autre part lim - 2x = -


x+ x+ x+ x+
On a donc une forme indéterminée du type  - 
On peut factoriser le terme dominant

x21 - +  - 2x = x - 2x = x  - 2
1 1 1 1 1 1
x2 - x + 1 - 2x = 1- + 1- +
 x x2 x x2  x x2 
(x tend vers , donc x est positif et x2 = x )

1 1 1 1
On a alors lim =0 , lim =0, donc lim 1 - + =1 donc lim
x+ x x+ x2 x+ x x2 x+
1 1
1- + = 1 =1
x x2
1 1
donc lim 1- + - 2 = -1
x+ x x2

lim x  - 2 = - donc lim


1 1
lim x =  x2 - x + 1 -
x+ 
d'autre part donc 1- +
x+ x x2  x+
2x = -

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 4
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

2x2 - 3x + 1 2
13 xlim =-
-
1 - 3x2 3

On peut utiliser une règle opératoire

2 2
lim 2x - 3x + 1 = lim 2x = lim 2 = - 2
x- 1 - 3x2 x- -3x2 x--3 3

x-1
14 lim = 
xx
<-2-2 x+2

lim x - 1 = -2 - 1 = - 3 et lim x + 2 = 0- (si x < -2 , on a x + 2 < 0)


xx
<-2-2 x
x <-2
-2
x-1 x-1
donc lim =  donc lim = 
xx
< -2
-2 x + 2 xx
< -2
-2 x+2

3
lim
15 x x2 - x + 1 - x - 1 = -
+ 2

lim x2 - x + 1 - x - 1 conduit à une forme indéterminée du type  - 


x+
La factorisation du terme dominant ne permet pas de lever l'indétermination.
On peut utiliser la quantité conjuguée.

[ x2 - x + 1 - (x + 1)][ x2 - x + 1 + (x + 1)]
x2 - x + 1 - x - 1 = x2 - x + 1 - (x + 1) =
[ x2 - x + 1 + (x + 1)]
x2 - x + 1 - (x + 1)2 x2 - x + 1 - x2 - 2x - 1
= =
[ x2 - x + 1 + (x + 1)] [ x2 - x + 1 + (x + 1)]
- 3x - 3x
= =
x21 - +  + x + 1
[ x2 - x + 1 + (x + 1)] 1 1
 x x2
- 3x - 3x
= =
+ x + 1 x  + 1 + 
1 1 1 1 1
x 1- + 1- +
x x2  x x2 x
-3
=
 + 1 + 
1 1 1
 1- +
 x x2 x

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 5
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

1 1 1 1
On a lim = 0 et lim = 0 donc lim 1- + = 1 = 1 et
x+ x x+ x2 x+ x x2
1
lim 1 + = 1
x+ x
1 1 1 -3 3
donc lim 1- + +1+ =2 et lim =-
x+ x+ 
+ 1 + 
x x2 x 1 1 1 2
 1- +
 x x2 x
3
donc lim x2 - x + 1 - x - 1 = -
x+ 2

1
16 n2 +
1 n
lim =
n+ 2n2 + 1 2

1
n2 +
fait apparaître une forme indéterminée du type 
n
lim
n+ 2n2 + 1 
On peut se ramener à une règle opératoire en écrivant

n n2 + 
1 1
n2 +
n  n n3 + 1
= =
2n2 + 1 n (2n2 + 1) 2n3 + n

1
n2 +
n3 + 1 n3 1 1 n1
Alors lim = lim = lim = donc lim =
n+ 2n3 + n n+ 2n3 n+ 2 2 n+ 2n2 + 1 2

17 x2 + 1
lim = -1
x- x+4

La recherche de la limite aboutit à une forme indéterminée du type 



On peut factoriser le terme dominant

x21 +  | x |
1 1
1+
x2 + 1  x 
2 x2
= =
x1 +  x1 + 
x+4 4 4
 x  x
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 6
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

Or x tendant vers -, x est négatif, et par conséquent | x | = -x


On a donc

1 1
-x 1+ - 1+
x2 + 1 x2 x2
= =
x1 + 
x+4 4 4
1+
 x x
1 1 1
On a xlim = 0, donc xlim 1+ = 1 donc xlim 1+ = 1 =1
- 2 - 2 - 
x x x2
4 4
et xlim = 0 donc xlim 1+ =1
- x -  x
1 1
1+ - 1+
x2 x2 x2 + 1
On en déduit xlim = 1 donc lim = -1 et lim = -1
- 4 x- 4 x- x + 4
1+ 1+
x x

x+6 -3 1
18 lim =
x3 x-3 6

lim x + 6 - 3 = 9 - 3 = 0 et lim x - 3 = 0
x3 x3

0
On est donc conduit à une forme indéterminée du type .
0
En l'absence de factorisation évidente, on peut utiliser la quantité conjuguée.

x + 6 - 3 ( x + 6 - 3)( x + 6 + 3) x+6-9 x-3 1


= = = =
x-3 (x - 3)( x + 6 + 3) (x - 3)( x + 6 + 3) (x - 3)( x + 6 + 3) x+6 +3

1 1 x+6 -3 1
On a lim x + 6 + 3 = 9 + 3 = 6 donc lim = donc lim =
x3 x3 x + 6 + 3 6 x3 x-3 6

On peut vérifier le résultat sur un graphique :

2x - 4 3
19 lim =
x8 x + 1 - 3 2

lim 2x - 4 = 16 - 4 = 0 et lim x + 1 - 3 = 9 - 3 = 0
x8 x8

0
On est donc conduit à une forme indéterminée du type .
0
En l'absence de factorisation évidente, on peut utiliser les quantités conjuguées.
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 7
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

2x - 4 ( 2x - 4)( 2x + 4)( x + 1 + 3) (2x - 16)( x + 1 + 3)


= =
x + 1 - 3 ( x + 1 - 3)( x + 1 + 3)( 2x + 4) (x + 1 - 9)( 2x + 4)
2(x - 8)( x + 1 + 3) 2( x + 1 + 3)
= =
(x - 8)( 2x + 4) 2x + 4

lim 2( x + 1 + 3) = 2( 9 + 3) = 12 et lim 2x + 4 = 16 + 4 = 8
x8 x8
2( x + 1 + 3) 12 3 2x - 4 3
donc lim = = donc lim =
x8 2x + 4 8 2 x 8 x+1 -3 2

x+5 -x
20 lim = -1
x+ 2
x -x

x+5 -x
La recherche de lim conduisant à une forme indéterminée, on peut factoriser le terme
x+ 2
x -x
dominant

Comme x tend vers  , on a x positif et on aura par conséquent x2 = | x | = x

 x  1 5
x1 +  - x
5 5 5
x 1+ -x x 1+ - 1 1+ -1
x+5 -x  x x  x x  x x
= = = =
x2 - x 2 
x 1 - 
1
x 1-
1
x 1-
1
1-
1
 x x x x

5 5 5 1
lim =0 donc lim 1 + = 1 donc lim 1+ =1 et lim =0
x+ x x+ x x+ x x+ x
1 5 1 5
donc lim 1 + = 0 et lim 1+ -1=-1
x+ x x x+ x x
1 1 1
lim = 0 donc lim 1 - = 1 donc lim 1- =1
x+ x x+ x x+ x
1 5
1+ -1
x x x+5 -x
donc lim = -1 et lim = -1
x+ 1 x+ 2
1- x - x
x

1
lim cos = 1
21 x + x

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 8
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

1 1 1
lim =0 donc lim cos = cos 0 donc lim cos = 1
x+ x x+ x x+ x

On peut vérifier le résultat sur un graphique :

n
22 lim =0
n+ n2 + 1

lim n =  et lim n2 + 1 = 
n+ n+
On a donc une forme indéterminée du type 

On peut factoriser n

n n 1
= =
n n n +
n2 + 1 1  1
 n n +
 n n

1
lim n =  donc lim = 0 et lim n n = 
n+ n+ n n+
1
donc lim n n + = 
n+ n

1 n
Donc lim =0 et par conséquent lim =0
n+ 1 n+ n2 + 1
n n +
n

Exercice 2:

 1 
n
1n
 0 et alors lim 5 -  = 0
1
1°) On a lim    lim
n 
 2  n  (2)
n n+  2

 n 1- 2
n1 - 2 
n-2 n  n  n
2°) = = .
2 + 3n  2
n + 3  2
+3
n  n
2 2
On a lim 1 - = 1 et lim +3=3
n+ n n+ n
n-2 n 1
donc lim =
n+ 2 + 3n 3
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 9
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

3°) Pour tout x  IR -1  cos x  1 donc 1  2 + cos x  3


Comme x tend vers - , 2 + x est supposé strictement négatif
3
donc  2 + cos x  1 .
2+x 2+x 2+x
3 1
On sait que xlim =0 et xlim =0
- 2 + x - 2 + x
2 + cos x
Le théorème des gendarmes permet alors d'affirmer que xlim =0
- 2 + x

x23 -  + x = | x |
2 2 2
4°) 3x2 - 2 + x = 3- + x = -x 3- +x ( x<0 )
 x2 x2 x2
x - + 1
2
3x2 - 2 + x = xlim
- 
donc xlim 3-
-
 x 2 
lim 2 2
3- = 3 donc xlim - 3- + 1 = 1 - 3 < 0
x- x2  - 
x2
x- + 1 = 
2
- 
donc xlim 3-
 x2 
On en déduit xlim 3x2 - 2 + x = 
-

4 2 4
5°) lim 2x - x + 1 = lim 2x = lim 2x =  (Règle opératoire)
x- -3x3 - x x- -3x3 x- -3

(x + 2)3
6°) lim (x + 2)3 = 0 et lim x2 - 3 = 4 - 3 = 1 donc lim =0
x-2 x-2 x-2 x2 - 3

7°) lim x2 + 3x + 1 = 1 + 3 + 1 = 5 et lim 1 - x = 0-


x
x > 11 x
x > 11
x2 + 3x + 1
donc lim = -
xx
> 11 1-x

2x - 4 (2x - 4)( x + 7 + 3) (2x - 4)( x + 7 + 3)


8°) = =
x + 7 - 3 ( x + 7 - 3)( x + 7 + 3) x+7-9
2(x - 2)( x + 7 + 3)
= = 2( x + 7 + 3)
x-2
2x - 4
lim = lim 2( x + 7 + 3) = 2( 9 + 3) = 12
x2 x + 7 - 3 x2

-2x2 - x + 6 (x + 2)(-2x + 3) -2x + 3 4 + 3 7


9°) lim = lim = lim = =-
x -2 x2 - 2x - 8 x-2 (x + 2)(x - 4) x-2 x - 4 -2 - 4 6
x > -2 x > -2 x > -2

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 10
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

lim 2x =  et lim
10°) x -1 + 5x3 = 
+ x+
donc x lim 2x + -1 + 5x3 = 
+

Exercice 3:

4 2 4
1°) lim 3x - x + 3 = lim 3x = lim -3x2 = - (Règle opératoire)
x- 2 - x2 x- -x2 x-

2°) lim x =  etlim -2 + 3x3 = 


x+ x+
lim x +
donc x -2 + 3x3 = 
+

3°) lim (1 + x)3 = 0 et lim x2 - 2 = 1 - 2 = -1


x-1 x-1
(1 + x)3
donc lim =0
x-1 x2 - 2

4°) Pour tout x  IR -1  sin x  1 donc 0  sin x + 1  2


Comme x tend vers - , 1 + x est supposé strictement négatif
2
donc  sin x + 1  0 .
1+x 1+x 1+x
2 0
On sait que xlim =0 et =0
- 1 + x 1+x
sin x + 1
Le théorème des gendarmes permet alors d'affirmer que xlim =0
- 1 + x

5°) lim x2 + 3 = 4 + 3 = 7 et lim 2 - x = 0-


x
x > 22 x
x > 22
x2 + 3
donc lim = -
xx> 22 2 - x

x2 + x - 6 (x + 3)(x - 2) x-2 -3 - 2 5
6°) lim = lim = lim = =-
x -3 -3x2 - 7x + 6 x-3 (x + 3)(-3x + 2) x-3 -3x + 2 9 + 2 11
x > -3 x > -3 x > -3

n
 1 1
7°) on a lim     lim  0 en effet lim (3)n  
n 
 3 n  (3) n n 

1n
et alors lim 2 -  = 0
n+  3

2x - 6 (2x - 6)( x + 1 + 2) (2x - 6)( x + 1 + 2)


8°) = =
x + 1 - 2 ( x + 1 - 2)( x + 1 + 2) x+1-4

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 11
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

2(x - 3)( x + 1 + 2)
= = 2( x + 1 + 2)
x-3
2x - 6
lim = lim 2( x + 1 + 2) = 2( 4 + 2) = 8
x3 x + 1 - 2 x3

 n  1
n - 3 -3
n - 3n  n  n
9°) = = .
2n - 4 
n2 - 
4
2-
4
 n n
1 4
On a lim - 3 = -3 et lim 2 - = 2
x+ n x+ n
n - 3n 3
donc lim =-
n+ 2n - 4 2

x22 -  + x = | x |
3 3 3
10°) 2x2 - 3 + x = 2- + x = -x 2- +x
 x2 x2 x2
( x<0 )
x - + 1
3
2x2 - 3 + x = xlim
- 
donc xlim 2-
-
 x2 
x - + 1
lim 3 3 3
2- = 2 donc xlim - 2- + 1 = 1 - 2 < 0 donc xlim 2-
x- x2  - 
x2  - 
 x2 
= 
On en déduit xlim 2x2 - 3 + x = 
-

Exercice 4:
1)
lim x2 - 5x + 6 = 4 - 10 + 6 = 0 et lim (2 - x)2 = 02 = 0 .
xx
< 22 xx
< 22
x2 - 5x + 6
La recherche de lim conduit donc à une forme indéterminée.
xx
< 2
2 (2 - x)2
2 étant une racine du numérateur on peut factoriser (x - 2) :
x2 - 5x + 6 = (x - 2)(x - 3)
x2 - 5x + 6 (x - 2)(x - 3) (x - 2)(x - 3) x - 3
Pour x < 2, on a donc = = =
(2 - x)2 (2 - x)2 (x - 2)2 x-2
x2 - 5x + 6 x-3
Donc lim = lim . On sait que
x2 x 2
x < 2 (2 - x)2 x<2x-2
lim x - 3 = -1 et lim x - 2 = 0- car x < 2
xx
< 2
2 xx2
<2
x2 - 5x + 6
Donc lim = 
xx
< 2
2 (2 - x)2

2)
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 12
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

lim 3x =  et lim - 2x2 + 3 = -


x+ x+
La recherche de lim 3x - 2x2 + 3 conduit donc à une forme indéterminée.
x+
Factorisons le terme dominant :
x22 +  = 3x - x
3 3
3x - 2x2 + 3 = 3x - 2+ car x > 0 (puisque x tend vers )
 x 
2 x2
Donc 3x - 2x2 + 3 = x3 - 2 + 
3
 x2 
3 3
lim = 0 donc lim 2+ = 2
x+ x2 x+ x2
3
Alors lim 3 - 2+ = 3 - 2 > 0 et lim x = 
x+ x2 x+

lim x3 -
3 
On en déduit
x+ 
2+  =  donc lim 3x -
x+
2x2 + 3 = 
x2 

3)

x- 3x = -
lim et xlim - 2x2 + 3 = - donc lim 2x2 + 3 = -
- x- 3x -

4)
x3 + 1 x3
lim = lim = lim x =  (règle opératoire)
x+ x2 - 2x - 2 x+ x2 x+

x3 + 1
donc lim = 
x+ x2 - 2x - 2
5)
n
sin
n 2
On sait que sin n'a pas de limite en  , mais ceci ne permet pas de conclure pour lim
2 n+ n n
n
On sait que la fonction sinus est bornée par -1 et 1, on a donc -1  sin  1
2
n
sin
1 2
n n étant positif, on en déduit que -   1
n n n n n n
1 1
Or lim n n =  , donc lim - = 0 et lim =0
n+ n+ n n n+ n n
n
sin
2
En utilisant le théorème des gendarmes on obtient lim =0
n+ n n
6)
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 13
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

3x + 3 - 3
La recherche directe de lim aboutit à une forme indéterminée.
x2 2-x
Multiplions numérateur et dénominateur par la quantité conjuguée. On peut écrire
3x + 3 - 3 ( 3x + 3 - 3)( 3x + 3 + 3) 3x + 3 - 9 3(x - 2)
= = =
2-x (2 - x)( 3x + 3 + 3) (2 - x)( 3x + 3 + 3) (2 - x)( 3x + 3 + 3)
3x + 3 - 3 -3
donc =
2-x 3x + 3 + 3
On a lim 3x + 3 + 3 = 9 + 3 = 3 + 3 = 6
x2
3x + 3 - 3 3 1
donc lim =- =-
x2 2-x 6 2

Exercice 5:
1. Non, car la limite en +   de la fonction cosinus n’existe pas.
2. a. –1  cosx   cosx  4
   cosx  
x x x
2 4
  2  f (x )   2
x x
b. lim  – 2 = – 2 et lim  – 2 = – 2 donc, d’après le théorème des gendarmes :
x  x x  x

lim f (x )  2
x 

Exercice 6:

2 2
1) Puisque lim  0 et lim  0 , d’après le théorème d'encadrement des gendarmes, on a
x  x² x  x
lim f (x )  0
x 

2 3
2) Puisque lim  0 et lim  0 , d’après le d’après le théorème d'encadrement des
x  x x  x

3 3
gendarmes, on a lim f (x )   0 donc lim f (x )  .
x  2 x  2

3) Si f(x)≥ 2x-3, puisque lim 2x-3 =  , on en conclut, par utilisation du théorème de


x 

minoration que lim f(x)=  .


x 

On ne peut rien conclure de plus.

4) Si f(x)≥ x²-3, puisque lim x²-3=  , on en conclut, par utilisation du théorème de minoration
x 

que lim f(x)=  .


x 

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 14
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

On peut également utiliser ce théorème lorsque x tend vers  .

En effet puisque lim x²-3=  , on en conclut, par utilisation du théorème de minoration que
x 

lim f(x)=  .
x 

On ne peut rien conclure de plus.

Exercice 7:

1)Pour tout x [0;  [, on calcule.

 
2
f (x )  3 x  x  x  4  3 x  x  4 x  4  x 2

Un carré étant toujours positif ou nul, on en déduit que pour tout x [0;  [

f(x)-3 x ≥ 0 donc f(x)≥ 3 x

2) Puisque lim 3 x =  , on en conclut, par utilisation du théorème de minoration que


x 

lim f(x)=  .
x 

Exercice 8:

1) Par multiplication par la quantité conjuguée, pour tout xD,

f (x )  x  2  x 
 x 2 x  x 2 x  x 2x

2
x 2 x x 2 x x 2 x

2) Pour tout x]0;  [, on a clairement

2
f (x )   0 car x  2  x  0.
x 2  x

De plus,

1 1 2 2
x  2  0 donc x  2  x  x donc  donc 
x 2 x x x 2 x x
2
donc f (x ) 
x

2
3) puisque lim  0 , en application du théorème d'encadrement des gendarmes,
x  x
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 15
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

on a lim f (x )  0
x 

Exercice 9:

1) Pour tout x réel -1 sinx 1 donc 2x-1  2x+sinx  2x+1 donc2 x-1 f(x)  2x+1

2) Puisque lim 2x-1=  ., on conclut, en utilisant le théorème de minoration,


x 

que lim f(x)=  .


x 

Puisque lim 2 x +1 =  , on conclut, en utilisant le théorème de minoration,


x 

que lim f(x)=  .


x 

Exercice 10:

1) Puisque pour tout réel x, on a -1  cosx  1, alors pour tout x>0, on a

1-11+cosx1+1donc 0 1+cosx  2, et par division par x qui est >0,

1  cos x 2
on déduit que 0  
x x

2
Puisque lim  0 , en application du théorème d'encadrement des gendarmes on a lim f(x)=0
x  x x 

2) Commençons par la limite lorsque x tend vers  . On peut donc supposer que x>0.

x x sin x x
Puisque pour tout réel x, on a -1  sin x 1, alors pour tout x>0, on a  
x ² 1 x ² 1 x ² 1

x x 1
Puisque lim  lim  lim 0,
x  x ²  1 x  x ² x  x

x x 1
et puisque lim  lim  lim  0 ,
x  x ² 1 x  x² x  x

en application du théorème des gendarmes, on conclut que lim f (x )  0


x 

La limite lorsque x tend vers  se traite à l’identique : on peut donc supposer que x<0.

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 16
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

Puisque pour tout réel x, on a -1sin x 1, alors pour tout x<0, on a
x x sin x x
  (l’inégalité est en sens inverse de la précédente)
x ² 1 x ² 1 x ² 1

x x 1
Puisque lim  lim  lim 0
x  x ² 1 x  x² x  x

x x 1
et puisque lim  lim  lim  0 ,
x  x ²  1 x  x ² x  x

en application du théorème des gendarmes, on conclut que lim f (x )  0


x 

Exercice 11:

1) Pour x>0 , 0<1donc x²<1+x²

De plus 1  x   1  x ²  2x  1  x ² car x>0.


2

L’ encadrement est ainsi démontré.

2) x²< 1+x² < (1+x)² donc x ²  1  x ²  (1  x )² donc x  1  x ²  1  x

x 1
Puisque x>0 et 1+x>0, on a donc x  1  x ²  1  x , et enfin par division par x , 1  f (x ) 
x

x 1 x
3) Puisque lim  lim  1 , en application du gendarmes on conclut que
x  x x  x

lim f(x)=1
x 

Exercice 12:

1) Sur ] ;2[U]2; [, (c’est-à-dire en dehors du point 2), f est continue puisqu’elle est définie à
l’aide de fonctions polynômes.

Pour examiner la continuité en 2 on détermine

lim f (x )  lim x ² 1  3 et lim f (x )  lim 5  x  3 .


x 2 x 2 x 2 x 2

Comme lim f (x )  lim f (x ) ', on conclut que la fonction f est continue en 2.


x 2 x 2

En conclusion; f est continue sur IR.

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 17
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

2) Sur ] ;-1[U]-1;1[U]1; [, (c’est-à-dire en dehors des points –1 et 1), f est continue


puisqu’elle est définie à l’aide de fonctions polynômes.

Pour examiner la continuité en -1, on détermine

lim f (x )  lim  2x  3  1 et lim f (x )  lim x  1 .


x 1 x 1 x 1 x 1

Comme lim f (x )  lim f (x ) , on conclut que la fonction f est continue en -1


x 1 x 1

Pour examiner la continuité en 1, on détermine

lim f (x )  lim x  1 et lim f (x )  lim  3x  3


x 1 x 1 x 1 x 1

. Comme lim f (x )  lim f (x ) , on conclut que la fonction f n’est pas continue en 1


x 1 x 1

Exercice 13:
3  2x  5 9  (2x  5)
lim f (x )  lim  lim
x 2 x 2 x 2 x  2 ( x  2)(3  2x  5)
2(x  2) 2 1
 lim  lim 
x  2 (x  2)(3  2x  5) x  2 3  2x  5 3
f est continue en 2  lim f (x )  f (2)  m  2
x 2

Exercice 14:
1/
x 1
lim f (x )  lim  1  f (1)
x 1  x 1 x  3
2m  x
lim f (x )  lim  2m  1
x 1  x 1 2  x
f est continue en 1  2m-1= -1  m=0

2/ a)
x
lim f (x )  lim  3
3 3 2  x
x x
2 2
x ² 1 13
lim f (x )  lim 
3 3  x ²  2x  4 5
x x
2 2

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 18
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

3
lim f (x )  lim f ( x )  f n'est pas continue en .
3 3 2
x x
2 2
b) continuité de f sur ]- ,1[:
x 1
x est continue sur IR|{3}  f est continue sur ]- ,1[
x 3
3
continuité de f sur ]1, [
2
x 3
x est continue sur IR|{2}  f est continue sur ]1, [
2x 2
3
continuité de f sur ] ,+ [:
2
x ² 1
x est continue sur IR|{ 1  5, 1  5 }  f est continue
x ²  2x  4
3
sur ] ,+[
2
3
En conclusion f est continue sur IR|{ }.
2
Exercice 15:
x ²  x 1 x ²
lim f (x )  lim x  a  x ²  x  1  a  lim
x  x  x  x ²  x  1  x
1
x (1 
)
 a  lim x
x  1 1
x ( 1    1)
x x²
1
1
x 1
 a  lim a
x  1 1 2
( 1    1)
x x²
1
x (1  )
x 1 x
lim f (x )  lim bx   lim bx  lim
x  x  x ²  3  2 x  x  3 2
x ( 1  )
x² x
1
1
 lim bx  lim x
x  x  3 2
1 
x² x
 1  lim bx
x 
si b=0  lim f (x )  1
x 
si b <0  lim f (x )  
x 

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 19
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

si b >0  lim f (x )  
x 
2/
lim f (x )  lim x  a  x ²  x  1  a  1  f (0)
x  0 x  0
lim f (x )  lim x ²  x  0
x  0 x  0
f est continue en 0  a+1=0  a= -1
lim f (x )  lim x ²  x  0  f (1)
x 1 x 1
x 1 (x  1)( x ²  3  2)
lim f (x )  lim bx   b  lim
x 1 x 1 x ²3 2 x 1 (x  1)(x  1)
x ²3 2
 b  lim b 2
x 1 x 1
f est continue en 1  b-2=0  b=2.

Exercice 16

L’équation f(x)=3 admet 2 solutions, l’une dans l’intervalle [-3 ;0], l’autre dans l’intervalle [0 ;3]

L’équation f(x)=0 admet 2 solutions, l’une dans l’intervalle [0 ;3], l’autre dans l’intervalle [3 ;4]

L’équation f(x)=-2 admet 2 solutions, l’une dans l’intervalle [0 ;3], l’autre dans l’intervalle [3 ;4]

Exercice 17:

1) On peut appliquer le théorème de la bijection par exemple sur l’intervalle [0 ;4] car la fonction y
est continue et strictement croissante. De même on peut appliquer ce théorème sur l’intervalle
[4 ;10]

2) On ne peut pas appliquer le de bijection sur l’intervalle [0 ;10] car la fonction n’y est pas
strictement monotone.

3) Sur l’intervalle [10 ;14], f est continue et strictement croissante. De plus f(10)=0 et f(14)=7.
Comme 6 [f(10);f(14)], il existe un unique nombre tel que f()=6. Puisque f(13)<6 et f(14)>6,
on en conclut que 13<<14

4) Il n’existe par de nombre unique tel que f()=0 sur l’intervalle [0,14], car f n’y est pas
monotone . En revanche, c’est le cas sur l’intervalle [0 ;4] (on lit exactement =1)

Exercice 18:

f présente une discontinuité en 0.

3 3
1) On ne peut pas trouver  I tel que f(a)= car n’est pas une valeur prise par f
2 2
2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 20
L.S.El Riadh Continuité et limites Mr Zribi
4 ème Sc Solutions

2) Sur l’intervalle [-2 ;0[, f est continue et strictement croissante. Puisque


0,1 f (2), lim f (x )  , il existe un unique nombre I tel que f()=0,1
 x 0 

3) Sur l’intervalle [0 ;2], f est continue et strictement croissante.

Puisque 2,5 [f(0),f(2)], il existe un unique nombre   [0;2], tel que f()=2,5

Exercice 19

L’équation x3+3x=5 étant équivalente à x3+3x-5=0, on note f(x)=x3+3x-5, qui est définie, continue
surIR.

On dérive : pour tout réel x, f'(x)=3x²+3=3(x²+1)

Puisque pour tout xIR, x2+1>0, on en déduit f ' (x)>0. f est donc strictement croissante surIR.

Puisque lim f(x)=  et lim f(x)=  , 0] lim f(x); lim f(x)[, donc le théorème des
x  x  x  x 

bijections affirme que l’équation f(x)=0 admet une unique solution IR

En utilisant la calculatrice, on peut dresser un tableau de valeurs de f(x) qui nous permet d’affirmer
que 1,15<<1,16

Une valeur approchée de  à 0,01 près est donc 1,15

2010-2011

www.zribimaths.jimdo.com Page 21