Vous êtes sur la page 1sur 6

UNIVERSITE DES SCIENCE ET DELA TECHNOLOGIE

HOUARI BOUMEDIENE

MINI-PROJET
Technique de production de froid

AITBENAMER AMINE

MADAT YOUNES
1.Introduction

L'homme sait depuis très longtemps produire la chaleur nécessaire à ses activités. Produire
du froid est, en revanche, une technique relativement récente, à l'échelle historique.

La production proprement dite de froid ne remonte qu'au xixe siècle, avec l'avancement des
connaissances en matière de thermodynamique et d'électricité. Le terme "faire du froid" n'est,
physiquement parlant, pas exact, car le mode de fonctionnement est de retirer la chaleur existante à
un milieu, ce qui entraine son refroidissement, et non d'injecter du froid dans le milieu .

2.Pourquoi « Produire du froid »


Pour la Conservation des denrées.

De nombreuses techniques de conservations des aliments existent :

 la chaleur : pasteurisation, stérilisation, appertisation, semi-conserves ;

 le froid : surgélation, congélation, réfrigération

Influence de la température dans le développement microbien :


3.Comment « produire du froid »
 Naturellement :
o Fusion de la glace :

o Mélange réfrigèrent :

 Artificiellement :
o Détente air comprimé ( tube de Ranque) :

o Effet thermoélectrique ( Peltier ) :

o Sublimation de glace carbonique (CO2) :

Dans presque tous les cas le froid est produit par des machines à compression mécanique de vapeur

4.Différents types de la production du froid :

A. INSTALLATION FRIGORIFIQUE COMPRESSION


L’installation frigorifique à compression est l’installation qui est la plus fréquemment utilisée pour la
production du froid. Ici on met à profit l’effet consistant en ce que l’évaporation d’un liquide
s’accompagne d’une forte absorption de chaleur. Lors de la condensation de la vapeur, la chaleur est
de nouveau émise.
B. INSTALLATION FRIGORIFIQUE A GAZ FROID

L’installation frigorifique à gaz réfrigérant opérant selon le principe de Stirling est utilisée
pour produire des températures très basses. On peut l’utiliser pour la condensation de l’air ou le
refroidissement de caméras à infrarouge.

L’installation frigorifique à gaz froid correspond au moteur Stirling connu, sauf que le sens de
la rotation est inversé. Ainsi le sens du passage du cycle est inversé et une machine motrice devient
une machine productrice de travail comme pompe à chaleur.

C. INSTALLATION FRIGORIFIQUE A ABSORPTION


Dans le cas d’une installation à absorption, on utilise de l’ammoniaque (NH3) comme agent
réfrigérant. Comme dans une installation frigorifique à compression, l’ammoniaque liquide s’évapore
dans un évaporateur, se chargeant de chaleur. Dans un absorbeur, l’ammoniaque en forme de
vapeur est ensuite dissoute dans de l’eau. La solution ammoniaque est chauffée, de telle sorte que se
dégage de l’ammoniaque sous forme de vapeur. Dans un condenseur, la vapeur ammoniaque est de
nouveau condensée pour en faire de l’ammoniaque liquide.
D. INSTALLATION FRIGORIFIQUE THERMOELECTRIQUE
Les installations frigorifiques thermoélectriques opèrent avec l’effet Peltier. Ce mode de
fonctionnement correspond à l’inversion du fonctionnement du thermocouple que l’on connaît de la
mesure de la température. Dans le cas de l’élément Peltier, on utilise un matériau semiconducteur
spécial.

On peut obtenir des températures très basses, le rendement diminuant cependant


fortement avec une augmentation de la différence de température.

E. GENERATEUR DE FROID A VORTEX


Le générateur de froid à Vortex fait partie des machines frigorifiques exceptionnelles. Ici on
produit un flux d’air froid et chaud à partir d’un flux d’air comprimé venant de la température
ambiante. L’air comprimé entre de manière tangentielle dans une chambre à Vortex et ici, il est pris
dans une rotation rapide. Au centre du Vortex, il se forme un flux d’air froid, alors que la couche
extérieure du Vortex se réchauffe. L’air froid est retiré au centre et peut servir au refroidissement.
5.L'efficacité de la production frigorifique
De l'analyse du fonctionnement thermodynamique de la machine frigorifique, on déduit son
efficacité énergétique instantanée ou COP. C'est le rapport entre la quantité de chaleur absorbée par
l'évaporateur et la quantité d'énergie électrique totale absorbée par l'installation, soit
principalement le compresseur mais également les équipements annexes (ventilateurs, pompes de
circulation d'eau, ... ).

Conclusion :

On peut donc définir la production de froid comme la mise en œuvre d’une suite de
transformations thermodynamiques permettant d’extraire de la chaleur d’un milieu (source chaude)
pour abaisser et/ou maintenir sa température en dessous de la température ambiante. Ces
transformations sont subies par une substance active (le fluide frigorigène), qui prélève de la chaleur
à la source chaude (chambre de refroidissement) , la rejette  dans la source froide (extérieur) et pour
cela  on doit apporter de l’énergie (mécanique ou calorifique).