Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche Corrigés

Nº : 32005 MATHEMATIQUES Série S

Fiche 5 : Integrales et primitives

Utilisation du tableau des primitives

Exercice 1
On prend u(x) = x 2 + 2 ce qui amène u′(x) = 2x .
D’où la nécessité de multiplier et diviser par 2.
On écrira :
1 1 1
∫ xe 2 ∫0
( x 2 + 2) 2
I1 = dx = 2xe( x + 2)
dx
0

1 x +1 1 1 2 1 1
 e  = (e − e ) = (e 2 − e1 )
2
I1 =  
2 0 2 2

Exercice 2
a) On prend u(x) = 5x 4 + 2 ce qui amène u′(x) = 20x 3.
D’où la nécessité de multiplier et diviser par 20.
On écrira :
1 x3 1 1 20x 3
J= ∫
0
5x + 2
4
dx =
20 ∫0 5x 4 + 2
dx

1 1 1 7
 ln (5x 4 + 2 ) = (ln(7) − ln(2) ) = ln  
1
J=
20  0
20 20  2 
U′
b) I1 est du type si on multiplie et divise par 2.
U
1 π 2 cos(x) 1 π

I1 = ∫ 2 dx =  ln 1 + 2 sin(x)  02
2 0 1 + 2 sin(x) 2
1   π  
I1 =  ln  1 + 2 sin    − ln (1 + 2 sin(0) )
2  2
  
1 1
I1 = (ln(3) − ln(1) ) = ln(3)
2 2

Exercice 3
On prend u(x) = (x 4 + 2 ), ce qui donne u′(x) = 4x 3.
D’où la nécessité de multiplier et diviser par 4.
1 1 1 3 4
I3 = ∫x x 4 + 2 dx =
4 ∫0
4x x + 2 dx
3
0

1
 4 1+ 
1

1 1
1  (x + 2 ) 2  1
4x 3 (x 4 + 2 )
1

4 ∫0
I3 = 2
dx = car α =
4  1 +
1
2
 2
  0
1
1 2 4 3
 1 3 3

I3 =
43 (x + 2 )2  =  3 2 − 2 2 
0 6  

© Tous droits réservés Studyrama 2008 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com 1


Fiche Corrigés

Nº : 32005 MATHEMATIQUES Série S

La formule d’intégration par parties

Exercice 4
1
u(x) = ln(x) d’où u′(x) = .
x
x2
v′(x) = x d’où v(x) = .
2
e
e  x2  e 1 x2
J1 = ∫
1
x ln(x)dx =  ln(x)  − ∫
2 1 1
× dx
x 2
e e e
 x2  1 e  x2  1  x2 
J1 =  ln(x)  − ∫ xdx =  ln(x)  −  
2 1 2 1 2 1 2  2 1
 e 2 ln(e) 12 ln(1)  1  e 2 1 
J1 =  − −  − 
 2 2  2 2 2
e2 e2 1 e2 1
J1 = −0− + = +
2 4 4 4 4

Appliquer deux fois la formule d’intégration par parties et obtenir une équation dont l’intégrale est
l’inconnue

Exercice 5
On connaît une primitive de chacune des deux fonctions :
x  e x et x  sin(x) ;
u(x) = sin(x) d’où u′(x) = cos(x) ;
v′(x) = e x d’où v(x) = e x ;
π
π π 2

J2 = ∫ e sin(x) dx =  e sin(x)  − ∫ e x cos(x)dx .


2 x x 2
0 0
0

On refait une intégration par parties sur l’intégrale, il vient :


u(x) = cos(x) d’où u′(x) = − sin(x) ;
v′(x) = e x d’où v(x) = e x.
π
 π π

J 2 =  e x sin(x)  02 −   e x cos(x)  02 − ∫ 2 − sin(x) e x dx 
 0

π π π

J 2 =  e x sin(x)  02 −  e x cos(x)  02 − ∫ 2 sin(x) e x dx


0

Pour cette dernière intégrale, on reconnaît J 2 , on obtient alors :


π π

J 2 =  e x sin(x)  02 −  e x cos(x)  02 − J 2

 π π   π π 
2J 2 =  e 2 sin   − e0 sin(0)  −  e 2 cos   − e0 cos(0) 
 2   2 
 π 
2J 2 =  e 2 − 0  − (0 − e0 )
 
π

2J 2 = e 2 − 1
π

e2 − 1
J2 =
2

© Tous droits réservés Studyrama 2008 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com 2


Fiche Corrigés

Nº : 32005 MATHEMATIQUES Série S

Calculer une aire

Exercice 6
La courbe représentative de cette fonction possède l’allure suivante :

L’aire à calculer correspond à la partie de la courbe située au-dessus de l’axe des abscisses, limitée par le point O et la droite
d’équation x = k (avec k < 0).
0
Par conséquent ∫k
f (x)dx > 0 puisque les bornes sont dans le bon ordre.

∫ e (1 − e )dx = ∫ (e − e 2 x )dx
0 0 0
D’où A(k) = ∫ f (x)dx A(k) = x x x
k k k

0
 e2 x   e0   e 2k 
A(k) =  e x −  =  e0 −  −  ek − 
 2 k  2  2 
1  k e 2k  1 −6 1
A(k) = + e −  A (−3 ) = e − e +  0, 549
−3

2  2  2 2

Calculer une intégrale, combinaison linéaire de deux intégrales

Exercice 7
π
cos(x) π
sin(2x)
a) I1 + I = ∫0
2

1 + 2 sin(x)
dx + ∫ 2
0
1 + 2 sin(x)
dx

π
cos(x) + sin(2x) π
cos(x) + 2 sin(x) cos(x)
I1 + I = ∫
0
2

1 + 2 sin(x)
dx = ∫ 2
0
1 + 2 sin(x)
dx

π
cos(x)(1 + 2 sin(x)) π

I1 + I = ∫
0
2

1 + 2 sin(x)
dx = ∫ 2
0
cos(x)dx

 π
Après simplification par 1 + 2 sin(x) qui ne s’annule pas sur l’intervalle  0,  .
 2
π
π
I1 + I = [sin(x) ]02 = sin   − sin(0) = 1.
2
b) I1 a été calculée
 Exercice 2
1
c) Effectivement : I = I 2 − I1 = 1 − ln(3) .
2

© Tous droits réservés Studyrama 2008 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com 3


Fiche Corrigés

Nº : 32005 MATHEMATIQUES Série S

Sens de variation d’une suite définie par une intégrale

Exercice 8
a) Pour tout x > 0 et tout entier naturel n non nul :
(ln x ) − (ln x ) = (ln x ) − (ln x ) (ln x ) = (ln x ) (1 − ln x )
n n +1 n n n

D’autre part, la fonction ln étant strictement croissante, de 1 ≤ x ≤ e , on déduit 0 ≤ ln(x) ≤ 1.


Et par suite :
(ln(x) )
n
>0
et 1 − ln(x) > 0
D’où le résultat : (ln(x) ) − (ln(x) ) ≥ 0 pour tout x appartenant à l’intervalle [1, e ] et pour tout n entier naturel non nul.
n n +1

b) Soit n un entier naturel non nul. D’après a), on a :


(ln x) n − (ln x) n +1 ≥ 0
(ln x) n ≥ (ln x) n +1
pour tout x appartenant à l’intervalle [1, e ]

Les bornes sont dans le bon ordre, il résulte :


e e

∫ (ln x ) dx ≥∫ (ln x )
n n +1
dx
1 1

I n ≥ I n +1
pour tout n entier naturel non nul.
Conclusion : la suite (I n )n est décroissante.

© Tous droits réservés Studyrama 2008 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com 4

Vous aimerez peut-être aussi