Vous êtes sur la page 1sur 1

CPGE PSI 2005-2006 2 Dynamiques des fluides parfaits

4) Le récipient est de révolution autour de l’axe 6 Paradoxe de d’Alembert


no 2
vertical (Oz) ; sa forme est donnée par la fonc-
TD de mécanique des fluides tion r (z).
Comment choisir r (z) pour que la hauteur de
Un cylindre très long, d’axe (Az) et de rayon a, se
déplace en mouvement rectiligne uniforme à vi-

− →

fluide h(t ) restant dans le récipient soit une fonc- tesse U = U e x dans un fluide. Loin du cylindre, le
tion affine du temps ? fluide est au repos.


Quelle est l’application d’un tel système ? Le champ de pesanteur g = −g → −e y est uniforme
Dynamiques des fluides parfaits dans le référentiel galiléen R0 = (Ox y z). On étu-
die l’écoulement du fluide dans le référentiel bary-
4 Oscillations d’un fluide dans →

centrique R = (Ax y z) du cylindre et on y note v le
un tube en U champ des vitesses. L’écoulement est supposé sta-
tionnaire, irrotationnel, incompressible et homo-
1 Vase en rotation Exprimer la portance F en fonction de la masse vo- Un tube en U de section constante S est rempli par gène, la masse volumique du fluide, supposé par-
lumique µ de l’air, de la vitesse V de l’avion que un liquide de masse volumique ρ. On a versé un fait, est ρ.
On considère un fluide en équilibre dans un vase l’on assimilera à la vitesse de l’air sous l’intrados. volume V = SL de liquide.
cylindrique de rayon R en rotation uniforme à la 1) Établir l’équation aux dérivées partielles dont
2) Calculer la vitesse que devrait avoir un Cessna F est solution le potentiel des vitesses Φ et chercher
vitesse angulaire →

ω = ω→ −e , où Oz est l’axe du vase,
z
150, sachant que l’extrados est plus long d’environ en coordonnées cylindriques une solution de la
orienté vers le haut. Quand le vase ne tourne pas, →

1,6% que l’intrados, pour un poids de 7 000 N, une h(t ) g
la hauteur du fluide est h. forme
surface de voilure de 15 m2 , la densité de l’air étant β
µ ¶
0 Φ = cos θ αr + .
1) Déterminer, à une constante additive près que µ = 1,2 kg · m−3 . Comparer à la vitesse de croisière r
l’on ne cherchera pas à déterminer, le champ de de 190 km · h−1 de ce type d’avion. Conclusion ? −h(t )
pression P (r, z) dans le fluide. Déterminer α et β en fonction des données. En dé-
duire l’expression du champ des vitesses à la sur-
2) En déduire l’équation de la surface libre du
fluide. Comment appelle-t-on une telle surface 3 Formule de Torricelli face du cylindre.
géométrique ? 2) Déterminer l’expression de la pression en tout
Un réservoir de section S contient un liquide de On considérera que la section du tube est faible
3) Montrer que l’abaissement de la surface libre au point de la surface du cylindre à une constante ad-
masse volumique µ, supposé parfait et incompres- en regard des autres dimensions ; on pourra ainsi
centre est égale à son élévation au bord. ditive près. En déduire l’expression de la résultante
sible. Il s’écoule par un orifice de section s ≪ S. La considérer que l’écoulement est bidimensionnel. des forces exercées par le fluide sur le cylindre.
Montrer que la surface libre,
p quel que soit ω, passe hauteur de fluide comptée à partir de l’orifice de En supposant le liquide parfait, déterminer la pé-
par le cercle de rayon R/ 2 et de hauteur h. sortie est notée h(t ) à l’instant t . À l’instant initial, On appelle portance la composante verticale as-
riode des oscillations :
elle vaut h 0 . cendante de la résultante des forces de pression.
1) en utilisant l’équation d’Euler ; Que vaut-elle ici ?
2 Une idée fausse à propos de la z 2) en utilisant la conservation de l’énergie.
Ce résultat se généralise, et est connu sous le nom
portance de paradoxe de d’Alembert : un mobile en mouve-

Eddie S AUDRAIS — Ne pas apprendre son cours est un délit


5 Comment augmenter la vi- ment rectiligne et uniforme dans un fluide parfait
On explique souvent la portance d’une aile d’avion
en invoquant la relation de Bernoulli : h tesse d’un fluide ? ne subit aucune portance dans le modèle de l’écou-
lement irrotationnel.
extrados De l’eau, de masse volumique µ constante, Dans le cadre de ce modèle, un avion peut-il décol-
x s’écoule en régime stationnaire dans un canal rec- ler ?
tiligne d’axe Ox, à fond horizontal de cote z = 0,
Eddie S AUDRAIS — Auxerre 2005-2006

1) L’écoulement est-il a priori stationnaire ? 3) On superpose à l’écoulement irrotationnel de la


intrados de largeur L(x). On note h(x) la cote de la surface
première question un vortex d’axe (Oz) et d’inten-
En notant v 0 l’ordre de grandeur du champ des libre de l’eau, où l’atmosphère impose la pression
L’air se déplace plus vite sur le dessus, créant une sité Γ, c’est-à-dire un écoulement incompressible
vitesses et τ la durée caractéristique de variation uniforme P 0 . Le champ des vitesses est approxima-
zone de basse pression ; la portance est donc due à de la forme
temporelle de ce ce champ, comparer l’accéléra- →
− →

tivement de la forme v = v (x) e x . En exprimant
une « aspiration » vers le haut. La vitesse plus éle- →− Γ →−
tion et l’accélération convective. Justifier l’approxi- la conservation du débit massique et la relation de v2 = eθ.
vée de l’air sur l’extrados est justifiée par le « prin- 2πr
mation du régime quasi-stationnaire faite par la Bernoulli, montrer que
cipe des temps de transitions égaux » : le lignes de Montrer que le nouvel écoulement est aussi so-
suite. dv dL
courant qui se séparent au bord d’attaque doivent
(F 2 − 1) = lution du problème. En négligeant la pesanteur,
se rejoindre en même temps au bord de fuite. 2) Exprimer la vitesse du fluide à la sortie de l’ori- v L exprimer la résultante des forces exercées par le
1) On note L la longueur de l’intrados, L ′ la lon- fice. C’est la formule de Torricelli. où F = pv est appelé nombre de Froude. En dé- fluide sur le cylindre en fonction de C et U . Com-
gh
gueur de l’extrados et S la surface totale des ailes. 3) Calculer la durée de la vidange. duire comment doit varier L(x) pour que la vitesse menter.
v (x) augmente avec x.