Vous êtes sur la page 1sur 10

2.1.2- Propriétés du propane.

Le propane est un gaz plus dense que l'air (1,5 fois) dans les conditions normales de
température et de pression, il forme donc des poches au sol dans une pièce remplie d'air. Il se
décompose à partir d'une température supérieure à 780–800 °C.
La combustion du propane est plus propre que celle de l'essence, mais
significativement plus polluante que celle du méthane ou de l'hydrogène. La présence de
liaisons C-C crée des résidus organiques en plus de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone.
Ces produits rendent par conséquent la flamme visible.
Les tableaux x et y suivants présentent les propriétés physiques et chimiques du
propane respectivement :

There are two main processing areas in polypropylene production, which are polymerization area
and extrusion area. Polymerization area contains polymerization reactor, Powder Purging, Powder
Silos. And extrusion area contains an extruder, centrifugal drier, pellet water tank.

TABLEAU X : Propriétés physiques du propane

Propriétés chimiques
T ABL
Formule brute C3H8
EAU Y :
Masse molaire 44,0956 ± 0,003 g/mol
C 81,71 %, H 18,29 %,
Moment dipolaire 0,084 ± 0,001 D

Propriétés chimiques du propane

2.1.3- Procédés de transformation du Propane.


L'une des principales utilisations du propane récupéré à partir du gaz naturel est la
production d'oléfines légères par des procédés de vapocraquage, du craquage catalytique
principalement. Cependant, d'autres produits chimiques peuvent être obtenus directement à
partir du propane par réaction avec d'autres réactifs que de l'éthane. Cela peut être attribué à la
réactivité relativement plus élevée du propane par rapport à l'éthane en raison de la présence
de deux hydrogènes secondaires, qui sont facilement substituables.
Voici un aperçu de certaines réactions et substances chimiques importantes à base de
propane :
- L'OXYDATION DU PROPANE :
L'oxydation non catalytique du propane en phase vapeur est non sélective et produit un
mélange de produits oxygénés. L'oxydation à des températures inférieures à 400°C produit un
mélange d'aldéhydes (l’acétaldéhyde et le formaldéhyde) et les alcools (alcools méthylique et
éthylique). À des températures plus élevés, on obtient, en plus du peroxyde d'hydrogène, du
propylène et de l'éthylène En raison de la non-sélectivité de cette réaction, la séparation est
complexe, et le processus n'est pas attrayant sur le plan industriel.
- LA CHLORATION DU PROPANE (Production de perchloroéthylène)
La chloration du propane avec du chlore à 480-640°C donne un mélange de
perchloroéthylène (Perchlore) et de tétrachlorure de carbone :

CH3CH2CH3 + 8Cl2 → CCl2=CCl2 + CCl4 + 8HCl


(Perchlore)
Le tétrachlorure de carbone est généralement recyclé pour produire plus de perchloroéthylène
selon l’équation suivante :

2CCl4 → CCl2=CCl2 + 2Cl2


Le perchlore peut également être produit à partir du dichlorure d'éthylène (1,2-
dichloroéthane) par un procédé d’oxychloration-oxyhydrochloration et on obtient le
trichloréthylène comme coproduit. Le perchlore et le trichlore sont utilisés comme agents de
dégraissage des métaux et comme solvants dans le nettoyage à sec. Le perchlore est
également utilisé comme agent de nettoyage et de séchage pour les équipements
électroniques.

- NITRATION DE PROPANE (Production de nitroparaffines)


La nitration du propane produit un mélange complexe de composés nitrés allant du
nitrométhane aux nitropropanes. La présence des nitroparaffines sont attribuées à la fission de
la liaison carbone-carbone qui se produit à des températures et pressions se situant dans les
intervalles 390°- 440°C et 689-861.25 KPa, respectivement. L'augmentation du rapport
molaire du passage du propane à l'acide nitrique augmente le rendement des nitropropanes.
Les nitropropanes sont de bons solvants pour les résines vinyliques et époxy. Ils sont
également utilisés pour fabriquer des propulseurs de fusée. Le nitrométhane est un additif de
carburant pour les voitures de course.
- DÉSHYDROGÉNATION DU PROPANE (Production de propène)
La déshydrogénation catalytique du propane est une réaction sélective qui produit
principalement du propène :

CH3CH2CH3 → CH2=CH-CH3 + H2

Le procédé pourrait également être utilisé pour déshydrogéner le butane, l'isobutane ou des
aliments mélangés au GPL. Il s'agit d'un système à un seul étage fonctionnant à une
température de 540 à 680 °C et de 5 à 20 pressions absolues. Les conversions sont réalisables
dans les 55 à 65 %, et les sélectivités peuvent atteindre jusqu'à 95 %.
2.1.4.- Débouchés du Propane.
Le Propane, grâce à son absence d’impureté et la qualité de sa combustion fait de
lui un combustible de choix pour les particuliers et les professionnels de différents secteurs :
- Résidentiel : Chauffage des habitations et de l’eau, cuisine ;
- Commercial : Chauffage des locaux à usage d'habitation, production d’eau chaude
sanitaire, cuisine ;
- Transport : carburant pour véhicules automobiles ;
- Agriculture : (aviculture, élevages de volaille, serres maraîchères, etc.), chauffage des
animaux
- Agroalimentaire : Séchage des récoltes (maïs, tabac, noix, ail, etc.)
- Industriel : Chariots élévateurs, chauffage pour l’affinage;
- Industrie : deuxième réactif le plus utilisé dans l’industrie pétrochimique pour la
synthèse du tétrachloroéthylène et du tétrachloréthane, réactif pour la production de
l'éthylène et du propène au moyen du vapocraquage ; du craquage catalytique fluidisé
ou de la déshydrogénation catalytique.

2.2 Propylène
2.2.1- Production du propylène.
Le propène, anciennement appelé propylène, est un alcène de formule semi-
développée  CH2=CH-CH3. Cet important composé de l'industrie pétrochimique est
principalement préparé par vapocraquage d’hydrocarbures ou par craquage catalytique dans
les raffineries et sert principalement à fabriquer le polypropylène grâce à la réactivité de sa
double liaison qui en fait un bon réactif pour des réactions de polymérisation.
Le propylène (ou propène) est obtenu principalement comme coproduit selon deux voies :
- Par vapocraquage des hydrocarbures en même temps que l’éthylène. En fonction de
la charge utilisée et des conditions opératoires, la proportion de propylène produit
varie. Pour une production de 100 kg d’éthylène, on produit 1,7 kg de propylène si la
charge est de l’éthane, 35 kg si la charge est du gaz de pétrole liquéfié (GPL), 46 kg
si la charge est du naphta et 52 kg si la charge est du gazole.
- Par craquage catalytique dans les raffineries (FCC : Fluid Catalytic Cracking).
Dans ce cas, le propylène est coproduit de la production de carburant.
On dispose également d’autres voies de préparation :
- par Déshydrogénation du propane (PDH : Propane Dehydrogenation), entre 500 et
700°C, selon la réaction :
C3H8  → CH2CH3CH + H2
- Réaction de métathèse entre l’éthylène et le 2-butène.

- production de propylène, à partir de méthanol (MTP : Methanol-To-Propylene).

2.2.2- Propriétés physico-chimiques du propylène

La principale caractéristique du propène est la réactivité de la double liaison


qui en fait un bon réactif pour des réactions de polymérisation, d'addition et
d'oxydation.
Les tableaux X1 et Y1 présentent les propriétés chimiques et physiques
respectivement.

Propriétés chimiques
Formule brute C3H6
Masse molaire 42,0797 ± 0,0028 g/mol
C 85,63 %, H 14,37 %,

TABLEAU X1 : Propriétés chimiques du propylène

Il n’y a quasiment pas d’utilisation directe du propylène. Il subit d’abord plusieurs


transformations avant la fabrication de divers produits, la principale transformation
étant sa polymérisation sous forme de polypropylène. La figure ci-après présente les
différentes réactions chimiques conduisant à l’application du propylène dans la vie.
Source : Extrait Chimie Industrielle ; P. Cognet

2.3- Polypropylène

2.3.1- production du Polypropylène

Le polypropylène de son signe PP et de formule chimique (-CH2-CH(CH3)-) n est un


polymère thermoplastique faisant partir de la famille des polyoléfines.
Ce polymère dont la croissance est l’une des plus fortes aujourd’hui, est dû entre autre,
à sa capacité à remplacer des matériaux traditionnels (bois, verre, métal) et d’autres
thermoplastiques à moindre coût.
Sachant qu’il existe 03 grandes familles de polypropylènes (les PP homopolymères,
les PP copolymères statistiques et les PP copolymères séquencés) produits
industriellement, le polypropylène est obtenu par la polymérisation du propylène en présence
d’un système catalytique, généralement le catalyseur de Ziegler-Natta ou un métallocène et
appartient à la famille des PP homopolymères. La réaction suivante illustre la réaction de
polymérisation:
Divers procédés de production existent avec quelques point communs. Ils se déroulent
soit en phase gazeuse (à lit fluidisé ou réacteur agité) soit en phase liquide (suspension ou
solution). La polymérisation en phase gazeuse est économique et flexible et peut employer
une grande variété de catalyseurs. C’est la technologie la plus courante dans les usines
modernes de production de polypropylène. Les conditions de polymérisation (température,
pression, concentrations de réactifs, type de polymérisation) sont fixées par le grade de
polymère désiré. C’est ainsi qu’on distingue trois grades de polypropylènes qui diffèrent selon
la Tactilité du polymère :
- Polypropylène isotactique (iPP). C’est le plus utilisé des polypropylènes. Dans ce
grade, les groupes méthyle sont tous du même côté de la chaîne comme l’illustre la
figure ci-après :

Polypropylène isotactique

- Polypropylène syndiotactique (sPP). actuellement non produit industriellement.


Dans ce grade, les groupes méthyle sont placés en ordre de part et d’autre de la chaîne
comme l’illustre la figure ci-après :

- Polypropylène atactique Polypropylène


(aPP), amorphesyndiotactique
et très collant, exploité industriellement,
mais en faible tonnage, et pour des applications très différentes de celles du PP
isotactique. Dans ce grade, les groupes méthyle sont placés au hasard de part et d'autre
de la chaîne comme l’illustre la figure ci-après

Polypropylène atactique
2.3.2- Procédé de transformation du Polypropylène
Les thermoplastiques éventuellement le  polypropylène (PP) en poudres en granulés
ou de produits semi-finis sous forme de plaques ou de films sont transformés en produits finis
en chauffant la matière et faisant passer cette matière d’un état solide à un état plastique. Le
processus de mise en forme peut alors être réalisé dans un moule ou par un autre procédé.
C’est ainsi qu’on distingue six (06) procédés de mise en forme du polypropylène :
- Le thermoformage : C’est un procédé de seconde transformation. Cette technique est
utilisée pour produire toutes sortes d’objets aux formes creuses, comme les pots de
yaourts ou le nez du TGV.
- Description : La matière arrive sous forme de plaques, feuilles, tubes ou profilés
(figure 1a), puis est ramollie par chauffage (figure 1b) avant d’être mise en forme par
application sur un moule géométrique simple (figure 1c) et enfin on fait le vide entre le
moule et la plaque pour que la plaque de plastique colle parfaitement au moule (figure
1d).

A B C D

Qqqq
Qqqq

Figure 1

- L’injection : C'est un procédé très répandu, car il permet de fabriquer des objets
moulés de qualité, même quand ils ont des formes compliquées. Cette technique
permet d’obtenir en une seule opération des pièces finies, de formes complexes. On
utilise des presses à injecter dans de très nombreux domaines : l’automobile,
fabrication des jouets, l’électronique …
- Description : La matière plastique arrive sous forme de granulés. Elle est versée dans
la trémie pour alimenter la vis de plastification, qui est dans un fourreau (tube)
chauffé.
- La matière plastique est ramollie, mélangée et poussée par la vis piston dans un moule
refroidi complètement fermé. Quand la matière plastique arrive au contact du moule
froid, elle prend la forme du moule et se solidifie (figure 2a). Le moule s’ouvre ensuite
pour faire sortir la pièce (figure 2b). Pour changer la forme de la pièce, il suffit de
changer de moule.

A B

Figure 2
- L’injection soufflage : C'est un procédé discontinu. Cette méthode permet de produit
la plupart des bouteilles, flacons, biberons, fioles...
- Description : Dans une première étape, on fabrique une préforme par injection, c’est
ainsi que le goulot de la bouteille est déjà formé (figure 3a).Dans une deuxième étape,
on chauffe le corps de la préforme. Avec une tige, on étire la préforme jusqu'au fond
du moule. On envoie dans cette préforme un jet d’air très puissant qui va plaquer le
corps de la préforme contre les parois d’un moule (figure 3b). La préforme va donc
parfaitement prendre la forme du moule. Le moule est refroidi puis s’ouvre pour faire
sortir la bouteille (figure 3c). Comme pour l’injection, pour changer la forme de la
bouteille, il suffit de changer de moule. On reconnaît au fond de la bouteille le point
d’injection de la préforme.

A B C

Qqqq
Qqqq

Figure 3

- L’extrusion : C’est un procédé continu qui sert à fabriquer des pièces de grande
longueur comme des tubes, des tuyaux, ou des produits semi-finis comme des profilés
(pour les fenêtres par exemple), des baguettes, des fibres optiques, des plaques ou des
feuilles…
- Description : La matière plastique arrive à l’entrée de l’extrudeuse sous forme de
granulés et est versée dans la trémie pour alimenter la vis de l’extrudeuse. Dans
l’extrudeuse, elle est chauffée et ramollie, grâce à une vis sans fin qui se trouve dans
un fourreau (tube) chauffé pour rendre le plastique malléable. La vis entraîne le
plastique vers la sortie. La tête de sortie de l’extrudeuse donne sa forme à ce qui en
sort (figure 4). Le tube, ou le profilé sort en continu, il est refroidi pour être ensuite
coupé à la longueur voulue.

Figure 4
- L’extrusion gonflage : C’est une variante de l’extrusion qui permet de fabriquer des
films plastiques et des sacs poubelle par exemple.
Description : La matière plastique arrive à l’entrée de l’extrudeuse sous forme de
granulés et est versée dans la trémie pour alimenter la vis de l’extrudeuse. Dans l’extrudeuse,
elle est chauffée et ramollie, grâce à une vis sans fin qui se trouve dans un fourreau (tube)
chauffé pour rendre le plastique malléable. La vis entraîne le plastique vers la sortie. En sortie
de la tête verticale de l’extrudeuse, on insuffle de l’air comprimé dans la matière fondue qui
se gonfle et s’élève verticalement en une longue bulle de film. Après refroidissement, des
rouleaux aplatissent le film en une gaine plane qui s’enroule sur des bobines (figure 5).

Figure 5

- L’extrusion soufflage : C’est une variante de l’extrusion qui permet de fabriquer des
corps creux comme les bouteilles, les flacons et même les réservoirs d’essence.
Description : Cela commence par l’extrusion d’un tube (figure 6a). Encore chaud, il
est coupé et on l’enferme dans un moule froid (figure 6b). On injecte de l’air dans le moule
pour que le tube se plaque contre les parois où il est très rapidement refroidi (figure 6c). La
bouteille ou le flacon est ensuite démoulé. Ce système permet d’obtenir des formes très
diverses (figure 6d)..

A B C D

Qqqq
Qqqq

Figure 6

2.3.3- Débouchés du polypropylène


Le polypropylène, résine polymère thermoplastique, est un type de plastique très utile,
avec de nombreuses applications. Les cinq principales utilisations courantes du polypropylène
sont :
- Emballages plastiques souples et rigides :
Sous sa forme souple (film et emballage flexible), le polypropylène tend à remplacer
la cellophane, les métaux et le papier en raison de ses propriétés supérieures et de son prix
inférieur. On retrouve ce polymère dans trois secteurs principaux :
 Aliments et confiseries
 Tabac
 Vêtements
Sous sa forme rigide, vous trouverez le polypropylène dans des secteurs tels que les
bouchons et les fermetures de palettes, les caisses, les bouteilles, les pots d'emballage
(condiments, détergents et articles de toilette), les récipients à paroi mince (pots de yaourt,
gobelets de boissons chaudes jetables, etc.).
- L'industrie de la mode et du sport : L'une des plus grandes applications du
polypropylène dans le secteur du sport et de la mode est la production de sacs fourre-
tout et de sacs de sport. Le polypropylène est un bon complément aux vêtements,
équipements et sous-vêtements de sport.
Outre les vêtements et les accessoires, on utilise également le polypropylène pour la
fabrication de bijoux contemporains.
- Applications médicales : Outre le fait que le polypropylène est un matériau que l'on
trouve dans tout laboratoire médical qui utilise le plastique sous toutes ses formes,
dans le domaine médical, on le retrouve dans les équipements, les outils et les
conteneurs.
- Produits de consommation : Au rayon des produits de consommation, nous trouvons
le polypropylène dans les secteurs suivants :
*Articles ménagers à savoir les tapis, les carpettes, les meubles et les Jouets ;
* Electroménagers. Les récipients alimentaires pour micro-ondes, les dosettes
pour lave-vaisselle, les assiettes et autres articles de cuisine, des pièces et des
composants d'aspirateurs, de cocotte-minute, de machines à laver et de lave-vaisselle.
- L'industrie automobile : Dans ce secteur, le polypropylène devient de plus en plus
populaire. Nous l'utilisons pour les tableaux de bord des voitures, les pare-chocs, les
revêtements et garnitures extérieures, les films d'amortissement et les éléments
intérieurs. Dans certaines applications spécifiques, le polypropylène a également
réussi à remplacer la peinture traditionnelle.