Vous êtes sur la page 1sur 1262

FRANCK LOZAC'H

Les quatre grands Prophètes

suivi de

Les douze petits prophètes

1
FRANCK LOZAC'H

ISAïE

2
I - PREMIÈRE PARTIE D’ISAIE

3
I - ORACLES ANTÉRIEURS A LA GUERRE

SYRO-EPHRAIMITE

4
Titre

1 1 La vision d’Isaïe, lumière du fils d’Amos,


Au sujet de Juda et de Jérusalem,
Au temps d’Ozias, de Jothan, d’Achaz, d’Ezéchias.

Contre le peuple stupide

2 Ô cieux, écoutez donc. Et terre, prêtez l’oreille,


“ J’ai élevé les fils. Ils se sont révoltés.
3 Le bœuf sait son bouvier. Et l’âne connaît sa crèche.
Israël ne sait rien. Mon peuple ne comprend rien ”.

Le châtiment de Juda

4 Ah ! Nation pécheresse. Toi, peuple chargé de crimes,


Vous, la race malfaisante ! Vous, les fils pervertis !
Ils ont perdu Yahvé, méprisé le Saint nom.
Ils se sont détournés. Ils ont trahi le Dieu.

5 Où vous frapper encore ? Oui, par où vous punir ?


Vous qui accumulez vos trahisons maudites !
Tout l’esprit est malade. Le cœur est épuisé.
6 Des pieds jusqu’à la tête, non ! plus rien n’est intact.

5
Blessures et contusions, plaies ouvertes, plaies saignantes,
Ni pansées et bandées, et adoucies par l’huile !

7 Le pays est désert. Les villes sont incendiées.


Et ces terres, sous vos yeux : l’étranger les ravage.
Une étendue brûlée : c’est Dieu après Sodome.

8 Et la fille de Sion est restée dans la vigne,


Un abri de fortune dans un champ de misère ;
9 Si Yahvé Sabaot m’avait laissé la vie,
Nous tous serions semblables à la mort de Gomorrhe.

6
Contre l’hypocrisie religieuse

10 Entendez la parole, vous les chefs de Sodome !


Obéissez aux ordres, vous le peuple infecté !

11 “ Que m’importent vos sanglots, vos constants sacrifices ?


Je suis trop rassasié de la graisse de ces veaux !
Le rouge de vos taureaux, de vous boucs me répugnent.
12 Quand vous osez venir vous présenter à moi,
Qui vous a invité à fouler mes parvis ?
13 Cessez de m’apporter des offrandes inutiles :

Leur fumée m’est horreur. Nouvelles lunes, vos sabbats ...


Je ne supporte plus fête et solennité.
14 Et vos pèlerinages, je les hais de mon âme ...
Car ils me sont à charge. Je suis las de les voir.
15 Vous étendez les mains : je détourne les yeux.
De vos mains, coule le sang. Le sang des innocents !
16 Lavez-vous dans le pur ! Baignez-vous d’Éternel.

Ôtez vos yeux fielleux. Cessez de faire le Mal.


17 Apprenez donc le bien, et recherchez le droit.
Secourez l’opprimé, l’orphelin et la veuve.

18 Si vos âmes sont impures, je les purifierais !


Si vos cœurs sont coupables, de neige ils blanchiront !

7
Vos péchés écarlates, source claire ils seront !

19 Mais obéissez-moi, vous mangerez mes fruits.


20 Révoltez-vous encore, l’épée vous mangera ”.
[C’est bien] la bouche de Yahvé [qui) a parlé.

8
Lamentation sur Jérusalem

21 Elle est prostituée la Cité des prophètes.


Sion, ta loyauté ta justice y régnaient.
Des assassins y vivent, des mains rouges maintenant.

22 Ton argent s’est changé, et ton vin est coupé.


23 Tes princes sont des rebelles, compagnons des gredins.

Tous avides de profit. Ils courent aux pots-de-vin.


Nul droit à l’orphelin, nulle défense à la veuve.

24 Oracle du Seigneur, de Yahvé Sabaot :


“ Ah ! J’aurai le pouvoir sur tous mes adversaires.
Je saurai me venger de tous mes ennemis.
25 Je tournerai la main, je chasserai l’impur.
Je te dégagerai du plomb, Jérusalem !

26 Je te rendrai tes juges, tes juges tels que jadis.


Tes conseillers savants, savants tels qu’autrefois.
Tu seras ville - Justice et la Cité - Fidèle ”.

27 Et Sion rachetée par l’inflexible droiture !


Et les siens convertis par la puissante justice !
28 Révoltés et pécheurs seront brisés ensemble.
Et ceux qui abandonnent le Seigneur périront !

9
Contre les arbres sacrés

29 Vous aurez honte des arbres, porteurs de vos délices,


Rougirez des jardins qui vous ont tant charmés.
30 Vous serez pareils à l’arbre au feuillage flétri,
Et pareils au jardin asséché et sans eau.
31 L’homme important sera rameaux secs et sans sève.
Son œuvre l’étincelle : ils brûleront ensemble.
Et personne n’éteindra : ils partiront en cendres.

10
La paix perpétuelle

2 1 La vision d’Isaïe, lumière de fils d’Amos,


Au sujet de Juda et de Jérusalem.

2 Dans l’avenir, le mont du Temple de Yahvé


S’élèvera plus haut au sommet des montagnes.
Des nations, et des peuples s’y rendront et diront :

“ Empruntons les chemins qui mènent à la montagne.


Avançons vers le Temple du Seigneur Jacob.
Qu’il nous enseigne ses voies : nous suivrons ses sentiers.
Car de Sion viendra et la Loi et l’oracle ”.

4 Yahvé exercera toute son autorité,


Et il sera l’arbitre des nations et des peuples,
Eux qui de leurs épées en forgeront des socs !
Qui de leurs lances guerrières en feront des faucilles !
Ils ne combattront plus les uns contre les autres.
Ils ne s’essayeront plus à pratiquer la guerre.

5 Oui, Maison de Jacob ! Marchons vers la Lumière !

11
La parousie de Yahvé

6 Et tu l’as rejetée, la Maison de Jacob ;


Car ce pays regorge de prophètes, de devins,
Et d’infâmes magiciens semblables aux Philistins ;
Et l’on frappe dans ses mains, acclamant ces métèques !
7 Contrée d’argent et d’or, et d’immenses trésors !
Contrée de chevaux noirs, de chars dans la lumière !
8 Ô contrée monstrueuse adorant tes idoles !
Ils sont là prosternés, adulant leurs ouvrages !
Misérables artisans de ce qu’ont fait leurs doigts !

9 Les mortels humiliés et les hommes abaissés ;


10 Toi, va dans les rochers. Couvre-toi de poussières.
L’Épouvante de Yahvé, l’éclat de sa grandeur,
Quand il se lèvera, fera trembler la terre.

11 Et l’orgueil des humains baissera les paupières,


Et l’arrogance des hommes sera humiliée.
Il sera exalté, lui seul, en ce jour-là.
12 Oui, ce sera le jour de Yahvé Sabaot.
Contre toute arrogance et contre tout orgueil.
Et contre la grandeur pour la détruire à terre.

13 Les cèdres du Liban, les chênes du Bashan,


14 Les collines élevées et les montagnes altières,

12
15 Les tours dressées au ciel, les remparts escarpés,
16 Les vaisseaux de Tarsis, les objets précieux ...

17 Et l’orgueil des humains baissera les paupières,


Et l’arrogance des hommes sera humiliée.
Il sera exalté, lui seul, en ce jour-là.
Oui, ce sera le jour 18 d’abattre les idoles.
19 Toi, va dans les rochers. Couvre-toi de poussières.

20 L’homme jettera aux taupes et aux chauves-souris,


Les idoles en argent et les statues en or,
Qu’il avait fabriqués, qu’il avait adorés.

21 L’Épouvante de Yahvé, l’éclat de sa Grandeur,


Quand il se lèvera, fera trembler la terre.

22 Cessez de vous confier en l’homme à l’esprit court.


Il n’expulse qu’un souffle dans ses narines trompeuses.
À combien l’estimer ? Pesez donc sa valeur !

13
L’anarchie à Jérusalem

3 1 Oui, voici le Seigneur. C’est Yahvé Sabaot.


Il retire de Juda et de Jérusalem
Les réserves de pain et les ressources en eau :
2 “ Magicien et prophète, devin et enchanteur,
Conseiller et vieillard, 3 capitaine et notable,
Homme d’arme et preux, et juge et favori.
4 Oui, je vous donne pour princes de tout jeunes jouvenceaux.
Ils seront dirigés par des gamins sans poil.

5 Car les gens se molestent, les voisins se malmènent.


Car les jeunes malfaisants s’en prennent à leurs ancêtres.
Les marrants se prévalent d’atteindre les hauts rangs.
6 Chacun saisit son frère dans le lieu paternel ”.

- Si tu as un manteau, assume-toi en chef !


- Prends en main cette ruine. Prétends-toi le premier !

7 À quoi l’autre répond, et c’est Yahvé qui parle :


“ Je ne guéris personne. Et je n’ai pas de pain.
Ne me désignez pas. Je ne suis pas le Chef ”.

8 Jérusalem s’effondre, et Juda tombe en ruines !


Quand leurs paroles s’élèvent, c’est pour insulter Dieu !

14
9 Mais leurs comportements, et leurs grands airs témoignent :
Ils étalent leurs péchés comme les fils de Sodome.
Ils ne s’en cachent pas, ils préparent leurs malheurs.
10 Et dites : heureux le juste. Il se nourrit de biens.
11 Le méchant est jugé selon l’acte accompli.

12 Ô mon peuple opprimé par un roi, un enfant !


Et les femmes de la cour le dominent et l’égarent !
Mon peuple, tes dirigeants t’éloignent de ton chemin !

13 Là, Yahvé est levé, se dresse au tribunal.


14 Il est pour intenter un procès à son peuple.
Il traduit les anciens, les princes en jugement.

15 “ C’est vous qui dévastez la vigne de ses fruits.


C’est vous qui recelez la dépouille du pauvre.
De quel droit, et pourquoi écrasez-vous mon peuple ?
Pourquoi vous acharner à broyer son visage ?

Oracle du seigneur, de Yahvé Sabaot.

15
Apostrophe aux femmes

16 Elles sont remplies d’orgueil, les filles de Sion.


Le cou est bien tendu et l’œil provocateur,
La démarche est certaine, et l’anneau sonne au pied.
17 Le Seigneur punira, rendra galeux leur crâne.
Il les découvrira, et nus iront leurs corps.

18 Le Seigneur, ce jour-là, enlèvera parure


Croissants et pendentifs, 19 bracelets et bandeaux
20 Coiffure, chaînettes de pieds, ceinture, boîte à parfum,
Amulettes, 21 et anneaux, 22 vêtements de valeur,
Manteaux et aumônières, 23 miroirs, linges fins, turban.

24 Le nectar du parfum, de la vile nourriture !


Et la ceinture tressée, une vulgaire corde !
La chevelure coiffée, une tête rasée !
Et le drapé splendide, un sac en toile de jute !
Au lieu de la beauté, une marque au fer rouge !

16
Les veuves de Jérusalem

25 Et les hommes tomberont. Tes preux, dans la mêlée.


26 Et les portes gémiront. Elles seront dans le deuil ;
Toi, cité désertée, tu t’assoiras par terre.
4 1 Sept femmes s’arracheront un seul homme, ce jour-là.
Pour éviter la honte du célibat stérile,
Elles se proposeront d’entrer dans le Harem :
“ Ainsi nous pourvoirons à notre nourriture.
Nous nous habillerons, nous pourrons nous vêtir.
Permets-nous seulement de posséder ton nom.
Daigne donc, je te prie, chasser ce déshonneur ”.

Le reste de Jérusalem

2 Le germe de Yahvé sera parure et gloire,


Et le fruit de la terre, l’honneur et l’ornement
Des derniers rescapés, survivants d’Israël.

3 Et ceux qui resteront, seront appelés saints


Et inscrits pour survivre dans la Jérusalem.

17
Rétablissement futur

4 Quand Il aura lavé la souillure de Sion,


L’aura purifiée de sang répandu,
Au vent du jugement, de la destruction,
5 Il se reposera sur l’étendue du Mont ;
Pour ceux qui l’atteindront, ceux qui s’y réuniront,
Yahvé sera nuée et fumée tout le jour,
Et lueur flamboyante d’un feu durant la nuit ;
Car au-dessus de tout, est la gloire de Yahvé
Qui sera dais 6 et tente pour protéger à l’ombre,
Et abri et refuge pour couvrir de la pluie.

18
Le chant de la vigne

5 1 Je chante à mon ami son amour pour sa vigne.

Il avait une vigne sur un coteau fertile.


2 Il bêcha, épierra, y planta du raisin,
Y bâtit une tour, y creusa une cuve,
En espérait des grains. Elle lui fit du verjus.

3 Vous de Jérusalem, et vous gens de Juda,


Soyez juges, je vous prie, entre ma vigne et moi.
4 Que pouvais-je accomplir que je n’ai accompli ?
J’espérais du raisin. Et j’ai eu du verjus.

5 Et bien, je vais vous dire ce que je vais en faire.


J’en ôterai la haie afin qu’on la piétine.
J’en abattrai le mur. Que les bêtes s’en délectent !

6 Oui, qu’elle soit saccagée ! Qu’elle ne soit plus taillée !


Sur elle, s’étaleront les épines et les ronces.
J’interdirai au vent d’y apporter la pluie.

7 Il avait une vigne, mon Yahvé Sabaot :


Et c’était la maison, la maison d’Israël.
Et les gens de Juda étaient le plant choisi :
Il voulait l’innocence, c’est du sang répandu !

19
Le droit et la justice, et c’est le cri d’effroi !

20
Les malédictions

8 Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison,


Qui joignent champ à champ, qui prennent point en toute place.
Et qui restent les seuls habitants du pays.
9 Ainsi m’a déclaré le Seigneur des armées :
“ Quantités de villas seront ruinées, détruites !
Elles, si belles et superbes seront inhabitées !
10 Des collines de raisin ne feront qu’une jarre,
Des paniers de semences ne feront qu’un pain dur ”.

11 Malheur à ceux qui s’enivrent dès les premières heures,


Qui s’abritent le soir excités par le vin.
12 Ce ne sont que cithares et tambourins et flûtes,
Vin de leurs beuveries, ivresse de leurs festins.
Pour l’œuvre de Yahvé, il n’est nulle attention !
Pour l’action de Yahvé, il n’est point d’intérêt !
13 Il sera déporté dépourvu de savoir,
Ignorant la raison, par faute d’intelligence :
Les premiers dévorés (par le désir) de faim,
Et les foules asséchées (par le désir) de soif.

14 Oui, le Shéol bouche bée élargira sa gueule,


Pour que s’y engouffre sa foule explosant de joie !
15 Le mortel abaissé, et l’homme humilié !
Les regards orgueilleux s’inclineront au sol.

21
16 Oui, Yahvé Sabaot sera seul exalté.
Et Dieu se fera Saint par sa pure justice.

17 Des agneaux mâcheront l’herbe verte sur les ruines.


Des bêtes grasses, des chevreaux brouteront sur les pierres.

18 Malheur à ceux qui tirent à eux le châtiment,


Comme on traîne derrière soi un bœuf, une bête de somme !
Comme on pousse le péché, comme on pousse l’attelage !

19 Malheur à ceux qui disent : “ Mais qu’il achève son œuvre


Pour que nous la voyions ! De ce Saint d’Israël,
Qu’ils s’exécutent et viennent tous ces nombreux projets,
Que nous les connaissions et que nous les sachions ! ”

20 Malheur à ceux qui changent la lumière en ténèbres.


Ceux qui transforment le bien en mal, le mal en bien.
Malheur à ceux qui changent les ténèbres en lumière.
L’amertume en douceur, la douceur en aigreur.

21 Malheur à ceux qui croient posséder la Sagesse,


Qui se prétendent savants, qui s’estiment très malins.
22 Et malheur aux héros des beuveries de vin,
Comme à ceux qui mélangent des boissons enivrantes.
23 Malheur aux justiciers qui moyennant des pièces,
Font condamner le juste, et acquittent le coupable.

22
24 De même que la paille est donnée à la flamme,
Que le chaume disparaît dans le feu flamboyant :
Leur racine, pourriture ; le bourgeon, de poussière.
Ils auront rejeté la loi de Sabaot,
Méprisé la parole de ce Saint d’Israël.

La colère de Yahvé

25 Et c’est pourquoi Yahvé brûlant toute sa colère,


A dressé sa puissance contre ceux d’Israël.
Il a tué les princes, et leurs cadavres gisent,
Comme des ordures puantes dans les rues de la ville.
Sa colère n’est pas morte. Sa main reste levée.

23
L’invasion assyrienne

27 Il dressa un signal pour une nation lointaine


Il la siffla. Elle se hâte, parcourant les distances.
Elle est prompte et légère. La voici qui s’en vient.

27 Aucun d’entre eux se prétend fatigué ou faible.


Nul ne veut le dormir. Aucun n’est en sommeil.
Nul n’a son baudrier dénoué de ses hanches,
Et nul n’a la courroie de ses sandales rompues.

28 Les flèches sont aiguisées et les arcs sont tendus.


Les sabots des chevaux sont pareils au silex.
Le roulement des chars pareils à l’ouragan.

29 Et son rugissement est celui d’une lionne


Et on l’entend gronder, se saisir de sa proie.
Il l’emporte, et personne ne la peut arracher.

30 Puissance contre le peuple ; grondement de la mer.


On observe le pays : des ténèbres et des craintes.
La lumière s’épaissit dans l’ombre qui s’écrase.

24
II - LE LIVRE DE L’EMMANUEL

25
Vocation d’Isaïe

6 1 Et l’année de la mort de ce roi Ozias,


Je vis Yahvé assis sur un trône élevé.
Sa traîne majestueuse remplissait le Saint lieu.
2 Des Séraphins étaient au-dessus de sa tête.
Ils possédaient six ailes : pour se couvrir la face,
Pour se couvrir les pieds, deux autres pour voler.

3 Leurs voix se répondaient ces paroles sublimes :


“ Saint, Saint, Saint d’Israël est Yahvé Sabaot !
Que sa gloire est immense ! Elle recouvre la terre ! ”

4 Et celui qui criait, faisait tomber le seuil ;


Une nuée de fumée envahissait le Temple.
5 Je dis : “ Malheur à moi. Déjà, je suis perdu
Car je ne suis qu’un homme, et ma bouche est impure
J’habite parmi les peuples à la langue mauvaise
Mes yeux ont vu le Roi, c’est Yahvé Sabaot. ”

6 Un séraphin vola tenant en main une braise.


Il s’en était saisie. Elle était sur l’autel.
7 Il m’en toucha la bouche : “ Ceci baise tes lèvres.
Tes péchés ne sont plus. Ton injustice est morte.
8 J’entendis le Seigneur qui de sa voix disait :
“ Mais qui donc enverrai-je ? Qui est le Messager ? ”

26
9 Je répondis : “ Me voici, Moi, Seigneur. Envoie-moi. ”

Et Yahvé poursuivit : “ Va, et dis à ce peuple :


De toutes vos oreilles, écoutez sans comprendre.
De vos yeux grands ouverts, voyez sans discerner.
10 Appesantis le cœur du peuple d’Israël
Rends ses oreilles pesantes, enduis de glu ses yeux.
Que son cœur ne comprenne ! impur ! sans guérison ”.

11 Je répliquai encore : “ Jusques à quand, Seigneur ? ”

Jusqu’à ce que les villes soient toutes dévastées,


Les maisons sans personne, les campagnes désertées,
12 Que Yahvé Sabaot en chasse les habitants.
Un grand vide se fera sur toute l’étendue.
13 Et, s’il subsiste encore un dixième de ces gens,
Il sera dépouillé pareil au térébinthe,
Qui n’a plus qu’une souche, une fois abattu.
Mais cette souche déjà est la semence Sainte ”.

Premier avertissement à Achaz

7 1 Il vint des jours, au temps d’Achaz, fils de Jotham,


Lui-même le fils d’Ozias, le roi de Juda,

27
Que Rason, Roi d’Aram, monta avec Péquakh
Lui, le Roi d’Israël, fils de Remalyahou,
Ils se dressèrent tous deux contre Jérusalem
Afin de l’assiéger, mais ils ne purent la prendre.

2 Le rapport fut remis dans les lieux de David :


“ Aram a pénétré dans le cœur d’Ephraïm.”
Et le roi et le peuple se mirent à palpiter,
3 Comme s’agitent les branches des arbres sous le vent.
Isaïe reçut l’ordre : “ Va donc rejoindre Achaz.
Allez tous deux, toi et ton fils Shéar-Yashub.
Approchez jusqu’à l’extrémité du canal,
Celui de la piscine, la piscine supérieure.
Sur la route du champ de Foulon, 4 tu diras :

Attention, ne crains pas et ne te trouble pas,


Tu ne faibliras pas, tu ne trembleras pas,
À cause de ces tisons de feu incandescent.
Parce que Ephraïm et Rason et Péqakh
Ont résolu ta perte d’arrogant en ces termes :

6 Montons contre Juda. Il faut l’épouvanter,


Et nous en emparer. Nous y ferons un roi
De la cour de Damas : le fils de Tabeël

7 Ainsi parla encore le Seigneur Sabaot :

28
“ Cela ne tiendra pas ; cela ne sera pas.
8 La capitale d’Aram est la ville de Damas.
Et le chef de Damas ne s’appelle que Rason !
La Samarie a pour capitale Ephraïm.
Le chef de Samarie : fils de Remalyahou !
Encore cinq ou six ans, 9 cela et rien de plus !
Ephraïm écrasé, cessera d’être un peuple !
Si vous ne croyez pas, vous ne pourrez tenir. ”

Deuxième avertissement. Le signe de l’Emmanuel

10 Et de nouveau Yahvé s’adressa à Achaz :


11 “ Demande donc à Yahvé, ton Dieu, un signe pour toi.
Issu des profondeurs, de l’abîme du Shéol
Ou des cimes élevées resplendissant là-haut. ”
12 “ Non, je ne mettrai pas mon Seigneur au défi ”.

13 Et de nouveau, Yahvé : “ Vous, maison de David,


Ne vous suffit-il pas de fatiguer les hommes,
Il faut que vous veniez à fatiguer mon Dieu ?
14 C’est le Seigneur lui-même qui va donner un signe :
La jeune fille est enceinte, va enfanter d’un fils,
Fils qu’elle appellera du nom d’Emmanuel.
15 De laitage et de miel, il se fortifiera,
Jusqu’à ce qu’il soit apte à discerner le mal.

29
16 Mais avant que l’enfant sache rejeter le mal
Et choisir pour le bien, elle sera désertée
La terre tant redoutée, dominée par deux rois.
17 Yahvé fera venir sur toi et sur ton peuple,
Des périodes de fléaux atroces et terribles,
Juste après le divorce d’Ephraïm et Juda.

18 Et Yahvé sifflera les moustiques du Delta,


Les abeilles agressives de la contrée d’Assur.
19 Ils viendront se poser sur les ravins abrupts,
Dans les creux des rochers, sur les buissons d’épines.

20 Je prédis donc une lutte avec les Assyriens,


Avec les Égyptiens dans les terres de Juda.
Les armées Assyriennes, leurs lances dévastatrices
Seront les instruments du Seigneur Tout-Puissant.
Et quelle armée tranchante traversera l’Euphrate !
Les chevelures des hommes, et les poids de leurs corps
Jusqu’à leur barbe épaisse tomberont sur le sol.
21 Je prédis que chacun élèvera ses bêtes,
Que la vache sera grasse, les deux brebis laitières ;
22 De laitage et de miel se nourriront les hommes.
Une vie pastorale pour tous ces survivants,
Abondance semblable à cette Terre Promise !

30
23 Je prédis que les lieux plantés de mille ceps,
Et valant en richesse mille pièces d’argent,
Se couvriront de ronces et d’épines tranchantes ;
24 On y pénétrera armé de flèches et d’arcs.

25 Je prédis que les monts bêchés avec la pioche,


Se couvriront de ronces et d’épines tranchantes ;
Vulgaire domaine de bœufs, et pacage de moutons.

31
Naissance d’un fils d’Isaïe

8 1 Yahvé me dit encore : “ Munis-toi d’un grand Sceau


Tu inscriras dessus en simples caractères :
MAHER-SHALAL - HASH-BAZ. 2 Puis tu me trouveras
Des témoins dignes de foi : soit le prêtre Ouriyah.
Encore Zekaryahou, de Yebérèkyahou ”.

3 Ensuite je m’approchai de la prophétesse


Elle conçut, enfanta un fils. Yahvé me dit :
MAHER-SHALAL - HASH-BAZ, appelle-le ainsi.
4 Avant que ce garçon n’exprime ses premières phrases,
On les transportera, les richesses de Damas !
Le lot de Samarie devant le roi d’Assur ! ”

Siloé et l’Euphrate

5 Et Yahvé de nouveau m’adressa la parole :


6 “ Ce peuple a méprisé les eaux de Siloé
Qui vont paisiblement. Ce peuple a défailli
Devant Rason et le fils de Remalyahou.
7 Yahvé fera monter des violences contre vous.
Et ce seront les flots de l’Euphrate puissant :
Il franchira, son lit ; déborderont ses berges ;
8 Et Juda inondée ! et Juda submergée !

32
Et ses lames déployées sur toute l’étendue,
L’étendue du pays, ô mon Emmanuel ! ”

Terreur des envahisseurs

9 Vous, peuples, apprenez-le, vous serez écrasés.


Ô vous, nations lointaines, vous serez écrasées.
Ceignez-vous de vos armes, vous serez écrasées.
10 Concevez un projet, et il sera brisé.
Construisez un discours, il est inconsistant !
Car Dieu est avec nous, ô nom d’Emmanuel !

33
Yahvé pierre d’achoppement

11 Oui, Yahvé m’a parlé et sa main m’a saisi.


Yahvé m’a détourné d’emprunter cette route ;
12 N’appelez pas complot ce qu’il appelle complot :
Ce que le peuple suit, ce que le peuple craint !
Et ne craignez jamais ce que le peuple craint.
13 C’est Yahvé Sabaot qu’il vous faut sanctifier.
14 Il est le sanctuaire, la pierre d’achoppement ;
Le rocher qui abat les dieux Dieux d’Israël :
15 C’est un piège, une trappe pour beaucoup d’habitants.
Et ils s’écrouleront ! et ils s’y briseront !
Ils seront pris au piège, ils seront capturés.

Déclaration d’Isaïe à ses disciples

16 J’enfouis ce témoignage et cette révélation.


Je les tiendrai scellés au coeur de mes disciples.
17 J’attends Yahvé, père d’Israël, j’espère en lui.
Il cache sa face à la tribu du Patriarche.
18 Mais avec mes disciples, nous sommes des présages
Des signes en Israël de la part de Yahvé.
19 Si l’on vous dit : “ Oui, consultez les revenants.
Les devins qui chuchotent, les esprits qui marmonnent,
Il est vrai que le peuple peut consulter ses Dieux,

34
Les vivants quémander, interroger les morts !
Certains vont aux voyants, et ignorent le prophète !

20 Pour la révélation et pour le témoignage,


Si l’on ne parle pas usant de nos propos,
Grand malheur à celui prêchant par son magique !

35
La marche dans la nuit

21 Il ira dans la nuit, opprimé, affamé.


Il deviendra furieux. Et blasphémant son roi,
Et blasphémant son Dieu. Levant les yeux là-haut,
22 Puis regardant à terre, n’y trouvant que détresse,
23 Que profondes ténèbres. Obscurité d’angoisse !

L’épiphanie

Le lieu de Zabulon a été humilié.


Le lieu de Néphtali dans le passé, aussi.
Mais il glorifiera la route de la mer
Au-delà du Jourdain, le district des nations.

9 1 Le peuple qui marchait dans les sombres ténèbres,


A vu une lumière éternelle et immense.
Sur tous les habitants, la lumière a brillé.
2 Tu as multiplié leur puissante allégresse,
Tu as fait éclater la joie sur leur visage.
Observe-les : ils se réjouissent en te sachant !
Ils applaudissent à la récolte de la moisson !
Enivrés, ils exultent au partage du butin !

36
3 Le joug qui lui pesait, la barre sur ses épaules,
Le bâton qui oppresse, et la verge qui frappait,
Tu les broies, les détruits comme au jour du Madian.

4 Toute sandale de combat, toute tunique dans le sang


Sont brûlées, dévorées par le feu purifiant.

5 Un enfant nous est né. Un fils nous est donné.


L’Empire repose sur lui. Il a reçu ce nom :
Conseiller-merveilleux, Dieu-fort, Prince-de-la-Paix.

6 Étendu est l’Empire dans la paix infinie,


Pour le trône de David et pour sa royauté.
Établir, affermir dans le droit, la justice.
Cela, dès maintenant et cela, pour toujours !
L’amour immodéré de Yahvé Sabaot !

La vengeance de Yahvé

7 De Dieu, Jacob, une phrase : elle tombe sur Israël.


8 Ephraïm, Samarie tous deux la reconnaissent.
Comme ils disent leur orgueil, ils disent leur arrogance :
9 “ Oui, les briques sont tombées. Voilà, les pierres de taille.
Les sycomores tombés ? Nous planterons des cèdres ! ”
10 Yahvé contre son peuple excite ses adversaires :

37
11 Le roi d’Aram à l’est, les Philistins à l’ouest.
Ils détruisent, ils dévorent Israël à pleine gueule.
Sa colère est toujours. Sa main reste levée.

12 Mais son peuple Israël ne lui est revenu.


Il n’a pas recherché son Yahvé Sabaot.
13 Yahvé a retranché d’Israël tête et queue.
14 Les Anciens, les Notables ont pour symbole la tête.
Les visions mensongères du prophète sont la queue.
15 Les guides ont fait fausse route, donc ils se sont perdus.
16 C’est pourquoi le Seigneur se fera sans pitié.
Ses jeunes gens et ses veuves, et tous ses orphelins :
Le peuple est tout entier et impie, et méchant.
Il n’épargnera pas : leurs propos sont folie.
Sa Colère est toujours. Sa Main reste levée.

17 Oui, la perversité dévore épines et ronces.


Elle incendie les herbes, les buissons des forêts.
Des colonnes de fumée s’élèvent en tourbillons.
18 Par la colère de Dieu, le pays est en feu.
Le peuple devient feu. Pas un n’épargne son frère.
19 Chacun dévore la chair, se repaîtrant de chair.
L’on n’est pas rassasié, et l’on torture encore !

38
20 Manassé, Ephraïm, Ephraïm, Manassé !
Ils se dévorent encore, et se jettent sur Juda !
Sa Colère est toujours. Sa Main reste levée

10 1 Oui, malheur à la Loi faite de décrets impies !


Oui, malheur à l’Écrit imposant l’injustice !
Et vous législateurs et vous scribes insensés,
2 Vous frustrez de leur droit les pauvres de mon peuple,
Vous refusez de rendre justice aux malheureux.
Mais faites de mes veuves des proies à dépouiller !
Prenez mes orphelins et faites-les souffrir !
3 Le jour du châtiment quand sonnera la ruine,
Mais vers qui fuirez-vous pour être secourus ?
Où seront vos richesses injustement acquises ?
4 Pensez à vous courber parmi tous les captifs,
Et tombez dans la mort avec tous les tués.
Sa Colère est toujours. Sa Main reste levée.

Contre un roi d’Assur

5 Malheur au roi d’Assur, bâton de ma colère,


Ce terrible gourdin que brandit ma fureur !
6 Et je l’avais envoyé pour punir des impies,
Et je l’avais mandé contre un peuple insoumis.
Il fallait le pille, le dépouiller de tout,

39
Le piétiner encore comme la boue dans les rues.
7 Mais lui, il n’avait pas pensé de cette sorte.
Il jugeait autrement voulant exterminer,
Détruire, et retrancher d’innombrables nations.
8 “ Mes chefs ne sont-ils pas tous des rois ? ” disait-il
9 “ Et Calno n’est-elle pas semblable à Carkémish ?
Et Hamath comme Arpad, Samarie comme Damas ?
10 Oui, ma main a régné sur les peuples d’idoles,
Sur des royaumes plus riches et plus beaux,
En statues que Jérusalem et Samarie ;
11 Ne traiterai-je Jérusalem et ses images,
Comme j’ai su traiter Samarie et ses idoles ? ”

12 Quand le Seigneur Yahvé achèvera son œuvre,


Sur le mont de Sion et à Jérusalem,
Il châtiera le fruit du cœur de l’orgueilleux,
De ce premier d’Assur avec ses yeux hautains.

13 Il a dit : “ Par la force de mon bras, j’ai agi ;


Par mon habileté, - je suis intelligent -,
J’ai poussé, reculé les frontières de ces peuples.
J’ai pillé leurs trésors, j’ai volé leurs richesses.
Dans la sombre poussière, j’ai renversé les hommes.
14 Et ma main a saisi, comme au nid, tous leurs biens.
Comme on ramasse des œufs, j’ai ramassé la terre.
Pas un battement d’aile, et pas un pépiement ”.

40
15 La hache s’attaque-t-elle à celui qui la tient ?
Et la scie, s’abat-elle sur celui qui la tient ?
Le bâton dirige donc celui qui s’en saisit,
Et le gourdin anime ce qui n’est pas de bois ?
16 Oui, Yahvé enverra sur ses hommes la maigreur ;
Et sous son abondance, s’embrasera un feu.
17 La lumière d’Israël deviendra un foyer.
Et son Saint une flamme consumant, dévorant,
Ses épines et ses ronces en un jour, et un seul.

18 La forêt luxuriante et le verger prospère


Seront anéantis comme le corps et comme l’âme.
Ils seront ces malades qui s’en vont vers la mort.
19 Le reste de sa forêt se pourra dénombrer :
Un enfant sur ses doigts pourrait tous les compter !

Le nom de Shéar-Yashub

20 Le reste d’Israël, les derniers rescapés,


Et ceux de la tribu du patriarche Jacob,
Ne se courberont plus sur celui qui les frappe.
Sur Yahvé, ils tiendront, 21 sur le Saint d’Israël.
Un reste reviendra, le reste de Jacob.

41
L’annonce de la ruine

22 Ton peuple, ô Israël, serait-il comme le sable ?


Et si ce n’est qu’un reste. C’est lui qui reviendra.
La ruine est décidée. Surabonde la justice.
23 La destruction pensée, résolue par Yahvé
S’accomplira partout, en tout lieu du pays.

Oracle

24 Voilà pourquoi Yahvé s’est exprimé ainsi :


“ Mon peuple de Sion, ne crains jamais Assur
Qui te frappe du gourdin et qui lève le bâton.
25 Encore très peu de temps, la fureur prendra fin.
Ma colère détruira. 26 Je brandirai le fouet,
Comme lorsqu’il s’acharna sur Madian à Oreb,
Comme lorsqu’il étendit son bâton sur la mer,
Et osa le lever sur le chemin d’Égypte.
28 Ce jour-là, son fardeau glissera de ta nuque,
Et son joug cessera d’écraser tes épaules ;

42
L’envahisseur

L’envahisseur s’avance du côté de Rimmôn.


28 Il arrive sur Ayyat. Puis, il traverse Migrôn.
À Mikmas, le repos. 29 Puis, il franchit la passe.
À Guéba, ils bivouaquent là, Rama se remue.
Guibéa de Saül, 30 Bat Gallim fuient ! poussent des cris !
Laïcha, entends là. Anatôt, réponds-lui !
31 Et Masména se sauve. Ceux de Qébuim s’enfuient.
32 Il fera halte à Nob. Il lèvera la main,
Sur la fille de Sion et sur Jérusalem.

33 Mais voici le Seigneur qui ébranle la couronne.


Les hautes cimes sont coupées. Les plus fières nivelées.
34 Les buissons, les halliers vont tomber sous la hache.
Le Liban, ses splendeurs s’effondrent et se meurent.

L’avènement du roi juste

11 1 Un rameau sortira de la souche d’Isaïe,


Un rejeton issu, tiré de ses racines :
2 Sur lui, reposera l’esprit du Tout-Puissant.
L’esprit de la sagesse, l’esprit d’intelligence.
Un esprit de conseil et un esprit de force.
3 Un esprit de la science, de la crainte de Yahvé.

43
Il ne voudra juger sur la simple apparence,
Ne voudra condamner d’après ce qu’on lui dit.
4 Il fera droit au pauvre d’après toute justice.
Il rendra la sentence équitable de Yahvé.
Sa parole ? Un bâton qui frappe le violent.
Le souffle de ses lèvres détruira le méchant.
5 La justice est le pagne, la ceinture de ses reins.
La vérité l’entoure avec la loyauté.

6 Le loup avec l’agneau ; la panthère, le chevreau ;


7 Le veau et le lionceau, ensemble dans la quiétude
Menés par un enfant. 7 L’ourse et la vache liées,
Et leurs petits mêlés. Le lion mange de la paille.
8 Le nourrisson s’amuse sur le trou du cobra.
Le petit tend la main et caresse la vipère.
9 On ne fait plus de mal sur ma sainte montagne.
Le pays est rempli du savoir du Divin.
La connaissance de Dieu ? Les eaux comblant la mer.

Le retour des exilés

10 La racine de Jessé sera comme un signal.


Elle sera recherchée par des nations entières.
Elle sera l’étendard et elle sera glorieuse.
11 Le Seigneur lèvera à nouveau ses deux mains
Pour racheter le reste du peuple d’Israël,

44
Les derniers exilés de l’Égypte et d’Assur,
De Patros, de Coush, de Sinéar, de Hamath,
D’Elam, et des pays de la grande Dispersion.

12 La racine de Jessé sera comme un signal,


Et elle rassemblera les bannis, les perdus.
Oui, elle réunira les derniers dispersés.
23 Alors cessera la jalousie d’Ephraïm.
Les ennemis de Juda seront supprimés ;
Oui, Ephraïm ne jalousera plus Juda.
Juda ne sera plus l’ennemi d’Ephraïm ;
14 Et sur les côtes des Philistins, ils fondront.
Oui, ensemble ils pilleront les fils de l’Orient.
Sur Edom et Moad, ils tendront leur puissance.
Le clan des Ammonites leur sera tout soumis.
15 Yahvé asséchera le golfe de l’Égypte.
Il étendra sa main sur le fleuve, sur l’Euphrate.
La violence de son souffle le coupera en sept.
On le traversera avec salades aux pieds.
16 La route sera tracée pour le reste du peuple,
Les derniers exilés, les rescapés d’Assur,
Pareille à Israël quand il monta d’Égypte.

45
Deux hymnes d’action de grâces

12 1 Tu diras, ce jour-là : je te rends grâce, Yahvé.


Tu étais en colère. Ta colère s’est calmée.
Puisses-tu me soutenir toi qui m’as consolé !
2 Voyez, il est le Dieu de mon prochain salut
En lui, j’ai ma confiance. Et je n’ai plus de crainte
Car Yahvé est ma force et mon chant, mon salut !
3 Vous puiserez de l’eau aux sources du salut.

4 Vous direz, ce jour-là : rendez grâce à Yahvé.


Annoncez et criez au peuple ses hauts faits.
Rappelez que son nom est sublime et divin.
5 Chantez, chantez Yahvé : il a fait des prodiges !
Oui, qu’ils soient publiés sur la face de la terre !
6 Et criez d’allégresse, habitants de Sion,
Car il est exalté le Saint Roi d’Israël !

46
III - ORACLES SUR LES PEUPLES ÉTRANGERS

47
Contre Babylone

13 1 Oracle sur Babylone vu par le fils d’Amos.

2 Hissez haut le signal, pousse le cri de guerre.


Sur le mont dénué, agitez les deux mains.
Les conquérants viendront aux portes de Babylone.
3 Moi, je donne des ordres à mes Saints, mes guerriers.
J’appelle pour ma fureur mes fiers triomphateurs.
4 Écoutez ! Sur les monts un grondement terrible
Comme une foule immense. Écoutez ! la rumeur
Des royaumes, des nations tous deux coalisés.
C’est Yahvé Sabaot qui observe son armée.
Elle, prête pour la bataille. 5 Ils arrivent d’un pays,
D’une contrée lointaine, des confins de son ciel,
Yahvé et ses soldats, ses soldats de colère,
Pour ravager la terre, pour détruire le pays.
6 Hurlez ! car il est proche le jour du Tout-Puissant.
C’est une dévastation causée par Shaddaï.
7 C’est pourquoi les bras tombent, et les deux mains défaillent.
Tous les hommes perdent cœur, 8 ils sont épouvantés.
Ils entrent dans la transe, ils gémissent leurs douleurs.

Ils se tordent comme des femmes qui enfantent en souffrant.


Ils se regardent l’un, l’autre - leurs visages sont en feu -
9 Il arrive, implacable, le jour du Saint Yahvé.

48
La fureur pour réduire la terre en un désert,
Pour en exterminer les coupables pécheurs.
10 Ni les étoiles du ciel, ni les lumières d’Orion
N’éclaireront la nuit des clartés du soleil.
Le soleil sera noir dès son premier lever,
Et la lune sera sombre, opaque et invisible.
11 Je me dois de punir l’univers de son mal,
Les impies de leurs crimes, les méchants de leurs faits.
Il me faut mettre fin à l’orgueil des hautains,
Humilie l’arrogance et l’horreur des tyrans.

12 Et je rendrai les hommes plus rares que l’or précieux,


Je rendrai les mortels plus rares que l’or d’Ophir.
13 J’ébranlerai les cieux, la terre basculera.
14 Ô puissante fureur de Yahvé Sabaot,
Le jour de son ardente, de son immense colère !
Une gazelle dans l’effroi, un mouton dans la peur :
Chacun retournera, fuira dans sa patrie.
15 Celui que l’on retrouve se fera transpercer.
Celui que l’on reprend tombera sous l’épée.
16 Écrasés, leurs enfants sous leurs yeux ahuris !
Et pillées, leurs demeures ! Et violentées, leurs femmes !

17 Et Yahvé Sabaot suscite contre eux les Mèdes


Qui n’ont aucune estime pour l’argent et pour l’or.
18 Les garçons, fracassés ! les jeunes filles, écrasées !

49
Du fruit de leurs entrailles, n’est point de compassion.
Leur œil est sans pitié pour les petits enfants.
19 Babylone ! Babylone la perle des royaumes !
Ce joyau si précieux, orgueil des Chaldéens !
Deviendra comme Sodome, deviendra comme Gomorrhe,
Bouleversée par Yahvé, terrorisée par Dieu.
20 Elle ne sera jamais habitée ou peuplée,
Pour des générations et des générations.
L’Arabe n’y campera, et les bergers non plus.
21 Pour les bêtes du désert ! Des lieux pour les hiboux !
Des demeures pour autruches ! des bals pour les satyres !
22 Les hyènes s’appelleront ! les chacals, au palais !
Son heure déjà approche. Ses jours ne tarderont.

50
Le retour de l’Exil

14 1 Yahvé aura pitié du patriarche Jacob.


De nouveau, Israël redeviendra l’élue.
Les exilés seront installés au pays.
L’étranger rejoindra la maison de Jacob.
2 Des peuples les prendront et les ramèneront.
Vers leur lieu d’origine, la maison d’Israël.
Ces peuples deviendront esclaves et serviteurs.
Ils seront capturés et ils seront soumis,
Ils seront dominés, les anciens oppresseurs !

Satire sur la mort tyran

3 Quand le Seigneur Yahvé t’aura donné la paix,


Après tant de souffrances, après tant de tourments,
Après la servitude qui te fut infligée,
4 Tu feras cette satire sur le roi de Babel :

Comment a-t-il fini ce tyran, ce despote ?


Comment a-t-elle fini son arrogance hautaine ?
5 Yahvé l’a bien brisé le bâton des méchants !
La verge des souverains qui frappait avec rage !
6 Elle, qui rouait le peuple de coups multipliés
Qui furieuse dominait, persécutant et jubilant de joie.

51
8 Se réjouissent les cyprès, les cèdres du Liban.
Car tu t’es effondré. Plus personne ne nous bat.
9 Le Shéol souterrain s’émeut à ton propos,
S’agite à ton sujet pur accueillir ton ombre.
En votre honneur, ô roi, il éveille tous les morts.
Et tous les potentats se lèvent de leur trône.
10 Et tous prennent la parole et s’adressent en ces termes :
“ Te voilà, toi aussi, anéanti comme nous.
Tu es notre semblable, à présent au Shéol.

11 Et le faste n’est plus. Ô musique de tes harpes !


Un matelas de vers a recouvert ton corps.
Des larves vont grouillant sur ton habit de gloire.
12 Comment es-tu tombé, toi l’astre du matin ?
Toi le fils de l’Aurore dans les cieux les plus clairs ?
Tu es le chien rampant, Toi le dominateur !
13 Toi qui prétendais dire : “ J’atteindrai les éthers.
Par-dessus les étoiles, j’érigerai mon trône.
Je siégerai sur la montagne des nuages noirs.
14 Et je monterai au sommet des nuages noirs.
Oui, je ressemblerai au Très-Haut, au Puissant. ”
15 Et te voilà tombé dans l’abîme du Shéol !

16 Et ceux qui t’aperçoivent, enfin te considèrent.


Oui, déjà ils observent, et critiquent en ces mots :
“ C’est cet homme qui faisait trembler la terre entière,

52
Qui renversait le monde en un désert sans fin,
Et qui à ses captifs jamais n’ouvrit la porte ? ”

18 Tous les rois des nations reposent avec honneur.


Chacun dans son tombeau, et de mémoire aimé.
19 Tu as été jeté très loin de ton sépulcre
Comme une ordure puante, regorgeant de cadavres.
Ils ne te suivront pas ces massacrés jetés
Sur les pierres de ta fosse, ces charognes écrasées !

20 Tu ne leur seras pas uni dans le sépulcre.


Tu as ruiné les tiens, et ton peuple a péri.
Non, plus jamais nommée cette race des méchants.
21 Le massacre des fils condamnera les pères.
Qu’ils ne se lèvent plus pour conquérir la terre,
Pour régner en tyrans et recouvrir le monde !

53
Oracle contre Babylone

22 Et je me dresserai - Oracle de Yahvé.


Et je supprimerai et le nom et le reste.
Babylone - ni descendance ni postérité !
- Oracle de Yahvé - 23 Je la transformerai
En lieu du hérisson, en marécage boueux.
Et je la soufflerai avec le vent violent,
Le balai destructeur - Oracle de Yahvé.

Assur sera écrasé

24 Et Yahvé Sabaot l’a juré en disant :


N’en sera-t-il conçu comme je l’ai pensé ?
N’en sera-t-il venu selon l’entendement ?

25 Briser le Roi d’Assur, l’écraser sur mon mont,


Le piétiner encore : son joug sera ôté,
Et son fardeau pesant éloigné des épaules.

26 La décision est prise contre la terre entière,


Et la main est tendue contre toute nation.

27 Si Yahvé Sabaot en a voulu ainsi,


Qui oserait prétendre par sa force le casser ?

54
Et s’il étend la main, qui peut la retirer ?

55
Avertissement aux Philistins

28 Au terme du roi Achaz, fut prédit cet oracle :

29 Ne te réjouis pas, Philistie tout entière


Parce que s’est brisé le bâton qui frappait.
De la bouche du serpent sortira une vipère
Dont le fruit, basilic, sera dragon volant.

30 Les premiers-nés des pauvres, couchés dans mes pâtures !


Et les plus miséreux en toute sécurité !
Mais je ferai mourir de faim tes successeurs,
Et je tuerai encore ce qui en restera.

31 Ô toi, porte, gémis ! Ô toi, la ville, crie !


Et tremble, Philistie ! Du nord vient la fumée.
Nul guerrier, nul soldat ne fuit son bataillon.

32 Et que répondra-t-on aux envoyés du peuple ?


- Yahvé créa Sion. C’est la ville, - refuge !
Pour tous les malheureux qu’en survient une guerre.

56
Lamentation sur Moad

15 1 Oracle sur Moad - [La vision d’Isaïe.]

Dans cette nuit où Ar a été ravagée,


Moad a succombé. Moad a succombé.
Dans cette nuit où Gir a été ravagée,
Moad a succombé. Moad a succombé.

2 On a atteint le temple de Beth et de Dibon,


Hauts lieux de la prière pour gémir et pleurer ;
Moad gémit à Meydeba sur le Nébo.

Toute tête est rasée, toute barbe est coupée ;


3 Dans ses rues, on met sac ; sur ses toits, on suffoque.
Sur les places tous implorent. Et tous s’effondrent en larmes.
4 Hesbon, Eléaleh gémissent jusqu’à Yahas.
Les hommes d’armes de Moad sont tout tremblants de peur.
5 Le cœur de Moad palpite, et son âme vacille.
Ses fugitifs s’enfuient. Ils vont jusqu’à Soar.

Ah ! la côte de Luhit. Ils la montent en pleurant.


Et vers Horonaïm, leurs cris déchirent la luit.

6 Ah ! les eaux de Nimrim sont des lieux désolés.


L’herbe y est desséchée, la verdure a péri.

57
7 Leurs réserves et les biens sont tous acheminés,
Tous transportés au-delà du torrent des baules.

8 La clameur se propage sur tout le territoire ;


Et jusqu’à Eglaïm, le hurlement s’entend.

9 Ah ! Les eaux de Dimôn sont débordantes de sang.


Un surcroît de malheur vient s’abattre sur Dimôn.

Et un lion surgira sur tous les échappés,


Sur tous les survivants du pays de Moab !

Les Moabites se réfugient en Juda

16 1 Envoyez des agneaux au pays de Juda,


Des agneaux symboliques en guise de soumission,
De la Roche du désert à la fille de Sion.

2 Car volant çà et là, comme nichée éperdue,


Telles sont tes files, Moad ; telles, au gué de l’Arnon.
3 Donne-nous un conseil. Exerce l’arbitrage.

58
4 Et quant à toi, Juda, montre-toi accueillant.
Au nom du Tout-Puissant, reçois tes ennemis.

Juda, étends ton ombre telle celle de la nuit.


Les fuyards, cache-les ! ceux qui sont dispersés,
Ne les dévoile pas. Ceux qui sont fugitifs,
Laisse-les séjourner, les perdus du Moad,
Donne-leur un asile contre les Assyriens.

Car l’oppresseur n’est plus. La dévastation, morte.


L’épreuve est passagère. Elle est courte en durée.
Les faits considérés sont comme réalisés.
Partis ceux qui foulaient tout ton pays, Juda.
5 Le trône est affermi. Il est stable, de douceur.
Au-dessus de ce trône, dans la tente de David,
Un juge y siégera, de droit et de justice.

Lamentation sur Moad

6 Nous avons appris son orgueil excessif,


Son arrogance extrême, sa fatuité, sa morgue :
Tes prétentions sont vaines, méprisable Moad. !

7 Toujours des Moabites se lamentent sur toi-même,


Pour les gâteaux de raisins de Quir-Héréseth.

59
Ils gémissent abattus. Ils sont tous consternés.

8 Les vignobles de Hesbon, les campagnes sont flétries.


Cette vigne de Sibmah dont les raisins vermeils
Domptaient et terrassaient les maîtres des nations.

Elles atteignaient Yâzer, s’infiltrait au désert.


Ses rejets s’étendaient au-delà de la mer.

9 Oui, moi aussi, je pleure la vigne de Sibmah.


Je vous arrose de larmes, Hesbon, Eléah.

Sur tes fruits, ta vendange, un cri s’est fait entendre.


10 La joie et l’allégresse sont disparues des ceps.

Plus de liesse dans les vignes, et plus de cris joyeux.


Plus de vin que l’on presse dans les cuves asséchées.

11 Mes entrailles sur Moab frémissent comme une cithare.


Tout au-dedans de moi, et sur Quir-Jaréseth.

12 Il peut se présenter, venir sur les hauts lieux,


Et prier dans son temple, il n’a point de pouvoir.

60
Oracle sur Moab

13 Telle était la parole donnée contre Moab.


14 Yahvé a déclaré : dans trois années de guerre,
Années de mercenaire, la puissance de Moad
Sera déshonorée. Son reste sera grêle ;
Si faible et incapable. Et Moab méprisé,
Malgré sa multitude et sa population.

Sur Damas

17 1 Oracle contre Damas - La vision d’Isaïe

Voici Damas ôtée du nombre de cités.


Elle sera tas de pierres et de ruines écroulées.
2 Et les villes d’Aroër abandonnées de tous,
Serviront de pâtures à de nombreux troupeaux.
Ils s’y reposeront sans que personne les chasse.
3 Oui, Ephraïm va perdre ses fortifications.
Non, plus de protections ! Damas, sans royauté !
Mais le reste d’Aram connaîtra une gloire,
Comme les fils d’Israël - Oracle de Sabaot.

61
4 Puis la gloire de Jacob sera diminuée,
Et le gras de sa chair deviendra émacié.
5 Et comme le moissonneur prend à brassée les tiges,
Que son bras et sa main sectionnent les épis,
6 Il restera glanure au val des Rephraïm.
Comme au gaulage de l’olivier, les derniers fruits :
Deux ou trois baies là-haut, à la cime des ramures.
Quatre ou cinq dans les branches de l’arbre pour la cueillette.
Oracle de Sabaot - Le seigneur d’Israël.

La fin de l’idolâtrie

7 Puis l’homme regardera celui qui l’a créé.


Ses yeux se tourneront vers le Saint d’Israël.
8 Il ne portera plus ses yeux vers les autels,
Ouvrage de ses mains, fabrication des doigts,
Ni tous ces pieux sacrés, et ces stèles du soleil.

Contre les jardins d’Adonis

9 En ce jour-là, tes villes seront abandonnées,


Comme le furent celles des Amorites et des hivvites,
Comme les bois et les taillis que l’on délaissa,
Face aux Fils d’Israël. Elles seront un désert,

62
10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut.
Tu ne t’es souvenu du Rocher de ta force.
Et c’est pourquoi tu sèmes les plantes d’Adonis,
Et tu y mets en terre les pousses d’un étranger ;
11 Le jour où tu les plantes, tu les observes éclore.
Dès le matin venu, tu vois fleurir tes graines.
La récolte échappée hors de la maladie :
Une douleur incurable, une souffrance incurable !

63
Le raz de marée des peuples

12 La rumeur ! Le tumulte des peuples innombrables !


Ils rugissent comme les mers ! Ô vacarme infernal !
Grondement des nations ! Puissances des grandes eaux !
13 Et les hordes implacables ! Ô l’invasion des flots !

Mais ils les réprimandent, et elles prennent la fuite.


Comme la baie sur les monts, tourbillon dans l’orage !

14 La nuit, c’est l’épouvante. Au lever, ils sont morts.


Tel sera le partage de ceux qui ont pillé !
De ceux qui mettent à sac, de ceux qui nous spolient !

Oracle contre Coush

18 1 Et malheur au pays du tintement des ailes,


Qui s’étale par-delà les eaux des fleuves de Coush
2 Lui qui envoie par mer, qui dépêche des coursiers
En barques de papyrus sur la face des eaux.

3 Vous, messagers rapides, servez le Pharaon.


Vous, tous rentrez chez vous, et cessez d’intriguer.
Point de coalition contre les Assyriens.

64
Vous, peuplade puissante, élancée et bronzée !
Vous peuple redouté de partout, et toujours !
Vous nation vigoureuse, nation dominatrice,
Aux fleuves s’imposant, et coupant le pays !
Ô vous, ses messagers, regagnez votre peuple !

Vous tous qui habitez et vous tous qui peuplez


L’univers et la terre, regardez, écoutez.
On hisse le signal sur le mont, on sonne du cor.

4 Ainsi Yahvé me parle : d’où je suis, je regarde,


Je veux rester tranquille, et observer l’endroit,
Pareil à la chaleur issue de la lumière,
Pareil à la rosée au chaud de la moisson.

5 Mais avant la vendange, après la floraison


Quand la fleur devient grappe, mûrissante et chargée
Les pampres sont coupés, les sarments élagués.

J’évoque la destruction de l’Égypte, de Nubie.


Les pampres supprimés sont les morts au combat,
Les vaincus, des rebuts, contre les Assyriens.

6 Et le tout est donné aux rapaces des montagnes,


Et aux bêtes de la terre. Dessus durant l’été,
Les rapaces ; et les bêtes, dessus durant l’hiver.

65
7 En ce temps des offrandes à Yahvé Sabaot
Lui seront apportées de la part de ce peuple,
Élancé et bronzé, - de la part de ce peuple,
Aux autres redoutés - O puissant peuplade !
Ô toi, dominatrice dont les fleuves s’imposent !
Et qui va sillonnant vers le lieu où réside
Le nom de Sabaot, sur le mont de Sion !

Contre l’Égypte

19 1 Oracle contre l’Égypte - La vision d’Isaïe.

Et voici que Yahvé monté sur un nuage,


S’en alla en Égypte. Et les idoles tremblèrent.
Et le cœur de l’Égypte défaillit en son sein.

2 Je les exciterai les uns contre les autres.


Oui, ils se combattront les frères contre les frères.
La ville contre la ville, l’ami contre l’ami.
Le royaume se dressera contre le royaume.

66
3 L’Égypte y perd sa tête. J’abolis sa manière.
Nécromants et sorciers, idoles et enchanteurs,
Divins et revenants, ils les consulteront !

4 Et je les livrerai aux mains d’un maître dur.


Un roi cruel et violent régnera sur eux.
Oui, oracle du Seigneur - de Yahvé Sabaot.

5 Les eaux disparaîtront et le fleuve tarira.


Il se desséchera. 6 Et les canaux pueront.
Oui, tous les Nils d’Égypte baisseront, tariront.

Les joncs et les roseaux se tacheront de noir.


7 Et toutes les plantations du Nil disparaîtront.

8 Les pécheurs gémiront. Ceux qui jettent l’hameçon


Tous se désoleront, tous seront endeuillés.
Qu’ils étendent le filet : ils seront languissants.

9 Ceux qui travaillent le lin, seront découragés.


Les cardeurs, les tisseurs d’étoffe blanche, blêmiront.
10 Les tisserands du pays seront consternés,
Et tous les ouvriers auront l’âme affligée.

11 Ils sont certes insensés, les princes de Tanis,


Les plus sages conseillers font l’assemblée stupide.

67
Qui dit à Pharaon : “ Je suis le fils des sages,
Le fils des rois anciens ”. 12 Où sont-ils donc tes sages ?
Et qu’ils te fassent connaître tout ce qu’a décidé,
Leur Yahvé Sabaot au sujet de l’Égypte.

13 Ils sont certes insensés, les princes de Tanis.


Les princes de Memphis ont été abusés.
Ils les ont fait errer les sages de ses tribus.

14 Yahvé a répandu l’esprit d’égarement


Qui fait errer l’Égypte en toutes ses entreprises,
Comme divague un ivrogne enivré, vomissant.

15 L’Égypte ne pourra plus réussir. Non, en rien !


Plus de tête et de queue, plus de palme et de jonc.

Conversion de l’Égypte et de l’Assyrie

16 En ce jour-là, l’Égypte sera pareille aux femmes :


Tremblera, s’effrayant devant l’agitation.
Quel effroi, quelle terreur en voyant se dresser
La main que le Seigneur Sabaot lèvera !

17 Là, les terres de Juda deviendront des effrois.


La conscience de l’Égypte lui sera épouvante,

68
Se souvenant soi-même des desseins de Yahvé.

18 En ce jour-là, l’Égypte possédera cinq villes


Qui parleront la langue, la langue de Canaan.
Elles prêteront serment par Yahvé Sabaot.
L’une d’entre elles, sera appelée : “ Ville du soleil ”.
Ir Hahères, “ Ville-de-Justice ” sera l’une d’elles.

19 En ce jour-là, l’autel au milieu de l’Égypte,


Et près de sa frontière, une stèle à Yahvé :
20 Ils seront signes, témoins de Yahvé en Égypte.

21 Lorsque sous l’oppression, ils crieront vers Yahvé,


Le Seigneur Sabaot enverra un Sauveur
Qui les délivrera, et qui les défendra.
Et Yahvé se fera connaître des Égyptiens.
Les Égyptiens, ce jour-là, connaissant Yahvé,
Pratiqueront le sacrifice et l’oblation :
Ils lui voueront des vœux et s’en acquitteront.
22 Yahvé les a frappés, mais il les guérira.

23 Une chaussée ira d’Égypte en Assyrie.


Ainsi le roi d’Assur ira jusqu’en Égypte.
Une route pour l’échange ! Mais tous serviront Dieu !

69
24 Ce jour-là, Israël sera bien le troisième.
Avec l’Égypte, Assur, Sion sera bénie !
25 Et Yahvé Sabaot s’étendra en disant :
Que béni soit mon peuple, mon peuple de l’Égypte !
Que béni soit Assur, toi l’œuvre de mes mains !
Et toi mon Israël, qui es mon héritage !

L’annonce de la prise d’Asdod

20 1 L’année où le grand échanson vint à Asdod,


Il fut envoyé par Sargon, le roi d’Assur.
Il attaque Asdod, et la ville fut soumise.

2 En ce temps-là, Yahvé parla par Isaïe


Le fils d’Amos, pour dire : “ Tu dénoueras ce sac
Que tu as sur les reins, - il sera signe de deuil -,
Tu déferas les lanières de tes deux sandales,
- Ils seront signes de peine -. Celui-ci le fit donc,
Se promenant tout nu, et toujours déchaussé.

3 Et Yahvé dit encore : “ Pareil à Isaïe


Mon précieux serviteur, allant sans vêtement
Nu-pieds pendant trois ans, pour servir de présage
Et pour servir de signe à l’Égypte, et à Coush ;
4 De même, le roi d’Assur prendra les prisonniers,

70
Les captifs de l’Égypte, les déportés de Coush,
Et les jeunes et les vieux iront nus, déchaussés,
Et les fesses découvertes. Ô la Honte de l’Égypte !

5 On sera pris de honte pour Coush, et pour l’Égypte,


En qui l’on se confiait, dont on se glorifiait.
6 Les habitants du littoral en ce jour-là
Diront : “ Voilà l’état de lieu où nous portions
Nos regards - Voilà vers qui nous cherchions refuge
Pour être secourus, pur pouvoir échapper
Au Roi d’Assur. Maintenant comment nous sauver ?

71
Chute de Babylone

21 1 Oracle sur le désert, sur la steppe maritime.

Comme des tourbillons glissant sur le Negeb


Qui s’en viennent du désert, du pays redoutable,
2 Une vision sinistre m’est hélas révélée :
Car le traître trahit, le pillard veut piller.
“ Monte, Elam ! Mède, assiège ”. Je fais cesser les pleurs.

3 Voilà pourquoi mes reins sont pris de convulsions.


Des douleurs m’ont raidi comme celles qui enfantent.
je me tords sans entendre, trop effrayé pour voir.
4 Mon cœur est égaré, le tremblement m’a pris ;
Le crépuscule d’espoir m’est devenu terreur.

5 Là, on dresse une table. On y tend un tapis.


On y mange, on y boit. On s’y repaît à l’aise.
(Babylone est tombée par une nuit d’orgie)
Vous débout capitaines, graissez le bouclier.

6 Et m’a dit le Seigneur : “ Va et place le guetteur.


Qu’il annonce ce qu’il voit. Tell est mon instruction.

7 Il y verra des chars, un corps de cavaliers


Monté sur des chameaux, et monté sur des ânes.

72
Qu’il fasse très attention. Une attention extrême ”.

8 Le voyant a crié : “ Observe-moi, Seigneur.


À mon poste de guet, à mon poste de garde,
Je suis toujours en place, debout toutes les nuits ! ”

9 La cavalerie vient. Des cavaliers en couple


Ont dit : “ Elle est tombée, Babel, elle est tombée !
Et toutes les images de ses Dieux sont brisées ”.

10 Annuler la correction sur l’aire, ô le fils de mon aire.


Ô toi mon peuple Juif, exilé à Babel.
Moi, ce que j’ai appris de Yahvé Sabaot,
De ce Dieu d’Israël, à toi je te l’annonce !

73
Réponse aux Edomites

11 Oracle sur Doumah - Oracle - Oracle sur Edom.

12 On me crie de Séïr : “ Où est donc la nuit ?


Où est donc la nuit ? ” Et le veilleur répond :
“ Vient le matin, puis la nuit : Délivrance, oppression.
Interrogez ! Convertissez-vous ! Revenez ! ”

Oracle sur les Arabes

13 Oracle “ en Arabie ”, soit oracle dans la steppe.

Dans la brousse, dans la steppe, vous resterez


Et passerez la nuit, vous tribu de Bédouins.
14 Allez porter de l’eau, habitants de Téma.
Allez avec du pain devant celui qui fuit.
15 Ceux qui fuient les épées, et les armes tranchantes.
Ceux qui fuient l’arc tendu, la rigueur du combat.

Contre Quédar

16 Le Seigneur m’a parlé : “ Encore toute une année,


Année de mercenaire. C’est en fait de la gloire,

74
De la force de Quédar. 17 Du nombre des archers,
Parmi les preux des fils, il ne restera rien.
Car Yahvé, Tout-Puissant et d’Israël l’a dit ”.

75
Contre l’enthousiasme intempestif de Jérusalem

22 1 Oracle de la vallée de Himmom - De Sion.

2 Qu’as-tu donc à monter, derrière sur les terrasses,


Toi la ville de vacarme, toi la cité en liesse ?
Tes égorgés n’ont pas subi l’épée tranchante,
Et tes morts ne sont pas tombés dans la bataille.
3 Car tous tes officiers, tous tes chefs sont des lâches :
Sous la menace de l’arc, ils se firent prisonniers.
Les plus vaillants des tiens se sont enfuis au loin.

4 C’est pourquoi, je vous dis : “ Détournez-vous de moi.


Je pleure amèrement. Pourquoi me consoler
De la ruine de ma fille, ô toi Jérusalem ? ”

5 Un jour d’écrasement, un jour de désarroi,


Par le fait du Seigneur, de Yahvé Sabaot.
Et là, dans la vallée un mur est abattu.
Et l’on crie au secours - appel vers la montagne.

6 Elam et son carquois. Aram et son cheval.


Et Quir, son bouclier. 7 Tes plus belles vallées,
Celles qui sont magnifiques, sont encombrées de chars.
Aux portes, les cavaliers se tiennent en position.
8 Et ainsi de Juda tombait la protection !

76
Contre les préparatifs militaires

Tu as tourné les yeux, et porté les regards


Vers l’arsenal de la Maison de la Forêt.
9 Les lézardes et les brèches de la ville de David,
Vous avez pu le voir comme elles étaient nombreuses !
La piscine inférieure, ses eaux furent collectées.
10 Les maisons de Sion, vous les avez comptées.
[Vous les avez tombées] pour construire la muraille.
11 Au milieu des deux murs, vous avez fait l’ouvrage.
C’était un réservoir, l’eau de l’ancienne piscine.
Mais vous n’avez pas vu qui a conçu la chose,
Son Auteur qui façonne le tout depuis longtemps.

12 Mais Yahvé Sabaot vous conviait ce jour-là


À pleurer, à vous tondre, à revêtir le sac.
13 Et voici de la joie, voici de l’allégresse :
On égorge des bœufs et l’on tue des moutons :
“ Oui, mangeons et buvons car demain, nous mourons’.
14 Mais Yahvé Sabaot glissait à mes oreilles :
“ Que vous ne soyez morts, je ne pardonnerai. ”

77
Contre Shebnâ

15 Ainsi parle le Seigneur, lui Yahvé Sabaot :


Tu iras chez Shebnâ, gouverneur du palais.
“ Mais que possèdes-tu ? Quel parent es-tu donc,
16 Pour oser te tailler dans la pierre un sépulcre ?
Il découpe dans le roc une demeure en hauteur !
17 Mais voici que Yahvé va te jeter au large !
Comme il va t’empoigner, et te réduire en boule !
18 Il t’étreint, il t’enroule, te roule comme une bale !
En direction d’un pays aux larges espaces.
C’est là que tu mourras. C’est là que finiront
Les chars qui firent ta gloire. Tu es le déshonneur,
Toi, la honte du palais ! Et je t’expulserai !
Je te renverserai, là de ta position ! ”

78
Autre oracle contre Shebnâ

19 En ce jour adviendra l’adresse d’un appel.


20 C’est lui, Elyaquim - fils de Hilquiahou.
Je le revêtirai de ta ceinture d’honneur,
21 Et je lui remettrai ton écharpe, tes pouvoirs.
Il sera comme un père pour tous ses habitants.
22 La clé de la Maison de David sur l’épaule,
Je la lui donnerai. Nul ne pourra la prendre.
Et qu’il la prenne : il ouvre - personne ne fermera.
Et qu’il la prenne : il ferme - Et personne n’ouvrira.
13 Je l’enfonce comme un clou dans un endroit solide.
Il deviendra un trône pour la maison du père.

Catastrophe de la famille d’Elyaquim

24 Et voudront s’y suspendre descendants et famille !


Toute la menue vaisselle, et des coupes jusqu’aux jarres !
25 Oui, Oracle de Yahvé. Ce jour-là, cédera
Le clou bien enfoncé dans un endroit solide.
Et la charge qui pesait, s’abattra, tombera :
Tous ceux qui s’y tenaient, car Yahvé a parlé.

79
Sur Tyr et Sidon

23 1 Vous, navires de Tarsis, hurlez et gémissez !


Car votre forteresse est détruite, dévastée !
Oui, depuis le départ du pays de Kittim.
La chose a été dite, c’est là qu’ils l’ont apprise.
2 Oui, soyez stupéfaits, habitants de la côte,
Vous, marchands de Sidon. Vous, dont les messagers
Franchissaient l’étendue 3 et parcouraient les mers.
Les semailles du Shikhor, et la moisson du Nil
Étaient son revenu qu’elle revendait au monde.

4 Rougis de honte, Sidon car ainsi parle la mer :


“ Je n’ai point accouché, je n’ai pas enfanté,
Ni élevé de jeunes, ni fait grandir de filles ”.

5 Au moment des nouvelles parvenant en Égypte,


De Tyr, les Égyptiens sur le sort trembleront.
6 Habitants de la côte, hurlez et gémissez.

7 Est-ce la cité joyeuse, la cité triomphante,


Dont l’origine remonte à son antiquité ?
Les pas la conduisaient au loin pour s’établir !

8 Qui donc a décidé d’abaisser la cité,


La cité couronnée ? Est-ce Yahvé qui suscite ?

80
Toi, Tyr ! tes commerçants étaient reconnus Princes.
Tes négociants étaient gens honorés sur terre.

9 C’est Yahvé Sabaot qui l’a donc décidé,


Pour humilier l’orgueil de toute sa beauté,
Pour rendre méprisables les plus puissants du monde.

10 Toi, la fille de Tarsis, le port n’existe plus.


Toi, cultive ton pays comme la région du Nil.

11 Il a tendu sa main, fait trembler les royaumes,


Fait s’écrouler les forteresses du Canaan.

12 Tu ne recommenceras plus à triompher,


Toi qui as été violentée, fille de Sidon.
Lève-toi vers Kittim, accomplis le voyage.
Pas de propos pour toi quand tu seras là-bas.

13 Et voici le pays : on a dressé des tours,


Démoli ses bastions. On en a fait une ruine.

14 Vous, navires de Tarsis, hurlez et gémissez !


Votre forteresse est détruite, est dévastée !

81
Sujétion de Tyr

15 Tyr sera oubliée pendant soixante-dix ans.


Mais quand viendra un roi après cette durée,
Et comme dans la chanson de la prostituée,
Il en sera pour Tyr. Oui, Tyr sera semblable :

16 Saisis une cithare. Fais le tour de la ville,


Toi, la prostituée délaissée, oubliée !
Multiplie les chansons et reprends tes beaux airs,
Que tu sois en mémoire, qu’on se souvienne de toi.

17 Il adviendra qu’au terme de soixante-dix années,


Yahvé visitera, retournera vers Tyr.
Elle recommencera de recevoir le prix
De sa prostitution avec tous les royaumes,
Son trafic commercial à la surface du monde.
18 Son gain et son salaire lui seront consacrés.
Non pas thésaurisés, non pas accumulés :
Ses bénéfices iront au peuple Israélite,
Pour qu’il ait nourriture en totale abondance,
Pour qu’il puisse se vêtir d’un bel habillement.

82
IV - APOCALYPSE
Le jugement

24 1 Voici que Yahvé rompt la terre, la fait craquer.


Il en ravage la face, disperse les habitants.
2 Il en sera du prêtre, il en sera du peuple,
Des premiers, des esclaves, des maîtresses, des servantes.
Vendeurs et créanciers, prêteurs et emprunteurs !
3 Dévastée ! Dévastée ! Et pillée ! Et pillée !
Comme Yahvé l’a pensé ! Comme il l’a décrété !
4 Oui, la terre est en deuil. Oui, la terre dépérit.
L’univers se languit. L’univers dépérit.
Même les cieux élevés languissent avec la terre.

5 La terre est profanée par tous ses habitants.


Ils ont nié les lois, et transgressé les règles.
Ils ont rompu l’alliance, cette alliance éternelle !
6 Oui, la malédiction a dévoré la terre.
Et tous ses habitants en subissent les effets :
Consumés par le feu, par la fièvre accablante !
Peu d’hommes subsisteront, peu d’hommes en vérité.

83
La ville détruite

7 Le vin nouveau est triste, et la vigne dépérit.


Ils poussent de longs soupirs, les vignerons sans joie.
8 Le cœur des tambourins, l’éclat des gens en liesse
Et les sons des cithares : tout cela est fini.
9 On ne boit plus le vin. Les boissons sont amères.

10 La cité du néant, la cité des idoles


Est effondrée, en ruines ; sans que l’on puisse entrer,
Les maisons obstruées, et les maisons détruites.

La joie a disparu. Et l’on pleure dans les rues.


11 On se lamente encore. L’allégresse est bannie.
Plus de vin, plus de chant. Sombre désolation.

12 La porte est démolie. C’est la dévastation.


Dans la ville, ce n’est plus que monceaux et décombres.
La tristesse, les ténèbres sont les sœurs du malheur.

13 Il es sera sur terre parmi peuples et nations,


Comme il en est des grappes, la vendange achevée ;
Du gaulage des olives, du grappillage des baies ;

14 Les habitants des îles convertis au Seigneur,


Et les juifs satisfaits de la chute de la ville

84
Élèvent la voix, et louent Yahvé, sa majesté !

15 Aussi glorifie-toi dans la clarté du soir


Yahvé, Dieu d’Israël. 16 Et des contrées lointaines
Aux lisières de la terre, nous entendons des hymnes
Et des cantiques monter là-haut : “ Honneur au juste ” !

Mais je dis : “ Pour moi, c’est le dépérissement !


C’est assez ! Pour moi, c’est le dépérissement !
Malheur à moi ! Malheur à moi ! Ils ont trahi,
Et ils ont fait violence, - ces traîtres et ces violents ” !

17 Terreur, trou, traquenard : habitant de la terre,


18 Qui s’enfuira au cri, tombera dans le trou ;
Qui sortira du trou, trahi au traquenard !

Suite du poème sur le jugement

Dans les lieux élevés, les écluses s’ouvriront.


Les fondements du sol seront tous ébranlés.
19 La terre sera brisée, agitée et tremblante.
Elle sera ébranlée de secousses et de spasmes,
Oscillante, vacillante pareille à un ivrogne.
20 Elle sera balancée comme un abri nocturne.
La charge du péché est lourde : elle tombera.

85
Son forfait pèse tant qu’elle ne peut se lever !

21 Il adviendra ce jour que Yahvé sévira,


Que Yahvé châtiera contre l’armée d’en haut,
Contre les rois des hommes d’ici-bas, sur la terre ;
22 Ils seront rassemblés, destinés à la fosse,
Reclus dans un cachot, punis, emprisonnés.
Après nombre de jours, ces rois seront châtiés.
23 Et la lune rougira, le soleil aura honte,
Car Yahvé Sabaot, car Yahvé régnera
Sur le mont de Sion et à Jérusalem.
Sa gloire resplendira devant tous ses vieillards.

86
Prière d’action de grâces

25 1 Yahvé, tu es mon Dieu. Je t’exalte, je te loue.


Tu as exécuté des desseins merveilleux,
Depuis longtemps mûris, du profond du passé.
Ouvre constante et vraie, fidèle et véridique ;
2 Tu as réduit la ville : c’est un amas de pierres.
La cité fortifiée : ce n’est qu’un tas de ruines.
La citadelle des orgueilleux n’est plus une ville,
Plus jamais rebâtie, plus jamais reconstruite.
3 Et c’est pourquoi un peuple puissant te glorifie.
La cité des nations redoutable te criant.
4 Car tu es un refuge pour le faible, le chétif ;
Un refuge pour le pauvre quand il est en détresse.
L’abri contre la pluie, l’ombre contre le feu.
Le souffle des violents est comme la pluie d’hiver,
5 Est comme la sécheresse sur une terre aride.
Tu apaiseras le tumulte des orgueilleux.
Oui, comme tu réduiras la chaleur par l’ombrage ;
Et le chant des tyrans, lui sera affaibli.

Le festin messianique

6 Oui, Yahvé Sabaot préparera pour tous.


Il organisera sur le mont de Sion,

87
Un festin de mets gras, un festin de vin vieux :
De viandes grasses et juteuses, de bons vins clarifiés.

7 Et il enlèvera sur le mont de Sion


Le voile de deuil placé sur l’ensemble des peuples,
Le suaire recouvrant le visage des nations.
8 Il fera disparaître la Mort à tout jamais.
Adonaï Yahvé effacera les larmes.
Oui, le Seigneur Yahvé essuiera tous les pleurs.
Il ôtera l’opprobre de la terre, de son peuple.
Car Yahvé a parlé ! Oui, Yahvé Sabaot !

9 On dira en ce jour : Voyez, c’est notre Dieu.


Nous espérions en lui afin qu’il nous sauvât.
Exultons, jubilons de l’immense délivrance !

10 Car la main de Yahvé repose sur cette montagne.


Moab est piétiné comme la paille à fumier.
11 Moab est le nageur qui voudrait se sauver.
Son orgueil est vaincu : Yahvé casse ses efforts.
12 Ô tes remparts, Moab, superbes et élevés
Il les détruit, les jette à bas dans la poussière !

88
Chant de victoire

26 1 Ce jour, on chantera sur la terre de Juda :

“ Nous avons une ville forte pour nous bien protéger.


Nous avons les murailles. Nous avons l’avant-mur.
2 Ouvrez toute grande les portes ! Qu’elle entre la nation,
La juste, qui conserve toute sa fidélité.

3 D’une pensée certaine, tu nous assures la paix.


Car la paix est en toi. En toi, elle a confiance.
4 Nous mettrons la confiance en Yahvé pour toujours.
Car Yahvé est toujours le Rocher perpétuel.

5 C’est qu’il a fait fléchir la cité élevée.


Il les a abaissés les habitants d’en haut.
Il les a nivelés jusque dans la poussière.
6 Les pieds les fouleront. Les pieds des miséreux ”.

89
Psaume

7 Tu aplanis la route et le chemin du juste.


La voie de la justice, tu l’indiques, tu la frayes.
8 Nous t’attendons, Yahvé, dans tous tes jugements ;
L’aspiration de l’âme se dirige vers ton nom.
Ton nom et ta mémoire sont le désir de l’âme.

9 Que mon esprit te cherche au profond de moi-même !


Je te désire la nuit. Je suis en quête de toi.

10 Lorsque tes jugements s’exercent sur cette terre,


Les habitants du monde eux, apprennent la justice.

Fait-on grâce au méchant ? Il apprend l’injustice.


Là, il pratique le mal dans le pays du bien,
Car incapable de voir la majesté de Dieu !

11 Toi, ta main est levée ? Elle leur est invisible ?


Qu’ils apprécient ton zèle ! Ils seront confondus.
L’ardeur vouée au peuple ! Le feu aux ennemis !
Oui, le feu réservé viendra les dévorer.

12 Toi, le Seigneur Yahvé, tu nous donnes la paix ;


Car tu sais nous traiter en mérite de nos actes
Bien plus, tu nous diriges dans toutes nos entreprises.

90
13 De nombreux souverains se sont prétendus maîtres.
Ils nous ont asservis, soumis à leur puissance.
C’est le secours divin, c’est la prière vers Dieu,
Qui de nouveau permet d’exercer ta pratique.

14 Les morts ne revivront, ne se relèveront.


Ainsi, tu as sévi. Tu as exterminé.
Tu as fait disparaître l’ombre du souvenir.

15 Fais croître la nation ! Yahvé, donne-lui gloire !


Élargis ses limites ! Agrandis son pays !
16 Yahvé, dans la détresse, ils t’ont longtemps prié.
Ils ont subi l’angoisse. Ils ont été châtiés.

17 Comme une femme enceinte qui se tord et qui hurle,


Et qui pousse des cris, qui gémit de douleurs,
18 Oui, nous avons été nous aussi en travail
Subissant les épreuves, soumis à l’oppression.

Nous n’avons pas donné le salut à la terre.


Avons-nous opéré la délivrance du monde ?
Non point. Il ne naît plus d’habitants au pays.
19 Oui, tes morts revivront ! Ils se relèveront !
Réveillez-vous, gisants dans la poussière épaisse.
Ta rosée est fertile. Elle vivifie les ombres.
Ta terre accouchera des humains fortifiés.

91
Oracle

20 Mon peuple, écarte-toi. Garde-toi dans tes chambres.


Ferme tes deux battants. Cache-toi un instant.
Que la colère se passe, que le courroux s’apaise.

21 Car voici que Yahvé va sortir de ses lieux,


Pour punir de leurs crimes les habitants d’ici.
La terre dégorgera ses veines ensanglantées,
Cessera de couvrir tous ses gens massacrés.

27 1 En ce jour-là, Yahvé sévira avec force.


Avec sa dure épée le Seigneur châtiera.
Il tuera le dragon, le serpent tortueux,
Le léviathan fuyard, le dragon de la mer.

92
La vigne de Yahvé

2 En ce jour-là : la vigne délicieuse, chantez-la.


3 Car j’en suis le Gardien, moi Yahvé le Seigneur.
Régulièrement, sur l’instant, moi je l’arrose.
De peur qu’on ne sévisse contre mon Israël,
Et de peur que ne tombe son feuillage, je la garde.

4 Je n’éprouve de colère. Il y a ronces, épines ?


Je leur ferai la guerre. Je les brûlerai toutes.
5 Ou bien que l’on s’abrite, et qu’on s’attache à moi.
Oui, que l’on fasse la paix. Qu’on fasse paix avec moi !

Grâce pour Jacob et châtiment pur l’oppresseur

6 Dans les jours à venir pousseront des racines.


Jacob les produira. Israël fleurira,
Et remplira de fruits la surface de la terre.

7 Yahvé a-t-il battu, Yahvé a-t-il frappé ?


Ou n’a-t-il pas frappé plus fort ses oppresseurs ?
Le peuple d’Israël a subi un massacre
Plus ignoble, plus terrible que ceux qui massacraient ?

93
La ville des oppresseurs a subi des poursuites.
8 Et comme tu l’as chassée ! Comme tu l’as expulsée !
Tu l’as éliminée avec ton vent violent,
Avec ton âpre souffle brûlant et poussiéreux !

9 Ainsi sera expiée la faute de Jacob.


Ceci écartera les fruits de ses péchés :
Toutes les pierres d’autel seront pulvérisées !
Les stèles, les pieux sacrés ne se dresseront plus !
10 Car la ville fortifiée est devenue désert :
Elle demeure délaissée, elle reste abandonnée.
Le bétail fait son apparition dans les ruines.
Là, paîtra le troupeau - là, il s’accroupira.
Il broutera les branches, puis il se couchera.

11 Quand les rameaux sont secs, ils se brisent aisément.


Alors les femmes s’en viennent pour y mettre le feu ;

Le peuple est sans savoir et sans intelligence,


Ainsi son Créateur n’a pas pitié de lui.
Celui qui l’a formé, ne lui fera pas grâce.

94
Oracle

12 Yahvé procédera au battage d’Israël,


Depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent d’Égypte.
Et vous serez glanés, un à un, mes enfants.
13 On sonnera du cor pour le rassemblement.
Ceux qui dépérissaient dans le pays d’Assur,
Ceux qui étaient bannis dans le pays d’Égypte,
Tous se prosterneront devant Yahvé Puissant,
Sur la Sainte Montagne, à la Jérusalem.

IV POÈMES SUR ISRAËL ET JUDA


Avertissement à Samarie

28 1 Malheur à la couronne des ivrognes d’Ephraïm,


Et à la fleur flétrie de sa splendide parure,
Dont le sommet domine l’abondante vallée.
Et malheur à vous tous qui êtes frappés de vin !

2 Car voici un puissant, envoyé par Yahvé,


Comme une tornade de grêle, comme une tempête énorme,
Comme des rouleaux de force, comme des trombes débordantes.

Oui, il les détruira. Oui, il les jettera


La couronne orgueilleuse et la splendide parure.

95
3 Elle sera piétinée la couronne des ivrognes.
La fleur fanée, flétrie sera comme une figue
Hâtive, avant l’été que quelqu’un aperçoit.
À peine, est-elle en main que déjà il l’avale !

5 En ce jour-là, Yahvé des armées deviendra


Une couronne magnifique, un diadème splendide,
Pour le reste de son peuple ; 6 un esprit de justice
Pour celui qui p réside, qui siège au tribunal.
Un esprit de vaillance pour celui qui repousse
L’assaillant vers la porte, le refoule sur le seuil.

Contre les prêtres et les faux prophètes

7 Eux titubent et divaguent sous l’effet de l’ivresse.


Les prêtres et les prophètes sont victimes de leur vin.
Ils s’embrouillent, ils trébuchent en rendant leurs sentences.
Ils chancellent, balbutient en ayant des visions.

8 Toutes ces tables sont couvertes d’abjects vomissements !

9 Il enseigne le savoir ? Il donne la connaissance ?


À qui fait-il entendre ce qui est révélé ?
À de jeunes enfants que l’on vient de sevrer,
À de petits bébés quittant à peine le sein ?

96
10 “ Cav la çav, çav la çav, qav la qav, qav la qav ”
“ Hé, petit, par ici : hé, petit, par là-bas ” !

11 Par des lèvres bégayantes, par des mots dérisoires,


En une langue étrangère, il va parler au peuple :
12 Lui qui leur avait dit : “ Voici donc le repos.
Laissez donc l’accablé. Ceci est lieu paisible.
Procurez la quiétude à celui qui est las. ”

Mais ils n’ont pas voulu entendre mes paroles,


Moi qui avais offert les paroles de la paix.
Ils entendront alors les soldats assyriens,
La voix la plus mauvaise, la voix du conquérant.

13 Yahvé dira ainsi. Ils l’entendront ainsi :


“ Cav la çav, çav la çav, qav la qav, qav la qav ”
“ Hé, petit, par ici, hé, petit, par là-bas ” !
Afin qu’à la renverse ils tombent et ils trébuchent ?
Et qu’ils soient pris au piège, et qu’ils soient attrapés.

Contre les mauvais conseillers

14 C’est pourquoi écoutez la parole de Yahvé,


Vous tous qui plaisantez et vous les gouvernants
Qui dirigez le peuple, peuple à Jérusalem !

97
15 Vous avez osé dire : “ Nous, nous avons conclu
L’alliance avec la mort. Nous avons fait un pacte
Avec le lien des morts, pacte avec le Shéol.
Le fléau destructeur, oui le flot inondant,
Lorsqu’il dévastera ne nous atteindra pas.
Duperie et mensonge sont refuge et abri.
Tromperie, illusion nous ont dissimulés ”.

Oracle

16 C’est pourquoi le Seigneur s’est exprimé ainsi :


“ Voici que moi, je pose à Sion une pierre,
Une pierre de granit, une coûteuse pierre,
Angulaire et précieuse, et bien de fondement.
Quiconque s’appuiera, n’aura pas à s’enfuir.
17 Je ferai un cordeau - instrument d’architecte.
La justice - un niveau ; le droit - une mesure ”.

98
Suite du poème contre les mauvais conseillers

Mais la grêle balaiera le refuge mensonger.


Les eaux emporteront votre abri et sa cache ;
18 Oui, elle sera rompue votre alliance avec Mot.
Non, il ne tiendra pas ce pacte avec la mort.
19 Quand le flot destructeur, le fléau inondant
Passera, de sa masse, il vous écrasera ;
Matin après matin, et le jour et la nuit,
Il vous atteindra, vous tous, il vous saisira.

Le prophète, messager d’oracles terrifiants :


Ce serait l’épouvante que de vouloir comprendre
Ce qui fût entendu, ce qui fût révélé.

20 Trop courte sera la couche pour que l’on s’y étende,


La couverture étroite quand on s’y blottira !

21 Comme au mont Prasim, Yahvé se lèvera.


Auval, à Gabaon, Yahvé s’éveillera.
Pour opérer son œuvre, œuvre étrange insolite ;
Pour accomplir sa tâche, ô tâche mystérieuse ;

22 Maintenant, il suffit : cessez de plaisanter,


De peur que vos attaches ne vous soient renforcées ;
J’ai entendu l’arrêt de l’extermination,

99
Par Yahvé des armées contre tout le pays.

La parabole du cultivateur

23 Prêtez-moi une oreille, et entendez ma voix.


Soyez attentifs, écoutez mes paroles.
24 Et ne fait-il que semer toujours le laboureur ?
Et ne fait-il que fendre, que herser ses terrains ?
25 N’est-il pas vrai qu’après les avoir aplanis
Il disperse la nigelle, il répand le cumin,
Puis met le blé et l’orge, l’épeautre à la lisière.
26 Mais qui donc l’a instruit si ce n’est Dieu lui-même ?

27 Certes, la nigelle ne doit pas être écrasée.


Le traîneau ne doit pas tourner sur le cumin.
C’est avec le bâton que l’on bat la nigelle.
C’est avec le fléau que l’on frappe le cumin.
28 Et broie-t-on le froment ? On le foule peu de temps.
On met en branle la roue du chariot, des chevaux.
Y tourne le traîneau. On vanne sans le broyer.
29 Cela provient aussi de Yahvé Sabaot,
Conseiller admirable à l’immense réussite !

100
Sur Ariel

29 1 Malheur, Ariel, Ariel, ville où campa David.


Que l’an s’ajoute à l’an, que les fêtes fassent leur ronde,
2 Alors je réduirai, j’inviterai Ariel
Qui deviendra la plainte et le gémissement.

Ô toi, Jérusalem tu seras un autel !


Un foyer où seront consumées des victimes !
3 Comme David, contre toi, je camperai Sion.
Je saurai t’investir avec des postes de gardes.
Oui, je saurai dresser contre toi des travaux.

4 Tu seras enfoncée sous le sol pour parler.


Ta parole proviendra plus bas que la poussière.
Ta voix venant de terre sera celle d’un fantôme.
Ô les gémissements des victimes immolées !

5 Les étrangers chez toi seront de fine poudre ;


La horde des tyrans, de la paille qui s’en va.
Cela arrivera soudain, à l’improviste.
6 Tu seras visitée par Yahvé des armées
Avec tonnerre, et grand vacarme, et tremblement,
Ouragan et tempête, et flammes dévorantes !

101
7 Elle sera comme un songe, une vision de la nuit
Cette horde des peuples en combat contre Ariel.

Tous ceux qui la combattent, tous ceux qui l’investissent,


Seront comme l’affamé qui se nourrit en rêve :
Au moment de l’éveil, son estomac est creux.

8 Ainsi de l’assoiffé, désaltéré en rêve :


Il s’éveille en sueurs et la gorge asséchée !
Ainsi en sera-t-il de la horde des peuples,
En combattant Ariel, en guerre contre Sion.

9 Oui, soyez abrutis ! Oui devenez stupides !


Attardez-vous encore, et restez stupéfaits.
Ayez les yeux perdus ! Tous aveugles, et sans vue !
Titubez sous l’ivresse de ses eaux purifiées !

10 Car Yahvé a versé un esprit de torpeur :


Il a fermé vos yeux, prophètes ; il a couvert
Vos têtes, vous les voyants : ô cécité mentale !

102
Le secret de la révélation

11 Toute vision est pour vous comme les mots d’un ouvrage,
Mais l’écrit est scellé. On le donne à quelqu’un
Qui sait lire. On lui dit : peux-tu me lire ceci ?
Il répond : je ne peux, car l’écrit est scellé.

12 On le donne à quelqu’un ignorant la lecture,


Illettré. On lui dit : peux-tu me lire ceci ?
Il répond : je ne peux, car je ne sais pas lire.

103
Oracle

13 Yahvé a dit : ce peuple ne m’approche qu’en paroles.


Ce peuple me glorifie qu’en usant de ses lèvres.
Son cœur est éloigné, son culte est hypocrite.
Sa religion, hélas ! et sa crainte de moi-même
Sont des commandements inculqués par des hommes,
Des leçons bien apprises ! 14 Je vais continuer
À accomplir miracle et merveille pour ce peuple :
La Sagesse des Esprits y perdra sa sagesse,
Et son intelligence y perdra son savoir.

Contre les mauvais conseillers

15 Malheur à ceux qui cachent à Yahvé leurs desseins,


Tandis que leurs projets se font dans les ténèbres.
Ils supposent et ils disent : “ Qui nous voit, nous connaît ? ”
16 Mais quelle perversité ! Que vous êtes pervers !
Tiendra-t-on le potier pour de la simple argile ?
Et l’œuvre, dira-t-elle de celui qui l’a faite :
“ Je ne suis pas de lui ? Il ne m’a pas conçue ” !
Et le pot du potier : “ Où est l’intelligence ” ?

17 D’ici peu, peu de temps, ne sera-t-il changé


Le Liban en verger ? Le verger en forêt ?

104
18 Or les sourds ce jour-là entendront les paroles
Que l’écrit a scellé, toutes les paroles du livre ;
Et délivrés de l’ombre et des sombres ténèbres,
Ce jour-là, les aveugles verront les caractères
Que l’écrit a scellé, toutes les paroles du livre ;

19 Les humbles recevront une joie en Yahvé,


Les indigents aussi par le Saint d’Israël.
20 Car le tyran odieux touchera à sa fin,
Et le moqueur aussi aura bien disparu.

Et ceux qui font le guet, qui commettent l’injustice ;


21 Ceux qui par leurs propos font de l’homme un coupable ;
Oui, ceux qui à la Porte tendent des pièges au juge ;
Et qui font sans raison débouter l’innocent ;
Ceux-là tous, retranchés ! Ceux-là exterminés !

22 A dit Yahvé, Dieu de la maison de Jacob,


A dit Yahvé, qui a racheté Abraham :
“ Dès lors, Jacob ne sera plus découragé.
Les traits de son visage ne blêmiront jamais.
23 En voyant ses enfants, œuvre des mains, chez lui,
Il me sanctifiera, et saint sera mon nom ”.

Il sera déclaré Saint le Saint de Jacob.


Et l’on redoutera le Seigneur d’Israël.

105
24 Les esprits égarés apprendront la Sagesse,
Et ceux-là qui murmurent seront dans l’instruction.

Contre l’ambassade en Égypte

30 1 Malheur aux fils rebelles - Oracle de Yahvé.


Ils exécutent des plans qui ne sont pas les miens.
Ils se lient par des pactes que je n’inspire pas,
De sorte qu’ils accumulent des péchés sur péchés.
2 Ils se rendent en Égypte sans m’avoir consulté.
3 Ils vont chercher la protection du Pharaon !
Elle sera votre honte ! Ils vont chercher l’abri.
De l’ombre de l’Égypte ! Mais elle sera pour vous
Sujet de confusion, l’alliance avec l’Égypte !

4 Ses ministres à Tanis et ses chefs à Hanès :


Tous apportent des présents à un peuple inutile
Qui ne procurera ni espoirs ni secours,
Mais honte et avaries, déceptions et opprobres !

106
Autre oracle contre l’ambassade

6 Oracle des animaux et des bêtes du Négeb.

Au pays de l’angoisse et de l’accablement,


Au pays de la lionne et du lion rugissant,
Au pays de l’aspic et du dragon volant.

Ils transportent à dos d’âne les présents de l’alliance.


Sur la bosse des chameaux les trésors inutiles,
7 Pour le peuple Égyptiens pourtant d’aucun secours
Qui prête une assistance illusoire et perdue !

Voici pourquoi je l’appelle : Rahab l’endormie !


Ô le monstre marin agité de fatigue !

Testament

8 Maintenant, va. Inscris ceci sur une tablette.


Écris-le dans un livre pour servir au futur.
Que ce soit un témoin jusqu’à perpétuité.

9 Le peuple est révolté - des fils de renégats


Qui ne consentent pas à écouter la Loi.
10 Car ils disent aux voyants : “ N’ayez pas de vision ”

107
Car ils disent aux prophètes : “ Ne prophétisez pas
La vérité pour nous. Dîtes-nous l’agréable,
De très belles flatteries, des visions illusoires.
11 Écartez-vous. Éloignez-vous de ce chemin.
Et détournez de nous le plus pur d’Israël. ”

12 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur d’Israël :


Puisque vous rejetez, méprisant mes propos,
Puisque vous vous fiez aimant le tortueux,
Appréciant l’extorsion, épousant les détours,
13 Cette faute est pour vous. C’est une brèche branlante
Qui s’est déjà déformée en haut de la muraille.
L’effondrement est prévisible. Il se produit.
14 C’est le choc de la jarre fracassée sans pitié,
Éclatée en débris ne donnant de tesson
Pour racler au foyer quelques braises de feu,
Ou tirer quelques gouttes de l’eau d’une citerne.

15 Ainsi a dit Yahvé, le plus pur d’Israël :


“ J’appelle en la confiance, fondée sur ma puissance.
Oui, vous serez sauvés en retournant vers moi.
Conservez votre calme, votre sérénité ”.
16 Mais vous, vous avez dit : “ Nous fuirons à cheval ”.
Et bien ! Allez, fuyez ! “ Et sur des chars rapides ” !
On vous poursuivra donc d’une course rapide !

108
17 Mille iront en arrière à la menace d’un seul.
À la menace de cinq vous vous enfuirez tous.
Vos survivants seront une armée en déroute.
Le signe de ralliement : un étendard, un mât
Au sommet d’une colline, un signal sur un mont !
18 Et c’est pourquoi Yahvé compte vous faire quelque grâce.
Yahvé se lèvera, vous prendra en pitié.
Yahvé est un Dieu juste : Heureux qui croient en lui !

La prospérité future

19 Oui, peuple de Sion ! Toi, de Jérusalem !


Tu ne verseras plus de pleurs et de soupirs.
À l’ouïe de tes cris, il te fera une grâce.
À ton écoute, si tôt, oui il t’exaucera.

20 Quand il aura donné le pain de la détresse,


Quand il aura versé l’eau de la restriction,
Celui-là qui t’instruit ne se cachera plus,
Et tes yeux pourront voir celui-là qui t’instruit.
21 Tes oreilles entendront ces paroles derrière toi :
“ C’est le chemin. Empruntez-le. Oui, suivez-le ”.
Que vous alliez à droite, que vous alliez à gauche
22 Vous trouverez impur le placage des idoles,
Le garnis des statues en or et en argent.

109
Vous les rejetterez comme des objets immondes.
Dispersant ces souillures, vous direz : “ Hors d’ici ”.

23 Vous recevrez la pluie pour vos semences en terre ;


Le pain, produit du sol, vous sera substantiel.
Et le bétail paîtra sur de vastes verdures.
24 Et les bœufs et les ânes employés pour le sol,
Mangeront un fourrage salé et à l’oseille
Qu’on éparpillera avec la pelle, la fourche.

25 Sur les hautes montagnes, sur les hautes collines


Il y aura des rus, des courants, des ruisseaux
Au jour du grand carnage quand tomberont les tours.

26 La lumière de la lune en lumière du soleil !


La lumière du soleil alors sept fois plus forte,
La lumière de sept jours ! Quand Yahvé guérira
La fracture de son peuple, la trace de sa blessure.

110
Assur sera sacrifié

27 Voici le nom de Dieu provenant de très loin.


Ardente est sa colère, lourde est son oppression.
Sa bouche est en fureur, ses lèvres sont en feu.
28 Son souffle est un torrent débordant et en crue.
Il vient cribler le peuple au crible destructeur,
Mettre les mors des brides à la bouche des nations.
30 Yahvé fera entendre sa voix majestueuse,
Et montrera son bras qui s’abat avec force
Dans l’ardeur de sa rage avec une flamme de feu,
Un ouragan de pluie et de grêle mêlées.

31 À la voix de Yahvé, Assur sera brisé !


Frappé avec la verge, lui qui aimait frapper !
32 Il recevra les coups que Dieu lui donnera !

29 Mais votre chant, à vous sera comme une nuit de fête.


Les cœurs seront joyeux comme au son de la flûte
Pour se rendre au Rocher, sur le mont de Yahvé.
Et sur des tambourins, des cithares, par des danses :
“ Des combats acharnés que Dieu lui livrera ”

33 Des bûchers ont été préparés à Tophet.


Des fosses profondes et larges vont recevoir Mélel.
Elles sont aussi pour Toi, toi le premier d’Assur.

111
Feu et bois y abondent. Le souffle de Yahvé
Comme un torrent de soufre saura les embraser.

Contre l’Égypte

31 1 Malheur à ceux qui en Égypte vont et descendent


Pour y chercher la protection et le secours.
Malheur à ceux qui se reposent sur les chevaux,
Et qui espèrent en une cavalerie nombreuse.
Ils n’ont pas gagné vers le Saint d’Israël.
Ils n’ont pas consulté, interrogé Yahvé.

2 Pourtant, il est habile à procurer le mal.


Et il n’est pas venu retirer ses paroles ;
Il ira contre la maison des méchants,
Contre la protection offerte aux malfaisants.

3 L’Égyptien est un homme. Non ce n’est pas un Dieu.


Ses chevaux sont de chair. Ils ne sont pas Esprit.

Yahvé étend la main, et tombe le protégé !


Trébuche le protecteur ! Tous ensemble périront !

112
Yahvé combat Assur

4 Ainsi m’a dit Yahvé : de même que gronde le lion,


Contre lui se rassemble toute la foule des bergers
Sans qu’il s’effraie de leur tapage et de leurs cris,
- Lui, Yahvé Sabaot descendra guerroyer
Sur le mont de Sion, et sur sa proche colline.

(Les bergers correspondent aux soldats assyriens,


Et les ailes de l’oiseau évoquent la protection).

5 Comme des oiseaux qui volent, Yahvé protégera,


Yahvé la sauvera, et la délivrera
Oui, il l’épargnera, Yahvé, Jérusalem !

6 Revenez à celui que vous avez trahi,


Oui, enfants d’Israël ! Oui, vous les révoltés !
7 Car ce jour-là chacun jettera ses idoles,
Idoles d’argent et d’or façonnées par vos mains !

8 Assur s’écroulera sous l’épée surhumaine !


Elle le dévorera, l’épée surnaturelle :
Il fuira. Ses guerriers, eux seront asservis.
9 Et pris par sa panique, il fuira son refuge.
Et ses chefs effrayés, eux fuiront l’étendard.

113
Oracle de Yahvé. Son feu est à Sion,
Comme toute sa fournaise habit Jérusalem.

La justice du roi

32 1 Voici que régnera un roi selon le droit ;


Les princes gouverneront, exerçant la justice.
2 Chacun est un abri comme protégé du vent,
Un lieu ou un refuge protégé de l’averse.
Des torrents de fraîcheur en des régions arides !
L’ombre d’un grand rocher sur des terres épuisées !

3 Ne seront plus fermées les paupières des voyants,


Et seront attentives les oreilles qui écoutent.
4 Le cœur des insouciants s’essayera à connaître.
La langue des bégayeurs parlera couramment.
La vérité enfin rendra les vraies valeurs :
5 L’insensé n’est pas noble, et le fourbe n’est pas grand.

114
Contraste de l’insensé et du noble

6 Car l’insensé profère, dit des insanités.


Son cœur médite le mal, songe à l’iniquité
De sorte qu’il pense au crime, afin de le commettre.
Il profère sur Yahvé des propos aberrants :
De laisser affamé le vente du mendiant !
De refuser à boire à la gorge assoiffée !

7 Quant à l’esprit fourbu, ses pensées sont méchantes.


Il crée des stratagèmes, et il projette des plans.
Souvent les dirigeants de paroles mensongères
Anéantissent les pauvres quand ils explosent leurs causes.

8 Mais celui qui est noble n’a que de purs desseins,


Et lui se lèvera pour des actes élevés.

115
Aux indolentes

9 Femmes indolentes, debout ! Femmes, écoutez ma voix !


Filles nonchalantes, debout ! Filles, écoutez ma voix !

10 Dans l’an et quelques jours, vous tremblerez confiantes !


Finie toute vendange ! La récolte est perdue !

11 Frémissez, indolentes ! Et tremblez, nonchalantes !


Dépouillez-vous, dénudez-vous, ceignez les reins !

12 Et frappez-vous les seins sur le sort des campagnes,


De la vigne florissante, et du sol de mon peuple !
13 Sur son terroir où croissent des épines et des ronces,
Sur la maison joyeuse, sur la cité en liesse.

14 Le palais ? Déserté ! La ville ? Abandonnée !


L’Ophel et de Donjon ? Des cavernes pour toujours !
La joie des ânes sauvages ? Le pacage des troupeaux !

116
Le salut de Yahvé

15 L’esprit venu d’en haut nous sera répandu.


De nouveau, le désert deviendra un verger ;
Le verger de nouveau deviendra une forêt !

16 Dans le désert sera, demeurera le droit.


Et la justice habitera dans le verger.
17 Oui, l’œuvre de justice sera règne de paix.
L’ouvrage de justice sera quiétude de vie.

18 Mon peuple habitera dans un domaine paisible,


Dans des demeures tranquilles, des emplacements sûrs.
La ville de l’ennemie, elle sera abaissée.
19 La forêt tombera, elle sera abattue.

20 Heureux, vous sèmerez près de tous les ruisseaux


Laissant le bœuf et l’âne en toute liberté.

117
Psaumes d’espoir en Yahvé

33 1 Malheur à toi, toi qui dévastes sans punition.


On saura se venger, te punir à ton tour.

Malheur à toi, toi qui trahis sans punition.


On saura se venger, te trahir à ton tour.

2 Toi, prends-nous en pitié. Nous espérons en toi.


Anime-nous de ta force. Sois notre bras vainqueur,
Et notre délivrance au temps de la détresse.

3 Au bruit de ta menace, tous les peuples s’enfuient.


Yahvé, quand tu te lèves, les nations se débandent.

4 Et l’on fait du butin comme en font les criquets.


Et l’on s’y rue dessus comme s’y ruent les criquets.

5 Yahvé est exalté, car il trône là-haut.


Et il comble Sion de droit et de justice.

6 Ta durée est solide, car il prévient tes jours.


La richesse salutaire, c’est la crainte de Yahvé.
La science et la sagesse sont des trésors immenses.

118
Intervention de Yahvé

7 Voyez donc ! Ariel seule se lamente dans les rues.


Les messagers de paix versent des pleurs amers.

8 Les chaussées sont désertes. Les passants n’y sont plus.


On a rompu le pacte, méprisé les témoins.
On n’a pas eu d’égard, ne respectant personne.

9 Il se tache de noir. Saron semble une steppe.


Le Basan, le Carmel se dépouillent, sont pelés.

10 Maintenant, je me lève dit Yahvé Sabaot.


Maintenant, je me hausse. Maintenant, je m’élève.

11 Vous concevez du foin, enfantez de la paille :


Mon souffle comme une flamme saura vous dévorer.
12 Les peuples consumés seront réduits en chaux.
Telles des épines coupées, brûlées au premier feu.

13 Écoutez les lointains ce que Yahvé a fait.


Et vous qui êtes proches, appréciez ma vaillance.

14 À Sion les pécheurs sont terrifiés d’angoisse.


De tremblements saisissent les mauvais mécréants.

119
Qui d’entre nous tiendra près du feu dévorant ?
Qui d’entre nous tiendra près des flammes éternelles ?

15 Celui qui se conduit avec toute la justice,


Et celui qui s’exprime en loyales paroles,
Qui méprise les profits issus de l’extorsion,
Et qui secoue ses mains contre les pots-de-vin,
Qui se refuse d’entendre des propos sanguinaires,
Qui se ferme les yeux pour ne pas voir le mal,

16 Oui, celui-là vivra dans des lieux haut placés,


Dans une citadelle bâtie sur des rochets.
Il recevra du pain, de l’eau en abondance.

120
Avenir glorieux

17 Tes yeux contempleront le roi dans sa beauté


Ils verront un pays aux étendues lointaines.
18 Ton cœur murmurera le souvenir des peurs :
Et celui qui comptait, et celui qui pesait,
Celui qui dénombrait les enfants et les tours,
Où est-il ? Où est-il ? Tu ne le verras plus,
19 Le peuple audacieux, à la langue barbare
Et dénué de sens. Tu ne le verras plus
Le peuple dont la langue est obscure, dérisoire.

20 Contemple donc Sion, la cité de nos fêtes.


Tes yeux admireront la ville-Jérusalem.
L’emplacement est sûr : tente qu’on ne démonte pas ;
Tente dont on n’arrachera, non jamais les piquets ;
Dont on ne pourra rompre ses cordes et des cordages.

21 Oui, c’est là que le roi - Oui, c’est là que Yahvé


Est pour nous magnifique, démontre sa puissance.
Sur leurs rives abondantes, que ce soient en Égypte.
En Assyrie, en Phénicie, Babylonie,
Par toutes leurs richesses transportées sur des fleuves,
Un commerce florissant s’étale de port en port.
Et nous qui sommes si pauvres, avec la maigre source
Ce filet d’eau, Sion, sur ta pâle colline !

121
Et nos systèmes d’eau, avec ses adductions !

Oui, c’est là que le roi - Oui, c’est là que Yahvé


Est pour nous magnifique, démontre sa puissance.
Plus grand que tous ces Nils aux rives écartées.
Aucun navire à rames ne pourra y voguer.
Aucun vaisseau splendide ne pourra y passer.

23 a Les cordages ? Détendus ! Plus de mât à tenir !


Le signal est tombé. Et pas plus d’étendard !
Ô déclin de vos flottes, vous puissances maritimes !
Même toi Pharaon qui menaçais Sion !

23 b Nous pouvons concevoir la prise de nos butins


Qui sont en abondance, qu’on se partagera.
Et même les boiteux, même les éclopés
Pourront participer, se livrer au pillage !

22 Yahvé est la justice, est le législateur.


Yahvé est notre roi, il est notre sauveur.
24 Aucun habitant ne dira : “ Je suis malade ”.
Ceux qui vivent dans la ville, leur faute est pardonnée.

122
Fils d’Edom

34 1 Approchez donc, nations ! Soyez attentifs, peuples !


Oui, que la terre écoute avec ce qui l’emplit,
Le monde, l’univers et tous ses rejetons !

2 Yahvé s’est irrité contre toutes les nations.


Yahvé s’est courroucé contre toute leur armée.
Yahvé les a livrées au carnage, à la mort.
Yahvé les a vouées au noir égorgement.

3 Leurs victimes resteront exposées dans les rues.


Dans la puanteur des cadavres se répand.
Des montagnes, ruissellent des coulées de sang rouge.

4 Oui, toute l’armée des cieux se décomposera.


Et les cieux sur les cieux enroulés comme un livre !
Et l’armée se flétrit comme se flétrissent les pampres !
Ou le feuillage des vignes, ou les feuilles du figuier !

5 Car voici mon épée enivrée dans les cieux.


Mon épée est humide. Elle s’abat sur Edom,
Peuple de l’anathème, voué au châtiment.

6 Elle est pleine de sang, elle est baignée de graisse :


C’est le sang des agneaux, c’est la graisse des béliers.

123
7 Se doit un sacrifice pour Yahvé à Bosra,
Une grande hécatombe dans la contrée d’Edom.
Tomberont des taureaux, des buffles, des taurillons.
L’anathème est total, la destruction entière.
Les sacrifices offerts ne pourront y suffire.
Le bétail domestique ne pourra y suffire.
Il sera remplacé par des bêtes sauvages.

Et la terre boit du sang. La poussière est graisseuse.


8 C’est un jour de vengeance pour Yahvé Sabaot.
L’année de la revanche pour qui défend Sion.

9 Ses torrents sont en poix, sa poussière est de soufre.


10 Nuit et jour, son pays est un brasier de poix.

Elle ne s’éteindra pas. Sa fumée montera.


Elle sera désertique pour des âges et des âges.
Personne n’y passera. Et pour l’éternité !
Pour des générations et des générations !

11 Elle sera le repaire d’animaux insolites :


Des pélicans des hérissons l’occuperont.
Ils hanteront les ruines et les lieux dévastés.
Des chouettes et des corbeaux demeureront aussi.

124
Et Yahvé étendra le cordeau du chaos,
Le niveau du Néant, des instruments de pieds
Servant à l’architecte pour l’immense destruction.

12 Des satyres y seront. Les princes n’y seront plus.


Non, ici point de nobles, pour proclamer les rois !
Les princes cesseront d’être, seront anéantis.

13 Et des ronces pousseront dans ses nombreux palais ;


Et dans ses forteresses, des épines des orties ;
Une demeure pour chacals ! un domaine pour autruches !

14 Les hyènes, les chats sauvages, les boucs et les satyres :


Tous s’y rencontreront ; tous y demeureront ;
Lilith s’y tapira pour y trouver le calme.

15 C’est là que la vipère fera son nid, pondra,


Y couvera ses œufs. Ils écloront dans l’ombre.
C’est là que les vautours s’y retrouveront tous.

16 Dans le livre de Dieu, oui cherchez et lisez :


Il n’en manque pas un. La bouche a commandé,
L’esprit a rassemblé : les chapitres sont là !

17 Il jettera le sort. Chacun aura sa part.


Sa main a réparti le pays au cordeau.

125
Les bêtes posséderont, seront les héritiers
Du pays de l’Edom jusqu’à perpétuité !

Le jugement de Dieu

35 1 Qui s’égayent, se réjouissent désert et terre aride !


Qu’exulte et fleurisse dans l’allégresse la steppe !
2 Qu’elle pousse en abondance et qu’elle crie toute sa joie !
Car la gloire du Liban lui est déjà remise,
La splendeur du Carmel, la splendeur du Saron ;
Quant à eux, ils verront la gloire de notre Dieu.

3 Rendez fortes les mains fatiguées qui défaillent !


Et femmes les genoux tremblants et chancelants !
Dites au cœur bouleversé : “ Courage, ne craignez pas.
Voyez, c’est votre Dieu. C’est la vengeance qui vient.
C’est sa rétribution. C’est lui qui vient sauver ”.

5 Lors les yeux des aveugles s’ouvriront grandement,


Et les oreilles des sourds entendront les murmures.
6 Le boiteux bondira comme un jeune cerf agile,
Et la langue du muet explosera de joie.

126
Car de l’eau jaillira dans le désert aride,
Ainsi que le torrent dans la steppe asséchée.
7 Toute la terre brûlée deviendra un étang.
Le pays de la soif se changera en sources.

Et les repaires fourbus où gîtaient les chacals,


Deviendront des roseaux et de doux papyrus.

8 Là sera une chaussée appelée la voie sainte.


L’impur n’y passera pas, et l’insensé non plus.

9 Pas de lions, pas de bêtes pouvant la parcourir.


Le ravisseur des bêtes, lui ne la suivra pas.
Mais seuls les rachetés se plairont à marcher.
10 Ceux qui sont libérés par Yahvé reviendront.

Ils viendront dans Sion. Leur joie explosera.


Un bonheur éternel les transfigura ;
La gaieté, l’allégresse les accompagneront.
La douleur et la plainte prenant fin, les fuiront.

127
APPENDICE
L’invasion de Sennachérib

36 1 La quatorzième année de ce roi Ezéchias,


Sennachérib, d’Assur, attaqua les villes fortes,
Forteresses de Juda. Et il s’en empara.

2 De Lachis, lui Assur envoya vers le roi,


Vers le roi Ezéchias, dans la Jérusalem
Le grand échanson avec un corps de troupes.

3 Là, le grand échanson se tint près du canal


De la piscine supérieure, sur la route du champ.
C’est la route de Foulon. Avec son corps de troupes.

Le maître du palais, Elyaquim sortit.


Le secrétaire Shebnah et le héraut Joakh
Sortirent tous deux aussi afin de le rejoindre.

4 Le grand échanson dit : “ Parlez à Ezéchias :


Ainsi parle le grand roi, le premier roi d’Assur.
Quelle est cette confiance sur laquelle tu te poses ?
5 Et tu crois que paroles valent conseil et vaillance
Pour accomplir la guerre ? Mais sur quoi t’appuies-tu
Pour t’être révolté, révolté contre moi ?
6 Voici que tu te fies au soutien du roseau,

128
Roseau brisé ! l’Égypte ! qui pénètre et qui perce
La main de qui s’appuie ! Qui pénètre et transperce !
Tel est le Pharaon pour tous ceux qui s’y fient ”.

7 Vous me direz peut-être : “ C’est Yahvé, notre Dieu.


Nous lui donnons confiance ”. Mais n’est-ce pas celui
Dont le roi Ezéchias a supprimé les lieux,
A détruit les autels en disant à ses gens,
A ses gens de Juda et de Jérusalem :
“ C’est devant cet autel que vous vous prosternez ! ”

8 “ Eh bien, faites une gageure avec le roi d’Assur :


Tu as deux mille chevaux, mais trouve les cavaliers.
Je te les donnerai si tu peux les trouver ”.

9 “ Comment feras-tu donc pour éloigner un seul,


Un seul des serviteurs des faibles de mon maître ?
Tu te fies à l’Égypte pour posséder des chars,
Et pour des cavaliers ?

10 Mais est-ce donc sans Yahvé


Que je serais monté afin de ravager ?
C’est Yahvé qui m’a dit : “ Va contre ce pays.
Tu peux le ravager, tu peux le dévaster ”.

129
11 Elyaquim et Shebnah et Joakh dirent ensemble,
Dirent au grand échanson : “ Parle en araméen
À tous tes serviteurs. Nous pouvons le comprendre.
Mais de grâce, ne parle pas en langage judéen
À portée des oreilles du peuple sur les remparts ”.

12 Mais le grand échanson s’adressant à son tour :


“ Est-ce à toi, à ton maître que mon Seigneur m’a dit :
Échanson, je t’envoie pour dire toutes ces paroles ?
Mais n’est-ce pas plus tôt à tous ces hommes assis,
Condamnés à manger leurs excréments puants,
Et condamnés à boire leurs urines avec vous ? ”

13 Lors le grand échanson levé, se tint dressé.


Il cria fortement dans la langue judéenne :
14 “ Écoutez les paroles du grand roi, roi d’Assur :
15 Ezéchias vous abuse. Pourra-t-il vous sauver ?
Ezéchias entretient votre foi en Yahvé :
Cette ville est la nôtre. Elle ne tombera pas
Entre les mains d’Assur. 16 Mais ne l’écoutez pas !
Écoutez, Assur. Faites paix avec moi.
Rendez-vous tous à moi. Et chacun d’entre vous
Mangera de sa vigne, le fruit de son figuier,
Boira l’eau de sa source, 17 jusqu’à ce que je vienne
Et que je vous emmène vers un autre pays,
Un pays comme le vôtre, de froment et de moût,

130
De pain et de vignobles. 18 Ezéchias vous abuse
S’il ose vous répéter : “ Yahvé délivrera ”
Car les dieux des nations les ont-ils libérés,
Ceux qui étaient soumis à la puissance d’Assur ?
19 Mais où sont donc les Dieux de Hamath et d’Arpad,
Ceux de Sépharwaïm ? Ont-ils pu la sauver
Samarie de ma main ? 30 Oui, parmi tous les dieux,
Quels sont ceux qui ont pu libérer leurs pays,
Pour que Yahvé aussi se flatte de délivrer
De ma puissante main, la ville Jérusalem ?

21 Ils gardèrent le silence, ne répondirent pas mot.


L’ordre du roi était : “ Vous ne lui répondrez ”.

22 Le maître du palais et Shebnah et Joakh


S’en retournèrent auprès de leur roi Ezéchias
Leurs habits déchirés. Et ils lui rapportèrent
Les paroles prononcées par le grand échanson.

Recours au prophète Isaïe

37 1 Quand le roi Ezéchias entendit ce récit,


Il se couvrit d’un sac, déchira ses habits.
Puis il vint dans le temple, dans le lieu de Yahvé.

131
2 Il envoya Elyaquim, le scribe Shebnah
Et les anciens des prêtres, tous recouverts de sacs
Auprès du fils d’Amos, le prophète Isaïe.
3 Ceux-ci lui adressèrent : “ Ainsi parle Ezéchias :
Ce jour-ci est un jour de détresse et d’opprobre,
D’angoisse, de châtiment, d’ignoble punition.
Les enfants sont à terme, et la force manque aux femmes.
4 Que puisse Yahvé ton Dieu entendre les paroles
De ce grand échanson, que son Seigneur Assur
A envoyé pour insulter le Dieu vivant.
Que puisse Yahvé ton Dieu, lui, punir les paroles
Qu’il aura entendues ! Adresse une prière
En faveur des derniers qui subsistent encore ! ”

5 Lorsque les serviteurs, ministres d’Ezéchias,


Parvinrent près d’Isaïe, 6 celui-ci s’exprima :
“ Vous direz à Assur : Ainsi parle Yahvé.
N’aie pas peur des paroles que tu as entendues,
Celles par lesquelles des jeunes, des serviteurs d’Assur
Ont osé blasphémer, ont lancé contre moi.
7 Je vais mettre un esprit pour le suggestionner.
Il saura une nouvelle. Il s’en retournera.
Je le ferai tomber chez lui avec l’épée. ”

132
Retour du grand échanson

8 Lors le grand échanson revint trouver Assur.


Il attaquait Libnah, n’était plus à Lachis
9 Car il avait reçu, entendu cette nouvelle :
“ Le roi de Kush s’est mis en campagne contre toi ”.

Second récit de l’intervention de Sennechérib

De nouveau, envoyant vers le roi Ezéchias


Des messagers, Sennachérib les fit parler :
10 “ Oui, vous direz à Ezéchias, roi de Juda :
Que ton Dieu en qui tu mets confiance, ne t’abuse.
Jamais Sion ne sera livrée à Assur.
11 Tu sais ce que les rois d’Assur font aux pays,
Les vouant aux malheurs. Tu serais épargnée ?
12 Leurs Dieux les ont sauvés ? Les nations que nos pères
Ont détruites à Gozan, ont ruiné resserré à Harran
Réspeh, les Edénites qui sont à Tel-Basar ?
13 Où sont le roi de Hamath et le roi d’Arpad,
Et les villes de Sepharwaïm, Héna, Awwah ? ”

14 Ezéchias prit la lettre des mains des messagers,


Puis il monta au Temple. Là, il la déplia.
15 En présence de Yahvé, Ezéchias le pria.

133
16 “ Toi Yahvé Sabaot, Toi le Dieu d’Israël,
Qui sièges parmi les anges, c’est toi qui es seul Dieu
Oui, de tous les royaumes, les royaumes de la terre.
Et c’est toi qui as fait et la terre !

17 Prête l’oreille, Yahvé. Je t’en supplie, entends !


Ouvre les yeux, Yahvé. Je t’en supplie, vois donc !
Oui, entends les paroles de Sennachérib, d’Assur
Qui a dit les insultes, à toi le Dieu vivant.

18 Oui, il est vrai, Yahvé : tous les premiers d’Assur


Ont détruit les nations, ont détruit les pays.
19 Ils ont jeté aux flammes leurs dieux et leurs idoles.
(Faits par la main de l’homme, - du bois et de la pierre,)
Ils les ont donc brûlés, les ont anéantis.
20 Et maintenant, Yahvé, sauve-nous de sa main.
Je t’en supplie : que tous les royaumes de la terre
Sachent que toi seul, es Dieu. Toi, Yahvé le Seigneur ”.

134
Intervention d’Isaïe

21 Isaïe, fils d’Amos, fit dire à Ezéchias :


Ainsi parle le Seigneur qui est Dieu d’Israël
Concernant la prière que tu m’as adressée
Au sujet de Sennachérib, le roi d’Assur.
22 Entendez l’oracle que Yahvé a prononcé :

“ Elle te méprise, te raille la vierge fille de Sion !


Comme elle hoche de la tête, celle de Jérusalem !
23 Qui as-tu insulté ? Qui as-tu blasphémé ?
Contre qui parles-tu ? Où se portent tes yeux ?
Vers le Saint d’Israël ? Contre ce Saint Sacré ?
24 Tu insultes mon Dieu par tes valets infects.
Tu as osé nous dire : “ Avec mes nombreux chars,
J’ai gravi les sommes et les cimes du Liban.
J’ai coupé sa futaie, - sa haute futaie des cèdres,
Et ses plus beaux cyprès. J’ai atteint sa retraite
Et son parc forestier. 25 J’ai creusé et j’ai bu
À des eaux étrangères. J’ai desséché les Nils,
Tous les Nils de l’Égypte sous la plante de mes pieds ”.

26 Entends-tu bien cela ? J’ai préparé le tout


Depuis les jours d’antan ! Et dès les jours antiques,
J’en ai fait le dessein. Je vais réaliser !
Ce sera pour réduire en monceaux de décombres,

135
En tas de ruines croulantes des villes fortifiées.

27 Leurs habitants, la main trop courte, la main débile


Sont effrayés, épouvantés et confondus.
Ils sont comme plante des champs (comme verdure du gazon)
Comme herbe de toit, et graine rouillée avant épi.

Je sais quand tu te lèves, 28 je sais quand tu t’assieds.


Quand tu rentres, quand tu sors, moi je le sais aussi.
29 Comme tu t’es emporté, comme tu as fait colère,
Et comme ton arrogance a frappé mes oreilles.
Je mettrai un anneau encerclant ta narine,
Et mors à tes lèvres. Tu reprendras la route.
Je te reconduirai par où tu es venu.

136
Le signe à Ezéchias

30 Ceci sera le signe, te servira de signe :


Cette année-là, on mangera du grain tombé.
Dans la deuxième année, ce qui pousse de soi-même.
Mais la troisième année, semez et moissonnez.
Vous planterez des vignes et mangerez leurs fruits.

31 Le reste survivant de Juda produira,


Produira des racines, fera du fruit en haut.
32 Car de Jérusalem, il sortira un reste.
Et du mont de Sion, vivront des rescapés :
C’est le zèle de Yahvé qui agira ainsi.

137
Oracle sur Assur

33 Voilà donc ce qu’a dit Yahvé parlant d’Assur :


“ Il ne pourra jamais rentrer dans cette ville,
N’y lancer des flèches. Non, il n’opposera pas
Il ne dressera pas de bouclier contre elle.
Il n’élèvera pas de remblai entassé.
34 Par le chemin venu, il s’en retournera.
Non, il n’entrera pas. Oracle de Yahvé.
35 Moi, je protégerai la ville pour la sauver.
À cause de moi, à cause du serviteur David ”.

Châtiment de Sennachérib

36 La nuit même, l’ange de Yahvé sortit et frappé.


Dans le camp assyrien une armée de cadavres :
Cent quatre-vingt-cinq mille hommes, le matin au réveil !

37 Sennachérib leva le camp et disparut.


Le roi d’Assur partit, demeurant à Ninive.

38 Il s’était prosterné dans le lieu de Nisrok.


Ses fils Adrammélek, Sarésér le frappèrent
De l’épée, et s’enfuirent au pays d’Ararat.
Son fils Asarhaddon devint roi à sa place.

138
Maladie et guérison d’Ezéchias

38 1 En ce jour, Ezéchias subit une maladie.


Une maladie mortelle. La prophétie Isaïe
Vint vers lui et lui dit : “ Ainsi parle Yahvé :
Mets ordre à ta maison, car il te faut mourir ”.
2 Ezéchias se tourna vers le mur et pria.

3 “ Ah ! Yahvé, souviens-toi ! Oui souviens-toi, de grâce !


Que je me suis conduit avec fidélité,
En probité de cœur devant toi et pour toi.
Que j’ai fait ce qui est agréable à tes yeux ”.
Puis Ezéchias pleura en abondantes larmes.

4 La parole de Yahvé passa par Isaïe :


5 “ Va dire à Ezéchias : Ainsi parle Yahvé,
Dieu de ton père David. Oui, j’ai su ta prière.
J’ai vu tes yeux pleurer. Mais je vais te guérir ;
Tu monteras au Temple de Yahvé dans trois jours.

J’ajouterai quinze ans à tes jours à venir.


6 Je te délivrerai de la puissance d’Assur.
Je vous protégerai et toi et cette ville,
À cause de moi et de David, mon serviteur ”.

Ezéchias s’exprimant : “ Quel est le signe prouvant

139
Que je pourrai monter vers le Dieu de Yahvé ” ?

7 Ceci sera pour toi de la part de Yahvé,


La preuve que le Seigneur fera la chose prédite
Je vais faire reculer cette ombre de dix degrés
Degrés que le soleil a déjà descendus,
Sur les degrés d’Achaz. ”

Le soleil recula
De dix degrés sur les degrés qu’il avait faits.
8 Isaïe s’exprima : “ Prenez un pain de figues.
Qu’on en frictionne l’ulcère, et enfin qu’il guérisse ” !

Cantique d’Ezéchias

9 Un cantique d’Ezéchias, roi de Juda, écrit


Lors de la maladie après qu’il fut guéri :

10 “ Oui, c’est moi qui disais : il faut que je m’en aille


Au Midi de mes jours, ayant pris la moitié.
Aux portes du Shéol, ma place m’est assignée.
Là, je serai gardé pour le reste des ans.

11 Oui, c’est moi qui disais : “Je ne verrai pas Dieu


Sur la terre des vivants. Je ne verrai plus d’homme.

140
Non, je ne serai plus en compagnie des hommes.

12 Ma tente est arrachée, ma vie m’est enlevée.


Moi, comme un tisserand, j’ai enroulé ma vie.
Et Dieu a décidé qu’elle me fut assez longue.
Et Dieu a séparé l’étoffe des fils de chaîne.

Oui, du début du jour, jusqu'à la nuit épaisse,


Tu me fais dépérir, et constamment m’achèves !
13 Et je pousse des cris, et je suis dépouillé !
Oui, comme agit le lion, toi tu brises mes os.
Oui, je suis amaigri ! Oui, je suis dépouillé !
Et du début du jour jusqu'à la nuit épaisse.

14 Hirondelle, je pépie. Et colombe, je gémis.


Mes yeux se tournent vers toi : Seigneur, ils sont si faibles !
Que je suis accablé. Interviens près de moi.

15 De quoi lui parlerai-je ? Que pourrai-je donc lui dire ?


C’est lui qui a agi. Je te glorifierai
Toutes mes années durant à propos de mon mal.

16 Mais mon esprit vivra. Seigneur, mon cœur vivra.


Et tu me guériras, tu me rendras la vie.
17 Mon mal se changera en splendide santé.

141
Tu as tenu mon âme à l’écart de la fosse,
En jetant loin de toi tous mes nombreux péchés.

18 Le Shéol ne te loue, ne te glorifie pas !


Et la mort ne t’acclame, ne te célèbre pas !
Ceux qui descendent au gouffre, ne te croient plus fidèle !

19 Le vivant lui te loue, comme moi aujourd’hui


Le père donne à ses fils toute ta fidélité.

20 Yahvé, viens me sauver. Jouons des mélodies,


Tous les jours de la vie auprès de ta Maison ”.

142
Ambassade babylonienne

39 1 En ces temps, en ces jours, Mérodach-Buladan,


Le fils de Baladan, le roi de Babylone,
Envoya des messages, un don à Ezéchias,
Car il avait appris qu’Ezéchias fut souffrant,
Qu’il s’était rétabli en retrouvant ses forces.

2 Ezéchias s’en réjouit, fit voir aux envoyés


Tous ses dépôts : l’argent, l’or, les baumes, l’huile d’arômes,
Son arsenal, et ses trésors qui s’y trouvaient.

Il n’y eut rien qu’il ne montrât dans son palais.


Il n’y eut rien qu’il ne fît voir dans son empire.

3 Le prophète Isaïe vint trouver Ezéchias :


“ Que t’ont dit ces hommes-là ? Et d’où sont-ils venus ” ?

Ezéchias répondit : “ Ils sont venus vers moi,


D’un pays éloigné. Ils viennent de Babylone ”.

4 Isaïe de reprendre : “ Qu’ont-ils vu du Palais ? ”

Ezéchias : “ Ils ont vu tout ce qui y était.


Car il n’est rien dans mes trésors qu’ils n’aient pas vu ”.

143
5 Isaïe de nouveau : “ Écoute donc la parole
De Yahvé des Armées : 6 Voici que des jours viennent
Où l’on emportera ce qui est amassé.
Tout ce qui est dans ta Maison, ce que tes pères
Ont entassé jusqu'à ce jour, est pour Babel.
Rien ne sera laissé, dit Yahvé des Armées.

7 Parmi les fils issus que tu as engendrés,


Venus de tes entrailles, on en prendra certains
Pour devenir eunuques dans les lieux de Babel ”.

8 Ezéchias s’exprima : “ Elles sont bonnes, les paroles


Que tu m’as annoncées ”, car Ezéchias pensait :
“ Il y aura la paix toute ma vie durant ”.

144
II - LIVRE DE LA CONSOLATION D’ISRAËL

145
Vocation du prophète

40 1 Consolez, consolez mon peuple dit Yahvé.


2 Parlez au cœur de Jérusalem, cirez-lui :
Son service est fini, et sa faute est payée.
Par la main de Yahvé, elle a reçu en double
La punition des crimes, et celle de ses péchés.

3 Frayez dans le désert la route de Yahvé.


Tracez droit dans la steppe la chaussée pour le Dieu.
4 Et les vallées, comblées ! Les collines, abaissées !
Et les montagnes, rasées ! Et les saillants, unis !
Le précipice - une plaine ; l’escarpement - un champ !

5 Oui, la gloire de Yahvé - elle se révélera -


Toute chair la verra - ainsi parle sa bouche.

6 La voix ordonne et crie : “ Prêche ! ” Je lui répondis :


“ Que prêcher ? ” La voix dit : “ Toute chair est de l’herbe,
Et toute sa pitié est comme la fleur des champs :
7 L’herbe sèche et la fleur se flétrissent quand le souffle,
Quand le souffle de Yahvé passe ou s’abat sur elles.
(Oui, l’herbe c’est le peuple). 8 Oui, la fleur se flétrit.
L’herbe sèche, mais la parole de Yahvé demeure ”.

146
Annonce de la théophanie

9 Monte sur la montagne, Messagère de Sion.


Élève ta voix, Messagère de Jérusalem.
Élève la voix sans crainte. Dis aux villes de Juda :
“ Voici le Dieu. Voici Adonaï Yahvé.
10 Oui, voici le Seigneur qui vient avec sa force.
Et son bras lui assure sa souveraineté.
Le prix de la victoire, - le peuple libéré,
Devant lui, l’accompagne. Avec lui, son salaire
Ses trophées le précèdent. Devant la récompense.

Retour des exilés sous la conduite de Dieu.


11 Oui, tel un bon berger, que paisse son troupeau.
De son bras, il rassemble. Il recueille les agneaux.
Les mets sur sa poitrine. Il mène les brebis mères ”.

147
La grandeur divine

12 Qui a pu mesurer dans le creux de sa main


Les quantités des mers ? Qui a pu mesurer
Les dimensions des cieux ? Qui a pu faire tenir
Dans un tiers de mesure la poussière de la terre ?
Qui a pesé les monts, et mis dans la balance
Les collines et les vaux ? Capacité de l’homme !

13 Qui a donc averti l’esprit Saint du Seigneur ?


Quel est le conseiller qui aurait pu l’instruire
14 Pour juger, pour apprendre les chemins de justice ?

Quel est le conseiller qui lui donna la science,


Et qui lui fit connaître la pure intelligence ?

15 Et les nations ? Elles sont des gouttes au bord d’un seau !


On les prendrait pour la poussière de la balance !
Les îles ? Elles sont des résidus de poudre fine !

Aucune ressource terrestre ne pourrait lui suffire,


À ce Dieu de l’immense pour honorer son culte !
16 Les cèdres du Liban et les bêtes à brûler
Ne seraient suffisants pour rendre un holocauste !
17 Et voici les nations ! Elles sont rien devant Lui.
Elles sont considérées comme du néant, du vide.

148
18 D’après qui pourriez-vous imaginer ce Dieu ?
Quelle image, quelle idée pourriez-vous en offrir ?

19 Un artisan fondeur a coulé la statue.


Un orfèvre la recouvre avec or et argent.
20 Et un sculpteur habile cherche du bois de mûrier,
Bois qui ne pourrit pas. Un dernier pour le socle,
Pour ériger l’idole. Qu’elle ne vacille pas !

21 Ne le savez-vous pas ? N’avez-vous entendu ?


Ne l’a-t-on exposé dès le commencement ?
N’avez-vous pas compris les assises de la terre ?

22 Et il siège au-dessus du cercle de la terre.


Les habitants ressemblent, sont comme des sauterelles.
Il a tendu les cieux comme un voile ou une toile.
Il les a déployés comme une tente pour régner.

23 Et princes et souverains sont tous réduits à rien.


Et les juges de la terre sont pareils au néant :
24 À peine sont-ils plantés, à peine sont-ils semés,
À peine leur tige a-t-elle pris racine en la terre,
Qu’il souffle sur eux. Ils sèchent. La tempête les emporte.
Et dans le tourbillon, ils voltigent comme la paille.

149
25 “ D’après qui pourriez-vous oser m’imaginer
Pour que j’en sois l’égal ? ” Dit le Saint purifié.
26 Levez les yeux là-haut : qui a crée ces astres ?
Sinon moi qui déploie en ordre leur armée.
Et tous je les convoque ; je décide, je dirige.
Énergie de ma force, ô puissance de moi-même !
Moi, cette immensité ! Et pas une ne me manque !

150
La providence toute puissante

27 Pourquoi dis-tu, Jacob. Répètes-tu, Israël :


“ Mon destin est caché, mon droit inaperçu ! ”
28 Ne l’as-tu pas appris, et ne le sais-tu pas ?

Yahvé est éternel. Il est inépuisable.


C’est lui qui a crée les confins de la terre.
Il ne se lasse point. 29 Il rend la force au faible.
Personne ne peut sonder toute son intelligence.

30 Les jeunes gens se fatiguent. Ils chancellent bel et bien.


31 Ceux qui espèrent en Dieu, renouvellent leur vigueur.
Leur viennent des ailes : vitesse et prestance.
Ils courent et ne sont las. Non jamais de fatigue.

La vocation de Cyrus

41 1 Îles, silence devant moi. Que toutes les peuplades


Se régénèrent en force ! Qu’elles s’avancent et qu’elles parlent !
Comparaisons ensemble pour un grand jugement.

2 Qui donc a suscité de l’Orient le roi Perse,


Celui que la justice appelle sur ses pas ?
Qui lui abaisse les rois, lui livre les nations ?

151
Son épée pulvérise, et réduit en poussière.
Et son arc les disperse en paille qui s’envole !

3 Il les poursuit, les chasse. Et il s’avance paisible !


Ses pieds n’effleurent pas les routes : il semble glisser !

4 “ Qui a œuvré ? Quel est l’auteur de cette geste ?


C’est celui qui appelle par son verbe créateur
Toutes les générations depuis les origines,
Oui, moi Yahvé qui suis le Premier, l’Éternel.
Moi, Yahvé je serai avec tous les Derniers ”.

5 Les îles voient et prennent peur. Elles les voient et elles craignent.
Ils approchent, ils sont là ; les extrêmes. Les terres tremblent.

6 Chacun aide son compagnon, dit à l’autre ; “ Courage ! ”


L’artisan pousse l’orfèvre, et le marteau l’enclume.
Il dit de la jointure : “ Elle est bonne ! ” Il la fixe,
L’idole avec des clous pour qu’elle ne bouge pas.

152
Dieu est avec Israël

8 Quant à toi, Israël, tu es mon serviteur !


Jacob, je t’ai choisi ! Race d’Abraham, l’Ami !

9 Je t’ai saisi jusqu’aux confins de cette terre.


Et je t’ai appelé jusqu’aux extrémités.
Tu es mon serviteur. Je t’ai élu, choisi.
Tu n’es pas rejeté. À toi, je te l’ai dit.

10 Ne sois point dans la crainte, car je suis avec toi ;


Ne sois pas dans l’angoisse, je suis ton Dieu Yahvé ;

11 Oui, je t’ai affermi. Je te rends vigoureux.


Et je t’ai soutenu de ma droite victoire.

Oui, ces Babyloniens plus que des oppresseurs,


Sont déjà adversaires, déjà des combattants !
Mais ils seront honteux. Oui, ils seront confus
Tous ceux qui s’enflammaient. Ils seront confondus !
Voilà qu’ils périront, seront anéantis
Ceux-là qui te cherchaient des querelles, des batailles !

153
12 Et tu les chercheras, tu ne les verras pas :
Tes adversaires ? Anéantis, réduits à rien.
Du rien et du néant, ceux qui faisaient la guerre.

13 Car moi, Yahvé, ton Dieu je saisis ta main droite.


Je te dis : “ Ne crains pas. Je viens à ton secours ”.

14 Ne crains pas, ver de Jacob ! Toi, larve d’Israël !


Je viens à ton secours, - Oracle de Yahvé !
Celui qui te rachète - c’est le Saint d’Israël !
Il est le rédempteur : c’est le vengeur du sang.
Le proche parent chargé de défendre la veuve.
Le prisonnier pour dettes, c’est lui qui le rachète.
Et c’est lui qui libère l’opprimé et l’esclave.

15 Tu es mon instrument, Israël, une herse,


Un traîneau de battage, garni de tranchants doubles :
Écrasant les montagnes, réduisant les collines,
Tu les rendras pareils aux chaumes dispersés,
À la balle des moissons, les ennemis vaincus.
16 Quand tu les vanneras, le vent les dispersant
Un tourbillon de paille saura les emporter.
Toi, tu exulteras à cause de Yahvé.
Tu te glorifieras de ce Saint d’Israël.

154
Nouveaux prodiges du nouvel Exode

17 Les miséreux, les pauvres cherchent de l’eau, et rien !


Leur langue est desséchée par la terrible soif.
Moi, Dieu d’Israël, je les exaucerai.
Comment les délaisser et les abandonner ?

18 Dans les endroits arides, s’écouleront des fleuves.


Au milieu des vallons, des sources jailliront.
Et je transformerai le désert en étang,
Et la terre en fontaines, les lieux secs en points d’eau.

19 Oui, j’y ferai pousser le cèdre et l’acacia,


Le myrte et l’olivier. Je planterai encore
Du cyprès et de l’orme et du genévrier,
20 Pour qu’ils voient et qu’ils sachent que la main de Yahvé,
Qu’ils observent et comprennent que le Saint d’Israël,
A fait toutes ces choses, les a toutes créées.

155
Yahvé est le seul Dieu

Nous voici au procès. Approchez donc les dieux !


Vous allez comparaître. Nous pourrons apprécier.

21 Présentez la défense. Donnez la plaidoirie.


22 Avancez plus encore : vous pourrez annoncer
Ou mieux nous révéler ce qui arrivera.

Vos premières prophéties, les avez-vous prédites ?


Rappelez-nous au juste, afin que nous sachions.
Annoncez-les : nous fixerons notre attention.

23 Ou faites-nous entendre les prédictions futures.


Vous pourrez nous fournir avec ces preuves divines
Que vous êtes des Dieux pour toujours immortels !

Faites au moins quelque chose, - ou en bien - ou en mal,


Agissez quelque peu : nous serons dans la crainte.

24 Voici : vous n’êtes rien. Vos œuvres sont néant.


C’est commettre l’horreur que de vous adopter.

156
Yahvé a prédit la victoire de Cyrus

25 Oui, je l’ai suscité du Nord pour qu’il s’en vienne.


Et du Soleil Levant, j’ai invoqué son nom.
Il a piétiné les satrapes comme de l’argile
Ainsi que le potier, lui pétrit de la glaise.
27 Mais qui l’a révélé pour que nous le sachions,
Et pour que nous disions depuis longtemps “ c’est vrai ” ?

Personne n’a révélé. Personne n’a proclamé.


Nul n’entend vos paroles. Non, nul n’a entendu.

27 J’avais dit à Sion : “ Les voici. Les voici. ”


Et j’avais envoyé un messager de paix.
28 J’ai regardé : personne pour donner un avis,
Personne à questionner pour donner la réponse !

29 Ensemble, ils ne sont rien. Du néant que leurs œuvres !


C’est du vide, c’est du vent, leurs statues de métal !

157
Premier chant du Serviteur Yahvé
Première partie

42 1 Voici mon serviteur, celui que je soutiens.


Oui, c’est lui mon élu que préfère mon âme.
Mon esprit est sur lui. Oui, il fera connaître,
Et il apportera aux peuples un jugement.

2 Non, il ne criera pas. Sa parole est posée.


Il ne fait pas entendre le verdict dans les rues.

3 Il ne brisera pas le roseau impuissant.


(Il n’est point la sentence qui condamne le peuple).
Non, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit.
(Cet Israël brisé et éteint pas l’exil).
Oui, il fera connaître selon la vérité
Le jugement. 4 Il ne ploiera, ne faiblira,
Jusqu'à ce que le droit soit établi sur terre.
Les îles attendent l’enseignement et l’instruction.

158
Seconde partie

5 Ainsi parle Yahvé qui a crée les cieux,


Qui les a déployés, qui a tassé la terre,
Qui l’a solidifiée avec ses végétaux,
Qui a donné l’haleine au peuple qui l’habite,
Le souffle de la vie aux êtres qui s’y meuvent.

6 Moi, Yahvé, je t’ai appelé dans la justice ;


Je t’ai formé la main, et je t’ai destiné
Comme alliance du peuple et lumière des nations.

7 Pour ouvrir, éblouir les yeux de ces aveugles !


Et pour les libérer de prison ces captifs !
Pour les sortir de l’ombre, les hommes des ténèbres !

8 Moi, mon nom est Yahvé, je ne céderai pas


Mon honneur aux idoles, ou ma gloire à un autre.

9 Les premières prophéties, les voilà arrivées.


J’en prédis de nouvelles ! Mais avant qu’elles ne germent
Je vous les donnerai, vous les ferai connaître.

159
Hymne de victoire

10 Chantez donc à Yahvé un cantique nouveau !


Que s’en vienne sa louange des confins de la terre !
Que la mer le célèbre et que ses flots l’honorent !
Et vous qui naviguez ! vous, les îles ! vous, îliens !
De même ce qui l’emplit, tout ce qui la contient !

11 Chantez donc à Yahvé un cantique nouveau !


Que s’élèvent les louanges du désert et des villes !
Et des camps, des domaines où habite Quédar !
Et que ceux de la Roche poussent des acclamations !
Que grandissent des clameurs du sommet des montagnes !
12 Qu’elles rendent gloire à Yahvé ! Qu’elles annoncent sa louange !

13 Yahvé sort comme un brave. Il s’avance le héros !


Et comme un homme de guerre, il appelle son ardeur.
Là, il arrache le cri. Sa puissance vocifère !
Il se comporte en fort contre ses ennemis.

14 “ J’ai gardé le silence. Je me suis contenu.


Et toujours me taisant ! Toujours la bouche close !

Mais déjà je gémis comme celle qui enfante.


Je suffoque et j’étouffe. La violence monte en moi.

160
15 Oui, je vais dessécher les monts et les collines.
Oui, je vais ravager - en flétrir leur verdure.
Je réduirai les fleuves. J’en ferai des îlots.
Oui, je dessécherai les marais les étangs.

16 Mais je ferai marcher les aveugles sur des routes


Qu’ils ne connaissent pas. (Habitants d’Israël !)
Je les amènerai sur des sentiers nouveaux
Qu’ils ne connaissent pas. (Habitants d’Israël !)

Je changerai pour eux les ténèbres en lumière,


Et les terres rocailleuses en des chemins unis :
Oui, telles seront les choses que j’exécuterai. ”

Ceux qui se sont confiés en ces images fondues,


Seront couverts de honte. 17 Et ils s’écarteront,
Tous ces adorateurs de statues de métal,
Ceux qui les glorifiaient : “ Oui, vous êtes nos Dieux ”.

161
L’aveuglement du peuple

18 Vous les sourds, entendez ! Vous les aveugles, voyez !


Qui est aveugle, ici ? Mais c’est mon serviteur.
Et qui est sourd ici ? Mais c’est mon messager.

19 Qui est aveugle et sourd ? Mais c’est mon envoyé.


Mais c’est le serviteur qui est restitué.

20 Toi, tu as beaucoup vu. Tu n’y as pas pris garde.


Tes oreilles sont ouvertes, pourtant tu n’entends pas.

21 À cause de sa Justice, Yahvé veut exalter.


Il veut magnifier, rendre sa Loi Glorieuse.
22 C’est un peuple pillé, un peuple dépouillé :
Ils sont tous pris au piège dans de sombres cavernes.
Ils sont tous enfermés dans des prisons obscures.

Ils subissent le pillage, personne ne les délivre.


On les dépouille de tout, et personne pour dire : “ Rends ! ”

23 Qui d’entre vous écoute ? Qui prêtera l’oreille ?


Qui fera attention à l’annonce du futur ?

24 Qui a livré Jacob à la dépravation,


Israël aux pillards, à ces Babyloniens ?

162
Mais nous avions péché, agi contre Yahvé.
Nous n’avions pas voulu marcher, suivre sa Loi.

25 Donc il a déversé la rage de sa colère,


La violence de la guerre, l’ardeur de sa fureur :
Cette colère, de flammes, enveloppa le peuple
Sans qu’il la reconnût, sans qu’il la prît à cœur.
Et elle le consuma sans qu’il fît attention.

Libération d’Israël

43 1 Maintenant, ainsi parle Yahvé, ô Jacob


Celui qui t’a crée, et formé Israël.

“ Ne crains pas, Serviteur, car je t’ai racheté.


Et comme tu es à moi, je t’appelle par ton nom.
2 Si tu passes par les eaux, je serai avec toi.
Et les fleuves ne pourront jamais te submerger.
Si tu traverses le feu, il ne te brûlera.
Si sa flamme est active, elle ne pourra agir.
3 Je suis Yahvé, ton Dieu. Moi, le Saint d’Israël.

Moi ton sauveur, pour ta rançon, je donne l’Égypte,


Coush, Beba à ta place. 4 Tu as de la valeur
À mes yeux. Oui, je t’aime. Donc, j’échange des humains

163
Et des peuples à la place, en rançon de ta vie.
5 Surtout n’aie point de crainte, car je suis avec toi.
Oui je ferai revenir ta race de l’orient.
Exilée d’occident, je te rassemblerai
6 Au Nord et au Midi, je dirai : ‘ ”Rendez-les !
Qu’ils reviennent et mes fils et mes filles de là-bas !
7 Tous ceux qui portent mon nom, tous ceux que j’ai créés,
Que j’ai faits pour ma gloire, tous ceux qui sont mon œuvre ”.

Yahvé est seul Dieu

8 Fais avancer le peuple qui a des yeux d’aveugle.


Fais appeler les hommes qui entendent comme des sourds.
9 Que les nations s’assemblent. Que se joignent les peuples.

Qui a prédit ces choses, qui nous a fait entendre


Le peuple des prophéties, l’annonce de ces futurs ?

Qu’ils produisent les témoins pour être justifiés !


Du moins qu’on les entende pour pouvoir dire : “ C’est vrai ! ”

10 Oui, vous êtes mes témoins - Oracle de Yahvé.


Vous êtes mes serviteurs que j’ai choisis, élus
Afin que vous sachiez, que vous croyiez en moi
Et que vous compreniez que c’est moi et moi seul.

164
Avant moi aucun Dieu ne put être formé.
Après moi aucun Dieu ne pourra exister.
11 Moi, moi, je suis Yahvé et pas d’autre sauveur.

12 C’est moi qui ai sauvé, proclamé, révélé.


Pas d’étranger chez vous ! Pas de Dieu étranger !
Vous êtes mes témoins. Oracle de Yahvé.

Je suis le Seigneur. 13 Par l’éternité, je suis.


Non, personne ne délivre. C’est moi seul qui agis.

165
Babylone sera détruite

14 Ainsi a dit Yahvé, celui qui vous rachète.


Lui, le Saint d’Israël et lui, le rédempteur :

À cause de vous, à Babylone, j’ai envoyé


Toute une expédition ; et je ferai tomber
Les verrous des prisons ; quant à ces Chaldéens
Eux, ils éclateront endeuillés de clameurs.

15 Je suis Yahvé le Saint, créateur d’Israël.


Celui qui a crée. Oui, je suis votre Roi.

Les prodiges du nouvel exode

16 Ainsi parle Yahvé qui ouvrit une route,


Un sentier au milieu des eaux, des flots violents ;
17 Lui qui mit en campagne des chars et des chevaux,
Une armée et des forces militaires et puissantes,
- Et ils se sont couchés, ne se sont plus dressés.
- Et ils se sont éteints, ils se sont consumés.

18 Ne vous souvenez plus des choses d’autrefois.


Ne réfléchissez plus aux prodiges de l’Exode.
À travers le désert, je réalise la route.

166
19 Cette chose est nouvelle. Déjà elle se produit :
Ne la voyez-vous pas ? Oui des fleuves dans la steppe !
Pour abreuver mon peuple ! Mon peuple ! Ô mon élu !

Irriguer le désert, c’est faire des oasis.


20 Là, les bêtes sauvages sauront me rendre gloire :
Oui, des fleuves dans la steppe ! Pour abreuver mon peuple !

21 Celui que j’ai formé redira mes louanges !

167
L’ingratitude d’Israël

22 Jacob, ce n’est pas toi qui m’auras invoqué.


Israël, c’est bien toi qui t’es lassé de moi.

23 Tu ne m’as pas porté tes agneaux, tes brebis.


Tu ne m’as pas honoré par des sacrifices.
Je ne t’ai pas asservi à des oblations.
Je ne t’ai pas lassé par un tribut d’encens.

24 Du roseau odorant, m’en as-tu acheté ?


Et de la graisse épaisse, m’en as-tu abreuvé ?

Toi, tu m’as asservi. Toi, tu m’as fait peiner


Par de nombreux péchés. Tu m’as soumis, astreint
À une servitude, par tes fautes et méfaits.

25 Et c’est moi qui efface pour l’amour de moi-même !

26 Aide donc ma mémoire. Oui, allons au procès.


Et fais toi-même le compte afin que tu l’emportes.

27 Ton premier père Jacob a péché contre moi.


Et tes porte-parole m’ont été infidèles.
28 J’ai traité en impies les chefs du sanctuaire.
Il m’a fallu livrer. Oui, j’ai dû donc livrer

168
Jacob à l’anathème, Israël aux outrages.

169
Bénédiction d’Israël

44 1 Mais maintenant écoute, Jacob mon serviteur ;


Israël, mon élu ; 2 Moi, Yahvé qui t’ai fait
Qui t’ai formé dès le sein maternel, qui t’aide :

“ Et sois sans crainte, Jacob ; Yeshouroum, mon élu ;


3 Je répandrai de l’eau sur le sol assoiffé,
Et des flots ruisselants sur la terre desséchée.
Oui, moi je répandrai mon esprit sur ta race,
Et ma bénédiction sur ta postérité.

4 Ils croîtront au milieu de l’herbe entourée d’eau,


Et ce seront des saules au fond des courants d’eau.

5 Et celui-ci dira : “ Moi, je suis à Yahvé ! ”


Un autre s’appellera par le nom de Jacob.
Et tel autre écrira sur sa main “ A Yahvé ”.
Il sera surnommé par le nom : Israël ”.

170
Monothéisme absolu

6 Ainsi à dit Yahvé, le seul roi d’Israël,


Celui qui le rachète, le Seigneur des Armées :

“ Moi, je suis le premier. Moi, je suis le dernier.


Hormis, excepté moi, il n’y a pas de dieux.

7 Qui est semblable à moi ? Qu’il se lève et qu’il parle !


Qu’il annonce, le révèle, me l’expose, le proclame !

Depuis que j’ai fondé le peuple du passé,


De mon temps perpétuel, qu’il sache augmenter
Toutes choses à venir, tous les événements.

8 N’ayez aucune crainte, n’ayez aucune peur !


Ne vous l’ai-je pas donné, annoncé dès longtemps ?
Oui, vous êtes mes témoins : quel est cet autre Dieu ?
Autre Rocher ? Autre que Moi ? Il n’est que MOI ”.

171
Satire contre l’idolâtrie

9 Ils façonnent des statues. Ils sont sculpteurs d’idoles.


Ils s’y essayent en vain : leurs œuvres sont inutiles.
Quant à leurs serviteurs, ils ne comprennent rien.
C’est pourquoi ces témoins seront couverts de honte.

10 Mais quel est l’artisan qui sculpte une statue,


Qui a coulé un Dieu sans en chercher profit ?

11 Voici que ses fidèles seront couverts de honte !


Quant à ses artisans, ils sont issus de l’homme !
Qu’ils s’assemblent et paraissent tremblants et dans la honte !

12 Le forgeron travaille, il fabrique une hache.


Sur des braises, il façonne l’œuvre avec le marteau.
À la force de son bras, il s’y acharne encore.
Il est même affamé. Il est exténué.
Et il ne boit pas d’eau : il en est épuisé.

13 Lui, le sculpteur sur bois prend mesures au cordeau.


Il dessine à la craie, et travaille au ciseau.
Il s’emploie au compas, suit le modèle d’un homme.
Et il fait son idole conforme aux proportions,
Conforme aux traits de l’homme pour habiter le Temple.

172
14 Il s’est coupé du cèdre, du cyprès ou du chêne.
Il les avait choisis dans la forêt épaisse.
Ou, encore il avait fait planter un laurier
Que la pluie avec le temps avait fait pousser ! ...

15 C’est pour l’homme d’un bon bois. Il en prend et se chauffe.


On en allume aussi, et l’on fait cuire son pain.
Mais lui, en fait un Dieu ! Et là, il se prosterne !
Il en fait une idole ! Il s’incline ! Il vénère !

16 Il en brûle la moitié ! Il rôtit de la viande !


Puis il mange le rôti, se rassasie le ventre.
Il se réchauffe aussi : “ Ah ! Je regarde la flamme ”.

17 Et avec ce qu’il reste, il fait son Dieu : “ L’idole !


Il s’incline, se prosterne, ne lui adresse une prière.
Il dit : “ Délivre-moi ! Sauve-moi, toi mon Dieu ! ”

18 Ils ne sauront jamais, ils ne comprendront pas,


Car leurs yeux obstrués sont privés de vision,
Et leur cœur est privé fermé à toute raison.

19 Ils n’ont pas de pensées, n’ont pas de connaissances,


N’ont pas d’intelligence pour du moins raisonner.
“ J’en ai donné au feu. Et j’ai fait cuire du pain.
J’ai rôti de la viande, une viande que j’ai mangée.

173
Je tirerais du reste une abomination !
Oui, je m’inclinerais devant un bout de bois ! ”

20 Il s’attache à la cendre. Son cœur est abusé,


Et le fait dévier. Pourrait-il se sauver ?
Il ne dira jamais : “ Ce que j’ai eu en main
Mais n’était-ce pas un leurre, une vulgaire duperie ? ”

174
Oracle

21 Souviens-toi de cela, mon serviteur Jacob.


Souviens-toi de ces choses, mon peuple d’Israël.
Je t’ai formé. Tu es pour moi un serviteur.
Quant à toi, Israël, tu ne m’oublieras pas !
22 J’ai dissipé comme un nuage tes transgressions.
Ont disparu comme une nuée de tous tes péchés.
Oui, toi reviens à moi ! car je t’ai racheté.

Chant de Joie

23 Vous, cieux criez de joie ! car Yahvé a agi.


Et vous les profondeurs de la terre, triomphez !
Vous montagnes, éclatez ! Criez, criez de joie !
Et toi, forêt avec tous ces arbres qui s’y trouvent !
Yahvé a racheté son serviteur Jacob,
Et il exprime sa gloire en pays d’Israël !

La force de Yahvé

24 Ainsi a dit Yahvé, celui qui te rachète ;


Celui qui t’a formé dès le sein maternel.
Moi Yahvé, j’ai tout fait. J’ai étendu les cieux.

175
J’ai affermi la terre. Et qui m’y a aidé ?

25 Je rends inefficaces les signes des magiciens.


Je rends fous les divins, et je repousse les sages.
Et je réduis leur science à de la pure démence ;
26 Mais de mon serviteur, je confirme la parole.
Et de mes envoyés, moi j’assume leurs projets.

Moi de Jérusalem : “ Elle sera habitée. ”


Moi des villes de Juda : “ Elles seront rebâties. ”
Ses ruines et ses décombres, je les révélerai !

27 Et Moi à l’Océan : “ Sois sec ! Plus aucun fleuve ! ”


Toujours Moi à Cyrus : “ Mon berger ! Accomplis ! ”
Il fera aboutir toute ma volonté :
Avec Jérusalem : “ Que tu sois reconstruite ! ”
Avec le Lieu Sacré ! “ Que tu sois rétabli ! ”

Oracle en faveur de Cyrus

45 1 Ainsi a dit Yahvé à son Oint, à Cyrus,


Qu’il a choisi, qu’il a saisi par la main droite,
Pour soumettre et abattre devant lui les nations,
Pour défaire la ceinture qui tient les reins des rois,
Pour forcer devant lui les deux battants de bronze

176
De sorte que les portes ne restent pas fermées.

2 “ Moi, j’irai devant toi. J’aplanirai les pentes,


Et je fracasserai les deux battants de bronze,
Oui, moi je briserai les verrous et les barres,
3 Et je te livrerai les trésors des ténèbres,
Et je te donnerai ses dépôts, ses richesses,
Pour que tu saches enfin que je suis le Seigneur,
Oui, le Dieu d’Israël qui t’appelle par son nom.

4 C’est à cause de Jacob, c’est à cause d’Israël,


C’est à cause de mon serviteur, de mon élu,
Que je t’ai appelé, appelé par ton nom
Et je t’ai ennobli sans que tu me connaisses.

5 Je suis Yahvé, unique ; hormis moi, pas de dieux.


Sans que tu me connaisses, je t’ai ceint de l’armure.
6 Tous, au soleil levant et tous, à l’occident
Auront la certitude que je suis le Seigneur ;
Que je suis seul Yahvé, qu’il n’y en a point d’autre.

177
Oracle de salut

7 Je façonne la lumière, et je crée les ténèbres.


Je réalise la paix, je provoque le malheur.
C’est toujours moi Yahvé qui accomplis cela.

8 Distillez de là-haut ! Répandez la victoire,


Ô cieux, de la justice ! Qu’elle ruisselle des nuages !
Ou comme de la rosée, que les nuées la coulent !

Et que la terre s’entrouvre ! Que le salut fleurisse !


Qu’elle fasse aussi germer la juste délivrance !
Oui, je vais te créer : toi mon prince messianique,
Tu es mon germe issu de la souche davidienne !

Souverain pouvoir de Yahvé

9 Oui, malheur à quiconque accuse qui l’a formé !


Le vase parmi les vases, la jarre parmi les jarres !

L’argile dit-elle à qui la travaille : “ Que fais-tu ?


Ton œuvre est sans valeur ! Serais-tu un manchot ? ”

10 Oui, malheur à celui qui accuse ses parents :


“ Mais qu’as-tu engendré ? De quoi accouches-tu ? ”

178
11 Ainsi a dit Yahvé qui façonne Israël :
“ Est-ce à vous de m’interroger sur mes enfants ?
De me donner des ordres sur l’acte de mes mains ?

12 Moi, j’ai créé la terre. Sur elle, j’ai posé l’homme.


C’est moi qui de mes mains ai déployé les cieux,
Et qui donne des ordres à toute leur armée.

13 J’ai suscité Cyrus pour la juste victoire.


J’aplanirai ses voies ”, dit Yahvé des Armées.
“ Et il reconstruira : et il rapatriera !
Ma ville ! Mes déportés ! sans rançon, sans paiement ! ”

Les païens se rallieront à Yahvé

14 Ainsi a dit Yahvé : “ Les fellahs de l’Égypte,


Les commerçants de Coush, les produits du travail,
Et les gens de Seba, ces hommes de haute taille,
Défileront chez toi, et ils t’appartiendront ;
Ils iront derrière toi, enchaînés entravés.
Ils se prosterneront, et ils prieront vers toi :
15 “ C’est seulement chez toi qu’est Dieu. Pas d’autre Dieu.
Assurément c’est toi, toi le Dieu qui se cache.
Tu es Dieu d’Israël, et tu es le Sauveur ”.

179
16 Tous ceux qui s’enflammaient seront confus, honteux.
Ils iront humiliés, les artisans d’idoles.
17 À jamais Israël par Dieu sera sauvé.
Vous ne serez jamais confus ou humiliés,
Pour des siècles et des siècles. Oui, à perpétuité !

Évidence de l’œuvre de Yahvé

18 Ainsi a dit Yahvé le créateur du ciel,


Qui a formé la terre, l’a faite et l’a fixée.
Elle n’est pas chaotique, mais elle est habitable :

“ Je suis Dieu, sans égal. Il n’en existe point d’autre.


19 Ai-je parlé en secret dans un lieu ténébreux ?
Non, je n’ai jamais dit à la race de Jacob :
Cherchez-moi vainement, dans le premier chaos.
Ce que je dis est juste. Moi Yahvé, je dis vrai.
Je m’exprime en paroles. J’annonce des choses droites ”.

180
Yahvé est le Dieu universel

20 Rassemblez-vous ! Venez ! Approchez-vous, vous tous !


Survivants des nations de la conquête perse !

Ce sont des ignorants ceux qui portent le bois.


Ils transportent leurs idoles, leur adressent la prière !
Ils implorent des statues incapables de sauver !

21 Exposez, produisez vos raisons et vos preuves !


Tenez conseil ensemble, et même qu’on délibère :
“ Qui avait annoncé cela dans le passé ?
Et qui l’a fait entendre, si ce n’est moi Yahvé ?
Moi Yahvé je suis seul à prévoir l’avenir.
Il n’est pas d’autre dieu. Nul en dehors de moi.
Moi, Dieu juste et sauveur. Non personne hormis moi.

22 Oui, tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés !


Vous de tous les confins car je suis sans égal !

23 Oui, j’en jure sur moi-même : ce qui sort de ma bouche


Est la pure vérité - parole irrévocable ! -
“ Tout genou fléchira. 24 Toute langue jurera :
Par Yahvé seulement la victoire et la force ! ”
Vers lui viendront confus et recouverts de honte
Tous ceux qui s’enflammaient. 25 La victoire et la gloire

181
Par la grâce de Yahvé, pour la race d’Israël ! ”

182
Chute de Bel

46 1 Bel ploie ! Nébo s’effondre ! Car l’on charge leurs idoles


Sur des vils animaux et sur des bêtes de somme,
Portées comme des fardeaux, sur des bêtes épuisées !
2 Et ils se sont courbés. Ils ont ployé ensemble,
Incapables de sauver les bestiaux qui les portent,
Et s’en allant eux-mêmes vers la captivité.

3 “ Entendez, écoutez, vous maison de Jacob.


Aussi, tous ceux qui restent du peuple d’Israël.
Vous qui êtes transportés, dès l’heure de la naissance,
Dont je me suis chargé dès le sein maternel.

4 Jusqu'à votre vieillesse, je resterai le même.


Jusqu'à vos cheveux blancs, je vous soutiendrai tous.
C’est moi qui porterai, c’est moi qui agirai.
Oui, je vous sauverai. Je vous délivrerai.”.

183
Yahvé est incomparable

5 À qui pourriez-vous donc oser me comparer ?


À qui m’assimiler et me rendre l’égal ?
À qui me feriez-vous semblable et comparable ?

6 Ceux qui prélèvent de l’or, le sortent hors de leur bourse ;


Ceux qui pèsent de l’argent, le posent sur la balance ;
Ils embauchent un orfèvre pour qu’il fabrique un dieu.

Ils l’adorent, se prosternent. Ils le chargent sur l’épaule.


7 Ils le portent, le déposent. Là, il se tient debout.
Il ne bouge pas de place. On peut crier vers lui,
On a beau l’invoquer, il ne répondra pas.
Priez dans la détresse : il n’est point le Sauveur.

184
Yahvé est le maître de l’avenir

8 Rappelez-vous ceci : pécheurs, soyez confus !


Reconsidérez-le par le cœur, infidèles !
9 Souvenez-vous des choses passées depuis longtemps :
Je suis Dieu sans égal, et il n’en est point d’autre.

10 Je relève l’avenir dès le commencement,


Et j’annonce à l’avance ce qui n’est pas encore !

Mon dessein prévaudra. Et tout ce qui me plaît,


Je l’exécuterai. 11 Moi, j’appelle de l’Orient,
Un rapace - c’est Cyrus - c’est un oiseau de proie.
D’une contrée lointaine, c’est l’homme prédestiné.

J’ai parlé, je ferai survenir le projet.


Je l’ai formé, conçu : je l’exécuterai.

12 Vous qui êtes vaillants, mais qui perdez le cœur,


Vous êtes éloignés de la juste victoire.
13 Je l’ai fait approcher. Elle ne sera pas loin.

Mon salut en Sion en serait retardé.


Ma gloire et ma splendeur seront pour Israël.

185
Lamentation sur Babylone

47 1 Descends et assieds-toi à terre, dans la poussière !


Vierge, fille de Babylone ! Assieds-toi sans le trône !
Toi, fille des Chaldéens ! Bientôt, on va cesser
De t’appeler la tendre, la douce, la délicate !

2 Toi, l’esclave, prends les meules ! Broie et mouds la farine !


Dénoue ton voile, révèle tes pans, dénude ta jambe.
Et traverse les cours d’eau là où peinent les esclaves.

3 Et propose ton corps nu ! Que paraisse ton opprobre !


Je tirerai vengeance. Personne n’interviendra.
Esclave, prostituée, et donnée au passant !

Celui qui nous rachète est Yahvé des armées,


4 C’est notre rédempteur. Le Saint d’Israël dit :
5 Assieds-toi en silence et glisse-toi dans l’ombre
Toi, fille des Chaldéens. Bientôt, on cessera
De te donner ce nom : souveraine des royaumes.

6 Je me suis irrité, j’ai traité en impie


Mon peuple, mon héritage. Je te l’avais livré,
Remis entre tes mains, mais tu fus sans pitié.

Sur le vieillard, tu fis peser ton joug puissant.

186
7 Tu disais : “ Pour toujours, je serai souveraine ”.
Tu n’as pas pris à cœur tous ces événements.
Et tu n’as pas songé, médité sur leur fin.

8 Mais maintenant écoute, toi la voluptueuse,


Toi qui sièges dans la paix, et qui dis dans ton cœur :
“ Moi, et nul autre ! Moi, et moi seule ! Moi, être veuve ? ”
(Babylone, ta démence t’a fait l’égal de Dieu) !
“ Je ne connaîtrai pas la privation d’enfants. ”

9 Ces deux choses surviendront pour toi en un seul jour.


La privation d’enfants, le veuvage surviendront.
Malgré tes sortilèges et tes enchantements,
Et malgré leur puissance et leur surabondance !

10 Tu as eu trop confiance en ta méchanceté.


Tu disais : “ Qui me voit ? Non, personne ne me voit ”.
Ta sagesse et ta science te font tourner en rond ;
(Nullité des techniques, des magies de sorcières) !
Tu disais en ton cœur : “ Moi, et moi seule ! Nul autre ! ”

11 Le malheur tombera - tu n’en sais pas l’aurore.


Le désastre fondra - tu ne peux l’annuler.
Une immense catastrophe que tu ne soupçonnais !
La grande dévastation soudaine t’écrasera !

187
12 Tiens-toi donc au milieu de tes enchantements,
De tous les sortilèges, de tes sorcelleries
Pour lesquelles tu travailles, ô toi la magicienne !
Toi qui t’es fatiguée dès ta première jeunesse !

Peut-être pourras-tu en tirer du profit ?


Peut-être sauras-tu provoquer la frayeur ?
13 Peut-être es-tu lassée par les nombreux conseils ?

Qu’ils se présentent à toi ceux qui divisent le ciel !


Ceux qui lorgnent les étoiles, tes fameux astrologues !
Ceux qui te font savoir ce qui doit advenir !

14 Ils seront de la paille. Le feu les brûlera.


Ils ne se sauveront de l’étreinte des flammes.
Ce ne seront pas des braises pour les réchauffer,
Un foyer pour s’asseoir, devant lequel s’asseoir !

15 Voilà ce que seront, pour toi, tes enchanteurs


Toi qui t’es fatiguée dès ta première jeunesse.
Chacun dans son errance ! Personne pour te sauver !

188
Yahvé agit seul et il est le seul maître de l’avenir

48 1 Écoutez donc ceci, vous maison de Jacob ;


Vous qui vous dénommez du Saint nom d’Israël ;
Qui êtes de Juda, des eaux, de sa semence ;
Qui jurez par Yahvé, qui invoquez le Dieu ;
Le Seigneur d’Israël, sans bonne foi ni justice ;

2 Car vous vous appelez de nom de la ville Sainte,


Et vous vous appuyez sur le Dieu d’Israël,
Dont le nom est Yahvé, est Yahvé Sabaot.

3 Je les ai annoncées les prophéties premières


Depuis très longtemps. Je les ai fait entendre.
Tous ces événements, je les ai fait sortir
De ma bouche. Oui, moi je les avais proclamés ;
J’ai agi. Et ils sont arrivés, survenus.

(Ainsi je peux répondre à toutes les objections).

4 Je te sais obstiné : ton cou ? - une barre de fer.


Ton front ? - d’airain, de bronze. Aussi t’ai-je annoncé
5 Avant qu’elles n’adviennent tant de choses à l’avance.
Tu les as entendues de peur que tu ne dises :
“ Mon idole les a faites ; ma statue ordonnait ”.
6 Tu as vu, entendu. Ne dois-tu pas l’admettre ?

189
Je te révèle des choses secrètes et inconnues
7 Qui viennent d’être créées et non depuis longtemps.
Avant ce jour, tu n’en avais pas entendu.
Ainsi, tu peux dire d’elles : “ Je ne les connais pas ”.

8 Tu n’en avais rien su. Ton oreille assourdie


N’a pas été ouverte car je sais qui tu es.
Je sais que tu es traître et que tu es perfide,
Qu’on t’appelle infidèle dès le sein maternel.

9 Mais à cause de mon nom, j’ajournais ma colère.


À cause de mon honneur, je me suis réfréné.
Je ne t’ai pas brisé. 10 Mais je t’ai mis au feu.
Oui, je t’ai épuré comme on fait pour l’argent.
Oui, je t’ai éprouvé au creuset du malheur.

11 C’est pour l’amour de moi, pour l’amour de moi seul,


Que j’ai ainsi agi ! Mais serais-je profané ?
Mon nom le sera-t-il ? Je ne céderai pas,
Je ne donnerai pas ma gloire à quelqu’un d’autre.

190
Cyrus est le bien-aimé de Yahvé

12 Écoute-moi, Jacob ! Toi aussi, Israël :


Moi, je suis le premier. Mais, je suis le dernier.
13 C’est ma main, c’est ma dextre qui ont fondu la terre
Qui ont tendu les cieux. Moi quand je les appelle,
Tous ensemble se présentent. 14 Assemblez-vous, vous tous !
Qui parmi ces faux dieux avait prédit cela ?

“ L’ami Cyrus accomplira mon bon plaisir.


Je l’aime. Il exécutera ma volonté.
La race des Chaldéens, Babylone subiront,
15 C’est moi, c’est moi qui ai parlé, l’ai appelé.
Moi, je l’ai fait venir. Moi, je l’ai convoqué.
Je ferai réussir Cyrus dans mes desseins ”.

16 “ Approchez-vous de moi pour écouter ceci :


Dès le début, je n’ai pas parlé en cachette.
Depuis que ces choses sont arrivées, je suis là.
Le Seigneur m’a envoyé avec son esprit. ”

191
Ce que Yahvé voulait faire d’Israël

17 Ainsi a dit Yahvé, celui qui te rachète.


Je suis Yahvé, ton Dieu, et je sais t’enseigner
Ce qui t’est salutaire, ce qui t’est profitable.
Je te fais cheminer, je te guide où tu marches.

18 Si tu avais été attentif à mes ordres,


Ta paix et ton bonheur seraient comme un grand fleuve.
Et ta justice serait comme les flots de la mer.
19 Ta race serait le sable, ses grains les rejetons,
Issus de toi ! de tes entrailles ! Ô quantités !
Ton nom, ni retranché ni effacé de moi !

Chant de la sortie de Babylone

20 Sortez de Babylone ! Fuyez les Chaldéens !


D’une voix triomphante, annoncez proclamez !
Avec des cris de joie, répandez donc ceci !
Oui, faites-le savoir ! Divulguez-le partout,
Jusqu’aux extrémités, jusqu’au bout de la terre :

“ Yahvé a racheté son serviteur Jacob ”.

192
21 Ont-ils connu la soif dans les régions arides
Quand Il les conduisait ? Il fit pour eux jaillir
De l’eau pure du rocher. Il fendit le rocher,
Et l’eau se répandit. 22 Pas de paix, dit Yahvé,
Pas de bonheur non plus pour ceux qui sont méchants.

193
Second chant du Serviteur de Yahvé

49 1 Îles, écoutez ! Et soyez attentives, peuplades :


Yahvé m’a appelé dans le sang de ma mère.
Dès le sein maternel, il prononça mon nom.

2 Il a rendu ma bouche pareil au glaive tranchant.


Yahvé m’a abrité dans l’ombre de sa main.
Yahvé a fait de moi une flèche acérée.
Il m’a [serré], dissimulé dans son carquois.

3 Il m’a dit : “ Tu es mon serviteur, Israël.


Je manifesterai toute ma gloire par toi ”,
4 Tandis que je pensais : “ Moi, j’ai peiné pour rien.
Oui, c’est pour le néant que j’ai usé mes forces ”.

En vérité mon droit était près du Seigneur,


5 Ma récompense était auprès de mon Seigneur ;
J’avais de la valeur. Mon Dieu était ma force.

À présent, Yahvé parle - Yahvé qui m’a formé


Dès le sein de ma mère. Je suis son serviteur.
Il me faut ramener, il me faut rassembler
Jacob et Israël, les deux auprès de lui.

194
6 “ C’est trop peu que tu sois mon serviteur aimé,
Afin que tu relèves les tribus de Jacob,
Afin que tu ramènes les survivants du peuple :
Moi, je ferai de toi la lumière des nations.
Mon salut atteindra tous les dieux de la terre ”.

195
La merveilleuse épopée du retour

7 Ainsi parle Yahvé, qui rachète Israël,


Le rédempteur, le Saint - à celui dont la vie
Est méprisée de tous, qu’abominent les nations,
À l’esclave des tyrans : “ Des rois en te voyant
Se lèveront, et des princes se prosterneront.
À cause du Dieu Yahvé qui s’est montré fidèle,
Et du Saint d’Israël qui t’a déjà élu ”.

8 Ainsi parle Yahvé : “ Au temps de la faveur,


Je saurai t’exaucer. Au jour de ton salut,
Je serai ton secours. Moi, je t’ai destiné.
Oui, moi je t’ai formé : tu es l’alliance du peuple.
Toi, relève le pays. Attribue l’héritage,
L’héritage dévasté. 9 Que tu dises aux captifs,
À ceux qui sont dans l’ombre : sortez et montrez-vous. ”

Sur les routes, ils paîtront. Sur les monts dénudés,


Seront leurs pâturages. 10 Point de faim, point de soif.
Et les nappes de chaleur ne les atteindront pas.
Celui qui a pitié saura bien les conduire.
Il saura les guider vers les eaux bouillonnantes.
11 De toutes mes montagnes, je dresserai des routes !
Mes chaussées, mes chemins, remblayés, exaucées !

196
12 Les uns viennent de loin. Du Nord, de l’Occident,
Du pays de Sinim. 13 Vous les cieux, acclamez !
Toi, terre, jubile ! Exulte ! Vous, monts criez de joie !
Yahvé console son peuple. Il le prend en pitié.
Oui, il a pris pitié de tous ses malheureux.

14 Sion disait : “ Yahvé m’a donc abandonnée.


Adonaï m’oublie. Oui, le Seigneur m’oublie. ”

15 Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle a nourri ?


Cesse-t-elle de chérir le fils de ses entrailles ?
Même s’il s’en trouvait une, je ne t’oublierai pas.
Mais comment t’oublierai-je, mon amour, Israël ?

16 Vois donc, je t’ai gravée sur les paumes de mes mains.


Les murailles de la ville sont toujours devant moi.
17 Tes bâtisseurs se hâtent. Et tes démolisseurs,
Ceux qui t’ont mis en ruine, sortiront de chez toi.

18 Lève tes yeux alentour. Regarde, observe bien :


Ils se rassemblent tous, ils s’en viennent vers toi.

Aussi vrai que je vis - Oracle de Yahvé -


Ils seront des bijoux formant une parure.
Ils seront ton éclat, ô toi la fiancée !

197
19 Tes ruines, tes lieux déserts, ton pays dévasté
Seront bien trop étroits pour tous tes habitants,
Alors qu’ils seront loin ceux qui te dévoraient.

20 Ils te diront de nouveau, à l’oreille tes fils


Que tu croyais perdus, dont tu étais privée :
“ L’espace est trop étroit. Serre-toi, fais-moi place
Que je puisse habiter, pour que je m’y installe ! ”

21 Tu diras dans ton cœur : “ Mais qui m’a fait ceux-là ?


J’étais privée d’enfants. Je me croyais stérile.
(J’étais comme exilée, ou comme mise à l’écart)
Mais tous ces enfants-ci, qui les a fait grandir ?
J’étais pourtant bien seule. Ceux-là où étaient-ils ? ”

22 Ainsi parle Yahvé ; “ Je fais signe de la main.


Ma main vers les nations. Je dresse mon étendard
Pour les peuples, étendard pour le rassemblement :
Ils te rapporteront tes fils dans leur manteau.
(De gestes délicats, on protège les enfants !)
Ils porteront tes filles, tes filles sur leurs épaules.

23 Des rois seront tes pères adoptifs, nourriciers.


Et leurs princesses seront tes nourrices, tes servantes.
Ils se prosterneront la face contre la terre.
Et là, ils lécheront la poussière de tes pieds.

198
Tu sauras qui je suis : le Seigneur des armées.
Ceux qui espèrent en moi ne seront pas déçus.
24 La capture du guerrier, lui sera-t-elle ôtée ?
Et la proie du tyran, sera-t-elle délivrée ?

25 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des armées :


“ La capture du guerrier, oui, lui sera ôtée.
Et la proie du tyran, oui, sera délivrée.
Et à ton querelleur, je chercherai querelle.
C’est moi qui sauverai, je sauverai tes fils.

26 Quant à tes oppresseurs, ils mangeront leur chair !


Ils seront enivrés de leur sang comme de vin !
Et toute chair saura que je suis ton Sauveur.
Et que ton rédempteur, c’est le Fort de Jacob. ”

199
Le salut est toujours offert

50 1 Ainsi parle Yahvé : “ Mais où est donc la lettre


Par laquelle je l’aurais répudiée votre mère ?
Ou bien quel est celui de tous mes créanciers
Auxquels je vous aurais vendus ? C’est pour vos crimes
Que vous avez été vendus ? Où c’est à cause
De toutes vos transgressions, des infidélités
Que votre mère, l’épouse, a été répudiée ?

2 Mais pourquoi suis-je venu sans qu’il y ait quelqu’un ?


Pourquoi ai-je appelé sans que personne réponde ?
Ma main est-elle trop courte pour pouvoir délivrer ?
Et n’aurais-je pas en moi la puissance de sauver ?

Par ma simple menace, j’assèche les océans.


Les fleuves sont des déserts. Les poissons meurent de soif !
Les voilà putréfiés ! 3 Je recouvre les cieux,
Les revêts de noirceur. Et je leur mets un sac. ”

200
Troisième chant du Serviteur de Yahvé
A - Le Serviteur parle

4 Le Seigneur m’a donné une langue de disciple.


Je sais soutenir celui qui est épuisé.
Il provoque ma parole. Il éveille mon oreille.
Tous les matins j’écoute, j’entends comme les disciples.
5 Adonaï Yahvé m’a donc ouvert l’oreille.

Je n’ai pas résisté. Je n’ai pas reculé.


6 J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient.
J’ai proposé mes joues à qui tiraient mes poils.
Et j’ai offert ma face aux outrages, aux crachats.

7 Adonaï Yahvé me vient toujours en aide :


C’est pourquoi les outrages, je ne les ressens pas.
C’est pourquoi mon visage est dur comme la pierre.
Je ne serai jamais confondu ou déçu.

8 Lui qui m’acquittera, lui qui me justifie


Est proche. Qui oserait m’intenter un procès ?

Comparaissons ensemble. Qui est mon adversaire ?


Qui s’estime contre moi ? Qu’il avance ! Qu’il approche !

201
9 Adonaï Yahvé me vient toujours en aide :
Qui me condamnerait ? Tous s’en iront en loques.
Et la teigne et la mite sauront bien les ronger !

B - Exhortation à suivre le Serviteur

10 Qui craint Yahvé, ici ? Qu’il écoute son disciple,


Celui qui a marché dans les sombres ténèbres,
Sans aucune lueur, sans la moindre clarté.
Qu’il se fie à Yahvé, qu’il s’appuie sur son nom.

11 Vous allumez un feu, et vous formez un cercle.


Allez donc dans les flammes ! Allez donc dans les braises,
Et parmi les brandons que vous faites brûler !
Ainsi c’est dans ma main que cela vous viendra :
Vous coucherez dans les tourments, dans les tortures.

202
Le salut des fils d’Abraham

51 1 Écoutez-moi vous tous en quête de Justice,


Qui recherchez Yahvé : regardez le rocher,
D’où vous fûtes taillés ; regardez la tranchée
D’où vous êtes issus ; et vers la cavité
De la fosse d’où vous avez été tirés.

2 Regardez Abraham qui a été le père,


Et regardez Sarah qui vous a mis au monde.
Car je l’ai appelé alors qu’il était seul,
Et je l’ai multiplié et je l’ai béni.

3 Oui, Yahvé a pitié : il réconforte Sion.


Il réconforte ses ruines qu’il a prises en pitié.
De son site désertique il fera un Eden,
Et de sa steppe aride un jardin de Yahvé.
Oui, l’on y entendra l’allégresse et la joie,
La grâce et la louange au son de la musique.

203
Yahvé va juger le monde

4 Faites attention à moi et prêtez-moi l’oreille,


Vous les peuples, les nations. Car de moi, vient la Loi.
Mon jugement sera pour la lumière des peuples.
Je rendrai ma justice 5 soudaine et imminente.
Mon salut paraîtra et mes bras jugeront.
Ils jugeront les peuples. Les îles espèrent en moi.
Oui, les îles compteront sur les bras de Yahvé.

6 Levez les yeux au ciel, regardez vers la terre.


Les cieux s’arracheront pareils à la fumée,
Et la terre s’usera pareille au vêtement.
Ses habitants mourront - des mouches, de la vermine !
Mon salut régnera, il sera éternel.
Et ma justice jamais ne connaîtra de fin.

7 Écoutez-moi. Oui, vous que connaissez le droit.


Toi, peuple qui prends à cœur de respecter mes Lois.
Ne craignez pas l’opprobre, et les injures des hommes.
Et devant leurs outrages, ne soyez pas brisés !

8 La teigne les rongera pareille à de la laine.


Ma justice régnera. Elle sera éternelle.
Et mon salut jamais ne connaîtra de fin.

204
Le réveil de Yahvé

9 Réveille-toi ! Réveille-toi ! Fortifie-toi,


Bras de Yahvé. Réveille-toi ! Comme au passé,
Lors des générations finies et révolues !

Car n’est-ce pas toi, le Bras qui a fendu Ranab ?


Transpercé le dragon. 10 Car, n’est-ce pas toi Yahvé
Qui les as desséchées, les eaux du grand Abîme,
Pour en faire un chemin ? Et n’est-ce pas toi Yahvé
Qui as changé les creux pour les laisser passer,
Et les faire traverser ceux qui furent rachetés ?

11 Ils viendront dans Sion. Leur joie explosera.


Un bonheur éternel les transfigurera.
La gaieté, l’allégresse les accompagneront.
La douleur et la plainte prenant fin, les fuiront.

205
Yahvé est un consolateur tout-Puissant.

12 Et ton consolateur ! c’est moi, c’est moi Yahvé !


Mais qui es-tu pour craindre ? Un homme qui doit mourir ?
Ou le fils des humains voué au sort de l’herbe ?
13 Tu oublierais Yahvé ? Le Dieu qui t’a crée,
Qui a tendu les cieux, qui a fondé la terre.
Tu tremblerais toujours et tremblerais encore
Devant la toute puissance de celui qui s’acharne !
Devant ton oppresseur qui cherche à te détruire ?
Où donc est-elle la fureur de ton oppresseur ?

Le salut

14 Celui qui est prostré va être libéré.


Il ne finira pas dans un cul de basse-fosse.
Il mangera du pain. Il n’en manquera pas.

15 Je suis Yahvé ton Dieu qui agite les flots,


Qui fais mugir la mer. Mon nom est Sabaot.

16 Là, j’ai mis mes paroles dans ta gorge, dans ta bouche.


Là, je t’ai abrité dans l’ombre de mes mains.
J’ai déployé les cieux, et j’ai fondé la terre.
Et j’ai dit à Sion : “ Oui, toi tu es mon peuple ”.

206
Le réveil de Jérusalem

17 Réveille-toi ! Réveille-toi ! Jérusalem !


Debout ! Toi qui as bu de la main de Yahvé,
La coupe de sa colère ! Jérusalem tombée
Dans un sommeil mortel par un breuvage magique !
Le calice du vertige tu l’as bu, - l’as vidé !

18 Personne pour la guider. (Pas un seul de ses fils !)


Pour lui prendre la main. (Pas un seul de ses fils !)
Les fils tombés ou capturés ne soutiennent pas
Leur mère prise de vertige ! Elle les a élevés !

19 Ces deux maux t’ont frappé. Mais qui dont te plaindrait ?


Le ravage et la ruine, la famine et l’épée.
Qui te consolerait ? Qui dont te soutiendrait ?

20 Tes fils gisent dans les rues, sans force sans connaissance,
Emplis de la fureur, de la menace de Dieu.
Ils gisent pourtant comme l’antilope dans le filet

21 C’est pourquoi, écoute donc ceci, malheureuse,


Ivre, mais non de vin : 22 ainsi parle Yahvé
Ton Seigneur et ton Dieu défenseur de ton peuple :
“ Voici je te retire cette coupe du vertige
Le calice de ma haine ; non, tu n’y boiras plus.

207
23 Je la remettrais à ceux qui te tourmentaient
À ceux qui te disaient, ceux-là ses tortionnaires :

“ Courbe-toi pour que nous passions ”. Jérusalem


Tu faisais de ton dos un parterre, un chemin.
Ton dos était pareil à la rue pour passants.

52 1 Réveille-toi ! Réveille-toi ! Fortifie-toi,


Sion ! Mets tes habits, ceux qui sont magnifiques !
Jérusalem, ville sainte ! Car désormais chez toi
Ne viendra plus ni l’incirconcis ni l’impur.

2 Jérusalem captive, secoue donc ta poussière !


Debout ! Dégage ton cou de liens, fille de Sion !

Condition de la captivité du peuple

3 Ainsi parle Yahvé : oui, on vous a donnés.


Mais on vous reprendra. Comme on vous a vendus,
On vous rachètera. Ce sera sans argent.

4 Ainsi parle Yahvé : mon peuple descendit


Autrefois en Égypte, oui pour y séjourner.
Puis Assur sans raison l’opprima violemment.

208
5 Mais maintenant que suis-je, et qu’ai-je à faire ici ?
Oracle de Yahvé - Mon peuple capturé,
Est pris gratuitement, et ses dominateurs
Exultent leur triomphe - Oracle de Yahvé -
Et sans cesse, tout le jour, mon nom est blasphémé.

6 Mon peuple connaîtra mon nom en ce jour-là.


Il comprendra que c’est moi qui dis : “ Me voici ! ”

209
Le réveil de Yahvé et de Jérusalem

7 Oui, qu’ils sont beaux les pieds du porteur de nouvelles !


Sur les montagnes le messager qui porte la paix,
Qui apporte le bonheur, qui annonce le salut !
Qui proclame et qui dit à Sion : “ Ton Dieu règne ! ”

8 Tes guetteurs lèvent le ton. Ensemble, ils crient de joie


Car ils voient les yeux dans les yeux le Dieu Yahvé ;
Car ils voient venir le Dieu Yahvé à Sion ;

Exultez, acclamez ruines de Jérusalem !


Éclatez toutes en cris car Yahvé réconforte !
Il console, il rachète la ville Jérusalem !

10 Yahvé a découvert son bras de Sainteté


Aux yeux de toutes nations. Toutes les extrémités
Le verront, le salut de notre Dieu Yahvé.

11 Dehors ! Dehors ! Sortez de là ! Retirez-vous !


Ne touchez rien d’impur ! Sortez du milieu d’elle !
Purifiez-vous, porteurs des vases du Dieu Yahvé !

12 Vous ne sortirez pas en vous précipitant.


Vous ne partirez pas en fuyards, à la hâte.
En vérité, Yahvé marchera devant vous.

210
Et le Dieu d’Israël sera votre arrière-garde.

Quatrième chant du Serviteur Yahvé

13 Oui, voici que mon Serviteur prospérera !


Il sera haut placé ! Il sera exalté !
Grandira ! Montera ! S’élèvera beaucoup !

14 Des multitudes en te voyant furent horrifiées,


Son apparence défigurée fut inhumaine,
Son aspect n’était plus, non celui des humains.

15 Et il provoquera la dispersion des peuples.


Et devant lui des rois resteront bouche close.
Ils verront un événement non raconté,
Observeront ce qu’ils n’avaient pas entendu.
53 1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé ?
À qui le bras de Dieu a été révélé ?

(Tout à la fois nous sommes le Serviteur, le Peuple).

2 Il a grandi comme un surgeon là devant Lui,


Comme une racine sortie hors de la terre aride.

Sans beauté, sans éclat, sans aimable apparence,

211
3 Objet de l’abandon et du mépris des hommes,
Témoin de la douleur, connu de la souffrance,
Et pareil à celui dont on cache la face,
Nous l’avons méprisé, nous l’avons ignoré.

4 C’étaient nos maladies dont il s’était chargé !


Et c’étaient nos douleurs qu’il avait supportées !

Mais nous, nous l’estimions châtié, frappé par Dieu


Atteint et humilié car coupable, condamnable.

5 Mais il fut transpercé à cause de nos péchés,


Et traité en impie à cause de nos forfaits,
Écrasé pour nos crimes, et détruit pour nos fautes.

Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui.


Et c’est grâce à ses plaies que nous sommes guéris.

6 Nous tous comme des brebis nous étions des errants.


Yahvé fit retomber sur lui toutes nos fautes.

7 Affreusement traité, il n’ouvrait pas la bouche :


Comme un agneau conduit, traîné à l’abattage
Comme une brebis passive devant ceux qui la tondent.

212
8 C’est par la détention, c’est par le jugement,
Qu’il a été saisi. Qui s’en préoccupait ?

Oui, il fut retranché de la terre des vivants.


Il fut frappé à mort pour les péchés du peuple.

9 On l’a enseveli au milieu des méchants ;


On l’a enseveli et mis avec les riches,
Bien qu’il n’ait pas commis des actes de violence,
Bien qu’il n’ait pas parlé proférant des mensonges.

10 Yahvé s’est plu à l’écraser par la souffrance.


Si tu fais de sa vie un sacrifice expié,
Il verra une descendance, accroîtra ses jours.
Ce qui plaît à Yahvé, s’accomplira par lui.

11 Pour la peine éprouvée, par l’épreuve de son âme,


Il verra la lumière, il sera rassasié.

Et par sa connaissance, mon juste Serviteur


Justifiera des multitudes en s’accablant,
En se chargeant lui-même de leurs fautes accomplies.

12 Voilà pourquoi je lui attribuerai des foules.


Il recevra avec les puissants les trophées,
Car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort.

213
Il a été compté parmi les transgresseurs,
Alors qu’il supportait les fautes des multitudes,
Et qu’il intercédait pour les fautes des pécheurs.

214
Fécondité de Jérusalem

54 1 Crie de joie, top stérile ! toi qui n’enfantais pas !


Éclate en cris de joie, en clameurs d’allégresse,
Toi qui n’as pas connu les douleurs de la mère !

Plus nombreux sont les fils de celle qu’on abandonne


Que les fils de celle qui est mariée, dit Yahvé.

2 Élargis ton espace ! Et déploie tes tentures !


Agrandis-les, les emplacements de tes toiles !
Et allonge tes cordages ! Affermis tes piquets !
3 Car tu déborderas et à droite et à gauche.

Ta race possèdera, chassera des nations.


Et les tiens peupleront des villes abandonnées.

215
L’Amour de Yahvé

4 Ne crains pas, car tu ne seras pas confondue.


Ne sois pas confuse, tu n’auras plus à rougir.
Tu oublieras la honte de ta première jeunesse.
Tu ne te souviendras de l’opprobre du veuvage.
5 Celui qui l’a créée sera ton possesseur
Dont le nom est Yahvé, le Seigneur Sabaot.
Celui qui te rachète, c’est le Saint d’Israël.
Ton rédempteur s’appelle le Dieu de toute la terre.

6 Comme une femme délaissée dont l’âme est désolée,


Yahvé t’a appelée : répudie-t-on la femme
De sa jeunesse ? La méprise-t-on ? Demande ton Dieu.

7 Je t’avais délaissée pendant un court instant.


Ému par ma pitié, je te rassemblerai.
8 Dans un débordement de fureur, de colère,
Je t’avais un instant caché à mon visage.
Mon amour éternel prendra pitié de toi.
Ô ma chère bienveillance, dit Yahvé qui rachète.

9 Et ce sera pour moi comme aux temps de Noé,


Quand je l’avais juré que les flots contenus,
Plus jamais ne déborderaient, envahissant
Ou submergeant la terre. Et je le jure encore

216
Concernant ma fureur, mes menaces contre toi.

10 Les monts peuvent s’écarter, et les collines trembler,


Ma bienveillance de toi ne s’éloignera pas.
Et mon alliance de paix ne sera pas rompue,
A déclaré Yahvé qui a pitié de toi.

La nouvelle de Jérusalem

11 Ô malheureuse, livrée au vent inconsolée,


Je vais poser tes pierres en matériaux précieux.
Oui, je te poserai sur des socles en saphir.
12 Je ferai tes créneaux en rubis, et tes portes
En béryl. Ton enceinte, ton pourtour, du cristal.

13 Tes fils seront instruits et ils seront disciples.


Grand sera le bonheur de tes fils, par Yahvé.
14 Grande sera la justice, tu en seras nourrie.

Oui, tiens-toi éloignée des violences et des craintes.


Les frayeurs, les terreurs ne s’approcheront plus.
L’oppression, abolie ! La soumission, bannie !

15 Et si une agression, une attaque se produit,


- Non, de moi - quiconque t’attaquera, tombera.

217
16 C’est moi qui ai crée le forgeron qui souffle
Sur le foyer de braises pour en tirer des armes,
En faire un instrument à usage bien connu ;

C’est moi qui ai crée aussi le destructeur,


Pour les anéantir. 17 Aucune arme fabriquée
Ne viendra à l’atteindre. Tu convaincras aussi
Toute langue en justice de culpabilité,
Si elle veut se dresser contre toi en procès.

Oui, tel sera le lot des serviteurs de Dieu.


Moi, j’assure leurs victoires - Oracle de Yahvé.

La nourriture des pauvres

55 1 Vous qui êtes altérés, approchez tous de l’eau !


Vous n’avez pas d’argent ? Venez, venez quand même !

Achetez et buvez sans argent, sans paiement


Et du vin et du lait ! 2 Pourquoi dépensez-vous ?
Car ce n’est pas du blé, car ce n’est pas du pain !
Pourquoi dépensez-vous ? Cela ne nourrit pas !

3 Écoutez-moi, et vous mangerez de bonnes choses.


Vous vous délecterez de mets gras, succulents.

218
L’Alliance

Prêtez l’oreille. Venez. Écoutez, l’âme vivra.


4 Je conclus avec vous une alliance perpétuelle,
La bienveillance fidèle, la promise à David.

Voyez : j’en avais fait un témoin pour des clans


Et un chef qui commande des peuplades, des nations.

5 Toi, tu convoqueras. Toi, tu appelleras


Une nation inconnue, que tu ne connais pas.
Elle accourra vers toi. C’est à cause de Yahvé,
Et du Saint d’Israël car il t’a honoré.

219
Yahvé est proche mais grand

6 Cherchez le Dieu Yahvé tant qu’il se laisse trouver.


Invoquez-le tant qu’il est proche, quand il est près.

7 Que le méchant en cesse, qu’il abandonne sa voie.


Et que l’homme criminel s’éloigne de ses pensées.
Oui, qu’il se convertisse ! Dieu en aura pitié,
Le Seigneur tout-Puissant qui abonde en pardon.

8 Mes pensées ne sont pas vos pensées ; et vos voies


Ne sont en rien mes voies - Oracle de Yahvé.

9 Les cieux sont élevés au-dessus de la terre,


Mes voies sont élevées au-dessus de vos voies,
Et mes pensées sont au-dessus de vos pensées.

L’efficacité de la parole de Yahvé.

10 Comme la pluie et la neige sont tombées des nuages,


Et n’y remontent pas sans arroser la terre,
Sans l’avoir fécondée, et enfanter des pousses,
En sorte qu’elle fournisse la semence au semeur,
Et le pain comestible à celui qui en mange.

11 De même de ma parole qui sort hors de ma bouche :

220
Elle ne retourne pas sans avoir accompli
Ce que je désirais ; elle ne me revient pas
Sans avoir obtenu le gain de sa mission.

Conclusion de livre

12 Vous partirez en joie. Vous sortirez joyeux.


Vous serez ramenés en toute sécurité.
Les monts et les collines pousseront des clameurs.
Les arbres des campagnes agiteront leurs mains
13 En guise d’épines, d’orties, le cyprès et le myrte.

Ce sera pour Yahvé un signe perpétuel,


Un renom infrangible, et jamais supprimé.

221
Troisième partie du Livre d’Isaïe
Yahvé accepte les prosélytes

56 1 Ainsi parle Yahvé : pratiquez la justice,


Et observez le droit. Mon salut est tout proche,
Sur le point de venir. De même de ma justice,
Elle est prête d’arriver et de se révéler.

2 Heureux l’homme qui agit, [qui le fait de la sorte,]


Heureux le fils de l’homme qui s’y tient fermement :
Observant le sabbat [et] sans le profaner,
Se gardant de commettre aucune mauvaise action.

3 Le fils de l’étranger, s’il s’attache à Yahvé,


Qu’il ne prenne la parole pour oser raconter :
“ Yahvé m’écartera certainement du peuple ”
Et que l’eunuque ne dise : “ Je suis un arbre sec ! ”

4 Ainsi parle Yahvé : Aux eunuques qui observent


Mes sabbats et qui optent pour ce que je désire,
5 Je donnerai dans ma maison et dans mes murs
Un monument, un nom bien meilleur qui valent plus
Que des fils et des filles. Oui, je leur donnerai
Un nom perpétuel qui ne s’efface pas.

222
6 Les fils de l’étranger qui se joignent à Yahvé,
Pour le servir et pour aimer le nom du Dieu,
Pour devenir les serviteurs de leur Seigneur.
Ceux qui observent le sabbat sans le profaner,
Et qui se tiennent avec ferveur à mon alliance,
7 Je les amènerai à ma sainte montagne.
Je les réjouirai dans mon lieu de prière.
Leurs sacrifices leurs holocaustes sur mon autel
Et seront acceptées, et seront agréés.
Ma maison s’appellera maison de prière
Et ce, pour tous les peuples. Oui, maison de prière.

8 Oracle du Seigneur Adonaï Yahvé


Qui rassemble, qui regroupe les bannis d’Israël.
J’opérerai encore et j’en rassemblerai
Auprès de lui, ceux qui sont là groupés.

223
Indignité des chefs

9 Vous bêtes de la campagne, venez pour dévorer !


Vous bêtes de la forêt, venez pour vous repaître !
10 Nos prophètes sont aveugles. Ils ne comprennent rien.

11 Ce sont des chiens muets incapables d’aboyer.


Ils rêvent, restent couchés. Et ils aiment à dormir.

Ce sont des chiens voraces jamais repus du ventre.


Et ce sont nos bergers. Ils ne comprennent rien.

Ils suivent leur chemin propre : chacun sans exception


Cherchant son intérêt, allant vers son profit.

12 “ Je trouverai du vin. Et nous nous soûlerons.


Nous prendrons des rasades de boisson enivrante.
Demain, comme aujourd’hui ! Beaucoup, et plus encore ! ”

57 1 Le juste est mort : personne ne prend la chose à cœur


Et les hommes de pitié sont pris et emportés.
Personne ne le remarque. Nul n’y fait attention.

Le juste est emporté, et c’est à cause du mal.


2 Il entrera en paix, dans le repos du mort.

224
Ils se reposeront, - oui la paix sur leur couche,
Ceux-là mêmes qui allèrent suivant le droit chemin.

3 Mais vous, approchez donc ! Vous, race de la sorcière !


Vous, race de l’adultère ! de la prostituée !

4 De qui vous moquez-vous ? A qui faites-vous la figue,


Et tirez-vous la langue ? N’êtes-vous pas l’engeance
De l’infidélité, et la race du mensonge ?

5 Vous qui vous échauffez tout près des térébinthes,


Sous l’arbre verdoyant ! Vous tuez des enfants
Dans les torrents et dans les fissures des rochers !

225
Élégie prophétique devant l’idolâtrie

6 Les pierres polies des ravins, voilà ton partage.


Et ce sont elles ton lot. À elles aussi tu verses,
Tu offres et tu répands, tu présentes l’oblation.
Mais puis-je me consoler ? Y trouver le repos ?

7 Sur une grande et haute montagne, tu as placé


Tu y as installé ta couche ? Tu es montée
Là-bas aussi pour célébrer le sacrifice.
8 Derrière la porte et le jambage, tu as placé
Ton mémorial, l’idole domestique près du seuil.
Et tu as procédé à ton dénuement,
Et tu y es montée, élargissant ta couche.
Oui, tu as pactisé traitant à ton profit,
Avec ceux dont tu aimes la couche. Tu as commis
Tu as multiplié toutes tes prostitutions
En regardant la stèle, le monument de pierres.

9 Tu as fait le trajet munie d’huile vers Mélek.


Tu prodigues tes parfums, tes arômes enivrants.
Tu dépêches tes courriers là-bas vers les lointains.
Tu les as fait descendre jusqu’au Shéol,
Avec tes sacrifices, tes rites sur les enfants.

226
10 Avec tant de voyages, ne t’es-tu fatiguée
Sans prononcer enfin : oui, c’est désespéré !
Tu avais retrouvé la vigueur de tes forces
Aussi n’es-tu point lasse, n’es-tu point affaiblie ?
11 De qui avais-tu peur ? Qui appréhendais-tu
Pour m’avoir renié, débitant des mensonges,
N’ayant plus souvenance de moi-même en ton cœur ?

Je gardais le silence et j’ai fermé les yeux.


Donc, tu ne m’as pas craint. Je te dénoncerai
Toi, ta justice, tes œuvres, tes actions inutiles !

13 Délivrez-le ! Rassemblez-le, vous ses idoles !


Quand il criera, vous ces idoles abominables !

Elles seront emportées ! Un vent les lèvera !


Mais celui qui s’abrite, et qui se fie en moi,
Auprès de moi, héritera de mon pays
Possédera, occupera ma montagne sainte.

227
Poème de consolation

14 Et l’on dira : Ouvre ! Ouvrez ! Frayez la route !


Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple !
15 Ainsi parle le Très Haut qui réside pour toujours,
Et dont le nom est Saint : “ J’habite une demeure
Purifiée, élevée. Je réside, haut placé.
Je suis également avec l’humble, l’homme contrit
Pour ranimer l’esprit des humbles, les cœurs contrits ”.

16 “ Moi, Yahvé je ne discuterai pas toujours.


Et je ne persisterai pas à m’irriter
Puisque succomberaient les esprits animés,
Puisque s’affaibliraient les êtres que j’ai faits ”.

17 “ Son gain était coupable : je me suis irrité.


En me cachant la face, j’ai agi j’ai frappé.
Mais lui allait rebelle dans les voies de son cœur.
18 Ses voies, je les ai vues. Oui, je les guérirai.
Oui, je les guiderai. Je le consolerai.
Pour lui le réconfort comme aux siens dans le deuil ”.

228
19 Et je ferai éclore la louange sur leurs lèvres :
“ Oui, paix à qui est loin. Oui, paix à qui est proche ”.
Yahvé s’est exprimé : “ Oui, je te guérirai ”.
20 Les méchants sont pareils à la mer tourmentée
Qui ne peut se calmer, se tenir en repos,
Et dont les flots rejettent de la vase, du limon.
21 “ Point de paix, dit mon Dieu, pour ceux qui sont méchants ”.

Le jeûne

58 1 Proclame à plein gosier. Non, ne te retiens pas.


Fais s’élever ta voix comme la corne du bélier.
Oui, expose à ton peuple ses nombreuses transgressions,
Et à la maison de Jacob, ses fautes commises.

2 Ils me recherchent, jour après jour ; la connaissance


De mes voies et de mes chemins, ils la désirent.

Comme une nation qui pratiquerait la justice


Sans oublier le droit, le jugement de Dieu,
Ils s’enquièrent près de moi, des lois, des jugements.
Ils désirent sa présence, et se veulent près de Dieu.
3 “ Quelle raison de jeûner si tu ne le vois pas ?
Pourquoi nous humilier si toujours tu l’ignores ? ”

229
Or, même les jours de jeûne, vous traitez des affaires.
Vous poussez au travail, opprimant les plus faibles.
4 Or, vous jeûnez dans la dispute et la querelle,
Et vous donnez le poing de la méchanceté.

Vous, vous ne jeûnez pas - c’est le cas aujourd’hui -


De sorte que vos voix s’élèvent vers les lieux Saints.
5 Est-ce ainsi que doit être le jeûne pour qu’il me plaise ?
Que j’agrée le jour où l’homme se mortifie ?

S’agit-il de courber la tête comme fait le jonc ?


Encore, de s’allonger sur le sac et la cendre ?
Est-ce donc cela que tu appelles un jour de jeûne ?

6 Ne savez-vous pas quel est le jeûne qui me plaît ?


Oracle du Seigneur, d’Adonaï Yahvé :
Dénouer les entraves de la méchanceté.
Laisser flotter les liens et les attaches du joug.
Renvoyer librement ceux qui sont opprimés.
Briser toutes les chaînes de tous les prisonniers.

7 Et partager, rompre ton pain pour l’affamé.


Laisser les miséreux pénétrer ta maison.
Couvrir et habiller quelqu’un qui irait nu.
Faire vœux de charité devant ta propre chair.

230
8 Ta lumière jaillira alors comme l’aurore.
Ta blessure sera vite fermée, cicatrisée.
Devant toi, ta justice. Derrière, la gloire divine.
9 Quand tu appelleras, Yahvé te répondra.
Tu pousseras des cris, il dira : “ Me voici ! ”

Et si tu élimines, excluant de chez toi


Le doigt pointé, le joug, et les propos impies ;
10 Et si tu donnes le pain que tu veux pour toi-même ;
Et si tu rassasies la faim de l’opprimé ;
Ta claire lumière se lèvera dans les ténèbres,
Et ton obscurité sera comme la clarté !

11 Yahvé te conduira, te guidant constamment.


Dans les endroits arides, il te rassasiera.
Rendant dispos tes os, tu auras la vigueur.
Tu seras un jardin arrosé, irrigué.
Tu seras une source aux flux intarissables.

12 Et toi, tu bâtiras sur des ruines antiques.


Tu relèveras des fondations antérieures.
Et l’on t’appellera réparateur des brèches,
Restaurateur des voies et des demeures en ruines.

231
Sur le sabbat

13 Si tu t’abstiens de fouler aux pieds le sabbat,


Et de discuter tes affaires en mon Saint jour ;

Si tu dis de Sabbat : c’est délice ; si tu dis


Du jour Saint de Yahvé : c’est un jour honoré ;
Et si tu le vénères en évitant les pas ;
En ne saisissant pas l’occasion des affaires ;
En n’exprimant aucun discours, aucune parole ;
14 Alors tu trouveras en Yahvé tes délices.
Je te ferai passer en triomphe sur un char.
Je te conduirai sur les hauteurs du pays.
Je te nourrirai de l’héritage de Jacob.

Car la bouche de Yahvé s’est ainsi exprimée.

Psaume

59 1 La main de Yahvé n’est pas trop courte pour sauver,


Et son oreille n’est pas trop pesante pour entendre.
2 Mais ce sont vos fautes qui forment une séparation,
Qui creusent un abîme entre vous et votre Dieu.
Vos péchés l’ont poussé à se voiler la face,
À se cacher de vous pour ne pas vous entendre.

232
3 Vos mains se sont souillées de sang ; vos doigts de crimes ;
Vos lèvres profèrent le mensonge ; votre langue murmure
Toute sa fausseté et susurre la perfidie.

4 Personne ne fait une réclamation à bon droit.


Nul ne va en justice avec sincérité.

On se donne au néant, cultivant les idoles.


On profère le mensonge, on prône la fausseté.
On conçoit le méfait, on enfante le malheur.

5 Ils font éclore des œufs. Mais des œufs de vipère.


Ils tissent des fils, des toiles. Mais des toiles d’araignées.

Et qui en mange, en crève. Quant à l’œuf écrasé,


Il en sort une vipère. 6 De leurs toiles d’araignées,
On ne peut se vêtir. On ne peut se couvrir
De ce qu’ils ont ramé. C’est une trame criminelle.
Oui, c’est de la violence qu’il y a dans leurs mains ?

7 Et leurs pieds courent au mal. Ils sont prompts à verser


Le sang des innocents. Leurs pensées sont iniques,
Leurs projets criminels. 8 Sur leurs routes, leurs chemins,
Dévastation et ruine ! Ils ne connaissent pas
Le chemin de la paix. Ils le rendent tortueux.
Celui qui s’y engage ne connaît pas la paix.

233
9 Ainsi le jugement este éloigné de nous.
Et la justice s’écarte, ne peut nous parvenir.
Nous voulions la lumière, et voilà les ténèbres !
Nous voulions la clarté : c’est dans l’obscurité
Que nous nous déplaçons ! Pareils à des aveugles,
10 Nous tâtonnons le long d’un mur. Nous tâtonnons
Comme des sans yeux. Nous hésitons. Nous trébuchons
En plein midi, en plein soleil. Au crépuscule
En pleine santé, nous sommes des morts. Nous hésitons.

11 Comme des ours, nous grondons. Colombes, nous gémissons.


Nous espérons le jugement et le salut :
Ils demeurent éloignés ! Qu’ils nous sont éloignés !

12 C’est que nos transgressions sont nombreuses devant toi.


Et nos péchés témoignent. Nos fautes nous sont connues.
13 Trahir, se révolter, se défaire de son Dieu.
Et l’on parle perfidie ! et l’on dit rébellion !
On marmonne dans son cœur des paroles mensongères !

14 Ainsi le jugement a été repoussé.


Et la justice se tient à l’écart, éloignée.
Car la bonne foi trébuche sur la place publique.
La rectitude ne peut y escompter l’accès.

234
Fragment d’Apocalypse

15 La fidélité est absente. La vérité


A fait défaut : car celui qui évite le mal
Est spolié, ou il s’expose à la spoliation.

Dieu l’a vu. Il a paru mauvais à ses yeux


Qu’il n’y ait pas de jugement, pas plus de droit.
16 Mais il a vu qu’il n’y avait personne. Et Yahvé
S’est étonné qu’on n’intervienne pas. Alors,
Son bras devint soutien, et sa justice l’appui.
17 Il a revêtu la justice comme une cuirasse.
Il a mis sur sa tête le casque du salut.
Il s’est drapé de jalousie comme d’un manteau.
18 Il va payer son dû : colère et représailles
Sont pour les adversaires et pour les ennemis.
Aux îles, la représaille. 19 On verra au couchant
Le nom du Dieu Puissant. Sa gloire, dans le soleil.
20 Il viendra comme un fleuve, un torrent resserré
Que chasse par tous ses vents le souffle de Yahvé.
Et celui qui rachète, lui viendra pour Sion
Pour les gens de Jacob, qui se détourneront
De leur nombreux péchés - Oracle de Yahvé.

235
Oracle

21 Telle sera mon alliance avec eux, dit Yahvé.


Mon esprit est sur toi, mes paroles dans ta bouche ;
Elles ne partiront pas, resteront dans ta bouche ;
Resteront dans la bouche de ceux qui te succèdent ;
Et de ceux de la race de ta race, reprit-il.
Dès maintenant et pour toujours, a dit Yahvé.

236
L’éclatante résurrection de Jérusalem

60 1 Dresse-toi et rayonne, car voici ta lumière.


Et la gloire de Yahvé sur toi va se répandre.
2 Tandis que les ténèbres s’étendent sur la terre,
Et que l’obscurité va embrumer les peuples.

Sur toi, se lève Yahvé. Et sa gloire apparaît.


3 Les nations marcheront les yeux vers ta lumière.
Les rois s’avanceront vers ta clarté naissante.

4 Lève les yeux alentour. Regarde : tous se rassemblent.


Et tes fils viennent de loin et tes filles sont portées.

5 Tu seras rayonnante, tu seras radieuse.


Et ton cœur frémissant sera gonflé d’émoi,
Car vers toi afflueront les trésors de la mer.
Les richesses des nations arriveront chez toi.

6 Des multitudes de chameaux te submergeront,


Des bêtes, des dromadaires de Madian et d’Epha.
Ceux de Saba viendront. Et ils apporteront
De l’or et de l’encens. Ils diront les louanges,
Et chanteront la gloire de Yahvé Tout-Puissant.

237
7 Les troupeaux de Quédar seront à ton service.
Les béliers de Nébayoth seront pour l’autel.
Ils iront vers l’autel pour y être agréés.
J’embellirai le Temple, le Lieu de ma Splendeur.

8 Mais qui sont-ils ceux-là qui volent comme un nuage ?


Pareils à des colombes voltigeant vers leurs gîtes ?
9 Oui, c’est en moi que croient, qu’espéreront les îles.
Les vaisseaux de Tarsis, des Phéniciens en tête
Ramèneront les fils, chargés d’argent et d’or.
Et c’est à cause du nom de Yahvé ton Seigneur !
C’est à cause du renom de ce Saint d’Israël !
Car il t’a honoré, car il t’a embellie.

10 Les fils de l’étranger rebâtiront tes murs.


Leurs rois seront soumis, seront tes serviteurs.
Dans mon irritation je t’ai certes frappée.
Mais dans ma bienveillance, j’ai pris pitié de toi.

11 Tes portes seront ouvertes. Elles le seront toujours.


Ni le jour ni la nuit, elles ne seront fermées.
Pour amener chez toi les richesses des nations.
Leurs rois les conduiront, ces ressources immenses.

12 La nation, le royaume qui n’obéira pas


Périra. Les nations seront exterminées.

238
13 Et la gloire de Liban arrivera chez toi :
Le cyprès et le cèdre, le platane et le buis
Pour embellir le lieu de mon Saint Sanctuaire,
Pur que j’honore le lieu où je pose mes pas.

14 Vers toi viendront, courbés, les fils des oppresseurs.


Ils se prosterneront ceux qui te méprisaient.
Tu es Ville-Yahvé, Sion-du-Saint d’Israël.

15 Alors que tu étais haïe et délaissée,


Moi je ferai de toi un objet de fierté,
Un motif éternel de plaisir d’âge en âge.

16 Tu suceras le lait des mamelles des nations.


Tu suceras des rois des richesses infinies.
Et tu sauras que moi, Moi je suis ton sauveur,
Que le Dieu de Jacob est ton libérateur.

17 Au lieu de bronze, moi, je ferai venir de l’or.


Au lieu de fer, je ferai venir de l’argent.
J’instituerai la paix pour la magistrature.
Pour le gouvernement, je mettrai la Justice.

239
18 Plus de violence dans ton pays à regretter.
Plus de ravages, plus de ruines sur ton territoire.
Tu appelleras tes murailles et tes remparts :
“ Salut ” ; et tu appelleras tes portes : “ Louanges ”.

19 Tu n’auras plus le soleil comme lumière, le jour.


La clarté de la nuit ne t’illuminera plus.
Yahvé sera pour toi la lumière perpétuelle.
Il sera ta beauté, il sera ta parure.

20 Ton soleil ne se couchera plus ; et ta lune


Ne disparaîtra plus. Yahvé sera pour toi
Ta lumière éternelle. Et les jours de ton deuil
Seront tous accomplis. Ils seront révolus.

21 Ton peuple ne sera composé que de justes.


Ces justes détiendront pour toujours le pays.
Vous de mes plantations ! Vous œuvres de mes mains
Afin que vous soyez créées pour être belles !

22 Le plus petit chez toi deviendra un millier.


Le plus insignifiant une puissante nation.
Moi, Yahvé, j’ai parlé. En temps, j’agirai vite.

240
Mission du Prophète

61 1 L’esprit d’Adonaï, du Seigneur est sur moi


Car le Seigneur m’a oint. Et il m’a envoyé
Porter la bonne nouvelle aux pauvres, aux malheureux.
Panser les cœurs meurtris, aider les cœurs brisés.

Proclamer la libération aux déportés ;


Annoncer l’ouverture des yeux aux prisonniers ;
2 Proclamer l’année de la bienveillance de Dieu,
Et le jour de vengeance du Seigneur des Armées ;

Pour réconforter les endeuillés de Sion,


3 Et leur donner un diadème en lieu de cendre,
L’huile de joie à la place d’un vêtement de deuil,
La mise de la louange en lieu de l’âme éteinte.

On les appellera térébinthes de justice,


Plantation pour Yahvé, pour sa glorieuse présence.

4 Et ils rebâtiront sur les ruines antiques.


Et ils relèveront les édifices tombés,
Dévastés, désolés de leurs prédécesseurs.

Et ils restaureront les villes et les cités.


Les habitats ruinés depuis des siècles, des siècles !

241
5 Des étrangers viendront faire paître vos troupeaux.
Des barbares deviendront laboureurs, vignerons.
6 Vous serez appelés les prêtres de Yahvé.
Et l’on vous nommera ministres du Seigneur.
Et vous vous nourrirez des ressources des nations.

7 Au lieu de votre honte, vous obtiendrez le double.


(Car vous les Juifs, pour vous, votre honte fut doublée).
L’ignominie, et les crachats, furent votre part.
Aussi dans le pays, vous aurez tout au double.
Pour vous, joie éternelle. Pour vous, la joie durable.

8 Moi, Yahvé j’aime le droit. Je hais crime et rapine.


Je donnerai fidèlement la récompense.
Oui, moi je conclurai une alliance perpétuelle.

9 Leur race sera célèbre au milieu des nations.


Leur descendance sera puissante parmi les peuples.
Tous ceux qui les verront, reconnaîtront qu’ils sont
La race parmi les races, bénie du Tout-Puissant.

10 J’exulte de plaisir. Mon âme jubile en Dieu,


Car il m’a revêtu des habits du salut.
Il m’a drapé d’un manteau de la justice,
C’est comme un jeune époux se coiffant du turban,
C’est comme une mariée se parant de bijoux.

242
11 Car de même que la terre fait se nourrir ses germes,
De même qu’un jardinier fait pousser ses semences,
Le Seigneur Yahvé fera germer la justice,
La louange en présence de toutes les nations.

Second poème sur l’éclatante résurrection de Jérusalem

62 1 Pour l’amour de Sion, je ne me tairai point ;


Et de Jérusalem, je ne me lasserai
Jusqu’à ce que justice jaillisse comme l’aurore ;
Que son salut flamboie comme la torche qui brûle.

2 Les nations et les rois verront justice et gloire.


Et l’on t’appellera d’un nom fixé par Dieu,
Nom nouveau que la bouche de Dieu énoncera.

3 Tu seras une couronne entre les doigts de Dieu,


La tiare et le turban dans le poing de ton Dieu.

4 On ne te dira plus, t’appelant : “ Délaissée ”.


Et on ne me dira plus de terre : “ Désolation ”.
Car on te nommera : “ Mon plaisir est en elle ”,
Et ta terre “ Épousée ” car tu plais à Yahvé.

243
5 De même que le jeune homme épouse la fille vierge,
Ton architecte se réjouira, t’épousera.
Et pareil au mari satisfait de l’épouse
C’est avec grande joie, que Dieu appréciera.

6 Sur tes murailles, Jérusalem, je poste des gardes ;


Ni le jour ni la nuit, ils ne devront se taire.
Ils imposent à Yahvé la souvenance encore.

7 Pas de répit pour vous. Point de répit pour lui,


Avant qu’il ne restaure sa grande Jérusalem ;
Avant qu’il n’en ait fait un sujet de louange ;
Oui, qu’il l’érige en gloire au milieu de la terre.

8 Le Seigneur l’a juré par sa droite, par son bras :


“ Je ne donnerai plus ton blé en nourriture.
Les fils de l’étranger ne boiront plus ton moût,
Pas plus ton vin pour lequel tu as tant peiné.

9 Ce sont ceux qui ont fait et qui ont moissonné,


Qui la consommeront, la réserve de froment.
Et ils loueront Yahvé. Ce sont les vendangeurs
Qui boiront le bon vin sur mes parvis sacrés ”.

244
Conclusion

10 Franchissez, franchissez les portes de la ville !


Frayez la route au peuple ! Élevez, élevez
Une chaussée sans pierres ! Rejetez-en les pierres !
Dressez un étendard ! Hissez-le pour les peuples !

11 Yahvé se fait entendre aux confins de la terre :


Dites à la fille de Sion : Vois. Vient ton Sauveur.
Le prix de sa victoire, son salut l’accompagnent.
Ses trophées le précèdent. Et son salaire le suit.

12 On les appellera “ Rachetés de Yahvé ”,


“ Peuple saint ”, et on t’appellera “ Recherchée ”,
Et “ Ville-non-délaissée ”. (Yahvé s’est fait entendre).

245
Poème apocalyptique sur la vengeance divine

63 1 - Qui est-il celui qui vient d’Edom, de Bosrah


En habits de couleur rouge comme un vendangeur ?
Il a de la prestance avec son vêtement.
Il va, il se redresse resplendissant de force.

- C’est moi, qui professe la Justice ; qui récrimine,


Et qui me montre grand, et qui parle pour sauver.

2 - Pourquoi cet habit rouge ? Pourquoi tes vêtements


Sont-ils tachés de pourpre ? Tu es comme un fouleur
Au pressoir. 3 À la cuve, j’ai foulé solitaire.
Car des gens de mon peuple, nul n’était avec moi.
Alors dans ma colère, je les ai tous foulés.
Alors dans ma fureur, je les ai piétinés.
Et leur jus a giclé. J’ai taché mes habits.

4 - Il y a dans mon cœur la journée de vengeance.


L’année des représailles est déjà arrivée.
5 J’ai regardé ; pas d’aide ! J’ai été consterné :
Pas un soutien ! Alors mon bras m’a secouru !
Et c’est donc ma fureur qui m’aura soutenu !

6 J’ai écrasé des peuples, et je les ai brisés


Dans ma colère. J’ai fait couler à terre leur jus.

246
Psaume

7 Moi, je veux célébrer les grâces de Yahvé,


Ses promesses, ses louanges ; ce qu’il a fait pour nous ;
La grande miséricorde qu’il nous a témoignée ;
La bonté immense pour la maison d’Israël,
Bonté qu’il a donnée dans sa grande compassion ;
L’abondance des bienfaits dans sa miséricorde.

8 Il avait dit : “ Vraiment, ils sont mon peuple. Des fils


Qui ne sont pas trompeurs ”. Et il fut leur Sauveur
9 Dans toutes leurs angoisses. Ce ne fut ni un ange
Ni un messager. C’est lui-même qui les sauva.
Lui-même les racheta dans son amour immense.
Tous les jours du passé il les prit, s’en chargea.
10 Mais eux se révoltèrent, attristèrent son Âme Sainte.
Il devint l’ennemi, leur fit lui-même la guerre.

11 Et le peuple se souvint de ces jours du passé,


Se souvint de Moïse qui était avec lui :
Où est passé Celui qui les fit remonter
De la mer, avec le Pasteur de son troupeau ?
Où est Celui qui mit en lui son Esprit saint ?

12 À la droite de Moïse, Il fit se déplacer


Son bras majestueux. Qui écarta les eaux ?

247
Devant eux, Il se fit un éternel renom.
13 Et qui les conduisit au profond de l’abîme
Avec autant d’aisance qu’un cheval au désert ?

Ils ne trébuchèrent pas, pareils 14 à des bestiaux


Qui vont dans la vallée. Car l’Esprit de Yahvé
Les menait au repos. Ainsi as-tu conduit
Tout ton peuple pour te faire un renom magnifique.

15 Regarde du ciel et vois, du haut de ta demeure :


Où est ta jalousie ? Où est donc ta vaillance ?
L’émoi de tes entrailles et de tes compassions
Ont été réprimés ? 16 Toi, tu es notre Père.
Abraham ne nous connaît pas ; et Israël
Ne peut nous reconnaître. Car c’est bien toi, Yahvé.
Toi, tu es notre Père. Celui qui nous rachète.
Tu es le Rédempteur. C’est Toi depuis toujours.

17 Pourquoi nous laisses-tu errer loin de tes voies,


Et endurcir nos cœurs à l’écart de ta crainte ?
Pour l’amour de tes serviteurs, et des tribus
De ton héritage reviens-nous, Seigneur Yahvé.

Pour peu de temps, il aura été possesseur,


Le peuple : 18 des impies ont foulé ton sanctuaire.
19 Nous sommes devenus ceux qui ne sont plus à toi.

248
Tu ne gouvernes plus, tu ne domines plus.
Et sur nous, ton nom n’est plus jamais proclamé.
Si tu pouvais déchirer les cieux et descendre,
(Devant ta face, les montagnes seraient ébranlées.

64 1 Comme le feu brûle le bois, comme la flamme des brindilles,


Et embrase des forêts, réchauffe des rivières froides)
Pour faire savoir ton nom à tous tes ennemis,
Devant toi, les Nations prises de crainte trembleraient.

2 Toi, tu exécutas des prodiges inconnus


3 Que nous n’attendions pas, et dont jamais personne
N’a entendu parler : Toi, quand tu descendis
Devant ta face, les montagnes s’étaient ébranlées.

Nul œil n’a vu, et nulle oreille n’a entendu


Un Dieu, toi excepté, agir en la faveur
De qui se fie en lui, de qui compte sur lui.

4 Tu as surpris celui qui pratique la justice,


Et ceux qui sur tes voies se souvenaient de toi.

Toi, tu t’es irrité. Nous, nous avions péché.


Tu t’es fâché de ceux qui pratiquent l’injustice.
Nous, nous serons sauvés. 5 Nous étions des impurs.

249
Vos actes de justice étaient comme du linge sale.
Et nous sommes tous tombés pareilles aux feuilles mortes.
Et nos crimes et nos fautes nous emportent comme le vent.

6 Personne n’invoque ton nom. Personne ne se réveille


Pour s’attacher à toi. Tu t’es caché la Face.
Oui, tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes.

7 Mais cependant Yahvé, n’es-tu pas notre Père


Ne sommes-nous pas l’argile ? N’es-tu pas le potier ?
Car nous sommes tous l’ouvrage de qui nous a pétris.
8 Ne t’irrite pas trop. Ne nous rappelle pas
Infiniment nos crimes. Nous sommes tous de ton peuple.

9 Tes Saintes villes sont désertes. Sion est un désert.


Jérusalem est devenue une solitude.
Notre Maison sainte et splendide, 10 ce Temple saint
Où te priaient nos ancêtres, a été brûlé.
Ce qui faisait nos délices est devenu ruine.
11 Peux-tu rester Yahvé insensible à cela ?
Contenir ton silence pour nous voir humilier ?

250
Diatribe contre l’idolâtrie et sermon eschatologique

65 1 J’ai été accessible à ceux qui m’ignoraient.


Et j’ai été visible à qui ne voyait pas.
Je disais “ Me voici, me voici ” à un peuple,
Et c’était ma nation qui ne m’invoquait pas.

2 Moi, j’ai tendu les mains chaque jour vers un peuple,


Rebelle et acariâtre et qui suivait sa voie
Mauvaise, sans rectitude au gré de ses pensées.

3 Et ce peuple me provoque et se rit de moi-même :


Ils sacrifient dans les jardins ; font brûler
De l’encens sur des briques ; 4 demeurent dans des sépulcres ;
Ils consacrent leurs nuits dans des endroits étranges ;
Ils mangent du porc ; mettent dans des plats des mets immondes.

5 Ils disent : “ Éloigne-toi, et ne me touche pas.


Je te sanctifierai ! ” Ces choses sont une fumée
Dans ma narine, un feu toujours brûlant.

6 C’est écrit devant moi : Je ne me tairai pas,


Avant d’avoir puni et puni sur leur sein,
7 Vos fautes et les fautes de vos pères, toutes ensemble.
Eux qui brûlaient l’encens dit-il sur les montagnes,
Eux-mêmes qui m’outrageaient là-bas sur les collines.

251
Je prendrai sur leur sein, à pleine mesure leur dû.

8 Ainsi a dit Yahvé : “ Lorsque l’on trouve du jus


Dans la grappe de raisin, on dit : ne l’écrase pas.
C’est une bénédiction ”. Et ainsi j’agirai
En considération de tous mes serviteurs.
Je renonce à détruire. Pourquoi détruire l’ensemble ?

9 Oui, je ferai sortir de Jacob un surgeon,


Et de Juda un héritier de mes montagnes.
Mes élus en hériteront ; mes serviteurs
Habiteront les monts, et y demeureront.
10 Le Saron deviendra une pâture de brebis.
Et la vallée d’Agor un pacage de gros bœufs.
Tu m’avais recherché si longtemps, toi mon peuple !

11 Quant à vous qui avez abandonné Yahvé,


Qui avez oublié que ma montagne est sainte,
Vous qui dressez une table pour honorer ce Gad,
Qui versez à pleins bords le mélange pour Meni :
Je vous destine au glaive. 12 Je vous mène à l’épée.
Vous ploierez le genou tous pour l’égorgement.

Je vous ai appelé, avez-vous répondu ?


Et je vous ai parlé, avez-vous écouté ?
Vous avez fait ce qui me semble être le mal.

252
Vous avez préféré ce que je n’admets pas.

13 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant :


Mes serviteurs mangeront. Vous, vous aurez faim !
Mes serviteurs boiront. Mais vous, vous aurez soif !
Mes serviteurs se réjouiront. Vous aurez honte !
14 Mes serviteurs chanteront la joie dans le coeur.
Mais vous, vous gémirez ! Vous pousserez des cris !
L’âme accablée par tant de peine, vous hurlerez !

15 Et vous laisserez à mes élus votre nom,


Afin qu’ils le prononcent pour la malédiction :
“ Que le Seigneur Adonaï te fasse mourir ! ”
Mais ses Serviteurs porteront un nouveau nom.

16 Quiconque souhaitera être béni sur terre,


Sera béni par le Dieu de la vérité.
Et quiconque prêtera son serment dans ce lieu,
Prêtera son serment par le Dieu de l’Amen.
Car les malheurs passés seront tous oubliés,
Ils seront tous voilés et cachés à mes yeux.

17 Je vais créer des cieux nouveaux, une terre nouvelle.


On saura oublier les souvenirs passés.
Ils ne reviendront plus à l’esprit ni au cœur.

253
18 Que l’on soit dans la joie, dans la joie perpétuelle,
Et que l’on se réjouisse pour des siècles et des siècles,
Car moi, je vais créer. Oui, moi je vais créer
Une Jérusalem, “ Joie ” et son peuple “ Allégresse ”.

19 Oui, je me réjouirai de ma Jérusalem.


Oui, je serai heureux au sujet de mon peuple.
On n’a plus à entendre le bruit des larmes, des cris.
20 Là, plus de nouveau-né qui ne vive que très peu.
Plus de vieillard à terme qui n’accomplisse ses jours.
Et mourir à cent ans, ce sera mourir jeune !
Ne pas avoir cent ans, signifiera : “ Maudit ” !

21 Ils bâtiront des maisons, les habiteront.


Ils planteront des vignes et mangeront leurs fruits.
22 Ils ne bâtiront plus pour qu’un autre y demeure.
Ils ne planteront plus pour qu’un homme s’en nourrisse.

La durée de mon peuple sera durée des arbres.


Mes élus useront ce que leurs mains ont fait.
23 Ils ne peineront plus, en vain pour du Néant.
Ils n’auront plus d’enfants destinés à leur perte.
Mais ils seront la race bénie du Tout-Puissant.
Leur descendance sera bénie du Tout-Puissant.
24 Avant même qu’ils n’appellent, moi je leur répondrai !
Ils parleront encore qu’ils seront exaucés !

254
25 Le loup et l’agnelet mangeront du fourrage.
Et le lion de la paille pareil au gros bétail.
Quant au serpent, sa nourriture, de la poussière.
Et l’on ne commettra ni mal ni destruction,
Sur ma sainte montagne, dit le Seigneur Yahvé.

Oracle

66 1 Ainsi a dit Yahvé : le ciel me fait un trône


Et la terre peut servir d’escabeau à mes pieds.
Quelle auguste maison pourriez-vous me bâtir ?
Et quel endroit serait le lieu de mon repos ?

2 Mais toutes ces choses ce sont mes mains qui les ont faites.
Toutes ces choses sont à moi, - Oracle de Yahvé.

Voici celui vers qui je porte mes regards :


C’est lui le malheureux qui a l’esprit battu.
Le pauvre au cœur contrit qui tremble à ma parole.

255
Contre le syncrétisme dans le culte

3 On sacrifie un bœuf, puis on abat un homme.


On sacrifie l’agneau, on brise la nuque d’un chien.
On fait monter une oblation de sang de porc
On fait un mémorial d’encens, puis on bénit
La malfaisance. (C’est une bénédiction d’idoles !)

De même qu’ils prennent plaisir à suivre leurs voies immondes,


Que leurs âmes se complaisent, s’ébattent dans leurs horreurs,

4 Moi, je prendrai plaisir à maltraiter aussi.


J’emmènerai sur eux l’objet de leur effroi.
Parce que j’ai appelé, nul n’a répondu.
Parce que j’ai parlé, personne n’a entendu.
Ils ont fait ce que je vois comme étant mauvais,
Ils ont pris du plaisir à ce qui me déplaît.

256
Poème apocalyptique

5 Écoutez la parole de Yahvé, le Seigneur


Vous qui tremblez à la parole du Tout-Puissant !
Vos frères qui vous haïssent, vos frères qui vous excluent
On dit à cause de moi : “ Mais qu’il montre sa gloire,
Nous verrons votre joie ! ” Ils seront confondus.

6 Un tumulte, une rumeur sont venus de la ville.


Cette voix sort du Temple. C’est la voix de Yahvé
Qui rendra la pareille à tous ces ennemis.

7 Avant d’être en travail, elle avait enfanté.


Avant de ressentir les douleurs de la femme,
Elle avait mis au jour, accouché d’un garçon.

8 Qui a jamais connu, entendu pareille chose ?


Car accouche-t-on d’un pays en un seul jour ?
Car enfante-t-on d’une nation en une seule fois ?
Car à peine en travail, Sion a enfanté !

9 “ Ouvrirai-je le sein pour ne pas faire naître ? ” dit-il.


“ Ou moi qui fais naître le fermerais-je ? ” dit ton Dieu.

10 Oui, vous ! Réjouissez-vous avec Jérusalem !


Jubilez à cause d’elle, vous tous qui l’appréciez !

257
Soyez remplis de joie vous qui portiez son deuil !

11 Afin que vous soyez allaités, rassasiés


À sa lourde mamelle de la consolation !
Afin que vous ayez savouré, apprécié
Ce sein qui réconforte, cette mamelle de gloire !

12 Ainsi a dit Yahvé : voici que je dirige,


Et que je fais couler la paix comme un grand fleuve !
Et la gloire des nations comme un puissant torrent !

Vous serez allaités et portés sur le flanc !


Vous serez caressés, choyés sur les genoux !
13 Comme un fils consolé par sa mère, moi aussi
Je vous consolerai (Avec Jérusalem) !

14 Et quand vous le verrez, le cœur sera en joie


Et le corps et les os fleuriront comme de l’herbe.
La main du Tout-Puissant se laissera connaître
À ses serviteurs ; sa gloire à ses adversaires.

15 Car voici que Yahvé se présente dans le feu.


La puissance de ses chars est celle de la tempête.
Pour assouvir sa haine avec toute sa fureur,
Et dresser ses menaces par un feu flamboyant.

258
16 Ce sera par le feu que Yahvé va juger.
Ce sera par l’épée à l’égard de la chair.
Comme elles seront nombreuses les victimes de Yahvé !

Fragment contre les mystères païens

17 Ceux qui se sanctifient, ceux qui se purifient


Pour l’accès des jardins en suivant l’initié,
Qui mangent la chair de porc, de reptile ou de rat
Leurs actes et leurs pensées finiront du même coup,
Prendront fin en même temps - Oracle de Yahvé.

259
Discours eschatologique

18 Moi, je viens rassembler les nations de toutes langues.


Elles viendront voir ma gloire. 19 Je leur mettrai un signe.
J’enverrai quelques survivants vers les nations :
Tarsis, Pout, Lud, Moshek et Rosh, Tubal, Javan,
Et vers les îles lointaines qui ne me savent pas,
Qui n’ont pas vu ma gloire. Eux, ils révéleront.
Eux, ils annonceront la gloire parmi les peuples.
20 Et de toutes les nations, en offrande à Yahvé
Ils feront revenir tous nos frères réunis,
Sur des chevaux, dans des chariots, en litière,
Ou à dos des mulets, ou sur des dromadaires,
Sur ma Sainte montagne ! tous à Jérusalem !
Oui, comme les enfants d’Israël apportent l’offrande
Dans des vases purifiés au Temple de Yahvé.
21 J’en choisirai certains. J’en prendrai quelques-uns.
Je formerai des prêtres, des lévites, dit Yahvé.

22 Car comme les cieux nouveaux, et comme la terre nouvelle


Subsistent devant moi - Oracle de Yahvé,
Ainsi subsisteront votre race, votre nom.

23 Il adviendra de lune nouvelle en lune nouvelle,


De sabbat en sabbat, que toute chair à ma face
Viendra se prosterner - Oracle de Yahvé.

260
24 Et quand on sortira, on verra les cadavres
Des hommes qui m’ont trahi : leur ver ne mourra pas.
Leur feu ne s’éteindra. Ils seront en horreur,
Ils seront un objet repoussant pour toute chair.

261
FRANCK LOZAC'H

JÉRÉMIE

262
Titre

1 1 Paroles de Jérémie, fils de Hilquiyahou,


L’un des prêtres qui étaient en lieu de Benjamin,
Famille sacerdotale vivant à Anatoth.

2 À lui fut adressée la parole de Yahvé,


Au jour de Josias, fils d’Amon, roi de Juda,
En la treizième année de son règne ; 3 puis aux jours
De Joachim, fils de Josias, roi de Juda,
Cela jusqu’à la fin de la onzième année
De Sédécias, fils de Josias, roi de Juda,
Jusqu’à la déportation de Jérusalem,
Déportation qui arriva au cinquième mois.

263
Oracles contre Juda et Jérusalem
I - Au temps de JOSIAS

Vocation de Jérémie

4 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


Avant de te former au ventre maternel,
5 Oui, je te connaissais. Avant de voir le jour
Et de sortir du sein, je t’avais consacré.
Oui, je t’avais placé. Je t’avais établi
Comme prophète des nations.

6 Et moi, je dis : Ah ! Ah !
Adonaï Yahvé, je ne sais pas parler.
Je ne suis qu’un enfant. 7 Mais Yahvé répondit :
“ Toi, ne dis pas de toi : je ne suis qu’un enfant.
Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai.
Tu leur diras tout ce que je t’ordonnerai.
8 N’aie aucune frayeur devant eux, assemblés.
Car je suis avec toi. Je te protégerai,
[Et je te sauverai] - Oracle de Yahvé. ”
9 Yahvé posa sa main, et il toucha ma bouche :
“ Voilà ! Ainsi je mets en ta bouche mes paroles.

264
10 Vois. En ce jour, j’ai décidé de t’établir
Sur les nations et les royaumes ; pour renverser
Et pour déraciner ; pour perdre et démolir ;
Et pour exterminer ; pour bâtir et planter ;

11 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


“ Que vois-tu, Jérémie ? ” Et moi, je répondis :
“ C’est une branche de veilleur ! ” 12 Alors, Yahvé me dit :
“ Bien vu ! Je veille sur ma parole pour l’accomplir. ”

13 Pour une seconde fois, la parole de Yahvé


Me fut adressée en ces termes : “ Là, que vois-tu ? ”
Je répondis : “ Je vois une marmite qui bouillonne,
Un chaudron qui vient de la direction du Nord. ”

14 Il me dit : “ C’est au Nord que bouillonne le malheur.


Il se déchaînera sur tous les habitants.
15 Car voici que j’appelle toutes les familles du Nord,
Tous les royaumes du Nord - oracle de Yahvé.

Oui, ils vont arriver : chacun plaçant son trône


A l’entrée de Jérusalem, devant ses portes
Et devant ses remparts. Contre toutes ses murailles !

265
Contre toutes les cités et les villes de Juda !

Quant à mes habitants, et quant aux Judéens


16 Là, je prononcerai de nombreux jugements,
À cause de leur malice : ils m’ont abandonné.
Ils ont offert l’encens à des dieux étrangers.
Ils se sont prosternés suppliant des idoles,
Implorant des statues fabriquées par leurs mains !

17 Toi, tu ceindras tes reins. Toi, tu te lèveras.


Tu leur diras ce que je t’ordonne d’exprimer.
Ne crains point devant eux, ou je te fais trembler.

18 Moi, je vais t’établir contre une ville fortifiée,


Comme une muraille de bronze, comme une colonne de fer
Face à tout ce pays : devant ses rois, ses princes,
Et devant tout son peuple, et devant tous ses prêtres.

19 Ils voudront te combattre, mais ils ne pourront rien.


Ils ne pourront te vaincre car je suis avec toi,
Moi pour te délivrer - oracle de Yahvé. ”

266
Les plus anciennes prédications : l’apostasie d’Israël

2 1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Toi, va crier aux oreilles de Jérusalem :
Ainsi a dit Yahvé : Je me souviens pour toi
Dans ta première jeunesse, de toute ton affection,
De l’amour de tes fiançailles : tu me suivais
Au désert, sur la terre qui était sans semailles.

3 Israël était le bien sacré de Yahvé,


Les prémices de son revenu, de sa récolte :
Celui qui en mangeait, devenait un coupable.
Le malheur survenait - oracle de Yahvé.

4 Écoutez sa parole, vous, maison de Jacob,


Et vous, les familles de la maison d’Israël.
5 Ainsi a dit Yahvé : quel tort ai-je accompli
Pour que vos pères s’éloignent me trouvant déloyal ?
Pour qu’ils marchent en arrière, recherchant le Néant ?

Cherchant la Vanité, ils ont fait “ Vanité ” !


Fréquentant les faux dieux, cultivant ces idoles !
6 Ne pouvaient-ils pas dire : Où est passé Yahvé,

267
Lui qui nous fit monter de ce pays d’Égypte ?
Lui qui nous dirigea à travers le désert ?
Dans une terre de steppe, une terre desséchée,
Aride et ravinée, obscure et ténébreuse ?
Que nul homme ne parcourt, où nul homme ne se fixe ?

7 Je vous ai fait entrer au pays du verger


Pour en manger les fruits, pour vous en rassasier.
Mais à peine installés, mon pays est souillé.
L’héritage est changé en lieu abominable.

8 Les prêtres n’ont pas dit : Où est passé Yahvé ?


Et ceux qui disent la Loi ne me connaissaient pas !
Les pasteurs m’ont trahi - le roi et ses suivants !
Les prophètes annonçaient par le Seigneur Baal !
Ils suivaient les Idoles, priaient des Impuissants !
9 Je vous fais un procès - oracle de Yahvé.

Et les fils de vos fils, je les accuserai !


10 Allez ! Passez aux îles de Kittim et voyez !
Envoyez à Quédar, et rendez-vous bien compte !
Soyez bien attentifs, et voyez s’il existe
Une chose semblable qui se serait produite.

268
11 Une nation échange-t-elle son Dieu unique
Contre l’Impuissance, de statues, des idoles ?
Mon peuple a échangé ma Grandeur éternelle,
Se plaisant du néant ! Soyez-en effrayés,

12 Ô mes cieux ! Stupéfaits, remplis d’une épouvante !


Soyez-en affligés ! - oracle de Yahvé.

13 C’est un double méfait que mon peuple a commis :


Ils m’ont abandonné, moi la Source d’eau vive.
Ils creusaient des citernes, des citernes lézardées,
Et des citernes fendues qui ne tenaient pas l’eau.

14 Israël est esclave ? C’est un serf de naissance ?


Serait-il domestique ? Est-il dans le butin ?

15 Contre lui, des lionceaux ont rugi et hurlé


Ils ont réduit sa terre en pays dévasté.
Et ses villes ombragées ne sont plus habitées.

269
16 Mêmes les fils de Memphis, mêmes ceux de Takhpanès
T’ont dégarni le crâne ! 17 N’as-tu pas vu cela ?
Et n’en es-tu pas cause pour l’abandon de Dieu ?

18 Mais qu’y a-t-il pour toi sur le chemin d’Égypte ?


À boire des eaux du Nil ? Mais qu’y a-t-il pour toi
Sur le chemin d’Assur ? À boire l’eau de l’Euphrate ?

19 Que ton mal te corrige ! Que ta méchanceté,


Tes infidélités, te châtient, te punissent !
Oui, comprends et constate combien il est mauvais,
Combien il est amer d’abandonner ton Dieu.
De cesser de me craindre et de ne plus trembler.
Oracle de Yahvé, du Seigneur des armées !

20 C’est que depuis longtemps, tu as brisé ton joug,


Tu as rompu tes liens. “ Je ne servirai pas ! ”
As-tu dit. Toutefois, sur toute colline dressée
Et sous tout arbre vert, tu étais étendue.
Et tu t’étais couchée comme une prostituée.

21 Moi, je t’avais plantée avec ces ceps de choix,


Des boutures authentiques, des grains de qualité.

270
Comment t’es-tu changée en plants dégénérés,
En sauvageons de vigne et en cépages bâtards ?

22 Tu peux bien te laver avec de la potasse !


Y ajouter des cendres, te nettoyer encore !
Ta faute est incrustée. Elle est là, devant moi.
Oracle du Seigneur - d’Adonaï Yahvé.

23 Comment oses-tu dire : “ Je ne suis pas souillée.


Je ne suis pas allée à la suite des Baals ” ?
Vois ton chemin, regarde tes traces dans la vallée.
Mais reconnais du moins ce que tu as commis !
24 Chamelle écervelée entrecroisant ses pas !
Ô l’ânesse sauvageonne vivant dans le désert !

Dans la chaleur de son désir, elle aspire l’air ;


Son rut, qui le refrénera ? Le retiendra ?
Quiconque veut la chercher, n’a pas à s’épuiser :
En son mois, on la trouve ! Et en bonne compagnie !

25 Prends garde que ton pied ne perde sa chaussure.


Prends garde à ton gosier pour ne pas avoir soif.
Mais tu dis : “ Non ! Qu’importe ! Inutile ! Rien à faire !

271
J’aime les étrangers, à leur suite je vais ! ”

26 Comme a honte le voleur quand il est confondu,


Ainsi seront ceux de la maison d’Israël :
Eux les rois et les chefs, les prêtres et les prophètes
27 Eux qui implorent le bois et disent : “ Tu es mon père ”,
Eux qui disent à la pierre : “ Toi qui m’as enfanté ! ”

Ils m’ont tourné le dos et non pas le visage.


Au temps de leur malheur, ils disent : “ Lève-toi ! Sauve-nous ! ”
28 Où sont-ils donc, tes dieux que tu t’es fabriqués ?
Qu’ils se lèvent, et se dressent puisqu’ils peuvent te sauver,
Au temps de son malheur. [En quantité égale],

Que tes villes soient tes Dieux, ô Juda mon unique !

29 Vous me faites un procès, vous qui m’avez trahi ?


Vous qui m’êtes infidèles ? - Oracle de Yahvé.
30 Oui, j’ai frappé vos fils. Mais, j’ai frappé en vain.
Ils n’ont pas accepté, accueilli la leçon !

L’épée, le glaive dévoreront tous vos prophètes,


Comme un lion destructeur ! 31 Engeance que vous êtes !

272
De cette génération ! écoutez donc, Yahvé :
Ai-je été un désert, une terre ténébreuse
A l’égard d’Israël ? Pourquoi mon peuple dit-il :
“ Nous courons çà et là. Nous n’irons plus vers toi ? ”
32 La jeune fille, la jeune vierge oublie-t-elle ses parures ?
L’épousée, ses ceintures ? Depuis des jours sans nombre
Mon peuple m’a oublié. Oui, tous ceux de mon peuple.

33 Tu sais si bien la voie pour rechercher l’amour !


Accompagnée du mal, tu proposais tes pas !
Ainsi avec le crime, tu as su pactiser.

34 Sur tes mains, on découvre le sang des innocents :


Des prophètes massacrés, des enfants sacrifiés.
Tu ne les as pas surpris à forcer tes portes.
Des cadavres de pauvres - point de flagrant délit.

35 Malgré tout cela, tu dis : “ Je suis innocente.


Sa colère s’est calmée, s’est détournée de moi. ”
Voici que moi, Yahvé, je te prends, je te juge,
Je t’accuse quand tu dis : “ Moi, je n’ai pas péché. ”

36 Qu’il t’en a peu coûté de changer de chemin !

273
Tu seras confondue. L’Égypte te décevra.
Et toi, tu auras honte. Tu le fus par Assur !

Oui, tu devras sortir, et les mains sur la tête.


Yahvé a repoussé ceux en qui tu te fies.
Car tu n’as aucune chance de réussir par eux.

La conversion

3 1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


Si un homme répudie la femme qui était sienne,
Et qu’elle, l’ayant quitté, s’accouple avec un autre,
A-t-elle encore le droit de revenir à lui ?

N’est-elle pas profanée cette chair, cette terre ?


Tu t’es prostituée à de nombreux amants ?
Tu reviendrais vers moi ? - Oracle de Yahvé.

2 Lève les yeux vers les monts, vers les crêtes et regarde :
Toujours, tu t’es livrée. Chacun t’a possédée.
Sur les chemins, toi tu étais assise pour eux
Comme l’Arabe au désert. Oui, tu as profané

274
Le pays par tes forfaits, tes prostitutions.

3 C’est pourquoi les ondées ont été supprimées ;


Et la pluie du printemps n’existait plus pour toi.

Toi, tu conservais ton front de prostituée


Refusant de rougir et de montrer ta honte.
4 Lors même, ne me criais-tu pas : “ Tu es le guide
De ma jeunesse, mon père ! Gardera-t-il rancune,
5 Et conservera-t-il sa colère pour toujours ? ”

C’est ainsi que tu parles, puis tu commets le mal.

275
L’Israël du Nord invité à la conversion

6 Le Seigneur m’a parlé aux jours du roi Josias :


As-tu vu ce qu’a fait l’apostate Israël ?
Elle allait, se rendait sur toute montagne haute.
Et sous tout arbre vert, elle se prostituait !
7 Je me disais : “ Après avoir fait tout cela,
Elle reviendra vers moi ”. Elle n’est pas revenue !

Juda, sa sœur perfide, traîtresse a vu cela


8 Comme elle a vu aussi que je l’ai répudiée,
La rebelle Israël, pour tous ses adultères.
Je lui avais donné son livret de divorce.

Juda sa sœur perfide, traîtresse n’a pas eu crainte.


Elle est allée aussi, elle, se prostituer.

9 Par sa prostitution, bruyante et sans vergogne,


Elle a souillé, elle a profané le pays.
Elle a commis sa honte avec le bois, la pierre !

10 Et même après cela, Juda sa sœur perfide


N’est pas venue à moi, vers moi de tout son cœur !

276
Ce n’était que mensonge - Oracle de Yahvé.

11 Yahvé me dit ceci : “ Israël - la - rebelle


Comparée à Juda - la - perfide paraît juste.
12 Va crier ces paroles vers le Nord. Tu diras :
Toi, la rebelle, reviens - Oracle de Yahvé.

Je ne ferai pas tomber ma colère sur vous.


Car je suis bienveillant - Oracle de Yahvé.

Non, je n’ai point de rancune qui soit éternelle.


13 Mais reconnais ta faute. Reconnais ta malice.
Oui, tu fus infidèle à ton Seigneur, ton Dieu.
Et tu t’es révoltée. Tu courais en tous sens
Cherchant les Étrangers, et sous tout arbre vert !

M’ayez-vous écouté ? - Oracle de Yahvé.

277
Le peuple messianique à Sion

14 Revenez, fils rebelles, - Oracle de Yahvé.


Car c’est moi votre Maître. Et moi, je vous prendrai,
Un d’une ville, deux d’un clan pour aller en Sion.
15 Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur,
Qui vous feront marcher avec silence et prudence.

16 Quand vous aurez multiplié et fructifié


Demain, dans le pays - Oracle de Yahvé.
On ne parlera plus de l’arche, de l’alliance
De Yahvé. En ces jours, on n’y pensera plus.
Elle ne reviendra plus réveiller la mémoire.
Elle ne montera pas pour agiter le cœur.
Elle sera oubliée. Nul pour la regretter.
On n’en construira plus ! On n’en fera pas d’autre !

17 En ces temps, on appellera Jérusalem


“ Le trône de Yahvé ”, et toutes les nations
Conflueront vers Yahvé, là à Jérusalem ;
Elles se rassembleront. Non, elles ne suivront plus
L’obstination de leur cœur mauvais et pervers.

278
18 En ces jours, la maison de Juda marchera,
Ira avec ceux de la maison d’Israël ;
Puis, ensemble ils reviendront du pays du Nord,
Sur la terre donnée en héritage à vos pères.

279
Suite du poème sur la conversion

19 Et moi qui m’étais dit : comment te placerai-je


Au milieu de mes fils ? Oui, je te donnerai
Un pays de délices, un splendide héritage,
Le joyau des joyaux parmi tous les pays !

Et je pensais encore : tu m’appelleras “ Père ”


Oui, sans te détourner ! Sans t’éloigner de moi !
20 Comme une femme qui trahit, qui trompe son amant,
Ainsi tu m’as trahi, ainsi tu m’as trompé
Toi, maison d’Israël ! - Oracle de Yahvé.

21 Sur les monts dénudés, le cri s’est fait entendre :


Pleurs, supplications des enfants d’Israël.
Ils se sont dévoyés, ont perverti leur voie.
Et ils m’ont oublié, moi, Yahvé leur Seigneur !

22 Revenez, fils rebelles ! Moi, je veux vous guérir !


Nous revenons vers toi, car tu es notre Dieu.
23 Ne sont que duperies les hauteurs des montagnes !
Et ne sont que mensonges les brouhahas confus !
Impuissance de ces cultes accomplis dans ces lieux !

280
En vérité, c’est Dieu qui est notre Salut.

24 La Honte a dévoré le fruit de leur labeur,


Le travail de nos pères depuis notre jeunesse.
Quel mépris pour le culte qu’ils offraient aux Baals !
Leurs moutons et leurs bœufs et leurs fils et leurs filles !

25 Couchons-nous dans la honte, recouverts par l’opprobre !


Contre le Dieu Yahvé nous avons tant péché,
Depuis notre jeunesse jusqu’à ce dernier jour !
Car nous n’écoutions pas la voix de notre Dieu !

4 1 Si tu veux revenir - Oracle de Yahvé,


C’est vers moi, Israël, qu’il faudra revenir.
Si tu fais disparaître tes Horreurs, tes idoles,
Tu n’auras pas à fuir, à t’éloigner de moi.

2 Si tu jures par Yahvé, par la vie de Yahvé


En vérité, en loyauté, et en droiture,
En Lui, se béniront les peuples et les nations !
En lui et en Lui seul, ils se glorifieront !

281
3 Ainsi a dit Yahvé à tous ceux de Juda
Et de Jérusalem : défrichez donc vos champs.
Ne semez pas sur des épines ; pour le Seigneur,
4 Ôtez donc le prépuce - oui, circoncisez-vous,
(Circoncision du cœur - conversion à Yahvé)
Vous, tous ceux de Juda et de Jérusalem.
Autrement ma colère jaillira comme un feu.
Elle se consumera sans que personne éteigne
A cause de la malice de toutes vos actions.

282
L’invasion venant du Nord

5 Annoncez-le en Juda, en Jérusalem !


Proclamez-le. Sonnez du cor dans le pays.
A pleine voix, criez-le : Entrons dans les villes fortes !
Rassemblons-nous ! Rallions-nous dans les citadelles ! ”

6 Oui, levez l’étendard ! Et dressez le signal


Du côté de Sion ! Oui, cherchez un refuge.
Ne vous arrêtez pas car c’est un grand malheur :
Je fais venir du Nord un immense désastre.

7 Oui, un lion est monté du fourré sa demeure.


Et un destructeur des nations s’est mis en marche.
Il est sorti du lieu, sorti d’où il était
Pour réduire ton pays à la dévastation.
Tes villes seront détruites, elles seront dépeuplées.

8 Revêtez-vous de sacs, lamentez-vous, hurlez :


Elle n’est pas écartée la colère de Yahvé.

283
9 En ces jours-là, les cœurs - Oracle de Yahvé.
Et des princes et du roi manqueront, périront.
Les prêtres, consternés ! les prophètes, stupéfaits !

10 Je dis : “ Adonaï Yahvé, tu as dupé.


Vraiment, tu nous as bien trompés quand tu disais :
“ Vous aurez la paix, l’épée nous prit à la gorge. ”

11 En ce temps-là, cette déclaration sera faite.


On dira à ce peuple et à Jérusalem :
12 “ Un vent brûlant des monts dénudés et arides
Se dirige, au désert, vers la fille de mon peuple.
Mais non pas vous vanner, non pas pour épurer
Un vent plein de menaces vient pour moi, de là-bas.
Oui, je vais prononcer sur eux des jugements !

13 Voici que quelqu’un monte comme des nuages violents.


Ses chars sont l’ouragan, et ses chevaux des aigles.
(Quelle vitesse ! quelle puissance ! et quelle force infinie !)
Malheur ! nous sommes perdus et nous sommes dévastés !

284
14 Purifie-toi du mal, ô toi Jérusalem
Afin d’être sauvée et d’être délivrée !
Garderas-tu longtemps ces funestes pensées,
Ces pensées maléfiques en ton sein condamnable !

15 Car on crie la nouvelle, on l’annonce depuis Dan.


On proclame le malheur sur le mont Ephraïm.
16 Rappelez aux nations ce que vous entendez.
Publiez-le bien haut contre Jérusalem :
Des assiégeants, des gardes viennent d’un pays lointain,
Et donnent de la voix contre les villes de Juda.
17 Tels les veilleurs d’un camp, ils tiennent Jérusalem
Révoltée contre moi ! - Oracle de Yahvé.

18 Ta conduite et tes actes t’ont bien valu cela :


Ta douleur et amère ! comme elle t’atteint le cœur !

19 Mes entrailles, mes entrailles ! Je me dois de souffrir !


Je frémis dans mon sein. Il gémit, il s’agite.
Je le sens qui murmure. Je ne me tairai pas.
J’ai moi-même entendu le son du cor au loin,
La clameur du combat, et les cris de la guerre.

285
On annonce les désastres : le pays est ruiné.
Mes tentes, mes pavillons ont été dévastés.
21 Quand cessera le cor ? Quand, l’étendard en berne ?

22 (Ainsi pense Yahvé) : Mon peuple est insensé.


Ils ne me savent pas ! Ce sont des fils bornés.
Ils ne comprennent rien ! Ce sont des fils stupides.
Ils ont de la sagesse, mais c’est pour faire le Mal !
Habiles à faire le Bien ? Ils n’en sont point capables ! ”

23 J’ai regardé la terre : elle est déserte et vide ;


Puis vers le ciel : la lumière en a disparu.

24 J’ai regardé les monts : ils étaient tout tremblants ;


Voici que les collines ébranlées, s’agitaient !
25 J’ai regardé : plus d’homme ! Les oiseaux avaient fui !

26 J’ai regardé, voici : le verger est désert ;


Et les villes ont été renversées, incendiées,
A la face de Yahvé, par l’ardeur de sa force.

286
27 Ainsi a dit Yahvé : “ Tout le pays sera
Dans la désolation. Mais je ne ferai pas
De l’extermination. 28 La terre sera en deuil,
Les cieux s’assombriront. C’est dit, c’est décidé.
Je ne changerai pas ! Je n’en reviendrai pas ! ”

29 Au bruit des cavaliers, des soldats, des archers,


La cité est en fuite. Ils sont tous dans les taillis.
Ils montent sur des rochers. Les cités sont désertes.
Il n’y reste personne. Pas un seul habitant.

30 Et toi Jérusalem ? Oui toi, la dévastée,


Tu t’habilles d’écarlate ? Tu te pares de bijoux ?
Tu t’agrandis les yeux. En vain, tu te fais belle.
Tes amants te méprisent. Ils en veulent à ta vie !

31 Oui, j’entends les soupirs de la femme en travail.


Les souffrances et les cris de la jeune accouchée.
C’est la fille de Sion qui s’essouffle et suffoque,
Qui geint et tend les mains : “ Malheur ! Malheur à moi !
Mon âme est épuisée devant les meurtriers ! ”

287
Les raisons de l’invasion

5 1 Allez ! Rodez par les rues de Jérusalem !


Regardez, enquêtez et cherchez sur ses places :
Si vous trouvez un homme qui pratique la justice,
Qui cherche la vérité, je lui pardonnerai.
Oui, je pardonnerai à cette Jérusalem !
2 Quand bien même ils diraient : “ Par la vie de Yahvé ”
Leurs serments seraient faux. Ce serait un parjure.

3 N’est-ce pas la vérité que veulent tes yeux, Yahvé ?


Toi, tu les as frappés. Ils n’en ont pas souffert.
Tu les as achevés, tu les as écrasés.
Mais ils ont refusé de subir la leçon.
Ils se sont fait un front aussi dur que la pierre.
Ils refusent de revenir, de se convertir.

4 Alors, je me suis dit : ce sont de pauvres gens.


Ils agissent follement car ils sont sans savoir.
Ils ne connaissent pas les chemins du Seigneur,
Le droit de leur Seigneur, le jugement de Dieu !

288
5 J’irai donc vers les grands et je leur parlerai.
Ils sont censé savoir les chemins du Seigneur,
Les coutumes de leur Dieu. Mais eux aussi ces grands,
Avaient brisé le joug, avaient rompu les liens.

6 Voilà pourquoi le lion de la forêt attaque ;


Le loup des steppes les ravage ; la panthère les guette,
Va assiéger leurs villes : quiconque en sortira,
Sera déchiqueté. Leurs péchés sont nombreux.
Leurs rebellions multiples ne cessent de s’affirmer.

7 Comment te pardonner ? Car tes fils m’abandonnent.


Ils ont prêté serment sur des dieux idolâtres.
Je les avais comblés. Ils commirent l’adultère.
Ils se sont bousculés chez la prostituée.
8 Des étalons en rut, des membres bien dressés :
Et chacun hennissait après la femme de l’autre.
Ne faut-il pas sévir ? - Oracle de Yahvé.
Ne dois-je pas me venger d’une pareille nation ?

289
10 Montez sur ses murailles, détruisez, dévastez !
Faites un complet saccage ! Enlevez ses sarments !
Ils ne sont pas à Dieu. 11 C’est elle qui m’a trahi,
La maison d’Israël - Oracle de Yahvé.

12 Ils ont tué leur Dieu. Ils ont dit : “Il n’est pas !
Ce Dieu n’agira pas. Aucun malheur pour nous !
Le glaive et la famine, nous ne les verrons pas !
13 Les prophètes sont du vent. Ils n’ont point de parole.
(Qu’ils subissent les menaces dont ils se font écho !) ”

14 C’est pourquoi dit Yahvé, le Seigneur des Armées :


Vous avez dit ces choses ? Vous tenez ces propos ?
Moi, je place mes paroles dans ta bouche, comme un feu.
Et ce peuple ? Des fagots ! Le feu dévorera !

15 J’amènerai sur vous, de très loin, une nation


Vous, Maison d’Israël - Oracle de Yahvé.
Une nation invincible, une nation très ancienne.
Dont tu ignores la langue. Tu ne la comprends pas.
16 Le carquois est une tombe. Ce sont tous des héros.

290
17 Ta moisson et ton pain ; tous tes fils, toutes tes filles ;
Tes moutons et tes bœufs ; ta vigne et ton figuier ;
Elle les dévorera, comme elle démolira
Détruisant par le glaive, tes cités fortifiées
Dans lesquelles tu mettais ta foi et ta confiance.

291
Deux additions

18 Pourtant en ces temps-là - Oracle de Yahvé.


Je n’accomplirai pas une extermination.
19 Quand ils questionneront : “ Pour quelles raisons, Seigneur
Nous fallait-il subir cela ? ” Tu répondras :
“ J’étais abandonné. Vous m’avez oublié
Et vous avez servi en ce pays, des Dieux.
Moi, je vous punirai : vous aurez à servir
De nombreux étrangers dans un autre pays ! ”

292
A l’occasion d’une famine (?)

20 Annoncez ceci dans la maison de Jacob.


Et vous la publierez dans Juda, en ces termes :

21 Écoutez donc : peuple stupide, irréfléchi ;


Ils ont des yeux. Avec les yeux, ils ne voient pas !
Et des oreilles. Hélas, c’est pour ne pas entendre !
22 Vous ne me craindrez pas ? - Oracle de Yahvé.
Vous ne tremblerez pas devant le Dieu Puissant ?
Moi qui ai mis le sable comme limite à la mer,
Comme barrière éternelle qu’elle ne franchira point :
Elle s’agite, impuissante ! Ses flots peuvent mugir !

23 Mais ce peuple possède un cœur rétif, rebelle :


Ils se sont détournés, et ils s’en sont allés !
24 Ils ne se sont pas dit : “ Craignons donc le Seigneur !
Lui qui donne la pluie, la précoce, la tardive ;
Et nous garde les semaines fixées pour la moisson. ”

25 Toutes nos iniquités ont dérangé cet ordre,


Vos fautes ont fait obstacle à ces nombreux bienfaits.

293
Reprise du thème

26 Il se trouve en mon peuple des méchants, des coupables,


Qui disposent des filets ; et comme des oiseleurs,
Ils ont dressé des pièges. Ils y attrapent les hommes.
27 Un panier plein d’oiseaux : des maisons pleines de fraude.
Ainsi ils ont grandi, et se sont enrichis.
Ils sont devenus 28 gras, épais, gros, reluisants !
Ils ont même dépassé toutes les limites du mal,
Ne rendant plus de droit, le droit à l’orphelin
Afin de réussir ! Ils n’ont pas défendu
La cause des malheureux et celle des indigents !

29 Ne dois-je pas sévir ? - Oracle de Yahvé.


Je ne punirai pas ces actions méprisables !
Mais je dois me venger de cette nation honteuse !
30 Des choses abominables ont été pratiquées,
Ont été accomplies dans ce pays immonde :
31 Des prophètes ont prédit, annonçant des mensonges !
Des prêtres ont gouverné faisant du bénéfice !

Mon peuple aime cela ! Il en est satisfait !


Mais que ferez-vous donc quand surviendra la fin ?

294
Encore l’invasion

6 1 Quittez Jérusalem et chercher un refuge,


Vous, fils de Benjamin. Et pour le ralliement,
A Tégoa sonnez du cor ! Oui, élevez
Sur Beth-Ha-Kérem un signal ! Car du Nord,
Ont surgi un malheur et un désastre immense !

2 Ô Toi la belle Sion, la charmante et l’aimable


À quoi es-tu réduite ? N’est-ce pas au silence ?

3 Vers elles viennent des pasteurs, des bergers, des troupeaux.


Tout autour de Sion, on a dressé des tentes ;
Chacun et installé ; on fait paître ; on y broute.

4 Proclamez la guerre Sainte. Levez-vous ! Dressez-vous !


Oui, montons à l’assaut en plein jour à midi :
5 Malheur : l’ombre s’abat et s’incline dans la nuit.
Levez-vous ! Dressez-vous ! Détruisons ses palais.

295
6 Ainsi parle le Seigneur, Tout Puissant des Armées :
Coupez du bois, des arbres. Devant Jérusalem,
Construisez une levée. C’est la ville du mensonge,
Il n’y a qu’oppression. Tout est brutalité.

7 La citerne tient ses eaux ? D’elle jaillit la malice !


Des violences, des souffrances, des ravages, des sévices
Sont sans cesse devant moi. Laisse-toi corriger.
8 Accepte la leçon, ô toi Jérusalem !
De peur que mon esprit ne se détache de toi,
Que je ne fasse de toi une pâle consolation,
Que je ne te transforme en terre inhabitée.

9 Ainsi parle le Seigneur, Tout Puissant des Armées :


Oui, grappille comme une vigne ce qui reste d’Israël ;
Repasse encore la main sur les ceps et les pampres,
Pareil au vendangeur. 10 À qui dois-je parler ?
Qui dois-je conjuguer pour qu’enfin ils entendent ?
L’oreille incirconcise, comment comprendraient-ils ?
La parole de Yahvé leur est une dérision.
La parole : ils n’y ont plus goût. Ils n’en veulent pas.

296
11 Mais moi, je suis rempli de la haine de Yahvé.
Je ne puis la tenir. Je suis las de patience.

Répands-la sur l’enfant, la haine qui est en toi !


Répands le châtiment sur tous les habitants,
Et sur tous les éphèbes ! Homme et femme seront pris !
Le vieillard sera pris. Celui qui a vécu,
Qui est comblé de jours subira la fureur.

12 Leurs maisons vont à d’autres. Les champs, les femmes aussi ;


Oui, j’étendrai la main sur tous les habitants
Contre ceux du pays - Oracle de Yahvé.

13 Du petit au plus grand : tous avides de rapine !


Et prophètes contre prêtres, ils pratiquent tous la fraude !
14 Ils traitent à la légère la blessure de mon peuple,
En disant, répétant : “ Tout va bien ! Tout va bien !
La paix ! La paix ! ” Et rien ne va. Il n’y a point de paix.

297
15 Ont-ils honte des horreurs qu’ils ont osé commettre ?
Mais ils n’ont même pas honte ! Ils ne savent pas rougir !
Aussi tomberont-ils parmi tous ceux qui tombent.
Oui, ils trébucheront quand je les punirai,
Quand je les châtierai - a déclaré Yahvé.

16 Ainsi a dit Yahvé : Tenez-vous sur les routes,


Sur les voies de jadis : Où est le bon chemin ?
Marchez-y. Prenez-le. Vous trouverez la paix !
Ils disent : “ Nous n’irons pas. Nous ne le prendrons pas. ”

17 Je leur ai installé des guetteurs et des guides :


Attention au signal ! Mais ils ont répondu :
“ Nous ne voulons, nous ne ferons pas attention. ”

18 Écoutez-moi, nations ! Et toi, la terre, aussi.


Quant à toi, assemblée, apprends ce que je fais.
19 Moi, j’amène un malheur. Il s’abat sur le peuple.
Je fais venir le mal, le fruit de ses pensées.
(Mes paroles prononcées leur étaient insouciance).
Ma Loi est méprisée, ma Loi est dédaignée.

298
20 Qu’ai-je à faire de l’encens importé de Saba.
Du roseau odorant d’un pays éloigné ?
Et tous vos holocaustes, et tous vos sacrifices
Ne sont pas pour me plaire, ne sont pas agréables.

21 Ainsi parle le Seigneur : je place devant ce peuple


Des obstacles ; les pères et fils trébucheront ensemble.
Voisins et compagnons trébucheront ensemble.

22 Ainsi parle le Seigneur : voici qu’un peuple arrive.


Son pays est au Nord. Une grande nation se lève
Des confins de la terre. 23 Le javelot et l’arc
Ils les ont dans les mains. Eux cruels, sans pitié.
Barbares, impitoyables ! Leur voix gronde comme la mer.
Leur monture ? Des chevaux. Chaque homme est équipé,
Rangé en bataille contre toi, fille de Sion.

24 Quand nous avons appris, entendu la nouvelle,


Nos mains ont défailli, l’angoisse nous a saisis.
Une douleur pareille à celle de l’accouchée.

25 Ne sortez pas des champs ! N’allez pas sur les routes !


L’ennemi a un glaive : effroi de toute part !

299
26 Toi la fille de mon peuple, ceins-toi, revêts le sac.
Roule-toi dans la cendre. Oui, organise un deuil
Comme pour un fils unique, amère lamentation !
Car le dévastateur soudain arrive sur nous.

27 Je t’ai établi dans mon peuple pour l’éprouver,


Pour que tu le connaisses, examines sa conduite.
28 Ce sont tous des rebelles, semant la calomnie.
Ils sont tous corrompus. Le soufflet a ronflé.

29 Le souffle ronfle : par le feu, le plomb disparaît ?


Mais hélas ! C’est en vain que l’on s’emploie à fondre !
Les mauvais éléments ne se détachent point.
Rien ne sert d’éduquer. Les scories toujours restent.
30 Oui, “ Argent de rebut ”, ou “ Argent méprisable ”
C’est ainsi qu’on les nomme. Le Seigneur les méprise.

300
II - ORACLES PRONONCES SURTOUT
AU TEMPS DE JOAQUIN
Le culte véritable
a) l’attaque contre le Temple

7 1 Cette parole fut donnée au prophète Jérémie


De la part du Seigneur : 2 tiens-toi donc à la porte
Du temple de Yahvé. Tu diras, t’écrieras :

Écoutez la parole, vous tous les Judéens


Qui entrez par ces portes et qui vous prosternez
3 Ainsi a dit Yahvé le Seigneur des Armées,
Lui, le Dieu d’Israël :

Améliorez vos voies,


Et vos agissements et vos manières d’agir
Que je puisse habiter avec vous en ce lieu.
4 Mais ne croyez jamais en ces fausses paroles :
En disant, répétant : “ Le Temple de Yahvé,
Le Temple de Yahvé, le Temple de Yahvé,
C’est bien lui ! C’est bien lui ! ”

301
5 Si vous améliorez
Et vos manières d’agir et vos agissements ;
Et si vous pratiquez la justice entre vous,
Avec un vrai souci du droit entre les hommes ;
6 Si vous n’opprimez pas l’hôte, l’orphelin, la veuve ;
Si vous ne versez pas le sang des innocents,
En ce lieu, dans mon Temple ; si vous ne courez pas
A la suite d’autres Dieux pour votre grand malheur,
7 Alors je resterai avec vous en ce lieu,
Dans le pays que j’ai donné à vos ancêtres,
Donné depuis longtemps, et donné pour toujours.

8 Vous vous en référez à de fausses paroles,


Celles qui sont sans valeur. 9 Mais pouvez-vous voler,
Commettre l’adultère, tuer et parjurer,
Encenser le Baal et suivre d’autres dieux
Qui vous sont inconnus, 10 puis revenir vers Moi,
Vous présenter au Temple où est inscrit mon Nom,
Pour accomplir encore tant d’abominations !

11 Cette Maison sur laquelle mon Nom est proclamé,


Est-ce un lieu de voleurs, une caverne de bandits ?
Oui, je l’ai vu moi-même. Oracle de Yahvé.

302
12 Allez à mon Saint qui se trouve à Silo.
Mon Nom y habitait. Et voyez, observez
Ce que je lui ai fait à cause de la malice,
De la perversité de mon peuple d’Israël.

13 Vous agissez ainsi, accomplissez ces actes ?


Et j’ai beau vous parler . - Oracle de Yahvé.
Vous ne m’entendez pas ? J’ai beau vous appeler ?
Vous ne répondez pas . - 14 Je ferai à ce Temple
Désigné par mon nom, dans lequel vous croyez,
Que je vous ai donné, et que j’avais donné
Autrefois à vos pères, comme j’ai fait à Silo.

15 Je regretterai là, de devant ma face


Comme j’éloignais vos frères, toute la race d’Ephraïm !

303
b) les dieux étrangers

16 Et toi, n’intercède pas en faveur de ce peuple.


N’élève pas de prières, de clameur suppliante.
N’insiste pas, n’interviens pas auprès de moi.
Je ne veux pas t’entendre. 17 Mais observe ce qu’ils font
Dans les villes de Juda, dans les rues de Sion.
18 Les fils recueillent le bois. Les pères allument le feu.
Les femmes sont à la pâte. Elles la pétrissent pour faire,
Pour offrir des gâteaux à cette Reine des Cieux,
Pour répandre et verser à des dieux étrangers
De nombreuses libations afin de me blesser.
19 Mais est-ce moi qu’ils irritent ? - Oracle de Yahvé.
Ne serait-ce pas eux-mêmes afin de se confondre ?

20 C’est pourquoi a parlé Adonaï Yahvé :


Voici que ma colère se déverse en ce lieu,
Sur l’homme et sur la bête, sur les arbres des champs,
Sur les fruits de la terre [et sur les fruits du sol].
Ma fureur va brûler. Elle ne s’éteindra pas.

304
c) Le culte, sans la fidélité

21 Ainsi a dit Yahvé, le Seigneur d’Israël :


Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices,
Et mangez-en la chair ! 22 car je n’ai pas parlé,
Et je n’ai rien prescrit. Je n’ai rien ordonné,
Quand je les fis sortir de ce pays d’Égypte,
Concernant et l’holocauste et le sacrifice.

23 Voici la prescription que je leur ai donnée :


Écoutez ma parole : je serai votre Dieu,
Vous deviendrez mon peuple. Oui, acceptez de suivre ;
Oui, marchez sur la voie que je vais vous montrer,
Et vous aurez du bien. 24 Ils n’ont pas écouté,
Ni prêté une oreille ; ils ont pris le penchant,
Allant d’un cœur mauvais ; ils ont tourné vers moi,
Leur dos et non leur face ; 25 dès le jour où vos pères
Sont sortis du pays d’Égypte jusqu'à ce jour,
J’ai envoyé vers vous tous mes grands serviteurs,
Les prophètes, chaque matin. Cela, sans me lasser.
26 Ils n’ont pas écouté, ni prêté une oreille.
Ils ont raidi leurs nuques, plus coupables que leurs pères.

305
27 Dis-leur toutes ces paroles : point d’oreille pour entendre.
Essaie de leur parler : ils ne répondront pas.
28 Tu leur diras encore : voici donc la nation
Qui ne veut écouter la voix du Dieu Yahvé ?
Qui refuse la leçon ? Pour elle, point d’instruction ?
La vérité se meurt ! Elle n’est plus dans la bouche !

306
d) A nouveau le culte illégitime ; mesure d’exil

29 Rase tes cheveux ; tonds tes cheveux ; et jette-les.


Va, profère sur les crêtes, entonne le chant funèbre.
Yahvé a détesté, Yahvé a repoussé
Toute cette génération qui provoque sa fureur.

30 Oui, les fils de Juda - Oracle de Yahvé,


Ont fait ce que je hais. Ils déposent leurs ordures,
Leurs Horreurs dans le lieu proclamé par mon Nom.
C’est pour souiller mon Temple ; c’est pour le rendre impur.

31 Ils ont bâti, construit les hauts lieux de Tophéth.


Et ils érigent dans la Vallée de Bén-Hinnom,
Pour y brûler leurs fils et leurs filles par le feu.
Ce n’était pas prescrit ! Ce n’était pas prévu,
Ni commandé, ni ordonné ! Hors de mon cœur !

32 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé.


Où l’on ne dira plus : “ Les hauts dieux de Tophéth ”,
“ Vallée de Bén-Himmôn ”, mais “ Vallée du Carnage ”.
Et l’on enterrera à Tophéth, faute de place.
33 Les cadavres du peuple serviront de pâture,

307
Seront la nourriture des oiseaux et des bêtes
Sans qu’on inquiète ceux-ci. Nul ne les chassera.

34 Oui, je ferai se taire dans les villes de Juda,


Dans les rues de Sion, les cris de la jouissance,
De la jubilation. Oui, je ferai se taire
L’appel du fiancé, le chant de l’épousée,
Car le pays sera devenu un désert !

8 1 Et quand ces temps seront - Oracle de Yahvé,


On sortira des tombes les ossements des princes,
Et des rois de Juda. Les ossements des prêtres,
Ceux des prophètes, ceux des grands et des habitants
De la ville de Sion ? 2 On les étalera
Exposés au Soleil, éclairés par la Lune.
On les étalera devant l’Armée du Ciel.
Ils les ont tant aimés, ils les ont tant servis,
Suivis et consultés ! Eux, qui se prosternaient !
Leurs os ne seront pas remis dans les tombeaux.
Ils deviendront fumier à la surface du sol.
3 Et la mort vaudra mieux que la vie pour ceux-là,

308
Pour tous ces survivants de cette race perverse,
Cela en tout lieu où je les aurai chassés !
Oracle du Seigneur, de Yahvé Sabaot.

309
Menaces, lamentations, instructions.
Égarements d’Israël

4 Tu leur diras aussi : Ainsi a dit Yahvé :


Fait-on une chute sans l’espoir de se relever ?
S’égare-t-on sans l’espoir de pouvoir revenir ?
5 Mais pourquoi donc ce peuple a-t-il apostasié ?
Pourquoi Jérusalem se détourne-t-elle de moi ?
Ils se sont attachés fortement au mensonge.
Ils refusent de retourner, de se convertir.

6 J’ai été attentif, je les ai écoutés.


Leurs repos sont mauvais. Ce qu’ils disent n’est pas juste.
Pas un ne se repent en disant : “ Mais qu’ai-je fait ? ”
Tous retournent à leurs courses. Ils s’égarent à poursuivre
Tel un cheval qui fonce, se ruant au combat,
Leur malice déplorable, condamnable et coupable.

7 La cigogne dans le ciel, elle connaît sa saison.


Ces oiseaux : l’hirondelle, la tourterelle, la grue,
Eux connaissent et observent le moment du retour.
Lui, mon peuple ne sait pas le droit du Tout-Puissant !

310
La loi aux mains des prêtres

8 Comment pouvez-vous dire : “ Nous avons la Sagesse,


Car la Loi du Seigneur nous a été remise. ”

Oui, elle est devenue la Loi de tout mensonge


Sous le burin des scribes, sous les textes des prêtres.
9 Les sages seront honteux, consternés, pris au piège,
Car ils ont méprisé la parole de Yahvé.
Quelle sagesse est la leur ? Et à quoi leur sert-elle ?

311
Reprise d’un fragment menaçant

10 Je donnerais leurs femmes et leurs terrains à d’autres.


Car tous, petits et grands sont avides de rapines.
Les prophètes et les prêtres, tous pratiquent le mensonge.
Ils traitent à la légère ! 11 et ils pansent et ils soignent
La blessure de la fille de mon peuple en disant :
“ La paix ! La paix ! ” Alors qu’il n’y a point de paix.
12 Ont-ils honte de leurs actes ? Ils ne savent plus rougir.
Aussi tomberont-ils avec ceux qui trébuchent !
Oui, ils trébucheront au jour de la visite,
A déclaré Yahvé, le Seigneur Tout-Puissant.

312
Menaces à la Vigne - Juda

13 Je voudrais récolter chez eux, déclare Yahvé.


Je me suis décidé à achever ceux-là.
Point de grappes à la vigne ! Point de figues au figuier !
Même les feuilles sont flétries ! Je me suis décidé :
Je leur procurerai des ravageurs qui frappent !

14 Pourquoi rester assis ? Debout. Rassemblez-vous.


Oui, nous pouvons rallier toutes nos villes fortifiées.
Nous pouvons y périr puisque Yahvé le Dieu
Fait périr, ou fait boire de l’eau empoisonnée.

Oui, nous avons péché contre le Dieu Yahvé


15 Nous espérions la paix : Rien de bon ! Rien de bon !

Le moment pur guérir ? Mais c’est la peur qui vient.


16 Depuis Dan, on entend renâcler ses chevaux :
Au cri retentissant des étalons fougueux,
Toute la terre a tremblé. Ils arrivent et dévorent
Le pays et ses biens, la ville, ses habitants.

313
17 Oui, voici que j’envoie contre vous des serpents.
Je lâche des basilics. 18 Il n’y a point de charme.
Je dis qu’ils vous mordront - Oracle de Yahvé.

314
Lamentation du prophète pur une famine

La douleur m’envahit, et mon cœur est souffrant.


19 Voici le cri plaintif de la fille de mon peuple
Qui s’élève et qui monte sur la grande étendue :
“ Dieu n’est plus en Sion ? Son Roi n’y est donc plus ?
(Mais pourquoi m’offensent-ils avec toutes ces idoles,
Avec ses vanités venues de l’étranger ?)
20 La moisson est passée, et l’été est fini.
Nous ne sommes pas sauvés ! [Où serait le salut ?]
21 A cause de la brisure de la fille de mon peuple,
Je suis brisé et sombre. La stupeur m’a saisi.
22 Il n’y a plus de baume en terre de Galaad,
Et il n’y a pas non plus de guérisseur là-bas ?
Applique-t-on le remède à la fille de mon peuple ?
23 Qui changera ma tête en eaux de la fontaine,
Mes yeux en source de larmes pour que je pleure encore
Nuit et jour les victimes de la fille de mon peuple ?

315
Corruption morale de Juda

9 1 Qui donc me donnera un gîte de voyageurs


Pour que je quitte mon peuple, que je m’éloigne de lui ?
Ils forment une bande de traîtres. Ils sont tous adultères.
2 Leur langue est comme un arc tendu par le mensonge.
C’est toujours le mensonge, et non la vérité
Qui règne dans ce pays. Ils vont de crime en crime.
Le Seigneur ? Ils l’ignorent. - Oracle de Yahvé.

3 Que chacun soit en garde, s’éloigne de son ami,


Se méfie de son frère ; tout frère veut supplanter ;
L’ami va calomnier. 4 Chacun se joue de l’autre,
Et tait la vérité. Ils ont instruit leur langue
Aux paroles mensongères. Ils s’épuisent dans le mal.
Ils sont pervertis, incapables 5 de revenir !
Et violence sur violence ! Et fourberie en fraude !
Le Seigneur ? Ils l’ignorent. - Oracle de Yahvé.

6 Ainsi parle le Seigneur Adonaï Yahvé :


Je vais les épurer, et les examiner.
Puis-je agir autrement pour la fille de mon peuple ?
7 Leur langue est une flèche, une flèche meurtrière.

316
Les paroles de leurs bouches ne sont que tromperies.
On souhaite à son prochain la paix et l’amitié,
Dans son cœur, on prépare un piège, un guet-apens.
8 Et pour toutes ces actions, je ne châtierai pas ?
Ne dois-je pas me venger - Oracle de Yahvé
D’une pareille nation composée de telles gens ?

317
Lamentation à Sion

9 Sur les monts élevés, je gémis et je pleure.


Sur l’enclos de la lande, je jette une complainte.
Il n’est plus de verdure. Tout y est incendié.
Et plus personne n’y passe. Plus de joyeux troupeaux.
Et des oiseaux des cieux jusqu’au petit bétail,
Tout s’est enfui. Plus rien ! Ils s’en sont tous allés.

10 Oui, de Jérusalem je fais un tas de pierres ;


Un monceau de décombres, un repaire de chacals ;
Et des villes de Juda, un pays dévasté,
Un lieu de solitude, sans aucun habitant.

11 Qui est l’homme assez sage pour comprendre tout cela ?


A qui s’est adressée la parole du Seigneur ?
Qui a reçu la charge de révéler ces choses ?
Oui, pourquoi le pays a connu tant de pertes
Brûlant comme le désert où plus personne ne passe ?

12 Et Yahvé dit : ils ont abandonné ma Loi .


Elle était devant eux. Oui, je l’avais placée.
Ils n’ont pas écouté, ils ne l’ont pas suivie

318
Ma voix pour avancer, pour marcher auprès d’elle ;
13 Oui, ils ont persisté dans leur cœur endurci,
A la suite des Baals enseignés par leurs pères.

14 C’est pourquoi a parlé le Seigneur Sabaot


Dieu et Saint D’Israël : Je vais donner au peuple
De l’absinthe à manger, de l’eau fangeuse à boire ;
15 Je les disperserai dans les lieux inconnus,
Au milieu des nations ignorées de leurs pères ;
Et j’enverrai le glaive pour tous les achever.

Ainsi a dit Yahvé le Seigneur des Armées :


Réfléchissez. 16 Appelez les pleureuses. Qu’elles viennent !
Mandez les plus habiles ! Cherchez les plus expertes !
17 Qu’elles se hâtent d’entonner des élégies funèbres !

Que nos yeux versent des larmes ! Que des cils, l’eau ruisselle !
18 La voix du long soupir s’entend jusqu'à Sion :
Oui, nous sommes ravagés. Nous sommes couverts de honte.
Car il nous faut fuir, abandonner nos foyers.

19 Vous, femmes écoutez donc la parole de Yahvé.


Que votre oreille perçoive la parole de sa bouche.

319
Apprenez à vos filles la chanson à gémir.
Enseignez-vous l’une l’autre cette triste complainte.

20 Car la mort est montée grimpant par nos fenêtres.


Car la mort est entrée se glissant dans nos lieux.
Elle a fauché supprimé l’enfant dans la rue.
Elle a tué détruit les éphèbes sur les places.

21 Oui, la dépouille de l’homme - Oracle de Yahvé,


Sera déposée comme du fumier dans le champ,
Ou comme une gerbe laissée derrière le moissonneur
Que personne ne ramasse, que nul ne veut lier.

320
La vraie sagesse

22 Ainsi a dit Yahvé : que le sage de soi-même


Ne se glorifie pas ; que le brave de soi-même
Ne se glorifie pas ; que le riche de soi-même
Ne se glorifie pas. 23 Que celui qui se flatte,
Qu’il se flatte de ceci : apprendre et me savoir.
Car je suis le Seigneur qui exerce la bonté,
Le droit et la justice sur l’immense étendue.
Oui, voilà ce que j’aime - Oracle de Yahvé.

321
La circoncision, fausse garantie

24 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé,


Oui, moi je sévirai contre tout circoncis
Qui se prévaut de l’être, ne l’est que dans sa chair :

25 L’Égypte, Juda, Edom, les fils d’Ammon, Moab,


Tous les temples rasés qui habitent le désert.
Car sont incirconcis les nations et les peuples ;
Comme est incirconcise la maison d’Israël.

322
Idoles et vrai Dieu

10 1 Écoutez la parole que Yahvé vous adresse


Vous, Maison d’Israël. Ainsi parle Yahvé :

Ne vous conformez pas aux coutumes des nations.


Ne vous effrayez pas par des signes dans le ciel.
Car ce sont les nations qui se laissent effrayer.

2 Les principes et les lois ne sont qu’un pur néant,


3 Ils sont Terreur absurde inventée par le peuple.

C’est du bois que l’on coupe, un tronc dans la forêt,


Travaillé par l’artiste le ciseau à la main.
Le sculpteur l’embellit avec l’argent et l’or.
Pour qu’il ne titube pas, 4 et reste bien fixé
On y met des attaches frappées par le marteau.
5 C’est un épouvantail dans un champ de concombres !

L’idole ne parle pas : il faut la transporter.


Et elle ne marche pas. N’ayez aucune crainte :
Elle ne peut faire le mal, et elle ignore le bien.
6 Nul ne t’est comparable, Yahvé ! Tu es immense !

323
Que ton Nom est puissant ! 7 Qui ne te craindrait pas,
Toi le Roi des nations, puisque cela t’est dû ?
Puisque parmi les sages et dans tous leurs royaumes,
Nul à toi n’est égal ? Nul ne t’est comparable !

8 Ils sont bêtes et stupides : l’arbre en est une preuve.


Tout est futilité. Et tous sans exception,
S’abrutissent dans l’absurde. [On en arrive à ça :]
9 L’idole est de l’argent importé de Tarsis,
Et l’or provient d’Ophir. C’est l’œuvre d’un artiste,
Pétrie par un sculpteur, coulée par un fondeur,
Vêtue de pourpre violette et de pourpre rouge :
Une œuvre d’artisan ! [Et ce n’est que cela !]

10 Yahvé est le vrai Dieu. C’est le Dieu véritable.


Il est le Dieu vivant, et le roi éternel.
Il s’irrite ? La terre tremble ! Son courroux est puissant !
Et les nations ne peuvent soutenir sa colère.

11 Vous leur direz ceci : “ Les dieux qui n’ont pas fait
Et les cieux et la terre devront donc disparaître
Des cieux et de la terre. ” Le Seigneur fait la terre
Avec toute sa puissance. 12 Il établit le monde,

324
Il fixe par sa sagesse. Avec l’intelligence,
Le Seigneur tend les cieux. 13 Et s’il donne de la voix,
C’est un mugissement des masses d’eau dans le ciel.
Il fait monter les nues de ses extrémités.
Il produit les éclairs pour obtenir la pluie.
Il fait sortir le vent, le tire des réservoirs.

14 Tout homme se tient stupide car il ne comprend pas.


Tout artisan rougit, contemplant son idole :
Sa coulée est mensonge. Point de souffle de vie !
15 L’idole n’est qu’un néant, qu’un ouvrage ridicule !
Le châtiment venu, la statue périra !
16 Telle n’est pas la part de Jacob. Car sa part, c’est :
L’auteur de L’Univers ! Et le peuple d’Israël
Est la tribu de son héritage ! Seigneur Dieu
Adonaï Yahvé des armées est son nom.

325
Panique dans le pays

17 Oui, ramasse ton bagage toi qui es l’assiégée !


Et décampe du pays ! 18 Ainsi parle Yahvé :
Je vais lancer au loin comme muni d’une fronde
Tous les habitants du pays ; mais cette fois-ci
Je les serrerai de près pour qu’on les atteigne.

19 “ Malheur à moi ! car ma plaie est inguérissable !


Quelle blessure ! Quel désastre ! Moi, j’ai osé penser :
Si telle est ma souffrance, je la supporterai.

20 Ma tente est dévastée, et ses cordes sont coupées !


Mes enfants m’ont quitté : Non, mes fils ne sont plus.
Plus personne pour m’aider à tendre encore ma tente,
Pour m’aider à dresser les toiles du campement. ”

21 Les bergers sont stupides. Cherchent-ils le Seigneur ?


Ils sont sans compétence. Ils n’ont pas réussi.
L’ensemble du troupeau a été dispersé.

22 Voici qu’arrive l’écho. Une rumeur approche.


Un grand ébranlement vient du pays du Nord

326
Pour transformer les filles de Juda en désert.
Triste désolation, en repaire de chacals !

327
Prière de Jérémie

23 Oui, je le sais Yahvé. Le chemin des humains


N’est pas en leur pouvoir. Et il n’est pas donné
Au pèlerin qui marche de diriger ses pas.

24 Corrige-nous, Yahvé, dans la juste mesure.


Surtout sans t’irriter pour ne pas nous détruire.

25 Mais déverse ta fureur sur les nations, les peuples


Qui ne te savent pas ; sur les races, les familles
Qui n’ont pas invoqué ton nom, toi Tout Puissant.
Car elles ont dévoré et achevé Jacob.
Elles l’ont exterminé, dévastant son domaine.

328
Jérémie et les paroles de l’Alliance

11 1 La parole qui fut donnée à Jérémie


De la part de Yahvé : 2 Parle aux hommes de Juda
Et de Jérusalem : Entendez cette alliance.

3 Et toi, tu leur diras : Ainsi a dit Yahvé,


Dieu et Saint d’Israël. Oui, maudit soit cet homme
Qui n’entend pas les termes donnés par cette alliance
4 Proposée à vos pères quand je les fis sortir
De la contrée d’Égypte, de ce fourneau de fer.

Je dis : prenez ma voix et pratiquez ces choses.


Conformez-vous à tout ce que je vous ordonne.
Là, vous serez mon peuple. Là, je serai votre Dieu.
5 Je tiendrai le serment adressé à vos pères,
De leur donner une terre où coulent le lait, le miel ;
Un pays ruisselant comme il est en ce jour.

329
Et moi, je répondis : Cela est vrai, Seigneur.
6 Alors Yahvé me dit : Va crier ces paroles.
Dans les villes de Juda et les rues de Sion,
Proclame très haut ceci : Entendez cette alliance.

Pratiquez-la toujours. 7 J’ai rendu témoignage


L’adressant à vos pères quand je les fis sortir
De la contrée d’Égypte, cela jusqu'à ce jour.
Je l’ai dit et redit sans jamais me lasser :
Écoutez mes paroles. 8 Ils n’ont pas entendu,
Ni tendu l’oreille. Ils ont marché chacun
Dans son obstination, suivant son cœur mauvais.

J’ai accompli sur eux, et pour les condamner,


Les paroles de l’Alliance que j’avais ordonnées,
Et que j’avais prescrit de pratiquer toujours,
Mais qu’ils ont refusé de vouloir appliquer.

9 Alors Yahvé me dit : Il s’est fait un complot


Chez les gens de Juda et de Jérusalem.
10 Ils s’en sont retournés aux péchés de leurs pères,
Aux fautes de leurs ancêtres qui refusèrent d’entendre
Les paroles du Seigneur. Eux aussi sont allés

330
A la suite d’autres Dieux afin de les servir.
La Maison d’Israël, la Maison de Juda
Ont rompu mon alliance conclue avec leurs pères.

11 Ainsi a dit Yahvé : je vais leur amener


Une immense catastrophe qu’ils ne pourront chasser.
S’ils me lancent un appel, je n’écouterai pas.
12 Or les gens de Juda, ceux de Jérusalem
S’en iront vers les Dieux incapables de sauver,
De porter un secours si infime soit-il !

13 Tu as autant de villes que de Dieux, O Juda !


Et toi, Jérusalem tu as autant de rues
Que d’autels pour la Honte, pour encenser Baal !

14 Quant à toi, ne prie pas en faveur de ce peuple.


N’élève aucune clameur. Je ne veux pas entendre
Quand ils me supplieront au temps de leur malheur !

331
Reproche aux habitués du Temple

15 Que vient donc faire en ma Maison ma bien-aimée ?


Elle est pleine de finesse, et ses desseins sont fourbes.
Ni les vœux, ni la viande n’éloignent de toi, le Mal.
Le puis-je te purifier ? Pourrais-tu exulter ?

16 “ Olivier toujours vert, beau par ses fruits superbes. ”


Car tel était le nom donné par le Seigneur !
Et un grand bruit, dieu met le feu : les rameaux brûlent !

17 Et Yahvé Sabaot, lui qui t’avait plantée


Contre toi a voulu décréter le malheur :
La Maison d’Israël, la Maison de Juda
Ont perpétré le crime [en encensant Baal].

332
Jérémie persécuté à Anatoth

18 Yahvé m’en avertit. J’eus des explications.


Oui, tu m’ouvris les yeux. Et je sus leurs manœuvres.

19 J’étais comme un agneau qu’on mène à l’abattage.


J’étais dans l’ignorance ne sachant leurs propos !
“ Oui, détruisons cet arbre en sa pleine vigueur.
Arrachons ses racines de la terre des vivants.
Que son nom ne nous soit plus jamais mentionné. ”

20 Toi, Yahvé Sabaot qui juges en toute justice,


Qui scrutes les reins, le cœur - je verrai ta revanche.
Je veux voir la vengeance infligée à ces gens.
Car c’est à toi, à Seigneur, que j’ai remis ma cause.

21 Ainsi parle Yahvé contre ceux d’Anatoth,


Tous ces gens qui en veulent à ta vie en disant :
“ Par le Seigneur, tu ne prophétiseras pas.
Tu subiras la mort, car nos mains te tueraient. ”

22 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées :


Je vais les visiter : les jeunes gens, les éphèbes

333
Périront par l’épée. Et leurs fils et leurs filles
Mourront par la famine. Il n’y aura personne
Qui leur succédera. 23 Quand je ferai tomber
L’année de ma visite, sur les gens d’Anatoth ;
Quand je ferai s’abattre malheur et châtiment !

334
Le bonheur des méchants

12 1 Toi, Seigneur tu es juste. Tu as le droit pour toi,


Je ne peux t’accuser. Mais c’est des jugements
Dont je voudrais parler. Je propose ces questions.

Pourquoi est-il prospère le destin des méchants ?


Pourquoi sont-ils en paix les perfides et les traîtres ?
2 Toi, tu les as plantés. Ils ont même pris racine,
Ils vont bien, ils grandissent. Ils sont porteurs du fruit.
Tu es près de leur bouche. Tu es loin de leurs reins.

3 Et toi, Yahvé, tu me connais car tu me vois.


Tu as scruté mon cœur, et il est avec toi.
Mets à part les méchants. Traîne-les à l’abattoir
Pareils à des brebis pour le jour du massacre.

4 (Jusques à quand, Seigneur, sera-t-il endeuillé


Le pays ? Sera-t-elle desséchée la campagne ?
Par la perversité de tous ces habitants
Ont péri les oiseaux, et ont péri les bêtes.
Habitants qui disaient : Non, Dieu ne nous voit pas.
Et pas plus nos chemins, pas plus notre avenir.)

335
5 Si d’aller avec des hommes à pied te fatiguent,
Quelle sera donc ta course à côté des chevaux ?
Si dans un lieu de paix, tu n’es pas en confiance
Que feras-tu alors dans les crues du Jourdain ?

336
Plaintes de Yahvé sur son témoignage envahi

6 Même tes frères, la famille de ton père te trahissent.


Eux-mêmes crient dans ton dos, et ils pensent : “ C’est un comble ! ”
Ne les crois donc jamais quand ils te parlent en bien.

7 J’ai perdu ma maison, quitté mon héritage ;


8 Ce que je chérissais, je l’ai livré aux mains
De tous mes ennemis ; tel un lion dans la brousse,
Tel fut mon héritage ; il a poussé ses râles,
Ses longs rugissements : moi, je l’ai pris en haine ;
9 Mon héritage est-il un rapace bigarré,
Afin que des rapaces fondent sur lui de toutes parts ?
Allez ! Rassemblez-vous les animaux sauvages !
Venez à la curée, festin de charognards !

10 Des pâtres ont envahi, ont saccagé ma vigne !


Et piétiné mon champ, réduit mon champ aimé !
C’est un pacage inculte, un désert de misère.
11 Mon pays est changé en région dévastée.
Un pays endeuillé, et personne ne s’émeut !

337
12 Sur les crêtes du désert sont tombés les pillards.
Car Yahvé tient le glaive, - sa justice abondante -
De toute extrémité à telle autre du monde !
Et ni la chair ni l’homme ne connaîtront la paix !

13 Ils ont semé du blé, mais ils moissonnent des ronces.


Ils se sont épuisés sans le moindre profit.
Rougissez, ayez honte de vos maigres récoltes
A cause de la fureur colérique de Yahvé.

338
Jugement et salut des peuples voisins

14 Ainsi a dit Yahvé : tous mes méchants voisins


Qui touchent à l’héritage épargné pour mon peuple,
Je vais les arracher, les tirer de leur sol ;
J’arracherai aussi tous les gens de Juda,
La Maison de Juda de ces méchants voisins.

15 Pourtant, ils me feront pitié ces arrachés.


Je les amènerai chacun dans son pays,
Chacun avec sa part. 16 S’ils apprennent avec soin
La croyance de mon peuple, en jurant par mon nom :
“ Par le Seigneur vivant ”, comme ils lui ont appris
A jurer par Baal, alors ils resteront
Et ils s’établiront au milieu de mon peuple.

17 Mais s’ils n’écoutent pas, je les arracherai


Les perdant pour toujours, - Oracle de Yahvé.

339
La ceinture à l’Euphrate

13 1 Ainsi me dit Yahvé : “ Va. Tu achèteras


Une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins.
Ne la passe pas à l’eau. ” 2 J’achetai une ceinture
Selon l’ordre de Dieu. Je l’ai mise sur mes reins.

3 Le Seigneur me parla une deuxième fois :


4 “ Prends la ceinture de lin, que tu as achetée,
Que tu portes sur les reins. Va au ru le Pérath,
Et tu la cacheras dans une fente de rocher. ”
5 J’allais donc la cacher suivant ses instructions.

6 Bien des jours s’écoulèrent, quand Yahvé me parla :


“ Va au ru le Pérath. Là, reprends la ceinture. ”
7 J’allai donc au ruisseau. Je la pris du rocher.
Totalement détruite, et inutilisable !
8 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
9 “ Ainsi parle Yahvé : Je détruirai l’orgueil,
La superbe de Juda et de Jérusalem !

340
10 Ces gens mauvais refusent d’écouter mes paroles,
Suivent les cœurs endurcis, courent après d’autres Dieux,
Se prosternent devant eux, ne cherchent qu’à les servir !

11 Oui, mon peuple est pareil à la ceinture mauvaise !


De même que la ceinture s’attache aux reins de l’homme,
Je m’étais attaché la Maison d’Israël,
La Maison de Juda - Oracle de Yahvé.
Pur qu’ils deviennent un peuple, un renom et ma gloire !
Mon horreur, ma parure ! Ils n’ont pas écouté ! ”

341
Les cruches de vins entrechoquées

12 Tu diras à ce peuple : “ Ainsi parle Yahvé


Le Seigneur d’Israël. Toute cruche peut se remplir
De vin ”. S’ils te répondent : “ Ne le savons-nous pas :
Toute cruche peut se remplie de vin ”, 13 tu leur diras :
“ Ainsi parle Yahvé : je vais remplir d’ivresse
Les habitants de ce pays, les rois qui siègent
Sur le trône de David ; les prêtres et les prophètes ;
Et tous ceux de Sion ; 14 et je les casserai
Les uns contre les autres ; pères et fils à la fois,
Sans pitié, sans merci - Oracle de Yahvé,
Sans jamais m’attendrir, je saurai les détruire. ”

342
Perspective d’exil

15 Tendez l’oreille. Ne vous exaltez pas,


Car c’est Yahvé qui parle ! 16 Rendez gloire au Seigneur
Avant qu’il ne fasse sombre ! Que vos pieds ne se heurtent
Aux montagnes de la nuit ! Vous voulez la lumière,
Déjà il la transforme en noire obscurité.

17 Si vous n’écoutez pas cet avertissement,


Il me faudra pleurer en secret votre orgueil.
(Mon œil baigné de pleurs versera tant de larmes)
Le troupeau de Yahvé est emmené captif.

Menaces de Joiaquim

18 Dis au roi et à la reine-mère : vos faces à terre !


Car vos couronnes de gloire sont tombées de vos têtes.
19 Et les villes de Négob sont fermées, sont bloquées,
Personne n’y donne accès. Personne pour les ouvrir.
Juda est déporté, déporté tout entier.

343
Admonestation à Jérusalem inconvertissable

20 Dresse les yeux, Jérusalem, et regarde et vois


Ceux qui arrivent du Nord. Où est-il le troupeau
Qui t’a été donné, ces brebis de ta gloire ?
21 Que diras-tu alors quand ils viendront vers toi,
Quand ils s’imposeront en grands triomphateurs,
Ceux qui purent se former à tes intimités ?
Quelles seront tes douleurs ? Celles d’une femme en travail ?
22 Tu te demandes peut-être : pourquoi de tels malheurs ?
Par l’excès de tes fautes, tes pans furent découverts.

23 Le Kouchite change sa peau ? La panthère son pelage ?


Vous pourriez faire le bien, vous qui vivez le mal ?
24 Je vous disperserai comme de la paille légère,
Comme des brins envolés dans le vent du désert.

25 Tel est le lot, le salaire de ta rébellion.


Et cela vient de moi - Oracle de Yahvé
Toi, tu m’as oublié - Toi tu as eu confiance,
Nourrie par l’Imposture, te plaisant du mensonge.

344
26 Moi, je relèverai tes pans sur ton visage,
Pour que l’on voit ta honte et ton ignominie ;
27 Tes nombreux adultères et tes hennissements ;
Et ta prostitution infâme, et honteuse ;
Sur les hauteurs, dans les prés. Je vois tes Ordures !

Malheur à toi, Jérusalem, qui restes impure !


Jusques à quand encore ? Tarderas-tu longtemps ?

345
La grande sécheresse

14 1 La parole de Yahvé donnée à Jérémie


Lors de la sécheresse. 2 Juda est dans le deuil.
Ses villes dans la tristesse : elles s’abîment vers le sol.
Et de Jérusalem, le cri s’est élevé !
3 Les maîtres ont envoyé les inférieurs chercher
De l’eau dans les citernes. Ils n’ont pas trouvé d’au.
Ils reviennent, les vases vides. Ils sont honteux, confus.
Et ils se voilent la tête. 4 Le sol cesse de produire.
La pluie manque au pays. Les laboureurs honteux
Se voilent aussi la tête. 5 Même la biche en plein champ,
Abandonne sa portée. Plus d’herbe, plus de verdure.

6 Les onagres dressés sur les monts dénudés


Ont aspiré le vent pareils à des chacals :
Leurs yeux sont fatigués cherchant une herbe vaine.

7 Si nos fautes nous accusent alors Seigneur, agis


Pour l’honneur de ton Nom. Car nos apostasies
Ont été en grand nombre ! Car nous avons péché !

346
8 Toi, l’Espoir d’Israël, Sauveur dans la détresse,
Pourquoi es-tu comme l’étranger dans le pays ?
Ou comme le voyageur qui fait halte, une nuit ?
9 Pourquoi ressembles-tu à un homme hébété ?
Au héros impuissant qui ne peut se sauver ?

Toi, tu es parmi nous. Ne nous délaisse pas.


Ton nom sur nous est proclamé, toi notre Dieu.

10 Ainsi parle Yahvé au sujet de ce peuple :


Ils trouvent un tel plaisir à courir en tous sens.
Ils n’épargnent point leurs jambes : Yahvé ne les aime pas.

A présent, le Seigneur se souvient de leurs fautes.


Le Seigneur veut châtier et punir leurs péchés.

11 Alors Yahvé me dit : “ Ne prie pas pour ce peuple.


Je n’écouterai pas leur clameur, 12 Même s’ils jeûnent.
Même s’ils m’offrent l’holocauste, l’oblation.
Je ne m’en plairai pas. Non je n’aimerai pas.
Par le glaive aiguisé, la flamme et la peste
Je vais tous les détruire. Je vais exterminer. ”

347
13 Et je lui répondis : Ah ! Mon Seigneur Yahvé !
Les prophètes leur ont dit : ne craignez pas le glaive
Non, jamais la famine ne pourra vous atteindre.
Vous aurez en ce lieu une paix véritable.

14 Alors Yahvé me dit : ce n’est que du mensonge


Ce que les prophètes ont annoncé en mon nom !
Je ne les ai pas envoyés ; et aucun ordre
Ne leur a été donné ; je n’ai pont parlé.
Visions du mensonge ! Divinations du néant !
Rêveries de leur cœur ! C’est ce qu’ils prophétisent !

15 C’est pourquoi dit Yahvé : “ Ce qu’ont dit les prophètes


De par mon nom - paroles que je n’ai pas données
Quand ils racontent qu’il n’y aura en ce pays
Ni glaive et ni famine, et bien ils périront !
Et par le glaive et la famine ces prophètes-là.

16 Quant à ceux qui entendent et croient en ces prophètes,


Ils seront là dans les rues de Jérusalem,
Victimes de la famine et du glaive aiguisé.
Il n’y aura personne pour les mettre au tombeau.
Et pour les enterrer : eux, leurs femmes, fils et filles !

348
Je répandrai ainsi malice, méchanceté ! ”

17 Tu leur diras ceci : Que mes yeux fondent en larmes,


Nuit et jour, sans répit ! Car un désastre immense
A ravagé la vierge, elle la Fille de mon peuple,
D’une plaie douloureuse ! 18 Si je vais dans les champs,
C’est hélas pour y voir les victimes de l’épée ;
Si j’entre dans la ville, voici des maladies
Provoquées par la faim ! Les prophètes et les prêtres
S’en vont par le pays, et ne comprennent plus.

19 As-tu chassé Juda ? Ton âme est-elle sevrée,


Ecœurée par Sion ? Et pourquoi nous frapper
Sans l’espoir de guérir ? Nous attendions la paix :
Mais hélas ! Rien de bon ! Le temps de guérison ;
Et voici l’épouvante ! 20 Nous connaissons, Yahvé,
Notre méchanceté et les fautes de nos pères :
Oui, nous avons péché envers toi, contre toi.

21 Pour l’honneur de ton Nom, ne sois pas méprisant.


Et le trône de ta Gloire, ne le profane pas.
Souviens-toi, ne rompt pas ton alliance avec nous.

349
22 Parmi les Vanités qui vénèrent les païens,
Peut-on en trouver une qui décide de la pluie ?
Le ciel donne-t-il en toi qui as fait toutes ces choses !

15 1 Alors Yahvé me dit : Si Moïse, Samuel


Se tenaient devant moi, je serais insensible
A l’égard de ce peuple. Chasse-le de ma vue !
Qu’il fuit et qu’il sen aille ! 2 S’il te dit : “ Où aller ? ”
Toi, tu lui répondras : Ainsi parle Yahvé :

Qui accrédite la mort, qu’il aille à la mort.


Qui apprécie l’épée, qu’il périsse par l’épée.
Pour la famine, qu’il implore pour le pain.
Qui est pour l’esclavage, qu’il supplie enchaîné.

3 Je leur imposerai - Oracle de Yahvé


Quatre espèces de fléaux : de l’épée, pour tuer ;
Et des chiens, pour traîner ; et les oiseaux du ciel,
Et les bêtes de la terre pour dévorer, détruire ;

4 Je les transformerai en objet d’épouvante,


En une horreur pour tous les royaumes de la terre,
A cause de Massané, qui descend d’Ezéchias,

350
Roi de Juda, pour les méfaits qu’il accomplit
Toutes les croyances des idoles dans Jérusalem.

351
Les malheurs de la guerre

5 Qui donc a compassion de toi, Jérusalem ?


Qui hochera la tête ? Qui se détournera
Pour s’inquiéter de toi ? 6 Toi, tu m’as rejeté,
Éloigné en arrière - Oracle de Yahvé.

J’ai étendu la main. Alors je t’ai détruite.


Car j’en avais assez. Toujours, m’apitoyer !
7 Oui, je les ai vannés dans les villes du pays.
J’ai fait périr mon peuple. Je l’ai privé d’enfants.
Il n’est pas revenu de ses mauvais sentiers.
8 Ses veuves sont plus nombreuses que le sable des rives.
Sur les mères des guerriers, j’amène en plein midi
Le jeune dévastateur. Je fais tomber sur elles
L’angoisse et l’épouvante. 9 Celle qui eut sept enfants,
Se languit et rend l’âme. Son soleil s’est couché,
Il faisait encore jour. Et la voilà honteuse !
Comme elle est consternée ! Et ce qui reste d’eux,
Sera livré au glaive, face à leurs ennemis
Sous l’assaut des vainqueurs - Oracle de Yahvé.

352
La vocation renouvelée

10 Malheur à toi, ma mère, car tu m’as enfanté


Homme de querelle et de discorde pour le pays.
Je ne prête ni n’emprunte : Tout le monde me maudit !

11 En vérité, Seigneur, ne t’ai-je pas servi


Agissant de mon mieux ? Et n’avais-je pas rendu
L’ennemi suppliant, implorant devant toi,
Au temps de son malheur, au temps de sa détresse ?

12 Le fer détruira-t-il le fer qui vient du Nord ?


13 Ta richesse, tes trésors je les livre au pillage.
Ce n’est point un paiement, c’est pour tous les péchés
En toutes tes frontières. 14 Je te rendrai esclave
De tous tes ennemis. Je te déporterai
Dans un autre pays que je ne connais pas.
Le feu de ma colère et ma fureur immense
Jaillissent de mes narines. Sur vous, ils brûleront.

353
15 Oui, souviens-toi de moi ! Yahvé, visite-moi.
Oui, Yahvé, venge-moi de mes persécuteurs.
Ta colère est trop lente : ils vont détruire ma vie.
Reconnais : je subis l’injustice pour ta cause.

16 Tes paroles se présentaient, je le dévorais :


Elles étaient l’allégresse et la joie de mon cœur.
Car c’est ton Nom que je portais, Dieu des Armées.

17 Non, je n’ai pas cherché le conseil des rieurs,


Et je n’ai pas fait cercle voulant me divertir.
Sous l’emprise de ta main, je me suis tenu seul,
Car tu m’avais rempli de fiels et de courroux.

18 Mais pourquoi ma douleur ne cesse-t-elle jamais,


Et pourquoi ma blessure est-elle rebelle aux soins ?
Ha ! Serais-tu pour moi comme un ruisseau trompeur ?

19 Yahvé me répondit : toi, si tu chasses ta crainte ;


Oui, toi si tu reviens de ta perte de croyance,
Moi je te donnerai plus de fidélité
Qui te fortifiera pour accomplir ta foi.
Devant moi, tu seras, tu tiendras des propos

354
Comme extraits de ma bouche ; eux, reviendront vers toi ;
Mais ce n’est pas à toi de revenir vers eux.
20 Tu seras pour ce peuple un rempart fortifié.
Oui, ils te combattront. Ils ne pourront te vaincre.
Car je suis avec toi. Oui, je veux te sauver ;
Je veux te délivrer - Oracle de Yahvé.

21 Je veux te délivrer de la main des méchants.


Je veux te racheter de la paume des tyrans.

355
La vie du prophète comme signe

16 1 La parole de Yahvé me fut donnée pur dire ;


2 Ne prends pas femme ; n’aie en ce lieu ni fils ni fille !
3 Ainsi parle Yahvé sur les fils et les filles
Qui vont naître en ce lieu ; sur les mères qui enfantent ;
Sur les pères qui engendrent : ils mourront torturés
Par le besoin de la faim, sans pleurs sans sépulture.
4 Ils seront du fumier à la surface du sol ;
Par l’épée, la famine, ils subiront la mort ;
Leur dépouille servira de pâture aux oiseaux,
De nourriture puante aux animaux sauvages ;

5 Ainsi parle Yahvé : ne franchis pas la porte,


Le seuil de la maison où l’on se réunit
Pour des raisons funèbres ; et ne va pas les plaindre,
Ne va pas compatir pour des gens de cette sorte ;
J’ai retiré ma paix de l’ensemble du peuple,
L’affection, la pitié - Oracle de Yahvé.

6 Grands et petits mourront sans aller au tombeau.


Et sans être pleurés. Ne seront pratiquées
Ni appliquées les incisions et la tonsure.

356
7 A qui est dans le deuil, on ne rompra le pain ;
Point de repas funèbre afin de consoler.
Et point de coupe à boire pour le père et la mère ;
Point de consolation, et point de réconfort.

8 Tu n’iras pas non plus dans le lieu du festin,


T’attabler avec eux, pour y boire y manger.

9 Ainsi parle Yahvé le Seigneur des Armées :


Je vais faire disparaître sous vos yeux, dans vos jours,
Le cri de l’allégresse et le cri de la joie,
Les chants du fiancé et de la fiancée.

10 Mais il arrivera quand tu annonceras


A ce peuple toutes ces choses, qu’on te demande cela :
“ Pourquoi Yahvé a-t-il contre nous proclamé
Tout ce malheur immense ? Quel est donc notre crime ?
Quel péché avons-nous commis contre Yahvé ? ”

11 Toi, tu leur répondras : “ Vos pères m’ont relégué.


Ils ont suivi des Dieux - Oracle de Yahvé.
Ils se sont prosternés, et ils les ont servis.
Ils m’ont abandonné, n’ont pas gardé ma Loi !

357
12 Mais vous, vous agissez plus en mal que vos pères :
Car chacun se conduit par la voie de son cœur
Endurci et pervers, sans vouloir m’écouter.

13 Donc je vous jetterai en dehors du pays,


Dans un lieu inconnu de vous et de vos pères.
Et là vous servirez d’autres dieux, nuit et jour.
Vous ne pourrez compter sur ma sollicitude ”.

358
Le retour des dispersés d’Israël

14 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé,


Où l’on ne dira plus : “ Vivant est le Seigneur
Qui fit monter les fils d’Israël hors d’Égypte ! ”
15 Mais : “ Vivant le Seigneur qui fit monter les fils
Et du pays du Nord et de tous les pays
Où il les dispersa. ” Je les ramènerai
Vers le pays que j’avais donné à leurs pères !

359
Annonce de l’invasion

16 Voici venir des jours où je vais envoyer


Quantité de pécheurs - Oracle de Yahvé,
Et ils les pécheront. Puis je ferai venir
Quantité de chasseurs qui donneront leur chasse
Sur les monts et les crêtes jusqu’aux fentes des rochers.

17 De mes yeux, je surveille leurs voies et leurs conduites :


Elles ne m’échappent pas, elles ne me sont cachées.
Leurs crimes ne se dérobent jamais de mes regards.

18 Et d’abord je paierai le double de leurs fautes,


Le double de leurs crimes, car ils ont profané
Par la charogne de leurs Ordures tout mon pays,
Et ont rempli mon héritage de leurs Horreurs.

360
La conversion des nations

19 Ma force, ma forteresse, mon asile de détresse !


Vers toi, Yahvé viendront les nations de la terre,
De toute extrémité : nos pères n’ont hérité
Que Vanité, Mensonge, Impuissance, diront-elles.

20 Car un homme peut-il se fabriquer des dieux ?


Ce ne sont pas des dieux ! 21 Je vais leur faire connaître,
Ils les sauront enfin, ma main et ma vigueur !
Et ils se souviendront que mon nom est Yahvé !

361
Fautes culturelles de Juda

17 1 Le péché de Juda est écrit au burin


Avec un style de fer ; avec le diamant,
Il est gravé inscrit sur la table des cœurs ;
Aux cornes de leurs autels ; 2 les fils se souviendront
Et de leurs Ashérah et de leurs pieux sacrés,
Sur l’arbre verdoyant, sur les monts élevés.

3 Toi, le dévot sur ma montagne, ô ma campagne !


Ta richesse, tes trésors, je les livre au pillage !
En butin, tes hauts lieux de péché sur mon sol !

4 Tu te dessaisiras de tout cet héritage


Que je t’avais donné ; je te rendrai esclave
De tous tes ennemis dans un pays lointain
Que tu ne connais pas. Vous avez allumé
Dans ma narine un feu qui toujours brûlera.

362
Sentences de sagesse

5 Ainsi parle Yahvé : Oui, maudit soit l’humain


Qui se fie à l’humain ; qui a fait de sa chair
Le principe de sa force, la raison de soi-même.
Tandis que de Yahvé, il a chassé son cœur.
6 Il sera le chardon ou l’arbuste dans la steppe :
Il ne voit rien venir quand arrive le bonheur.
Il demeure en des lieux brûlés par le désert.
Il hante des champs, une terre salée inhabitable.

7 Oui, heureux soit l’humain qui se confie à Dieu,


Qui a fait du Seigneur son espérance unique.
8 Il ressemble à un arbre planté au bord de l’eau,
Qui envoie, et qui plonge ses racines au ruisseau :
Il ne redoute rien quand arrive la chaleur :
Son feuillage reste vert ; l’année de sécheresse,
Il est sans inquiétude, et il fait du bon fruit.

9 Le cœur est compliqué plus que tout, et pervers !


Qui peut le pénétrer ? 10 Moi, Yahvé je le scrute.

363
Je soude les reins. Oui, j’examine les sentiments.
Je rétribue chacun, oui - je rends à chacun
En jugeant sa conduite, et le fruit de ses œuvres.

11 C’est la perdrix qui couve des œufs qui ne sont siens,


Un homme qui s’enrichit d’une façon injuste !
Au milieu de ses jours, la richesse l’abandonne.
Sur la fin de sa vie, il deviendra un sot.

364
Confiance en le Temple et en Yahvé

12 Oui, c’est un trône de gloire sublime dès l’origine


Oui, tel est le Saint lieu ! 13 Toi, l’espoir d’Israël !

Tous ceux qui t’abandonnent, tous seront confondus.


Tous ceux qui se détournent, oui tous ces dissidents,
Extirpés du pays, s’inscriront dans la terre.
Car ils ont délaissé la Source des eaux limpides !

365
Une prière de vengeance

14 Toi, guéris-moi, Yahvé. Oui, que je sois guéri !


Sauve-moi, sauve-moi, car mon esprit c’est toi !

15 Les voici qui me disent : Où est-elle, sa parole ?


Qu’elle s’accomplisse enfin ! Oui, qu’elle se réalise !

16 Je n’ai pas désiré le Jour pour le Malheur :


Ce qui sort de mes lèvres, se pose devant ta face.

17 Ne deviens pas pour moi un objet de frayeur,


Toi qui es mon refuge au Jour de mon Malheur !

18 Mais qu’ils soient confondus, eux mes persécuteurs.


Eux qu’ils soient accablés ! Mais pas moi ! Mais pas moi !

Effrayés, ces gens-là. Oui, qu’ils soient accablés !


Fais donc venir sur eux le Jour pour le Malheur.

Brise-les, brise-les par des coups redoublés !

366
L’observation du Sabbat

19 Ainsi m’a dit Yahvé : Poste-toi à la porte,


Celle des Enfants du peuple, celle des Rois de Juda
Qui détermine et leur entrée et leur sortie.
Poste-toi à toutes les portes de Jérusalem.

20 Tu leur diras : écoutez la parole de Yahvé


Vous les rois de Juda, vous tous les Judéens,
Vous de Jérusalem qui passez par ces portes.

21 Ainsi a dit Yahvé : Prenez garde à vos âmes.


Ne portez de fardeau tout le jour de Sabbat.
N’en faites pas entrer ni passer par les portes.

22 N’en faites pas sortir venant de vos maisons,


Tout le jour de Sabbat ; ne faites aucun travail.

Sanctifiez en ce jour comme je l’ai ordonné,


Et prescrit à vos pères ; 23 ils n’ont pas entendu,
Ni prêté une oreille ; ils ont raidi le cou
Pour ne pas accueillir, accepter l’instruction.

367
24 Si vous m’écoutez bien - Oracle de Yahvé,
Si vous ne faites entrer de fardeau par les portes ;
Et si vous sanctifiez tout le jour du Sabbat,
Sans faire aucun travail ; 25 par les portes de la ville
Des rois des princes qui siègent sur le trône de David
En chars et en chevaux, eux et leurs officiers,
Et les gens de Juda et de Jérusalem
Feront tous leur entrée ! Et la ville restera
Habitée pour toujours. Oui, éternellement.

26 Et des villes de Juda et de Jérusalem


Du pays de Benjamin et du Bas-Pays,
De la Montagne et du Négeb, où on viendra
Offrir des sacrifices, apporter l’holocauste
L’oblation et l’encens. Et l’on accomplira
Dans le lieu de Yahvé la louange et la grâce.

27 Si vous n’écoutez pas l’ordre de sanctifier


Tout le jour du Sabbat, et ma défense d’entrer
Des fardeaux par les portes, alors j’allumerai
À ses portes, un foyer ! Oui il dévorera
Les maisons, les palais et ne s’éteindra pas !

368
Jérémie chez le potier

18 1 La parole qui fut adressée à Jérémie


Par le Seigneur Yahvé : 2 “ Descends chez le potier :
Là-bas, je te ferai entendre mes paroles. ”
3 Je descendis donc à la Maison du potier.
Voilà qu’il était en train d’opérer au tour.
4 Et quand le vase qu’il fabriquait était manqué,
Cela arrive souvent avec l’argile pétrie -
Là, il recommençait et en tirait un autre
Selon son bon vouloir, ou selon sa méthode.

5 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


Moi, ne suis-je pas capable d’agir comme ce potier,
Maison d’Israël ? - Oracle de Yahvé.

6 Voici que comme l’argile en la main du potier,


Vous Maison d’Israël vous êtes dans ma main.

7 Et tantôt je décrète décidant d’une nation,


Disposant d’un royaume pour détruire, renverser.

369
8 Mais cette nation s’est convertie de sa malice,
(Celle contre laquelle j’ai parlé) et j’ai cessé.
Je me suis repenti du mal à infliger.

9 Et tantôt je décrète décidant d’une nation,


Disposant d’un royaume pour bâtir et planter.

10 Mais elle a fait le mal en refusant ma voix.


Je me suis repenti du bien à lui donner.

11 Maintenant, apostrophe. Dis aux hommes de Juda


Et de Jérusalem : “ Ainsi parle Yahvé.
Voyez, je préparais contre vous un malheur.
Je méditais un plan, je pensais un projet.
Et bien ! Détournez-vous chacun de votre voie.
Oui, convertissez-vous. Améliorez vos œuvres.
12 Mais, ils diront hélas : inutile. Rien à faire.
Nous préférons plutôt poursuivre nos désirs.
Chacun persistera dans son obstination.
Oui, chacun agira selon son cœur pervers. ”

370
Israël oublie Yahvé

13 Et c’est pourquoi Yahvé s’est exprimé ainsi :


Demandez aux nations. Qui entendit ces choses ?
Elle a commis l’horreur, cette Vierge d’Israël.

14 A-t-on vu disparaître la neige blanche du Liban ?


Ou bien tarissent-elles, les eaux de la montagne
Si fraîches, si ruisselantes ? 15 Les miens m’ont oublié
Pour brûler des offrandes à ceux qui ne sont rien.

Ils les font trébucher sur leurs sentiers d’antan,


Marcher sur des chemins, sur des voies non frayées.

16 Ils feront du pays un désert à jamais


Qui sera constamment soumis au persiflage.
Le passant stupéfait hochera de la tête.

17 Et tel le vent d’orient, je les disperserai


Devant leur ennemi. C’est mon dos, non ma face
Que je leur montrerai au Jour de leur désastre.

371
A l’occasion d’un attentat contre Jérémie

18 Ils ont dit : “ Allons et machinons des projets.


Oui, contre Jérémie, faisons un attentat.
L’enseignement ne fera pas défaut au prêtre ;
Ni le conseil au sage ; la parole, au prophète ;
Allons et frappons-le avec sa propre langue.
Ne prêtons pas grand sens à tout ce qu’il peut dire. ”

19 Accorde-moi, Seigneur, une forte attention.


Et entends ce que disent tous ces accusateurs.
20 Peut-on donner du mal, le rend-on pour du bien ?

Ils ont creusé une fosse pour y jeter mon âme !


Oui, souviens-toi, Seigneur, j’étais là devant Toi,
J’allais en leur faveur pour calmer ta colère.

21 Que leurs fils meurent de faim ! Qu’ils trépassent par l’épée !


Que leurs femmes soient stériles ! Qu’elles subissent le veuvage !

Que les hommes soient tués, emportés par la peste !


Les éphèbes, les cadets frappés dans la bataille !

372
22 Alors on entendra des clameurs s’élever.
Ce seront des appels provenant des maisons.
Ils seront envahis par des bandes de pillards.
Car ils avaient creusé une fosse pour m’y jeter,
Et caché sous mes pas des pièges et des lacets !

23 Tu connais toi Seigneur, leur complot contre moi.


Tu connais en détail leurs desseins meurtriers.
Ne pardonne pas leur crime. N’efface pas leur péché.
Qu’ils soient tous abattus ! Oui, qu’ils soient tous détruits !
Agis contre eux, Seigneur, au temps de ta colère !

373
La cruche brisée à l’altération avec Paskhour

19 1 Ainsi parle Yahvé : “ Va acheter une cruche


De potier, en argile. Tu prendras avec toi
Quelques anciens du peuple, et quelques prêtres aussi.
2 Tu sortiras vers la vallée de Ben-Himmon,
Située à l’entrée de la porte des Tessons.
Là, tu crieras les phrases que je vais te dicter.
3 Tu diras : “ Écoutez la parole de Yahvé,
Roi de Juda, habitants de Jérusalem.
Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées,
Et le Saint d’Israël : Oui, moi je fais venir
Sur ce lieu, un malheur. Et quiconque l’apprendra
Sera comme effrayé. Ses oreilles tinteront.

4 Ils m’ont abandonné, ont délaissé ce lieu.


Ils ont brûlé l’encens l’offrant à d’autres Dieux,
Qu’ils n’ont jamais connu ; qui étaient inconnus
Et d’eux et de leurs pères et des rois de Juda.

5 Ils ont rempli ce lieu du sang des innocents ;


Car ils ont élevé les hauts lieux de Baal
Pour y brûler leurs fils, pour les faire consumer.

374
Je ne l’avais jamais prescrit ou ordonné,
Ni pensé en mon cœur ! 6 Voici venir des jours :
On n’appellera plus - Oracle de Yahvé -
Cet endroit “ Le Tophèth “ Vallée de Ben-Himmon ”,
Mais “ Vallée du massacre ”, ou “ Vallée du carnage ”.

7 Oui, je ferai détruire le conseil de Juda


Et de Jérusalem ; je les ferai tomber
Sous le joug ennemi par l’épée et le glaive,
Et par la main de ceux qui en veulent à leur vie.

8 Je livrerai leur chair en pâture aux oiseaux.


Leur dépouille servira de nourriture aux bêtes.

Je ferai de la ville un endroit désolé,


Une immense dérision : quiconque y passera,
Restera stupéfait devant tant de blessures.

9 Je leur ferai manger et la chair de leurs fils,


Et la chair de leurs filles ; dans les affres d’un siège,

375
Et dans l’immense détresse où ils auront réduit
Les nombreux ennemis qui en veulent à leur vie,
Ils se dévoreront ! S’entre-déchireront !

10 Tu briseras la cruche sous le regard des hommes


Qui t’ont accompagné. 11 Tu leur diras ceci :
Ainsi parle Yahvé le Seigneur des Armées :
Je vais briser ce peuple cette ville comme un vase,
Comme la cruche du potier qu’on ne peut réparer.

Et l’on enterrera à Tophèth, faute de place.


12 Je ferai pour ce lieu - Oracle de Yahvé,
Ainsi : je prendrai la ville pareille à Tophèth.

13 Oui, elles seront les maisons de Jérusalem ;


Oui, elles seront les maisons des rois de Juda,
Comme le lieu de Tophèth, impures par les cadavres !

Sur les toits des maisons où l’on offrait l’encens


Pour toute l’armée des cieux ; et où l’on répandait,
Déversait des libations aux dieux étrangers.

376
14 Quand Jérémie revint de ce lieu de Tophèth,
Où Dieu l’avait envoyé pour prophétiser,
Il se tint dans le parvis du Temple de Dieu,
Apostrophant le peuple : 15 “ Ainsi parle Yahvé,
Sabaot des Armées, Dieu et Saint d’Israël :
Moi, je vais faire venir sur cette ville, ses voisines
Tout malheur que j’avais décrété contre elles :
“ Leurs nombreux habitants avaient raidi leur nuque
Refusant d’écouter, d’entendre mes paroles. ”

20 1 Or, le prêtre Paskhour, fils d’Immèr, commissaire,


Chargé de la police dans le lieu de Yahvé,
Entendit Jérémie proférer cet oracle.
2 Et Paskhour fit donner le bâton au prophète,
Le fit mettre au carcan, à la porte la plus haute
De Benjamin qui est au Temple de Yahvé.

3 Or Paskhour fit sortir Jérémie du carcan.


C’était le lendemain. Et le prophète lui dit :
“ Non, ce n’est plus Paskhour que Dieu t’a appelé
Mais “ Magormissabid ”, “ Effroi-de-toute-part ”.

377
4 Ainsi a dit Yahvé : moi je te livrerai,
Toi et tes amis à Effroi-de-toute-part.
Ils tomberont sous le glaive de leurs ennemis,
Et tes yeux le verront ; je livrerai Juda
A la main de Babel. Il les déportera.
Et il les frappera par le glaive et l’épée.
5 Je livrerai encore les richesses de la ville,
Ses réserves et ses gains, ce qu’elle a de précieux.

Les trésors des rois de Juda seront livrés


Aux mains des ennemis qui s’en empareront,
Et qui les pilleront et les emporteront
Au pays de Babel ; 6 et quant à toi Paskhour,
Et tes hôtes vous partirez en captivité ;
À Babel, tu iras. Tu seras enterré
Avec tous tes amis. Tu as prophétisé
Par la voix du Mensonge et de la Fausseté. ”

378
Extraits divers des confessions

7 Tu m’as séduit Seigneur. Oui, j’étais bien naïf.


Et tu m’as maîtrisé. Tu étais le plus fort.
J’ai été tout le jour un objet de risée.
Eux tous se moquent de moi. On me tourne, on se rit.

8 Quand je dis tes paroles, il me faut proclamer


“ Violence ! Dévastation ! ” Tes paroles se transforment
En constante raillerie. C’est un sujet d’opprobre,
S’outrage et de sarcasmes tout au long des journées.

9 Je me disais : je ne penserai plus à Lui.


Je ne parlerai plus par le Nom du Seigneur.
Mais c’était en mon cœur comme un feu dévorant.
Prisonnier de mon corps ! Enfermé dans mes os !
Je m’efforçais en vain, je m’épuisais toujours
A contenir ce feu. Je ne le pouvais pas.

10 J’entendais les propos menaçants des méchants :


“ Dénoncez-le, “ Oui, et nous le dénoncerons ! ”
“ Terreur-de-tous-côtés ”. Tous mes intimes guettaient
Ma chute, ma défaillance observant mes faux-pas :

379
“ On pourra le tromper par sa naïveté.
On tirera vengeance. Oui, il sera vaincu. ”

11 Yahvé est avec moi comme un Héros puissant.


Et mes persécuteurs vont trébucher, vaincus :
Les voilà tout confus de leur échec total :
Quelle honte éternelle, cette défaite à jamais !

12 Toi, Yahvé des Armées qui scrutes avec justice,


Qui pénètres les reins, et examines les cœurs,
Je verrai ta revanche et ta vengeance sur eux.
Car c’est à toi, Seigneur, que j’ai remis ma cause.

13 Chantez le Dieu Yahvé ! Louez le Dieu Yahvé !


Car il a délivré l’esprit de l’indigent
De la main du mauvais, de la main du méchant.

14 Et maudit soit le jour où je fus enfanté.


Le jour de ma naissance, qu’il ne soit pas béni !

15 Et maudit soit cet homme qui porta la nouvelle,


Annonçant à mon père : “ Il t’est né un garçon ”,
Et le combla de joie ! 16 Que cet homme soit pareil

380
Aux cités et aux villes dévastées par Yahvé
Renversées sans pitié, et sans le repentir !
Qu’il entende au matin les cris et les clameurs,
Et les puissances guerrières qui n’en cessent jamais !

17 S’il m’avait fait mourir dans le sein maternel,


Ma mère pour mon bonheur eût été mon tombeau !
Et sa grossesse jamais ne se fût achevée !

18 Pourquoi suis-je donc sorti ? Pour souffrir mes tourments ?


Et pour que dans la honte se consument tant de jours ?

381
III - ORACLES PRONONCES
PRINCIPALEMENT APRÈS JOAQUIM

La réponse aux envoyés de Sédécias

21 1 La parole adressée de la part de Yahvé,


Quand le Roi Sédécias lui envoyé Paskhour,
Lui fils de Malkiyah, le prêtre Sephanyah,
Fils de Maaséyah, pour dire à Jérémie :

2 “ Consulte donc Yahvé. Nabuchodonosor,


Le roi de Babylone, nous impose un conflit.
Yahvé pourrait agir allant dans notre sens,
Redoublant ses prodiges. L’ennemi s’enfuirait. ”

3 Jérémie répondit : “ Portez à Sédécias


Votre roi, cette réponse : 4 Ainsi parle Yahvé,
Le Seigneur d’Israël. Je vais faire revenir
Les armes que vous tenez, et celles avec lesquelles
Vous combattez contre le Roi de Babylone,
Contre les Chaldéens. Je les ramènerai
De l’extérieur des murs au milieu de la ville.

382
5 Je combattrai moi-même contre vous d’un bras fort,
D’une main étendue avec fureur, colère,
Et grande irritation. 6 Oui, moi je frapperai
Les habitants de la ville, les hommes et les bêtes,
D’une peste effrayante qui les détruira tous.

7 Puis le Roi de Juda - Oracle de Yahvé


Et tous ses serviteurs, et tous les gens restants
Qui auront survécu à la peste, à l’épée,
Qui auront échappé au fléau de la faim,
Moi je les livrerai à Nabuchodonosor,
Le roi de Babylone. Oui, je les livrerai
Aux mains des ennemis, et aux pouvoirs de ceux
Qui en veulent à leur vie. Et ils les frapperont
Sans pitié, sans merci du tranchant de leur glaive. ”

8 Tu diras à ce peuple : “ Ainsi parle Yahvé :


Moi, je place devant vous le chemin de la vie,
Le chemin de la mort. 9 Celui qui restera
Dans les murs de la ville périra par l’épée,
La famine et la peste ; celui qui sortira,
Et qui se livrera à ceux qui vous assiègent

383
Aux Chaldéens, vos ennemis, sera sauvé.
Oui, il vivra ; son âme deviendra son butin.

10 J’ai détourné ma face, l’éloignant de cette ville.


Ceci, pour son malheur - Oracle de Yahvé
Et non pour son bonheur. La ville sera remise
Au pouvoir de Babel qui y mettra le feu.

384
Adresse générale à la Maison royale

11 Adresse à la Famille et Maison de Juda :


Écoutez la parole du Seigneur Tout-Puissant,
12 Vous, Maison de David. Ainsi parle Yahvé.

Rendez droite justice dès le début du jour.


Arrachez l’opprimé des mains de l’oppresseur.
Autrement ma colère va jaillir comme un feu.
Personne ne parviendra à apaiser ses flammes.
N’êtes-vous pas coupable de vos actions mauvaises ?

13 C’est à toi que j’en ai, toi qui t’es installée


Au-Rocher-Dans-La-Plaine - Oracle de Yahvé.
Tes habitants ont dit : Qui descendra ici ?
Qui pour nous attaquer, pénétrer nos repaires ?

14 J’agirai contre vous - Oracle de Yahvé,


Comme le méritent vos actes. J’allumerai un feu
Dévorant sa forêt et tous ses alentours.

385
22 1 Ainsi parla Yahvé : Descend à la Maison,
Au Palais de Juda. Là, tu prononceras
Ces propos. 2 Tu diras : Écoutez la parole
De Yahvé, toi, le roi de Juda qui t’assoies
Sur le trône de David, tes serviteurs, tes gens
Qui entrent par ces portes. 3 Ainsi parle Yahvé :

Pratiquez la justice et appliquez le droit.


Arrachez l’opprimé des mains de l’oppresseur.
Respectez l’étranger, l’orphelin et la veuve.
Ne versez pas le sang innocent en ce lieu.
N’usez pas de violence. N’exploitez pas la force.

4 Agissez donc ainsi ! Passeront par les portes


Des rois régnant, siégeant sur le trône de David.
Ils feront leur entrée montés sur des chevaux,
Sur des chars ; avec eux, leurs serviteurs, leurs gens.

5 Si vous n’écoutez pas, je le jure par moi-même,


Ce palais est une ruine ! - Oracle de Yahvé.

386
6 Ainsi parle Yahvé du Palais de Juda :
Même si tu représentes pour moi un Galaad,
Un sommet du Liban, oui je vais te réduire
En sinistre désert, en villes inhabitées ?

7 Je prépare contre toi de nombreux destructeurs :


Chacun a sa cognée. Ils abattront tes cèdres
Choisissant les plus beaux qu’ils jetteront au feu.

8 Quand des païens en foule passeront près de toi,


Ils se diront l’un l’autre : “ Pourquoi le Seigneur-Dieu
A traité de la sorte une si grande cité ? ”

9 On répondra alors : “ Ils ont abandonné


L’alliance avec Yahvé. Ils se sont prosternés
Implorant d’autres Dieux, et ils les ont servis ! ”

387
Oracles contre différents rois : Contre Joachaz

10 Ne pleurez pas celui qui vient de trépasser.


Ne hochez pas la tête. Pas de lamentation.

Pleurez amèrement celui qui est parti :


Il ne reviendra plus. Il ne verra plus
Le pays de ses jours. 11 Ainsi parle Yahvé
Au sujet de Shalloum, lui le fils de Josias,
Qui fut roi de Juda, qui régna à la place
De son père Josias mais qui dut quitter ce lieu :
Il ne reviendra plus. 12 Celui qui est parti,
Déporté, prisonnier, il lui faudra mourir.
Le pays de ses jours, il ne le verra plus.

388
Contre Joachim

13 Malheur à qui bâtit son palais sans justice,


Qui élève ses étages sans respecter le droit,
Qui sans verser son dû fait trimer son prochain,
14 Qui se dit : “ Je construis un palais imposant
Avec des chambres hautes, ” qui y perce des entrées,
Qui découpe des fenêtres, qui revêt de plafond
Avec du bois de cèdre, l’enduit de vermillon ...

15 Tu régnerais uniquement pour ta passion


Du bois de cèdre ? Ton père mangeait, ton père buvait
Mais en même temps, il pratiquait droit et justice.
Oui, c’était bon pour lui. 16 Il a jugé le pauvre,
Reconnu l’indigent. Oui, c’était bon pour lui.
Me savoir, c’est cela - Oracle de Yahvé.

17 Rien ne captive tes yeux, rien n’intéresse ton cœur


Sinon ton propre gain, et le sang innocent !
La souffrance à répandre ! L’oppression, l’exaction,
la violence et la haine à toujours infliger !

389
18 Aussi a dit Yahvé concernant Joachim,
Lui le fils de Josias, et le roi de Juda :
Malheur à cet homme-là ! pas de lamentation :
“ Hélas mon frère ! Hélas, ma sœur ! ” Point de cela.
Pas de lamentation : “ Hélas, sa majesté ! ”
“ Hélas, Seigneur ! ” 19 On l’enterrera tel un âne.
Oui il sera traîné pour être lacéré,
Et bien au-delà des Portes de Jérusalem !

390
Contre Jioakîn

20 Monte au Liban et crie. Pousse ta voix dans Basan.


Et des Abarim, hurle. Hélas, tous tes amants
Sont écrasés, brisés. 21 Je t’ai parlé au temps
De ta tranquillité. Le temps de l’insouciance.
Toi, tu as répondu : “ Je ne peux rien entendre. ”

Telle était ta conduite depuis tes premiers âges,


De ne pas m’écouter. 22 Et tes nombreux pasteurs,
Le vent les balayera. Tes amants partiront.
Il seront exilés. Toi, tu seras honteuse
23 Et pleine de confusion pour ta perversité.
Toi qui as établi ton lieu dans le Liban,
Ton nid parmi les cèdres, combien tu vas gémir !
Des douleurs te viendront comme à celle qui enfante !

24 Même si Konyahou, - Oracle de Yahvé,


Par ma vie, fils de Joachim, roi de Juda,
Était le sceau fixé, l’anneau de ma main droite,
Je l’en arracherai : 25 Moi je le livrerai
A ceux qui lui font peur, et en voulaient à sa vie,
Au roi de Babylone, Nabuchodonosor ;

391
Aux mains des Chaldéens ; 26 et je vous jetterai
Konyahou, ta mère dans un autre pays.
Vous n’y êtes pas nés. La mort vous y attend.
27 Ce pays, cette terre où ils veulent retourner,
Qu’ils désirent habiter, ils n’y reviendront pas !

28 Est-ce un pot méprisable, un récipient cassé,


Cet homme, Konyahou ? Est-ce un vase inutile ?

Pourquoi sont-ils chassés, jetés dans un pays


Qu’ils ne connaissent point. Konyahou, sa race ?
Pourquoi sont-ils lancés sur une terre inconnue ?

29 Mon pays ! Mon pays ! Entends donc la parole.


Ainsi parle Yahvé : Inscrivez de cet homme :
Qui n’a pas réussi en ses jours, en son temps,
Sans enfant, car nul de sa race n’aura de chance.
Point de siège, ni de trône. Point de règne en Juda.

392
Oracles messianiques. Le roi de l’avenir

23 1 Oui, malheur aux pasteurs qui font périr, dispersent


Le bétail des pâtures, - Oracle de Yahvé.
2 Ainsi parle le Seigneur, Dieu et Saint d’Israël
Au sujet des pasteurs qui font paître mon peuple :
Dispersant mes brebis, vous les avez chassées
En avez-vous pris soin ? Elles se sont égarées !

Moi, je vais m’occuper de vous pour vos méfaits.


Mais je rassemblerai, - Oracle de Yahvé,
3 Le reste des brebis des terres et des pays
Où je les ai chassées. Je les rassemblerai,
Les faisant revenir pour brouter au pacage.
Et elles seront fécondes, et elles multiplieront.
4 Et elles ne craindront plus ! Jamais plus de terreur !
Aucune ne se perdra - Oracle de Yahvé.

5 Voici venir des jours - Oracles de Yahvé,


Où je susciterai un germe légitime,
Qui régnera en roi, succédant à David,
Pratiquant la justice, et exerçant le droit.

393
6 En ces temps, en ces jours Juda sera sauvé,
Et Israël vivra en toute sécurité.
Lui, on l’appellera “ Yahvé-notre-Justice ”.

7 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé,


Où l’on ne dira plus : “ Il est vivant Yahvé,
Lui qui a fait monter les enfants d’Israël
Hors du pays d’Égypte ”, mais, 8 “ Yahvé est vivant
Lui qui a fait monter, lui qui a fait venir,
Rassemblant la race de la Maison d’Israël
Qu’il avait dispersée dans le pays du Nord
Et dans tous les pays pour qu’elle fût sur leur sol. ”

394
Livret contre les faux prophètes

9 Concernant les prophètes. Moi, mon coeur est brisé.


Tous mes os ont frémi. Je suis gonflé d’ivresse.
Le vin m’aurait dompté. C’est à cause de Yahvé,
De ses saintes paroles : 10 “ Un pays d’adultères !
(Par la faute de ces gens, le pays est en deuil.
Les pacages du désert, les prairies ont séché).

Ils courent vers la malice. On se veut d’être injuste.


11 Même les prêtres, les prophètes se sont tous pervertis.
Et jusqu’en ma Maison, j’ai trouvé leur malice.
J’ai découvert le mal - Oracle de Yahvé.

12 Leur voie va se changer pour eux en fondrières.


Et ils s’y heurteront dans leurs ténèbres noires,
Car je vais faire s’abattre le sombre châtiment,
L’année de la visite - Oracle de Yahvé. ”

13 Prophètes de Samarie ? - J’ai vu l’absurdité.


C’est au nom de Baal qu’ils enseignaient mon peuple !
Et ils prophétisaient égarant Israël !

395
14 Ceux de Jérusalem ? J’y ai vu des horreurs :
Allers dans l’adultère, marcher dans le mensonge !

Ces prophètes fortifient les mains des malfaiteurs


Pour que nul ne revienne de ses scélératesses.
Ils sont tous comparables à ces gens de Sodome,
Ils sont tous devenus habitants de Gomorrhe.

15 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées


Concernant les prophètes : Moi, je vais leur donner
De l’absinthe à manger, de l’eau putride à boire.
Car de Jérusalem sont venus ces prophètes.
Toute leur perversité s’étale sur le pays.

16 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées :


N’écoutez pas les fausses paroles de ces prophètes.
Ils vous dupent. Ils débitent les visions de leur coeur.
Rien de vrai qui ne vienne de la bouche de Yahvé.

17 Quant à ceux qui méprisent la parole de Yahvé,


Ils leur disent : “ Tout va bien. La paix est avec vous. ”
Quant à tous ceux qui marchent dans leur cœur obstiné,
Ils leur disent : “ Aucun mal ne s’abattra sur vous. ”

396
18 (Qui donc a assisté au conseil de Yahvé ?
Qui prétend l’avoir vu et qui l’a entendu ?
Qui a prêté l’oreille, annoncé sa parole ?)

19 Voici une tempête de Yahvé qui éclate.


L’ouragan se déchaîne. Sur la tête des impies,
Il a fait irruption. Et sa fureur tournoie.

20 La colère de Yahvé ne pourra reculer


Qu’il n’ait exécuté les desseins de son cœur :
Vous en avez plus tard la pleine intelligence.
21 Je n’ai pas envoyé ces prophètes, et ils courent !
Je ne leur ai rien dit, mais eux ils prophétisent !

22 Étaient-ils au conseil ? Y ont-ils assisté ?


Alors qu’ils fassent savoir les paroles à mon peuple !
Qu’ils le fassent revenir de sa mauvaise conduite,
De sa perversité, de ses actions coupables !

23 Je ne serai un Dieu, - Oracle de Yahvé,


Que de près ? De loin, je ne serai plus un Dieu ?

397
24 Un homme peut se terrer sans que moi je le vois ?
Et pourtant n’est-ce pas moi, - Oracle de Yahvé,
Qui aie rempli le ciel, qui aie rempli la terre ?

25 J’ai entendu comment parlent les prophètes,


Qui déblatèrent du faux en s’emparant de moi.
Ils gesticulent : “ J’ai eu un songe ! J’ai eu un songe ! ”

26 Combien de temps encore auront-ils ces pensées,


Ces prophètes qui ne parlent qu’en faisant du mensonge,
Qui ne font qu’annoncer l’imposture de leur cœur ?

27 Ils assurent par les songes, qu’ils se disent l’un à l’autre,


Ils prétendent à mon peuple faire oublier mon nom !
Ainsi ont fait leurs pères pour encenser Baal !

28 Que le prophète qui rêve, qu’il déblatère son rêve !


Que celui qui possède, qui a reçu de moi
Une parole véritable, qu’il la proclame au peuple !

Mais qu’ont donc en commun - Oracle de Yahvé,

398
La paille et le froment ? 29 Ma parole n’est-elle pas
Pareille au feu brûlant ? N’est-elle pas le marteau
Qui s’écrase sur le roc ? - Oracle de Yahvé.

30 Aussi je vais agir - Oracle de Yahvé


Contre tous ces prophètes qui se volent mes paroles,
Qui imitent mes élus, 31 qui utilisent leur langue
Pour proférer du faux. Aussi je vais agir
Contre tous ces prophètes - Oracle de Yahvé
32 Qui déblatèrent leurs rêves dénués de tout sens,
Remplis d’extravagances pour égarer mon peuple.

Non, ils n’ont pas la charge, ils n’ont pas reçu l’ordre
De diriger mon peuple - Oracle de Yahvé
Et leurs actions ne sont d’aucune utilité.

33 Si prophètes et prêtres, si ces gens te demandent :


“ Qui est donc le Fardeau ? ” toi, tu leur répondras :
“ Mais c’est vous le fardeau ! Je vais m’en décharger.
Je vais vous rejeter - Oracle de Yahvé. ”

34 Si prophètes et prêtres, ou ni ces gens te disent :

399
“ Toi, Fardeau du seigneur ”, alors je dévierai,
Je les visiterai ainsi que leur maison.

35 Concernant cette parole, le “ Fardeau de Yahvé ”,


Il vous est interdit d’oser la prononcer.
Mais vous direz ainsi : “ Qu’a répondu Yahvé ? ”
Ou bien “ Qu’a dit Yahvé ? ” Car ce serait tourner,
Interpréter à tort, le sens du mot “ fardeau ”.
Et le fardeau serait pour chacune de vos phrases.
36 Ce serait détourner de leur sens les paroles
Du Dieu vivant, Yahvé des armées, notre Dieu.

37 Souvenez-vous, vous direz ainsi au prophète :


“ Qu’a répondu Yahvé ? ” ou bien “ Qu’a dit Yahvé? ”

38 Mais si vous prononcez le “ Fardeau de Yahvé ”,


Ainsi parle le Seigneur : puisque vous employez
Cette expression coupable le “ Fardeau de Yahvé ”,

39 Je vais vous soulever, et je vais vous jeter


Au plus loin de ma Face et vous et votre Ville
Que je vous ai donnée, à vous et à vos pères.
Je vous infligerai un opprobre éternel,

400
Une constante confusion qui ne s’oublieront pas !

401
Les deux corbeilles de figues

24 1 Voici que Dieu me fit voir deux corbeilles de figues.


Elles étaient disposées devant son sanctuaire.
Oui, c’était après que Nabuchodonosor,
Lui le roi de Babel, eut emmené captifs
Loin de Jérusalem, le fils de Joiaquim,
Appelé Jéchoniah qui est roi de Juda,
Et les princes de Juda, et les hauts fonctionnaires,
Les serruriers, les forgerons, les officiers.
Qu’il les eut déportés au pays de Babel.

2 Une corbeille contenait des figues belles, excellentes,


Comme sont les figues précoces. Mais l’autre en contenait
Des mauvaises - si mauvaises qu’elles étaient immangeables.

3 Yahvé m’interrogea : “ Que vois-tu, Jérémie ? ”


Je répondis : “ Des figues, les bonnes sont excellentes.
Les mauvaises sont gâtées. On ne peut les manger. ”

4 La parole de Yahvé ainsi fut donnée :


5 Ainsi parle Yahvé, Dieu et Saint d’Israël.
Pareil à ces bonnes figues, je veux m’intéresser

402
Aux chassés de Juda que j’avais envoyés,
Déportés de ce lieu vers celui de Chaldée.

6 Je veux fixer mes yeux sur eux par bienveillance.


Je veux les ramener chez eux dans leur pays.
Je les rétablirai. Je ne détruirai pas.
Je les replanterai. Je n’arracherai pas.

7 Et je leur donnerai un coeur pour me connaître,


Pour apprécier Yahvé. Ils deviendront mon peuple,
Je deviendrai leur Dieu. Ils reviendront à moi
Du profond de leur coeur, du profond de leur coeur.

8 Mais pour les figues mauvaises qu’on ne peut en manger


Ainsi parle Yahvé : je traiterai le roi,
Sédécias de Juda, ceux de Jérusalem,
Ses ministres et ses grands : tous ceux qui sont restés
Au pays d’Israël comme tous ceux qui habitent,
Réfugiés en Égypte. Ce sont les figues mauvaises.

9 J’en ferai des objets, exemples terrifiants


Aux regards des royaumes, régnant sur cette terre :
Un opprobre, une risée, une table, malheur,

403
En tous lieux, tous endroits où je les chasserai.
10 Et j’enverrai contre eux l’épée et la famine,
Et la peste effrayante pour les exterminer,
Pour que tous disparaissent, s’enfoncent dans cette terre
Terre que j’avais donnée autrefois à leurs pères.

404
IV - BABYLONE, FLÉAU DE YAHVÉ

25 1 La parole adressée au prophète Jérémie


Concernant tout le peuple du royaume de Juda
La quatrième année du règne de Joachim
Lui le fils de Josias, et lui roi de Juda
C’est daté autrement par la première année
Du roi de Babylone, Nabuchodonosor.

2 Jérémie le prophète prononça la parole


Devant les habitants du royaume de Juda
Et de Jérusalem pour annoncer ceci :

3 Depuis la treizième année du règne de Josias,


Lui, fils d’Amon, roi de Juda, jusqu’à ce jour,
Déjà vingt-trois années que la parole de Dieu
M’a été adressée. Sans jamais me lasser
Moi, je vous ai parlé. M’avez-vous écouté ?
Je parle de grand matin, mais vous n’entendez pas.

4 Quant au Seigneur Yahvé, il vous a envoyé


Ses meilleurs serviteurs, des prophètes qui préviennent.
Avez-vous écouté, ou tendu une oreille ?

405
5 Et pourtant ils disaient : revenez donc chacun
De cette voie mauvaise, de ces méchancetés,
De vos actions coupables ! Oui, vous pourrez rester
Sur le sol que Yahvé a donné à vos pères,
A vous aussi - depuis toujours jusqu’à toujours.

6 Surtout ne suivez pas, ne vous prosternez pas


Et ne servez jamais des Dieux inexistants.
Ne m’excédez jamais par l’œuvre de vos mains !
Vous n’aurez rien à craindre : je ne vous ferai rien.

7 Mais vous n’écoutez pas - Oracle de Yahvé.


Vous m’avez excédé par l’œuvre de vos mains !
Vous m’avez irrité pour votre grand malheur.

8 Ainsi s’exprime Yahvé, le Seigneur des Armées :


Vous avez refusé d’écouter mes paroles.
9 Voici que moi j’envoie - Oracle de Yahvé
Chercher et faire venir toutes les familles du Nord
Pour le roi de Babel, Nabuchodonosor,
Qui est mon serviteur. Je les amènerai
Contre ses habitants, contre toutes les nations

406
Et contre ce pays. Oui, je les frapperai
Prononçant l’anathème. Oui, je les livrerai
A la désolation, au strident persiflage.
Je les transformerai en des ruines éternelles.

10 Je ferai disparaître les cris de la jouissance,


L’appel du fiancé et de la fiancée,
Et le bruit de la meule, et le feu de la lampe.

11 Tout ce pays sera dévasté, désertique.


Ces nations serviront le roi de Babylone
Pendant soixante-dix ans. 12 Quand seront accomplies
Ces soixante-dix années, moi je visiterai
Le roi de Babylone - Oracle de Yahvé,
A cause de leur péché. Oui, moi je châtierai
Sur toute l’étendue du pays de Chaldée.
Et j’en ferai des ruines, des grandes désolation.
13 J’imposerai sur ce pays toutes les paroles,
Que j’avais prononcées et que j’avais prédites :
Tout ce qui est écrit contre lui dans ce livre.

407
II - ORACLES CONTRE LES NATIONS
I - INTRODUCTION

La vision de la coupe

Ce qu’a prophétisé Jérémie en son temps


Contre toutes les nations. 14 Elles seront asservies
A des nations puissantes, à des rois imposants.
Et je saurai leur rendre et selon leur conduite
Et selon leurs actions, les œuvres de leurs mains.

15 Yahvé, Dieu d’Israël, me parla de la sorte :


Prends de ma main ce vin, la coupe de la colère.
Fais-la boire aux nations vers lesquelles je t’envoie.
16 Elles boiront, elles tomberont et elles deviendront folles.
Pour cette épée plantée, dressée au milieu d’elles !

408
17 Ainsi je pris la coupe de la main du Seigneur,
Et je fis boire le vin à toutes les nations
Vers lesquelles le Seigneur dirigea Jérémie :
18 Et les villes de Juda, celle de Jérusalem
Ses grands rois et ses princes pour aller les livrer
A la ruine, à la honte, à la malédiction
Ainsi qu’au persiflage comme en ce jour précis.

19 Pharaon, roi d’Égypte avec ses serviteurs,


Et ses princes et ses grands, l’ensemble de son peuple.

20 Ainsi que tout le ramassis des étrangers.


Le couchant avec tous les rois du pays d’Ous,
Avec tous les rois du pays des Philistins :
Ascalon, Gaza, Eqron, ce qui reste d’Asdod.

21 Edom avec Moab, avec les fils d’Ammob,


22 Et tous les rois de Tyr, tous les rois de Sidon,
Et tous les rois de l’Île au-delà de la Mer.

23 Dedan, Teima et Bouz, toutes les Tempes-rasées,


24 Tous les rois d’Arabie, tous les rois du Couchant,
Ceux qui vivent au désert, et ceux qui y demeurent.

409
25 Tous les rois de Zimri et tous les rois d’Elam,
Tous les rois de Médie 26 et tous les rois du Nord,
Les proches et les lointains, les uns après les autres,
Tous les royaumes qui sont sur la face de la terre.
Quant au roi de Babel, il boira après eux.

27 Tu leur diras : Ainsi parle Yahvé Sabaot,


Dieu et Saint d’Israël. Buvez ! Enivrez-vous !
Vomissez et tombez ! Et restez sur le sol
Devant ce glaive immense que j’envoie parmi vous.

28 Si jamais ils refusent d’accepter de ta main


La coupe de vin à boire et d’y porter leurs lèvres,
Tu leur diras : Ainsi parle Yahvé Sabaot.
Il faudra bien la boire ! 29 Car voici qu’en la Ville
Appelée par mon Nom, moi je fais le malheur.
J’inaugure la souffrance. Et vous, vous resteriez
Dans mon impunité ? Non, car moi-même j’appelle,
Oracle de Yahvé Sabaot des Armées,
Une épée pour punir tous les hommes de la terre.

30 Tu leur annonceras, tu leur diras ainsi :


Yahvé rugit d’en haut. Et de sa saint demeure,

410
Il rugit avec force contre tout son pacage.
Il entonne le hourra des fouleurs de raisin.
31 Tous les hommes de la terre ont subi le vacarme.

Yahvé est en procès avec toutes les Nations.


Le seigneur institue le jugement des chairs.
Les méchants vont au glaive - Oracle de Yahvé.

32 Ainsi parle le Seigneur Sabaot des Armées :


Oui, un mal se répand de nation en nation.
Un ouragan se lève des confins de la terre.

33 Certains seront victimes de la violence de Dieu


Sur cette terre entière. Mais ils n’auront ni pleurs,
Ni sépulture ni tombeau pour les recueillir.
Ils seront du fumier à la surface du sol.

34 Hurlez, pasteurs, criez ! Et roulez sur la terre,


Vous, les chefs du troupeau ! Vos jours sont accomplis.
Vous serez égorgés. Vous serez dispersés.

Oui, vous allez tomber comme tombe un vase précieux.


35 Alors disparaîtra le refuge des pasteurs,

411
Et cessera l’asile des maîtres du troupeau.

36 Écoutez la clameur des maîtres du troupeau,


Le long gémissement des pasteurs et des chefs.
Car Yahvé a détruit, ravageant leur prairie.
37 Les pâtures de la paix sont toutes anéanties !
La colère du Seigneur est ardente et puissante !

38 Pareil à un lionceau, on quitte son fourré,


Car la terre est réduite à la désolation !
Quelle puissance que le glaive ravageur du Seigneur !
La colère du Seigneur et ardente et puissance !

III - PROPHÉTIES DE BONHEUR


I - INTRODUCTION : JÉRÉMIE EST LE VRAI PROPHÈTE

Arrestation et jugement de Jérémie lors du discours contre


le Temple

26 1 Au temps de Joachim, au début de son règne,


Lui le fils de Josias qui est roi de Juda

412
Cette parole fut donnée au prophète Jérémie
De la part de Yahvé. 2 Ainsi parle Yahvé :
Tiens-toi dans le Parvis du Temple de Yahvé.
Là, tu diras aux gens des cités de Juda,
Qui viennent se prosterner dans le Temple de Dieu,
Les paroles que je t’ai ordonnées de leur dire.
N’en retranche pas un mot. 3 Peut-être entendront-ils,
Reviendront-ils chacun de son chemin pervers :
Je me repentirai du mal que je songeais
A leur faire à la suite de leurs actions mauvaises.

4 Tu leur diras ainsi. Le Seigneur me l’a dit :


Si vous n’écoutez pas en respectant la Loi
Que j’ai mise devant vous, 5 en étant attentifs
Aux paroles des prophètes - ce sont mes serviteurs -
Que, moi, je vous envoie - mais vous les ignorez -
6 Je traiterai le Lieu comme j’ai traité Silo.
Je ferai de cette ville toute une malédiction,
Pour prévenir les peuples vivant sur cette terre.
7 Les prêtres et les prophètes et l’ensemble du peuple
Entendirent Jérémie prononcer ces paroles
Dans le Lieu du Seigneur. 8 Et quand il eut fini
De prononcer les phrases que le Seigneur Yahvé

413
Lui avait ordonné de dire à tout ce peuple,

Les prêtres et les prophètes s’en prirent à Jérémie


Le saisirent par le corps, disant : “ Tu vas mourir !
9 Pourquoi au nom de Dieu as-tu prophétisé
Que ce Lieu deviendra comme fut traitée Silo :
Que la ville deviendra en ruines, sans habitants ? ”

Tout le monde s’attroupa autour de Jérémie,


Dans le Lieu du Seigneur. 10 Or les princes de Juda
Entendant ces paroles, décidèrent de monter
De la Maison du Roi au Temple du Seigneur.
Ils siégèrent à l’entrée de la Porte Neuve de Dieu.

11 Alors prêtres et prophètes parlèrent aux magistrats.


Ils dirent à tout le peuple : “ C’est la mort qu’il mérite.
Il a prophétisé cet homme, contre la ville.
Vous l’avez entendu de vos oreilles ouvertes. ”

12 Jérémie répondit aux princes, aux magistrats


Et à tous ceux du peuple : “ C’est le Seigneur Yahvé
Qui moi, m’a envoyé prédire contre ce Temple,
Contre la ville ce que vous avez entendu.

414
13 Améliorez vos voies, vos œuvres et vos actions.
Soyez très attentifs à l’appel du Seigneur
Afin qu’il se repente du mal prévu pour vous.

14 Je suis entre vos mains. Vous pouvez faire de moi


Ce qui vous semblera juste et bon, à vos yeux.

15 Mais sachez toutefois : si vous me faites mourir,


C’est du sang innocent que vous mettrez sur vous,
Et sur la ville entière et sur ses habitants.

Car Yahvé m’a bel et bien envoyé vers vous


Pour dire à vos oreilles ces paroles prononcées. ”

16 Alors le peuple entier et tous les magistrats


Parlèrent ainsi aux prêtres : “ Oui, il est innocent.
Pourquoi le faire mourir puisqu’il nous a parlé
Au nom de notre Dieu, ou au nom de Yahvé ? ”

17 Puis parmi les anciens, quelques-uns se levèrent.


Ils dirent à l’assemblée : 18 “ Michée de Morésheth
Qui a prophétisé dans les jours d’Ezéchias,
Alors roi de Juda, a bien dit à son peuple :

415
Ainsi parle Yahvé Tout-Puissant des Armées :

Sion sera une terre, un champ à labourer.


Jérusalem sera en ruines et en décombres
La montagne du Temple, des hauts lieux de forêt !

19 Ce n’est pas pour cela que le roi de Juda,


Ezéchias, que son peuple ont fait mourir Michée !
Mais n’ont-ils pas plutôt ressenti la puissance,
Et la force du Seigneur et imploré sa Face ?

Ils voulaient que Michée en cessât du malheur


Qu’il avait prononcé, prophétisé contre eux.
Et nous, nous chargerions nos âmes d’un si grand crime ? ”

20 Au nom du Tout-Puissant, un homme prophétisait.


C’était Ouriyahou, fils de Shemayah,
De Quiryath-ha-Yearim. Cet homme prophétisait,
Condamnant le pays et accusant la ville,
Usant des mêmes paroles que celles de Jérémie.

2 1Donc le roi Joachim avec ses officiers


Et tous ses magistrats, entendant ses paroles

416
Cherchèrent à le tuer. Ouriyahou le sut.
Il s’enfuit en Égypte. 22 Le roi le poursuivit :
Elnathan, fils d’Akbor aidé de quelques hommes,
23 Le ramenèrent d’Égypte. Là, le roi Joachim
Le frappa de l’épée, fit jeter son cadavre
Dans la fosse commune. 23 Jérémie quant à lui
Fut protégé par Akhiquam, fils de Shaphan ;
Il ne fut livré, et il ne tomba pas
Entre les mains du peuple pour être mis à mort.

417
LE LIVRET POUR LES EXILES

L’action symbolique du joug


et le message aux rois de l’Ouest

27 1 Au temps de Sédécias, au début de son règne,


Lui le fils de Josias et le roi de Juda,
Cette parole fut donnée au prophète Jérémie
De la part de Yahvé. 2 Ainsi parle Yahvé :
Tu te feras des liens. Tu te feras des jougs.
Puis tu les placeras sur ta nuque et ton cou.

3 Et tu enverras un message au roi d’Edom,


Au roi de Moab et au roi des Ammonites,
Aux rois de Tyr et de Sidon par l’entremise
De leurs ambassadeurs qui, à Jérusalem,
Sont venus auprès de Sédécias, de Juda.

4 Charge-les pour les maîtres de ce message à dire.


Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées :
5 “ C’est moi qui ai crée par ma puissance immense,
Et mon bras étendu la terre, l’homme et les bêtes.
Et je peux les donner à qui me semble bon

418
6 A présent j’ai remis au roi de Babylone,
Nabuchodonosor, qui est mon serviteur,
L’ensemble des pays. J’ai mis à son service
Jusqu’aux bêtes des champs. Je les lui ai données.

7 Ainsi toutes les nations lui resteront soumises.


Elles seront dominées par ses deux héritages :
Et par son Fils soi-même, et par son petit-Fils
Jusqu’à ce que s’achève le temps de ce pays :
Beaucoup de nations, de grands rois l’asserviront.

8 La nation, le royaume qui ne serviront pas


Le roi de Babylone, Nabuchodonosor ;
Ceux qui refuseront de se livrer au joug
Du roi de Babylone, - moi, je les soumettrai.
Je les visiterai par l’épée, la famine,
Et la peste puante - Oracle de Yahvé.
Je les ferai périr et ce jusqu’au dernier.

9 Et vous, n’écoutez pas vos prophètes, vos devins,


Vos songes creux, vos augures qui parlent en disant :
Vous ne serez jamais les sujets de ce roi !

419
10 Car c’est par le mensonge qu’ils osent prophétiser.
Ils vous feront bannir de ce sol, votre terre.
Et je vous chasserai, et tous vous périrez.

11 La nation, le royaume qui auront accepté


De se soumettre au joug du roi de Babylone,
Nabuchodonosor, je leur accorderai
Du repos sur leurs sols, - Oracle de Yahvé.
Ils le cultiveront et ils y resteront. ”

12 Quant au roi Sédécias, je lui parlais ainsi.


Oui, je lui répétais : soumettez-vous au joug
Du roi de Babylone. Offrez-lui votre nuque,
Devenez ses esclaves. Obéissez au peuple.
Vous sauverez vos vies. 13 (Pourquoi tenez-vous donc
A mourir par l’épée, la famine, et la peste,
Comme Yahvé l’a prédit à toutes les nations
Qui n’accepteraient pas de plier sous Babel ?)

420
14 Surtout n’écoutez pas la parole des prophètes :
“ Vous ne plierez jamais sous le joug de Babel.
Vous ne serez jamais les sujets de ce roi, ”
Car c’est par le mensonge qu’ils osent prophétiser.

15 Ce n’est pas leur mission, - Oracle de Yahvé.


Oui, c’est par le mensonge qu’ils osent prophétiser.
Moi, je vous chasserai, vous devrez périr
Avec tous ces prophètes qui osent prophétiser. ”

16 Moi, aux prêtres et au peuple, je parlais en ces termes :


“ Ainsi parle Yahvé : N’écoutez pas les phrases
De vos mauvais prophètes qui prophétisent ainsi :
Voici, les ustensiles du Temple de Yahvé
Vont être ramenés bientôt de Babylone.”
Car c’est par le mensonge qu’ils osent prophétiser.
17 Ne les écoutez pas. Soumettez-vous au roi,
Nabuchodonosor, vous resterez en vie.
Pourquoi donc cette ville tomberait-elle en ruines ?

18 Car s’ils étaient prophètes et s’ils parlaient par Dieu,


Ils intercéderaient auprès de l’Éternel
Pour que les ustensiles du Temple de Yahvé

421
Ne fussent acheminés au pays de Babel,
Mais qu’on les fît rester dans le Palais Royal,
Et à Jérusalem, au pays de Juda.

19 Car le Seigneur Yahvé au sujet des objets,


Des divers ustensiles restés en cette ville ;
Au sujet des colonnes, de la mer, et des bases,
- Ce qu’a laissé ici le roi de Babylone,
Nabuchodonosor, quand il eut déporté
Jéchoniah prisonnier, le fils de Joachim
(Avec tous les notables et avec tous les nobles,
Avec ceux de Juda et de Jérusalem.)

20 Oui, ainsi parle le Seigneur, le Dieu des Armées


Au sujet des objets, des divers ustensiles
Du Temple de Yahvé, dans le Palais Royal
Et à Jérusalem, au pays de Juda :

21 “ Ils seront emportés au pays de Babel,


Et ils y resteront, - Oracle de Yahvé,
Jusqu’au jour décidé où j’irai les chercher.
Je les ferai revenir et monter en ce lieu ! ”

422
L’altercation avec le prophète Hananiah

28 1 Il advint cette année, dans le début du règne


Du premier de Juda, en l’an quatre, cinquième mois,
Le règne de Sédécias, qu’un prophète - Hananiah
Dont le père est Azzour, venu de Gabaon,
Parla à Jérémie dans le Lieu de Yahvé
En présence des prêtres et du peuple assemblé :

2 “ Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées


Dieu et Saint d’Israël. Moi, j’ai brisé le joug
Du roi de Babylone. 3 Oui, deux années encore
Et je ferai venir, les divers ustensiles
Du Temple de Yahvé que le roi de Babel,
Nabuchodonosor, a saisi dans ce lieu
Puis les a déportés au pays de Babel.

423
4 Ainsi Jékonias, fils de Joiaquin,
Et roi de Juda, avec tous les captifs de
Juda, qui sont allés à Babylone, c’est dans
Ce lieu qu’ils reviendront - Oracle de Yahvé.

4 Jérémie répondit au prophète Hananiah


En présence des prêtres et du peuple rassemblé
Dans le Lieu de Yahvé. 6 Jérémie répliqua :
“ Qu’ainsi fasse le Seigneur ! Qu’il réalise les actes
Que tu as annoncés. Qu’il fasse venir ici
Les divers ustensiles du Temple de Yahvé,
Ainsi que les captifs. 7 Cependant, Hananiah
Écoute bien les paroles que je vais prononcer
Pour toi et tout le peuple : 8 les prophètes avant nous
Depuis déjà longtemps, ont dit et répété
A beaucoup de pays, à de puissants royaumes
D’immenses douleurs : la guerre, la famine et la peste.
9 Au contraire, le prophète qui lui prédit la paix,
Quand la paix s’accomplit, on doit le reconnaître
Pour être un authentique envoyé du Seigneur. ”

10 Le prophète Hananiah arraché de la nuque


Du prophète Jérémie son joug et le brisa.

424
11 Hananiah dit au peuple : “ Ainsi parle Yahvé :
D’ici à deux années, je briserai le joug
Du roi de Babylone, Nabuchodonosor,
L’enlevant de la nuque de toutes les nations. ”

Le prophète Jérémie alla par son chemin.

12 Après que le prophète Hananiah eut brisé,


Arraché de la nuque le joug de Jérémie,
La parole de Yahvé fut adressée ainsi :

13 “ Va dire à Hananiah : ainsi parle Yahvé


Tu brises les jougs de bois ? Je vais les remplacer
Avec des barres de fer. 14 Ainsi parle Yahvé
Sabaot des Armées, Dieu et Saint d’Israël :
Oui, c’est un joug de fer que je mets sur la nuque
De toutes ces nations pour les assujettir
Au Roi de Babylone, Nabuchodonosor.
Elles lui seront soumises ainsi que tout bétail. ”

15 Jérémie répondit au prophète Hananiah :


Écoute bien, Hananiah. Tu n’es pas de Yahvé
Il ne dit rien par toi. Tu as fait que ce peuple

425
Se confie au mensonge. 16 Ainsi parle Yahvé :
Je vais te renvoyer de la face de la terre :
Cette année, tu mourras. (Tu as osé prêcher,
Tu as voulu prédire la violence contre Dieu ”).

17 Le prophète Hananiah mourut le septième mois


Comme l’avait annoncé le prophète Jérémie.

426
La lettre aux exilés

29 1 Et voici les termes de la lettre que Jérémie


Adressa de Jérusalem aux déportés,
Les vieillards et les prêtres ainsi que les prophètes,
Que le roi de Babel, Nabuchodonosor
Avait rendu captifs au pays de Babel.

2 La lettre fut adressée après que Jéchoniah


Eut quitté avec la Reine mère, Jérusalem.
Les eunuques, les forgerons et les serruriers,
Et les grands de Juda, les princes et les notables
L’avaient accompagné quand il fut déporté.

3 La missive fut remise par le fils de Shaphan,


Lui Elasah, et par le fils de Hilquiah
Guemaryah, que Sédécias, roi de Juda
Avait fait envoyer près du roi de Babel,
Nabuchodonosor. La missive contenait :

4 “ Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées,


Dieu et Saint d’Israël à tous les déportés
Et à tous les captifs hors de Jérusalem,

427
Au pays de Babel : 5 Bâtissez des maisons,
Habitez-les. Plantez et obtenez des fruits.
6 Prenez des femmes. Delà, procréez des enfants.
Donnez à la fille, un homme ! Au fils, une femme !
Engendrez, enfantez et prospérez encore !

7 Recherchez la richesse où je vous ai jetés.


Priez en ma faveur, car c’est de mon vouloir
Que dépend votre paix. 10 Ainsi parle Yahvé :
Quand seront accomplies les soixante-dix années
Données à Babylone, je vous visiterai
Et j’exécuterai la promesse accordée
De tous vous ramener au pays de Juda. ”

11 “ Je sais moi le dessein que je forme pour vous.


C’est un dessein de paix - Oracle de Yahvé,
Et non pas de malheur. Je vais vous réserver,
Vous donner un avenir et une espérance.
12 Quand vous m’invoquerez, quand vous m’adresserez
Vos vœux et vos prières, je vous écouterai.

13 Quand vous me chercherez, vous pourrez me trouver


Pour m’avoir espéré, désiré de tout cœur.

428
14 Je serai accessible, - Oracle de Yahvé.
Je vous libérerai, vous qui étiez captifs.
Je vous rassemblerai d’entre toutes les nations.
Et tous les endroits où je vous ai chassés,
Je vous ramènerai - Oracle de Yahvé. ”

15 “ Vous dites : cela est vrai. Yahvé nous a donnés


Des prophètes à Babel. Ils nous sont voués. ”

Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées


Dieu et Saint d’Israël : Non, ne vous laissez pas
Égarer ou tromper par vos prêtres et prophètes,
Ceux qui sont parmi vous. N’écoutez pas leurs songes,

Les fruits de leurs délires. 9 C’est avec le mensonge


Qu’ils osent prophétiser en usant de mon nom.
Ils ne sont pas élus, - Oracle de Yahvé.

16 Ainsi parle Yahvé au sujet de ce roi


Installé sur le trône où a siégé David ;
Et au sujet du peuple habitant dans la ville ;
Au sujet de vos frères qui ne sont point partis.

429
17 Ainsi parle Yahvé : Voici que moi, j’envoie
Sur eux s’abattre le glaive, la famine et la peste.
Je les rendrai pareils à des figues immangeables
Si pourries, si gâtées qu’on ne peut les goûter.

18 Et j’enverrai le glaive, la faine et la peste


Afin de les poursuivre, de les persécuter.
J’en ferai une horreur pour tous ceux de la terre,
Un exemple effrayant et une désolation,
Un objet de stupeur et d’immense raillerie,
Pour toutes les nations où ils seront chassés.

19 Ils n’ont point écouté, - Oracle de Yahvé,


Mes nombreuses paroles bien que sans me lasser,
Par tant de serviteurs, mes prophètes envoyés,
Je leur ai annoncé ce qu’il leur fallait faire.
20 Mais vous les déportés, vous que j’ai envoyés
Du pays de Juda à la ville de Babel,
Écoutez la parole, - la parole de Yahvé !

430
21 Ainsi parle Yahvé, Sabaot des Armées
Dieu et Saint d’Israël au sujet des prophètes
Qui jurent par mon Nom, disant des faussetés.
Le premier est Achab, et le fils de Quolayah ;
Et l’autre est Sédécias, fils de Maaséyah.

Moi, je vais les livrer au roi de Babylone,


Nabuchodonosor, qui lui les frappera.
22 On tirera de ce cas une malédiction
Qui sera appliquée à tous les déportés,
Déplacés de Judée, présents à Babylone.

Que le Seigneur Yahvé t’inflige le traitement


Des fils de Quolayah et de Maaséyah.
Ils furent tous deux brûlés par le roi de Babel.

23 Voilà ce qu’il en coûte de faire une infamie,


D’accomplir l’adultère avec la femme d’autrui,
De prononcer par Dieu des paroles interdites,
Que moi je n’ai jamais ordonnées d’annoncer.

Moi, je le sais trop bien - moi qui suis le témoin,


Oui, je suis renseigné, - Oracle de Yahvé.

431
La réaction d’un exilé à la lettre de Jérémie

24-25 A Shemayahou de Nékhélam, tu diras :

Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées


Dieu et Saint d’Israël : toi, tu as envoyé
En ton nom, des missives dans la ville de Sion,
A l’ensemble du peuple, au prêtre Shephanyah
Fils de Maaséyah, ainsi qu’à tous les prêtres.
Une lettre ainsi conçue : 26 Yahvé t’a établi
A la place de Jehoyada pour exercer,
Pour être proposé à la Maison de Dieu,
Et surveiller tout exalté et tout dément,
Qui veut faire le prophète. Toi, tu dois l’attacher.
Il te faut le livrer aux ceps ou au carcan.

27 Mais pourquoi n’as-tu pas corrigé ou frappé


Jérémie d’Anatoth ? N’avait-il pas pourtant
Chez nous, prophétiser ? C’est en cette qualité
28 Qu’il nous a adressé ces recommandations :
“ Ce sera long ! Plantez des arbres, mangez les fruits.
Bâtissez des maisons, et là installez-vous. ”

432
29 Le prêtre Sephanyah lut la lettre au prophète.

30 La parole du Seigneur était pour Jérémie :


31 “ Toi ,envoie le message à tous les déportés.
32 “ Ainsi parle Yahvé : Sephanyah a dit,
Vous avez prophétisé, cela sans mon vouloir.
Il n’est pas l’envoyé. Il vous donne du mensonge.

Ainsi parle Yahvé : je vais rendre visite


A ce Sephanyah et à sa descendance :
Non. Plus aucun des siens ne pourra habiter
Au milieu de ce peuple, et se plaire du bonheur
Que je veux accorder - Oracle de Yahvé,
A l’ensemble du peuple. Car ce Sephanyah
A prêché la révolte contre le Dieu Puissant. ”

433
III - LE LIVRE DE LA CONSOLATION
Restauration promise à l’Israël du Nord

30 1 La parole de Yahvé donnée à Jérémie :


2 Ainsi parle Yahvé, Dieu et Saint d’Israël.
Toi, écris dans un livre l’ensemble des paroles
Que je vais t’adresser. 3 Voici venir des jours
Où je ramènerai - Oracle de Yahvé
Les captifs de mon peuple, Israël et Juda
A prédit le Seigneur. Je les ferai venir
Dans le pays donné autrefois à leurs pères.
Elle leur appartiendra, la terre à posséder.

4 Voici donc les paroles prononcées par Yahvé,


A l’adresse d’Israël, ainsi que de Juda.

5 Ainsi parle Yahvé : Moi, j’ai perçu un cri.


C’était un cri d’effroi. La terreur, non par la paix.
6 Interrogez, voyez. Les mâles enfantent-ils ?

Pourquoi vois-je tout homme sur le point d’expulser,


Les mains courbant les reins comme femme en travail ?
Et pourquoi tout visage s’est-il donc altéré,

434
Est devenu livide ? 7 Oui, il est grand ce jour !
Il n’a pas son pareil ! C’est un temps de détresse,
De détresse pour Jacob ! Mais il sera sauvé.

8 Et en ce jour venu - Oracle de Yahvé,


Je briserai le joug qui accable leur nuque,
Et je romprai leurs chaînes. 9 Ils ne subiront plus
Le servage étranger. Ils serviront Yahvé.
Leur premier d’Israël. David sera leur roi.
Et ce roi, j’ai décidé de le susciter.

10 Quant à toi ne crains pas, mon serviteur Jacob.


Ne sois pas terrifié - Oracle de Yahvé.
Ô toi, mon Israël, car me voici venu.
Je veux te délivrer de tant de terres lointaines,
Et sauver du pays sa race qui est captive.

Jacob sera au calme et il vivra paisible,


Sans que jamais personne n’essaie de l’inquiéter.
11 Car je suis avec toi. C’est pour te délivrer.
Oui, je vais en finir avec toutes les nations.

435
Oui, je t’ai dispersé. Mais je veux avec toi
Ne pas en terminer, et te châtier encore.
Cela selon le droit - oui, sans t’innocenter.

12 Ainsi parle Yahvé : douloureuse est ta plaie.


Ta blessure est incurable. Qui peut te guérir ?
13 Personne pour s’occuper de tes nombreux ulcères.
Quels seraient les remèdes ? Comment cicatriser ?
Quelle est la guérison ? Comment te rétablir ?

14 Où sont-ils tes amants ? Ils t’ont donc oubliée !


Ils ne te cherchent plus ! C’est d’un rude châtiment
Que je t’avais frappée comme on frappe l’ennemi !
(Mais ton crime est si grand, tes péchés si nombreux !)

15 Mais pourquoi te plains-tu ? A cause de ta blessure ?


Ta douleur, ta souffrance serait-elle incurable ?
(Mais ton crime est si grand, tes péchés si nombreux !)
Oui, ta faute fut immense ! Donc je t’ai fait ce mal !

16 Ceux qui te dévoraient, se feront dévorer !


Et tous tes oppresseurs seront emprisonnés.
Ceux qui te dépouillaient, se feront dépouiller !

436
17 Toi qu’on a appelée “ Expulsée ”, “ Répudiée ”,
“ Notre butin dont on a cure ”, tu es Sion !

Je vais panser ta chair - Oracle de Yahvé


Je vais guérir tes plaies, soulager tes douleurs.

18 Ainsi parle Yahvé : Oui, je veux rétablir


Et restaurer le sort des tentes de Jacob.
Je prendrai en pitié ses maisons, ses demeures.
La ville sera bâtie sur ses ruines, sur ton tell.
Et le palais sera restauré en sa place.

19 Et il en sortira des louanges d’allégresse,


Et des cris de douleur et des rires éclatants.

Je les multiplierai au lieu de les réduire.


Je les glorifierai. Ils seront importants !

20 Ses fils posséderont les jouissances d’autrefois,


Et sa communauté se tiendra devant moi.
Oui, je ferai violence contre ses oppresseurs.

437
22 Son chef sera choisi et pris parmi les siens.
Son souverain viendra, sortira de son sein.
Je lui ferai audience, et il s’approchera.
Qui aurait le courage, - Oracle de Yahvé
De s’avancer vers mois ? 22 Oui, vous serez mon peuple,
Et moi, je deviendrai - je serai votre Dieu.

23 La tempête de Yahvé : la fureur est sortie.


Un ouragan s’agite sur la tête des impies.
Il a fait irruption. 24 La colère de Yahvé
Ne s’éloignera pas qu’il n’ait réalisé,
Et qu’il n’ait accompli des desseins de son coeur.
A la fin de vos jours, vous pourrez le comprendre.

31 1 Et en ce temps venu - Oracle de Yahvé


Je deviendrai le Dieu des familles d’Israël.
Elles formeront mon peuple. 2 Ainsi parle Yahvé :
Il a trouvé sa grâce dans le désert aride,
Le peuple rescapé du glaive et de l’épée.
Va donc pour l’apaiser ! pour sa paix, Israël !

3 Oui, de loin le Seigneur Yahvé m’est apparu :


“ D’une amour éternelle, je t’ai aimée toujours.

438
Aussi t’ai-je conservé, prolongeant ma faveur.
4 Oui, je te bâtirai. On pourra te construire
Toi, la vierge d’Israël. Tu auras l’agrément
De tous tes tambourins. Oui, comme tu seras belle !
Tu sortiras avec les danseurs qui font rire.

5 Tu planteras des vignes aux monts de Samarie.


Ceux qui auront planté en feront la récolte.
6 Oui, ce sera le jour où les gardiens crieront
Sur la montagne d’Ephraïm : “ Montons à Sion !
Levez-vous ! Tous debout vers Yahvé, notre Dieu ! ”

7 Ainsi parle Yahvé : Poussez des cris de joie


Pour Jacob. Acclamez la première des nations !
Oui, faites-vous entendre ! Louez et proclamez :
“ Yahvé sauve son peuple, le reste d’Israël ! ”

8 Je les fais revenir, je les ramène du Nord.


Je vais les rassembler des confins de la terre.
Et parmi eux se trouvent l’aveugle et le boiteux,
La femme qui a conçu, la femme qui est en couches :
C’est une foule immense qui s’en revient ici.

439
9 Ils s’en étaient allés dans les larmes et les pleurs.
Dans les consolations, je les fais revenir.

Je les dirigerai. Oui, je vais les conduire


Là-bas dans les torrents. Je les ferai aller
Par le chemin uni. Ils ne tomberont pas,
Car je suis devenu un père pour Israël.
Ephraïm mon fils aîné, tu es le premier.

10 Entendez la parole de Yahvé, ô nations !


Propagez sa prière jusqu’aux îles lointaines !
Qui disperse Israël, aujourd’hui le rassemble.
Et il le garde tel un pasteur garde son troupeau.

11 Oui, le Seigneur rachète en délivrant Jacob


De la main d’un plus fort. 12 Ils viendront en criant
De joie, sur les hauteurs. Ils iront vers Yahvé,
Vers ses bénédictions. Ils afflueront, nombreux
Vers le froment, vers l’huile et vers le vin nouveau !
Vers les brebis, les bœufs et le petit bétail !

Leur âme sera plus fraîche qu’un jardin irrigué.


Ils ne languiront plus. 13 La vierge prendra plaisir,

440
Divertie par la danse. Les éphèbes, les vieillards
Seront dans l’allégresse. Je changerai leur deuil.
Ils seront consolés dans la réjouissance
Par-delà leur chagrin, et par-delà leurs peines.
14 Je fournirai aux prêtres abondance de graisse.
Un peuple rassasié ! Oui, un peuple repu
De mes bénédictions - Oracle de Yahvé.

15 Ainsi parle Yahvé : Écoutez ! À Ramah,


On entend une plainte. C’est un pleur d’amertume.
C’est Rachel qui soupire, qui gémit pour ses fils.
Elle veut souffrir son deuil car ses fils ne sont plus.

16 Ainsi parle Yahvé : Non, plus de voix plaintive.


Cesse ta lamentation et retiens tous tes pleurs.

Tu as ta récompense. C’est une compensation,


Un salaire pour ta peine - Oracle de Yahvé.

17 Car ils vont revenir du pays ennemi.


Il y a un espoir - Oracle de Yahvé,
Et tes fils reviendront dans le pays d’hier.

441
18 J’entends ! J’entends le gémissement d’Ephraïm :
“ Tu m’as corrigé. J’ai subi la correction,
Comme un jeune taureau gonflé de prétention.
Toi, fais-moi revenir ! Oui, qu’enfin je revienne !
Car tu es mon Seigneur. Oui, car tu es mon Dieu.

19 Je me suis détourné ? Je me suis repenti.


Après avoir compris, j’ai frappé sur ma cuisse.
J’étais rempli de honte, gagné de confusion.
Oui, je portais sur moi l’opprobre de ma jeunesse. ”

20 Ephraïm, est-il donc pour moi un fils si cher,


Un enfant de délices, un enfant préféré
Pour que je veuille encore me souvenir de lui
Quand je parle de lui ? Et moi-même, je frémis !
J’ai tant pitié de lui, - Oracle de Yahvé.

21 Place pour toi des jalons ; dresse pour toi des signaux ;
Observe bien la route ; le chemin emprunté ;
Reviens, Vierge d’Israël. Reviens donc en ces villes,
En ces villes qui sont tiennes ! 22 Jusques à quand encore
Tourneras-tu de-ci, tourneras-tu delà,

442
Ô la fille insoumise ? Car Yahvé a créé
De nouveau au pays : la Femme cherche son Epoux.

443
Rétablissement promis à Juda

23 Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées,


Dieu et Saint d’Israël : on parlera ainsi
Au pays de Juda et dans toutes ses villes,
Moi, quand j’aurai changé leurs sorts et leur destin :

Que Yahvé te bénisse, pâturage de justice !


Ô demeure de droiture ! toi, la sainte montagne !

24 Qu’en elle habite Juda, et ses villes réunies,


Les laboureurs et ceux qui mènent le troupeau.
25 Je te donne l’abondance, O toi l’âme épuisée !
Prends cette profusion, O toi l’âme qui languit !

26 Dès mon premier éveil, j’étais dans l’abondance.


Et mon sommeil épais se reposait tranquille.

444
Israël et Juda

27 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé


Où, moi je jetterai au pays d’Israël,
Dans le lieu de Juda, et une semence d’hommes
Et une semence de bêtes. 28 De même que j’ai veillé
Sur eux pour déraciner et pour renverser,
Pour démolir, exterminer et affliger,
De même, je veillerai pour bâtir et planter.
Je veillerai sur eux - Oracle de Yahvé.

La rétribution personnelle

29 Voici venir des jours où l’on ne dira plus :

Les pères ont avalé la grappe de raisin vert,


Et ce sont les enfants qui ont les dents rongées.

30 Chacun sera châtié en fonction de son crime.


Et qui aura mangé la grappe de raisin vert,
Ce sont ses propres dents qui seront agacées.

445
La Nouvelle Alliance

31 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé.


Je conclurai avec la maison d’Israël,
La maison de Juda, une alliance nouvelle.

32 Non, ce ne sera pas une alliance identique


À celle que j’ai conclue hier avec vos pères
Quand je leur pris la main les sortant hors d’Égypte,
Ils rompirent mon alliance bien que je fusse leur maître.
(Ils rompirent ma maîtrise) - Oracle de Yahvé.

33 Ce sera une alliance - Oracle de Yahvé.


Avec la maison d’Israël, après ces jours-là,
Oui, je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes.
Oui, je saurai l’inscrire sur leur sein, dans leur cœur.

Et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.


34 Ils ne s’instruiront plus, ils ne se diront plus,
“ Connais-toi dans Yahvé. ” Ils me connaîtront tous.
Les petits comme les grands - Oracle de Yahvé
Car je vais pardonner leurs fautes et leurs péchés.
Je vais tout oublier. Oui, j’oublierai leurs crimes.

446
Permanence d’Israël

35 Ainsi parle Yahvé lui qui a établi


Lui qui place le soleil pour éclairer le jour ;
Lui qui décide des lois de la lune, des étoiles,
Pour éclairer la nuit ; lui qui agite la mer,
Et fait mugir ses flots. Car Yahvé est son nom :

36 Si ces lois, si cet ordre venaient à se défaire,


Me désobéissaient - Oracle de Yahvé
La race d’Israël en cesserait aussi,
D’être un peuple, pour toujours, devant moi.

37 Qu’on parvienne à savoir les dimensions du ciel


Et à sonder les fondements de cette terre
Et la race d’Israël, je la repousserai
Pour tout ce qu’elle a fait, oracle de Yahvé.

447
Reconstruction et grandeur de Jérusalem

38 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé


Où la ville de Yahvé sera bâtie, reconstruite
De la Tour de Hananéel jusqu’à la Porte
De l’Angle. 39 On sortira le cordeau de mesure
Sur le mont de Garel pour tourner à Goah.
40 La vallée des cadavres et de la cendre grasse,
Tous les champs attenant au ravin du Cédron
Jusqu’à l’angle de la porte des Chevaux, vers l’Est
Seront les choses saintes consacrées à Yahvé.
On n’arrachera plus, on ne détruira plus.

448
IV - ADDITIONS AU LIVRE DE CONSOLATION
L’achat d’un champ, gage d’avenir heureux
pour Juda.

32 1 Une parole de Yahvé donnée à Jérémie


Dans la dixième année du règne de Sédécias,
La dix-huitième année du roi de Babylone,
Nabuchodonosor. 2 Durant cette période,
Les armées royales assiégeaient Jérusalem.
Le prophète Jérémie se trouvait interné
Dans la cour de la garde, dans le palais royal.

3 Sédécias l’avait enfermé lui reprochant :


“ Pourquoi prophétises-tu en usant de ces termes :
Ainsi parle Yahvé : Voici, je vais livrer
Aux mains de Babylone la ville pour qu’il la prenne !

4 Et quant à Sédécias, lui le roi de Juda,


Il n’échappera pas au pouvoir Chaldéen.
Mais il sera livré au roi de Babylone.
Là, il lui parlera, et sans intermédiaire,
Il verra son vainqueur avec ses propres yeux.

449
5 Le roi de Babylone conduira Sédécias.
Là, il séjournera - Oracle de Yahvé
Ce jusqu’à ma visite. Et quand vous combattrez
Avec les Chaldéens, vous irez à l’échec. ”

6 Jérémie répondit : la parole de Yahvé


M’a été adressée en ces propos pour dire :
7 “ Voici que Haamel, fils de ton oncle Shallum,
Est prêt à arriver. Là, il va t’annoncer :

Achète pour toi mon champ qui est à Anatoth.


Tu as droit de rachat afin de l’acquérir. ”

8 Haamel, lui le fils de mon oncle arriva,


Se dirigea vers moi. Et cela s’accomplit
Suivant la voix de Dieu. Dans la cour de la garde,
Je reconnus alors que Dieu l’avait prévu,
Et que c’était un ordre imposé par Yahvé.
C’est pourquoi à Haamel, fils de mon oncle
9 J’achetai donc ce champ, et lui payai le prix :
Dix-sept sicles d’argent. 10 Puis je rédigeai l’acte
11 Et je pris des témoins. Puis l’on pesa l’argent.
Le scellé contenait des prescriptions légales.

450
12 Je remis l’acte à mon scribe appelé Baruch,
Lui fils de Nériyah, lui fils de Makhréyah,
Devant mon cousin et des témoins signataires.
Des Juifs étaient présents dans la cour de la garde.

13 Je donnais l’ordre à mon scribe appelé Baruch :


14 “ Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées
Dieu et Saint d’Israël : Toi, seul prends ces documents
Cet acte d’acquisition et l’exemplaire scellé.
Et mets-les dans un vase afin qu’ils se conservent. ”

15 “ Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées


Dieu et Saint d’Israël : Oui, l’on achètera
Des maisons et des champs, des vignes en ce pays !

16 Après avoir confié l’acte d’acquisition


A mon scribe Baruch, j’adressai au Seigneur
Les vœux de cette prière : “ 17 Adonaï Yahvé,
Vois, c’est toi qui as fait et la terre et les cieux,
Avec ta force immense et ton bras étendu.
Rien ne t’est impossible ! Ta puissance est extrême.

451
18 Tu fais miséricorde et grâce à des milliers.
Tu punis en plein cœur les descendants, les fils.
Et tu leur fais payer les péchés de leurs pères.

Ô Seigneur grand et fort dont le nom est Yahvé


Sabaot des Armées ! 19 Immense dans tes desseins !
Si puissant dans tes œuvres ! Tous tes yeux sont ouverts
Sur les voies des humains. Et tu rends à chacun
Selon sa conduite, d’après le fruit de ses actes.

20 Ô Toi qui as produit des signes et des prodiges,


Dans le pays d’Égypte et jusqu’en Israël,
Devant l’humanité, sur la face de terre.

21 Tu fis sortir ton peuple de ce pays d’Égypte,


Ô Toi qui as produit des signes et des prodiges.
Avec ta force immense et ton bras étendu.
Ô toi qui fis régner la puissance, la terreur.

22 Tu leur donnas cette terre que tu avais juré


De donner à leurs pères où coulent le lait, le miel.

452
23 Ils y entrèrent et la conquirent sans écouter ta voix,
Sans marcher dans ta Loi. Non, sans la pratiquer.
Tu dirigeas sur eux le feu de leurs malheurs.

24 Voici que les remblais approchent pour prendre la ville.


Et la ville est livrée aux mains des Chaldéens
Qui s’acharnent contre elle. On prépare un assaut.
Par l’épée, la famine et la peste, on l’attaque.

Ce que tu as prédit, s’est fait réalité :


Voici que tu le vois ! 25 Ô toi qui m’avais dit
Adonaï Yahvé : “ Achète-lui donc le champ.
Fais venir des témoins, tandis que cette ville
Est soumise, est livrée aux mains des Chaldéens ! ”

26 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


27 “ Observe, je suis Yahvé, le Dieu de toute chair.
Est-il donc quelque chose qui me soit impossible ? ”

28 “ C’est pourquoi je décide - ainsi parle Yahvé


De livrer cette villes aux mains des Chaldéens,
Au roi de Babylone, Nabuchodonosor :
Il s’en empara 29, ils s’en empareront.

453
Ils entreront !ils combattront ! ils brûleront
Cette ville par le feu. De même que les maisons
Sur les toitures desquelles on encensait Baal !
Là où l’on répandait pour les Dieux étrangers
De mauvaises libations afin de m’irriter !

30 Car les fils d’Israël et les fils de Juda,


Cela dès leur jeunesse, ont voulu me déplaire
M’irritant en effet, Oracle de Yahvé,
Par l’œuvre de leurs mains. Ils ont agi en mal.

31 Cette ville a été depuis qu’elle est bâtie


Une cause de colère, une cause de fureur,
C’est le cas aujourd’hui. J’en viendrai à l’ôter
De devant ma présence. Oui, à la détourner.

32 C’est encore tout le mal que ces fils d’Israël,


Que ces fils de Juda ont osé accomplir
Afin de m’irriter. Et eux, les princes, les rois,
Les prêtres et les prophètes, les hommes de Juda
Et tous les habitants de cette Jérusalem !

454
33 Ils m’ont tourné le dos, et non pas le visage.
J’avais beau les instruire dès le début du jour.
Avec toute ma constance, sans jamais me lasser,
Aucun ne m’écoutait, n’acceptait ma leçon.

34 Mais ils ont installé leurs Abominations !


Leurs Horreurs dans le Temple où est inscrit mon nom
Afin de le souiller ! 35 Ils ont construit des lieux
Pour encenser Baal ! Des lieux de la vallée
De Ben-Himmoun pour infliger le feu
À leurs fils, à leurs filles en l’honneur de Moloch !

Je ne l’avais jamais prescrit ou imposé.


Je ne l’avais jamais songé qu’ils pussent commettre
De telles horreurs pour jeter Juda dans le Mal. ”

36 Et maintenant pour cette raison ainsi Yahvé,


(Dieu et Saint d’Israël à propos de la ville
Dont vous venez de dire : par l’épée et la peste
Par la famine aussi, elle est livrée aux mains
Du roi de Babylone), veut s’exprimer pour dire :

455
37 “ Je vais les rassembler des pays, des contrées
Où je les ai chassés dans ma colère immense,
Dans ma fureur immense, ma grande indignation.
Je les ramènerai. Ils pourront demeurer,
En toute sécurité. 38 Ils deviendront mon peuple,
Je deviendrai leur Dieu. 39 Ils seront un seul coeur.
Ils seront une seule voie pour me craindre toujours.
Pour leur bonheur à tous, et celui de leurs fils.

40 Oui, moi je conclurai une alliance éternelle :


Je ne cesserai pas de bien les protéger.
Et je mettrai ma crainte au profond de leur cœur,
Pour qu’ils ne se détournent et ne s’écartent de moi.
41 Je trouverai ma joie à leur donner du bien.
Oui, je les planterai avec force dans la terre,
Avec l’amour qui bat dans mon âme, dans mon cœur. ”

42 “ Ainsi parle Yahvé : de même que j’ai jeté


Sur ce peuple le malheur, de même j’amènerai
Le bien que je promets. Je le prédis pour eux.

43 Et l’on achètera des champs en ce pays


Que vous dîtes déserté, sans homme, et sans bétail,

456
Livré en ces temps-ci aux mains des Chaldéens.

44 Oui, l’on achètera des champs à prix d’argent.


On signera des actes, on prendra des témoins,
Dans les villes de Juda et celles de la Montagne,
Dans les villes du Midi, celles de la Shephélah,
Dans le pays de Benjamin, aux alentours
Cette Jérusalem - Oracle de Yahvé.
Je veux les rétablir. Je veux changer leur sort.

Autre promesse de restauration


pour Jérusalem et Juda

33 1 Alors que Jérémie dans la cour de la garde


Était encore tenu en tant que prisonnier,
La parole de Yahvé pour la seconde fois
Lui fut donnée [ainsi] : 2 Ainsi parle Yahvé :
Qui donc a fait la terre, qui a pétri sa forme,
Posé son équilibre ? C’est le Seigneur Yahvé.

3 Invoque-moi ton Dieu, et je te répondrai.


Oui, je t’annoncerai des choses grandes et cachées.
Elles sont inaccessibles. Tu ne les connais pas.

457
4 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur d’Israël
Concernant les maisons et les demeures royales
Qui vont être détruites. Elles seront démolies,
Abattues, pour dresser remblais et palissades.
5 Et l’on pourra combattre les Chaldéens.
On remplira la ville, les maisons de cadavres !
Je les aurai frappés de colère, de fureur
Et j’aurai détourné, j’aurai volé ma face
De devant cette ville pour sa perversité !

6 Je hâte sa guérison car j’applique un remède.


Je lui rends sa santé. Je vais lui révéler
Une abondance de paix et de sécurité.
7 Je veux changer le sort du pays de Juda
Et de Jérusalem. Je veux les reconstruire,
Comme à leurs origines. 8 Je les purifierai
Des fautes et des péchés qu’ils commirent contre moi.
Je leur pardonnerai leurs crimes à mon égard,
Quand ils m’ont offensé et se sont révoltés.

9 Et cette Jérusalem sera un nom joyeux,


Une louange, une pâture pour l’ensemble des peuples,
Ils apprendront le bien que je désire lui faire,

458
Et ils seront saisis de peur, de tremblements,
Trop conscients du bonheur et de la paix immense
Que je vais t’accorder, ô toi Jérusalem !

10 Ainsi parle Yahvé. Dans ce lieu dont vous dites !


“ C’est un désert aride sans homme et sans bétail ”,
Dans les villes de Juda, celle de Jérusalem ,
Où il n’y a ni homme, où il n’y a ni bête,
11 On entendra bientôt les cris et les plaisirs,
La joie du fiancé, le chant de l’épousée,
La voix de ceux qui disent : “ Célébrez le seigneur,
Car le Seigneur est bon. Sa grâce dure à jamais. ”

Ce sont les voix de ceux qui apportent la louange,


Les sacrifices d’actions au Temple de Yahvé.
Car je veux rétablir l’ensemble du pays
Comme à son origine a déclaré Yahvé.

12 Ainsi parle Yahvé le Seigneur des Armées :


Il y aura encore dans ce lieu désertique
Privé d’hommes et de bêtes, et dans toutes ses villes,
Des pâturages épais où les bergers viendront
Faire gîter leurs brebis et leur petit bétail.

459
13 Dans les villes de Juda, et celles de la Montagne,
Dans le villes du Midi, celles de la Shephélah,
Dans le pays de Benjamin, aux alentours
De la ville de Juda. Les brebis passeront
Sous la main de celui qui saura les compter.
[Les brebis passeront] - Oracle de Yahvé.

460
Les institutions de l’avenir

14 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé.


Je réaliserai la parole prononcée
Concernant Israël et concernant Juda :

15 En ces jours, en ces temps, je ferai pour David


Germer le germe de la justice. dans ce pays,
La droiture, la justice seront bien appliquées.
Elles seront défendues par ce germe légitime.

16 En ces jours, en ces temps, Juda sera sauvé.


Quant à Jérusalem, elle vivra dans la paix.
Voici le nom dont on appellera la Ville.
On la désignera : “ Yahvé - Notre - Justice ”.

17 Ainsi parle Yahvé : Il ne manquera pas


De futur à David qui prenne place sur le trône,
Qui s’installe en premier au lieu Saint d’Israël.

18 Et les prêtres lévites ne manqueront jamais


De quelqu’un qui se tienne disposé devant moi,
Pour faire s’élever l’holocauste, et faire fumer

461
L’oblation, et faire le sacrifice tous les jours.

19 La parole de Yahvé fut donnée en ces termes


Au prophète Jérémie : 20 Ainsi parle Yahvé :
Si vous pouvez briser l’alliance avec le jour,
L’alliance avec la nuit de sorte que nuit et jour
N’arrivent plus en leur temps, ni au moment choisi,
21 Lors mon alliance avec David sera brisée.
Et pas un descendant ne lui succédera.
Lors, mon alliance avec les prêtres et les lévites,
Ces ministres qui me servent se trouvera rompue.

22 On ne peut dénombrer l’armée qui est aux cieux,


On ne peut dénombrer le sable de la mer,
Moi je multiplierai la dynastie, la race
De David qui me sert, des Lévites qui me servent.

23 La parole de Yahvé fut donnée en ces termes


Au prophète Jérémie : 24 N’as-tu pas remarqué
Ce que disent les gens : Les deux familles élues
Par le Seigneur Yahvé ont été rejetées !

462
Mon peuple est méprisé. Il n’est pas reconnu
Comme étant une nation. 25 Ainsi parle Yahvé :
S’il n’est pas Vérité que j’ai créé le jour
Que j’ai créé la nuit, et que j’ai établi
Et des lois pour la terre et des lois pour le ciel,
26 Alors je jetterai la dynastie, la race
De Jacob, de David qui est mon serviteur.
Je cesserai de prendre parmi ses descendants,
Ceux qui gouverneront et les postérités
D’Abraham, d’Isaac, de Jacob ! Car je veux
Moi, Yahvé les rétablir, les prendre en pitié !

463
V - DIVERS
Le sort final de Sédécias

34 1 Une parole adressée par le Seigneur Yahvé


Au prophète Jérémie quand le Roi de Babel,
Nabuchodonosor, et toute son armée
Et l’ensemble des peuples étaient sous sa puissance,
Quand tous les peuples étaient contre Jérusalem,
Contre toutes les villes dépendantes de Juda.

2 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur d’Israël :


Apostrophe Sédécias, roi de Juda. Dis-lui :
Ainsi parle Yahvé. Voici, je vais livrer
Cette ville dans les mains du roi de Babylone,
Et il l’incendiera. 3 Tu n’échapperas pas
A sa puissance, mais tu seras bel et bien pris.
Tu seras capturé, remis entre ses mains.
Tu pourras regarder le roi de Babylone,
Près : les yeux dans les yeux. Et tu pourras aussi
Lui parler dans la bouche. Tu iras à Babel.

464
4 Toutefois entends bien la parole de Yahvé,
Sédécias, de Juda. Ainsi parle Yahvé :
Tu ne périras pas par l’épée, par le glaive.
5 Tu mourras dans la paix. Et comme pour tes ancêtres
Il y eut des parfums, - pour ces rois de jadis -,
De même on brûlera afin de t’honorer,
Des plants aromatiques. Puis on récitera
Pour toi, cette lamentation : “ Hélas ! Seigneur ! ”
C’est moi qui le déclare - Oracle de Yahvé.

6 Le prophète Jérémie rapporta ces paroles


A Sédécias dans la ville de Jérusalem,
7 Tandis que la puissance du roi de Babylone
Assaillait, combattait contre Jérusalem,
Contre toutes les villes dépendantes de Juda
Qui résistaient encore, - Lachis et Azéquah,
Celles-ci étaient restées des places fortifiées.

465
L’affaire de la libération des esclaves

8 Une parole adressée par le Seigneur Yahvé


Au prophète Jérémie après que Sédécias
Eut conclu une alliance avec les habitants
De la ville de Jérusalem pour proclamer
Un affranchissement, 9 pour que chacun renvoie
Librement son esclave et sa servante hébreux
Personne ne devait plus tenir en servitude
Un Juif, son frère. Non nul d’entre eux, de Judéen.

10 Tous, les princes et le peuple qui étaient impliqués


Dans le traité de l’alliance avaient chacun compris
Qu’ils devaient renvoyer serviteurs, hommes et femmes,
Et ne plus les tenir en état d’esclavage.
Ayant chacun compris, ils les eurent renvoyés.

11 Puis ils se ravisèrent et les firent revenir,


Les esclaves et les serves qu’ils avaient renvoyés.
Donc ils les réduisirent encore à l’esclavage.

12 La parole de Yahvé fut donnée au prophète


Pour dire : 13 ainsi parle Yahvé, Dieu d’Israël :

466
Moi, Dieu, j’ai conclu une alliance avec vos pères,
Au jour où je les fis quitter le lieu d’Égypte,
La maison de la servitude en prononçant :

14 “ Chacun de vous libérera après sept ans


Son frère hébreu qui se sera vendu à toi.
Là pendant six années il sera ton esclave.
Puis tu le renverras, libéré de chez toi. ”

Mais vos pères ne m’ont pas écouté, entendu.


Non, ils n’ont pas voulu me prêter une oreille.

15 Vous, vous avez changé et fait ce qui est juste


En proclamant à tous la fin de l’esclavage.
Oui, vous aviez conclu un accord devant moi,
Dans le Temple Sacré où est inscrit mon Nom.

16 Puis vous avez changé en profanant mon Nom,


Et vous avez repris vos esclaves, hommes et femmes,
Que vous aviez pourtant renvoyés librement !
Vous les avez soumis à subir l’esclavage !

17 Ainsi parle Yahvé : Oui, vous m’avez trahi,

467
Ne m’ayant obéi en rendant à chacun
Sa liberté d’humain, au frère et au prochain.

Eh bien, moi je vais rendre la liberté sur vous


A l’épée, à la peste - Oracle de Yahvé -
A la famine aussi. Et je ferai de vous
Un objet d’épouvante pour l’ensemble des peuples.

18 Ceux qui ont transgressé l’accord qui était mien,


Qui n’ont pas observé les termes de cet accord
Qui a été conclu par eux en ma présence,
Je les rendrai pareils au veau qu’ils ont coupé
Passant entre les parts pour respecter l’alliance :

19 Les premiers de Juda, ceux de Jérusalem,


Les eunuques et les prêtres, et tous ceux du pays
Qui ont passé pourtant entre les parts du veau,
20 Oui, je les livrerai aux mains des ennemis,
Et aux mains de tous ceux qui en veulent à leur vie.
Leurs dépouilles serviront de viande pour les charognes,
Deviendront nourriture pour les bêtes carnassières.

468
21 Je livrerai Sédécias, ses chefs et ses grands
Aux mains des ennemis, et aux mains de tous ceux
Qui en veulent en leurs vies, et aux mains de l’Armée,
Du roi de Babylone, qui se sont éloignés,
Qui se sont repliés. Je vais les ramener,
22 Je vais donner des ordres - Oracle de Yahvé.
Ils détruiront la ville, et ils la brûleront.
Quant aux villes de Juda, j’en ferai un désert,
Un pays dévasté où plus personne n’habite.

469
L’ensemble des Rékabites

35 1 Une parole adressée au prophète Jérémie


De la part de Yahvé, aux temps de Joiachim,
Lui le fils de Josias, et le roi de Juda :
2 “ Oui, tu iras trouver le groupe de Rékabites.
Tu les amèneras au Temple de Yahvé.
Oui, tu leur parleras. Puis, là dans l’une des salles,
Donne-leur du vin à boire. ” 3 Je pris Yaazaniah,
Fils de Yirmeyahsu, fils de Habassinyah,
Tous ses frères, et ses fils - le groupe des Rékabites.

4 Et je les amenai au Temple de Yahvé,


Dans la salle des fils de Hanan, un homme de Dieu,
Fils de Yigdalyahsu, celle qui est contiguë
A celle des dignitaires, salle qui est au-dessus
De celle de Maaséiahou, fils de Shalloum
Lui son activité est de garder le seuil.

5 Là, je plaçais devant le groupe des Rékabites,


Des amphores pleines de vin. Je dis : “ Buvez du vin ! ”

470
6 Mais ils répondirent : “ Nous ne buvons pas de vin,
Car notre ancêtre Jonadab, lui fils de Rékab,
Nous a donné cet ordre : pour vous : jamais de vin.
Ni vos fils, à jamais. 7 Vous ne pouvez non plus
Élever des maisons ou jeter des semailles,
Ou planter de la vigne. Non, rien de tout cela !
Non, point de possession ! Vous vivrez sous la tente
Tout au long de vos jours afin que vous viviez
Des jours illimités dans le lieu, sur le sol,
Où vous êtes étrangers. 8 Nous avons écouté,
Obéissant à l’ordre de l’ancêtre Jonadab,
Lui le fils de Rékab, ne buvant point de vin,
Durant nos jours avec nos femmes et fils et filles,
9 Ne bâtissant point de maison d’habitation,
Ne possédant ni vigne, ni champ à cultiver,
10 Habitant sous la tente, n’ayant point de demeure.

Nous avons obéi, observant pleinement


Toutes ces lois décidées par l’ancêtre Jonadab.

11 Quand le roi de Babel, Nabuchodonosor,


Est monté contre ce pays, nous avons dit :
“ Entrons pour échapper dans la ville de Sion

471
A l’armée des Chaldéens, à l’armée d’Aram. ”
Oui, dans Jérusalem nous avons demeuré.

12 La parole de Yahvé fut donnée au prophète


Jérémie en ces termes : 13 Ainsi parle Yahvé,
Le Seigneur des Armées, Dieu et Saint d’Israël.
Va dire aux hommes de Juda, de Jérusalem :
N’avez-vous pas compris qu’elle était ma leçon,
Celle qui est d’obéir - Oracle de Yahvé -
Toujours à mes paroles ? 14 On a réalisé
Les propos imposés par le fils de Récab.
Oui, on a observé ce qu’a dit Jonadab,
Il avait interdit toute absorption de vin :
Jusqu’à ce jour aucun n’a contredit son ordre.
Non, ils n’en ont pas bu, soumis à leur ancêtre.
Moi qui vous ai parlé sans jamais me lasser,
Et avec insistance, m’avez-vous écouté ?

15 Je vous ai envoyé, sans jamais me lasser


Et à bien des reprises mes nombreux serviteurs,
Mes prophètes pour vous dire : Revenez donc chacun
De votre voie perverse, et changez vos actions !
Ne suivez pas des Dieux pour vouloir les servir.

472
Mais habitez le sol que je vous ai donné,
A vous et à vos pères. Prêtez-vous une oreille ?
Vous ne m’écoutez pas ! 16 Ainsi les descendants
De l’ancêtre Jonadab, lui le fils de Rékab,
Ont obéi aux ordres imposés par l’ancêtre,
Tandis que vous, vous ne m’avez pas écouté !

17 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées


Dieu et Saint d’Israël : Moi, je vais amener
Au pays de Juda, sur tous les habitants
De la ville de Sion, les nombreuses souffrances
Dont ils sont menacés : car je leur ai parlé
Ils n’ont pas écouté. Je les ai appelés.
J’ai insisté encore : Ils n’ont pas répondu.

18 Le prophète Jérémie dit au groupe rékabite :


Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées,
Dieu et Saint d’Israël : Vous avez obéi
Aux propos imposés par le fils de Rékab.
Vous avez observé ces nombreuses prescriptions
Vous avez pratiqué ce qu’il a ordonné.

473
19 Ainsi parle Yahvé, Dieu et Saint d’Israël.
Lui l’ancêtre Jonadab ne manquera jamais
De quelqu’un qui se tienne devant moi tous les jours,
D’un descendant qui soit toujours en ma présence. ”

474
IV - LES SOUFFRANCES DE JÉRÉMIE
Le rouleau de 605 - 604

36 1 En la quatrième année du fils de Josias,


De Joachim, roi de Juda, il arriva
Une parole de Yahvé donnée à Jérémie :
2 Procure-toi un rouleau. Tu écriras dessus
Tout ce que je t’ai dit concernant Israël,
Juda et les Nations, et ce depuis le jour
Où moi, j’ai commencé - dans les temps de Josias -
A t’enseigner et à parler jusqu’aujourd’hui.

3 Il se peut qu’effrayés par les nombreux malheurs


Dont j’ai dessein de faire à tous ceux de Juda ;
Il se peut qu’effrayés chacun s’en reviendra
De son chemin pervers : je pourrai pardonner
Leur justice, leurs péchés, et les fautes accomplies.

4 Jérémie appela le fils de Nériyah,


Baruch, qui écrivit de la bouche du prophète
Sur un rouleau de livre toutes les paroles de Dieu.

475
5 Jérémie donna ordre au fils de Nériyah
En lui disant ceci : “ Moi, je suis empêché
N’ayant plus mes entrées au Temple de Yahvé.
Toi, tu y entreras. 6 Tu diras le rouleau,
Tu liras les paroles dans la Maison de Dieu
Pour les oreilles du peuple, - les paroles de ma bouche.
Cela le jour du jeûne. De même, tu les liras
A tous les Judéens qui s’en viennent de leurs villes.

7 Ils tendront, il se peut, leurs prières vers Yahvé.


Ils reviendront chacun de son chemin pervers.
Car grande est la colère, immense est la fureur,
Dont le Seigneur Yahvé a menacé ce peuple ! ”

8 Le fils de Nériyah, Baruch obéit donc


Au prophète Jérémie et lut toutes les paroles
Inscrites sur le rouleau, dans la Maison de Dieu.

9 En la cinquième année, et ce le neuvième mois


De Joachim, fils de Josias, roi de Juda,

476
On convoqua pour un jeûne devant le Seigneur,
Ceux de Jérusalem, ceux qui pouvaient venir
Des cités de Juda - soit l’ensemble du peuple.

10 Baruch lut dans le livre les paroles du prophète


Dans le Lieu du Seigneur. Il les lut à l’entrée
De la Porte Neuve de la Maison du Tout-Puissant,
Dans la salle de Guemaryahou. Et cette salle
Appartenait au fils du secrétaire Shapan.
Il lut pour tout le peuple dans la cour supérieure.

11 Michée, fils de Guermaryahou, fils de Shaphan,


Entendit les paroles inscrites sur le rouleau,
12 Descendit au palais, dans la pièce du scribe.
Là, tous les dignitaires siégeaient en une séance.

Il y avait Elishama qui était scribe ;


Delayahsu, lui le fils de Shémayahsu,
Il y avait Elnatgan, lui le fils d’Akbor ;
Et Guermaryahou, lui le fils de Shaphan ;
Y était Sédécias, fils de Hananyahou ;
Y étaient réunis tous les princes aussi ;

477
13 Michée leur révéla l’ensemble des paroles
Qu’il avait entendu prononcer par Baruch,
Quand ce dernier en fit la lecture à voix haute.

14 Vers Baruch, Yehoudi, de Nethanyahou,


Fils de Shélémyahou, et fils de Coushi,
Pour qu’il puisse lui dire : “ Ce rouleau sur lequel
Tu as lu pour le peuple, prends-le dans ta main - viens. ”

Baruch prit le rouleau dans sa main, vint vers eux.


15 Ils lui dirent : “ Assieds-toi. Lis-le à nos oreilles ! ”

Baruch lut. 16 Tandis qu’ils entendirent les paroles


Effrayés, ils se tournèrent l’un vers l’autre et dirent :
“ Il nous faut informer le roi de tout cela. ”

17 Ils questionnèrent Baruch. “ Veux-tu nous expliquer


Comment as-tu écrit l’ensemble des paroles ? ”

18 Baruch leur répondit : “ Le prophète Jérémie


Me dictait ses paroles. Moi, je les écrivais
En employant de l’encre. ” 19 Les dignitaires reprirent,
Dirent alors à Baruch : “ Va-t’en et cache-toi,

478
Ainsi que Jérémie. Et que nul ne vous trouve ! ”

20 Ils allèrent chez le roi, à la cour du palais.


Ils laissèrent le rouleau en dépôt dans la salle
Du scribe Elishama. Ils informèrent le roi.
Ils annoncèrent toutes ces choses à ses oreilles.

21 Donc le roi envoya Yéhoudi pour quérir


Et chercher le rouleau. Celui-ci l’apporta,
L’ayant pris dans la salle d’Elishama, le scribe.
Il en fit la lecture devant les dignitaires,
Debout formaient un cercle. 22 Le roi était assis
Dans le palais d’hiver. C’était le neuvième mois,
Et le réchaud brûlait. 23 Chaque fois que Yéhoudi
Leur lisait des colonnes, le roi les lacérait
Avec la lame du scribe, et les jetait au feu.
Et le rouleau entier fut ainsi consumé.

24 Mais ni le roi ni aucun de ses serviteurs,


Entendant ces paroles, ne furent épouvantés
Jusqu’à en déchirer leurs vêtements portés.

479
25 Elnatan, Delayahou, Guémaryahou
Étaient intervenus pourtant auprès du roi
Pour qu’il ne brûlât pas le rouleau et le livre.
Mais il les dédaigna, ne les écoutant pas.

26 Puis, il donna un ordre au prince Yerakhmeël


Et à Serayahou, - lui le fils d’Azriël,
A Shélémyahou, - lui le fils d’Abdéël,
De s’en prendre à Baruch, au prophète Jérémie.
Mais le Seigneur Yahvé les avait bien cachés.

27 La parole de Yahvé fut donnée au prophète,


Quand le roi eut brûlé le rouleau et le livre
Comportant les propos relatés par Baruch,
Sous la dictée précise du prophète Jérémie :
28 “ Prends un autre rouleau. Écris toutes les paroles
Qui déjà figuraient dans le rouleau détruit,
Brûlé par Joachim, le premier de Juda.

19 Concernant Joachim, le premier de Juda,


Prononce bien ceci : Ainsi parle Yahvé :
Tu as brûlé ce livre en disant, répétant :

480
Pourquoi avoir écrit : Oui, avec certitude
Le roi de Babylone viendra, saccagera
Détruira le pays, en fera disparaître
Les hommes, les animaux. Et toi tu l’as écrit !

30 Ainsi parle Yahvé concernant Joachim,


Lu le roi de Juda. Il n’y aura personne
Sur le trône de David. Sa dépouille subira
Et les chaleurs du jour, et la froideur des nuits.

31 Et lui, sa descendance, ses nombreux serviteurs,


Je saurais les punir de leurs puissants méfaits.
J’amènerai sur eux, et sur ceux de Juda,
Ceux de Jérusalem l’ensemble des malheurs
Que je leur ai prédit, qu’ils n’ont pas écouté. ”

32 Jérémie s’empara d’un rouleau différent


Et le remit au scribe, au fils de Nériyah.
Là Baruch écrivit la dictée du prophète,
Et toutes les paroles qu’avait brûlées le roi.
De plus, d’autres paroles furent encore ajoutées.

481
Jugement d’ensemble sur Sédécias

37 1 Après Konyahou, lui fils de Joachim,


Sédécias, lui le fils de Josias, devint roi :
Le roi de Babylone, Nabuchodonosor,
L’avait établi roi au pays de Juda.
2 Mais ni lui, ni ses serviteurs, ni ceux du peuple,
N’écoutèrent les paroles que le Seigneur Yahvé
Prononça par la voix du prophète Jérémie.

482
Sédécias consulte Jérémie
pendant l’interruption du siège en 588

3 Le fils de Shélémyah, lui dit Yehoukal,


Et Sephanyahou, fils de Maaséyah,
Furent alors envoyés par le roi Sédécias
Vers le prophète Jérémie avec ce message :
“ Dis pour nous une prière à Yahvé notre Dieu. ”

4 Or Jérémie allait, venait parmi le peuple,


Car on ne l’avait pas encore mis en prison.

5 L’armée du Pharaon était sortie d’Égypte.


Et quand les Chaldéens qui assiégeaient la ville
- Celle de Jérusalem - entendirent la nouvelle,
Ils décidèrent alors de se défaire du siège.

6 La parole de Yahvé fut donnée en ces termes


Au prophète Jérémie : 7 ainsi parle le Seigneur
Dieu et Saint d’Israël. Au premier de Juda
Qui vous a envoyés pour me faire des prières
Et pour me consulter, vous répondrez ceci :
L’Armée du Pharaon vient-elle vous secourir ?

483
Elle va s’en retourner en son pays d’Égypte !
8 Les Chaldéens viendront attaquer cette ville,
Et elle sera conquise. On y mettra le feu.

9 Ainsi parle Yahvé : ne vous abusez pas


En pensant de la sorte : “ Oui, c’est à tout jamais
Que l’armée Chaldéenne disparaît de chez nous. ”
Non. Elle ne s’en va pas. 10 Et même si vous aviez
Taillé toute l’armée des Chaldéens en pièces
Qui se bat contre vous, qu’il n’en restât que peu,
Que des hommes transpercés ! Chacun se dresserait,
Sortirait de sa tente et brûlerait la ville !

484
Arrestation de Jérémie - Amélioration de son sort

11 Quand l’armée Chaldéenne dut se défaire du siège


Devant Jérusalem, à cause de la menace
De l’armée Égyptienne, 12 Jérémie de prophète
Voulut quitter la ville pour aller chez les siens
Au pays de Benjamin y faire un partage.

13 Mais quand il arriva à la porte du pays


Un nommé Yiriyah, fils de Shélémyah,
Fils de Hananyah, se trouvait de faction.
Ce dernier arrêta le prophète Jérémie.
Et lui dit avec force : “ Tu passes aux Chaldéens ! ”
14 Jérémie répondit : “ Ceci est un mensonge.
Je ne me livre pas. ” Sans vouloir l’écouter,
Yiriyah l’arrêta. Lui-même le conduisit
A tous les dignitaires. 15 Ceux-ci alors furieux
S’en prirent à Jérémie, le frappant avec force.

Ils le mirent au cachot, chez Jonathan le scribe.


Le domicile était transformé en prison.
16 Jérémie le prophète fut laissé dans la cave,
Un souterrain voûté. Il y resta longtemps.

485
17 Puis le roi Sédécias fit venir Jérémie.
Secrètement dans son palais, il demanda :
“ Y a-t-il une parole de la part de Yahvé ? ”
Jérémie répondit : “ Certes ! ” Et il ajouta :
“ Aux mains du roi de Babel, tu seras livré ! ”

18 Le prophète Jérémie questionna Sédécias :


En quoi aurais-je péché ? Et donne-moi mes fautes
Contre toi et tes serviteurs, contre ce peuple
Pourquoi donc m’avez-vous retenu en prison ?

19 Où sont donc vos prophètes qui vous ont annoncé :


“ Non, il ne viendra pas le roi de Babylone.
Non. Jamais contre vous, ni contre ce pays ?
20 Mais maintenant écoute, toi Monseigneur le roi.
Daigne donc écouter ! Que ma requête te touche !
Ne me fais retourner chez le scribe Jonathan
De crainte que je n’y meure. Là-bas, je vais mourir. ”

21 Alors le roi Sédécias commanda cet ordre


D’interner Jérémie dans la cour de garde.
Chaque jour, on lui remit un pain de boulangers,
Provenant du quartier jusqu’à ce que le pain

486
De tous les boulangers fût enfin épuisé.

Jérémie resta donc dans la cour de la garde.

487
Jérémie dans la citerne. Intervention d’Ebed-Mélek

38 1 Alors Shéphatyah, lui le fils de Mattan ;


Aussi Guedalyahou, lui le fils de Paskhour ;
De même que Youkal, fils de Shelémyahou ;
Sans oublier Paskour, lui fils de Malkiyah ;

Entendirent les paroles du prophète Jérémie.


Il présidait au peuple et annonçait ceci :
2 “ Ainsi parle Yahvé : Celui qui restera,
Demeurant en cette ville périra par le glaive
La famine et la peste. Celui qui sortira
Acceptant de se rendre à l’armée Chaldéenne,
Son âme sera pour lui la part de son butin.
Sa vie sera sauvée. Non, il ne mourra pas.

3 Ainsi parle Yahvé: sera livrée la ville


C’est une certitude, aux mains de son armée,
Le roi de Babylone qui s’en emparera. ”

488
4 Et ces chefs dirent au roi : “ Que cet individu
Soit enfin mis à mort. Il ne fait qu’affaiblir
La vaillance des soldats qui sont en cette ville,
Les mains de tout le peuple en disant ses paroles :
Non, cet individu ne recherche nullement
Le bonheur de ce peuple, mais plutôt son malheur. ”

6 Or le roi Sédécias répondit à ses chefs :


“ Il est entre vos mains. Le roi est impuissant
Car son pouvoir est vain quand il est face à vous. ”

6 Ils prirent donc Jérémie. Ils se saisirent de lui,


Le jetèrent dans la citerne de Malkiyahou,
Cette citerne est située dans la cour de garde,
Et ils descendirent Jérémie avec des cordes.
Au fond de la citerne, il n’y avait pas d’eau.
Non, rien que de la boue. Jérémie s’enfonça.

7 Or là Ebed-Mélek, l’Éthiopien, un eunuque


Attaché au palais, appris qu’on avait mis
Le prophète Jérémie dans la citerne de boue.
Comme le roi Sédécias là s’était arrêté
8 A la porte de Benjamin, lui Ebed-Mélek

489
Sortir du lieu royal et s’adressa au roi :
9 “ Monseigneur, ces gens-là ont agi par le mal
En traitant de la sorte le prophète Jérémie.
Il est dans la citerne. Il va mourir sur place
De famine, il n’y a plus de pain dans la ville ! ”

10 Alors le roi donna cet ordre à l’Éthiopien :


“ Prends trente hommes avec toi. Remonte de la citerne
Le prophète Jérémie avant qu’il ne se meure. ”

11 Ebed-Mélek prit donc ces trente hommes avec lui


Entra au lieu royal, au vestiaire du trésor.
Là, il se procurera des lambeaux de chiffons,
Des tissus déchirés qu’il passa au prophète,
A Jérémie, dans la citerne avec des cordes.

12 Ebed-Mélek, l’Éthiopien dit à Jérémie :


“ Mets ces bouts de tissus déchirés et usés,
Ces étoffes sous tes bras, là par-dessous les cordes. ”
Ce que fit Jérémie. 13 Alors ils soulevèrent
Jérémie le prophète au moyen de ces cordes,
Et ils le remontèrent de la citerne de boue.

490
Et Jérémie resta dans la cour de la garde.

Dernier entretien de Jérémie avec Sédécias

14 Puis le roi Sédécias fit mander le prophète


A la troisième entrée du Temple de Yahvé.
Le roi dit au prophète : “ Je viens te réclamer,
Te posant une question. Ne me la cache pas.”
15 Jérémie répondit : “ Et si je te l’annonce,
Tu me feras mourir. N’en est-il pas certain ?
Et si je te conseille, tu n’écouteras pas. ”

16 Donc le roi Sédécias jura secrètement


Au prophète Jérémie : par le Seigneur Yahvé
Qui nous a mis en vie, je ne te tuerai pas.
Je ne te livrerai aux mains de ces hommes
Qui en veulent à ta vie et qui cherchent ta mort. ”

17 Jérémie répondit au premier de Juda :


“ Ainsi parle Yahvé, le Seigneur Sabaot
Dieu et Saint d’Israël : Si tu sors pour te rendre
Aux officiers du roi, tu sauveras ta vie.
La ville ne sera pas détruite et incendiée.

491
Vous tous, vous survivrez - et toi, et ta famille.
18 Mais si tu ne sors pas te rendre aux officiers
Du roi de Babylone, la ville sera livrée
Aux mains des Chaldéens, qui eux l’incendieront.
Tu n’échapperas pas, quant à toi à leurs mains. ”

19 Mais le roi Sédécias répliqua au prophète :


“ J’ai peur des Judéens qui sont aux Chaldéens.
On pourrait me soumettre, me livrer à leurs mains.
On se jouerait de moi ! On me maltraiterait ! ”

20 Jérémie répondit : Te livrer ? Non jamais.


Écoute donc la parole prononcée par Yahvé.
A toi, je te la donne. Cela te conviendra.
Tu auras la vie sauve. 21 Mais si tu ne dors pas,
Observe donc la chose que m’a fait voir Yahvé :
22 Oui, voici que les femmes qui sont dans la Maison,
Et qui demeurent encore chez le roi de Juda,
Seront menées aux chefs du roi de Babylone.
Elles diront, chanteront : “ Ils t’ont dupé, dupé.
Ils t’ont séduit, séduit. L’ont emporté sur toi
Tes bons amis, les bons ! Tes pieds sont dans la boue,
Pataugent dans le bourbier ? Mais eux, ils sont partis. ”

492
23 Et tes femmes, tes enfants iront aux Chaldéens.
Tu n’échapperas pas. Tu seras prisonnier,
Tu seras dans la main du roi de Babylone.
Quant au sort de la ville, elle sera incendiée. ”

24 Donc le roi Sédécias répliqua au prophète :


“ Personne ne doit savoir ces propos prononcés,
Sinon tu en mourrais. 25 Et si les dignitaires
Savaient mon entretien, et s’ils te viennent ainsi :
Tu dois nous faire savoir les paroles pour le roi,
Et ne nous cache rien, nous te ferions mourir,
25 Toi, tu leur répondras : “ Je présentais au roi
Une requête, une faveur pour ne pas retourner
A la maison de Jonathan pour y mourir ! ”

27 Tous les hauts dignitaires vinrent trouver Jérémie,


Et ils le questionnèrent. Le prophète répondit
En ces termes identiques qu’avait prescrit le roi.
Ils le laissèrent tranquille. Rien n’avait transpiré
Des entretiens tenus. 28 Et Jérémie resta
Dans la cour de la garde. Il y était encore
Quand la ville de Jérusalem fut envahie.

493
Sort de Jérémie à la chute de Jérusalem

Quand la ville de Jérusalem fut envahie ...

39 1 En la neuvième année du premier de Juda,


Soit le roi Sédécias, alors le dixième mois,
Le roi de Babylone, Nabuchodonosor,
S’en vint à attaquer contre Jérusalem
Avec toute son armée. La ville fut assiégée.

2 En la onzième année du règne de Sédécias,


Ce le quatrième mois, le neuvième jour du mois,
Dans la ville de Jérusalem, une brèche fut faite.

3 Les chefs, les officiers du roi de Babylone


Ayant fait leur entrée, établirent leur quartier
A la porte du Milieu : soit Nergal-saréser,
Le prince de Sîn-Magir. Soit le grand officier
Nommé Nebushazbân, Soar-Bekim, grand eunuque.
Soit Nergal-saréser lui grand mage. Tous les chefs,
Tous les hauts dignitaires du roi de babylone.

494
4 Or le roi Sédécias avec tous ses guerriers
Décidèrent de s’enfuir et sortirent de la ville,
Alors de nuit, par la voie du Jardin du roi.
Ils s’enfuirent par la porte entre les deux murs.
Mais l’armée Chaldéenne s’en alla à leur suite.

Ils partirent sur le chemin de la Arabah.


5 L’armée les poursuivit ; enfin elle captura
Le roi Sédécias dans les plaines de Jéricho.

L’ayant fait prisonnier, l’armée le fit monter


Près du roi de Babel, Nabuchodonosor,
Au pays de Hamah, dans le lieu de Riblah.
Ce dernier prononça sentences et jugements.

6 Le roi de Babylone égorgea les notables,


Les fils de Sédécias, sous ses yeux, à Riblah.
7 Puis il creva les yeux de Sédécias lui-même.
Il le fit attacher avec une double chaîne,
Afin de l’amener dans la ville de Babel.

495
8 Les Chaldéens brûlèrent, incendièrent le palais
Et toutes les habitations des particuliers.
Ils démolirent les remparts de Jérusalem.

9 Lui, Nébouzaradan, commandant de la garde,


Déporta à Babel le reste des civils
Demeurés dans la ville, les derniers déserteurs.
Ceux qui s’étaient rendus, et quelques artisans.

10 Lui, Nébouzaradan, commandant de la garde,


Au pays de Juda laissa le petit peuple
Qui ne possédait rien. Et même en ce temps-là,
Il leur distribua et des vignes et des champs.

11 Concernant Jérémie, Nabuchodonosor


Le roi de Babylone avait donné cet ordre
A Nébouzaradan, commandant de la garde :
12 “ Suis-le, et fixe-le, ne lui fait aucun mal.
Mais agis avec lui comme il te le dira. ”

496
13 Donc (Nébouzaradan, commandant de la garde)
Oui, Nébouzaradan, lui le haut fonctionnaire,
Et Nerga-saréser, lui le grand officier,
Et tous les officiers du roi de Babylone
Là, envoyèrent des gens.

14 Ils envoyèrent des gens


Pour tirer Jérémie de la cour de la garde.
Ils lui donnèrent le droit d’aller en liberté.
C’est ainsi qu’il choisit de rester chez le peuple.

497
Oracle de salut pour Ebed-Mélek

15 La parole de Yahvé fut donnée au prophète,


Quand il fut enfermé dans la cour de la garde :
16 “ Tu parleras à Ebed-Mélek, l’Ethiopien :
Ainsi parle Yahvé Sabaot des Armées,
Dieu et Saint d’Israël : Moi, je vais accomplir,
Je vais réaliser ; et contre cette ville
Mes nombreuses prédictions non pas pour le bonheur,

Elles seront de malheur ! Elles seront accomplies


En ce jour. 17 Je te délivrerai en ce jour.
Tu seras protégé de ceux qui te font peur,
Ceux qui te font trembler. 18 C’est avec certitude :
Je te ferai t’enfuir. Tu leur échapperas.
Tu ne tomberas pas sous l’épée ennemie.
Ta vie sauve sera ton butin, car ta confiance
A été mise en moi - Oracle de Yahvé. ”

498
Encore le sort de Jérémie

40 1 La parole de Yahvé donnée à Jérémie


Nébouzaradan, commandant de la garde,
Fit venir le prophète du lieu-dit de Ramah.
Il l’avait pris à part, alors que Jérémie
Se trouvait enchaîné au milieu des captifs,
De tous les prisonniers et de Jérusalem
Et de Juda qu’on déportait à Babylone.

2 L’officier de la garde, ayant donc pris à part


Le prophète Jérémie, lui déclara ceci :
“ Ton Dieu avait prédit ce malheur pour ce lieu,
Cette immense catastrophe. 3 Ton Dieu a obtenu
Ce qu’il avait prédit. Car vous avez péché
Contre Yahvé, le Dieu, sans écouter sa voix :
C’est pourquoi ce malheur s’est abattu sur vous.

4 Mais maintenant, regarde. Je te défais tes chaînes.


Voici : je te libère. Et ce, aujourd’hui même.
S’il te prend de venir avec moi à Babel,

499
Tu peux m’accompagner. J’aurai les yeux sur toi.
Si cela te déplaît de m’y accompagner,
Abstiens-toi de venir. Regarde : tout le pays
Est ouvert devant toi. Oui, tu peux donc aller
Où cela te convient, et où cela t’agrée.

5 Tu peux te tourner, aller vers Guedalyah


(Lui le fils d’Akhiguam), [- - - - - - ]
Que le roi de Babel a nommé gouverneur
Des cités de Juda, rester en sa présence
Au milieu de ce peuple. Ou bien tu peux aller
Dans n’importe quel endroit qui te plaira d’atteindre. ”

L’officier de la garde lui donna quelques vivres,


Lui remit un présent, puis il le congédia.
6 Jérémie se rendit près de Guedalyah,
(Lui, le fils d’Akhiguam), à Mispah chez le peuple
Il demeura ainsi près des populations
Celles qui étaient restées, laissées dans le pays.

500
Guedalyah gouverneur ; son assassinat

7 Tous les chefs de l’armée qui étaient en campagne


Avec leurs hommes, apprirent que le roi de Babel
Avait institué sur tout le territoire
Alors Guedalyah, (lui, le fils d’Akhiguam)
En tant que gouverneur, et lui, avait confié
Les familles, leurs enfants et une partie du peuple
Qui n’avaient pas été déportés à Babel.

8 Donc ils vinrent à Misaph près de Guedalyah :


[D’abord] Ismaël, fils de Netanyahou,
[Suivi de] Jokhanan, le fils de Tankhoumeth,
[puis] les fils de Epahï, lui, le Netophite,
[Puis] Yezanyahou, fils de Maakati,
Tous les chefs de l’armée, eux avec tous les hommes.

9 Guedalyah, fils d’Akhiguam, fils de Shaphan,


Déclara ce serment pour eux et pour les hommes :
“ Ne soyez pas en crainte de l’armée Chaldéenne.
Non. Soyez-lui soumis. Obéissez au roi,
Au premier de Babel, et vous en serez bien.
10 Pour moi, je m’établis et je siège à Mispah.

501
Je suis le responsable en face des Chaldéens
Qui sont chez nous. Mais vous recueillez bien du vin,
Et des fruits, et de l’huile. Oui, remplissez vos jarres.
Demeurez dans vos villes, celles que vous occupez. ”

11 Mais tous les Judéens qui étaient en Moab,


Et chez les Ammonites, qui étaient en Edom,
Qui étaient dispersés dans les autres pays,
Avaient appris et su que le roi de Babel
Faisait des concessions au pays de Juda.
Le roi laissait un reste, le roi avait nommé
Guedalyah, gouverneur lui, fils d’Akhiguam,
Lui, le fils de Shaphân. 12 Donc, tous ces Judéens
Revinrent de tous les lieux d’où ils furent chassés.
Rentrés dans leur pays - le pays de Juda,
Près de Guedalyah, ils firent une récolte
A Mispah, abondante, de raisin et de fruits.

13 Tous les chefs de l’armée qui étaient en campagne


Ainsi que Jokhanan, le fils de Quaréakh,
Vinrent voir Guedalyah, à Mispah 14 et lui dirent :
“ Sais-tu que Baalis, le roi des Ammonites
A donné ordre à Ismaël de te tuer ?

502
Le fils de Netanyah doit condamner ta vie ! ”
Guedalyah, fils d’Akhiguam, ne les crut pas.

15 Et pourtant Jokhanan, le fils de Quarékah,


Avait parlé en secret à Guedalyah :
“ La mort pour Ismaël, le fils de Netanyah !
Moi, je veux le tuer sans que personne le sache !
Pourquoi te tuerait-il ? Pourquoi les Judéens
Que tu as rassemblés, seraient-ils dispersés ?
Oui, pourquoi ce qui reste viendrait à disparaître ? ”
16 Guedalyah, fils d’Akhiguam, lui répondit :
“ Ce que tu dis est faux. Tu ne le tueras pas.
Concernant Ismaël, ceci est un mensonge. ”

41 1 Or, dans le septième mois, le fils de Netanyah,


Et fils de Elishama, issu de souche royale,
Ismaël ayant avec lui des grands du roi,
Une escouade de dix hommes vint vers Guedalyah.

2 Et tandis qu’ils prenaient un repas en convives,


Ismaël avec ses dix hommes dressèrent l’épée.
Ainsi fit-il mourir celui que Babylone
Avait disposé, préposé pour le pays.

503
3 De même des Judéens qui étaient au festin,
De même des Chaldéens qui s’y trouvaient aussi,
C’étaient des hommes de guerre : Ismaël les tua.

4 Deux jours après le meurtre de Guedalyah,


Tandis que pas une âme ne soupçonnait sa mort,
Là, des hommes de Sichem, Sils et Samarie
Quatre-vingt au total, avec la barbe rasée.
Les habits déchirés, de nombreuses incisions,
5 Là, ces hommes arrivèrent. Ils portaient de l’encens,
Tenaient une oblation qu’ils voulaient apporter
Dans la Maison de Dieu. (Ils voulaient les offrir).

6 C’est là qu’Ismaël, fils de Netanyah,


Sortit de Mispah, alla à leur rencontre,
Tandis qu’ils avançaient ne cessant de pleurer.
Quand il les eut rejoints, il leur dit en ces termes :
“ Venez chez Guedalyah, le fils d’Akhiguam. ”

7 Mais quand ils arrivèrent au milieu de la ville,


Ismaël les tua, aidé de beaucoup d’hommes.
Il les égorgea au-dessus de la citerne.

504
8 Parmi eux se trouvaient dix hommes qui l’imploraient :
“ Ne nous fais pas mourir, nous avons dans les champs
Des provisions cachées : froment, orge, huile et miel. ”

Alors les épargnant, il ne les tua pas


Avec les autres frères. Non, il y renonça.

9 La citerne où Ismaël jetait les cadavres,


Des gens assassinés, était une grande citerne.
C’est la citerne que le roi Asa fit construire,
Aménagée pour Baasa, roi d’Israël.
Elle sert à Ismaël, fils de Netanyah.
Il y met ses cadavres, la remplit de victimes.

10 Ismaël fit prisonnier le reste du peuple


Qui était à Mispah, et les princesses royales
Que Nebouzaradan, commandant de la garde,
Avaient remises dans les mains de Guedalyah.

C’est alors qu’Ismaël, fils de Netanyah,


De grand matin les emmena comme prisonniers,
Se mit en marche pour passer chez les Ammonites.

505
11 Quand Jokhanan, le fils de Quareakh, apprit
Avec les officiers les crimes de Ismaël,
Lui fils de Netanyah, 12 ils réunirent les hommes
Pour abattre Ismaël, lui fils de Netanyah.
Ils l’atteignirent au grand étang de Gabaon.

13 Dès que les prisonniers aperçurent Jokhanan,


Lui fils de Quareah, et les chefs de l’armée
Qui étaient avec lui, ils éclatèrent de joie.
14 Ces gens que Ismaël voulait faire déporter,
Revinrent vers Jokhanan, le fils de Quaréakh.

15 Ismaël se sauva avec huit de ses hommes,


Et il parvint à monter chez les Ammonites.

16 Jokhanan, le fils de Quareakh, rassembla


Avec les officiers tout le reste du peuple
Ces gens, que Ismaël voulait faire déporter :
Les familles, les enfants ainsi que les eunuques,
Les mâles, - hommes de guerre, venus de Gabaon.

17 Et l’on se mit en marche. Puis l’on fit une étape


Au Khan de Kiméham, tout près de Bethléem.

506
On voulait remonter vers le Nord, vers l’Egypte
18 Pour fuir les Chaldéens qu’on redoutait très fort.
On se souvenait de ce que fit Ismaël,
Lui fils de Netanyah avec Guedalyah,
Lui le fils d’Akhiguam, il l’avait mis à mort,
Que le roi de Babel proposait au pays.

La fuite en Egypte

42 1 Tous les chefs des armées, notamment Jokhanan


Lui fils de Guaréakh, ainsi que Yezanyah,
Lui fils de Hoshayah, le peuple, petits, grands,
2 S’adressèrent au prophète Jérémie, et lui dirent :
“ Que parvienne devant toi, notre supplication.
Prie le Seigneur Yahvé pour nous, pour tout ce reste.
Observe-le toi-même. Nous ne sommes que très peu.
3 Que ton Dieu nous indique la voie à emprunter,
La chose à accomplir, ce que nous devons faire.

4 Le prophète Jérémie leur répondit ceci :


“ J’entends. Je vais prier le Seigneur notre Dieu,
Selon votre demande. La parole du Seigneur,
Je la ferai savoir. Je ne vous tairai rien. ”

507
5 Ils dirent à Jérémie : “ Que Yahvé soit témoin
Véridique, digne de foi, si nous n’agissons pas
Respectant la parole qu’il t’aura adressée.
6 Et que cela nous plaise, que cela nous déplaise
Nous, nous obéirons à la voix du Seigneur. ”

7 La parole de Yahvé, dix journées écoulées,


Fut donnée au prophète. 8 Jérémie convoqua
Jokhanan, fils de Quaréakh, tous les chefs
Qui étaient près de lui, le peuple, petits, grands :

9 Jérémie prononça : “ Ainsi parle Yahvé


Dieu et Saint d’Israël, le Seigneur des Armées
Vers lequel vous m’avez député, envoyé
Afin de lui remettre votre supplication :
10 “ Si vraiment vous voulez demeurer en ce lieu,
Y vivre dans la paix, je vous rétablirai.
Je ne détruirai pas. Oui, je vous planterai,
Ne vous arrachant pas. Je me repentirai
Du mal que vous avez subi et enduré.

11 N’ayez aucune crainte du roi de Babylone.


N’ayez aucune peur - Oracle de Yahvé.

508
Car je suis avec vous, et je veux vous sauver.
12 Je veux vous délivrer de son joug, de sa main.
Vous aurez la pitié et lui aura pitié :
Il vous fera venir sur le sol qui est vôtre.

13 Si vous dites : “ Nous ne resterons pas en ce lieu. ”


Et désobéissant aux paroles du Seigneur,
14 “ C’est au pays d’Egypte que nous voulons aller.
Nous voulons y aller pour ne plus voir la guerre.
Non, nous n’entendrons plus l’appel, le son du cor.
Non, nous n’aurons plus faim. Là, nous demeurerons. ”

15 O reste de Juda, entendez la parole


Prononcée par Yahvé : Ainsi parle Yahvé
Le Seigneur Sabaot, Dieu et Saint d’Israël :
“ Si vous êtes résolus à aller en Egypte,
Et si vous y entrez, y cherchant votre terre,
16 L’épée que vous craignez, elle vous atteindra là !
La faim qui vous inquiète, s’attachera à vous !
En Egypte, vous mourrez ! 17 Tous les hommes résolus,
A aller en Egypte, y cherchant le séjour,
Mourront par la famine, par le glaive, par la peste !
Pas un seul survivant ! Non, nul n’échappera !

509
A ce puissant malheur que je vais amener ! ”

18 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur Sabaot


Dieu et Saint d’Israël : “ Comme se sont déversées
Ma colère, ma fureur sur tous les habitants
De la ville de Juda, - avec la même violence
Ma fureur s’abattra, se déversant sur vous,
Si vous osez vous rendre dans le pays d’Egypte.
Vous serez en exécration, en dérision
Et en stupéfaction et en malédiction.
Et plus jamais vous ne reverrez cet endroit. ”

43 1 Mais lorsque Jérémie eut achevé de dire


Les paroles de Yahvé, - ces paroles pour lesquelles
Tout le peuple, petits et grands, l’avait envoyé,
2 Il vint qu’Azariah devincé de Jokhanan,
Tous les hommes effrontés répondirent au prophète :
“ Tu débites le mensonge. Le Seigneur, notre Dieu
Ne t’a ni envoyé ni chargé de nous dire :
N’allez pas en Egypte, et n’y séjournez pas.
3 C’est Baruch, le fils de Nériyah, qui t’excite.
Et c’est pour nous livrer aux mains des Caldéens,
Qui nous tueront, nous déporteront à Babel !

510
42 19 Jérémie répondit : ô reste de Juda,
C’est le Seigneur Yahvé qui vous a déclaré :
“ N’allez pas en Egypte. Dans la solennité,
Je vous ai avertis. Sachez-le aujourd’hui. ”

20 Vous vous êtes égarés quand vous m’avez mandé


Pour vous représenter auprès de votre Dieu,
Quand vous avez promis : “ Que Yahvé soit témoin
Véridique, digne de foi, si nous n’agissons pas
Respectant la parole qu’il t’aura adressée.
Et que cela nous plaise, que cela nous déplaise
Nous, nous obéirons à la voix du Seigneur. ”

21 Je vous l’ai annoncé ce que vous deviez faire :


Vous n’obéissez pas à la voix du Seigneur.
22 Aucun point du message n’a été respecté.
Vous mourrez par l’épée, la famine et la peste
Dans le lieu où vous avez désiré vous rendre. ”

43 4 Jokhanan, lui fils de Quaréakh, tout le peuple


Et tous les chefs d’armées refusèrent d’obéir
À la voix du Seigneur qui avait ordonné
De demeurer alors au pays de Juda

511
5 Jokhanan, tous les chefs de l’armée amenèrent
Le reste de Juda, les familles, les enfants,
Ceux qui étaient redevenus chez les nations
Où ils furent dispersés pour séjourner et vivre
Au pays de Juda : 6 les mâles et les femelles,
Tous les petits enfants, et les princesses royales
Et toutes les personnes que Nébouzaradan,
Commandant avait laissé à Godolyah,
Notamment Jérémie le prophète, et Baruch.
7 Ils entrèrent en Égypte, puisqu’ils n’écoutèrent pas
La parole de Yahvé. Ils vinrent à Takhpankhès.

512
Jérémie prédit l’invasion de l’Égypte
par Nabuchodonosor

8 La parole de Yahvé fut donnée au prophète


A Takhpankhès pour dire : 9 Toi, prends de grandes pierres,
Puis tu les cacheras. Enfouis-les dans le sol
Du dallage qui se trouve à l’entrée du Palais,
De la Maison du Pharaon à Takhpankhès.
Accomplis donc ceci devant des Judéens.
10 Tu leur annonceras : ainsi parle Yahvé
Le Seigneur Sabaot, Dieu et Saint d’Israël :
Moi, je vais envoyer chercher mon serviteur
Le roi de Babylone, Nabuchodonosor.
J’installerai son trône sur les pierres enfouies.
Il déploiera son dais. 11 Oui, il viendra frapper
Tout le pays d’Égypte : Qui veut la mort, à mort !
Et la captivité ? Oui, en captivité !
Qui veut la peste, la peste ! 12 Et il mettra le feu
Dans les Maisons des Dieux vénérés en Égypte.
Il brûlera ces dieux, les mènera captifs.
Il s’enveloppera de ce pays d’Égypte,

513
Comme un berger repose dans son manteau de laine.
Il sortira en paix. 13 Il brisera les stèles
Du temple du Soleil qui sont posées à On.
Il incendiera les Maisons des dieux d’Égypte.

514
Dernier ministère de Jérémie :
Les Juives de la Reine du Ciel

44 1 Une parole adressée au prophète Jérémie


Pour les Juifs installés dans le pays d’Égypte,
A Migdol, Takhpankhès, Noph, aux lieux de Patros.

2 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur Sabaot


Dieu et Saint d’Israël. “ Vous avez vu le mal
Que moi j’ai fait venir sur les villes de Juda
Et sur Jérusalem : elles ne sont que des ruines !
Pas un seul habitant ! 3 C’est à cause des méfaits
Qu’ils ont osé commettre afin de m’irriter
En allant encenser et servir d’autres Dieux
Qu’ils n’ont pas connus, ni vous, ni eux, ni vos pères.

4 Je vous ai envoyé sans jamais me lasser


De nombreux serviteurs. Ils étaient vos prophètes.
Je les ai envoyés afin qu’ils vous répètent :
“ N’agissez pas ainsi ! C’est abomination !
Cette chose, je la hais ! ” 5 Ils n’ont pas écouté,
Ni tendu une oreille du moins pour revenir
De leur perversité, pour ne plus encenser

515
Tous les Dieux étrangers. 6 Ma fureur, ma colère
Se sont donc déversées. Et elles ont embrasé
Les cités du Juda et les rues de Sion,
Qui furent réduites en ruines, en sinistre désert.
C’est le cas aujourd’hui. 7 Ainsi parle Yahvé
Sabaot des Armées, Dieu et Saint d’Israël :
Pourquoi vous causez-vous à vous-même tant de mal ?
Vous voulez retrancher du milieu de Juda
Les hommes, les femmes, les enfants et les nourrissons
Sans qu’il subsiste un reste 8 car vous m’avez irrité
Par l’œuvre de vos mains ! Vous encensez des Dieux
Qui vous sont étrangers dans ce pays d’Égypte
Où vous veniez y vivre, travaillant pour souffrir !
Pour être exterminé et enfin devenir
Un sujet de malheur et d’opprobre et de honte,
Face à toutes les nations résidant sur la terre ?

8 Avez-vous oublié les méfaits de vos pères,


Ceux des rois de Juda, les méfaits de vos femmes,
Accomplis au pays, dans les rues de Sion ?

10 Ont-ils été contrits, ressentant quelque crainte ?


Non, rien jusqu’à ce jour ! Et ils n’ont pas marché

516
Dans la voie de ma Loi, dans celle de mes préceptes
Celle que j’avais placée devant vous et vos pères.. ”

11 Ainsi parle Yahvé le Seigneur Sabaot,


Dieu et Saint d’Israël : “ Voici, je vais tourner
Mon visage contre vous. Ce sera un malheur.
C’est pour exterminer, supprimer tout Juda.
12 J’enlèverai ce reste qui s’est plu à venir
En cette terre d’Égypte voulant y séjourner.

Ils mourront en Égypte. Par le glaive, la famine,


Les petits et les grands ! Par le glaive, la famine,
Ils seront en exécration, en dérision,
Et en stupéfaction et en malédiction.

13 Oui, je visiterai ceux qui habitent l’Égypte.


Comme j’avais visité ceux de Jérusalem
Armé avec l’épée, la famine et la peste.

14 De ceux qui sont entrés dans ce pays d’Égypte,


Ce reste de Juda venu y séjourner,
Pas un seul survivant ne pourra échapper
Afin de retourner au pays de Juda.

517
Ils désirent ardemment pouvoir y retourner
Ils n’y reviendront pas, sinon quelques fuyards ! ”

15 Et tous ceux qui savaient que leurs femmes encensaient


Des croyances étrangères, et toutes les femmes présentes,
- Une immense assemblée tout le peuple établi
Dans le pays d’Égypte et celui de Patros -
Répondirent au prophète : 16 “ La parole adressée
Au nom du Tout-Puissant, nous ne l’entendons pas.
Nous ne t’écoutons pas. 17 Nous voulons accomplir
Tout ce que nous avons nous, promis d’accomplir :
Soit offrir de l’encens à cette Reine des Cieux,
Soit lui répandre et lui verser des libations,
Ainsi que nous faisions dans les villes de Juda,
Dans les rues de Sion comme autrefois l’ont fait
Et nos pères et nos rois et nos grands et nous-mêmes !
Car nous avions du pain en quantité immense,
Et nous étions heureux ! Sur nous, pas de malheur !

18 Depuis que nous avons cessé de lui offrir


De l’encens à cette Reine, cessé de lui verser
De nombreuses libations, nous nous manquons de tout.
Et nous avons péri par l’épée, par la faim. ”

518
19 Et les femmes d’ajouter : “ D’ailleurs, quand nous offrons
De l’encens à la Reine ; d’ailleurs quand nous versons
De nombreuses libations, est-ce à l’insu des hommes,
A l’insu des maris ? Nous faisons des gâteaux
Qui nue la représentent, et nous versons des eaux. ”

20 Jérémie déclara à tous ces hommes, ces femmes,


A l’ensemble du peuple, tous ces gens réunis,
Ceux qui avaient parlé : 21 L’encens que vous offrez
Dans les villes de Juda, dans les rues de Sion,
Vous, vos pères et vos rois et tous ceux du pays,
Mais ne serait-ce pas cela dont Dieu s’est souvenu ?
Ces choses, ne sont-elles pas revenues à son coeur ?
22 Le Seigneur n’a pas pu supporter plus encore
Cette perversité, ce spectacle de vos vies.
Ainsi votre pays se transforme en désert.
Désolation et ruine, immense malédiction,
Sans aucun habitant, tel qu’il est en ce jour !

23 Vous avez encensé et péché contre Dieu,


N’écoutant pas sa voix, immense malédiction,
Sans aucun habitant, tel qu’il est en ce jour !

519
23 Vous avez encensé et péché contre Dieu,
N’écoutant pas sa voix, et refusant d’aller
En respectant sa Loi, ses préceptes et ses ordres :
C’est pourquoi le malheur vous atteint en ce jour.

24 Jérémie s’adressa à l’ensemble du peuple


Et notamment aux femmes : “ Écoutez la parole,
25 Vous tous les Judéens qui vivez en Égypte
Du Seigneur Sabaot, Dieu et Saint d’Israël.
Oui, ce que vous les femmes, ce que vos bouches disent
Ce que vous annoncez, il vous faut l’accomplir
Vous avez dit : “ Nous accomplirons nos vœux,
Ceux que nous avons faits : soit offrir de l’encens,
Et soit verser des eaux à la Reine dans les Cieux !
Accomplissez vos vœux ! Et faites vos libations. ”

26 Toutefois écoutez la parole de Yahvé


Vous tous les Judéens qui vivez en Égypte :
“ Je jure par mon Grand Nom, a déclaré Yahvé
Dans le pays d’Égypte, mon Nom ne sera plus
Prononcé par la bouche d’aucun homme de Juda.
Plus aucun ne dira : “ Par la vie du Seigneur. ”
27 Voici, je vais veiller, non pas pour le bonheur

520
Sur eux. Pour leur malheur ! Et tous ceux de Juda
Qui se trouvent en Égypte périront par l’épée,
Mourront par la famine jusqu’à leur fin totale !

28 Des rescapés du glaive, quelques-uns uns seulement,


Retourneront d’Égypte au pays de Juda.
Ils sauront, ces rescapés, venus en Égypte,
Retournés en Juda, quelle était la parole
Qui s’est réalisée : ou si c’était la mienne,
Ou si c’était la leur. On la reconnaîtra !

29 Voici pour vous le signe, Oracle de Yahvé -


C’est la preuve qu’en ce lieu, je vous visiterai
Et vous reconnaîtrez que mes menaces verbales
Iront bien se porter. Oui, elles s’accompliront.

30 Ainsi parle Yahvé : voici je vais livrer


Le Pharaon Hophra, lui le premier d’Égypte
A tous ses ennemis, à ceux qui veulent sa mort,
De même que j’ai livré Sédécias de Juda,
Au roi de Babylone, Nabuchodonosor
Son terrible ennemi qui voulait le tuer. ”

521
La parole de consolation pour Baruch

45 1 Une parole adressée à Baruch secrétaire,


Le fils de Nériyah, de la part du prophète
Quand ce dernier prenait ses propos dans un livre,
La quatrième année du règne de Joachim
Lu le fils de Josias, le premier de Juda.
2 Ainsi parle Yahvé, Dieu et Saint d’Israël
Te concernant Baruch : 3 “ Malheur à moi ! malheur
Car Yahvé accumule des peines sur mes épreuves.
Je me suis épuisé à toujours soupirer,
Et je ne puis trouver ni répit ni repos.
4 Ainsi parle Yahvé : ce que j’avais bâti,
Je vais le démolir. Ce que j’avais planté,
Je l’arrache, je détruis. Je vais frapper la terre.
5 Toi, tu oses réclamer des choses exceptionnelles.
Ne les recherche pas. Car voici que j’amène
Le malheur sur la chair - Oracle de Yahvé
Mais je te donnerai comme part de ton butin,
Par tout où tu iras, ton âme - soit ta vie sauve. ”

522
II - (Suite) ORACLES CONTRE LES NATIONS
Détail de ces oracles

46 1 Des paroles de Yahvé adressées au prophète,


Remises à Jérémie concernant les nations.

Oracles contre l’Égypte - La défaite de Karkémish.

2 Et concernant l’Égypte. Contre l’armée du roi,


Du Pharaon Néchao, armée qui était
Près du fleuve l’Euphrate à Karchémish
Quand le roi de Babel, Nabuchodonosor,
L’a vaincu. C’était en la quatrième année
De Joachim, fils de Josias, roi de Juda.

3 Préparez targes et boucliers. Apprêtez-les,


Avancez au combat. 4 Harnachez les chevaux :
Les cavaliers, en selle ! Dressez-vous, casque en tête !
Et fourbissez les lances ! Endossez vos cuirasses !

5 Que vois-je ? ... Les voilà ! Ils se sont effrayés ! ...


Ils se tournent en arrière ! Leurs héros sont battus !
C’est l’effroi de partout - Oracle de Yahvé.

523
6 Les plus rapides, les valeureux ne peuvent s’enfuir.
Vers le Nord jusqu’aux rives de l’Euphrate, ils trébuchent !

7 Qui donc montait pareil au Nil, et dont les eaux,


Dont les torrents tourbillonnaient et bouillonnaient ?
Pareille au Nil ? 8 Mais c’est l’Égypte ! Et elle disait :
“ Je monterai couvrir la terre, la submerger !
Et je ferai périr les villes, leurs habitants !
9 Montez chevaux. Chargez ! Et faites rage, ô chars !
Que sortent les héros ! Avancez les guerriers !
Et vous de Kush, de Put ! Porteurs de boucliers !
Indiens, qui bandez l’arc ! Et ils avanceront. ”

10 Ce jour est au Seigneur Sabaot des Armées.


C’est un jour de vengeance, ô vengeance ennemie :
Son glaive va dévorer. Il veut se rassasier !
Il s’abreuve de leur sang ! C’est l’immense sacrifice !
Oui, le Seigneur Yahvé va faire une hécatombe
Dans le pays du Nord, sur les rives de l’Euphrate.

11 Monte en Galaad, cherche du baume, vierge fille d’Égypte.


En vain, tu multiplies tes soins et tes remèdes :
Rien ne peut te guérir ! 12 Les nations savent ta honte.

524
Ton cri et ta clameur ont envahi la terre :
Car le guerrier a trébuché sur le guerrier.
Héros contre héros, ils sont tombés tous deux.

525
L’invasion de l’Égypte

13 Une parole de Yahvé adressée au prophète


Quand le roi de Babel, Nabuchodonosor,
Entreprit de frapper dans le pays d’Égypte.

15 Publiez-le et annoncez-le en Égypte,


A Migdol, à Mempgis. Faites-le à Takhankhès.

Dites droite, prépare-toi, car l’épée dévore tout.


15 Quoi ! Apis s’est enfui ? Il n’a pas résisté.
Yahvé l’a culbuté, 16 et le voilà par terre !

Et l’on se dit l’un l’autre : Debout et retournons


Vers notre peuple, vers le pays, loin de l’épée !
A notre terre natale, loin de l’épée qui tue !

17 Donnez ce nom à Pharaon le roi d’Égypte :


“ Tapage, mais il a laissé passer l’occasion. ”

18 Oui, aussi vrai que je vis - Oracle du Roi,


Dont le nom est Yahvé, le Seigneur Sabaot.
Oui, quelqu’un va venir. Et pareil au Thabor

526
Dans le sein des montagnes, et pareil au Carmel
Qui s’avance dans la mer, la surplombant, il vient.

19 Et prépare les bagages de la déportation


Toi, la fille de l’Égypte, toi si bien installée :
Memphis va être en ruine. Elle sera désolée.
Oui, elle sera réduite ! Plus un seul habitant !

20 L’Égypte était la génisse si belle, magnifique.


Le taon venu du Nord, il s’est posé sur elle.
21 Ses mercenaires aussi ressemblaient à des veaux,
Autour d’elle, engraissés. Ils se sont détournés,
Ils s’enfuient tous ensemble. Ils n’ont pas résisté.
Car il arrive sur eux, le Jour de leur malheur,
Le temps du châtiment ! Ils seront visités !

22 Écoutez ! on dirait un serpent qui s’en va.


Et les voilà en force, vers elle avec des haches.
Ce sont des bûcherons ! 23 Ils abattent sa forêt,
Car elle est trop épaisse - Oracle de Yahvé.
On ne peut les compter, car ils sont trop nombreux.
Une quantité immense ! Ce sont des sauterelles !

527
24 Elle est couverte de honte, cette fille (vierge) d’Égypte.
Et elle s’est livrée aux mains d’un peuple du Nord.

25 Le Seigneur Sabaot, Dieu et Saint d’Israël


A déclaré ainsi : Moi, je vais visiter -
Et moi je vais sévir contre le Pharaon,
Contre l’Égypte, Amon de No, contre ses dieux,
Contre ses rois, contre ceux qui se fient à lui.
26 Oui, je les livrerai aux mains des ennemis.
Dans les mains de tous ceux qui en veulent à leur vie,
Au roi de Babylone, Nabuchodonosor,
Et à ses serviteurs. Mais plus tard le pays,
Comme dans le temps passé - Oracle de Yahvé,
Oui, l’Égypte de nouveau pourra être habitée.

27 Quant à toi, ne crains pas, mon Serviteur Jacob.


Ne sois pas effrayé, terrifié dans la peur Israël.
Voici que je te sauve. Je viens te délivrer
De ces terres lointaines avec tes descendants
Et ta race du pays de leur captivité.
Jacob sera en paix, sans personne qui l’inquiète.
Ne sois pas dans la crainte mon Serviteur Jacob.
Car je suis avec toi - Oracle de Yahvé :

528
Oui, je vais en finir avec toutes les nations
Où je t’ai dispersé. Mais, je dois te châtier,
J’appliquerai le droit - il me faut te punir.

529
Oracle contre les Philistins

47 1 La parole de Yahvé adressée au prophète


Sur les Philistins avant que le Pharaon
N’ait envahi Gaza : 2 Ainsi parle Yahvé :
Voici des eaux qui montent, qui recouvrent le Nord.
C’est un fleuve débordant qui submerge le pays,
Et tout ce qu’il contient : les villes, les habitants.
Alors les hommes gémissent. Ils poussent des hurlements,
Ceux qui sont du pays ! Oui, tous ces habitants,
3 Au martèlement des sabots de ses chevaux,
Au vacarme de ses chars, au fracas de ses roues,
Les pères ignorent les fils. Ils se sont détournés.
Et les mains sont pesantes : 4 La raison est ce Jour
Car tous les Philistins vont être anéantis.
De Tyr et de Sidon, les derniers auxiliaires
Seront détruits, battus. C’est Yahvé qui s’acharne
Sur tous les Philistins. C’est Yahvé qui s’acharne
Sur tout ce qui survit de l’île de Caphtor.

530
5 La tonsure a été infligée à Gaza.
Ascalon a été supprimée. Le silence !
O reste des Anaquim, jusques à quand encore
Vas-tu te taillader, t’infligeant l’incision ?

6 Ah ! l’épée de Yahvé, jusques à quand encore


Seras-tu repos ? Retourne en ton fourreau.
Calme-toi. Sois tranquille. Apaise-toi, enfin !

7 Comment se reposer quand le Seigneur ordonne ?


Ascalon, les rivages : voici les buts fixés !

531
Oracles contre Moab

48 1 Et concernant Moab. Ainsi parle Yahvé


Sabaot des Armées, Dieu et Saint d’Israël :
Oui, malheur à Nebo car elle est saccagée.
Et Quiriataïm s’est trouvé possédé,
L’acropole effrayée est devenue honteuse.
2 Non, elle n’existe plus la louange de Moab.
A Hesbon son malheur a été médité :
“ Allons, retranchons-la d’entre toutes les nations ! ”
Ô Madmên, toi aussi, tu seras en silence :
L’épée te serre de près. Elle est à tes côtés.

3 Écoutez ! des clameurs s’en viennent des Abarim :


“ Ravage et grand désordre ! Immense dévastation !
4 Moab est terrassée ! ” Annonce-t-on à grands cris
Là-bas jusqu’à Soar ! 5 La montée de Luhit,
C’est en pleurs qu’on la monte ! On entend la détresse :
Que de cris à la descente de Horonaïm !
Les ennemis reçoivent une clameur de désastre :
“ Oui, sauvez votre vie. Soyez comme l’onagre.
6 Fuyez dans le désert. ” Toi, tu as eu confiance
7 Puisque tu t’es fiée à tes œuvres et trésors.

532
Tu seras prise, aussi. Et Camos partira.
Le Dieu sera captif avec ses grands, ses prêtres.
Tous seront exilés. 8 Quant au dévastateur,
Il fondra sur les villes. Nulle ne sera sauvée.
La Vallée ? Ravagée. Le Plateau ? Saccagé.

Yahvé lui a déclaré : 9 Oui, donnez à Moab


Des ailes pour s’envoler car ses villes deviendront
Lieux de désolation. Nul n’y habitera.

10 Maudit celui qui fait mollement le travail


Du Seigneur des Armées et prive son glaive de sang !

11 Tranquille était Moab dès sa première jeunesse.


En repos sur sa lie, il était comme le vin.
On ne le vidait pas. Le vase était le même.
On ne l’avait jamais exilé, capturé
Son goût était en lui, et son arôme intact.

12 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé -


Où je lui enverrai des hommes pour transvaser.
Ils sauront le changer ! Ils videront ses cruches,
Briseront ses amphores. 13 Et Moab rougira,

533
Aura honte de Camos. La Maison d’Israël
De même avait rougi de Béthel qu’elle priait,
En qui elle se confiait et fondait ses espoirs.

14 Pourquoi avez-vous dit : “ Nous sommes des héros.


Des guerriers de valeur. 15 Moab est dévastée ?
Il a gravi ses villes. C’est pourquoi ses éphèbes,
L’élite de sa jeunesse descend à l’abattoir.
Oracle du roi - Son nom : Yahvé des Armées.
16 Oui, la ruine de Moab est imminente, est proche.
Son malheur est en hâte. Il vient, se précipite.

17 Hochez la tête sur elle, vous tous qui l’entourez ;


Vous qui savez son nom, dites : “ Quoi, elle est brisée
La houlette magnifique, cette verge si puissante ! ”

18 Et descends de ta gloire. Assieds-toi dans la soif


Toi la fille de Dibon, toi si bien installée.
Car le dévastateur de Moab est venu.
Il est monté. Il a détruit tes citadelles.
19 Poste-toi sur la route, et là fais le guetteur.
Habitante d’Aroër, interroge le fuyard,
Demande au rescapé : “ Que s’est-il donc passé ? ”

534
20 “ Moab est dans la honte car il sait son désastre.
Gémissez et criez ! Publiez sur l’Armon,
Annoncez que Moab a été dévastée. ”
21 Et le jugement a fondu sur le Plateau,
Sur Holon, sur Yahasa et sur Mêphaath,
22 Sur Dibon, Nébo, sur Beth-diablataïm,
23 Sur Quiriataïm, sur Beth-gamoul, Bosrah,
24 Sur Querioth, sur Beth-meon, sur ses cités,
Sur l’ensemble des villes du pays de Moab,
Les éloignées, les proches. 25 La corne est battue,
Et son bras est brisé - Oracle de Yahvé.

26 Enivre-le, puisqu’il s’est dressé contre Dieu.


Moab se roulera dans son vomissement,
Deviendra lui aussi un objet de risée.
27 Israël n’a pas été pour toi la risée ?
Oui, a-t-il été surpris parmi les voleurs
Car tu hoches la tête quand tu parles de lui.

28 “ Abandonnez les villes. Allez dans les rochers,


Habitants de Moab ! Soyez comme la colombe
Qui a construit son nid dans les parois béantes. ”

535
29 Nous, nous savons l’orgueil excessif de Moab :
Sa fierté, sa superbe, et l’enflure de son cœur.

30 Moi, je connais trop bien - Oracle de Yahvé.


Son excès prétentieux, son bavardage stupide,
Toute cette inanité, actes sans consistance.

31 Je veux me lamenter et gémir sur Moab.


Sur Moab tout entier, je veux pousser mes cris.
Oui, je dois gémir sur les gens de Qui-hérès.
32 Oui, plus que sur Yazër, je veux pleurer sur toi
Vignoble de Sibmah : tes rejets s’étendaient
Au-delà de la mer. Ils atteignent Yazêr.

Sur ta vengeance, sur ta récolte il est tombé


L’immense dévastateur ! 33 Finies joies, allégresse
Au pays de Moab ! Plus de vin dans les cuves !
Le fouleur ne foule plus ! La joie ne résonne plus !

34 Et les cris de Hesbon et ceux d’Elealeh


S’entendent jusqu’à Yahas. Et l’on crie de Soar
Jusqu’à Horonaïm Eglath-Shélishiyah.
Même les eaux de Nimrim sont un lieu désolé.

536
35 Je rendrai impossible - Oracle de Yahvé -
En Moab qu’un homme fasse une offrande à des Dieux.
Qu’il donne et qu’il encense sur les lieux élevés.

36 Voilà pourquoi mon cœur en songeant à Moab


Résonne comme des flûtes. Voilà pourquoi mon cœur
En pensant à ces gens, ces gens de Qui-hérès
Résonne comme des flûtes. Puisque tout le trésor,
Le profit amassé par ces gens est perdu.

37 Oui, les têtes sont rasées et les barbes sont tondues !


Incisions sur les mains, et sac sur tous les reins !

38 Sur toutes ses terrasses, c’est une lamentation !


Et sur ses places aussi, car j’ai brisé Moab
Comme un vase de rebut ! - Oracle de Yahvé.

39 Comme il est effrayé ! Et la honte est en lui !


Il a tourné le dos ! Moab est devenu
Un objet de risée, un objet d’épouvante
Aux regards de ses proches et de tous ses voisins !

537
40 Ainsi parle Yahvé : Voici que l’ennemi
Est un vautour qui place et qui déploie ses ailes !
Il s’étend sur Moab ! 41 Oui, les cités sont prises.
Les forteresses saisies. Et le coeur des guerriers
Qui combattent pour Moab deviendra ce jour-là,
Oui, sera comme celui d’une femme en travail !

42 Moab exterminé cesse donc d’être un peuple,


Car il s’est exalté, dressé contre Yahvé.

43 Terreur, trou, traquenard - tout cela c’est pour toi,


Habitant de Moab ! - Oracle de Yahvé.

44 Qui fuit loin la terreur, tombera dans le trou !


Qui sortira du trou ira au traquenard !
Oui, je vais amener ces fléaux sur Moab,
L’année de leur visite ! - Oracle de Yahvé.

45 A l’abri de Hesbon des fuyards ont fait halte.


Mais un feu est sorti de Hesbon. Et une flamme
D’entre Sihon qui dévore la tempe de Moab,
Le crâne d’une engeance de tumulte - des tapageurs.
46 Malheur à toi, Moab ! Tu as perdu le peuple.

538
Camos, tes fils sont emmenés et déportés.
Et tes filles sont captives. 47 Je changerai le sort
Des captifs, dans des jours - Oracle de Yahvé.

Ici se termine le jugement de Moab.

539
Oracle contre Ammon

49 1 Et sur les fils d’Ammon. Ainsi parle Yahvé :


Israël est sans fils et n’a pas d’héritier ?
Pourquoi alors Milcom a hérité de Gab,
Pourquoi alors son peuple en occupe les villes ?

2 Voici venir des jours - Oracle de Yahvé.


Je fais résonner pour Rabbath des Ammonites
La clameur des combats : elle deviendra un tell
Et une ruine désolée. Ses filles seront brûlées.
C’est alors qu’Israël sera l’héritier
De tous ses héritiers, a déclaré Yahvé.

3 Gémis, Hesbon : le dévastateur est monté.


Hurlez, filles de Rabbath ! Revêtez-vous de sacs !
Élevez une plainte. Rodez dans les enclos.
Milcom part en exil avec ses grands, ses prêtres.

4 Quoi ! tu te glorifies de toutes tes vallées !


Mais elle s’est écoulée, ta vallée, ô la fille !
L’insouciante, l’insoumise croyait en ses réserves :
“ Qui oserait venir ? Qui viendra contre moi ? ”

540
5 Voici que moi je vais amener la terreur,
- Oracle du Seigneur, de Yahvé Sabaot -
Par tous ceux qui t’entourent. Et vous serez chassés,
Et chacun devant soi ! Il n’y aura personne !
Nul ne pourra unir l’ensemble des fuyards.

6 Je les ramènerai car je le changerai


Le sort des fils d’Amon - Oracle de Yahvé.

541
Oracle contre Edom

7 Et concernant Edom. Ainsi parle Yahvé


Le Seigneur des Armées : Aurait-elle disparu
La Sagesse à Teyman ? A-t-il été perdu
Le jugement pensé par les esprits habiles ?
Leur sagesse immense a-t-elle été corrompue ?

8 Fuyez ! Tournez le dos ! Et terrez-vous profond,


Habitants de Dedan ! J’amène sur Esaü
Son infortune, sa perte au temps de ma visite.

9 S’il est des vendangeurs qui s’en viennent chez toi,


Restera-t-il un grain encore à grappiller ?
Si ce sont des voleurs, qui s’en viennent la nuit,
Ils pourront ravager et selon leur content !

10 Car c’est bien moi qui ai dénudé Esaü.


Je vais à ses cachettes. Peut-il dissimuler ?

Sa race sera détruite et ses frères ravagés,


Ainsi que ses voisins. Pas un ne pourra dire :

542
11 “ Délaisse tes orphelins. Je les ferai revivre.
Que tes veuves se confient trouvant un réconfort ! ”

12 Ainsi parle Yahvé : ceux dont le jugement


Était en leur faveur seront soumis à boire
Le vin de ma fureur. Et toi tu resterais
Impuni, innocent ? Non, il te faudra boire.

13 J’en ai fait le serment. Oracle de Yahvé :


Désolation, opprobre, ruine et malédiction.
Oui, telle sera Bosrah. Ses villes seront soumises
À devenir des ruines à jamais éternelles.

14 J’ai reçu un message provenant de Yahvé.


C’est pourquoi un courrier a été envoyé
Parmi tant de nations : “ Vous tous, rassemblez-vous !
Marchez contre ce peuple ! Debout pour le combat ! ”

15 Vois, je te rends petit au milieu des nations,


Méprisé par les hommes. 16 Ta suffisance te dupe
D’imposer la terreur et d’exalter ton cœur.
Toi qui habites les fentes et les creux des rochers,
Toi qui t’es élevé sur les hautes collines !

543
Quand tu aurais dressé ton nid pareil à l’aigle,
Je t’en ferai descendre - Oracle de Yahvé.

17 Edom deviendra donc une grande dévastation.


Quiconque y passera comme stupéfait,
Sifflera à sa vue devant toutes ses plaies.

18 Et telle la catastrophe de Sodome et Gomorrhe,


Et des cités voisines, Yahvé a déclaré :
Nul n’y habitera. Personne pour un séjour !

19 Vois : tel un lion qui monte des fourrées du Jourdain


Vers un gras pâturage, ainsi en un instant
Les ferai-je déguerpir, s’enfuir d’au-dessus d’elle
Et je préposerai sur elle qui me plaira.

Qui serait comme moi ? Qui peut donc m’assigner ?


Et quel est le pasteur qui tiendrait devant moi

20 Apprenez le dessein que Yahvé a formé,


Ce qu’il a projeté et pensé sur Edom,
Contre les habitants du pays de Teyman !
Même les plus chétives brebis seront traînées !

544
À leur vue, le pacage frissonnera de peur.
21 Au fracas de leur chute, la terre est ébranlée !
La clameur retentit et atteint la mer Rouge !
22 Voici qu’il monte et plane lui le puissant vautour,
Lui qui a déployé ses deux ailes sur Bosrah.
Et le cœur des héros d’Edom, en ce jour-là,
Sera pareil au cœur de la femme en travail.

545
Oracle contre des villes syriennes

23 Et concernant Damas. Hamath est confondue,


Arpad est confondue ; car elles ont entendu
Une mauvaise nouvelle. Et le cœur est inquiet,
Il ne peut se calmer. 24 Damas se décompose
Et s’apprête à la fuite. Le tremblement l’a prise.
Et ce sont des angoisses comme une femme qui enfante !
25 Oui, désertée la ville, ô la ville de ma gloire !
Comment ne serait-elle pas délaissée, la ville !
26 Alors que tomberont ses éphèbes sur ses places ?
Que tous les hommes de guerre - Oracle de Yahvé
Périront en ce jour ? 27 J’allumerai les flammes
Dans les murs de Damas ! Elles pourront dévorer
Dans les lieux et les palais de Ben-Hadad.

546
Oracle contre les tribus arabes

28 Et concernant Quédar, les royaumes de Hasor


Que le roi de Babel, Nabuchodonosor
Soumit à sa puissance - Oracle de Yahvé.

Levez-vous, dressez-vous, montez contre Quédar !


Ruinez et dévastez tous les fils de l’Orient !

29 Saisissons-nous des tentes et prenons les moutons,


Qu’on emmène leurs étoffes et tous les ustensiles.
Emportons leurs chameaux et leur petit bétail,
Et proférons contre eux : “ Terreur de tous côtés ! ”

30 Fuyez et partez vite ! Sachez vous enterrer,


Habitants de Hasor ! Oracle de Yahvé.

Car le roi de Babel, Nabuchodonosor,


A formé un projet, a médité un plan.

31 “ Levez-vous et montez : la nation est tranquille.


Elle demeure sans souci - Oracle de Yahvé.
Sans portes et sans verrous ! Ils habitent à l’écart !

547
32 Leurs chameaux seront un butin. Et leurs moutons
En multitude une proie et une dépouille faciles ! ”

Je vais les disperser, les jeter à tout vent


Ceux à la tempe rasée. Et de tous les confins,
J’amènerai leur ruine - Oracle de Yahvé.

33 Et Hasor deviendra un repaire de chacals,


Un désert pour toujours. Plus aucun habitant.
Nul n’y habitera. Nul n’y fera séjour.

548
Oracle contre Elam

34 Une parole de Yahvé adressée au prophète


Et concernant Elam dans le commencement
Du règne de Sédécias, lui le roi de Juda.
35 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées :

Je brise l’arc d’Elam, le nerf de sa puissance.


36 Et je ferai venir sur Elam quatre vents,
Des quatre coins du ciel, de ses extrémités.

Je les disperserai avec tous ces vents-là :


Il n’existera pas de nation, pas une seule
Dans laquelle ne viendra des expulsés d’Elam !

37 Je ferai trembler, (j’effrayerai) les Elamites


Devant leurs ennemis ainsi que devant ceux
Qui en veulent à leur vie cherchant à la détruire.

Oui, je ferai venir sur eux un grand malheur,


L’ardeur de ma colère - Oracle de Yahvé,
Et j’enverrai l’épée, et je les poursuivrai.
Je les achèverai ! Ils seront tous tués !

549
38 Enfin, j’établirai mon pouvoir en Elam,
Et j’en extirperai - Oracle de Yahvé,
Ses rois, ses dignitaires. 39 Mai il arrivera
Dans l’avenir des jours que je ramènerai
Les prisonniers d’Elam. Oracle de Yahvé.

Oracle contre Babylone

50 1 Une parole prononcée par le Seigneur Yahvé


Concernant Babylone, concernant le pays
Des Chaldéens par le ministère du prophète.

550
Chute de Babylone. Libération d’Israël

2 Annoncez la nouvelle parmi toutes les nations.


Il faut le faire savoir. Oui, levez l’étendard.
Publiez-le. Ne cachez rien. Proclamez-le.
Babel a été prise, et Bêl est confondu.
Quant à Mérodah, n’est-il pas effrayé ?
Ses idoles confondues, ses ordures écroulées.

3 Car contre elle, est montée du Nord une puissance,


Et la terre deviendra un sinistre désert :
Les hommes et les bêtes auront tous disparu.

4 En ces jours, en ce temps, - Oracle de Yahvé -


Les enfants d’Israël et les fils de Juda,
Eux ensembles viendront. Ils marcheront en pleurs.
Ils chercheront Yahvé, 5 réclameront Sion.
Leur visage vers la route qui mène jusqu’ici.
Ils tourneront leur face : “ Attachons-nous à Dieu
Par une alliance éternelle et inoubliable ! ”

6 Oui, des brebis perdues. Oui, tel était mon peuple :


Leurs bergers les égaraient, les faisant erreur.

551
De montagne en colline, elles s’en étaient allées
Oubliant leur bercail. 7 Tous ceux qui les trouvaient
Alors les dévoraient. Leurs adversaires disaient :
“ Nous ne sommes pas coupables. Elles ont osé pécher
Contre le pâturage et l’espoir de leurs pères :
Contre Yahvé, la demeure de justice, l’espoir ! ”

8 Fuyez de Babylone, et sortez du pays


Des Chaldéens. Sortez et soyez comme des boucs
En tête d’un troupeau ! 9 Car voici je suscite,
Je fais monter contre Babel une réunion
De grandes nations arrivant du pays du Nord.
Elles se rangeront et se mettront en bataille,

Et Babel sera prise. Oui, les flèches vont aux cibles !


Oui, elles sont comparables au héros victorieux !
10 Le pays de Chaldée sera mis au pillage.
Ceux qui le pilleront en auront tout leur saoul !
Ils seront rassasiés - Oracle de Yahvé !

11 Ha ! Réjouissez-vous ! Triomphez ! Acclamez !


Vous êtes ravageurs, voleurs de l’héritage !
Bondissez tels des veaux, telles de vaches sur le blé !

552
Plaisez-vous à hennir pareils à des coursiers !

12 Votre mère est confuse. Elle a rougi, honteuse.


Oui, elle est dans l’opprobre celle qui vous enfanta.

Maintenant Babylone est la dernière nation !


Elle sera tout entière une solitude immense.

13 Le courroux de Yahvé la soumettra à fuir.


Désert et sol aride, immense et désolé !
Et quiconque passera près des lieux de Babel,
Restera stupéfait devant toutes ses blessures.

14 Rangez-vous contre Babel ! Oui, encerclez-la !


Et vous qui gardez l’arc, n’épargnez pas la flèche !
Elle a péché cotre Yahvé. Tirez sur elle !

15 Poussez le cri de guerre ! Clamez de tous côtés !


Elle a tendu sa main. Ses colonnes sont tombées,
Ses murailles, démolies ! C’est la vengeance de Dieu !
Oui, vengez-vous sur elle ! Faites-lui ce qu’elle a fait !

553
16 Retranchez de Babel ! Extirpez le semeur,
Tout manieur de faucille au temps de la moisson !

Pour fuir l’épée qui blesse, l’épée dévastatrice,


Que chacun retourne à son peuple, à son pays.

17 Oui, Israël était une brebis égarée


Que pourchassaient des lions. Ce fut le roi d’Assur
Qui le premier, la mangea. Puis ce fut Babel,
Nabuchodonosor qui lui brisa les os.

18 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées,


Dieu et Saint d’Israël : Je viens pour visiter
Le roi de Babylone et tout son territoire,
Comme j’ai eu à sévir contre le roi d’Assur.
19 Puis je ramènerai le peuple d’Israël
A sa verte prairie pour qu’il paisse au Carmel,
Pour qu’il paisse au Basan, pour qu’il devienne gras
Sur la montagne d’Ephraïm et en Galaad.

20 En ces jours, en tes temps, - Oracle de Yahvé,


On cherchera la faute du peuple d’Israël,
Mais elle ne sera plus. Les péchés de Juda,

554
On n’en trouvera plus. Je saurai pardonner
Au reste que je laisse, que j’aurai conservé.

Chute de Babylone annoncée à Jérusalem

21 “ Oui, monte. Monte contre le pays de Marratim


Contre lui. Contre les habitants de Pequod.
Mets-toi à la poursuite. Extermine ceux qui restent.
Pourfends-les de l’épée, - Oracle de Yahvé.
Exécute tous mes ordres ! ” 22 Et fracas de bataille
Dans tout le territoire ! Un immense désastre !

23 Comment ! Il est brisé, il est réduit en pièces,


Le Marteau, cette masse, cette frappe du monde ?
Quoi ! elle est devenue une cité d’épouvante ?
Elle serait donc réduite à la désolation ?
Babel parmi les peuples ! 24 Je t’ai tendu un piège.
Tu es attrapée, Babel ! Tu n’en savais rien ?
Dès que l’on t’a trouvée, tu as été saisie.
Comment as-tu osé t’attaquer à Yahvé ?

555
25 Yahvé Sabaot a ouvert son arsenal,
Et il en a sorti les armes de son courroux.
Il y a du travail pour le Seigneur Yahvé
Où vivent les Chaldéens : “ Défoncez ses greniers.
26 Venez vers elle du bout du monde sans exception.
Entassez le butin. Mettez-le comme des gerbes,
Et exterminez-le : qu’il n’y ait pas de reste !

27 “ Égorgez ses taureaux : qu’ils aillent à l’abattoir !


Malheur à eux, car il est arrivé leur Jour,
Le temps de la visite et de la punition. ”

28 Écoutez ! Des voix de fuyards, de rescapés


Du pays de Babel sont venues annoncer
Dans Sion, la vengeance de Yahvé, notre Dieu.

556
Le péché d’insolence

29 Convoquez des archers pour attaquer Babel !


Vous tous qui bandez l’arc, campez donc autour d’elle :
Qu’il n’y ait pas d’issue. Non pas de fuite possible.
Qu’elle paie pour son action ! Donnez-lui ce qu’elle fit.
Car elle fut insolente devant le Tout-Puissant,
Face au Saint d’Israël ! 30 Aussi, ses jeunes éphèbes
Tomberont sur ses places. Et ses hommes de guerre
Périront, ce jour-là - Oracle de Yahvé.

31 C’est à toi que j’en ai “ Insolence ”, “ Présomption ”,


- Oracle de Yahvé, le Seigneur des Armées :
Ton Jour est arrivé. Le Temps de ma visite.
32 “ Insolence ” tombera. “ Présomption ” tombera.
Personne ne te relève : j’allumerai un feu.
Il mangera ses villes et tous ses alentours.

557
Yahvé Rédempteur d’Israël

33 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées :


Les enfants d’Israël et les fils de Juda
Ont été opprimés. Ceux qui les font captifs,
Les retiennent fortement, ne voulant pas les lâcher.

34 Mais leur Rédempteur est puissant. Voilà son nom :


C’est Yahvé Sabaot. Il prend en main leur cause
Pour calmer le pays et apaiser le monde.
Mais il fait trembler les habitants de Babel.

35 Contre les Chaldéens - Oracle de Yahvé,


Et conte les habitants de Babel : épée !
Contre ses chefs, contre ses sages, ses princes : épée !
36 Et contre le devin, qu’ils déraisonnent : épée !
Et contre ses guerriers, oui qu’ils aient peur : épée !
Oui, contre ses chevaux, contre ses chars : épée !
37 Contre le ramassis qui est au milieu d’elle :
Oui, qu’on les pille : épée ! 38 Sécheresse sur ses eaux,
Et qu’elles soient asséchées ! C’est un pays d’idoles,
Et c’est pour des horreurs qu’ils veulent se passionner !

558
39 Oui, des lynx y gîteront avec des chacals.
Seulement des autruches y auront leur demeure.
Plus jamais elle ne sera lieu d’habitation.
Non. Et d’âge en âge elle ne sera plus peuplée.

40 Et telle la catastrophe quand le Seigneur Puissant


A Sodome, à Gomorrhe, - Oracle de Yahvé,
Dans les cités voisines leur infligea la fin,
Personne, non plus là-bas ne pourra habiter,
Non. Plus aucun humain n’y fera un séjour.

559
Le peuple du Nord et le lion du Jourdain

41 Un peuple arrive au Nord. Et sa nation est grande,


Et ses rois sont nombreux. Oui, des extrémités
Des confins de la terre, ils se lèvent et s’animent.
Ils tiennent l’arc et le javelot ; ils sont barbares,
42 Ils sont impitoyables ; mugit comme la mer,
Leur voix ; sur des chevaux, ils sont montés, rangés
Et prêts pour la bataille. Chaque homme est équipé.
Un combat contre toi, ô la fille de Babel.

43 Le roi de Babylone a appris la nouvelle.


Ses mains ont défailli, et l’angoisse l’a saisi.
Et c’est une douleur comme celle de l’accouchée.

44 Vois : tel un lion qui monte de la crue du Jourdain


Vers un gras pâturage, ainsi en un instant
Les ferai-je déguerpir, s’enfuir au-dessus d’elle.
Et je préposerai sur elle qui me plaira.

Car qui est comme moi ? Qui peut donc m’assigner ?


Et quel est le pasteur qui tiendrait devant moi ?

560
45 Apprenez le dessein que Yahvé a formé,
Ce qu’il a projeté et pensé sur Babel,
Contre les habitants du pays de Babel.
Même les plus chétives brebis seront traînées.
A leur vue, le pacage frissonnera de peur.
46 Au bruit de la prise de Babylone, la terre tremble.
Le cri qu’on fait sur elle, s’entend parmi les peuples.

561
Yahvé contre Babylone

51 1 Ainsi parle Yahvé : j’excite contre Babel,


Contre les habitants du pays de Chaldée,
Un esprit destructeur. 2 J’enverrai à Babel,
Ce sont des étrangers ! qui, eux la vanneront.
Ils détruiront sa terre. Elle sera assiégée,
Et de tous les côtés au Jour de son malheur !

3 L’assiégé tend son arc ? Qu’il le débande de suite !


Qu’il ne se dresse pas, qu’il ne se lève pas
Dans l’habit cuirassé. Et vous, n’épargnez pas
Ses éphèbes, ses cadets ! Exterminez l’armée !
4 Des blessés tomberont au pays de Chaldée,
Des transpercés tomberont dans les rues des villes.

5 Israël n’est point veuve, et Juda n’est point veuf


De Yahvé Sabaot alors que leur pays
Est rempli de crimes contre le Saint d’Israël.

6 Fuyez de Babylone l’enceinte et son milieu,


Et sauvez votre vie. Vous ne devez périr
Pour les fautes de Babel. C’est le temps de vengeance

562
Pour le Seigneur Yahvé : il use de représailles.
Il va lui faire payer. C’est sa contribution.

7 Une coupe d’or que Babel dans les mains de Yahvé.


Elle enivrait la terre. Les nations s’abreuvaient,
Puis elles devenaient folles. Babylone est tombée !
8 Soudain, elle s’est brisée ! Oui, gémissez sur elle !
Allez chercher du baume pour calmer sa douleur.
Elle guérira peut-être ! 9 Nous, nous avions tenté
De guérir Babylone. Mais elle n’a pas guéri !
Laissons-la et partons chacun dans son pays. ”

Car sa condamnation s’élève jusqu’au ciel,


Est montée jusqu’aux nues. Il a fait ressortir,
10 Dieu a fait éclater nos droits, notre justice :
Venez, et racontons dans la ville de Sion
L’œuvre de notre Dieu, notre Seigneur Yahvé.

11 Oui, affûtez les flèches ! Emplissez les carquois !


Yahvé a excité l’esprit des rois des Mèdes.
Il conçoit le projet de détruire Babylone :
C’est vengeance de Dieu, vengeance de son Temple.

563
12 Contre les murs de Babel, levez l’étendard.
Et renforcez la garde. Mettez des sentinelles.
Dressez des embuscades. Yahvé a un projet.
Ce qu’il dit, il le fait contre ceux de Babel.

13 Toi qui es installée au bord des grandes eaux,


Qui es riche en trésors, ta fin est arrivée,
Le terme de tes rapines, le terme de tous tes gains.

14 Car Yahvé Sabaot l’a juré par lui-même.


Je te remplirai d’hommes en nombre d’hannetons.
Ils pousseront le cri, le hourra contre toi !

15 Il a formé la terre par sa puissance immense.


Il a livré le monde par sa grande sagesse.
Par son intelligence, il a tendu les cieux.
16 Quand il donne de la voix, c’est un mugissement,
Une masse d’eau dans le ciel. Et des extrémités,
C’est lui qui fait monter de gros nuages épais.

Il prévoit les éclairs pour obtenir la pluie,


Et il fait sortir le vent de ses réservoirs.

564
17 Alors tout homme se tient stupide et sans savoir.
Tout fondeur rougit de l’idole, de la statue.
Sa coulée est mensonge à quoi manque le souffle.

18 Ce n’est que vanité, un ouvrage ridicule.


Au temps de son châtiment, il disparaîtra.
19 Mais la “ Part de Jacob ”, c’est celle du créateur.
Israël est la tribu de son héritage.
Et son nom est le Seigneur Yahvé Sabaot.

Le marteau de Yahvé et le mont colossal

20 Tu étais un marteau. Oui, des armes de guerre.


Par toi, j’ai martelé [pilonné] des nations.
Oui par toi, j’ai détruit, [abattu] des royaumes.
21 Par toi j’ai martelé le cheval et son homme.
Par toi j’ai martelé le char le conducteur.
22 Par toi j’ai martelé [frappé] l’homme et la femme.
Par toi j’ai martelé le vieillard et l’enfant.
Par toi j’ai martelé l’adolescent, la vierge.
23 Par toi j’ai martelé le pasteur, son troupeau.
Par toi j’ai martelé le laboureur, sa paire.

565
Par toi j’ai martelé les préfets, les satrapes.

24 Je rendrai à Babel et à ceux de Chaldée,


Tout le mal qu’ils ont fait, Oracle de Yahvé,
En Sion, sous vos yeux. 25 C’est à toi que j’en ai
Montagne de ravage, Oracle de Yahvé,
O toi qui détruisais l’ensemble de la terre !

Oui, moi je vais étendre, poser sa main sur toi.


Je vais te faire rouler et tomber des rochers,
(Te changer), te réduire en montagne enflammée,
De pierre de fondation ou de pierre angulaire.
26 L’on ne prendra plus, l’on n’extraira plus de toi.

Tu deviendras enfin l’immense désolation,


Un désert pour toujours - Oracle de Yahvé.

566
Vers la fin

27 Levez l’étendard par le monde. Sonnez du cor


Parmi toutes les nations ! Préparez les pays.
Consacrez-les contre elle. Convoquez les royaumes,
Ararat, Minni, Ashkenaz ! Mandez contre elle
Des scribes, et des officiers de recrutement.
Faites donner, faites monter la horde des chevaux
Serrée comme un nuage de sauterelles dressées.

28 Consacrez-les contre elle les nations, les pays,


Et les rois de Médie, et tous ses gouverneurs,
Et tous ses dignitaires. Oui, préparez contre elle
Tout le territoire qui est en sa possession.

29 Lors la terre a tremblé et la terre a frémi :


Ce sont réalisés les desseins de Yahvé,
Les plans contre Babel pour réduire le pays
En une terre désolée, sans aucun habitant.

30 Les braves de Babylone ont cessé de se battre.


Ils se sont cachés, blottis dans les citadelles.
La force ne les tient plus. Ils sont devenus femmes.

567
Ses maisons sont brûlées. Ses verrous sont en pièces.
31 Courrier sur courrier. Messager sur messager.
Tous s’agitent pour annoncer au roi de Babel
Que sa ville est enlevée, prise de tous côtés.
32 Les passages, occupés. Les redoutes, incendiées.
Et les hommes de guerre, eux sont pris de panique !

33 Ainsi parle Yahvé, le Seigneur des Armées,


Dieu et Saint d’Israël : la fille de Babylone
Se compare à une terre piétinée pour le grain :
Encore un peu de temps, ce sera l’arrivage,
Le temps de la moisson, des épis ramassés.

568
La vengeance de Yahvé

34 Oui, il m’a dévorée ! exterminée le roi


Nabuchodonosor ! Je suis comme un vase vide.
Et lui m’a engloutie pareil à un Dragon.
Il a rempli sa panse de mes meilleurs morceaux.
De mon Éden, de mes délices il m’a chassé.
35 Que la violence faite à ma chair soit sur Babel,
Dit la population, celle qui habite Sion.
Et mon sang sur Chaldée, dira Jérusalem.

36 Ainsi parle Yahvé : moi, je défends ta cause


Et j’assure ta vengeance, je vais tarir sa Source,
Et assécher sa mer. 37 Babylone pourra être
Un repaire de chacals et un monceau de pierres.
De la stupeur ! du persiflage ! Nul habitant !

38 Et tous rugissent. Ils sont pareils à des lions.


Ils grondent les lionceaux. [J’apprête le repas].
Je prépare le festin. 39 Ils ont chaud de breuvage ?
Je vais les enivrer. Ils seront en liesse,
Et ils vont s’endormir d’un sommeil éternel
Pour ne plus se réveiller - Oracle de Yahvé.

569
40 Je les ferai descendre, agneaux de l’abattoir.
Ils seront des béliers mêlés avec des boucs.

570
Elégie sur Babylone

41 Comment Shéshak a-t-elle été prise et conquise ?


Elle, la célébrité - la gloire de toute la terre !
Comment a-t-elle été réduite à l’épouvante,
Babel parmi les peuples ? 42 Et la Mer est montée.
Elle a été couverte par la force de ses vagues !

43 Et ses villes sont changées, sont réduites en désert,


En sécheresse de terre où plus personne ne vit,
Où plus personne ne passe. [Que de lieux désolés !]

571
La visite de Yahvé aux idoles

44 Moi, je rendrai visite à Bèl dans Babylone.


Je prendrai de sa bouche ce qu’il a avalé.
Et désormais vers lui n’iront plus les nations !
Les murailles de Babel tomberont elles aussi !

45 Sortez du milieu d’elle, vous qui êtes captifs !


Que chacun d’entre vous puisse sauver sa vie !
L’ardeur de la colère de Yahvé est terrible.

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne défaille pas.


Ne vous effrayez pas de nouvelles colportées
A travers la contrée. Une année, c’est tel bruit !
L’année d’après, tel autre ! Car la violence triomphe
Sur la terre : oui, le tyran succède au tyran.

47 Voici venir des jours où je visiterai


Les idoles de Babel. Son territoire entier
Sera confondu dans la honte. Et ses victimes,
Oui, tous ses tués tomberont au milieu d’elle !

572
48 Et les cieux et la terre crieront contre Babel.
Et tous ceux qui s’y trouvent jubileront sur elle,
Car des dévastateurs arriveront du Nord.
Ils s’abattront sur elle. Oracle de Yahvé !

49 Oui, Babel doit tomber, ô victimes d’Israël !


De même que pour Babel sont tombées les victimes
De tous les territoires ! 50 Les rescapés de glaive,
Ne vous arrêtez pas. Allez, fuyez encore.
Souvenez-vous de Dieu sur cette terre lointaine,
Et que Jérusalem vous remonte jusqu’au cœur :

51 “ Nous étions dans la honte en apprenant l’insulte.


La basse ignominie recouvrait nos visages :
Car des Dieux étrangers venaient et pénétraient
Dans les lieux sanctifiés de la Maison de Dieu. ”

52 Voici venir des jours, - Oracle de Yahvé.


Je viendrai visiter les idoles de Babel,
Et dans toute sa terre gémiront ceux qu’on tue.

573
53 Même si Babel montait aux cieux, même si Babel
Rendait inaccessible le faîte de sa puissance,
Sur ma foi lui viendront, - Oracle de Yahvé,
Sur mon ordre tomberont des dévastateurs.

54 Écoutez la clameur qui sort de Babylone.


C’est un immense fracas qui s’élève de Chaldée !
55 C’est Yahvé qui dévaste, qui s’attache à Babel !
Il fait cesser ce bruit et déjà les flots grondent
Comme de grandes eaux, et ainsi le tumulte
De leur voix retentit. 56 Car un dévastateur
S’abat sur Babylone; Ses guerriers sont captifs,
Et leur arc est brisé. Oui, Yahvé est le Dieu
De tant de représailles ! Et il paie strictement !

57 J’enivrerai ses princes. Je ferai boire ses sages


Gouverneurs, fonctionnaires, lieutenants et héros.
Oui, ils s’endormiront d’un sommeil éternel
Sans plus pouvoir s’éveiller, - Oracle du Roi
Dont le nom est Yahvé [Sabaot] des armées !

574
Babylone rasée

58 Ainsi parle Yahvé des Armées : les murailles


De Babel la vaste seront toutes démantelées.
Ses portes seront brûlées. Les peuples auront peiné.
Les nations pour du feu se seront fatiguées.

L’oracle jeté dans l’Euphrate

59 Parole que Jérémie donna à Serayah,


Lui fils de Nériyah, lui fils de Makhséyah,
Quand celui-ci partit pour la ville de Babel
Accompagnant le roi de Juda Sédécias,
En la quatrième année de son ministère.
Sérayah était chambellan, [chargé des étapes].

60 Jérémie avait mis par écrit dans un livre


Le malheur qui devait survenir à Babel,
Les nombreuses prédictions concernant le pays.

61 Le prophète Jérémie dit donc à Serayah :


“ Quand tu arriveras dans la ville de Babel,

575
Veille bien à prononcer ces paroles entendues
62 Et tu diras : “ Yahvé, toi-même as déclaré
Sur ce lieu qu’il serait détruit et que personne
N’y poserait un humain ou un animal.

Qu’il serait pour toujours un endroit désolé.


63 Quand tu auras fini la lecture de ce livre,
Noue-le avec une pierre. Et lance-le dans l’Euphrate
En disant : Ainsi doit s’abîmer Babylone
Pour ne plus se lever du malheur infligé. ”

[S’éreintent] : jusqu’ici les paroles de Jérémie.

576
V - APPENDICE
La catastrophe de Jérusalem
et la faveur rendue à Joachim

52 1 Sédécias était âgé de vingt et un ans


À son avènement. C’est à Jérusalem
Qu’il régna onze années. Et sa mère Hamital
Elle était la fille de Jérémie de Libnah.

2 Il fit ce qui déplût aux yeux du Tout-Puissant


Comme a fait Joachim. 3 Alors ce qui advint
Au pays de Juda et dans Jérusalem
Provoqua la colère du Seigneur Tout-Puissant
À tel point qu’il les rejeta loin de la face.

Mais Sédécias se révolta contre Babel.

4 En la neuvième année de son avènement,


Le dixième mois, le dix, Nabuchodonosor,
Le roi de Babylone vint avec son armée
Attaquer, assiéger contre Jérusalem.
Il s’installa devant la ville. Là, il campa.
Il édifia un retranchement tout autour.

577
5 La ville fut investie jusqu’à l’année en onze
Du règne de Sédécias, lui le roi de Juda.

6 Au quatrième mois, le neuf, la famine sévit


Dans la ville. La population n’avait plus rien.
Elle n’avait plus de pain. 7 Une brèche fut ouverte.
Sachant cela le roi et les hommes de guerre
Quand descendit la nuit, s’enfuirent de la cité,
Par le chemin de la Porte entre les deux murs,
- Des murs qui sont au-dessus du Jardin du Roi -
8 Alors que les Chaldéens entouraient la ville,
Les fuyards prirent le chemin de la Araba.

L’armée des Chaldéens poursuivit Sédécias.


Elle atteignit dans les plaines de Jéricho.
Où ses soldats l’abandonnant se débandèrent.
9 Ils se saisirent du roi, et ils le firent monter
Vers le roi de Babel, l’emmenèrent à Riblah,
Au district de Hamath. Celui-ci le jugea,
Et prononça des sentences pour le condamner.

578
10 Le roi de Babylone, Nabuchodonosor
Égorgea le fils de Sédécias sous ses yeux ;
De même pour tous les chefs de Juda, à Riblah.

11 Puis il creva les yeux de Sédécias lui-même,


Et le fit attacher d’une double chaîne d’airain.
Le roi de Babylone l’emmena à Babel
Où il l’emprisonna jusqu’au jour de sa mort.

12 Au cinquième mois, le dix, du roi de Babylone,


C’était en la dix-neuvième année de son règne,
Nébouzaradan, le commandant de la garde,
Un qui faisait partie de l’entourage du roi,
Un très proche, fit son entrée dans Jérusalem.
13 Il brûla la Maison, le Temple du Seigneur,
Le palais royal, toutes les habitations,
Il incendia aussi toute maison de grand.

14 L’armée des Chaldéens avec le commandant


Tombèrent les murs qui entouraient Jérusalem.

15 Et Nébouzaradan, commandant de la garde,


Déporta le bas peuple, les derniers habitants,

579
Les quelques déserteurs, les transfuges de Babel,
Un reste d’artisans. 16 Mais Nébouzaradan,
Commandant de la garde, laissa du petit peuple
Qui cultivait la terre et travaillait la vigne.

17 Les Chaldéens saccagèrent les colonnes de bronze


Du Temple de Yahvé, les bases, la mer d’airain
Qui étaient dans le Temple : Au pays de Babel,
Ils emportèrent le bronze. 18 Ils s’emparèrent aussi
Des chaudrons et des pelles, des couteaux, des cuillers,
Des aiguières, de tous les instruments pour le culte.

19 Le commandant de la garde prit encore les cuvettes,


Les cassolettes, les aiguières et les chaudrons
Et les tasses et les cuillers et les candélabres,
Tout ce qui était d’or, ce qui était d’argent.

20 Oui, quant aux deux colonnes, quant à la mer unique,


Aux douze bœufs d’airain qui étaient en dessus,
Et aux bases qu’avait conçues le roi Salomon
Pour la Maison de Dieu : l’ensemble des objets
Représentait un poids considérable en bronze.

580
21 Et chaque colonne avait dix-huit coudées de haut.
Un fil de douze coudées en mesurait le tour.
Elle était creuse à l’intérieur. Son épaisseur
Était de quatre doigts. 22 Un chapiteau de bronze
La surmontait, qui était haut de cinq coudées.
Il avait tout autour un treillis, des grenades.
Le tout était en bronze. Il en était de même
Pour la deuxième colonne. 23 Quatre-vingt-seize grenades
Y pendaient librement. En tout, cela faisait
Cent grenades tout autour du treillis, du filet.

24 Puis le commandant de la garde fit prisonniers


Sérayah le grand prêtre, et son prêtre en second
Séphanyah ainsi que trois gardiens du seuil.

25 Et il fit prisonnier de la ville un eunuque,


Lequel était préposé sur les hommes de guerre,
Ainsi que sept hommes qui voyaient la face du roi,
Ils étaient dans la ville, le secrétaire chargé
De la circonscription, - scribe du chef des Armées -,
Ainsi que soixante hommes qui se trouvaient en ville.

581
26 Nebouzaradan, commandant de la garde
Les prit, les emmena près du roi de Babel
À Rablah. 27 Le roi de Babylone les frappa,
Et les fit mettre à mort au pays de Hamath.
Ceux de Juda furent déportés loin de leur sol.

Le nombre de gens que Nabuchodonosor


Déporta : an sept, trois mille vingt-trois Judéens ;
29 An dix-huit de son règne, de la vile de Juda
Par Nabuchodonosor, huit cent trente-deux âmes ;
30 An vingt-trois de son règne, de Nabuchodonosor,
Lui Nebouzaradan, commandant de la garde,
Chef des gardes du corps, put en faire déporter
Sept cent quarante-cinq. Soient : quatre mille six cents.

31 La trente-septième année de la déportation


De Joachim, roi de Juda, au douzième mois
Le vingt-cinq du mois, le roi de Babylone
Ewîl-Merodah, lors de son avènement
Fit grâce à Joachim, le sortit de prison.

582
32 Il lui parla avec bonté. Pour Jaochim,
Mit son trône au-dessus de tous les trônes des rois
Qui étaient à Babel. 33 Joachim enleva
Ses vêtements de prisonnier. Et il mangea
Toute sa vie durant à la table du roi.
34 Son entretien fut assuré au jour le jour,
Sa ration assurée jusqu’à son dernier souffle.

583
FRANCK LOZAC'H

ÉZÉCHIEL

584
Introduction

1 Dans la trentième année, [-] le quatrième mois,


Le cinq du mois, et tandis que je me trouvais
Parmi les déportés au bord du fleuve Kebar,
Les nuées s’écartèrent, j’eus des visions divines.

2 Le cinq du mois, dans la cinquième année d’exil


Du premier Joachim, 3 la parole de Yahvé
Fut donnée au prêtre Ezéchiel, fils de Bouzi,
Au pays de Chaldée au bord du fleuve Kebar.

585
Vision du “ char de Yahvé ”

Et c’est là que la main de Yahvé fut sur moi.


4 Je regardai : voici que vint un vent de tempête
Qui provenait du Nord. C’était une grande nuée
Entourée d’une lueur, d’un feu d’où jaillissaient
Des éclairs flamboyants. Au milieu scintillait
Comme un éclat vermeil. 5 Au centre je voyais,
Je pouvais discerner comme quatre animaux.
L’aspect était ainsi : C’étaient des formes humaines.
6 Au nombre de quatre étaient leurs ailes et leurs faces.
7 Mais la jambe était droite. Leurs sabots ressemblaient
À des sabots de bœuf comme du bronze poli
Brillaient, et scintillaient. 8 Il y avait des mains,
C’étaient des mains humaines placées là sous leurs ailes.

9 Leurs faces à tous les quatre, vers les quatre directions


Étaient toutes orientées. 9 [On peut dire que] leurs ailes
Étaient jointes l’une à l’autre. Quand ils voulaient marcher,
Ils ne se tournaient pas. Ils allaient devant eux.

10 Que dire de leur aspect ? Ils avaient une face d’homme.


Mais tous les quatre avaient une face de lion à droite,

586
Une face de bœuf à gauche. Et tous les quatre avaient
En commun une face d’aigle. [C’étaient des chérubins.]
Et leurs ailes s’étendaient, déployées vers le haut.
Chacun avait deux ailes qui se touchaient l’une l’autre ;
Chacun avait deux ailes lui recouvrant le corps.

12 Ils allaient devant eux où l’esprit les poussait.


Ils ne se tournaient pas. Ils allaient devant eux.

23 Parmi les animaux, apparaissaient des braises.


On aurait dit des torches ou des charbons ardents
Qui allaient et venaient entre les animaux.

Le feu était brillant. De la foudre en sortait.


14 Les animaux allaient, les animaux venaient,
Revenaient en courant pareils à la foudre.

15 Et je les regardais. À terre, était une roue.


Une roue près de chacun. 16 Elles paraissaient avoir
L’éclat de la chrysolite. Mais toutes les quatre
Avaient le même aspect. Elles semblaient constituées
Comme si chacune était au milieu l’une de l’autre.

587
17 Elles avançaient pourtant dans les quatre directions.
Elles ne pivotaient pas quand elles étaient en marche.
18 Et leur circonférence paraissait de grande taille,
Quand je les regardais. Et leur circonférence
À l’ensemble de quatre, était pleine d’yeux autour.

19 Lorsque les animaux avançaient et venaient,


Les roues aussi allaient. Lorsque les animaux
S’élevaient de la terre, les roues aussi montaient.

20 Et là où l’esprit les poussait, les roues allaient.


L’esprit de l’animal lui était dans les roues,
Donc les roues s’élevaient. 21 Et quand ils s’avançaient
Elles avançaient aussi. Et quand ils s’arrêtaient
Elles s’arrêtaient aussi. [La raison en est simple.]
L’esprit de l’animal était là, dans les roues.

Au-dessus de la tête de l’animal semblait


Une voûte éclatante pareille à du cristal ;
Elle était comme tendue au-dessus de la tête.
23 Et sous la voûte les ailes s’étendaient parallèles.
Chacun en avait deux qui lui couvraient le corps.

588
24 Puis j’entendais un bruit, le froissement des ailes,
Comme un bruit de grandes eaux, la voix de Shaddaï,
Quand ils se déplaçaient, le bruit de la tempête
Ou le bruit dans un camp. Et quand ils s’arrêtaient,
Ils repliaient leurs ailes 25 qui produisaient un bruit.

26 Au-dessus de la voûte qui était sur leurs têtes,


C’était comme une chose, une pierre de saphir.
C’était en forme de trône et sur cette forme de trône
Dessus, et tout en haut - on aurait dit un homme,
Car c’était un rêve ayant l’apparence humaine.

27 Et je vis qu’il avait comme l’éclat du vermeil.


Et près de lui était quelque chose comme du feu,
Qui paraissait tout autour encercler ses reins.

Au-dessus de ses reins, je voyais quelque chose


Qui paraissait du feu, et une lueur autour.
28 Comme la vision de l’arc qui se forme dans la pluie
Dans les nues, telle était la lueur tout autour.

589
Oui, c’était la vision de la gloire de Yahvé.
Je regardai et je tombai face contre terre.
J’entendis une voix qui me parlait aussi.

590
Vision du livre

1 La voix me dit : humain, debout sur tes deux pieds !


Il me faut te parler. 2 L’esprit entra en moi
Comme il me l’avait dit, me fit tenir debout
Et j’entendis quelqu’un qui me parlait. 3 Il dit :
“ Fils d’homme, je t’enverrai vers les Israélites
Et vers les révoltés qui se sont rebellés.
Ils se sont soulevés, eux, leurs pères, contre moi.
Ils m’ont toujours trahi, et jusqu’à ce jour même.
4 Les fils ont la tête dure. Leur cœur est endurci.

C’est vers eux que je t’envoie pour que tu leur dises :


Ainsi s’est exprimé le Seigneur Tout-Puissant.
5 Et qu’ils t’écoutent ou non car ce sont des rebelles,
Ils sauront qu’il y a un prophète parmi eux.
6 Et surtout toi, fils d’homme, ne sois pas dans la crainte.
Ne sois pas dans la crainte, ne crains pas leurs paroles.
Car ils vont s’avérer des parleurs redoutables.
Toi, n’es-tu pas assis sur un nid de scorpions ?

591
Ne sois pas dans la peur. Ne crains pas leurs regards
Car ils ne représentent qu’une engeance de rebelles.
7 Et qu’ils t’écoutent ou non, - une engeance de rebelles.

8 Et quant à toi, humain, écoute ce que je dis :


“ Ne sois pas rebelle comme cette engeance de rebelles.
Écarte ta bouche et avale ce que je te donne. ”

9 Je regardai : une main était tendue vers moi


Qui tenait un rouleau. 10 Et elle le déploya.
Il était rédigé sur la face, au revers.
Élégies, murmure et plainte y étaient écrits.

592
1 Il me dit : “ Toi, humain, ce qui t’est présenté
Prends-le. Mange ce volume. Tu te dirigeras
Avec mes paroles vers la Maison d’Israël. ”
2 J’ouvris alors la bouche et je mangeai le livre.

3 Puis il me dit : “ Humain, nourris ton estomac,


Et remplis tes entrailles avec ce rouleau-là,
Celui que je te donne ”. Et je mangeai le livre.
Oui, il fut dans ma bouche aussi doux que du miel.

4 Puis il me dit : “ Humain, maintenant va parler


A la maison d’Israël. Emploie mes paroles.
5 Ce n’est pas vers un peuple au parler difficile
Et à la langue barbare que tu es envoyé,
Mais c’est vers la Maison d’Israël que tu vas.

6 Ce n’est pas vers des peuples nombreux [et importants]


Au parler difficile et à la langue barbare :
D’ailleurs, tu n’entendais aucune de leurs paroles.
Et si je t’envoyais, eux t’écouteraient-ils ?

7 La Maison d’Israël, elle refuse de t’entendre ?


La Maison d’Israël, elle refuse de m’entendre.

593
La Maison d’Israël, n’est que têtes endurcies,
N’est que cœurs endurcis. 8 Moi, je rends ton visage
Aussi dur que le leur. Et moi, je rends ton front
Aussi dur que le leur. 9 Ton front est du diamant,
C’est plus dur que le roc. Surtout, ne les crains pas.
Surtout n’aie aucune crainte quand tu es face à eux,
Car ils ne représentent qu’une engeance de rebelles. ”

10 Puis il me dit : “ Humain, garde-le dans ton cœur.


Écoute de tes oreilles ce que je te dirai.
11 Va vers tes exilés. Va vers tes compagnons.
Il te faut leur parler. Ainsi, tu leur diras :
“ Ainsi parle le Seigneur ”, et qu’ils t’écoutent ou non.
Ainsi s’est exprimé le Seigneur Tout-Puissant
Ils n’écouteront pas, ou ils écouteront.

594
12 Puis l’esprit m’enleva. J’entendis derrière moi
Le bruit d’un grand tumulte. “ Que la gloire de Yahvé
Au lieu de son séjour [où elle est], soit bénie. ”

13 Le bruit des ailes des êtres battant l’une contre l’autre.


Le bruit des roues près d’eux. Le bruit d’un grand tumulte.

14 Puis l’esprit m’enleva et me prit, et j’allai


Le coeur plein d’amertume et rempli de fureur.
La main puissante de Dieu était fixée sur moi.

15 Je vins à Tel-Abib parmi les déportés


Installés près du fleuve Kebar. Et je restais
Là où ils habitaient, cela pendant sept jours
Comme hébété, comme accablé au milieu d’eux.

595
Le prophète contre sentinelle

16 La parole de Yahvé quand s’écoulèrent sept jours,


Me fut donnée pur dire : 17 “ Je t’ai fait sentinelle,
Un guetteur, fils d’homme, pour la maison d’Israël. ”
Lorsque tu entendras une parole de ma bouche,
Tu les avertiras. Les mots viendront de moi.

18 Si je dis au méchant : “ Il te faudra mourir ”


Si tu ne lui dis rien pour qu’il se repentisse,
Pour qu’il change sa conduite et son comportement,
Et pour qu’il vive enfin, lui le méchant mourra
Et toi, je te réclamerai compte de son sang.

19 Si tu as averti, au contraire, le méchant


Et qu’il ne veuille changer et son comportement
Et sa mauvaise conduite, il mourra, de sa faute.
Toi, évidemment tu auras sauvé ta vie.

596
20 Lorsque le juste s’éloignera, s’écartera
De la justice pour faire le mal et l’accomplir,
Moi, je mettrai un piège : Et c’est lui qui mourra.
Si tu ne lui dis rien, il connaîtra la mort.
Et l’on ne se souviendra plus de la justice
Qu’il avait pratiquée. [Je te réclamerai]
Je te demanderai de justifier son sang.

21 Si tu préviens le juste pour qu’il ne pèche pas,


Et qu’il ne pèche plus, sa vie sera sauvée :
Tu l’auras prévenu. Toi tu seras sauvé.

597
I - AVANT LE SIÈGE DE JÉRUSALEM
Ezéchiel privé de la parole

22 Et c’est là que la main de Yahvé fut sur moi.


Il me dit : “ Toi, lève-toi et sors de la vallée
Car je vais te parler. ” 23 Ainsi je me levai.
J’allai dans la vallée, et voici que la gloire
De Yahvé était là. Elle était identique
À celle que j’avais vu au bord du fleuve Kebar.
Je tombai sur ma face. 24 Mais l’esprit de Yahvé
Entra en moi, me redressa et me parla.

Il me dit : “ Toi, va t’enfermer dans ta maison.


25 Humain, on mettra sur toi des liens pour te lier.
C’est pour qu’on te ligote. Tu ne pourras sortir,
Bloqué au milieu d’eux. 26 Je ferai adhérer
Ta langue à ton palais. Tu resteras muet,
Car tu ne seras pas celui qui réprimande.
Oui, ils ne représentent qu’une engeance de rebelles.

27 Quand je te parlerai, je t’ouvrirai la bouche


Alors tu leur diras : Ainsi parle Yahvé
Le Seigneur : Quiconque veut t’écouter, qu’il écoute !

598
Quiconque ne le veut pas, qu’il s’abstienne d’écouter !
Car ils ne représentent qu’une engeance de rebelles. ”

599
Annonce du siège de Jérusalem

1 Humain, saisis une brique et mets-la devant toi.


Tu graveras dessus une ville, Jérusalem.
Puis tu feras le siège. Entre. Prends-le contre elle.
2 Tu construiras contre elle un grand retranchement.
Tu établiras, placeras contre elle des camps.
Tu amoncelleras contre elle un fort remblai.
Tu installeras contre elle des béliers autour.

3 Toi, prends une poêle de fer. Oui, tu la placeras


Pour signifier, représenter un mur de fer,
Entre toi et la ville. Tu te tiendras vers elle :
Elle sera investie. Tu en feras le siège.
Ceci est un signe pour la maison d’Israël.

4 Couche-toi de côté. Mets-toi sur le flanc gauche.


Places-y la faute de la maison d’Israël.
Autant de jours que tu seras ainsi couché,
Tu porteras leur faute. 5 C’est moi qui t’ai fixé
Les ans de leurs péchés [en fonction de leur faute].
Cela fera en tout : cent quatre-vingt-dix jours.
Tu prendras la faute de la maison d’Israël.

600
6 Tu te devras de les achever ces derniers.
Puis tu te coucheras cette fois sur le flanc droit.
Et tu porteras la maison de Juda
Pendant quarante jours, sa faute et son péché.
J’en ai fixé le temps : un jour pour une année.

7 Puis tu dirigeras de ton bras dénudé,


Et ton visage vers le siège de Jérusalem.
Tu parleras, tu prophétiseras contre elle.

8 J’ai mis sur toi des liens. Tu ne parviendras pas


À pouvoir te tourner d’un côté ou de l’autre.
Sans que soient accomplis les jours de réclusion.

601
9 Toi, prends du blé, de l’orge, de la fève, des lentilles,
Du millet, du sorgho : mets-les dans un même vase.
Tu t’en feras du pain. Et tu en mangeras
Pendant les cent quatre-vingt-dix jours allongés.
10 Tu pèseras vingt sicles de cette nourriture
À consommer par jour. 11 Et tu boiras de l’eau,
Seulement un sixième de setier pour un jour.
12 Tu mangeras ceci sous la forme d’une galette.
Fais-la cuire sous les yeux. Tu la feras chauffer
Sur des tas d’excréments, des excréments humains. ”

13 Yahvé dit : “ Et ainsi les enfants d’Israël


Au milieu des nations où je les chasserai
Se nourriront d’un pain et impur et souillé. ”

14 Je répondis : “ Seigneur, mon âme n’est pas souillée :


Car depuis mon enfance et jusqu’à aujourd’hui
Je n’ai pas mangé de bête crevée, lacérée,
Et aucune viande impure n’est entrée dans ma bouche. ”

15 Il me dit : “ Je t’accorde du fumier de bovins


Au lieu des excréments humains. [Donc, de la bouse].
Oui, fais ton pain dessus. ” 16 Il poursuivit : “ Humain

602
Je brise le bâton de pain à Jérusalem.
Ils mangeront du pain au pire, mais dans l’angoisse.
Ils boiront de l’eau mesurée, mais dans l’effroi.

17 Pain et eau manqueront : ils languiront ensemble.


Et tous, ils pourriront accablés dans leurs fautes. ”

1 “ Humain, prends une épée dont le fil est tranchant.


Tu la choisiras tel un rasoir de barbier.
Tu la feras passer sur ta tête, sur ta barbe.
Tu prendras une balance et tu partageras
Les poils que tu auras coupés. 2 Le premier tiers
Tu le mettras au feu, au milieu de la ville
Lorsque seront accomplis les jours de ce siège.

Tu prendras l’autre tiers, et tu le frapperas


En tenant ton épée tout autour de la ville.

Enfin le dernier tiers sera jeté au vent,


Et je dégainerai l’épée de derrière eux.

3 De là, tu en prendras une petite quantité


Que tu recueilleras dans tes pans de manteau.

603
4 Et de ceux-ci tu en prendras encore un peu
Que tu disperseras au milieu du foyer
Et que tu brûleras. Le feu en sortira.

Et tu diras à toute la maison d’Israël :


5 Ainsi parle le Seigneur : Voici Jérusalem !
Elle que j’avais placée au milieu des nations.
Elle était entourée de pays étrangers.

6 Par sa perversité, elle s’était révoltée


À mes règles, mes coutumes plus que toutes les nations ;
À mes lois, et mes ordres plus que tous les pays ;

Contre mes coutumes et mes lois ils se rebiffent.


Ils ne les pratiquent pas. Ils refusent mes décrets.

7 Voilà pourquoi a dit le Seigneur Tout-Puissant.


À cause de ce tumulte le plus grand que les nations
Qui sont autour de vous ; et parce que mes lois
Ne sont pas pratiquées ; parce que mes coutumes
Ne sont pas observées ; parce que les coutumes
Des nations étrangères ne sont pas observées.

604
Ainsi a dit Yahvé : me voici contre toi !
Et j’exécuterai sous les yeux des nations
9 Des jugements puissants au milieu de chez toi.
Oui je veux opérer comme jamais je n’ai fait,
Comme je ne ferai plus, à cause de tes pratiques
Qui sont abominables. [Je les veux exécrer.]

10 Voilà pourquoi les pères dévoreront les fils,


Et c’est pourquoi les fils dévoreront les pères,
Là, au milieu de toi. Oui, j’exécuterai
Sur toi des châtiments. Et je disperserai
Ce qui reste à tout vent. Je disséminerai.

11 C’est pourquoi, par ma vie, - Oracle de Yahvé,


Aussi vrai que tu as souillé mon sanctuaire
Avec toutes ces horreurs, ces abominations,
Moi, je retrancherai sans que l’œil s’apitoie !
Je n’épargnerai pas. Je serai sans merci.

12 Un tiers de tes habitants mourra de la peste,


Périra par la famine au milieu de toi.
Un tiers tombera par le glaive autour de toi.

605
Et j’en disperserai un tiers à tous les vents,
Oui, je dégainerai le glaive de derrière eux.

13 Là, ma colère sera poussée à son extrême.


Je pourrai assouvir toute ma fureur contre eux.
Oui, je me vengerai. Ils sauront que c’est moi
Yahvé qui ai parlé dans toute ma jalousie
Quand sera assouvie toute ma fureur contre eux.

14 Et je ferai de toi une ruine, un opprobre


Pour l’ensemble des peuples qui sont autour de toi,
[Une ruine, un opprobre] sous les yeux des passants.

T Tu seras l’infamie et l’objet de la honte,


La matière à l’insulte et le sujet d’horreur,
Pour l’ensemble des peuples qui sont au tour de toi,
Quand j’exécuterai sur toi mes jugements
Avec colère, fureur, et rudes châtiments.
Oui, quand j’accomplirai. Moi, Yahvé, j’ai parlé.

16 En envoyant contre eux, les flèches pernicieuses


De la famine qui tue - car je les enverrai
Pour vous exterminer ; je détruirai encore

606
Votre réserve de pain : J’augmenterai la faim.

17 Et j’enverrai encore les animaux féroces


Et la famine sur vous qui sauront te priver,
Tu n’auras pas d’enfant. Mais la peste et le sang
Passeront par chez toi. Et l’épée, contre toi.
Je la ferai venir. Moi, Yahvé, j’ai parlé.

607
Contre les montagnes d’Israël

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Humain, tourne-toi vers les montagnes d’Israël
Et prophétise contre elles. 3 Tu leur diras ceci :
Vous, montagnes d’Israël, écoutez la parole
D’Adonaï Yahvé. Ainsi parle le Seigneur
Aux montagnes, aux collines, aux ravins, aux vallées :

Je fais venir l’épée. Je détruis vos hauts lieux.


4 Vos autels seront mis dans la désolation.
Vos brasiers à encens seront réduits en pièces.
J’abattrai vos cadavres devant vos sales idoles !
Je mettrai les dépouilles de vos fils d’Israël
Devant vos sales idoles ! 5 Je répandrai leurs os
Autour de vos autels. 6 Sur tout le territoire,
Les villes seront vouées à la désolation.
Les lieux seront soumis à la dévastation.
Oui, vos autels promis à la désolation.
Oui, qu’ils soient dévastés ! Et que vos sales idoles
Soient brisées et détruites ! Soumises à disparaître !

608
Vos brasiers à encens, qu’ils soient réduits en pièces !
Vos œuvres, anéanties ! 7 Vous tomberez cadavres,
Transpercés par des coups, là au milieu de vous !
Et ainsi vous saurez que je suis le Seigneur.

8 Je laisserai un reste. Oui, j’en épargnerai


Des survivants du glaive que je disperserai
Dans l’ensemble des peuples. 9 Alors, vos rescapés
Se souviendront de moi parmi toutes les nations,
Où ils auront été déportés, [emmenés] ;
Eux dont j’aurais brisé le coeur prostitué
Qui m’a abandonné, et les yeux adultères
Qui s’attachent aux Idoles. Oui, ils éprouveront
Du dégoût pour eux-mêmes à cause des vilenies
Qu’ils auront accomplies au cours de leurs pratiques.
10 Ils sauront qui Je Suis. [Oui, que je suis Yahvé]
Et je n’ai pas parlé en vain de faire ces maux !

609
Les péchés d’Israël

11 Ainsi parle le Seigneur : bats des mains, frappe du pied,


Et dis : hélas ! sur tous les péchés abominables
[Sur les fautes graves] de la maison d’Israël
Qui va tomber par le glaive, la famine, la peste.

12 Et quiconque est au loin, périra par la peste.


Et quiconque est auprès tombera par l’épée.
Quiconque aura été préservé, épargné,
Mourra par la famine. J’assouvirai contre eux
Ma fureur, à l’extrême. 13 Ils sauront qui Je Suis,
Quand leurs cadavres, percés de coups, se trouveront
Au milieu des Idoles, tout autour des autels,
Sur toute colline haute, au sommet des montagnes,
Sous l’arbre verdoyant, et sous le chêne épais,
Aux lieux où ils offraient le parfum apaisant
[Et l’odeur délicate] à toutes leurs Sales Idoles !

14 Oui, j’étendrai la main. Je ferai du pays


Une immense solitude, sur tout le territoire,
Depuis le désert jusqu’à Riblah, en tous lieux.
Et ils sauront ainsi que Je suis le Seigneur.

610
La fin prochaine

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Ô toi humain, ainsi parle le Seigneur Yahvé
Au pays d’Israël. C’est la fin. La fin vient
Aux quatre extrémités de tout ce territoire.
3 Maintenant, c’en est fait. Oui, je vais dépêcher
Ma colère contre toi. Et je te jugerai
Selon ta conduite, et je te demanderai
De justifier toutes tes pratiques abominables.
4 Je n’aurai pas pur toi un regard de pitié.
Je serai sans merci ! [Et l’oeil impitoyable !]
Oui, je ferai valoir qu’elle était ta conduite.
Toutes tes pratiques abominables seront présentes
Là, au milieu de toi. Je Suis Yahvé [qui frappe.]

5 Ainsi parle le Seigneur Yahvé : “ Malheur unique ! ”


Oui, voici venir le malheur ! 6 La fin survient !
Elle se réveille contre toi ! La voici venir !
7 Voici le dénuement, habitant du pays.
Le temps s’en vient. Il est venu. Le jour est proche.
C’est la panique. Non la clameur sur les montagnes.

611
8 Et maintenant, moi je vais bientôt déverser
Ma fureur contre toi. Oui, je vais assouvir
Ma colère contre toi, et je te jugerai
Selon ta conduite, et je te demanderai
De justifier toutes tes pratiques abominables.
Je n’aurai pas pour toi un regard de pitié.
Je serai sans merci ! [Et l’œil, impitoyable !]
Oui, je ferai valoir qu’elle était ta conduite.
Toutes tes pratiques abominables seront présentes
Là, au milieu de toi. Je Suis Yahvé qui frappe.

10 Voici le jour, voici que vient le dénuement.


La verge a fleuri. L’insolence est florissante.
11 Et la violence s’est dressée en bâton de haine.
Non d’eux, non de leur foule, et non de leur tumulte,
Non pas de leur splendeur. [Pas de grandeur en eux].

12 Le moment est venu. Le jour est arrivé.


Que celui qui achète ne se réjouisse pas,
Et que celui qui vend ne soit pas affligé.
La colère va sévir dans toute sa multitude.

612
13 Le vendeur ne retournera pas à sa vente,
Tandis qu’il sera encore parmi les vivants.
La vision dirigée contre sa multitude
Ne sera révoquée. Et à cause de sa faute,
Chacun vivra son crime sans être fortifié.

14 On sonne de la trompette. On a tout préparé.


Il n’y aura personne pour marcher au combat.
Ma colère va sévir dans toute sa multitude.

613
Les péchés d’Israël

15 C’est l’épée au dehors. La peste et la famine,


Elles, sont à la maison. Qui sera dans les champs,
Périra par le glaive. Qui sera dans la ville
La peste et la famine sauront les dévorer.
16 Ceux qui s’échapperont, fuyant sur les montagnes
Seront comme des colombes gémissantes, murmurant
Pour leurs fautes accomplies. Chacun pour son péché.

Et les mains tomberont, les genoux seront flasques.


18 Ils se ceindront de sacs. Pour les envelopper,
Les saisir, un frisson. Sur les visages, la honte.
Pour les têtes, la tonsure ! 19 Ils jetteront l’argent
Par les rues, et leur or deviendra une souillure.

Leur argent et leur or ne pourront les sauver,


Au jour de la fureur du Seigneur Tout Puissant.

Ils ne parviendront pas à rassasier leurs gorges.


Ils ne parviendront pas à remplir leurs entrailles.
La pierre d’achoppement fut la cause de leur faute.

614
20 Ils l’avaient transformée en un objet d’orgueil
Leur splendide parure. Ils l’avaient transformée
En Images, en Idoles pourtant abominables.
Elle ne sera pour eux qu’un objet de souillure.

21 Oui, je la livrerai aux mains des étrangers :


Ils pourront la piller. Les méchants de la terre
Sauront s’en emparer : ils le profaneront.
22 Je me détournerai, j’éloignerai ma Face.
On pourra profaner mon trésor, mon asile.
Des barbares y viendront : ils le profaneront.

23 Ils participeront à un sanglant massacre.


Car le pays est plein de jugements pour meurtre,
Et la ville et remplie d’actions pour la violence.
24 Oui, je ferai venir les plus cruelles nations
Qui prendront leurs maisons. Oui, j’abattrai l’orgueil
Des puissants. Leurs sanctuaires seront profanés.

25 Le tremblement survient. Ils chercheront la paix :


Il n’y en aura pas. 26 Mais désastre sur désastre,
Mais nouvelle sur nouvelle : voilà ce qui viendra.

615
Et l’on réclamera au prophète une vision.
Alors l’enseignement fera défaut au prêtre,
Ainsi que le conseil provenant des anciens.
27 Le roi prendra le deuil. Le prince sera vêtu
De l’habit de stupeur. Et les gens du pays
Trembleront d’épouvante. Oui, je les traiterai
En jugeant leur conduite. Je saurai les punir
Selon leurs jugements. Je suis le Dieu Yahvé.

616
Vision des péchés de Jérusalem

1 Il vint que la sixième année, le sixième mois,


Le cinq du mois, j’étais assis dans ma maison.
Les anciens de Juda étaient, là devant moi.
Tomba sur moi la main d’Adonaï Yahvé.

2 Je regardai : c’était une forme pareille au feu.


Et depuis ce qui paraissait être ses reins
Là, jusqu’en bas - c’était du feu ; et de ses reins
Jusqu’en haut - c’était comme un aspect de clarté,
Comme ressemblant au scintillement du vermeil.
3 Il étendit une forme de main. Il me saisit
Par les mèches de cheveux. Et l’esprit m’enlèva
Entre le ciel, la terre. Par des visions divines
L’esprit me transporta jusqu’à Jérusalem,
Près de la porte intérieure dirigée vers le nord,
Là où est placée l’Idole de la jalousie
Qui provoque la jalousie 4 en cet endroit
Était l’immense gloire de [ce] Dieu d’Israël,
Telle que je l’avais vue plutôt dans la vallée.

617
5 Il me parla : Humain, lève les yeux au Nord. ”
Moi, je levai les yeux en direction du nord.
Au nord de la porte de l’autel était l’Idole,
L’Idole de la jalousie, à l’entrée. 6 Il dit :
“ Humain, observe-les ! Oui, toutes ces pratiques
Abominables auxquelles la maison d’Israël
S’adonne ici, pour que je m’éloigne de mon Temple.
Et tu verras d’autres pratiques abominables. ”

7 Puis il me conduisit à l’entrée du parvis :


J’observai : il y avait un trou dans le mur.
8 Il dit : “ Humain, perce le mur. ” Je le perçai.
Il y avait une porte. 9 Il me dit : “ Entre et vois
Les abominations qu’ils accomplissent ici. ”

10 J’entrai. Je regardai : c’étaient des sortes d’images


De reptiles, d’animaux répugnants [et d’insectes].
Et les Sales Idoles de la maison d’Israël
Étaient représentées sur le mur, tout autour.

11 Et soixante-dix hommes de la maison d’Israël


Des anciens étaient debout devant les Idoles.
Yaazanyâhou, lui le fils de Shaphan,

618
Était debout aussi se tenant parmi eux.
Là, chacun détenait son encensoir en main.

Or le parfum de l’encens montait. 12 Il me dit :


“ Ce que les anciens de la maison d’Israël,
Oui, toi humain, ce qu’ils font dans l’obscurité,
Chacun dans sa chambre à images, l’aperçois-tu ?
Ils disent : “ Yahvé a abandonné le pays.
Yahvé ne nous voit pas. ” 13 Et il me dit encore :
“ Ils pratiquent beaucoup d’autres abominations. ”

14 Puis à l’entrée du porche du Temple de Yahvé


Qui regarde vers le Nord, il m’emmena alors.
Des femmes étaient assises tout en pleurant Tammouz.
15 Et il me dit encore : “ As-tu bien vu, humain ?
Ils pratiquent des horreurs plus grandes que celles-ci. ”

619
16 Puis il m’emmena vers le parvis intérieur
Du Temple de Yahvé. Et voici qu’à l’entrée
De la Maison de Dieu, entre le vestibule
Et l’autel, étaient là environ vingt-cinq hommes,
Le dos était tourné au sanctuaire de Dieu.
Il regardait vers l’Est. Les hommes se prosternaient,
En direction de l’Est, vers l’astre du soleil.
17 Et il me questionna : as-tu bien vu, humain ?
N’est-ce pas assez pour la maison de Juda
D’accomplir les horreurs qu’ils accomplissent ici ?

Et faut-il qu’ils remplissent le pays de violence,


Qu’ils provoquent ma colère en m’indignant toujours !
Et les voici qui portent le rameau à mon nez !
18 Moi aussi j’agirai avec toute ma fureur.
Mon œil, impitoyable ! Je n’épargnerai pas.
Ils pousseront des cris, mais je n’entendrai pas. ”

620
Le châtiment

1 Il cria à mes oreilles. C’étaient d’une voix forte :


[Il s’exprima ainsi] : “ Châtiment de la ville,
Chacun son instrument de destruction en main,
Approchez ! ” 2 Et voici que six hommes s’avancèrent
Venant du porche supérieur qui est vers le nord,
Chacun son instrument pour frapper à la main.

Il y avait un homme vêtu d’un linge blanc


Qui portait en ceinture une écritoire de scribe.
Il était parmi eux. Ils entrèrent, s’arrêtèrent
Devant l’autel de bronze. 3 La gloire du Tout-Puissant,
De sur le chérubin sur lequel il était,
S’éleva vers le seuil du Temple de Yahvé.

621
Et il appela l’homme vêtu d’un linge blanc
Qui portait en ceinture une écritoire de scribe.
4 Il dit : “ Parcours la ville. Parcours Jérusalem.
Tu marqueras d’une croix le front de tous les hommes
Qui gémissent et qui pleurent au sujet des pratiques,
Des abominations commises au milieu d’elle. ”

5 Quant aux autres, il leur dit : “ Vous, parcourez la ville


À sa suite et frappez ! Et l’œil, impitoyable !
Soyez sans compassion : 6 vieillards, jeunes gens, enfants,
Vierges, femmes, tuez-les jusqu’à extermination.
Mais quiconque portera une croix sur son front,
Ne vous approchez pas. Commencez par mon Temple ! ”

Ils commencèrent alors par tuer les vieillards,


[Les anciens] qui étaient devant le sanctuaire.
7 Il dit : “ Souillez le Temple. Emplissez de cadavres
Le parvis. Puis sortez et frappez [dans la ville.]

Ils sortirent et frappèrent à travers la cité.

622
8 Or pendant qu’ils frappaient, je restais seul sur place
Je tombai face au sol. Je criai et je dis :
“ Ha : le Seigneur Yahvé, veux-tu exterminer
Tout le reste d’Israël en répandant ta force
Conte Jérusalem ? ” 9 Mais il me répliqua :
“ La faute de la maison d’Israël, de Juda
Est immense, infinie. Le pays est en sang.
La vile est remplie, déborde de perversité.
Car ils se parlent : Yahvé a quitté le pays.
Non, Yahvé ne voit pas. 10 Et bien ! moi, maintenant
Je n’aurai pas le moindre regard de pitié.
Je n’épargnerai pas. Je ferai retomber
Leur conduite sur leur tête. ” 11 Et c’est alors que l’homme
Vêtu d’un linge blanc qui portait en ceinture
Une écritoire de scribe, rendit compte en ces termes :
“ J’ai fait selon ce que tu m’avais commandé. ”

623
1 Je regardai et voici que sur la plate-forme,
Placée au-dessus de la tête des chérubins,
Il y avait comme une pierre précieuse de saphir,
Et comme une forme de trône glacée au-dessus d’eux.

2 Yahvé parla à l’homme vêtu d’un linge blanc :


“ Va au milieu du char, là sous le chérubin,
Tu rempliras tes poings de charbons embrasés
Qui sont dans l’intervalle entre les chérubins.
Verse-les sur la ville. Tu répandras les braises. ”
Et l’homme y alla, y pénétra sous mes yeux.

3 Les chérubins se tenaient à la droite du Temple


Lorsque l’homme pénétra. La nuée emplissait
Le parvis intérieur. 4 La gloire du Tout-Puissant,
De sur le chérubin sur lequel elle était
S’éleva vers le seuil du Temple de Yahvé,
5 Et sur le bruit des ailes des chérubins s’étendit
Comme le grondement du Puissant quand il parle.

624
6 Lorsqu’il donna cet ordre à l’homme vêtu de blanc :
“ Toi, prends du feu dans les intervalles de Galgal,
Qui est dans l’intervalle entre les chérubins ”,
L’homme y alla et s’arrêta près de la roue ;

7 Le chérubin étendit la main près du feu,


Qui était dans l’intervalle entre les chérubins.
Il en préleva, et il en mit dans les mains
De l’homme vêtu de blanc, qui le prit et sortit.

8 Une forme de main humaine apparut sous les ailes


Des chérubins. 9 Je regardai : il y avait
En tout quatre roues à côté des chérubins
Il y avait une roue près de chaque chérubin.
L’aspect des roues brillait comme de la chrysolite.

625
10 Elles avaient un aspect identique toutes les quatre.
Elles étaient au milieu l’une de l’autre, 11, en avançant
Vers les quatre directions. Oui, les roues avançaient,
Et ne se détournaient pas en marchant. Les roues
Se déplaçaient dans la direction de la tête.

12 Et leur corps et leurs dos et leurs mains et leurs ailes


Ainsi que toutes les roues étaient faites d’yeux autour,
Les roues à tous les quatre. 13 J’entendis qu’on donnât
Aux roues le nom de “ Galgal ”. 14 Chacun avait quatre faces.

La face du premier était celle du chérubin.


Et la face du second était une face humaine :
Et la face du troisième était une face de lion.
La face du quatrième paraissait une face d’aigle.

15 Les chérubins s’élevèrent : c’était l’animal,


Oui, celui que j’avais vu le fleuve Kebar.

16 Les chérubins avançaient, les roues avançaient.


Les chérubins déployaient les ailes pour monter
Pour l’élever, les roues ne tournaient pas non plus.

626
17 Ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient. Ils s’élevaient,
Elles s’élevaient avec eux. [Le souffle du vivant].
L’esprit de l’animal était [rentré] en elles.

627
La gloire de Yahvé quitte le Temple

18 La gloire de Yahvé sortit de dessus le seuil


De la Maison, s’arrêta sur les chérubins.
19 Ils déployaient leurs ailes, et s’élevèrent de terre
Sous mes yeux, les roues conjointement avec eux.
Ils s’arrêtèrent devant le porche oriental
Du temple de Yahvé. La gloire du Tout-Puissant,
Du Seigneur d’Israël était au-dessus d’eux.

20 Et c’était l’animal, celui que j’avais vu,


Sur le fleuve Kebar sous les yeux du Puissant,
Du Seigneur d’Israël. C’étaient des chérubins.

21 Chacun avait quatre faces, chacun avait quatre ailes.


Ils avaient des formes de mains humaines sous leurs ailes.
22 Leurs faces étaient semblables aux faces que j’avais vues,
Près du fleuve de Kebar. Chacun droit devant soi.

628
Suite des péchés de Jérusalem

1 L’esprit me souleva et l’esprit m’emmena


Au porche oriental du Temple de Yahvé,
Celui qui voit l’orient. Voici qu’il y avait
A l’entrée de la porte vingt-cinq hommes et je vis
Au milieu d’eux Yaazanyâh, fils d’Azzour,
Et Pelatyâhon, fils de Banâyâhou
Les deux sont chefs du peuple. 2 Et l’esprit me parla :
“ Humain, ce sont là des hommes qui propagent le mal,
Qui répandent des conseils de mauvais dans la ville. ”

3 Ils disent : “ On n’est pas près de bâtir des maisons.


Oui, c’est elle la marmite. Et nous sommes la viande. ”
4 “ C’est pourquoi prophétise. Oui, prophétise contre eux,
Toi, humain ”. 5 L’esprit de Yahvé fondit sur moi :

629
“ Dis : Ainsi parle Yahvé : Maison d’Israël,
Je sais ce que vous dites. Je sais votre insolence.
6 Vous avez multiplié les morts dans la ville,
Et vous avez jonché ses rues de vos victimes.

7 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant :


Vos victimes que vous avez mises au milieu d’elle,
Représentent la viande, et la ville représente
La marmite. Mais Yahvé vous en fera sortir.

8 Vous qui craignez le glaive, j’amènerai le glaive,


Il viendra contre vous, Oracle de Yahvé.

9 Moi, Yahvé, je vous ferai sortir de la ville.


Et je vous livrerai aux mains des étrangers.
J’exercerai sur vous mes nombreux jugements.
10 Vous subirez le glaive au pays d’Israël,
Sur tout le territoire. Je vous ferai justice,
Et vous saurez enfin que je suis le Seigneur.

11 Cette ville ne sera pas pour vous une marmite,


Et vous ne serez pas la viande au milieu d’elle.
C’est sur le territoire au pays d’Israël

630
Que je ferai justice. 12 Et vous saurez ainsi
Que je suis le Seigneur dont vous n’avez jamais
Ni observé les lois ni suivi les coutumes
Et appliqué les règles des pays limitrophes. ”

13 Or, Pelatyâhou, comme je prophétisais,


Lui fils de Banânyâh, mourut. Sur ma face
Je tombai et je m’écriai d’une voix très forte :
“ Adonaï Yahvé, vas-tu donc procéder
À l’extermination du reste d’Israël ? ”

631
La nouvelle alliance promise aux exilés

14 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


15 “ Humain c’est à tes frères, et c’est à tes parents.
Et c’est à la maison d’Israël tout entière
Que tous les habitants de Jérusalem disent :
Restez loin de Yahvé. Le pays est à nous.
C’est notre patrimoine. C’est notre possession. ”

16 Toi tu leur répondras : ainsi parle le Seigneur :


Je les ai éloignés parmi d’autres nations.
Je les ai dispersés dans des terres étrangères.
Et j’ai été pour eux un Temple quelque temps.
J’étais un sanctuaire dans les lieux éloignés.

17 C’est pourquoi, tu diras : Ainsi parle Yahvé :


Je vous rassemblerai du milieu de ces peuples.
Je vous retirerai de ces terres étrangères,
Oui vous avez été dispersés, éloignés.
Oui, moi je vous donnerai la terre d’Israël !
18 Et quand ils y viendront, ils sauront bien chasser
Ces horreurs, ces Idoles, ces infâmes pratiques.

632
19 Vous recevrez un autre cœur, un cœur pour tous.
Oui, je vous remettrai l’esprit du renouveau :
Et j’extirperai hors du corps, le cœur de pierre.

20 Je donnerai un cœur de chair afin qu’ils marchent


Selon mes lois, selon mes règles, et qu’ils observent
Et qu’ils mettent en pratique mes ordres et mes coutumes.
Là, ils seront mon peuple. Moi, je serai leur Dieu.
21 Quant à ceux dont le cœur se complaît des Idoles
Et de ces sales pratiques, je leur demanderai
De justifier leurs actes, Oracle de Yahvé. ”

633
La gloire de Yahvé quitte Jérusalem

22 Alors les chérubins déployèrent toutes leurs ailes,


Et les roues se mirent en mouvement avec eux,
Or la gloire du Dieu d’Israël était sur eux.
23 La grandeur de Yahvé s’éleva pour sortir,
Et pour quitter la ville. Puis sa gloire s’arrêta
Sur le mont qui se trouve à l’est de la ville.

23 L’esprit me souleva, et l’esprit m’emmena


Parmi les exilés au pays de Chaldée
En vision, par la vertu de l’esprit de Dieu.
Ainsi s’évanouit la vision observée,
Dont je fus le témoin. 25 Je dis aux déportés
Toutes les choses que le Seigneur m’avait fait voir.

634
La mine de l’émigrant

1 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


2 “ Humain, tu es parmi une engeance de rebelles.
Ils ont des yeux pour voir, pourtant ils ne voient pas.
Des oreilles pour entendre, mais ils n’entendent pas.
Car ils ne sont que rebelles. 3 Quant à toi, humain,
Tu feras un bagage d’exilé sous leurs yeux.
En plein jour, tu partiras en déportation,
De ce lieu vers un autre. Tu iras sous leurs yeux.
Peut-être le sauront-ils qu’ils ne sont qu’une engeance,
Qu’une Maison de rebelles ? 4 Tu feras des affaires.
Tu feras un bagage d’exilé, sous leurs yeux,
En plein jour. Quant à toi, tu sortiras de nuit
Sous leurs yeux, comme pour partir en déportation.

5 Fais un trou dans le mur par où tu sortiras,


Sous leurs yeux. 6 Puis tu chargeras sur ton épaule
Ton ballot. Tu sortiras dans l’obscurité.

635
Couvre-toi le visage afin de ne pas voir
Le pays, car j’ai décidé de faire de toi
La preuve du présage pour la Maison d’Israël.

7 J’exécuterai ma tâche selon l’ordre adressé.


J’arrangerai mes affaires, un ballot d’émigrant
En plein jour. Je fis un trou dans le mur, de nuit.
Et je sortis chargé, sous les yeux en pleine nuit.

8 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi,


Le matin : 9 “ Humain, la Maison d’Israël,
Cette engeance de rebelles, n’a-t-elle pas demandé :
“ Que fais-tu là ? ” 10 Dis-leur : Ainsi parle Yahvé.
Cet oracle est adressé et concerne le prince
À Jérusalem, et la Maison d’Israël
Au milieu de la ville. 11 Dis : je suis un présage.
C’est un symbole pour vous. Car ce que j’ai miné
Leur sera imposé. Ils connaîtront l’exil.
Ils seront déportés. 12 Et leur prince parmi eux
Chargera son bagage, [son ballot sur l’épaule].
Et dans l’obscurité, il prendra la sortie.

636
On aura perforé un mur pour faire l’issue.
Il couvrira sa face afin de ne pas voir
De ses yeux, le pays. Il ne doit pas le voir.

13 J’étendrai mon filet. Il sera dans mes rets.


Et je le mènerai dans la ville de Babel,
Au pays de Chaldée. Il ne le verra pas.
Mais c’est là qu’il mourra. 14 Et sa garde, sa troupe
Avec ceux qui l’entourent je les disperserai
Parmi toutes mes tourmentes. Je tirerai l’épée.

15 Ils sauront que je suis le Seigneur Tout-Puissant


Quand je les sèmerai parmi tant de nations,
Je les disperserai dans des terres étrangères.

637
16 Mais je ferai en sorte qu’un petit nombre échappe,
Ne meurt ni par la faim, la famine ou la peste.
Ils pourront raconter leurs nombreuses horreurs
Parmi toutes les nations où ils devront se rendre,
Afin qu’elles sachent aussi que je suis le Seigneur.

17 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


18 “ Humain, tu mangeras avec des tremblements.
Et tu boiras ton eau dans l’angoisse et la crainte.

19 Tu parleras ainsi au peuple du pays :


Yahvé a dit ceci à tous les habitants
De Jérusalem qui sont en Israël.

Ils mangeront leur pain avec des tremblements.


Et ils boiront leur eau dans l’angoisse et la crainte
Afin que le pays, que tous ceux qui s’y trouvent
Eux, soient débarrassés de la violence [extrême]
De tous ses habitants. 20 Les villes seront en ruines.
Le pays deviendra un endroit désertique.
Et vous saurez ainsi que je suis le Seigneur. ”

638
Proverbes populaires

21 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


22 “ Humain, qu’entendez-vous à toujours proférer
Ce proverbe prononcé sur la terre d’Israël :
Et les jours se prolongent et les visions s’envolent !

23 Eh bien, dis-leur : Ainsi parle le Seigneur Yahvé :


Moi, je vais faire cesser l’usage de ce dicton.
On ne le dira plus au pays d’Israël.
En revanche, parle ainsi : Déjà les temps arrivent.
La vision s’accomplit. 24 Plus de voyance trompeuse,
Plus de présage menteur, ou de divination
Flatteuse au milieu de la maison d’Israël.

Moi, Yahvé, je dirai - j’impose ce que je dis :


La parole s’accomplit dans le présent voulu.
Car c’est de votre temps, maison de rébellion
Que je prononcerai la parole décidée.
Et je réalise, oracle de Yahvé.

26 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


27 “ Humain, voici que la maison d’Israël dit :

639
Mais la vision qu’entrevoit celui-là, c’est loin !
Il prophétise pour un avenir éloigné ! ”

28 Et bien tu leur diras : Ainsi parle Yahvé :


Mes paroles prononcées vont toutes l’exécuter.
J’impose ce que je dis, et je le réalise :
Oracle de Yahvé, le Seigneur [Tout-Puissant].

640
Contre les faux prophètes

1 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


2 “ Humain, prononce un oracle contre les prophètes,
Ces diseurs d’Israël qui se plaisent à mentir.
Tu diras aux prophètes qui s’inspirent de leur cœur :

3 Écoutez le Seigneur : Ainsi parle Yahvé :


Malheur à ces prophètes insensés et stupides
Allant dans leur esprit ne sachant y comprendre !
4 Des renards dans des ruines, tes prophètes, Israël !

5 Vous n’êtes pas montés aux remparts éventrés.


Vous n’avez pas construit de murs pour Israël,
Solides pour le combat dans le jour du Seigneur.

6 Ils ont des visions vaines, un présage mensonger


Ceux qui s’expriment ainsi : “ Oracle de Yahvé ”,
Sans que jamais Yahvé ne les ait envoyés.
Ils attendent que Yahvé réalise leurs paroles !

641
7 Non, ce n’est pas mentir : vos visions sont trompeuses,
Vos présages mensongers. Pourtant vous annoncez
“ Oracle de Yahvé ”, mais je n’ai pas parlé.

8 Eh bien ! Voilà pourquoi ainsi parle le Seigneur :


À cause de vos paroles, à cause de vos visions
Vaines et mensongères, je serai contre vous.
Oracle du Seigneur Tout-Puissant des Armées.

9 Oui, j’étendrai la main sur ces mauvais prophètes


Aux visions mensongères, aux trompeuses prédictions :
Ils ne sont pas admis au conseil de mon peuple.
Ils ne sont pas inscrits sur les listes du livre
De la maison d’Israël ; ils ne viendront pas,
Non, ils n’entreront pas sur le sol d’Israël.

Vous saurez que je suis le Seigneur Tout-Puissant.

10 Car ils égarent mon peuple en disant toujours : “ Paix ”.


Il n’y a pas de paix. Quand il bâtit un mur,
Ils l’enduisent de crépi. 11 Tu diras aux prophètes

642
Qui l’enduisent de crépi : une averse torrentielle
Va bientôt se produire. Je ferai des grêlons.
Le vent de la tempête soufflera déchaîné.

12 Le mur est écroulé : Ne vous dira-t-on pas :


“ Où est donc le crépi dont vous l’avez couvert ? ”
13 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant :
Je ferai éclater le vent de la tempête
Dans mon immense fureur ; une averse torrentielle
Se produira, raison de ma puissante colère.
Ma rage et ma fureur donneront des grêlons.
Je ferai destructeur. 14 Oui, j’abattrai le mur
Que vous avez couvert et enduit d’un crépi.
Je le ferai tomber. Oui, je le raserai.
Ses fondations seront découvertes, mises à nu.
Vous périrez sous lui. Vous serez tous détruits.

643
Vous comprendrez enfin que je suis le Seigneur.

15 Quand j’aurai épuisé, assouvi ma colère


Contre ce tas de pierres, contre ceux qui l’avaient
Recouvert de crépi. On vous dira alors :
Je ne vois plus le mur ! Où donc est le crépi
Dont vous l’avez couvert ? 16 Où sont donc les prophètes,
Ces diseurs d’Israël et de Jérusalem,
Ceux qui voyaient pour elle des visions de quiétude
Et des présages de paix ? Il n’y a pas de paix.

Oracle du Seigneur Tout-Puissant des Armées.

644
Les fausses prophétesses

17 Tourne-toi vers ces filles qui osent prophétiser.


Humain, accuse-les, condamne leurs pratiques.
Elles s’inspirent de leur cœur. 18 Tu leur diras ceci :

Ainsi parle le Seigneur : Malheur à celles qui cousent


Des rubans, des bandelettes sur tous les poignets !
Qui forment des voilures pour des gens de toute taille
Afin de capturer, de prendre au piège des âmes !

Vous voulez dans le piège les âmes de tous ces gens,


Ceux qui sont de mon peuple, et vous pensez
Épargner vos esprits ? 19 Vous me déshonorez
Là, auprès de mon peuple avec des poignées d’orge,
Et des morceaux de pain ! Car vous tuez des gens
Qui ne doivent pas mourir, et vous épargnez ceux
Qui ne peuvent pas vivre : vous mentez à mon peuple
Qui se complaît [hélas] à écouter vos dires !

645
20 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant :
Moi, je m’attaque à vos rubans, vos bandelettes
Qui emprisonnent les âmes. Je les déchirerai
Là, de dessus vos bras. Je renverrai les âmes
Que vous prenez au piège ainsi que des oiseaux.
21 J’arracherai vos voiles. Et je délivrerai
Ceux qui sont de mon peuple. Non, ils ne seront plus
Un gibier dans vos mains. Et vous saurez ainsi,
[Vous comprendrez enfin] que je suis le Seigneur.

22 Vous torturez le cœur du bon par le mensonge.


Mais Yahvé, torture-t-il ? Vous fortifiez encore
Les deux mains du méchant : il ne peut renoncer
À sa mauvaise conduite et retrouver la vie.

13 Eh bien, vous n’aurez plus de visions fallacieuses,


Et vous ne ferez plus de mauvaises prédictions.
Oui, je délivrerai ceux qui sont de mon peuple.
Et vous saurez ainsi que je suis le Seigneur.

646
Contre l’idolâtrie

1 Des anciens d’Israël vinrent chez moi et s’assirent.


2 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
3 “ Humain, ces gens ont mis en leur sein, des idoles.
Ils ont mis devant eux les saletés puantes
Qui les ont fait tomber dans le crime et la faute.
Dois-je vraiment me laisser consulter par ces gens ?”

4 Tu ouvriras ta bouche et tu t’exprimeras :


Ainsi parle le Seigneur : Tout homme qui appartient
À la maison d’Israël, et qui met ses idoles
Dans son cœur, devant soi, ces saletés puantes
Qui l’auront fait tomber dans le crime et la faute,
S’il vient vers le prophète, c’est moi le Seigneur Dieu
Qui serait amené à devoir lui répondre
Pour cette multitude de saletés d’idoles.

647
5 Car il faut ressaisir la Maison d’Israël
Par son cœur, ceux qui se sont écartés de moi,
[Qui se sont éloignés] pour ces sales idoles.

6 Eh bien ! Tu diras à la maison d’Israël :


Ainsi parle le Seigneur : revenez, renoncez
A vos sales idoles. Oui, détournez vos faces
Des abominations. 7 Tout homme qui appartient
A la Maison d’Israël, et tout étranger
Établi en Juda s’il écoute, s’il s’éloigne
De moi pour aduler ses saletés d’idoles
Pour les mettre en son cœur, ou là devant sa face,
Et s’il vient à tomber dans ses crimes et ses fautes,
S’il demande le prophète, c’est moi le Seigneur Dieu
Qui serait amené à devoir lui répondre.

8 Moi, je me tournerai. J’irai contre cet homme.


J’en ferai un exemple. Il sera comme la fable.
Je le retrancherai du milieu de mon peuple,
Et vous sauriez ainsi que je suis le Seigneur.

648
9 Mais si c’est le prophète, et s’il se laisse séduire
S’il dit une parole, ce sera moi Yahvé
Qui aurai résolu la perte de ce prophète
Et qui l’aurai laissé succomber et séduire.

Oui, j’étendrai ma main. Je le retrancherai.


Je l’exterminerai du milieu de mon peuple.

10 Ils porteront leur faute. Tel celui qui consulte,


Telle la faute du prophète. 11 La maison d’Israël
Me restera fidèle. Non plus de transgressions,
Plus de péchés, plus de souillures, plus de forfaits.
S’ils sont pour moi un peuple, moi je serai leur Dieu.
Oracle du seigneur, Tout-Puissant des Armées.

649
Responsabilité personnelle

12 La parole de Yahvé me fut donné ainsi :


13 “ Humain si un pays par infidélité
Commettait contre moi le péché, s’il péchait,
Si j’étendais la main pour détruire sa réserve,
Tous ses bâtons de pain, si j’envoyais sur lui
La famine, et si j’en retranchais bêtes et gens,
14 Qu’il y eût ces trois hommes au milieu du pays,
Noé, Daniel et Job, ces trois hommes sauveraient
Leur vie par leur justice, - Oracle du Seigneur.

15 Si je faisais passer des bêtes dans le pays,


Des animaux féroces pour le priver d’enfants,
Pour en faire un désert que nul ne peut franchir,
16 Qu’il y eût ces trois hommes au milieu du pays,
Aussi vrai que je vis - Oracle de Yahvé,
Ils ne pourraient sauver ni leurs fils ni leurs filles.
Eux seuls seraient sauvés. Le pays, un désert.

17 Si je faisais venir l’épée dans ce pays,


Si je donnais cet ordre : Que cette épée tranchante
Sévisse dans le pays, et en frappe bêtes et gens,

650
18 Qu’il y eût ces trois hommes au milieu du pays,
Aussi vrai que je vis - Oracle de Yahvé,
Ils ne pourraient sauver ni leurs fils ni leurs filles.
Eux seuls seraient sauvés. Le pays, un désert.

19 Si je faisais passer la peste dans le pays,


Et si je répandais le sang et la fureur
Contre lui, et si j’en retranchais bêtes et gens
Qu’il y eût ces trois hommes au milieu du pays,
20 Noé, Daniel et Job, ces trois hommes sauveraient
Leur vie par leur justice, - Oracle du Seigneur.
Ils ne pouvaient sauver si leurs fils ni leurs filles.

651
21 Ainsi a dit Yahvé, le Seigneur Tout-Puissant :
Bien que j’aie envoyé quatre fléaux terribles
L’épée et la famine, l’animal et la peste,
Contre Jérusalem pour en détruire les bêtes,
En retrancher les gens, 22 il est des survivants
Qui ont fait échapper et des fils et des filles.

Les voici qui arrivent. Oui, ils sortent vers vous.


Vous verrez leur conduite, apprécierez leurs œuvres
Vous serez consolés du fléau, du malheur
Que j’aurai déchaînés contre Jérusalem.

23 Ils vous consoleront quand vous apprécierez


Leur conduite et leurs œuvres. Et vous saurez enfin
Ce que j’ai accompli contre Jérusalem,
Oracle du Seigneur Tout-Puissant des Armées.

652
Parole de la vigne

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Humain, le bois de vigne serait-il supérieur
Au bois de la ramée qui se trouve en forêt ?
Et travaille-t-on ce bois pour en faire un objet ?
3 En tire-t-on un piquet pour y prendre un objet ?

4 Voici qu’on l’a donné en aliment au feu !


C’est ainsi que la flamme a brûlé ses deux bouts.
Le milieu est brûlé. Peut-on le travailler ?

5 Quand il était du buis, que pouvait-on en faire ?


À présent que le feu l’a brûlé, consumé
Peut-on le travailler pour en faire un objet ?

6 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :


Comme je mets dans le feu, un bois de préférence,
Et c’est le bois de vigne au bois de la forêt,
Moi, je brûle les habitants de Jérusalem.

653
7 Je tourne ma face contre eux. Ils sont sortis du feu.
Le feu les brûlera. Et vous saurez enfin
Que je suis le Seigneur. Oui, vous le comprendrez.
Je tournerai ma face. Comme ils sont infidèles,
8 Je ferai du pays une terre désertique.
Oracle de Yahvé, le Seigneur Tout-puissant.

654
Histoire symbolique d’Israël

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, tu feras connaître à Jérusalem
Ses crimes abominables. 3 Tu parleras ainsi :

Ainsi a dit Yahvé contre Jérusalem :


4 De par tes origines et de par ta naissance,
Tu es la cité du pays cananéen.
Ta mère était hittite et ton père amorite.
Au jour de ta naissance, on laissa le cordon.
On ne te baigna pas pour nettoyer ton corps.
Tu ne fus ni lavée ni purifiée au sel.
Tu n’as pas été enveloppée dans les langes.

5 Personne ne s’est penché, apitoyé sur toi


Pour t’appliquer un de ses soins par compassion.
Tu restas exposée là, au milieu des champs.
Tu inspirais la répulsion et le dégoût.
Le jour de ta naissance, il n’y avait personne.

655
6 Je passais près de toi. Tu traînais dans ton sang.
Alors que tu étais dans ton sang, je te dis :
“ Vis 7 et croîs. ” Moi je fis de toi une pousse des champs.

Tu te développas. Tu grandis, tu entras


Dans la période nubile, et tes seins s’affermirent.
Puis ta chevelure poussa. Mais tu étais tout nue.

Je passai près de toi, et je vis que ton âge


Était l’âge des amours. Or j’étendis sur toi
Le pan de mon manteau couvrant ta nudité.
Je te prêtais serment, oracle de Yahvé,
Et je fis une alliance. Alors tu fus à moi.

9 Je te baignai dans l’eau, et je lavai le sang


Qui te couvrait. Je te parfumais avec l’huile.
10 Je te revêtis d’étoffes et de broderies.
Et je mis à tes pieds des chaussures de cuir fin,
Te ceignis de tissus et te couvris de soie.
11 Je t’ornais de parures, te parais de bijoux.
Je mis des bracelets à tes mains, tes poignets.
Un collier à ton cou, 12 anneau à ton nez,
Des boucles à tes oreilles. Et je cernais ta tête

656
D’un splendide diadème. 13 Tu étais parée d’or
Et couverte d’argent, vêtue de linge fin,
De soie, de broderies. Et la fleur de farine
Et le miel et les huiles étaient tes nourritures.

Or tu devins très belle. Oui de plus en plus belle.


Tu fus apte à la royauté. Tu y parvins.
14 Ta renommée se propagea dans les nations
À cause de ta beauté. Car elle était parfaite.
Moi, je t’avais vêtue de splendeur et d’éclat.
Tu en étais couverte - Oracle de Yahvé.

15 Imbue de ta beauté, forte de ta renommée,


Tu t’es prostituée et tu as pratiqué,
Oui, tu as offert des débauches à tout venant.
Tu as été à lui. 16 Et de tes vêtements,
Tu en fis de hauts lieux bariolés, bigarrés.
Tu t’y prostituais. 17 Tu as pris des objets
Qui faisaient ta splendeur, bijoux d’or et d’argent
Que je t’avais donnés. Tu en fis des statues
Et des images viriles auxquelles tu te donnais !

657
18 Tu les as recouvertes de tes étoffes brodées.
Tu as mis devant elles mon huile et mon encens.
19 Je t’ai donné mon pain, cette fleur de farine,
Et mon huile et mon miel dont tu te nourrissais :
Tu les as présentés en parfum apaisant !

Et il est arrivé - Oracle de Yahvé.


20 Que tu as pris tes fils que tu as pris tes filles,
Que tu m’avais donnés. Tu les as sacrifiés
Ainsi que ces statues, ces idoles s’en nourrissent !
Mais était-ce donc trop peu que ta prostitution ?
21 Non tu as égorgé et immolé mes fils
Et tu les as livrés les passant par le feu.
[Tu as agi ainsi, c’était] en leur honneur.

22 Et dans toutes tes pratiques et tes prostitutions,


Pas l’infime souvenance des jours de ta jeunesse !
Et tu te débattais toute nue dans ton sang !

23 Après tous tes méfaits, malheur, malheur à toi !


Tu t’es bâti une terre, Oracle de Yahvé.
24 Tu t’es aménagé un haut lieu sur les places.

658
25 A la croisée de chaque chemin, tu t’es bâti
Pour souiller [pour salir] ta beauté en haut lieu.
Et tu y offrais tes débauches à tout venant !
Oui, tes prostitutions, tu les multipliais !

26 Tu t’es prostituée chez des fils de l’Égypte,


Tes voisins aux corps puissants. Tes prostitutions
Tu les multipliais afin de m’irriter.

27 Voici que j’ai étendu ma main contre toi.


J’ai rationné ta part, ta nourriture prescrite.
Je t’ai livrée aux mains de celles qui te haïssent,
Les filles des Philistins, ce sont tes ennemies.
Elles rougissaient de honte pour ta conduite infâme.

Tu t’es prostituée parmi les Assyriens


Sans jamais t’assouvir. Tu t’es prostituée
À eux, et encore ! sans jamais t’assouvir.

29 Et tes prostitutions, tu les multipliais


Au pays des marchands, parmi les Chaldéens
Et cette fois, encore ! sans jamais t’assouvir.

659
30 Que ton cœur était faible - Oracle du Seigneur,
En agissant ainsi, en commettant ces actes.
Tu étais insolente, toi putain frénétique !

31 Tu bâtissais tes tertres aux croisées des chemins,


Et tu t’aménageais des hauts lieux sur les places.
Tu ne ressemblais pas à ces prostituées,
Uniquement en quête de tirer un salaire ;
32 À la femme adultère qui au lieu du mari,
Accueille les étrangers et se donne à autrui.

33 À la prostituée, on remet un cadeau.


Mais c’est toi qui donnais des présents aux amants.
Toi, tu les achetais afin qu’ils vinssent vers toi !
Et de tous les côtés, dans tes prostitutions !

34 Au contraire de ces femmes, dans tes prostitutions


Personne ne te cherchait. Et c’est toi qui payais.
On ne te payait pas : immense perversité !

35 Prostituée, écoute la parole de Yahvé,


36 Ainsi parle le Seigneur : pour exhiber ton sexe,
Pour dévoiler ton corps auprès de tes amants

660
Et de toutes tes Idoles dans tes prostitutions
Pour le sang de tes fils que tu leur as offert,

37 À cause de tout cela, moi je rassemblai


Tes amants étrangers avec qui tu t’es plu,
Ceux que tu as aimés, ceux que tu as haïs.
Je les rassemblerais d’alentour contre toi.
Je montrerai ton corps, et ils verront ton sexe.

Oui, je vais t’infliger le châtiment des femmes


Qui appliquent l’adultère et qui sont sanguinaires.
Et je te réduirai à un état sanglant.
Tu seras un objet de fureur et d’envie.

39 Oui, je te livrerai. Tu seras dans leurs mains.


Ils raseront ton tertre, détruiront tes hauteurs.
Ils te dépouilleront de tous tes vêtements.
Ils prendront tes bijoux qui faisaient ta splendeur.
Ils te laisseront nue. 40 Puis ils exciteront
Tout un attroupement. Ils te lapideront,
Ils te lacéreront avec l’épée tranchante.

661
41 Et ils consumeront tes mains par le feu.
On te fera justice sous les yeux d’autres femmes.
Tu devras renoncer à ta prostitution.
Tu ne donneras plus de salaire [aux amants].

42 J’assouvirai sur toi ma fureur et ma faine.


Et ma jalousie se retirera de toi.
Oui, je m’apaiserai. Ma colère tombera.

43 Des jours de ta jeunesse, tu n’en as souvenance.


Et tu me provoquais en faisant tout cela !
Donc voici qu’à mon tour, je ferai retomber
Ta conduite sur ta tête, - Oracle de Yahvé.
N’avais-tu pas commis toutes ces choses infâmes
Par-delà les pratiques des abominations ?

44 Voici que les faiseurs [de sentences], de proverbes


Diront à ton sujet : “ Telle la mère, telle la fille. ”
45 Tu es bien la fille de la mère qui détestait
Son mari, ses enfants. Et la sœur de tes sœurs
Qui ont eu du dégoût pour leurs maris, leurs fils.

662
[De par vos origines] : oui, votre mère, Hittite ;
Votre père, Amarite. 46 Ta sœur, c’est Samarie.

C’est l’aînée qui habite à ta gauche, comme ses filles.


Ta cadette, c’est Sodome. Et oui, c’est elle qui habite
À ta droite, comme ses filles. 47 Toi, tu n’as pas manqué
D’imiter leur conduite, d’accomplir leurs horreurs.

48 Oui, je vis, - Oracle d’Adonaï Yahvé :


Sodome, ta sœur, ses filles n’ont certes pas agi,
N’ont certes pas fait autant que toi et tes filles.

49 Voici quel fut le crime de Sodome, elle ta sœur :


Orgueil, voracité, insouciance et quiétude.

Tel était son partage, le partage de ses filles.


Elle n’a pas secouru le pauvre et l’indigent.

50 Elles, Sodome et ses sœurs se sont enorgueillies,


Commettant devant moi leurs abominations.
Moi, je les ai détruites ainsi que tu l’as vu.

663
51 Elle, Samarie, n’a pas la moitié de tes fautes.
Mais toi tu as commis des abominations
Qui hélas sont plus nombreuses. Tes péchés sont immenses :
Leurs abominations paraîtraient être justes
En comparant leurs crimes à tes fautes commises !

52 Supporte toute la honte. Tu es intervenue


En faveur de tes sœurs, à cause de tes péchés
Qui sont abominables comparés à leurs crimes !

Oui, la comparaison leur donne toute la faveur.


Elles sont plus justifiées. C’est à toi de porter
Pour ta condamnation, toute ton ignominie :
Tu fais passer tes sœurs plus justifiées que toi.

53 Oui, Sodome et ses filles je les rétablirai.


Samarie et ses filles je les rétablirai.
Et toi au milieu d’elles je te rétablirai.

664
54 Afin que tu aies honte de ce que tu as fait,
Que tu portes ton opprobre pour leur consolation.

55 Oui, Sodome et ses filles, je les rétablirai


En leur état ancien. Samarie et ses filles
Je les rétablirai en leur état ancien.
Je te rétablirai dans ton état ancien.

56 N’était-elle pas, Sodome, une raison de discours


Au jour de ton orgueil, 57 avant ta nudité ?

Mais maintenant c’est toi qui pour les filles d’Aram


Et pour toutes ses voisines es un objet d’injures.
Les filles des Philistins ont du mépris pour toi.

58 Tes abominations et toutes tes infamies,


C’est toi qui les supportes, - Oracle de Yahvé.
C’est toi qui es chargée de tes condamnations.

59 Ainsi s’est exprimé le Seigneur Tout-Puissant :


J’agirais envers toi comme toi tu as agi
Méprisant le serment et violant cette alliance.

665
60 Moi, je me souviendrai de l’alliance contractée
Au temps de ta jeunesse. Oui, moi j’établirai,
Cela en ta faveur, une alliance éternelle.

61 Toi, tu te souviendras de ta mauvaise conduite.


Tu seras dans la honte et je prendrais tes sœurs,
Les aînées, les cadettes. Quand je t’infligerai
A les avoir pour filles, sans que j’y sois tenu
Par alliance avec toi. 62 C’est moi qui, à nouveau
Rétablirai l’alliance. Et tu sauras enfin
Que je suis le Seigneur Tout-Puissant des Armées.

63 Tu dois te souvenir, être saisie de honte.


Et dans ta confusion, réduite au pur silence.
Je te pardonnerai de ce que tu as fait,
Oracle du Seigneur Tout-Puissant des Armées.

666
Allégorie de l’aigle

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, pose une énigme, présente une parabole
À l’adresse de la maison d’Israël, 3 et dis :
Ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant des Armées.

Le grand Aigle et ses ailes, à l’envergure immense,


Et au plumage fourni, aux couleurs diaprées,
Vin au Liban et enleva la cime du cèdre.
4 Il cueillit le plus élevé de ses rameaux.
Puis il l’emporta vers le pays des marchands.
Il le déposa dans une ville de commerçants.
5 Ensuite il prit de la semence de ce pays,
Et la plaça dans un champ à ensemencer.

Près des eaux abondantes, comme un saule il la mit.


6 Elle poussa, devint un sep de vigne opulent
À la taille basse et qui tournait ses ailes vers lui.
Tandis que ses racines demeuraient à leur place.

667
Elle devint cep de vigne, produisit des rameaux,
Projeta des sarments. 7 Mais il y eut un aigle
Aux grandes ailes, au pennage, au plumage abondant.

Et voici que ce cep orienta ses racines.


Il projeta ses branches afin qu’il l’arrosât,
Et mieux que les terrains où il était planté.

8 Dans un champ excellent auprès d’eaux abondantes,


Le cep était planté pour produire une ramure
Et pour porter du fruit. Soit un cep magnifique.

9 Tu diras : ainsi parle Adonaï Yahvé :


Pourra-t-il réussir ? [Pourra-t-il prospérer ?]
Quant à l’aigle, n’arrachera-t-il pas ses racines ?
10 Ne coupera-t-il pas ses fruits en sorte que sèche
Tout le feuillage produit qui faisait sa croissance ?

668
Point ne sera utile la force d’un bras puissant,
Ni d’un peuple nombreux pour le déraciner.

Voici le cep planté : lui, réussira-t-il ?


Dès que le vent d’Orient parviendra à l’atteindre,
Ne séchera-t-il pas, ne va-t-il pas sécher ?
Sur le sol où il a poussé, il séchera.

11 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


12 Tu parleras à la Maison de rébellion :
Ne savez-vous donc pas ce que cela veut dire ?

Le Roi de Babylone vint à Jérusalem.


Il en a retiré le roi avec les princes,
Et les a déportés chez lui à Babylone.

13 Puis il a pris quelqu’un dont le sang est royal.


Il a conclu un pacte et fixé une alliance.
Il lui a imposé à jurer un serment.

669
Puis il fit enlever les puissants du pays
14 Afin que le royaume restât sans ambition,
Et demeurât modeste inapte à s’élever,
Pour garder son alliance, et lui rester fidèle.

15 [Le roi] s’est révolté, et il fit envoyer


De nombreux messagers vers le pays d’Égypte
Afin qu’elle lui fournît des chevaux et des troupes
En grande quantité. Mais réussira-t-il ?
Oui, échappera-t-il celui qui fit cela ?
Il a commis ces actes. Il a rompu l’alliance,
Et il s’en tirerait ! 16 Oracle de Yahvé.
Par ma vie, je le jure : dans le pays du roi
Qui l’a mis sur le trône, dont il a rejeté
Le serment, et dont il a méprisé l’alliance,
Oui, c’est en ce lieu de Babylone qu’il mourra.

670
17 Malgré sa grande armée, et ses troupes importantes
Le Pharaon n’agira pas en sa faveur,
Par une action de guerre lorsqu’on élèvera
Des terrasses des remblais, lorsqu’on édifiera
Des grands retranchements pour détruire tant de vies.

18 Il avait méprisé la valeur du serment.


Il s’était engagé : Il a rompu l’alliance !
Il a donné la main et accompli ces choses !
Il a fait tout cela, et il s’en tirerait ?

19 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Tout-Puissant :


Par ma vie, je le jure : mon serment rejeté,
Et mon alliance rompue - il a fait tout cela !
Je les ferai tous deux retomber sur sa tête.

20 Oui, j’étendrai sur lui mon [immense] filet.


Il sera dans mes rets. Et je le traînerai
Au pays de Babel. Oui, il sera puni
Du parjure qu’il a osé commettre envers moi.

671
21 L’élite de son armée tombera par l’épée.
Les rescapés seront dispersés à tous vents.
Et vous saurez que moi, le Seigneur, j’ai parlé.

22 Ainsi parle le Seigneur Yahvé [Tout-Puissant] :

Oui, moi-même je prendrai à la cime du grand cèdre.


Au plus haut de ses branches, je prendrai un rameau
Et je le planterai sur la haute montagne,
23 Sur la haute montagne du pays d’Israël,
Là, je le planterai. Il poussera des branches,
Il produira des fruits. Il poussera des branches,
Il produira des fruits. Il deviendra un cèdre
Magnifique et superbe. Et toutes espèces d’oiseaux
Habiteront sous lui. Toutes sortes de volatiles
Sauront se reposer à l’ombre de ses branches.
24 Tous les arbres des champs sauront qui est Yahvé :
J’humilie l’arbre haut, et j’élève l’arbre humble
Et je sèche l’arbre vert, je fleuris l’arbre sec.

Moi, [le Seigneur] Yahvé, j’ai parlé et je ferai.

672
La responsabilité personnelle

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :

2 Qu’avez-vous à toujours répéter ce dicton


Se rapportant au pays : “ Les pères ont mangé
Des raisins verts. Les dents des fils sont agacées. ”

3 Par ma vie, Oracle du Seigneur Tout-Puissant :


Vous n’aurez plus besoin de répéter ceci
En Israël. Pourquoi ? 4 Toutes vos âmes sont à moi.
Oui, l’existence du fils, celle du père sont à moi.
Celui qui a péché, - oui c’est lui qui mourra.

5 Quiconque est juste, observe le droit et la justice,


6 Ne mange pas sur les monts, et ne lève pas ses yeux
Vers les sales Idoles de la Maison d’Israël,
Et refuse de souiller la femme de son prochain,
Reste à l’écart d’une femme dans la période impure,

7 Quiconque respecte, n’opprime pas, a remboursé


Le total de sa dette, ne commet pas de vol,
Mais donne son pain à l’affamé, donne un habit

673
À celui qui est nu, ne prélève pas d’usure,
8 Et prête sans intérêts, garde sa main de l’injuste,
Pratique un jugement de justice pour les hommes,

9 Oui, s’il veut se conduire selon mes ordonnances,


S’il observe mes coutumes selon ma vérité,
Alors cet homme est juste, il vivra sûrement,
[Il vivra à coup sûr], - oracle du Seigneur.

Mais s’il engendre un fils violent et sanguinaire,


Qui commet ces actions, 11 tandis que lui le père
N’en a commis aucune, un fils qui va manger
Là-haut sur les montagnes, qui veut souiller la femme,
L’épouse de son prochain, 12 qui fait souffrir le pauvre,
Et frappe le malheureux, qui commet des rapines,
Qui ne rend pas le gage, qui vers ces sales idoles
Dirige ses yeux et commet l’abomination,
13 Qui prélève d’usure, prête avec intérêts,
Ce fils ne saurait vivre après avoir commis
Ces crimes abominables. Après ces infamies,
Il lui faudra mourir. Son sang sera sur lui.

674
14 Mais s’il engendre un fils qui voit tous les péchés
Qu’a accompli son père, si le fils se refuse
À imiter son père : 17 manger sur les montagnes,
Ou bien lever les yeux vers toutes ces sales idoles
De la Maison d’Israël, ou souiller la femme
De l’époux, du prochain, 16 ou frapper sur le pauvre,
Ou prendre avec usure, commettre des rapines,
Refuser de donner le pain à l’affamé,
Refuser de donner l’habit à l’indigent,

17 Oui, s’il éloigne sa main pour éviter le mal,


Et s’il ne prête pas avec des taux d’usure,
Accomplis par son père, il ne doit pas mourir
Par l’effet de son père. Non, celui-là doit vivre.

18 Son père était violent commettant des rapines.


Il n’a pas bien agi au milieu de son peuple.
Il lui faudra mourir pour ses fautes accomplies.

675
19 Et vous dites : “ Pourquoi le fils ne porterait-il rien
De la faute de son père ? ” Le fils a pratiqué
Le droit et la justice. Le fils a observé
Toutes mes ordonnances. Et il les a suivies.
Il vivra sûrement. [Il vivra à coup sûr.]

Celui qui a péché, c’est lui qui en mourra :


Le fils ne prendra rien de la faute de son père,
Le père ne supportera pas le poids du fils.
Au juste, la justice. Et au méchant, ses fautes.

21 Si le méchant renonce aux péchés accomplis,


Et s’il observe mes lois et s’il pratique le droit,
Et la justice, il doit vivre. Il ne mourra pas.

22 On ne se souviendra plus de tous les péchés


Qu’il a osé commettre. Pour avoir pratiqué
La justice, il vivra. 23 Je pourrais désirer
La mort du méchant ? Oracle de Dieu Yahvé ?
Ne serait-ce pas plutôt qu’il revînt de ses voies,
Et qu’il se détournât de sa conduite pour vivre ?

676
24 Si le juste se détourne et commet l’injustice
Imitant tous les crimes abominables, horribles
Qu’accomplit le méchant, dans ce cas, il vivrait ?
Non, car on oublierait sa justice pratiquée.
Comme il a accompli son infidélité
Se livrant au péché, il pourra. 25 Et vous dites :

“ La manière du Seigneur, sa façon n’est pas juste. ”


Prêtez-moi attention, vous Maison d’Israël.
Serait-ce donc ma manière qui ne serait pas juste ?
Ne serait-ce pas plutôt votre manière d’agir,
Qui ne serait pas juste ? 26 Si le juste se détourne
Pour accomplir le mal, et s’il meurt pour cela
C’est bien à cause du mal, et de son mal qu’il meurt.

27 Si le pécheur s’éloigne du mal qu’il a commis


Pour pratiquer le droit, accomplir la justice,
Lui, il mérite de vivre. Car il s’est décidé
De vouloir s’éloigner des péchés accomplis
En ce sens, il doit vivre. Il ne doit pas mourir.

677
29 La Maison d’Israël, elle s’exprime de cette sorte :
“ La manière du Seigneur, sa façon n’est pas juste. ”
Serait-ce donc ma manière qui ne serait pas juste,
Vous, Maison d’Israël ? Ne serait-ce pas plutôt
Votre manière d’agir qui ne serait pas juste ?

30 Moi, je vous jugerai selon votre manière,


(Chacun sera jugé), vous Maison d’Israël,
Oracle du Seigneur des Armées Tout-Puissant.

Oui, convertissez-vous ! Détournez-vous du Mal !


Qu’il n’y ait plus pour vous l’occasion de pécher !
31 Oui, débarrassez-vous de ces nombreux péchés
Que vous avez commis contre moi, votre Dieu !
Faites-vous un cœur nouveau, et un esprit nouveau !

Pourquoi vouloir mourir, vous Maison d’Israël ?


32 J’aurais de la joie, - Oracle du Dieu Yahvé,
À la mort de quelqu’un. Revenez et vivez !

678
Complainte sur les princes d’Israël

1 Prépare-toi pour faire entendre une complainte.


Sur les princes d’Israël. 2 Toi, tu diras ainsi :

Ta mère était une lionne couchée parmi les lions.


Elle était accroupie au milieu des lionceaux.

3 Elle élevait et elle nourrissait ses petits.


Elle poussa en avant l’un de ses petits lions.

Il était devenu un jeune lion qui apprit


À déchirer une proie. Il dévora des hommes.

4 Entendant la rumeur, des nations se liguèrent.


Et il fut capturé, il fut pris dans leur fosse.

On l’emmena avec des anneaux en Égypte.

Voyant sa vaine patience et son espoir perdu,


Elle prit un de ses petits, en fit un jeune lion.

679
6 Il put se promener, rôder parmi les lions.
Il s’avança au milieu d’eux, devint lionceau.

Il déchira une proie. Il dévora des hommes.


7 Démolit leurs palais, et ravagea leurs villes.

Le pays, ses habitants furent épouvantés


Et consternés au bruit de son rugissement.

8 On posta contre lui des nations qui marchaient


[Des nations qui] venaient des provinces alentour.

Les nations contre lui étendirent leur filet.


Et il fut capturé, [il fut pris] dans leur fosse.

9 On le plaça avec des anneaux dans une cage.


Alors on l’emmena au roi de Babylone.

On le mena [dans des cavernes], des forteresses


Pour que sa voix se tût sur les monts d’Israël.

680
10 Ta mère était pareille à un cep de ta vigne
Plantée au bord de l’eau. Oui, elle était féconde.
Oui, elle était feuillue par l’abondance des eaux.

11 Or des branches vigoureuses en des rameaux puissants


S’étoffèrent et devinrent des spectres souverains.

Ils grandirent, s’élevèrent au milieu des nuages.


Oui, ils furent admirés pour leur taille, leur feuillage.

12 Mais elle a été arrachée, jetée à terre.


Et comme le vent d’orient a desséché ses fruits,
Elle a été brisée. Ils se sont détachés.
Son rameau a séché. Le feu l’a dévoré.

La voici maintenant plantée dans un désert


Dans un pays de soif, d’immense aridité.

14 Et un feu est sorti de la branche du rameau,


Le feu a dévoré ses sarments et ses fruits.

681
Le cep a dévoré sans rameau et sans spectre royal.

Ceci est une complainte. Elle servit de complainte.

682
Histoire des infidélités d’Israël

1 Or la septième année, le cinquième mois, le dix,


Quelques-uns des anciens du pays d’Israël
Vinrent consulter Yahvé et s’assirent devant moi.

2 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


3 “ Humain, tu parleras aux anciens d’Israël.
Tu leur diras : ainsi parle le Seigneur Yahvé.
Est-ce pour me consulter que vous êtes venus ?
Par ma vie ! je refuse de me faire consulter
De vous informer, oracle du Seigneur Dieu.
4 Toi, veux-tu les juger ? Veux-tu juger, humain ?
Tu leur feras connaître les crimes abominables
Accomplis par leurs pères. 5 Tu leur diras ceci :

Ainsi s’est exprimé le Seigneur Tout-Puissant :


Quand est venu le jour où j’élus Israël,
Sermon à la race de la maison de Jacob,
Je me fis connaître à eux au pays d’Égypte.
Moi, je leur ai dit : je suis Yahvé, votre Dieu !

683
6 Ce jour-là, j’ai levé la main sur eux. J’ai dit
Jurer de les faire sortir au pays d’Égypte,
Et de les faire venir dans un autre pays
Exploré pour eux, coulant de lait et de miel.
C’était [le plus beau], le plus splendide des pays.

Moi je leur dirai : jetez chacun les horreurs


Ne vous souillez pas avec les idoles d’Égypte
Qui attirent vos yeux ! Je suis Yahvé, votre Dieu !

8 Ils allèrent contre moi ne voulant m’écouter.


Aucun ne jeta ces Saletés d’horreurs
Qui attiraient ses yeux ! Aucun n’abandonna
Ces Sales idoles d’Égypte. J’eus la pensée alors
De déverser ma force, d’assouvir ma colère.
Et sur eux ma fureur dans ce pays d’Égypte.

9 J’ai agi par respect, en l’honneur de mon nom


Afin qu’il ne fût pas profané par les bouches
Des nations chez lesquelles ils étaient en attente
Et aux yeux desquelles, moi je m’étais fait connaître
En les faisant sortir de ce pays d’Égypte.

684
10 Je les fis donc sortir de ce pays d’Égypte,
Les menait au désert. 11 Je leur donnai mes lois,
Et je leur fis connaître mes règles et mes coutumes
Que l’on doit observer afin de pouvoir vivre.

12 Et moi j’allai jusqu’à leur donner mes sabbats


Afin qu’ils sachent que c’est Yahvé qui sanctifie.
C’était un signe entre eux et moi. Elle se dressa,
13 La Maison d’Israël contre moi au désert.

Ils refusèrent d’agir selon mes ordonnances.


Ils rejetèrent mes lois que l’on doit observer
Afin de pouvoir vivre. Agissant à l’extrême
Ils profanèrent et ils méprisèrent mes sabbats.
J’eus la pensée alors d’assouvir ma colère
Sur eux dans le désert pour les exterminer.

14 J’ai agi par respect en l’honneur de mon nom


Afin qu’il ne fût pas profané par les bouches
Des nations chez lesquelles je les ai fait sortir.

685
15 Bien plus, je levai la main sur eux au désert,
Et jurai de ne pas les mener au pays.
Vers cette terre donnée où coulent le lait, le miel,
[Je parle] de ce pays splendide et magnifique.

16 Ils avaient rejeté mes règles et mes coutumes.


Ils avaient profané mes lois et mes sabbats,
Leur cœur était épris de leurs affreuses idoles.
17 Mon œil eut trop pitié d’eux-mêmes pur les détruire.
Je refusais de faire un massacre au désert.

18 Je dis à leurs enfants qui étaient au désert :


Ne vous conduisez pas en imitant vos pères.
N’appliquez pas leurs lois, évincez leurs coutumes,
Et ne vous souillez pas avec leurs sales idoles.

19 Je suis Yahvé votre Dieu. Et d’après mes ordres,


Conduisez-vous. Gardez mes règles. Pratiquez-les.
20 Sanctifiez mes sabbats. Ils serviront de signe,
Pour vous et moi, car je suis Yahvé votre Dieu.

686
21 Les fils allèrent contre moi, refusèrent d’agir
En appliquant mes lois que l’on doit observer
Afin de pouvoir vivre. Ils rejetèrent mes règles.
Ils profanèrent et ils méprisèrent mes sabbats.
J’eus la pensée alors de déverser ma force,
D’assouvir ma colère sur eux dans le désert.

22 Je retirai ma main par respect de mon nom


Afin qu’il ne fût pas profané par les bouches
Des nations chez lesquelles je les ai fait sortir.

23 Mais une fois encore j’étendis la main sur eux


Au désert, pour jurer de les disséminer
Dans des lieux étrangers et parmi les nations.

24 Ils avaient rejeté mes règles et mes coutumes.


Ils avaient profané mes lois et mes sabbats.
Leur cœur était épris des idoles de leurs pères.

687
25 Pour ma part, je leur donnai des lois, des décrets
Qui leur étaient nuisibles, et des manières d’agir
Qui étaient aberrantes. 26 Je les rendais impurs
Par leurs propres offrandes en les faisant tuer
Tous leurs petits enfants. Je voulais les punir
Afin qu’ils sachent enfin que je suis le Seigneur.

27 Toi, tu parleras à la Maison d’Israël.


“Humain, dis : Ainsi parle Adonaï Yahvé :
Oui c’est encore vos pères qui agissant ainsi
Ont osé m’outrager avec [toute] leur traîtrise.

28 Je les ai toutefois amenés au pays


Que j’avais fait serment de leur constituer.
Ils y ont vu toutes sortes de collines élevées,
D’arbres épais et touffus. Et ils y ont offert
Les ignobles sacrifices. Ils y ont présenté
Leurs offrandes provocantes. Ils y ont déposé
Leurs parfums apaisants, versant leurs libations.

29 Moi, je leur dis alors : et quel est ce haut lieu


Dont vous vous approchez ? Eux, ils l’ont appelé
Par le nom de Bamah, ainsi jusqu’à ce jour !

688
30 Eh bien ! tu diras à la Maison d’Israël :
Ainsi dit Dieu Yahvé : À l’exemple de vos pères
Vous cherchez les souillures et les prostitutions,
Vous vous rendez impurs avec leurs sales idoles ?

31 En apportant vos dons, et en faisant passer


Vos enfants par le feu vous vous rendez impurs
Avec vos Saletés, ainsi jusqu’à ce jour !

Moi Yahvé, je devrais me laisser consulter


Par vous, fils d’Israël ? Par ma vie, non jamais
Oracle de Dieu Yahvé, vous consulterez.

Ce qui hante votre esprit ne s’obtiendra jamais.


Vous pouvez répéter : “ Nous serons des nations
Identiques aux tribus des pays étrangers,
Nous servirons le bois et nous prierons la pierre. ”

33 Par ma vie, je jure, Oracle de Dieu Yahvé,


Je régnerai sur vous avec forte main,
Avec mon bras tendu. Je serai déchaîné,
Déversant ma fureur en des épanchements.

689
34 Je vous ferai sortir, moi du milieu des peuples.
Je vous rassemblerai du milieu des nations
Chez lesquelles vous étiez alors dispersés
Avec ma forte main, avec mon bras tendu,
Déversant ma fureur en des épanchements.

35 Moi, je vous mènerai jusqu’au désert des peuples.


Je saurai vous juger, mes yeux fixés sur vous.
36 Comme j’ai jugé vos pères, mes yeux fixés sur vous,
Comme j’ai jugé vos pères dans le désert d’Égypte.
Je vous jugerai, - Oracle de Dieu Yahvé.

37 Oui, moi je vous ferai passer sous la houlette,


Et je vous soumettrai à un dénombrement.
38 J’exclurai les rebelles, ceux qui se sont dressés
[Révoltés] contre moi. Je les ferai sortir
Du lieu où ils séjournent. Non, ils n’entreront pas
Au pays d’Israël, vers cette terre donnée.
Et vous saurez ainsi que je suis le Seigneur.

690
39 Vous, Maison d’Israël, ainsi dit Yahvé Dieu :
Oui, que chacun s’en aille aduler ses idoles,
Mais ensuite, je le jure, vous vous m’écouterez.
Vous ne souillerez plus mon nom qui est sacré
Avec vos dons, vos saletés et vos idoles.

Sur ma sainte montagne, sur la haute montagne


D’Israël - Oracle d’Adonaï Yahvé
Me servira toute la maison d’Israël
Établie au pays. C’est avec ma faveur
Que je la recevrai. Et je rechercherai
Vos offrandes et vos dons, toutes vos saintes choses.

41 Comme un parfum de paix, je vous accueillerai.


Je vous ferai sortir du milieu de ces peuples.
Je vous rassemblerai du milieu des pays
Où vous fûtes dispersés. Je serai sanctifié
Par vous aux yeux des peuples, 42 et vous saurez ainsi
Que je suis le Seigneur. Je vous ramènerai
Sur le sol d’Israël, au lieu que j’ai juré
Avec solennité de donner à vos pères.

691
43 C’est par la souvenance de vos mauvaises conduites,
De mauvaises actions qui vous rendirent impurs
Et qui vous ont souillés que vous éprouverez
Du dégoût pour vous-mêmes. C’est par la souvenance
De vos nombreux méfaits que vous avez commis.

44 Vous saurez : je suis Dieu. J’agirai envers vous


Non d’après vos conduites et vos mœurs corrompues,
Ô Maison d’Israël, [mais j’agirai ainsi]
Respectant mon nom, Oracle de Yahvé Dieu.

692
L’épée de Yahvé

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, va sur ta droite et profère ta parole.
Prophétise vers le sud et accuse la forêt
Du pays de Négeb. 3 Toi, dis à la forêt :
Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :
Ainsi dit Dieu Yahvé : j’allume en toi un feu
Pour y brûler tout arbre vert, tout arbre sec.

C’est une flambée ardente qui ne s’éteindra pas.


Du Négeb jusqu’au Nord, les visages brûleront.
4 La chair reconnaîtra que c’est moi le Seigneur
Qui l’aurais allumé. Elle ne s’éteindra pas.

Et je dis : Seigneur Dieu, ils répètent de la sorte :


“ Le voilà qui débite encore des paraboles ! ”

6 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


7 “ Humain, toi dirige ta face vers Jérusalem.
Oui, répands ta parole contre leur sanctuaire,
8 Prophétise à l’adresse de la terre d’Israël.

693
Tu lui diras ceci : Ainsi parle le Seigneur :
Me voici contre toi ; je tirerai l’épée,
Mon glaive de son fourreau. Et je vais retrancher
Le juste et le méchant de la terre d’Israël.

9 Oui, c’est pour retrancher le juste et le pécheur


Que je ferai sortir mon glaive de son fourreau
Contre toutes les chairs, du Négeb jusqu’au nord.

10 Et chaque chair saura que c’est moi le Seigneur


Qui ai tiré l’épée. Elle n’y rentrera plus.

Tu lui diras ceci à la terre d’Israël :


Ainsi a dit [le Seigneur Tout-Puissant].

11 “ Humain, tu gémiras avec les reins brisés.


Dans l’amertume, tu gémiras sous leurs regards.

12 S’ils te disent : et pourquoi gémis-tu ? Tu diras :


À cause de la nouvelle : car elle est sur le point
De se réaliser : les cœurs vont défaillir,
Les mains se lâcheront, les esprits faibliront,
Les genoux fléchiront et seront comme l’eau.

694
Oui, la nouvelle est proche. Oui, elle se réalise.
Elle est bien là - Oracle d’Adonaï Yahvé.

La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


14 “ Humain, toi prophétise. Tu leur diras ceci :

Ainsi parle le Seigneur : L’épée est aiguisée,


L’épée est affûtée. 15 C’est pour faire du carnage,
Pour produire des éclairs que l’épée est fourbie.
Ou se peut-il encore que nous sachions la joie ?
La verge qui frappe mon fils regarde avec dédain
Ton instrument de bois. 16 Il l’a fait aiguiser
Afin qu’on la saisisse et qu’on la tienne en main.
L’épée est aiguisée. L’épée est affûtée
Afin qu’on la remette dans la main du tueur.

17 Oui, pousse des cris, humain ! Car l’épée a sévi.


Et sur mon peuple et sur tous les princes d’Israël.
Ils ont été livrés au glaive avec mon peuple.
18 Oui, frappe-toi la hanche. Ceci est une épreuve.

695
Que sera-ce s’il y ajoute la verge dédaigneuse ?
Rien ne sera plus, - Oracle du Dieu Yahvé.

19 Toi, humain, prophétise et bats encore des mains.


Que l’épée soit deux fois, soit trois fois plus cruelle.

C’est l’épée de la grande victime qui la pourchasse,


C’est l’épée des massacres ! 20 Pour que défaille le cœur,
Et pour que les victimes deviennent plus nombreuses !

Aux portes, j’ai placé le carnage de l’épée


Pour jeter des éclairs ! Fourbie pour le massacre !

21 Et montre-toi tranchante sur ta droite ! Sur ta gauche


22 Tiens-toi en position en tout lieu où tu es !
J’apaiserai ma haine : moi Yahvé j’ai parlé. ”

696
Le roi de Babylone à la croisée des chemins

23 La parole de Yahvé me fut donne ainsi :


24 Et toi, humain, à la croisée, trace deux chemins
Afin que passe l’épée du roi de Babylone.
Les deux tracés devront partir du même pays.

A la tête de chaque route dirigée vers une ville,


Tu placeras une main 25 pour orienter l’épée,
Une pour le chemin de Rabbah des fils d’Ammon
Une pour Juda, vers Jérusalem la ville forte.

26 Le roi de Babylone se tient au carrefour,


Au point de départ pour interroger le sort.
Il a consulté les teraphim, les idoles
A secoué les flèches, examiné le foie.

27 Soit : le sort a déterminé Jérusalem


Dans sa main droite. Il lui faudra vociférer,
Hurler le cri de guerre, et pousser la clameur.
Il lui faudra placer des béliers près des Portes,
Élever des remblais, édifier des ouvrages.

697
[Qu’importe pour les habitants de Jérusalem !
28 Pour eux et à leurs yeux, c’est vaine divination.
Ils croient en Sédécias et au serment juré.
Nabuchodonosor ne fera pas la guerre.
Leur ville est protégée. Ils ignorent, insensés
Que le roi Sédécias a violé le serment]

Il porte témoignage de leurs crimes accomplis.


De la sorte ils seront soumis à la capture.
29 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé.

] glose explicative. Hors du texte biblique. F. L.

698
Vous avez provoqué le rappel de vos fautes
En prouvant vos forfaits, en montrant vos péchés.
Dans toutes vos actions, vous serez condamnés
Car on s’en souviendra. Oui, vous serez châtiés.

30 Quant à toi, [Sédécias], toi vil prince d’Israël


Ô toi, le criminel dont le terme est venu
De recevoir la mort, 31 ainsi dit le Dieu Yahvé :

Qu’on retire le turban, qu’on enlève la couronne.


Tout sera transformé. Et l’on élèvera
Ce qui est abaissé, et l’on abaissera
Ce qui est élevé. 32 Ô décombres ! Ô décombres !
C’est ce que j’en ferai. Cela ne sera plus.

Apparaîtra celui à qui revient [le droit],


Le Jugement. Moi, Yahvé, je l’établirai.

699
Châtiment d’Ammon

33 Quant à toi, toi humain, prophétise et annonce :


Ainsi dit Dieu Yahvé concernant les outrages,
Les insultes prononcées par la tribu d’Ammon.

Tu leur diras ceci : l’épée, elle est tirée !


L’épée, pour le massacre ! Et fourbie pour détruire !
Pour jeter des éclairs ! 34 On prétend voir pour toi,
Ce sont des visions vaines ! On prédit le mensonge
Pour placer sur le cou des criminels, l’épée
Dont le terme est venu de recevoir la mort.

35 Remets-la dans sa gaine. Là, où tu fus créé,


Là, où tu pris le jour, moi je te jugerai.
36 Oui, je déverserai sur toi tant de colère !
Je soufflerai sur toi le feu de ma fureur !
Et je te livrerai entre des mains barbares,
Des brutes violentes, artisans de ta destruction !

700
37 Tu serviras [de proie], de pâture pour le feu.
Il y aura ton sang au milieu du pays :
Tu seras oublié. Moi, Yahvé, j’ai parlé !

701
Les crimes de Jérusalem

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Et toi, humain, jugeras-tu ? Jugeras-tu
La cité sanguinaire ? Tu lui feras savoir
Ses crimes abominables. 3 Tu lui diras encore :

Ainsi a dit le Dieu Yahvé : ville qui répands le sang


Là sur ton territoire, pour faire venir ton heure !
Qui ériges sur le sol toutes tes sales idoles,
Toi qui te rends impure avec ces saletés !

4 Par le sang répandu, tu t’es rendue coupable.


Avec tes sales idoles, tu t’es rendue impure.
Tu fais donc s’approcher le temps des derniers jours.
Le terme de tes années va bientôt survenir.

C’est pourquoi j’ai fait de toi un objet de honte


Pour les nations, et de risée pour les pays.
5 Car proches ou lointains, ils se gloseront de toi
Cité déshonorée qui abondes en désordres !

702
6 Tous les Princes d’Israël, chacun selon ses forces,
Seront chez toi repus à répandre le sang.
7 Chez toi, le père la mère ont été méprisés.
Chez toi, l’étranger est soumis à la violence.
L’orphelin est frappé, et la veuve opprimée.

8 Tu méprises mes autels, tu profanes mes sabbats.


9 On calomnie chez toi pour répandre le sang.
On mange sur les montagnes, on commet l’infamie.

Chez toi, on découvre la nudité de son père.


On fait violence à la femme en période impure.
11 On fait souillure avec la femme de son prochain.
On commet l’horreur, l’infamie avec sa bru.
On fait violence à la sœur, la fille de son père.

12 On reçoit des présents pour répandre le sang.


Quant à toi, tu prélèves l’intérêt et l’usure.
Tu dépouilles ton prochain en usant de violence.
Quant à moi, tu m’oublies ! - Oracle de Yahvé.

703
13 Je vais battre des mains pour les gains, les profits
Que tu as amassés, pour le sang répandu
Que tu as fait couler toujours autour de toi.

14 Là, ton coeur tiendra-t-il ? Pourra-t-il résister ?


Et tes mains rester fermes quand paraîtront les jours
Où j’agirai sur toi ? Moi, Yahvé, j’ai parlé
15 Je te disperserai parmi tant de nations.
Je t’éparpillerai dans des lieux étrangers.

Je ferai disparaître toute ton impureté


La chassant de chez toi. 16 Tu m’auras profané
Aux yeux des peuples. Tu sauras que je suis Yahvé.

17 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


18 La Maison d’Israël est du métal impur,
Humain, ils sont devenus pour moi des scories
Ils sont tous du cuivre, de l’étain, du fer, du plomb
Au milieu du creuset. Ils sont tous des scories.

19 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :


Oui, puisque vous êtes tous devenus des scories,
Je vais vous amasser là dans Jérusalem.

704
20 Amas d’argent, de cuivre, de fer, de plomb, d’étain
Au milieu d’un creuset - on y souffle le feu
Afin de le faire tondre, ainsi dans ma colère,
Ainsi dans mon courroux, je vous réunirai.

Et je vous ferai fondre. 21 Je vous rassemblerai


Je soufflerai sur vous le feu de mon courroux.
Et vous serez fondus au milieu de la ville.

22 Comme l’argent est fondu au milieu du creuset


Oui, vous serez fondus au milieu de la ville.
Vous saurez que c’est moi, Adonaï Yahvé,
Qui ai répandu, déversé ma haine sur vous.

23 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


24 “ Humain, tu lui diras ceci : Toi, tu es une terre
Non trempée par la pluie, non baignée par l’averse,
Au jour de la colère. 25 Ses princes qui y habitent
S’y sont coalisés. Comme un lion rugissant,
Qui s’acharne sur sa proie, ils dévorent les personnes.
Ils s’emparent des richesses et des objets de prix.
Ils multiplient les veuves au milieu de la terre.

705
26 Ses prêtres font violence, ils ont violé ma Loi,
Ont profané mon sanctuaire, mes choses saintes.
Entre ce qui est saint et ce qui est profane,
Ils n’ont pas essayé de faire la distinction.
Ils n’ont pas enseigné à pouvoir discerner
Entre ce qui est pur et ce qui est impur.
Ils détournent leurs regards, méprisant mes sabbats
De sorte que je me trouve humilié parmi eux.

27 Et ces chefs sont des loups, au milieu de la ville,


Qui de toute leur violence, ont déchiré leur proie,
Ne cherchant que le sang, faisant périr des gens
Pour usurper leurs biens. 28 Et quant à ses prophètes,
Ils enduisent d’un crépi leurs visions mensongères :
Ils composent leurs présages, de vulgaires tromperies.

Ils annoncent : “ Ainsi a dit le Dieu Éternel ”,


Alors que le Seigneur ne s’est pas exprimé.

706
29 Le peuple du pays, lui pratique la violence,
Se complaît de rapines, s’attaque aux démunis,
Moleste l’indigent, opprime les étrangers,
Sans se soucier du droit, [n’appliquant que sa loi].

30 J’ai cherché parmi eux quelqu’un qui construisît


Une muraille de défense, qui se tînt sur la brèche
Là, devant moi pour la protection du pays,
Afin de me convaincre de ne pas le détruire.
Je n’ai trouvé personne. 31 Aussi ai-je déversé
Toute ma colère sur eux. J’ai voulu en finir
Au feu de mon courroux. Donc j’ai fait retomber
Leur conduite sur leur tête, - Oracle de Yahvé.

707
Histoire symbolique de Jérusalem et Samarie

1 La parole de Yahvé me fut donnée pour dire :


2 “ Il y avait deux femmes humaines, filles d’une mère.
3 Elles se prostituèrent dans le pays d’Égypte.
Elles se prostituèrent dès leur première jeunesse.
C’est là qu’on a porté la main sur leur poitrine.
C’est là qu’on a caressé leur sein virginal.

4 Elles s’appelaient ainsi : l’une, l’aînée, Oholah.


Sa sœur, Oholibah. Elles furent à moi, furent miennes.
Elles enfantèrent des fils. Elles enfantèrent des filles.

Donc, leur noms : c’était Samarie pour Oholah,


Et Jérusalem c’était pour Oholibah.
5 Alors qu’elle était mienne, [et qu’elle m’appartenait]
Mon épouse Oholoah, elle se prostitua.
Elle fut prise de désir, brûla pour ses amants,
Les Assyriens ses voisins, 6 revêtus de pourpre,
Gouverneurs et préfets, des jeunes gens attrayants,
Des cavaliers habiles qui montaient des chevaux.

708
7 Et elle leur prodigua des traitements impurs,
À tous ces fils d’Assur choisis parmi l’élite.
Elle se souilla encore avec leurs sales idoles.
Elle ne renonça pas à ses dérèglements
Commencés en Égypte quand ils avaient couché
Sur elle dans sa jeunesse, quand ils avaient eux-mêmes
Caressé sa poitrine, pris son sein virginal,
Et répandu sur elle leur impudicité.

9 Aussi je l’ai livrée aux mains de ses amants,


Aux mains des Assyriens dont elle s’était éprise.
10 Ceux-ci la découvrirent, montrèrent sa nudité.
Prirent ses fils et ses filles. Quant à elle, par l’épée
Eux, ils la firent mourir. Elle devient un symbole,
Car on lui infligea de justes châtiments.

11 Sa sœur Oholibah aussi en fut témoin.


Mais ses prostitutions, ses passions scandaleuses
Étaient plus corrompues, plus condamnables encore,
Pires que celles de sa sœur. 12 Elle fut prise de désir
Pour les Assyriens ses voisins, vêtus de pourpre,
Gouverneurs et préfets, des jeunes gens attrayants,
Des cavaliers habiles qui montaient des chevaux.

709
13 Oui, elle s’était souillée, je l’avais constaté,
Elle-même était impure agissant comme sa sœur.
14 Elle enchérit encore sur ses prostitutions
Quand elle vit des hommes dessinés sur la muraille,
Images de Chaldéens colorées à la pourpre,
15 Portant des ceinturons qui entouraient les reins,
Et cerclés d’un turban qui surchargeait la tête,
Ayant tous les prestances de chefs ou d’écuyers ;
Peintures représentant les fils de Babylone,
Dont le pays natal est celui de Chaldée.

Elle fut prise de désir dès le premier regard,


Elle leur dépêcha des messagers en Chaldée.
17 Et les fils de Babel vinrent accomplir l’amour
Et partagèrent le lit, la souillèrent de débauches.
Mais quand elle fut impure, elle se détourna d’eux.

18 Elle s’étala dans ses débauches, montrant sa honte.


Mon âme s’en détacha. Je m’en suis détourné,
Comme j’avais autrefois abandonné sa sœur.

710
19 Elle multipliait encore ses prostitutions,
En souvenir des premiers jours de sa jeunesse,
Quand elle se débauchait dans le pays d’Égypte.
20 Elle fut prise de désir pour tous leurs débauchés
Qui ont la chair des ânes et le rut des chevaux.

21 Ainsi tu ravivas les fautes de ta jeunesse


Du temps où en Égypte, on pressait ta poitrine
On caressait tes seins petits et juvéniles.

22 Eh bien, Olibah, ainsi dit Dieu Yahvé :


Voici, je vais dresser contre toi les amants
Dont tu t’es détournée. Je vais les ramener
Contre toi de partout. 23 Et les fils de Babel,
Et tous les Chaldéens, et tous ceux de Pegod,
De Shôa, de Qôa, et tous les fils d’Assur,
Les jeunes gens attrayants, les préfets et les chefs,
Les cavaliers habiles, tous montant des chevaux,

24 Ils viendront contre toi les étalons des chars


Et des chariots avec une multitude de peuple.
Là, ils t’opposeront venant de tous les lieux,
L’écu avec le casque et le grand bouclier.

711
J’exposerai ta cause, et ils te jugeront
En pratiquant leur droit et selon leurs coutumes.

Je dirigerai contre toi ma jalousie.


Et ils te traiteront avec toute leur fureur.
Oui, ils t’arracheront le nez et les oreilles.
Et le reste des tiens tombera par l’épée.
Puis ils se saisiront de tes fils, de tes filles.
Et le reste de toi sera donné au feu.
26 Ils te dépouilleront de tous tes vêtements.
Ils s’empareront de tes objets de parure.

27 Ainsi je mettrai fin à toutes tes infamies,


À tes prostitutions commencées en Égypte,
Plus jamais vers eux, tu ne lèveras les yeux.
Et du pays d’Égypte, tu n’aurais souvenance.

28 Ainsi dit Dieu Yahvé : oui, je vais te livrer


Entre les mains de ceux que toujours tu détestes,
Entre les mains de ceux dont ton âme se détourne.

712
29 Ils sauront te traiter avec haine farouche,
Ils voudront s’emparer du fruit de ton travail.
Puis ils te laisseront là, nue et dépouillée.
La honte de tes luxures, elle sera dévoilée.

30 Ce sont tes inconduites et tes prostitutions


Qui te vaudront cela, comme tu t’es débauchée
À la suite des nations, et comme tu t’es souillée
Avec leurs sales idoles. 31 Tu as suivi ta sœur
Dans sa mauvaise conduite. Je mettrai dans ta main
Sa coupe. 32 Ainsi s’exprime Adonaï Yahvé :

Tu boiras la coupe de ta sœur, profonde et large !


Tu seras vouée au rire, à la raillerie.
Grande est sa contenance ! Immense capacité !
33 Et tu seras remplie d’ivresse et de douleur.
Coupe de désolation et de dévastation,
La coupe de ta sœur Samarie ! 34 Tu la boiras,
Oui tu la videras. Puis tu en rongeras
Les tessons. Et elle te déchirera le sein.
Moi, j’ai dit, - Oracle d’Adonaï Yahvé.

713
35 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :
“ Toi tu m’as oublié, et tu m’as rejeté
Au plus loin derrière toi. Tu porteras aussi
Ton impudicité et tes prostitutions. ”

36 Alors Yahvé me dit : “ Humain, veux-tu juger


Ainsi les deux sœurs Oholab, Oholibah.
Veux-tu leur reprocher leurs crimes abominables ?
37 Car elles furent adultères, les mains baignées de sang.
Elles se sont accouplées avec leurs sales idoles.
Elles ont livré leurs fils qu’elles m’avaient enfantés.
Elles les ont fait passer, les consumant au feu.

38 Et elles m’ont fait ceci : elles ont osé souiller


Mon Temple en ce jour-là profanant mes sabbats !
39 Et tout en immolant leurs fils à leurs idoles,
Elles entraient le même jour dans mon grand sanctuaire,
Pour qu’il fût profané. Ainsi elles ont agi !
Voilà ce qu’elles ont fait dans ma propre Maison.

40 Bien plus, elles envoyaient chercher des hommes


De pays étrangers. Et un ambassadeur
Leur était dépêché. Alors ils sont venus

714
Tous les hommes pour lesquels toi tu t’étais baignée.
Tu t’es enduit les yeux, tu as mis des bijoux,
41 Puis tu t’es alanguie sur le lit d’apparat.
La table était dressée. Tu avais disposé
Mon encens et mon huile. 42 On entendait la voix
Confuse et bourdonnante d’une foule insouciante,
Et venait s’y mêler des buveurs du désert.
Ils prirent des bracelets pour entourer leurs mains
Ils posèrent des couronnes magnifiques sur leurs têtes
Moi, je pensais d’une femme usée par l’adultère,
On se livre avec elle aux débauches habituelles !
Et l’on se prostitue ! Et elle se prostitue !

44 Ainsi on vient chez elle comme chez une prostituée.


Oui, il en est de même pour ces femmes dépravées
Pur les deux qui sont Oholoah, Oholibah !

45 Ce seront des hommes justes qui leur appliqueront


La peine des adultères et la loi réservée
À celles versant le sang, car elles sont adultères
Et il y a du sang sur leurs mains répandu.

715
46 Ainsi dit Dieu Yahvé : faites monter contre elles
Une assemblée immense afin de les livrer
À l’épouvante, [à la terreur] et au pillage !
47 Que l’assemblée immense les frappe avec des pierres,
Les perce avec des glaives ! Faites périr leurs fils
Faites périr leurs filles ! Faites brûler leurs toits,
Leurs maisons par le feu. 48 Oui, je ferai cesser
[L’impudicité,], la débauche dans le pays.

Et les femmes averties, recevant la leçon


Ne reproduiront pas votre conduite abjecte.
49 On fera retomber sur vous cette infamie.
Vous porterez le poids de vos péchés infects,
Commis en adulant vos saletés d’Idoles.
Vous saurez que je suis Adonaï Yahvé.

716
Annonce du siège de Jérusalem

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi,


[Ce] la neuvième année, le dixième mois, le dix :
2 “ Humain, pose par l’écrit la date de ce jour même.
Car le roi de Babel entre en Jérusalem.
Il la prend aujourd’hui. 3 Compose une parabole
Pour l’engeance de rebelles. Tu leur diras ceci :

Ainsi dit Yahvé Dieu : Mets au feu la marmite,


Mets-la. Verse de l’eau. 4 Tu mettras des morceaux.
Ce qu’il y a de bon les cuisses, gigots, épaules.
Ajoutes-y des os. Remplis-la des meilleurs.
Ce qu’il y a de mieux dans le troupeau d’agneaux,
5 Prends-le. Puis dispose et entasse du bois dessus.
Fais bouillir les morceaux, et que les os soient cuits.

6 Ainsi dit Yahvé Dieu : Malheur à la cité,


La cité sanguinaire ! Elle, marmite toute rouillée !
La rouille est incrustée ! La crasse reste fixée !

Que l’on vide la marmite, et morceau par morceau


Sans que jamais le sort ait lieu d’intervenir.

717
7 Car le sang à répandre est demeuré près d’elle !
Et c’est sur la surface du rocher qu’elle l’a mis.
Non, elle n’a pas voulu sur le sol le répandre,
[Et le verser] pour le recouvrir de poussière.

8 Pour qu’éclate ma colère, pour pourvoir me venger


J’ai exposé mon sang sur une roche aride
Afin qu’il ne fût pas de cette sorte recouvert.

9 Eh bien ! ainsi s’exprime Adonaï Yahvé :


Malheur à la cité, la cité sanguinaire !
Moi aussi je vais faire élever un bûcher.

Toi, accumule le bois pour allumer le feu.


Fais cuire dans son entier la viande, vide le jus.
Apprête les épices, fais bouillir la mixture.

Que les os soient brûlés ! Qu’ils soient carbonisés !


11 Que l’on place la marmite vidée sur les charbons
Afin qu’elle soit chauffée et que l’airain rougisse !
Oui, que fonde sa souillure ! Que sa crasse disparaisse !

718
12 Et tant d’efforts pour rien ! L’abondance de sa crasse
Ne s’en va pas au feu. Dans le feu, toute la crasse !
13 De ta souillure infâme, j’ai voulu t’épurer.
Tu ne t’es pas laissé épurer de ta crasse.

Tu resteras impure le temps que ma colère


Enfin soit assouvie. 14 Moi, Yahvé, j’ai parlé.
Cela va arriver. Oui, je l’accomplirai.
Je ne fléchirai point. Sans merci, sans repentir.
C’est selon ta conduite et selon tes actions
Qu’on te jugera, - Oracle de Dieu Yahvé.

719
Épreuves personnelles du prophète

15 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


16 “ Humain, je vais te retirer, subitement.
Oui, je vais t’enlever les délices de tes yeux.
Ne te lamente pas. Et n’offre pas de pleurs.
Les larmes ne viendront pas s’imprégner dans tes yeux.
17 Toi, soupire en silence. Ne porte pas le deuil
Pour honorer les morts. Attache sur toi ta coiffe.
Mets tes sandales aux pieds. Ne couvre pas tes lèvres.
Ne mange pas le pain apporté par les gens. ”

18 Dans cette matinée-là, moi je parlai au peuple,


Ma femme mourut le soir. Je fis le lendemain
Selon ses ordonnances. 19 Alors me dit le peuple :
“ Peux-tu nous expliquer ce que doit signifier
Cette façon d’agir ? ” 20 Je répondis alors :

720
La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
21 Toi, tu parleras à la Maison d’Israël :
Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :
Voici que je vais profaner mon sanctuaire,
L’orgueil de votre force, le plaisir de vos yeux,
La passion de vos âmes. Et vos fils et vos filles
Que vous avez quittés, tomberont par l’épée.

22 Et vous vous agirez comme je viens de le faire :


Vous ne voilerez pas vos livres, votre moustache,
Et ne mangerez pas de ce pain ordinaire.
23 Vous garderez vos coffres, vos sandales à vos pieds.

Vous ne vous lamenterez pas, pleurerez pas.


Mais vous irez pourrir à cause de tous vos crimes.
Et vous irez gémir les uns avec les autres.

24 Là, Ezéchiel pour vous servira de symbole.


Et tout ce qu’il a fait, vous le reproduirez.
Cela surviendra : vous saurez que je suis Dieu. ”

25 Et toi, humain, le jour où je leur aurai pris


Leur force et leur fierté, et la joie de leurs yeux,

721
Les délices de leur âme, et leurs fils et leurs filles,
Ce jour-là, il viendra un fuyard près de toi,
Qui fera retentir la nouvelle aux oreilles.

26 En ce jour-là ta bouche s’ouvrira pour parler


Avec le rescapé. Toi tu pourras parler.
Non, tu ne seras plus muet. Toi tu seras
Pour eux un signe. Ils sauront que je suis Yahvé.

722
II - ORACLES CONTRE LES NATIONS
Contre les Ammonites

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, dirige ta force contre les Ammonites
Et prophétise sur eux. 3 Dis-leur aux Ammonites :
Écoutez la parole d’Adonaï Yahvé.

Ainsi dit Dieu Yahvé : Tu as crié : “ Ha ! Ha ! ”


Sur mon grand sanctuaire quand il fut profané,
Sur la terre d’Israël quand elle fut ravagée,
Et sur ceux de Juda quand ils furent en exil ;
4 Voilà pourquoi je te livre aux fils de l’Orient,
En toute propriété. Ils dresseront chez toi
Leurs campements. Et ils pourront s’y installer.
Ils mangeront tes fruits, ils boiront de ton lait.

5 Je ferai de Rabbah un pacage à chameaux,


Et des cités d’Ammon un bercail à brebis.
Et vous saurez ainsi que je suis le Seigneur.

6 Ainsi dit Dieu Yahvé : Tu as battu des mains


Et trépigné du pied. Puis tu t’es satisfaite,

723
L’âme remplie de mépris au sujet d’Israël,
7 C’est pourquoi ma main contre toi je vais l’étendre.
Oui, je vais te livrer au pillage des nations,
Te retrancher des peuples, et te faire disparaître
D’entre tous les pays. Je t’exterminerai,
Et tu sauras ainsi que je suis le Seigneur.

724
Contre Moab

8 Ainsi dit Dieu Yahvé : Moab s’est exprimé :


“ La maison de Juda est semblable aux nations. ”
9 Je vais donc découvrir les coteaux de Moab,
Anéantir ses villes dans toute son étendue,
Démanteler la cité Beth-ha-Yeshimoth,
Les parures Baal-Meon, Quiriatamah.
10 C’est aux fils de l’Orient, les ennemis d’Ammon,
Que je les livrerai afin que l’on évince
De la mémoire des peuples le souvenir d’Ammon.
11 J’appliquerai ainsi mes sentences à Moab.
C’est pourquoi l’on saura que je suis le Seigneur.

725
Contre Edom

12 Ainsi dit Dieu Yahvé. Edom a appliqué


Des princes de vengeance afin de condamner
La Maison de Juda. Edom a exercé
Des représailles coupables. 13 Ainsi dit Dieu Yahvé :
Moi, j’étendrai ma main sur le pays d’Edom.
Je vais exterminer et les hommes et les bêtes.
J’en ferai une ruine. De Teyman à Dedan
L’épée sera leur mort. 14 Moi, je déchaînerai
La vengeance contre Edom par la main d’Israël.
Il saura imposer ma colère, ma fureur.
Telle sera ma vengeance infligée à Edom
Oracle [du Seigneur], d’Adonaï Yahvé.

726
Contre les Philistins

15 Ainsi dit Dieu Yahvé : Puisque les Philistins


Ont agi par vengeance, l’esprit fait de dédain,
Ne cherchant qu’à détruire d’une haine éternelle,
16 Ainsi dit Dieu Yahvé : Voici que moi j’étends
Contre les Philistins la puissance de ma main.
Voici que je veux retrancher les Kérétiens.
Et je ferai périr le reste des habitants
Qui vit au bord de la mer, sur le littoral.
17 J’exercerai contre eux de terribles vengeances,
De forts châtiments. Ils sauront que je suis Dieu.
J’exercerai contre eux ma terrible vengeance.

727
Contre Tyr

1 Or, la onzième année, et le premier du mois,


La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
2 “ Humain, Tyr a parlé contre Jérusalem :
Ha ! Ha ! Elle est brisée la porte des Nations !
À moi revient son rôle, je veux être comblée.
Sa richesse est en ruine. ” 3 C’est pourquoi ainsi parle
Adonaï Yahvé : Tyr, je suis contre toi.
Oui, je ferai monter des nations en grand nombre,
Comme la mer lève des vagues. Elles détruiront les murs.
Elles abattront ses tours. Je la dénuderai
De toute sa poussière. Elle sera une roche nue.

5 Oui, elle deviendra un étendoir à filets


Au milieu de la mer. Car moi Yahvé j’ai dit,
Oracle du Seigneur, d’Adonaï Yahvé !
Elle sera pour les nations bonne pour le pillage.
6 Ses filles dans les champs, elles seront massacrées.
Elles seront transpercées par l’épée foudroyante,
Et l’on saura reconnaître que je suis Yahvé.

728
7 Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé.
Moi, j’envoie contre Tyr et provenant du nord,
Nabuchodonosor, le roi de Babylone,
Le roi des rois, avec des chevaux et des chars,
Des cavaliers, la troupe et un peuple nombreux.

8 Et tes filles dans les champs périront par l’épée !


Contre toi, il dressera un retranchement !
Contre toi, il amoncellera un remblai !
Contre toi, il élèvera une terrasse !
Et contre toi, il dressera un bouclier !

9 Contre tes murailles, il donnera son bélier !


Il démolira tes tours avec ses machines !
De poussière, ses chevaux nombreux te couvriront !

10 Au bruit de la cavalerie, de ses chariots,


Et de ses chars de guerre, tes murailles trembleront.
Il franchira tes portes comme la ville conquise.

729
11 Il foulera sous les sabots de ses chevaux
Tes rues et tes ruelles. Il passera ton peuple
Par le fil de l’épée. Il jettera à terre
Des puissances colossales, et tes stèles crouleront.

12 Ils prendront tes richesses, ils pilleront tes biens


Abattront tes murailles, tes maisons d’agrément.
Au fond de l’eau, la pierre, la charpente, la poussière
Ils les disposeront. 13 Moi, je ferai cesser
L’harmonie de tes chants. Et l’ont n’entendra plus
Le son de tes cithares. 14 Moi, je ferai de toi
Un rocher dénudé. Toi, Tyr, tu deviendras
Un séchoir à filets. Tu resteras détruite.
Moi, Yahvé J’ai dit, - Oracle d’Adonaï Dieu.

Ainsi dit Adonaï Yahvé concernant Tyr :


“ Certes, au bruit de ta chute, quand se lamenteront
Tes blessés, [tes gisants] et quand s’accomplira
Le carnage dans tes murs, [les îles et] les rivages
Ne trembleront-ils pas ? 16 Tous les princes de la mer
Tomberont de leurs trônes, quitteront leurs manteaux,

730
Leurs vêtements brodés. Enveloppés d’effroi,
Ils s’assoiront par terre. Ils trembleront sans cesse
Et seront consternés. Tu en seras la cause.

17 Entonnant une complainte, ils parleront de toi :


Quoi ! te voilà détruite ! Et disparue des mers,
Toi la ville renommée qui étais si puissante !
Et tous tes habitants qui répandaient la peur !
Qui inspiraient la peur ! C’est le jour de ta chute,
Et les côtes sont tremblantes. 18 Et les îles de la mer
Arrivent à s’effrayer pour ton action dernière.

19 Ainsi dit Dieu Yahvé : Quand je ferai de toi


Une ville abandonnée comme les villes dépeuplées,
Quand je ferai se lever contre toi l’abîme,
Et quand les eaux profondes viendront te recouvrir,
20 Alors je te ferai plonger dans les ténèbres,
Et descendre avec ceux qui habitent dans la fosse,
Vers les hommes du passé. Je te ferai [gémir]
Dans les lieux souterrains d’éternelles solitudes,
Et descendre avec ceux qui habitent dans la fosse.

731
Tu ne reviendras pas pour être rétablie
Au pays des vivants. 21 Oui, je ferai de toi
Un objet d’épouvante. Toi, tu ne seras plus
Et l’on te cherchera sans jamais te trouver !
Oracle [du Seigneur] d’Adonaï Yahvé.

732
Complainte sur la chute de Tyr

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Et toi, humain, prononce une complainte sur Tyr.
3 Tu parleras à Tyr, la cité installée
Sur le bord de la mer ; elle qui fait du commerce
Avec de nombreux peuples vers des îles éloignées :
Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé.

Tyr, c’est toi qui as dit : ma beauté est parfaite !


4 En haute mer, s’étendaient ton empire, tes frontières !
Tes constructions t’ont faite merveilleuse de beauté.
5 En cyprès de Senir, ils ont fait tes bordages.
D’un cèdre du Liban, ils t’ont dressé un mât.
6 En chêne de Basan, ils ont conçu tes rames.
Le pont est en ivoire incrusté dans du bois
Provenant des îles de Kittim. 7 Le lin d’Égypte
Orné de broderies te servait de voilure.
Et des étoffes d’azur et des étoffes de pourpre
De ces îles d’Elishah te servaient de tenture.

8 Et tous les habitants de Sidon et d’Arvad


Devenaient tes rameurs. Tes hommes les plus habiles,

733
Ceux de Sémer, ô Tyr, te servaient de pilotes.
9 Les anciens de Gebal avec ses artisans
Étaient chez toi pour réparer tes avaries.

Les navires de la mer avec leurs équipages


Se trouvaient chez toi pour assurer ton commerce.

10 Le Perse, le Lydien, le Poutien dans ton armée


Étaient tes gens de guerre. Ils suspendaient chez toi
Le bouclier, le casque, et assuraient ta gloire.

11 Les fils d’Arvad avec ton armée occupaient


Les murs tout alentour ; et quant aux Gammadiens,
Ils étaient sur tes tours. Et là, ils suspendaient
Leurs boucliers sur tes remparts tout alentour.
Oui, ils parachevaient en comblant ta beauté.

734
12 Tarsis te fournissait jouissant de l’abondance
De toutes tes richesses. Ainsi elle pourvoyait
Des marchés en argent, en fer, étain, et plomb.

13 Javan, Tubal, Mésék trafiquaient avec toi.


Ils pourvoyaient en hommes, en ustensiles d’airain,
En esclaves ton commerce. 14 Et ceux de Togarmah,
Pourvoyaient tes marchés de chevaux, de coursiers,
De mulets. 15 Les fils de Dedan trafiquaient.
De nombreuses colonies te servaient de marchés.
On te payait des redevances en bois d’ébène
Et en défense d’ivoire. 16 Edom te fournissait.
Comme tes produits étaient en quantité immense,
Il pourvoyait tes marchés en pourpre, broderies,
Byssus, corail, rubis ainsi qu’en malachite.

17 Juda, le pays d’Israël te fournissait.


Ils t’apportaient en échange de grain de Minnith.
De la cire et du miel, de la graisse et du baume.
18 Damas te fournissait. Elle était ton client,
Comme tes produits étaient en quantité immense.
Elle pourvoyait tes marchés en vin de Helbon,
Et en laine de Sadad. 19 Quant à Dan et Javan

735
Depuis Ouzal, ils commerçaient sur tes marchés :
Le fer forgé, la casse, le roseau en échange
De toutes tes marchandises. 20 Dedan te fournissait
En belles couvertures pour chevaucher des montures.
21 L’Arabie et tous les princes de Québar eux-mêmes
Devenaient tes clients. Ils payaient en agneaux,
En béliers et en boucs. 22 Les marchands de Sheba
Et ceux de Raamah trafiquaient avec toi :
Ils te pourvoyaient d’aromates de qualité,
De pierres rares et d’or contre tes marchandises.

23 Harran, Kanné, Eden trafiquaient avec toi.


Assur, toute la Médie étaient tes clients.

736
24 Ils faisaient le trafic de vêtements de luxe,
De manteaux de pourpre violette, de broderies,
De tapis de couleur, de solides cordes tressées.
25 Les bateaux de Tarsis allaient pour ton commerce.

Tu étais donc remplie et lourdement chargée


Au sein des grandes eaux. 26 Tes rameurs t’ont conduite
Sur l’étendue immense. Le vent t’a fracassé.
C’est le vent d’est qui t’a brisé au cœur des mers.

27 Tes richesses, tes réserves, ainsi que ton commerce,


Ton équipage et tes marins, tes radoubeurs,
Tes courtiers de commerce et tous les hommes de guerre
Que tu portes, la multitude qui est à ton bord,
Vont couler dans les mers au jour de ton naufrage.

28 Aux cris de tes pilotes, les rivages trembleront.


29 Alors tous les rameurs descendront des bateaux.
Les marins, les gens de la mer seront à terre.

30 Ils feront retentir leurs voix à ton sujet,


Crieront amèrement. Oui ils se jetteront
De la poussière, ils se rouleront dans la cendre.

737
31 Ils raseront leurs crânes. Tu en seras la cause.
Ils se ceindront de sacs. Ils pleureront sur toi,
L’âme remplie d’amertume, un profond désespoir.

32 Dans leur désolation, ils rendront une complainte


De deuil te concernant. Ils se lamenteront :

“ Qui était comme Tyr au milieu de la mer ?


Ce n’est plus qu’un silence ! 33 Lorsque tu débarquais
Toutes tes marchandises tu rassasiais les peuples.
Par l’abondance de tes biens et de tes denrées,
Tu avais enrichi tous les rois de la terre.

Maintenant te voilà parmi les flots


Au cœur des étendues. Tous ceux de l’équipage
Et toute la cargaison ont coulé avec toi.
35 Et ceux des îles sont consternés à cause de toi.
Leurs rois sont dans l’effroi, le visage bouleversé.

36 Ils sifflent les marchands des nations, ils ricanent.


Car tu es devenue un objet d’épouvante.
C’est pourquoi tu seras oubliée à jamais.

738
Contre le roi de Tyr

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, tu parleras au souverain de Tyr :
Ainsi dit Dieu Yahvé : Tu t’es enflé d’orgueil,
Et tu t’es esclaffé : “ Oui, moi je suis un Dieu.
J’habite une résidence divine au cœur des mers. ”

Pourtant tu es un homme et tu n’es pas un Dieu.


Tu as rendu ce siège à l’égal du Parfait.
3 Mais te voilà plus sage que [le héros] Danel !
Nul secret ne t’échappe : par ton habileté,
4 Par ton intelligence tu possèdes des richesses.
Tes trésors sont chargés en or et en argent.
5 Superbe est ta manière pour les choses du commerce !
Tu as multiplié tes richesses en grand nombre !
Ton cœur s’est élevé, glorifié de fortune !

6 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :


Tu as rendu ton cœur à l’égal du Parfait,
7 Eh bien : je fais venir contre toi des nations.
Ce sont des étrangers terribles et redoutables.
Ils tireront l’épée contre ta belle sagesse.

739
Ils pourront profaner ce qui fait ta splendeur.
Ils chercheront aussi à te précipiter
Au profond de la fosse. 8 Ta mort sera violente
Au cœur des étendues. 9 Et diras-tu encore :
“ Oui, moi, je suis un dieu ”, face à tes meurtriers ?
Car toi tu es un homme, et tu n’es pas un Dieu.
Face à tes meurtriers. 10 Tu connaîtras la mort,
Celle des incirconcis, par des mains étrangères.

Car moi j’ai parlé, Oracle de Dieu Yahvé.

740
La chute du roi de Tyr

11 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


12 “ Humain, dis la complainte contre le roi de Tyr.
Exprime-toi de la sorte : Ainsi dit Yahvé Dieu :

Toi, tu étais pareil à une œuvre exemplaire,


Abondant de sagesse et parfait en beauté.
13 Tu étais dans l’Eden, le jardin du Seigneur.
Des pierres de qualité sertissaient ton manteau :
Sardoine, topaze, diamant, chrysolite, onyx,
Jaspe, saphir, escarboucle, émeraude, malachite :
Tes disques, les pendeloques que tu portais sur toi
Étaient en or bien travaillé. Ils étaient prêts
Au jour de ta naissance. 14 Je t’avais établi
Chérubin de haute taille placé en protecteur.
Toi tu étais sur la montagne sainte de Yahvé.
Tu te promenais au milieu des pierres de feu.

15 Tu fus irréprochable, parfait dans ta conduite


Depuis le jour de ta naissance. Puis fut trouvé
En toi le mal pervers. 16 Par ton commerce intense,
La violence, les péchés ont habité tes murs.

741
Je t’ai précipité de la montagne de Dieu,
Et le chérubin protecteur t’a fait périr
Du milieu des charbons. 17 Ton cœur s’est exalté
À cause de ta beauté. L’éclat de ta splendeur
Dépravait ta sagesse. Je t’ai jeté à terre,
Puis je t’ai exposé en spectacle à des rois.

Par tes fautes nombreuses, ton commerce malhonnête,


Tu as souillé ton temple. J’ai fait sortir de toi
Un foyer dévorant. Je t’ai réduit en cendres,
En poussière sur la terre, pour qui te regardaient.
19 Parmi les nations ceux qui te connaissaient
Sont frappés d’épouvante, car tu es un néant.
C’en est fini de toi, aboli à jamais.

742
Contre Sion

20 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


21 “ Humain, dirige ta face vers [la ville de] Sidon,
Et prophétise contre elle. Tu diras en ces termes :

Me voici contre toi ! Toi [la ville de] Sidon.


Je vais me glorifier au milieu de tes murs.
On saura que je suis le Seigneur Tout-Puissant.

J’accomplirai sur elle de nombreux châtiments.


Je manifesterai ma Sainteté en elle.
23 Je lui mettrai la peste. Et le sang dans ses rues
Coulera ; des morts tomberont au milieu d’elle,
Sous les coups des épées dirigées de toute part.

Et l’on saura ainsi que je suis le Seigneur.

743
Israël délivré des nations

24 Il n’y aura plus pour la maison d’Israël


D’épine qui blesse, de piquant qui endolorit
Parmi tous ceux des alentours qui le méprisent.

25 Ainsi dit Dieu Yahvé : Quand je rassemblerai


La maison d’Israël du milieu des nations
Où elle est dispersée, je me montrerai saint
Aux yeux de tous les peuples. C’est pourquoi elle prendra
La terre que j’ai donnée au serviteur Jacob.

Ils y habiteront en toute sécurité,


Bâtiront des maisons, y planteront des vignes.
Ils y habiteront en toute sécurité
Lorsque j’exercerai des châtiments contre eux,
Contre ceux d’alentour qui toujours les méprisent.
Ainsi ils sauront que je suis Yahvé leur Dieu.

744
Contre l’Égypte

1 Or la dixième année, au dixième mois, le douze,


La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
2 “ Humain, tourne-toi vers Pharaon, roi d’Égypte.
Prophétise contre lui, contre l’Égypte entière.
3 Exprime-toi, dis-lui : ainsi dit Yahvé Dieu.

Me voici contre toi, Pharaon, roi d’Égypte !


Crocodile étendu au milieu de tes Nils,
Toi qui as osé dire : “ Mes canaux sont à moi.
C’est moi qui les ai faits. ” 4 Je vais mettre des crocs
Dans tes larges mâchoires, coller à tes écailles
Les poissons de tes Nils. Moi, je vais te tirer
Du milieu de tes Nils avec tous tes poissons
Collés à tes écailles. 5 Puis je te jetterai
[Là-bas] dans le désert avec tous tes poissons.

Tu ne seras ni ramassé ni enterré.


Mais aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre
Moi, je te donnerai. Tu seras leur pâture.

745
6 Et tous les habitants qui demeurent en Égypte
Auront la certitude que je suis le Seigneur.

[Égypte], tu as été un appui de roseau


Pour la maison d’Israël. Quand ils t’ont saisi,
Alors tu t’es rompu. 7 Tu étais dans leurs mains.
Tu leur as déchiré l’ensemble de l’épaule.
Ils s’appuyaient sur toi, et toi tu te brisais
Tu les faisais fléchir et leurs reins chancelaient !

C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé.


Voici que moi j’envoie l’épée dévastatrice
Pour retrancher de toi les hommes et les bêtes.

9 Or le pays d’Égypte deviendra un désert,


Un endroit désolé. Et l’on saura ainsi
Que je suis le Seigneur. Car il a osé dire :
“ Oui, le Nil est à moi, et c’est moi qui l’ai fait. ”

10 Eh bien ! je me déclare contre toi et tes Nils.


Ainsi je réduirai le pays d’Égypte
En ruines désolées de Migdol à Suène
De la sorte jusqu’à la frontière de l’Éthiopie.

746
11 Nul homme pour le fouler, nulle bête pour y passer.
Il sera inhabité pendant quarante ans.

12 Et je ferai du pays d’Égypte un pays


Dévasté au milieu des pays dévastés.
Je ferai de ses villes, des cités dévastées
Parmi des villes détruites, pendant quarante années.
Je sèmerai les Égyptiens parmi les peuples.
Ils seront dispersés dans les autres pays.

13 C’est ainsi que s’exprime Adonaï Yahvé :


Après quarante années, je les rassemblerai
Les habitants d’Égypte de leurs lieux d’exilés.
14 Je les ramènerai les captifs de l’Égypte.
Ils pourront revenir au pays de Patros,
Sur leur terre d’origine. Mais ils y formeront
Un royaume affaibli. 15 L’Égypte sera modeste.
Elle sera plus modeste que les autres nations,
Ne pouvant s’élever au-dessus des pays.

747
Je les diminuerai. Leur puissance sera vaine,
Et ils ne domineront plus les autres peuples.
16 L’Égypte ne sera plus l’objet de confiance
Pour Israël, portant témoignage de ses fautes,
Celles qui ont consisté à se tourner vers elle.
L’on saura que je suis Adonaï Yahvé.

La vingt-septième année, et [ce] le premier mois,


Le premier jour du mois, la parole de Yahvé
Me fut alors donnée en prononçant ces termes :
18 “ Humain, Nabuchodonosor, roi de Babel,
A astreint son armée à une grande entreprise
Contre la ville de Tyr. Toutes les têtes sont pelées,
Et toutes les épaules sont meurtries. Mais ni pour lui,
Ni pour son armée, il n’y a eu de salaire
Venant de Tyr pour la manœuvre menée contre elle.

19 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé.


Voici que je livre à Nabuchodonosor,
(À ce) roi de Babylone, le pays d’Égypte,
Il pourra emporter les nombreuses richesses,
S’emparer des dépouilles, prélever son butin :
Tel sera le salaire de sa (puissante) armée.

748
20 En compensation de son labeur contre Tyr
Moi, je remets à Babel le pays d’Égypte.
Il a œuvré pour moi, oracle de Yahvé.

21 En ce jour-là moi je ferai pousser une corne


À la maison d’Israël. Je te permettrai
De t’exprimer, d’ouvrir la bouche au milieu d’eux.
Et ainsi ils apprendront que je suis Yahvé.

749
Le jour de Yahvé contre l’Égypte

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, toi, prophétise : ainsi dit Dieu Yahvé.
Poussez des hurlements, des cris : “ Hélas, ce jour ! ”
3 Car il est proche le jour, oui, le jour de Yahvé.
Ce sera le jour des nuées, l’ère des nations.

La puissance de l’épée s’abattra sur l’Égypte,


L’épouvante surviendra sur l’Éthiopie en transes,
Quand les morts tomberont dans le pays d’Égypte,
Quand on s’emparera de ses richesses immenses,
Et quand tous ses fondements seront renversés.

5 C’est ainsi Coush, Pout, Loud, toute l’Arabie,


Loub, les fils de l’alliance, tomberont par l’épée.

6 Ainsi a dit Yahvé : Les soutiens de l’Égypte,


Eux aussi tomberont ! Sa puissance orgueilleuse,
De Migdol jusqu’à Syène, elle s’écroulera !
L’épée tranchera, oracle de Dieu Yahvé.

750
7 Ils seront désolés dans des lieux désolés.
Et ses villes compteront parmi des villes en ruines.
8 Oui, l’on saura ainsi que je suis le Seigneur
Car je mettrai le feu. Je brûlerai l’Égypte.
Ses auxiliaires et ses soutiens seront brisés.

9 En ce jour-là, dans des bateaux, des messagers


Partiront sur mon ordre pour troubler l’Éthiopie
Dans sa sécurité. L’épouvante s’étendra
Chez tous ses habitants dans les jours de l’Égypte,
Car la voici qui vient ! 10 Ainsi dit Dieu Yahvé :
J’abolis la richesse dans le pays d’Égypte
Par la main de Babel, Nabuchodonosor.
11 Lui-même avec son peuple, le plus barbare des peuples,
Ils seront appelés pour détruire le pays.

Ils tireront l’épée dans le pays d’Égypte,


Ils iront pour remplir la contrée de cadavres.
12 J’assécherai les bras du Nil et ses canaux.
Je livrerai les lieux à la main des méchants.
Et je dévasterai ce que renferme l’Égypte
Par la main des méchants. Moi, Yahvé, j’ai parlé !

751
Ainsi dit Dieu Yahvé : Je détruirai leurs dieux.
Je ferai disparaître de Noph leurs sales idoles.
Il n’y aura plus de prince au pays d’Égypte.
J’établirai la crainte dans le pays d’Égypte.
14 Je ruinerai Patros. Je brûlerai Tanis.
J’infligerai à No de [nombreux] châtiments.
15 Et je déverserai ma fureur contre Sin,
La défense de l’Égypte. Et je retrancherai
La multitude de No. 16 Je brûlerai l’Égypte.
Sin sera dans l’angoisse. No sera destinée
À être ouverte d’une brèche, et sera prise d’assaut
En plein jour. 17 Les jeunes gens d’On et de Pi-Béseth
Tomberont par l’épée, les habitants eux-mêmes
S’en iront prisonniers. 18 Le jour de Takhpankhès
Se changera en nuit, quand moi je briserai
Les appuis de l’Égypte. Enfin disparaîtra
L’orgueil de sa puissance. Et quant à la cité,
Elle sera recouverte par un [épais] nuage.
Ses filles seront soumises à la captivité.
19 J’infligerai des châtiments contre l’Égypte.
Et ils pourront dire ainsi que je suis Yahvé.

752
20 Or la onzième année, le premier mois, le sept
Du mois, la parole de Yahvé me fut donnée :
21 “ Humain, moi j’ai brisé le bras de Pharaon,
Roi d’Égypte. Et personne n’a pansé sa blessure
Pour y placer des soins, y poser un bandage
Afin qu’il ait la force de manier son épée.

22 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :


Je me déclare contre Pharaon, roi d’Égypte.
Je briserai ses bras, celui qui est valide
Celui qui est brisé, et je ferai tomber
Le tranchant de ses mains. 23 Oui, je disperserai
Les habitants d’Égypte parmi toutes les nations,
Et je les sèmerai dans les autres pays.

Je fortifierai les bras du roi de Babel.


Je placerai ma [puissante] épée dans sa main.
Oui, moi, je briserai les bras de Pharaon.
Il poussera des râles de victimes face à lui.

753
25 Je fortifierai les bras du roi de Babel
Tandis que les bras de Pharaon tomberont.
Et l’on saura ainsi que je suis le Seigneur,
Je mettrai mon épée chez le roi de Babel,
Il la brandira contre le Pays d’Égypte.
26 Oui, je disperserai les habitants d’Égypte
Parmi toutes les nations, et je les sèmerai
Dans les autres pays. Et l’on saura ainsi,
Et ils sauront ainsi que je suis le Seigneur.

754
Le cèdre

1 La onzième année, au troisième mois, le premier


Du mois, la parole de Yahvé me fut donnée :
2 “ Humain, tu diras à Pharaon, roi d’Égypte,
Et sa multitude : ô toi dans ta grandeur,
Mais je pourrais à qui te comparer. 3 Voici :
Au cèdre du Liban, au branchage magnifique,
Avec une belle ramure. Là, des branchages épais
Y produisaient de l’ombre et une taille élevée.
Sa cime dressée était au milieu des nuages.
4 Les eaux l’ont fait pousser. L’abîme l’a fait grandir
Faisant couler ses fleuves où il était planté,
Envoyant ses ruisseaux aux arbres dans les champs.

4 Et c’est pourquoi sa taille était plus élevée


Que celle de tous les arbres qui étaient alentour.
Ses branches s’étaient multipliées. Ses rameaux
S’étendaient grâce à l’abondance de toutes ses eaux.

6 Tous les oiseaux du ciel habitaient dans ses branches,


Les bêtes sauvages mettaient bas sous ses rameaux.
Dans son ombre habitaient de nombreuses nations.

755
Il était beau dans sa grandeur, par l’étendue
De ses nombreuses branches. Et ses racines plongeaient
Dans des eaux abondantes. 8 Pas un cèdre superbe
Pour oser l’égaler dans le jardin de Dieu.

Les cyprès n’étaient pas comparables à ses branches.


Les platanes n’avaient pas de rameaux comme les siens.
Pas un arbre en beauté pour oser l’égaler
Dans le jardin de Dieu. 9 Je l’avais embelli
D’une riche ramure. Les arbres de l’Éden
Dans le jardin de Dieu étaient à l’envier.

10 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :


Ainsi il a voulu imposer sa hauteur.
Il a monté sa cime au milieu des nuages.
Il s’est enorgueilli de toute sa hauteur.
11 Je l’ai livré aux mains du prince des nations
Afin qu’il le traite selon sa méchanceté.
Et je l’ai repoussé. 12 Des étrangers barbares
Parmi les nations l’ont coupé et terrassé.

756
Sur les montagnes, dans les vallées gisent ses rameaux.
Ses branches se sont brisées dans toutes les vallées.
Ses rameaux sont tombés au milieu des ravins.
Tous les gens du pays ont quitté son ombrage,
Et l’ont abandonné. 13 Sur ses débris demeurent
Tous les oiseaux du ciel. Et parmi ses rameaux
Ont gîté toutes les bêtes sauvages des campagnes.

14 C’est pourquoi : que jamais ne s’élève par les eaux,


Pour flatter son orgueil, tout arbre près du cèdre,
Qu’aucun ne dresse sa cime par-delà les nuées,
Et qu’aucun arrosé ne s’élève vers lui.

Car ils sont tous soumis à subir le trépas,


Aux pays souterrains, parmi les fils des hommes,
Avec ceux qui descendent dans le profond du gouffre.

15 Ainsi dit Dieu Yahvé : quand le cèdre est tombé,


Quand il est descendu dans la fosse, au Shéol,

757
J’ai refermé sur lui l’abîme en signe de deuil.
J’ai arrêté ses fleuves. Et les eaux abondantes
Ont été retenues. Alors j’ai assombri
Par sa faute, le Liban. Et les arbres des champs
Par sa faute ont séché. 16 Puis au bruit de sa chute,
J’ai fait trembler les peuples, quand le cèdre est tombé,
17 Quand il est descendu dans la fosse, au Shéol,
Avec ceux qui descendent dans le profond du gouffre.

Dans la région d’en bas, tous les arbres d’Éden


Les beaux, les magnifiques, les arbres du Liban,
Arrosés par les eaux, ont été consolés.
Et sa progéniture qui vivait dans son ombre,
Au milieu des nations est descendue aussi
Avec lui, au Shéol vers les victimes du glaive.

À qui donc étais-tu comparable en grandeur,


Comparable en gloire avec les arbres d’Éden ?

On t’a fait descendre avec les arbres d’Éden,


Vers la région d’en bas. Et avec les victimes,
Tu t’es couché au milieu des incirconcis.

758
Voici le Pharaon et toute sa multitude,
[Ses sujets], oracle d’Adonaï Yahvé.

759
Le crocodile

1 Or la douzième année, et ce au douzième mois,


Le premier, la parole de Yahvé en ces termes
Me fut donnée : 2 “ Humain, prononce une complainte
Concernant Pharaon, roi d’Égypte. Tu diras :
Toi, lionceau des nations, tu es anéanti.

Tu étais comme un crocodile là dans les eaux.


Tu soufflais de tes narines des jaillissements.
Tu troublais l’eau avec tes pattes. En t’agitant,
Tu brassais les courants. 3 Ainsi dit Yahvé Dieu :

J’étendrai sur toi mon filet parmi des hommes,


Au milieu d’une assemblée formée de nations.
Oui, ils te tireront à terre dans mon filet.
4 Je te mettrai à terre. Oui, je te jetterai.
Moi, je te lancerai à la surface des champs.
Je ferai reposer tous les oiseaux du ciel.
Je rassasierai de toi les bêtes sauvages.

5 Et j’abandonnerai ta chair sur les montagnes.


Oui, je remplirai les vallées de tes déchets.

760
6 J’abreuverai la terre par ta putréfaction.
De ce qui coulera de toi, de ton sang [rouge],
Les fossés seront pleins. Moi quand je t’éteindrai,
7 Je couvrirai les cieux, je voilerai les astres.
J’obscurcirai le soleil avec des nuages.
La lune ne fera plus éblouir sa lumière.
8 J’assombrirai les corps du ciel à cause de toi.
J’établirai des ténèbres sur ton pays,
Sur ta terre, oracle d’Adonaï Yahvé.

9 J’affligerai le coeur d’un grand nombre de peuples


Quand je ferai parvenir l’annonce de ta ruine,
Dans le sein des nations que tu ne connais pas.

10 Et je provoquerai une terrible angoisse


À grand nombre de peuples à cause de ta personne.
Ainsi leurs rois seront secoués de frissons
Je ferai voltiger mon épée à leur face.
Ils trembleront encore, à tout instant du jour,
Chacun pour sa personne - ce sera pour ta chute.

11 Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé.


L’épée de Babylone pénétrera en toi.

761
12 Par l’épée des guerriers, je ferai succomber
La multitude des tiens. Ce sont les plus barbares,
Et les plus redoutables des guerriers des nations.
Ils pourront ravager l’Égypte et son orgueil.
Et toute sa multitude sera exterminée.

13 Puis je ferai périr l’ensemble du bétail


Auprès des grandes eaux et dans les profondeurs.
Elles ne seront plus troublées par le pied de l’homme
Plus jamais agitées par le sabot des bêtes.

14 Je calmerai ses eaux, et ses fleuves couleront


Comme de l’huile, oracle d’Adonaï Yahvé.

15 Quand je mettrai la terre de l’Égypte désolée


Dépouillant le pays de ce qui le remplit,
Et quand je frapperai tous ceux qui y habitent,
Ils sauront bien alors que je suis le Seigneur.

16 C’est une lamentation, et elle sera chantée


Par les filles des nations. Elles crieront sur l’Égypte
Et sur sa multitude. Elles pourront la crier
La complainte, - oracle d’Adonaï Yahvé.

762
Descente du Pharaon au Shéol

17 Or la douzième année, au premier mois, le quinze


La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
18 “ Humain, lamente-toi sur le peuple d’Égypte,
Et fais-le descendre [toi et les filles des nations].
Je les ferai descendre dans les lieux souterrains
Avec ceux qui s’en vont dans le gouffre profond.

20 Avec les victimes de l’épée, ils tomberont.


[Et l’Égypte est livrée !] On pourra l’entraîner
Avec sa multitude. 21a Les héros les plus forts
Avec l’ensemble des auxiliaires du Pharaon
Au milieu du Shéol lui parleront ainsi :
“ Serais-tu donc plus favorisé que les autres ?
Descends, couche-toi avec les incirconcis,
Tous ceux qui sont victimes transpercées par l’épée. ”

22 Là est le roi d’Assur avec sa multitude.


Autour de lui, tous ses tombeaux, toutes ses victimes
Transpercées par l’épée : 23 on a mis leurs sépulcres

763
Dans le gouffre profond. Ses troupes sont rassemblées
Autour de son tombeau. Ce sont toutes ses victimes
Transpercées par l’épée ; eux-mêmes qui répandaient
La terreur et l’effroi au pays des vivants.

24 Là est le roi d’Elam avec sa multitude


Autour de lui, tous ses tombeaux, toutes ses victimes
Transpercées par l’épée. Ils sont tous descendus
Incirconcis vers le pays des profondeurs,
Eux-mêmes qui répandaient la terreur et l’effroi
Au pays des vivants. Ils ont à supporter
Leurs actes ignominieux avec ceux qui descendent
Dans le gouffre profond. 25 Parmi tous ces tués,
On lui a fait une couche. Ses troupes sont rassemblées
Autour de son tombeau. Transpercés par l’épée,
Ils sont incirconcis, eux-mêmes qui répandaient
La terreur et l’effroi au pays des vivants.
Ils ont à supporter leurs actes ignominieux
Avec ceux qui descendent dans le gouffre profond.
On les a placés là, au milieu des victimes.

764
26 Voilà Méshek, Tubal avec sa multitude.
Autour de lui, tous ses tombeaux. Incirconcis,
Transpercés par l’épée, eux-mêmes qui répandaient
La terreur et l’effroi aux pays des vivants.
27 Ils ne se sont pas couchés avec les héros
Tombés jadis, qui sont descendus au Shéol
[Avec leurs armes], avec leur attirail de guerre.
On leur a disposé sur la tête leur épée,
Et placé leur bouclier sous leurs ossements.
La terreur des héros au pays des vivants
Régnait. 28 Mais c’est au milieu des incirconcis
Que tu seras brisé. Là, tu te coucheras
Avec les victimes qui furent tuées par l’épée.

29 Voilà Edom avec ses rois et tous ses princes.


Ils ont été placés malgré leur grande vaillance,
Avec les victimes qui furent tuées par l’épée.
Eux-mêmes sont couchés avec les incirconcis,
Avec ceux qui descendent dans le gouffre profond.

30 Voilà tous les princes du nord, tous les Sidoniens


Descendus avec ceux que transperça le glaive
Ce, malgré la terreur qu’inspirait leur puissance.

765
Ils sont couchés, incirconcis avec les morts
Transpercés par l’épée. Ils supportent leur fardeau
Avec ceux qui descendent dans le gouffre profond.

Voilà que Pharaon pourra les observer.


Il se consolera pour toute cette multitude
Transpercée par l’épée. Pharaon, son armée
Seront transpercés, - oracle de Dieu Yahvé.
32 Bien que j’ai désiré répandre sa terreur
Aux pays des vivants, on le fera coucher
Avec les incirconcis, avec les victimes
Transpercées par l’épée. Pharaon, son armée
Seront transpercés, - oracle de Dieu Yahvé.

766
III - PENDANT ET APRÈS LE SIÈGE DE JÉRUSALEM
Le prophète comme sentinelle

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 “ Humain, tu parleras aux enfants de ton peuple.
Tu leur diras ceci : Moi quand je fais venir
L’épée contre un pays, les gens de ce pays
Déterminent parmi eux un homme pour surveiller.
Il sert de sentinelle. 3 S’il voit l’épée venir
Tomber sur son pays, il sait donner du cor
Et alarmer le peuple. 4 Mais voici maintenant
5 Quelqu’un qui ayant entendu le son du cor,
Refuse d’être averti : l’épée survient, s’abat !
Son sang sera sur lui, tombera sur sa tête.
L’autre aura prévenu, sa vie sera sauvée.

6 Si le guetteur au contraire voit l’épée venir,


Et ne donne pas du cor, s’il ne prévient personne,
Et que l’épée survienne, en faisant une victime,
Je redemanderai le sang de ce guetteur.

767
7 Oui, toi aussi, je t’ai fait sentinelle
Pour la maison d’Israël. Quand tu entendras
De ma bouche la parole, tu les avertiras.

Si je dis au méchant : “ Méchant, tu vas mourir. ”


Si tu ne lui dis rien afin qu’il se détourne
De sa voie condamnable il mourra de sa faute,
Mais je te demanderai des comptes pour son sang.

9 Si tu as détourné le méchant de sa voie


Afin qu’il s’en écarte, s’il ne t’obéit pas
Il mourra par sa faute. Toi, tu seras sauvé.

768
Conversion et perversion

10 Et toi, humain, dis à la maison d’Israël :


Vous parlez de cette sorte : nos fautes et nos péchés
Pèsent sur nous et c’est pourquoi nous dépérissons.
Et nous aurions la vie. 11 Tu leur diras ceci ;
Par ma vie, oracle d’Adonaï Yahvé,
Je ne prends pas plaisir à la mort du méchant.
Je ne veux pas sa mort, je veux qu’il se détourne
De sa voie condamnable. Qu’il renonce et qu’il vive !

Revenez ! Revenez de vos chemins mauvais !


Vous subiriez la mort, ô Maison d’Israël ?

12 Toi, humain, tu diras aux enfants de ton peuple :


Non, la vertu du juste ne le sauvera pas
Au jour de son péché. Le forfait du méchant
Ne le fera pas tomber quand il reviendra,
Quand il renoncera à sa méchanceté.

Le juste ne vivra pas à cause de sa justice,


S’il commet un forfait. 13 Et si je dis au juste :
“ Tu vivras sûrement ”, que lui se reposant

769
Sur son principe de vie, accomplit l’injustice,
Plus personne ne se souviendra de sa justice.
Pour sa condamnation, il subira la mort.
C’est pour le mal qu’il aura commis qu’il mourra.

Si je dis au méchant : “ Tu mourras sûrement ”,


Mais s’il s’est détourné de ses actes coupables
Et s’il pratique le droit, accomplit la justice,
15 S’il rend le gage, restitue le produit du vol,
Et s’il observe les lois qui ordonnent pour la vie,
S’il cesse de faire le mal, il vivra sûrement.

16 On ne se souviendra plus de tous les péchés


Qu’il a commis : il a observé le droit,
[Et il a observé] la justice : il vivra.

17 Les enfants de ton peuple ont parlé de la sorte :


“ Elle n’est pas régulière la manière de Yahvé. ”
Mais c’est votre manière qui n’est pas régulière.
18 Quand le juste se détourne du principe de justice
Pour accomplir le mal, il doit subir la mort.

770
19 Mais quand c’est le méchant qui change et se détourne
De ses fautes, et observe le droit et la justice,
C’est à cause de cela qu’il doit vivre. 20 Et de dire :
“ Elle n’est pas régulière la manière de Yahvé. ”
Oui, je vous jugerai votre maison d’Israël,
Chacun selon ses voies et selon sa conduite.

771
La prise de la ville

21 La douzième année de notre déportation,


Le cinq du dixième mois, il vint un fugitif
De Jérusalem vers moi. Et il m’annonça :
“ La cité est tombée. ” 22 Or la main de Yahvé
Avait été sur moi, la veille dans la soirée
Avant que n’arrivât vers moi le fugitif.
Yahvé m’ouvrit la bouche dans la matinée même
Au moment où le fugitif vînt jusqu’à moi.
Ma bouche s’ouvrit et je ne fus plus muet.

772
La dévastation du pays

23 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


Ceux qui sont en ces ruines, au pays d’Israël,
24 “ Humain, s’expriment ainsi : Abraham était seul
Quand il lui fut remis la terre en possession.
Mais nous sommes si nombreux : Oui, il serait justice
Que le pays nous fût donné en possession.

25 Dis-leur : ainsi s’exprime Adonaï Yahvé :


Vous mangez par le sang, et vous levez vos yeux
Vers toutes ces saletés, vous répandez le sang,
C’est pourquoi le pays serait entre vos mains !

26 Vous abusez de votre force avec le glaive,


Et vous pratiquez ce qui est abominable.
Oui, chacun déshonore la femme de son prochain,
C’est pourquoi le pays serait entre vos mains.

27 Dis-leur : ainsi s’exprime Adonaï Yahvé :


Par ma vie, je le jure, ceux qui sont dans les ruines
Tomberont par l’épée, ceux qui sont en campagne
Seront livrés aux bêtes, ils mourront par la peste,

773
Ceux qui vivent dans les cavernes et dans les repaires.

28 Je ferai du pays une vraie désolation,


Une immense solitude. Et l’orgueil provenant
De sa force cessera. Les montagnes d’Israël
Deviendront désolées. Nul n’y passera plus.
29 Et l’on saura ainsi que je suis le Seigneur
Quand le pays sera un désert, un néant
À cause de tous les crimes qu’ils ont osé commettre.

774
Résultats de la prédication

30 Et toi, humain, les fils de ton peuple se parlent.


Ils sont le long des murs, aux portes des maisons.
Ils se disent l’un à l’autre : “ Venez donc écouter
La parole qui arrive de la part de Yahvé. ”
31 Ils viennent vers toi en foule. Là, mon peuple s’assied.
Il écoute tes paroles mais sans les appliquer.
Car ils n’ont dans la bouche que de [mauvais] mensonges,
Leur cœur va à la suite de leur gain malhonnête.
32 Et te voilà pour eux comme un chanteur d’amour,
À la voix agréable et qui joue de beaux airs.
Ils écoutent tes paroles mais sans les pratiquer.
33 Lorsque cela viendra, - voici que cela vient,
Ils sauront qu’un prophète était au milieu d’eux.

775
Les pasteurs d’Israël

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Toi, humain, contre les pasteurs d’Israël,
Prophétise contre les pasteurs. Tu leur diras :
Vous, Pasteurs, ainsi a dit Adonaï Yahvé.
Malheur à ceux d’Israël qui se paissent eux-mêmes.

3 Vous vous êtes nourris du lait et de la graisse,


Vous avez mis leur laine. Vous avez sacrifié
Les brebis grasses. Avez-vous fait brouter les bêtes ?
4 Vous n’avez pas fortifié les brebis chétives,
[Vous n’avez pas] soigné celle qui était malade,
[Vous n’avez pas] pansé celle qui était infirme,
[Vous n’avez pas] repris celle qui était perdue.
Vous les avez régies avec la force violente !
5 Elles se sont dispersées. Où était le pasteur ?
Et elles sont devenues la proie de bêtes sauvages.
Elles se sont dispersées. Mon troupeau erre partout.
Mes brebis vont errantes sur les collines élevées,

776
Sur toutes les montagnes. 6 C’est pourquoi mon troupeau
Se retrouve dispersé sur toute l’étendue.
Personne ne s’en occupe, personne ne le recherche.

7 Vous, pasteurs, écoutez la parole de Yahvé.


8 Par ma vie, oracle d’Adonaï Yahvé :
Parce que mes brebis sont données au pillage,
Parce qu’elles sont la proie des animaux sauvages,
Les pasteurs sont absents ! Personne pour les brebis !
Parce que mes pasteurs délaissent mon troupeau,
Et qu’ils se paissent eux-mêmes sans paître mon bétail,

9 Vous, pasteurs, écoutez la parole de Yahvé.


10 Ainsi dit Yahvé Dieu. Voici, je vais agir
Condamnant les pasteurs. Et je leur reprendrai
L’ensemble du troupeau. Je les empêcherai
De paître mes brebis. De cette sorte les pasteurs
Ne se paîtront plus eux-mêmes. Oui, j’arracherai
Mes brebis de leur bouche. Moi, je les sauverai
Afin que plus jamais elles ne leur servent de proie.

777
11 Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :
Car me voici moi-même ! J’aurai soin du bétail.
12 Je veillerai sur lui ainsi qu’un bon pasteur
Au milieu de ses bêtes quand elles sont dispersées,
Ainsi je veillerai sur mon troupeau de bêtes.
J’irai les rechercher et les prendre des lieux ?
Où elles furent dispersées un jour d’épais brouillard.
13 Je les ferai sortir des pays où elles sont.
Je les rassemblerai des pays étrangers.
Je les ramènerai sur le sol d’autrefois.
Puis je les ferai paître sur les monts d’Israël
Dans les ravins, dans les habitats du pays.

Dans un bon pâturage, oui je les ferai paître.


Les hauts monts d’Israël deviendront leur parcage.
Elles se reposeront dans un bon pâturage.
Elles gîteront, elles brouteront de gras pâturages,
Sur les monts d’Israël. 15 Oracle de Yahvé.
C’est moi qui les ferai paître et se reposer.
J’irai à la recherche de celle qui est perdue.
16 Je saurai ramener celle qui est égarée.
Je panserai la bête, la bête qui s’est blessée.
Je guérirai la bête, la bête qui est malade.

778
J’exterminerai celle qui est grasse et puissante.
Je ferai paître avec justice [et équité].

17 Quant à vous, mes brebis, ainsi dit Yahvé Dieu,


Moi, je vais juger entre brebis et brebis,
Entre béliers et boucs. 18 Car non contents de paître
Dans de bons pâturages, il vous faut piétiner
Le reste de l’herbage ! car non contents de boire
Une eau claire et limpide, il vous faut la troubler
En tapant de vos pieds ! 19 Mes brebis doivent brouter
Le reste de l’herbage, et mes brebis doivent boire
Cette eau claire et limpide que vos pieds ont troublée.

20 C’est pourquoi ainsi dit Adonaï Yahvé :


Moi, je juge entre la brebis grasse et la maigre.
21 Parce que vous avez frappé des reins, des flancs
De l’épaule et des cornes les brebis souffreteuses
En les chassant dehors. 22 Je vais venir sauver
Mes brebis afin qu’elles ne soient plus au pillage.
Moi, je vais juger entre brebis et brebis.

23 Puis je susciterai pour le mettre à leur tête


Un pasteur faisant paître : mon serviteur David.

779
C’est lui qui fera paître. 24 Il sera leur pasteur,
Et moi Yahvé leur Dieu. Mon serviteur David
Sera au milieu d’elles. David sera un prince.
Moi, Yahvé, j’ai parlé. 25 Et moi, je conclurai
Une alliance de paix avec eux. Je ferai fuir
Les animaux sauvages et féroces du pays.
Elles s’en iront paisibles dans les lieux désertiques.
Elles pourront s’endormir dans la douceur des bois.
26 Je les disposerai autour de ma colline,
Et je ferai tomber la pluie en temps voulu,
Et ce sera la pluie de la bénédiction,
27 L’arbre des champs donnera son fruit, et la terre
Donnera ses produits. Ils seront en quiétude
À vivre sur leur sol. Et l’on saura ainsi
Que moi, je suis Yahvé quand je ferai briser
Les attaches de leur joug, quand je les rendrai libres
De l’oppression passée de ceux qui asservissent.

28 Ils ne serviront plus de proie pour les nations.


Les bêtes sauvages ne pourront pas les dévorer.
Il n’y aura personne pour venir les troubler.

780
29 Puis je ferai pousser une plantation célèbre,
Et ce sera pour eux. Alors dans le pays
Les victimes de la faim auront tout disparu.
Elles ne subiront plus les insultes étrangères.
30 On saura que c’est moi leur véritable Dieu,
Que je suis avec eux, eux maison d’Israël
Soit mon peuple, oracle d’Adonaï Yahvé.

31 Quant à vous mes brebis vous êtes mon troupeau.


Et vous êtes des hommes. Je vous fais paître. Je suis
Votre Dieu, oracle d’Adonaï Yahvé.

781
Contre les montagnes d’Edom

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Humain, tourne-toi vers la montagne de Seïr
Et prophétise contre elle. 3 Tu parleras pour dire :
Ainsi parle Yahvé Dieu : Je me déclare en lutte
Toi, montagne de Seïr. J’étends la main contre elle ;
Je vais te transformer en pays désolé,
En solitude immense. 4 Je réduirai tes villes
En décombres et en ruines. Tu seras désolée,
Et tu sauras ainsi que je suis le Seigneur.

5 Toi, tu te nourrissais d’une haine éternelle.


Tu livras par l’épée les enfants d’Israël
Au jour de leur désastre, quand le forfait prit fin !
6 Par ma vie, oracle d’Adonaï Yahvé,
Je te mettrai en sang. Le sang te poursuivra.
Je jure, tu as péché en déversant le sang.
Le sang te poursuivra. 7 La montagne de Seïr
Sera une solitude et un immense désert.
Et j’en retrancherai quiconque y passera.

782
8 C’est pourquoi j’emplirai de victimes ses montagnes.
Sur tes collines, dans tes vallées, dans tes ravins
Les victimes tomberont frappées par le tranchant.
9 Je ferai de toi des solitudes éternelles,
Et plus jamais tes villes ne seront habitées.
Oui, vous saurez ainsi que je suis le Seigneur.

10 “ Les deux nations, les deux pays seront à moi. ”


Toi, tu as dit cela : “ Venez, vous êtes à moi.
Nous en hériterons. ” C’est là qu’était Yahvé !

Oui, par ma vie, oracle d’Adonaï Yahvé,


J’agirai avec force, j’emploierai ma fureur
Tout comme tu as agi dans ta violence contre eux.
Je me ferai connaître quand je te jugerai,
Quand je te châtierai. 12 Et tu sauras que moi,
Yahvé, j’ai entendu les nombreuses insultes
Que tu as prononcées concernant les montagnes
D’Israël en disant : “ Oui, elles sont dévastées.
Elles nous ont été données pour les dévorer. ”

783
13 Vous avez exprimé des propos insolents,
Multipliant contre moi vos paroles.
Moi, j’ai tout entendu. 14 Ainsi dit Yahvé Dieu :
Pour le plaisir de tous les pays de la terre
Je ferai de ton sol une grande désolation.
15 Toi, tu as éprouvé un immense plaisir
Concernant l’héritage devenu un désert,
Concernant l’héritage désolé d’Israël.
Moi, je te traiterai de la même manière.
Tu seras un désert, toi montagne de Séïr
Ainsi que le pays entier des Edomites.
De la sorte, on saura que je suis le Seigneur.

784
Oracle sur les montagnes d’Israël

1 Humain, prophétise sur les montagnes d’Israël.


Tu leur diras ceci : Vous, Montagnes d’Israël,
Écoutez la parole donnée par le Seigneur :
2 Ainsi dit Yahvé Dieu : parce que l’ennemi
A osé prononcer contre vous ces paroles :
“ Ha ! Ha ! Ces hauteurs éternelles nous sont échus.
Elles sont notre héritage. ” 3 C’est pourquoi, prophétise.
Tu diras : Ainsi dit Adonaï Yahvé :
On vous a convoitées, désirées de toutes parts,
Et vous êtes devenues le choix des autres peuples,
Et vous avez fourni un prétexte aux propos,
Aux bavardages des gens. 4 Vous montagnes d’Israël,
Écoutez la parole d’Adonaï Yahvé :
Ainsi dit Yahvé Dieu aux montagnes
Aux ravins, aux vallées, aux ruines désolées,
Aux villes abandonnées qui sont mises au pillage,
Et qui sont la risée du reste des nations.
5 C’est pourquoi ainsi parle Adonaï Yahvé :

785
En vérité dans le feu de ma jalousie,
Je m’adresse aux nations, à Edom tout entier
Qui, la joie dans le cœur, et le mépris dans l’âme,
Se sont attribués ma terre en patrimoine
De sorte que celle-ci est soumise au pillage.

6 Pour cela prophétise sur la terre d’Israël.


Tu diras aux montagnes, aux collines, aux ravins,
Aux vallées : ainsi dit Adonaï Yahvé :
Moi, j’ai parlé dans ma jalousie et ma fureur.
Vous, vous avez subi les outrages des nations.

7 C’est pourquoi ainsi dit Adonaï Yahvé :


Je l’ai juré, la main levée. Tous les pays
Qui sont autour de vous porteront leurs insultes.

Vous, montagnes d’Israël vous allez faire pousser


Et croître vos ramures, vous porterez vos fruits
Pour les miens d’Israël car ils vont revenir.

9 Oui, moi je viens vers vous. Je suis tourné vers vous.


Vous serez cultivés, serez ensemencés.
10 Je vais multiplier la quantité des hommes

786
Sur vous, et la maison d’Israël tout entière.
Les villes seront habitées, les ruines rebâties.
11 Je vais multiplier sur vous les hommes, les bêtes.
Et ils seront nombreux, et ils seront féconds.
Je vous peuplerai comme lors de votre passé.
J’améliorerai vos conditions précédentes,
Et vous saurez ainsi que je suis le Seigneur.
12 Oui, je ferai fouler votre sol par des hommes,
Ô mon peuple d’Israël. Ils prendront possession
De toi en héritage. Tu leur appartiendras.
Tu ne t’essayeras plus à les priver d’enfants.

13 Ainsi dit Yahvé Dieu : comme on a dit de vous :


Tu es une mangeuse d’hommes. Tu as privé ton peuple
De ses nombreux enfants. C’est pourquoi plus jamais
14 Tu ne pourras tuer et dévorer les hommes.
Tu ne priveras plus de ses enfants ton peuple.
Les outrages, je ne te les ferai plus entendre.
15 Tu n’auras plus à supporter l’opprobre des peuples.
Tu ne priveras plus de ses enfants ton peuple.
Ceci est un oracle d’Adonaï Yahvé.

787
16 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :
17 Toi, humain, les gens de la maison d’Israël
Habitaient dans leur pays, et ils l’ont souillé
Par leurs conduites et leurs actions ; et leur souillure
Comme une femme impure était là devant moi.

18 Alors j’ai déversé toute ma fureur sur eux :


Ils avaient répandu sur le pays du sang,
Et ils l’avaient souillé avec leurs sales idoles.

Je les ai dispersés dans les autres pays,


Et je les ai semés dans des terres étrangères.
Je les ai jugés par leur conduite et leurs œuvres.

20 Ils sont allés chez des nations ont profané


Mon saint nom par le fait que l’on disait sur eux :
“ Ceux-là sont de Yahvé. Il les a fait sortir. ”
21 Mais je me suis apitoyé sur mon Saint nom
Que la maison d’Israël avait profané
Dans les terres étrangères où elle était allée.

22 Eh bien ! tu diras à la maison d’Israël :


Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :

788
Non, ce n’est pas pour vous que j’agis de la sorte
Ô maison d’Israël, mais c’est pour mon saint nom.
Vous l’avez profané dans les terres étrangères
Où je vous ai jeté. 23 Moi je sanctifierai
Mon grand nom que vous avez osé profaner
Au milieu des nations. Vous l’avez profané
Au milieu des nations. Elles sauront qui je suis,
Oracle [du Seigneur] Adonaï Yahvé,
Je saurai à leurs yeux montrer ma sainteté.
En vous utilisant. Elles sauront bien le voir.
24 Je vous retirerai de l’ensemble des peuples
Je vous rassemblerai parmi tous les pays.
Je vous ramènerai sur votre territoire.

25 Je vous répandrai sur vous des eaux pures [et parfaites].


Vous serez purifiés. De toutes vos souillures,
De toutes vos idoles, je vous purifierai.
26 Vos cœurs seront nouveaux, vos esprits inspirés.
J’enlèverai de votre chair le cœur de pierre,
Et je le remplacerai par un cœur de chair.

789
27 Je mettrai mon esprit au-dedans de vous-mêmes,
Et je ferai en sorte que vous puissiez marcher
Selon mes ordonnances, et que vous observiez
Et pratiquiez mes règles. 28 Puis vous habiterez
Le pays destiné et donné à vos pères.
Oui, vous serez mon peuple, je serai votre Dieu.

29 Je vous délivrerai de toutes vos souillures.


J’appellerai le blé. Je le multiplierai.
30 Je ferai abonder les nourritures des arbres
Et les produits des champs afin que plus jamais
Vous n’ayez à subir l’opprobre de la famine
À travers les nations. 31 Là, vous vous souviendrez
De vos mauvaises conduites, de vos actions coupables.

Et vous serez vous-mêmes saisis par le dégoût


À cause de vos pratiques, à cause de vos méfaits
Détestables. 32 Oracle d’Adonaï Yahvé :
Non ce n’est pas pour vous que j’agis de la sorte.
Que cela soit bien su et reconnu de vous.
Ayez honte, rougissez de vos mauvaises conduites,
De vos voies condamnables, ô maison d’Israël.

790
33 Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :
Au jour où je vous laverai de vos péchés,
Je peuplerai les villes, je dresserai les ruines.
34 Et la terre dévastée deviendra cultivable
Elle était désolée aux regards des passants.

35 On dira : “ Cette terre autrefois dévastée,


À présent se compare à un jardin d’Éden.
Et ces cités en ruine, dévastées, démolies,
Sont devenus d’immenses forteresses habitées. ”

36 Les nations qui croîtront autour de vous sauront


Que c’est bien moi Yahvé, moi qui ai rebâti
Ce qui était détruit, et qui ai replanté
Ce qui était rasé. Yahvé, j’ai dit, j’ai fait.

Ainsi dit Yahvé Dieu : Moi, je me laisserai


Encore implorer par la maison d’Israël :
Je les multiplierai comme un bétail humain,
38 Comme un troupeau de bêtes offert aux sacrifices,
Comme le troupeau réuni à Jérusalem

791
Lors de ses assemblées. C’est ainsi que vos villes
En ruines se rempliront d’un troupeau fait d’humains,
L’on pourra savoir ainsi que je suis Yahvé.

792
Les ossements desséchés

1 Or la main de Yahvé se déposa sur moi.


Et Yahvé en esprit me prit et m’emmena
Au cœur de la vallée. Ce n’étaient qu’ossements.
2 Il me la fit parcourir en tous lieux, tous sens
Là, les ossements s’entassaient dans la vallée.
Ils étaient desséchés. 3 Il me parla ainsi :
“ Humain, ces ossements peuvent-ils se ranimer ? ”
Je dis : “ Adonaï Yahvé, toi tu le sais. ”
4 Il m’ordonna : “ Prophétise sur ces ossements.
Tu leur diras ceci : Ossements desséchés,
Écoutez la parole prononcée par Yahvé
5 Ainsi dit Yahvé Dieu à tous ces ossements.
Voici que je vais faire entrer en vous l’esprit,
Ainsi vous vivrez. 6 Je mettrai sur vous des nerfs.
Je ferai aussi croître sur vous de la chair.
Je vous donnerai un esprit et vous vivrez.
Ainsi vous pourrez savoir que je suis Yahvé. ”

7 Je prophétiserai, comme j’en avais reçu l’ordre,


Et il se fit un bruit quand je prophétisai.
Dans un frémissement, les os se rapprochèrent.

793
8 Je regardai, la peau se tendait par-dessus.
Il n’y avait pas d’esprit en eux. 9 Il me dit :
“ Prophétise à l’adresse de l’esprit. Prophétise,
Toi, humain. Tu parleras ainsi à l’Esprit :
Ainsi s’est exprimé Adonaï Yahvé :
Toi, viens de quatre vents. Esprit, anime ces morts,
Ils vivront ! ” 10 Moi, je prophétisai suivant l’ordre.
Et l’esprit vint en eux. Alors ils reprirent vie.
Ils se tinrent sur leurs pieds : une grande, immense armée.

11 Puis il me dit encore : “ Humain, ces ossements


[En vérité] c’est toute la maison d’Israël.
Les voilà qui s’expriment : nos os sont desséchés.
Notre espérance est vaine. Oui, c’en est fait de nous. ”

12 C’est pourquoi prophétise. Tu leur diras ceci :


Ainsi dit Yahvé Dieu : Moi, j’ouvre vos tombeaux.
Je vous fais remonter de vos tombeaux, mon peuple.
Je vous reconduirai sur le sol d’Israël.
13 Oui, vous saurez enfin que je suis le Seigneur
Quand j’ouvrirai vos tombes, et quand je vous ferai,
Ô mon peuple Israël, remonter de vos tombes.

794
14 Là, je mettrai en vous vos esprits. Vous vivrez.
Je vous installerai sur le sol [qui est vôtre].
C’est pourquoi vous saurez que moi qui suis Yahvé
J’ai parlé, j’ai agi, oracle de Yahvé. ”

795
Juda et Israël en un seul royaume

15 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


16 “ Humain, prends un morceau de bois, écris dessus :
“ Juda, les Israélites qui sont avec lui. ”
[Encore] prends un morceau de bois, écris dessus :
“ Joseph, bois d’Ephraïm, et maison d’Israël
Qui lui est associée, [elle qui est avec lui]. ”

17 Rapproche-les tous deux pour faire un seul morceau.


Et qu’ils ne fassent qu’un, là unis dans ta main.

Et lorsque les enfants de ton peuple [te] diront :


“ Peux-tu nous expliquer ce que tu veux nous dire ? ”
19 Tu leur diras ceci : ainsi dit Yahvé Dieu.
Voici que je vais prendre le morceau de Joseph,
Qui est dans la main d’Ephraïm, et les tribus,
Les tiges d’Israël, celles qui lui sont associées,
Je les placerai contre le bois de Juda.
J’en ferai un seul bois formant un dans ma main.

796
20 Que les morceaux de bois sur lesquels tu écris
Soient posés dans ta main, à leurs yeux. 21 Puis dis-leur :
Ainsi dit Yahvé Dieu : voici que je vais prendre
Les enfants d’Israël du milieu des nations
Où ils s’en sont allés. Je vais les rassembler
De tous côtés et les ramener sur le sol.
22 Et j’en ferai un peuple unique dans le pays,
Sur les monts d’Israël. Un seul sera leur roi,
Pur eux tous. Ils ne formeront plus deux nations.
Ils ne seront plus divisés en deux royaumes.
23 Ils ne se souilleront plus avec leurs idoles,
Leurs pratiques coupables et leurs nombreux péchés.
Je les libérerai de leurs apostasies
Qu’ils ont osé commettre. Je les purifierai,
Et ils seront mon peuple et je serai leur Dieu.

24 Mon serviteur David, lui régnera sur eux.


Il sera pour eux tous, le seul l’unique berger.
Ils marcheront selon mes règles, en observant
Mes ordonnances, et ils voudront les pratiquer.

797
25 Puis ils habiteront sur cette terre donnée
Au serviteur Jacob, [il est mon serviteur],
Où habitèrent leurs pères. Ils y demeureront
Eux, avec leurs fils, leurs petits-fils pour toujours.
Mon serviteur David sera toujours leur prince.

Je conclurai avec eux une alliance de paix,


Et cela deviendra une alliance éternelle.
Je les établirai, je les multiplierai.
Je placerai mon temple parmi eux, à jamais.
27 Je ferai ma demeure alors au-dessus d’eux.
Et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
28 Là, les nations sauront que je suis le Seigneur,
Celui qui sanctifie [son pays] Israël.
Quand sera pour toujours au milieu d’eux mon temple.

798
Contre Gog, roi de Magog

1 La parole de Yahvé me fut donnée ainsi :


2 Dirige ta face vers Gog, au pays de Magog,
[Humain], prince suprême de Méshék et de Tubal,
Prophétise contre lui. 3 Tu diras de la sorte :
Ainsi dit Yahvé Dieu : Me voici contre toi,
Toi Gog, prince suprême de Méshék et de Tubal.

4 Je te ferai venir et je mettrai des crocs


À tes [larges] mâchoires. Je te ferai sortir
Ainsi que ton armée, chevaux et cavaliers,
Tous près bien équipés, une troupe fort nombreuse,
Tous portant écus, boucliers, maniant l’épée.
5 La Perse, l’Éthiopie et le pays de Pout
Sont tous avec eux portant boucliers et casques.
6 Gommer et toutes ses troupes, et ceux de Togarmah
[Là-haut] à l’extrême nord et avec toutes ses troupes,
Des nations innombrables ! Oui, sont toutes avec toi !
7 Sois prêt. Prépare-toi bien, toi avec toutes tes troupes
Groupées autour de toi. Tu seras ma réserve.

799
8 Des jours s’écouleront. Tu recevras des ordres.
Dans la suite des années, tu iras vers un peuple
Dont les habitants ont échappé à l’épée.
Ils ont été ralliés à toute une multitude
De peuples et de nations, sur les monts d’Israël
Qui étaient en des temps un désert désolé.
Depuis qu’ils ont été coupés des autres peuples,
Ils vivent actuellement en toute sécurité.

9 Tu monteras, avanceras comme une tempête.


Tu seras un nuage recouvrant le pays,
Toi, ton armée, les nations nombreuses.

10 Ainsi dit Yahvé Dieu : ce jour-là, des pensées


Naîtront dans ton esprit, et toi tu formeras
De très mauvais desseins. 11 Tu parleras ainsi :
“ Je veux monter contre un pays de villes ouvertes.
Marcher vers des hommes paisibles, en sécurité.
Ils habitent des cités et elles sont sans remparts.
[Les maisons sans défense] n’ont ni portes ni verrous.

800
12 Je prendrai du butin, je ferai du pillage.
Je porterai la main sur des ruines habitées,
Sur un peuple rassemblé au milieu de nations
Qui pratique l’élevage et exerce le commerce,
Qui habite [sur Sion], le Nombril de la terre.
13 Sheba, Dedan et les commerçants de Tarsis,
Toutes ses localités dirent à ton sujet :

Est-ce pour prendre du butin que tu es donc venu ?


Est-ce pour faire du pillage que tu as concentré
Un tel attroupement ? Pour transporter de l’or,
Enlever de l’argent, déplacer des troupeaux,
Des marchandises ? Pour emporter un grand butin ? ”

14 C’est pourquoi prophétise, humain. Oui, parle à Gog :


Ainsi c’est exprimé Adonaï Yahvé :
Quand paraîtra ce jour, quand mon peuple Israël
Habitera en paix, tu te mettras en route.

801
15 Tu quitteras ta résidence à l’extrême nord,
Avec de nombreux peuples, ceux qui sont avec toi.
Ils sont sur des chevaux. C’est une troupe énorme !
L’armée est innombrable ! 16 Et toi tu monteras
Contre Israël mon peuple. Ceci s’accomplira
Dans la suite des jours. Ainsi je te ferai
Agir sur mon pays afin que les nations
Puissent ainsi me connaître. J’aurai manifesté
Ma sainteté à leurs yeux en t’exploitant, Gog !

17 Ainsi dit Yahvé Dieu : mais n’es-tu pas celui


Dont j’ai parlé jadis par les voix des prophètes,
Des prophètes d’Israël qui avaient annoncé
Ton invasion future et ta venue contre eux ?

18 Or, ce jour, quand Gog avancera sur le sol


D’Israël - oracle d’Adonaï Yahvé,
Mon courroux montera. Alors dans ma colère,
19 Et dans ma jalousie, dans ma fureur immense,
Je le dis : quand paraîtra ce jour, je le jure,
Il se produira un grand tremblement de terre
Sur le sol d’Israël. 20 Devant moi, trembleront
Les poissons de la mer, et les oiseaux du ciel,

802
Les animaux sauvages, tous les êtres qui rampent,
Tous les hommes de la terre. Les monts s’écrouleront,
Les falaises tomberont. Les murailles tomberont.

21 Puis je convoquerai toute espèce de terreur


Contre lui, - oracle d’Adonaï Yahvé.
Chacun dirigera l’épée contre celle de son frère.
22 Oui, je le châtierai par la peste et le sang.
Et je ferai s’abattre une pluie torrentielle,
De pierres de glace, de grêlons, du feu et du soufre,
Sur toute sa personne et sur ses bataillons,
Sur les nations nombreuses qui s’accordent avec lui.
23 Je saurai me montrer dans toute ma grandeur
Et dans ma sainteté. Je me ferai connaître
Chez des peuples. Ils sauront que je suis le Seigneur.

803
1 C’est pourquoi prophétise, humain. Oui, parle à Gog :
Ainsi dit Yahvé Dieu : me voici contre toi.
Toi, Gog, prince suprême de Méshék et de Tubal.
2 Moi, je te mènerai. Oui, je te conduirai.
Je te ferai monter là-haut à l’extrême nord.
Et je t’amènerai sur les monts d’Israël.
3 Je briserai ton arc qui est dans ta main gauche
Et je ferai tomber tes flèches de ta main droite.
4 [Gog], tu succomberas sur les monts d’Israël
Avec les bataillons, les nations qui te suivent.

Oui, je veux te donner en pâture aux rapaces,


À toutes leurs espèces et aux bêtes sauvages.
5 Tu choieras, - oracle d’Adonaï Yahvé,
En pleins champs, moi j’ai dit. 6 Puis j’enverrai le feu
Dans Magog, et parmi les habitants des îles
Qui vivent en paix. Ils sauront que je suis Yahvé.

7 Puis je ferai connaître au milieu d’Israël


Au milieu de mon peuple, ma pureté immense.
Je ne laisserai plus profaner mon saint nom.
Et toutes les nations ainsi le prétendront
Que moi, je suis Yahvé, le Saint en Israël.

804
8 Cela vient, - oracle d’Adonaï Yahvé.
Cela va s’accomplir. Voici le jour prédit.

9 Alors les habitants des cités d’Israël


S’en iront pour brûler et pour livrer aux flammes
Les armes, les écus, les boucliers, les arcs,
Les flèches, les bâtons et tous les javelots.
On en fera du feu pendant du moins sept ans.

10 Ils ne porteront plus le bois dans les campagnes.


Ils n’entasseront plus le bois dans les forêts.
Car c’est avec les armes que l’on fera du feu.

Ils dépouilleront ceux qui les ont dépouillés,


Et ils prendront à ceux qui leur avaient pillé,
Du butin, - oracle d’Adonaï Yahvé.

11 Quand paraîtra ce jour, je donnerai à Gog


Un lieu célèbre pour sépulture en Israël,
La vallée des Abarim, à l’est de la Mer.
Ce sera la barrière arrêtant les passants.
Gog sera enterré avec sa multitude.
On l’appellera : Vallée de la Horde de Gog.

805
12 La maison d’Israël, devra les enterrer
Pendant sept mois pour purifier le territoire.
13 Tous les gens du pays travailleront aussi
A les ensevelir. Ils s’en feront un titre
Dans ma gloire, - oracle d’Adonaï Yahvé.

14 On choisira des hommes pour courir le pays.


Ils devront enterrer ceux qui sont sur le sol
Pour purifier le territoire. Pendant sept mois
Ils feront leurs recherches. 15 Si, couvrant le pays,
L’un d’entre eux aperçoit des ossements humains,
Là, il fera une marque pour que les fossoyeurs
Les enterrent dans la Vallée de la Horde de Gog.
16 [Homônâh sera aussi le nom de la ville]
Et ainsi le territoire sera purifié.

806
17 Et quant à toi, humain : ainsi dit Dieu Yahvé :
Dis à tous les oiseaux et aux bêtes sauvages :
Rassemblez-vous, venez, approchez de partout
Pour le sacrifice que je veux vous offrir,
Un immense sacrifice sur le mont d’Israël.
Vous mangerez la chair et vous boirez le sang.
18 [Venez] et vous mangerez la chair des héros,
Et vous boirez le sang des princes de la terre.
Ce sont tous des béliers, des boucs et des agneaux,
Des taureaux épais et des bêtes grasses de Basan.
19 Vous mangerez de la graisse jusqu’à satiété,
Et vous boirez du sang jusqu’à vous enivrer,
Pendant ce sacrifice préparé pour vous plaire.
20 Oui, vous vous gorgerez de chevaux, d’attelages,
De héros, de soldats - oracle du Seigneur.

807
Conclusion

21 Ainsi j’exprimerai ma gloire chez les nations.


De cette sorte les nations sauront le jugement
Que j’aurai imposé. De cette sorte, elles sauront
Quelle main s’est abattue sur elles ! 22 La maison d’Israël
Apprendra bien que je suis le Seigneur son Dieu,
À partir de ce jour et dans la suite des jours.

23 Les nations le sauront : la maison d’Israël


S’est trouvée en exil à cause de son forfait.
Comme elle fut infidèle, je lui cachai ma face.
Alors je la livrai à la main ennemie.
C’est ainsi que ses fils sont tombés par l’épée.
24 Je les ai condamnés selon leurs transgressions
Et selon leurs péchés. Je leur cachai ma face.

25 C’est pourquoi ainsi dit Adonaï Yahvé :


Je vais faire revenir les captifs de Jacob,
Je prendrais en pitié la maison d’Israël,
Et je me montrerai jaloux de mon saint nom.

808
26 Ils oublieront leur honte, les infidélités
Qu’ils ont osé commettre à l’égard de moi-même,
Quand en toute quiétude ils habitaient sur leur sol
Sans qu’aucune personne ne pût les inquiéter.

27 Quand je les ramènerai du milieu des peuples,


Les rassemblant hors des lieux de leurs ennemis,
Oui, je saurai très bien par eux me montrer saint
Devant de nombreux peuples. 28 Ils sauront que je suis
Adonaï, leur Dieu car après leur exil
Parmi de nombreux peuples, je les réunirai
Dans leur pays, sans en laisser aucun d’entre eux.
29 Je n’aurai plus envie de leur cacher ma face.
Car je répandrai sur la maison d’Israël
Mon esprit - oracle d’Adonaï Yahvé.

809
IV - “ LA TORA ” d’EZECHIEL
Le Temple futur

1 La vingt-cinquième année de la captivité,


Au début de l’année, le dixième jour du mois,
Quatorze ans après la destruction de la ville,
Ce jour-là même, la main de Yahvé fut sur moi.
Il m’emmena [là-bas] 2 par des visions divines,
Au pays d’Israël. Puis il me déposa
Sur une haute montagne. La ville était construite
En direction du sud. 3 Yahvé m’y emmena.
Il y avait un homme dont l’aspect ressemblait
À celui de l’airain. Il avait dans la main
Un cordeau de lin, une canne à mesurer.
Il se tenait dans le porche 4 pour me dire ceci :
“ Humain, regarde bien. Écoute de tes oreilles,
Applique ton cœur à ce que je vais te montrer.
Si l’on t’a fait venir, c’est pour bien observer.
Expose tes visions à la maison d’Israël. ”

810
Le mur extérieur

5 Voici que le Temple était entouré d’un mur,


Enceinte de tous côtés. L’homme tenait dans sa main
Une canne à mesurer, une canne de six coudées.
Chaque coudée augmentée d’une palme. Puis il prit,
Et mesura l’épaisseur de sa construction :
Une canne, la hauteur de sa construction : une canne.

811
Le porche oriental

6 Il vint vers un porche qui faisait face à l’orient.


Il en gravit les marches et mesura le seuil.
7 La loge : une canne de longueur sur une de largeur.
Le pilier qui entre les loges : cinq coudées.
Et le seuil du porche du côté du vestibule
8 Du porche : une canne. 9 Il mesura le vestibule
Du porche : huit coudées ; et son pilier : deux coudées.
Le vestibule du porche était dans la maison.

10 Les loges de la porte, du côté oriental


Étaient au nombre de trois d’un côté et de l’autre,
Et les trois loges étaient de la même dimension.
Quant aux piliers, ils avaient la même dimension.

11 Il mesura la largeur de l’entrée du porche :


Dix coudées, et la longueur du porche : treize coudées.

12 Il y avait un parapet devant les loges,


D’une coudée d’un côté et d’une coudée de l’autre.
Et les loges avaient six coudées de chaque côté.

812
Il mesura le porche depuis le fond d’une loge
Et jusqu’au fond de l’autre. Largeur : vingt-cinq coudées
D’une ouverture à l’autre. 14 Mesures du vestibule :
[Total] : vingt-cinq coudées. Le parvis entourait
Le porche de tous côtés. 15 De son extrémité,
À l’entrée, jusqu’au vestibule du porche d’en face :
Il y avait cinquante coudées ; 16 il y avait
Des fenêtres à treillis sur les loges, leurs piliers
Du côté intérieur de la porte, tout autour.
De même, au vestibule des fenêtres, tout autour,
À l’intérieur, et sur les piliers, des palmiers.

813
Le parvis extérieur

17 Il me fit entrer dans le parvis extérieur.


Voici qu’il y avait des chambres et un dallage
Entourant le parvis : il y avait trente chambres
Sur le dallage. Sur les côtés de toutes sortes,
18 Le dallage correspondait à la profondeur
Des portes : c’est le dallage inférieur. 19 Puis il prit
Et mesura la longueur du parvis. Depuis
Le porche inférieur jusqu’au parvis intérieur,
Au dehors, cent coudées à l’orient et au nord.

814
Le porche septentrional

20 Quant à la porte qui fixait du côté du nord


Sur le parvis extérieur, il en mesura
La longueur et la largeur. 21 Et ses loges étaient
Au nombre de trois de chaque côté. Ses piliers
Et ses vestibules étaient de mêmes dimensions
Que ceux du premier porche : cinquante coudées de long,
Vingt-cinq [coudées] de large. 22 Ses palmiers, ses fenêtres,
Son vestibule avaient les dimensions de la porte
Qui donnait sur l’orient. Il y avait sept marches.
Son vestibule était situé vers l’intérieur,
23 Qui lui se trouvait en face de la porte du nord
Et de celle de l’orient. D’une porte à l’autre porte
Il voulut mesurer la distance : cent coudées.

815
Le porche méridional

24 Puis il me conduisit du côté du midi :


Il y avait un porche. Il mesura ses loges,
Ses piliers, ses vestibules : dimensions identiques.
25 La porte et son vestibule avaient des fenêtres
Tout autour identiques aux fenêtres précédentes :
Cinquante coudées de long, vingt-cinq coudées de large.
26 Son escalier avait sept marches. Son vestibule
Était situé vers l’intérieur. Il avait
Des palmiers, un de chaque côté, sur ses piliers.
27 Quant au parvis intérieur, il avait une porte
Qui donnait au midi. D’une porte à l’autre porte
Il voulut mesurer la distance : cent coudées.

816
Le parvis intérieur. Porche méridional

28 Il me fit entrer dans le parvis intérieur


Par le porche du midi. Puis il mesura.
Le porche méridional avait des dimensions
Identiques. 29 Ses loges, son vestibule, ses piliers
Avaient des dimensions identiques. Il avait
Comme son vestibule des fenêtres tout autour.
Les dimensions donnaient : cinquante coudées de long,
Vingt-cinq coudées de large. 30 Le vestibule autour :
Vingt-cinq coudées de long et cinq coudées de large.
31 Le vestibule donnait sur le parvis externe.
Il y avait des palmes [accrochées] aux piliers.
Quant à son escalier, il possédait huit marches.

817
Le porche oriental

32 Alors il m’emmena vers le porche donnant


À l’orient et mesura le porche. Il avait
Les mêmes dimensions. 33 Ses loges, ses piliers,
Son vestibule avaient les mêmes dimensions.
La porte, le vestibule avaient des fenêtres
Tout autour. Les dimensions : cinquante coudées
De long, vingt-cinq coudées de large. 34 Son vestibule
Donnant sur le parvis extérieur. Des palmiers
Se trouvaient sur ses piliers, de chaque pilier.
Son accès avait huit marches pour y monter.

818
Le porche septentrional

35 Il m’emmena vers le porche septentrional.


Le mesura : Il avait les mêmes dimensions.
36 Il avait ses portes, ses piliers, ses vestibules.
Il avait des fenêtres tout autour. Dimensions :
Cinquante coudées de long, vingt-cinq coudées pour la largeur.
37 Le vestibule fixait le parvis extérieur.
Des palmiers à ses piliers d’un côté et de l’autre.
Et son escalier, cet accès avait huit marches.

819
Annexes de porches

38 Il y avait une chambre dont l’ouverture était


Dans le vestibule de la porte. On devait là
Nettoyer l’holocauste. 39 Et dans le vestibule
Du porche, il y avait de chaque côté deux tables
Pour y pratiquer l’holocauste, les sacrifices
Pour le péché et ceux pour la réparation.

40 Du côté extérieur, il y avait deux tables


Pour qui montait à l’entrée du porche vers le nord.
De l’autre côté, vers le vestibule du porche,
Deux tables. 41 Quatre tables d’un côté, quatre de l’autre
Du porche : soit huit tables sur lesquelles les sacrifices
Étaient offerts. 42 Quatre tables pour les holocaustes
Étaient en pierre de taille d’une coudée et demie
Pour la longueur, et d’une coudée pour la largeur
Et d’une coudée pour la hauteur. On disposait
Dessus des instruments pour faire des holocaustes
Et pratiquer des sacrifices. 43 Quant aux rebords
De la largeur d’une palme, ils étaient disposés
À l’intérieur, tout autour. Et c’est bien sur ces tables
Qu’on pouvait disposer les viandes sacrifiées.

820
Il me fit entrer dans le parvis intérieur.
On voyait deux chambres dans le parvis intérieur.
L’une sur le côté d’un porche septentrional
Faisait face au midi, et l’autre sur le côté
Du porche méridional s’orientait vers le Nord.

45 Il me dit : “ Cette chambre qui fait face au midi,


Est destinée aux prêtres qui ont la garde du Temple.
46 Et la chambre face au Nord est destinée aux prêtres
Qui font le service de l’autel. Ce sont les fils
Parmi les fils de Lévi, le fils de Sadoq
Qui s’approchent de Yahvé afin de le servir.

Le parvis intérieur

47 Il voulut mesurer le parvis intérieur.


Il avait cent coudées de long, et la largeur
Était de cent coudées. Il était en carré,
Et l’autel se trouvait en face de la Maison.

821
Le Temple. Le Ulam

48 Il m’emmena au vestibule de la Maison.


Il voulut mesurer les piliers du portique :
Cinq coudées d’un côté et cinq coudées de l’autre.
La largeur de la porte faisait quatorze coudées.
Et les épaulements : trois coudées d’un côté,
Et trois coudées de l’autre. 49 Le vestibule en long
Faisait donc vingt coudées, sa largeur douze coudées.
Il y avait dix marches afin d’y accéder ;
Des colonnes près des piliers, une de chaque côté.

Le Hékal

1 Il m’emmena au Temple, mesura les piliers :


Six coudées de large d’un côté, et six de l’autre.
2 La largeur de l’entrée était de dix coudées.
Cinq coudées d’un côté, et cinq coudées de l’autre.
Et il mesura sa longueur : quarante coudées.

822
Le Debir

3 Il voulut pénétrer dans la salle intérieure.


Il voulut mesurer le pilier de la porte :
Deux coudées ; puis la porte : elle faisait six coudées.
La largeur de la porte, elle faisait sept coudées.
4 Il mesura sa longueur, elle faisait vingt coudées
Du côté du Temple. Il dit : Là est le Saint des Saints.

Les cellules latérales

5 Puis il mesura le mur du Temple : six coudées.


La largeur des cellules latérales : quatre coudées,
Tout autour du Temple. 6 L’une au-dessus de l’autre,
Étaient les cellules, trois fois trente sur trois étages.

On avait aménagé dans le mur du Temple


Des retraits pour y faire des cellules,
Tout autour. De cette sorte, les cellules n’étaient pas
Engagées dans le mur du Temple. 7 Et la largeur
Des cellules, elle augmentait d’étages en étages,
Au fur et à mesure qu’elle gagnait sur le mur,

823
Et d’étages en étages, et tout autour du Temple ...

Je vis que le Temple avait autour un talus.


Aussi, les fondations des cellules latérales
Étaient d’une canne entière, de six coudées vers l’angle.
9 Et l’épaisseur du mur extérieur des cellules
Latérales était de cinq coudées. Et c’était
Un passage près des cellules du Temple ; 10 les chambres
Avaient entre elles toute une largeur de vingt coudées
Tout autour du Temple. 11 Et comme entrées des cellules
Latérales sur le passage, était une entrée
Vers le nord et une entrée donnant vers le sud.
La largeur du passage : cinq coudées tout autour.

824
L’édifice occidental

12 L’édifice qui bordait la cour du côté ouest


Était d’une profondeur de soixante-dix coudées.
Le mur de l’édifice avait une épaisseur
De cinq coudées, tout autour, avec une longueur
De quatre-vingt-dix coudées. 13 Et il mesura
Le Temple, et sa longueur était de cent coudées.
La cour plus l’édifice et ses murs : * cent coudées.
14 Largeur de la façade du Temple avec la cour
Vers l’Orient : cent coudées. 15 Il voulut mesurer
La longueur de l’édifice le long de la cour
Derrière, son portique de chaque côté : cent coudées.

* Le texte veut longueur, cent coudées.

825
Ornementation intérieure

L’intérieur du Temple, les vestibules du parvis,


16 Les seuils, les fenêtres à treillis et les portiques
En trois pièces, autour, * étaient de bois revêtus
Tout autour, du sol jusqu’aux fenêtres. Elles étaient
Garnies d’un treillis. 17 De l’entrée à l’intérieur
Du temple, et au dehors, sur le mur tout autour,
A l’intérieur, à l’extérieur étaient sculptés
18 Des chérubins et des palmiers, et un palmier
Entre deux chérubins, avec par chérubin
Deux faces : 19 une face d’homme vers le palmier d’un côté,