Vous êtes sur la page 1sur 7

Master 1

Module : Procédés de pétrochimie


Chapitre II : Reformage Catalytique

I. Introduction
Le reformage catalytique a pour objectif principal de modifier la composition des coupes
pétrolières légères afin d’augmenter leur indice d’octane. Ce procédé, utilisé dans l’industrie
pétrolière, produit des quantités importantes d’hydrogène comme sous produit. Les réactions
chimiques mises en œuvre au cours du reformage catalytique sont nombreuses par exemple
les réactions de déshydrogénation, déshydrocyclisation, isomérisation, ….
L’ensemble de ces réactions requiert une température de l’ordre de 500 °C.

Le reformage catalytique est une opération chimique servant à valoriser une fraction du
pétrole telque le naphta lourd. Le naphta lourd, appelé aussi white spirit, distillat de
pétrole , est un produit raffiné de la distillation du pétrole.

Ses principaux constituants sont des hydrocarbures paraffiniques de C8 à C12 (teneur


comprise entre 40 et 60 %), des hydrocarbures cycloparaffiniques de C9 à C12 (teneur
comprise entre 30 et 70 %) et des hydrocarbures aromatiques (teneur comprise entre 1 et
20 %, ne contient pas de benzène), en essence (L’essence est un liquide inflammable, issu de
la distillation du pétrole, utilisé comme carburant dans les moteurs à combustion interne. C'est
un carburant pour moteur à allumage commandé (moteur essence). C'est un mélange
d’hydrocarbures, auxquels peuvent être ajoutés des additifs pour carburants. De nombreux
types d'essence dont l’essence spéciales) sont fabriqués et mis sur le marché. On y trouve en
moyenne :

• 20 % à 30 % d’alcanes, hydrocarbures saturés de formule CnH2n+2 ;


• 5 % de cycloalcanes, hydrocarbures saturés cycliques ;
• 30 % à 45 % d’alcènes, hydrocarbures insaturés ;
• 30 % à 45 % d’hydrocarbures aromatiques, de la famille du benzène,… etc.

Alors, dans ce procédé, un catalyseur permet de déclencher les réactions chimiques. À partir
d'un naphta lourd débarrassé de soufre, le produit passe à travers une série de 4 réacteurs qui
transforment les alcanes saturés en alcanes insaturées en les débarrassant partiellement de
leurs atomes d’hydrogène. À la sortie des réacteurs, après passage dans une unité de
séparation, il contient :
• de l'hydrogène,
• du fuel gaz (méthane et éthane),
• du propane,
• du butane,
• du reformat.

La réaction se fait sous pression et à haute température (de l'ordre de 500 à 550 °C).

On note que :

• L'hydrogène sera utilisé dans l'hydrotraitement et l'hydrodésulfuration


(.L'hydrodésulfuration est un procédé utilisé dans le raffinage du pétrole pour enlever
le soufre contenu dans les fractions moyennes de type kérosène, gazole léger ou gazole
moyen. Ce soufre est en effet à l'origine d'une pollution non négligeable : il forme lors
d'une combustion du dioxyde de soufre (SO2), qui participe notamment à la formation
des pluies acides. L'opération se fait en présence d'hydrogène pour former du sulfure
d'hydrogène (H2S), produit hautement toxique, car il suffit de respirer de l'air contenant
quelques dizaines de ppm (parties par million) de ce gaz pour en mourir.
L'hydrodésulfuration s'effectue généralement sur un lit catalytique, dans des conditions de
haute pression (à partir de 34 bars), et de haute température (à partir de 350°c). Ce
catalyseur est formé d'un support d'alumine (Al2O3) sur lequel est greffé un site actif
généralement à base de nickel-cobalt ou de nickel-molybdène.
• Le fuel gaz est dirigé vers le réseau de gaz combustible.( L'expression gaz
combustible définit tout gaz susceptible de libérer de l'énergie thermique par combustion.
• Le propane et le butane sont dirigés vers un récipient de stockage
• Enfin, le reformat sera mélangé avec du naphta léger et du butane dans des proportions
déterminées pour donner du carburant ordinaire et du super carburant. Par un régime
de fractionnement du reformat, on obtient des hydrocarbure aromatiques BTX très
recherchés dans l'industrie pétrochimique.

Remarques :

- Dans une raffinerie complexe, sont également ajoutés des isomères et de l'éthanol pour
faire du carburant sans plomb.
- La production d'hydrogène à partir d'hydrocarbures est aussi appelée reformage. Cet abus
de langage s'explique par le fait que l'on cherche à valoriser un « sous-produit » du
reformage « classique » tel que défini ci-dessous

Production d'hydrogène par vaporeformage.

I.2. Description de l’unité de reformage

L'unité de reformage est constituée essentiellement d'une série de trois réacteurs contenant du
catalyseur et un fractionnateur servant à séparer les différents produits à la sortie des
réacteurs. Ce catalyseur est très sensible à la présence de produits sulfurés et azotés, aussi la
charge de reformage doit être exempte de soufre, d'azote et de leurs dérivés.

La réaction se passe sous haute pression et à haute température (de l'ordre de 550 °C) avec
production d'hydrogène venant des molécules naphténiques. C'est une réaction
endothermique. En effet, les liaisons dans les molécules naphténiques s'ouvrent et libèrent de
l'hydrogène et ces molécules donnent naissance à des molécules aromatiques dont le chef de
file est le benzène. Le benzène est un hydrocarbure aromatique qui se présente sous la forme
d'un hexagone ayant 3 doubles liaisons dont la formule chimique est C6H6.

Dans l'unité, c'est par déshydrogénation partielle du cyclohexane (C6H12) que du benzène est
obtenu.

La charge de l'unité peut venir de différentes unités telles que le naphta lourd de la distillation
atmosphérique après passage à l'hydrotraitement ou bien de l'hydrocracker.

À la sortie du fractionnateur, les produits suivants sont disponibles :

• hydrogène ;
• fuel gaz ;
• coupe propane/butane ;
• coupe pentane ;
• reformat, qui entre dans la composition des essences.

L'hydrogène est utilisé pour l'hydrotraitement et l'hydrodésulfuration, Le fuel gaz est envoyé
au réseau fuel gaz, La coupe C3/C4 est envoyée en charge vers le gas plant (usine à gaz), La
coupe pentane ainsi que le reformat sont envoyés au stockage pour servir de base aux
mélanges de carburants.
Comme le reformage a pour but de transformer une coupe pétrolière à faible indice d'octane
(naphta) en une essence à indice d'octane élevé. Pour cela, il est nécessaire d'isomériser des
alcanes linéaires en alcanes ramifiés et d'augmenter la teneur en composés aromatiques par
déshydrogénation des cycloalcanes ou déshydrocyclisation des alcanes. Cette opération est
effectuée de façon catalytique.
Le reformage s’effectue vers 530°C, donc à plus haute température que le craquage. Le
reformage utilise comme catalyseur le platine, d’où le nom de « Platforming » donné à ce
type de procédé. On obtient de 75 à 80 % d’essence reformée à haut indice d’octane, des gaz
liquéfiés et environ 1 % en poids d’hydrogène, considéré aujourd’hui comme un précieux
réactif pour l’épuration des produits par désulfuration. Le mélange obtenu contient beaucoup
de composés aromatiques (benzène, toluène, xylènes), constituants de certaines essences et
matières premières de l'industrie chimique.

I.3. Les différents types de craquage catalytiques.


1. Le craquage catalytique à lit fixe:

Dans ce procédé, les vapeurs d’hydrocarbures sont portées aux environs de 480°C et
traversent ensuite une masse de catalyseur logée dans un réacteur. Le coke qui résulte de la
réaction se dépose sur le catalyseur et le désactive, il faut donc brûler le coke et régénérer le
catalyseur par injection d’air ou d’un gaz inerte.
On utilise trois réacteurs travaillant alternativement en réaction puis en régénération, chaque
opération étant séparée de la suivante par une purge de gaz produit dans l’opération
précédente.
Pour un réacteur, le cycle complet dure 30 minutes, à raison d’un tiers pour la phase de
craquage proprement dite, d’un tiers pour la régénération du catalyseur et d’un tiers pour les
purges.
- Inconvénients du craquage catalytique à lit fixe:
- Coût opératoire élevé.
- Alternance réaction – régénération est une gène pour le procédé.
- Possibilité de provoquer une corrosion des faisceaux réfrigérants disposés dans les lits
catalytiques si la teneur en soufre des charges traitées dépasse 0,2%.
Ces inconvénients devaient à terme provoquer le déclin des unités à lit fixe au profit d’autres
techniques plus attrayantes que constituent les procédés à lit mobile et lit fluidisé
Procédé de raffinage