Vous êtes sur la page 1sur 34

Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Psychothérapie et psychanalyse (Code : 45PE01EE) 4.5 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude approfondie du rapport entre psychothérapie et psychanalyse, et de leurs fondements
respectifs, ainsi que des variations de dispositif du cadre psychothérapique (individuel, familial,
groupal).

Compétences visées
Connaître et maîtriser le cadre théorique des dispositifs psychothérapeutiques ou
psychanalytiques. Repérer la pertinence de leurs indications, en fonction des processus
psychiques et cliniques qu’il s’agit de savoir cerner.

Bibliographie
S. Freud, La technique psychanalytique, Puf, 1953
D. Widlöcher (dir.), Psychanalyse et psychothérapie, Erès, 2008

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table 2 sujets au choix.


Durée de l’épreuve 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Problématisation du cas clinique (Code : 45PE02EE) 4.5 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Problématisation du cas clinique, à la faveur des questionnements théoriques et de la mise à jour
de nouvelles hypothèses de compréhension psychopathologique. Approfondissement du travail
d’écriture clinique articulé à la singularité du cas et aux références théoriques.

Compétences visées
En lien avec la demande faite aux étudiants d’élaborer un mémoire clinique en M2 Pro, développer
la capacité à traiter de nouveaux problèmes soulevés par la clinique et à formuler des hypothèses.
Être en mesure d’appréhender des cas cliniques dans leur singularité et leur complexité.

Bibliographie
Aulagnier, P., La violence de l’interprétation. Du pictogramme à l’énoncé, P.U.F, 1975.
Le Poulichet,S., Pychanalyse de l’informe. Dépersonnalisations, addictions, traumatismes,
Aubier/Flammarion, 2003.
McDougall, J. , Théatre du corps, Gallimard, 1989.
Winnicott, D.W., Jeu et réalité. L’espace potentiel, Gallimard, 1971.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets à traiter


Durée de l’épreuve 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Entretien clinique (Code : 45PE03EE) 2 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Approfondissements des acquisitions en L3 en vue d’une connaissance de la dimension
psychothérapeutique des entretiens et consultations. Etude de la place particulière du psychologue
entre le médecin, l’équipe, le patient, la famille, et de la fonction singulière du clinicien en situation
individuelle d’entretien avec un patient, un couple, une famille.

Compétences visées
Maîtriser une méthodologie des pratiques de l’entretien, référée par la théorie psychanalytique,
permettant une réflexivité clinique.

Bibliographie
C. Cyssau (et al.), L’entretien en clinique (In press)
D. W. Winnicott, La consultation thérapeutique et l’enfant (Gallimard)
S. Freud, La technique analytique (PUF)
S. Ferenczi, (1926) L’élasticité de la technique, Psychanalyse IV (Payot)
P. Fédida dir., Qu’est-ce qui guérit dans la psychothérapie ? Forum diderot, PUF
D. Widlöcher et J. M. Alby, Psychanalyse freudienne et processus de changement, Encyclopédie
médio-chirurgicale, (1978).
C. Chiland, L’entretien clinique (PUF).

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement avec les CM (ECUE) « Techniques de groupes » et « Méthodes
projectives » : 2 ECUES à traiter au choix parmi les 3 proposés.
Chaque épreuve dure 1h30
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Méthodes projectives (Code : 45PE04EE) 2 ECTS


Nombre d’heure par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Rappel des fondements métapsychologiques de la situation clinique projective, et rappel des
caractéristiques du Rorschach et du TAT, de leurs principes d’analyse et d’interprétation, en vue
de souligner leur nécessaire et féconde complémentarité. Etude des grandes organisations de la
psychopathologie psychanalytique (névroses, psychoses, organisations limites et narcissiques) à
travers leurs possibles traductions aux épreuves projectives du Rorschach et du TAT chez les
adultes.

Compétences visées
Etre capable d’avoir une approche conjointe du Rorschach et du TAT, de manière à maîtriser des
traductions projectives des grandes organisations de la psychopathologie psychanalytique.

Bibliographie
ANZIEU D., CHABERT C. (1961), Les méthodes projectives, Paris, PUF.
AZOULAY C., CHABERT C. (2011) 12 études en clinique projective : approche psychanalytique,
Paris, Dunod.
AZOULAY C. (2002) La Feuille de dépouillement du TAT : des origines à nos jours, Psychologie
clinique et projective, 8, 21-41.
CHABERT C. (2004) Psychanalyse et méthodes projectives, Paris, Dunod, coll. Topos.
CHAGNON J.-Y, COHEN DE LARA A. (2012) Les pathologies de l’agir chez l’enfant : approche
clinique et projective, Paris, Dunod.
VERDON B. (2012) Clinique et psychopathologie du vieillissement, apport des techniques
projectives ( Rorschach, TAT), Paris, Dunod.
ROMAN P. (2009) Le Rorschach en clinique de l’enfant et de l’adulte : approche psychanalytique,
Paris : Dunod.
Et….tous les numéros de Psychologie clinique et projective
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement avec les CM (ECUE) « Techniques de groupes » et « Entretien
clinique » : 2 ECUES à traiter au choix parmi les 3 proposés.
Chaque épreuve dure 1h30.
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Techniques de groupe (Code : 45PE05EE) 2 ECTS


Nombre d’heure par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des diverses pratiques groupales et des théories qui les sous-tendent : théories du groupe
thérapeutique, mais aussi les courants qui pensent l’institution et la thérapie familiale.

Compétences visées
Il s’agira d’acquérir des outils conceptuels pour penser le groupe, la famille, la famille et
institutions, et d’être en mesure d’animer le groupe thérapeutique en institution dans ses
différentes modalités.

Bibliographie
Lemaire J.-G., L’inconscient dans la famille, Approches en thérapies familiales psychanalytiques,
Dunod, 2007.
Anzieu D., Le groupe et l’inconscient. L’imaginaire groupal, Dunod, 1984.
Eiguer A., Le générationnel, Dunod, 1997.
Freud S., (1921) Psychologie des foules et analyse du moi, in Essais de psychanalyse, Payot,
1983.
Kaës R., Transmission de la vie psychique entre les générations, Dunod, 2001.
Racamier P.-C., Antioedipe et ses destins, Apsygée, 1989.
Ruffiot A., Eiguer A., La thérapie familiale psychanalytique, Dunod, 1990.
Tisseron S., Le psychisme à l’épreuve des générations, Dunod, 1995.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement avec les CM (ECUE) « Méthodes projectives » et « Entretien clinique » :
2 ECUES à traiter au choix parmi les 3 proposés.
Chaque épreuve dure 1h30.
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Clinique des pathologies adolescentes (Code : 45PU03EA) 3 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « infanto-juvéniles »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Repérage des manifestations psychopathologiques de l’adolescence et analyse de la singularité
des modalités défensives sollicitées pour traiter les éléments symptomatiques liés aux
remaniements pubertaires. Etude de la nature des aménagements cliniques requis pour traiter ces
difficultés ou mises en impasse de la fonction subjectivante chez l’adolescent.

Compétences visées
Savoir repérer la spécificité de la psychopathologie de l’adolescent. Savoir en quoi la clinique
auprès des adolescents amène à relativiser la notion de structure pour davantage penser en
termes de modalités organisationnelles plus ou moins stables ou labiles

Bibliographie
BRACONNIER Alain et al. L’adolescence aujourd’hui. Ramonville saint-Agne : Eres, 2005.
DIATKINE René, LEBOVICI Serge, SOULE Michel. Nouveau traité de psychiatrie de l’enfant et de
l’adolescent, III. Paris : PUF, 1985.
EMMANUELLI Michèle. L’Adolescence. Paris : Gallimard, Que sais-je ?, 2005.
FREUD Sigmund. Trois Essais sur la théorie sexuelle (1905), Œuvres complètes, VI, trad. fr. ss la
dir. de J. Laplanche. Paris : PUF, 2006.
GIVRE Philippe, TASSEL Anne et al. Le Tourment adolescent, I, II, III. Paris : PUF, 2007, 2010,
2014.
MARCELLI Daniel. Psychopathologie de l’adolescent. Paris : Masson, 1992.
RICHARD François. Les troubles psychiques à l’adolescence. Paris : Dunod, 1998.
ROUSSILLON René, CHABERT Catherine et al. Manuel de psychologie et de psychopathologie
générale. Paris : Elsevier-Masson, 2007.
WIDLÖCHER Daniel. Traité de psychopathologie. Paris : PUF, 1995.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Clinique de la petite enfance et de la périnatalité » : 1
ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Clinique de la petite enfance et périnatalité (Code : 45PU04EA) 3 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « infanto-juvéniles »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Approfondissement des connaissances théoriques et cliniques des relations parents-bébés et
exploration de la construction psychique du bébé. Etude du développement de l’enfant, notamment
autour de la théorie de l’attachement ainsi que des modalités de collaboration entre
pédopsychiatres-psychologues et les obstétriciens et les néonatalogistes.

Compétences visées
Comprendre l’intérêt clinique et thérapeutique de l ‘approche périnatale et des premières relations
avec le bébé avec son environnement sous l’angle à la fois développemental et psychanalytique.

Bibliographie
- Braconnier A., Golse B., (2008), Nos bébés, nos ados, Paris, Odile Jacob,
- Golse B., (2007), « Y-a-t-il une psychanalyse possible des bébés ? Réflexions sur les
traumatismes hyperprécoces à la lumière de la théorie de l’après-coup », La psychiatrie de
l’enfant, , L 2, p 227-364
- Lebovici S., Diatkine R. et Soulé M., (1995) ; Nouveau traité de psychiatrie de
l’enfant et de l’adolescent, Paris, PUF, (2 ème édi)
- Richard F. et Wainrib S., (2006) , La subjectivation, Paris, Dunod

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Clinique des pathologies adolescantes » : 1 ECUES à
traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Prise en charge clinique des psychoses et des états autistiques (Code :
45PU05EB) 3 ECTS
Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Adultes »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Repérage des points communs et des différences fondamentales entre les pathologies
psychotiques et les organisations autistiques. Etude du clivage et de la dispersion psychique à
partir de situations cliniques. Approche thérapeutique des patients davantage investis dans le
monde environnant non humain que dans la relation en direct, parfois sans langage verbal. Intérêt
du travail d’expériences sensorielles, de la pensée et de l’image du corps dans la relation
transférentielle à l’autre.

Compétences visées
Acquérir un ensemble de connaissances nécessaires à la prise en charge thérapeutique et
institutionnelle des psychoses et des états autistiques.

Bibliographie
BARABE N., LHEUREUX-DAVIDSE C., « La question de la réversibilité du démantèlement chez
un adulte autiste », in Cliniques méditerranéennes, n°70, éditions Erès, 2004, pp. 287-306
GEPNER B., Ralentir le monde extérieur, calmer le monde intérieur, Odile Jacob, 2014
HAAG G., « Identification adhésive, identité adhésive, adhésivité », Vocabulaire de psychanalyse
groupale et familiale Tome 1, Paris : Les éditions du Collège de psychanalyse groupale et
familiale, 1998, p.125-131
LHEUREUX C., L'autisme infantile ou le bruit de la rencontre. Contribution à une clinique des
processus thérapeutiques, Paris : L'Harmattan, 2003, 342 p
LHEUREUX-DAVIDSE C., « Regard, traitement de l'espace et particularités de la pensée des
personnes autistes », Autismes et psychanalyse, Erès, février 2014
LHEUREUX-DAVIDSE C., « Expériences extrêmes, recherche d'apaisement et créativité », n° 22 :
Penser la Barbarie, Les Lettres de la Société de Psychanalyse Freudienne, Editions Campagne
Première, 2009, p. 33-40
RACAMIER P.-C., Le génie des origines. Psychanalyse et psychoses, Paris : Payot, collection
Bibliothèque scientifique, 1992 , 420 p
SEARLES H., 1960, The nonhuman environment, trad. fr. D. Blanchard, L'environnement non
humain, nrf, Gallimard, 1986, 398p
TUSTIN F., (1972), Autism, and childhood psychosis, London : The Hogarth Press, trad. fr.,
Autisme et psychose, Paris:Seuil, 1977
WINNICOTT D., 1963, The fear of Breakdown, trad. J.Kalmanovitch et M.Gribinski, "La crainte de
l'effondrement", in Figures du vide, Nouvelle Revue de Psychanalyse, Paris : Gallimard, nrf, 1975,
11, pp.35-44
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Prise en charge clinique des dépressions et des
fonctionnements limites » : 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Prise en charge clinique des depressions et des fonctionnements limites


(Code : 45PU06EB) 3 ECTS
Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Adultes »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Présentation des tableaux cliniques polymorphes des dépressions et des fonctionnements limites.
Approfondissement des conceptions de la dépression à travers les problématiques de perte, de
désinvestissement, de l’être, accompagné d’une réflexion sur la corrélation des manifestations
dépressives et border line, et sur le rôle de la fonction dépressive dans la prise en charge
thérapeutique de ces pathologies.

Compétences visées
Acquérir une compréhension clinique nuancée du rôle des épisodes dépressifs dans la prise en
charge des désordres borderline somatiques et psychiques.

Bibliographie
-Abraham K (1912), Préliminaire à l’investigation et au traitement de la folie maniaco-dépressive et
des états voisins, O.C., t.1, Payot, 1965.
-Abraham N et Torok M, Deuil ou mélancolie. Introjecter-incorporer, L’écorce et le noyau,
Flammarion, 1987
-André J. (dir), Les états limites, PUF, 1999 ; Les brûmes de la dépression, PUF, 2007
-Chabert C (dir), Figures de la dépression, Dunod, 2009
-Cyssau C., Les dépressions de la vie, PUF, 2004
-Fédida P., Des bienfaits de la dépression, Odile Jacob, 2001
-Green A, La folie privée, psychanalyse des cas limites, 1990 ; Les temps morts, Figures du vide,
11/1975 ;
-Jacobson E., Les dépressions, Payot, 1971
-Klein M. (1940) Essais de psychanalyse, Payot, 1947, ch 16 et 17 ; (1959) Se sentir seul, Envie et
gratitude, Gallimard
-Little M., Des états limites, ed des femmes, 1992
-Marty P., La dépression essentielle, Revue française de psychanalyse, 32/3/1968
-Raffaitin F (ed), Le livre blanc de la dépression, Privat, 1997.
-Szwec G., La désorganisation de l’état dépressif chez le bébé, à l’origine de la dépression
essentielle, Revue française de psychosomatique 20/2/2001
-Winnicott DW (1955), La position dépressive dans le développement affectif normal, La capacité
d’être seul, De la pédiatrie à la psychanalyse, Payot ; Fragment d’une analyse, Payot 1983 ; La
crainte de l’effondrement et autres situations cliniques, Gallimard, 1989.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Prise en charge clinique des psychoses et des états
autistiques» : 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Les violences intra-familiales (Code : 45PU07EC) 3 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Pathologies du social »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des violences dans la famille que ce soit au sein du couple telle que la violence conjugale
ou bien que ce soit les violences de l’adulte envers l’enfant telles que la pédophilie, la maltraitance
physique et psychologique, l’inceste…Etude des enjeux psychopathologiques des agresseurs et
des victimes ainsi que des répercussions sur le fonctionnement psychique des sujets.

Compétences visées
Acquérir les outils théoriques et cliniques qui permettent le repérage de la violence dans les
familles et la prise en charge des familles et des victimes

Bibliographie
KOHN M., Le travail clinique en centre maternel. Les entretiens d’accueil à la Maison de la Mère et
de l’Enfant, Collection « Langage et culture », Paris, MJW Fédition, 2011.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Les situations d’exclusion et de réinsertion» : 1 ECUES
à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Les situations d’exclusion et de réinsertion (Code : 45PU08EC) 3 ECTS


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Pathologies du social »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etudes des effets pathogènes de l'exclusion (honte, culpabilité, sentiment de préjudice...), et de
l’économie pulsionnelle de celui qui s’exclut rendant les réponses pragmatiques inefficaces.
Réflexion sur les incidences de la précarité sur le travail clinique et la prise en charge
thérapeutique

Compétences visées
Acquérir les outils théoriques et cliniques qui permettent de penser les situations d’exclusion,
les vécus qui lui sont liés ainsi que les incidences transférentielles.

Bibliographie
Assoun, P.-L., Le préjudice et l’idéal. Pour une clinique sociale du trauma, Anthropos/Economica,
1999.
Declerck P., Les nauffragés, Plon, 2001.
Freud S., « Au-delà du principe du plaisir », in Essais de psychanalyse, p.b.p.
Cliniques méditerranéennes, Précarité, exclusion, abandon, n° 72, 2005.
Maisondieu J., La fabrique des exclus, Bayard Editions, 1997.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Les violences intra-familiales» : 1 ECUES à traiter parmi
les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Diverses approches psychanalytiques des troubles corporels et des atteintes


somatiques (Code : 45PU09ED)
3 ECTS Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Domaine médical »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Examen des différentes approches psychanalytiques des manifestations du corps malade
comme les symptômes conversifs et les maladies somatiques. Confrontation de leurs points de
convergence et de divergence afin d’approfondir ce qui fait la spécificité de l’apport
psychanalytique dans la problématique du sujet malade

Compétences visées
Comprendre les concepts et notions psychanalytiques sollicités par la compréhension du statut
du corps malade. Situer et connaître les enjeux théoriques et cliniques du débat autour de
l’approche « psycho-somatique »

Bibliographie
ACTUALITES DE L’HYSTERIE, André Michels (dir.), érès, 2001
DIMITRIADIS Y. (1995) Du discours dogmatique à l’hypocondrie, Le discours psychanalytique, no
13, p. 21-39
DIMITRIADIS Y. (2013), Sur certains enjeux du diagnostic de catatonie, Topique, no 123, p.125-
138
DIMITRIADIS Y. (2013), Psychogénèse et organogénèse en psychopathologie : une hypothèse
psychanalytique d’affections psychosomatiques du cerveau, L’Harmattan, 305 p
(Sur l’histoire de la psychogénèse et de l’organogénèse), pp.106-154
(Sur les diverses théories en rapport avec les phénomènes psychosomatiques), pp.233-265
FREUD Sigmund (1895b), Du bien fondé à séparer de la neurasthénie un complexe de
symptômes déterminé en tant que « névrose d’angoisse », in Œuvres Complètes III, 1894-1899,
2ème éd., Paris : PUF, 1998, p. 29-58
FREUD Sigmund (1905e), Fragments d’une analyse d’hystérie, in Cinq psychanalyses, 18ème éd.,
Paris : PUF, 1993, p. 1-91
FREUD Sigmund (1910i), Le trouble de vision psychogène dans la conception psychanalytique, in
Œuvres Complètes X, 1909-1910, 1ère éd., Paris : PUF, 1993, p. 179-186
Lacan Jacques (1964), Le Séminaire livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la
psychanalyse, texte établit par Jacques-Alain Miller, Paris : Seuil, 1973, en particulier les séances
du séminaire sur la pulsion en tant que concept fondamental de la psychanalyse
LES LIMITES DU CORPS, LE CORPS COMME LIMITE, André Michels (dir.), érès, 2012
McDougall Joyce, Théâtre du corps, Paris : Gallimard, 1989
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Le statut du symptôme en psychanalyse et en
médecine » : 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Le statut du symptôme en psychanalyse et en médecine (Code : 45PU10ED) 3


ECTS
Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Domaine médical »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Confrontation de la conception médicale de la maladie avec la conception psychanalytique du
symptôme comme moment somatique d’un conflit inconscient, lié au contexte pulsionnel du
sujet dans sa singularité. Examen des conséquences de ces deux conceptions sur les
pratiques médicales et psychanalytiques, ainsi que sur leurs échanges.

Compétences visées
Savoir cerner les écarts entre l’approche médicale et l’approche psychanalytique du symptôme,
ainsi que les conséquences de leur confrontation dans la pratique médicale.

Bibliographie

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) Diverses approches psychanalytiques des troubles
corporels et des atteinte somatiques » : 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM La clinique du handicap (Code : 45QE01EE) 4.5 ECTS


Nombre d’heure par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu

Compétences visées

Bibliographie
Korff - Sausse S. (1996), Le miroir brisé. L'enfant handicapé, sa famille et le psychanalyste, Paris,
Calmann-Lévy. Réédité en 2009, Pluriel, Hachette –Littérature
Korff-Sausse, S. 2010. Figures du handicap. Mythes, arts, littérature, Paris, Petite Bibliothèque
Payot.
Ciccone A., Korff-Sausse S., Missonnier A., Scelles R., Cliniques du sujet handicapé, Erès. 2007
Ciccone A., Korff-Sausse S., Missonnier A., Scelles R., Salbreux R., Handicap : l’éthique dans les
pratiques cliniques, Erès, 2008
Korff-Sausse S. (2009), sous la direction de, avec Albert Ciccone, Sylvain Missonnier, Roger
Salbreux, Régine Scelles, La vie psychique des personnes handicapées. Ce qu’elles ont à nous
dire, ce que nous avons à entendre, Erès.
Ciccone A., Korff-Sausse S., Missonnier A., Scelles R., Salbreux R., Handicap, identité sexuée et
vie sexuelle, Erès. 2010
Missonier S., sous la dir de, Honte et culpabilité dans la clinique du Handicap, Erès., 2011
Korff-Sausse S., sous la dir. de, sous la dir. de, avec Albert Ciccone, Sylvain Missonnier, Roger
Salbreux et Régine Scelles, Art et Handicap. Enjeux cliniques, Eres, 2012.
Scelles R., sous la dir de, Famille, culture et handicap, Albert Ciccone, Simone Korff Sausse,
Sylvain Missonnier, Roger Salbreux, ERES, 2013
Albert Ciccone, sous la dir de, Handicap et violence, avec Simone Korff Sausse, Sylvain
Missonnier, Roger Salbreux, Régine Scelles, ERES, 2014

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix


Examen organisé conjointement avec le CM (ECUE) Devenir long terme des malades et leur insertion
social: 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
Durée de l’examen : 2h00
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Devenir à long terme des malades et leur insertion sociale (Code : 45QE02EE) 4.5
ECTS
Nombre d’heure par semaine : 1h
 Permet une dispense OUI  NON 
 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des conséquences fonctionnelles des pathologies mentales chroniques (schizophrénie,
troubles bipolaires), ainsi que de leurs facteurs (personnels et environnementaux), et des moyens
de limiter ou de réduire ces conséquences fonctionnelles. Présentation des pratiques
d’accompagnement et de soutien de ces personnes, en vue d’optimiser leur insertion sociale et
leur qualité de vie.

Compétences visées
Connaissance des déterminants de leur devenir à long terme, et des données épidémiologiques
dans ce domaine. Implications de ces connaissances dans les pratiques de soutien à l’inclusion
sociale des malades. Maîtrise du cadre théorique de toute pratique médico-sociale dans le champ
de la santé mentale.

Bibliographie
Les diapos du cours et l’essentiel de la bibliographie seront accessibles sur Didel
Les indications bibliographiques ci-dessous sont limitées aux ouvrages de référence.
Amering M & Schmolke M. Recovery in Mental Health. Reshaping scientific and clinical
responsibilities. Wiley-Blackwell, 2009
Busnel M & al. L’emploi : un droit à faire vivre pour tous. Evaluer la situation des personnes
handicapées au regard de l’emploi. Prévenir la désinsertion socio-professionnelle. Rapport remis
au ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité, au à la secrétaire
d’état chargée de la famille et de la solidarité. 2009.
Corbière M, Durand MJ (Eds.). Du Trouble mental à l'incapacité au travail. Une perspective
transdisciplinaire qui vise à mieux saisir cette problématique et à offrir des pistes d'intervention.
Québec, Presses de l'Université du Québec. 2011
Davidson L , Rakfeldt J, Strauss J. The roots of the recovery movement in psychiatry. Chichester
UK, Wiley-Blackwell, 2009
Davidson L. Living outside mental illness. Qualitative studies of recovery in schizophrenia. New
York University Press, 2003
Greacen T & Jouet E (eds.) Pour des usagers de la psychiatrie acteurs de leur proper vie.
Rétablissement, inclusion sociale, empowerment. Erès, 2012
Loyd C (Ed.) Vocational Rehabilitation and Mental Health, Chichester UK, Wiley-Blackwell, 2010
Pachoud, B & Corbière M (eds.) Dossier : Insertion professionnelle et handicap psychique.
L’Encéphale, 40, S33- S114
Slade M. Personal Recovery and Mental Illness. A Guide for Mental Health Professionals,
Cambridge, Cambridge University Press, 2009.
Tosquelles F. Le travail thérapeutique en psychiatrie. Eres. 2009
Warner R. Recovery from Schizophrenia: Psychiatry and political Economy. London : Routledge,
1985
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix


Examen organisé conjointement avec le CM (ECUE) Clinique du handicap : 1 ECUES à traiter parmi les 2
proposés.
Durée de l’examen : 2h00
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Diversité des champs professionnels du métier de psychologue et enjeux


déontologiques (Code : 45QE03EE) 1.5 ECTS
Nombre d’heure par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Présentation des différents types de clinique institutionnelle à partir de l’expérience de
professionnels exerçant dans des lieux de soin psychologique variés (CMPP, hôpital de jour,
consultation, service pour adolescents, service psycho-pédagogique). Introduction à la notion de
terrains cliniques multiples du psychologue clinicien aujourd’hui (champs classiques de la
psychiatrie mais aussi champ social et humanitaire, P.J.J. et institution carcérale,
psychopathologie du travail, etc.), associée à une sensibilisation aux enjeux éthiques et
déontologiques de la pratique du psychologue.

Compétences visées
Connaitre différents lieux d’exercice de la profession de psychologue, dans leur diversité comme
dans leur spécificité. Comprendre les modalités de collaboration avec des professionnels d’autres
disciplines. Acquérir une connaissance circonstanciée et contextualisée du cadre juridique, social
et éthique de la profession ainsi que des terrains de cette pratique et des situations sollicitant les
questions déontologiques.

Bibliographie
Eventuellement communiquées par les intervenants

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix


Examen organisé conjointement avec le CM (ECUE) « Modalités des pratiques du psychologue en
institution» : 1 ECUES à traiter parmi les 2.
Durée de l’épreuve 1h30
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Modalités des pratiques du psychologue en institution (Code : 45QE04EE)


1.5 ECTS CM Nombre d’heure par semaine : 1h

 Permet une dispense OUI  NON   Présence obligatoire OUI 


NON 

Contenu
Présentation des éléments qui constituent la spécificité d’un dispositif d’intervention du
psychologue référé à une structure de soin particulière. Seront abordés : le concept de cadre, la
relation thérapeutique (accompagnement, soutien, soins à domicile, entretiens d’investigation,
dispositifs de groupe, psychodrame…).

Compétences visées
Situer la relation thérapeutique dans un dispositif et un contexte spécifique./Penser les visées d’un
dispositif dans une situation de prise en charge individuelle et / ou institutionnelle./Penser la
question de l’orientation thérapeutique.

Bibliographie
- François Richard La Rencontre psychanalytique, Paris, Dunod 2011 chapitre 6 « La rencontre
psychanalytique en institution » page 235 a 262 et « les décompensations psychotique a
l’adolescence » page 203 a 213
On peut aussi consulter :
- (1989) Psychothérapie des dépressions narcissiques, Paris, P.U.F., coll. Voies nouvelles en
Psychanalyse : cas cliniques de prise en charge bi-focale et multi-focale.
- (2009) Direction du numéro 2009-1 d’Adolescence, « Psychothérapies IV », n° 67.
- (2006) La subjectivation, codirection avec S. Wainrib, contributions de R. Cahn, A. Carel, C.
Chabert, B. Penot, R. Kaes, F. Richard, R. Roussillon, S. Wainrib. Avant-propos de D. Widlöcher.
Paris, Dunod : cas cliniques de prise en charge bi-focale et multi-focale.
- (2002, Réédition 2005) Le travail du psychanalyste en psychothérapie, Paris, Dunod, col.
Inconscient et culture, avec une préface de A. Green et la coll. de T. Bokanowski, B. Brusset, C.
Chabert, A. Green, R. Kaes, G. Lévy, R. Perron, F. Richard, R. Roussillon.
- (2007) «La rencontre analytique», Revue Française de Psychanalyse, n° spécial Congrès des
Psychanalystes de Langue Française «La cure de parole», 2007/5, t. LXXI.
- (1996) «Le diagnostic en situation clinique», in Revue de psychologie clinique et Projective, n° 3.
- (1993) «Transferts et contre-transfert dans les prises en charges multifocales», in Revue de
psychothérapie psychanalytique de groupe, n° 21.
- (1993) «Crise d’adolescence : moment de décision ou impasse ? A propos des prises en charge
multifocales», in Psychologie Médicale, 25, 6.
- (1988) (En coll. avec P. Bazin, F. Espinasse, J. Goldberg, L. de Colleter, A. Lichtsztejn, J.
Thiaudière), «Prise en charge psychiatrique et stratégie psychopédagogique», in Neuropsychiatrie
de l’enfance et de l’adolescence, 36 (5-6).
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix


Examen organisé conjointement avec le CM (ECUE) « Diversité des champs professionnels du métier de
psychologue et enjeux déontologiques» : 1 ECUES à traiter parmi les 2.
Durée de l’épreuve 1h30
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE TD Entretien clinique (Code : 45QE05EE) 1.5 ECTS TD


Nombre d’heures par semaine : 1h30

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON  (si pas de dispense)

Contenu
Etude d’entretiens et de consultations diversifiés, présentés sous forme écrite, par l’étudiant en
stage pré-professionnalisant. Réflexion sur les mécanismes identificatoires et projectifs mobilisés,
sur les modes d’intervention du clinicien (psychiatre, médecin, psychologue, stagiaire
psychologue), les modes d’expressions (mots, gestes) du patient, ses liens sociaux et familiaux, sa
configuration diagnostique dans l’entretien, la dynamique interpersonnelle.

Compétences visées
Acquérir une méthodologie de la pratique d’un spectre large de situations cliniques et
psychopathologiques dans des lieux institutionnels de prise en charge différents.

Bibliographie
Cyssau C. (dir), L’entretien en clinique, In-Press, 2004
Chabert C, Verdon B, L’entretien clinique, Dunod, 2006.
Jacobi B, Cent mots pour l’entretien clinique, Eres, 1995
Proïa-Lelouey N., L’entretien en psychologie clinique, In-Press, 2012
Chiland C, L’entretien clinique, PUF, 1985
Roussillon R, Diversité et complexité des pratiques cliniques, Cahiers de psychologie clinique,
2013/1/40
Freud S., Le début du traitement, La technique psychanalytique, PUF
Winnicott DW, La consultation thérapeutique et l’enfant, Gallimard
Ferenczi S., l’élasticité de la technique, OC t4, Payot.
Donnet J.L., Green A., L’enfant de ça, psychanalyse d’un entretien : la psychose blanche, ch 3,
Minuit.
Lacan J., Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse, Ecrits, Seuil.
Pontalis J-B, Fenêtres, Gallimard.
Vives JM (dir), La voix dans la rencontre clinique, Psychologie clinique, 19/2005
Cyssau C, La mesure de l’acte en psychothérapie, Psychologie clinique, 13/2002

Modalités de contrôle des connaissances

Présence, participation, exposé oral (validation « Admis » ou « Ajourné »)


Pas d’examen sur table en fin de semestre
Pas de rattrapage
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE TD Méthodes projectives (Code : 45QE06EE) 1.5 ECTS TD


Nombre d’heures par semaine : 1h30

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON  (si pas de dispense)

Contenu
Mise en pratique des méthodes projectives: passation, analyse et évaluation psychopathologique

Compétences visées
Maîtriser la clinique projective, de la passation à la réalisation du compte-rendu en passant par
l’analyse clinique et psychopathologique des discours recueillis.

Bibliographie
ANZIEU D., CHABERT C. (1961), Les méthodes projectives, Paris, PUF.
AZOULAY C., EMMANUELLI M. (2001) Les Épreuves projectives à l’adolescence, Paris, Dunod.
AZOULAY C., CHABERT C. (2011) 12 études en clinique projective : approche psychanalytique,
Paris, Dunod.
BOEKHOLT M. (2006) Épreuves thématiques en clinique infantile : approche psychanalytique,
Paris, Dunod.
CHABERT C. (2004) Psychanalyse et méthodes projectives, Paris, Dunod, coll. Topos.
CHABOT M. (2003) La maladie bipolaire au Rorschach et au TAT : homogénéité ou diversité ?, 9,
255-283.
CHAGNON J.-Y, COHEN DE LARA A. (2012) Les pathologies de l’agir chez l’enfant : approche
clinique et projective, Paris, Dunod.
VERDON B. (2012) Clinique et psychopathologie du vieillissement, apport des techniques
projectives (Rorschach, TAT), Paris, Dunod.
2) Sur le Rorschach
AZOULAY C., EMMANUELLI M. (2012) Nouveau manuel de cotation des formes au Rorschach,
Paris, Dunod.
CHABERT C. (1998) La psychopathologie à l’épreuve du Rorschach, Paris, Dunod.
ROMAN P. (2009) Le Rorschach en clinique de l’enfant et de l’adulte : approche psychanalytique,
Paris : Dunod.
3) Sur le TAT
CHABERT C., BRELET-FOULARD F. (1990) Nouveau manuel du TAT : approche
psychanalytique, Paris, Dunod, 2ème édition.
SHENTOUB V. (1987) Thematic apperception test (T.A.T) Théorie et méthode, Psychologie
française, 32, 3, 117-127.
Psychologie clinique et projective, 2002, 8 : Le TAT Vica Shentoub
Modalités de contrôle des connaissances

Présence, participation
Examen écrit lors du dernier TD
Durée de l’épreuve : 1h30
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Conflit et symptôme chez l’enfant (Code : 45QU03EA) ECTS 3 CM


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Infanto-juvéniles »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Approfondissement de la notion de symptôme chez l’enfant telle qu’elle émerge au cours de
l’histoire de la psychanalyse avec S. Freud, A. Freud, M. Klein, J. Lacan, etc.

Compétences visées
Connaître les fondements psychanalytiques et les enjeux théoriques relatifs à la spécificité de
l’approche du symptôme dans la clinique de l’enfant.

Bibliographie
Freud, le petit Hans;
Hermine Von Hug-Hellmuth, essais psychanalytiques;
Anna Freud, l'enfant dans la psychanalyse;
Melanie Klein, essais de psychanalyse,
M. Klein, P. Heimann, S. Isaacs, J.Rrivière, développements de la psychanalyse;
F. Dolto, de la pédiatrie à la psychanalyse; au jeu du désir;
D.W.W. Winnicott, de la pédiatrie à la psychanalyse; jeu et réalité;
M. Mannoni, l'enfant, sa maladie et les autres
J. Lacan, note sur l'enfant (autres écrits)
BRACONNIER Alain et al. L’adolescence aujourd’hui. Ramonville saint-Agne : Eres, 2005.
DIATKINE René, LEBOVICI Serge, SOULE Michel. Nouveau traité de psychiatrie de l’enfant et de
l’adolescent, III. Paris : PUF, 1985.
EMMANUELLI Michèle. L’Adolescence. Paris : Gallimard, Que sais-je ?, 2005.
FREUD Sigmund. Trois Essais sur la théorie sexuelle (1905), Œuvres complètes, VI, trad. fr. ss la
dir. de J. Laplanche. Paris : PUF, 2006.
GIVRE Philippe, TASSEL Anne et al. Le Tourment adolescent, I, II, III. Paris : PUF, 2007, 2010,
2014.
MARCELLI Daniel. Psychopathologie de l’adolescent. Paris : Masson, 1992.
RICHARD François. Les troubles psychiques à l’adolescence. Paris : Dunod, 1998.
ROUSSILLON René, CHABERT Catherine et al. Manuel de psychologie et de psychopathologie
générale. Paris : Elsevier-Masson, 2007.
WIDLÖCHER Daniel. Traité de psychopathologie. Paris : PUF, 1995.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Clinique de l’enfance entre névrose et psychose» : 1
ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Clinique de l’enfant entre névrose et psychose 3 ECTS CM


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Infanto-juvéniles »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude de manifestations symptomatiques, psychopathologiques et clinique du fonctionnement
limite chez l’enfant, et notamment de la problématique dépressive: angoisse de séparation, relation
d’emprise, passage à l’acte agressif et sexuel, ratés de la capacité de symbolisation et de l’activité
ludique, défaillances de la dynamique identificatoire

Compétences visées
Acquérir des connaissances théoriques et cliniques de l’approche des pathologies limites chez
l’enfant, ainsi que des modalités et difficultés de prise en charge -individuelle et institutionnelle -
qu’elles appellent.

Bibliographie
R. Misès, Les pathologies limites de l’enfance, Paris, PUF, coll. Le fil rouge, 1990.
R. Diatkine, « L’enfant pré-psychotique », in La psychiatrie de l’enfant, vol. XII, fasc. 2, 1969.
J. Simon et R. Diatkine, La psychanalyse précoce, PUF, coll. Quadrige, 1972.
J. André, « La séparation », in Sexualité infantile et attachement, Paris, PUF, coll. Petite
bibliothèque de Psychanalyse, 2000
J. André, C. Chabert, J.-L. Donnet, P. Fédida, A. Green, D. Widlöcher, Les états limites, Paris,
PUF, coll. Petite bibliothèque de Psychanalyse, 1999.
H. Segal, Introduction à l’œuvre de Mélanie Klein, Paris, PUF, 1969
D. Winnicott, in De la pédiatrie à la psychanalyse, Paris, Payot, 1969
- « La haine dans le contre-transfert »
- « La tendance antisociale »
D. Winnicott, L’enfant et la consultation thérapeutique, Paris, Gallimard.
D. Winnicott, Jeu et réalité, Paris, Gallimard.
J.-B. Pontalis, Entre le rêve et la douleur, Paris, Gallimard, coll. Tel
- « Bornes ou confins »
- « à partir du contre-transfert : le mort et le vif entrelacés »

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Conflit et symptôme chez l’enfant » : 1 ECUES à traiter
parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Clinique des traumatismes 3 ECTS CM


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Adultes »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des effets pathogènes durables des traumatismes au sein des organisations psychiques :
rapports entre danger externe et danger interne, relations entre effractions et conflits psychiques,
et transformations qui peuvent avoir lieu au sein des cures.

Compétences visées
Connaître la diversité et la complexité des modes d’action des traumatismes et des défenses
pathologiques qu’ils suscitent. Penser les conditions de leur transformation dans les prises en
charge cliniques.

Bibliographie
- Ferenczi, S : “Réflexions sur le traumatisme” (1931/1932), dans Œuvres Complètes
Psychanalyse 4, Payot.
- Freud : “Au-delà du principe de plaisir” (1920), dans Essais de Psychanalyse, Payot.
- Freud : “Malaise dans la culture” (1929), PUF.
- Le Poulichet : Psychanalyse de l’informe. Dépersonnalisations, addictions, traumatismes,
Aubier/Flammarion Poche, 2003.
- Winnicott : La crainte de l’effondrement et autres situations cliniques, Gallimard, 1989.

Modalités de contrôle des connaissances


Examen sur table : 2 sujets au choix.
Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Incidences clinique du vieillissement» : 1 ECUES à
traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Incidences clinique du vieillissement 3 ECTS CM


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Adultes »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etudes du vieillissement comme un processus dont il faut penser la temporalité non linéairement,
mais du point de vue de l’après-coup, de la régression et de la fixation, en vue d’une approche
métapsychologique du vieillissement et de ce que nous appelons la puissance du vieillir.

Compétences visées
Comprendre les repères théoriques et psychopathologiques du processus du vieillissement, ainsi
que ses incidences cliniques.

Bibliographie
En cours

Modalités de contrôle des connaissances


Examen sur table : 2 sujets au choix.
Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Clinique et traumatismes» : 1 ECUES à traiter parmi les
2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Les pratiques cliniques liées au champ judiciaire 3 ECTS CM

Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Social »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Réflexion sur la manière d’être à l’écoute des productions de l’inconscient dans le cadre de
rencontres configurées par les pratiques judiciaires. De l’obligation de soin aux pratiques
d’expertises, comment le psychologue peut-il trouver sa place d’intervention clinique entre vérité
judiciaire, discours psychiatrique, et absence de demande du sujet? Etude des ressources
nécessaires pour penser la pratique du psychologue à l’épreuve du réel du champ judiciaire.

Compétences visées
Acquérir une connaissance du champ judiciaire, de ses pratiques, et des demandes d’intervention
faites au psychologue. Etre capable d’analyser ces demandes, entre effet social et intervention
clinique et de conduire des entretiens auprès de sujets confrontés aux problématiques judiciaires.

Bibliographie
Assoun, Paul laurent (1999) Le préjudice et l’idéal, Anthropos/économica
Assoun, PL et coll (1994) La règle sociale et son au-delà inconscient, I, Psychanalyse et pratiques
sociales, Anthropos, Paris
Assoun, PL et coll (1995) La haine, la jouissance et la loi, Psychanalyse et pratiques sociales,
Anthropos, Paris
Ballier C (1988) Psychanalyse des comportements violents, Paris, PUF, coll. Fil rouge
Ballier C (1996) Psychanalyse des comportements sexuels violents, Paris, PUF, coll fil rouge
Bellon L et Guery C, 1999, Juges et psy : la confusion des langues, Revue Sciences Criminelles,
4 :783-792Ciavaldini A, Balier C (2000) Agressions sexuelles : pathologies, suivis thérapeutiques
et cadres judiciaires, Paris, Ed. Masson
Foucault, M 1975 Surveiller et punir
Gaillaird B 2014 Psychologie criminologique
Le comte J, « la justice restauratrice », Revue du Mauss, 2012/2 n°40, p.223-235
Portelli S, 2003, « vers qui et comment orienter la victime ? » Conférence de consensus
Senon JL, Lopez G, Cario R et al, 2012 Psycho-criminologie, 2ème édition, Dunod
Przygodzki-Lionet N, 2012 psychologie et justice, de l’enquête au jugement Dunod
Bulletin de psychologie, numéro spécial « psychologie et justice », XLVII (415) ;285-298
Le journal des psychologues, n°238 juin 2006
Le journal des psychologues, n°241, octobre 2006
Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) « Incidences des exils et des violences collectives » : 1
ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Incidences des exils et des violences collectives 3 ECTS CM


Nombre d’heures par semaine : 1h CM de parcours « Social »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des remaniements identitaires et subjectifs importants engendrés par les violences
politiques et sociales ainsi que par l’exil. Mise en lumière des effets du contexte politique du pays
d’accueil sur le sujet migrant, et de son rapport à la langue - maternelle et « d’adoption » -, ainsi
que des phénomènes de traduction intrapsychique engagés par l’expérience du déplacement.
Réflexion sur les modalités de prise en charge psychothérapique de ces sujets exilés et/ ou
victimes de violences depuis la clinique de l’exil jusqu’à la clinique de l’asile.

Compétences visées
Etre en mesure d’appréhender les diverses manifestations psychopathologiques liées aux
violences collectives, au contexte d’exil ainsi que les modalités de prise en charge adaptées à ces
sujets en déplacement.

Bibliographie
Assoun, P.-L., Le préjudice et l’idéal. Pour une clinique sociale du trauma, Anthropos/Economica,
1999.
Declerck P., Les nauffragés, Plon, 2001.
Freud S., « Au-delà du principe du plaisir », in Essais de psychanalyse, p.b.p.
Cliniques méditerranéennes, Précarité, exclusion, abandon, n° 72, 2005.
Maisondieu J., La fabrique des exclus, Bayard Editions, 1997.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) «Les pratiques cliniques liées au champ judiciaires» : 1
ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Douleur, plainte et souffrance 3 ECTS CM


Nombre d’heure par semaine : 1h CM de parcours « médical »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude du rapport du sujet à la douleur physique et à la «douleur morale» désignée comme
«souffrance», ainsi qu’à la dialectique entre les deux aspects, abordée à partir de l’objet de la
plainte et de ses modalités. Mise en évidence du rapport du sujet «endolori »à la dimension
inconsciente de son affect et de son lien à l’angoisse, présent au cœur de la prise en charge
médicale de la plainte en sa dimension inconsciente, dans son lien à l’angoisse, présent au cœur
de la prise en charge médicale de la plainte.

Compétences visées
Acquisition des éléments métapsychologiques sur la problématique de la douleur, de l’angoisse et
de la souffrance. Mise en perspective de la notion de plainte dans l’horizon psychanalytique et les
pratiques thérapeutiques

Bibliographie
BOKANOWSKI Thierry. Souffrance, destructivité, processus. Revue française de psychanalyse.
2004, 68, 5, pp. 1407-1479.
BURLOUX Gabriel. Le corps et sa douleur. Paris : Dunod, 2004.
CICCONE A. Faire violence sous prétexte de soigner (pp. 197-205). In KORFF-SAUSSE S. et al.
La vie psychique des personnes handicapées. Ce qu’elles ont à dire, ce que nous avons à
entendre. Toulouse : Éditions Érès, 2009.
DANZIGER Nicolas. Vivre sans la douleur ? Paris : Odile Jacob, 2010.
DANZIGER N. Paysages corporels de la douleur chronique. L’information psychiatrique. 2004, 80,
9, pp. 715-722.
EDSON Margaret. Un trait de l’esprit. Arles : Actes Sud, 2000.
FREUD Sigmund (1914a). Pour introduire le narcissisme (pp. 81-105). In La vie sexuelle (traduit
de l’allemand par D. Berger et al.). Paris : PUF, 2002.
GUTTON Philippe. À propos du travail de la souffrance de l’enfant. Psychanalyse à l’Université.
1979, 4(15), pp. 435-44.
LE BRETON David. Expériences de la douleur : entre destruction et renaissance. France :
Métailié, 2010.
LEFÈVE C., MINO J.-C. Former de vrais thérapeutes. La place des sciences humaines et sociales
dans les études de médecine. Études. 2011/2012, Tome 414, pp. 187-198.
MARIN Cl., ZACCAÏ-REYNERS N. Souffrance et douleur. Autour de Paul Ricœur. Paris : PUF,
2013.
MARIN Claire. Hors de moi. Paris : Allia, 2008.
MINO Jean-Christophe. Soins intensifs. La technique et l’humain. Paris : PUF, 2012.
OPPENHEIM Daniel. Ne jette pas mes dessins à la poubelle. Dialogues avec Daniel, traité pour
cancer, entre sa 6e et sa 9e année. Paris : Seuil, 1999.
OPPENHEIM D., et al. Groupes infirmiers de type Balint en oncologie pédiatrique. Rev. de
Méd.Psychosom. 1991, 26, pp. 43-56.
PAUTREL Véronique. Estelle, l’énigme de la douleur chez l’enfant polyhandicapé (pp. 253-269). In
SCELLES R. (sous la direction de). Handicap : l’éthique dans les pratiques cliniques. Toulouse :
Érès, 2008.
PONTALIS Jean-Bertrand. Entre le rêve et la douleur. Paris : Gallimard, 1977.
REY Roselyne. Histoire de la douleur. France : La Découverte, 2011.
VILLA François. À propos de l’ordinaire et extraordinaire détermination humaine à rester en vie.
Champ psychosomatique. 2004, 35, pp. 105-129.
WINNICOTT D.W. (1963) De la communication et de la non-communication (pp. 151-168). In
Processus de maturation chez l’enfant. Développement affectif et environnement (traduit de
l’anglais par J. Kalmanovitch). Paris : Payot, 1970

Modalités de contrôle des connaissances


Examen sur table : 2 sujets au choix.
Examen organisé conjointement le CM (ECUE) «Enjeux psychiques des pratiques médicales et
hospitalières» : 1 ECUES à traiter parmi les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE CM Enjeux psychiques des pratiques médicales et hospitalières 3 ECT


CM
Nombre d’heure par semaine : 1h CM de parcours « Domaine médical »

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 

Contenu
Etude des ressorts et des enjeux intra-et inter psychiques des pratiques médicales et hospitalières,
en fonction de la spécificité du contexte institutionnel et à l’aune de l’évolution de la médecine
contemporaine, notamment la technicisation du monde médical avec ses conséquences sur
l’approche du corps malade et de la problématique transférentielle de la relation de soin.

Compétences visées
Connaître des éléments de réflexion psychanalytique relatifs au travail du psychologue dans le
champ médical et hospitalier en fonction des spécificités du fonctionnement hospitalier et du travail
d’écoute sollicité auprès du malade et de sa famille comme auprès de l’équipe soignante.

Bibliographie
Ariès Ph. (1977), L’homme devant la mort, Paris, Le Seuil.
de Hennezel M. (1995), La mort intime, Paris, Laffont.
Dejours C. (2001), Le corps d’abord, Paris, Payot.
Foucault M. (1963), Naissance de la clinique, PUF, 1990.
Freud S. (1913-1914), « Pour introduire le narcissisme », Œuvres complètes XII, Paris, PUF, 2005.
Gori R., Del Volgo M.J. (2005), La santé totalitaire, Paris, Denoël.
Lebrun J.P. (1990), De la maladie médicale, Bruxelles, De Boeck.
Marin C. (2008), Hors de moi, Paris, Ed. Allia.
Nancy J.-L. (2000), L’Intrus, Paris, Galilée, 2010.
Romano L. (1999), J’ai rêvé de l’Hôpital, Paris, Editions Payot et Rivages.
Schwering K.L. (2001), «Le traitement psychique de l’organe transplanté: ingestion, incorporation,
sexualisation», Psychiatrie de l’enfant, XLIV, 1, pp. 127-167.
Schwering K.L. (2007), «Techniques chirurgicales et techniques magiques », Cliniques
méditerranéennes, 76, pp. 91-105.
Schwering K.L. (2009), «La mort n’est plus ce qu’elle était. Redéfinition de la mort et
transgression», Champ psychosomatique, 55, pp. 145-161.

Modalités de contrôle des connaissances

Examen sur table : 2 sujets au choix.


Examen organisé conjointement le CM (ECUE) «Douleur, plainte et souffrance» : 1 ECUES à traiter parmi
les 2 proposés.
La durée totale de l’examen est de 2h
Semestre 3&4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE TD Supervision de stage Annuel


Les ECTS regroupent le TER stage/supervision/mémoire
Nombre d’heures par semaine : 1h30

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 
Aucune dispense autorisée

Contenu
TD Supervision de stage- questions de pratique 1° et 2° semestre : l’étudiant est invité à réfléchir
et à élaborer sur les situations et problèmes cliniques qu’il rencontre dans son stage (520h), sur la
pratique, les enjeux, l’éthique de l’activité du psychologue clinicien. Ce TD est transversal aux
quatre parcours

Compétences visées
La supervision et le séminaire de mémoire visent à former l’étudiant à l’échange clinique sur sa
pratique avec ses collègues et à la mise en forme théorique de cette pratique

Modalités de contrôle des connaissances


Validation « Admis » ou « Ajourné »
Participation/présence
Semestre 3&4/Master 2 Professionnel

Les enseignements ont lieu sur le campus Paris Diderot-paris 7

ECUE TD Séminaire de mémoire Annuel


Les ECTS regroupent le TER stage/supervision/mémoire
Nombre d’heures par semaine : 1h30

 Permet une dispense OUI  NON 


 Présence obligatoire OUI  NON 
Aucune dispense autorisée

Contenu
TD Séminaire mémoire de recherche 1° et 2° semestre : enseignement consacré à la
problématisation d’un objet de recherche et à l’élaboration d’un mémoire théorique ou théorico-
clinique sous la direction de l’enseignant qui dirige le séminaire. Ce TD est rattaché au parcours
choisi par l’étudiant.

Compétences visées
La supervision et le séminaire de mémoire visent à former l’étudiant à l’échange clinique sur sa
pratique avec ses collègues et à la mise en forme théorique de cette pratique.

Modalités de contrôle des connaissances

Note de mémoire.