Vous êtes sur la page 1sur 3

Baccalauréat blanc

Ministère des enseignements secon-


Epreuve de Mathématiques
daires
série C
Lycée classique de Mfou
Duréé :4H coéfficient : 5
Année scolaire 2005/2006
Examinateur : Mbang Joseph

Exercice 1 (Suites arithmétiques)(4 points)

On considère la suite (Un ) d’entiers naturels définie par :


½
u0 = 14
un+1 = 5un − 6, pour tout entier naturel n

1) Calculer U1 , U2 , U3 et U4 . (0,5 pt)


Quelle conjecture peut - on émettre concernant les deux derniers chiffres de Un ? (0,25 pt)
2) a) Montrer que pour tout entier naturel n, Un+2 ≡ Un (modulo 4). (0,5 pt)
b) En déduire que pour tout entier naturel k, U2k ≡ 2 (modulo 4) (0,5 pt)
n+2
c) Montrer par récurrence que, pour tout entier naturel n, 2Un = 5 + 3. (0,5 pt)
d) En déduire que, pour tout entier naturel n, 2Un ≡ 28 (modulo 100). (0,5 pt)
3) Déterminer les deux derniers chiffres de l’écrirure décimale de Un suivant les valeurs de n. (0,5
pt)
4) Montrer que le PGCD de deux termes consécutifs de la suite Un est constant. (0,5 pt)

Exercice 2 (Probabilités - Applications linéaires))(5 points)

I. Soit n un nombre entier supérieur à 1. On considère une urne dans laquelle se trouvent :
– Une boule portant le numéro 1.
– Deux boules portant le numéro 2.
– Trois boules portant le numéro 3.
etc.........
– n boules portant le numéro n.
1) Combien l’urne contient - elle de boules ? (0,5 pt)
2) On tire au hasard une boule dans l’urne, tous les tirages sont supposés équiprobables.
a) On suppose dans cette question que n est pair.
Exprimer en fonction de n la probabilité pour que la boule tirée porte
– Un numéro pair. (0,5 pt)
– Un numéro impair. (0,5 pt)
b) Dans cette question, on suppose seulement que le nombre total de boules dans l’urne
est 21. Quelle est la probabilité pour que la boule tirée porte un numéro strictement
supérieur à 4. (0,5 pt)
II. E est un plan vectoriel réel et f un endomorphisme de E tel que Kerf = Imf .
1) Justifier que Ker f et Im f sont des droites vectorielles. (0,5 pt)

1
2) Soit ~i un vecteur non nul de Ker f. Montrer qu’il existe un vecteur non nul ~j tel que l’on
ait f (~i) = ~j. (0,5 pt)
3) a) Montrer que (~i, ~j) est une base de E. (0,5 pt)
b) Quelle est la matrice de f dans la base (~i, ~j) ? (0,5 pt)
c) Montrer que f of est l’endomorphisme nul de E. (0,5 pt)

PROBLEME (11 points)

Partie A : Applications dans l’espace(2, 5 points)

Soit (Π) le plan d’équation 2x + y − z = 3 et (4) la droite orthogonale à (Π) passant par O.
1) Déterminer une représentation paramétrique de la droite (4). (0,5 pt)
2) Déterminer l’expression analytique des transformations suivantes :
a) reflexion SΠ (0,5 pt)
b) demi - tour S4 (0,5 pt)
c) SΠ oS4 (0,5 pt)
3) Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de la transformation SΠ oS4 . (0,5 pt)

Partie B : (Equations différentielles - Coniques - Calcul de volume et d’aire)(5 points)

1) a) Résourdre dans R l’équation différentielle (E) : y ” + 4y = 0. (0,5 pt)


0 0
b) Déterminer les solutions u et v de (E) telles que u(0) = 2 ; u (0) = 0 et v(0) = 0, v (0) = 6.
(0,5 pt).
Soit (E) la courbe de représentation paramétrique
½
x = u(θ)
y = v(θ), θ ∈ R

c) Ecrire une relation entre x et y indépendante de θ.


En déduire la nature de (E) et ses éléments caractéristiques. (0,75 pt)
2 2
2) Soit (Γ) l’ensemble des points M (x, y) du plan défini par l’équation 13x + 14y + 10xy = 144
dans le repère orthonormé (O,~i, ~j).
0
Soit f la similitude directe d’équation complexe Z = 12 (1 − i)Z
0
a) Déterminer l’équation de (Γ ) image de (Γ) par f . (0,5 pt)
b) Déterminer la nature de (Γ), son centre, son axe focal, ses foyers et son excentricité. (0,75
pt)
P
3) On considère
P le solide ( ) obtenu en faisant tourner (Γ) autour de (Ox). Calculer le volume V
de ( ) en u.v.
R 2sinx √
4) On poseF (x) = 0 4 − t2 dt.
a) Calculer F (0). (0,25 pt)
0
b) Soit A l’aire de (Γ ) en u.a. Montrer que A = 6F ( π2 ). (0,5 pt)
0
c) Calculer F (x) et en déduire une formule explicite de F (x) sur [0, π2 ]. (0,5 pt)
d) Vérifier que A = 6πua. (0,5 pt)
Partie C : (Fonction exponentielle et suites)(3, 5 points)
−x
Soit g la fonction numérique définie sur R par g(x) = (x + 1)e 2 .

2
1) Montrer que l’équation g(x) = x admet sur R+ une unique solution α telle que 1 ≤ α ≤
2.(0, 75pt).
0
2) Montrer que pour tout x positif |g (x)| ≤ 21 . (0,5 pt)
Soit (Vn ) la suite définie par :
½
V0 = 0
Vn+1 = g(Vn ) n ≥ 0

2) a) Démontrer que pour tout entier naturel n, Vn ≥ 0. (0,5 pt)


b) Démontrer que pour tout entier naturel
n, |Vn+1 − α| ≤ 12 |Vn − α|. (0, 5pt).
1
c) En déduire que pour tout entier naturel n, |Vn − α| ≤ 2n
. (0,5 pt).
d) Déterminer limite de Vn quand n tend vers l’infinie et en déduire une valeur approchée
de α à 10−6 près. (0,75 pt).

BON TRAVAIL