Vous êtes sur la page 1sur 5

Bourse des valeurs de Casablanca

I. Historique

Créée en 1929, la Bourse de Casablanca a connu plusieurs réformes,


depuis 1948 jusqu'à 1998.

Il. Définitions

Bourse des valeurs de Casablanca:


C'est un marché foncier de vente et d'achat des actions, des obligations,
des bons du trésor,...

Titre:
Document représentant un droit de propriété. En bourse, ce droit peut
s'exercer sur une partie du capital d'une société (action) ou sur le
recouvrement d'un prêt assorti d'un intérêt(obligation, bon du trésor...)
On distingue les titres:
 au porteur: les avantages auxquels ils donnent droit profite
automatiquement à la personne qui détient ces titres;
 nominatif: ils sont établis au nom d'une personne déterminée. Elle
peut les transmettre en les endossant, c'est à dire en inscrivant le
nom du nouveau titulaire au dos du titre.

Une action:
C'est un pourcentage du capital d'une société cotée en bourse.

Une obligation :
C'est un investissement en bourse à un taux d'intérêt fixé par la société
(une sorte de crédit)
Transaction:
Une transaction est une opération de vente ou d'achat.

III. Structure du marché

La Bourse de Casablanca dispose de deux marchés:


Le marché central: La nouvelle structure du marché de la Bourse de
Casablanca confère au marché central un rôle pilote. Ainsi, toute
transaction sur une valeur mobilière cotée à la Bourse de Casablanca doit
passer par le marché central.

Le marché de blocs: En raison de l'absence de contrepartie suffisante sur


la feuille de marché au moment où ils sont présentés, certains ordres
d'investisseurs institutionnels, du fait de leur importance, ne peuvent être
exécutés totalement sur le marché central.

Système de cotation:
La migration de la cotation à la criée vers la cotation électronique a eu
lieu en mars 1997. Aujourd'hui, toutes les valeurs mobilières cotées à la
Bourse de Casablanca sont négociées sur le système de cotation
électronique. Les cours sont déterminés de la manière suivante: les
négociateurs exécutent leurs carnets d'ordre via des ordinateurs
connectés à un serveur central. Celui-ci confronte l'ensemble des ordres
d'achat et de vente, et détermine un cours d'équilibrage qui maximise le
nombre de titres échangés...

Les principaux intervenants:

La réforme de 1993, amendée et complétée en 1996, a institué cinq


intervenants:
-la société gestionnaire, la Société de la Bourse des Valeurs de
Casablanca, en tant que société anonyme de droit privé
-les sociétés de Bourse, agréées par le Ministre des Finances, et ayant 10
monopole de la négociation en Bourse
-les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM)
pour canaliser l'épargne vers le marché
-le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) en tant
qu'autorité de contrôle;
-l'Association Professionnelle des Sociétés de Bourse (APSB)
Les indicateurs du marché:

 La capitalisation
 Le volume de transactions
 Indice Masi
 Indice Madex

Les sociétés cotées:

Avantages de La cotation en bourse :


-Accéder à de nouvelles sources de financement pour dynamiser la
croissance de l'entreprise. -Motiver les salariés et intéresser les cadres les
plus performants.
-Engager l'entreprise dans une dynamique de rigueur, de performance et
de transparence. -Valoriser le patrimoine des actionnaires.

Critères d’introduction en bourse:

La cote de la Bourse de Casablanca est composée de cinq marchés


distincts. Pour être cotées sur fun des cinq marchés, les sociétés doivent
impérativement respecter les critères arrêtés par la loi.
Incitation fiscale:

La loi de Finances 2001 prévoit une réduction de l'impôt sur les sociétés
(18) au profit des sociétés dont les titres sont introduits en bourse, par
cession ou augmentation de capital.
Une simple remise d'une attestation d'inscription à la cote délivrée par la
Bourse de Casablanca permet ainsi des économies considérables.
Quelques sociétés cotées en bourse:

SAMIR,CIMENTS DU MAROC,ITISSALAT AL- MAGHRIB,


EQDOM,BMCI,LAFARGE CIMENTS,LESIEUR CRISTAL,
AUTO,LESINEJMA,ONA,CTM,OULMES,AFRIQUIA GAZ, BALlMA,
WAF ASSURANCE,SONASID,BMCE BANK,CENTRALE
LAITIERE....

Sociétés de bourse:

Les sociétés de Bourse ont pour objet principal l'exécution des


transactions sur les valeurs mobilières.

Toute société de Bourse doit, avant d'exercer son activité, avoir été
préalablement agréée. L'agrément est délivré par le ministre chargé des
finances, après avis du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières.

Les transactions effectuées par l'entremise des sociétés de Bourse donnent


lieu au profit de celles-ci à une commission de courtage. Le niveau de
cette commission ne peut dépasser un taux maximum fixé par le ministre
chargé des finances sur proposition du Conseil Déontologique des Valeurs
Mobilières.

Le retrait d'agrément est prononcé par le ministre chargé des finances,


soit à la demande de la Société de Bourse, soit sur proposition du Conseil
Déontologique des Valeurs Mobilières. Toute société de Bourse dont
l'agrément est retiré entre en état de liquidation.

Les Sociétés de Bourse sont tenues d'adresser au Conseil Déontologique


des Valeurs Mobilières, selon une périodicité qu'il fixe, les bilans, les
comptes de produits et charges, les états des soldes de gestion, les tableaux
de financement et les états d'informations complémentaires de l'exercice
écoulé.
Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) :

Ils sont créés par des banques ou des institutions financières et


permettent à l'actionnaire d'investir sur un produit financier diversifié
sans avoir la responsabilité délicate et contraignante de le gérer. Ces
organismes de placement collectif sont, par ailleurs, une catégorie de
produits financiers qui regroupe les SICAV (Sociétés d'Investissement à
Capital Variable) et les FCP (Fond Commun de Placement) dont le
principe général est la gestion collective. Mais la différence entre les deux
familles de produits, SICAV et FCP, est essentiellement juridique.