Vous êtes sur la page 1sur 5

 INTRODUCTION

I-Définition des crédits à l’exportation ;

II-Les types des crédits à l’exploitation ;

III- Le mécanisme de financement des crédits à

l’exportation ;

IV- Les méthodes de financement des crédits à


l’exportation ;

V- Les problèmes des crédits à l’exportation.

 CONCLUSION
Dans la promotion des exportations, l’entreprise qui exporte gagne
dans l’accroissement de sa production et le pays exportateur gagne
dans l’accroissement de ses recettes en devises. C’est pour cette
raison qu’il y’a une grande importance donnée aux crédits à
l’exportation surtout par les pays en développement.

I- Définition des crédits à l’exportation :

un crédit à l’exportation est un dispositif d’assurance, de garantie ou


de financement permettant à un acheteur étranger de biens et/ou de
services exportés d’en différer le paiement pendant un certain temps.
II- Les types des crédits à l’exportation :

Il ya généralement 3 types de crédits à l’export :


1. Les crédits de préfinancement :

sont des crédits de trésorerie consentis par une banque à une


entreprise dans le but de lui offrir la possibilité de financer ses besoins
courants ou exceptionnels résultant de son activité d'export.

2. Les avances sur créances nées à l’exportation :

Elles sont destinées à financer les entreprises exportatrices résidant au


Maroc pour leur permettre de couvrir la phase commerciale finale
concernant leurs ventes à l’extérieur.

3 . Le crédit à l'exportation à moyen et à long terme :


le crédit fournisseur :

Le crédit fournisseur est un mode de financement par lequel une


banque accepte d'escompter à son client, le fournisseur, les effets de
commerce qu'il détient sur son acheteur étranger, au titre d'une
exportation de biens d'équipement et prestation de services

III- Le mécanisme de financement des crédits à


l’exportation:

L’exportateur ou sa banque, seul ou en pool, est habilité à consentir


des crédits en faveur des clients étrangers pour le règlement des
exportations de et ce, dans les conditions suivantes :

a) Opérations éligibles au financement :


Sont éligibles au financement les opérations d’exportation de biens à
partir du Maroc à l’exclusion de celles réalisées par des entités
installées dans les zones franches, les places financières offshore sises
au Maroc ou de tout autre espace assimilé étranger au regard de la
réglementation du commerce extérieur et des changes en vigueur.

b) Montant du crédit :
Le crédit accordé à l’acheteur étranger peut atteindre 85% de la valeur
des biens exportées et le cas échéant, couvrir 100% du coût de
l’assurance-crédit à l’exportation souscrite auprès d’une entité
habilitée établie au Maroc.

c) Durée de remboursement du crédit :


Les exportateurs ou les banques intermédiaires agrées peuvent
consentir aux clients étrangers des exportateurs des crédits
fournisseurs ou des crédits acheteurs remboursables à court ou à
moyen terme.
Les biens d’équipement exportés peuvent bénéficier des crédits à long
terme dont la durée de remboursement peut atteindre huit années.
Le délai de remboursement commence à courir, au plus tard, à
compter de la dernière utilisation du crédit.

d) Monnaie des contrats :


La facturation des biens objet du contrat commercial éligible au
financement dans le cadre d’un crédit fournisseur ou d’un crédit
acheteur peut être faite en Dirhams ou en une devise cotée sur le
marché des changes.
Le crédit peut être consenti en Dirhams ou une devise cotée sur le
marché des changes.
Les exportateurs ayants consenti des crédits fournisseurs à des clients
étrangers sont tenus de rapatrier et de céder sur le marché des
changes, les sommes encaissées au titre du principal de ces crédits
conformément aux clauses des contrats de crédits.

IV- LES METHODES DE FINANCEMENT :

Le financement est fourni sous forme de crédit fournisseur ou crédit


acheteur.
a) Le Crédit Fournisseur

C’est un crédit bancaire accordé à l’exportateur qui a consenti un


crédit à l’importateur. Ce crédit permet à l’exportateur d’escompter sa
créance.
b) Le crédit acheteur

C’est un crédit bancaire consenti à l’importateur afin de permettre à


l’importateur de payer comptant l’exportateur. Le crédit acheteur
libère l’exportateur de la négociation et de la charge du crédit .
V- LES PROBLEMES DU CREDIT AU EXPORTATIONS ET
DU FINANCEMENT DES EXPORTATIONS :
Le financement des exportations est porté à courir beaucoup de risque
parce que le fournisseur et l’acheteur sont de deux pays différents. Ces
risques sont
essentiellement :
- Le détournement de fonds,
- La fluctuation des taux de change
- La non réception ou le paiement différé
- Les problèmes de qualité
- Les problèmes de faux documents
- La non exécution du contrat
- Les risques politiques.

Les crédits à l'export sont compris dans les financements privilégiés


dont l'objet est d'encourager des secteurs jugés prioritaires. A cet
effet, les autorités monétaires réunissent, plusieurs conditions
considérées comme intéressantes pour les banques: possibilités de
réescompte, taux de refinancement bas, exemptions aux limitations et
aux restrictions.