Vous êtes sur la page 1sur 23

SONELGAZ

DIRECTION DE LA DISTRIBUTION
SOUS DIRECTION DES TECHNIQUES DISTRIBUTION GAZ

---- SPECIFICATION TECHNIQUE ---


REGULATEURS - DETENDEURS
POUR GAZ NATUREL ET PROPANE

STG K 200 Décembre 2000


SONELGAZ S P E C I F I C A T I O N S NBRE DE PAGES : 6

XD / XDG SPECIFICATIONS CODE : K 200

GTDG REGULATEURS - DETENDEURS M.A.J : 18/12/2000

Sommaire

1 – Objet

2 – Domaine d’utilisation

3 – Caractéristiques de fonctionnement

3.1 - Pression amont


3.2 - Pression de tarage
3.3 - Régulation de la pression aval
3.4 - Etanchéité
3.5 - Pression aval lors d’un changement brusque de débit
3.6 - Sécurités

4 – Caractéristiques de construction

4.1 - Corps
4.2 - Filtre
4.3 - Plombage
4.4 - Marquage

Références à consulter : G.T.D.G. Utilisation

- GN

Annule et remplace : K200 de Juin 1997 - Propane


1 - OBJET

La présente spécification a pour objet de définir les caractéristiques dimensionnelles et de


fonctionnement des régulateurs-détendeurs, destinés à assurer une pression constante de gaz à
l'origine des installations intérieures.

2 - DOMAINE D'UTILISATION

Ces appareils doivent assurer les fonctions suivantes :

Détente : La pression de distribution est abaissée à la pression d'utilisation Pa ( pression aval ).

Régulation : La pression aval est maintenue constante quel que soit le débit appelé, compatible
avec le calibre du régulateur.

Sécurité : La sécurité des installations situées en aval est assurée, que l'anomalie provienne de
l'appareil lui-même ou d'une utilisation anormale de l'installation.

Obturation : L'interruption volontaire de l'alimentation de l'installation peut, ou non, être provoquée


manuellement.

Ces régulateurs fonctionnent, en service normal, avec une pression amont inférieure ou égale
à 4 bar.

Selon leur réglage, ils sont utilisables avec :

Les gaz de la deuxième famille dont :

Le gaz naturel de type H ( Haut pouvoir calorifique ) ou L ( Bas pouvoir calorifique ).

Les gaz de la troisième famille dont :

Le gaz propane.

Tableau A :

Pression Pression Pression Débit Débit


Pression
Aval Aval Aval nominal nominal
Type amont
GN ( H ) GN ( L ) Propane GN Propane
(bar)
(mbar) (mbar) (mbar) (m3/h) (m3/h)

B6 0,4 à 4 6 4

B10 0,4 à 4 21 25 39 10 6,5

B25 0,5 à 4 25 15

Tableau B :

TYPE RACCORD ENTREE (1) RACCORD SORTIE (2)


B6 Cal 15 à Jonction Sphéro-conique Cal 20 à Joint Plat

B10 Cal 15 à Jonction Sphéro-conique Cal 32 à Joint Plat

B25 Cal 15 à Jonction Sphéro-conique Cal 32 à Joint Plat


(1) voir Spécification raccord à jonction sphéro-conique STG C 300
(2) voir Spécification raccord à joint plat pas du compteur STG C 220
3 - CARACTERISTIQUES DE FONCTIONNEMENT

3.1 - Pression Amont

La pression à l'entrée du régulateur ( pression amont ) doit pouvoir varier entre les limites
définies dans le tableau A, sans nuire à son bon fonctionnement.

3.2 - Pression de tarage

La pression de tarage Pas ( ou pression de réglage ), est la pression théorique stable obtenue
à la sortie de l'appareil pour tout débit appelé inférieur à 120% du débit nominal.

3.3 - Régulation de la pression aval

Les courbes caractéristiques de régulation sont situées dans une enveloppe de ± 5 % autour
de la pression de tarage lorsque le débit varie entre 0,5 % et 120 %.

Le graphique ci-dessous définit l’enveloppe des pressions aval admissibles en fonction du


débit :

La fonction de régulation doit s'effectuer sans pompage et avec un niveau sonore inférieur à 50
dBA.

Température ambiante : - 10°C et + 60°C.

3.4 - Etanchéité

En position de fermeture ou de non armement et 3pour toute valeur de pression amont, le


régulateur ne doit pas présenter de fuite supérieure à 1 cm /h.

3.5 - Pression aval lors d'un changement brusque de débit

• Pression aval lors de l'armement de l'appareil

La pression aval doit rester inférieure à la pression pour laquelle la soupape de sécurité
s'ouvre.
• Pression aval lors d'une augmentation instantanée de débit

Lors d'une augmentation instantanée de débit et quelque soit le débit appelé, la pression aval
doit rester supérieure à la pression minimale de :

15 mbar pour le gaz naturel de type H.


18 mbar pour le gaz naturel de type L.
25 mbar pour le gaz propane.

Le temps de réponse doit être inférieure à 1 seconde pour que la pression aval rentre dans la
plage de Pas ± 10%.

Le temps total de la phase transitoire ne doit pas excéder 2 secondes pour que la pression aval
rentre dans la plage Pas ± 5%.

• Pression aval lors d'une interruption instantanée de débit

lors d'une interruption instantanée de débit, la pression aval Pa doit rester inférieure à la
pression de tarage plus 10 mbar, soit Pa < Pas +10 mbar.

3.6 - Sécurités

• Détérioration d'une membrane

La détérioration d'une membrane provoque dans un premier temps une fuite vers l'évent. Dans
le cas où le phénomène s'amplifie, l'appareil doit se mettre en sécurité.

• Sécurité lors d'un manque de pression aval

Les appareils doivent se mettre en sécurité avant que la pression aval n'atteigne la valeur
minimale de :

15 mbar pour le gaz naturel de type H.


18 mbar pour le gaz naturel de type L.
25 mbar pour le gaz propane.

• Sécurité lors d'un excès de pression aval ( tarage de la soupape )

Lors d'une augmentation de la pression aval, la soupape de sécurité doit commencer à s'ouvrir
pour une pression aval comprise entre les limites de :

40 à 50 mbar pour le gaz naturel de type H.


43 à 53 mbar pour le gaz naturel de type L.
55 à 65 mbar pour le gaz propane.

• Sécurité lors d'un excès de débit

Les appareils doivent se mettre en sécurité pour un débit supérieure à 120% du débit nominal.

4 - CARACTERISTIQUES DE CONSTRUCTION

Le choix des matériaux utilisés est laissé à l'initiative des fabricants, toutefois ils doivent, soit
par nature, soit par traitement, résister aux actions chimiques du gaz et à la corrosion
atmosphérique.
Ils doivent résister aux sollicitations mécaniques auxquelles ils sont soumis sans perdre, dans
le temps, leurs caractéristiques initiales.

4.1 - Corps

Le corps doit pouvoir subir une pression égale à 1,5 fois la pression maximale à laquelle il peut
être soumis même momentanément.

4.2 - Filtre

Un filtre tamis est placée à l'entrée du régulateur dont la grandeur des trous est de l'ordre de
0,1 mm.

Il peut être réalisé en toile métallique de fils d'acier inoxydable, en bronze, ou en Nylon.

La surface filtrante du tamis doit être supérieure ou égale à 2 fois la section de passage du
gaz, au droit de son emplacement.

Il doit pouvoir être facilement démontable.

L'extrémité de la tubulure d'évent doit être munie d'un tamis.

4.3 - Plombage

Tous les orifices et l’accès au dispositif de réglage de la pression aval doivent être plombés.

4.4 - Marquage

Chaque appareil doit porter, d'une manière indélébile et permanente, les marques suivantes :

- Une flèche indiquant le sens du courant gazeux,


- les marques O (ouvert) et F (fermer) repérant les positions extrêmes du dispositif
d'obturation et de réenclenchement,
- nom du constructeur,
- modèle et la pression aval réglée ( pression de tarage ),
- le numéro de l'appareil et la date de sa fabrication,
- la pression amont minimale et maximale.

4.5 - Conditionnement

L'emballage doit être conçu pour éviter toute détérioration sous l'effet des chocs.

Les raccords doivent être protégés de toute pénétration de corps étrangers à l'intérieur de
l'appareil.
Modèles B6-B10-B25 ( Droit )

Désignation
Côtes B6 B10 & B25
a 140 140
b 112 112
c 155 155
Calibre « E » 15 JSC PdG 15 JSC PdG
Calibre « S » 20 JP PdC 32 JP PdC

Modèles B6-B10-B25 ( Equerre )

Désignation Calibre entrée Calibre sortie


B6 15 JSC PdG 20 JP PdC
B10 15 JSC PdG 32 JP PdC
B25 15 JSC PdG 32 JP PdC

Encombrement en épaisseur depuis le plan des axes :

- vers l’avant 90 mm maxi.


- vers l’arrière 70 mm maxi.

NB :
JSC : Jonction Sphéro-Conique PdC : Pas du Compteur ( filetage - taraudage )
JP : Joint Plat E : Entrée
PdG : Pas du Gaz ( filetage - taraudage ) S : Sortie
DIRECTION DE LA DISTRIBUTION
SOUS DIRECTION DES TECHNIQUES DISTRIBUTION GAZ

SPECIFICATION TECHNIQUE
DES POSTES DE DETENTE GAZ

K 300 XDG / Novembre 2000


SONELGAZ NBRE DE PAGES : 16
SPECIFICATIONS
XD / XDG CODE : K 300
POSTES DE DETENTE GAZ
GTDG M.A.J : 26/11/2000

Sommaire

1 – Généralités

1.1 - Objet
1.2 - Domaine d’utilisation
1.3 - Choix des postes
1.4 - Emplacement et aménagement
1.5 - Modes d’installation
1.6 - Appareils et accessoires

2 - Conditions de fonction du bloc de détente

2.1 - Normalisation des pressions effectives


2.2 - Réglage des pressions de consigne pour poste type chaufferie
2.3 - Réglage des pressions de consigne pour poste type antenne
2.4 - Normalisation des débits nominaux

3 - Dimensions des postes de détente

3.1 - Dimensions des blocs de détente


3.2 - Dimensions du châssis

4 - Appareils du bloc de détente

4.1 - Joints isolants


4.2 - Vannes et robinets
4.3 - Filtre
4.4 - Vannes (VS) ou clapets de sécurité
4.5 - Détendeur-régulateur
4.6 - Soupapes de sécurité

Références à consulter : STG B7 1977 – G.T.D.G. Utilisation

- GN

Annule et remplace : STGB 58-6 du 08 Mars 1980 - Propane


SONELGAZ NBRE DE PAGES : 16
SPECIFICATIONS
XD / XDG CODE : K 300
POSTES DE DETENTE GAZ
GTDG M.A.J : 26/11/2000

5 - Accessoires principaux

5.1 - Enregistreurs de pression amant et aval


5.2 - Enregistreurs de température
5.3 - Piquage de pilotage
5.4 - Collecteur d’évent
5.5 - Membranes
5.6 - Protection contre les charges électriques

6 - Comptage Gaz

6.1 - Compteur
6.2 - Choix du compteur
6.3 - Spécification
6.4 - Débit
6.5 - Emetteur
6.6 - Emplacement et raccordement
6.7 - Encombrements
6.8 - Courbe d’étalonnage

7 - Prescriptions de construction du poste

8 - Châssis

9 - Armoire

10 - Peinture

11 - Conditions d’approbation

12 - Pièces d’accompagnement

13 – Télétransmission

==========

Références à consulter : - STG B7 1977 – G.T.D.G. Utilisation :

- GN

Annule et remplace : STGB 58-6 du 08 Mars 1980 - Propane


1 - Généralités

1.1 - Objet

La présente spécification a pour objet de définir la constitution, les dimensions, les


caractéristiques d’appareillage et les conditions d’approbation et de fonctionnement des
postes de détente type alimentés en MP.B.

1.2 - Domaine d’utilisation

Les postes de détente sont destinés à l’alimentation de réseaux en antenne, de réseaux


maillés ou de clients particuliers. Ils ont pour fonction de livrer le gaz dans les conditions de
débits et de pressions correspondant à la nature du réseau ou du client alimenté, tout en
assurant les sécurités propres à chacun d’entre eux.

1.3 - Choix des postes

Les éléments à prendre en compte pour le choix d’un poste sont généralement :

- la nature du gaz distribué ( gaz naturel – propane,…),


- les plages de pressions en amont et en aval,
- la nature du réseau ou du client alimenté,
- le débit à assurer,
- le degré de sécurité à assurer ( fourniture et environnement ),
- l’emplacement du poste,
- les fonctions complémentaires.

1.4 - Emplacement et aménagement

Les emplacements des postes doivent satisfaire aux conditions suivantes :

- être établi sur un bon sol, pour éviter les mouvements de terrain ultérieurs qui pourraient
détériorer la construction et nuire à la stabilité des appareils,

- être éloignés des habitations afin qu’en cas de fuite ou d’incidents d’exploitation la sécurité
publique soit sauvegardée,

- ne pas se trouver à proximité d’ouvrage ou d’installation de services étranger pouvant


présenter par leur nature ou leur situation, une gêne ou un risque pour l’exploitation du
poste,

- être placés de façon telle qu’ils occasionnent le minimum de gêne à la circulation des
piétons et des voitures lorsque des travaux y sont entrepris,

- être facilement accessibles à partir d’une voie de circulation carrossable.

1.5 - Modes d’installation

Les postes de détente sont montés sur châssis et placés :

- en armoire,
- en local approprié.
- en plein air,
1.5.1 – En armoire

Emplacement tel que l’ensemble des organes du poste soit installé dans une armoire
métallique.

1.5.2 – En local approprié

Les orifices de ventilation permanente du local doivent avoir une surface libre totale
égale ou supérieure à 5 % de la surface couverte du local.

Les parties pleines n’occupent pas plus de 95% de la surface latérale totale.

1.6 - Appareils et accessoires

Les appareils et accessoires constituant le poste doivent être conformes aux


spécifications techniques de la Sonelgaz et aux normes en vigueur.

2 - Conditions de fonction des blocs de détente

2.1 - Normalisation des pressions effectives

Les pressions de livraison aux clients sont fixées aux valeurs suivantes :

Pression aval Pression amont Pression amont


(mbar) Maxi (bar) Mini (bar)
21 4 1
300 4 1
1000* 4 1.5

(*) Cette pression est soumise à dérogation.

2.2 - Réglage des pressions de consigne pour poste type chaufferie

Le réglage des pressions de consigne se fait comme suit :

Clapet de sécurité > Soupape > Détendeur

PRESSION DE CONSIGNE ( mbar )


POSTE Détendeur Soupape Clapet de sécurité
21 21 25 28
300 300 335 360
1000 1000 1100 1200

2.3 - Réglage des pressions de consigne pour poste type antenne

Le réglage des pressions de consigne se fait comme suit :

Clapet ligne 2 > Clapet ligne 1 > Soupape > Détendeur 1 > Détendeur 2
PRESSIONS DE CONSIGNE ( mbar )
Détendeur Détendeur Clapet Clapet
POSTE soupape
1ère ligne 2ère ligne 1ère ligne 2ère ligne
21 21 20 25 28 30
300 300 290 325 360 375
1000 1000 950 1100 1200 1250

2.4 - Normalisation des débits nominaux


3
Le débit nominal d’un bloc de détente est le débit exprimé en Nm /h ( normaux mètres
cubes par heure ).

Les débits nominaux sont fixés aux valeurs suivantes :


3
100* - 250 – 500 – 1000 – 1600 - 2500 Nm /h.

Les blocs de détente dont le débit est égal à 100 Nm3/h peuvent être réalisés :
3
* en coffret (S300) avec détendeur unique de 100 Nm /h et comptage séparé,
* en ensemble monté sur châssis en armoire avec comptage intégré.

3 - Dimensions des postes de détente

3.1 - Dimensions des blocs de détente

Les côtes d’entraxe et les diamètres d’entrée et de sortie du bloc de détente ainsi que
leurs côtes de position sont impératives. Ces côtes sont données en annexe 1et 2 .

3.2 - Dimensions du châssis

Les dimensions d’encombrement extérieur du châssis figurent en annexe 1 et 2.

4 - Appareils du bloc de détente

4.1 - Joints isolants

Les postes doivent être mis à la terre et isolés électriquement des conduites d’entrée et
de sortie par interposition de joints isolants.

Ils seront aériens et doivent être protégés contre tout risque de court circuit accidentel
et conformes à la spécification STG H 100. Les joints isolants sont du type monobloc à
souder ou à brides de série PN 16.

4.2 - Vannes et robinets

De part leur fonction , on distingue deux sortes de robinets :

Vannes d’isolement

Les vannes d’isolement sont placés à l’amont et l’aval du bloc de détente. Ils servent
essentiellement, à l’isolement du poste quand cela est nécessaire; Ils n’ont que deux
positions réellement fonctionnelles ( fermeture pleine , ouverture ).
Les vannes et les brides seront de perçage PN 16. Ils seront en acier ou en fonte
aciérée.

Le diamètre nominal de la robinetterie devra être en rapport avec celui des tuyauteries
de telle sorte qu’il n’engendre ni perte de charge excessive ni bruit.

Robinets d’instrumentation ou d’impulsion

Ils sont utilisés au niveau des postes pour l’isolement des appareils de mesure (
manomètre, manographe, correcteur de volume, etc…). Ils peuvent être en laiton ou en
acier.

4.3 - Filtre

Le rôle du filtre est de retenir les poussières que le gaz peut contenir. Son installation
est obligatoire car la vitesse atteinte par le gaz dans le poste, en particulier au niveau du col
du détendeur est telle que les phénomènes d’érosion dus à la poussière sont très
importants. Le fonctionnement d’éléments tels que les compteurs et les circuits de pilotage
peuvent être perturbés.

Le filtre est à tubulure d’équerre, l’entrée verticale et la sortie horizontale.

La disposition du corps doit permettre l’extraction de la cartouche filtrante dans le plan


horizontal, vers l’avant du bloc.

Le filtre comporte :

- un dispositif de fermeture à bride,


- un dispositif de décompression de φ 25, placé dans le bas de l’appareil et muni d’un
robinet plombable à passage direct,
- un dispositif interne évitant la retombée de poussière dans la tuyauterie d’entrée du
poste,
- un indicateur de colmatage ou d’un dispositif de lecture directe de la pression
différentielle,
- un robinet de purge.
- un élément filtrant assurant la retenue de poussière,

L’élément de filtration doit être du type à cartouche constitué d’une matière filtrante en
feutre ou en papier dont l’efficacité de filtration est de :

 100% pour les particules solides de 3 µm,


 100% pour les particule liquides de 20 µm.

La perte de charge admissible pour les éléments filtrants non empoussiérés ne doit pas
dépasser 15 mbar sous une pression amont de 1 bar au débit maximal.

L’élément filtrant doit résister sans dommage à une pression différentielle de 3 bar.

4.4 - Vannes ( VS ) ou clapets de sécurité

Le rôle des clapets de sécurité est d’interrompre, automatiquement, l’écoulement du gaz


aussitôt que la pression détendue en aval du régulateur s’écarte de la valeur de consigne.
Ils seront de construction en acier ou en fonte aciérée. Les vannes de sécurités sont du
type :

- incorporé au détendeur ou bien montées en amont du régulateur,


- à coupure à maximum de pression aval dans le cas général des postes de réseaux ou à
maximum et minimum de pression aval dans le cas des postes chaufferie,
- à réarmement manuel. Il devra à cet effet être muni d’un by-pass de remise en service,
- le système doit être parfaitement étanche en position fermé.

Le tube d’influence φ 10 est raccordé entre le détendeur et la vanne de sortie du poste.

Un piquage de φ 10 muni d’un robinet et d’un bouchon mâle permet de procéder aux
essais de réglage de la valeur de déclenchement de l’appareil.

La plage de réglage, par rapport à la pression maximale aval est :

- minimum : 10 à 40 % de P max aval,


- maximum : 100 à 150 % de P max aval.

La précision de réglage doit être de ± 2% de la valeur de consigne.

Le réglage ne doit pas être influencé par les variations de la pression amont.

4.5 – Détendeur-régulateur

Le détendeur – régulateur assure trois fonctions :

- fonction détente : il abaisse la pression de distribution à la pression d’utilisation,

- fonction régulation : la pression d’utilisation est maintenue constante quelque soit le débit
compatible avec le calibre de l’appareil,

- fonction sécurité : il protège les installations situées en aval, que l’anomalie proviennent
de l’appareil ou de l’utilisation anormale de l’installation.

4.5.1 - Construction

Il sera de construction en acier ou en fonte aciérée.

4.5.2 - Type

Le détendeur est du type :

- à ressort : régulateur à action directe,


- ou à pilote : régulateur à action indirecte.

4.5.3 - Débit nominal

Son débit nominal est défini dans les conditions suivantes :

- gaz de référence : gaz naturel de densité 0.6,


- pression amont : telle que définie en 2.1,
- pression aval : telle que définie en 2.1.
4.5.4 - Précision

Pour une pression amont d’entrée du régulateur égale aux valeurs définies en 2.1, la
pression aval doit rester dans les limites suivantes :

Précision de la pression aval Précision de la pression aval


Débit
Régulateur à ressort Régulateur piloté

0 à 1% QN ± 7% P ± 5% P

1% à 100% QN ± 5% P ± 2.5% P

QN : débit nominal
P : pression de réglage

4.5.5 – Régulateurs pour postes type chaufferie

Les régulateurs équipant les postes type chaufferie sont destinés aux clients disposant
d’installations :

- appelées à fonctionner par variation rapide de débit (tout ou rien) cas des chaudières,
- et ne nécessitant pas une ligne d’alimentation justifiant une ligne de secours.

La ligne de détente est constituée par :

- Un filtre,
- une vanne de sécurité,
- un détendeur régulateur.

4.5.6 – Régulateurs pour postes type antenne

Les régulateurs équipant les postes type antenne sont destinés aux clients disposant
d’installations fonctionnant :

- avec de faibles variations de débit (four de fusion, four de cuisson, etc…),


- et nécessitant une sécurité d’alimentation pour préserver la production.

En cas d’anomalie de fonctionnement du régulateur principal celui-ci est isolé


automatiquement par la vanne de sécurité placé à son amont.

Les débits nominaux des deux lignes sont égaux.

Le tube de décharge du pilote, est raccordé au même niveau que les prises d’impulsion
afin d’éviter, en cas d’arrêt, le retour de pression dans le circuit de pilotage et les fausses
manœuvres.

4.5.7 – Niveau sonore

La vitesse élevée du gaz est source de bruit, de ce fait le régulateur doit être calibré
pour que son niveau sonore n’excède 70 db (décibels) mesuré à 1 mètre de la bride de
sortie. Le régulateur doit pouvoir fonctionner dans toute la plage de débit sans pompage.
4.5.8 – Plages de température

Le détendeur régulateur doit pouvoir fonctionner dans les conditions énumérées ci-
dessus lorsque la température du gaz varie entre -10°C et +40°C, et pour une température
ambiante comprise entre -10°C et 65°C.

4.5.9 – Etanchéité

En position fermé, le régulateur doit être parfaitement étanche.

4.6 - Soupapes de sécurité

Le poste devra être équipé d’une soupape de sûreté.

4.6.1 - Caractéristiques

- elles sont du type piloté ou à ressort, et doivent être installés en amont du compteur,

- plage de réglage : 100 à 110 % de la pression aval maximale,

- débit à la pression nominale : 20% du débit du régulateur à la pression de tarage,

- la précision de fonctionnement doit être de ± 5 % de la pression de levée et doit être


garantie,

- en position de fermeture, l’étanchéité de la soupape doit être parfaite. D’autre part, celle-ci
doit recouvrir son étanchéité totale de façon automatique après chaque fonctionnement.

4.6.2 - Montage

Les soupapes de sécurité sont installées à l’aval des lignes de régulation. Leur fonction
est d’évacuer à l’atmosphère les surpressions en cas de défaillance des régulateurs.

L’échappement doit être raccordé à un conduit en acier débouchant à l’extérieur de


l’armoire ou du local abritant le poste.

L’extrémité du conduit d’évacuation doit être située à 1 m au moins du point le plus


élevé de la toiture, et être muni d’un dispositif le protégeant contre toute introduction de
corps étranger. Le conduit doit résister aux effets de vibration et doit déboucher à une
distance d’au moins 10 mètres de toute source d’allumage, de fils électriques nus ou
d’ouvertures dans les bâtiments voisins.

5 - Accessoires principaux

5.1 - Enregistreurs de pression amont et aval

Les enregistreurs de pression peuvent être à mouvement hebdomadaire, avec


possibilité de rotation complète en 24 heures.

Les prises de pression sont situées :

- à l’amont du robinet d’entrée du poste pour l’enregistreur de pression amont,


- sur le tube d’influence du détendeur ou de son pilote pour l’enregistreur de pression aval.
Les tuyauteries φ 10 mm de raccordement des enregistreurs sont munies d’un robinet
de barrage situé le plus près possible de l’origine et d’un piquage de même diamètre
permettant la pose éventuelle d’un manomètre indicateur. Ces piquages sont obstrués par
un bouchon femelle.

La plage d’enregistrement est fixée comme suit :

- 0 à 6 bar à l’amont,
- en fonction de la pression détendue pour l’aval.

5.2 - Enregistreurs de température

Le poste devra être équipé d’un thermographe avec prise de température au moyen
d’une sonde ( doigt de gant ) soudée en position verticale en aval du régulateur.

5.3 - Piquage de pilotage

Le piquage de tuyauterie du circuit éventuel amont de pilotage ( s’il ne fait pas partie du
corps du régulateur ) doit être situé en amont du détendeur. Le circuit doit comporter dans le
sens de passage du gaz :

- un robinet,

- un filtre ( finesse 1µ ).

Un piquage φ 15 muni d’un robinet et d’un bouchon mâle fileté et soudé à l’aval du
robinet de sortie du poste et du robinet du by-pass pour permettre le branchement immédiat
ou futur, de la tuyauterie de décharge des pilotes.

5.4 - Collecteur d’évent

Les différents appareils comportant des évents sont reliés par des tuyauteries en φ 10 à
un collecteur d’évent en φ 25 qui débouche à 2 mètres au dessus du sol ou sous le
débordement de la toiture, lorsque le poste est monté en armoire.

5.5 - Membranes

Les membranes équipant les appareils ( détendeurs, clapets de sécurité et soupapes )


doivent être de qualité résistante à l’action du gaz ( gaz naturel ou propane ) ainsi qu’à
l’action d’agents chimiques pouvant être présents accidentellement dans le gaz ( telle que
gazoline ). D’autre part, leur qualité ne doit pas être altérées par les variations de
température ambiante ou du gaz, dans les limites précisées en 4.5.8.

5.6 - Protection contre les charges électriques

Toutes les installations métalliques du poste comprises entre le joint isolant de l’entrée
et de la sortie doivent être en permanence en liaison équipotentielle. Elles seront mises à la
2
terre au moyen d’une barrette de cuivre de 10 mm de section qui sera fixée au châssis. Les
appareils susceptibles d’être démontés ( filtre – régulateur, etc … ) devront être raccordés
par une tresse en cuivre équivalente.
6 - Comptage du Gaz

6.1 - Compteur

Le comptage du gaz livré par le poste sera effectué par un compteur d’un modèle agrée
par Sonelgaz.

6.2 - Choix du compteur

Le choix du compteur sera fait suivant la nature et l’importance du poste de détente,


ainsi que la pression de livraison. Suivant le type de poste, l’équipement minimum de
comptage est le suivant :
3
- Poste client MP à débit Q = 100 Nm /h :

- compteur à piston rotatif,


- compteur à turbine.

- Poste client MP à débit Q = 250 Nm3/h :

- compteur à turbine,
- enregistreur de pression (manographe),
- enregistreur de température (thermographe).

- Poste client MP à débit Q ≥ 500Nm /h :


3

- compteur à turbine,
- correcteur automatique P et T.
3
Les postes de débit supérieur ou égal à 500Nm /h peuvent être dotés d’équipement de
télérelève.

6.3 - Spécification

Le compteur devra répondre à la spécification technique Sonelgaz : STG B7 (1977)


intitulée : compteur de volume de gaz.

6.4 - Débit

Le compteur devra assurer le débit maximal du poste.

6.5 - Emetteur

Il devra être muni d’un émetteur d’impulsion basse fréquence.

6.6 - Emplacement et raccordement

- le compteur sera placé en aval du régulateur et en position verticale,


- le raccordement de compteur sera du type à brides au perçage PN 16.
6.7 - Encombrements

Côte d’encombrement du compteur : elle n’est pas fixée à priori.

6.8 - Courbe d’étalonnage

La courbe d’étalonnage du compteur devra être fournie. Sa précision devra être de ±


1% dans la plage de débit ( 20% à 100% de Qmax ).

7 - Prescriptions de construction du poste

7.1 - Les tuyauteries et leurs accessoires ( brides, coudes, tés etc… ) seront exécutés
en acier. L’assemblage des brides se fera au moyen de tiges filetées en acier, avec écrou et
anneaux de serrage.

7.2 - Au delà du diamètre 25, l’assemblage des tuyaux se fera par soudure bout à bout
par un procédé de soudage électrique. Pour les tuyaux de faible diamètre, l’assemblage par
filetage ou l’assemblage par bague rapide est admis.

7.3 - L’installation doit être libre de toute tension et ne doit provoquer aucun effort sur
les appareils.

7.4 - L’appareillage et les tuyauteries seront choisis de telle sorte qu’il n’existe aucune
vibration mécanique dans les conditions de service prévues.

7.5 - Epreuves et essais

Les appareils, robinets, tuyauteries et accessoires du poste devront subir une épreuve
de résistance mécanique et des essais d’étanchéité. Cette épreuve ne concernera pas les
appareils éprouvés en usine.

La Sonelgaz se réserve le droit de demander un contrôle non destructif des soudures.

8 - Châssis

Le châssis est destiné à supporter l’ensemble du poste en état de marche et il


comporte :

- des points d’attache ( démontables ) nécessaires à sa manutention,


- des dispositifs à sceller nécessaires à sa fixation stable sur les fondations.

Un matériau plastique destiné à assurer l’étanchéité et la protection anti-corrosion sera


prévue sur la fondation pour recevoir le châssis.

Le châssis est conçu pour recevoir une armoire.

9 - Armoire

9.1 - Les armoires sont constituées par des tôles d’épaisseur suffisantes. Elles
comporteront des points d’attaches démontables permettant leur manutention.

Elles ne comportent pas de fonds.


9.2 - La porte à deux vantaux doit s’ouvrir vers l’extérieur et être munie :

- d’un système de blocage en position ouverte à 90° et 180°,


- d’une serrure du type DENY.

9.3 - La toiture est à une seule pente ou horizontale.

9.4 - Ventilation : les ventilations hautes et basses, de section libre au moins égale à
200 cm2 sont disposées comme suit :

- sans possibilité de fermeture,


- ventilation basse : sur les ventaux des portes,
- ventilation haute : immédiatement sous le toit et à la partie la plus haute.

Les orifices sont protégés contre intempéries par un déflecteur de protection et contre
l’introduction de corps étrangers par un grillage métallique à mailles de 5mm.

9.5 - Les tôles sont protégées contre la corrosion par un système efficace

10 - Peinture

Après montage, l’ensemble du poste subira un sablage suivi de l’application :

- d’une couche de peinture de protection anti-rouille au chromate de zinc ou au minum de


plomb,

- d’une couche de finition de couleur grise.

11 - Conditions d’approbation

L’approbation par Sonelgaz des postes est soumise au préalable aux conditions
suivantes :

- remise d’une documentation générale du matériel proposé,


- remise d’un plan de construction au 1/10,
- remise des caractéristiques des appareils faisant partie de la fourniture,
- remise des certificats d’essais et de contrôle,
- remise des certificats d’étalonnage officiels des compteurs,
- remise d’une notice détaillée traitant du fonctionnement et de l’entretien des appareillages.

12 - Pièces d’accompagnement

- Les brides d’entrée et de sortie,


- la pièce de première urgence .

13 - Télétransmission

Selon leurs importances, les postes de détente peuvent être équipés de dispositifs
permettant la télétransmission d’informations jusqu’à un centre de surveillance, afin de
faciliter leur exploitation.

Les informations peuvent être des alarmes ou des mesures.

Sonelgaz précisera dans sa commande les dispositifs à introduire.


Annexe 1 : POSTE DE DETENTE TYPE ANTENNE

Débit Entrée Sortie Calibre


M L d e
nominal ∅A ∅B compteur
100 1600 25 50 900 235 265 G 100
250 1600 50 100 900 235 265 G 160
500 2000 100 150 1400 285 315 G 400
1000 2000 100 150 1400 285 315 G 650
1600 2400 100 200 1800 285 315 G 1000
2500 2400 150 250 1800 285 315 G 1600

15 1 Thermographe
14 1 Liaison équipotentielle
13 14 Robinets
12 1 Châssis
11 2 Joint isolant
10 2 Détendeur-régulateur ( sécurité incorporée )
9 2 Vanne de purge du filtre
8 2 Filtre
7 3 Vanne
6 1 Piquage pour mesure de fuite de nuit ∅ 32
5 1 Compteur
4 1 Doigt de gant normalisé pour thermomètre
3 2 Indicateur différentiel de colmatage
2 1 Enregistreur de pression à mvt. Hebdo. et journalier amont
1 1 Enregistreur de pression à mvt. Hebdo. et journalier aval
Item Nbr Désignation
ANNEXE 2 : POSTE DE DETENTE TYPE CHAUFFERIE

Débit Entrée Sortie Calibre


M L d e
nominal ∅A ∅B compteur
100 1150 25 50 650 235 265 G 100
250 1150 50 100 650 235 265 G 160
500 1460 100 150 860 285 315 G 400
1000 1460 100 150 860 285 315 G 650
1600 1700 100 200 1100 285 315 G 1000
2500 1700 150 250 1100 285 315 G 1600

15 1 Thermographe
14 1 Liaison équipotentielle
13 8 Robinets
12 1 Châssis
11 2 Joint isolant
10 2 Détendeur-régulateur ( sécurité incorporée )
9 2 Vanne de purge du filtre
8 2 Filtre
7 3 Vanne
6 1 Piquage pour mesure de fuite de nuit ∅ 32
5 1 Compteur
4 1 Doigt de gant normalisé pour thermomètre
3 2 Indicateur différentiel de colmatage
2 1 Enregistreur de pression à mvt. Hebdo. et journalier amont
1 1 Enregistreur de pression à mvt. Hebdo. et journalier aval
Item nbr Désignation