Vous êtes sur la page 1sur 2

Quels que différences entre la ligne régulière et les trampings en transport maritime :

Le transport maritime a toujours été et reste encore le moyen de transport massif de


marchandises le plus économique sur les grandes distances.

Le transport maritime consiste à déplacer des marchandises ou des personnes par voie
maritime. Un tel déplacement sera couvert par un connaissement dans le cadre de la ligne
régulière ou d'un contrat d'affrètement dans le cadre d'un service de tramping (lorsque les
tonnages sont importants, par exemple).

Le tramping (de l'anglais tramp, vagabond) est un service de navigation qui,


contrairement aux lignes régulières, n'est pas planifié d'avance. Le navire affrété transporte à
la demande des marchandises en vrac. En général, ces chargements sont complets et ne
comprennent qu'une sorte de marchandises, principalement du vrac, solide ou liquide :
céréales, charbon, minerai, soufre, phosphates, bois, pétrole.

 Le tramping est un service que le propriétaire rend à l'affréteur en lui


louant ou en mettant à disposition son navire pour transporter des cargaisons de
différentes sortes.
 C'est un service qui ne réside que sur la demande des affréteurs. C'est en
quelque sorte la raison pour laquelle des navires faisant du tramping révèlent
souvent une situation économique fragile.
 Le transport, les activités et les itinéraires dans le domaine du tramping se font
de façon irrégulière comparés au transport de ligne régulier qui a toujours un
itinéraire fixe où les ports et dates sont connus à l'avance et les prix sont fixes.

 chaque voyage fait par un navire tramping, le prix et la quantité de cargaison


sont négociés. (chaque voyage est defferent).
 Les navires tramping sont affrétés pour des voyages particuliers ou pour une
certaine période.
 Ils sont parfois affrétés par des compagnies de ligne régulière pour opérer
dans leur service, mais juste pour un certain temps.
 Les navires utilisés dans le tramping sont souvent des vraquiers et des cargos
polyvalents.
 Des navires qui sont construits en vue d'économiser car leur capital et coûts
d'opérations sont inférieurs aux autres types de services. C'est pourquoi ces
navires sont de dimension moyenne et ont un design simple avec juste un
faux-pont. La vitesse utilisée est la vitesse économique (ex: 10 nœuds)
 Les opérateurs de tramping sont souvent des petits propriétaires qui ne
possèdent que 1 ou 2 navires. Malgré les coûts d'opérations à bon prix qu’offre
le service tramping, ils sont toujours désavantagés par rapport au service de
ligne régulière.
 Les navires tramping ont une capacité de chargement assez grande, ce qui
leur permet ainsi de transporter de grandes quantités pour pallier un peu leur
faible vitesse. Ils ont aussi l'avantage d'avoir des clients réguliers.

La ligne régulière est un mode d'utilisation du transport maritime au même titre que le
tramping. Cependant, elle se caractérise par :

 la fiabilité de ses services,


 la régularité et la continuité dans le temps des voyages et des itinéraires,
 la fixité des escales et
 la publication des tarifs et des horaires. Soit les départs et les arrivées
s'effectuent à jours et heures fixes et sont publiés.
 Les navires utilisés sont généralement construits en grand dimension (cas des
portes contenaires), avec une vitesse importante.
 Demande une infrastructure portuaire plus moderne pour réduire le temps
d’escale et le respect du planning.

Conclusion

Les systèmes de ligne régulière, la mise en service des porte- conteneurs de plus en
plus grands et le regroupement des armateurs pour poursuivre la course au gigantisme
conduisent depuis une vingtaine d'années à une nouvelle organisation des transports
maritimes.

La concentration des trafics transocéaniques procédant du transbordement a permis de


valoriser les très grands ports, ceux capables d'accueillir les plus gros porte-conteneurs (Over
panamax), ceux capables de dégagement massif des marchandises soit vers les terres, soit vers
des ports régionaux par feeders.

Les armateurs, pour ces raisons, ont dû effectuer un choix ; ce qui a permis de
développer une nouvelle carte des plus grands ports de transbordement du monde, les hubs.