Vous êtes sur la page 1sur 2

Thème 1 : L’urbanisation du monde

Chapitre 2 : Des villes inégalement connectées aux réseaux de mondialisation

Introduction : carte urbanisation dans le monde. Retour sur la localisation des grandes villes.

Le monde est de plus en plus urbanisé et tous les continents sont touchés par ce phénomène. Mais les
villes n’ont pas toutes la même importance. Leur taille, leur nombre d’habitants, leurs activités et leur place
dans les réseaux sociaux sont variés.

Problématique : Les villes sont-elles toutes intégrées à la mondialisation ?

I – L’inégale intégration des villes : 2 exemples pour comprendre.

A – Exemple 1 : Londres.

Livre p 192-193
Étude de cas sous forme de tableau puis de synthèse et de schéma. Voir correction envoyée.

Londres est une ville qui est reliée au monde et qui s’agrandit. Grâce aux moyens de transports elle est
reliée au reste du Royaume-Uni (autoroutes) ; à l’Europe (Eurostar) et au monde (aéroports, ports). C’est
aussi une ville qui s’agrandit avec un étalement présent et des villes nouvelles qui apparaissent.
Londres est ensuite une ville puissante économiquement et politiquement. Elle possède 2 centres des
affaires, la City et Canary Wharf. Elle a une grande activité dans la finance (3 ème bourse mondiale), les
banques et les assurances C’est aussi la capitale politique du Royaume-Uni ce qui lui donne une place à
part dans le pays.
Londres enfin est une ville touristique et culturelle. Avec 16 millions de touristes en 2013, c’est la ville la
plus visitée au monde. Elle a de nombreux monuments dont le London Bridge Tower, le Tate Modern
Museum, le Gherkin ou la cathédrale Saint-Paul.

B – Exemple 2 : Détroit

Voir correction envoyée


II – Généralisation à l’échelle du monde

Ces 2 exemples nous ont montré qu’une ville peut être dynamique et bien intégrée dans la mondialisation
ou au contraire connaitre un déclin et parfois une rénovation urbaine.

Il existe une hiérarchie entre les villes en raison de leur intégration dans la mondialisation.

Les parties du monde qui sont les plus connectées aux grands réseaux de la mondialisation sont
l’Amérique du nord (Mégalopole nord-américaine avec N-Y, Chicago), l’Europe (Mégalopole européenne
Londres, Paris) et l’Asie du sud-est (Mégalopole japonaise avec Tokyo.) Les villes sont reliées entre-elles
par des échanges d’informations, de capitaux et de marchandises : les villes les mieux intégrées à la
mondialisation sont donc dans les pays développés (au nord) alors que les villes des pays en
développement parviennent difficilement à avoir un rayonnement à l’échelle mondiale.

Conclusion :
Schéma de synthèse à remplir et à m’envoyer :

Vous aimerez peut-être aussi