Vous êtes sur la page 1sur 2

Front Patriotique Populaire / FPP

Note pour la presse

Dans la crise qui secoue le pays depuis juillet 2018 une étape cruciale a été franchie en
janvier 2020 avec la déclaration de caducité de l’essentiel du parlement. Un acte politique
froidement calculé par le pouvoir PHTK et alliés qui, depuis lors, prétend imposer l’arbitraire
comme seule méthode de ce gouvernement de facto. Devant la résistance têtue et la
mobilisation renouvelée dans tous les secteurs de la population, le pouvoir PHTK et alliés a
déchainé une violence inouïe et généralisée qui va des massacres, en particulier dans les
quartiers populaires, à la terreur que font régner les bandits armés dans les rues et jusqu’aux
assassinats ciblés.
L’exécution de Me Montferrier Dorval a démontré, si besoin était, que désormais le pouvoir ne
recule devant aucun moyen pour imposer ses plans. Il annonce et nomme de fait un conseil
électoral de son cru pour l'organisation d’un referendum en vue de changer la constitution du
pays et la réalisation des élections taillées sur mesure. Mais le peuple debout, toutes couches
confondues, a déjà dit non. Alors les masques tombent et les vrais tenants du pouvoir
prétendent imposer leur volonté par des menaces ouvertement proférées contre ceux « qui
font obstacle » à leurs objectifs.
L’arrogance et les menaces de l’impérialisme américain ne sont pas une nouveauté. Ces
derniers temps elles semblaient viser davantage ses subordonnés du palais national. Mais il
est décidément impossible d’organiser, de gérer, de réaliser et de gagner des élections tout
seul. Alors tous les moyens sont bons pour forcer des électeurs.trices et des candidat.e.s à se
déclarer pour jouer le jeu. Et vite fait car février 2021 approche !
Il se trouve que tous les acteurs politiques et de la société civile conséquents de ce pays sont
parfaitement conscients aujourd’hui qu’un certain nombre de problèmes cruciaux doivent être
traités pour une sortie de crise de rupture avec le système inique qui opprime l’immense
majorité de la population et qui est aujourd’hui à bout de souffle. Après avoir accompagné leur
allié au pouvoir à la ruine du pays, face à la résistance du peuple, les menaces de
l'impérialisme arrivent. Le peuple haïtien ne va pas courber l’échine devant des diktats aussi
grossiers que peu convaincants car il n'a plus rien à gagner dans le statu quo et c’est son
refus d’aller à l’abattoir du PHTK qui rend impossibles la révision de la constitution et la tenue
des élections avec ce pouvoir de facto.
Le Front Patriotique Populaire / FPP est une organisation patriotique et nationale qui milite
pour un Etat souverain et qui plaide dans cette conjoncture pour une large alliance et une
direction unifiée pour obtenir le départ de l’exécutif PHTK responsable du désastre national et
convenir d’une transition véritablement refondatrice afin de poser les jalons pour le
changement du système injuste, de remettre l’économie et les institutions du pays sur pied sur
la base de larges consensus nationaux. A l’instar de tout le peuple haïtien, le FPP n’a de leçon
ni d’injonction à recevoir d’aucune puissance étrangère. Il est lamentable que nous soyons

1
obligés de rappeler aux représentants des Etats-Unis d’Amérique que la souveraineté des
peuples est un principe fondateur du droit international auquel notre pays ne renoncera jamais.
Les déclarations twittées par l’ambassade étatsunienne constituent une ingérence
inacceptable et intolérable que nous dénonçons fortement devant l’opinion publique nationale
et internationale. Mais ces déclarations sont aussi un aveu pathétique de l’impuissance de
l’impérialisme et de ses serviteurs locaux de leur impuissance face à un peuple debout. On
peut twitter, publier des décrets, aligner des noms pour un conseil électoral de fantaisie,
acheter des individus, rien n’y fera. Haïti a déjà fait le choix de forger une alliance nationale en
toute tout indépendance pour reprendre son avenir en main, assainir son pays et repenser son
destin.

Non aux menaces et à l’ingérence étrangère !


Non à la confiscation des pouvoirs et à la corruption !
Oui à une transition de rupture, décidée librement par les Haïtiens et Haïtiennes !

Port-au-Prince, le 21 septembre 2020

Pour le Front Patriotique Populaire / FPP :