Vous êtes sur la page 1sur 11

EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR

LAIQUE EN TITRE Sujet


de discipline de l’ancien testament

INTRODUCTION

Qui ne s’est jamais émerveillé en observant l’étendue céleste et ne s’est posé de


question sur l’origine d’un tel chef d’œuvre ? De tout temps, les hommes tendent à
chercher pour découvrir des mystères cachés et percer leur contenu. C’est sans
doute, cet état d’esprit qui à animer les mages, qui depuis leur orient natal, virent un
jour apparaître dans le ciel une étoile spéciale, particulière. Cette étoile est appelée
« l’étoile brillante du matin » (Ap. 22 :6). C’est elle qui les a conduits vers un
nouveau-né qui venait de naitre dans une étable. En se prosternant devant ce
nouveau-né, les mages reconnurent la particularité de ce dernier. Ils reconnurent
qu’il était leur créateur, le Dieu véritable (1 jn 5 :20), celui pour qui et par qui toutes
choses existent.
Cependant à ce moment-là, avaient-ils conscience qu’ils se trouvaient devant le
mystère de la piété et surtout du salut du monde, resté énigmatique même pour les
prophètes qui l’avaient annoncé bien des siècles auparavant ?
C’est dans ce cadre que le collège des prédicateurs du District d’Abidjan-Sud avec à
sa tête le Très Reverend Pasteur Philippe Adjobi, nous donne de réfléchir sur les
passages d’Esaïe 7 :14 et Luc 1 :26-38 et d’en dégager les enseignements liés au
mystère du salut en Jésus, ce, en vue de l’obtention du grade de prédicateur plein
titre.

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
3
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

I. Notion de mystère et salut


1. Le mystère
Qu’est-ce qu’un mystère ? Le mot mystère désigne littéralement une chose cachée
ou un secret. Dans le nouveau testament de Jésus, ce terme se réfère à une action ou
une dispensation de Dieu tenue secrète jusqu’à l’heure fixée et dont
l’accomplissement sera confirmé via des signes (Rom 16 : 25-26), ou jusqu’à ce que
l’Esprit Saint ait préparé l’homme à en recevoir la révélation (Deut 29 :29).
2. Le Salut
Toute l’Écriture nous parle du Salut. De quoi s’agit-il ? Le Pr. Guillaume de
Menthière, professeur au Collège des Bernardins à Paris, explique qu’être sauvé,
c’est parvenir à ce qui nous est promis : partager la vie de Dieu. Selon Wikipédia,
Le salut est une notion spirituelle qui signifie « délivrance et libération ». Le croyant
qui possède le salut se trouve ainsi délivré et libéré du péché, de l'insatisfaction et de
la condamnation éternelle. Il bénéficie d'une relation avec Dieu et a ainsi accès au
paradis.

Le mot qui caractérise peut-être le mieux le Salut dans la Bible, c’est le mot
« sortie ». On est sauvé quand on sort. Il faut sortir pour être sauvé : sortir d’Égypte
pour le peuple hébreu, sortir du néant pour la création, et la création est
certainement le premier acte de Salut. Dieu fait sortir dans la Bible. L’Ancien
Testament appelle Dieu « Celui qui nous a fait sortir du pays d’Égypte ». C’est celui
qui nous fait sortir de notre péché, qui a fait sortir Jésus du tombeau. Il a fait sortir
Jonas de la baleine, il a fait sortir Lot de Sodome… Le Salut est l’arrachement à une
situation périlleuse et le passage à une situation enviable. Il comporte trois temps :
un arrachement à quelque chose de mauvais, un passage à travers le désert, une
accession à la terre promise.

II. Regards croisés : prophétie et accomplissement


1. Présentation générale du livre d’Esaïe et de l’évangile de Luc
a. Le livre de l’évangile de Jésus Christ selon Luc

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
4
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

Luc est l’auteur de cet évangile. Il est médecin (Col 4:14). Luc est l’un des
« compagnons d’œuvre » de Paul (Phi 1:24) et son collègue missionnaire (2 Tim
4:11).
Le livre de Luc est un témoignage supplémentaire de nombreuses vérités rapportées
par Matthieu et Marc. Il contient aussi des éléments qui lui sont propres. L’évangile
de Luc peut approfondir la compréhension que les élèves ont des enseignements de
Jésus-Christ et leur permettre d’apprécier plus pleinement son amour et sa
compassion pour tout le genre humain, manifestés durant son ministère dans la
condition mortelle et par son expiation infinie.
Bien que nous ne sachions pas exactement quand Luc a écrit son évangile, il l’a
probablement fait pendant la deuxième moitié du premier siècle apr. J.-C. Les
sources de Luc sont des gens qui ont été « témoins oculaires dès le
commencement » (Luc 1:2). Nous ne savons pas où l’évangile de Luc a été écrit,
toutefois, nous pouvons dire qu’il le destine à un lectorat essentiellement composé
de gentils, et il présente Jésus-Christ comme étant le Sauveur des Juifs et des
gentils.

b. Le livre d’Esaïe

Ésaïe occupe la première place des livres prophétiques, aussi bien dans les éditions
actuelles que dans la bible hébraïque, où il vient en tête des « derniers prophètes ».
Ésaïe n’était certes pas le premier prophète, mais son livre constitue l’écrit
prophétique le plus long et le plus complet des Saintes Écritures. À part les
Psaumes, aucun autre livre de l’Ancien Testament ne renferme autant de prophéties
concernant le Seigneur Jésus que celui d’Ésaïe. Il semble que le prophète avait
toujours Christ devant les yeux (És. 6 et Jean 12 :38-41). Sa première place parmi
ceux qu’on appelle les quatre grands prophètes est par conséquent tout à fait
justifiée. Il y’a plusieurs passages importants dans ce livre notamment celui relatif à
la venue ici-bas du Fils de Dieu (És 7 :14), objet de notre étude.

2. De la prophétie d’Esaïe sur le mystère du salut


a. Période et origine de la prophétie

Le livre d’Ésaïe a probablement été écrit entre 701 et 681 av. J.-C. Le prophète
Ésaïe avait été appelé à prophétiser principalement au royaume de Juda. Juda
traversait successivement des périodes de réveil et de rébellion et avait été menacée
Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
5
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

de destruction par l’Assyrie et l’Égypte, mais fut épargnée grâce à la miséricorde de


Dieu. Ésaïe a proclamé un message de repentance et d’abandon du péché, et surtout
d’espérance avec l’annonce de la délivrance du Dieu véritable à venir.

b. Les signes annonciateurs

S’il est peut être simple de prédire la venue d’un sauveur, l’embarras, c’est
d’expliquer comment la naissance du Sauveur, sept siècles plus tard, pouvait être un
signe de la délivrance que Dieu allait accorder au royaume de Juda (Esa 7:14). Il y a
des signes pour les incrédules ; il en est pour les croyants. En répétant la promesse
d’un Sauveur, Dieu donnait, par l’oracle même, un signe de sa bienveillance envers
son peuple. Quant au verset 16, qui offre aussi quelque difficulté, difficulté qu’on a
tenté d’aplanir en disant qu’ici le prophète parle de son propre fils ou de quelque
autre enfant qui allait naître, elle disparaît, me semble-t-il, si on lie ce verset au reste
du chapitre (Esa 7:16-25), lequel se résumerait en ces mots : « Non, la bienveillance
de l’Éternel ne s’est pas retirée de dessus vous, peuple ingrat et maintenant effrayé
des menaces de Retsin et de Pékach. Pour preuve, il vous annonce de nouveau le
Messie promis ; pour preuve encore, vous allez être délivrés de la présence des
armées ennemies. Toutefois ne croyez pas que vous puissiez fuir les jugements de
l’Éternel. Votre délivrance actuelle ne sera que momentanée ; bientôt fondra sur
vous une horrible destruction, et tout cela se fera avant la venue d’Emmanuel, ou, en
d’autres termes, avant que le Fils de Dieu devienne le fils de l’homme ; et ce fils de
l’homme sera d’abord un enfant. ». De cette manière, la prophétie marquait, en
quelque mesure, le temps de la venue du Christ. Il fallait au préalable que le
royaume de Juda reçût son châtiment. Cela revenait à dire non pas que le Messie
paraîtrait tout de suite après cette catastrophe, mais du moins qu’on ne le verrait pas
auparavant. Comme beaucoup d’autres prophéties, celle-ci a eu un premier
accomplissement à l’époque d’Achaz puis aura un accomplissement total plus tard,
lors de la première venue de Christ. Le verset 14 oriente irrésistiblement vers Christ
le fils de la vierge (la jeune fille) dont le nom indique qu’il est l’Emmanuel, c’est-à-
dire « Dieu avec nous ». Dans le livre d’Ésaïe, « voici » introduit toujours quelque
chose qui se produira dans le futur. Après lecture et analyse du texte de la Nativité
de Luc, trois temps d’accomplissement du salut apportés par Dieu en Jésus semblent
être présentés par l’auteur : un temps immédiat (sommet 1), un temps
eschatologique (sommet 2), et un temps intermédiaire (vallée) qui se situe entre les

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
6
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

deux premiers. Un peu comme le sommet de deux montagnes séparées par une
vallée.

Sommet 1 Sommet 2

Vallée intermédiaire

Figure 1 : Schématisation du temps d’accomplissement du salut apportés par Dieu en Jésus

Le choix du mot almah est significatif, car il est distinct de bethullah (une jeune fille
qui vit avec ses parents et dont le mariage n’est pas encore en vue) ; almah désigne
une jeune fille adulte prête à se marier.  Le mot hébreu traduit par « vierge »
(‘almah) peut aussi désigner une jeune fille. La prophétie peut avoir un premier
accomplissement partiel lorsque la femme d’Ésaïe donna naissance à Maher-
Schalal-Chasch-Baz (#8.14). Mais c’est la naissance de Christ qui accomplit
parfaitement la prophétie.

3. De l’accomplissement de la prophétie
a. Conception virginale

La vérité de la conception de Jésus Christ par l’Esprit Saint doit être maintenue dans
toute son intégrité. Elle est la clef de voûte de la perfection de son humanité, car elle
le soustrait entièrement à la tâche du péché originel. Marie est un « vase d'élection »
dans lequel Dieu a formé un corps à son Fils (Héb. 10 :5).
Dans les versets 26 à 38 de luc 1, l’ange annonce à Marie la conception et la
naissance de son Fils. Il nous faut relever brièvement quelques détails fort
importants. En premier lieu le verset 31 déclare sans équivoque que ce Fils est
véritablement homme « né de femme ». En second lieu, les versets 32 et 33
déclarent qu’Il est bien plus qu’un homme ordinaire. Il est « grand » comme
personne ne le fut jamais, puisqu’Il est Fils du Très-haut. Il est appelé à être le roi
attendu par la maison de Jacob et à recevoir un royaume qui demeure à toujours.
Nous remarquons que jusqu’ici il n’y a aucune allusion à quoi que ce soit en dehors
Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
7
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

de cette attente du Messie qui avait son fondement dans les prophéties de l’Ancien
Testament dont celle d’Esaïe en son chapitre 7 verset 14. Le Fils du Très-haut venait
donc pour sauver et régner. Une difficulté se présente à l’esprit de Marie, qu’elle
exprime au verset 34. L’enfant qui allait venir devait avoir David pour père et
pourtant être le Fils du Très-haut ! Marie ne demande pas un signe, puisqu’elle
accepte les paroles de l’ange, mais bien une explication. Comment cela arrivera-t-
il ? La question de Marie et la réponse de l’ange aux versets 35 à 37 déclarent à
l’évidence — troisième point — la réalité de la naissance miraculeuse de Jésus et le
caractère tout à fait surnaturel de sa nature humaine. En cela, Jésus n'est pas
descendant d'Adam et ne participe pas à sa nature pécheresse. Le ventre de Marie a
été comme un réceptacle, où la semence d'origine divine a pris une forme humaine
et a grandi.

b. Jésus : Salut du monde

En quoi consiste alors le salut apporté par le sauveur Jésus? C’est par la bouche
miraculeusement ouverte de Zacharie que Luc nous dévoile la réponse. Ce salut se
réalisera à deux niveaux d’effets différents. Le premier effet décrit de ce salut divin
consistera en une délivrance du peuple de Dieu de ses ennemis et de la main de tous
ceux qui le haïssent. Le salut prend alors une portée politique et sociale sur le peuple
de Dieu en lui promettant une libération du pouvoir des hommes puissants qui le
détestent, l’Empire romain. Le deuxième niveau des effets du salut apporté par le
sauveur Jésus touche au pardon des péchés. Nous sommes donc introduits au niveau
spirituel du salut. La délivrance dont le peuple de Dieu a besoin va audelà de la
politique sociale. Elle touche au besoin le plus profond et le plus fondamental des
êtres humains : le pardon de leurs péchés. Zacharie, rempli de l’Esprit de Dieu,
décrit le salut du sauveur Jésus en des termes bien connus de la communauté
chrétienne : Dieu a fait le rachat pour son peuple afin de lui donner la force de vivre
dans la piété et la justice devant lui grâce aux entrailles de sa miséricorde. Il y a
donc une autre délivrance d’un autre ennemi d’un tout autre type : le péché. Le salut
du sauveur Jésus permettra aux hommes de toute la terre habitée de vivre dans la
sainteté et la justice devant Dieu, et cela par pur don de la grâce de Dieu. Ceci est
confirmé par Bovon lorsqu’il écrit que « la délivrance se réalise dans le concret,
c’est-à-dire qu’elle est aussi sociale et politique, mais elle se réalise devant Dieu
(ἐνώπιον αὐτοῦ), en vie religieuse (ἐν ὁσιότητι, « dans la sainteté ») et sociale (καὶ
δικαιοσύνη, « et la justice »). Le projet de Dieu est de nous faire partager sa vie.
Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
8
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

Malheureusement, le péché est venu faire quelques accrocs au dessein du Seigneur.


Bien que nous soyons faits pour voir Dieu, il arrive que nous n’en prenions pas le
chemin. Il faut que quelqu’un se fasse le chemin entre Dieu et nous, et Jésus est le
chemin qui nous mène à Dieu, qui nous permet d’accomplir notre destinée. On a
souvent parlé du Salut en termes moraux, en catégories de péché, il faut reparler du
Salut en termes théologaux et en catégories de destinée. Nous sommes faits pour
Dieu, nous devons marcher sur la route qui mène à Dieu. Cette route est Jésus qui
est aussi le bon pasteur qui conduit ses brebis vers la bergerie paternelle. Pour
l’homme, parvenir à la vie divine, c’est accomplir son être, son essence, faire ce
pour quoi on est fait. Cet accomplissement suppose l’aide du Seigneur, la grâce qui
conduit à la gloire divine, mais bien sûr, pour l’homme, être sauvé, c’est s’accomplir
parfaitement, c’est accomplir le projet de Dieu pour l’homme et ce projet de salut ne
se trouve qu’en Jésus Christ Seul et cela il l’a donné une bonne fois pour toutes.

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
9
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

CONCLUSION

Au terme de cette étude que, ces textes nous permettent de conclure que le message
du salut prophétisé par le prophète Esaie,a été réalité en Luc. Ce message fait partie
intégrante du message chrétien évangélique dès les débuts de l’Église. Ce message
se résume en Jésus Christ, sauveur du monde. Jésus est le sauveur qui est venu
accomplir, donner le pardon des péchés et le salut à son peuple croyant, tout en le
libérant du pouvoir du péché afin de lui permettre de marcher devant Dieu en tant
que peuple libéré. Nous sommes alors dans l’immédiateté de la première venue de
Jésus. C’est le but pour lequel il est venu de Dieu et qu’il est né dans ce monde.
Jésus est venu au temps des juifs mais son enseignement montre qu’il est le même
hier, aujourd’hui et éternellement. Il est donc là avec chacun de nous aujourd’hui et
donne l’opportunité à quiconque le désire, d’entrer dans son havre de paix parfaite.
En addition, force est de déclarer que vivre sans Christ n’est que mort et association
de vanité, alors qu’en lui, c’est la vie, non pas l’opulence dans la vie de ce jour, dans
ce monde ; mais la promesse d’une vie céleste faste et joyeuse avant tout. Il est donc
temps de revenir au fondement même de l’enseignement du mystère du salut en
Jésus Christ et faire de lui le ciment de la vie de l’église et de ce monde.

La question qui nous préoccupera pour la suite sera de découvrir l’usage polémique
que Luc fait de ce vocabulaire impérial dans son épisode de la Nativité. Est-ce que
le Sauveur Jésus qu’il présente est venu supplanter le sauveur Auguste déjà présent
à Rome, ou le salut qu’il apporte vise un domaine tout autre ? Est-ce que le récit de
la Nativité dans l’Évangile de Luc indique une rivalité ouverte entre Jésus-Christ le
Sauveur des chrétiens et Auguste le sauveur des Romains ? Cherche-t-il à créer un
nouveau mouvement de rébellion contre l’Empire à la suite des Zélotes et autres
mouvements de contestation ?

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
10
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

BIBLIOGRAPHIE
Ouvrages et document

 Bible Segond 21 (LSG21) 


 Bible*, version J.-N. Darby
 Bible en français courant
 Bible Dictionary
 LEON-DUfOUR, Xavier, Vocabulaire de théologie biblique, Paris, Cerf,
1970, 1399 cc
 ROBERT, A., et aL, Introduction à la bible, tome 2, Tournai , Desclée, 1959,
939 p
 Aletti, Jean-Noël. L’art de raconter Jésus-Christ : l’écriture narrative de
l’Évangile de Luc. Paris : Éditions du Seuil, 1989.
 Bovon, François. Commentaire du Nouveau Testament : L’Évangile selon
Saint Luc 1-9. Genève : Labor et Fides. 1991.

Sitographie
 https://www.chercherjesus-christ.com/news/a6-sa-naissance-miraculeuse-d-
une-vierge/
 https://www.churchofjesuschrist.org/study/manual/new-testament-seminary-
teacher-manual/introduction-to-the-gospel-according-to-st-luke?lang=fra
 https://www.gotquestions.org/Francais/livre-Esaie.html
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Salut_(th%C3%A9ologie)
 https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1995_num_139_3_15518

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
11
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION

I. Notion de mystère et salut


1. Le mystère
2. Le Salut

II. Regards croisés : prophétie et accomplissement


1. Présentation générale du livre d’Esaïe et de l’évangile de Luc
c. Le livre d’Esaïe
d. Le livre de l’évangile de Jésus Christ selon Luc
2. De la prophétie d’Esaïe sur le mystère du salut
c. Sources et période de la prophétie et datation
d. Les signes annonciateurs
3. De l’accomplissement de la prophétie
c. Conception virginale
d. Jésus : Salut du monde

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
12
EXAMEN ECRIT DE SOUTENANCE POUR L’ADMISSIBILITE AU GRADE DE PREDICATEUR
LAIQUE EN TITRE Sujet
de discipline de l’ancien testament

Relisez Esaïe 7 :14 dans la perspective de Luc 1 :26-38 et dégagez ce que ces deux textes vous enseignent sur
le mystère du salut en Jésus
13

Vous aimerez peut-être aussi