Vous êtes sur la page 1sur 8

Étude sur la transformation digitale menée auprès des dirigeants d’entreprise

L’importance de la transformation pour les PME et ETI


La transformation numérique est de plus en plus considérée comme cruciale pour la survie des PME et ETI. La plupart des PME et ETI
prévoient de mettre en œuvre les changements organisationnels profonds induits par la technologie et définissant la transformation
numérique, et une majorité croissante déclare que ces ajustements seront, dans un avenir proche, essentiels pour préserver leur
compétitivité.
Oxford Economics a interrogé plus de 3000 dirigeants, dans 17 pays, sur leur degré de Nous avons constaté que plus de la moitié des PME et ETI considéraient la transformation
préparation à la transformation numérique, en incluant plus de 1 300 entreprises dont le chiffre numérique comme un objectif essentiel, mais aussi de plus en plus urgent à atteindre (plus de
d’affaires est inférieur à 500 millions de dollars. Nous avons également analysé les réponses 80 % considèrent ces initiatives comme importantes ou critiques pour leur survie). Et alors que les
d’entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 500 millions et 1 milliard de dollars, pour investissements des entreprises se concentrent de plus en plus sur les technologies numériques,
mieux comprendre comment les démarches de transformation numérique évoluent à mesure que globalement rares sont les transformations numériques pleinement abouties.
les entreprises croissent.
La transformation numérique est une question de survie
Q : À quel point la transformation numérique est-elle critique pour la survie de votre entreprise ? Réponses « Importante » et « Critique »

100 M$–249,9 M$ 250 M$–499,9 M$ 500 M$–999,9 M$ >1 Md$

79 % 83 % 80 %
59 % 80 % 86 %
60 % 82 % 87 %
55 % 81 % 83 %

Dans Dans
Aujourd’hui deux ans cinq ans

1
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

Notre étude s’est intéressée à différents aspects de la transformation.


Comment les PME et ETI s’y prennent-elles pour leur transformation
numérique ? Quels défis rencontrent-elles ? Leurs efforts sont-ils payants ?
Quatre traits des leaders de la transformation
Quelques-uns des principaux constats : numérique
■■ La technologie est essentielle. Les dirigeants des PME et ETI Nous avons identifié un groupe d’entreprises de l’élite dans notre enquête, qui déclarent avoir accompli leur
s’attendent à ce que les changements induits par la technologie transformation numérique dans l’ensemble de leurs métiers et fonctions. Ces entreprises, qui représentent
et l’accélération du rythme du changement aient un impact majeur 3 % de notre échantillon global, se démarquent dans des domaines clés. Ces leaders de la transformation
sur leur entreprise dans les deux ans à venir. Et près des trois quarts numérique ont en commun les points suivants :
déclarent que la technologie est essentielle à leur croissance, à leur ■■ Ils se focalisent sur les véritables transformations. Ils évitent les changements épisodiques et
compétitivité et à l’amélioration de l’expérience client. fragmentés et adoptent une approche inter-organisation destinée à favoriser un changement constant.
■■ Les ressources humaines ont une importance toute particulière. Ils considèrent la transformation comme une occasion de réinventer leurs business models, ce qui est
Disposer d’un encadrement efficace est considéré chez les PME et plus important selon eux que de se comparer à leurs concurrents.
ETI comme le facteur de réussite le plus important pour la transformation ■■ Ils transforment d’abord les fonctions qui sont en contact direct avec les clients. Pour ces leaders,
numérique. Par ailleurs, s’assurer que le personnel dispose de l’expérience client est la passerelle vers une transformation numérique réussie. Ils sont d’ailleurs plus
compétences à jour est considéré comme essentiel pour la réussite susceptibles que les autres (+58 %) de considérer que le renforcement du pouvoir des clients fait partie
de ces initiatives. des grandes tendances mondiales. En outre, ils ont su lier tous leurs efforts envers leurs clients à leurs
■■ La transformation impulse les performances. Les PME et ETI processus métier, à travers toute leur entreprise, pour ensuite les étendre à leurs partenaires et fournisseurs.
s’attendent à ce que la numérisation améliore leurs performances ■■ Ils investissent dans les technologies de nouvelle génération en se basant sur une architecture
dans de nombreux domaines et permette à leur entreprise d’atteindre bimodale. L’informatique bimodale, ou à deux vitesses, dissocie les stratégies dédiées aux technologies
ses objectifs critiques, notamment en termes de gains en efficacité utiles au fonctionnement efficace du back-office, de celles dédiées aux technologies plus sophistiquées, qui
opérationnelle et de renforcement de la performance financière. requièrent des développements rapides et itératifs. Cette architecture bimodale permet ainsi aux leaders de
gérer efficacement leur entreprise, tout en intégrant rapidement de nouvelles technologies pour préserver
Les PME et ETI efficaces partagent certaines caractéristiques essentielles
leur compétitivité. Ils assurent l’entretien des fonctionnalités de base, tout en investissant de manière
avec les entreprises véritablement digitales (les entreprises qui utilisent
importante dans le cloud computing et la mobilité d’entreprise (on note même une croissance à deux
la technologie pour doper leurs performances) : collaborateurs engagés,
chiffres pour le Big Data, les outils d’analyse et l’Internet des objets (IoT) et une croissance extrêmement
absence de bureaucratie, multiples perspectives de collaboration, relations
forte pour l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle).
fortes dirigeants/collaborateurs, capacité à s’adapter rapidement au
■■ Ils donnent la priorité aux talents. Compte tenu de la forte demande pour des compétences en lien
changement... Mais les PME et ETI sont également appelées à relever
avec la transformation numérique, les leaders investissent massivement dans le recrutement et la formation.
des défis uniques. Dotées de moins de ressources que les entreprises
Ils utilisent également la technologie pour fluidifier les processus et en éliminer les points bloquants et
de grande taille, elles doivent mettre en œuvre des stratégies précises et
frustrants. Ils peuvent ainsi renforcer l’engagement de leurs collaborateurs et se tenir prêts à répondre
robustes, pour optimiser chacune de leurs décisions, notamment en matière
aux nouvelles demandes (nouvelles technologies, nouvelles façons de travailler...).
d’investissements, et de la concrétisation de la transformation.
Pour en savoir plus sur les leaders de la transformation numérique et comprendre ce que les PME peuvent
apprendre d’eux, consultez l’étude SAP réalisée auprès des dirigeants sur la transformation numérique :
Le succès des leaders repose sur 4 piliers.

2
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

L’importance de la transformation
La technologie redéfinit la façon dont les PME et ETI travaillent et les changements se font à un La plupart des PME et ETI commencent tout juste leur transformation. Près d’un quart d’entre
rythme soutenu. Nouveaux outils, nouvelles façons d’utiliser les technologies et accélération des elles en sont encore au stade de la planification et, si 58 % mènent aujourd’hui des projets
changements constitueront les principaux défis pour ces entreprises dans les deux années à pilotes en la matière, moins de 20 % ont mené à terme des projets de transformation numérique,
venir. La réduction des délais de mise sur le marché est considérée comme le principal vecteur ne serait-ce que dans certains domaines. Cependant, la plupart considèrent déjà que le fait
du chiffre d’affaires pour les deux années à venir (pour 44 % des entreprises interrogées) et le de disposer des technologies les plus récentes est essentiel pour renforcer leur compétitivité.
pourcentage est encore plus élevé pour les entreprises dont le chiffre d’affaires se situe entre Plus de 80 % déclarent que celles-ci sont (quelque peu ou considérablement) bénéfiques pour
100 et 500 millions de dollars. leur activité. 69 % indiquent qu’elles sont importantes, ou très importantes, pour préserver leur
compétitivité et 74 % déclarent qu’elles sont essentielles à leur croissance.

Coller à la mutation technologique est impératif pour les entreprises


Q : Parmi les tendances globales, lesquelles auront, d’après vous, le plus d’impact sur votre entreprise dans les deux années à venir (2017/2018) ?
Cinq réponses parmi les plus souvent citées

1 2 3 4 5
Changement Accélération Conditions Concurrence Rupture dans les
technologique/ du rythme économiques mondiale accrue business models
Transition vers du changement globales
l’économie numérique

Les PME à travers le monde


Notre étude internationale a porté sur un nombre important fonctions. Autre point commun : toutes ces entreprises en revanche plus susceptibles de déclarer en être encore au
de PME et ETI en Amérique latine, Asie-Pacifique, Amérique ont encore un long chemin à parcourir. stade de la planification de leur transformation numérique.
du Nord et EMEA. Les résultats montrent que les progrès
Mais, des différences existent dans des domaines Les dirigeants des PME et ETI d’Asie-Pacifique, d’EMEA
accomplis en matière de transformation numérique sont
clés. Les PME d’Amérique du Nord, par exemple, sont et d’Amérique du Nord ont tendance à noter plus de
relativement semblables quelles que soient les régions
plus susceptibles de déclarer avoir mené à bien leurs changements liés à la numérisation que leurs pairs
étudiées : les investissements portent sur des technologies
programmes de transformation numérique, au minimum d’Amérique latine, et nombre d’entre eux espèrent en tirer
similaires et les changements relatifs à la numérisation
dans un domaine. Les PME et ETI d’EMEA ne sont pas loin une certaine valeur dans des domaines clés dans les deux
sont perçus de la même manière, quelles que soient les
derrière. Les PME d’Amérique latine et d’Asie-Pacifique sont ans à venir.

3
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

Investir pour l’avenir


Les PME et ETI accélèrent leurs investissements dans tout un ensemble d’outils numériques, Dans les deux années à venir, elles prévoient de se focaliser encore davantage sur le Big Data
en mettant l’accent sur les fondamentaux (par ex. le cloud et la mobilité), qui accompagneront (79 %), tout en maintenant des investissements importants dans le cloud et la mobilité.
le développement des technologies à venir. Elles investissent également dans le Big Data et
Pour l’instant, ces entreprises se concentrent moins sur les technologies émergentes,
les outils d’analyse (57 %), mais aussi dans l’Internet des objets (52 %).
telles que le MAchine Learning/l’IA ou la robotique. Mais une augmentation de ces
Les investissements en technologie se concentrent sur les briques investissements est prévue pour les deux années à venir, avec l’évolution conjointe des
fondamentales technologies et des capacités des entreprises. La proportion des entreprises interrogées
indiquant leur intention d’investir dans ce type d’outils d’ici deux ans s’élève à 18 % pour
Q : Dans quelles technologies investissez-vous le plus aujourd’hui ?
le MAchine Learning/l’IA et à 9 % pour la robotique (contre 5 % aujourd’hui). (De manière
Les répondants pouvaient sélectionner plusieurs réponses.
générale, les PME et ETI aux bonnes performances financières sont plus susceptibles
d’investir dans technologies différentes par rapport aux autres PME et ETI.)
100 M$–249,9 M$ 250 M$–499,9 M$ 500 M$–999,9 M$ >1 Md$
63 % Cette focalisation croissante sur les technologies sophistiquées se reflète dans le
64 % pourcentage des budgets globaux alloués à la transformation numérique. Actuellement,
Cloud 64 %
62 % la grande majorité (84 %) des PME et ETI interrogées déclarent allouer moins de 9 % de
leur budget global à la transformation. Cette part devrait augmenter dans les deux années
61 %
63 % à venir, près d’un quart des PME interrogées prévoyant d’allouer entre 10 et 20 % de leur
Mobilité 58 % budget global à la transformation numérique d’ici là.
49 %
Pourtant, le financement de la transformation numérique reste un challenge fondamental
Big Data 43 %
58 % pour les PME et ETI. Plus d’un tiers déclarent que le manque de budget constitue
et outils 62 % pour elles l’un des trois défis les plus importants dans le cadre de leurs initiatives de
d’analyse 74 % transformation numérique (et cette proportion s’élève à 46 % pour les entreprises de
49 % petite taille, alors que seules 13 % des entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à
Internet 53 % 1 milliard de dollars citent leur budget comme étant un problème). Notre étude précédente
des objets 52 %
54 % montre que les entreprises de petite taille sont plus versées dans les technologies qu’on ne
le pense généralement. Mais une proportion croissante des clients et du chiffre d’affaires
Plates- 34 %
43 % est liée aux produits et services numériques, les PME et ETI doivent donc réévaluer en
formes 49 % continu le budget à allouer aux technologies, tout comme leurs choix d’investissements
de sécurité 61 % dans les différents outils.
4%
3%
Robotique 6%
19 %
1%
Machine 1%
Learning/IA 6%
21 %

4
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

Une transformation qui repose sur l’humain


La technologie seule ne suffit pas à faire d’une entreprise une entreprise digitale. Recruter et Le leadership est un élément crucial dans la création d’une entreprise digitale. Les PME et
retenir les meilleurs talents est essentiel dans le cadre de la transformation numérique et les ETI citent l’efficacité du management comme le facteur de réussite le plus important pour
PME et ETI doivent développer de solides compétences et des capacités fortes de leadership leurs initiatives de transformation (apparaît, avec 57 %, parmi les trois premiers facteurs cités).
pour renforcer leur compétitivité vis-à-vis de leurs pairs, mais aussi vis-à-vis des entreprises Le management également se montre capable de travailler en collaboration avec le personnel.
de grande taille. La fidélisation des collaborateurs, l’optimisation du recrutement des talents et Environ trois quarts des PME et ETI interrogées déclarent que les relations fortes entre les
l’investissement dans les compétences numériques sont cités comme moteurs essentiels de la collaborateurs et leurs dirigeants leur confèrent un avantage concurrentiel certain.
croissance du chiffre d’affaires, devant les stratégies telles que l’accès à de nouveaux marchés,
Pour ces dirigeants, la réussite passe par une phase de remise en cause. Les PME et ETI doivent
la gestion des risques ou encore les fusions et acquisitions.
repenser leurs structures organisationnelles et le rôle de leurs dirigeants pour répondre à des
Le manque de compétences constitue, pour ces entreprises, un obstacle majeur à la transformation demandes en mutation. Aujourd’hui 60 % des PME et ETI déclarent que la responsabilité de chaque
numérique (il arrive en tête des obstacles cités). Comment les PME et ETI font-elles face à ces défis étape du projet de transformation numérique incombe principalement au service informatique, alors
en matière de talents ? Les deux tiers déclarent que les investissements technologiques auront qu’à peine 10 % indiquent disposer d’un groupe dédié à ces initiatives (approche de pointe).
une incidence sur la mise à jour des connaissances des ressources managériales existantes et
Le leadership en matière de transformation implique aussi une bonne capacité de prévoyance.
deux tiers indiquent que la mise à jour des connaissances du personnel en général bénéficiera de
Manque de planification et planification inefficace sont des problèmes récurrents pour les PME
ces investissements technologiques. Beaucoup devront revoir leurs stratégies dans les années à
et ETI. Plus de 40 % des PME et ETI interrogées citent les problèmes de planification comme un
venir pour rester compétitifs (que ce soit par exemple en implantant des bureaux dans des lieux
obstacle majeur (seuls les besoins en compétences du personnel et le manque de technologies
prisés par les meilleurs talents ou en offrant des conditions de travail plus souples).
matures sont cités plus fréquemment).

Les dirigeants doivent développer des stratégies de ressources humaines adaptées à l’ère numérique
Q : Dans quelle mesure pensez-vous que les technologies dans lesquelles vous investissez affecteront vos ressources humaines et vos stratégies en la matière ?
Réponses cumulées : « Augmentation minime » et « Augmentation considérable »

100 M$–249,9 M$ 250 M$–499,9 M$ 500 M$–999,9 M$ >1 Md$


74 %
69 % 69 %
64 % 61 % 61 % 63 %
60 %
54 %
44 %
39 % 40 % 40 %
27 % 29 % 26 % 24 % 29 % 30 % 30 %

Nouvelles formations pour Nouvelles formations pour Recrutement global de Recrutement de nouveaux Création de nouveaux rôles
les ressources managériales les ressources humaines nouveaux collaborateurs managers pour les dirigeants (par ex.
existantes globales existantes Directeur de la robotique)
5
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

La voie à suivre
La transformation numérique promet de transformer l’environnement concurrentiel des PME et nombreux domaines, toutefois, la création de valeur substantielle reste tout autant à venir pour la
ETI, ce qui leur permettrait de pénétrer de nouveaux marchés et de renforcer efficacement leur plupart des grandes entreprises. Les ventes et le marketing sont les fonctions les plus affectées
compétitivité vis-à-vis des entreprises de grande taille. par la numérisation jusqu’ici (57 % des PME et ETI indiquent des changements considérables ou
un changement transformationnel dans ces domaines).
Certaines constatent déjà les bienfaits de leurs investissements et de leurs efforts (développement
de nouveaux produits et services, efficacité renforcée au sein de l’entreprise, performance La tendance devrait s’intensifier dans les deux années à venir. La transformation numérique
globalement accrue...). Elles déclarent constater des progrès mesurables dans les domaines stimulera l’acquisition de nouveaux clients et le développement de nouveaux produits et services.
suivants : attraction et fidélisation des talents (53 % confirment des progrès), compétitivité Alors que seulement 6 % déclarent aujourd’hui que plus d’un cinquième de leurs nouveaux clients
renforcée vis-à-vis des entreprises de grande taille (57 %) et plus grande rentabilité (53 %). a été acquis grâce à leurs démarches de transformation numérique, 20 % déclarent s’attendre
à une telle proportion d’ici 2019, du fait de leurs efforts axés sur le numérique. Et la proportion
Mais ce n’est que le début. De manière générale, les petites entreprises déclarent constater
de PME et ETI s’attendant à ce qu’un cinquième de leurs produits et services résulte de leur
moins de changements liés à la numérisation que les entreprises de grande taille, et ce, dans de
transformation numérique bondit de 10 % aujourd’hui à plus de 30 % en 2019.

De profonds changements sont à venir dans les organisations


100 M$–249,9 M$ 250 M$–499,9 M$ 500 M$–999,9 M$ >1 Md$

Aujourd’hui Dans les deux ans à venir


Q : Dans quelle mesure la numérisation a-t-elle transformé les domaines suivants Q : Dans quelle mesure pensez-vous que la numérisation transformera les domaines
de votre entreprise ? Réponses cumulées : « Considérablement » et « Elle a donné suivants de votre entreprise dans les deux ans à venir ? Réponses cumulées :
lieu à une réelle transformation » « Considérablement » et « Elle a donné lieu à une réelle transformation »

Ventes et marketing 19 % 19 % 23 % 24 % Ventes et marketing 53 % 59 % 57 % 53 %

Stratégie et Stratégie et
planification 17 % 18 % 20 % 25 % planification 50 % 53 % 54 % 56 %

Opérations 7% 10 % 16 % 22 % Opérations 36 % 42 % 48 % 55 %

6
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

La numérisation a déjà conféré à certaines PME et ETI un avantage concurrentiel certain


Q : Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec les affirmations suivantes concernant l’impact de vos démarches en matière de transformation numérique ?
Réponses cumulées : « D’accord » et « Absolument d’accord »

100 M$–249,9 M$ 250 M$–499,9 M$ 500 M$–999,9 M$ >1 Md$

70 %
66 %
60 % 59 % 60 %
57 % 57 %
55 % 55 % 54 %
50 % 52 %
49 % 50 %
47 % 47 % 45 %
43 %
37 %

29 %

Nos démarches de Nos démarches en matière Nos démarches de Nos démarches de Nos démarches de
transformation numérique de transformation numérique transformation numérique transformation numérique transformation numérique
nous permettent de renforcer nous permettent de mieux nous offrent une rentabilité nous permettent de pénétrer nous ont permis d’augmenter
efficacement notre compétitivité attirer et fidéliser les talents accrue de nouveaux marchés nos parts de marché
vis-à-vis d’entreprises de plus
grande taille

Par bien des aspects, les entreprises qui réussissent le mieux financièrement parlant (ces PME positives, s’attendant à ce que la numérisation modifie plusieurs de leurs fonctions dans les deux
et ETI dont la croissance du chiffre d’affaires et la marge bénéficiaire excèdent 10 % sur les prochaines années, en particulier dans les domaines tels que les ventes et le marketing (75 %
deux dernières années) sont actuellement au même niveau que les autres. Par exemple, elles des PME et ETI les plus performantes indiquent des changements considérables ou de réelles
sont sensiblement aussi susceptibles que les autres de déclarer que la numérisation a déjà transformations dans ces domaines, contre 56 % des autres), la stratégie et la planification (70 %
affecté leurs opérations. Mais ces entreprises les plus performantes ont des perspectives plus contre 52 %) et les opérations (60 % contre 43 %).

7
L’impératif de la transformation pour les PME et ETI

Conclusion
Nombre des défis que les PME et ETI rencontrent sont les mêmes que ceux rencontrés par les
entreprises de grande taille (nécessité de repenser les opérations, les produits et services, mais À propos de cette étude
aussi les business models, pour affronter la concurrence dans l’économie digitale).
SAP Center for Business Insight a demandé à Oxford Economics de réaliser, puis
Et si nombre d’entre elles disposent de moins de ressources financières et de talents que les d’analyser, une étude auprès de plus de 3100 dirigeants du monde entier sur les
entreprises de grande taille, elles bénéficient néanmoins d’avantages intrinsèques (capacité à perspectives et les défis que rencontrent les entreprises dans leur tentative de
prendre rapidement des décisions, mais aussi à prendre des risques ou encore à se réorienter...), transformation numérique. L’enquête a été réalisée en 2017 au moyen d’entretiens
ce qui leur permet de renforcer efficacement leur compétitivité dans ce contexte. Comment téléphoniques assistés par ordinateur.
les PME et ETI peuvent-elles s’appuyer sur les technologies et la numérisation pour exploiter
Nous avons interrogé des personnes de 17 pays ou groupements régionaux, représentant
pleinement leurs atouts ? Quelle approche adopter ?
un vaste échantillon de petites, moyennes et grandes entreprises dans chaque domaine.
■ Créer un socle technologique robuste, pour une amélioration continue des opérations, Les régions géographiques concernées sont le Brésil, le Mexique, l’Australie et la
des processus et du développement des produits et services. Nouvelle-Zélande, le Japon, l’Asie du Sud-Est, l’Inde, la Grande Chine, le Canada, les
États-Unis, l’Allemagne, la Suisse, la Russie et l’Ukraine, la France, les pays nordiques,
■ Élaborer un plan stratégique pour le développement du personnel (recrutement, requalification,
les Pays-Bas, le Royaume-Uni ou encore le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Les
fidélisation...). Les entreprises doivent dans certains cas repenser la localisation de leurs
entreprises consultées représentent divers secteurs d’activité, notamment la production,
bureaux et permettre une flexibilité accrue au travail, pour séduire les meilleurs talents.
la distribution, la banque et l’assurance, la santé, les services professionnels, les
■ Penser au-delà de l’informatique. Une transformation réussie autour des technologies
technologies, les biens de consommation, le secteur public et le commerce de gros.
numériques nécessite de la part des divisions opérationnelles de travailler en étroite
collaboration avec le service informatique pour les mises en œuvre, mais aussi en
matière d’innovation. Des groupes de travail spécialisés au sein de l’entreprise, dédiés
à la transformation, constituent un atout indéniable pour faciliter les changements.

Pour en savoir plus sur les PME et ETI, consultez notre série de rapports sectoriels.

Document traduit par SAP

Vous aimerez peut-être aussi