Vous êtes sur la page 1sur 20

SYSTÈMES DE SANTÉ

Définitions et typologies
SYSTEME DE SANTE

1. L’ensemble des Ressources, du


Financement, de l’Organisation, de la
Gestion qui concourent à l’offre de
services pour la population. (ROEMER)

2. L’ensemble des activités dont la fonction


primordiale est de Promouvoir,
Protéger, Restaurer et
Maintenir la santé. (OMS 2000)
Objectifs d’un système de santé

1. Un niveau optimal d’état de santé,


distribué équitablement
2. Un degré adéquat de protection
financière pour tous contre les risques
3. Le niveau le plus élevé possible de
satisfaction des consommateurs
(Réactivité)
Fonctions d’un Système de Santé

G FINANCEMENT M
O O R
Collecte des fonds
U B E
V Mise en commun des fonds I S
E L S
Achats I O
R
S U
N FOURNITURE DE SERVICES A R
A Services de
Services de T C
N santé non
santé I E
C personnels O S
personnels
E N
WHO 99465 in OMS (2000) – La santé dans le monde : tendances et enjeux – Document EB105/4
Collecte des FONDS

• À partir de différentes sources:


- impôts,
- cotisations obligatoires ou facultatives d’assurance
maladie,
- out of pocket,
- dons
Mise en commun des fonds
Cumuler les fonds et gérer les ressources
• Objectif: s’assurer que le risque repose sur tous les
contributeurs (malades ou non)
• But principal: répartir le risque financier au
moment de l’utilisation des services de santé
• Principe: prépaiement (avant survenance de la
maladie et/ou l’utilisation des services
• Prépaiement souvent combiné avec paiements
directs (participations aux coûts ou recouvrement
des coûts)
Achats
• 1er acheteur: gouvernement qui dote ses
prestataires de budgets (intégration de l’achat et de
la fourniture). source: recettes publiques et
cotisations d’assurances
• 2ème acheteur: organisme d’achat distinct (fonds
d’assurance maladie ou agence gouvernementale)
le prestataire est alors séparé de l’acheteur.
• 3ème acheteur: les individus (paiement direct).
Notions de « normal cost » et « shadow cost »

• NB: de nombreux pays combinent les trois formes


Modèle de Système de Santé

Gestion
Ressources

Prestation

services
de
Besoins Organisation Résultats
sanitaires sanitaires

Aide
économique

In WHO EM/RC48/Tech.Disc.1 – Juillet 2001


Moyens d’un Système de Santé

1. Le financement et son organisation


a. Les méthodes de financement choisies par
un pays nous aident à répondre aux questions
suivantes:
• Quel est le montant des ressources financières
disponibles pour les soins de santé?,
• qui contrôle les ressources?,
• comment les ressources sont-elles affectées?,
• qui a accès aux soins? Et,
• comment les risques sont-ils couverts?.
Moyens d’un Système de Santé

1. Le financement et son organisation


c. Les méthodes de rationnement :
• Prix,
• Attente,
• Qualité
d. La macro-organisation du financement
détermine qui de l’offre ou la demande impose
une contrainte budgétaire au système.
Le système BISMARCKIEN

1. Allemagne :

– régimes obligatoires d’assurance maladie fondés sur une


affiliation professionnelle et financés par des cotisations
patronales et salariales.

– n’engage pas directement les finances publiques,

Décentralisé OU Centralisé
Un système bismarckien décentralisé :
Allemagne
• Désignation d'un médecin traitant qui filtre l'accès aux autres
médecins et professionnels de santé et coordonne le parcours de
soins;
• L’accès à l’hôpital se fait sur prescription d’un médecin de ville
• Les hôpitaux publics ou privés non lucratifs (87 % des lits
d’hospitalisation) sont financés selon le système de forfaits par
pathologie.
• Existence d'un protocole de soins conforme aux
recommandations professionnelles;
• Système d'échange d'informations entre les professionnels de
santé et entre ceux-ci et les caisses;
Un système bismarckien centralisé :
France
• Mis en place au lendemain de la 2ème guerre
• Repose sur une couverture financière collective
généralisée à l’ensemble de la population
• Le régime général couvre 80% de la population. Le
reste étant couvert par les autres organismes
professionnels
Un système bismarckien centralisé :
France
• Les hôpitaux publics sont financés par budget global
• Les médecins libéraux sont payés à l’acte par les
patients qui sont ensuite remboursés
• La même démarche est utilisée pour les médicaments
sauf dans le cas de la mise en place par les
pharmacies d’officine du système de tiers payant
• Les prix des médicaments remboursés sont régulés,
de même que l’ensemble de la tarification des soins
et biens médicaux remboursés
• Grande liberté du patient : réduite.
Le système BEVERIDGIEN

2. Beveridge – Angleterre (1948)

– système universel de protection sociale sans affiliation,

– financé par la masse des impôts recouvrés, ce qui


engage directement les finances publiques.

Centralisé OU Décentralisé
Un système beveridgien centralisé :
le Royaume-Uni - NHS

• Gratuité des soins offerts à l’ensemble de la


population qui en exprime le besoin.
• Financement reposant essentiellement sur l’impôt
(82 %)
• Autonomie des prestataires de soins c’est à dire
liberté d’installation et de prescription. En effet
ceux ci ont la possibilité d’exercer soit dans le
public, le privé ou les deux.
Un système beveridgien centralisé :
le Royaume-Uni - NHS

• General Practionner « gate keeper », (ils deviennent


«fund holder», si clientèle supérieure à 5 000
patients)
• Les hôpitaux ont été transformés en structures
publiques indépendantes appelés « trusts » et sont
libres de déterminer leur taille, le prix de leurs
prestations et les conditions de travail de leur
personnel
le Système Mixte : USA
• mesures d’assistance destinées aux familles
défavorisées, prestations qui sont à la charge des
dépenses publiques (Medicare, Medicaid)

• des mesures assurancielles sous la forme des


plans d’assurance santé proposés par les
employeurs ou souscrits à titre individuel.

• ne comporte pas d’obligation d’assurance (15% de


la population est dépourvue de prise en charge).
 Réforme Obama (reste encore 15 millions)
Éléments de conclusion

• Système; interdépendance/ environnement, évolue


en fonction de stratégies et de politiques et réalise
ses objectifs en mobilisant des ressources.

• Objectifs du système de santé: distribution équitable


des soins, couverture la plus large possible des
risques financiers et réactivité.
Éléments de conclusion

• Fonctions du système de santé: gouvernance,


financement, fourniture des services et mobilisation
des ressources.
• Trois types de système de santé mais aucun à l’état
pur, on parle d’un système plus ou moins
décentralisé et plus ou moins bismarckien,
beveridgien ou mixte.
• Le système dispose de cinq moyens essentiels:
financement organisé, organisation des structures de
soins; incitations, régulation et information.