Vous êtes sur la page 1sur 25

GUIDE DE REMISE DES

ORDRES

document d’information sans


valeur contractuelle

SA au capital de 69 906 708,11 euros - Siège social : 27 rue Jean Chatel 97 711 Saint-Denis messag cedex 9 Ile de La Réunion
310.895.255 RCS St Denis - Code APE 6419Z – N° TVA intracommunautaire FR 28310895255 Intermédiaire en assurance
immatriculé ORIAS N° 07.005.781Tél. : + 262 (0) 262 400 123 - Fax + 262 (0) 262 400 061- Internet : www.banquedelareunion.fr –
BIC / SWIFT : REUBRERXXXX
Contenu
1 Introduction ..................................................................................................................................... 1
1.1 Préambule ............................................................................................................................... 1
1.2 Périmètre du guide .................................................................................................................. 2
1.3 Présentation du WEB EDI et de TURBO................................................................................... 2
1.4 Modalités de remise des ordres .............................................................................................. 3
1.4.1 Les canaux de transmission ............................................................................................. 3
1.4.2 Conditions de réception d’un ordre de paiement ........................................................... 4
1.5 Engagements, responsabilités et qualité des ordres transmis................................................ 7
1.6 Evolutions des conditions générales de traitement et suivi de l’exécution ............................ 8
1.7 Tarification............................................................................................................................... 8
1.8 Investigations .......................................................................................................................... 8
2 Les virements................................................................................................................................... 8
2.1 Définition ................................................................................................................................. 8
2.2 Emission de virements........................................................................................................... 10
2.2.1 Typologie des virements émis par nature ..................................................................... 10
2.2.2 Tableau récapitulatif...................................................................................................... 11
2.2.3 Mode de partage des frais............................................................................................. 11
2.2.4 Horaires limites de réception des virements ................................................................ 12
2.2.5 Délai de mise à disposition des fonds à la banque du bénéficiaire............................... 12
2.2.6 Traitement du BIC dans un fichier de virement SCT ..................................................... 13
3 Les prélèvements .......................................................................................................................... 14
3.1 Domiciliation de prélèvements SEPA (SEPA Direct Debit – SDD) .......................................... 14
3.2 Encaissement de prélèvements SEPA (SEPA Direct Debit – SDD) ......................................... 15
4 ANNEXES ........................................................................................................................................ 18
4.1 Les mentions obligatoires des ordres de virements : ........................................................... 18
4.2 Les modèles d’ordres de virements et transfert à utiliser ................................................... 19
4.3 Caractères autorisés .............................................................................................................. 22
4.4 Contacts ................................................................................................................................. 22
4.5 Glossaire ................................................................................................................................ 23
1 Introduction

1.1 Préambule

Le présent guide de remise des ordres de paiement et d’encaissement tient compte des
dispositions issues de la Directive sur les Services de Paiement et du règlement
européen n°260/2012.

Le règlement N°260/2012 adopté par le Parlement européen et le Conseil le 14 mars


2012 fixe des dates butoirs (SEPA end-dates) pour la fin de la migration aux moyens de
paiement SEPA :
 1er Août 2014 pour le virement et le prélèvement SEPA ;
 Le cadre d’interopérabilité SEPA pour les cartes s’applique en France depuis
2008.

En France, une date complémentaire a été fixée au 1er février 2016 pour le Titre
interbancaire de paiement (TIP) et le télérèglement.

La Directive sur les Services de Paiement - DSP - (directive européenne) 2007/64/CE


dont le décret d’application français est paru au Journal Officiel du 15 juillet 2009, est un
décret qui a pour principal objectif de définir et d’harmoniser l’utilisation des services
de paiement dans l’Espace Economique Européen*.

Le règlement européen n°260/2012 établit des exigences techniques et commerciales


pour les virements et les prélèvements en euro émis au sein des pays de la zone SEPA*.

Parmi les services de paiement visés par ce guide de remise des ordres :
Sont couverts par la DSP et le règlement européen n°260/2012 :
 les virements
 les prélèvements
Sont couvert uniquement par la DSP :
 la carte bancaire

Ne sont pas couverts par la DSP :


 les espèces
 les chèques
 les effets
 le porte-monnaie électronique

La DSP vise à instaurer pour ces services de paiement un ensemble complet et détaillé
de règles applicables à l’ensemble des acteurs de l’Espace Economique Européen* que ce
soit les obligations d'information, les règles d'autorisation et d'exécution des paiements,
ou encore le moment de réception.

(*) La liste des pays de l’Espace Economique Européen et des pays SEPA est présente dans le glossaire
à la fin de ce guide.

1
1.2 Périmètre du guide

Ce guide définit les conditions de remise des ordres concernant les moyens de paiement
transmis à La Banque de La Réunion pour exécution. Il précise en particulier, pour
chaque produit :
 les canaux de transmission proposés,
 les horaires limites (« cut-off ») de réception de vos ordres.

Ce guide ne couvre pas les formats à utiliser pour les échanges client/banque. Ces
formats pourront vous être transmis par le service EDI,

1.3 Présentation du WEB EDI et de TURBO

 WebEDI (ou E-Remises) permet :


 La saisie unitaire d’opérations,
 le transfert de tout type de fichiers (SEPA, virement international, de
trésorerie, prélèvement, etc…).

L’offre WebEDI bénéficie d’une navigation facile et ergonomique.

Vous accédez simplement sur le site Internet WebEDI avec votre navigateur Internet
sans logiciel à installer.

Les ordres envoyés via WebEDI peuvent être validés directement en ligne à l’aide d’un
certificat électronique. Cette action dispense du fax de confirmation.

 Turbo est un logiciel de communication bancaire s’appuyant sur le protocole


EBICS. Il est multibancaire, multisociété, multicompte et multidevise.
Adapté au SEPA, il vous permet de gérer et de transmettre vos ordres bancaires,
de récupérer les informations en provenance de vos banques et de centraliser
votre trésorerie

 Comparatif des 2 outils

Web EDI TURBO

Services en dépôt Transport Transport Signé


En saisie
de fichier (EBICS-T) (EBICS-TS)

Virements    
Prélèvements    
Opérations Remises de LCR / BOR    
ALLER - Client
Virements de trésorerie    
vers banque
Virements européens    
Virement international    
Services Web EDI TURBO
Relevés de compte  
Virements Impayés  
Opérations
RETOUR - Prélèvements impayés  
Banque vers Effets Impayés  
Client Relevés de virements recus  
Relevés de prélèvements recus  

1.4 Modalités de remise des ordres


1.4.1 Les canaux de transmission

 La télétransmission pour les virements et les prélèvements

Vos ordres peuvent être transmis via EBICS T, EBICS TS. Pour utiliser ces services, vous
devez avoir préalablement signé les contrats ainsi que les abonnements aux produits
concernés. La Banque de la Réunion propose l’outil TURBO (cf. 1.3]

 Internet pour les virements : BR NET et WEB EDI (E-Remises)

Vos ordres peuvent être transmis par Internet à partir de l’Espace Entreprises (Portail
commercial de La Banque de La Réunion) en saisie en ligne (BR NET et WEB EDI) ou en
transmission de fichier (WEB EDI uniquement). Pour utiliser ce service, vous devez
avoir préalablement signé le contrat cadre Portail ainsi que les conventions liées aux
produits concernés.

 BR PHONE pour les virements interne du titulaire

 Le support papier pour les virements

Vos ordres peuvent être transmis par courrier, par fax ou mail sur un papier libre ou sur
un formulaire comportant l’en-tête, le cachet de votre société et la/les signature(s)
d’un/des représentant(s) habilité(s), déposée(s) au préalable auprès de La Banque de La
Réunion (voir les modèles proposés par notre banque en annexe ainsi que les mentions
obligatoires). La Banque de La Réunion vérifie la conformité apparente de la (les)
signature(s) avec celle(s) déposée(s) dans ses livres. En cas de doute, elle vous
contactera pour confirmation et mise à jour de la signature le cas échéant

 Les GAB pour les virements internes du titulaire

 Les autres supports : support magnétique

Les remises sur d’autres supports dont les supports magnétiques (disquettes, clé USB)
ne sont plus utilisées au sein de la banque.
1.4.2 Conditions de réception d’un ordre de paiement

Le moment de réception d’une instruction est le moment où l'ordre de paiement qui est
transmis par le client payeur (ordre de virement) ou par un bénéficiaire (prélèvement)
ou via le payeur (paiement par carte) est reçu par la banque du payeur.
Ce moment de réception est le point de départ du délai d’exécution de l’opération.
Il est donc nécessaire de définir d’une part, le moment de réception retenu en fonction
du canal de transmission de l’ordre et d’autre part, les conditions de validation de ce
moment de réception.

1.4.2.1 Définition du moment de réception

Lorsque le client remet un ordre à exécution immédiate, le moment de réception est


défini ci-après en fonction du canal de transmission de l’ordre.

Par télétransmission, le moment de réception des ordres est défini :

 pour les fichiers télétransmis sous les protocoles EBICS TS, par la date et l’heure
de fin de réception du fichier (ou du message) par la banque, c’est-à-dire la date
et l’heure de l’accusé de réception protocolaire.

 pour les fichiers télétransmis sous les protocoles EBICS T, par la date et l’heure
de réception du bordereau de confirmation par la banque ou par la date et l’heure
de fin de réception du fichier par la banque (le dernier arrivé étant retenu).
Sauf en cas d’annulation, les bordereaux de confirmation transmis par fax (cf.
mentions obligatoires en annexe) ne doivent pas comporter d’instructions
complémentaires à l’ordre lui-même. Nous insistons sur le fait que le bordereau
de confirmation ne sert qu’à confirmer le fichier soumis par ailleurs, et ne doit à
ce titre véhiculer que les informations strictement nécessaires à l’identification
du donneur d’ordre et la reconnaissance certaine du fichier (et jamais le détail
des opérations à exécuter).

Dans tous les cas, la Banque attire l’attention du Client sur le fait que la transmission du
bordereau de confirmation par fax n’est pas recommandée et que l’utilisation d’autres
modes de confirmation (la signature électronique du bordereau de confirmation par le
Portail E-Remises par exemple) doit être privilégiée pour un traitement automatisé et
sécurisé de vos opérations.

La Banque de La Réunion se réserve le droit :

 de supprimer un fichier reçu si le bordereau de confirmation n’a pas été reçu


dans les 5 jours ouvrés suivant la date d’échéance indiquée dans le fichier
 de supprimer un bordereau de confirmation et de le considérer comme non
recevable, si le fichier associé n’est pas reçu dans les 5 jours ouvrés suivant la
date de réception de ce bordereau.
Par Internet (BR NET et E-Remises), le moment de réception des ordres est défini :

 pour les fichiers transmis à partir d’E-Remises, par la date et l’heure de réception
du fichier d’ordres par la Banque après la validation du bordereau de
confirmation,
 pour les ordres saisis directement sur E-Remises, par la date et l’heure d’envoi
mentionnées sur le détail de la remise après la validation du bordereau de
confirmation.
 pour les ordres saisis directement sur BR NET, par la date et l’heure d’envoi
mentionnées sur le détail de la remise après soumission.

Par BR PHONE

Le moment de réception des ordres est défini par la validation de l’appel

Par support papier

Le moment de réception des ordres transmis par courrier, par fax ou par mail, est défini
par la date et l’heure apposées par le centre de traitement concerné de La Banque de La
Réunion ou à l’heure de l’horodatage du fax reçu.

Seuls les ordres dématérialisés en PDF sont admis. Les ordres sont à renseigner en
MAJUSCULE.

Par GAB

Le moment de réception des ordres est défini par la validation de l’opération

Les ordres de virements papier et les bordereaux de confirmation doivent


impérativement être envoyé sur le numéro de fax à 02.62.92.13.81 ou par mail à

 ordre.virement@banquedelareunion.fr (pour les ordres de virements)


 bordereau.confirmation@banquedelareunion.fr (pour les bordereaux de
confirmation)

Un ordre ou un bordereau envoyé sur un autre numéro de fax ou une autre adresse mail
ne sera pas traité.

1.4.2.2 Condition de validation du moment de réception

Ce moment de réception est validé sous réserve :

 du respect des horaires limites (*),


 du respect du fonctionnement du compte à débiter,
 de conformité de l’ordre avec les règlements en vigueur (embargo…),
 d’absence d’anomalie dans les ordres et bordereaux de confirmation transmis
(coordonnées bancaires inexploitables…),
 De lisibilité des ordres et bordereaux de confirmation
 Du respect des mentions obligatoires (cf. annexes)
 Du bon format du fichier selon la nature d’opération

De façon générale tout ordre dont l’exécution a été refusée est réputé non traité.

(*) On entend par « horaires limites », les heures maximum de réception de vos ordres
par La Banque de La Réunion pour le respect de la date indiquée dans ces ordres. Si
l’ordre a été remis au-delà des horaires limites définis, La Banque de La Réunion traitera
l’opération au mieux.

Si la date indiquée dans vos ordres correspond à un jour non ouvrable (**) pour La
Banque de La Réunion, elle sera reportée au jour ouvrable suivant.

(**) Jour ouvrable : jour au cours duquel la Banque exerce une activité permettant
d’exécuter des opérations de paiement, du lundi au vendredi, sous réserve pour les
opérations réalisées au guichet, des heures et jours de fermeture de la Banque, pour
toutes les opérations, et des jours de fermeture des systèmes interbancaires permettant
le règlement des opérations de paiement.

1.4.2.3 Plages limites de dates autorisées dans un fichier


télétransmis de virement :

En cas d’erreur relative à la date de règlement ou d’exécution des virements dans un


fichier télétransmis, la Banque pourra rectifier cette date selon les conditions suivantes :

 Date antérieure à J*, la date sera automatiquement repositionnée à J*.


 Date supérieur à J*, la date du fichier sera conservée.
 Si le client souhaite modifier une date, il doit annuler son fichier et générer un
nouveau fichier avec ses nouvelles dates. La banque n’intervient pas sur les
fichiers.

*j = date de validation du fichier.


1.4.2.4 Plages limites de dates autorisées dans un fichier
télétransmis de prélèvement :

En cas d’erreur relative à la date de règlement ou d’exécution des prélèvements dans un


fichier télétransmis, la Banque pourra rectifier cette date selon les conditions suivantes :

 Pour un FIRST, date antérieure à J*+5, la date sera automatiquement


repositionnée à J*+6.
 Pour un RECURRENT, date antérieur à J*+2, la date du fichier sera
automatiquement repositionnée à J*+3.

*j = date de validation du fichier.

1.5 Engagements, responsabilités et qualité des ordres transmis

Engagements de la Banque de La Réunion

La Banque de La Réunion s’engage à traiter vos ordres dans les meilleurs délais, sous
réserve du respect par le Client des conditions décrites à l’article 1.4.2.

Dans tous les cas, la responsabilité de La Banque de La Réunion ne sera pas engagée
pour retard ou défaillance dans le fonctionnement des services tenant à un cas de force
majeure. Est considéré notamment comme cas de force majeure, outre la grève interne,
tout événement échappant au contrôle de la Banque ou encore du fait d’un tiers, par
exemple : le défaut de fourniture de courant électrique, les contingences techniques,
administratives ou autres impactant les lignes et les réseaux de transmission, les
guerres, émeutes, grèves externes, incendies, la survenance d’une pandémie
contraignant la Banque et/ou les entreprises à pratiquer le télétravail ou encore la
défaillance du transporteur d’information.

En cas de constatation d’un défaut quelconque de fonctionnement, chacune des parties


s’engage à en aviser l’autre par tous moyens utiles et dans les meilleurs délais, à en
relever les éléments, à favoriser la recherche de ses causes et à collaborer avec l’autre le
plus tôt possible afin d’y remédier.

Pour les opérations SEPA, la Banque de La Réunion n’est pas responsable du préjudice
éventuellement causé au donneur d’ordres en raison de données erronées ou fraudées
contenues dans les ordres remis, ni de la non conformité des ordres envoyés par le
donneur d’ordres à La Banque de La Réunion. Pour ces raisons, la Banque de la Réunion
s’interdit de modifier les fichiers de ses clients saufs dans les cas suivants :

 Substitution des caractères interdits (voir les caractères autorisés en annexe 4.3)
 Suppression des ordres lorsque le compte du bénéficiaire est identique au
compte du donneur d’ordre
 Suppression des ordres lorsque le compte bénéficiaire interne est en anomalie
(clôturé, bloqué)

Engagements du donneur d’ordres

Le donneur d’ordres s’engage à prendre toute mesure de sécurité interne pour que tous
les ordres remis à La Banque de La Réunion soient maîtrisés et contrôlés avant l’envoi.

Le donneur d’ordres reconnaît avoir pris connaissance des règles de fonctionnement des
moyens de paiement et d’encaissement définies par La Banque de La Réunion dans le
présent document et s’engage à s’y soumettre.

1.6 Evolutions des conditions générales de traitement et suivi de


l’exécution

La Banque de La Réunion peut être amenée à modifier ses horaires, ses procédures ou
ses numéros de téléphone. Dans ce cas, ces nouvelles informations seront applicables
dès leur communication ou aux dates prévues de modifications.

1.7 Tarification

Tout ordre fait l’objet d’une tarification dont les conditions sont fixées entre La Banque
de La Réunion et le Client. Ces conditions sont révisables annuellement. Cependant,
toute augmentation des frais et commissions interbancaires sera immédiatement
répercutée sur les conditions tarifaires qui vous sont appliquées.

1.8 Investigations

Les réclamations, demandes d’informations, peuvent être adressées auprès de votre


agence ou au SRC (service relation clientèle) dont les coordonnées sont en annexe 4.4 de
ce guide.

Les annulations d’ordre de virement sont à envoyer directement au back office traitant
au n° de fax suivant : 02.62.92.13.81

Afin de vous assurer une prise en charge et une résolution les plus rapides possibles, les
équipes de La Banque de La Réunion sont spécialisées dans les moyens de paiement et
entièrement dédiées à votre service. Elles mettront tout en œuvre afin de vous informer
de bout en bout du déroulement de votre dossier.

2 Les virements

2.1 Définition
Avec la création d’un espace unique de paiements en euros (Single Euro Payments Area,
« SEPA ») l’espace domestique, jusqu’ici limité aux frontières nationales, est élargi aux
pays de la zone SEPA (Cf. Glossaire en annexe).
Au 28 janvier 2008, le virement SEPA (SEPA Credit Transfer SCT) a été mis à disposition
par les banques. Le virement SEPA (SCT) a réglementairement remplacé depuis le 01
août 2014 tous les virements ordinaires de la zone SEPA.

Une segmentation combinant à la fois la géographie et la devise utilisée permet de


définir les types de virements suivants :

VIREMENT DOMESTIQUE EN EUROS

 Le virement de trésorerie national est un virement en euros entre deux


comptes de sociétés appartenant à un même groupe, détenus dans des banques
domiciliées en France. Pour ce virement, les dates de valeur sont compensées.
 Le virement SEPA (SCT) est un virement commercial en euro entre deux
comptes détenus dans des banques domiciliées dans la zone SEPA et adhérentes
au système SEPA. C’est un virement tiers sans instruction particulière. La prise en
charge des frais s’effectue uniquement selon le mode partagé « SLEV » tel que
défini pour le SEPA.

Pour plus d’informations sur les modes de partage des frais, se référer au
paragraphe 2.2.3.

Il vous appartient en fonction de cette qualification, de signifier correctement à La


Banque de La Réunion le type de virement et la filière de traitement : SEPA ou
trésorerie national.

VIREMENT EUROPEEN EN EUROS

Le virement européen est un virement libellé en euros entre deux comptes détenus dans
des banques domiciliées dans un pays de l’Espace Economique Européen (cf. Glossaire)
et dont un critère ne permet pas l’application du SEPA (ex : banque non atteignable,
virement de trésorerie…).

VIREMENT INTERNATIONAL

Le virement international correspond à tout autre type de virement et notamment à :

 tout type de virement en devises sur toute destination,


ou
 un virement en euros hors zone SEPA,
ou
 les virements en euros échangés avec la Suisse et non traitables SEPA.
Si le motif d’un virement international est le règlement d’une facture, alors la facture
doit être impérativement jointe à l’ordre de virement si le montant > 50K€. Cette
sécurité vise à limiter le risque de fraude auquel pourrait être exposé nos clients.

Le client négociera avec son bénéficiaire le mode de paiement ainsi que la nature et la
devise du compte à créditer ; il l’informera des modalités de traitement ci-après :
La Banque de La Réunion est autorisée par le client à mandater une banque
intermédiaire pour assurer le règlement final du paiement demandé par le client
donneur d’ordre auprès de la banque du bénéficiaire ; le client a bien noté que les
paiements confiés dans une devise différente de celle du pays bénéficiaire pourront faire
l’objet d’une conversion automatique par la banque intermédiaire si le bénéficiaire ne
dispose pas d’un compte dans la devise de l’ordre. Dans ce cas, le cours de change sera
clairement indiqué à la banque du bénéficiaire selon les usages.

Point d’attention sur les virements internationaux en devise étrangère :

La Banque de La Réunion peut réaliser les opérations en devise étrangère* ci-après :

Code ISO DEVISE


AUD DOLLAR AUSTRALIEN
CAD DOLLAR CANADIEN
CHF FRANC SUISSE
GBP LIVRE STERLING
HKD DOLLAR DE HONG KONG
JPY YEN JAPONAIS
NZD DOLLAR NEO ZELANDAIS
MUR ROUPIE MAURICIENNE
SGD DOLLAR DE SINGAPOUR
USD DOLLAR DES USA
ZAR RAND SUD AFRICAIN
*Liste sujette à modification.

2.2 Emission de virements


2.2.1 Typologie des virements émis par nature

LES VIREMENTS
Vous transmettez à La Banque de La Réunion des ordres de virement

VIREMENTS DE TRESORERIE NATIONAL


Vous transmettez à La Banque de La Réunion des virements d’équilibrage en faveur
d’une société de votre groupe avec une date de règlement demandée.
2.2.2 Tableau récapitulatif

Nature du virement / canal de EBICS Internet Papier


transmission E-Remises BR NET (fax/courrier)
(fichier + saisie) (saisie)

Virements
DOMESTIQUE

X X X X
commerciaux

Virements de
X X X
trésorerie national
EUROPEEN

Virements X X X

Virements de
X X X
trésorerie
INTERNATIONAL

Virements X X X

Virements de
X X X
trésorerie

2.2.3 Mode de partage des frais

LES VIREMENTS DE TRESORERIE NATIONAUX


Le Client ne précise aucun mode de partage des frais dans son ordre.

LES VIREMENTS SEPA


Le Client doit préciser dans son ordre que la prise en charge des frais doit s’effectuer
selon le mode partagé « SLEV » : le montant crédité sur le compte du bénéficiaire
correspond à celui mentionné dans l’instruction du donneur d’ordre. Les frais de la
banque du donneur d’ordre sont à la charge du donneur d’ordre et les frais de la banque
du bénéficiaire sont à la charge du bénéficiaire. Ces frais sont prélevés séparément du
montant transmis.

POUR TOUS LES AUTRES VIREMENTS


Le client peut indiquer l’un des trois modes de partage des frais suivant :

 OUR/DEBT : intégralité des frais à la charge du donneur d’ordre,


 SHA/SHAR : le donneur d’ordre assume les frais d’émission du transfert et le
bénéficiaire ses frais de rapatriement,
 BEN/CRED : intégralité des frais à la charge du bénéficiaire.
2.2.4 Horaires limites de réception des virements

Le tableau ci-après précise les horaires limites de réception de vos ordres de virements.

La référence «J» (J = jour ouvré bancaire français pour les opérations en Euros et J = jour
ouvré bancaire FOREX pour les opérations en devises) définie dans les tableaux ci-après
est basée sur la date d’exécution (DE) demandée par le Client dans son instruction
(pour autant que cette date d’exécution ne soit pas dépassée sinon elle est recalculée
automatiquement). Le respect de cette date d’exécution nécessite la validation de
l’opération par la Banque de la Réunion sous réserve de l’obtention de tous les accords
nécessaires à l’exécution du paiement.

Horaires limites de réception des virements

Nature du virement Date d’exécution (DE)


DOMESTIQUE

Virements commerciaux J si remise avant 14h30

Virements de trésorerie
J si remise avant 14h30
national
EUROPEEN

Virements J si remise avant 14h30

Virements de trésorerie J si remise avant 14h30


INTERNATIONAL

Virements J si remise avant 14h30

Virements de trésorerie J si remise avant 14h30

2.2.5 Délai de mise à disposition des fonds à la banque du bénéficiaire

 Virement sans change, dans la zone SEPA & EEE*, libellé en euros

Le délai maximum d’exécution est de 1 jour ouvré. La banque de La Réunion crédite la


Banque du bénéficiaire au plus tard à la fin du 1er jour ouvré suivant le moment de
réception tel que défini au paragraphe 1.4.2.
Ce délai peut être prolongé d’un jour ouvré supplémentaire dans le cas des opérations
de paiement initiées sur support papier.
 Autres virements de la zone EEE* (ordres avec ou sans change libellés dans une devise de
l’Espace Economique Européen et ordres libellés en euros mais nécessitant une opération
de change)

Le délai maximal d’exécution pour l’envoi des fonds à la Banque du bénéficiaire est de 4
jours ouvrés.

(*) La liste des pays de l’Espace Economique Européen et SEPA est présente dans
le glossaire à la fin de ce guide.

2.2.6 Traitement du BIC dans un fichier de virement SCT

Le règlement Européen n°260/2012 supprime l’obligation pour l’émetteur d’un


paiement de communiquer dans son fichier d’ordre, le BIC associé à la banque émettrice
et à l’IBAN du bénéficiaire d’un virement SCT, à l’échéance :
 du 01/02/2014 : pour les opérations nationales
 du 01/02/2016 : pour les opérations transfrontières

La Banque de La Réunion traite le BIC de vos ordres de virement SEPA – SCT dans vos
fichiers de paiement télétransmis de la manière suivante :

 Pour le BIC de la banque émettrice du paiement mentionné dans le fichier


d’ordre au niveau remise :

L’alimentation du BIC de la banque émettrice du paiement au niveau


remise est facultative.

 Pour le BIC de la banque destinataire du paiement mentionné dans le


fichier d’ordre au niveau transaction :

Le BIC de la banque bénéficiaire du paiement peut être présent ou non


dans le fichier d’ordre ; dans tous les cas La Banque de La Réunion n’en tient
pas compte et détermine le BIC, avec son propre référentiel à partir de
l’IBAN du bénéficiaire renseigné par le client.

Voici ce que la norme CFONB 12/2013 stipule sur l’absence du BIC dans le fichier
client :

Contenu des éléments « DebtorAgent » et « CreditorAgent »


Dans le message de virement SEPA, ceci se traduit différemment pour la banque de
l'émetteur et celle du bénéficiaire :
 Banque de l'émetteur du virement :
L'élément Debtor Agent <DbtrAgt> étant obligatoire dans le format ISO (Mult. [1..1]), si
le BIC n’est pas communiqué, l’émetteur est contraint d’utiliser le sous-élément Other
pour y faire figurer la mention "NOTPROVIDED".
<DbtrAgt>
<FinInstnId>
<Othr>
<Id>NOTPROVIDED</Id>
</Othr>
</FinInstnId>
</DbtrAgt>
 Banque du bénéficiaire du virement :
L'élément Creditor Agent <CdtrAgt> étant optionnel en format ISO (Mult. [0..1]), en cas
d’absence de BIC, il convient de ne pas mentionner dans le message, l’élément <CdtrAgt>
dans son ensemble.

3 Les prélèvements

Dans le cadre de la mise en place de l’Europe des Paiements, le Conseil Européen des
Paiements (« EPC ») a créé le prélèvement SEPA (« SDD CORE » et « SDD B2B »), destiné
à remplacer l’« avis de prélèvement national » des pays de l’espace SEPA le 1er Août
2014.

3.1 Domiciliation de prélèvements SEPA (SEPA Direct Debit – SDD)

Dans le cadre de la domiciliation de prélèvements SEPA, vous avez la possibilité de


recevoir des prélèvements SEPA « SDD CORE ». A ce jour, les prélèvements SEPA
interentreprises « SDD B2B » n’ont pas encore été mis en œuvre à la Banque de La
Réunion.

Le prélèvement SEPA « SDD CORE »


Le prélèvement SEPA « SDD CORE » peut être utilisé pour tous les acteurs économiques,
particuliers et/ou entreprises.

Le prélèvement SEPA interentreprises « SDD B2B »


Le prélèvement interentreprises « SDD B2B » est exclusivement dédié aux entreprises.
Ce type de prélèvement est un nouveau moyen de paiement et n’a pas d’équivalent
aujourd’hui.

Modalités opératoires
Vous avez la possibilité de demander à votre banque de rejeter toute opération de
prélèvement SEPA se présentant au débit de votre compte (blocage du compte au
Prélèvement SEPA).
Sinon, et en l'absence de convention de service spécifiant les modalités de contrôle du
mandat, vous acceptez que votre banque débite votre compte à réception d'un
prélèvement SEPA lorsque la provision du compte le permet.
Vous avez la possibilité d’émettre une demande de remboursement suite à la réception
d’un prélèvement SEPA « SDD CORE » :
 Pour tout motif : jusqu'à huit semaines à compter de la date de règlement. Le
rejet sera effectué par La Banque de La Réunion quel qu'en soit le motif.
 Et jusqu’à 13 mois : pour une opération non autorisée.

La demande de contestation doit être effectuée auprès de son gestionnaire.de compte.

3.2 Encaissement de prélèvements SEPA (SEPA Direct Debit – SDD)

Le prélèvement SEPA (SDD) est un instrument de paiement automatisé, adapté aux


règlements répétitifs, dispensant le débiteur de l’envoi d’un titre de paiement lors de
chaque règlement. L’instruction de paiement et le compte débité doivent toujours être
exprimés en euros.
Le prélèvement SEPA permet l’encaissement de vos créances dans toute la zone SEPA.

Modalités opératoires
Au préalable, vous devez effectuer une demande d’attribution d’ICS (Identifiant
Créancier SEPA) auprès de La Banque de La Réunion ou l’une de vos banques (sauf si
vous possédez déjà un ICS), qui transmettra votre demande à la Banque de France qui
gère l’ensemble des demandes.
Le prélèvement SEPA est basé sur un « mandat » standardisé signé par un débiteur et
exercé par un créancier.
Vous devez donc faire signer à votre client « un mandat de Prélèvement SEPA » avant
toute émission de prélèvement SEPA et conserver ce document en cas de contestation
du débiteur.

Contrôles de la banque du débiteur


 Prélèvement SEPA « SDD CORE »
Dans ce nouveau modèle (mandat unique), la banque du débiteur n’a plus l’obligation de
contrôler l’autorisation de débit de son client pour les prélèvements SEPA « SDD CORE »
reçus.

Horaires limites et séquencement de remise des ordres


Vous devez regrouper vos ordres de prélèvements SEPA en remises homogènes en
fonction :
 du compte à créditer,
 de la date d’échéance,
 de la séquence de présentation, celle-ci pouvant être de 4 natures : One-Off, First,
Récurrent, Final. Pour éviter qu’une banque confrère reçoive un RCUR avant un
FIRST, le RCUR doit avoir une date de règlement supérieure ou égale au FIRST.

La date d’échéance mentionnée dans chacune des remises doit être cohérente avec la
séquence de présentation et respecter les heures limites ci-dessous :

Télétrans.1 Télétrans.2
Prélèvement SEPA "SDD CORE"
Remise de prélèvements SEPA CORE J-6 ouvré* J-6 ouvré* avant 11h00
ponctuels (OOFF) ou premiers d’une
série (FRST)
Remise de prélèvements SEPA CORE J-3 ouvré* J-3 ouvré* avant 11h00
consécutifs au premier d’une série
(RCUR ou FNAL)
(*) J : date d’échéance du prélèvement (jour ouvré bancaire).

Télétrans.1: EBICS TS (avec validation jointe au fichier)


Télétrans.2: EBICS T (avec validation par fax du bordereau de confirmation **)

**"Pour une signature disjointe par fax, vous devez utiliser le modèle de fax disponible en annexe de votre
convention d’encaissement de prélèvement SEPA afin de bénéficier d'un traitement optimum. Tout fax
reçu n'utilisant pas ce modèle, sera traité en "au mieux" par la Banque."

Rejets de Prélèvements

 Impayés

La banque du débiteur est en droit de rejeter un prélèvement SEPA dans un délai de 5


jours ouvrés pour les « SDD CORE » après la date de règlement interbancaire du
prélèvement SEPA (exemple : rejet pour défaut de provision).

 Demande d’annulation / de reversement

La Banque de la Réunion donne la possibilité d’annuler ou de demander le reversement


d’un prélèvement émis dans le cadre du respect des délais réglementaires :
 Annulation avant la date de règlement du prélèvement émis
 Reversement dans un délai maximum de 5 jours après la date de règlement

Toutefois, pour éviter toute contestation en cas de rejet du prélèvement, la Banque de La


Réunion recommande de ne pas utiliser ces procédures mais d’attendre le délai
réglementaire des rejets et d’effectuer un virement pour rembourser le client.
La demande d’annulation/de reversement doit être réalisé auprès de votre gestionnaire
de compte.

L’ensemble de ces rejets est restitué dans un CAMT 054.

Procédure de demande de copie de mandat de prélèvement SEPA

La Banque de La Réunion peut, à tout moment dans le cadre de la procédure de


recherche de preuve de consentement, demander copie d’un Mandat au Créancier qui
doit en faire communication dans les 6 Jours ouvrés bancaires suivants. A défaut
d’obtenir communication d’une copie du Mandat dans ce délai, le Créancier sera tenu
d’accepter tout retour.

Traitement du BIC dans un fichier de paiement SDD

Le règlement Européen n°260/2012 supprime l’obligation pour l’émetteur d’un


paiement de communiquer dans son fichier d’ordre, le BIC associé à la banque émettrice
et à l’IBAN du débiteur d’un prélèvement SEPA, à l’échéance :
 du 01/02/2014 : pour les opérations nationales
 du 01/02/2016 : pour les opérations transfrontières

La Banque de La Réunion traite le BIC de vos ordres de prélèvement SEPA – SDD dans
vos fichiers de paiement télétransmis de la manière suivante :

 Pour le BIC de la banque émettrice du paiement mentionné dans le fichier


d’ordre au niveau remise :

L’alimentation du BIC de la banque émettrice du paiement au niveau


remise est facultative.

 Pour le BIC de la banque destinataire du paiement mentionné dans le


fichier d’ordre au niveau transaction :

Le BIC de la banque bénéficiaire du paiement peut être présent ou non


dans le fichier d’ordre ; dans tous les cas La Banque de La Réunion n’en tient
pas compte et détermine le BIC, avec son propre référentiel à partir de
l’IBAN du bénéficiaire renseigné par le client.
4 ANNEXES

4.1 Les mentions obligatoires des ordres de virements :


 Pour tous les virements SEPA :
 Nom du donneur d’ordre
 Numéro de compte du donneur d’ordre
 Montant du virement en chiffres et en lettres
 Devise de l’opération
 Nom du bénéficiaire
 Nom de la banque de domiciliation du bénéficiaire
 Numéro de compte du bénéficiaire : IBAN
 Motif du virement (obligatoire pour un montant >= 8 000€)
 Type de virement : Trésorerie ou normal
 Date et signature du donneur d’ordre

 Pour les virements permanents (à envoyer 3 jours ouvrés avant la 1ère échéance)
 Périodicité
 Date d’échéance (dates de début et fin)

 Pour les virements européens et internationaux


 Devise de l’opération
 Pays du bénéficiaire
 Code SWIFT de la banque bénéficiaire (= BIC)
 Numéro de compte du bénéficiaire (= IBAN)
 Motif du règlement
 Type de frais
 À ma charge : le client BR est débité des frais BR et des frais de la
banque bénéficiaire
 À la charge du bénéficiaire : le bénéficiaire est facturé des frais BR et
des frais de la banque bénéficiaire
 Partagés : le client BR est débité des frais BR et le bénéficiaire des
frais de la banque bénéficiaire

 Pour les virements de trésorerie


 Type de virement : trésorerie
 Mention du souhait de date de valeur compensée ou bénéficiaire

 Pour les bordereaux de confirmation


 Sur le bordereau devra figurer la mention de « bordereau EDI » pour éviter
qu’il soit pris pour un ordre de virement manuel et saisi en doublon du
fichier EDI.
4.2 Les modèles d’ordres de virements et transfert à utiliser
 Virement SEPA

 Virement permanent SEPA


 Transfert
 Bordereau de confirmation de virement SEPA

 Bordereau de confirmation de prélèvement SEPA


4.3 Caractères autorisés

Pour les opération SEPA, les caractères autorisés dans les messages ISO 20022 sont
ceux de la norme UTF8. cependant, les banques françaises se limitent au jeu de
caractères latins, composé de :
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
0123456789
/ - ? : ( ) . , ’ + Espace

Par contre, les caractères qui ne font partie ni des caractères latins cités ci-dessus ni
d’une convention avec la banque d’exécution sont des caractères interdits. Il est
recommandé de ne pas utiliser des caractères tels que le « & » de « Père & Fils » ou « < »
ou « > ». L’utilisation de tels caractères peut amener des rejets des messages.

Pour les opérations internationales, les caractères autorisés dans les messages sont :
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
0123456789
/ . Espace

4.4 Contacts

Des interlocuteurs spécialisés sont à votre disposition sur les instruments de paiement.

Service relation clientèle

SRC
27 Rue Jean châtel
97711 Saint Denis

Service Echanges et EPA

Fax : 02.62.92.13.81
Mail : ordre.virement@banquedelareunion.fr (pour les ordres de virements)

bordereau.confirmation@banquedelareunion.fr (pour les bordereaux de confirmation)

Service EDI

edi@banquedelareunion.fr
4.5 Glossaire

Les pays de l’Espace Economique Européen

PAYS DEVISE PAYS DEVISE


Allemagne EUR Lettonie Lats letton (LVL)
Autriche EUR Liechtenstein Franc Suisse (CHF)
Belgique EUR Lituanie Litas lituanien (LTL)
Bulgarie Leva Bulgare (BGN) Luxembourg EUR
Chypre EUR Malte EUR
Danemark Couronne Danoise (DKK) Norvège Couronne norvégienne (NOK)
Espagne EUR Pays-Bas EUR
Estonie EUR Pologne Zlotych polonais (PLN)
Finlande EUR Portugal EUR
France EUR Italie EUR
Slovénie EUR République Tchèque Koruny tchéque (CZK)
Grèce EUR Islande Couronne islandaise (ISK)
Hongrie Forints hongrois (HUF) Roumanie Lei roumain (RON)
Irlande EUR Royaume-Uni Sterling (GBP)
Suède Couronne suédoise (SEK) Slovaquie EUR

Les pays de la zone SEPA

Les pays de la zone SEPA sont composés des pays de l’Espace Economique Européen, de
la Suisse et de Monaco.

Vous aimerez peut-être aussi