Vous êtes sur la page 1sur 2

7

MP*
Rappel : Ie décrément logarithmique

L'oscillateur a,rrorti en régime Iibre satisfait l'équation différentielle X+ffX+uf;x:o


L'élongation au cours du temps s'écrit X(t) : A"-ffir cos(a/ f rp) ou w: uotll - -^;
est la pseudo-pulsation, Ia pulsation propre et Q le facteur de qualité de I'oscillateur
û.rs

(Q: mro/a pour un oscillateur mécanique et Q : LuolR pour un oscillateur électrique).

1. Définition

On appelle décrément logarithmique Ie nombre ô défini par t=!'(x#,,)


où n est un entier strictement positif quelconque, T = T la pseudo.période et t un
instant quelconque.
On peut vérifrer aisément que ô ne dépend ni de n ni de f instant t considéré. En
injectant la solution X(ü) da,ns la définition, on obtient 1 en effet
|6:-rgl,
expression indépendante de n et de ü.
ô est une mesure logarithmique d.u rapport des a,mplitudes de deux oscillations
2.
successives

2. Sens physique
Laso1utionX(t)seréécrit'@.Ledécrémentlogarithmique
quantifie I'amortissement (tout comme le facteur de qualité) : l'amplitude décroît d'un
facteur e-ô entre deux oscillations successives.

3. Mesure expérimentale
Le graphe X(ü) donne facilement accès à Ia valeur de ô. La mesure de I'amplitude de
deux oscillations successives permet de calculer ô. En effet, en prenant ru: 1 dans la
définition et en choisissant un insta,nt ü correspondant à un maximum de I'élongation,
on a ô = h (ÿ+: eo* plus de précisions sur la mesure, on peut choisir de
\^noo.suiuaat-)./ '
compaxer X(t) à X(t + n?) avec n + L, ce qui permet de réduire d'un facteur n
f incertitude-type sur la mesure.

1. Faites le calcul
2. On aurait pu penser à prendre la différence X(t) - X(t + f) plutôt que le rapport X(t) lX(t * ?) mais
la différence varie dans le temps
7

Le graphe X(ü) permet aussi de mesurer facilement Ia pseudo-période ? des


oscillations. La mesure expérimentale de ? et ô fournit un système de deux équations
d'où on déduit us et Q.

4. Expression approchée dans le cas Q > I


L'expression précédente peut se réécrire3 6 : --#. De nombreux oscillateurs ont
alr-ù,
un facteur de qualité grand devant L. En se plaça,nt dans ce cas (Q ) 1.), on obtient
l'expression approchée 6
= â.
Au bout de Q oscillations (ü : QT),I'amplitude a décru significativement (d'un
facteur e-") , Q apparaît comme un ordre de grandeur du nombre d'oscillations
visibles avant I'arrêt de l'oscillateur.

3. A vérifier!

Vous aimerez peut-être aussi