Vous êtes sur la page 1sur 19

Avis technique 2/2016-18

Annule et remplace l’Avis Technique 2/2014-08

Avis sur couverture métallique autoportante

Couverture TOPECAL TP 850

TC
C
Titulaire :
AU
TOPECAL BATIMENTS INDUSTRIELS SARL
Lot Bois des Cars I, Villa N° 51 – Dely Brahim – Alger.
E

 023 30 80 92
N

Tél / Fax. 023 30 80 93


R

e-mail: dg@topecal.com
TE

Site web : www.topecal.com


IN

Atelier de fabrication : Route de Bordj Menaiel, Cap Djinet, Boumerdes.


E
G
SA
U

Groupe Spécialisé N°2


" Systèmes Constructifs "

C.N.E.R.I.B
Centre National d’Etudes et de Recherches Intégrées du Bâtiment
Cité El Mokrani, Souidania - Wilaya d’Alger
 (021) 38 04 05/03 68 Fax : 021 38 04 31
Site Internet : www.cnerib.edu.dz e-mail: mail@cnerib.edu.dz / cnerib@mhuv.gov.dz
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

© CNERIB, 2017
ISBN : 978-9961-845-86-8
Dépôt légal : 1er semestre, 2017.
Le Groupe Spécialisé N°2 « Systèmes constructifs » a examiné le 02 juin 2016, le procédé de couverture
« TOPECAL TP 850 », fabriqué par la société TOPECAL. Il a formulé sur ce procédé l’Avis Technique
suivant qui annule et remplace l’Avis Technique 2/2014-08. Cet avis a été formulé pour les utilisations en
Algérie.

2.2. Appréciation sur le procédé


1. Définition succincte
2.2.1. Aptitude à l’emploi
1.1. Description succincte du procédé
Stabilité
Procédé de couverture, courbe, autoportante en acier
formé à froid, issue de tôles galvanisées prélaquées La stabilité du système de couverture peut être
d’épaisseur métal 0.8 mm, 1 mm, 1.25 mm et 1.50 considérée normalement assurée dans les conditions
mm (en acier S235). d’emploi préconisées par le dossier technique,
complétées par les prescriptions techniques du
Les tôles sont latéralement superposées et liaisonnées paragraphe 3.
à l’aide de vis dotées d’anneaux d’acier munis d’un
complément d’étanchéité. Sécurité au feu
Les couvertures TOPECAL TP 850 doivent être

TC
La fixation des tôles à l’ossature porteuse (en acier ou
en béton) se fait par l’intermédiaire d’appareils utilisées dans les cas où les risques d’incendie peuvent
être considérés faibles. Dans les cas contraires, des

C
d’appui (chevalets d’appui) en acier galvanisé ayant
une forme géométrique adaptée. systèmes de détection, d’alarme et d’extinction
AU
doivent être prévus conformément à la règlementation
En général, un appui est fixe, et l’autre permet un en vigueur.
mouvement (trou oblong).
E

Isolation thermique
N

1.2. Identification des constituants


A défaut de justifications particulières, aucun niveau
R

Les tôles sont caractérisées par la géométrie d’isolation thermique ne peut être attribué au système.
TE

particulière de leur section transversale illustrée par la Lorsque des niveaux de performances thermiques sont
figure (1) du dossier technique établi par le exigés pour des bâtiments couverts avec le système
IN

demandeur. TOPECAL TP 850, ils doivent être justifiés au cas par


cas par référence à la règlementation en vigueur
E

2. AVIS notamment le DTR C.3.2./.4 " Règlementation


G

thermique du bâtiment ".


SA

2.1. Domaine d’emploi accepté


Isolation phonique
Procédé destiné à la réalisation des couvertures des
U

bâtiments courants, industriels, sportifs, agricoles et La tôle de couverture non associée à des produits
autres. d’isolation phonique ne peut contribuer à aucun
niveau de confort acoustique. Lorsqu’un niveau de
L’Avis ne porte pas d’appréciation sur l’ossature confort acoustique est exigé, il doit être justifié par
porteuse (structure support) et les fixations des appuis référence à la règlementation en vigueur notamment le
(chevalet d’appui) sur la structure porteuse. DTR C 3.1.1 " Isolation acoustique des parois aux
La portée maximale dépond du type de la couverture bruits aériens - Règles de calcul " par analogie avec
et de l’épaisseur de la tôle. En aucun cas, elle ne doit une toiture traditionnelle en zinc.
pas dépasser 30 m pour les toitures courbes. Prévention des accidents lors de la mise en œuvre ou
de l’entretien
La pose des couvertures TOPECAL TP 850 n’impose
pas de dispositions particulières de sécurité que celles
habituellement exigées pour la mise en œuvre des
couvertures.

3
Cependant, le fabricant doit compléter son dossier Les chéneaux font partie intégrante du système et
technique par des dispositions de contreventement doivent de ce fait être réalisés selon les règles de l’art.
temporaires et des dispositions de mise en œuvre des
2.2.2. Durabilité
câbles.
La durabilité des tôles galvanisées prélaquées est
Étanchéité à l’eau normalement assurée.
La couverture, complétée par les dispositifs Le choix de la tôle et du revêtement devra tenir
d’évacuation des eaux, peut assurer l’étanchéité à compte du type d’environnement (voir annexe), selon
l’eau exigée dans les conditions prévues dans le les tableaux 1 et 2 ci-dessous :
dossier technique (joints d’étanchéité, dispositifs de
protection des fixations, etc…).

Tableau 1 : Choix du type de prélaquage (ambiances intérieures) en fonction du type d’environnement


Ambiances intérieures
Agressive
Nature du revêtement Catégorie Saine
(hors agroalimentaire)
Faible hygrométrie Moyenne hygrométrie Forte hygrométrie
Polyester 15 µm II 0 — —

TC

Polyester 25 µm III   0 0
PVDF 25 µm III   0 0

C
 : Revêtement adapté
0 : Revêtement dont le choix définitif ainsi que les caractéristiques doivent être arrêtés après accord du fabricant ;
— : Revêtement non adapté
PVDF : PolyVinyliDene Fluoride, Polyfluorure de vinylidène
AU
Tableau 2 : Choix du type de prélaquage (atmosphères extérieures) en fonction du type d’environnement
E
N

Atmosphères extérieures
Urbaine et
R

Nature du Marine Spéciale


Catégorie Rurale non industrielle
revêtement
TE

polluée 20 à 10 à Bord de mer Forts


normale sévère mixte particulière
10 km 3 km (< 3 km) UV
Polyester 15 µm II 0 0 0 0 — — — — 0
IN

Polyester 25 µm III   0  0 — — — 0
PVDF 25 µm III   0  0 0 0 0 0
E

 : Revêtement adapté
0 : Revêtement dont le choix définitif ainsi que les caractéristiques doivent être arrêtés après accord du fabricant ;
G

— : Revêtement non adapté


SA

PVDF : PolyVinyliDene Fluoride, Polyfluorure de vinylidène


U

2.2.3. Fabrication 3. Prescriptions techniques


La fabrication des produits s’effectue selon les 3.1. Conditions de conception
techniques habituelles de profilage des tôles d’acier
revêtues. Les produits finis doivent respecter les La justification de la couverture peut être effectuée
tolérances de fabrication données dans les par :
prescriptions techniques du paragraphe 3.3. − La méthode des états limites, par référence à
2.2.4. Mise en œuvre l’Eurocode 3 partie 1.3 intitulée « Règles
générales, Règles supplémentaires pour les profilés
La réalisation des couvertures TOPECAL TP 850 doit
et plaques à parois minces formés à froid » ;
s’effectuer par des entreprises spécialisées, ayant reçu
une formation dans le montage de ce type de − La méthode du règlement américain AISI 100 ou
couverture. Les précautions de transport, de montage de la norme canadienne S136 ;
et de fixation doivent être scrupuleusement respectées.

4
− Les règles du DTU P 22-703 intitulé « Règles de Les câbles tendeurs ne doivent en aucun cas servir
calcul des constructions en éléments à parois pour la suspension d’objets de quelque nature que ce
minces en acier. Justification par le calcul de la soit.
sécurité des constructions ». Les câbles doivent être protégés vis-à-vis de la
Il y a lieu de vérifier la charge limite uniformément corrosion par un gainage de protection en PVC quelles
répartie d'instabilité élastique. que soient les conditions d’agressivité de
l’environnement.
Les câbles de contreventement doivent être
dimensionnés et vérifiés selon les prescriptions de L’utilisation des panneaux translucides pour toitures
l’Eurocode 3 partie 1-11 « Calcul des structures à est retirée du présent Avis Technique.
câbles ou éléments tendus ».
Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 2
La flèche maximale admissible de la couverture est de
l/200ème de la portée. M. BOUZOUALEGH
3.2. Conditions de mise en œuvre
La société TOPECAL doit assurer, et sous sa 5. Conclusion
responsabilité, l’assistance aux entreprises de pose sur
Appréciation globale

TC
chantier.
L’utilisation de ce système de couverture dans le
Les tolérances sur le montage de la structure porteuse

C
domaine d’emploi, complété par les prescriptions
sont celles fixées par la règlementation en vigueur techniques, est appréciée favorablement.
selon le type de la structure (acier ou béton).
AU
Délai de validité : 03 ans, jusqu’au 02 juin 2019.
3.3. Conditions de fabrication
E
Sauf changement dans la fabrication, susceptible de
N

• Tolérances sur l’épaisseur : modifier les caractéristiques des produits ou leurs


comportements, et qu’il ne soit pas porté à la
R

Epaisseur (mm) 0.8 1 1.25 1.5


connaissance du CNERIB des désordres suffisamment
TE

Tolérance (mm) ±0.08 ±0.09 ±0.13 ±0.13


graves pouvant remettre en cause le présent Avis, le
IN

Groupe Spécialisé estime nécessaire de revoir le


• Tolérances sur la largeur et sur la longueur : présent Avis Technique dans un délai de trois (03)
E

En moins En plus ans expirant le 02 juin 2019.


G

Sur la largeur (mm) 0 +5 Faute de demande de révision introduite (03) mois


SA

Sur la longueur (mm) 0 +0.003 L avant la date d’expiration, le présent Avis Technique
sera annulé.
U

Le titulaire du présent Avis Technique s’engage à


4. Remarques complémentaires du Groupe respecter les recommandations données dans le
Spécialisé présent Avis Technique.
Le Groupe Spécialisé insiste sur la nécessité de
disposer des certificats de conformité des produits Pour le Groupe Spécialisé n° 2
utilisés dans la fabrication des tôles de couvertures,
Le Président
des accessoires et des revêtements de protection.
B. ABALACHE
Afin de s’assurer de la durabilité du procédé dans les
conditions définies dans le dossier technique, un
cahier des charges contenant les prescriptions relatives
à l’entretien et à l’exploitation des ouvrages réalisés
avec ce système doit être remis aux maîtres
d’ouvrages.

5
ANNEXE
Définition des ambiances intérieures et atmosphères extérieures

1. Ambiance intérieure 1.2.2. Locaux à hygrométrie moyenne


1.1. Définition des hygrométries intérieures  Locaux scolaires sous réserve d’une ventilation
appropriée ;
À partir des deux caractéristiques W et n définies ci-
après :  Bâtiments d’habitation, y compris les cuisines et
salles d’eaux, correctement chauffés et ventilés sans
 W : quantité de vapeur d’eau produite à l’intérieur
suroccupation ;
du local par heure, exprimée en grammes par heure
(g/h) ;  Locaux sportifs avec public ;

 n : taux horaire de renouvellement d’air, exprimé en  Locaux culturels et salles polyvalentes, ou de culte.
mètres cubes par heure (m3/h).
NOTE
On définit quatre types de locaux en fonction de leur

TC
hygrométrie en régime moyen pendant la saison Les deux dernières catégories de locaux peuvent être
froide : classées en fonction de l’intensité de leur occupation

C
en moyenne ou forte hygrométrie.
 Local à faible hygrométrie
W/n ≤ 2,5 g/m
3
AU
1.2.3. Locaux à forte hygrométrie
 Local à hygrométrie moyenne  Bâtiments d’habitation médiocrement ventilés et
E

2,5 g/m3 < W/n ≤ 5 g/m3 suroccupés.


N

 Local à forte hygrométrie  Locaux avec forte concentration humaine ou


R

5 g/m < W/n ≤ 7,5 g/m


3 3 animale (vestiaires collectifs, bâtiments d’élevage
TE

agricole, manèges de chevaux, certains ateliers, ...).


 Local à très forte hygrométrie
IN

7,5 g/m3 < W/n.  Locaux à atmosphère humide contrôlée pour les
besoins de la fabrication des produits.
Une classification des locaux en fonction de leur
E

hygrométrie est donnée à titre indicatif au paragraphe  Locaux climatisés.


G

1.2.
SA

 Locaux chauffés par panneaux radiants à


1.2. Classification indicative des locaux en fonction combustible gaz.
U

de leur hygrométrie 1.2.4. Locaux à très forte hygrométrie


1.2.1. Locaux à faible hygrométrie  Locaux spéciaux tels que locaux industriels
 Immeubles de bureaux non conditionnés, externats nécessitant le maintien d’une humidité relativement
scolaires, logements équipés de ventilations élevée, locaux sanitaires de collectivités d’utilisation
mécaniques contrôlées et de systèmes propres à très fréquente.
évacuer les pointes de production de vapeur d’eau  Locaux avec forte production de vapeur d’eau
dès qu’elles se produisent (hottes,...). (piscines, conserveries, teintureries, papeteries,
 Bâtiments industriels à usage de stockage, ateliers laiteries industrielles, ateliers de lavage de
mécaniques, sans production de vapeur. bouteilles, brasserie, ateliers de polissage, cuisines
collectives, blanchisseries industrielles, ateliers de
 Locaux sportifs sans public (sauf piscines ou
tissage, filatures, tannage de cuirs, ...).
patinoires), non compris leurs dépendances
(douches, vestiaires, ..).

6
1.2.5. Ambiance agressive 2.5 Atmosphères marines
 Atmosphère des constructions situées entre 10 km et
 Ambiance présentant une corrosivité importante,
20 km du littoral.
même de façon intermittente (corrosion chimique,
aspersions corrosives, ...).  Atmosphère des constructions situées entre 3 km et
10 km du littoral.
2. Atmosphères extérieures
 Bord de mer : Moins de 3 km du littoral, à
2.1. Généralités l’exclusion des conditions d'attaque directe par l’eau
Les atmosphères définies aux paragraphes 2.2 à 2.5 ci- de mer (front de mer).
après ne peuvent être considérées que pour des  Atmosphère mixte : Milieu correspondant à la
altitudes inférieures ou égales à 900 m. Pour les concomitance d’une atmosphère marine de bord de
altitudes supérieures à 900 m, voir paragraphe 2.6. mer et d’une des atmosphères définies
2.2. Atmosphère rurale non polluée aux paragraphes 2.3 et 2.4.

Milieu correspondant à l’extérieur des constructions 2.6. Atmosphères spéciales


situées à la campagne en l’absence de pollution  Atmosphère des constructions soumises à un fort
particulière, par exemple : retombées de fumée rayonnement U.V ;

TC
contenant des vapeurs sulfureuses (chauffage au
 Atmosphères particulières : Milieu où la sévérité des
mazout).
expositions décrites précédemment est accrue par

C
2.3. Atmosphère urbaine ou industrielle normale certains effets tels que :
Milieu correspondant à l’extérieur des constructions
AU
- l’abrasion ;
situées dans des agglomérations et/ou dans un - les températures élevées ;
E

environnement industriel comportant une ou plusieurs - les hygrométries élevées ;


N

usines produisant des gaz et des fumées créant un - les dépôts de poussière importants ;
R

accroissement sensible de la pollution atmosphérique, - les embruns en front de mer ;


TE

sans être source de corrosion due à la forte teneur en - etc.


composés chimiques.
IN

2.4. Atmosphère urbaine ou industrielle sévère


E

Milieu correspondant à l’extérieur des constructions


G

situées dans des agglomérations ou dans un


environnement industriel avec une forte teneur en
SA

composés chimiques, source de corrosion (par


exemple : raffineries, usines d’incinération,
U

distilleries, engrais, cimenteries, papeteries), d’une


façon continue ou intermittente.

7
DOSSIER TECHNIQUE ETABLI PAR LE DEMANDEUR

A. DESCRIPTION
2. MATERIAUX
1. GENERALITES 2.1. Tôles (voir fig.1)
1.1. Destination 2.1.1. Caractéristiques du métal
Le procédé est destiné à la réalisation des L’acier des tôles TP 850 a les caractéristiques d’un
couvertures des bâtiments industriels, sportifs et acier (Fe 360) conforme à la norme EN 10147.
agricoles.
2.1.2. Caractéristiques géométriques et physiques
La couverture TP 850 peut être posée soit sur
• Epaisseurs : 0.80 ; 1.00 ; 1.25 ; 1.50 mm ;
structure métallique, soit sur structure en béton.
• Largeur de la tôle en bobine : 1250 mm ;
1.2. Principe
• Longueur de la tôle formée (entre axe) :
La couverture TOPECAL TP 850 est une
− Axe longitudinal curviligne 820 mm ;
couverture autoportante en arc, constituée de tôles

TC
d’acier juxtaposées avec superposition latérale à − Axe longitudinal rectiligne 850 mm.
l’aide de vis dotées de rondelles d’acier étanchée en

C
• Masse /m² de surface horizontale :
PVC. Les tôles sont fixées à la structure d’appui au − Axe longitudinal curviligne 95 à 17.8 Kg/m²
moyen d’appareil d’appui (Chevalets d’appui) en
AU
− Axe longitudinal rectiligne 90 à 170 Kg/m²
acier ayant une forme adaptée à la géométrie de la
tôle. En général, un de ces appuis est fixe, l’autre 2.2. Accessoires
E

étant mobile de façon à constituer une structure


N

2.2.1. Tirant
isostatique.
R

Câble d’acier de haute résistance de type Rm1770


TE

La couverture en arc, ayant une courbure de la tôle ayant 8, 10, 12 mm de diamètre brut, complété par
profilée, est co mplétée par un en semble de tirants des tendeurs en acier de type Fe 360. La fixation
IN

et de contreventements. des câbles du tirant aux nœuds se fait par des


Les tirants s ont destinés à absorber les poussées crampons en acier ayant les caractéristiques des
E

horizontales sur les appuis dues à la courbure de la tendeurs.


G

structure et sont en acier de haute résistance. Ils sont 2.2.2. Chevalet d’appui
SA

disposés régulièrement et, en principe, appliqués de


4 en 4 plaques, c’est-à-dire de 2,64 m en 2,64 m, cet Les chevalets d’appui sont en plaque d’acier
U

espacement pouvant, cependant, varier, en fonction galvanisé (G275, 40 µm) de 3 mm d’épaisseur.


des divers paramètres structuraux principalement en Chaque tôle dispose d’une paire de chevalets (fixe
rapport avec l’intensité du vent, avec le rayon de la et mobile) de part et d’autre.
courbure des plaques et avec le diamètre des câbles 2.2.3 Vis et écrous
qui forment le tirant.
En acier zin gué de dia mètre ø = 10 mm et une
Les contreventements, constituant un système de longueur totale de 50 mm.
réserve de sécurité, sont destinés à transmettre
L’acier est de classe Fe 430.
directement aux structures d’appui de la couverture,
des efforts excessifs dus à l ’action du vent. Les Pour la liaison des tôles, les vis ont 8 ou 6 mm de
contreventements ne sont pas considérés, cependant, diamètre.
dans le but de l’analyse et du dimensionnement des
structures de couvertures. Ils sont placés, en général
de 8 en 8 plaques.

8
2.2.4. Rondelles 3.4 Contrôle de qualité
Dans les liaisons, on dispose de rondelles en acier 3.4.1. Contrôle de matière première
pour renforcer les caractéristiques mécaniques et de La qualité de la matière première est confirmée par
rondelles en PVC pour assurer leur étanchéité. Les des certificats de fabrication ou de garantie fournie
rondelles en acier galvanisé ont une forme adaptée à par les fabricants avec chaque approvisionnement.
la courbure des tôles.
3.4.2. Contrôle du produit fini
L’épaisseur de la tôle en acier est de 2 mm (liaison
Les tôles TP850 sont soumises, après fabrication, à
entre tôles) et de 3 mm (liaison entre tôles et
la vérification visuelle de l’état superficiel. Les
chevalets d’appui).
produits présentant des défauts tels que déchirures,
L’acier est de type Fe 360 avec une galvanisation G encoches seront éliminés. La machine de fabrication
275 en double face. sera soumise à un affinage afin de garantir la
Les rondelles en acier étanché en PVC sont constance des caractéristiques.
circulaires (ø = 50 m) d’épaisseur égale à 4,5 mm. 4. MISE EN ŒUVRE

3. FABRICATION, CONTROLES ET 4.1. Manutention des tôles


CONDITIONNEMENT Le maniement des tôles TP 850 pendant la mise en

TC
œuvre doit être assuré avec un grand soin pour ne
3.1 Installation de fabrication
pas endommager la tôle et ses revêtements. Compte

C
La fabrication des tôles se fait dans l’atelier de CAP tenu des dimensions et du poids des tôles, la
DJINET, wilaya de Boumerdes sur une aire de 6000
AU
manutention des tôles doit se faire par des moyens
m2. mécaniques d’élévation (grue mobile en général).
La tôle utilisée provient de plusieurs sidérurgies au La suspension des tôles se fait sur deux points de
E

Portugal, en Espagne, en Inde, en Belgique et en manière à avoir un débord de 5 m de chaque côté.


N

Allemagne. Ces plaques sont fournies en bobines de Les câbles de suspension embrassent les tôles à
R

10 m de longueur. l’aide de dispositifs appropriés. Des plaques en


TE

3.2 Atelier de fabrication matériau résilient seront interposées entre ces


dispositifs et les tôles pour ne pas endommager
IN

La fabrication des tôles est effectuée à partir de la localement les tôles.


plaque plate en acier prélaqué selon les opérations
E

suivantes : 4.2. Montage


G

- Déroulement de la plaque plate d’acier ; 4.2.1. Le montage des tôles est préalablement
SA

- Affinage de la machine à profiler selon le précédé par la fixation des chevalets d’appui sur la
rayon de courbure défini ; structure portante.
U

- Profilage de la plaque dans la machine ; Les tôles sont fixées sur les chevalets par les vis
- Coupe des plaques prof ilées selon des prévues. L’étanchéité entre tôle est assurée par la
longueurs demandées ; superposition de l’onde la plus petite et la liaison
- Stockage. par des vis avec rondelles, appliquées généralement
3.3 Stockage de mètre en mètre.
Dans le cas de couverture curviligne, et aussitôt les
Le stockage des tôles se fait par empilement des tôles tôles sont montées, on procédera au montage des
de mêmes longueurs et mêmes courbures en utilisant tirants de façon à assurer l’intégrité structurale de
des chevalets spéciaux, métalliques ou en bois ou l’ouvrage. L’étirement des tirants se fait au moyen
directement sur le dallage de l’aire de stockage. de clefs dynamométriques pour contrôler la force
appliquée. La tesnsion des câbles est vérifier a l’aide
d’un tensiomètre. De même, le déplacement des
appuis mobiles sera mesuré.

9
4.2.2. Liaison chevalet d’appui - Structure de B. REFERENCES D’EMPLOI
support : Durant les (02) dernières années TOPECAL a réalisé
a) Chevalet d’ appui - structure métallique : La en Algérie les projets suivants :
liaison peut être boulonnée ou soudée.
Portée Superficie
b) Chevalet d’ appui - structure en béton : La Projet Localisation
(m) (m2)
liaison peut être directe sans aucun élément Piscine semi-
Chlef 30 1400
intermédiaire. Pour des raisons constructives, un olympique Chettia
Salle de sport et
élément intermédiaire constitué par un profilé auditorium
Mascara 25 1122
métallique peut être interposé. Hangar de stockage
Boumerdes 25 1440
IRS DERRICHE
5. AUTRES CARACTERISTIQUES Salle de Sport Bejaia 22 715
Simulateur de vol Tamanrasset 25 900
Isolation thermique Marché Couvert à
Alger 22 1214
Hydra
Les valeurs des coefficients de transmission Toiture stade Rabah
Bouira 20 3000
thermiques sont estimées à : Bitat
K= 9.8w/m2°C (Condition d’hiver) ;

TC
K= 6,6 w/ m2°C (conditions d’été). C. FIGURES DU DOSSIER TECHNIQUE
ETABLI PAR LE DEMANDEUR
Ces couvertures pourront être complétées par

C
l’application de matériaux de caractéristiques
appropriées, par exemple, projection de revêtement AU
en mousse de polyuréthane (PUR) ou par
l’application de plaque de laine de roche entre 2 tôles
E

TP 850, ce qui permet l’obtention des résultats


N

suivants :
R
TE

Condition de Matériel Épaisseur K


transmission d’isolement (m) (W/m2°C)
IN

0.03 1.20
PUR
0.04 0.95
E

Flux Laine de roche 0.05 1.10


ascendant (couvertures) 0.07 0.80
G

Laine de roche 0.05 1.00


SA

(plaques) 0.07 0.75


0.03 1.15
U

PUR
0.04 0.90
Flux Laine de roche 0.05 1.05
descendant (couvertures) 0.07 0.80
Laine de roche 0.05 0.95
(plaques) 0.07 0.70
Coefficients de transmission thermique des couvertures
TOPECAL TP 850

10
Épaisseur Poids Moment d’inertie Module de flexion Portée maximale Rayon courbe Flèche
(mm) (kg/m2) (cm4) (cm3) (m) (m) (m)
0,80 10,00 712 61 18,00 24,00 1,80
1,00 12,40 888 78 20,00 26,00 2,00
1,25 14,20 1.130 98 25,00 33,00 2,50
1,50 17,00 1.332 119 30,00 40,00 3,00

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 1 : Fiche technique

11
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 2 : Schéma général du système de couverture TOPECAL TP 850

12
U
SA
G
E
IN
TE

13
R
N
E
AU
C
TC
U
SA
G
E
IN
TE

14
R
N
E
AU
C
TC
U
SA
G
E
IN
TE

15
R
N
E
AU
C
TC
U
SA
G
E
IN
TE

16
R
N
E
AU
C
TC
U
SA
G
E
IN
TE

17
R
N
E
AU
C
TC
U
SA
G
E
IN
TE

18
R
N
E
AU
C
TC
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

ISBN 978-9961-845-86-8