Vous êtes sur la page 1sur 9

Les moyens de paiement

Paiement au comptant:
I- En espèces:

Le fournisseur (créancier) débite:


Le client (débiteur) crédite: 5161- Caisses
5141 Banques,
5161- Caisses 5143- Trésorerie générale
5146- Chèques postaux débiteurs.

II- Par virements:

Le client (débiteur) crédite: Le fournisseur (créancier) débite:

5141- Banques, 5141- Banques,

5143-TG, 5143-TG,

5146- CPD 5146- CPD


1

1
3- Par chèques:

• 3.1- Définition: Le chèque est un écrit par lequel


le titulaire d’un compte bancaire( tireur du chèque)
donne l’ordre à sa banque(tirée) de payer une
somme (valeur nominale) à un bénéficiaire qui peut
être lui-même ou une tierce personne.

3.2- Comptabilisation:

Chez le client (débiteur) Chez le fournisseur (


créancier)
5141 Banques 5111 Chèques à encaisser ou à
l’encaissement

ou
5111 Chèques à encaisser ou
à l’encaissement

-----
------

Exemple 1: Le 02 février, TISSART a envoyé à MEUBLUX la facture


suivante: Montant TTC 120 000 dh, TVA 20%, règlement par la remise
d’un chèque bancaire de 80 000 dh et le reste par endossement d’un
chèque remis à MEUBLUX par son client MEUBLEME.

Exemple 2: le 07 février, TISSART achète des matières premières auprès


de SAVIEM, MB 140 000 DH, escompte 1%, TVA 20%,
Le 08 février, TISSART envoie la facture suivante à MEUBLUX: MB: 80 000
dh, remise 5%, TVA 20%.
Le 09 février, TISSART tire sur MEUBLUX un chèque de 91 200 dh au profit
3
de SAVIEM

1
3.3 – Circulation du chèque:
5111- Chèques à encaisser ou à l’encaissement

Encaissement direct
Endossement
Remise à l’encaissement
Encaissement direct:
Exemple : Le 10 février, α reçoit de Mr ALI un chèque de 50 000 dh,
Le 12 février, α encaisse le chèque de Mr ALI pour alimenter
sa Caisse.
Endossement:

Exemple:
Le 12 février α reçoit de β un chèque Nƒ ASA 2341 de 66 540 dh,
Le 15 février α reçoit de ASANAM la facture suivante: MB: 78 000 dh,
remise 5%, TVA 20%. En règlement partiel, α endosse à ASANAM le
chèque Nƒ ASA 2341.

Remise à l’encaissement:

Jour de la remise à l’encaissement à la banque: Aucun écriture

Jour de la réception de l’avis de crédit:

5141 Banques Net


6147 Services bancaires Com. HT
3455 E. TVA recup Com.HT *10%
5111 CHQ à E ou à l’Et V. N

Exemple: Le 20 février, Mr ALI endosse en faveur de la société


DATTA le chèque Nƒ AZA 543 qui lui a été remis par son client
ATLASS’ART. La valeur nominale du chèque est de 80 000 dh,
Le 22 février, DATTA remet le chèque Nƒ AZA543 à sa banque pour
encaissement,
Le 28 Février, DATTA reçoit de la banque un avis de crédit relatif
à l’encaissement du chèque AZA 543: Commissions: 100 dh HT,
TVA 10%. 5

1
II- Paiement à crédit
1- Crédit ordinaire:
Le client (débiteur) crédite: Le fournisseur (créancier)
débite:
4411- Fournisseurs 3421- Clients

2- Crédit matérialisé par un effet de


commerce:
2.1- Définitions: Les effets de commerce sont
essentiellement la traite, appelée aussi lettre de
change, et le billet à ordre.
6

La traite est un écrit établi par le créancier (tireur)


par le biais duquel il ordonne à son débiteur (tiré)
de payer un montant donné (valeur nominale), à
une date donnée (échéance), à un bénéficiaire , qui
peut être une tierce personne ou le tireur lui-même.
L’accord (acceptation) du tiré est matérialisé par sa
signature de la traite.
Le billet à ordre est un écrit établi (souscrit) par le
débiteur (souscripteur) et par lequel il s’engage à
payer la valeur nominale à un bénéficiaire qui peut
être soit le créancier soit une tierce personne.

2.2- Comptabilisation:
2.2.1- Création des effets de commerce:
7

1
Le débiteur crédite: Lé bénéficiaire débite:
4415- Fours- effets à payer 3425- Clients- effets à recevoir

Ou
3425- Clients- effets à recevoir

Exemple1:
Le 15/02- La société α envoie à la société β la facture suivante:
MB: 200000 dh, remise 10%, TVA 20%.
Le 18/02- β accepte au profit de α une traite T25 de 120 000 dh,
Souscrit en sa faveur un billet à ordre de 80 000 dh et lui
endosse une lettre de change LC 51 de 16 000dh.
TAF: Passer les écritures comptables chez α et β.

Exemple 2:
Le 20/02- la société α reçoit de son fournisseur GAMA la facture suivante:
MB 125 000 dh, remise 10%, TVA 20%,
Le 22/02- α envoie à β la facture suivante: MB: 140 000 dh, remise 5%,
TVA 20%,
Le 25/02- α tire sur β une lettre de change de 135 000 dh au profit de GAMA.
TAF: Passer les écritures comptables chez α, β et GAMA.

2.2.2- Comptabilisation de la circulation des effets de commerce:

• Chez le bénéficiaire des effets de commerce, le compte 3425 CL- EAR est:
Débité: Par les montants des effets qui rentrent dans le portefeuille C-à-d
quand il tire des traites sur les clients, quand les clients souscrivent
en sa faveur des billets à ordre et quand les clients lui endossent
des traites ou des billets à ordre. 9

1
Crédité: Lorsque les effets en portefeuille sont encaissés directement à l’échéance,
lorsqu’ils sont remis pour encaissement à la banque, lorsqu’ils sont endossés au
profit d’un tiers ou lorsqu’ils sont escomptés.
Encaissement direct:
Exemple 1: Le 05 février la société α tire sur Mr ALI une traite Nƒ T28 de 50 000 dh
au fin février.
Le 28 février, La société α a présenté la traite T28 à la banque de Mr ALI
pour encaissement afin d’alimenter sa caisse.
TAF: passer les écritures nécessaires chez α et chez Mr ALI.
Remise des effets à la banque pour encaissement:
• Jour de la remise à l’encaissement:

5113 Effets à encaisser ou à l’Et ------


3425 Clt E à R -----

• Jour de la réception de l’avis de l’encaissement (avis de crédit):


5141 Banques ------
6147 Services bancaires ------
3455 E. TVA récup ------
5113 Effets à E ou à l’Et ------
10

1
Endossement des effets:
Exemple:
Le 20 février, α tire sur son client β une traite T 59 de 60 000 dh au fin mars,
Le 25 février, α reçoit de son fournisseur MAROCOM ( E/se commerciale),
la facture suivante: MB: 70 000 dh, remise 5%, TVA 20%, paiement par
endossement de la traite T59 et le reste en espèces.
TAF: Passer les écritures nécessaires chez α, chez β et chez MAROCOM.
Escompte d’un effet de commerce:
• Jour de la remise à l’escompte:
ƒChez le bénéficiaire: Aucune écriture
ƒChez le tiré: Aucune écriture
• Jour de la réception de l’avis de l’escompte:
ƒChez le bénéficiaire:

5141 Banques -----


6147 Services bancaires ------
6311 Intérêts des empr † dettes -------
3455 E. TVA récup ------
5520 Crédit d’escomptes ------

12

1
ƒChez le tiré: Aucune écriture
Exemple: Le 10 février, α tire sur β la traite LC 58 de 50 000 dh au 15 mars,
Le 15 février, α remet la traite à la banque pour escompte,
Le 20 février, α reçoit de la banque un avis de crédit relatif à l’escompte de
la traite LC 58: VN: 50 000 dh, commissions 200 dh HT, Intérêts 12% HT, TVA 10%.
TAF: Passer les écritures nécessaires chez α et chez β.
• Jour de l’échéance:
ƒChez le bénéficiaire:

5520 Crédits d’escomptes -----


3425 Clients E à R -----
-
ƒChez le tiré:

4415 Fr- effets à payer -------


5141 Banques ------

Exemple: Reprenons l’exemple précédent en supposant que le 15 mars α et β


reçoivent des avis de paiement de la traite LC 58.
TAF: Passer les écritures nécessaires chez α et chez β.

13

Chez α:
10-02
3425 CLts- effets à recevoir 50 000
3421 Clts 50 000
20-02
5141 Banques 49 230
6311 Intérêts des E et dettes 500
6147 Services bancaires 200
3455 Etat TVA récup 70
5520 Crédits d’escomptes 50 000

14

1
Les incidents de paiement des effets de commerce
Exemple:
Le 10 janvier, α tire sur β une traite T15 de 80 000 dh au fin mars,
Le 15 janvier, α remet la traite T15 à sa banque pour escompte,

Le 20 janvier, α reçoit de sa banque un avis relatif à l’escompte de la traite T15:


intérêts 300 dh HT, commissions 200 dh HT, TVA 10%,

Le 28 mars, β avise α qu’elle ne pourra pas payer la traire T15 à la fin de mars
et demande une prorogation de l’échéance au fin avril,

Le 30 mars, α avance à β, par virement bancaire une somme de 50 000 dh pour


payer la traite T15,

Le 31 mars, β règle la traite T15 par chèque bancaire,

Le 1er avril, α tire sur β une traite T28 au fin avril dont la valeur nominale se
compose du montant avancé majoré de 1000 dh d’intérêts de retard,
de 15 DH de frais postaux et de 20 dh de timbres fiscaux.
15
TAF: Passer les écritures nécessaires chez α et chez β.