Vous êtes sur la page 1sur 9

introduction

distillation est une technique de séparation des constituants d'un mélange


liquide. Cette méthode de séparation repose simplement sur le fait, qu'en
général, la vapeur en équilibre avec un liquide qui lui a donné naissance, est
plus riche en composé le plus volatil. Il sera d'autant plus facile de séparer les
composés d'un mélange que leurs volatilités sont différentes.

Définition
Colonne et type de garnissage
Le garnissage présent dans une colonne a pour objectif de mettre en contact la
phase liquide, qui redescend par gravité, avec la phase vapeur qui monte vers la
tête de colonne. Il doit offrir un degré de vide suffisant pour laisser passer le
liquide et la vapeur à contre-courant, sans perte de charge excessive. Il doit
également offrir une grande surface mouillée pour assurer une importante
surface d'échange de matière entre le liquide et la vapeur (transfert des
constituants volatils d'une phase vers l'autre).

Techniquement, une colonne à garnissage comporte les équipements suivants :

 des tronçons de garnissage (de 0.3 à 10m de hauteur selon le diamètre de la


colonne), en vrac ou structuré
 des grilles support pour les différents tronçons de garnissage
 des collecteurs permettant de récupérer l'ensemble du liquide descendant
du tronçon supérieur
 des distributeurs permettant d'assurer une redistribution du liquide sur la
surface du garnissage, au niveau de l'alimentation ou du reflux mais
également entre deux tronçons.
 
Garnissage en vrac
Un garnissage en vrac est constitué d'un volume rempli de petits
éléments possédant des formes particulières et adaptées aux conditions
de distillation. En général, ce type de garnissage est métallique.

Garnissage structuré
Un garnissage structuré est une structure tridimensionnelle le plus
souvent métallique et modulaire. Ce type de garnissage permet
1
d'atteindre des surfaces relatives élevées de l'ordre 100-700 m2/m3 pour
des porosités supérieures à 0,91.

Capteur de température
Au départ la température a un lien avec la sensation de chaud et de
froid. Par ailleurs les premiers thermoscopes étaient gradués en très
chaud, chaud, tempéré, froid, très froid. Mais très vite nous pouvons voir
les limites de cette notion.
Capteur de pression différencie

Le Capteur de Pression pour Gaz d’Échappement est un Capteur de


Pression Différentiel dont la fonction est de mesurer la différence de
pression existant dans les gaz d’échappement entre l’entrée et la sortie
du filtre à particules ou la pression atmosphérique.

Il existe deux systèmes intégrant le Capteur de Pression pour Gaz


d’Échappement:
Système de filtre à particules sans additif (DPF):

Systèmes de filtre à particules avec additif (FAP):

2
Vanne :

Une vanne est un dispositif destiné à contrôler (stopper ou modifier)


le débit d'un fluide liquide, gazeux, pulvérulent ou multiphasique, en
milieu libre (canal) ou en milieu fermé (canalisation)
L'équivalent anglo-saxon de vanne est le mot valve1, dont le sens est
plus général puisqu'il recouvre les traductions de valve, vanne et
de soupape en français.
Toutes les vannes sont constituées des parties fonctionnelles suivantes
(voir aussi la figure ci-contre) :

 1. Corps . Voie ou passage ,Portée ou siège . Axe ou tige. Opercul
e, obturateur ou rotor, tels que : boisseau, papillon, guillotine, sphère
ou boule.. Volant ou actionneur ,Chapeau ou bonnet ,Garniture de
presse-étoupe
pompe
Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.
La plus ancienne pompe connue est la pompe à godets inventée
en Chine au Ier siècle apr. J.-C. Les pompes modernes ont été
développées à partir du XVIIIe siècle. Les pompes diesel et électriques,
utilisées de nos jours, peuvent avoir des débits de pompage très élevés.
En basse pression pour la circulation de l'eau et en haute pression plus
de 400 bars pour l'oléohydraulique.

ÉLÉMENTS NÉCESSAIRES À LA DÉFINITION D'UNE POMPE

Compte tenu des nombreux types de pompes volumétriques existants et


des différences très importantes de caractéristiques qu'il peut y avoir
entre les produits pompés, il n'existe pas de méthode universelle simple
pour déterminer les éléments d'un groupe de pompage volumétrique.
C'est pourquoi l'usager doit soumettre au fabricant qu'il consulte les
éléments indispensables qui permettent de répondre dans les meilleures
conditions au problème, à savoir :

 nature du liquide pompé :


o densité,
3
o température,
o viscosité,
o pression de vapeur saturante,
o si possible, référence du produit ;
 caractéristiques de l'installation :

o
o nature du service : intermittent ou continu ;
 caractéristiques de la pompe :
o débit souhaité,
év 18, 2014

compresseur

 compresseur est Le terme est utilisé pour désigner toute machine


qui, grâce à une augmentation de pression, est en mesure de
déplacer des fluides compressibles tels les gaz.
 Le compresseur non seulement parvient à déplacer les fluides,
mais aussi à modifier la densité et la température du fluide
compressible.

Détecteur et capteur de niveau


Qu'est ce qu'un détecteur de niveau?

Un dispositif électronique qui permet de mesurer la hauteur du


matériau, en général du liquide, dans un réservoir ou un autre
récipient.
4
Un dispositif électronique qui permet de mesurer la hauteur du
matériau, en général du liquide, dans un réservoir ou un autre
récipient. Une partie intégrante du contrôle de procédé dans de
nombreuses industries, les capteurs de niveau se divisent
en deux types principaux :

Le capteurs de niveau de mesure de point est utilisé pour


marquer une seule hauteur de liquide discrète - une condition
de niveau prédéfinie.

Le capteur de niveau continu est plus sophistiqué et peut


assurer une surveillance de niveau de tout un système.

 Capteur de niveau à ultrasons sans contact


 Capteur de niveau ultrasonique de contact

 Non-Contact Ultrasonic Level Sensor


 Radar Level Sensor
 Dry Material Rotary Paddle Level Switch
 Capacitance Measurement Probe

 Sélection du capteur de niveau

Shématisation de l’instalation :

5
6
7
Description du procédé étudié

. La distillation est une opération très ancienne dont la première application la


plus connue est la fabrication d'alcool à l'aide d'alambic. De nos jours, la
distillation est encore la technique de séparation la plus largement utilisée bien
qu'elle soit très énergivore: il est important de se rappeler que l'obtention
d'une phase vapeur nécessite l'apport d'énergie afin d'obtenir l'ébullition du
liquide. Aux USA, en 1989, 40 % de la consommation énergétique de
l'ensemble des industries chimiques et pétrochimiques est consacré à la
distillation

discription de l’instalation :
- un condenseur

- une colonne à 7 plateaux

- un bouilleur

- une résistance chauffante ou thermoplongeur de 3 kW

- une électrovanne de commande de reflux

- un réservoir d’alimentation

- une pompe doseuse d’alimentation, gamma |4

- un débit-mètre Brooks d’alimentation de la colonne

- un échangeur pour refroidir le résidu

- un réservoir de réception du résidu

- un échangeur pour refroidir le distillat

- un réservoir de réception du distillat

- 6 capteurs de température

- Un amortisseur de pulsation en sortie de pompe

8
- Un système de contrôle de processus et de supervision

- Un ordinateur avec écran de « pilotage »

- Un débit-mètre d’alimentation en eau du condenseur

- Un monomètre en tête de colonne