Vous êtes sur la page 1sur 40

Avis Technique 2/2017-10

Annule et remplace l’Avis Technique 2/2015-13

Avis sur le système constructif

Gros œuvre Système préfabriqué CHEC BLCC

Titulaire : CHEC - BLCC

TC
9 CHUN Xin Rond DONG ZHIMEN Wai
BELJING CHINA

C
Tél : 0086 (0) 10 6415 4455
Fax : 0086 (0) 10 6415 8650 AU
E
N
R
TE
IN

Groupe Spécialisé N° 2
“ Systèmes Constructifs ”
E
G
SA
U

C.N.E.R.I.B

Centre National d’Etudes et Recherches Intégrées du Bâtiment


Cité El Mokrani Souidania – ALGER
Tel : (021) 38.03.57 - 38.03.68 / fax : (021) 38.04.31
Site Web: www.cnerib.edu.dz - E-mail: cnerib@mhuv.gov.dz - mail@cnerib.edu.dz

 

 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

© CNERIB, 2017
ISBN : 978-9961-845-94-3
Dépôt légal : 2 ème semestre 2017.
Le Groupe Spécialisé n° 2 « Systèmes Constructifs » a examiné, le 1er juin 2017 le
système constructif « Système préfabriquée CHEC BLCC » exploité par la société CHEC
- BLCC. Il a formulé sur ce procédé l’Avis Technique ci-après qui remplace l’Avis
Technique 2/2015-13 :

1. DESCRIPTION - EN 13369 : Règles communes pour les


produits préfabriqués en béton
1.1 Définition succincte - EN 14992 (Eléments de mur)
Système de construction en éléments - EN 13747 (Prédalles)
préfabriqués en béton armé : - EN 13225 (poutres)
Le plancher est composé de poutres et - EN 14843 (Escaliers)
prédalles complétées par le béton coulé en  Le mortier sans retrait doit être conforme
place aux normes :
Les murs extérieurs sont constitués de - EN 1504-9 (Produits et systèmes pour la
voiles extérieurs minces de 6 cm protection et la réparation des structures
d’épaisseur librement dilatable et de voiles pour béton – Définitions, prescriptions,
intérieurs porteurs de 20 cm avec contrôle de la qualité et évaluation de la
interposition d’un isolant en plaque de conformité. Principes généraux pour

TC
polystyrène ayant une épaisseur de 3 cm. l’utilisation des produits et systèmes),
La liaison entre les deux voiles se fait à - EN 1504-6 (Ancrage de l’armature
l’aide des connecteurs en matériau d’acier),

C
composite à base de résine époxy et de  Les pièces métalliques utilisées pour les
fibre de verre type « Thermomas ». Les AU
systèmes d’ancrage de levage, de type
voiles porteurs préfabriqués sont HALFEN DEHA, doivent être certifiées ou
complétés par du béton coulé en place aux sous Avis Technique.
E

niveaux des points nodaux.  Les connecteurs « Thermomass » utilisés


N

Les murs intérieurs porteurs sont en voiles pour l’assemblage des voiles extérieurs et
en béton armé.
R

intérieurs des panneaux extérieurs


Les éléments sont liés entre eux par doivent être certifiés ou sous Avis
TE

injection de mortier sans retrait dans le cas Technique.


des assemblages verticaux ou par coulage  Les tubes en acier pour injection de
IN

du béton dans le cas des assemblages mortier de scellement doivent être


horizontaux. Les panneaux verticaux sont certifiés ou sous Avis Technique.
E

encastrés rigidement aux fondations à  Le mastic d’étanchéité type « Dow


G

l’aide des tubes métalliques et injection Corning 790 » doit être certifié ou sous
d’un mortier sans retrait de haute
SA

Avis Technique.
résistance.
Les cloisons sont en panneaux 2. AVIS
U

préfabriqués en béton léger. L’avis porte uniquement sur le procédé


Les escaliers sont des éléments décrit dans le Dossier Technique établi par
préfabriqués en béton armé. le demandeur.
1.2 Identification des matériaux 2.1 Domaine d’emploi
L’identification des composants se fait Le système est destiné à la réalisation des
comme indiqué au paragraphe 5 de la bâtiments à usage d’habitation, de bureaux
description du dossier technique. ou tout autre bâtiment similaire (notamment
université, hôpitaux, bâtiments
1.3 Documents règlementaires de administratifs, etc.).
L’Avis est formulé pour les utilisations en
référence pour matériaux et produits
Algérie.
préfabriqués
 Tous les éléments préfabriqués doivent
être conformes aux normes
correspondantes suivantes :

 

 
2.2 Appréciation sur le procédé application du Document Technique
Réglementaire C 3-1-1 : « Isolation
2.2.1 Aptitude à l’emploi acoustique des parois aux bruits aériens –
Règles de calcul ».
 Stabilité
La résistance et la stabilité de l’ossature  Etanchéité
sont normalement assurées dans le
- L’étanchéité à l’air et à l’eau est
domaine d’emploi cité en 2.1 sous réserve
de respecter les dispositions normalement assurée si :
complémentaires données dans les  Les joints entre panneaux sont
Prescriptions Techniques (§ 2.3 ci-après). réalisés conformément au DTR E 4-2 :
« Travaux d’étanchéité des joints dans
 Sécurité au feu les constructions préfabriquées en
Le procédé permet de respecter la grands panneaux ».
réglementation applicable au domaine
d’emploi accepté. Les éléments constituant  La garniture des joints est
le procédé sont incombustibles et ne constituée d’un mastic élastomère à
présentent pas de risques spéciaux. bas module présentant une bonne

TC
Du fait de la présence de l’isolant dans les déformabilité.
panneaux, les règles simplifiées de - L’étanchéité des terrasses est assurée
l’Eurocade 2 de détermination de la

C
si elle est exécutée conformément au
distribution de la température dans le béton
DTR E 4-1 : « Travaux des toitures
AU
ne peuvent pas s’appliquer. Une étude
selon les règles générales de calcul est terrasses et toitures inclinées - Support
alors nécessaire. maçonnerie ».
E

La résistance au feu relative à la capacité


 Sécurité du travail sur chantier
N

portante R des éléments de structure


La sécurité du travail sur chantier est
R

préfabriqués, exprimée en termes de


normalement assurée, si :
TE

classes, doit être déclarée conformément


 Les précautions propres à la manutention
aux paragraphes 4.3.4.1 à 4.3.4.3 de et à l’étayage d’éléments lourds de
IN

l’EN 13369 : 2004. Pour la réaction au feu, grandes dimensions sont satisfaites.
le paragraphe 4.3.4.4 de l’EN 13369 : 2004  Les machines et les accessoires de
E

doit s’appliquer. levage utilisés pour déplacer les


G

éléments doivent être parfaitement


 Isolation thermique adaptés à la géométrie et au poids propre
SA

L’existence d’un isolant en polystyrène des éléments et font l’objet des


dans les panneaux murs extérieurs permet vérifications et épreuves réglementaires.
U

au procédé de satisfaire les exigences de


la réglementation thermique en vigueur. 2.2.2 Durabilité et entretien
Néanmoins, une justification doit être La durabilité de l’ouvrage réalisé avec ce
apportée par application du Document procédé est comparable à celle des
Technique Réglementaire C 3.2/4 : systèmes traditionnels en béton utilisés
« Réglementation thermique des
dans les conditions comparables définies
bâtiments ».
Un calcul des coefficients de transmission dans la norme NA 16002.
surfacique doit être effectué conformément Elle requiert :
aux normes en vigueur en tenant compte • l'exécution des travaux normaux
de tous les ponts thermiques structurels d'entretien des bâtiments en béton,
(joints, fixations, etc.). • la réfection des garnitures de mastic des
joints selon une périodicité indiquée sur la
 Isolation acoustique fiche technique des produits.
L’isolation des panneaux aux bruits aériens
doit être justifiée au cas par cas par
 

 
2.2.3 Fabrication et contrôle R = k x RRPA = 0,7 x 3,5 = 2,5
La fabrication s’effectue dans les usines de Avec :
la société CHEC - BLCC. Il appartient au k est le coefficient d’ajustement.
fabricant de mettre en place un système RRPA est le coefficient de comportement
d’autocontrôle de ses produits. Un contrôle attribué aux structures en voiles donné
par un laboratoire externe est exigé. dans le RPA.
Les dispositions de l’article 6.1.3 du RPA
2.2.4 Mise en œuvre 99/Version 2003 doivent être appliquées
La mise en œuvre est effectuée par la aux planchers complétées par celles de
l’article 5.11.3.5 – Diaphragme – de
société CHEC-BLCC ou sous sa
l’Eurocode 8.
responsabilité en assurant l’encadrement,
le suivi et l’assistance technique. 2.3.1.2 Conditions de conception des
voiles extérieurs librement dilatables
2.3 Prescriptions Techniques
Les voiles extérieurs librement dilatables
2.3.1 Conception et calcul ne doivent pas être pris en compte dans les
vérifications de calculs de stabilité et de
La conception et le dimensionnement de

TC
contreventement des structures qu’ils
l’ossature sont effectués sous la
enveloppent.
responsabilité de la société CHEC - BLCC.

C
Les connecteurs « Thermomass » doivent
Les ouvrages doivent être dimensionnés et
être dimensionnés pour chaque type de
vérifiés par référence aux règlements et AU
panneau sur la base des valeurs limites
aux normes suivantes :
d’utilisation.
 DTR_B.C. 2-41 : Règles de Conception
L’organisation des panneaux doit être
E
et de Calcul des Structures en Béton
conçue de telle sorte que chacun des voiles
Armé C.B.A.93.
N

extérieurs en béton soit librement dilatable


 DTR_B.C. 2-48 : Règles Parasismiques
R

grâce notamment à l’absence de tout


Algériennes RPA99/Version 2003 contact rigide avec un autre voile, une
TE

 DTR_B.C. 2.2 : Charges Permanentes façade perpendiculaire ou un autre corps


et Charges D’Exploitation. de bâtiment.
IN

 DTR_C 2-4.7 : Règlement Neige et Vent Le nombre et la position des pièces de


‘’RNV 2003‘’. liaison dans le panneau doivent être
E

 Eurocode 8 : Calcul des structures pour déterminés en fonction des efforts à


G

leur résistance aux séismes Partie 1 : équilibrer.


Règles générales, actions sismiques et
SA

Pour le calcul sismique, les systèmes de


règles pour les bâtiments. fixation des panneaux à la structure doivent
 Eurocode 2 : Calcul des structures en être conçus de telle sorte que le panneau
U

béton ne soit pas mis en charge par la


déformation de la structure. Ils doivent être
2.3.1.1 Utilisation en zone sismique dimensionnés de manière à reprendre les
Le contreventement est assuré par les efforts dus à l’action sismique dans les
panneaux porteurs préfabriqués complétés conditions prévues au chapitre 6.2 du RPA
par les voilés en béton armé coulé sur 99/Version 2003 avec un coefficient Cp pris
place au niveau des nœuds. Les murs égal à 0,3.
porteurs préfabriqués sont considérés
2.3.2 Condition de fabrication
comme murs en panneaux préfabriqués de Le processus de fabrication des panneaux
grandes dimensions. Ils doivent être doit comporter un contrôle sur :
conçus conformément aux articles 5.4.2.5,  la bonne orientation des dispositifs
5.4.3.5 et 5.11.3.4 de l‘Eurocode 8. principaux de liaison entre voiles de béton
La hauteur du bâtiment est limitée à 32 m. avant bétonnage,
Le coefficient de comportement R est  le respect des conditions d’enrobage des
donné par la formule suivante : armatures,
 

 
 les résistances caractéristiques à la 3. Remarques complémentaires du
compression du béton qui doivent être de Groupe Spécialisé
classe C35/40,
 les dimensions du panneau.  Des essais de conformité sur les tubes
Les armatures constituant les panneaux en acier pour injection de mortier de
doivent être conformes aux normes en scellement doivent être effectués
vigueur. systématiquement.
L’accélération de l'hydratation par  Des essais sur les assemblages
traitement thermique doit respecter les verticaux entre deux panneaux de mur
exigences données dans le §4.2.1.4 de la sont recommandés.
norme EN 13369 : Règles communes pour  Pour éviter la micro - fissuration et/ou
les produits préfabriqués en béton. une mauvaise durabilité, le cycle
d’étuvage doit être documenté et
2.3.3 Conditions de mise en œuvre respecté.
La mise en œuvre doit respecter les
exigences des documents techniques Le Rapporteur du Groupe Spécialise N° 2
réglementaires suivants : Mme L. MOUFFOK
 DTR-B.E.2.1 « Règles d’exécution des

TC
travaux de construction des ouvrages CONCLUSION
en béton armé », APPRECIATION GLOBALE

C
 DTU 21 « Travaux d’exécution des
ouvrages en béton » L’utilisation
AU du système constructif
Les menuiseries doivent être conçues pour « Système préfabriqué CHEC – BLCC »
permettre la mise en place, dans le joint dans le domaine d’emploi visé est
E

entre dormant et panneaux en béton, d’une appréciée favorablement.


N

garniture extérieure d’étanchéité à l’eau


(mastic sur fond de joint) et d’une garniture
R

DELAI DE VALIDITE : 02 ANS


intérieure d’étanchéité à l’air.
TE

Les garnitures de mastic des joints entre Sauf changement dans la fabrication
panneaux doivent être mises en place entre susceptible de modifier les caractéristiques
IN

les lèvres de joints dépoussiérées, non des produits ou leur comportement, et qu’il
mouillées et traitées, si nécessaire, avec un ne soit pas porté à la connaissance du
E

primaire prescrit par le fournisseur de


CNERIB des désordres suffisamment
G

mastic.
Le joint en pied de panneau doit être graves pouvant remettre en cause le
SA

entièrement rempli avec un mortier sans présent avis, le Groupe Spécialisé estime
retrait, sur une hauteur minimale de 1 cm. nécessaire de revoir le présent Avis
U

En pourtour de baie, la tranche de la Technique dans un délai de (02) deux ans


couche d’isolant doit être recouverte par un expirant le 1er juin 2019.
habillage de protection d’efficacité en
La validité de cet Avis est subordonnée à la
matière de sécurité au feu au moins
permanence de la surveillance exercée sur
équivalente à celle procurée par l’habillage
l’usine productrice des éléments
prévu pour le même type d’isolant utilisé en
préfabriqués.
doublage de mur.
Entre autre, Le fabriquant s’engage au
respect des recommandations données
dans le présent Avis Technique.
Faute de demande de révision introduite un
(01) mois après la date d’expiration, le
présent avis technique sera annulé.
Pour le Groupe Spécialisé le Président
B. ABALACHE
 

 
DOSSIER TECHNQUE ETABLI PAR LE DEMANDEUR
A. DESCRIPTION

1. Principe et domaine d’application


Le système de préfabrication est destiné à la construction de bâtiments à usage d’habitation,
des bureaux et autres destinations similaires.
Il consiste en la construction de bâtiments au moyen d’éléments préfabriqués en béton armé.
Les murs extérieurs sont constitués d’éléments sandwiches en béton armé et polystyrène. Les
planchers sont composés de prédalles et de poutres complétés par du béton coulé sur place.
Les éléments sont reliés verticalement en œuvre par injection de mortier sans retrait de haute
résistance et horizontalement par liaisons bétonnées.
Les escaliers sont des éléments préfabriqués en béton armé.
Les cloisons sont des panneaux préfabriqués en béton léger.
A l’intérieur des panneaux toutes les prédispositions sont prévues aussi bien pour les
installations électriques que pour le chauffage.

TC
2. Description des matériaux
Béton :

C
Dosage en
fck Ei28 (x104) ciment E/C
AU Domaine d’application
(kg/m3)
Ouvrages enterrés et
320 0,45
E
C35/45 3,40 fondations
320 0,45 Autres
N

Clavetage horizontal des


R

C40/50 3,50 360 0,45 bords des murs


TE

préfabriqués porteurs
Tableau 1 : Caractéristiques du béton
IN

Acier :
E

Catégorie : B500C
G

fyk : 500 MPa


Es = 2 x 105 N/mm2
SA

Caractéristiques de surface : Acier HA


Elongation ≥ 7,5
U

Utilisation : armatures principales


Domaine d’application : Dalles, murs et armatures longitudinales en fondation.

Tube pour raccordement des barres d’acier (Beijing Construction Engineering


Research Institute Ltd) :
Définition : tube métallique pour raccordement des barres d’acier à l’aide d’un mortier de
scellement.
Type : GT12, GT14, GT16.
Limite d’élasticité ≥ 355 MPa
Résistance à la traction ≥ 600 MPa
Elongation ≥ 16 %
Les propriétés de ce tube doivent satisfaire les exigences suivantes :
 La résistance à la traction est ≥ à la résistance réelle à la traction des armatures de renforts
encastrés et ≥ 1.1 fois la valeur nominale de résistance à la traction des armatures
 Les déformations résiduelles (mm) dues à :
L’étirement unidirectionnel :

 

 
U0≤0.14 (diamètre de la barre D>32)
U0≤0.1 (diamètre de la barre D≤32)
la traction et compression répétées sous haute tension
U20 ≤ 0.3
La traction et compression répétées avec grandes déformations
U4 ≤ 0.3 et U8 ≤ 0.6
Avec :
U0: Charge du connecteur à 0,6 fois la valeur nominale de limite d'élasticité des armatures
avec déformation résiduelle dans les tolérances admissibles après le déchargement.
U20: Déformation résiduelle de l'échantillon de connecteur après 20 cycles répétés de traction
et compression sous haute tension.
U4: Déformation résiduelle de l'échantillon de connecteur après 4 cycles répétés de traction
et compression avec grandes déformations.
U8: Déformation résiduelle de l'échantillon de connecteur après 8 cycles répétés de traction
et compression avec grandes déformations

Ecrous et outil de levage :


Ces éléments sont de type DEHA HALFEN. On distingue deux catégories : douille de levage

TC
à tête conique adapté au levage des éléments et douille pleine adapté pour libérer les
éléments.

C
Connecteurs de panneau sandwich « Thermomass »
AU
Les connecteurs sont en matériau composite à base de fibre de verre et de polyester de type
MC20/50 (longueur d’ancrage = 51 mm). Ils sont fabriqués par Composite Technology
Corporation (CTC) des Etats Unis.
E

Les connecteurs sont identifiés en imprimant sur chaque pièce les informations suivantes :
N

 La raison sociale et l’adresse CTC,


 Le modèle de pièce de connexion,
R

 La raison social et l’adresse de l’organisme de contrôle (Institut de recherche du sud –


TE

ouest, SwRI ID N° 00078-01-01


 Le numéro du rapport d’essai ICC-ES : ESR – 1746
IN

Propriétés physiques et mécaniques des connecteurs :


 Section transversale : 50.5 mm2
E

 Moment d’inertie moyen : 243 mm4


G

 Profondeur d’encastrement : 51 mm
 Module élastique de cintrage : 32.85 MPa
SA

 Distance de bord critique : 208 mm


 Espacement critique : 203 mm
U

Plaque de polystyrène extrudé :


Les caractéristiques des panneaux en polystyrène sont :
 Epaisseur : 3 cm
 Densité (kg/m3) : 25 à 28
 Résistance à la compression : 358 kPa
 Taux d’absorption d’eau : 0,3 %
 Coefficient de conductivité thermique : 0,024 W/m.k
 Stabilité dimensionnelle : 0,2 %
 Classement de combustion : B2

 

 
Mortier sans retrait
Les caractéristiques du mortier sans retrait sont données dans le tableau 2 :
Caractéristiques Propriétés exigées Propriétés réelles
Fluidité (mm) 30 mn ≥ 300 334
1 jour ≥260 325
Résistance à la 3 jours ≥35 41.4
compression (MPa) 28 jours ≥60 71.9
Dilatation 3 heurs ≥85 120.3
longitudinale (%) Ecart entre 24h et 3h ≥0.02 0.26
Teneur en chlorures (%) ≤0.03 0.01
Taux de remontée en eau (%) 0 0
Tableau 2 : Caractéristiques du mortier sans retrait

Mastic d’étanchéité
Produit : Mastic silicone de construction de type DJ-A3DC790.
Ses caractéristiques sont les suivantes :
 Résistance coupe-feu = 3 heure (classe A3)

TC
 Densité superficielle (kg/m3) : ≤ 2.0 x 103
 Corrosion : aucune corrosion après 7 jours
 Etanchéité à l’eau : absence de gonflement et de fissuration après 3 jours

C
 Bonne résistance aux alcalis, aux acides, à l’humidité, à la chaleur et aux gel et dégel.

3. Description des éléments


AU
3.1 Panneaux des murs extérieurs
E

Les murs extérieurs se composent de panneaux de murs porteurs préfabriqués, de panneaux


N

de mur de béton coulés en place et de panneaux de remplissage préfabriqués ; Les murs


extérieurs reçoivent une isolation extérieure. Les descriptions et propriétés de chaque
R

composant sont comme suit :


TE

3.1.1Panneaux porteurs préfabriqués


IN

1. Dimensions :
E

 Largeur < 5500mm, poids maximum du panneau < 7 t ;


G

 Hauteur = 3380 mm au niveau du sol et elle est de 3180 mm pour les autres niveaux ;
 Epaisseur globale est de 290 mm, et comprend : panneau externe de béton décoratif 60
SA

mm d’épaisseur, isolant de polystyrène extrudé de 30 mm d'épaisseur et mur en béton de


refend de 200 mm d’épaisseur.
U

2. Armatures:
 Le ferraillage est déterminé selon les spécifications de conception. Des
ancrages/connexions horizontaux des aciers sont disposés sur les deux extrémités du
panneau mural, des coupleurs mis au pied de panneau pour les aciers verticaux et des
goujons d’ancrage sont prévus au sommet du panneau.
 Un treillis soudé ∅ 8 200x200mm est prévu dans l’épaisseur de 60 mm du panneau béton
décoratif extérieur.
3. Connecteurs de l’isolant « Thermomass » :
Les dimensions, le nombre, disposition et ancrage des connecteurs « Thermomass »
devront suivre les prescriptions du fabricant.
4. Etat de surface latéral des panneaux muraux préfabriqués :
Les quatre surfaces latérales des panneaux de mur porteur béton, de 200 mm
d’épaisseur, devront avoir une rugosité de minimum 6 mm de profondeur.

 

 
5. La surface des panneaux extérieurs décoratifs, d’une épaisseur de 60 mm devra être
homogène et lisse en fin de la réalisation de la structure. Une peinture d’extérieur sera
appliquée sur la surface.

6. Les boitiers ou fourreaux pour le câblage électrique auront été encastrés au préalable
en usine dans les panneaux muraux avec saignées apparentes pour câblage sur site.

3.1.2 Murs béton coulés sur place


Ils sont réalisés au niveau des nœuds pour le clavetage des panneaux muraux extérieurs
préfabriqués.

3.1.3 Mur préfabriqué de remplissage


Ce mur est composé de (de l’intérieur à l’extérieur ) :
 Deux panneaux en béton armé de 60mm d’épaisseur (ferraillage : un treillis soudé ∅8
de maille 250x300mm) avec un panneau de remplissage en polystyrène de 80 mm
d’épaisseur,
 Isolant en polystyrène extrudé de 30 mm,
 Panneau externe en béton décoratif de 60 mm.

TC
3.2 Mur Intérieur

C
3.2.1 Mur porteur préfabriqué
1. Dimensions :
AU
 Largeur < 6600mm,poids < 7t;
E
 Hauteur = 3130 au niveau du sol et elle est de 2930 mm pour les autres niveaux,
N

 Epaisseur totale de 200 mm.


R

2. Armatures:
TE

 Le ferraillage est déterminé selon les spécifications de conception. Des


ancrages/connexions horizontaux des aciers sont disposés sur les deux extrémités du
panneau mural, des coupleurs mis au pied de panneau pour les aciers verticaux et des
IN

goujons d’ancrage sont prévus au sommet du panneau.


 Un treillis soudé ∅ 8 200 x 200mm est prévu dans l’épaisseur de 60 mm du panneau béton
E

décoratif extérieur.
G

3. Etat de surface latéral des panneaux muraux préfabriqués :


SA

Les quatre surfaces latérales des panneaux de mur porteur béton, de 200 mm
d’épaisseur, devront avoir une rugosité de minimum 6 mm de profondeur.
U

4. Les boitiers ou fourreaux pour le câblage électrique auront été encastrés au préalable
en usine dans les panneaux muraux avec saignées apparentes pour câblage sur site.

3.2.2 Mur béton coulé en place


Le clavetage des murs intérieurs se fera sur place par béton coulé en place.

3.2.3 Cloisons
Les cloisons sont des panneaux préfabriqués allégés par des évidements. Elles sont en béton
léger renforcé par des nappes en treillis soudés de dimension Ø4 200x400 mm.
Leurs dimensions sont :
 Largeur : 590 mm
 Hauteur : 2400 mm à 3300 mm
 Epaisseur : 90 mm et 120 mm
Leurs caractéristiques sont :
 Densité sèche : 1100 Kg/m3
 Poids (kg) : 70 (90)
 

 
 Classe de résistance : LC8 selon la norme NA 16002
 Coefficient d’assouplissement : 0.8
 Taux de retrait : 0.08 %
 Performance acoustique : 38 dB pour les cloisons de 200 mm. Et pour avoir une
performance de 45 dB des cloisons seront constituées de panneau de 90 mm + vide
de 20 mm + panneau de 90 mm.

3.3 Plancher composite préfabriqué.

3.3.1 Poutres composites


1. Dimensions :
Epaisseur totale de la poutre composite : 700mm, qui se compose d’une poutre
préfabriquée de 450mm d’épaisseur et d’une poutre coulée en place de 250mm
d’épaisseur. Largeur de la poutre composite : 200 mm, Portée maximum de la poutre :
6000 mm.
2. Armatures :
Le ferraillage est réalisé suivant spécifications. Les armatures métalliques en partie basse
des poutres préfabriquées devront être déployées aux deux extrémités de façon à

TC
correspondre aux demandes d’ancrages, et des étriers de liaison devront être prévus en
partie haute des poutres préfabriquées.

C
3. Des clés de cisaillement devront être prévues aux deux extrémités des poutres
AU
préfabriquées selon spécifications. Les surfaces des deux extrémités et du dessus des
poutres préfabriquées devront avoir une rugosité d’épaisseur minimum de 6 mm.
E

3.3.2 Dalles composites


N

1. Dimensions :
R

Epaisseur totale des dalles composites : 160mm et 180mm, se composant de prédalle de


TE

80 mm d’épaisseur et dalle de compression de 80 ou 100 mm d’épaisseur. Largeur de la


dalle composite : 2500mm, portée maximale de la dalle : 6500 mm.
IN

2. Armatures :
Le ferraillage est déterminé suivant les spécifications. Le ferraillage des prédalles est réalisé
E

avec une ossature métallique et un treillis soudé. L’espacement des treillis soudés ne doit
G

pas dépasser 600 mm. La longueur des armatures en attente aux deux extrémités de la
prédalle devra être conforme aux spécifications. Les armatures en attente sur les faces
SA

latérales ne sont pas prévues. La nappe d’armatures haute des dalles de compression sera
installée sur site.
U

3. Les surfaces des deux extrémités et du dessus des dalles préfabriquées devront avoir
une rugosité d’épaisseur minimum de 6 mm.
4. Les boitiers pour le câblage électrique sont encastrés au préalable en usine. Les
canalisations sont intégrées lors du coulage en place.

4 Assemblage

4.1 Assemblage des panneaux porteurs préfabriqués et la plaque librement dilatable


des murs extérieurs
Le mur porteur préfabriqué, la plaque en polystyrène et la plaque librement dilatable des
murs extérieurs préfabriqués sont tous assemblés en usine.
Séquences:Assemblage du coffrage métallique → pose du treillis soudé pour panneau
extérieur → coulage du béton → vibration et nivellement →pose de l’isolant→ installation
des connecteurs Thermomass → pose d’une double nappe de treillis soudé pour le mur
porteur → coulage du béton du mur porteur → vibration et nivellement.

 
10 
 
4.2 Assemblage des murs extérieurs coulés en place et les plaques librement dilatable
Les plaques librement dilatables et la couche d’isolant sont préfabriquées en usine, et elles
font office de coffrage extérieur pour le coulage en place des voiles béton de 200 mm
auxquels ils sont fixés par des connecteurs Thermomass.
Les opérations à suivre sont : Installation des armatures pour le béton armé coulé en place
des murs extérieurs → installation du coffrage intérieur→ Mise en position et fixation
provisoire des plaques librement dilatable → installation des supports verticaux et
horizontaux pour le coffrage → fixation à l’aide de vis→ coulage en place du béton armé du
mur extérieur.

4.3 Assemblage vertical des murs extérieurs préfabriqués et fondations


Les armatures en acier verticales sont connectées aux attentes du béton armé de fondation
coulé en place par l’intermédiaire des tubes en acier avec injection mortier de scellement.
Séquences : Pose et calage des attentes dans le béton armé coulé en place des fondations
→ Pose et calage des réservations des coupleurs métalliques de connexion →mise en
position et installation des panneaux préfabriqués→ installation et mise en œuvre des
bridages métalliques provisoires →remplissage des tubes métalliques de mortier de
scellement. Après achèvement de la structure principale, finition au joint souple entre les

TC
plaques librement dilatables.

C
4.4 Assemblage vertical des murs extérieurs préfabriqués
Les armatures en acier verticales des panneaux de murs préfabriqués sont connectées
AU
entre elles par l’intermédiaire des tubes en acier avec injection de mortier de scellement
sans retrait.
Séquences : Coulage d’une couche en partie supérieure des murs → Calage vertical des
E

attentes au pieds des panneaux préfabriqués → pose et calage des réservations des tubes
N

métalliques de scellement →mise en position et installation des panneaux de murs


R

préfabriqués→ installation et mise en œuvre des bridages métalliques provisoires →


remplissage des tubes métalliques de mortier de scellement. Après achèvement de la
TE

structure principale, finition au joint souple entre les plaques librement dilatables.
IN

4.5 Assemblage des murs préfabriqués intérieurs et fondations coulées en place


Les armatures en acier verticales sont connectées aux attentes du béton armé de fondation
E

coulé en place par l’intermédiaire des tubes en acier remplis de mortier de scellement.
G

Séquences : Pose et calage des attentes dans le béton armé coulé en place des fondations
→ Pose et calage des réservations des tubes métalliques de scellement →mise en position
SA

et installation des panneaux préfabriqués→ installation et mise en œuvre des bridages


métalliques temporaires →remplissage des tubes métalliques de mortier de scellement.
U

4.6 Assemblage vertical des murs préfabriqués intérieurs


Les armatures en acier verticales des panneaux de murs préfabriqués sont connectées
entre elles par l’intermédiaire des tubes en acier remplis de mortier de scellement.
Séquences : Coulage d’une couche en partie supérieure → Calage vertical des attentes aux
pieds des panneaux préfabriqués → pose et calage des réservations des tubes métalliques
de scellement →mise en position et installation des panneaux de murs préfabriqués→
installation et mise en œuvre des bridages métalliques provisoires → remplissage des tubes
métalliques de mortier de scellement.

4.7 Assemblage vertical de la cloison légère préfabriquée


Mise en œuvre d’un lit de mortier en pied et des connecteurs métalliques en partie haute
pour se connecter à la poutre ou au plancher.

 
11 
 
4.8 Assemblage horizontale entre murs préfabriqués
Des aciers d'ancrage sont laissés en attente aux deux extrémités des murs porteurs
préfabriqués de 200mm d’épaisseur ; un jeu de 500 à 600mm doit être laissé entre les
panneaux de murs préfabriqués pour coulage de béton in situ, après la mise en position sur
site. Le béton est coulé dans l'espace pour réaliser une jonction intégrée entre les panneaux.

4.9 Assemblage horizontal murs préfabriqués - planchers


Les murs préfabriqués et les planchers sont assemblés via des bandes de connexion
rapportées en tête de mur après coulage. Les aciers de la prédalle sont redressés dans la
bande de connexion, mise en place du treillis soudé sur la prédalle en rentrant dans la
réservation puis coulage du béton pour assurer la liaison intégrale.

4.10 Assemblage horizontale plancher - plancher


Les séquences de la mise en œuvre sont : Mettre en œuvre les aciers de renfort en tête des
joints de prédalles, placer le treillis soudé sur la prédalle, couler le béton en place, et combler
les joints entre panneaux horizontaux par un joint souple.

5 Etiquetage des composants :

TC
Chaque élément préfabriqué est identifié par la nomenclature suivante :
 Nom du projet

C
 Référence du composant
 Date de fabrication AU
 Nom du fabricant
 Note d’évaluation.
E
N

6 Fabrication
R
TE

6.1 Production du voile, de la plaque librement dilatable et de la prédalle


Le voile, la plaque librement dilatable et la prédalle sont des composants de type plaque. Ils
IN

sont fabriqués dans des moules standards combinés avec les moules latéraux. Les opérations
de production de ces éléments sont résumées dans le tableau suivant :
E
G

Nom du
Contenu d’opération Equipement Mode
SA

processus
U

Décoffrage latéral du Outil du levage, outil du


Décoffrage latéral Manuel
composant démontage simple

Nettoyer et appliquer
Machine à nettoyer Mécanique
l’huile
Nettoyage de
coffrage latéral Envoyer le coffrage au Equipement de
Mécanique
poste désigné distribution

Renverser la pièce et le
Machine à renverser Mécanique
banc à 90º

Décoffrage en Outil du levage du Manuel,


Outil du levage
renversement composant mécanique

 
12 
 
Grue du levage Grue Mécanique

Convoyeur à rail ou à
Convoyeur Mécanique
roue

Enlever les déchets du


La machine à nettoyer Auto
béton

Aspirer la poussière,
Dispositif du
satisfaire à l’exigence Auto
dépoussiérage
d’environnement
Nettoyage du
banc Nettoyer le coin mort du Outil de nettoyage
Manuel
banc manuel

Appliquer l’huile Appliquer l’huile du Machine à appliquer


Auto

TC
du décoffrage décoffrage du banc l’huile

C
Traçage automatique Machine à tracer Auto

Montage de coffrage
AUOutil du levage, outil
Manuel
latéral spécifique
E
Montage de
Monter l’armature, la Outil du levage, outil
N

coffrage Manuel
pièce enterrée, etc spécifique
R
TE

Couler du béton Distributeur du béton Manuel /auto


IN

Distribution du béton de Dispositif de distribution


Auto
la centrale du béton
E

Distribution et
G

vibration Dispositif de vibration du


Compacter le béton Auto
SA

banc
U

Raclage Machine à racler Semi-auto

Machine à maîtriser
Première cure l’humidité et la Auto
température

Préparation de Polissage Machine à polir Semi-Auto


cure
Décoffrage du noyau ou
du coffrage latéral Outil du levage Manuel
humide

Envoi du banc dans la


Empileur auto Auto
four

 
13 
 
Cure automatique du
Four de cure Auto
composant

Cure en 3 Equipement de
dimensions Maîtrise de température, chauffage et
Auto
de l’humidité d’humidification,
commande auto
Tableau 3 : Production des composants type plaque

6.2 Production des composants non standards comme poutre, escalier, etc.
Les composants non standards comme poutre, etc. sont fabriquées avec la méthode de
banc. Le procédé est suivant :
 Fabrication des moules en fonction de la forme des composants,
 Nettoyage des moules et application de l’agent de décoffrage.
 Pose de la cage d’armatures ligaturées et les pièces enterrées.

TC
 Coulage du béton.
 Cure du béton en vapeur après une durée de 6h à 9h,

C
 Quand la résistance atteint 70%, décoffrer et déposer.

6.3 Vérifications à effectuer pendant la production :


AU
a) Vérifications avant le coulage du béton
E

 Les espaces, la spécification, la quantité, la position des armatures sous sollicitation


N

longitudinale, etc ;
R

 Le mode de raccordement des armatures, la quantité et la position de raccord, le


TE

pourcentage de surface de raccord, etc ;


 Les espaces, la spécification, la quantité, l’écartement des étriers, des armatures
IN

transversales, etc ;
E

 La spécification, la quantité, la position des pièces noyées, etc ;


G

 La spécification, la quantité, la position des fourreaux de coulis, des anneaux, des


SA

armatures insérées et des trous réservés, etc ;


 L’épaisseur d’enrobage du béton armé.
U

b) Les cadres de la menuiserie et les conduites encastrés sont posés avant le coulage en
prenant les mesures de protection afin d’éviter la pollution et le dommage de surface
de la menuiserie et des conduites encastrés.
c) Lors de cure en chauffage des éléments préfabriqués, contrôler le cycle de cure de
telle sorte la vitesse de hausse et de baisse de température ne dépasse pas 20℃/h,
et que la température maximale de cure ne dépasse pas 60℃.
d) Lors du levage des éléments préfabriqués pendant le démoulage, la résistance à
compression du cube en béton qui est déterminée en fonction de l’exigence de
conception ou de la condition de production ne doit pas être inférieure à15N/ mm2;
pour les éléments précontraints, la résistance à compression du cube en béton ne doit
pas être inférieure à 75% de la résistance de conception lors du décoffrage.

 
14 
 
6.4 Tolérances de fabrication
Tolérance
Elément Caractéristique
admise

Hauteur ±3

Largeur ±3

Epaisseur ±3

Différence diagonale 5

Panneau du mur extérieur Gauchissement 4

Pliage latéral L/1000

Pliage de surface L/1000

TC
Planéité de surface intérieure 4

C
Planéité de surface extérieure 3
AU
Hauteur ±5

Largeur ±5
E
N

Poutre, Escalier, balcon,etc Epaisseur ±3


R
TE

Pliage latéral L/750

Planéité de surface 4
IN

Déviation de position centrale 5


E
G

Plaque Différence de la hauteur avec la


2
SA

noyée surface du béton


U

Boulon Déviation de position centrale 3


Pièce (écrou)
noyée Longueur extérieure -5,10
enterrée
Déviation de position centrale 5
Trou réservé
Dimension ±3

Fourreau
Déviation de position centrale 2
noyé

Tableau 4 : Tolérances de fabrication

 
15 
 
7. Mise en œuvre

7.1 Transport
Pendant le transport, les éléments sont généralement posés à l’état auquel ils se trouveront
au montage :
Les panneaux de mur en position verticale,
Les prédalles et les escaliers en position horizontale avec une hauteur maximale de 3 couches.
Les poutres et éléments singuliers de forme spéciale sont mis verticalement dans les cadres
de transport en bois et puis calés et fixés avec baguettes de bois. Les cadres peuvent être
fabriquées au moyen d’intégration des modèles de tailles similaires, les baguettes de bois
sont utilisées pour régler le jeu entre l’élément et le cadre. Elles peuvent également être
fabriquées avec l’acier, dans ce cas, le tissu de coton est utiliséé pour protéger la surface
d’élément en contact avec le cadre. Après le chargement, les éléments sont attachés au
camion avec corde de nylon robuste pour éviter tout dommage.
7.2 Stockage
L’usine de préfabrication construit une aire spécifique au stockage des éléments dont la
surface doit répondre au besoin des éléments à stocker et est généralement 1,5~2 fois la
surface de la zone de production. L’aire de stockage doit être plate et compacte, avoir une

TC
semelle en béton C15 de 100mm d’épais, et être dans l’emprise de l’engin de levage. Il faut
vérifier régulièrement les emplacements de pose et contrôler l’affaissement excessif de l’aire

C
pour éviter toute distorsion ou déformation des éléments.
7.3 Montage
AU
Le montage des éléments préfabriqués ne peut commencer qu’après l’achèvement de la
fondation en béton armé coulé sur place, la mise en place des armatures en attente et
E

l’obtention de la résistance définie.


N

Les différentes opérations successives de montage sont résumées dans l’organigramme


R

suivant :
TE
IN
E
G
SA
U

 
16 
 
Achèvement de la
structure de l’étage a

Amenée et vérification des Implantation dimensionnelle Dépôt des éléments selon


éléments préfabriqués de la structure de l’étage b l’ordre de montage

Numérotation des éléments préfabriqués Révision des liaisons et Protection et réparation des
et implantation de ligne de contrôle étais éléments

Réglage de levage des


panneaux de mur extérieur

Montage des organes


d’étanchéité

Réglage de levage des

TC
poutres composites

C
Montage des panneaux
de mur intérieur
AU
Ligature des armatures de
E
poteau et voile
N
R

Montage des coffrages dans


TE

cage d’ascenseur
IN

Montage des coffrages de


poteau et voile
E
G

Bétonnage de poteau et mur


SA
U

Mise en place des étais de plancher, montage


des planchers superposés

Protection de sécurité pour


montage du front

Réglage de levage des marches, dalles de balcon et


dalles recevant climatiseur

Mise en place des canalisations


noyées dans le plancher

Bétonnage sur place de


l’étage b

Figure : Schéma de processus d’exécution

 
17 
 
7 REFERENCES DE L'UTILISATION DU PROCEDE

N° 1 2 3
Projet du premier
logement
commercial
Bâtiments N°5 et industrialisé au Bâtiments N°1 du
Désignation du N°6 du Lot B18/02 niveau de la région bloc B16/02
projet Hualongqiao de sud-ouest du Pays – Hualongqiao de
Chongqing Lot A, Zone VIII, Chongqing
Phase I du projet de
montagne Wulong,
Wanke, Chengdu
Date de démarrage Novembre 2011- Décembre 2012-Mai Mars 2011- Juin
et d'achèvement Août 2014 2014 2016
Surface de
47 598 m2 21000 m2 42 050 m2
Construction

TC
Lieu de Réalisation Chongqing Chengdu Chongqing

C
Sarl Shenzhen Société de contrôle
Société de contrôle
Bureau de contrôle Zhonghai contrôle Jiaxing Jiansheng de
et de conseil Linou AU
de construction Chongqing
Société de Société de
Groupe de
conception conception
E

conception
Architecte d'architecture d'architecture
N

internationale
Tianhua de Tianhua de
Huayang
R

Shanghai Shanghai
TE

Société du Société du
développement de Sarl Chengdu développement de
IN

Maître d’ouvrage l'immobilier Wanke Xindu l'immobilier


Ruiantiandi de Immobilier Ruiantiandi de
Chongqing Chongqing
E

Sarl Sichuan Huanxi Sarl Sichuan Huanxi Sarl Sichuan Huanxi


G

Entreprise de
Lvshe matériaux de Lvshe matériaux de Lvshe matériaux de
SA

fabrication
construction construction construction
Société d'ingénierie Société d'ingénierie
U

Entreprise de de construction No 7 Société d'ingénierie de construction No 7


montage de la province de de construction de la province de
Sichuan Jinjiang Sichuan
Usage Logements Logements Logements

En cours de la
observation Réceptionné Réceptionné
réalisation

8 BREVETS, RAPPORTS D’ESSAIS, ETUDES ET RECHERCHES


 Brevets de nouveau pratique N° de certificat : 3709276 – Objet : Eléments en béton
armé et la construction assemblée par ces éléments - Inventeur : Zhang Yingbao - N°
de brevet : Z L 2014 2 0019399.3- Date de dépôt :13/01/2014- Breveté : Zhang
Yingbao - Date de proclamation : Le 23/07/2014.

 
18 
 
 Brevets de nouveau pratique N° de certificat : 3708062 – Objet : matériels de matrice
d’élément en béton préfabriqué - Inventeur : Zhang Yingbao - N° de brevet : -Z L 2014
2 0042017.9 - Date de dépôt : Le 22/01/2014 - Breveté : Zhang Yingbao - Date de
proclamation : Le 23/07/2014.
 Brevet de nouveau pratique N° de certificat : 3708637 - Objet : éléments en béton
préfabriqué et les murs adaptés à l’incorporation de fenêtre ou de porte - Inventeur :
Zhang Yingbao - N° de brevet: Z L 2014 2 0066457.8 - Date de dépôt : Le 14/02/2014
- Breveté : Zhang Yingbao - Date de proclamation : Le 23/07/2014.
 Brevet de nouveau à pratique N° de certificat : 3098427 - Objet : coffrages préfabriqués
en béton et la construction assemblée composé de ces derniers - Inventeur : Zhang
Yingbao, Liao Liying - N° de brevet : Z L 2013 2 0020822.7 - Date de dépôt : Le
15/01/2013 - Breveté : Sarl Beijing Zhumu Langma nouveau type de matériaux de
construction - Date de proclamation : Le 14/08/2013.
 Brevet de nouveau type pratique N° de certificat 3476952 – Objet : planchers de
construction assemblés et la construction composée de ces derniers - Inventeur: Zhang
Yingbao - N° de brevet: Z L 2013 2 0657657.6 - Date de dépôt : Le 23/10/2013 -
Breveté : Zhang Yingbao - Date de proclamation: Le 26/03/2014.

TC
 Recherche sur les nœuds du système de structure de voile intégral assemblé et
préfabriqué de manière industrialisée - Yao-gang CHEN (Nantong Construction

C
General Contractor Co.,Ltd., 226124, Nantong, Jiangsu, China).
AU
 Essai de Résistance au Séisme du procédé structurel de Voile Monobloc Assemblé -
SUN Jinchi ZHANG Meili SU Wenyuan (Institut de Recherches des Constructions
de Beijing) juillet 1990.
E
N

 Étude de performance parasismique sur le modèle d’espace du système structurel de


voile d’assemblage préfabriquée entièrement - CHEN Jinshi1, GUO Zhengxing2 - (1.
R

Nantong Entrepreneur général de construction Co., Ltd., Haimen, Jiangsu 226124,


TE

Chine; 2. Institut de genie civil de l’Université du Sud-Est, Nanjing, Jiangsu 210096,


Chine).
IN

 Recherche expérimentale sur la capacité portante en flexion de poutre superposée -


Wang Lei1,2, Peng Xiaochuan1,2 - (1 Institut de la Génie civile et Architecture, Université
E

de Technologie de Guilin, Guilin 541004; 2 Laboratoire-Clé de Nouvelle Energie à


G

l’Architecture et d’Economie d’Energie de Guangxi, Guilin 541004).


SA

 Etude expérimentale des panneaux composites en béton armé - NIE Jianguo CHEN
BIlei CHEN Ge (Université de Tsinghua département Génie civil Beijing 100084)
U

GUO WEI Zhenguin jun (Université de Huazhong Sciences et Technologies


Wuhan430074).
 Rapports d’essais sur tubes en acier pour injection de mortier de scellement – Buts des
essais : Résistance à la traction uni axiale, résistances à la traction compression
répétée à haute contrainte et résistance à la traction compression à haute déformation
– N° des rapports : BETC CL1-2013-1627 pour le modèle GT12, BETC-CL1-2013-
1628 pour le modèle GT14, BETC-CL1-2013-1629 pour le modèle GT16, BETC-CL1-
2013-1630 pour le modèle GT18, BETC-CL1-2013-1631 pour le modèle GT20, BETC-
CL1-2013-1632 pour le modèle GT22 - Rapports d’essai du Centre National pour le
Contrôle de la Qualité et de l’Inspection du Génie du Bâtiment.
 Certificat Technique pour les écrous noyés et outil de levage et pour le décoffrage
type DEHA – référence : RAL-GZ 658/3 - Délivré par Association de la qualité
technique pour l’ancrage et le renforcement - Rapport de test de la Commission de la
qualité (GL Germanique09.06.2011) - Approuvé par l‘Association de la garantie et de
la certification de qualité de l’Institut RAL d’Allemagne.

 
19 
 
 Connecteurs Thermomass : Rapport d’essais N° BETC-CL1-2007-1511 élaboré par le
Centre National pour le Contrôle de la Qualité et de l’Inspection du Génie du Bâtiment.
Objet : Détermination de la résistance au cintrage, à la traction et au cisaillement après
noyage – Documents de référence : ASTM E488-96. Rapport d’évaluation ES,
référence : ESR-1746 publié en juillet 2007.
 Plaque de polystyrène : Rapport d’essais N° 200900213 élaboré par le Centre National
du Test des matériaux de construction. Objet : Détermination de la résistance à la
compression, le taux d’absorption d’eau, le coefficient humide, le coefficient de
conductivité thermique, la stabilité dimensionnelle, la performance de combustion.
 Ciment sans retrait de haute résistance : Rapport d’essais N° : BETC-CL1-2014-15(A)
élaboré par le Centre National de la Supervision et du Contrôle de Qualité des Travaux
de Construction – Objet : Essais de caractérisation.
 Rapport d’essais N° 201220715 pour le Mastic étanche coupe-feu élaboré par le
Centre National de la Supervision et du Test de Qualité des Matériaux de construction
de coupe-feu.

9 FIGURES DU DOSSIER TECHNIQUE

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

 
20 
 
Vue de dessus

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN

Vue de droite  Vue de gauche
Vue arrière
E
G
SA
U

Vue de dessous

Figure 1:Détails des panneaux de murs extérieurs préfabriqués (1)

 
21 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 2 : Détails des panneaux préfabriqués des murs extérieurs (2)

 
22 
 
Elément porteur

TC
C
AU
Panneau de remplissage 

Panneaux de remplissage préfabriqués 
polystyrène, 80 mm épaisseur
E
N
R
TE
IN
E
G

Orifice de remplissage
SA
U

Panneaux de remplissage préfabriqués

Figure 3: Détails des panneaux murs de remplissage préfabriqués

 
23 
 
Vue de dessus

TC
C
Boulons de 
fixation
AU
E

Elément de renfort
N
R
TE

Boulons de fixation
IN
E
G
SA

Vue de droite  Vue arrière Vue de gauche


U

Vue de dessous 

Figue 4: Détails des murs intérieurs réfabriqués(1)

 
24 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 5 : Détails des murs intérieurs préfabriqués(2)

 
25 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA

Figure 6: Détails des panneaux préfabriqués allégés pour cloison


U

 
26 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Figure 7: Détails des poutres composites


G
SA
U

 
27 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Figure 8 : Détails des prédalles


G
SA
U

 
28 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 9 : Assemblage des murs extérieurs en béton coulé en place et les plaques
suspendues

 
29 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Figure 10 : Assemblage des murs préfabriqués extérieurs et fondations coulées en


G

place
SA
U

 
30 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA

Figure 11:Assemblage vertical des panneaux de murs préfabriqués extérieurs (1)


U

 
31 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 12 : Assemblage vertical des panneaux de murs préfabriqués extérieurs(2)

 
32 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN

Figure 13 : Assemblage des murs intérieures préfabriqués et fondation coule en place.


E
G
SA
U

 
33 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Figure 14 : Assemblage vertical entre murs préfabriqués intérieurs


G
SA
U

 
34 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA

Figure 15 : Assemblage vertical des cloisons légères


U

 
35 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE

Figure 16 : Assemblage horizontal des murs préfabriqués (1)


IN
E
G
SA
U

 
36 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA

Figure 17 : Assemblage horizontal des murs préfabriqués (2)


U

 
37 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE

Figures 19 : Plancher à prédalle.


IN
E
G
SA
U

 
38 
 
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

ISBN : 978-9961-845-94-3