Vous êtes sur la page 1sur 4

(California Bearing Ratiotest)

 INTRODUCTION:

L’essai CBR est l’un des principaux essais routiers, il fut entrepris à l’origine par le département des
routes de l’état de CALIFORNIE peu avant la 2éme guerre mondiale. Le corps des ingénieurs de l’armée
américaine adopta cette méthode pendant la guerre puis la développa et l’améliora. Plus tard, elle fut
utilisée pratiquement par tous les pays du monde entier.

1)- BUT DE L’ESSAI :

L’essai CBR est un essai de portance (aptitude des matériaux à supporter les charges) des remblais
et des couches de formes compactées des ouvrages routiers.
Il s’agit de déterminer expérimentalement des indices portants (IPI, CBR) qui permettent
- d’établir une classification des sols (GTR)
- d’évaluer la traficabilité des engins de terrassement (IPI)
- déterminer l’épaisseur des chaussées (CBR augmente ⇒ épaisseur diminue)

2)- PRINCIPE DE L’ESSAI :

Au cours de cet essai, le matériau est poinçonné par un piston de 19.35 cm 2 de section. Enfoncé à une
vitesse constante de 1.27 mm/mn. Les valeurs particulières des deux forces ayant provoqué les
enfoncements de 2.5 et 5 mm, sont alors rapportées aux valeurs 13.35 et 20 kN, qui sont les forces
observées dans les même conditions sur un matériau de référence.
L’indice CBR est par convention, la plus grande des deux valeurs suivantes :

I (2.5) = Effort de pénétration à 2.5 mm d’enfoncement (en kN) * 100 / 13.35


I (5) = Effort de pénétration à 5 mm d’enfoncement (en kN) * 100 / 20

La capacité portante du sol est d’autant meilleure que l’indice CBR est plus élevé.

Remarque : un essai Proctor sera effectué simultanément avec notre essai CBR.

3)- EXECUTION DE L’ESSAI :

On lui applique les conditions hydriques prévues pendant la vie de l’ouvrage: immersion pendant 4
jours dans de l'eau.
Pas d'immersion : essai immédiat.
On applique ensuite une charge voisine de ce que sera la charge de service et on poinçonne le matériau
dans des conditions déterminées (vitesse constante et déterminée) tout en mesurant les efforts (F) et les
enfoncements en résultant: On obtient la courbe d’essai.
Une comparaison de ces résultats avec ceux obtenus sur un sol de référence (tout venant de concassage) est
ensuite effectuée. (Courbe ETALON)
P =F/S
S = surface du poinçon

On mesure 3 types d'indices en fonction des buts fixés :

 L’indice Portant immédiat (IPI):


Il caractérise l'aptitude du sol à permettre la circulation des engins de chantier directement sur sa surface
lors des travaux (H = 0 ⇒ pas de surcharges S)

 L'indice C.B.R. immédiat:

Il caractérise l'évolution de la portance d'un sol support (ou constituant de chaussée) compacté à différentes
teneurs en eau.

 L'indice C.B.R. après immersion:

Il caractérise l'évolution de la portance d'un sol support (ou constituant de chaussée) compacté à différentes
teneurs en eau et soumis à des variations de régime hydrique.

4)- PREPARATION DU MOULE :

Avant introduction du matériau dans le moule :


a. Solidariser la plaque de base et le moule CBR.
b. Placer une feuille de papier filtre au fond du moule
c. Peser à vide l’ensemble « moule+ plaque de base».
d. Déterminer le volume qui sera occupé par l’éprouvette de sol
une fois compactée.
e. Fixer la rehausse.

Remarque : dans le cas d’un essai IPI, le disque d’espacement


n’est pas utilisé.

5)- CONFECTION DES EPROUVETTES :

-Les éprouvettes soumises à l’essai sont compactées selon le processus du Proctor modifié ;
-le moule est ensuite retourné, et la plaque de base est mise sur l’autre face. Le disque d’espacement est
extrait.
6)- MODE OPERATOIRE DE L’ESSAI :

 Détermination de l’indice portant immédiat (IPI) :

* Placer l'ensemble « plaque de base, moule CBR, éprouvette » sur la presse, en position centrée par
rapport au piston.

* Procéder au poinçonnement de la manière suivante :


-Approcher la face supérieure de l'éprouvette vers le piston jusqu'à ce qu'il vienne affleurer le matériau
(stopper dès que l’aiguille de l’anneau accuse un léger déplacement).
-Régler la mise à zéro du dispositif dynamométrique et celle du comparateur mesurant l'enfoncement du
poinçon.
-Exécuter le poinçonnement à vitesse constante
-Noter les efforts de poinçonnement correspondant aux enfoncements de 0.625 -1,25 - 2 -2,5 - 5 - 7,5 et 10
mm et arrêter le poinçonnement à cette valeur.

* Faire une mesure de la teneur en eau au voisinage de la zone poinçonnée et immédiatement après l'essai
(au moins 2 prélèvements à gauche et à droite).

7)- EXPLOITATION DES MESURES:


 Pour l’essai :
Reporter sur un graphe effort-déformation les valeurs de poinçonnement mesurées pour les enfoncements
prévus.
Remarque : Si la courbe présente une concavité vers le haut au démarrage, il y a lieu de corriger l'origine
de l'échelle des enfoncements.

8-Résultats de l’essai :
Après la réalisation de notre essai le comparateur donne les résultats suivants :

Echantillon : 01
Enfoncement (mm) Force (kN)
0 0.0
0.625 1 ,1467
1.25 3,6238
2 5,4385
2.5 5,8991
5 4,2630
7.5 2,9816
10 3,6697

Dessiner sur un graphe effort-déformation les valeurs de poinçonnement mesurées pour les enfoncements
prévus.
L’indice CBR est par convention, la plus grande des deux valeurs suivantes :

I (2.5) = Effort de pénétration à 2.5 mm d’enfoncement (en kN) * 100 / 13.35


I(5) = Effort de pénétration à 5 mm d’enfoncement (en kN) * 100 / 20
 Application numérique :
I (2.5) = 5,8991 * 100 / 13.35 = 44.188 %

I(5) = 4,2630 * 100 / 20 = 21,315 %

L’indice CBR immédiat est la plus grande valeur des deux valeurs précédentes, alors il est égal à : 0.441

9)- Tracer de la courbe :

La courbe de « effort-enfoncement » de cet essai est représentée sur papier millimétrée telle que l’échelle
prise est : 
3cm → 1 kN.
2 cm → 1 mm.
 CONCLUION :

Après avoir interpréter les résultats, on constate que l’indice de portance I = 0.44 n’est pas élevé
(44% < 50%), de ce fait on déduit que notre sol est peut résistant et il ne peut pas supporter toute force
élevée subit par les essieux ou autres.