Vous êtes sur la page 1sur 52

PRO

MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

A TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1 GENERALITES
1.1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT
1.1.1 PRESENTATION DU PROJET
Ce document a pour but de définir l’ensemble des travaux du lot N° 1 Terrassement gros oeuvre , nécessaire à la
construction de la cuisine centrale et restaurants scolaires de la ville de MOISSY - CRAMAYEL 77

1.2 PREAMBULE
1.2.1 PREAMBULE A TOUS LES CORPS D'ETAT
Avant la remise de son offre, l’entrepreneur doit obligatoirement prendre connaissance du document dispositions et
prescriptions communes concernant tous les corps d’état (CPC) et prévoir dans son offre toutes les sujétions
techniques, d’installation de chantier, d’obligations contractuelles le concernant dans ce dit document.

L’ensemble des clauses techniques générales citées ci-après font partie intégrante de la consistance des travaux de
l’entrepreneur du présent lot et sont à prévoir dans son offre soit par des prix unitaires particuliers ou d’ensemble, soit
intégrés aux prix unitaires de sa proposition de prix globale et forfaitaire.

L’entrepreneur devra vérifier soigneusement toutes les cotes et données métriques portées sur les plans et s’assurer
de leur concordance avec les plans d’ensemble et devis descriptifs.

L’entrepreneur devra s’assurer sur place de la possibilité de respecter les cotes données. Il devra signaler en temps
utile, au Maître d’œuvre, les erreurs ou omissions qu’il pourrait déceler.

L’entreprise devra fournir tous les plans d’exécution des travaux projetés en deux exemplaires au Maître d’œuvre et
au Contrôleur Technique, qui retourneront un exemplaire avec accord ou observations.

En aucun cas, les travaux ne pourront commencer sans l’approbation de ces documents.

L’entreprise ne pourra jamais arguer que des erreurs ou omissions puissent le dispenser d’exécuter tous les travaux
de sa profession ou fassent l’objet d’une demande de supplément sur ses prix.

Tout ce qui figure sur les pièces graphiques mais qui n’est pas écrit dans le C.C.T.P. a la même valeur que si les
indications sont portées à la fois sur les pièces écrites et sur les pièces graphiques. Elles sont dans tous les cas dues
par les entreprises. Au cas où la non concordance entre deux ou plusieurs documents peut donner lieu à
interprétation, l’appréciation en revient d’autorité au Maître d’œuvre.

D’une façon générale, la solution retenue sera celle conduisant à une prestation la plus complète et de la meilleure
qualité. Devront être exécutés comme étant dans le prix sans exception ni réserve, tous les travaux de la profession
nécessaires et indispensables pour l’achèvement complet des ouvrages et permettant une utilisation satisfaisante
dans le cadre de l’ensemble de l’opération.

1.3 DOCUMENTS TECHNIQUES TEXTES REGLEMENTAIRES


1.3.1 DOCUMENTS TECHNIQUES
Les ouvrages du présent lot, les matériaux utilisés et leur mise en œuvre seront conformes aux réglementations et
normes en vigueur à la date du marché.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.1
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

La liste qui va suivre est non limitative et rappelle à l’entrepreneur les principales dispositions à respecter.

L’entrepreneur doit l’obligation de respecter toutes les normes arrêtées, avis techniques etc. publiés un jour avant en
signature du marché (liste ci-jointe non limitative).

Documents techniques

DTU 11 Reconnaissance des sols


DTU 13.1 Fondations superficielles
DTU 13.2 Fondations profondes
DTU 14.1 Cuvelage dans les parties immergées de bâtiment
DTU 20.1 Ouvrages en maçonnerie de petits éléments
DTU 20.12 Conception du gros œuvre des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité
DTU 21 Parois et murs en béton
DTU 21.3 Dalles et volées d’escalier préfabriquées en béton armé
DTU 21.4 Utilisation du chlorure de calcium et des adjuvants contenant des chlorures dans la confection des
coulis, mortiers et bétons
DTU 23.2-23.3-23.6 Béton caverneux
DTU 26.1 Chapes et dalles à base de liants hydrauliques
DTU 81.1 Ravalement maçonnerie
DTU 60.1 Plomberie Sanitaires et additif
Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations
d’évacuation des eaux pluviales
DTU 60.32 Evacuation des eaux pluviales
DTU 60.33 Evacuation des eaux usées et eaux vannes
C.C.T.G. des marchés publics de travaux passés au nom de l’état, fascicule 70, travaux d’assainissement, décret
78.1078 du 2.10.78, texte, commentaire et annexes.
Et mises à jour modificatives à la date de la signature du marché.
DTU 12 Terrassement pour le bâtiment document de référence retiré de la liste officielle auquel il pourra être
fait appel

1.3.2 REGLES TECHNIQUES


Règles BAEL 91 révisées 99 (DTU P 18 702) (mars 1992 - FEVRIER 2002 ) : Règles Techniques de conception et de
calcul des ouvrages et construction en béton armé, suivant la méthode des états limites (fascicule 62, titre 1er, section
1 du CCTG) Cahiers du CSTB FEVRIER 2000). Et mise à jour de tous ces documents
Eurocode 2
Règles de construction parasismiques PS 92.
Règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton armé (règles CCBA 68 et règles
BAEL 93).
Méthode de prévision par le calcul du comportement au feu des structures en béton, Règles FB.
Méthode de prévision par le calcul du comportement au feu des structures en acier, Règles FA.
Règles définissant les effets de la neige et du vent :
Règles N84 modifiées 95 (DTU P06-006) (septembre 1996, avril 2000) : Action de la neige sur les constructions.
Règles NV65 (DTU P06-002) (avril 2000) : Règles de calcul définissant les effets de la neige et du vent sur les
constructions et annexes (CSTB 2000-ISBN 2-86891-284-2).
Méthode de prévision pour le calcul du comportement au feu des structures en béton (règle F.B.).
CPT planchers. Cahier des prescriptions techniques communes aux procédés de planchers. Titre I, II et III.
Règles professionnelles concernant les travaux de dallage de mars - avril 1990 (Annales de l’ITBTP).
Et mises à jour modificatives de tous les documents cités à la date de la signature du marché.

REGION ET REGLE NV 65
Zone de neige NV 65 : zone 1A
Zone de vent : zone 1
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.2
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1.3.3 NORMES AFNOR


La totalité des normes AFNOR dont relèvent les ouvrages confiés au présent lot sont applicables :

Normes classe A - NFA 35.015 et 35.016 Armatures pour béton armé.


Normes classe P - NFP série 18 Bétons, granulats, 23 bétons divers 13/14 blocs, briques - 16 canalisations,
drainages égouts - 15 liants hydrauliques.
NF P 18-210 (DTU 23.1.) : Murs en béton banché - Cahier des Clauses Techniques.
DTU 23.1. : Murs en béton banché - annexe : Guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du site
(février 1990)
NF P 15-301 (juin 1994) : Liants Hydrauliques - Ciments courants - Composition, spécifications et critères de
conformité.
NF P 15-317 (septembre 1995) : Liants hydrauliques - Ciments pour travaux à la mer
XP P 15-315 (Avril 1991) : Liants hydrauliques - Ciment alumineux fondu.
P 15-316 (Avril 1991) : Liants hydrauliques - Emploi du ciment alumineux fondu en élément de structure
NF A 35-018 (juillet 1984) : Armatures pour béton armé - Aptitude au soudage.
XP P 18-303 (Août 1999) : Eau de gâchage pour béton
XP P 18-305 (août 19996) : Béton - Béton prêt à l’emploi.

Nota :

Les matériaux non normalisés devront faire l’objet d’un avis technique du C.S.T.B.

L’énumération des Cahiers C.S.T.B., DTU et NF n’est donné qu’à titre d’information. Elle ne peut constituer une
énumération limitative, l’entrepreneur devant se référer à tous les règlements, lois, etc… afférents à sa spécialité et
également aux travaux autres qui lui sont imposés.

Avis Technique Cahier des Charges :

Tous les avis techniques en particulier le CPT Planchers ou Cahiers approuvés visant les composants ou procédés de
construction mis en œuvre.

1.3.4 PRINCIPALES REGLES DE CONSTRUCTION


Code de la construction et de l’habitation.
Règlement sanitaire départemental.
Hygiène - raccordements aux égouts, fosses d’épuration, eaux résiduaires, code de la santé.
Annales de l’ITBTP
Les annales de l’ITBTP applicables aux ouvrages mis en œuvre dans la mesure où elles ont été validées par les
organismes professionnels de l’assurance.
Décret du 26 janvier 1994 relatif à l’accessibilité aux personnes handicapées des locaux d’habitation, des
établissements et installations recevant du public et ses circulaires d’application.

1.4 COORDINATION AVEC LES CORPS D'ETAT


1.4.1 TRAVAUX ET SUJESTIONS PREVUES
L’entreprise de Gros œuvre comprend forfaitairement dans son offre l’aide aux corps d’état dont les ouvrages ont une
incidence directe sur ses propres travaux.

Les travaux étant traités en entreprise générale, les prescriptions qui vont suivre ne song qu’un rappel des obligations
de l’entrepreneur.

Cette aide comprend d’une manière générale, et sans que cette liste soit considérée comme limitative :

Les réunions de coordination et de mise au point inter-entreprises qui s’avéreront nécessaires.


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.3
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

La fourniture des renseignements concernant la conception des structures de Gros œuvre et leur mise en œuvre.
La communication des plans de structure en temps utile.
Le report sur les plans de béton ou de maçonnerie des ouvrages des corps d’état intéressant directement la mise en
œuvre du Gros œuvre (réservations, incorporation d’éléments particuliers, etc…).
L’étude en coordination avec les corps d’état des ouvrages ayant une incidence directe sur la stabilité ou la bonne
tenue du Gros œuvre (surcharges, scellements, réservations, etc…).
L’étude conjointe avec les corps d’état intéressés des problèmes d’étanchéité à l’eau des bâtiments (menuiseries
extérieures, terrasses, etc…).
La réception des supports avec les différents corps d’état : peinture, carrelage, moquettes,

1.5 CONNAISSANCE DES LIEUX


1.5.1 CONTRAINTES LIEES AU TERRAIN ET AU SITE
En complément des renseignements qui lui sont fournis dans les pièces du dossier de consultation, l’entrepreneur doit
relever sur place tous les renseignements qui lui sont nécessaires pour établir son prix forfaitaire.

En particulier, lui seront parfaitement connus :

les terrains et ses sujétions propres, en fonction des rapports de sol établis joints au présent dossier Appel d’Offres
les contraintes relatives aux propriétés voisines (construction en limite de propriété, débord de fondation, débord de
toiture, clôture existante)
les modalités et difficultés de circulation et de stationnement
les sujétions des règlements administratifs en vigueur se rapportant à la sécurité sur le domaine public
l’enquête préalable concessionnaires et services de sécurité
le dossier du permis de construire joint aux présentes pièces et rendu contractuel.

Il ne pourra jamais arguer que des erreurs ou omissions puissent le dispenser d’exécuter tous les travaux de sa
profession ou fassent l’objet d’une demande de supplément sur ses prix.

Les travaux de démolition extérieurs et intérieurs au bâtiment ne peuvent être chiffrés dans le devis de l’entrepreneur
que par une visite diagnostic qu’il aura effectuée sur place.
En aucun cas, l’entrepreneur ne peut prétendre à un supplément sur son prix forfaitaire par suite soit d’insuffisance de
description, soit des difficultés d’accès ou d’organisation de chantier dues aux terrains.

De même, l’état des lieux qu’il établira le renseignera sur les réseaux existants sous les chaussées et dallages .

1.6 PREPARATIONS INSTALLATION DE CHANTIER


1.6.1 CONTACT AVEC LES SERVICES HABILITES
En plus, de la visite « in situ », l’entrepreneur est tenu de compléter son information par une enquête auprès des
Services habilités, tant publics que privés (Services Concessionnaires, Services Communaux, voirie, police, etc.)
notamment pour connaître le parcours précis des différents réseaux existants tant dans l’emprise des constructions
projetées qu’à proximité.

Enfin avant toute exécution, l’entrepreneur adjudicataire a, à sa charge, l’obtention des autorisations d’exécution,
notamment en limites du domaine public.

1.6.2 CLOTURAGE DU CHANTIER


Le présent lot doit pour le bâtiment construit , en fonction du planning, l’installation d’une clôture de chantier en
bardage métallique.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.4
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Il appartient à l’entrepreneur de maintenir la totalité de la clôture en bon état de service et d’en assurer l’éclairage
réglementaire et ce, jusqu’à la fin du chantier.

Il est précisé qu’en aucun cas le Maître de l’Ouvrage ne sera tenu responsable des dommages ou dégâts que pourrait
subir cette clôture du fait d’auteurs inconnus.

L’entrepreneur du présent lot devra également effectuer toutes les adjonctions et modifications d’implantation
nécessaires à la sécurité du chantier lors de l’exécution des travaux.

L’ouverture et la fermeture journalières des accès seront également dues par le présent lot.

Les clôtures seront enlevées par l’Entrepreneur du présent lot sur ordre du Maître d’œuvre.

1.6.3 VOIE PUBLIQUE


L’entrepreneur devra réparer, à ses frais, toutes les dégradations que lui, ses agents, ouvriers, ou ses matériels ou
engins auraient pu causer aux ouvrages de la voie publique pendant la durée du chantier.

Il devra également prendre toutes les précautions pour éviter de salir la voie publique par le passage des camions et
engins.

Il prendra toutes les dispositions (main d’œuvre, aire de lavage, décrotteur de roues, etc…) pour éviter toutes
détériorations des rues et trottoirs avoisinants.

L’entreprise doit le nettoyage des camions et le nettoyage des voies publiques.

1.7 ETENDUE DES TRAVAUX


1.7.1 COMPOSITION SOMMAIRE

Les travaux comprennent :


Les installations de chantier, les clôtures de chantier
Les démolitions
Les terrassements
Les fondations de tous les ouvrages sans exception.
Les ouvrages en infrastructures (béton armé)
Les ouvrages en superstructure (béton armé)
Les réseaux d’assainissement dans l’emprise des bâtiments.
Les réseaux enterrés d’évacuation des E.P. et EU.
Les ouvrages de maçonnerie
Les ouvrages divers.

1.8 RECEPTION PREALABLE


1.8.1 RECEPTION DU TERRAIN
Pour ce faire, l’entrepreneur se rendra sur place et prévoira dans son offre toutes les sujétions d’exécution définies par
l’état du terrain du projet.

A la remise de son offre, l’entreprise du présent lot assure l’entière responsabilité sans réserves des fouilles
nécessaires aux fondations et à l’encaissement du bâtiment
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.5
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Toutes les contraintes particulières liées au terrain et au site sont à prendre en compte dans le forfait de
l’entrepreneur.

1.9 ETUDES D'EXECUTION ET PLANS


1.9.1 ETUDE STRUCTURE BETON ARME
Les notes de calculs sont à la charge du présent lot.

Les plans d’exécution de béton armé à l’échelle 1/50è, à la charge du présent lot, devront respecter impérativement
les dispositions des plans dressés par le Maître d’œuvre.

Les plans indiquent l’emplacement impératif des ouvrages de structure. Aucun élément ne pourra être ajouté pour
diminuer les portées, les sections des poteaux, épaisseurs des voiles, planchers, etc… Les cotes indiquées aux plans
seront respectées, sauf si les calculs sous le contrôle du Maître d’œuvre et du bureau de contrôle justifiaient une
modification des sections données.

Sur les plans de béton armé (plan de coffrage) seront indiqués les réservations demandées par les corps d’état.

Les frais d’étude des quantités sont à la charge du présent lot et prévus dans le devis estimatif de l’entrepreneur.
Aucune plus-value ne sera accordée sur les éléments de fondations ou de structure.

Tous les plans établis par l’entreprise seront obligatoirement soumis au visa du Maître d’œuvre et du bureau de
contrôle avant toute mise en œuvre sur le chantier.

A cet effet, l’entreprise établira un planning détaillé d’exécution et de diffusion des études, prévoyant en particulier des
délais suffisants pour examen de ces pièces par le Maître d’œuvre et le bureau de contrôle.

Tous les plans établis par l'entreprise seront soumis à l’approbation du Maître d’Oeuvre et du Bureau de Contrôle. Elle
tiendra compte de leurs observations et modifiera ses plans pour les mettre en conformité avec le dossier marché, la
réglementation en vigueur et les règles de l’art. Elle devra produire toutes les notes de calculs justificatives qui lui
seront demandés. L’entreprise ne pourra procéder à l’exécution des ouvrages avant que les plans correspondants
n’aient obtenu l’accord sans réserve du Maître d’Oeuvre et du Bureau de Contrôle. Un délai minimum est nécessaire
pour l’approbation des plans. A cet effet, à la signature du marché, l’entreprise établira un planning détaillé d’exécution
et de diffusion des études prévoyant des délais suffisants pour l’approbation des plans.

Les plans de coffrage mis à jour après le relevé de la position de la structure existante seront diffusés aux différentes
entreprises du second œuvre afin qu’elles indiquent la position et la dimension des réservations, décaissés de dalle,
etc. … a prendre en compte par le gros œuvre. Le report de ces informations sur les plans de coffrage est à la charge
de l'entrepreneur du présent lot.

L’entreprise établira la liste des plans d’exécution et la tiendra à jour pendant toute la durée du chantier ; cette liste
sera affichée dans la salle de réunion du chantier. Un dossier de tous les plans d’exécution à jour sera mis à la
disposition du Maître d’Oeuvre. Tous les tirages de plans pendant le délai de réalisation des travaux sont à la charge
exclusive de l'entreprise et seront réalisés en nombre suffisant pour le bon déroulement des études et du chantier.

Les plans établis par l'entreprise seront réalisés en conformité avec les plans Architecte et les plans Techniques du
dossier de consultation. Aucun élément ne pourra être ajouté pour diminuer les portées, les sections et les épaisseurs
des ouvrages sans l’accord du Maître d’Oeuvre. Les dimensions des retombées de poutres et les hauteurs sous faux-
plafonds seront respectées compte tenu du passage de tous les réseaux. Si besoin est, il sera utilisé des matériaux
spécifiques (béton à haute performance, etc. …) ou des procédés particuliers (béton précontraint par fil adhérent,
structure mixte béton / acier, etc. …) dans le cadre du forfait. L’entreprise prévoira dans son offre les études de
coordination et de synthèse avec les corps d’états techniques.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.6
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

En fin des travaux, l’entreprise devra remettre au Maître de l’Ouvrage et au Maître d’Oeuvre les plans de récolement
des ouvrages exécutés.

Les éléments de structure en béton précontraint devront bénéficier d'un avis technique du CSTB et l'usine de
fabrication d'une certicfication CST bat (les n° d' avis technique et CSTB BAT et CSTbat doivent figirer sur les plans

1.9.2 ELEMENTS PREFABRIQUES


Plans d’éléments préfabriqués

La pose et l’exécution font l’objet de plans et documents suffisants pour définir entièrement les dispositions
constructives à réaliser. Ils portent la marque commerciale du procédé et le nom du ou des centres de productions.

Pour ce qui est lié à la conception et à la réalisation, doivent apparaître :

les coordonnées du fournisseur (atelier de préfabrication)


les données figurant dans les documents Particuliers de l’ouvrage (documents techniques nécessaires à la réalisation
de l’Ouvrage, rappelant notamment les hypothèses prises en compte dans les calculs),
la définition des éléments avec leur repérage et leur implantation,
les conditions de manutention et de levage,
les conditions de stockage,
les conditions d’étaiement éventuel,
les conditions à respecter pour les appuis, ancrages, liaison et continuités, notamment en ce qui concerne les
armatures qu’elles sortent en attente ou qu’elles soient à placer en œuvre,
et, d’une façon générale, toutes les indications que le présent texte oblige à faire figurer sur les documents de pose et
d’exécution.

1.9.3 ETUDES D'OUVRAGES DIVERS


Les plans d’exécution d’ouvrages divers intéressant le Gros œuvre sont établis par l’entreprise dans les mêmes
conditions que précédemment (maçonneries, réservations, etc…).

Ces études seront menées en étroite coordination avec les corps d’état concernés.

Le dossier des plans d’exécution des ouvrages doit préciser les indications suivantes :

les hypothèses de charges d’exploitation retenues au projet, la portance du sol, …


les conditions spéciales de mise en œuvre relatives à la stabilité de l’ouvrage (préfabrication, phases de travaux,
étaiements, délais, …)
les caractéristiques du béton (soit dosage, soit résistance…) et des armatures requises, ainsi que les conditions de
façonnage de ces armatures, sauf à se référer à des documents-types
les enrobages des aciers lorsqu’ils sont fondamentaux pour la stabilité (balcons, poteaux très élancés, ...), pour la
bonne conservation de l’ouvrage (parements exposés aux intempéries et autres, actions agressives,…) et pour la
sécurité (sécurité au feu, garde corps, …)
les noms et signatures de l’exécutant et du vérificateur des plans.

1.10 CONSISTANCE DES ETUDES


1.10.1 CONSISTANCE SOMMAIRE
L’entrepreneur doit toutes les études nécessaires à l’établissement du projet

Calcul des descentes de charges générales et locales


Etude de stabilité
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.7
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Plan de coffrages et d’armature


Les notes de calcul
Méthodes et sécurité
et tout document nécessaire à la composition et à l’exécution des ouvrages
Etude de synthèse avec les autres corps d’état.

De même, il établira les plans des réseaux d’évacuation EP et EU jusqu’aux collecteurs.

1.11 IMPLANTATION
1.11.1 IMPLANTATION ET TRAIT DE NIVEAU
Traits de niveaux

Extérieurement

Avant tout commencement de ses travaux, l’entrepreneur de Gros œuvre fera tracer par un géomètre expert sur un
ouvrage fixe et indestructible, un trait de niveau servant de repère général à une cote convenue avec le Maître
d’œuvre. Ce repère sera rattaché au nivellement NGF et conservé pendant toute la durée du chantier par ses soins.

Intérieurement

A l’intérieur du bâtiments et à chaque niveau, il devra tracer un trait de niveau à 1,00 mètre par rapport au sol fini,
d’abord sur les éléments bruts (sur les gros murs, l’ossature et les poteaux, etc…) ensuite, une deuxième fois, après
l’exécution des plâtres, cloisonnements et enduits.

L’entrepreneur de Gros œuvre sera seul habilité à faire ces tracés et seul il en devra l’entretien et la révision.

L’entreprise, en aucun cas, ne pourra refuser de donner un niveau ou indiquer un repère sur la demande d’un tiers,
quelle que soit sa profession, du moment qu’il a des travaux ou un contrôle quelconque à exécuter sur le chantier.

1.11.2 IMPLANTATION DU BATIMENT


L’implantation générale du bâtiment sera réalisée par le géomètre désigné par le Maître d’ouvrage pour l’opération
aux frais et sous la seule responsabilité de l’entreprise.

Cette mission comprendra :

L’implantation et le piquetage de tous les axes importants.


La détermination et matérialisation des repères de niveaux.
Le contrôle de positionnement des parois principales en cours de chantier.

1.12 RESPONSABILITE DE L'ENTREPRISE


1.12.1 CONCERNANT LA TENUE DES OUVRAGES
Le fait que les ouvrages soient exécutés sous la surveillance conjointe du Maître d’œuvre et de l’organisme de
contrôle et ne dégage en rien la responsabilité de l’entrepreneur qui est tenu de garantir la bonne tenue de ses
ouvrages en fonction de l’état des sols existants et des charges imposées conformément à la législation en vigueur.

1.13 RECONNAISSANCE DE SOL

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.8
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1.13.1 RAPPORT DE SOL


Les rapports de sol font partie intégrante du dossier de consultation.

Ces reconnaissances de sol à l’emplacement des constructions projetées ont été effectuées par :

Etude de base :

FRANCILIENNE DE FORAGE dossier N° 06 0010 en date de janvier 2006

Etude complémentaire :

SAGA environnement géotechnique Dossier N° 00988 -12 -06 en date de février 2007

Les résultats de cette reconnaissance de sol donnant des renseignements sur la nature des sols ainsi que sur
l’hydrogéologie sont définis dans le rapport joint au dossier de consultation.

L’entrepreneur est tenu d’interpréter les indications contenues dans ce dossier, sous son entière responsabilité.
Aucune majoration pour difficulté d’exécution et pour quelle que cause que ce soit n’est accordée sur le prix forfaitaire
concernant les fouilles et fondations du Bâtiment.

1.14 CONTROLE TECHNIQUE


1.14.1 MISSION DU CONTROLEUR TECHNIQUE
Le Maître de l’Ouvrage a missionné un contrôleur technique pour vérifier l’aspect réglementaire des ouvrages
réalisés par l’entreprise. Tous les plans et notes de calculs seront soumis pour approbation au Bureau de Contrôle,
avant tout début des travaux.

L'entrepreneur tiendra compte des rectifications ou recommandations faites et ne pourra exécuter que les plans
signés et approuvés sans réserve après ces contrôles, et ceci dans le cadre de son forfait.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.9
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L’entrepreneur s’engage à donner libre accès sur le chantier au Maître d’œuvre et au Bureau de Contrôle et de mettre
à leur disposition tous les moyens nécessaires pour vérifier, in situ, la bonne exécution des ouvrages, conformément
aux plans et aux règles de l’art. Pour les éléments préfabriqués et les ouvrages de charpente, ce contrôle pourra se
faire en usine et les frais en découlant seront à la charge exclusive de l’entrepreneur.

1.15 HYGIENE ET SECURITE DU CHANTIER


1.15.1 MISSION CSPS
Le Maître d’Ouvrage a confié une mission de coordination de sécurité et protection de la santé (CSPS) à un
organisme spécialisé . Il a pour charge de coordonner et de vérifier les dispositions de sécurité mises en place pour la
réalisation des travaux. L’entrepreneur et ses sous traitants répondront à toutes les demandes de cet organisme et
réaliseront, sans délai, tous les travaux qui leur seront demandés et qui sont relatifs à la sécurité des travailleurs.
L’entreprise devra respecter les dispositions prévues dans le plan général de coordination établi par le coordonnateur
SPS.

L’entreprise de Gros Œuvre est chargée de la mise en place, de la surveillance et de l’entretien des installations
collectives de sécurité sur le chantier. Elle s’assurera, en permanence, de la stricte application des règles de sécurité
et veillera notamment à l’application des prescriptions minimales suivantes :

Mise en place des barrières fermant les issues de chantier et isolant les zones de travaux. Les panneaux portant
l’indication «CHANTIER INTERDIT AU PUBLIC », les garde-corps provisoires en façade, dans les escaliers, ou au
droit d’autres trémies seront fournis, mis en place et entretenus en bon état par l’entrepreneur.
Toutes les mesures propres à assurer la sécurité des travailleurs et la sécurité publique seront mises en œuvre
suivant les règles techniques habituelles en la matière et les dispositions légales ou réglementaires. L’entrepreneur
devra se conformer à toute injonction émanant des organismes publics ou professionnels chargés de contrôler
l’application des règles de sécurité.
L’entrepreneur devra l’aménagement et l’entretien des accès au chantier (escaliers, passerelles, échelles, etc. …)
conformes à la réglementation du travail. Toutes les parties du chantier doivent être accessibles au Maître de
l’Ouvrage, au Maître d’œuvre et au Bureau de Contrôle.
Le survol des grues portant du matériel lourd des bâtiments mitoyens et des voies publiques est interdit.
L’entrepreneur, ainsi que ses sous-traitants, établiront chacun leur plan particulier de sécurité et protection de la santé
(PPSPS) 1 mois avant le démarrage des travaux.

1.16 PRISE DE POCESSION DU TERRAIN


1.16.1 Nouveau chapitre
L’entrepreneur du présent lot prendra possession du terrain auprès du Maître d’œuvre et du Maître d’Ouvrage

Un relevé de l’état général sera établi en présence du Maître d’œuvre.

A la réception du terrain, les travaux de démolition et de terrassements prévus au présent lot pourront commencer.

1.17 SUJETIONS RELATIVES AUX TRAVAUX DE DEMOLITION ET DE TERRASSEMENT


1.17.1 SUJETIONS PARTICULIERES
Les travaux de terrassement et de fondation sont entièrement forfaitaires, l'entrepreneur faisant totalement son affaire
de la réalisation des terrassements quelle que soit la nature du sol rencontrée, y compris l’existence d’ouvrage
maçonné laissé en place à la suite de la démolition et quel que soit le taux de travail du sol et le niveau des fondations
résultant de l'étude de sol complémentaire éventuelle qu'il devra établir et faire approuver par le Bureau de Contrôle et
ce, en fonction de la nature réelle du sol rencontré à l’ouverture des fouilles.
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.10
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Sont implicitement comprises dans l’offre, les sujétions de démolition et de terrassements suivantes :

Exécution à la main et ce pour quelque cause que ce soit.


Exécution en plusieurs passes de terrassements.
Décapage à la main des fonds de fouilles si nécessaire, compte tenu de l’état du terrain.
Les dispositifs évitant la dégradation des talus provoquée par les eaux de ruissellement (protection par feuilles de
polyane ou tous autres dispositifs si nécessaire).
La collecte et l’épuisement des eaux de ruissellement qui doivent être dirigées, soit dans des puisards, soit dans des
canalisations provisoires raccordées aux réseaux d’assainissement.
Les sujétions découlant d’une exécution, en petites parties, en puits ou dans l’embarras des étais ou en terrain
mouillé.
Les démolitions de tous les ouvrages rencontrés dans les fouilles, soit en béton, soit en maçonnerie (roches ou
rognons).
Les remblais de tous les puits, fosses et vides éventuels rencontrés dans les fouilles. Ces remblaiements sont
exécutés de manière à ce que la portance des remblais soit sensiblement similaire à celle du terrain nature adjacent.
Pour atteindre ce résultat, les remblais sont exécutés, soit avec des terres provenant des fouilles, soit
avec des terres d’apport, si les terres excavées ne sont pas jugées aptes au remblais.

A - Sujétions relatives à la nature du terrain :

Il ne sera alloué aucun supplément par suite de la nature des terrains rencontrés pendant l’exécution des travaux de
terrassements.

B - Sujétions relatives à la rencontre de maçonneries :

Dans le cas éventuel de rencontre lors de l’exécution des fouilles, de maçonnerie ou de béton de quelque nature que
ce soit, il ne sera jamais alloué de supplément à l’entrepreneur et ce, quels que soient les moyens mis en œuvre pour
effectuer cette démolition (pics, pioches, poinçons, moyens pneumatiques, etc.).

C - Sujétions relatives à la rencontre d’ouvrages en B.A. :

La démolition d’ouvrages en B.A. suivra les mêmes règles que les démolitions des maçonneries rencontrées dans les
fouilles.

D - Sujétions relatives à la présence de l’eau :

Dans ce cas, l’entrepreneur du présent lot aurait à sa charge le rabattement de nappe nécessaire par tous moyens
appropriés à définir par l’entrepreneur, en accord avec le Bureau de Contrôle et le Maître d’œuvre.

Il est bien précisé que tous les frais relatifs à ce rabattement (exécution de forages, double transport, location, mise en
place du matériel d’épuisement, pompage, création du réseau d’évacuation, consommation du courant et du
carburant, etc.) sont à la charge de l’entreprise.

E - Canalisation rencontrée lors de l’exécution des terrassements :

Les canalisations enterrées ne sont pas systématiquement répertoriées sur les plans du dossier de consultation . Les
différents regards, point de piquage, coffret gaz ,etc … permettent d’envisager où passent les réseaux enterrés.
Toutes les précautions seront prises par l’entrepreneur lors de l’exécution des travaux de terrassement et ce sous son
entière responsabilité.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.11
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Dans le cas de rencontre de canalisations (assainissement, eau, gaz, électricité, téléphone, etc…) lors de l’exécution
des terrassements, l’entrepreneur doit en informer le Maître d’œuvre.
Les canalisations de fonctionnement seront dévoyées.

La dépose de toutes canalisations hors service rencontrées dans les fouilles est à la charge du présent lot.
F - Ouvrages divers rencontrés dans les fouilles :

Il ne sera attribué aucun supplément de prix pour tout ouvrage enterré rencontré dans les fouilles.

1.18 CHARGES D'EXPLOITATION


1.18.1 CHARGES PARTICULIERES APPLIQUEES AU PROJET
Les Charges d’Exploitations sont celles définies dans la NF P 06-001. Ces charges ne tiennent pas compte :

du poids propre des ouvrages et équipements fixes (sauf dérogation au cours du présent document).
des poussées et pressions des solides et liquides.
des déformations imposées dues aux mouvements du sol.
des charges dues aux procédés d’exécution résultant du projet (dont l’entreprise doit tenir compte à partir des
modalités de mise en œuvre).
des effets de variations de température, retraits, variations dimensionnelles.
des charges climatiques, vent, neige, pluie, grêle, définies par des textes spécifiques.

Les modalités relatives aux réductions des charges pour grandes surfaces et majorations pour faibles surfaces et la
dégression en fonction du nombre d’étages sont celles fixées dans la NF P 06.001.

Cette dégression n’est pas cumulable avec la réduction pour grandes surfaces, c’est-à-dire qu’elle s’applique à la
valeur nominale de référence. Toutefois, il est loisible de prendre, pour les premiers niveaux à partir du haut, la plus
faible des charges résultant de la minoration pour grande surface ou de la loi de dégression de base.

Les charges d’exploitations seront uniformément réparties en kg/m² suivant la Norme NFP 06.001 base de calcul des
constructions - charges d’exploitation des bâtiments.

Les charges d’exploitation ne se cumulent pas avec les charges permanentes.

Charges d’exploitation bâtiment neuf enseignement :

Locaux divers 2,5 kN/m²


Stockage 4 kN/m²
Salles à manger 4 kN/m²
Locaux techniques 5 kN/m²
Locaux cuisine (cuisine collective) 5 kN/m²
Réserve cuisine 6 kN/m²
Local courants forts 4 kN/m²
Sanitaires 2,5 kN/m²
Escaliers 4 kN/m²
Hall 4 kN/m²

1.19 TENUE AU FEU


1.19.1 TENUE AU FEU DES OUVRAGES
La tenue au feu des ouvrages du présent lot et la protection coupe-feu assurée par certains de ces ouvrages doivent
répondre aux dispositions de la réglementation en vigueur et à celle demandée par le bureau de contrôle, rappelée
dans la notice de sécurité

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.12
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L’entrepreneur prendra en complément connaissance des dispositions communes du CPC et de la notice de sécurité.

L’entrepreneur a obligation de respecter les dispositions contractuelles même si elles ne sont pas toutes implicitement
citées dans le présent CCTP.

1.20 ISOLATION ACOUSTIQUE


1.20.1 REGLEMENTATION APPLICABLE
Voir réglementation sur le C.P.C.

1.21 PROTOTYPES - ECHANTILLONS


1.21.1 PROTOTYPES
Pour permettre au Maître d’œuvre de juger de l’aspect et de la qualité des ouvrages et éventuellement d’exiger les
améliorations ou modifications de détails qui lui paraissent nécessaires, l’Entrepreneur du présent lot doit les
présentations ou prototypes en béton préfabriqué.

1.21.2 ECHANTILLONS
L’entrepreneur est tenu de soumettre à l’approbation du Maître d’œuvre les échantillons de tous les matériaux,
matériels et accessoires à mettre en œuvre, dans le délai défini par le calendrier des travaux.

Le choix définitif est à l’initiative de l’architecte et ce, sans supplément de prix.

1.22 ECHAFAUDAGES -LEVAGES - MANUTENTIONS


1.22.1 ECHAFAUDAGES
Il est rappelé à l’entrepreneur qu’il doit tous les échafaudages nécessaires à l’ensemble de ses travaux y compris
double transport, montage, location, dépose. Il doit également tous les moyens de levage et manutentions
nécessaires aux autres corps d’état qui en feront la demande.

Les échafaudages de service à éléments préfabriqués sont dimensionnés suivant les normes NF HD 1000 et NF P 93
502 de décembre 1988.

1.22.2 LEVAGES
Installation de grue à flèche avec plan d’implantation.

Levage par grue mobile.

L’entrepreneur propose un plan d’installation conforme aux exigences du projet.

1.23 MEMOIRE TECHNIQUE


1.23.1 CONTENU MINIMUM DU MEMOIRE TECHNIQUE A REMETTRE AVEC L'OFFRE
Ce mémoire que l’entrepreneur doit obligatoirement remettre avec son offre sous peine de voir celle-ci rejetée, est un
élément important de jugement de la qualité des offres.

L’entreprise doit expliciter :

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.13
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

En ce qui concerne la mission de l’entreprise

Les dispositions, organisations et moyens que l’entrepreneur prévoit de mettre en place pour remplir cette mission.

Organisation détaillée de l’équipe chargée de mener à bien la coordination et la synthèse des études d’exécution de
l’entreprise.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.14
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

En ce qui concerne les dispositions, organisations et moyens de chantier

L’adéquation de son offre aux prestations qui lui incombent.

Avec des plans, les différentes phases d’accès et ouvrages correspondants prévus.

En ce qui concerne le béton armé

Solutions techniques retenues notamment :

Préfabrications
Moyens de montage et de méthodologie

Schéma organisationnel détaillé du plan qualité : moyens et teneur (dans le cadre et éventuellement au-delà des
impositions réglementaires et de celles des pièces écrites). Organisation de l’équipe chargée de l’auto-contrôle.

Les précisions demandées sont développées en conformité avec la norme européenne NF EN 29-002 « Système -
qualité - modèle pour l’assurance de la qualité en production et installation » et en tenant bien évidemment compte
des spécifications contenues par ailleurs dans le présent dossier.

Contraintes envisagées sur le domaine public :

Règles et procédures de définition, fabrication, transport éventuel, mise en œuvre, décoffrage, contrôles et mesures à
toutes ces étapes, concernant les bétons normaux.

Procédure de fabrication des bétons, coffrages et mise en œuvre pour garantir les qualités de parement, les
tolérances et les impératifs du bétonnage sans reprise.

Règles de sélection et contrôle des ciments, sables et agrégats, garanties dans le but d’obtenir des bétons de teintes
uniformes.

Procédures d’exécution des parties d’ouvrage comportant des bétons de qualités différentes.

Procédures de calcul et de contrôle des niveaux de coulage tenant compte des tassements de fondations, tassements
sous charges, fluage et retrait.

En ce qui concerne les terrassements

Schéma organisationnel détaillé du plan qualité : dito « béton armé ».


Contraintes envisagées : dito « béton armé ».

En ce qui concerne les fondations

Schéma organisationnel détaillé du plan qualité : dito « béton armé »


Contraintes envisagées : dito « béton armé »
Taux de travail retenu pour le sol et justifications.
Particularités éventuelles.

1.24 CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX


1.24.1 CARACTERISTIQUES DES PRODUITS COMPOSES
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.15
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

a) - Bétons :

Type de Utilisation Ciment Résistance caractéristique


requise à 28 jours (en Mpa)
béton
Nature Dosage Compression Traction
minimum fc 28 ft 28
indicatif

B1 Béton de propreté CPJ 35 150

B2-1 Blocages-formes de CPJ 35 250 15 1,5


pente et recharges

B2-2 Ouvrages enterrés CLK 45 350 30 2,4

B3 Ouvrages enterrés CLK 45 350 30 2,4


Radier Fondations

B4 Ouvrages Normaux CPJ 45 370 35 2,7


en élévation ou CPA 55 350

B6 En contact avec l’eau CLK identique aux


bétons ci-dessus
qu’il remplace et
suivant leur
utilisation

B7 Béton à hautes CPA 55 50 60 4,2


performances (BHP) ou
CPA HP maximum

Tous les bétons à hautes performances, béton B7, sont aussi, entre eux, des bétons de teinte uniforme.
Il est précisé que sur les ouvrages réalisés en béton B7, le Maître d’œuvre n’accepte aucun ragréage.

Les bétons B7 font l’objet d’une étude spéciale de l’Entrepreneur permettant de justifier sa capacité à fournir et mettre
en œuvre des bétons de cette qualité (aspect et résistance).

1.24.2 CLASSIFICATION DES MORTIERS ET ENDUITS


b) - Classification des mortiers et enduits :

LIANT SABLE

N° Utilisation Désignation Dosage Désignation Dosage

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.16
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1 Scellements et chape CPA 45 400 kg Sable fin 1 000 dm3

2 Chape et enduits des CLK 45 500 kg Sable fin 1.000 dm3


regards Scellements des
échelons, regards et grilles
joints de canalisations

3 Liaison d’éléments CPA 45 400 kg Sable fin 1 000 dm3


préfabriqués

4 Maçonnerie et remplissage CPJ 35 350 kg Sable fin 1 000 dm3

5 Enduit (Gobetis sur corps CPJ 35 500 kg 400 Sable rèche 1.000
Maçonnerie ) Finition kg 350 kg Sable fin dm3
Sable 0.1/2

6 Injection derrière les parois


de soutènement CLK 45 350 kg Sable fin 1 000 dm3

7 Matage des joints


(travaux de reprise en CPA 45 500 kg Sable 0/6 550 dm3
sous-œuvre) gravillon 700 dm3

8 Mortier bâtard XEH 100 à


200 kg
CPJ 150 à Sable fin 1 000 dm3
275 kg

Identique aux types ci-dessus qu’il


remplace et suivant leur utilisation.
9 En contact avec l’eau CLK

1.24.3 COFFRAGES ET PAREMENTS


Coffrages et parements

Parois et sous-faces de dalles :

Les caractéristiques des parements sont regroupées dans le tableau ci-après.

Parements Planéité d’ensemble Planéité locale rapportée Caractéristiques de


rapportée à la règle à un réglet de 0,20 m l’épiderme et tolérances

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.17
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

de 2 m (creux maximal sous ce d’aspect


réglet) hors joint

Elémentaire C1 Pas de spécification Pas de spécification Pas de spécification


particulière particulière particulière

Ordinaire C2 15 mm 6 mm Uniforme et homogène


Nids de cailloux ou zones
sableuses ragrées
Balèvres affleurées par
meulage
Surface individuelle des bulles
inférieures à 3 cm²,
profondeur
inférieure à 5 mm.
Etendue maximale des
nuages
de bulles 25 %
Arêtes et cueillies rectifiées et
dressées.

Soigné C4 5 mm 2 mm Uniforme et homogène


Bullage moyen :
Surface maximale par bulle :
1,5 cm²
Profondeur inférieure à 3 mm,
Surface du bullage : 7 % maxi
Bullage concentré :
concentration de bulle par
rapport au bullage moyen : 10
%

Très soigné C5 3 mm 1 mm Uniforme et homogène


Bullage moyen
Surface maximale par bulle :
0,3 cm² Profondeur inférieure
à
2 mm, surface du bullage : 7
% maxi
Bullage concentré :
concentration de bulles par
rapport au bullage moyen : 10
%
Quelle que soit la qualité du
béton, ragréage proscrit pour
C5

1.25 ARMATURES

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.18
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1.25.1 ARMATURES POUR BETON ARME


Les armatures pour béton armé utilisées pour la fabrication des AIB doivent être conformes aux normes françaises les
définissant, à savoir :

la norme NF A 35-015 pour les ronds lisses de nuance Fe E 235,


la norme NF A 35-016 pour les barres et fils machine à haute adhérence,
la norme NF A 35-019 pour les fils à haute adhérence,
la norme NF A 35-022 pour les treillis soudés,
la norme NF A 35-024 pour les treillis de peau,
la norme NF A 35-030 pour les barres crénelées à haute adhérence pour poteaux en béton armé, supports de lignes
aériennes,
la norme NF A 35-025 pour les armatures galvanisées.

Dans le cas où les armatures pour béton armé sont assemblées par soudage, ces armatures doivent être soudables
au sens de la norme NF A 35-018.

1.25.2 ELEMENTS DE MONTAGE


Lorsque les éléments de montage sont réalisés en acier, ils doivent être conformes à l’une des normes suivantes :
NFA 35-015 (nuance Fe E 235 uniquement), NF A 35-016, NF A 35-019, NF A 35-022, NF A 35-024, NF A 35-030 et
A 35-025.

En outre, s’ils sont assemblés par soudage entre eux ou aux armatures des AIB, ils doivent être soudables au sens de
la norme NF A 35-018.

1.25.3 CONFORMITE AUX NORMES DES MATERIAUX OU PRODUIT DE BASE


Les normes définissent les modalités de vérification de la conformité aux prescriptions qu’elles édictent. Il s’agit en
général :

soit d’une certification de conformité (notamment marque NF délivrée par l’AFCAB sur mandatement de l’AFNOR,
pour les armatures pour béton armé),
soit d’essais de réception.

Les armatures seront placées à 3 cm minimum des parements.

Dans le cas d’ouvrage à pleine fouille, les armatures seront placées à 5 cm minimum du parement.

Dans le cas d’ouvrage résistant au feu, l’enrobage des aciers devra être au minimum de 4 cm.

1.25.4 Nouveau chapitre


1.25.5 MISE EN PLACE DES ARMATURES
Les armatures doivent être convenablement raidies, de manière à se trouver aux emplacements prévus sur les plans.
Pour ce faire, elles doivent être munies de positionnement en béton, en nombre suffisant pour permettre d’assurer les
enrobages réglementaires notamment en fond de poutres et dans les planchers.

1.26 RAGREAGE FINITIONS


1.26.1 TRAVAUX OBLIGATOIREMENT PREVUS
Les trous laissés par les broches doivent être rebouchés efficacement et de façon durable.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.19
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Si la paroi présente au décoffrage des défauts localisés (nids de cailloux, armatures apparentes), l’entreprise doit les
travaux de réfection nécessaires avant exécution du ragréage. Les ragréages s’effectuent au mortier de ciment sur
béton jeune et au mortier de ciment additionné d’adhésif sur béton durci.

Les manques de matière sont rebouchés, soit par du béton de même composition que celui constituant l’ouvrage, soit
par un mortier de ciment si l’épaisseur de la reprise est inférieure à 5 cm.

Selon exigences formulées par les parements :

Les balèvres sont abattues par piquage ou meulage


Les épaufrures et irrégularités d’arêtes sont rectifiées au mortier de ciment additionné d’adhésif.
Les feuillures ou surfaces d’appuis des menuiseries (extérieures ou intérieures) sont dressées de façon à obtenir la
qualité exigée par le mode de pose des menuiseries.

Dans le cas de béton devant recevoir un enduit de charge, l’entreprise a, à sa charge, les préparations
complémentaires (rusticage) nécessaires à l’accrochage desdits enduits.

Au cas où les parements livrés ne correspondraient pas à ces caractéristiques, le Maître d’œuvre peut exiger de
l’entreprise tous les traitements qu’il jugerait nécessaires pour respecter lesdites caractéristiques et notamment le
repiquage des parements et l’exécution d’enduit de rattrapage.

D’une façon générale, tous les bétons seront ragréés par le présent lot, ragréage très soigné suivant directive du DTU
Peinture sur les murs, sous-face planchers,
poutres, poteaux etc. restant apparents.

La réception des subjectiles se fait en présence du Maître d’œuvre et de l’entreprise de peinture.

1.27 OUVRAGES INCORPORES AU GROS OEUVRE


1.27.1 OUVRAGES NECESSAIRES INCORPORES AU GROS OEIUVRE PAR LES
AUTRES CORPS D'ETAT
L’entrepreneur du présent lot doit, sans limitation :

les réservations dans les ouvrages en béton armé et maçonnerie pour le passage des canalisations, gaines, etc…
nécessaires aux autres corps d’état,
les scellements en béton après passage des canalisations et gaines des autres corps d’état,
la mise en place des dispositifs de fixation, platines, taquets, ferrures, etc… incorporés au coulage du Gros œuvre.

1.28 LIMITES DE PRESTATIONS


1.28.1 LIMITES DE PRESTATIONS ENTRE DIFFERENTS CORPS D'ETAT
Travaux divers prévus au forfait :

L'entrepreneur devra prévoir, outre les travaux décrits au présent descriptif et portés aux plans, tous les travaux de sa
profession nécessaires au parfait et complet achèvement du bâtimenten ce qui concerne les ouvrages de sa
spécialité.

Toutes les feuillures, saignées et réservations, quelles qu'elles soient, seront exécutées par l'entrepreneur de gros -
œuvre. Celui-ci devra demander aux entrepreneurs des autres corps d’états les sections à réserver.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.20
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L'entrepreneur de gros œuvre aménagera ou exécutera au cours de la construction, les passages, niches, gaines,
poses des fourreaux et les trémies nécessaires dans les murs, poutres, planchers, pour toutes les canalisations d'eau,
d'électricité, de vidange, les passages de gaines, etc. … ainsi que les incorporations et inserts divers propres à
l’exécution de ses propres ouvrages, à la fixation des ouvrages de charpentes supports de toiture ou ceux des corps
d’état secondaires.

L'entrepreneur du présent lot devra les raccords en façade après tous scellements réalisés par ses soins ou par les
autres corps d'états ainsi que le rebouchement des trémies et calfeutrement après passage des canalisations et
fixations des huisseries et autres ouvrages des corps d’états concernés. Les échafaudages nécessaires à l'exécution
des travaux et leurs accès seront établis par l'entrepreneur à ses frais et laissés en temps utile à l'utilisation des autres
corps d'états. Les moyens de montage (grue notamment) pourront servir aux besoins des autres corps d'états (pour
approvisionner leurs chantiers) sous deux réserves :

Cette utilisation ne devra pas apporter de perturbation au chantier de l'entrepreneur du présent lot.

Cette utilisation pourra être facturée aux autres entreprises suivant un tarif horaire forfaitaire, librement débattu en
début de chantier entre l'entrepreneur du gros - œuvre et les entrepreneurs chargés des autres corps d'état.

Il s'ensuit que l'entrepreneur du présent lot ne pourra pas démonter les engins de levage sans en avoir reçu l'accord
formel du Maître d’œuvre, après consultation des autres entreprises.

1.29 QUALIFICATIONS PROFESSIONNELES


1.29.1 QUALIFICATIONS DEMANDEES
Les travaux dont la description est donnée dans le présent C.C.T.P. sont obligatoirement réalisés par une Entreprise
Spécialisée (le titulaire du marché et/ou ses co-traitants et ses sous-traitants agréés) ayant les qualifications
suivantes, telles qu'elles sont définies par l'Organisme Professionnel de Qualification et de Certification du bâtiment
(QUALIBAT) ou références équivalentes :

Les entreprises devront obligatoirement posséder les qualifications nécessaires à l’exécution des ouvrages,
qualifications Qualibat requises

- Maçonnerie : 2112 (technicité confirmée)


- Ravalement : 2132 (technicité confirmée)
- Béton armé : 2212 (technicité confirmée)
-
L'Entreprise doit produire, jointes à sa proposition, les photocopies de sa carte de qualification professionnelle et de
sa police d'assurance qui doit comprendre dans ses clauses, toutes les garanties nécessaires pour la réalisation des
travaux dont elle a la charge.

1.30 RESPONSABILITE
1.30.1 RESPONSABILITE DE L'ENTREPRISE
L’entreprise reconnaît, lors de la signature de son marché, avoir pleine et entière connaissance de toutes les autres
pièces générales ou particulières de tous corps d’état et ne pourra en aucune façon, arguer de fait de
méconnaissance de tels ou tels documents lui permettant de prétendre soit à une rémunération supplémentaire soit à
une diminution de responsabilité lui incombant.

1.31 CADRE DE BORDEREAU

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.21
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

1.31.1 Réponse suivant cadre de bordreau


L’entrepreneur à obligation de remplir le cadre de bordereau (DPGF) dans l’ordre des articles établis sans le modifier,
en rajoutant éventuellement des postes de travaux qu’il juge nécessaire.

1.32 INSTALLATION DE CHANTIER


1.32.1 INSTALLATION DE CHANTIER POUR TOUS LES CORPS D'ETAT

2 TERRASSEMENTS
2.1 FOUILLES
2.1.1 DECAPAGE DE LA TERRE VEGETALE
Décapage de la terre végétale dans l’emprise de la construction et stockage sur le terrain pour réemploi
.

Le décapage se fait sur une épaisseur minimale de 25 cm.

Purge de tous les éléments rencontrés tels que racines, souches, plantes, etc ...

Compris toutes sujétions pour la nature des terrains rencontrés

Stockage soigné dans la parcelle à un emplacement défini par le maitre d'oeuvre

L'exédent de terre végétale non réemployée est expédié à la décharge par le présent lot .

Le stockage est laissé à disposition du lot VRD pour ses travaux

Décapage général
Localisation :
Emprise de la parcelle

Décapage emprise parking et voirie


Localisation :
Décapage général emprise parking et voirie
Expédition à la décharge des terres exédentaires
Localisation :
Du site à la décharge publique

2.1.2 FOUILLE EN EXCAVATION

Les travaux de terrassement généraux comprenant :

Décapage de la terre végétale, stockage à proximité pour réemploi et expédition de l'excédent à la


décharge aux frais de l'entrepreneur .

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.22
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Fouille en excavation dans terrain de toute nature et suivant la classification des terrains, exécution à
l'engin mécanique et manuellement .
Suivant remarques du rapport de sol établi par SAGA en date de février 2007

Les travaux de terrassement sont réalisés en fonction des rapports de sol (nature des terrains
rencontrés, hydrologie) et des plans du maître d'oeuvre

Terrassements en déblais effectués mécaniquement ou à la main pour obtenir les profils nécessaires.
Talus aménagés par l’entrepreneur pour maintien des terres Pente des talus limitée à 25 ° maximum

Protection des talutages par un polyane de 200 microns fixé contre terre.afin de limiter les variations de
teneur en eau
Pompage pendant les travaux et évacuation des eaux.

Enlèvement des débris de masse et remblais de substitution en terre saine.

Purge soignée du fond de fouille et comblement des trous en sable.

Compactage soigné. Fond de fouille dressé.

Surlargeurs nécessaires à l’exécution des fondations.

Fosses et drainages pour évacuation des eaux de ruissellement éventuelles avec tous relevages
nécessaires.

Fouille en excavation dans terrain de toute nature


Localisation :
Pour décaissement du bâtiment et vide sanitaire

Protection par polyane


Localisation :
Talutage des fouilles en excavation

Dressement fond de forme


Localisation :
Fond de forme du bâtiment vide sanitaire

Dressement fond de forme


Localisation :
sous les dalles portées
2.1.3 FOUILLE EN RIGOLE
Exécution de fouilles en tranchées et en rigole, à la main ou mécaniquement, en terrain de toute nature
; fonds et parois dressés avec pentes ou façon de gradins si nécessaire, compris blindage jointif ou non.

Réglage du fond de forme, le sol de fondations étant particulièrement sensible aux variations de teneur
en eau, on devra couler les fondations au fur et à mesure de l’avancement des terrassements et hors
intempéries.
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.23
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Purge de tous les éléments ou affleurement avec remplacement par du sable gros compacté ou de la
grave.

Fouille pour semelles filantes, semelles isolées, longrines etc..

Compris béton de propreté

Compris tenue des parois des tranchées et protections ci nécessaire


Fouilles pour semelles filantes
Localisation :
Pour fondations du bâtiment

Fouilles pour semelles isolées


Localisation :
fouille en rigole pour semelles iisolée

2.1.4 FOUILLE EN PUITS


Exécution de fouilles en puits.

Les terrassements sont à exécuter dans des terrains de toutes natures (voir résultats des sondages et
plans de principe). Exécution des banquettes, talus, blindages et autres ouvrages de sécurité si
nécessaire. Les sols de fondations étant particulièrement sensibles aux variations de teneur en eau, on
devra couler les fondations au fur et à mesure de l’avancement des terrassements et hors intempéries.

Section et profondeur établies en fonction des charges, du taux de travaux du sol et de sa nature.

Fouilles en tous terrains à la main ou par procédé mécanique en prenant toutes mesures de sécurité
réglementaires.

Pompage et évacuation des eaux d’infiltration

Les quantités de fouille ainsi que de béton des fondations seront prévues de façon forfaitaire dans
l’offre de l’entreprise , aucune majoration de quantité ne sera admise après la signature du marché pour
quelle raison que ce soit .

Chargement et évacuation des déblais compris frais de transport et de décharge.

Fouille en trou et en puits pour gros béton


Localisation :
Fouilles pour gros béton pour redans

Fouille en puits sous massif


Localisation :
Fouilles pour massifs BA

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.24
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

2.1.5 FOUILLE POUR RESEAUX ENTERRES


Fouilles en tranchée exécutées à la main ou par moyen mécanique, élargissement au droit des regards,
etc..

Fond et parois dressés avec pentes réglées, compris surlargeurs au droit des regards, étaiements,
épuisements.

Enlèvement de toutes les poches de mauvais sols et remplacement par du sable tout-venant.

Après pose des canalisations et accessoires, remblai à la main sur 15 cm au-dessus en sable 0/10 avec
blocage soigné des flancs et fin de remblais pour couches de 30 cm en sablon compacté.

Enlèvement des terres en excédent aux décharges publiques.

Fouille pour réseaux


Localisation :
Reséaux EU EP, relevage fourreaux pour fluides etc .
.
2.1.6 REMBLAIS
Les remblais seront exécutés suivant les prescriptions du chapitre V du DTU 12.

Les remblais seront exécutés par couches horizontales de 20 cm d'épaisseur successives et


soigneusement pilonnées afin d’obtenir une densité de sol au moins égale à 95% de l’Optimum Proctor
Modifié.

Les matériaux de remblais seront des matériaux d’apport de type sable siliceux grossiers exempts de
matières végétales ou animales et de matériaux de démolitions et décharges.

Après exécution des ouvrages enterrés ou semi-enterrés :

- nettoyage soigné de la fouille et enlèvement de tous les détritus,

- remblais en terres saines et de bonne qualité, acceptées par le Maître d’Oeuvre ou sablon à défaut
inclus au prix du marché,

- mise en place par couches de 20 cm au plus, soigneusement compactées et arrosées, pour obtenir la
même qualité que le terrain existant,

- Le compactage est conduit de manière à ne provoquer aucun dommage ni aucune dégradation et de


telle sorte qu’après terrassement ou compression, les profils indiqués dans les dessins sont
parfaitement réalisés.

- réglage final pour obtenir une surface bien dressée,

- Les remblais seront repris et confortés en cas de dégradation éventuelle pouvant provenir des eaux
pluviales.
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.25
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Remblais compactés
Localisation :
En périphérie de tous les ouvrages enterrés pour mise à niveau suivant plans

2.1.7 EVACUATION DES DEBLAIS


Reprise, chargement et évacuation aux décharges publiques des déblais excédentaires après
remblaiement des ouvrages de fondations.

- Compris double transport et frais de décharge sans limite de distance et de nature des gravois .

L’entrepreneur devra assurer tous les nettoyages de voirie imposés pour ses travaux à ses frais et doit
également se renseigner sur les lieux de stockage avant la remise de son offre. Aucune plus-value ne
lui sera accordée pour décharge éloignée.

Evacuation compris frais de décharge


Localisation :
Pour la globalité des travaux de terrassement

3 FONDATIONS
3.1 FONDATIONS SUPERFICIELLES
Les travaux seront réalisés conformément au DTU 13.1 de mars 1988 : Cahier des charges applicables
aux travaux de fondations superficielles.

Le ou les types de fondations sont réalisés conformément aux rapports d’étude de sol,

Les semelles de fondation seront en béton armé, confectionnées à partir de ciment de type CLK,
dimensionnées en fonction de la descente de charge et des hypothèses de portance du sol. Le béton
de propreté, le gros béton des puits de rattrapage et des redans seront coulés à pleine fouille,
immédiatement après l’ouverture de celle-ci.

Sur le béton de propreté ou puits de rattrapage, mise en place du ferraillage et calage pour assurer un
enrobage de 4 cm minimum. Coffrage des rives en cas de mauvaise tenue du terrain et coulage des
semelles.

Les fondations à niveaux différents auront entre elles une pente de 3 sur 2 (3 horizontal, 2 vertical). , il
sera réalisé des redans en gros béton permettant de respecter la dénivellation entre semelles. La pente
de 3 sur 2 sera aussi respectée entre le bas des semelles et le fond de fouille des réseaux enterrés. En
cas d’impossibilité technique, les semelles seront approfondies par la réalisation de puits en gros béton.

3.1.1 BETON DE PROPRETE

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.26
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Un béton de propreté de 5 cm sera mis en place sous tous les ouvrages en béton armé en contact avec
le sol.

Le béton sera dosé à 250 kg de CLK et de 5 cm d’épaisseur, mis en œuvre à l’avancement des fouilles
pour éviter la décompression du terrain.

Béton de propreté de 5 cm
Localisation :
Sous tous les ouvrages de fondation

3.1.2 GROS BETON POUR PUITS OU REDAN


Remplissage des puits et redans , en béton dosé à 250 kg de CLK minimum coulé à pleine fouille ou
dans coffrage ordinaire dans le cas d’éboulement des parois.

Le béton sera coulé à l’avancement du terrassement pour éviter la décompression du terrain.

Le béton sera mis en place par goulotte, vibré à l’avancement du coulage.

Toutes les sujétions compris concernant la tenue des parois, blindage, surlargeur des fouilles si
nécessaire.

Gros béton pour puits sous massifs BA


Localisation :
Gros béton pour puits sous massifs
Gros béton pour redans

3.1.3 SEMELLES EN BETON ARME

Semelles filantes ou isolées en béton armé dosé à 350 kg de CLK. Dosage, armatures, forme et
section selon calculs. Amorces en attente. Coffrage ordinaire.

Les semelles seront coulées sur un béton de propreté

Dimension suivant étude d’exécution.

Ancrage dans le bon sol.


Béton de CLK
Localisation :
Semelles de fondation

Coffrage parement courant


Localisation :
Semelles de fondation

Armatures
Localisation :
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.27
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Semelles de fondation

3.1.4 MASSIF EN BETON ARME


- Massifs en béton armé dosé à 350 kg de CLK minimum, armatures, forme et section selon calculs de
l’entreprise.
- Amorces en attente.
- Coffrage ordinaire.
- Les massifs assureront la répartition des charges sur les puits en béton.
béton
Localisation :
Massif BA pour fondation

Coffrage
Localisation :
Massif BA pour fondation

Armatures
Localisation :
Massif BA pour fondation

3.1.5 LONGRINES OU POUTRE VOILE EN BETON ARME


Longrines et poutres en béton armé, armatures suivant calcul de l’entreprise.

Coffrage ordinaire pour les faces non apparentes.

Coffrage soigné pour les faces visibles.

Béton
Localisation :
Fondations

coffrage
Localisation :
Fondations

Armatures
Localisation :
Fondations

4 INFRASTRUCTURE
4.1 OUVRAGES EN BETON ARME

4.1.1 POTEAU
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.28
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Poteaux en béton armé de section ronde ou carrée.

Arêtes chanfreinées dans le cas de poteaux rectangulaires.

Béton dosé à 350 kg/m³ minimum de ciment CPA.

Armatures suivant calculs d'éxécution de l'entrepreneur.

Coffrage parement courant

Béton
Localisation :
Infrastructure

Coffrage
Localisation :
Infrastructure

Armatures
Localisation :
Infrastructure

4.1.2 POUTRE
Poutre et poutre voile en béton armé.
Coffrage toutes faces parements courant béton lisse pour recevoir directement un enduit mince
pelliculaire prévu au lot « Peinture ».

Béton dosé à 350 kg minimum de ciment CPA.

Armatures suivant calculs d’exécution.

Nota : Les retombées de poutres seront évitées au maximum, les niveaux de faux-plafond avec
intégration des gaines de chauffage ventilation seront respectés par l’entreprise.

Béton
Localisation :
Infra
Coffrage
Localisation :
Infra

Armatures
Localisation :
Infra

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.29
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

4.1.3 VOILES ENTERRES VIDE SANITAIRE ET VIDE TECHNIQUE EN BETON ARME


Murs de façade enterrés et intérieurs porteurs suivant plans en voile de béton banché de 0,20 m
d’épaisseur minimum. Béton dosé à 350 kg/m³ de ciments type CPA

Armatures résultant des calculs d’exécution de l'entrepreneur .

Système de coffrage et qualité des parements adaptés aux différentes finitions prévues en façade et à
l’intérieur des bâtiments.

Coffrage à parement ordinaire pour les faces visibles.

Protection face extérieure par peinture bitumineuse type Flinkote appliquée en 2 couches au rouleau

Tous ragréages, ponçage, sujétion de réservations et de reprise de bétonnage ou incorporation dans


ouvrages maçonnés.

Réservations pour ventilation vide sanitaire passage de portes et réseaux


Béton
Localisation :
Vide sanitaire et vide technique

coffrage
Localisation :
Vide sanitaire et vide technique

Armatures
Localisation :
Vide sanitaire et vide technique

Peinture bitumineuse
Localisation :
Parois enterrées face extérieure de toutes les parois enterrées

5 SUPERSTRUCTURE
5.1 STRUCTURE
5.1.1 POTEAU
Poteaux en béton armé de section ronde ou carrée.

Arêtes chanfreinées dans le cas de poteaux rectangulaires.

Béton dosé à 350 kg/m³ minimum de ciment CPA.

Armatures suivant calculs d'éxécution de l'entrepreneur.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.30
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Coffrage soigné. C4.

Béton
Localisation :
structure

Coffrage
Localisation :
rstructure

Armatures
Localisation :
structure
5.1.2 POUTRE
Poutre et poutre voile en béton armé.
Coffrage toutes faces parements très « soignés » béton lisse pour recevoir directement un enduit
mince pelliculaire prévu au lot « Peinture ».

Béton dosé à 350 kg minimum de ciment CPA.

Armatures suivant calculs d’exécution.

Nota : Les retombées de poutres seront évitées au maximum, les niveaux de faux-plafond avec
intégration des gaines de chauffage ventilation seront respectées par l’entreprise.

Béton
Localisation :
structure

Coffrage
Localisation :
structure
Armatures
Localisation :
structure

5.1.3 ESCALIER BA
Escalier en béton armé de type préfabriqué scellé en place ou exécuté de manière traditionnelle.

Béton dosé à 350 kg/m³ de CPA minimum.

Armatures suivant calculs de l’entreprise.

Coffrage soigné de la sous face.

Les marches et contre marches seront habillées par un carrelage en grès cérame (hors lot).
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.31
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Escalier local containers


Localisation :
Escaliers en béton armé suivant vues en plan des plans de structure

Escalier QUAIS
Localisation :
Quais suivant plans

5.1.4 ACROTERES
Acrotères solidaires du plancher terrasse et réalisés en béton armé dosé à 350 kg. La forme et la
hauteur des acrotères sont celles définies aux plans de l’Architecte

Les armatures sont calculées conformément aux stipulations de l’annexe II du DTU 20.12 « Gros-œuvre
en maçonnerie des toitures destinées à recevoir une étanchéité.

Les acrotères hauts sont recoupés tous les 6 m maximum. Les joints sont calfeutrés au mastic, de type
élastomère, 1ère catégorie au fond de joint sans action chimique sur le mastic et application éventuelle
de primaire. Les joints transversaux ne se prolongent pas dans la hauteur du relief étanche.

Toutes façons d’engravures formant arrêt et calfeutrement du relief d’étanchéité.

Les murs local technique et tous les murs saillants en terrasse sont prévus au présent article
béton
Localisation :
Terrasse

coffrage
Localisation :
Terrasse

Armatures
Localisation :
Terrasse

5.1.5 VOILES BETON SUR TERRASSE


Murs sailants sur la terrasse du bâtiment suivant plans en voile de béton banché de 20 cm minimum.
Béton dosé à 350 kg/m³ de ciments type CPA

Armatures résultant des calculs d’exécution de l'entrepreneur.

Epaisseur des voiles suivant calcul de l’entreprise et en respectant les impositions acoustiques
environnementales.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.32
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Système de coffrage et qualité des parements adaptés aux différentes finitions prévues en façade
extérieure Pour mémoire et d’une manière générale :

Enduit ou peinture de ravalement

D’une manière générale, la qualité des parements sera prévue en coffrage « soigné » suivant définition
au DTU 23.1.

Voile béton armé en terrasse


Localisation :
Terrasse
5.1.6 LINTEAUX CHAINAGES RAIDISSEURS CHEVETRES ET OUVRAGES
ASSIMILES
Ces éléments seront réalisés en béton armé.

Parement à coffrage soigné.

Armatures suivant calcul de l'entrepreneur

Fabrication, dimensions suivant adaptation aux plans architecte.

Les chevêtres des puits de luminière shydome en terrasse sont prévus au présent lot ainsi que les
relevés dessinés sur les plans du maitre d'oeuvre

Linteaux chainages raidisseurs chevêtres et ouvrages assimilés


Localisation :
Bâtiment

5.2 PLANCHERS BA
5.2.1 PLANCHER EN DALLE PLEINE VIDE SANITAIRE
Planchers autoporteurs au dessus du vide sanitaire en dalles pleines de béton armé mises en œuvre
sur coffrage traditionnel ou prédalles épaisses.

Epaisseur suivant calculs sde l'entrepreneur (épaiseur minimale sur les plans)

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

Coffrage à sous face parement ordinaire compris ragréage de finition.

Toutes les trémies sont prévues à la fabrication , avec renforts là où c’est nécessaire.
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.33
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Réservation au coffrage de trous, trémies, etc… compris renforts d’armature.

Incorporation au coulage de fourreaux, gaines, canalisations, etc… en coordination avec les corps
d’état.

Intégration de cordon coupe feu dans les joints de dilatation.

Isolation thermique : isolation thermique par la fourniture et mise en oeuvre de panneaux isolants posés
par sapinettes en sous face du plancher ou POS2S en fond de coffrage type Fibralith de 10 cm
minimum et en fonction du calcul thermique du lot chauffage ventilation en fonction de la RT 2005
Béton
Localisation :
Plancher haut vide sanitaire

Coffrage
Localisation :
Plancher haut vide sanitaire

Armatures
Localisation :
Plancher haut vide sanitaire

Divers pour planchers dalle pleine


Localisation :
Plancher haut sous sol

5.2.2 PLANCHER EN DALLE PLEINE PORTEE


Planchers autoporteurs à rez de chaussée hors vide sanitaire en dalles pleines de béton armé mises
en œuvre sur coffrage traditionnel ou prédalles épaisses.

Epaisseur suivant calculs

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

Coffrage à sous face parement ordinaire compris ragréage de finition.

Toutes les trémies sont prévues à la fabrication , avec renforts là où c’est nécessaire.

Réservation au coffrage de trous, trémies, etc… compris renforts d’armature.

Incorporation au coulage de fourreaux, gaines, canalisations, etc… en coordination avec les corps
d’état.

Intégration de cordon coupe feu dans les joints de dilatation.


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.34
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Isolation thermique : isolation thermique par la fourniture et mise en oeuvre de panneaux isolants
imputressible POS2S formant fond de coffrage type Fibralith de 10 cm minimum et en fonction du
calcul thermique du lot chauffage ventilation en fonction de la RT 2005

Cett isolant est obligatoirement toute surface du plancher BA

Béton
Localisation :
Planchers hors vide sanitaire à rez de chaussée
isolant formant fond de Coffrage
Localisation :
Planchers hors vide sanitaire à rez de chaussée

Armatures
Localisation :
Planchers hors vide sanitaire à rez de chaussée

5.2.3 PLANCHER EN DALLES ALVEOLAIRES PRECONTRAINTES


Planchers réalisés en éléments précontraints pour grande portée type plancher DAL des
Etablissements STRUDAL ou similaire.

Planchers préfabriqués du commerce constitués d’éléments alvéolés ou en alvéoles posées jointifs et


soudures par des dés en béton.

La flèche du plancher sera de 1/500ème de la portée maximale sur les points d’appui.

Eléments standard de 1,20 m de largeur.

L’entrepreneur prévoira toutes les parties porteuses nécessaires à l’appui du plancher (poutres)

Calcul suivant les différentes longueurs de portées, surcharge d’exploitation et d’entretien , contraintes
acoustiques

Dalle de compression en complément.pour support étanchéité

Les réservations pour le passage des gaines seront transmises avant fabrication par les corps d’état
techniques concernés

plancher haut rez de chaussée


Localisation :
Suivant plan de principe du maitre d'oeuvre

5.2.4 PLANCHER EN DALLE PLEINE BETON ARME


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.35
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Planchers autoporteurs en dalles pleines de béton armé mise en œuvre sur coffrage traditionnel ou
prédalles épaisses.

Epaisseur suivant calculs en 20 cm d’épaisseur minimum.

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

D’une manière générale, et sauf indications aux plans architecte ou accord lors de l’exécution entre
l’architecte et le bureau d’études B.A., les planchers seront calculés au maximum pour être sans
poutres en retombées ou limiter celles-ci au strict minimum.

Coffrage à sous face parement ordinaire compris ragréage de finition.

Toutes les trémies sont prévues à la fabrication des prédalles, avec renforts là où nécessaire.

Réservation au coffrage de trous, trémies, etc… compris renforts d’armature. Incorporation au coulage
de fourreaux, gaines, canalisations, etc… en coordination avec les corps d’état.

L’entrepreneur peut proposer l’emploi de prédalles sous réserve.que dans la proposition, l’entrepreneur
indique qu’il se propose d’employer des prédalles.

Le plan de prédalles doit être soumis au Maître d’œuvre.

Le type de prédalle (B.A., B.A. précontraint avec ou sans nervures ou prédalle à treillis) est laissé au
choix de l’entreprise mais doit être conforme au C.P.T. plancher titres 1 et 2. L’épaisseur des prédalles
est fonction du type et des portées.

Les prédalles sont posées sur files d’étais en nombre adapté à l’épaisseur des portées.

La liaison des prédalles entre elles est assurée par béton complémentaire avec treillis soudés disposés
sur les joints avant coulage du béton complémentaire.

Les planchers devront respecter les impositions acoustique.

Intégration de cordon coupe feu dans les joints de dilatation.

Béton
Localisation :
Plancher haut rez de chaussée toute surface comprise
coffrage
Localisation :
Plancher haut rez de chaussée toute surface comprise

Armatures
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.36
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Localisation :
Plancher haut rez de chaussée toute surface comprise

5.3 MURS BETON ARME EN ELEVATION


5.3.1 VOILES DE FACADE EN BETON ARME
Murs de façade suivant plans en voile de béton banché de 20 cm minimum. Béton dosé à 350 kg/m³ de
ciments type CPA

Armatures résultant des calculs d’exécution de l'entrepreneur.

Epaisseur des voiles suivant calcul de l’entreprise et en respectant les impositions acoustiques
environnementales.

Système de coffrage et qualité des parements adaptés aux différentes finitions prévues en façade et à
l’intérieur du bâtiment. Pour mémoire et d’une manière générale :

en façades :
En façades et pignons, doublage en bardage(voir plans des façades) - Finition soignée.
Enduit ou peinture de ravalement

en faces intérieures :
Béton brut pour recevoir un contre cloisonnement isolant, ou béton « soigné » pour recevoir directement
un enduit pelliculaire prévu au lot « Peinture ».

D’une manière générale, la qualité des parements sera prévue en coffrage « soigné » suivant définition
au DTU 23.1.

Liaisonnement des murs de façade avec les murs refends par armatures en attente. Bouchonnement
avec soin des trous de banches avant exécution des revêtements extérieurs et intérieurs.

Réservation au coffrage de baies, fenêtres, etc… compris façon de feuillures, encadrements,


moulurations, empreintes en creux ou en saillie suivant indications des plans de façade.

Incorporation de rails et ferrures pour fixation des menuiseries suivant demande des corps d’état.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.37
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Localisation :
Façades
Localisation :
Façades
Armatures
Localisation :
Facades
5.3.2 VOILES INTERIEURE EN BETON ARME
Murs de refend et de distribution intérieure suivant plans en voile de béton banché de 16 cm
d’épaisseur minimum. Béton dosé à 350 kg/m³ de ciments type CPA.

Armatures résultant des calculs d’exécution de l'entrepreneur .

Système de coffrage et qualité des parements adaptés aux différentes finitions prévues et à l’intérieur
du bâtiment.
Pour mémoire et d’une manière générale, la qualité des parements sera prévue en coffrage « soigné »
suivant définition au DTU 23.1, très soignée pour les faces destinées à être peintes.
Béton
Localisation :
Suivant plans de principe maître d'oeuvre
Localisation :
Suivant plans de principe maître d'oeuvre

Localisation :
Suivant plans de principe maître d'oeuvre

5.4 MURS EN PARPAINGS


5.4.1 MURS EN PARPAINGS

Les caractéristiques des blocs de béton et leur mise en œuvre devront répondre aux stipulations du
Chapitre « Charges Techniques Générales » du DTU 20.1. Toutes les parois sont à monter sur toute la
hauteur de chaque niveau, de plancher à plancher.

Les parpaings seront hourdis au mortier de ciment dosé à 350 kg de CPA.

L’attention de l’entrepreneur est attirée sur le fait qu’il est tenu, de lui-même, de prévoir tous les
potelets, raidisseurs, tendeurs nécessités éventuellement par les longueurs ou hauteurs trop
importantes des parois en parpaings. Aucun supplément sur le prix forfaitaire du marché ne sera
accordé à ce titre lors de l’exécution des travaux.

Il sera fait emploi de blocs de béton creux ou plein, épaisseur suivant indications des plans de
l’architecte et imposition acoustique , étant rappelé qu’il s’agit d’épaisseur « brute non compris enduit ».

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.38
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Les murs non porteurs seront réalisés en parpaings pleins de ciment. (l’utilisation de parpaings creux
dans le cas de locaux non soumis aux impositions acoustiquees.

Enduit en finition

Parpaings de 20 cm d'épaisseur
Localisation :
Suivant plan de principe BET

Parpaings de 15 cm d'épaisseur
Localisation :
Suivant plan de principe BET

5.5 DALLAGES ET CHAPES


5.5.1 DALLAGE

La conception, le calcul et l’exécution des dallages seront établis en fonction de la norme NF P 11.213.1
de mars 2005, référence DTU 13.3

NF P 11.213.1 : Dallages, conception, calcul et exécution :


Partie 1 : Cahier des clauses techniques des dallages à usages industriels ou assimilés
Partie 2 : NF P 11.213.2
Partie 3 : NF P 11.213.3
Partie 4 : NF P 11.211.1

Dallage, travaux suivants sont à entreprendre :

Terrassement pour mise à niveau du fond de forme


Remblai pour mise à niveau du fond de forme

Remblai sous tous les décaissés

Dallage en béton armé, épaisseur suivant normes et calculs, mis en œuvre directement sur terre plein
dans les conditions suivantes :
Epaisseur minimale 15 cm
Surcharges d’exploitation à prendre en compte suivant généralités ci avant ond de forme :

Nettoyage du terrain naturel,curage, mise à niveau


Réalisation d'une couche de forme en matériaux drainants non gélifs , non évolutifs , non sensibles à
l'eau , sans fines, compactés d'une épaisseur de 20 cm minimum (compositin à proposer au maitre
d'oeuvre et bureau de controle )

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.39
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Prévoir essai de contrôle du compactage et de la portance de la forme avant mise en œuvre du


dallage.(éssais à la plaque type Westergaard)
Mise en œuvre d’un écran polyane épais déroulé en continu et double sur 50 cm minimum
Fourniture et mise en oeuvre d'un isolant thermique toute surface de type Fibralith épaissur et
carrastéristiques suivant imposition des calculs du lot chauffage ventilation .

Fourniture et mise en œuvre de dallage béton armé de 15 cm d’épaisseur minimum avec armatures
calculé par l’entrepreneur.
Finition surfacée soignée à l’hélicoptère.

Joints de fractionnement suivant réglementation.

Les travaux de dallage sont entrepris après création de tous les réseaux. Toutes les pièces et
circulations sont concernées par ces travaux de dallage.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.40
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Fond de forme :

Nettoyage du terrain naturel,curage, mise à niveau


Réalisation d'une couche de forme en matériaux drainants non gélifs , non évolutifs , non sensibles à
l'eau , sans fines, compactés d'une épaisseur de 20 cm minimum (compositin à proposer au maitre
d'oeuvre et bureau de controle )

Prévoir essai de contrôle du compactage et de la portance de la forme avant mise en œuvre du


dallage.(éssais à la plaque type Westergaard)
Mise en œuvre d’un écran polyanetype Fibralith épaissur et carrastéristiques suivant imposition des
calculs du lot chauffage ventilation .
Fourniture et mise en œuvre de dallage béton armé de 15 cm d’épaisseur minimum avec armatures
calculé par l’entrepreneur.
Finition surfacée soignée à l’hélicoptère.
Joints de fractionnement suivant réglementation.

Les travaux de dallage sont entrepris après création de tous les réseaux.

Particularités :
Sur le dallage fourniture et pose de dalette en béton suivant dimensions des plans architecte , finition
teinté au choix dallette 50 x 35 cm environ pose sur bain de mortier compris traitement des joints

Dallage extérieur
Localisation :
Accès extérieur ,dallage longitudinal le long du restaurant
dallage longitidinal façade entrée personnel

Dallettes en béton teinte en revêtement


Localisation :

Accès extérieur ,dallage longitudinal le long du restaurant


dallage longitidinal façade entrée personnel

5.6 OUVRAGES DIVERS


5.6.1 RELEVES POUR PUITS DE LUMIERE
Création de chevêtre et relevés en béton armé fabriqués suivant plans du maître d'oeuvre pour la pose
des puits de lumière

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

Coffrage à sous face parement soigné compris ragréage de finition.

Ouvrages particuliers :
BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.41
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Coordination et sujétions techniques à prévoir par l'entrepreneur en fonction des détails techniques du
lot menuiseries extérieures

Chevêtres et relevés béton T


Localisation :
Terrasse

5.6.2 CORBEAU BA GOUJON CRETES


corbeaux en béton armé calculés suivant étude de l'entreprise pour joints de dilatation
goujons crêtes pour joint de dilatation
Goujons crêtes
Localisation :
Suivant plan BET
Corbeau en béton armé
Localisation :
Suivant plan

5.6.3 ISOLATION THERMIQUE VERTICALE


Fourniture et pose de panneaux isolants type FIBRAROC des Etablissements KNAUFF.

Référence : FIBRAROC 75 A 15 composé de panneaux de bois FIBRAGGLO à base de laine minérale.

Constitution :
1 panneau FIBRAGGLO de 15 mm
1 matelas de laine de roche de 60 mm
Réaction au feu M1
Epaisseur : 75 mm
Dimensions : 2000 x 600 mm
Pose par FIB P (8 an m²)
Mise en œuvre suivant les recommandations du fabricant.

Isolation pour locaux techniques


Localisation :
Local groupe froid, chaufferie

5.6.4 AUVENT EN BETON ARME


Création de auvents en béton armé fabriqués suivant plans du maître d'oeuvre

Façon de pente de 1 % minimum pour l'étanchéité à la résine

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

Coffrage à sous face parement soigné compris ragréage de finition.


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.42
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Ouvrages particuliers :

Fourniture et mise en oeuvre en rive de rejingot formant goutte d'eau


Dimensions 10 cm x 10 cm , épaisseur 5 mm fixation par queue de carpe et liaisonné aux aciers

Auvent
Localisation :
Suivant plans maitre d'oeuvre

5.6.5 QUAI EN BETON ARME


Quai de chargement ou déchargement en dalles pleines de béton armé mise en œuvre sur coffrage
traditionnel

Epaisseur suivant calculs de l'entrepreneur

En plus des charges permanentes, les surcharges d'utilisation à prendre en compte dans le calcul de
structure :
- norme NF P 06-001 pour les charges d'exploitation du bâtiment ;
- norme NF P 06-004 pour les charges permanentes et charges d'exploitation dues aux forces de
pesanteur.

L'Entreprise titulaire du présent lot devra toutes les réservations nécessaires dans ces ouvrages,

La surchage d'exploitation à prendre en compte est de 1000 KG au mètre carré

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciment type CPA.

Armatures suivant calculs de l'entrepreneur.

Coffrage à sous face parement ordinaire compris ragréage de finition.

Toutes les trémies sont prévues à la fabrication , avec renforts là où nécessaire.

Ouvrages particuliers :

Fourniture et mise en oeuvre en rive de dalle de protection contre les chocs de camion de cornières
filantes en acier galvanisé
Dimensions 10 cm x 10 cm , épaisseur 5 mm fixation par queue de carpe et liaisonné aux aciers .

Pose avant coulage en affleurement du béton

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.43
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Quai de déchargement
Localisation :
Suivant plans maitre d'oeuvre

Quai de lavage
Localisation :
Suivant plans du maitre d'oeuvre
5.6.6 RUPTEUR DE PONT THERMIQUE

Fourniture et mise en oeuvre de rupteur de pont thermique conformément aux directives de la


Réglementation Thermique sous l'appellation RT 2005.

Ces rupteurs de ponts thermiques sont prévus en rive de dalle chaque fois que le béton extérieur est
apparent et sans bardage avec isolant .

Fournisseur Ets SCHOCK ou similaire .

Ces rupteurs de pont thermique doivent bénéficier d'un avis technique en cours de validité
agrée par un organisme acrédité .
Rupteur de pont thermique du commerce
Localisation :
En rive de plancher

5.6.7 SOCLES ET MASSIFS EN BETON ARME


Socles et massifs en béton armé coulé dans coffrage à parement ordinaire.

Fourniture et pose d’une couche résiliente type NOSITAL.pour atténuation des bruits solidiens

Enduit au mortier sur les joues et dessus des socles.

Dimensions suivant plans des lots techniques et ou corrrespondant aux emprises des appareils

Prévoir une distance de 40 cm d'éloignement avec le mur et un écartement entre socle de 15 cm


minimum

Socles et massifs en béton armé

Dimensions suivant emprise des appareils techniques et surélévation nécessaire


Localisation :
Terrasses
Locaux spécifiques suivant plans et en particulier
condensateur : dimensions 4x 2x 1 métre de hauteur
Groupe cellule de refroidissement 6.8 x 1.3 x 1 métre de hauteur
Cuisone centrale suivant plans

5.6.8 APPUIS ET SEUILS


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.44
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Appuis et seuil en béton dosé à 350 kg mini


Finition dans un coffrage métallique
Pose sur bain de mortier

A réaliser en béton B3 pour les seuils,

Coffrage P1 et profils à réaliser à la demande du lot "Menuiseries Extérieures"

La face supérieure sera pentée selon glacis avec rejingot, les pièces d'appuis ne déborderont pas à
l'intérieur (le lot Menuiseries extérieures devra prévoir une cornière filante pour pose des menuiseries)

Pour les appuis de fenêtres, prévoir seul la face supérieure pentée selon glacis avec rejingot sans
débord de façade, le lot Menuiseries extérieures posera des bavettes de recouvrement en alu laqué

Armatures prévues pour limiter la fissuration.

Liaisonnement soigné à la structure.

A exécuter :

Pour toutes les ouvertures (fenêtres, portes-fenêtres) donnant sur l'extérieur

Appuis
Localisation :
Façades (ouvertures)

Seuils
Localisation :
Portes et portes fenêtres

5.6.9 TROUS RESERVATIONS ET SCELLEMENTS


Toutes les réservations nécessaires des autres corps d’état seront prévues par le présent corps d’état

Ces réservations sont implantées sur les plans et exécutées au coulage du béton .

De même, le corps d’état gros-œuvre doit tous les scellements après passage de la canalisation,
ouvrages des autres corps d’état dans les murs, voiles, planchers, dallages etc…

Le corps d’état Gros œuvre doit le rétablissement du degré coupe feu réglementaire des parois ou
plancher traversés et ce en fonction de l’affectation du local, de la composition de la paroi et du type de
finition du corps d’état Peinture (état du subjectile).

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.45
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L’entrepreneur prévoira la pose et le scellement des platines de fixation des ouvrages de métallerie
ainsi que celles nécessaires au corps d’état Menuiserie extérieure .

Scellement, encastrement, feuillure pour les huisseries des portes intérieures et extérieures.

Fourreaux :
Dans poutres, murs et voiles, planchers, dalles, dallages, etc... en ciment ou métallique pour entrées
d'eaux pluviales, ventilation de chutes, passages VMC, et toutes canalisations fluides, électricité, etc...
Diamètre à déterminer avec les corps d'état.

Trous réservations et scellement


Localisation :
Bâtiment suivant plans lots techniques

Scellements
Localisation :
Bâtiment suivant plans lots techniques

Feuillures et décaissés
Localisation :
Bâtiment
5.6.10 MISE A LA TERRE
L’entrepreneur du présent corps d’état doit toutes les sujétions pour mise en œuvre d’un conducteur de
terre en câble cuivre 50 mm² et ce en coordination avec le corps d’état Electricité.

Mise à la terre
Localisation :
Périphérie du bâtiment

5.6.11 TERRASSEMENT POUR VIDE SANITAIRE

Terrassement complémentaires dans le vide sanitaire

Les terrassements complémentaires le vide sanitaire sont entrepris mécaniquement au démarrage des
travaux
Ces travaux sont prévus suivant fiches de l' O.P.P.B.T.P.

Utilité du vide sanitaire : ce vide sanitaire est prévu pour l'entretien et le remplacement des
canalisations et réseaux divers, équipements qui y cheminent .

Ce vide sanitaire est ventilé naturellement par des grilles à lames aluminium prévues au présent lot ,
les réservations dans les murs calculées en conséquence compris création par le présent lot de petite
cour anglaise pour le fonctionnement de ces grilles de ventilation naturelle

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.46
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L'accès se fait par une trappe de visite dont le cadre dormant est scellé dans une feuillure prévue par le
présent lot

Suivant les recommandations de sécurité la hauteur sous plancher ou poutre est de 1.90 mètre
MINIMUM , l'entrepreneur prévoit le terrassement en conséquence et assure le cheminement à hauteur
légale sous les poutres béton et sous tous les réseaux canalisations sans exception ni réserves .

Compris nivellement du fond de forme soigné


Terrassement (finalisation aprés pose des réseaux)
Localisation :
Vide sanitaire pour entretien des réseaux et instazllations

5.6.12 BANDEAUX ET BECQUETS POUR ARRET ETANCHEITE


A réaliser en béton coulé en place ou en béton moulé métallique du commerce

Parement soigné.

Façon de goutte d'eau par profil PVC en coffrage perdu.

Toutes sujétions de réservations et de reprise de bétonnage

Dans le cas d'utilisation d'éléments préfabriqués, prévoir une pose collée vissée avec joint souple
d'étanchéité, et jonctions soignées entre éléments

Au droit des seuils des portes fenêtres, les bandeaux seront obligatoirement coulés en place, la solution
préfabriquée reste proscrite.

A exécuter :

-sur voiles,acrotéres murs et poteaux pour les relevés d'étanchéité en terrasse .

Bandeaux
Localisation :
Terrasses du bâtiment
Bequets
Localisation :
Terrasses du bâtiment

5.6.13 ISOLATION THERMIQUE PLANCHER HAUT VIDE SANITAIRE


Isolation thermique par projection de laine de verre des Ets PROJISO ou équivalent.

Ce revêtement d’épaisseur calculé en fonction de la RT 2005 sera projeté sur une ossature grillagée
type Nergalto après mise en place par les entreprises des lots techniques, des suspentes des réseaux
de canalisations, de gaines et de câbles électriques. Il est bien précisé que le flocage sera toujours
retourné sur tout le développé des retombées de poutres.

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.47
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

L'épaisseur du flocage sera définie en coordination avec le lot chauffage ventilation suivant les
impositions de la RT 2005 et coefficient U minimal prescrit.

Le revêtement proposé par l’entreprise devra être titulaire d’un P.V. d’essais du C.S.T.B. Il devra
présenter un aspect taloché.

Toutes sujétions de mise en œuvre suivant les recommandations du fabricant.

Flocage
Localisation :
Sous face plancher du rez de chaussée

5.6.14 FOURREAUX DE LIAISON


Dans l'emprise extérieure du bâtiment et pénétration à l'intérieur, il sera prévu les tranchées et
fourreaux en PVC ou tuyaux acier avec signalisation suivant la demande des services intéressés de
diamètre 80, 120 ou 150, pour le passage des câbles et fils de l'E.D.F., G.D.Fet FRANCE TELECOM, y
compris tous terrassements et remblais, ainsi que toutes sujétions autres et tous regards de tirage
nécessaires.

A prévoir en fourniture et pose en complément du lot VRD, pour mise en place pour le compte des lots
Electricité/ Plomberie/Chauffage

E.D.F
Liaison
. entre le coffret incorporé dans murets techniques clôture sur voie publique
. dans emprise vide sanitaire du bâtiment

RESEAU TELEPHONE
. Pénétration dans le batiment depuis l'extérieur

EAU
. entret regard de branchement réalisé par l'aménageur en limite de la voie publique et
pénétration dans le bâtiment .

EDF
Localisation :
Bâtiment
Localisation :
Bâtiment

Eau
Localisation :
Bâtiment

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.48
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

5.6.15 TRAITEMENT DES JOINTS DE DILATATION


Fourniture, mise en œuvre et encastrement scellé de joint de dilatation en profilé du commerce des Ets
COUVRANEUF pour finition soignée du joint de dilatation

Ce joint est prévu par les caluculs BA de l'entreorise en fonction de la localisation des plans

Joint finition thermolaqué

Cordon coupe feu à chaque niveau encastré dans l’épaisseur de la dalle.

Toutes sujétions pour adaptation.

Joints de dilatation
Localisation :
Bâtiment

5.6.16 RECHARGE BETON


recharge en béton armé suivant plan de principoie du maitre d'oeuvre
recharge béton
Localisation :
Suivant plan BET à rez de chaussée

5.6.17 GRILLES DE VENTILATION


Grilles en métal de tôle 20/10 d’acier galvanisé et laqué gamme RAL de section libre égale à la gaine
desservie comportant un cadre venant en applique et scellé, avec lames de persiennes inclinées vers le
haut de la ventilation haute et grillage galvanisé à petite maille pour ventilation basse.

Pose scellée avec équarissage au mortier.

Adaptation aux cotes d’encombrement

A prévoir pour la ventilation naturelle du vide sanitaire, répartition et section suivant calcul de
l'entrepreneur avec un minimum de 8 grilles de 25 x 50 cm
Grilles de ventilation naturelle pour le vide sanitaire
Localisation :
Vide sanitaire en soubassement suivant plan architecte
Grille intégrée dans le bardage terre cuite

5.6.18 TRAITEMENT ACOUSTIQUE DE LA CENTRALE EN TERRASSE


La centrale située en terrasse sera équipée d'un traitement acoustique permettant d'atténuer les
nuissances sonores .

Ce traitement acoustique sera prévu par :

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.49
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Mur périphériques sur 3 côtés en béton armé

Fourniture et mise en oeuvre toute hauteur sur ces murs d'un isolant phonique composé d'un doublage
absorbant imputressible type Fibracoustic ROC des Ets KNAUFF ou équivalent .

Epaisseur de l'isolant 10 cm

En tête fourniture et pose de couvertines des Ets Dani alu en aluminium thermolaqué recouvrant l'arase
des murs et l'isolant .
Paroi absorbante
Localisation :
Terrasse
5.6.19 MUR BETON ARME EXTERIEUR

Murs extérieurs suivant plans architecte en voile de béton banché de 16 cm d’épaisseur minimum. suer
semelles de fondation

Béton dosé à 350 kg/m³ de ciments type CPA.

Armatures résultant des calculs d’exécution de l'entrepreneur .

Système de coffrage soignée Pour mémoire et d’une manière générale, la qualité des parements sera
prévue en coffrage « soigné » suivant définition au DTU 23.1, très soignée pour les faces destinées à
être peintes.

Mur béton extérieur


Localisation :
A l'extérieur pour les 2 murs implantés sur le plan VRD appellation murs à créer LOT GO

6 ASSAINISSEMENT
6.1 RESEAUX EU EV
6.1.1 RESEAUX D'ASSAINISSEMENT EAUX USEES ET EAUX VANNES
Les notes de calculs, plans des réseaux, études sont à la charge du présent lot.

Réalisation de réseaux d'assainissement pour Eaux Usées -Eaux Vannes ou Eaux Pluviales,
comprenant :

Fouilles en tranchée en terrain de toute nature, de profondeur variable suivant niveau fil d'eau,

Fond de fouilles avec lit de sable de carrière de 10 cm d'épaisseur,

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.50
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Fourniture et pose de canalisations en Composite CR8 (Tubes Poly-V en polychlorure de vinyle) posées
sur lit de sable, conformes à la norme NF.P 16.352 et fascicule n° 70 pour installation d'évacuation des
eaux domestiques, y compris calage, façon des joints, coudes, culottes, branchements, enrobage béton
pour les parties sous chaussées.

Joints par anneaux élastomères ou collage, posés sur lit de sable, avec semelle béton si nécessaire,
compris toutes pièces spéciales, telles que culottes, tés de visite

Enrobage de la canalisation avec sable de carrière compacté ou béton sous chaussée.

Remblaiement par matériaux en tout-venant non argileux régalés et compactés par couches
successives de 20 cm. d’épaisseur.

Diamètre à déterminer par l’entreprise selon note de calculs et en fonction des pentes .

Regards :
Regards de visite étanches de type préfabriqué avec remplissage de la dalle de couverture de même
nature que le revêtement attenant dans les pièces (carrelage pour les pièces carrelées, etc…). Plaque
de regard et cornière en acier inox.

Pièces spéciales d'étanchéité, au droit de l'entrée dans les regards, et tous accessoires nécessaires
tels que coudes, culottes, compris raccordement avec joints étanches sur chutes en attente.

Enlèvement et évacuation aux décharges publiques des surplus de déblais.

Réseaux eaux usées


Localisation :
Pour tous les réseaux entérré sous rez de chaussée sortie en attente de 1 mètre
Réseaux eaux pluviales
Localisation :
Pour tous les réseaux entérré sous rez de chaussée sortie en attente de 1 mètre

7 ENDUIT
7.1 ENDUIT EXTERIEURR STYLE STUCCO
7.1.1 ENDUIT EXTERIEUR IMITATION MARBRE
fourniture et mise en oeuvre d'un enduit extérieur imitation marbre

Cet enduit a un coloris se rapprochant du bardage en brique de terre cuite

Cet enduit est prévu pur l'extérieur et bénéficie d'un avis technique pour la mise en oeuvre à l'extérieur

cet enduit assure l'imperméabilité de la façade


BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.51
PRO
MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N°01 TERRASSEMENT - GROS OEUVRE - MACONNERIE.

Enduit type Stucco


Localisation :
Facade suivant plan

BETCI
le 14/06/2007 Page : 01.52

Vous aimerez peut-être aussi